I. Gchart, Gplot avec les données des départements. Nuages de points, courbes: Histogramme simple: Avec controle des centres des classes :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "I. Gchart, Gplot avec les données des départements. Nuages de points, courbes: Histogramme simple: Avec controle des centres des classes :"

Transcription

1 I. Gchat, Gplt avec les dnnées des dépatements Hstgamme smple Ttle "Repattn d tax de jenes (-19 ans) "; patten vale = R1 cl=geen; pc Gchat data=sasse.depat; vba Jen; FREQUEY jen MIDOIT vec cntle des centes des classes pc Gchat data=sasse.depat ; vba Jen /mdpnts= t by 0.01 ; FREQUEY jen MIDOIT ate des myennes égnales atten vale=x2 cl=ble; pc Gchat data=sasse.depat ; vba egn /smva=jen type=mean ; qt; jen ME l s q v e e n h F H a R egn m M a c R h ages de pnts, cbes gptns eset=all; Ttle "ages de pnts Jenes v.s gcltes" ; c gplt data=sasse.depat ; plt Jen * g ; qt; jen ag

2 vec n pe de décatns gptns eset=all; EGED1 E = ( Regns gpees ) VUE = ( E W Es d SE SW Ws ) stn =( tp tp tp tp tp tp tp tp); SYMO1 OOR=ble VUE=tangle heght=0.6; SYMO2 OOR=XFF0000 VUE=pls heght=0.6; SYMO3 OOR=geen VUE=+ heght=0.6; SYMO4 OOR=yellw VUE=sta heght=0.6; SYMO5 OOR=ed VUE=x heght=0.6; SYMO6 OOR=magenta VUE=ccle heght=0.6; SYMO7 OOR=pnk VUE=dt heght=0.6; SYMO8 OOR=bwn VUE=# heght=0.6; c gplt data=sasse.depat ; plt Jen*g=gpeg / EGED = EGED1; ; qt ; jen Regns gpees E W Es d SE SW Ws ag II. Dge n gaphqe ves n fche extene FIEME gafqe "~/pedag/d/llstatns/jene1.eps"; GOTIOS devce=pslepsfc GSFME=gafqe GSFMODE=REE HSIZE = 7I VSIZE = 5I; patten vale = R1 cl=geen; pc Gchat data=sasse.depat ; vba Jen /mdpnts= t by 0.01 ; Qelqes dves gaphqes cants Devce dve Fmat pslepsfc l Encapslated stscpt (*) psepsf Gay-scale Encapslated stscpt (*) pscl l stscpt ps Gay-scale stscpt pdf table Dcment Fmat (*) emf Enhanced Wndws Metafle (*) wmf Wndws Metafle gf Gaphcs Intechange Fmat (*) tff TIFF (*) == es pls tles

3 III. Étape 1 pc fastcls %mac chxnc(dataset, lstva, nc, methde=wad); %* lassfcatn de gands tableax, ade a chx d nb de classes; %* dataset tablea cntenant les dnnees; %* lstva lste des vaables nmeqes; %* methde methde de classfcatn heachqe tlsee;; %* nc nmbe gand de classe (10% de n); %* ptns edtn; ptns lnesze=132 pagesze=66 nmbe; data dnnees; set sasse.&dataset (keep=&lstva); pc fastcls data=dnnees maxclstes=&nc /* mbe de classes pédétemné */ t=ste1 (*) clste=classe mean=stat (*) npnt; va &lstva; Rappel 1. Restctn d nmbe des ndvds a classe pa éallcatn téatve (pcede fastcls) des ndvds dans = 10% de classes ; 2. H avec clste) des baycentes des classes btenes pécédemment. 3. Repésentatn d dendgamme àl adedec tee; et tacé dela cbe de R 2 sem-patel. OUT= ste1 table de ste, cntenant les vaables ntales, les nvelles vaables USTER et DISTE. ME= stat le cnten des classes, les dstances elatves, les myennes des vaables dans les classes. n écpèe c les baycentes des 28 classes.

4 Étape 2 H s les baycentes avec pc clste Table tee pc clste data=stat methd=&methde npnt ttee=tee ; d classe; va &lstva; feq _feq_; OUTTREE= tee table de ste tlsable pa c Tee enste p dessne n dendgamme. feq feq spécfe, dans la table d entée, les féqences (pds) de chaqe bsevatn. Ic baycentes feq = talle des 28 classes tlsés dans fastcls. IV. a mac %ctee( ) nstctn d dendgamme c tee pc tee data=tee t=table nclstes=&nc gaphcs hzntal; cpy &lstva; d classe; OUT= table ntent les nfmatns s les neds de l abe. cpy &lstva pe les vaables ndqées dans la table de ste. %mac ctee(nc); %* tees de chx d nmbe de classes; %* nc nmbe max de classes; data spsq (keep= _ncl spsq_) ccc (keep= _ncl ccc_) FT2 (keep= _ncl psf pst2_); set tee; by _ncl_; f fst._ncl_; tpt spsq; f _ccc_ ne. then tpt ccc; f _psf_ ne. and _pst2_ ne. then tpt FT2; Récpéatn des vaables d ntéet dans ts tables spsq la vaable spsq = R 2 sem-patel (sat de Wad) ; ccc la vaable ccc = dstance de classfcatn FT2 les vaables psf et pst2 espectveemnt la psed-statstqe de Fshe et la psed-statstqe de Stdent.

5 a table spsq Dessns d R 2 sem-patel pc gplt data=spsq; whee _ncl_< &nc and _ncl_ ne 1; plt _spsq_*_ncl_; symbl1 =jn; Sem-atal R-Sqaed mbe f lstes

Odax 2. Unités : 871.2 p.c. Superficie:

Odax 2. Unités : 871.2 p.c. Superficie: 101 871.2 p.c. 102 832.8 p.c. 103 667.7 p.c. 104 667.8 p.c. 105 626.4 p.c. 106 800.2 p.c. 107 1086.2 p.c. 108 1086.2 p.c. 201-301-401 871.2 p.c. 202-302-402 894.2 p.c. 203-303-403 667.7 p.c. 204-304-404

Plus en détail

Analyse statistique de données qualitatives et quantitatives en sciences sociales : TP

Analyse statistique de données qualitatives et quantitatives en sciences sociales : TP Analyse statistique de données qualitatives et quantitatives en sciences sociales : TP IMPORTATION, PRÉPARATION DES DONNÉES, RAPPORTS ET MISE EN FORME Objectifs de la séance 1. Présenter un exemple de

Plus en détail

α Epaisseur tôle : e = 0,05m (considéré négligeable devant R) Masse volumique porte : ρ = 7800 km/m 3 R α = π/3

α Epaisseur tôle : e = 0,05m (considéré négligeable devant R) Masse volumique porte : ρ = 7800 km/m 3 R α = π/3 Cous 7 - éoéte des Masses ycée Bellevue Toulouse - CE M éoéte des Masses ( a asse éléentae d( est défne en foncton de la natue de la odélsaton du systèe atéel étudé : Modélsaton voluque (cas généal : d(

Plus en détail

Système n 1 (comptabilité)

Système n 1 (comptabilité) Système n 1 (comptabilité) Location de 1 système d'impression numérique N/B connecté - volume copies entre 10 000 et 100 000/an. Connecté à un réseau Microsoft Windows. Réseau Ethernet. Livraison des adresses

Plus en détail

D é ce m b re 2 0 0 7 L e ttr e d 'i n fo r m a ti o n n 1 6 E d i to r i al P o u vo i r s p r i vé s, p o u vo i r s p u b li c s P l u s i e u r s é vé n e m e n ts n o u s i n te r p e l l e n t d

Plus en détail

Chapitre 1 ETUDE DES CIRCUITS EN CONTINU Connaissances (C) : Loi des nœuds, loi des mailles Relation tension - courant ou courant tension, loi d ohm

Chapitre 1 ETUDE DES CIRCUITS EN CONTINU Connaissances (C) : Loi des nœuds, loi des mailles Relation tension - courant ou courant tension, loi d ohm Chapte TUD DS CICUITS N CONTINU Connassances (C) : Lo des nœds, lo des malles elaton tenson - coant o coant tenson, lo d ohm Théoème de Thévenn. Pncpe de speposton Calcl de pssance en contn Savo-fae théoqes

Plus en détail

Niveau cinquième : Ouvrage & Habitat. V I O I P A. e P. e 2. s n t

Niveau cinquième : Ouvrage & Habitat. V I O I P A. e P. e 2. s n t N è : O & H.» E V I T I» S O E V P I «T I N S O I O T P A «LL'H'HAABBIITTATION U Rl M L G 10 0-2 9 0 0 2 A l! è l l l lè L' P 2» «' L P 3 l L P 5 S P 6 -j ' L 7 P? D - -L 9 P -L 11 P l -L P 13 l 'l -L

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

jeu. 1 déc MAQUEREAU À LA MOUTARDE TARTIFLETTE AUX LARDONS YAOURT AROMATISÉ COMPOTE DE POMMES OEUFS DURS MAYONNAISE VIENNOISE DE DINDE

jeu. 1 déc MAQUEREAU À LA MOUTARDE TARTIFLETTE AUX LARDONS YAOURT AROMATISÉ COMPOTE DE POMMES OEUFS DURS MAYONNAISE VIENNOISE DE DINDE L (ous reserve d'approvisionnement) lun. 28 nov. 2016 mar. 29 nov. 2016 mer. 30 nov. 2016 jeu. 1 déc. 2016 ven. 2 déc. 2016 sam. 3 déc. 2016 dim. 4 déc. 2016 LD D P D T À L'ÉCHLT F LLÉ T PPD CGTT PLLÉ

Plus en détail

Concerts (exemples) Fes ti v al T ran art Ital i e S EP T EM B R E 2011 PROCHAINES PREMIERES

Concerts (exemples) Fes ti v al T ran art Ital i e S EP T EM B R E 2011 PROCHAINES PREMIERES L e A L E P H G I T A R R E N Q U A R T E T T s e c o m p o s e d ' A n d r é s H e r n á n d e z A l b a, T i l l m a n n R e i n b e c k, W o l f g a n g S e h r i n g e r e t C h r i s t i a n W e r

Plus en détail

Fiche 1. 1.1 Créer un tableau SAS

Fiche 1. 1.1 Créer un tableau SAS Fiche 1 1.1 Créer un tableau SAS data infoperso; input id prenom $ sexe $ age; cards; 1 Josee F 22 2 Michael H 64 3 Cedric H 37 4 Nicole F 32 /*Il arrive souvent de vouloir générer des variables qui sont

Plus en détail

Aéroclub de Camargue AIDE MEMOIRE 09/07/2014 DR 500 F-GTBR. FICHE.TECHNIQUE Version 1.0

Aéroclub de Camargue AIDE MEMOIRE 09/07/2014 DR 500 F-GTBR. FICHE.TECHNIQUE Version 1.0 Aéroclub de Camargue AIDE MEMOIRE 09/07/2014 FICHE.TECHNIQUE Version 1.0 MASSES A vide : 716 kg * 08/10/2009 Maxi décollage : 1150 kg Maxi atterrissage : 1150 kg Maxi bagages : 60 kg CARBURANT Type : 100

Plus en détail

A - Le périmètre d'un carré de côté 2 cm est : P = 4 X 2 = 8 cm. (2+2+2+2)

A - Le périmètre d'un carré de côté 2 cm est : P = 4 X 2 = 8 cm. (2+2+2+2) 8.3.1 calculer le périmètre du carré. Pré requis : 6.1.2 Conseils : Le périmètre du carré est la mesure du tour du carré. Pour calculer le périmètre d'un carré, il faut connaître la mesure de son côté.

Plus en détail

Application d une méthode meshless à l étude des transferts couplés conduction-rayonnement

Application d une méthode meshless à l étude des transferts couplés conduction-rayonnement Applcatn d une méthde meshless à l étude des tansfs cuplés cnductn-aynnement Chengan WANG, Hamu SADA, Vtal LE DEZ Insttut Ppme, UPR CNRS 3346, Unvesté de Ptes, 40 Avenue du ecteu Pneau, 860 Ptes chengan.wang@u.unv-ptes.f

Plus en détail

PLAN DES GARANTIES FINANCIERES PHASE QUINQUENNALE N 1 SITUATION A 5 ANS

PLAN DES GARANTIES FINANCIERES PHASE QUINQUENNALE N 1 SITUATION A 5 ANS PHASE QUINQUENNALE N 1 SITUATION A 5 ANS 14_12_12_gf phase1_ream.dwg PHASE QUINQUENNALE N 2 SITUATION A 10 ANS 14_12_12_gf phase2_ream.dwg PHASE QUINQUENNALE N 3 SITUATION A 15 ANS 14_12_12_gf phase3-ream.dwg

Plus en détail

Secrétariat du Grand Conseil PL 9593-A P 1544-A

Secrétariat du Grand Conseil PL 9593-A P 1544-A Secrétariat du Grand Conseil PL 9593-A P 1544-A Date de dépôt: 6 juin 2006 Messagerie Rapport de la Commission des transports chargée d'étudier : a) PL 9593-A Projet de loi de M. Jean Spielmann modifiant

Plus en détail

M1 IUP SI Université Paul Sabatier Toulouse PERCEPTION 3D. Frédéric Lerasle Année 2008-09

M1 IUP SI Université Paul Sabatier Toulouse PERCEPTION 3D. Frédéric Lerasle Année 2008-09 IUP SI Unesté Pal Sabate Tolose PECEPTION 3D Fédéc Leasle Année 8-9 Sommae chapte I : acqston généaltés modélsaton de la caméa stééoson captes actfs chapte II : modélsaton généaltés technqes statége ncémentale

Plus en détail

La croisière ludo-éducative du 8 au 19 septembre 2014 Parrainée par Mike Horn

La croisière ludo-éducative du 8 au 19 septembre 2014 Parrainée par Mike Horn La croisière ludo-éducative du 8 au 19 septembre 2014 Parrainée par Mike Horn Résumé D én omin a tion E A U ' t o u r d u L é m an - l a c r o i s i è r e l u d o - é d u c a t i v e ( E T L ) O bjec tifs

Plus en détail

Livret de promotion. Master Ingénierie éditoriale et communication. Année 2012-2013

Livret de promotion. Master Ingénierie éditoriale et communication. Année 2012-2013 Le e Mae Iéee éae e a ée 2012-2013 Faç Gee Pée e UCP qeqe... L UCP e aeae à Ce-Pe, aqee 10% e éa e e e aeae, à ù a ee aae éèe à 5 %. P e ée e UCP, Faç Gee, ee aaé eqe a a eee e éabee e a a é e éqe. ee,

Plus en détail

Le PLS. montage et mise en place

Le PLS. montage et mise en place Le PLS montage et mise en place Caractéristiques du PLS 2 Prêt réglementé nécessitant une Décision Favorable d Agrément de la DDE et la signature d une convention APL d une durée de 15 ans minimum à 30

Plus en détail

Exemples de champs électrostatiques

Exemples de champs électrostatiques Exemples de champs électostatques A. Exemples smples A.. Chage ponctuelle unque Le champ électque et le potentel absolu en un pont M nduts pa une chage ponctuelle q placée en O sont : q E 4 π u et V q

Plus en détail

!"#$%& '()$( ( *&"'+, -$.). /(0%(&% 1(-(2(3% 45&-5$*-565

!#$%& '()$( ( *&'+, -$.). /(0%(&% 1(-(2(3% 45&-5$*-565 !"#$%& '()$( ( *&"'+, -$.). /(0%(&% 1(-(2(3% 45&-5$*-565!"#$"%&$'( ). *. +,-%.# /'0%' ' &#,/12 $%303 )'4.'#. *'$'5'6.!"#$"%&$"7" / 8,1#., [9-:;'&#. ' 9-'. =?.%.&@:A. // B"&&'(&$'( =-4'A: C&5"-'3

Plus en détail

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules hapte.5a Le chap électque généé pa pluseus patcules Le chap électque généé pa pluseus chages fxes Le odule de chap électque d une chage ponctuelle est adal, popotonnel à la chage électque et neseent popotonnel

Plus en détail

CODIFICATION. NOTA : Dans le cas d'un vérin avec fixation sur corps par tourillon intermédiaire MT4 indiquer RQ ou RW= (en mm)

CODIFICATION. NOTA : Dans le cas d'un vérin avec fixation sur corps par tourillon intermédiaire MT4 indiquer RQ ou RW= (en mm) HRB HFB 1 CODIFICATION ALESAGE mm 32 40 50 63 80 100 125 160 TIGE mm 16 22 22 28 28 36 36 45 45 56 56 70 70 90 90 110 SERIE HR CNOMO 160 bar - à tirants HF CNOMO 160 bar - à contre brides INDICE B Indice

Plus en détail

INITIATION A LA MESURE ----

INITIATION A LA MESURE ---- INITIATION A LA MSUR ---- Le but de ce TP est : - de mesue la foce électomotice et la ésistance intene d'une pile, - d'évalue, en tenant compte des incetitudes de mesue et des caactéistiques de l'appaeil

Plus en détail

Voiron. 18, 19et 20. à o. octobre 2013 TOURNEE AUTEURS. des

Voiron. 18, 19et 20. à o. octobre 2013 TOURNEE AUTEURS. des à 18, 19 20 2013 UN UU l C Cèl C Cl â-d P Pl P-l-Pl P-- é - -l-- -C ---C ---l --- -Nl-- ll l. 5 é à lé é l'é 3 l : Cl Zl, l',, l' l, Cl q, l' éâ. l, l lé é à, l ' l. l : ll l q l é ll l q l l. U ll q è

Plus en détail

Multiconducteurs - Blindage Feuillards D Aluminum FT4

Multiconducteurs - Blindage Feuillards D Aluminum FT4 Multiconducteurs - Non Blindés FT4 4C 14 1 4C14 CPV/CPV FT4 GRIS 105 C 0.350 84.82 Bobine 3C 16 1 3C16 CPV/CPV FT4 GRIS 105 C 0.244 47.96 Boîte 4C 16 2 4C16 CPV/CPV FT4 GRIS 105 C 0.290 60.09 Boîte 7C

Plus en détail

Tube Ø: 4, 6, 8, 10, 12 mm Raccordement: BSP (G1/8, G1/4, G3/8, G1/2 ), BSPT (R1/8, R1/4, R3/8, R1/2 )

Tube Ø: 4, 6, 8, 10, 12 mm Raccordement: BSP (G1/8, G1/4, G3/8, G1/2 ), BSPT (R1/8, R1/4, R3/8, R1/2 ) > Raccords instantanés Série X6000 Raccords instantanés inox 316 L Série X6000 Tube Ø:, 6, 8, 10, 12 mm Raccordement: BSP (G1/8, G1/, G3/8, G1/2 ), BSPT (R1/8, R1/, R3/8, R1/2 ) Les raccords Série X6000

Plus en détail

Circuits du 1er ordre

Circuits du 1er ordre TD oecton PSI 0 04 cts d e ode xecce : ompotement de et en P et à l nstant ntal. Qe vat l ntensté d coant dans les dfféentes banches à t = 0 + sachant q on feme l ntepte à t = 0 dans les dex pemes ccts

Plus en détail

UNIVERSITÉ PAUL SABATIER. L1 parcours PC : PHYSIQUE

UNIVERSITÉ PAUL SABATIER. L1 parcours PC : PHYSIQUE NIVERSITÉ PAL SABATIER LICENCE STS Année universitaire 009 010 L1 parcurs PC : PHYSIQE QCM DE RENTRÉE Vus devez répndre sur la feuille de répnse furnie avec le sujet. Il peut y avir une u plusieurs cases

Plus en détail

Récupération des données

Récupération des données TP : Détection de spam par classication naïve bayesienne Sebastien Campion date : 2011-01-12 branch : (none) rev : 21 node : 2461a4b17ad4 Résumé L'objectif de ces travaux pratiques sera donc la mise en

Plus en détail

L'important C'est la rose

L'important C'est la rose L'important 'est la rose Gilbert ecaud rr: M. de Leon opista: Felix Vela 200 Xiulit c / m F m m 7 9. /. m...... J 1 F m.... m7 ro - se. rois - ro - se. rois - ro - se. rois - ro - se. rois - oi qui oi

Plus en détail

La vie scolaire de votre enfant sur Internet. www.ecoledirecte.com. Documentation

La vie scolaire de votre enfant sur Internet. www.ecoledirecte.com. Documentation La vie scolaire de votre enfant sur Internet www.ecoledirecte.com Documentation 1 Sommaire : Présentation...3 La connexion au site...3 La page d accueil...5 La consultation des absences, retards, sanctions

Plus en détail

J AI PERÇU DES REVENUS EXCEPTIONNELS OU DIFFÉRÉS, comment les déclarer?

J AI PERÇU DES REVENUS EXCEPTIONNELS OU DIFFÉRÉS, comment les déclarer? DIRECTION DES SERVICES FISCAUX IMPÔT SUR LE REVENU ANNÉE 2014 J AI PERÇU DES REVENUS EXCEPTIONNELS OU DIFFÉRÉS, comment les déclarer? Pr vs aider à remplir votre déclaration, La cellule impôts service

Plus en détail

PLAIDOYER POUR LE COEFFICIENT CORRECTEUR ou POURQUOI FAUT IL CALCULER LA BASE SUR LA TETE DE COURSE

PLAIDOYER POUR LE COEFFICIENT CORRECTEUR ou POURQUOI FAUT IL CALCULER LA BASE SUR LA TETE DE COURSE PLAIDOYER POUR LE COEFFICIENT CORRECTEUR ou POURQUOI FAUT IL CALCULER LA BASE SUR LA TETE DE COURSE Le coefficient correcteur (Cc), et le systeme actuel, ont été imaginés pour fournir des résultats compara

Plus en détail

Chapitre IX: Propriétés des gaz IX.1 Etats de la matière

Chapitre IX: Propriétés des gaz IX.1 Etats de la matière Nature des gaz IX.1 Etats de la matière Solide : - volume et forme déterminée - empilements denses de molécules qui ne se déplacent pas Interactions décroissantes entre molécules Liquide : -volume déterminé

Plus en détail

LISTE DES TARIFS DE PLACEMENT. Nr. 2016/02 Version dd. 19/04/2016. 1. SERVICE FEE Droits de garde inclus, par trimestre. 0,05 %, exclusif TVA

LISTE DES TARIFS DE PLACEMENT. Nr. 2016/02 Version dd. 19/04/2016. 1. SERVICE FEE Droits de garde inclus, par trimestre. 0,05 %, exclusif TVA LISTE DES TARIFS DE PLACEMENT Nr. 2016/02 Version dd. 19/04/2016 1. SERVICE FEE Droits de garde inclus, par trimestre 0,05 %, exclusif TVA 2. FRAIS DE TRANSACTION 1. TITRES COTES EN BOURSE (achat/vente/ipo)

Plus en détail

100% électricité. Appareils de mesure numériques et transformateurs de courant

100% électricité. Appareils de mesure numériques et transformateurs de courant 1% électricité ppareils de mesure numériques et transformateurs de courant mesure, protection et automation 47 grandeurs électriques Multimètres pour réseaux BT Mesures de : - tensions - courants - puissances

Plus en détail

Audréa Malialin, Juliana Leclaire, Maxime Guyaux

Audréa Malialin, Juliana Leclaire, Maxime Guyaux Audréa Malialin, Juliana Leclaire, Maxime Guyaux 1 Les attentes utilisateur Fnctinnement Vitesse 2 Les attentes dévelppeur Efficacité Sécurité Facilité 3 Les prmesses Mise en place rapide Facile d utilisatin

Plus en détail

Chapitre 3 Théorème de Gauss

Chapitre 3 Théorème de Gauss hpite 3 Théoème de Gss estions : #) be métlliqe vec ne chge ponctelle positive cente E Le chmp électiqe ppliqé s les pois d cbe condcte povoqe n movement de chges s celici. ependnt, le chmp n est ps le

Plus en détail

MODALITÉS DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Département GMP Année 2015/2016

MODALITÉS DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Département GMP Année 2015/2016 MODALITÉS DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Département GMP Année 2015/2016 La validation d un semestre est acquise de droit lorsque l étudiant a obtenu à la fois : a) Une moyenne générale égale ou supérieure

Plus en détail

Créez vous-même votre déco personnalisée!

Créez vous-même votre déco personnalisée! Gamme Déco Déco Nouveau concept Créez vous-même votre déco personnalisée! Étape 1 Choisissez votre objet déco Made in ITALY Plaques de porte Nombreux modèles et couleurs disponibles Porte manteaux Étape

Plus en détail

T.P. Le redressement commandé : le pont mixte.

T.P. Le redressement commandé : le pont mixte. I Introdcton : T.P. Le redressement commandé : le pont mxte. Précédemment, nos avons v qe nos povons réalser la converson d'ne tenson alternatve snsoïdale t =U 2sn t en ne tenson contne grâce à l'tlsaton

Plus en détail

Estimation des incertitudes sur les erreurs de mesure.

Estimation des incertitudes sur les erreurs de mesure. Estmto des certtdes sr les errers de mesre. I. Itrodcto : E sceces epérmetles, l este ps de mesres ectes. Celle-c e pevet être q etchées d errers pls o mos mporttes selo le protocole chos, l qlté des strmets

Plus en détail

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com I N T R O D U C T I O N W O R D e s t u n l o g i c i e l d e t r a i t e m e n t d e t e x t e t r è s p e r f o r m a n t q u i n o u s p e r m e t d de o ccurméee nr ta u n C e d o c u m e n t p e u

Plus en détail

SECONDE DST CORRECTION. Voici le diagramme en bâtons des moyennes du second trimestre d'une classe de seconde comportant 34 élèves.

SECONDE DST CORRECTION. Voici le diagramme en bâtons des moyennes du second trimestre d'une classe de seconde comportant 34 élèves. SECONDE DST CORRECTION Exercice 1 Voici le diagramme en bâtons des moyennes du second trimestre d'une classe de seconde comportant 34 élèves 6 2e trimestre 5 4 3 2 1 0 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14

Plus en détail

4/ Ø 5/3-6/4-8/6-10/8-12/10-15/12,5 mm

4/ Ø 5/3-6/4-8/6-10/8-12/10-15/12,5 mm CATALOGUE > Version 8.5 > Raccords à coiffe tube plastique Série 1000 Raccords à coiffe pour tube plastique Série 1000 Tube Ø: 5/3-6/ - 8/6-10/8-12/10-15/12,5 mm Raccordement: métrique (M5, M6, M12x1,

Plus en détail

I age g rie i d e d l a l p e p rfus u io i n o n tis i sul u a l ir i e: n I R I M dy d na n miq i u q e DCE-MRI

I age g rie i d e d l a l p e p rfus u io i n o n tis i sul u a l ir i e: n I R I M dy d na n miq i u q e DCE-MRI Imagerie de la perfusion tissulaire: en IRM dynamique DCE-MRI Charles A Cuenod LRI-U970 Paris Descartes Parcc Hôpital G Pompidou, Paris Ca@cuenod.net Dynamic Contrast Enhanced MRI DCE-MRI Injection PdC

Plus en détail

Modélisation dynamique du système de transport multimodal basée sur les activités. Tai-Yu MA INRETS/GRETIA. Plan

Modélisation dynamique du système de transport multimodal basée sur les activités. Tai-Yu MA INRETS/GRETIA. Plan Mdélsatn dynamque du système de tanspt multmdal basée su les actvtés Ta-Yu MA INRETS/GRETIA Plan Intductn Etat actuel de la echeche Mdèles dévelppés basés su les actvtés Méthde d Entpe Relatve pu les pblèmes

Plus en détail

... Date :... Contrôleur Responsable:... N :... ...

... Date :... Contrôleur Responsable:... N :... ... Unité Provinciale de :... Date :... Contrôleur Responsable:... N :... Opérateur : Adresse :... N unique :......... TRA 2482 Version de test - Fabricant des matériaux et objets en contact avec les denrées

Plus en détail

Produire un signal d horloge. Numériser, traiter, communiquer (µcontrôleur) Multiplexage et prénumérisation. Capteur à effet hall.

Produire un signal d horloge. Numériser, traiter, communiquer (µcontrôleur) Multiplexage et prénumérisation. Capteur à effet hall. Produire un signal Numériser, traiter, communiquer (µcontrôleur) Multiplexage et prénumérisation Capteur à effet hall Dispositifs de positionnement Rx : réception sérielle Tx : Transmission sérielle Buzzer

Plus en détail

Institut National Polytechnique de Toulouse ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D INGENIEURS EN ARTS CHIMIQUES ET TECHNOLOGIQUES REACTEURS IDEAUX

Institut National Polytechnique de Toulouse ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D INGENIEURS EN ARTS CHIMIQUES ET TECHNOLOGIQUES REACTEURS IDEAUX 1 Insttut Natonal Polytechnque de Toulouse EOLE NTIONLE SUPERIEURE D INGENIEURS EN RTS HIMIQUES ET TEHNOLOGIQUES RETEURS IDEU ous : nne-mae WILHELM Execces : M Wlhelm, P. ognet,.m. Duquenne nnée Pobatoe

Plus en détail

Préparation et installation TP13. Vidéosurveillance

Préparation et installation TP13. Vidéosurveillance Nom Prénom : Nom Prénom : Champ : ASI ACTIVITE : Centre d intérêt : CI 1 Préparation et installation TP13 Vidéosurveillance Durée :4H Objectifs : Identifier les différents éléments du système technique

Plus en détail

Université Pierre Mendès France U.F.R. Sciences de l Homme et de la Société Master IC²A. TP routage

Université Pierre Mendès France U.F.R. Sciences de l Homme et de la Société Master IC²A. TP routage Université Pierre Mendès France U.F.R. Sciences de l Homme et de la Société Master IC²A TP routage Le but de ce TP est de vous faire comprendre et de vous faire manipuler sous Linux : La configuration

Plus en détail

Série FLIR IP - Caméras HD Core

Série FLIR IP - Caméras HD Core Série FLIR IP - Caméras HD Core N133EB DNE12TL2 N133ED / N133ED-2 (2PK) N233EE N233VE DND13TL2 de globe Mini dôme IR anti-vandalisme Mini dôme IR antivandalisme Résolution HD 1 MP @ 25/30 ips HD 2,1 MP

Plus en détail

Construire ensemble le diagnostic

Construire ensemble le diagnostic Construire ensemble le diagnostic Thème n 2 : les énergies Thème : Changement climatique, énergie Energie et énergie renouvelable Bilan de la géothermie à Sucy Exemple du Clos de Pacy et des enjeux énergétiques

Plus en détail

CENTRALES DOUBLE FLUX HAUT RENDEMENT 92% jusqu à 1200 m3/h

CENTRALES DOUBLE FLUX HAUT RENDEMENT 92% jusqu à 1200 m3/h Les plus Echangeur haut rendement jusqu à 92% Débits de 200 à 1200 m3/h Isolation double peau Moteur basse consommation Régulation avec écran et touche de programmation intégrée Gamme 4 puissances : 450,

Plus en détail

Le décret du 11 mars 1999 relatif au PERMIS D ENVIRONNEMENT

Le décret du 11 mars 1999 relatif au PERMIS D ENVIRONNEMENT Le décret du 11 mars 1999 relatif au PERMIS D ENVIRONNEMENT «Le registre des modifications» UWE «90 minutes pour l environnement» DGO3 - DPA Mons Wavre - Jeudi 10 mai 2012. B. Bequet 1 Plan de l exposé

Plus en détail

Projet TE 334, nouvel exemple n 7E

Projet TE 334, nouvel exemple n 7E Annex 24, page 1 Projet TE 334, nouvel exemple n 7E Niveau/Catégories CL 2a, 2a1, 2b4, 2c AL 2a, 2a1, 2b4, 2c Documents Il s agit d un exemple artificiel. Brève description de l exemple artificiel Le système

Plus en détail

Flux du champ électrostatique _ théorème de Gauss

Flux du champ électrostatique _ théorème de Gauss Électstatue du vde : Gauss Flux du champ électstatue _ théème de Gauss 1- Angle slde Angle plan Sent deux dem-dtes x et y d ntesectn (Cffgue1) La lnge L de l ac du cecle L L ' ntecepté pa les dem-dtes

Plus en détail

Largeur de ceinture. ceinture

Largeur de ceinture. ceinture Liste de prix Ceinture de bassin sans rembourrage no Ceinture HB 001 NB 215 XS XS aucun 25 mm 1200 mm SR 40.50 HB 002 NB 215 M M aucun 38 mm 1450 mm SR 46.50 HB 003 NB 205 M M aucun 38 mm 1450 mm PB 60.00

Plus en détail

Q u al i -té + Fo r me Ind i -v i dual i -té

Q u al i -té + Fo r me Ind i -v i dual i -té RIva = Q u al i -té + Fo r me Ind i -v i dual i -té Catalogue Innovation dans la salle de bains. 1 RIVA: POUR LES EXIGEANTS. Aucune autre ligne d accessoires n offre de meilleure capacité d adaptation

Plus en détail

CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIQUE

CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIQUE L électostatque Chapte 1 CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIUE 1.1 Intoducton La chage est une popété de la matèe qu lu fat podue et sub des effets électques et magnétques. On dstngue : - l'électostatque qu est

Plus en détail

EXPOSITION AU MUSÉE DU LUXEMBOURG, PARIS. DU 14 SEPTEMBRE 2016 AU 12 FÉVRIER 2017

EXPOSITION AU MUSÉE DU LUXEMBOURG, PARIS. DU 14 SEPTEMBRE 2016 AU 12 FÉVRIER 2017 XPOSITION U MUSÉ DU UXMOURG, PRIS. DU 14 SPTMR 2016 U 12 FÉVRIR 2017 U P R D U F À b é x œ q y. 19 Vg 75006 P P Fm FURS, PORTRITS, ŒUVRS TRÈS RÉISTS OU PUPÉS D RÉTURS IMGINIRS : FNTIN-TOUR ST UN TOUH-À-TOUT,

Plus en détail

Travail personnel sur ordinateur

Travail personnel sur ordinateur Travail personnel sur ordinateur Travail personnel sur ordinateur Travail personnel sur ordinateur Clé USB LP329 sous Windows Clé USB LP329 sous Windows - startlinux Clé USB LP329 sous Windows LP329share

Plus en détail

Nomenclature d exécution 2006. Programme 721. «Gestion du patrimoine immobilier de l État»

Nomenclature d exécution 2006. Programme 721. «Gestion du patrimoine immobilier de l État» d exécution 2006 721 «du patrimoine immobilier de l État» Mission ministérielle : YB «du patrimoine immobilier de l État» Ministère : 07 «Économie, finances et industrie» (Version du 23/01/2007 à 05:34:43

Plus en détail

D i g i t a l M a t r i x

D i g i t a l M a t r i x i g i t a l M a t r i x S y s t è m e s i n t e r c o m Mat ri ce s, St ations utilisate u r s, Ac ce s s o i re s RTS Systèmes intercom à matrices numériques - Interconnecter le monde C o n n e x i o

Plus en détail

Lycée Viette TSI Dipôles linéaires Un dipôle est linéaire si u(t) et i(t) sont liés par une équation différentielle linéaire à coefficients

Lycée Viette TSI Dipôles linéaires Un dipôle est linéaire si u(t) et i(t) sont liés par une équation différentielle linéaire à coefficients Lycée Vette TSI I. Défnton d'n cct lnéae Ccts lnéaes. Dpôles lnéaes Un dpôle est lnéae s (t) et (t) sont lés pa ne éqaton dfféentelle lnéae à coeffcents constants. k n p m d ((t)) d ((t)) a n + n bm =

Plus en détail

Procédure Depuis le navigateur d'un PC Depuis un téléphone portable (les captures d'écran ont été prises à partir d'un iphone)

Procédure Depuis le navigateur d'un PC Depuis un téléphone portable (les captures d'écran ont été prises à partir d'un iphone) * Veuillez noter que toutes les captures d'écran de ce document sont en anglais. Si la configuration initiale est en français, les indications apparaîtront en français. Les fonctionnalités de base pour

Plus en détail

Choc hémorragique Tous dans le même panier? Denis Bouchard, Inf Septembre, 2012

Choc hémorragique Tous dans le même panier? Denis Bouchard, Inf Septembre, 2012 Choc hémorragique Tous dans le même panier? Denis Bouchard, Inf Septembre, 2012 Stats 1/3 des traumas majeurs sont coagulopathes dès leur arrivée à l urgence Trauma 1 e cause de décès chez moins de 40

Plus en détail

Création d'une Mib et d'un Agent SNMP

Création d'une Mib et d'un Agent SNMP Création d'une Mib et d'un Agent TABLE DES MATIÈRES Création d'une Mib et d'un Agent...1 Introduction......2 Définition du SMI......2 Création de la Mib à partir du SMI......2 Création de l'agent à partir

Plus en détail

D é ce m b re 2 01 0 L e ttr e d 'i n fo r m a t i o n n 2 2 E d i to r i al L a f r o n ti è r e so c i ale L a p r i s e d e c o n s c i e n c e d e s e n tr e p r i s e s e n m a ti è re D e s e xa

Plus en détail

Nomenclature d exécution. Compte non doté de crédit 908

Nomenclature d exécution. Compte non doté de crédit 908 d exécution non doté de crédit 908 «Opérations industrielles et commerciales des directions départementales et régionales de l équipement» Ministère : 23 «Équipement» (Version du 01/01/2008 à 21:08:13

Plus en détail

Fiche FOCUS. Les téléprocédures. Consulter un avis de CFE-IFER

Fiche FOCUS. Les téléprocédures. Consulter un avis de CFE-IFER Fiche FOCUS Les téléprocédures Consulter un avis de CFE-IFER Dernière mise à jour : mai 2015 Table des matières I. Présentation...3 1.1 Objet de la fiche...3 1.2 A qui s'adresse cette procédure?...3 2.

Plus en détail

MANUEL SUR L INFORMATION ET LA DOCUMENTATION EN MATIÈRE DE PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE. Réf. : Normes ST.17 page : 3.17.1 NORME ST.17

MANUEL SUR L INFORMATION ET LA DOCUMENTATION EN MATIÈRE DE PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE. Réf. : Normes ST.17 page : 3.17.1 NORME ST.17 Réf. : Normes ST.17 page : 3.17.1 NORME ST.17 RECOMMANDATION EN VUE DE CODER LES RUBRIQUES PUBLIÉES DANS LES BULLETINS OFFICIELS INTRODUCTION 1. La présente recommandation est destinée à renforcer le contenu

Plus en détail

Ville de Saint-Basile

Ville de Saint-Basile GRILLE DES SPÉCIFICATIONS : FEUILLETS DES Section I, feuillet A-1 CLASSES D' Zones Ra 1 2 3 4 5 6 7 8 GRILLE DES SPÉCIFICATIONS : FEUILLETS DES Section I, feuillet A-2 CLASSES D' 9 10 11 Zones Ra GRILLE

Plus en détail

World Wide Web (WWW) F o r m a t i o n A R S

World Wide Web (WWW) F o r m a t i o n A R S Wld Wde Web (WWW) 1 Cbus Cé: Clude Gss (UEC) Mdfcs: Bed Tuy, J.P Guhe (UEC) 2000 : ébse Vuhe (CC) 2 Objecfs du Web bussee d'u pje du CEN e Ms 1989. Espce d'f es -de f- ép. Idefe les dcues de èe uque. ysèe

Plus en détail

Bibliothèque thermodynamique des logiciels ProSim

Bibliothèque thermodynamique des logiciels ProSim Bblthèque thermdynamque des lgcels PrSm La mdélsatn d un système physque repse sur la cnnassance d'un certan nmbre de prprétés de crps purs et de bnares. Ces prprétés servent de base à la détermnatn des

Plus en détail

Touch PC tébis: L écran tactile pour le montage encastré et en paroi creuse

Touch PC tébis: L écran tactile pour le montage encastré et en paroi creuse Touch PC tébis Touch PC tébis: L écran tactile pour le montage encastré et en paroi creuse La domotique moderne nécessite une visualisation claire des fonctions. Les commandes murales se profilent de plus

Plus en détail

Contrôles de premier niveau sur les remises Contrôles simples sur les documents PR01 PR03 DGS

Contrôles de premier niveau sur les remises Contrôles simples sur les documents PR01 PR03 DGS Contrôles de premier niveau sur les remises Contrôles simples sur les documents PR01 PR03 T13-022z DGS DIRECTION DE LA BALANCE DES PAIEMENTS DIRECTION GÉNÉRALE DES STATISTIQUES PROTIDE CONTRÔLES SIMPLES

Plus en détail

II - Estimation et Prévision Ponctuelles

II - Estimation et Prévision Ponctuelles II - Estt et Prévs Pctelles II.. Rppels sr l'estt Mdèle (Y P Θ) (Y X P Θ) Prètre θ sclre (Θ R) vectrel (Θ R K ) Estter : θ* f( ; ) Bs θ -E θ (θ*) θ* est dt ss s s qel qe st θ : E θ (θ*) θ 7 L'estter θ*

Plus en détail

Accessoires pour vérins Amortisseurs Série SA2. Caractéristiques techniques

Accessoires pour vérins Amortisseurs Série SA2. Caractéristiques techniques Accessoires pour vérins Amortisseurs Série SA2 Caractéristiques techniques 2 Accessoires pour vérins Amortisseurs Série SA2 Amortisseur industriel, Série SA2-MS Pour MSC-08-HM, MSC-12-HM, MSC-16-HM, MSC-20-HM,

Plus en détail

Introduction au logiciel SAS. Olivier Godechot

Introduction au logiciel SAS. Olivier Godechot Introduction au logiciel SAS Olivier Godechot SAS (9.13). Plan d attaque À quoi ressemble le logiciel? Manipuler les données (étape data) Quelques procédures statistiques de base (étape proc) Fusion des

Plus en détail

Les changements apportés par le code de droit économique en matière de droit des brevets

Les changements apportés par le code de droit économique en matière de droit des brevets SPF Ecnmie: Atelier «Livre XI Prpriété intellectuelle 15 mai 2014 Les changements apprtés par le cde de drit écnmique en matière de drit des brevets Vincent Cassiers Université cathlique de Luvain - Avcat

Plus en détail

Cours 9 08/11/2011. Les tableaux croisés et le test d indépendance du Chi-deux

Cours 9 08/11/2011. Les tableaux croisés et le test d indépendance du Chi-deux Cours 9 Les tableaux croisés et le test d indépendance du Chi-deux 1 Retour sur TP1 et Cours 8 Les tableaux croisés et le test du Chi-deux Utilité, postulats d utilisation et logique Exemple de calcul

Plus en détail

LYCEE TECHNIQUE PIERRE EMILE MARTIN BOURGES

LYCEE TECHNIQUE PIERRE EMILE MARTIN BOURGES TP LYCEE TECHNIQUE PIERRE EMILE MARTIN - 18 026 BOURGES TET GENIE ELECTROTECHNIQUE Durée: 3 heures Fichier: Levage2 T6 10-11 Appareil de levage 2 UMV4301-T6 S.T.I. Salle des systèmes Pré-requis: Utilisation

Plus en détail

Caractéristiques techniques et fonctionnalités (Annexes au CCP)

Caractéristiques techniques et fonctionnalités (Annexes au CCP) Caractéristiques techniques et fnctinnalités (Annexes au CCP) MAPA 001/15-Annexes au CCP Page 1 Annexe 1 LOT N 1 : Chambre de Métiers et de l Artisanat du Gers Caractéristiques techniques et fnctinnalités

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

REGISTRE DU LOGEUR - CALCUL TAXE DE SEJOUR (TS) Janvier 2014 Réduction familles nombreuses -30% -40% -50% -75%

REGISTRE DU LOGEUR - CALCUL TAXE DE SEJOUR (TS) Janvier 2014 Réduction familles nombreuses -30% -40% -50% -75% en plein de X ) REGISTRE DU LOGEUR - CALCUL TAXE DE SEJOUR () Janvier -0% -0% -0% -% X ) X ) X ) enfants - de ans / X ) / autres cas visés par la loi 0 : s logées par jour = en plein + en réduit + exonérées

Plus en détail

Annex 10. Insurance Europe ISSDC «qualification and lifelong learning» Bruxelles, le 14/06/2012.

Annex 10. Insurance Europe ISSDC «qualification and lifelong learning» Bruxelles, le 14/06/2012. Insurance Europe ISSDC «qualification and lifelong learning» Bruxelles, le 14/06/2012. 1 1 Contexte Une politique de l emploi de long terme dans le dialogue social : 1. Fusion Axa-UAP 1996-1999, Nouvelles

Plus en détail

LO Move-App Fiche Technique Produit

LO Move-App Fiche Technique Produit LO Move-App Fiche Technique Produit www.lista-office.com/move-app www.lista-office.com Caractéristiques: Le logiciel LO Move-App permet le pilotage d un ensemble DESKLINE 3 positions mémorisables Permet

Plus en détail

1S corrigé DS n o 11 2h. ( 5 points ) Exercice 1

1S corrigé DS n o 11 2h. ( 5 points ) Exercice 1 1S corrigé DS n o 11 h Exercice 1 ( points ) Le cycle des feux tricolores aux carrefours est le suivant : Le feu vert, événement V, dure 0 secondes. Le feu orange, événement O, dure secondes. Le feu rouge,

Plus en détail

Produits ORTHO. Descriptif de livraison. www.ign.fr. Révision : Juin 2014. Date du Document : Mars 2012

Produits ORTHO. Descriptif de livraison. www.ign.fr. Révision : Juin 2014. Date du Document : Mars 2012 Produits ORTHO Descriptif de livraison Date du Document : Mars 2012 Révision : Juin 2014 www.ign.fr SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 1. GÉNÉRALITÉS... 3 1.1 Ce que contient ce document... 3 1.2 Versions des produits...

Plus en détail

Votre succès notre spécialité!

Votre succès notre spécialité! V ccè pécé! C Cchg Fm Igé Rcm V ccè pécé! L p mbx mché. E MPS I C g démq p ff pé pf d chq c : p é. N Fc: EMPSI Cg éé céé 2010 P Bddd Bchb q pé p d 8 d md d p. I dévpp N cmp xgc d é d. N c pfm mé d q gg

Plus en détail

DISTRIBUTION COLONNE MONTANTE RACCORDEMENT LOGEMENT COFFRET COFFRET TÔLE IP55 - IK10 COFFRET DE CHANTIER COFFRET ETANCHE - POLYCARBONATE

DISTRIBUTION COLONNE MONTANTE RACCORDEMENT LOGEMENT COFFRET COFFRET TÔLE IP55 - IK10 COFFRET DE CHANTIER COFFRET ETANCHE - POLYCARBONATE CHAPITRE 3 COLONNE MONTANTE Page 42 RACCORDEMENT LOGEMENT Page 44 COFFRET Page 45 COFFRET TÔLE IP55 - IK10 Page 47 COFFRET DE CHANTIER Page 48 COFFRET ETANCHE - POLYCARBONATE Page 48 PRISE INDUSTRIELLE

Plus en détail

Secrétariat du Grand Conseil P 1961-A

Secrétariat du Grand Conseil P 1961-A Secrétariat du Grand Conseil P 1961-A Date de dépôt : 12 janvier 2016 Rapport de la Commission des pétitions chargée d étudier la pétition en faveur de la gratuité des places de stationnement pour les

Plus en détail

Performances énergétiques des bâtiments

Performances énergétiques des bâtiments Autonomie énergétique en 225 Maîtrise des énergies (MDE) Énergies Renouvelables (ENR) Missions transversales de la Région MDE Patrimoine région Bilan Carbone région Club énergie Audit de performances énergétiques

Plus en détail

300N INTELLINET NETWORK SOLUTIONS

300N INTELLINET NETWORK SOLUTIONS Point d'accès sans fil PoE 300N 300 Mbits/s, MIMO, prise en charge PoE (alimentation sur Ethernet), pont, répéteur, SSID et VLAN multiples Part No.: 524735 Réseau sans fil trois fois plus rapide et cinq

Plus en détail

ROBINET 715 XS AVEC SERVOMOTEUR ELECTRIQUE SA/ SA-X 05

ROBINET 715 XS AVEC SERVOMOTEUR ELECTRIQUE SA/ SA-X 05 ROBINET 715 XS AVEC SERVOMOTEUR ELECTRIQUE SA/ SA-X 05 CARACTERISTIQUES Le robinet à tournant sphérique 2 voies inox 715XS+SA05 est destiné au sectionnement automatique des conduites de fluides industriels

Plus en détail