PRÉSENTATION. Un «grand collège» qui continue de se développer!

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRÉSENTATION. Un «grand collège» qui continue de se développer!"

Transcription

1

2 PRÉSENTATION Un «grand collège» qui continue de se développer! Voilà le titre qui chapeautait la présentation du plan stratégique que le conseil d administration avait adopté en juin Deux ans après son adoption, la Commission d évaluation de l enseignement collégial (CEEC) annonçait son intention de visiter notre collège pour procéder à l évaluation de son efficacité. La direction du Collège a donc réalisé à l automne 2012 une vaste tournée auprès de tout le personnel pour faire le bilan des deux premières années de l application du plan stratégique Cette évaluation «mi parcours» a permis d établir certains constats, dont la nécessité de réviser, voire actualiser le plan. En effet, selon le personnel, il ne correspondait plus à notre nouvelle réalité et était jugé «trop ambitieux». En accord avec cette analyse, dans le rapport d évaluation faisant suite à sa visite d évaluation en mai 2013, la CEEC suggérait aussi de mieux tenir compte des changements conjoncturels, notamment en ce qui concerne les nouveaux enjeux auxquels fait face le Collège d Alma. Effectivement, le contexte démographique, financier, administratif et même pédagogique (création d un nouveau ministère, règles de gouvernance, adéquation emploi formation, etc.) a significativement modifié l environnement de notre institution. C est dans ce cadre et en considérant la durée de son plan de redressement financier que le Collège d Alma non seulement actualise son plan stratégique, mais en prolonge aussi la durée jusqu en Ce plan stratégique ( actualisé) repose essentiellement sur les constats soulevés par l ensemble du personnel et souvent corroborés par les experts de la Commission d évaluation de l enseignement collégial. Même si la mission n a pas changé, la vision, les valeurs, les orientations stratégiques et les objectifs ont donc tous été revus pour tenir compte de la nouvelle conjoncture. Ce plan propose 22 objectifs mesurables au lieu de 95 et tous sont associés à des indicateurs précis. Conformément aux nouvelles orientations de la CEEC, il vise également le développement d une culture d amélioration continue. Il s appuie sur l engagement et les compétences des ressources du Collège. Il s inscrit toujours dans un désir de s assurer que le Collège d Alma demeure un «grand collège», notamment en ce qui concerne sa performance en matière de réussite des élèves. Et malgré un contexte difficile, ce grand collège doit continuer de se développer pour demeurer un acteur majeur dans sa communauté et au Québec. Mai 2014

3 TABLE DES MATIÈRES SYNTHÈSE DU PLAN STRATÉGIQUE LA MISSION, LES VALEURS ET LA VISION 2017 DU COLLÈGE D ALMA... 5 LES OBJECTIFS STRATÉGIQUES ORIENTATION Objectifs stratégiques reliés à cette orientation... 6 ORIENTATION Objectifs stratégiques reliés à cette orientation... 8 ORIENTATION Objectifs stratégiques reliés à cette orientation ORIENTATION Objectifs stratégiques reliés à cette orientation ORIENTATION Objectifs stratégiques reliés à cette orientation... 14

4 SYNTHÈSE DU PLAN STRATÉGIQUE actualisé 5 ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 22 OBJECTIFS STRATÉGIQUES RÉSUMÉS 1. Assurer le développement du plein potentiel de chaque élève et la réussite de son projet de formation. 2. Enrichir l offre de formation par des approches pédagogiques adaptées et innovantes ainsi que davantage de programmes qui distinguent le Collège. 3. Élargir la clientèle et le rayonnement du Collège. 4. Développer un environnement professionnel stimulant et propice à l engagement, au maintien de l expertise et au travail d équipe. 5. Renforcer l efficacité organisationnelle, technologique et financière du Collège dans un contexte de redressement. L accomplissement et la réussite sont assurés par une formation enrichie pour 1100 élèves et par du personnel engagé dans une institution reconnue pour son efficacité organisationnelle. 1. Maintenir des performances de réussite en formation régulière au dessus du taux québécois. 2. Maintenir les taux de diplomation en formation continue. 3. Maintenir la qualité d encadrement des élèves et d intervention auprès des élèves à risque. 4. Maintenir la qualité des activités étudiantes. 5. Poursuivre la bonification de la carte de programmes en formation régulière. 6. Renforcer, bonifier et diversifier l offre de formation continue créditée et sur mesure. 7. Développer une approche d assurance qualité pour chaque programme. 8. Établir les priorités d intégration pédagogique des TIC. 9. Maintenir et développer des stratégies qui placent les élèves en situation concrète d apprentissage. 10. Augmenter la clientèle. 11. Maintenir la notoriété du Collège et accroître celle d EXPERTIS. 12. Établir dans chaque département un plan de valorisation de son expertise. 13. Renforcer et promouvoir la recherche appliquée et le transfert de connaissances par Agrinova. 14. Améliorer les mécanismes de dotation et d intégration du nouveau personnel. 15. Maintenir un climat de travail constructif dans un contexte de redressement financier. 16. Actualiser les politiques de gestion et de développement des ressources. 17. Améliorer les mécanismes de communication interne. 18. Établir et mettre en œuvre un plan d amélioration de plateaux d enseignement et espaces de travail. 19. Poursuivre le virage vert. 20. Établir les priorités de gestion et de développement des infrastructures technologiques. 21. Gérer rigoureusement les dépenses sans nuire au développement. 22. Augmenter de 80 % les revenus autonomes. 4

5 LA MISSION, LES VALEURS ET LA VISION 2017 DU COLLÈGE D ALMA MISSION DU COLLÈGE D ALMA Le Collège d Alma offre une formation collégiale unique et un milieu de vie stimulant qui favorisent des apprentissages aux effets durables. Il soutient ainsi le développement de compétences professionnelles et personnelles nécessaires à l émergence d individus qualifiés, créatifs et responsables. Il contribue à l enrichissement de la collectivité par son leadership, son expertise et ses services. VALEURS Innovation Engagement Respect Responsabilisation individuelle et collective Le personnel et les élèves adoptent une attitude créative, audacieuse et innovante pour la réussite, la persévérance scolaire et le soutien à leur communauté d appartenance. Le personnel et les élèves sont guidés par leur volonté d assurer une présence de qualité en s impliquant, en se mobilisant et en agissant avec intégrité, honnêteté et loyauté en faveur de leur institution. Le personnel et les élèves font preuve de civilité et valorisent la diversité (opinion, clientèle, culture, etc.) de même que l établissement d un climat favorisant l ouverture, la collégialité et le développement durable. Conscients de leur capacité d agir sur le bien être collectif, le personnel et les élèves partagent la responsabilité de réussir et de faire de l institution un milieu de vie accueillant et stimulant. VISION 2017 La qualité des programmes et l expérience unique vécue au Collège d Alma sont recherchées par sa clientèle, jeune et adulte. Le Collège favorise le développement du plein potentiel de chaque élève dans son projet de formation tout en encourageant la persévérance et la réussite académique. Il offre des programmes variés avec des approches innovantes qui répondent aux besoins émergents. La qualité de l enseignement est reconnue tout comme les relations interpersonnelles avec les élèves. L établissement renforce son expertise en recherche appliquée et se démarque notamment par la qualité des réalisations de son centre collégial de transfert de technologie (CCTT) en agriculture. Ainsi, de plus en plus d élèves choisissent le Collège d Alma. Par son expertise et son engagement, tout le personnel s inscrit dans une démarche d amélioration continue et contribue au positionnement, au rayonnement et au redressement financier du Collège. 5

6 LES OBJECTIFS STRATÉGIQUES L accomplissement et la réussite ORIENTATION 1 Assurer le développement du plein potentiel de chaque élève et la réussite de son projet de formation. OBJECTIFS STRATÉGIQUES RELIÉS À CETTE ORIENTATION DOMAINES RÉUSSITE SCOLAIRE OBJECTIFS 1. Chaque année, maintenir des taux de réussite aux cours et à l épreuve uniforme de français de même que les taux de persévérance et de diplomation des élèves en formation régulière encore au dessus de la moyenne québécoise. PRINCIPAUX AXES D INTERVENTION Amélioration de la langue française Encadrement des élèves, notamment à la 1 re session Documentation des obstacles à la réussite Suivi des indicateurs de réussite Consolidation des centres d aide Développement des activités pédagogiques de la bibliothèque Rétention des élèves INDICATEURS Résultats du Collège d Alma au dessus de la moyenne du réseau collégial public : Taux de réussite aux cours à la 1 re session Taux de réussite aux épreuves uniformes de français sans sélectionner les élèves réseaux public et privé Taux de réinscription à un programme de DEC (quel que soit le collège) à la 3 e session (persévérance) Taux d obtention d un diplôme d études collégiales (DEC) cinq ans après le début des études annuels institutionnels, des départements et des directions en lien avec la réussite Direction des études 2. Chaque année, maintenir les taux moyens d obtention d un diplôme de 2011 dans un programme crédité de formation continue. Encadrement des élèves Suivi des indicateurs de réussite Taux moyens d obtention d un diplôme dans le temps prévu (comparaison entre 2011 et taux annuels) annuels de la Direction d EXPERTIS Formation continue Direction d EXPERTIS Direction des études 6

7 DOMAINES SOUTIEN AUX PROJETS DE FORMATION DES ÉLÈVES OBJECTIFS 3. Chaque année, maintenir la qualité d encadrement des élèves et les mesures d intervention auprès des élèves à risque. PRINCIPAUX AXES D INTERVENTION Services d orientation, de psychologie et d aide pédagogique individuelle Service d aide financière Adaptation de services aux clientèles avec des besoins particuliers Autres mesures de soutien pour les élèves en difficulté INDICATEURS Sondage annuel auprès des finissantes et finissants : Maintien d un taux de satisfaction à 95 % des élèves à l égard des services Diminution en 2017 du taux d élèves en difficulté qui ne savent pas où s adresser (comparativement à 2013) annuels institutionnels, des départements et des directions concernées Direction des études Direction d EXPERTIS QUALITÉ DE LA VIE ÉTUDIANTE 4. Chaque année, maintenir la qualité des activités étudiantes. Participation des élèves aux activités parascolaires culturelles, sportives, environnementales et sociales Soutien à l association étudiante Programme de bourses du Collège Cérémonie de fin d études Participation du personnel à la vie étudiante Rénovation du centre social Sondage annuel auprès des finissantes et finissants : Maintien d un taux de satisfaction à plus de 95 % des élèves à l égard de l accueil Maintien du taux de participation à des activités parascolaires à 50 % des élèves en formation régulière Maintien d un taux de satisfaction de l offre parascolaire à plus de 85 % des élèves en formation régulière Maintien du taux d élèves inscrits à une activité sportive de compétition à 15 % Maintien du taux de participation à la Cérémonie de fin d études à 58 % (sans la RAC) Maintien du nombre de candidatures au programme de bourses du Collège à 20 % des élèves annuels institutionnels et des directions concernées Direction des études 7

8 sont assurés par une formation enrichie ORIENTATION 2 Enrichir l offre de formation par des approches pédagogiques adaptées et innovantes ainsi que davantage de programmes qui distinguent le Collège. OBJECTIFS STRATÉGIQUES RELIÉS À CETTE ORIENTATION DOMAINES OBJECTIFS AXES D INTERVENTION INDICATEURS COURS ET PROGRAMMES 5. D ici 2017, poursuivre la bonification de la carte des programmes en vue d obtenir l autorisation de donner de nouveaux programmes en formation régulière. Implantation du DEC en Technologies sonores et du DEC en Conseil en assurances et en services financiers Démarches pour l obtention d autres DEC déjà existants, mais non offerts dans la région Nombre de programmes obtenus annuels institutionnels, des départements et des directions concernés Direction des études concernés 6. D ici 2017, renforcer, bonifier et diversifier l offre de formation continue créditée et sur mesure. Diversification de la carte de programmes crédités Formation sur mesure en adéquation avec les besoins du marché du travail Reconnaissance des acquis et des compétences (RAC) Horaires flexibles et formation à distance Augmentation du nombre de programmes (AEC) offerts à temps plein et à temps partiel à la formation continue Augmentation de 50 % du nombre de dossiers traités en reconnaissance des acquis et des compétences (RAC) annuels institutionnels et de la Direction d EXPERTIS Direction d EXPERTIS 8

9 DOMAINES OBJECTIFS AXES D INTERVENTION INDICATEURS 7. D ici 2017, développer une approche d assurance qualité pour chaque programme en fonction des besoins émergents et des particularités qui démarquent le Collège. Guide de gestion des programmes d études Actualisation de plans cadres Révision de plans de cours Consolidation des mécanismes assurant la qualité des programmes et d évaluation des apprentissages Nombre de plans cadres actualisés Nombre de plans de cours révisés Maintien à plus de 95 % le taux de satisfaction des élèves quant à la qualité de l enseignement Application de la nouvelle politique institutionnelle d évaluation des apprentissages (PIEA) Maintien du taux d admission dans les universités au dessus de la moyenne québécoise Suivi annuel du taux de placement des élèves en formation régulière et en formation continue qui se destinent à l emploi annuels institutionnels, des départements et des directions concernées Direction des études (pour la formation régulière) Direction d EXPERTIS PÉDAGOGIE 8. D ici 2016, établir les priorités d intégration pédagogique des technologies de l information et des communications (TIC). Évaluation des besoins pédagogiques en termes de technologie Priorités d intégration Plan d intégration pédagogique des TIC annuels institutionnels, des départements et des directions concernées Direction des études Direction des ressources Direction d EXPERTIS 9. D ici 2017, maintenir et développer dans tous les programmes des stratégies pédagogiques qui placent les élèves en situation concrète d apprentissage et les amènent à mieux intégrer leurs savoirs (approche terrain dans le projet éducatif). Stages d études et stages coopératifs en alternance travailétudes (ATE) Projets d entrepreneuriat Projets de mobilité étudiante et autres projets spéciaux Profil en développement durable Maintien du nombre de stages coopératifs réalisés en alternance travail études (ATE) annuels institutionnels, des départements et des directions concernées Direction des études Direction d EXPERTIS 9

10 pour 1100 élèves ORIENTATION 3 Élargir la clientèle et le rayonnement du Collège. OBJECTIFS STRATÉGIQUES RELIÉS À CETTE ORIENTATION DOMAINES OBJECTIFS AXES D INTERVENTION INDICATEURS RECRUTEMENT DE CLIENTÈLE CONSOLIDATION DU POSITIONNEMENT 10. D ici 2017, augmenter la clientèle du Collège d Alma par rapport à celle de l automne D ici 2017, maintenir la notoriété du Collège et accroître celle d EXPERTIS. Rétention des élèves du secondaire de provenance locale, partenariat avec la Commission scolaire du Lac Saint Jean et le Séminaire MRC Offre de formules en sportétudes et en arts études de performance Démarches pour la construction d une résidence étudiante Activités d information scolaire et de recrutement, communications avec la technologie 2.0 Stratégies de développement de la clientèle Partenariat avec la Commission scolaire du Lac Saint Jean et Ville d Alma, participation à Équipe Alma Lac Saint Jean Partenariats avec des collèges et des universités, participation au Conseil interordres de l éducation Autres partenariats au plan local, régional et extrarégional Soutien à l Association des diplômées et diplômés du Collège d Alma (ADDCA Activités de communication externe Retour à un taux de rétention de 75 % de la clientèle locale de 5 e secondaire qui poursuit des études collégiales Augmentation à 1100 élèves en 2017 de la clientèle en formation régulière (locale, régionale, extrarégionale et internationale) Augmentation de la clientèle en formation continue créditée et non créditée Construction d une résidence étudiante annuels institutionnels, des départements et des directions concernées Nombre d ententes formelles ou contrats signés entre 2014 et 2017 Nombre de rencontres avec des partenaires ou clients potentiels Résultats des sondages réalisés auprès de la population de Lac Saint Jean Est en 2009 et en 2017 annuels institutionnels, des départements et des directions concernées Direction des études Direction d EXPERTIS Direction des ressources Direction d EXPERTIS Direction des études 10

11 DOMAINES OBJECTIFS AXES D INTERVENTION INDICATEURS (SUITE) 12. Chaque année, établir dans chaque département un plan de valorisation de son expertise. Mise en valeur dans la communauté de l expertise du personnel enseignant Nombre d activités réalisées selon les rapports annuels des départements institutionnels annuels, des départements et des directions concernées Direction des études Direction des ressources RECHERCHE APPLIQUÉE 13. D ici 2017, renforcer et promouvoir la recherche appliquée et le transfert de connaissances, notamment par le centre collégial de transfert de technologie (CCTT), Agrinova. Diffusion auprès du personnel enseignant Maintien de la collaboration avec Agrinova Augmentation des subventions obtenues, notamment du CRSNG Équilibre budgétaire d Agrinova Activités de recherche et de transfert réalisées selon les rapports annuels d Agrinova annuels institutionnels et des directions concernées Direction des études 11

12 et par du personnel engagé ORIENTATION 4 Développer un environnement professionnel stimulant et propice à l engagement, au maintien de l expertise et au travail d équipe. OBJECTIFS STRATÉGIQUES RELIÉS À CETTE ORIENTATION DOMAINES OBJECTIFS AXES D INTERVENTION INDICATEURS RECRUTEMENT ET INTÉGRATION DU NOUVEAU PERSONNEL 14. D ici 2017, améliorer les mécanismes de dotation et d intégration du nouveau personnel. Actualisation de la politique de sélection et d engagement du personnel (date de 1994) Renforcement des pratiques d accueil, d intégration et d accompagnement Renforcement du travail d équipe et du partage d expertise Adoption d une nouvelle version de la politique de sélection et d engagement du personnel Résultats positifs d un sondage réalisé en auprès du nouveau personnel annuels institutionnels et de la Direction des ressources Direction des ressources RECONNAISSANCE, SOUTIEN ET DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES 15. D ici 2017, maintenir un climat de travail constructif qui favorise la communication et la mobilisation dans un contexte de changement continu et de redressement financier. Qualité des relations interpersonnelles et professionnelles Intervention rapide auprès des équipes qui vivent des difficultés Poursuite du développement des compétences de coordination des RCD Poursuite du développement des compétences de gestion des cadres Qualité des rapports entre la direction et les instances syndicales, notamment dans le respect des rôles et responsabilités Résultats d un sondage auprès du personnel réalisé en 2014 et en 2017 Bilan des activités reliées au développement des compétences de coordination et de gestion annuels institutionnels et de la Direction des ressources Direction des ressources 12

13 DOMAINES OBJECTIFS AXES D INTERVENTION INDICATEURS 16. D ici 2017, actualiser les politiques de gestion et de développement des ressources dans un esprit de valorisation de l expertise, de mobilisation, d équité et d optimisation. Actualisation de la politique de gestion des ressources (date de 1995) Révision de la politique sur le harcèlement et la violence Adoption de nouvelles versions de la politique de gestion des ressources et de la politique sur le harcèlement et la violence annuels institutionnels et de la Direction des ressources Direction des ressources 13

14 dont l efficacité organisationnelle est renforcée. ORIENTATION 5 Renforcer l efficacité organisationnelle, technologique et financière du Collège dans un contexte de redressement. OBJECTIFS STRATÉGIQUES RELIÉS À CETTE ORIENTATION DOMAINES OBJECTIFS AXES D INTERVENTION INDICATEURS COMMUNICATION INTERNE 17. D ici 2016, améliorer les mécanismes de communication interne. Communications avec le personnel et les élèves, utilisation maximale de la plateforme Web Plan des mesures d urgence (PMU) Mise en place d un intranet et d une structure d animation des outils Web Réalisation annuelle d un exercice d évacuation annuels institutionnels et des directions concernées Direction des ressources Direction des services administratifs AMÉNAGEMENT 18. D ici 2017, établir et mettre en œuvre un plan d amélioration de certains plateaux d enseignement et espaces de travail, en collaboration avec les équipes concernées. Amphithéâtres et salles de classe Laboratoires de technologies sonores et ateliers d arts et technologies informatisées Ferme d application du Collège Pavillon de la sécurité Centres d aide Bibliothèque Bureaux de personnel enseignant Services adaptés Archives corporatives Réaménagement des amphithéâtres et de salles de classe Évaluation des besoins de laboratoires en technologie agricole et plan d aménagement Réaménagement du pavillon Curé Lavoie, notamment des laboratoires d ATI et de Technologies sonores Plans du pavillon de la sécurité Plans de réaménagement de certains espaces de travail, des services adaptés et des archives corporatives annuels institutionnels, des départements et des directions concernés Direction des services administratifs Direction des études concernés Direction des ressources MILIEU DE VIE 19. D ici 2017, poursuivre le virage vert dans une démarche d amélioration continue et une perspective de développement durable. Gestion environnementale du Collège annuels institutionnels, du comité d action et de concertation en environnement du Collège d Alma (CACECA) et des directions concernées Direction des services administratifs 14

15 DOMAINES OBJECTIFS AXES D INTERVENTION INDICATEURS TECHNOLOGIE 20. D ici 2016, établir les priorités de gestion et de développement des infrastructures technologiques. Infrastructures pédagogiques Infrastructures de fonctionnement Sécurité informatique Mécanismes de gestion et de formation Technologie 2.0 Mécanismes de gestion et de formation révisés Plan de développement des infrastructures technologiques annuels institutionnels et de la Direction des ressources Direction des ressources FINANCEMENT 21. Chaque année, gérer rigoureusement les dépenses sans nuire au développement de projets générateurs de revenus supplémentaires. Recherche d optimisation et d efficience dans les pratiques et les méthodes de travail Poursuite de la rationalisation des dépenses déjà amorcée Gestion de la masse salariale Gestion efficiente de la masse salariale enseignante Atteinte des résultats financiers annuels visés dans le plan de redressement 22. D ici 2017, augmenter de 80 % les revenus autonomes du Collège. Revenus de la formation continue Contribution de partenaires externes Activités de financement Atteinte des résultats financiers annuels visés dans le plan de redressement institutionnels annuels et des directions concernées Direction d EXPERTIS Direction des services administratifs 15

Reconnaissance du temps de travail 173 heures Rappel de quelques éléments essentiels

Reconnaissance du temps de travail 173 heures Rappel de quelques éléments essentiels Reconnaissance du temps de travail 173 heures Rappel de quelques éléments essentiels 1. Des 173 heures, 20 % sont consacrées à des activités de concertation inhérentes à la vie pédagogique des programmes

Plus en détail

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL ÉDITION 2008 NOTE Le présent document prend effet à compter du 15 août 2008 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...

Plus en détail

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL ÉDITION 2012 NOTE Le présent document prend effet à compter du 1 er avril 2012 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de gestion des ressources humaines COTE : DP 2005-01 APPROUVÉE PAR : Le Conseil d administration EN VIGUEUR LE : 22 juin 2005 RESPONSABLE DE L APPLICATION

Plus en détail

LA QUALITÉ DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR AU QUÉBEC. Rencontre thématique

LA QUALITÉ DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR AU QUÉBEC. Rencontre thématique LA QUALITÉ DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR AU QUÉBEC Rencontre thématique Contribution de la Fédération des cégeps Le 30 novembre 2012 LES CÉGEPS PARTICIPENT À LA CONSTRUCTION DE LA SOCIÉTÉ DU SAVOIR Au Québec,

Plus en détail

MANDAT ET DESCRIPTION DES FONCTIONS

MANDAT ET DESCRIPTION DES FONCTIONS MANDAT ET DESCRIPTION DES FONCTIONS Titre du poste : Nature du poste : DIRECTEUR GÉNÉRAL Poste cadre à temps complet 1 Sommaire des responsabilités : Le directeur général est responsable de la planification

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE ACTUALISÉ

PLAN STRATÉGIQUE ACTUALISÉ PLAN STRATÉGIQUE ACTUALISÉ 2 0 1 4 2 0 1 9 cvm.qc.ca/planstrategique En novembre 2014, le cégep du Vieux Montréal se dotait d un plan stratégique pour les années 2014-2019. Considérant des modifications

Plus en détail

Profil recherché de la directrice générale ou du directeur général

Profil recherché de la directrice générale ou du directeur général Profil recherché de la directrice générale ou du directeur général Attitudes Écoute et communication Engagement et ouverture Innovateur Intégrité Respect Transparence Compétences en communication et en

Plus en détail

Document de travail : objectifs, résultats attendus et moyens

Document de travail : objectifs, résultats attendus et moyens Document de travail : objectifs, résultats attendus et moyens 2016-2017 Enjeu : Maintenir, consolider et bonifier le rôle et le rayonnement du Cégep régional de Lanaudière au sein de son milieu. Orientation

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Date d'approbation Date modification POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Date d'approbation Date modification TABLE DES MATIÈRES 1.0 Préambule... 1 2.0 Objectifs... 1 3.0 Valeurs organisationnelles...

Plus en détail

AXE 4.1 AXE 4.2 AXE 5.1 AXE 5.2 AXE 6.1 AXE 6.2 AXE

AXE 4.1 AXE 4.2 AXE 5.1 AXE 5.2 AXE 6.1 AXE 6.2 AXE ENSEMBLE vers 2018 PLAN DE DÉVELOPPEMENT STRATÉGIQUE 2013-2018 MISSION L ENAP est une université spécialisée qui a pour mission l enseignement et la recherche en administration publique, de même que la

Plus en détail

CAHIER DESCRIPTIF DES PROGRAMMES DE LA FONDATION DU CÉGEP DE LA POCATIÈRE

CAHIER DESCRIPTIF DES PROGRAMMES DE LA FONDATION DU CÉGEP DE LA POCATIÈRE CAHIER DESCRIPTIF DES PROGRAMMES DE LA FONDATION DU CÉGEP DE LA POCATIÈRE JANVIER 2016 Table des matières LE PROGRAMME DE BOURSES DE LA FONDATION DU CÉGEP DE LA POCATIÈRE... 2 BOURSES D ACCUEIL... 3 BOURSES

Plus en détail

IDENTIFICATION DU POSTE ETC CODE DE LA FONCTION

IDENTIFICATION DU POSTE ETC CODE DE LA FONCTION DESCRIPTION DE POSTE Personnel d encadrement IDENTIFICATION DU POSTE ETC CODE DE LA FONCTION Chef d untié de vie 507 Titre : Chef d unité de vie en hébergement Chef de service Direction : SAPA, Direction

Plus en détail

Adopté par le conseil d administration le 25 juin 2014

Adopté par le conseil d administration le 25 juin 2014 Plan stratégique 2011 20162016 Bilan mi parcours Adopté par le conseil d administration le 25 juin 2014 NOS ÉTUDIANTS & LEUR RÉUSSITE Objectif : Améliorer le taux de réussite des étudiantes et des étudiants

Plus en détail

CENTRE LOCAL DE DÉVELOPPEMENT (CLD) DE PIERRE-DE SAUREL PLAN D ACTION Présenté au conseil d administration. Séance du 19 janvier 2016

CENTRE LOCAL DE DÉVELOPPEMENT (CLD) DE PIERRE-DE SAUREL PLAN D ACTION Présenté au conseil d administration. Séance du 19 janvier 2016 CENTRE LOCAL DE DÉVELOPPEMENT (CLD) DE PIERRE-DE SAUREL PLAN D ACTION 2016 Présenté au conseil d administration Séance du 19 janvier 2016 MISE EN CONTEXTE Le plan d action du Centre local de développement

Plus en détail

CAHIER DESCRIPTIF DES PROGRAMMES DE LA FONDATION DU CÉGEP DE LA POCATIÈRE

CAHIER DESCRIPTIF DES PROGRAMMES DE LA FONDATION DU CÉGEP DE LA POCATIÈRE CAHIER DESCRIPTIF DES PROGRAMMES DE LA FONDATION DU CÉGEP DE LA POCATIÈRE SEPTEMBRE 2016 Table des matières LE PROGRAMME DE BOURSES DE LA FONDATION DU CÉGEP DE LA POCATIÈRE... 2 BOURSES D ACCUEIL... 3

Plus en détail

VERS UNE APPROCHE GLOBALE DU SOUTIEN À LA CRÉATION D'EMPLOI ET L'IMPLANTATION D'UNE CULTURE DE LA FORMATION CONTINUE DANS LE SECTEUR CULTUREL

VERS UNE APPROCHE GLOBALE DU SOUTIEN À LA CRÉATION D'EMPLOI ET L'IMPLANTATION D'UNE CULTURE DE LA FORMATION CONTINUE DANS LE SECTEUR CULTUREL VERS UNE APPROCHE GLOBALE DU SOUTIEN À LA CRÉATION D'EMPLOI ET L'IMPLANTATION D'UNE CULTURE DE LA FORMATION CONTINUE DANS LE SECTEUR CULTUREL Stratégie québécoise de développement des ressources humaines

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE CHAMPLAIN PLAN STRATÉGIQUE Adopté le 25 octobre 2016

BIBLIOTHÈQUE CHAMPLAIN PLAN STRATÉGIQUE Adopté le 25 octobre 2016 BIBLIOTHÈQUE CHAMPLAIN PLAN STRATÉGIQUE 2015 2020 Adopté le 25 octobre 2016 Table des matières INTRODUCTION...3 Vision...4 Mission. 4 Valeurs. 4 CHANTIER 1 : Enseignement de qualité et EXPÉRIENCE ÉTUDIANTE...5

Plus en détail

Fédération des Mouvements Personne d Abord du Québec

Fédération des Mouvements Personne d Abord du Québec Consultation générale de la Commission des affaires sociales de l Assemblée nationale «Garantir l accès : un défi d équité, d efficience et de qualité» Livre blanc du ministère de la Santé et des Services

Plus en détail

BILAN MI-PARCOURS DU PLAN STRATÉGIQUE DU COLLÈGE D ALMA

BILAN MI-PARCOURS DU PLAN STRATÉGIQUE DU COLLÈGE D ALMA BILAN MI-PARCOURS DU PLAN STRATÉGIQUE 2010-2015 DU COLLÈGE D ALMA Version du 11 janvier 2013 pour consultation interne Remerciements Un merci particulier est adressé à tous les membres du personnel du

Plus en détail

LAN D ACTION DE ÉVELOPPEMENT DURABLE

LAN D ACTION DE ÉVELOPPEMENT DURABLE LAN D ACTION DE ÉVELOPPEMENT DURABLE 013-2015 Table des matières M p E 03 Message du président et chef de la direction 04 Contexte 06 Actions 15 Annexe 1 : Tableau synoptique du plan d action de développement

Plus en détail

Diagnostic organisationnel Rapport sommaire. Société de transport de l Outaouais

Diagnostic organisationnel Rapport sommaire. Société de transport de l Outaouais Diagnostic organisationnel Rapport sommaire Société de transport de l Outaouais 28 mai 2015 Sujets traités Éléments contextuels Objectifs Activités réalisées Diagnostic Priorités Plan d action 1 Contexte

Plus en détail

Plan stratégique 2013 2016

Plan stratégique 2013 2016 Plan stratégique 2013 2016 Siège social : 50, rue Sainte-Catherine Ouest, bureau 340, Montréal (Québec) H2X 3V4 www.equiterre.org Tél. 514 522-2000 sans frais 1 888 272-6656 téléc. 514 522-1227 info@equiterre.org

Plus en détail

SAISIR LE MOMENT. PLAN QUINQUENNAL DE L INSTITUT PÉRIMÈTRE 2013-2018 Résumé

SAISIR LE MOMENT. PLAN QUINQUENNAL DE L INSTITUT PÉRIMÈTRE 2013-2018 Résumé SAISIR LE MOMENT PLAN QUINQUENNAL DE L INSTITUT PÉRIMÈTRE 2013-2018 Résumé Ébauche, mai 2013 VISION Créer le principal centre mondial de physique théorique fondamentale, en conjuguant les initiatives de

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES NAVIGATEURS

POLITIQUE DE COMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES NAVIGATEURS 3.12 POLITIQUE DE COMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES NAVIGATEURS 1.0 ÉNONCÉ La Commission scolaire des Navigateurs considère que la communication est une partie intégrante de sa gestion. En conséquence,

Plus en détail

PLAN D ACTION DU PLAN STRATÉGIQUE CÉGEP DG

PLAN D ACTION DU PLAN STRATÉGIQUE CÉGEP DG PLAN D ACTION 2013-2014 DU PLAN STRATÉGIQUE CÉGEP 2011-2016 DG-084-13 1 CÉGEP DE L OUTAOUAIS Plan stratégique 2011-2016 SECTION 2 Vision Mission Valeurs Lexique des termes en planification stratégique

Plus en détail

Services d aide à l intégration de l AWIPH : quel plus pour la scolarité des élèves à besoins spéécifiques?

Services d aide à l intégration de l AWIPH : quel plus pour la scolarité des élèves à besoins spéécifiques? Services d aide à l intégration de l AW WIPH : quel plus pour la scolarité des élèves à besoin ns spécifiques? Alice Pierard Analyse UFAPEC Novembre 2015 N 24.15 Résumé : Aux côtés et avec l aide de l

Plus en détail

Le Plan de développement durable : son encadrement légal. par Léopold Gaudreau, sous-ministre adjoint

Le Plan de développement durable : son encadrement légal. par Léopold Gaudreau, sous-ministre adjoint Le Plan de développement durable : son encadrement légal par Léopold Gaudreau, sous-ministre adjoint Présentation à la journée de travail sur l intégration des principes de développement durable dans les

Plus en détail

POLITIQUE SUR L INTERNATIONAL

POLITIQUE SUR L INTERNATIONAL Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1362-00-14 Nombre de pages : 8 POLITIQUE SUR L INTERNATIONAL Adoptée par le Conseil d administration (Résolution CA-3010) le 14 février 2012 TABLE DES MATIÈRES 1.0 Préambule...

Plus en détail

PLAN D ORIENTATION STRATÉGIQUE

PLAN D ORIENTATION STRATÉGIQUE PLAN D ORIENTATION STRATÉGIQUE 2011-2016 Université du Québec à Rimouski Contexte Le Centre d études universitaires de Rimouski, inauguré en septembre 1969, disposait en 1971 d un personnel de 164 personnes

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE LA RECHERCHE Cote : DG 2014-01 APPROUVÉE PAR : Le conseil d administration le 27 octobre 2015 EN VIGUEUR LE : 27 OCTOBRE 2015

Plus en détail

Des environnements facilitants pour une société universelle. Présentation de la politique d accessibilité universelle de la Ville de Granby

Des environnements facilitants pour une société universelle. Présentation de la politique d accessibilité universelle de la Ville de Granby Des environnements facilitants pour une société universelle Présentation de la politique d accessibilité universelle de la Ville de Granby par Patrice Faucher Mise en contexte de l adoption de la politique

Plus en détail

Politique de valorisation de l enseignement et Dispositions relatives à l évaluation de l enseignement à l Université Laval

Politique de valorisation de l enseignement et Dispositions relatives à l évaluation de l enseignement à l Université Laval Politique de valorisation de l enseignement et Dispositions relatives à l évaluation de l enseignement à l Université Laval Approuvée : Conseil universitaire (Résolution CU-2011-19) Entrée en vigueur :

Plus en détail

POLITIQUE D ACHAT LOCAL

POLITIQUE D ACHAT LOCAL POLITIQUE D ACHAT LOCAL 1. VISION... 2. PORTÉE... 3. PÉRIODE D'APPLICATION 4. RESPONSABILITÉS 5. PRINCIPES DIRECTEURS 5.1 VITRINE DE CHOIX POUR LES PRODUITS RÉGIONAUX 5.2 PARTENAIRE PRIVILÉGIÉ DE ALIMENTS

Plus en détail

Plan de travail Plan de travail adopté au Conseil d administration le 24 septembre 2015

Plan de travail Plan de travail adopté au Conseil d administration le 24 septembre 2015 Plan de travail 2015-2016 Plan de travail adopté au le 24 septembre 2015 L'article 2.02 du règlement numéro 2 «précisant la gestion de l'administration générale, la gestion des services administratifs,

Plus en détail

SYNTHÈSE DE L ÉVALUATION PÉRIODIQUE DU BACCALAURÉAT EN TRAVAIL SOCIAL (7798)

SYNTHÈSE DE L ÉVALUATION PÉRIODIQUE DU BACCALAURÉAT EN TRAVAIL SOCIAL (7798) SYNTHÈSE DE L ÉVALUATION PÉRIODIQUE DU BACCALAURÉAT EN TRAVAIL SOCIAL (7798) 1. LE PROGRAMME Historique Le programme de baccalauréat en travail social de l Université du Québec en Outaouais en est à sa

Plus en détail

Plan de classification des documents

Plan de classification des documents Plan de classification des documents Suivi des versions Norme ISO N 15489 Version Date Auteur Modification V2 2013-08-20 Musées de la civilisation Liste des séries du plan 01 Administration et gestion

Plus en détail

NORME EXIGENCES 1. SYSTÈME DE GESTION DE LA

NORME EXIGENCES 1. SYSTÈME DE GESTION DE LA S Ces normes et les exigences qui s y rattachent servent de cadre aux collèges de l Ontario en vue d évaluer le degré de conformité de leurs mécanismes d assurance de la qualité. Ces normes et ces exigences

Plus en détail

IR LA TÊTE À L EMP O LO AV I 32E CONGRÈS-JEUNES THÉMATIQUE NATIONALE

IR LA TÊTE À L EMP O LO AV I 32E CONGRÈS-JEUNES THÉMATIQUE NATIONALE AVOIR LA TÊTE À L EMPLOI 32 E CONGRÈS-JEUNES THÉMATIQUE NATIONALE RÉSOLUTIONS - THÉMATIQUE NATIONALE 2014 La tête à l emploi pour un système d éducation plus performant Gouvernement du Québec s emploie

Plus en détail

Bilan du plan d'aide à la réussite ( ) du Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu

Bilan du plan d'aide à la réussite ( ) du Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu Bilan du plan d'aide à la réussite (2000-2003) du Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu Mars 2004 Introduction Au printemps 2000, le ministère de l Éducation du Québec a demandé à tous les collèges d élaborer

Plus en détail

Plus de 27 000 étudiantes et étudiants à temps plein ont bénéficié des programmes de formation postsecondaire du Collège Boréal depuis ses débuts.

Plus de 27 000 étudiantes et étudiants à temps plein ont bénéficié des programmes de formation postsecondaire du Collège Boréal depuis ses débuts. Collège Boréal Créé en 1995, le Collège Boréal est un établissement de formation et d enseignement postsecondaire de langue française qui œuvre au développement et à l épanouissement des communautés dans

Plus en détail

institutionnelle de développement durable

institutionnelle de développement durable Politique institutionnelle de développement durable Texte adopté par le Conseil d administration à sa séance du 26 novembre 2008 (CA-2008-xx) Préparation : Vice-rectorat exécutif et au développement Révision

Plus en détail

Politique institutionnelle de développement durable

Politique institutionnelle de développement durable Politique institutionnelle de développement durable Approuvée : Conseil d administration (Résolution CA-2008-188) Modifiée : Conseil d administration (Résolution CA-2013-130) Entrée en vigueur : 26 novembre

Plus en détail

Politique institutionnelle de développement durable

Politique institutionnelle de développement durable Politique institutionnelle de développement durable Texte adopté par le Conseil d administration à sa séance du 26 novembre 2008 (CA-2008-188) Préparation : Vice-rectorat exécutif et au développement Révision

Plus en détail

BEAUBOIS POLITIQUE DE VALORISATION DU TRAVAIL SCOLAIRE AU SECONDAIRE

BEAUBOIS POLITIQUE DE VALORISATION DU TRAVAIL SCOLAIRE AU SECONDAIRE BEAUBOIS POLITIQUE DE VALORISATION DU TRAVAIL SCOLAIRE AU SECONDAIRE 1. Contexte - travail scolaire et projet éducatif Le travail scolaire occupe une place de choix dans le projet éducatif de Beaubois,

Plus en détail

Synthèse de l évaluation périodique de la Maîtrise en travail social (3763 et 3563)

Synthèse de l évaluation périodique de la Maîtrise en travail social (3763 et 3563) Synthèse de l évaluation périodique de la Maîtrise en travail social (3763 et 3563) Mai 2011 1 SYNTHÈSE DE L ÉVALUATION PÉRIODIQUE DE LA MAÎTRISE EN TRAVAIL SOCIAL (3763 ET 3563) L évaluation du programme

Plus en détail

FRANCE DIRECCTE Unité Territoriale du Val d Oise

FRANCE DIRECCTE Unité Territoriale du Val d Oise FRANCE DIRECCTE Unité Territoriale du Val d Oise «Toutes les générations en entreprise, avec l Europe les Acteurs du Val d Oise s engagent» www.toutes-les-generations-en-entreprise.com Audition Plateforme

Plus en détail

CAT 037M C.P. P.L. 27 Économie sociale

CAT 037M C.P. P.L. 27 Économie sociale CAT 037M C.P. P.L. 27 Économie sociale Mémoire présenté à la Commission de l aménagement du territoire dans le cadre de consultations particulières et auditions publiques sur le projet de loi n 27 Loi

Plus en détail

COLLEGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE DE COMMUNICATION

COLLEGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE DE COMMUNICATION COLLEGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE DE COMMUNICATION 1055, 116 e Rue Ville de Saint-Georges (Québec) G5Y 3G1 La présente politique a été adoptée par le conseil d'administration

Plus en détail

LE PROJET ÉDUCATIF DU CÉGEP DE SEPT-ÎLES

LE PROJET ÉDUCATIF DU CÉGEP DE SEPT-ÎLES LE PROJET ÉDUCATIF DU CÉGEP DE SEPT-ÎLES Ce projet éducatif témoigne de l engagement du personnel du Cégep de Sept-Îles à promouvoir les valeurs qui guident son action éducative et imprègnent les programmes

Plus en détail

Déposé au ministre de l Éducation, de l Enseignement supérieur et de la Recherche

Déposé au ministre de l Éducation, de l Enseignement supérieur et de la Recherche Déposé au ministre de l Éducation, de l Enseignement supérieur et de la Recherche Avril 2015 Le mémoire produit par l Association des cadres des collèges du Québec (ACCQ) n a pas pour perspective de reprendre

Plus en détail

Plan stratégique 2015-2017. Horizon 2017. Service des bibliothèques et archives

Plan stratégique 2015-2017. Horizon 2017. Service des bibliothèques et archives Plan stratégique 2015-2017 Horizon 2017 Table des matières Mise en contexte... 3 Vision... 4 Mission... 4 Axe 1 Facilite la réussite étudiante... 5 Axe 2 Renouvelle l acquisition, l organisation, la découverte,

Plus en détail

Politique institutionnelle de gestion des programmes d études

Politique institutionnelle de gestion des programmes d études Politique institutionnelle de gestion des programmes d études Adoptée par le conseil d administration lors de sa 304 e assemblée, le 17 juin 2014 (résolution n o 2718) Dans cette politique, le masculin

Plus en détail

Le collège Bourget. Être appelé à participer à différents comités dans lesquels il peut être impliqué.

Le collège Bourget. Être appelé à participer à différents comités dans lesquels il peut être impliqué. Le collège Bourget Titre de l emploi : Directeur du secteur préscolaire-primaire Catégorie : Cadre- niveau 2 Type de poste : Poste permanent temps complet Supérieur : Directeur général Profil : Sous l

Plus en détail

PLAN DE DÉVELOPPEMENT TRIENNAL

PLAN DE DÉVELOPPEMENT TRIENNAL PLAN DE DÉVELOPPEMENT TRIENNAL 2017-2019 Continuité et consolidation Approuvé à l assemblée du conseil d administration du 15 décembre 2016 et adopté à l assemblée générale extraordinaire du 9 février

Plus en détail

Devenez membre de l Association internationale de la sécurité sociale. La communauté internationale pour l excellence en sécurité sociale

Devenez membre de l Association internationale de la sécurité sociale. La communauté internationale pour l excellence en sécurité sociale Devenez membre de l Association internationale de la sécurité sociale La communauté internationale pour l excellence en sécurité sociale Devenez membre de l Association internationale de la sécurité sociale

Plus en détail

Volume 12, n o 5 (N o 381, 29 avril 2015)

Volume 12, n o 5 (N o 381, 29 avril 2015) Volume 12, n o 5 (N o 381, 29 avril 2015) Grilles de programme 2015-2016 Révision de la grille du Double DEC Histoire et civilisation Arts, lettres et communication, option Langues À la suite de la publication

Plus en détail

Toujours centrée sur le développement global de la personne, sa mission présente toutefois des réalités plurielles, où la formation

Toujours centrée sur le développement global de la personne, sa mission présente toutefois des réalités plurielles, où la formation «Une promesse d avenir Francophone, public, urbain et métissé, le Collège de Maisonneuve bat au rythme de la société québécoise depuis plus de 75 ans. Résolument moderne et ouvert sur le monde, il s inscrit

Plus en détail

Projet de développement de la Faculté des lettres et des sciences humaines Saïs

Projet de développement de la Faculté des lettres et des sciences humaines Saïs Université Sidi Mohamed Ben Abdallah Projet de développement de la Faculté des lettres et des sciences humaines Saïs 2014-2018 Mohammed BOKBOT SOMMAIRE I - Développement des formations et amélioration

Plus en détail

PLAN D ACTION STRATÉGIQUE

PLAN D ACTION STRATÉGIQUE PLAN D ACTION STRATÉGIQUE FORMATION COMPÉTENCE GRH EMPLOI MISSION Le Comité sectoriel agit sur le développement de la main-d œuvre et de l emploi dans les secteurs des portes et fenêtres, du meuble et

Plus en détail

Dépôt légal 1 er trimestre 2014 Bibliothèque et Archives nationales du Québec ISBN (PDF)

Dépôt légal 1 er trimestre 2014 Bibliothèque et Archives nationales du Québec ISBN (PDF) Plan d'action 2014 Dépôt légal 1 er trimestre 2014 Bibliothèque et Archives nationales du Québec ISBN 978-2-550-69973-6 (PDF) Régie des rentes du Québec, 2014 Table des matières Message du président-directeur

Plus en détail

Plan d action Plan d action

Plan d action Plan d action Plan d action Plan d action Les moyens réfèrent aux moyens identifiés au Plan stratégique 2009-2014 (prolongé d un an) pour lesquels des actions seront menées en. Orientation 1 Offrir aux étudiants des

Plus en détail

Plan de réussite. du Collège Montmorency

Plan de réussite. du Collège Montmorency Plan de réussite du Collège Montmorency Avril 2002 Note préliminaire Le rapport d évaluation du plan de réussite du Collège Montmorency se présente en deux parties. La première partie contient l évaluation

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises

Politique de soutien aux entreprises Politique de soutien aux entreprises Préambule Suite à l adoption de la Loi 28 par le gouvernement du Québec, des modifications ont été apportées à la mise en œuvre de la nouvelle gouvernance municipale

Plus en détail

Guide pour la poursuite des études

Guide pour la poursuite des études Mars 2016 Guide pour la poursuite des études à l intention des étudiants déjà inscrits au CRLA LA RENTRÉE S ANNONCE Chère étudiante, Cher étudiant, Nous voici déjà rendus à la période de paiement des frais

Plus en détail

Les entreprises d insertion : une autre voie pour les décrocheurs

Les entreprises d insertion : une autre voie pour les décrocheurs Atelier : MC-16 Les entreprises d insertion : une autre voie pour les décrocheurs AQISEP - 24 mars 2010 Animateurs : Michel Bernard, CREP, CSDM Pierre Campeau, CREP, CSDM Stéphanie Guérette, CEIQ Les entreprises

Plus en détail

Historique du développement de l alternance TRAVAIL-ÉTUDES AU QUÉBEC

Historique du développement de l alternance TRAVAIL-ÉTUDES AU QUÉBEC Historique du développement de l alternance TRAVAIL-ÉTUDES AU QUÉBEC 2 LES PREMIÈRES EXPÉRIENCES ISSUE DE L APPROCHE COOPÉRATIVE ADOPTÉE DANS LE RÉSEAU UNIVERSITAIRE À PARTIR DE 1966, L ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES

Plus en détail

PSD État d avancement des travaux - janvier 2014 Préparation du plan d action

PSD État d avancement des travaux - janvier 2014 Préparation du plan d action PSD 2011-2016 État d avancement des travaux - janvier 2014 Préparation du plan d action 2014-2015 Favoriser la réussite et la persévérance pour accroître la diplomation Proposer une formation tenant compte

Plus en détail

Plan d action 2015-2019

Plan d action 2015-2019 Plan d action 2015-2019 La réalisation du plan d action de la Politique familiale de Nicolet a été rendue possible par le comité de travail : Geneviève Dubois, responsable des questions familiales et conseillère

Plus en détail

Destination 20/20 Tableau de bord et définitions. Septembre 2012

Destination 20/20 Tableau de bord et définitions. Septembre 2012 Destination 20/20 Tableau de bord et définitions Septembre 2012 1 L Université d Ottawa s est fixé des objectifs ambitieux pour l année 2020. L atteinte de ces objectifs renforcera la qualité de nos programmes

Plus en détail

Stratégie ministérielle de développement durable de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec 2014-2015

Stratégie ministérielle de développement durable de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec 2014-2015 Stratégie ministérielle de développement durable de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec 2014-2015 1. Aperçu de l'approche du gouvernement fédéral concernant le développement

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL

POLITIQUE SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL DRH P5 CA 452.16 2010 05 11 POLITIQUE SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL DU CÉGEP DE L OUTAOUAIS Notes chronologiques Politique adoptée en vertu de la : Politique sur la santé et la sécurité au travail

Plus en détail

Section 4 Intégration socioprofessionnelle

Section 4 Intégration socioprofessionnelle Section 4 Intégration socioprofessionnelle L ISP de A à Z L ISP, de multiples avantages Les quatre dimensions de l employabilité Synthèse des cours du programme d études Les compétences polyvalentes et

Plus en détail

AUX MEMBRES DE L A C D E C - Q u é b e c

AUX MEMBRES DE L A C D E C - Q u é b e c AUX MEMBRES DE L A C D E C - Q u é b e c INVITATION À LA SESSION DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL DE L ACDEC-QUÉBEC Madame, Monsieur, C est avec plaisir que nous vous convions à la prochaine session de développement

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES DFCDA P1 CA 456.15 2010 09 28 POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES DU CÉGEP DE L OUTAOUAIS Notes chronologiques : Adoptée le 28 septembre 2010. TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

POLITIQUE DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL

POLITIQUE DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL POLITIQUE DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Version modifiée adoptée par le conseil d administration le 13 juin 2012 1. PRÉAMBULE La politique de coopération et de développement international

Plus en détail

Gestion des infrastructures

Gestion des infrastructures Gestion des infrastructures Enjeux et nouveautés présenté par Ève Roussel, ing. Direction Expertise et Développement des infrastructures 6 novembre 2014 Gestion des infrastructures Mise en contexte (lois

Plus en détail

Plan stratégique du Cégep de Jonquière

Plan stratégique du Cégep de Jonquière Plan stratégique du Cégep de Jonquière 2010-2015 document synthèse Un cégep engagé dans son milieu LE CÉGEP EN BREF... Le Cégep de Jonquière, établissement d enseignement supérieur, offre 20 programmes

Plus en détail

Secrétaire général. Votre rôle. Votre profil. Conditions d emploi

Secrétaire général. Votre rôle. Votre profil. Conditions d emploi OFFRE D EMPLOI AFFICHAGE 2016-71 Secrétaire général Votre rôle Sous l autorité de la présidente-directrice générale, le secrétaire général contribue à la réalisation de la mission de l Institut. Il veille

Plus en détail

Plan de réussite. du Cégep de Sept-Îles

Plan de réussite. du Cégep de Sept-Îles Plan de réussite du Cégep de Sept-Îles Mai 2002 Note préliminaire Le rapport d évaluation du plan de réussite du Cégep de Sept-Îles se présente en deux parties. La première partie contient l évaluation

Plus en détail

Plan de réussite. de l École commerciale du Cap

Plan de réussite. de l École commerciale du Cap Plan de réussite de l École commerciale du Cap Juin 2002 Note préliminaire Le rapport d évaluation du plan de réussite de l École commerciale du Cap se présente en deux parties. La première partie contient

Plus en détail

Ordonnance concernant les structures suprarégionales du cycle d'orientation du 12 janvier 2011

Ordonnance concernant les structures suprarégionales du cycle d'orientation du 12 janvier 2011 - 1-411.200 Ordonnance concernant les structures suprarégionales du cycle d'orientation du 12 janvier 2011 Le Conseil d'etat du canton du Valais vu les articles 8, 43, 56, 58 et 59 de la loi sur le cycle

Plus en détail

PLAN D ACTION MINISTÉRIEL EN ARCHÉOLOGIE HORIZON 2017

PLAN D ACTION MINISTÉRIEL EN ARCHÉOLOGIE HORIZON 2017 PLAN D ACTION MINISTÉRIEL EN ARCHÉOLOGIE HORIZON 2017 L archéologie, une composante essentielle du patrimoine culturel et du développement de la société québécoise, intégrée aux dimensions sociales, économiques,

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

Politique no 38 Politique de reconnaissance du personnel et des équipes de travail

Politique no 38 Politique de reconnaissance du personnel et des équipes de travail Politique no 38 Politique de reconnaissance du personnel et des équipes de travail Responsable : Vice-rectorat aux ressources humaines, à l administration et aux finances Cette politique s'adresse à toute

Plus en détail

Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau

Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau Plan de réussite Convention de gestion 2013-2016 2015-2016 Approuvé par les membres du Conseil d établissement à la réunion du 2 décembre 2015 3 décembre

Plus en détail

Politique d évaluation périodique des programmes de formation de l Université Laval

Politique d évaluation périodique des programmes de formation de l Université Laval Politique d évaluation périodique des programmes de formation de l Université Laval Approuvée : Conseil universitaire (Résolution CU-2015-32) Modifiée : Entrée en vigueur : 19 mars 2015 Responsable : et

Plus en détail

ADOPTION : C.A février 1996

ADOPTION : C.A février 1996 POLITIQUE POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DATE : 25 janvier 2017 SECTION : Politique NUMÉRO : P301 RESPONSABLE : Direction des ressources humaines ADOPTION : C.A. 294-5.3 13 février 1996 MODIFICATIONS

Plus en détail

POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE DE LA VILLE DE COWANSVILLE

POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE DE LA VILLE DE COWANSVILLE POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE DE LA VILLE DE COWANSVILLE Ville de Cowansville 2012 Coordination et rédaction : Virginie Hébert Comité de suivi : Stéphanie Côté, Isabelle Gariépy, Martine Proteau Améliorer

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE

PLAN DE RÉUSSITE PLAN DE RÉUSSITE 2015-2020 VALEURS Le Collège a profité du contexte d élaboration de sa planification stratégique pour actualiser ses valeurs institutionnelles23. Au terme d un large processus consultatif,

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL. CLD de L Érable

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL. CLD de L Érable POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL CLD de L Érable HISTORIQUE Avant la création des CLD, en 1997, plusieurs tables sectorielles existaient au Centre-du-Québec. La politique de soutien au développement local

Plus en détail

REGION HAUTE-NORMANDIE / REGION ATSINANANA

REGION HAUTE-NORMANDIE / REGION ATSINANANA Historique de la coopération La Région Haute- établit dès 1995 des liens avec Tamatave et conduit depuis 2000 une politique de coopération avec la Province de Tamatave dans les domaines de l économie,

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE DE DÉVELOPPEMENT

PLAN STRATÉGIQUE DE DÉVELOPPEMENT PLAN STRATÉGIQUE DE DÉVELOPPEMENT 2011-2016 C est avec la confiance d avoir en main une feuille de route à la fois ambitieuse et hautement pertinente que le Conseil d administration du Cégep de Sherbrooke

Plus en détail

Direction des ressources humaines Document d information

Direction des ressources humaines Document d information Direction des ressources humaines Document d information Le projet de modernisation de la gestion de la rémunération des cadres et professionnels sur fonds courant 19 janvier 2007 1. Rappel du projet de

Plus en détail

Politique de santé et sécurité au travail

Politique de santé et sécurité au travail Règle de gestion politique Politique de santé et sécurité au travail Responsabilité de gestion : Direction des ressources humaines Date d approbation : 2014.11.24 C.A. C.E. Direction générale Direction

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale d employée de commerce/employé de commerce avec certificat fédéral de capacité (CFC) 1 du 26 septembre 2011 (état le 1 er janvier 2015) Employée

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice 30 septembre 2015 RAPPORT DE TRANSPARENCE Publié sur le site www.rsmfrance.fr en application des dispositions de l article R. 823-21 du Code de commerce Décembre 2015 Sommaire Préambule...4 Déclaration

Plus en détail

agroalimentaire Gaspésie et aux Îles : Faire sa marque dans le respect du milieu Planification stratégique

agroalimentaire Gaspésie et aux Îles : Faire sa marque dans le respect du milieu Planification stratégique L agroalimentaire en Gaspésie et aux Îles : Faire sa marque dans le respect du milieu Planification stratégique 2005-2010 Table de concertation agroalimentaire Fédération de l UPA de la Gaspésie- Les-Îles

Plus en détail

La priorité : répondre aux besoins

La priorité : répondre aux besoins La priorité : répondre aux besoins Avis présenté par la Confédération des organismes de personnes handicapées du Québec sur le plan d action de lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale, avec ou

Plus en détail

PROGRAMME INNOV ACTION

PROGRAMME INNOV ACTION PROGRAMME INNOV ACTION AGROALIMENTAIRE 2013-2018 Dépôt légal 2013 Bibliothèque et Archives nationales du Québec ISBN (version PDF) : 978 2 550 68131 1 ISBN (version imprimé): 978 2 550 68148 9 Contexte

Plus en détail