les résidences principales en côtes d armor

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "les résidences principales en côtes d armor"

Transcription

1 résidences principales en : par rapport à (+ 53 ) personnes habitant dans les résidences principales : par rapport à (+ 14 ) Progressions les plus fortes dans l espace urbain et périurbain Très forte proportion de maisons individuelles Des résidences principales plus grandes et des ménages plus petits DONNÉES les résidences principales en côtes d armor Une forte progression des logements En, les Côtes d Armor comptaient habitants (18,5 de la population bretonne) et résidences principales (18,6 du parc régional). Au cours des dernières décennies, la part des résidences principales (RP) costarmoricaines en région, ainsi que celle du, ont légèrement régressé contrairement aux deux autres départements bretons (cf. graphique). Evolution des parts départementales de résidences principales en 3 31,0 2 20, ,5 Les résidences principales par type ,2 27,1 21,3 18,6 La proportion, en Côtes d Armor, de maisons individuelles (83 des RP) est nettement plus importante qu en (72) ou en France (57). Leur progression depuis (+18) est supérieure à celle constatée au plan national (+16). Le nombre d appartements a également fortement progressé (+34, France : +18), leur proportion (17 des RP) étant, à l inverse, très inférieure à la moyenne nationale (43) et régionale (28). 22,7 Maisons Appartements Evolution Evolution Poids en Evolution Poids en Evolution / / / / Côtes d Armor ,2 16,1 82,6 17,5 16, ,3 13,8 73,0 15,9 26,4 16,9 Ille et Vilaine ,3 22,1 61,7 20,7 37,6 31,0 33, ,3 22,3 74,6 22,3 24,5 35, ,9 18,5 71,7 18, , ,8 14,9 56,5 16, ,3 France métropolitaine 1 Résidences principales Source : Insee - Recensements de population - exploitations principales La proportion de RP dans l ensemble du parc de logements costarmoricain (77) est moindre qu en (80) ou en France métropolitaine (83)1, l activité touristique ayant favorisé la progression des résidences secondaires (16 du parc de logement en contre 13 en ) et les logements vacants ayant également légèrement progressé (de 7 à 8). Entre et, le nombre de RP a augmenté bien plus que la population de leurs occupants dans tous les territoires bretons. Toutefois, si les hausses ont été sensibles en Côtes d Armor (respectivement +53 et +14), elles restent en deçà de celles observées au plan national mais surtout régional (+70 et +24). Durant la même période, la croissance des RP costarmoricaines et de leurs occupants n ont représenté respectivement que 16 et 11 des croissances observées en ( : 35 et 47 ). 1 Cf fiche «logements en» Evolution du nombre de résidences principales entre et () Evolution / 0 à à à > à Résidences principales

2 DONNÉES Compte-tenu de ces évolutions, la densité de RP en Côtes d Armor en (39 au km²), même si elle a progressé, reste assez nettement inférieure à celle constatée en (53), dans les autres départements bretons ( : 61, : 64, : 48) ou encore au niveau national (50). Evolution du nombre de résidences principales entre et Indice base 100 en Le nombre de RP est en hausse dans tous les territoires et n a baissé ou stagné que dans 60 des 373 communes des Côtes d Armor entre 2006 et. Dans le même temps, le nombre d occupants s est réduit dans 84 communes. Les croissances les plus fortes concernent la portion Nord du département et plus précisément les communes situées dans les espaces périurbains et le long ou à proximité immédiate des principaux axes routiers. A l image des évolutions démographiques plus défavorables (baisse et vieillissement de la population), la hausse du nombre d habitations principales est plus limitée dans le quart Sud-Ouest des Côtes d Armor. Les communes périphériques des principaux pôles urbains et d emploi profitent également des croissances de populations occupantes les plus importantes. Des habitations plus grandes et une taille moyenne des ménages en baisse France métropolitaine Source : Insee RP exploitations principales 2006 Evolution du nombre de résidences principales entre 2006 et () Evolution 2006/ Les RP sont de plus en plus grandes. Depuis, le nombre d habitations dont la superficie est supérieure à 100 m² a été multiplié par près de deux alors que les résidences de moins de 40 m² sont, elles, en forte diminution : -18 ( : -1). Sur la période récente 2006-, la progression des logements > à 100 m² est plus marquée pour les maisons individuelles que pour les appartements. Part des résidences principales de plus de 100 m² en < à à à à 50 > à 50 0à à à + 15 > à + 15 Evolution des personnes des résidences principales -/ () Evolution / 0 à à à +100 > à +100 Evolution des résidences principales de 100 m² ou plus - / 0 à à à à +100 > à +100 : +13,7 L évolution du parc de logements diffère selon les territoires en fonction des besoins des populations qui, d une manière générale, ne cessent de croître du fait des apports migratoires qui contribuent principalement à densifier les espaces urbains et péri-urbains.

3 DONNÉES Part des résidences principales de 5 pièces ou plus en Part des résidences principales de moins de 40 m² en <à 2,5 < à à à 60 > à 60 2,5 à à 7,5 7,5 Parallèlement, le nombre moyen de pièces dans les RP augmente (4,5 en contre 4,2 en ) avec une forte progression des 5 pièces ou plus : +35 ( : +36). Evolution des résidences principales de 5 pièces ou plus - / 0 à +5 points +5 à +10 points +10 à +15 points > à +15 points Dans le même temps, le nombre de logements composés d une seule pièce diminue. Les Côtes d Armor sont particulièrement concernées par cette tendance : -39 ( : -18, France : +3). Le nombre de résidences d une seule pièce ne progresse que dans 63 communes alors que la baisse des logements de 5 pièces ou plus ne concerne que 10 communes. Pour ces logements de grande taille, les concentrations et progressions les plus significatives sont observées dans les territoires périurbains. Résidences principales selon le nombre de pièces en et 1 pièce pièces 3 pièces 4 pièces 5 pièces ou plus Source : Insee - Recensements de population - exploitations principales Part des résidences principales de 1 pièce en <à 0,5 1,0 0,5 à 1,0 à 1,5 1,5 Si la progression du parc de logements résulte de la croissance de population, elle est aussi la conséquence du vieillissement des habitants et de l évolution des modes de vie qui favorisent la décohabitation des ménages dont la taille moyenne diminue régulièrement. En Côtes d Armor, elle est passée progressivement de 3,11 individus en 19682, à 2,93 en et à 2,17 en. Cette baisse génère des besoins supplémentaires et spécifiques et rend le marché du logement moins fluide, notamment pour les populations à faibles revenus. Taille moyenne des ménages entre 1968 et 3, ,23 3,11 3,13 3,23 3,18 3,00 2,50 2,17 2,24 2,14 2,18 2,19 2,00 1,50 1,00 0,50 0 Source : Insee - RP - exploitations principales 2 Cf fiche «Ménages en 2012»

4 DONNÉES Un développement de la propriété Les ménages sont majoritairement propriétaires de leurs logements et cela de manière plus marquée en Côtes d Armor (71) qu en (66) ou au niveau national (58). Cette proportion a progressé de 3 points entre et, comme au niveau régional et national, au détriment des locataires et surtout des personnes logées à titre gratuit, dont le nombre a chuté de moitié depuis. L engouement pour la propriété a, par ailleurs, été favorisé au début des années 2000 par des dispositifs d aides à l accession (prêt à taux zéro ). Les propriétaires costarmoricains résident majoritairement dans une maison individuelle (96). Ce taux est largement au-dessus de la moyenne régionale (90) et surtout nationale (80). Pour les locataires, les écarts sont importants selon les échelles d observation. Ainsi, en Côtes d Armor, la part des locataires d appartements est quasiment identique à celle de ceux vivant en maison (50 et 49). En, (65 et 34) ainsi qu en France métropolitaine (76 et 22), les proportions sont très différentes. Résidences principales par statut d occupation en 8 7 Propriétaires 70,6 5 38,6 27,8 Logés gratuitement 67,6 60,1 6 4 Locataires 69,4 29,0 66,4 30,9 57,8 32,1 39,8 1,6 1,6 1,3 1,5 1,5 2,5 L âge influe également. En moyenne, seulement 1 jeune de moins de 25 ans sur 10 est propriétaire de son logement alors que ce rapport est de 8 sur 10 pour les ménages de plus de 55 ans. Les jeunes de moins de 25 ans ne représentent que 0,4 des propriétaires costarmoricains ( : 0,5, France : 0,7) alors que la population de plus de 55 ans en représente 61 ( : 56, France : 55). Un littoral plutôt âgé La répartition des RP selon l âge de la personne de référence met en évidence une forte concentration des résidences occupées par des personnes de 55 ans et plus sur la bande littorale ainsi que dans le quart Sud-Ouest du département. Inversement, la localisation des logements occupés par des personnes de moins de 25 ans se fait préférentiellement dans les villes et leur agglomération qui concentrent les principaux équipements et services (universités, commerces, logements adaptés ). Entre et, la progression en Côtes d Armor de la proportion de RP occupées par des jeunes de moins de 25 ans (+67, : +55, France : +58) s est avérée bien supérieure à celle des résidents de plus de 55 ans (+22, : +26, France : +25). L évolution de la répartition des RP par tranche d âge met en évidence une diminution du poids des personnes âgés de 65 à79 ans (-5 points) et de celui de la tranche 40 à 54 ans (-2 points). Pour ces deux tranches d âge, le poids des propriétaires a particulièrement baissé. L effet âge se combine avec un effet génération : toutes les générations n ont pas accédé à la propriété de façon équivalente dans le temps. Part des résidences principales dont la personne de référence est agée de moins de 25 ans en 0à 1à 2à 3à Source : Insee - RP - exploitations complémentaires et principales Les locataires sont davantage logés dans le parc d habitat privé (74). La proportion de locataires en HLM (26,0) est inférieure à la moyenne régionale (31) et nationale (37). Part des résidences principales occupées par des propriétaires en < à à à à à 98 Part des résidences principales dont la personne de référence est agée de 55 ans ou plus en < à à à à 60 > à 60 La proportion de propriétaires dans un territoire dépend de deux facteurs principaux : la dynamique résidentielle et la structure de la population. Ainsi, cette proportion est moins importante dans certains pôles d emploi où davantage de ménages sont arrivés au cours de la période récente : Lannion, Perros-Guirec, Lamballe, Loudéac, communes en périphérie de Saint-Brieuc et Dinan

5 DONNÉES Sur la période récente, 2006-, les tendances s inversent. Les RP où résident des personnes de plus de 55 ans (+10) progressent davantage que celles occupées par les moins de 25 ans (+6). Les évolutions divergent également selon le statut d occupation. Pour les propriétaires, la croissance des jeunes est supérieure (+16) à celle des plus âgés (+11) alors que c est l inverse pour les locataires : +6 pour les moins de 25 ans et +8 pour les 55 ans et plus. Les retraités majoritaires dans les résidences principales La catégorie sociale influe également sur la répartition totale des RP. Ainsi, en Côtes d Armor, comme dans les autres territoires bretons, les retraités sont largement majoritaires et leur part progresse depuis (42 contre 39). Les ouvriers arrivent en seconde position (18) devant les (12). Répartition des résidences principales selon la catégorie sociale de la personne de référence en Côtes d Armor ,1 2,8 5,3 5, ,7 11,2 12,0 Professions 8,5 9,0 17,8 17,9 38,8 41,6 8,4 Employés Ouvriers Retraités Autres personnes sans activité Source : Insee - Recensements de population - exploitations complémentaires Les retraités sont majoritairement propriétaires : 85 contre 14 seulement de locataires. Le taux est identique pour les agriculteurs suivis par les cadres (78) et les artisans, commerçants et chefs d entreprises (76). Le taux de propriétaires pour les et les ouvriers est un peu plus faible. Les employés et les personnes sans activité se distinguent par un poids des propriétaires plus faible (respectivement 45 et 38). Ces proportions se retrouvent au niveau national et régional avec des taux de propriétaires plus faibles que dans les Côtes d Armor quelle que soit la catégorie Poids des propriétaires au sein de leur catégorie sociale en France métropolitaine Professions Employés Ouvriers Retraités Autres personnes sans activité Source : Insee - Recensements de population - exploitations complémentaires Sur la période -, la part des cadres propriétaires a le plus progressé (+7,4 points) devant les agriculteurs, les et les retraités. Par contre, la part des employées et ouvriers propriétaires de leurs logements a diminué (-1 point) ainsi que celle des personnes sans activité (-14 points). Total Mise à jour : janvier 2016 Part des propriétaires au sein de leur catégorie sociale en Côtes d Armor entre et ,4 75,5 77,5 8 71,8 70,1 68,2 7 62,7 6 56,0 55,2 5 46,8 45,4 4 Professions Employés 80,3 84,9 51,5 37,8 Ouvriers Retraités Autres personnes sans activité 67,6 Total 70,7 Retrouvez ces données sur : le Centre de ressources socio-économiques des Côtes d Armor Côtes d Armor Développement 7, rue Saint Benoît Saint Brieuc Tél. : Fax : Site :

Habitat et Données Sociales

Habitat et Données Sociales Pays de la Région Mulhousienne - Eléments du diagnostic 5 Habitat et Données Sociales Comment la conversion industrielle et urbaine se traduit-elle socialement? Comment l offre de logements s adapte-t-elle

Plus en détail

Les bassins d emploi de Saint-Lô et de Coutances. Territoire

Les bassins d emploi de Saint-Lô et de Coutances. Territoire 2 Les bassins d emploi de Saint-Lô et de Coutances Territoire L après-guerre riche en constructions A u sein du territoire de Saint-Lô- Coutances, l habitat pavillonnaire rassemble plus de huit logements

Plus en détail

Côtes-d Armor. La population des Côtes-d Armor a. Recensement de la population 1999

Côtes-d Armor. La population des Côtes-d Armor a. Recensement de la population 1999 Côtes-d Armor La population des Côtes-d Armor est la plus âgée des quatre départements bretons - 41 ans d âge moyen - avec notamment une proportion importante de retraités dans les communes rurales et

Plus en détail

> La part des familles nombreuses est moins importante à Paris qu en Ilede-France

> La part des familles nombreuses est moins importante à Paris qu en Ilede-France Composition des ménages et des familles, modes de garde des enfants Modes de cohabitation > Huit jeunes Parisiens sur dix de 15-19 ans vivent chez leurs parents. > Deux Parisiennes sur cinq de 20-34 ans

Plus en détail

Le parc locatif privé et ses bailleurs en 2013

Le parc locatif privé et ses bailleurs en 2013 Juillet 2016 Le parc locatif privé et ses bailleurs en 2013 Maxime CHODORGE - Clément PAVARD ANIL / 2, boulevard Saint Martin 75010 Paris Tél. : 01 42 02 05 50 email : anil@anil.org internet : anil.org

Plus en détail

Analyse transversale / Thème 5 : Logement et logement social (Extrait du tome 2 du rapport final)

Analyse transversale / Thème 5 : Logement et logement social (Extrait du tome 2 du rapport final) Analyse transversale / Thème 5 : Logement et logement social (Extrait du tome 2 du rapport final) METROPOLE LILLOISE Equipe de recherche laboratoires LACTH (ENSAP Lille) et TVES (USTL) Septembre 2008 Avec

Plus en détail

3- LES FACTEURS DE LA DYNAMIQUE DEMOGRAPHIQUE

3- LES FACTEURS DE LA DYNAMIQUE DEMOGRAPHIQUE 3- LES FACTEURS DE LA DYNAMIQUE DEMOGRAPHIQUE Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU Décembre 2015 45 3.1 UNE CROISSANCE DEMOGRAPHIQUE CONTINUE DEPUIS 1982 Les populations légales 2006 sont

Plus en détail

SOMMAIRE. GREF Bretagne - Diagnostic territorial. Stratégie régionale emploi-formation Février 2006 3

SOMMAIRE. GREF Bretagne - Diagnostic territorial. Stratégie régionale emploi-formation Février 2006 3 SOMMAIRE INTRODUCTION... 5 Le cadre... 7 La démarche... 7 I/ ANALYSE DES MOBILITES : OÙ VA-T-ON SE FORMER? OÙ VA-T-ON TRAVAILLER?... 9 La méthode...10 I-1/ Les mobilités de formation initiale professionnelle

Plus en détail

Strasbourg à l épreuve de la ségrégation

Strasbourg à l épreuve de la ségrégation Compas études n 1 - mai 2012 à l épreuve de la ségrégation La ségrégation ne résulte pas autant de la concentration de populations défavorisées que de celle des populations les plus riches. n échappe pas

Plus en détail

Ville de Rennes. Quartier «Villejean - Beauregard» n 10

Ville de Rennes. Quartier «Villejean - Beauregard» n 10 Ville de Rennes Quartier «Villejean - Beauregard» n 10 Le quartier 10 : Villejean-Beauregard est composé de 2 secteurs : le secteur Pontchaillou - Villejean Sud Est Villejean Sud-Ouest Villejean Nord-Ouest

Plus en détail

En 2013, les ménages guyanais dépensent moins que les ménages de l hexagone pour se loger. Ils dépensent en moyenne 540 par

En 2013, les ménages guyanais dépensent moins que les ménages de l hexagone pour se loger. Ils dépensent en moyenne 540 par Coût et financement du logement Des inégalités face au coût du logement En 213, les ménages guyanais dépensent moins que les ménages de l hexagone pour se loger. Ils dépensent en ne 54 par mois en loyer,

Plus en détail

Bailly la dynamique démographique

Bailly la dynamique démographique Bailly la dynamique démographique une LEGERE PERTE de population Entre 1999 et 2008, la population de Bailly a diminué de 116 habitants avec un rythme moyen de -0,32 % par an. Les tendances observées depuis

Plus en détail

La structure du parc de logements en 2010

La structure du parc de logements en 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 238 Août 2011 La structure du parc de logements en 2010 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION En 2010, les résidences principales représentent

Plus en détail

LES CHIFFRES DE L ARTISANAT BRETON ENTREPRISES. DIRIGEANTS. SALARIÉS EDITION. 2017

LES CHIFFRES DE L ARTISANAT BRETON ENTREPRISES. DIRIGEANTS. SALARIÉS EDITION. 2017 LES CHIFFRES DE L ARTISANAT BRETON ENTREPRISES. DIRIGEANTS. SALARIÉS EDITION. 2017 Côtes d Armor Finistère Ille-et-Vilaine Morbihan www.crma.bzh 1 SOMMAIRE L artisanat breton dans l économie régionale

Plus en détail

Le nombre de ménages en Bretagne a. Le nombre de ménages augmente deux fois plus vite que la population. Population

Le nombre de ménages en Bretagne a. Le nombre de ménages augmente deux fois plus vite que la population. Population Le nombre de ménages augmente deux fois plus vite que la population En 25, les ménages bretons sont plus petits mais plus nombreux sous le double effet du vieillissement et de l évolution des modes de

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Les données chiffrées sont parfois arrondies, en général au plus près de leurs valeurs réelles. Le résultat arrondi d une combinaison de chiffres (qui fait intervenir leurs valeurs réelles)

Plus en détail

Evolution de la population entre 1968 et 1999

Evolution de la population entre 1968 et 1999 PARTIE 2 : CONTEXTE DEMOGRAPHIQUE ET HABITAT A. La population En 1999, la population communale atteignait 2 842 habitants soit, au vu de la superficie communale (46 km²) une densité de 61 habitants au

Plus en détail

Précarité énergétique des ménages dans leur logement sur la Communauté d Agglomération du Bocage Bressuirais

Précarité énergétique des ménages dans leur logement sur la Communauté d Agglomération du Bocage Bressuirais Précarité énergétique des ménages dans leur logement sur la Communauté d Agglomération du Bocage Bressuirais Novembre 2013 1. Carte d identité du territoire Nombre d habitants (2008) : 69 000 (soit 19%

Plus en détail

Diagnostic territorial de Haute-Saône

Diagnostic territorial de Haute-Saône Diagnostic territorial de Haute-Saône www.insee.fr/fc insee-contact@insee.fr 09 72 72 4000 (tarif appel local) Fiche n 4 En bref Des conditions de logement qui reflètent une certaine «qualité de vie» davantage

Plus en détail

Adhérents et montant des cotisations pour les produits de retraite supplémentaire

Adhérents et montant des cotisations pour les produits de retraite supplémentaire 21 Adhérents et montant des cotisations pour les produits de retraite supplémentaire Fin 2014, 11,5 millions de personnes détiennent un contrat de retraite supplémentaire en cours de constitution auprès

Plus en détail

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S D U P I É M O N T O L O R O N A I S

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S D U P I É M O N T O L O R O N A I S C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S D U P I É M O N T O L O R O N A I S La Communauté de Commune du Piémont Oloronais : Se situe dans le Centre Est du Béarn Est composée de 24 communes Compte 24175

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES

LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES NOVEMBRE 2014 LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES Enquête typologique 2013 Analyses nationale et régionale Sommaire INTRODUCTION 5 1 Champ de l étude 5 2 Résumé des principaux constats relatifs à l ensemble

Plus en détail

En 2008, les 3 450 000 habitants

En 2008, les 3 450 000 habitants Des habitants des plutôt mobiles... pour des motifs essentiellement personnels Jacques MAURIT (DREAL), Sébastien SEGUIN (Insee) Les habitants des se déplacent davantage à longue distance que la moyenne

Plus en détail

Le logement en Île-de-France

Le logement en Île-de-France Principaux enseignements de l Enquête Nationale Logement 2006 Paris Métropole Commission logement 23 octobre 2009 Les conditions de logement en Île-de-France au fil des éditions : un partenariat de longue

Plus en détail

Versailles la dynamique démographique. Un gain de population. Les ménages. INSEE val.absolues tx évol./an

Versailles la dynamique démographique. Un gain de population. Les ménages. INSEE val.absolues tx évol./an Versailles la dynamique démographique Un gain de population Entre 1999 et 2008, la population de Versailles a augmenté de 925 habitants avec un rythme annuel moyen de croissance de 0,12 %. Cette évolution

Plus en détail

Un contexte de précarisation des locataires

Un contexte de précarisation des locataires 3 Un contexte de précarisation des locataires Comparés à la moyenne nationale, les revenus des ménages bourbonnais restent peu élevés. En effet, avec un revenu déclaré médian de 17 526 par unité de consommation,

Plus en détail

Le marché de l'hôtellerie dans le Pays de Lorient

Le marché de l'hôtellerie dans le Pays de Lorient de l'économie à l'aménagement du territoire Environnement Habitat Économie Sites d'activités Emploi Formation Déplacements Tourisme Population Social Le marché de l'hôtellerie dans le Pays de Lorient N

Plus en détail

Commission 12 juillet 2012 HABITAT CADRE DE VIE

Commission 12 juillet 2012 HABITAT CADRE DE VIE Commission 12 juillet 2012 HABITAT CADRE DE VIE Objectifs 1. Définir la stratégie de développement de l habitat sur le territoire du Scot de la Bruche 2. Répondre aux besoins résidentiels, veiller à la

Plus en détail

l occupation du parc social :

l occupation du parc social : L occupation du parc social : entre mixite sociale et pauperisation Le parc Hlm 1 présente historiquement une vocation familiale. Bien que les personnes seules y soient de plus en plus nombreuses, les

Plus en détail

EVOLUTION DE LA POPULATION ACCUEILLIE DE 2006 A 2008 AU SEIN DES RESIDENCES HABITAT JEUNES DE BRETAGNE. Une fréquentation en constante progression

EVOLUTION DE LA POPULATION ACCUEILLIE DE 2006 A 2008 AU SEIN DES RESIDENCES HABITAT JEUNES DE BRETAGNE. Une fréquentation en constante progression NOVEMBRE 2009 EVOLUTION DE LA POPULATION ACCUEILLIE DE 2006 A 2008 AU SEIN DES RESIDENCES HABITAT JEUNES DE BRETAGNE En 2008 nous comptons 53 résidences sociales et antennes, l ensemble représente 3 050

Plus en détail

E v o l u t i o n C h i f f r e s T e n d a n c e s. L e s s e n t i e l. s u r. le logement. e n A l s a c e. L o g e m e n t H a b i t a t

E v o l u t i o n C h i f f r e s T e n d a n c e s. L e s s e n t i e l. s u r. le logement. e n A l s a c e. L o g e m e n t H a b i t a t E v o l u t i o n C h i f f r e s T e n d a n c e s L e s s e n t i e l s u r L o g e m e n t H a b i t a t le logement e n A l s a c e Le parc de logements Forte augmentation du parc résidentiel en 10

Plus en détail

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S D E L A V A L L É E D A S P E

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S D E L A V A L L É E D A S P E C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S D E L A V A L L É E D A S P E La Communauté de Commune de la Vallée d Aspe : Se situe au Sud-ouest du Béarn Est composée de 13 communes Compte 2763 habitants en

Plus en détail

Analyse statistique «socio-démographique» du cœur de la Part Dieu

Analyse statistique «socio-démographique» du cœur de la Part Dieu Juin 2010 Analyse statistique «socio-démographique» du cœur de la Part Dieu Données du recensement rénové de population 2 Cœur de la Part Dieu - 23/06/2010 Préambule En complément du projet urbain de la

Plus en détail

réseau francophone des villes amies des aînés depuis le 1 Octobre 2015, l'équipe projet a démarré la phase

réseau francophone des villes amies des aînés depuis le 1 Octobre 2015, l'équipe projet a démarré la phase La Ville de RIXHEIM étant membre du réseau francophone des villes amies des aînés depuis le 1 Octobre 2015, l'équipe projet a démarré la phase "Diagnostic" afin de lancer un "Plan d'action Portrait du

Plus en détail

4 Recensement de la population. Voir 4.1. 4 Logement. Au sens du recensement de la population,

4 Recensement de la population. Voir 4.1. 4 Logement. Au sens du recensement de la population, 62 Au recensement de la population de 2009, on comptait 81 700 logements essentiellement localisés en province Sud (76%, dont 88% dans le Grand Nouméa). 17% se situaient en province Nord et 7% dans les

Plus en détail

Logement. vendéoscope. Une croissance très soutenue du logement marquée par l étalement urbain et l augmentation de la pression foncière POPULATION

Logement. vendéoscope. Une croissance très soutenue du logement marquée par l étalement urbain et l augmentation de la pression foncière POPULATION POPULATION Logement Une croissance très soutenue du logement marquée par l étalement urbain et l augmentation de la pression foncière La Vendée compte parmi les zones du territoire national où le parc

Plus en détail

DIX ANS DE MUTATIONS DE LOGEMENTS NEUFS ET ANCIENS

DIX ANS DE MUTATIONS DE LOGEMENTS NEUFS ET ANCIENS DIX ANS DE MUTATIONS DE LOGEMENTS NEUFS ET ANCIENS Clotilde THIENNOT En dix ans, de 1991 à 2000, plus de 7 millions de logements ont fait l objet d une transaction. L activité du marché immobilier est

Plus en détail

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S D E L A V A L L É E D O S S A U

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S D E L A V A L L É E D O S S A U C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S D E L A V A L L É E D O S S A U La Communauté de Commune de la Vallée d Ossau: Se situe au Sud-est du Béarn Est composée de 18 communes Compte 9998 habitants en

Plus en détail

LA COURNEUVE EN BREF

LA COURNEUVE EN BREF Direction Générale / MB Observatoire des données locales Olivier Wendling Août 2013 LA COURNEUVE EN BREF Ce document a pour objectif de présenter quelques unes des principales données disponibles en matière

Plus en détail

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S D E S A U V E T E R R E D E B É A R N

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S D E S A U V E T E R R E D E B É A R N C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S D E S A U V E T E R R E D E B É A R N La Communauté de Commune de Sauveterre de Béarn : Se situe au Nord-Ouest du Béarn Est composée de 21 communes Compte 4233 habitants

Plus en détail

Bretagne Sud R E P È R E S NOVEMBRE 2016

Bretagne Sud R E P È R E S NOVEMBRE 2016 Sud REPÈRES NOVEMBRE 2016 Novembre 2016 REPÈRES Sud un projet commun SOMMAIRE 04 chiffres clés 06 Population 10 Enseignement supérieur 12 Emploi 18 Fonctions métropolitaines 20 Flux Lannion Brest Morlaix

Plus en détail

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S D U C A N T O N D O R T H E Z

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S D U C A N T O N D O R T H E Z C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S D U C A N T O N D O R T H E Z La Communauté de Commune du Canton d Orthez : Se situe au Nord-Ouest du Béarn Est composée de 13 communes Compte 16723 habitants en

Plus en détail

Rapport de présentation

Rapport de présentation 1 Les évolutions socio-démographiques 1.1 Une population en forte hausse... Avec 1 584 habitants en 2009, LOCQUELTAS constitue la 4ème commune la plus peuplée de l EPCI 1, derrière Grand-Champ, Colpo et

Plus en détail

Buc la dynamique démographique. Une perte de population. Les ménages INSEE

Buc la dynamique démographique. Une perte de population. Les ménages INSEE Buc la dynamique démographique Une perte de population Entre 1999 et 2008, Buc a perdu 297 habitants avec un rythme annuel moyen de -0,59 % par an. Ce taux reste stable par rapport à l année 2006. Le solde

Plus en détail

Le Prêt à Taux Zéro en Poitou-Charentes en 2011

Le Prêt à Taux Zéro en Poitou-Charentes en 2011 DREAL Poitou-Charentes Chiffres et statistiques n 2013-07 Juillet 2013 Le Prêt à Taux Zéro en Poitou-Charentes en 2011 Le prêt à taux zéro (PTZ) est un dispositif de prêt aidé destiné aux particuliers

Plus en détail

Population totale de 15 à 64 ans. Population active de 15 à 64 ans

Population totale de 15 à 64 ans. Population active de 15 à 64 ans Dares Analyses mars 2014 N 023 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Emploi et chômage des descendants d immigrés en 2012 En 2012, 3,9 millions de personnes

Plus en détail

Les documents de diagnostic et d analyse préparatoires au CPRDF

Les documents de diagnostic et d analyse préparatoires au CPRDF E RE GIONAL E EMPLOI-FORMATION ST IE R EGIONALE EMPLOI-FORM ATIONSTRA Les documents de diagnostic et d analyse préparatoires au CPRDF Cartes d identité des 21 pays bretons Pays d Auray Avec plus de 85

Plus en détail

ADIL 33 ETUDE. Projets d accession à la propriété en 2012

ADIL 33 ETUDE. Projets d accession à la propriété en 2012 ADIL 33 ETUDE Projets d accession à la propriété en 2012 Agence Départementale d Information Logement - 105 avenue Emile Counord 33300 BORDEAUX ETUDE LES PROJETS D ACCESSION A LA PROPRIETE en 2012 Cette

Plus en détail

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S D U M I E Y D E B É A R N

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S D U M I E Y D E B É A R N C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S D U M I E Y D E B É A R N La Communauté de Commune du Miey de Béarn : Se situe dans le Centre du Béarn Est composée de 14 communes Compte 12313 habitants en 2006

Plus en détail

Les bacheliers du panel 1995 : évolution et analyse des parcours

Les bacheliers du panel 1995 : évolution et analyse des parcours note d informationseptembre 10.13 La proportion de bacheliers au sein d une génération a connu, ces dernières années, une légère hausse : 63 % des élèves entrés en sixième en 1995 ont obtenu le baccalauréat,

Plus en détail

La Communauté de Commune du Canton de Lembeye en Vic Bilh:

La Communauté de Commune du Canton de Lembeye en Vic Bilh: C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S D U C A N T O N D E L E M B E Y E E N V I C B I L H La Communauté de Commune du Canton de Lembeye en Vic Bilh: Se situe au Nord-Est du Béarn Est composée de 31 communes

Plus en détail

Les Loges-en-Josas la dynamique démographique. une stabilité de la population. Les ménages. INSEE val.absolues tx évol.

Les Loges-en-Josas la dynamique démographique. une stabilité de la population. Les ménages. INSEE val.absolues tx évol. Les Loges-en-Josas la dynamique démographique une stabilité de la population Entre 1999 et 2007, la population des Loges-en-Josas a augmenté de 45 habitants avec un rythme annuel moyen de croissance de

Plus en détail

- 2 - TABLE DES MATIERES

- 2 - TABLE DES MATIERES - 1 - Le Département du Tarn, tout comme l ensemble des départements français, doit relever le défi majeur que constituent l allongement de la durée de vie et sa conséquence : le vieillissement de la population.

Plus en détail

Données au 2 ème trimestre 2014

Données au 2 ème trimestre 2014 Données au 2 ème trimestre 2014 Page 2 Page 3 Page 11 Page 15 Page 19 Page 22 Page 24 Page 26 Page 30 Principales tendances au 30 juin 2014 Chômage Emploi salarié dans le secteur privé Tourisme Agriculture

Plus en détail

Toussus-le-Noble la dynamique démographique. Un gain de population dû au solde migratoire positif. Les ménages

Toussus-le-Noble la dynamique démographique. Un gain de population dû au solde migratoire positif. Les ménages Toussus-le-Noble la dynamique démographique Un gain de population dû au solde migratoire positif Entre 1999 et 28, la population de Toussus-le-Noble a augmenté de 212 habitants avec un rythme annuel moyen

Plus en détail

L observatoire départemental de l habitat. Les indicateurs-clés du logement à Lamballe Communauté

L observatoire départemental de l habitat. Les indicateurs-clés du logement à Lamballe Communauté L observatoire départemental de l habitat Les indicateurs-clés du logement à Lamballe Communauté 1 Le tableau de bord Revenus Parc locatif privé Accession sociale à la propriété Population Marché immobilier

Plus en détail

QUE S EST-IL PASSÉ EN 2014?

QUE S EST-IL PASSÉ EN 2014? QUE S EST-IL PASSÉ EN 2014? SOMMAIRE 1. Editorial - Immobilier ancien : bilan d un marché locatif impacté par la loi Alur p. 04 2. Evolution des loyers moyens en 2014 p. 07 3. Evolution des loyers moyens

Plus en détail

Programme Local de l Habitat de la Communauté de Communes des Loges < <<<

Programme Local de l Habitat de la Communauté de Communes des Loges < <<< Programme Local de l Habitat de la Communauté de Communes des Loges <

Plus en détail

Ménages et Logements

Ménages et Logements Fiche Thématique 7 et Les habitants de la Communauté de Communes du Mené Il s agit ici d étudier l évolution des habitudes de vie des habitants de la Communauté de Communes du Mené au travers des structures

Plus en détail

N 9 Mars 2016 SOMMAIRE P2 : Portrait du parc locatif privé sur la Communauté d Agglomération du Calaisis

N 9 Mars 2016 SOMMAIRE P2 : Portrait du parc locatif privé sur la Communauté d Agglomération du Calaisis N 9 Mars 2016 SOMMAIRE P2 : Portrait du parc locatif privé sur la Communauté d Agglomération du Calaisis Quelle est la typologie de l habitat? Quelle est la taille de ces logements? Sont-ils anciens? Quels

Plus en détail

Analyse des résultats des recensements généraux de la population

Analyse des résultats des recensements généraux de la population Ville de Rennes Quartier «Maurepas Bellangerais» n 5 Le quartier 5 : Maurepas-Bellangerais est composé de trois secteurs : Emmanuel Mounier Brno Le Gast Ouest Le Gast Est ; le secteur La Motte Brulon-

Plus en détail

LES CONTRASTES EN RHONE ALPES EN MATIERE D HABITAT.

LES CONTRASTES EN RHONE ALPES EN MATIERE D HABITAT. LES CONTRASTES EN RHONE ALPES EN MATIERE D HABITAT. Spécificités des situations en Rhône-Alpes. Souvent les départements sont comparés à leurs voisins, comme si des proximités provinciales perduraient

Plus en détail

Les locataires du secteur social et du secteur libre

Les locataires du secteur social et du secteur libre Les locataires du secteur social et du secteur libre La location d un appartement ou d'une maison est souvent le premier type d occupation d un logement en dehors de la résidence parentale. Une majorité

Plus en détail

Réunion des conseils de quartier du 12 février 2015 Quelques chiffres sur le quartier de la Bastille

Réunion des conseils de quartier du 12 février 2015 Quelques chiffres sur le quartier de la Bastille Réunion des conseils de quartier du 12 février 2015 Quelques chiffres sur le quartier de la Bastille 19 IRIS dans le périmètre retenu Un quartier peu végétalisé La couverture végétale dans ce quartier

Plus en détail

Populations rurale et agricole

Populations rurale et agricole s rurale et agricole La tendance à l étalement urbain se poursuit depuis les années soixante, avec la construction de logements en grande périphérie des villes, dans des zones rurales. Ces dernières zones

Plus en détail

Grand-Bellevue / Trélazé

Grand-Bellevue / Trélazé juin 2014 Grand-Bellevue / Trélazé Nouveau contrat de ville : Eléments de cadrage Le territoire d observation Grand-Bellevue : 6 170 habitants en 2010 (en baisse entre 1999 et 2010 : -78) Autres quartiers

Plus en détail

Révision du Plan Local d Urbanisme. Réunion thématique Habitat. 15 décembre 2014

Révision du Plan Local d Urbanisme. Réunion thématique Habitat. 15 décembre 2014 Réunion thématique Habitat 15 décembre 2014 o Panorama de l habitat : Comment a évolué la population villejuifoise? Quelle est l offre en logements à Villejuif? o La programmation: quelles constructions

Plus en détail

LE MONDE RURAL : QUELQUES DONNÉES DE CADRAGE

LE MONDE RURAL : QUELQUES DONNÉES DE CADRAGE LE MONDE RURAL : QUELQUES DONNÉES DE CADRAGE Clothilde Roullier CNAF Informations sociales 2011/2 - n 164 pages 6 à 9 ISSN 0046-9459 Article disponible en ligne à l'adresse: http://www.cairn.info/revue-informations-sociales-2011-2-page-6.htm

Plus en détail

Conseil d'orientation des Retraites

Conseil d'orientation des Retraites Les COLLOQUES du Conseil d'orientation des Retraites Dossier du participant 18 novembre 2013 Maison de la Chimie - Paris 18 novembre 2013 2 Dossier du participant Colloque annuel du 18 novembre 2013 Maison

Plus en détail

La capacité d accueil en hôtels et campings des communes littorales est estimée

La capacité d accueil en hôtels et campings des communes littorales est estimée ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES LITTORALES ET MARITIMES Hébergement marchand en 212 et Evolution depuis 1999 dans les communes littorales métropolitaines A RETENIR Economie maritime et des territoires littoraux

Plus en détail

1 Novembre 2014 / Tableau de bord Habitat

1 Novembre 2014 / Tableau de bord Habitat 1. Une croissance démographique confirmée... 3 2. Une majorité de logements individuels et de propriétaires occupants... 7 3. Une forte hausse des permis délivrés en 2011... 10 4. La commercialisation

Plus en détail

3.1 Profil des locataires

3.1 Profil des locataires 3.1 Profil des locataires Quatre ménages réunionnais sur dix sont locataires d un logement dans le secteur libre ou le parc social, (définitions) soit une proportion en légère hausse par rapport à 26 (43

Plus en détail

Les prêts à taux zéro. en Guadeloupe. Année 2014

Les prêts à taux zéro. en Guadeloupe. Année 2014 DEAL GUADELOUPE Service Prospective Aménagement & Connaissance du Territoire Pôle Connaissance Territoire & Paysages Unité Données Statistiques Édition Mai 2016 Les prêts à taux zéro en Guadeloupe Année

Plus en détail

Les courts séjours à thème en Côtes d Armor

Les courts séjours à thème en Côtes d Armor Les courts séjours à thème en Côtes d Armor Préambule Côtes d Armor Développement a réalisé en 2012-2013 une étude sur les courts séjours à thème commercialisés par les Offices de Tourisme et Côtes d Armor

Plus en détail

La construction neuve de logements dans les. des départements. de Nouvelle-Aquitaine en 2016

La construction neuve de logements dans les. des départements. de Nouvelle-Aquitaine en 2016 Analyses n 16 Août 2017 La construction neuve de logements dans les départements de Nouvelle-Aquitaine en 2016 La construction neuve de logements Après quatre années de repli sur la région, reprise amorcée

Plus en détail

Saint-Cyr-l'École la dynamique démographique. Un gain de population dû à la natalité. Les ménages. INSEE val.absolues tx évol.

Saint-Cyr-l'École la dynamique démographique. Un gain de population dû à la natalité. Les ménages. INSEE val.absolues tx évol. Saint-Cyr-l'École la dynamique démographique Un gain de population dû à la natalité Après une légère baisse entre 1982 et 1999, la population de Saint-Cyr-l École augmente rapidement depuis 1999. La commune

Plus en détail

20 ans de chauffage dans les résidences principales en France de 1982 à Observatoire de l'énergie. Octobre 2004

20 ans de chauffage dans les résidences principales en France de 1982 à Observatoire de l'énergie. Octobre 2004 20 ans de chauffage dans les résidences principales en France de 1982 à 2002. Observatoire de l'énergie. Octobre 2004 Introduction Résidences principales sans chauffage central Le parc Le mode de chauffage

Plus en détail

Une croissance du parc de logements. liée à la dynamique démographique

Une croissance du parc de logements. liée à la dynamique démographique Une croissance du parc de logements liée à la dynamique démographique L'habitat est un enjeu stratégique pour le développement de la région Midi-Pyrénées. Il s'agit non seulement de répondre à la diversité

Plus en détail

Communauté d'agglomération de Charleville-Mézières Cœur d'ardenne

Communauté d'agglomération de Charleville-Mézières Cœur d'ardenne Communauté d'agglomération de Charleville-Mézières Cœur d'ardenne LA DÉMOGRAPHIE Une forte déprise démographique Population Population Population Population variation variation variation en 1982 en 1990

Plus en détail

Les allocataires du RSA dans le. Département du Nord

Les allocataires du RSA dans le. Département du Nord Les allocataires du RSA dans le Département du Nord Evolution depuis 2009 et Profil des bénéficiaires Direction Générale de la Solidarité DPMC - Service pilotage et observation sociale Paule Laidebeur

Plus en détail

Portrait de ville Juin 2014 AULNAY-SOUS-BOIS SOMMAIRE :

Portrait de ville Juin 2014 AULNAY-SOUS-BOIS SOMMAIRE : Portrait de ville AULNAY-SOUS-BOIS SOMMAIRE : I. Une démographie évolutive... 3 II. De grands logements et moins d HLM.... 5 III. Une population peu diplômée et de catégorie socioprofessionnelle supérieure...

Plus en détail

Le prix de vente au mètre-carré des terrains à bâtir en secteur diffus est de 105,50 dans les communes

Le prix de vente au mètre-carré des terrains à bâtir en secteur diffus est de 105,50 dans les communes DÉMOGRAPHIE, OCCUPATION DU SOL ET LOGEMENT Prix des terrains à bâtir sur le littoral métropolitain en 212 et évolution depuis A RETENIR Le prix de vente au mètre-carré des terrains à bâtir en secteur diffus

Plus en détail

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S D E L A C Q, L A G O R, M O N E I N, A R T H E Z D E B E A R N

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S D E L A C Q, L A G O R, M O N E I N, A R T H E Z D E B E A R N C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S D E L A C Q, L A G O R, M O N E I N, A R T H E Z D E B E A R N La Communauté du Bassin de Lacq: Se situe au Nord-Ouest du Béarn Est composée de 47 communes Compte

Plus en détail

Évolution des métiers dans les secteurs

Évolution des métiers dans les secteurs G R E F Bretagne Évolution des métiers dans les secteurs L évolution structurelle de l économie bretonne, dont sa tertiarisation, ont impacté la répartition des emplois et induit des modifications au niveau

Plus en détail

Zoom ZONE D EMPLOI. sur la zone d emploi de Metz ZONE D EMPLOI DE METZ : CARTE D IDENTITÉ

Zoom ZONE D EMPLOI. sur la zone d emploi de Metz ZONE D EMPLOI DE METZ : CARTE D IDENTITÉ Zoom sur la zone d emploi de Metz Dynamisme démographique, poids important des grands établissements, croissance continue de l emploi, développement des services et des emplois métropolitains supérieurs

Plus en détail

Même phénomène de part de locataires HLM en baisse sur Poitiers mais stable sur l aire urbaine.

Même phénomène de part de locataires HLM en baisse sur Poitiers mais stable sur l aire urbaine. Logement Le statut d occupation de propriétaire occupant est prédominant mais parfois contesté sur certaines villes-centre par celui de locataire du parc privé (Bayonne, Poitiers, La Rochelle). En général,

Plus en détail

IMMOBILIER : TENDANCES & PRIX PAR LES NOTAIRES. Journée de l immobilier 12 janvier 2017

IMMOBILIER : TENDANCES & PRIX PAR LES NOTAIRES. Journée de l immobilier 12 janvier 2017 IMMOBILIER : TENDANCES & PRIX PAR LES NOTAIRES Journée de l immobilier 12 janvier 2017 LE PARC IMMOBILIER EN 2016 dans les Côtes-d Armor 82 % de maisons 18 % d appartements 354.438 logements 76% de résidences

Plus en détail

Opération Oiseaux des jardins

Opération Oiseaux des jardins Pascal Percheron Opération Oiseaux des jardins Résultats des 29 et 30 janvier 2011 en Côtes-d Armor Yann Février, François Hémery & Sébastien Théof Pour la troisième année consécutive, le comptage annuel

Plus en détail

N 5 Mai 2009 Le baccalauréat Session 2008 Académie de Poitiers Le taux de réussite au baccalauréat, en hausse, atteint 85,2 %

N 5 Mai 2009 Le baccalauréat Session 2008 Académie de Poitiers Le taux de réussite au baccalauréat, en hausse, atteint 85,2 % Le baccalauréat Session 2008 Académie de Poitiers Le taux de au baccalauréat, en hausse, atteint 85,2 N 5 Mai 2009 Le taux de global de la session 2008 du baccalauréat est de 85,2, en hausse par rapport

Plus en détail

4 - Logements. 4.1 Hausse de 10 % du parc de résidences principales

4 - Logements. 4.1 Hausse de 10 % du parc de résidences principales 4 - Logements 4.1 Hausse de 10 % du parc de résidences principales En 2006, 134 400 logements environ ont été recensés à Plaine Commune dont 94 % de résidences principales. Les logements vacants représentent

Plus en détail

Niveau de diplôme et emploi

Niveau de diplôme et emploi G R E F Bretagne L Niveau de diplôme et emploi e niveau de formation des actifs entrant sur le marché du travail progresse. Parallèlement, la structure de l emploi et les compétences requises pour exercer

Plus en détail

Analyse des chiffres-clés 2006 de Caen la mer issus du nouveau recensement de l INSEE

Analyse des chiffres-clés 2006 de Caen la mer issus du nouveau recensement de l INSEE Analyse des chiffres-clés 2006 de Caen la mer issus du nouveau recensement de l INSEE Sources : INSEE - recensements de la population 1999 et 2006 Avertissement de lecture : Ce document est un premier

Plus en détail

Pays d Issoire Val d Allier Sud

Pays d Issoire Val d Allier Sud Pays d Issoire Val d Allier Sud Etude pré-opérationnelle sur la résorption du bâti vacant et du logement indigne Rapport 1 ère phase Comités Syndical et de pilotage du 14 mai 2009 FS Conseil : F.Saumureau-Danton/JD

Plus en détail

Bilan TABLEAU DE BORD DU PAYS DE SAINT-BRIEUC Evolution des principaux indicateurs socio-économiques

Bilan TABLEAU DE BORD DU PAYS DE SAINT-BRIEUC Evolution des principaux indicateurs socio-économiques Bilan 2014 Page 2 Page 3 Page 14 Page 18 Page 22 Page 25 Page 27 Page 29 Page 32 Principales tendances au 31 décembre 2014 Chômage Emploi salarié dans le secteur privé Tourisme Agriculture Construction

Plus en détail

Figure 1 : Evolution populations aires urbaines Sources : Insee, RP1968 à 1990 dénombrements - RP1999 et RP2010 exploitations principales

Figure 1 : Evolution populations aires urbaines Sources : Insee, RP1968 à 1990 dénombrements - RP1999 et RP2010 exploitations principales LES CHAMPS DE MESURE Démographie Présentation comparée Aires urbaines Les six aires urbaines sont extrêmement diverses en superficie (entre 800 et 2 300 km²), en population (entre 160 et 280 mille habitants)

Plus en détail

Communauté de communes de Vitry-le-François

Communauté de communes de Vitry-le-François Communauté de communes de Vitry-le-François Une forte déprise démographique LA DÉMOGRAPHIE Population Population Population Population variation variation variation en 1982 en 1990 en 1999 en 2007 1982/1990

Plus en détail

Maison de l'emploi du DEveloppement de la Formation et de l'insertion du Pays de Redon Bretagne Sud. Jeunes. en Pays de Redon - Bretagne Sud

Maison de l'emploi du DEveloppement de la Formation et de l'insertion du Pays de Redon Bretagne Sud. Jeunes. en Pays de Redon - Bretagne Sud Maison de l'emploi du DEveloppement de la Formation et de l'insertion du Pays de Redon Bretagne Sud ( M E D E F I ) Jeunes en Pays de Redon - Bretagne Sud Portrait socio-démographique Novembre 13 La jeunesse,

Plus en détail

Les logements en Métropole et en Poitou-Charentes en Chiffres et statistiques. mai 2015

Les logements en Métropole et en Poitou-Charentes en Chiffres et statistiques. mai 2015 Chiffres et statistiques es logements en Métropole et en Poitou-Charentes en 20 Chiffres et statistiques mai 2015 es logements en Métropole et en Poitou-Charentes en 20 REA Poitou-Charentes 1 a structure

Plus en détail

ELEMENTS DE CONNAISSANCE DES JEUNES ACCUEILLIS EN 2010 AU SEIN DES RESIDENCES HABITAT JEUNES DE BRETAGNE (FJT)

ELEMENTS DE CONNAISSANCE DES JEUNES ACCUEILLIS EN 2010 AU SEIN DES RESIDENCES HABITAT JEUNES DE BRETAGNE (FJT) ELEMENTS DE CONNAISSANCE DES JEUNES ACCUEILLIS EN 2010 AU SEIN DES RESIDENCES HABITAT JEUNES DE BRETAGNE (FJT) 28 résidences sociales FJT sont implantées en Bretagne auxquelles sont rattachés 28 foyers

Plus en détail

L énergie et le climat en Côtes d Armor

L énergie et le climat en Côtes d Armor L énergie et le climat en Côtes d Armor - Panorama - DE LA COP 21 À LA COOP(ÉRATION) 22 : ENSEMBLE POUR L'ÉNERGIE ET LE CLIMAT EN CÔTES D'ARMOR Rencontre du réseau T3D 06/11/2015 - Yffiniac Panorama de

Plus en détail