B- Météorologie. En présence de cumulus alignés en bande parallèles vous prévoyez un vent: R : de même direction que les alignements

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "B- Météorologie. En présence de cumulus alignés en bande parallèles vous prévoyez un vent: R : de même direction que les alignements"

Transcription

1 B- Météorologie Nuages Brouillard Les brouillards côtiers sont du type: R : brouillard d'advection Il y a brouillard dès que la visibilité est inférieure à: R : 1 km Les facteurs favorisant l'apparition de brouillards matinaux sont en général: R : forte humidité, vent faible, ciel clair la nuit, situation anticyclonique Brume Lorsque de la brume est signalée par les services météorologiques, vous considérez que la visibilité est: R : comprise entre 1 et 5 km Cumulus et cumulonimbus Lors du passage d'un cumulonimbus sur votre aérodrome, vous pouvez vous attendre à: R : une rotation des vents qui se renforceront En présence de cumulus alignés en bande parallèles vous prévoyez un vent: R : de même direction que les alignements Les cumulus et les stratus sont des nuages: R : de l'étage inférieur L'orage est caractéristique du: R : cumulonimbus Le nuage qui matérialise une ascendance exploitable par un ULM est: R : Le cumulus Le cumulus (Cu) est un nuage: R : de dimensions très variables, se développant verticalement avec des protubérances très marquées Au retour d'un vol, vous constatez qu'un cumulonimbus est au-dessus de votre terrain; vous décidez: R : d'attendre avant d'entreprendre l'atterrissage ou de vous dérouter. Les phénomènes dangereux associés aux cumulonimbus (Cb) sont: R : - Très fortes averses de pluie ou de grêle. - très fortes turbulences. - très fortes ascendances et descendances - orage

2 Stratus Les stratus et les cirrostratus sont des nuages: R : stables Les cumulus et les stratus sont des nuages: R : de l'étage inférieur Le stratus (St) est un nuage dangereux car il est associé à: R : un plafond très bas Pour l'ulm, les stratus représentent un danger car: R : ils se forment près du sol et s'accrochent au relief Divers L'effet de Foehn est un phénomène observé: R : lors du passage d'une masse d'air humide sur un relief montagneux La présence d'une couverture nuageuse: R : diminue les échanges d'énergie par rayonnement Vous êtes en vol à proximité d'une chaîne montagneuse. Vous observez des nuages lenticulaires au-dessus du relief et une bande de ciel bleu entre le relief et la couche nuageuse située au-dessus de vous. Parmi les affirmations suivantes les conclusions correctes, que l'on peut tirer de la situation météo décrite, sont: R : - le vent est fort en altitude - le vent peut s'inverser brutalement entre le sol et l'altitude Dans l'écoulement sous ondulatoire, accolés à la couche de transition, des nuages en forme de rouleaux plus ou moins développés matérialisent les ressauts successifs. Ces nuages sont dénommés: R : Rotors Le plafond nuageux est défini par une nébulosité au moins égale à : R : FEW Le phénomène de pluie surfondue peut se rencontrer dans les conditions suivantes: R : dans une masse d'air de température négative située sous une masse d'air de température positive Température En atmosphère type, la température au niveau de la mer est: R : +15 C Lorsqu'il y a inversion: R : la température croît avec l'altitude Le principal phénomène responsable des échanges thermiques dans les basses couches de l'atmosphère est:

3 R : la convection La présence d'une couverture nuageuse: R : diminue les échanges d'énergie par rayonnement Une particule est dite instable si: R : au cours d'un soulèvement elle se refroidit moins vite que l'air ambiant La convection est un phénomène déclenché par: R : une couche instable Au cours d'une journée par ciel clair, la température maximale est considérée atteinte: R : 2 heures après le passage du soleil au zénith L'atmosphère type est caractérisée par une décroissance de température de: R : 6,5 C par 1000 m jusqu'à m A 6000 ft la température en atmosphère type est: Aide : La température descend de 2 C par pieds à 6 x 2 C = 12 C La température au niveau de la mer étant de 15 C R : = 3 C Dans l'atmosphère réelle, il y a isothermie lorsque: R : la température reste constante sur une tranche d'altitude Dans un nuage, l'air se refroidit de: R : 0,4 C par 100 m Lorsque la température augmente: R : la portance et la traînée diminuent En règle générale, lorsque l'on s'élève dans l'atmosphère: R : la pression diminue, la température diminue, la densité de l'air diminue Lors de la variation quotidienne de la température en un lieu, le minimum est observé: R : juste après le lever du soleil Les valeurs moyennes de décroissance de la température et de la pression atmosphérique en fonction de l'altitude dans l'atmosphère type sont respectivement: R : 2 C par 1000 ft et 1 hpa pour 28 ft au niveau de la mer La température du point de rosée est la température: R : à partir de laquelle de la vapeur d'eau pourrait se condenser en rosée ou en brouillard Pression La valeur moyenne de la pression atmosphérique au niveau de la mer est de: H : 1013 hpa Le niveau de vol FL 35 correspond à: R : l'indication 3500 pieds sur un altimètre calé à 1013 hpa Lorsque l'altitude augmente, la pression atmosphérique diminue d'environ: R : 1 hpa par 8,5m au niveau de la mer et 1 hpa par 30m à 1000m Sur une carte météorologique, un anticyclone est caractérisé par: R : un système d'isobares fermées dont la cote croit vers l'intérieur Lorsque l'on s'élève en altitude, la pression atmosphérique: R : diminue de 1 hpa tous les 8,5 m au niveau de la mer

4 En règle générale, lorsque l'on s'élève dans l'atmosphère: R : la pression diminue, la température diminue, la densité de l'air diminue Les valeurs moyennes de décroissance de la température et de la pression atmosphérique en fonction de l'altitude dans l'atmosphère type sont respectivement: R : 2 C par 1000 ft et 1 hpa pour 28 ft au niveau de la mer Sur un terrain d'altitude topographique 170m, le QNH est de 1004 hpa, le QFE est de: Aide - 1ft = 0,3 m à 170 / 0,3 = 566ft - 1hPa = 28 ft à 566/28 = 20 hpa = 984 hpa R : 984 hpa Sur une carte météorologique, une dépression est caractérisée par: R : un système d'isobares fermées dont la cote croît vers l'extérieur Une dorsale est: R : un axe de hautes pressions

5 Vent Brises Les brises de vallée ont pour origine: R : un refroidissement ou un réchauffement par rayonnement plus rapide sur les pentes élevées qu'au fond des vallées La brise de vallée descendante s'établit : R : la nuit La brise de vallée descendante s'établit lorsque les versants montagneux: R : de nuit se refroidissent plus vite que la vallée La brise de vallée montante s'établit lorsque les versants montagneux: R : de jour s'échauffent plus vite que la vallée Les conditions favorables à l'établissement d'une brise de terre sont: R : de nuit, ciel clair à peu nuageux; isobares espacées Les conditions favorables à l'établissement d'une brise de mer sont: R : de jour, ciel clair à peu nuageux, isobares espacées Effet de Foehn L'effet de Foehn est un phénomène observé: R : lors du passage d'une masse d'air humide sur un relief montagneux En montagne du côté sous le vent, l'effet de Foehn se caractérise par: R : l'assèchement de la masse d'air et une élévation de sa température Mistral / Autan Le mistral est un vent: R : du nord, associé à une dépression sur l'italie et un anticyclone sur l'espagne Le vent d'autan est un vent de: R : sud-est, violent et turbulent qui s'établit entre le massif Central et les Pyrénées Force La force du vent: R : augmente en altitude En vol stabilisé, une rafale de vent arrière: R : - diminue la portance - diminue la vitesse/air Lors d'un vol en présence de turbulences à bord d'un ULM 3 axes: R : il est nécessaire de s'éloigner au mieux des limites d'utilisation de l'appareil (décrochage et VNE) En cas de vent fort et turbulent en finale: R : vous majorez votre vitesse d'approche.

6 A bord d'un ULM 3 axes, pendant le roulage en ligne droite avec un vent traversier, le manche doit être: R : braqué contre la direction d'où vient le vent, pour aider à tenir le cap En cas de vent fort en présence de relief vous trouverez les ascendances: R : sur la pente au vent Le cisaillement de vent est un phénomène dangereux caractérisé par: R : un changement de vitesse et/ou de direction du vent dans l'espace Les conséquences d'un effet venturi sont: R : une diminution de la pression et une augmentation de la vitesse du fluide En cas de vent fort et turbulent en finale: R : vous majorez votre vitesse d'approche Direction Dans l'hémisphère sud, le vent circule: R : dans le sens inverse des aiguilles d'une montre autour des anticyclones Dans l'hémisphère Nord: R : le vent tourne dans le sens des aiguilles d'une montre autours des anticyclones et dans le sens inverse autours des dépressions Le vent circule: R : en étant sensiblement parallèle aux lignes isobares Un vent de 180 pour 5 noeuds (5 kt) est un vent: R : faible venant du sud Divers En vol, un vent debout aura pour conséquence: R : une augmentation de la pente sol En France métropolitaine à 12H UTC, en l'absence de vent fort, vous trouverez de préférence les ascendances thermiques sur les versants exposés: R : au Sud La dérive est maximale si le vent est: R : perpendiculaire à la route vraie La dérive est: R : d'autant plus forte que la vitesse air est faible La direction du vent s'infléchit de 20 à 30 à droite entre le sol et 3000 ft, ce phénomène résulte de: R : la force de Coriolis Messages Le SIGMET rédigé par les services météorologiques est: R : un avis de phénomène dangereux observé ou prévu (cumulonimbus, orage,...) Le terme "CA VOK" utilisé dans les messages météorologiques rapporte entre autres que les conditions suivantes sont réunies: R : visibilité supérieure ou égale à 10 km et pas de nuages en dessous de 1500 mètres Le METAR est un message émis par les services:

7 R : météorologiques et concerne l'observation du temps Vous prenez connaissance du METAR de Bordeaux - Mérignac: LFBD Z 32012KT 9999 FEW016CB SCT030 BKN100 19/13 Q1013 TEMPO 28020G30KT 4000 TSRA SCT015CB= Parmi les éléments prévus par la partie tendance, vous relevez: R : un vent du 280 avec rafales Vous prenez connaissance du Metar de Rennes Saint-Jacques: LFRN Z 17008KT 9999 FEW021CB SCT030 19/16 Q1009 RETS NOSIG= parmi les éléments observés, vous relevez la présence : R : d'orages récents Généralités Sur les régions continentales, les orages convectifs sont plus nombreux et plus violents: R : en fin d'après-midi Les conditions météorologiques de vol à vue sont: R : différentes au-dessus et en dessous de la surface "S" en espace aérien non contrôlé Lors de la variation quotidienne de la température en un lieu, le minimum est observé: R : juste après le lever du soleil La circulation verticale de l'air due à l'échauffement des couches en contact avec le sol est le phénomène de: R : convection Le phénomène de pluie surfondue peut se rencontrer dans les conditions suivantes: R : dans une masse d'air de température négative située sous une masse d'air de température positive

QCM n 15. 3 - Le niveau de vol maximal pour un ULM sans réserves d'oxygène est le : A : FL125. B : FL175. C : FL145. D : FL195.

QCM n 15. 3 - Le niveau de vol maximal pour un ULM sans réserves d'oxygène est le : A : FL125. B : FL175. C : FL145. D : FL195. QCM n 15 1 - Accompagné d'un passager, vous faites une navigation entre deux aérodromes sur un ULM équipé d'une radio. Les documents qui doivent obligatoirement se trouver à bord sont: 1 - votre licence

Plus en détail

63 questions relatives à la météorologie

63 questions relatives à la météorologie 63 questions relatives à la météorologie Question 1 : Les stratus et les cirrostratus sont des nuages: a- de l'étage moyen (entre 2000 et 6000 mètres) b- instables c- de l'étage supérieur (supérieur à

Plus en détail

METEOROLOGIE CAEA 1990

METEOROLOGIE CAEA 1990 METEOROLOGIE CAEA 1990 1) Les météorologistes mesurent et prévoient le vent en attitude à des niveaux exprimés en pressions atmosphériques. Entre le niveau de la mer et 6000 m d'altitude, quels sont les

Plus en détail

C- Navigation. Pour effectuer un trajet, vous mesurez une route sur la carte au 1/500.000 O.C.A.I. R : Ce sera une route vraie

C- Navigation. Pour effectuer un trajet, vous mesurez une route sur la carte au 1/500.000 O.C.A.I. R : Ce sera une route vraie Carte C- Navigation Pour effectuer un trajet, vous mesurez une route sur la carte au 1/500.000 O.C.A.I. R : Ce sera une route vraie Sur une carte dont l'échelle est de 1/250.000, 4 centimètres représentent

Plus en détail

METEOROLOGIE. Aéroclub Besançon La Vèze. Cours MTO - Ivan TORREADRADO 1. F-SO au FL65 over LFQM

METEOROLOGIE. Aéroclub Besançon La Vèze. Cours MTO - Ivan TORREADRADO 1. F-SO au FL65 over LFQM METEOROLOGIE Aéroclub Besançon La Vèze F-SO au FL65 over LFQM Cours MTO - Ivan TORREADRADO 1 L air L atmosphère terrestre L humidité La stabilité, l instabilité La convection/l advection Les masses d air

Plus en détail

METEO n 1. !"#$%$&$'%() enveloppe gazeuse qui entoure la terre, sur quelques centaines de kilomètres. ( ( ( ( ( (

METEO n 1. !#$%$&$'%() enveloppe gazeuse qui entoure la terre, sur quelques centaines de kilomètres. ( ( ( ( ( ( n 1 "#%&'()*+,+ L atmosphère "#%&'%() enveloppe gazeuse qui entoure la terre, sur quelques centaines de kilomètres. ( ( ( ( ( ( *"+,-&&'%(./-&0,1/() Le gaz se raréfie avec l'altitude. 99% de la masse totale

Plus en détail

D- Aérodynamique. Si vous augmentez la charge alaire de votre ULM, votre vitesse de décrochage: R : augmente

D- Aérodynamique. Si vous augmentez la charge alaire de votre ULM, votre vitesse de décrochage: R : augmente Brin de laine D- Aérodynamique Un vol dissymétrique se reconnaît par: la non coïncidence du brin de laine avec l'axe longitudinal de l'ulm Un brin de laine placé en vue du pilote dans une zone d'écoulement

Plus en détail

Avion Robin DR400 immatriculé F-GCAV Date et heure 21 février 2015 à 10 h 30 (1) Exploitant. Saint-Hérent (63), altitude 2 830 ft Nature du vol

Avion Robin DR400 immatriculé F-GCAV Date et heure 21 février 2015 à 10 h 30 (1) Exploitant. Saint-Hérent (63), altitude 2 830 ft Nature du vol www.bea.aero RAPPORT ACCIDENT Heurt avec la cime des arbres et collision avec le relief, par conditions météorologiques défavorables (1) Sauf précision contraire, les heures figurant dans ce rapport sont

Plus en détail

L'atmosphère est subdivisée en plusieurs couches qui ont pour nom troposphère, stratosphère, mésosphère et thermosphère.

L'atmosphère est subdivisée en plusieurs couches qui ont pour nom troposphère, stratosphère, mésosphère et thermosphère. L'ATMOSPHERE N 1 Def : enveloppe gazeuse qui entoure la terre, sur quelques centaines de kilomètres Répartition verticale : Le gaz se raréfie avec l'altitude. 99% de la masse totale de l'atmosphère se

Plus en détail

Colloque des arbitres et des commissaires aux résultats Moulin mer

Colloque des arbitres et des commissaires aux résultats Moulin mer Colloque des arbitres et des commissaires aux résultats Moulin mer Bernard Simon- janvier 2015 Météorologie Web : Attention aux modèles utilisés dans les prévisions: (maillage / relief pris en compte/

Plus en détail

Généralités. Front froid

Généralités. Front froid Apprendre : Les masses d'air, les fronts Tester : Les dictons Pratiquer : Prévoir le temps Prévoir : Les dictons mois par mois Généralités Deux masses d'air de température différente qui se rencontrent,

Plus en détail

1 of 5 16.04.2009 11:03

1 of 5 16.04.2009 11:03 1 of 5 16.04.2009 11:03 Actualités météorologiques 14 avril 2009 / Daniel Gerstgrasser, Bernd Konantz (traduction et adaptation par Olivier Duding) Pâques 2009 très doux Du Jeudi-Saint (9 avril 2009) au

Plus en détail

Prévoir les bonnes journées : Les prévisions d'émagramme NOAA

Prévoir les bonnes journées : Les prévisions d'émagramme NOAA Prévoir les bonnes journées : Les prévisions d'émagramme NOAA Pour commencer Ce que je veux savoir pour aller voler Emagramme : définition, altitude, température, trucs et vocabulaire, humidité, rapport

Plus en détail

ALTITUDE-HAUTEUR-NIVEAU DE VOL

ALTITUDE-HAUTEUR-NIVEAU DE VOL ALTITUDE-HAUTEUR-NIVEAU DE VOL A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs 1. INTRODUCTION: En aviation il y a plusieurs

Plus en détail

Cours Météo, Club Alpin Suisse, Section de Neuchâtel

Cours Météo, Club Alpin Suisse, Section de Neuchâtel Cours Météo, Club Alpin Suisse, Section de Neuchâtel Liens utiles pour les prévisions météorologiques http://meteo.chamonix.org/ 0900 55 21 65 (Haute Savoie) 0900 55 21 68 (Alpes romandes) Par SMS au numéro

Plus en détail

50 questions relatives au pilotage

50 questions relatives au pilotage 50 questions relatives au pilotage Question 1 : Lors d'une montée à pente maximale: a- vous prenez le plus d'altitude possible sur une distance donnée b- vous avez une bonne visibilité vers l'avant et

Plus en détail

Programme individuel de formation. Formation Télé-pilote de drone

Programme individuel de formation. Formation Télé-pilote de drone Programme individuel de formation Formation Télé-pilote de drone Pilotage de Drone Civil De Type Multi-rotor Et au métier de la prise de vue aérienne. Programme de formation 2015 Durée : Formation théorique

Plus en détail

Cartographie de la météo. Cartographie de la météo. Cartographie de la météo. Types de cartes. Table des matières

Cartographie de la météo. Cartographie de la météo. Cartographie de la météo. Types de cartes. Table des matières SCA 7146 INSTRUMENTATION ET TRAVAUX PRATIQUES 3-1 Cartographie de la météo 3-2 Table des matières Types de cartes 3. La cartographie de la météo " Cartes de pression au niveau de la mer Modèle de pointage

Plus en détail

L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques

L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques I/ Objectif : Dans la partie 2 du programme de seconde «enjeux planétaires contemporains : énergie et sol», sous partie

Plus en détail

Impacts des turbulences (1)

Impacts des turbulences (1) Impacts des turbulences (1) Légères - Le signe ceintures de sécurité est allumé - En general rien à signaler Modérées - Les occupants sentent une tension contre leur ceinture de sécurité; difficulté pour

Plus en détail

Dépression et Anticyclone

Dépression et Anticyclone Dépression et Anticyclone Les cartes météo sont tracées à l'aide de relèvement de pression qui permettent de tracer des lignes d'égale pression : Les ISOBARES. Ces lignes allant de 5 hpa en 5 hpa (hectopascals)

Plus en détail

Météo Marine. Benjamin Aymard. Cours CNIF 18 Février 2014 Université Pierre et Marie Curie. ./IMAGES/logo-n

Météo Marine. Benjamin Aymard. Cours CNIF 18 Février 2014 Université Pierre et Marie Curie. ./IMAGES/logo-n Météo Marine Benjamin Aymard Cours CNIF 18 Février 2014 Université Pierre et Marie Curie 1/41 18 Février 2014, UPMC aymard@ann.jussieu.fr Météo Marine Cours Météo pratique Pourquoi les prévisions météo

Plus en détail

Définitions de la pression 1. Variations spatio-temporelles de la pression 2. Les causes des variations de la pression 3. Conclusion 4.

Définitions de la pression 1. Variations spatio-temporelles de la pression 2. Les causes des variations de la pression 3. Conclusion 4. Définitions de la pression 1 Variations spatio-temporelles de la pression 2 Les causes des variations de la pression 3 Conclusion 4 Exercices 5 Défini&on de la pression Rappel sur le poids et la masse

Plus en détail

Le climat. Fonctionnement de la machine climatique. Le forcage du soleil La réponse de l'atmosphère et de l'océan

Le climat. Fonctionnement de la machine climatique. Le forcage du soleil La réponse de l'atmosphère et de l'océan Le climat Fonctionnement de la machine climatique Le forcage du soleil La réponse de l'atmosphère et de l'océan L'évolution du climat L'effet anthropique sur l'évolution du climat L'évolution du climat

Plus en détail

Calcul du niveau de transition

Calcul du niveau de transition Calcul du niveau de transition I. Pré requis Avant toutes choses, dés que l on parle d altimétrie on prend un crayon et une feuille de papier et on se fait un dessin!!!!! La définitions de l altitude de

Plus en détail

Calcul mental à l'usage du pilote d avion en VFR

Calcul mental à l'usage du pilote d avion en VFR Calcul mental à l'usage du pilote d avion en VFR 1. Conversions d unités 2. Opérations élémentaires 3. Corrections instrumentales et des performances 4. Calculs relatifs à la trajectoire dans le plan vertical

Plus en détail

Etudes des nuages et de la convection autour des dépressions intenses des moyennes latitudes

Etudes des nuages et de la convection autour des dépressions intenses des moyennes latitudes Etudes des nuages et de la convection autour des dépressions intenses des moyennes latitudes Jérôme DREANO 28 Février 2014 1 Introduction Dans le modèle LMDZ, les paramétrisations physiques des nuages

Plus en détail

METEOROLOGIE. Test : Les NUAGES.

METEOROLOGIE. Test : Les NUAGES. METEOROLOGIE. Test : Les NUAGES. -II- Nuages & précipitations. 1 - La vapeur d'eau se présente sous forme : a) d'un gaz blanchâtre b) de petites gouttelettes d'eau en suspension dans l'air c) d'un gaz

Plus en détail

La hauteur du Soleil et la durée d une journée

La hauteur du Soleil et la durée d une journée La hauteur du Soleil et la durée d une journée On dit que le Soleil se lève à l Est pour se coucher à l Ouest ou encore que le Soleil est au zénith à midi. Cela n est pas vrai ou plus exactement pas toujours

Plus en détail

ACTIVITÉ. Configuration de la pression en surface. Matériel. Pointage et analyse de la pression aux stations sur cartes météorologiques.

ACTIVITÉ. Configuration de la pression en surface. Matériel. Pointage et analyse de la pression aux stations sur cartes météorologiques. ACTIVITÉ Configuration de la pression en surface Lorsque vous aurez complété cette activité, vous devriez être en mesure de : Dessiner des lignes d'égale pression (isobares) pour présenter la configuration

Plus en détail

Grille de planification Expédition météo. Spécialiste de la cartographie Graffiti de ce que l équipe sait de la météorologie (10 minutes).

Grille de planification Expédition météo. Spécialiste de la cartographie Graffiti de ce que l équipe sait de la météorologie (10 minutes). Grille de planification Expédition météo Spécialiste de l atmosphère Spécialiste des vents Spécialiste des nuages Spécialiste de la cartographie Graffiti de ce que l équipe sait de la météorologie (10

Plus en détail

L «AIR HUMIDE» Requiert la lecture préalable des fiches : L'atmosphère : pression, température, structure verticale, composition de l'air.

L «AIR HUMIDE» Requiert la lecture préalable des fiches : L'atmosphère : pression, température, structure verticale, composition de l'air. L «AIR HUMIDE» Requiert la lecture préalable des fiches : L'atmosphère : pression, température, structure verticale, composition de l'air Les nuages I L air humide et la notion de pression partielle de

Plus en détail

Formation Pratique PPL (Pilote Privé) PHASE I

Formation Pratique PPL (Pilote Privé) PHASE I Formation Pratique PPL (Pilote Privé) PHASE I Le but de cette phase est l intégration de l élève dans le milieu aéronautique et lui permettre d'acquérir les connaissances nécessaires à son premier vol.

Plus en détail

Naviguer à La Rochelle. Les effets de site

Naviguer à La Rochelle. Les effets de site 1 Naviguer à La Rochelle La Rochelle est un plan d eau agréable et assez compliqué pour que les régates y soient toujours intéressantes. Quelques recettes simples permettent d éviter les grosses erreurs,

Plus en détail

Exercices. Sirius 1 ère S - Livre du professeur Chapitre 15. Champs et forces. Exercices d application. 5 minutes chrono!

Exercices. Sirius 1 ère S - Livre du professeur Chapitre 15. Champs et forces. Exercices d application. 5 minutes chrono! Exercices Exercices d application 5 minutes chrono 1. Mots manquants a. scalaire b. aimants/courants c. aiguille aimantée d. électrostatique. e. uniforme/ parallèles. f. la verticale/la Terre g. gravitation/la

Plus en détail

Les marées Étudier les effets des mouvements de la Terre et de la Lune sur les océans. La terre et le ciel

Les marées Étudier les effets des mouvements de la Terre et de la Lune sur les océans. La terre et le ciel Les marées Étudier les effets des mouvements de la Terre et de la Lune sur les océans. La terre et le ciel - Le mouvement de la Terre autour du soleil, la rotation de la Terre sur elle-même. - Repérer

Plus en détail

Alti-Windwatch MODE D EMPLOI. F LYTEC AG Ebenaustrasse 8a CH-6048 Horw/Luzern Fon ++41 41 340 34 24 Fax ++41 41 340 54 24. Made in Switzerland

Alti-Windwatch MODE D EMPLOI. F LYTEC AG Ebenaustrasse 8a CH-6048 Horw/Luzern Fon ++41 41 340 34 24 Fax ++41 41 340 54 24. Made in Switzerland Alti-Windwatch Made in Switzerland MODE D EMPLOI F F LYTEC AG Ebenaustrasse 8a CH-6048 Horw/Luzern Fon ++41 41 340 34 24 Fax ++41 41 340 54 24 Review of operating functions 3 Seconds 8 Seconds Set mode

Plus en détail

LE TOUR DE PISTE. A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs

LE TOUR DE PISTE. A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs LE TOUR DE PISTE A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs 1. DEFINITION: Le tour de piste ou appelé également circuit

Plus en détail

Christophe Pellier Giuseppe Monachino EPSC Londres, 12 septembre 2013

Christophe Pellier Giuseppe Monachino EPSC Londres, 12 septembre 2013 Observations Observations de de Vénus Vénus dans dans le le proche proche infrarouge infrarouge Christophe Pellier Giuseppe Monachino EPSC Londres, 12 septembre 2013 Objectifs Objectifs Mesurer la rotation

Plus en détail

Voile à l école : développer le sens marin

Voile à l école : développer le sens marin Voile à l école : développer le sens marin Météo Activités possibles Sujets d étude Compétences visées Dans le centre nautique Pour et à l école Température Nuages Bulletin météo Différencier la température

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE SPÉ MP I STIGMATISME DES SYSTEMES CATADIOPTRIQUES: 1 ) Cas du miroir parabolique

OPTIQUE GEOMETRIQUE SPÉ MP I STIGMATISME DES SYSTEMES CATADIOPTRIQUES: 1 ) Cas du miroir parabolique I STIGMATISME DES SYSTEMES CATADIOPTRIQUES: 1 ) Cas du miroir parabolique n est plus sur l axe, il n y a plus très denses au voisinage d une courbe Pour un point à distance finie, il n y a plus stigmatisme:

Plus en détail

Notion de physique de l'atmosphère. + Complément. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd)

Notion de physique de l'atmosphère. + Complément. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd) Notion de physique de l'atmosphère + Complément Fiche détaillée Niveau (A partir de la 2nd) I. Bilan radiatif de la Terre et effet de serre Le Soleil et la Terre rayonnent dans des gammes de longueur d

Plus en détail

Notion de champ. PARtiE 3. Le programme. Évaluation diagnostique p. 216. CoMPrEndrE Champs et forces

Notion de champ. PARtiE 3. Le programme. Évaluation diagnostique p. 216. CoMPrEndrE Champs et forces PARtiE 3 Manuel unique, p. 216 ( Manuel de physique, p. 102) Notion de champ séquence 1 Le programme notions et contenus Exemples de champs scalaires et vectoriels : pression, température, vitesse dans

Plus en détail

MODULE METEOROLOGIE 3

MODULE METEOROLOGIE 3 CLUB AERONAUTIQUE DU BUGEY A n t o i n e d e S a i n t E x u p é r y PREPARATION AU B.I.A MODULE METEOROLOGIE 3 Préparation au B.I.A. Module Météorologie Mars 2013 rev. 0 Patrick LE ROULLEY F LFI A 00054743

Plus en détail

ANNEXE - Pièce 3 - Modélisation de l impact acoustique

ANNEXE - Pièce 3 - Modélisation de l impact acoustique DOSSIER D ÉTAPE 2 # OCTOBRE 2010 ANNEXE - Pièce 3 MODÉLISATION DE L IMPACT ACOUSTIQUE ANNEXE - Pièce 3 - Modélisation de l impact acoustique D O S S I E R D É TA P E 2 - L G V P O I T I E R S L I M O G

Plus en détail

ANNEXE 1 ÉPREUVES THÉORIQUES. Article premier. (Arrêté du 29 juillet et Modifié par : Arrêté du..2009).). Matières, durée, coefficients.

ANNEXE 1 ÉPREUVES THÉORIQUES. Article premier. (Arrêté du 29 juillet et Modifié par : Arrêté du..2009).). Matières, durée, coefficients. ANNEXE Article premier. (Arrêté du 29 juillet et Modifié par : Arrêté du..2009).). Matières, durée, coefficients. ÉPREUVES THÉORIQUES MATIÈRES DURÉE DES ÉPREUVES COEFFICIENTS Aérodynamique Construction

Plus en détail

METEOROLOGIE BELGIAN AIR CADETS 1 METEOROLOGIE. I. L'ATMOSPHERE... 2 II. LA TEMPERATURE... 4 III. LA PRESSION ATMOSPHERIQUE... 8 IV. L'HUMIDITE...

METEOROLOGIE BELGIAN AIR CADETS 1 METEOROLOGIE. I. L'ATMOSPHERE... 2 II. LA TEMPERATURE... 4 III. LA PRESSION ATMOSPHERIQUE... 8 IV. L'HUMIDITE... METEOROLOGIE BELGIAN AIR CADETS 1 METEOROLOGIE. I. L'ATMOSPHERE.... 2 II. LA TEMPERATURE... 4 III. LA PRESSION ATMOSPHERIQUE.... 8 IV. L'HUMIDITE.... 11 V. LE VENT... 15 VI. STABILITE ET INSTABILITE (LABILITÉ)...

Plus en détail

RECUEIL DE QUESTIONS POUR LA PREPARATION A LA SESSION THEORIQUE DU BREVET FEDERAL DE PILOTE DELTA OU PARAPENTE

RECUEIL DE QUESTIONS POUR LA PREPARATION A LA SESSION THEORIQUE DU BREVET FEDERAL DE PILOTE DELTA OU PARAPENTE FEERTION FRNISE E VOL LIRE REUEIL E QUESTIONS POUR L PREPRTION L SESSION THEORIQUE U REVET FEERL E PILOTE ELT OU PRPENTE Fédération Française de Vol Libre - 4, rue de Suisse 06000 NIE Tél. 04.97.03.82.82

Plus en détail

DESSIN EN PERSPECTIVE.

DESSIN EN PERSPECTIVE. DESSIN EN PERSPECTIVE. Pour représenter le volume d un objet ou d une image dans un plan, on utilise la perspective. C'est l'art de représenter les objets en trois dimensions sur une surface à deux dimensions,

Plus en détail

Calcul d'un vase d'expansion Flexcon pour des installations de chauffage central avec membrane fixe ou interchangeable

Calcul d'un vase d'expansion Flexcon pour des installations de chauffage central avec membrane fixe ou interchangeable Calcul du vase pour des installations de chauffage central Calcul d'un vase d'expansion Flexcon pour des installations de chauffage central avec membrane fixe ou interchangeable Notions de base pour le

Plus en détail

La notion de flux thermique. La convection. M21C : Confort thermique et énergétique - Cours n 3. La conductance La résistance

La notion de flux thermique. La convection. M21C : Confort thermique et énergétique - Cours n 3. La conductance La résistance M21C : Confort thermique et énergétique - Cours n 3 La notion de flux thermique La conductance La résistance La convection Principe physique L'effet thermosiphon Nicolas.ixier@grenoble.archi.fr Architectes

Plus en détail

1 Pression atmosphérique en altitude

1 Pression atmosphérique en altitude Plongées et altitude 8. mars 200 Maud Quillon maud.quillon@gmail.com MOTS Clefs : altitude, ADD, variation de volume, adaptation des tables, étalonnage des instruments atmosphérique en altitude Quand on

Plus en détail

FORMATION PARAPENTE. Fascicule théorie. Stage Initiation

FORMATION PARAPENTE. Fascicule théorie. Stage Initiation Ecole Professionnelle de Parapente FORMATION PARAPENTE Bienvenue au stage d initiation parapente avec l école Parapente Planète. Vous retrouverez dans ce fascicule toutes les notions techniques et théoriques

Plus en détail

Le vent dans les voiles

Le vent dans les voiles Le vent dans les voiles À gauche toutes La poussée Les roulières Le mur L énergie solaire Sous les étoiles 9 À gauche toutes Pointe-en-vue - «Avec ce vent de dos, vaut mieux passer à gauche de l'île. Les

Plus en détail

1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années.

1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années. 1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années. La figure ci-dessous présente la moyenne sur la France des températures minimales et maximales de l'été (période du 1 er juin

Plus en détail

La mousson indienne. CO1 Climatologie et hydrologie

La mousson indienne. CO1 Climatologie et hydrologie La mousson indienne CO1 Climatologie et hydrologie Le plan du TD Le contexte climatique et topographique le cycle saisonnier des pluies Le RS absorbé en surface Le cycle saisonnier des températures Les

Plus en détail

EXAMEN THEORIQUE ULM - 1

EXAMEN THEORIQUE ULM - 1 Base ULM La Ramière www.ulm31.fr EXAMEN THEORIQUE ULM - 1 Question N 1 Accompagné d'un passager, vous faites une navigation entre deux aérodromes sur un ULM équipé d'une radio. Les documents qui doivent

Plus en détail

PREPARATION DU VOL. Les charges maximales admissibles dans chaque compartiment de la cellule (sièges avant, sièges arrière, bagages, cargo pack...

PREPARATION DU VOL. Les charges maximales admissibles dans chaque compartiment de la cellule (sièges avant, sièges arrière, bagages, cargo pack... PREPARATION DU VOL > CODE Q : C'est un ensemble de codes de trois lettres au sens bien précis utilisé par les opérateurs radio. La première lettre est toujours la lettre Q (comme QUESTION). Le même code

Plus en détail

PLAN 1ère partie. Chapitre 3 Les forces de liaisons Structure de l eau. Propriétés particulières. 1ère Partie : chapitre2 :Changement d'état

PLAN 1ère partie. Chapitre 3 Les forces de liaisons Structure de l eau. Propriétés particulières. 1ère Partie : chapitre2 :Changement d'état PLAN 1ère partie Chapitre 2 Changements d état 1 Généralités 1.1 Notion de phase 1.2 Passages d un état à l autre 1.3 Equilibre entre les phases 1.4 Chaleur latente de changement d état 2 Fusion-solidification

Plus en détail

A. Réglementation. Dans un circuit d'aérodrome contrôlé, l'évitement des aéronefs incombe: R- au commandant de bord.

A. Réglementation. Dans un circuit d'aérodrome contrôlé, l'évitement des aéronefs incombe: R- au commandant de bord. A. Réglementation Aérodrome Aérodrome contrôlé Un aérodrome contrôlé n'est accessible qu'aux aéronefs: R : pouvant établir une liaison radio avec la tour de contrôle Vous êtes en final sur un aérodrome

Plus en détail

Avec DUOSUN. Avant DUOSUN

Avec DUOSUN. Avant DUOSUN La dernière invention DUOSUN est un capteur solaire thermique qui fonctionne bien mieux. Il est moins cher et est plus propre que les autres produits actuellement disponibles. Ce capteur est destiné à

Plus en détail

ESSAIS COMPLEMENTAIRES du REMORQUEUR ULM DYNAMIC WT 9

ESSAIS COMPLEMENTAIRES du REMORQUEUR ULM DYNAMIC WT 9 ESSAIS COMPLEMENTAIRES du REMORQUEUR ULM DYNAMIC WT 9 EQUIPE DE L HELICE «DURANDAL 100» RESULTATS DES ESSAIS Fédération Française de Vol à Voile Daniel SERRESPEAL 1 OBJET DU PRESENT RAPPORT: Le CENTRE

Plus en détail

Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3

Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3 Fiche d application : Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3 Date Contenu de la mise à jour Version 7 janvier 2009 2 Préambule : La détermination des classes BR1, BR2 BR3 s effectue en fonction du

Plus en détail

IR CA 010 1 er Devoir v.1

IR CA 010 1 er Devoir v.1 Chapitre à étudier : Annexes OACI : chapitre 01 (Annexe 1 : licences du personnel) Circulation aérienne : partie 2 (Annexe 2 : Règles de l air) * * * QUESTION 1 Le passage d'un régime de vol aux instruments

Plus en détail

Atmosphère instable : état de l atmosphère favorisant le mouvement vertical en présence d une couche d air froid au dessus d une couche d air chaud.

Atmosphère instable : état de l atmosphère favorisant le mouvement vertical en présence d une couche d air froid au dessus d une couche d air chaud. glossaire Altocumulus : nuage de l étage moyen (de 2 400 à 6 100 m) se présentant sous l aspect d un amas de galets en rouleaux, en couches ou en bancs, dont les éléments individuels sont plus gros et

Plus en détail

COMPARATIF HELICES DUC FLASH / E-PROPS DURANDAL XL Session 1

COMPARATIF HELICES DUC FLASH / E-PROPS DURANDAL XL Session 1 COMPARATIF HELICES DUC / E-PROPS DURANDAL XL Session 1 Essais réalisés le 9 août 201 sur l'aérodrome de Sisteron (LFNS) Appareil : ULM G1 Moteur : ROTAX 912 S réducteur 1:2,4 Marque DUC HELICES HELICES

Plus en détail

PRÉSENTATION ªMUNISSEZ-VOUS

PRÉSENTATION ªMUNISSEZ-VOUS Manuel parabole Interieur.qxd:4564302937 Interieur 22/06/09 14:25 Page 3 1 PRÉSENTATION Ce guide vous indique, en 5 étapes, comment installer, régler et pointer votre parabole vers le satellite ASTRA qui

Plus en détail

Sujet 3 - Formation des nuages

Sujet 3 - Formation des nuages Sujet 3 - Formation des nuages 1 - Qu'est-ce un nuage?... 1 2 - Changements de phase... 1 3 - Relations quantitatives de définition de l humidité de l air... 3 4 - Causes de refroidissement... 8 5 - Les

Plus en détail

B - LE CHAMP ELECTRIQUE

B - LE CHAMP ELECTRIQUE B - L CHAP LCTRIQU B - 1 - L VCTUR CHAP LCTRIQU L'orientation du vecteur champ électrique dépend de la nature (positive ou négative) de la charge qui le produit. L effet de ce champ (attraction ou répulsion)

Plus en détail

Choix du MAG 2000. Présentation. Mode de fonctionnement. Types d applications. contact@tilt-import.eu. www.tilt-import.eu

Choix du MAG 2000. Présentation. Mode de fonctionnement. Types d applications. contact@tilt-import.eu. www.tilt-import.eu Choix du MAG 2000 L équipe technique de TILT-IMPORT est à votre disposition pour vous guider dans le choix de la sensibilité à utiliser selon votre application. A titre d information, nous vous proposons

Plus en détail

Éléments de calcul mental

Éléments de calcul mental Éléments de calcul mental Introduction Calcul mental! Son but est de faciliter la tâche du pilote pour lui éviter de lâcher les commandes en manipulant une calculatrice.! En vol il ne doit pas perturber

Plus en détail

LES COUPES VERTICALES

LES COUPES VERTICALES LES COUPES VERTICALES 1- GENERALITES : La coupe verticale est effectuée sur la totalité de la construction. Elle peut être droite ou brisée à plans parallèles. Le repérage de la coupe doit figurer sur

Plus en détail

Fiche de lecture du projet de fin d étude

Fiche de lecture du projet de fin d étude GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE Fiche de lecture du projet de fin d étude Analyse du phénomène de condensation sur l aluminium Par Marine SIRE Tuteurs : J.C. SICK Manager du Kawneer Innovation Center &

Plus en détail

QUEL CONTROLEUR CONTACTER

QUEL CONTROLEUR CONTACTER QUEL CONTROLEUR CONTACTER A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs 1. INTRODUCTION : Cet article est créé au vue de la problématique des pilotes débutant sur IVAO à savoir quel contrôleur

Plus en détail

L événement 2015/16 et l explication du phénomène

L événement 2015/16 et l explication du phénomène Eidgenössisches Departement des Innern EDI Bundesamt für Meteorologie und Klimatologie MeteoSchweiz Abteilung Klima El Niño L événement 2015/16 et l explication du phénomène Août 2015 El Niño le phénomène

Plus en détail

LES REGLES DE L AIRL

LES REGLES DE L AIRL LES REGLES DE L AIRL LES RÈGLES DE L AIR Responsabilités du commandant de bord Règles de survol des obstacles Règles de prévention des abordages UTILISATION DES ULM Documents obligatoires Survol de l eau

Plus en détail

HISTOIRE DE L'AEROSTATION ET

HISTOIRE DE L'AEROSTATION ET HISTOIRE DE L'AEROSTATION ET L'AVIATION (1783 1939) Jacques Peter Maître de Recherches et responsable d'activités à l'onera (Office National d Études et Recherches Aérospatial) Aérodynamique Simulation

Plus en détail

Mise en oeuvre. Mise en oeuvre. Le carton, l humidité et la planéité. Les changements de dimensions des fibres

Mise en oeuvre. Mise en oeuvre. Le carton, l humidité et la planéité. Les changements de dimensions des fibres Mise en oeuvre Si vous travaillez avec du carton multijet et que vous l utilisez correctement, vous verrez qu il s agit d un matériau très accommodant. Sa construction multijet est à la base des nombreuses

Plus en détail

Rappels et compléments :

Rappels et compléments : CHAPITRE 6 MECANIQUE DES FLUIDES VISQUEUX Pr. M. ABD-LEFDIL Université Mohammed V- Agdal Département de Physique Année universitaire 05-06 SVI-STU Rappels et compléments : Un fluide est un milieu matériel

Plus en détail

Composants de menuiserie Escaliers Définition : Escalier : Types d escaliers : Rôle d un escalier :

Composants de menuiserie Escaliers Définition : Escalier : Types d escaliers : Rôle d un escalier : Composants de menuiserie Escaliers Definition Caractéristiques Références normatives Spécifications Marquage C.E Acquis environnementaux Définition : Escalier : Ouvrage de menuiserie constitué de gradins

Plus en détail

ALTIMETRE ELECTRONIQUE

ALTIMETRE ELECTRONIQUE ALTIMETRE ELECTRONIQUE Version 1.10 Manuel d utilisation 1 Edition : 09 janvier 2005 Composition du document INDEX DES PAGES Ce document comprend 18 pages numérotées et datées conformément au présent tableau.

Plus en détail

Montages non linéaires à amplificateurs opérationnels

Montages non linéaires à amplificateurs opérationnels Montages non linéaires à amplificateurs opérationnels Partie théorique I. omparateur L utilisation la plus simple d un amplificateur opérationnel (AOP) en montage non-linéaire est le comparateur. Deux

Plus en détail

obs.5 Sources de lumières colorées exercices

obs.5 Sources de lumières colorées exercices obs.5 Sources de lumières colorées exercices Savoir son cours Mots manquants Chaque radiation lumineuse peut être caractérisée par une grandeur appelée longueur d onde dans le vide. Les infrarouges ont

Plus en détail

Manuel d'utilisation de la maquette VEHICULE ELECTRIQUE A ENERGIE SOLAIRE. (Modèle avec stockage de l'énergie électrique)

Manuel d'utilisation de la maquette VEHICULE ELECTRIQUE A ENERGIE SOLAIRE. (Modèle avec stockage de l'énergie électrique) Manuel d'utilisation de la maquette VEHICULE ELECTRIQUE A ENERGIE SOLAIRE (Modèle avec stockage de l'énergie électrique) Enseignement collège et lycée Article Code Véhicule électrique à énergie solaire

Plus en détail

SUIVI SCIENTIFIQUE DES NICHOIRS A CHAUVES-SOURIS SUR LA METROPOLE NICE COTE D AZUR

SUIVI SCIENTIFIQUE DES NICHOIRS A CHAUVES-SOURIS SUR LA METROPOLE NICE COTE D AZUR SUIVI SCIENTIFIQUE DES NICHOIRS A CHAUVES-SOURIS SUR LA METROPOLE NICE COTE D AZUR Direction de l Environnement et de l Energie-Métropole Nice Côte d Azur Aout 2013 Introduction En 2011, 2012 et début

Plus en détail

L'Oscillation Nord-Atlantique, qu'est-ceque

L'Oscillation Nord-Atlantique, qu'est-ceque JANVIER 2010 ET N.A.O. NEGATIVE (North Atlantic Oscillation) L'Oscillation Nord-Atlantique, qu'est-ceque c'est? L'oscillation nord-atlantique (ou North Atlantic Oscillation en anglais, d'où le sigle NAO),

Plus en détail

SoarWRF. Jean Oberson soaringmeteo.ch - 2013.

SoarWRF. Jean Oberson soaringmeteo.ch - 2013. Le but de ce document est de montrer comment utiliser le modèle météo soarwrf, du site web soaringmeteo.ch. soarwrf est un modèle à méso-échelle qui utilise le programme libre WRF (Weather Research and

Plus en détail

Thermographie aérienne de la commune d Andenne. Déperditions de chaleur par les toitures. Projet coordonné par le BEP

Thermographie aérienne de la commune d Andenne. Déperditions de chaleur par les toitures. Projet coordonné par le BEP Thermographie aérienne de la commune d Andenne Projet coordonné par le BEP Auteurs: Marie Wénin Yann Goulem Cartographie réalisée par Déperditions de chaleur par les toitures Qu est ce que la thermographie

Plus en détail

MESURES de BRUIT. Chantier A63 Rechargement

MESURES de BRUIT. Chantier A63 Rechargement 1/21 MESURES de BRUIT Installations d enrobage Plate-forme LABENNE (40) RAPPORT DE MESURAGE Bruit ambiant et émergences RAPPORT DE MESURAGE Mesures réalisées le 17/10/2013 2/21 SOMMAIRE Page Conclusions

Plus en détail

Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique

Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique Rémy BOUET- DRA/PHDS/EDIS remy.bouet@ineris.fr //--12-05-2009 1 La modélisation : Les principes Modélisation en trois étapes : Caractériser

Plus en détail

Tout commence avec une histoire de masses d'air. Lorsque 2 masses d'air se rencontrent, des fronts se forment.

Tout commence avec une histoire de masses d'air. Lorsque 2 masses d'air se rencontrent, des fronts se forment. Tout commence avec une histoire de masses d'air. 2. Lorsque 2 masses d'air se rencontrent, des fronts se forment. Des nuages se forment dans le ciel, dont certains provoquent...... des hydrométéores, 4....

Plus en détail

CIRCULATION AÉRIENNE GÉNÉRALITÉS

CIRCULATION AÉRIENNE GÉNÉRALITÉS CIRCULATION AÉRIENNE GÉNÉRALITÉS A. Hauteurs minimales de survol Minimum VFR hors atterrissage et décollage Parc, réserve ou installation portant une marque distinctive Agglomération de largeur moyenne

Plus en détail

ENERGIE MECANIQUE ET SECURITE ROUTIERE

ENERGIE MECANIQUE ET SECURITE ROUTIERE ENERGIE MECANIQUE ET SECURITE ROUTIERE I- Energie cinétique d'un objet. 1- Rappel: Calcul de la vitesse d'un objet. La vitesse d'un objet en chute libre augmente avec la hauteur de la chute. (Existence

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL B. PLONGÉES EN SATURATION Les instructions qui suivent permettent de conduire des opérations de plongée à saturation à l héliox avec un niveau vie allant de 10 m à 180 m. Elles autorisent un travail :

Plus en détail

Heli-Lausanne BIENVENUE AU REFRESHER 2014

Heli-Lausanne BIENVENUE AU REFRESHER 2014 Heli-Lausanne BIENVENUE AU REFRESHER 2014 SOMMAIRE 1. Listede présence 2. Informations générales - 2013 3. Air NavPro 4. Prix charter 2014 et conditions spéciales, assurances 5. SMS 6. Safety documentation

Plus en détail

ÉTUDE JLR 20 AVRIL 2015. Les hypothèques légales. www.jlr.ca

ÉTUDE JLR 20 AVRIL 2015. Les hypothèques légales. www.jlr.ca ÉTUDE JLR 20 AVRIL 2015 Les hypothèques légales www.jlr.ca LES HYPOTHÈQUES LÉGALES Afin d observer les variations dans les mauvaises créances immobilières, les préavis d exercice et les délaissements sont

Plus en détail

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+ Chapitre 22 Sciences Physiques - BTS Transfert thermique 1 Généralités 1.1 Température La température absolue est mesuré en Kelvin [K]. La relation de passage entre C et K est : T [K] = [ C ]+ 273,15 Remarque

Plus en détail

Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. I. Gradient et flux géothermique : conséquences d une dissipation d énergie interne.

Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. I. Gradient et flux géothermique : conséquences d une dissipation d énergie interne. Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Introduction : L existence d un flux de chaleur d origine interne fait l objet de nombreuses manifestations en surface (sources d eaux chaudes,

Plus en détail

Fiche technique détaillée du panneau DualSun

Fiche technique détaillée du panneau DualSun Fiche technique détaillée du panneau DualSun Table des matières I. Caractéristiques physiques du panneau DualSun... 2 a. Dilatation différentielle... 2 II. Caractéristiques photovoltaïques... 3 a. Augmentation

Plus en détail