PROFIL DE L ORGANISATION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROFIL DE L ORGANISATION"

Transcription

1 PROFIL DE L ORGANISATION NOM : SERVICES DES TRAVAUX PUBLICS VILLE DE TROIS-RIVIÈRES MISSION : Favoriser la création de la richesse dans le cadre d un développement durable, en offrant des services répondant aux attentes de notre clientèle et en assurant la pérennité des infrastructures ADRESSE : 2425, rue Louis-Allyson, C. P. 368 Trois-Rivières (Québec) PRODUITS OU SERVICES DE L ORGANISATION : Service des travaux publics NOMBRE D ÉTABLISSEMENTS : 2 NOMBRE D EMPLOYÉS : ± 400 MARCHÉ : 100 % LOCAL (services municipaux aux citoyens) ANNÉE DE FONDATION :

2 OBJECTIF VISÉ Contrôler efficacement nos aires de travail CE SONT QUOI LES FAMEUX 5S? 1. S organiser éliminer les choses inutiles 2. Situer les choses mettre en ordre les choses nécessaires 3. Scintiller nettoyer et garder les choses propres 4. Standardiser maintenir l ordre, la propreté et le rangement 5. Suivre assurer la conformité aux règles établies POURQUOI IMPLANTER LES 5S? Pour amorcer un changement de culture aux travaux publics, basé sur l implication des travailleurs Pour susciter l engagement des travailleurs en améliorant la qualité des services rendus à nos citoyens Parce que les 5S représentent la démarche d amélioration la plus efficace et utile pour répondre à l objectif. Ce faisant, nous : réduisons les risques de blessures suscitons la collaboration de toute l équipe vivons un succès en équipe projetons une image plus professionnelle améliorons la qualité des services maximisons l espace disponible devenons en contrôle des postes de travail diminuons les gaspillages réduisons les irritants du quotidien

3 MISE EN SITUATION Le rangement inefficace des outils nécessaires au travail des employés provoquait à la fois des pertes de temps reliés à la récupération des outils, des blessures inutiles, des gaspillages, etc. Voici quelques exemples de chantiers 5S réalisés dans nos ateliers ATELIER DE MÉCANIQUE OUEST Entreposage saisonnier des pneus ATELIER D ÉLECTROMÉCANIQUE Réparation des moteurs et des pompes ATELIER D EXCAVATION Pièces de réparation pour fuites d eau ATELIER DE LA COORDINATION BÂTIMENT Mobiliers urbains, plomberie et menuiserie

4 LES 5S NOUS PORTENT À ALLER PLUS LOIN Voici quelques exemples de la créativité de nos employés Modifier le coffre arrière du véhicule du peintre (ajout d un tiroir coulissant) de manière à avoir accès rapidement et sans danger aux outils Tester la synchronisation des feux de circulation et programmer à distance les équipements, par l utilisation d un banc d essai Bénéfices : Déplacements inutiles évités Travail à l abri des intempéries Risques d erreurs en situations réelles minimisés Trier, rassembler et inspecter les boyaux d incendie immédiatement après chaque usage afin d être plus rapides et efficaces lors d interventions futures Ajuster la hauteur de la table de travail hydraulique permettant la restauration des bancs de parc Bénéfice : Diminution des risques de blessures Installer un panneau mural de pièces de ventilateurs près des opérations Bénéfice : Amélioration du contrôle de leur inventaire

5 RÉSULTATS OBTENUS Augmentation du nombre de fiches d amélioration reçues En 2008 : 63 dont 49 finalisées et 46 idées ont été réalisées En 2009 : 81 fiches reçues, 62 idées finalisées et 59 idées réalisées Accroissement du nombre de chantiers 5S accrédités, c est-à dire ayant obtenu la note de passage de 80 %. En 2008, quatre chantiers ont été accrédités. En 2009, on parle de sept chantiers SONDAGE ANNUEL AUPRÈS DES COLS BLEUS : 80 % des employés cherchent moins leurs outils depuis l implantation des 5S 66 % des employés disent être plus efficaces depuis l implantation des 5S 81 % des employés trouvent leur lieu de travail propre et ordonné 49 % des employés ont vécu un chantier 5S en 2008 MESURES DE CONTRÔLE ET SUIVI 1) Fiches de soutien 2) Audits Un audit interne est réalisé tous les trois mois Un audit externe, par l équipe de pilotage, est réalisé une fois par année LORS DE L AUDIT, NOUS VÉRIFIONS LES POINTS SUIVANTS Documentation (fiches de soutien, plan d atelier et résultats d audits) (25 points) Tri et entreposage (zones de transit, identification des outils, fournitures (35 points) Propreté (aires de travail, planchers, véhicules) (25 points) Standardisation (contrôles visuels et panneaux 5S selon nos standards) (15 points) Pour obtenir la note de passage à un audit, sans action corrective, le résultat doit atteindre 80 % 3) Formation aux employés Tous les employés du service des Travaux publics ont reçu une formation Formation de base sur les 5S à tous les employés du service des Travaux publics Formation approfondie sur la méthode Toyota aux employés engagés dans la réalisation d un chantier 5S

LES 5S, UNE MÉTHODE D ORGANISATION DES POSTES DE TRAVAIL

LES 5S, UNE MÉTHODE D ORGANISATION DES POSTES DE TRAVAIL LES 5S, UNE MÉTHODE D ORGANISATION DES POSTES DE TRAVAIL La méthode 5S, applicable à tout espace de travail (y compris dans les bureaux), constitue une forme de standardisation par gestion visuelle. Elle

Plus en détail

Des environnements facilitants pour une société universelle. Présentation de la politique d accessibilité universelle de la Ville de Granby

Des environnements facilitants pour une société universelle. Présentation de la politique d accessibilité universelle de la Ville de Granby Des environnements facilitants pour une société universelle Présentation de la politique d accessibilité universelle de la Ville de Granby par Patrice Faucher Mise en contexte de l adoption de la politique

Plus en détail

«Le 5S pour prévenir les accidents du travail»

«Le 5S pour prévenir les accidents du travail» BIENVENUE Thème 2016 La sécurité dans les ateliers de mécanique et dans les unités mobiles de réparation. «Le 5S pour prévenir les accidents du travail» selon Denis Carpentier. ORIGINE DE L APPELLATION

Plus en détail

Plan d action 2015-2019

Plan d action 2015-2019 Plan d action 2015-2019 La réalisation du plan d action de la Politique familiale de Nicolet a été rendue possible par le comité de travail : Geneviève Dubois, responsable des questions familiales et conseillère

Plus en détail

Plan directeur des systèmes de transport intelligents (STI) de la Ville de Montréal

Plan directeur des systèmes de transport intelligents (STI) de la Ville de Montréal Plan directeur des systèmes de transport intelligents (STI) de la Ville de Montréal Les systèmes de transport intelligents au service du Plan de transport de la Ville de Montréal Marc Blanchet, Ville de

Plus en détail

Total Productive Maintenance - Principes de base - Paris, le 1 er septembre 2010 Version 1.0

Total Productive Maintenance - Principes de base - Paris, le 1 er septembre 2010 Version 1.0 Total Productive Maintenance - - Paris, le 1 er septembre 2010 Version 1.0 Tous Pour la Machine, résume l idée principale de la Total Productive Maintenance TOTAL Transverse à tous les services centrés

Plus en détail

CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES

CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES PETITE ENFANCE (MOINS DE 5 ANS) CIBLES DU PLAN D ACTION RÉGIONAL CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES CIBLE 2 - PROMOUVOIR L ALLAITEMENT MATERNEL

Plus en détail

Assistant-gérant 47322

Assistant-gérant 47322 Assistant-gérant 47322 11 ans Loblaws RÉCEPTIONNAIRE Recevoir les commandes et s assurer que tout balance; saisir les données dans le logiciel SAP pour l entrée et la sortie de marchandises; vérifier la

Plus en détail

PROFIL DE L ORGANISATION

PROFIL DE L ORGANISATION PROFIL DE L ORGANISATION NOM : SONACA MONTRÉAL ADRESSE : 13075, rue Brault, Mirabel (Québec) SECTEUR D ACTIVITÉ : Sonaca Montréal fabrique des pièces de structures aéronautiques de grandes dimensions pour

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE BRIVE Direction des Achats, de la Logistique et des Infrastructures (DALI)

CENTRE HOSPITALIER DE BRIVE Direction des Achats, de la Logistique et des Infrastructures (DALI) CENTRE HOSPITALIER DE BRIVE Direction des Achats, de la Logistique et des Infrastructures (DALI) SOMMAIRE I- Présentation du CH Brive II- Présentation de la Direction des Achats, de la Logistique et des

Plus en détail

PLAN TRIENNAL DES IMMOBILISATIONS 2013-2015

PLAN TRIENNAL DES IMMOBILISATIONS 2013-2015 PLAN TRIENNAL DES IMMOBILISATIONS 2013-2015 PLAN TRIENNAL 2013-2015 Immobilisations 2013 2014 2015 BÂTIMENTS 2 088 050 $ 175 000 $ 1 640 000 $ INFRASTRUCTURES 8 185 000 $ 7 190 000 $ 8 070 000 $ VÉHICULES

Plus en détail

Profil de l habitation Village urbain 8 Centre-Ville GATINEAU PORTRAIT DE. Volume 3 cahier 9

Profil de l habitation Village urbain 8 Centre-Ville GATINEAU PORTRAIT DE. Volume 3 cahier 9 Profil de l habitation Village urbain 8 Volume 3 cahier 9 PORTRAIT DE GATINEAU TABLE DES MATIÈRES Présentation...3 Population, ménages et logements en propriété...4 Logements en propriété...4 Âge des soutiens

Plus en détail

SPECIALISTE EN MERCHANDISING ET DIRECTION DE COLLECTION ALEXIA CARMILLET

SPECIALISTE EN MERCHANDISING ET DIRECTION DE COLLECTION ALEXIA CARMILLET SPECIALISTE EN MERCHANDISING ET DIRECTION DE COLLECTION ALEXIA CARMILLET Prestations proposées, à la carte : Diagnostic merchandising et collection Recommandations de l offre et préconisations merchandising

Plus en détail

Maintien des améliorations par une gestion quotidienne standardisée

Maintien des améliorations par une gestion quotidienne standardisée Maintien des améliorations par une gestion quotidienne standardisée SYSTÈME DE PRODUCTION Profil de l organisation Nom : PACCAR du Canada ltée Usine Sainte-Thérèse ADRESSE :0, rue Sicard, Sainte-Thérèse

Plus en détail

CONTRÔLEUR DE POMPE D'APPOINT

CONTRÔLEUR DE POMPE D'APPOINT MANUEL D INSTALLATION ET DE MAINTENANCE POUR CONTRÔLEUR DE POMPE D'APPOINT 1 Table des matières 1. Introduction 2. Installation 3. Documents techniques 2 JP-Manual-FR Table des matières... 4 Introduction...

Plus en détail

PTI. Bilan 2015. Service des infrastructures Étude du budget 2016 Novembre 2015

PTI. Bilan 2015. Service des infrastructures Étude du budget 2016 Novembre 2015 PTI Bilan 2015 Service des infrastructures Étude du budget 2016 Novembre 2015 PTI Bilan 2015 Bilan des projets de maintien des actifs. Bilan des projets spéciaux : Système de radiocommunication; Programme

Plus en détail

METTRE EN ŒUVRE LE CONTRÔLE INTERNE DANS UN CONTEXTE RÉGLEMENTAIRE MOUVANT OÙ EN SONT LES ENTREPRISES?

METTRE EN ŒUVRE LE CONTRÔLE INTERNE DANS UN CONTEXTE RÉGLEMENTAIRE MOUVANT OÙ EN SONT LES ENTREPRISES? METTRE EN ŒUVRE LE CONTRÔLE INTERNE DANS UN CONTEXTE RÉGLEMENTAIRE MOUVANT OÙ EN SONT LES ENTREPRISES? La démarche de contrôle interne est permanente Toute démarche de contrôle interne doit être initiée

Plus en détail

POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE DE LA VILLE DE COWANSVILLE

POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE DE LA VILLE DE COWANSVILLE POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE DE LA VILLE DE COWANSVILLE Ville de Cowansville 2012 Coordination et rédaction : Virginie Hébert Comité de suivi : Stéphanie Côté, Isabelle Gariépy, Martine Proteau Améliorer

Plus en détail

! " #$%%& Présentation du territoire

!  #$%%& Présentation du territoire ! " #$%%& Présentation du territoire Créé le 18 septembre 2000 le Pays Cœur Entre-deux-Mers est composé de 71 communes regroupées en 7 intercommunalités aux portes de Bordeaux sur la rive droite de la

Plus en détail

RENOVATION/RESTAURATION DES ANCIENS ETABLISSEMENTS «BYRRH» sis rue Dieudonné Lefèvre 4 à 1120 Bruxelles

RENOVATION/RESTAURATION DES ANCIENS ETABLISSEMENTS «BYRRH» sis rue Dieudonné Lefèvre 4 à 1120 Bruxelles RENOVATION/RESTAURATION DES ANCIENS ETABLISSEMENTS «BYRRH» sis rue Dieudonné Lefèvre 4 à 1120 Bruxelles 1 1. Contexte urbanistique 1. Contexte urbanistique 1. Contexte urbanistique A côté de la zone d

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SPONSORING BAILLEURS DE FONDS PRIVES

DOSSIER DE DEMANDE DE SPONSORING BAILLEURS DE FONDS PRIVES DOSSIER DE DEMANDE DE SPONSORING BAILLEURS DE FONDS PRIVES 1. Structure-Contexte : Ce projet est proposé par le Contrat de Développement Local du Faucigny, en Haute-Savoie. Le CLD est un organe consultatif,

Plus en détail

POLITIQUE & PROCÉDURE. APPROUVÉE PAR : Résolution no 2013-01-045 Date : 2013-01-21

POLITIQUE & PROCÉDURE. APPROUVÉE PAR : Résolution no 2013-01-045 Date : 2013-01-21 POLITIQUE & PROCÉDURE P-16-2013 TITRE : POLITIQUE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL N o : P-16-2013 APPROUVÉE PAR : Résolution no 2013-01-045 Date : 2013-01-21 DATE EN VIGUEUR : 2013-01-21 politique nouvelle

Plus en détail

D A N S U N A T E L I E R B I O M E D I C A L

D A N S U N A T E L I E R B I O M E D I C A L GUIDE 5S D A N S U N A T E L I E R B I O M E D I C A L SESSION: ABIH 2016 CERTIFICATION PROFESSIONNELLE {ASSISTANT BIOMEDICAL EN INGENIERIE HOSPITALIERE} DA CRUZ ROGER, DE OL IVEIRA ALEXANDRE, DANGOURI

Plus en détail

AOUT 2014. Votre projet de construction résidentielle

AOUT 2014. Votre projet de construction résidentielle AOUT 2014 Votre projet de construction résidentielle Au départ AVANT d entreprendre un projet de construction, vous devez vous informer de la réglementation en vigueur afin de planifier ce dernier adéquatement.

Plus en détail

L ENTREPOSAGE AVEC UN RISQUE ACCEPTABLE

L ENTREPOSAGE AVEC UN RISQUE ACCEPTABLE L ENTREPOSAGE AVEC UN RISQUE ACCEPTABLE VOTRE PARTENAIRE COMMERCIAL COMPÉTENT POUR LES INSPECTIONS, VÉRIFICATIONS ET ESSAIS L entreposage de grandes quantités de substances dangereuses est une pratique

Plus en détail

Plan POLITIQUE RÉGIONALE DES AÎNÉS. d action 2015-2017

Plan POLITIQUE RÉGIONALE DES AÎNÉS. d action 2015-2017 POLITIQUE RÉGIONALE DES AÎNÉS Plan d action 2015-2017 Constats Plusieurs aînés rencontrés connaissent peu ou pas les différents services offerts par le réseau public ou communautaire sur le territoire

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE PONTIAC OFFRE D EMPLOI

MUNICIPALITÉ DE PONTIAC OFFRE D EMPLOI MUNICIPALITÉ DE PONTIAC OFFRE D EMPLOI CHEF DE DIVISION - TRAVAUX PUBLICS Cadre intermédiaire Supérieur immédiat : Division : Supervise : Directeur (trice) des infrastructures et des travaux publics Direction

Plus en détail

Projet LEAN: Optimisation des processus au bloc opératoire

Projet LEAN: Optimisation des processus au bloc opératoire Le 26 septembre 2014 Projet LEAN: Optimisation des processus au bloc opératoire PRÉSENTÉ PAR: FRANCINE DESRANLEAU SANDRA WILSON Le projet initial comprenait: CSSS Jardins-Roussillon -Châteauguay CSSS du

Plus en détail

REMISE EN SERVICE DU RÉSERVOIR ROSEMONT

REMISE EN SERVICE DU RÉSERVOIR ROSEMONT REMISE EN SERVICE DU RÉSERVOIR ROSEMONT Assemblée publique d information et d échanges Direction de l eau potable Service de l eau de la Ville de Montréal Le 15 avril 2015 PLAN DE PRÉSENTATION Mise en

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE GUIDE METHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE CAHIER DES CHARGES POUR UNE MISSION DE REALISATION D UN AUDIT DECHETS DE DECONSTRUCTION DANS LE CADRE D UNE OPERATION DE DEMOLITION ET DE RESTRUCTURATION

Plus en détail

Cogénération et finances

Cogénération et finances Journée e cogénération - IBGE-BIM BIM Suivi et maintenance d une d cogénération : Pas insurmontables Par J.P. VAN WINGEN Administrateur délégué E. VAN WINGEN NV Cogénération et finances Investissement

Plus en détail

PLAN DE GESTION DU MÉNEZ-HOM RÉUNION DU GROUPE DE TRAVAIL N 1 15 DÉCEMBRE 2006

PLAN DE GESTION DU MÉNEZ-HOM RÉUNION DU GROUPE DE TRAVAIL N 1 15 DÉCEMBRE 2006 PLAN DE GESTION DU MÉNEZ-HOM RÉUNION DU GROUPE DE TRAVAIL N 1 DU 15 DECEMBRE 2006 PLAN DE GESTION DU MÉNEZ-HOM RÉUNION DU GROUPE DE TRAVAIL N 1 15 DÉCEMBRE 2006 PLAN DE GESTION DU MÉNEZ-HOM RÉUNION DU

Plus en détail

EXTRAIT DE LA NORME PROFESSIONNELLE POUR LE MÉTIER D OPÉRATRICE OU OPÉRATEUR EN NETTOYAGE INDUSTRIEL DESCRIPTION DÉTAILLÉE DES COMPÉTENCES

EXTRAIT DE LA NORME PROFESSIONNELLE POUR LE MÉTIER D OPÉRATRICE OU OPÉRATEUR EN NETTOYAGE INDUSTRIEL DESCRIPTION DÉTAILLÉE DES COMPÉTENCES EXTRAIT DE LA NORME PROFESSIONNELLE POUR LE MÉTIER D OPÉRATRICE OU OPÉRATEUR EN NETTOYAGE INDUSTRIEL DESCRIPTION DÉTAILLÉE DES COMPÉTENCES DESCRIPTION DÉTAILLÉE DES COMPÉTENCES MÉTIER : Opératrice ou opérateur

Plus en détail

Devis. Refonte du site WEB et création d un gabarit de bulletin aux membres

Devis. Refonte du site WEB et création d un gabarit de bulletin aux membres Devis Refonte du site WEB et création d un gabarit de bulletin aux membres Par la Table nationale des Corporations de développement communautaire (TNCDC) Mars 2016 Table nationale des CDC Janvier 2016

Plus en détail

La place de l acoustique dans l offre de certification du Groupe QUALITEL. Pascal LOCOGE - Décembre 2007

La place de l acoustique dans l offre de certification du Groupe QUALITEL. Pascal LOCOGE - Décembre 2007 La place de l acoustique dans l offre de certification du Groupe QUALITEL Pascal LOCOGE - Décembre 2007 Qui sommes-nous? Un organisme précurseur de la certification, créé en 1974 Reconnu et indépendant,

Plus en détail

L information en temps réel pour des déplacements performants. Société de transport de Montréal

L information en temps réel pour des déplacements performants. Société de transport de Montréal L information en temps réel pour des déplacements performants Ville de Montréal Société de transport de Montréal Pascal Rochon Son Thu Lê Congrès STI Canada : Québec Juin 2012 Agglomération de Montréal

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE. Version abrégée. École: École secondaire Camille-Lavoie

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE. Version abrégée. École: École secondaire Camille-Lavoie PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée École: École secondaire Camille-Lavoie L école et son milieu École secondaire, située en milieu urbain accueillant les élèves de la première à la cinquième

Plus en détail

Verdir La Cité-Limoilou Plan de verdissement et de lutte contre les îlots de chaleur

Verdir La Cité-Limoilou Plan de verdissement et de lutte contre les îlots de chaleur Verdir La Cité-Limoilou Plan de verdissement et de lutte contre les îlots de chaleur Présentation au conseil de quartier Saint-Sauveur Jacques Faguy, Direction 30 avril 2014 La chaleur urbaine Un enjeu

Plus en détail

De la conservation de. l art. & de l art. de la conservation

De la conservation de. l art. & de l art. de la conservation De la conservation de l art & de l art de la conservation Katoen Natie Art Le dépôt de Katoen Natie pour l art et le patrimoine Katoen Natie Art est une entreprise logistique spécialisée dans le transport,

Plus en détail

Écoles primaires de Chibougamau Commission scolaire de la Baie-James et Commission scolaire Central Québec

Écoles primaires de Chibougamau Commission scolaire de la Baie-James et Commission scolaire Central Québec Écoles primaires de Chibougamau Commission scolaire de la Baie-James et Commission scolaire Central Québec Remerciements La Direction de santé publique tient à remercier ses nombreux partenaires pour

Plus en détail

Le Plan de développement durable : son encadrement légal. par Léopold Gaudreau, sous-ministre adjoint

Le Plan de développement durable : son encadrement légal. par Léopold Gaudreau, sous-ministre adjoint Le Plan de développement durable : son encadrement légal par Léopold Gaudreau, sous-ministre adjoint Présentation à la journée de travail sur l intégration des principes de développement durable dans les

Plus en détail

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT POUR LA CONSTITUTION DE GROUPES DE COMPARAISON D INDICATEURS DE GESTION MUNICIPAUX

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT POUR LA CONSTITUTION DE GROUPES DE COMPARAISON D INDICATEURS DE GESTION MUNICIPAUX GUIDE D ACCOMPAGNEMENT POUR LA CONSTITUTION DE GROUPES DE COMPARAISON D INDICATEURS DE GESTION MUNICIPAUX Rédaction : Yves Gagnon, FCGA, OMA Consultant en gestion municipale Décembre 2010 1 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Bâtiment Infrastructures

Bâtiment Infrastructures 372 Bâtiment Infrastructures Le domaine fonctionnel Bâtiment Infrastructures regroupe les emplois relatifs à la conception, la maintenance et l exploitation des bâtiments, ouvrages et infrastructures dans

Plus en détail

CHANTIER DE RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT SOUS CHARTE QUALITÉ LA PRÉPARATION DE CHANTIER

CHANTIER DE RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT SOUS CHARTE QUALITÉ LA PRÉPARATION DE CHANTIER CHANTIER DE RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT SOUS CHARTE QUALITÉ LA PRÉPARATION DE CHANTIER Comité de suivi de la Charte de Qualité pour les réseaux d assainissement LA PRÉPARATION DE CHANTIER Une véritable préparation

Plus en détail

FORMATION DEREFEI (DEVENIR REFERENT ENERGIE EN INDUSTRIE) Module 2 : DEMARCHE ET METHODE DEROULE PEDAGOGIQUE

FORMATION DEREFEI (DEVENIR REFERENT ENERGIE EN INDUSTRIE) Module 2 : DEMARCHE ET METHODE DEROULE PEDAGOGIQUE FORMATION DEREFEI (DEVENIR REFERENT ENERGIE EN INDUSTRIE) Module 2 : DEMARCHE ET METHODE DEROULE PEDAGOGIQUE LES OBJECTIFS DE FORMATION Cette formation s adresse aux personnes qui occupent depuis peu ou

Plus en détail

MÉMOIRE DE CULTURE MONTRÉAL. sur LE RÉAMÉNAGEMENT DE LA RUE SAINTE-CATHERINE OUEST. Mémoire présenté à :

MÉMOIRE DE CULTURE MONTRÉAL. sur LE RÉAMÉNAGEMENT DE LA RUE SAINTE-CATHERINE OUEST. Mémoire présenté à : 3680, rue Jeanne-Mance Bureau 317 Montréal (Québec) Canada H2X 2K5 www.culturemontreal.ca T 514.845.0303 info@culturemontreal.ca MÉMOIRE DE CULTURE MONTRÉAL sur LE RÉAMÉNAGEMENT DE LA RUE SAINTE-CATHERINE

Plus en détail

QUAND ÉCOLE/COMMUNAUTÉ ET RÉUSSITE ÉDUCATIVE

QUAND ÉCOLE/COMMUNAUTÉ ET RÉUSSITE ÉDUCATIVE Cette présentation a été effectuée le 28 novembre 2011, au cours de la Rencontre internationale La prochaine décennie pour les écoles favorisant la santé, le bien-être et la réussite éducative dans le

Plus en détail

Phase Pré-programmation Analyse HQE du Site. Groupe scolaire élémentaire Site Caserne de Bonne - Grenoble

Phase Pré-programmation Analyse HQE du Site. Groupe scolaire élémentaire Site Caserne de Bonne - Grenoble PRESENTATION Phase Pré-programmation Analyse HQE du Site Groupe scolaire élémentaire Site Caserne de Bonne - Grenoble Groupe scolaire élémentaire PRESENTATION METHODE IMPLANTATION 1 - IDENTIFICATION DES

Plus en détail

Charte de confiance et d engagement dans la Rénovation Globale Performante pour les artisans et entreprises prêts à travailler en groupement

Charte de confiance et d engagement dans la Rénovation Globale Performante pour les artisans et entreprises prêts à travailler en groupement Charte de confiance et d engagement dans la Rénovation Globale Performante pour les artisans et entreprises prêts à travailler en groupement Enjeux énergétiques de l habitat - Le secteur du bâtiment est

Plus en détail

Section 11 L intégration du parc immobilier et de la gestion des services de soutien

Section 11 L intégration du parc immobilier et de la gestion des services de soutien COLLECTION Implantation des centres de santé et de services sociaux Guide d implantation des centres de santé et de services sociaux Volume 2 Section 11 L intégration du parc immobilier et de la gestion

Plus en détail

Observatoire du SCoT. L édito du Président. Pourquoi un observatoire? des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1

Observatoire du SCoT. L édito du Président. Pourquoi un observatoire? des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1 Observatoire du SCoT des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1 L édito du Président SOMMAIRE Edito 1 Activité de construction 2 Approche géographique 4 Construction par type de logements Rappel

Plus en détail

Norme d exercice sur le développement professionnel continu

Norme d exercice sur le développement professionnel continu Bilan de sa pratique (Améliorer, maintenir, actualiser) Norme d exercice sur le développement professionnel continu Bilan de sa pratique (Améliorer, maintenir, actualiser) Période de référence du 1 er

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE PONTIAC

MUNICIPALITÉ DE PONTIAC MUNICIPALITÉ DE PONTIAC OFFRE D EMPLOI CHEF DE DIVISION - TRAVAUX PUBLICS Cadre intermédiaire Supérieur immédiat : Division : Supervise : Directeur (trice) des infrastructures et des travaux publics Direction

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION

NOTICE D UTILISATION ETSI 15 ETSI 22 CHAUDIERES ELECTRIQUES NOTICE D UTILISATION - 1 - Ver 1.0 09/02 Section 1 Introduction Section 2 Guide de l utilisateur Section 3 Installation Section 4 Mise en service Section 5 Entretien

Plus en détail

Gestion des Voiries. Un patrimoine stratégique Premier lien social, miroir de la commune

Gestion des Voiries. Un patrimoine stratégique Premier lien social, miroir de la commune Gestion des Voiries Un patrimoine stratégique Premier lien social, miroir de la commune Une infrastructure vitale Circulation de flux essentiels Automobiles Piétons Eau potable Assainissement Electricité

Plus en détail

Catalogue de formations - 2015

Catalogue de formations - 2015 PREVITECH BP 40682 27006 EVREUX CEDEX FRANCE Téléphone : 09 51 61 31 49 Email : contact@previtech.fr Web : www.previtech.fr Catalogue de formations - 2015 Sommaire L évaluation des risques professionnels

Plus en détail

VILLE DES MUREAUX ARRETE

VILLE DES MUREAUX ARRETE VILLE DES MUREAUX ARRETE REGLEMENTANT LA COORDINATION ET LA SECURITE DES TRAVAUX «VOIRIE RESEAUX DIVERS» SUR LES VOIES OUVERTES A LA CIRCULATION PUBLIQUE - 1 - - SOMMAIRE - CHAPITRE I ARTICLE 1 ARTICLE

Plus en détail

ORIENTATION ENJEU ACTIVITÉS

ORIENTATION ENJEU ACTIVITÉS MISSION Par la concertation et la mobilisation des acteurs du secteur, le Comité sectoriel de main-d œuvre des pêches maritimes (CSMOPM) a pour mission d analyser, développer et diffuser un ensemble d

Plus en détail

Guide de la rénovation thermique

Guide de la rénovation thermique Guide de la rénovation thermique et de la performance énergétique A B C D E F Dépensez moins Polluez moins Vivre mieux Les réponses aux questions que vous vous posez pour la rénovation de votre logement

Plus en détail

Consultations pour les marchés. d agences tronçons. et d évènementiel. Vendredi 17 juin 2016

Consultations pour les marchés. d agences tronçons. et d évènementiel. Vendredi 17 juin 2016 Consultations pour les marchés d agences tronçons et d évènementiel Vendredi 17 juin 2016 Ordre du jour Introduction Organisation Les marchés de mise en œuvre de la communication de proximité (agences

Plus en détail

Ville du Havre Direction de la Cohésion Sociale GESTION URBAINE DE PROXIMITE

Ville du Havre Direction de la Cohésion Sociale GESTION URBAINE DE PROXIMITE Ville du Havre Direction de la Cohésion Sociale GESTION URBAINE DE PROXIMITE Direction Cohésion Sociale Ville du Havre juillet 2008 COHESION SOCIALE Gestion urbaine de Proximité Trois grands principes

Plus en détail

règlementaires qui vont bientôt impacter votre fonctionnement

règlementaires qui vont bientôt impacter votre fonctionnement Les nouvelles dispositions règlementaires qui vont bientôt impacter votre fonctionnement t Présentation Processus CONSUEL CSEEE 09 mars 2010 1 / 12 Modification du décret 72-1120 du 14 déc. 1972 Installation

Plus en détail

VILLE D ESSEY-LES-NANCY REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS

VILLE D ESSEY-LES-NANCY REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS VILLE D ESSEY-LES-NANCY REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS Séance du 20 avril 2011 OBJET : Réhabilitation de l école primaire Mouzimpré 2 ième tranche Avenant n 1 au lot

Plus en détail

Atelier de formation sur la Stratégie de Développement Durable de Sousse 1 ère session :

Atelier de formation sur la Stratégie de Développement Durable de Sousse 1 ère session : Atelier de formation sur la Stratégie de Développement Durable de Sousse 1 ère session : La Stratégie de Développement Durable de Sousse et le Réseau méditerranéen pour la promotion de Stratégies de développement

Plus en détail

plan d action mai 2016

plan d action mai 2016 plan d action mai 2016 Publié par la Ville de Longueuil Mai 2016 Ae #1 : Des aménagements favorables à un mode de vie physiquement actif Orientation #1 : Des infrastructures permettant la pratique encadrée

Plus en détail

PR-845. Ville de Genève Conseil municipal

PR-845. Ville de Genève Conseil municipal PR-845 1 Ville de Genève Conseil municipal 24 novembre 2010 Proposition du Conseil administratif du 24 novembre 2010 en vue de l ouverture de deux crédits d un total de 937 000 francs destinés à l aménagement

Plus en détail

Répartition de la gestion technique - Généralités. - Le clos et le couvert, y «la chose compris les évacuations

Répartition de la gestion technique - Généralités. - Le clos et le couvert, y «la chose compris les évacuations Contrat de partenariat entre la et la en vue de la clarification des responsabilités respectives dans la gestion technique des locaux scolaires (extraits) Répartition de la gestion technique - Généralités

Plus en détail

Profil de l organisation

Profil de l organisation Profil de l organisation Nom : Le repos Saint-François d Assise ADRESSE : 6893, rue Sherbrooke Est, Montréal (Québec) SECTEUR D ACTIVITÉ : Services funéraires PRODUITS OU SERVICES : Cimetière, mausolées,

Plus en détail

dans le respect de la personne

dans le respect de la personne Reconnaître la valeur sociale de la recherche dans le respect de la personne Banques de données et banques de matériel biologique Pour un nouveau cadre éthique et légal Fonds de la recherche en santé du

Plus en détail

Projet de mise en place d une GMAO chez Genève Aéroport. «Aller à la rencontre des gens» Nicolas Gaspoz Directeur infrastructures et planification

Projet de mise en place d une GMAO chez Genève Aéroport. «Aller à la rencontre des gens» Nicolas Gaspoz Directeur infrastructures et planification Projet de mise en place d une GMAO chez Genève Aéroport. «Aller à la rencontre des gens» Nicolas Gaspoz Directeur infrastructures et planification Genève Aéroport est un Etablissement public autonome depuis

Plus en détail

Le site et ses installations

Le site et ses installations CARTE D IDENTITE CSA Centre de stockage de l Aube pour les déchets de faible et moyenne activité à vie courte Actualisée au 15/07/2012 Le site et ses installations Situation géographique et économique

Plus en détail

Conception d une Charte graphique pour le Pays d Auge et d un mobilier de signalétique

Conception d une Charte graphique pour le Pays d Auge et d un mobilier de signalétique Cahier des charges Conception d une Charte graphique pour le Pays d Auge et d un mobilier de signalétique 1. OBJET DE LA MISE EN CONCURRENCE OBJET DU MARCHÉ Le présent marché concerne l assistance à maîtrise

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION

NOTICE D UTILISATION ETX 9 ETX 15 ETX 22 CHAUDIERES ELECTRIQUES NOTICE D UTILISATION - 1 - Ver 1.0 09/02 Section 1 Introduction Section 2 Guide de l utilisateur Section 3 Installation Section 4 Mise en service Section 5 Entretien

Plus en détail

Plan d action - Politique familiale, 2013 Ville de Lévis. Plan d action - Politique familiale

Plan d action - Politique familiale, 2013 Ville de Lévis. Plan d action - Politique familiale Plan d action - Politique familiale, 2013 Ville de Lévis Plan d action - Politique familiale TABLE DES MATIÈRES Comité de travail...ii Message de la mairesse... III Introduction... 1 Domaines d intervention...

Plus en détail

Plan stratégique 2012-2015

Plan stratégique 2012-2015 Plan stratégique 2012-2015 1 SOMMAIRE MOT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION... 1 MOT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL... 2 LE CONTEXTE... 3 LA SOCIÉTÉ DE PROTECTION DES FORÊTS CONTRE LE FEU... 5 LA MISSION...

Plus en détail

PLAN DE PARTENARIAT. 35 e COLLOQUE ANNUEL DE L ASSOCIATION DES ARCHE OLOGUES DU QUE BEC. 28 AVRIL AU 1 er MAI 2016 VILLE DE MONTMAGNY

PLAN DE PARTENARIAT. 35 e COLLOQUE ANNUEL DE L ASSOCIATION DES ARCHE OLOGUES DU QUE BEC. 28 AVRIL AU 1 er MAI 2016 VILLE DE MONTMAGNY PLAN DE PARTENARIAT 35 e COLLOQUE ANNUEL DE L ASSOCIATION DES ARCHE OLOGUES DU QUE BEC 28 AVRIL AU 1 er MAI 2016 VILLE DE MONTMAGNY MISE EN CONTEXTE Animée par les forces vives de professionnels et d étudiants

Plus en détail

Amélioration de la qualité des données UrbIS 3D. Georges Charlot

Amélioration de la qualité des données UrbIS 3D. Georges Charlot Amélioration de la qualité des données UrbIS 3D Georges Charlot Données UrbIS 3D 2012 : initialisation base de données bâtiments et principaux ouvrages d art région bruxelloise 3D LOD2 CityGML LOD2 : Levelof

Plus en détail

ECE/RCTE/CONF/4/Add.1/Rev.1 ACCORD

ECE/RCTE/CONF/4/Add.1/Rev.1 ACCORD 6 mars 2007 ACCORD CONCERNANT L'ADOPTION DE CONDITIONS UNIFORMES APPLICABLES AU CONTROLE TECHNIQUE PERIODIQUE DES VEHICULES A ROUES ET LA RECONNAISSANCE RECIPROQUE DES CONTROLES en date, à Vienne, du 13

Plus en détail

Les diagnostics des conditions d accessibilité

Les diagnostics des conditions d accessibilité Les diagnostics des conditions d accessibilité Quelles attentes? Les diagnostics des conditions d accessibilité Quelles attentes? La rédaction actuelle prévoit trois phases successives (R111-19-9) : L

Plus en détail

Risques d incendie et de panique dans les écoles. Guide à destination des directrices et directeurs

Risques d incendie et de panique dans les écoles. Guide à destination des directrices et directeurs Risques d incendie et de panique dans les écoles Guide à destination des directrices et directeurs INTRODUCTION Ce guide méthodologique est un outil d aide à destination des chefs d établissements sur

Plus en détail

EXCELLENCE & EFFICIENCE DES FONCTIONS SUPPORTS DAST & DR

EXCELLENCE & EFFICIENCE DES FONCTIONS SUPPORTS DAST & DR EXCELLENCE & EFFICIENCE DES FONCTIONS SUPPORTS DAST & DR Volet accompagnement du changement DOCUMENT DE TRAVAIL DIRECTION DU RESEAU LA POSTE Direction Opérationnelle des Ressources Humaines SOMMAIRE 1.

Plus en détail

MANAGEMENT DE LA QUALITE

MANAGEMENT DE LA QUALITE MANAGEMENT DE LA QUALITE Le système de management couvre tous les produits entrant puis sortant de la société GASTROMER SA que ce soit des produits frais, congelés, de négoce, ou fabriqués par nos soins,

Plus en détail

HOPITECH 2014 Stratégies pour un hôpital durable et performant

HOPITECH 2014 Stratégies pour un hôpital durable et performant HOPITECH 2014 Stratégies pour un hôpital durable et performant De la maintenance à la rénovation du patrimoine Prise en compte de l état du bâti et des exigences réglementaires Patrimoine existant et réglementation

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION 1525, chemin du Lavarin 84083 Avignon cedex 2 Mai 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

1 Appréhender le circuit de l eau en ville : de la production d eau potable à

1 Appréhender le circuit de l eau en ville : de la production d eau potable à Cycle 3 Cycle de l eau en ville Usages et consommations d eau Comportements éco-citoyens Animation vis-à-vis de l eau Durée : 3 heures Lieu : en classe Mots-clés : Station de production d eau potable,

Plus en détail

Information Communication à destination des élus et du public Claude Horenkryg

Information Communication à destination des élus et du public Claude Horenkryg Information Communication à destination des élus et du public Claude Horenkryg Consultant expert en viabilité hivernale 1 La communication, paramètre de réussite ou d échec de la VH Les principes de la

Plus en détail

Comment va le système de santé québécois?

Comment va le système de santé québécois? Volume 3, numéro 1 Comment va le système de santé québécois? Paul Lamarche Professeur titulaire, administration de la santé, Université de Montréal Dans cet article, je réponds aux trois questions que

Plus en détail

Votre tranquillité d esprit passe par nos experts

Votre tranquillité d esprit passe par nos experts Votre tranquillité d esprit passe par nos experts Sommaire Le groupe SECO... L expertise «bâtiments»... L expertise «mobilité et infrastructures»....l expertise «eau et énergie»... Les experts SECOLUX...

Plus en détail

VILLE DE TOUL ZUS - Croix de Metz

VILLE DE TOUL ZUS - Croix de Metz VILLE DE TOUL ZUS - Croix de Metz Ouvrir la Croix de Metz sur la ville : La nouvelle entrée sud du quartier Vue sur l entrée sud et sur le cœur de quartier : état projeté Le quartier dans la ville et le

Plus en détail

Segment : Tous segments des IAA Module : Maintenance Utilités et Services communs TERMES DE RÉFÉRENCE

Segment : Tous segments des IAA Module : Maintenance Utilités et Services communs TERMES DE RÉFÉRENCE Segment : Tous segments des IAA Module : Maintenance Utilités et Services communs TERMES DE RÉFÉRENCE OBJECTIF... 2 RESULTATS... 2 INDICATEURS D IMPACT... 2 POPULATIONS CONCERNEES... 3 PRE-REQUIS... 3

Plus en détail

Démarche de développement des. transformation Lean

Démarche de développement des. transformation Lean Démarche de développement des compétences des cadres pour une transformation Lean Stéphanie Thibert, Richard Cloutier et Pierre Collerette Direction des ressources humaines Le 23 mai 2014 Contexte initial

Plus en détail

Rôle de superviseur sécurité

Rôle de superviseur sécurité FICHE DE PRESENTATION Rôle de superviseur sécurité «activité lancer de javelot» Acquérir la compétence suivante : Objectif «Dans le cadre d une séance de lancer de javelot, encadrer un groupe d élèves

Plus en détail

La méthodologie LEAN QU EST-CE QUE C EST? Lise Vaillancourt, CD, B. Pharm, DESS, MPA LEAN Master Black Belt LEAN Six Sigma Black Belt

La méthodologie LEAN QU EST-CE QUE C EST? Lise Vaillancourt, CD, B. Pharm, DESS, MPA LEAN Master Black Belt LEAN Six Sigma Black Belt La méthodologie LEAN QU EST-CE QUE C EST? Lise Vaillancourt, CD, B. Pharm, DESS, MPA LEAN Master Black Belt LEAN Six Sigma Black Belt 1 Agenda Introduction Ce qu est le LEAN 8 sources de gaspillage (muda)

Plus en détail

ISACA, 9 février 2016

ISACA, 9 février 2016 ISACA, 9 février 2016 La Stratégie gouvernementale en TI UNE NOUVELLE VISION QUI PERMET : DE REVOIR ET DE RENFORCER LA GOUVERNANCE, DE GÉRER PLUS EFFICACEMENT LES TALENTS, D'ADOPTER DE MEILLEURES PRATIQUES

Plus en détail

GRANDIR ENSEMBLE. Plan Action Famille Terrebonne. de la Politique familiale de la Ville de Terrebonne OCTOBRE 2005

GRANDIR ENSEMBLE. Plan Action Famille Terrebonne. de la Politique familiale de la Ville de Terrebonne OCTOBRE 2005 GRANDIR ENSEMBLE Plan Action Famille Terrebonne de la Politique familiale de la Ville de Terrebonne OCTOBRE 2005 Mot du maire Chères concitoyennes, chers concitoyens, Depuis des années, nous travaillons

Plus en détail

Gestion du patrimoine municipal

Gestion du patrimoine municipal GMA SERVITEC dédié aux Services Techniques Services Techniques Gestion du patrimoine municipal Les Services Techniques doivent gérer au quotidien de nombreux équipements tout en garantissant une e sécurité

Plus en détail

1. MISSION ORGANIGRAMME ORIENTATIONS PLAN D ACTION ENGAGEMENT- PLAN D AFFAIRES ACTIVITÉS ET PROGRAMMES RÉALISÉS

1. MISSION ORGANIGRAMME ORIENTATIONS PLAN D ACTION ENGAGEMENT- PLAN D AFFAIRES ACTIVITÉS ET PROGRAMMES RÉALISÉS Direction des grands parcs et du verdissement Cahier budgétaire Présentation à l intention des membres de la commission des finances municipales et d agglomération 19 mai Table des matières 1. MISSION...2

Plus en détail

Agilité organisationnelle et performance humaine

Agilité organisationnelle et performance humaine L entreprise agile dans la nouvelle économie Agilité organisationnelle et performance humaine Mesurer l agilité d un candidat en recrutement Implanter une culture agile dans l entreprise FRÉDÉRIC MOREAU,

Plus en détail

Publicis Groupe Pacte Mondial Communication on Progress 2009 Année 2008 * * *

Publicis Groupe Pacte Mondial Communication on Progress 2009 Année 2008 * * * Publicis Groupe Pacte Mondial Communication on Progress 2009 Année 2008 * * * Je renouvelle l engagement pris par Publicis Groupe en 2003, visant à appliquer et respecter les 10 principes du Pacte Mondial,

Plus en détail