INFECTIONS GENITALES CHEZ L HOMME

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INFECTIONS GENITALES CHEZ L HOMME"

Transcription

1 INFECTIONS GENITALES CHEZ L HOMME P. MASSIP Janvier L ORCHI-EPIDIDYMITE L infection des testicules et/ou de l épididyme se rencontre à l occasion d une maladie sexuellement transmissible ou plus volontiers d une infection du carrefour urétro-prostatique chez le sujet plus âgé Physiopathologie L infection urinaire ou urétrale migre vers les organes génitaux. Plus rarement, il s agit d une localisation septique au décours d une bactériémie Manifestations cliniques Elles sont dominées par 2 symptômes : - la douleur inguino-testiculaire, lancinante, pulsatile, - le syndrome infectieux variable dans son début (pseudo palustre) ou dans son évolution. Des signes urinaires ou des signes d urétrite peuvent être associés. L examen retrouve des signes d inflammation situés au niveau de l épididyme : nodule isolé ou atteinte de la totalité de celui-ci. L atteinte épididymaire peut gagner le testicule et être responsable d un tableau d orchi-épididymite. La douleur est alors très intense ; la bourse est oedématiée, rouge, douloureuse. Il est impossible de distinguer l épididyme du testicule. La recherche d une prostatite est systématique par le toucher rectal en particulier Diagnostic différentiel torsion du testicule : absence de fièvre, examen échodoppler au moindre doute, orchite ourlienne, rare, cancer du testicule localisation d une maladie générale, type périartérite noueuse, maladie de Behcet.

2 1.4. Examens complémentaires Biologie : - Syndrome inflammatoire + polynucléose Hémocultures : le plus souvent négatives Prélèvements uro-génitaux : - ECBU 1 er jet - ECBU 2 ème jet - Frottis urétral, prélèvement de pus urétral - Recherche de BK dans les formes subaiguës ou chroniques, sérologie de la brucellose : localisation secondaire, sérologie Chlamydia dans l hypothèse d une pathologie sexuellement transmissible Enquête étiologique L étiologie sera précisée par l interrogatoire : - notion d exposition sexuelle, - manœuvre urétrale, - sondage. Les étiologies se répartissement en deux groupes principaux : - d une part, les orchi-épididymites liées à une maladie sexuellement transmissible : gonocoque surtout, éventuellement Chlamydia. Dans ce contexte, il existe une urétrite ± une prostatite. L atteinte orchi-épididymaire par du Candida, du Trichomonas, voire du Mycoplasme, est rare ou discutable. Il s agit plutôt d une pathologie du sujet jeune. - D autre part, les infections urinaires et prostatiques en rapport avec un uropathogène type Escherichia coli, voire Pseudomonas ou Entérocoque lors de manœuvres ou de pathologies iatrogènes. Ceci se rencontre lors de la pathologie du carrefour urétro-prostatique (sténose, adénome), prostatite postendoscopique Traitement, évolution Selon l étiologie : - Ceftriaxone 500 puis Doxycycline 200 mg par jour, dans l hypothèse d une maladie sexuellement transmissible. - Ou Oflocet 200 mg 2 fois par jour pendant 10 jours. - Le Cotrimoxazole, Bactrim peut être utilisé si une prostatite est associée, si le germe est sensible. Dans l hypothèse d une prostatite, un traitement long de 4 à 6 semaines, voire 12 semaines, peut être justifié. - Outre le traitement antibiotique, un repos de l organe, avec repos au lit, suspensoir et anti-inflammatoires non stéroïdiens sont souvent indispensables. La guérison est le plus souvent obtenue, parfois au prix d un petit nodule résiduel. Les complications sont rares : abcédation testiculaire, sur un terrain débilité (diabète, retard diagnostique). Une récidive est possible si le traitement a été insuffisant. Les séquelles sont représentées par : - un obstacle canalaire, responsable d une azoospermie, - exceptionnellement, une nécrose testiculaire.

3 2 PROSTATITES Infection d une prostate normale ou adénomateuse. La symptomatologie est parfois trompeuse ; les manifestations sont aiguës ou chroniques. 2.1 Physiopathologie Essentiellement infection urétrale et urinaire avec reflux des bactéries dans les canaux prostatiques. Plus rarement hématogène ou iatrogène : cathétérisme ou biopsie. Diabète, immunodépression sont des facteurs favorisants. 2.2 Manifestations cliniques - Fièvre pseudo palustre : «pseudo-pyélonéphrite», - Pollakiurie, dysurie, brûlures, voire rétention d urine - Douleurs pelviennes mal définies associées à des troubles mictionnels volontiers minorés - Symptomatologie d une cystite chez l homme. Classiquement, il est dit qu une cystite chez l homme n existe pas et est très souvent associée à une prostatite. A l examen, le toucher rectal est douloureux : la douleur est diffuse ou localisée. 2.3 Examens complémentaires - prélèvement urinaire du 1 er jet - prélèvement urétral à la recherche de Chlamydia, gonocoque en fonction du contexte - hémocultures. - Syndrome inflammatoire biologique : hyperleucocytose, augmentation de la CRP. - L augmentation de la PSA est souvent notée au décours des prostatites. - L échographie prostatique trans-rectale peut confirmer le diagnostic et préciser l importance de l atteinte. 2.4 Etiologie - Uropathogènes classiques : Escherichia coli, enterobacteries. - -Germes nosocomiaux iatrogènes : Pseudomonas, Staphylocoque, serratia. - Rarement, maladies sexuellement transmissibles. 2.5 Traitement Antibiothérapie active sur le germe, ayant une diffusion prostatique. - Dans la phase aiguë, on utilisera volontiers une céphalosporine de 3 ème génération, associée à une fluoroquinolone, dans les cas sévères, le relais étant pris rapidement par une fluoroquinolone. - Une fluoroquinolone isolée peut être prescrite d emblée si le tableau est moins sévère - Le Bactrim peut être également utilisé et a une bonne diffusion prostatique si cet antibiotique s avère actif sur l antibiogramme. La durée du traitement est de l ordre de 4 à 6 semaines. Les AINS n ont pas prouvé leur intérêt dans ce type de pathologie.

4 En cas de rétention d urine, il convient de recourir au drainage vésical sus-pubien et non pas au sondage. Un avis urologique voire un traitement urologique sont justifiés après guérison de l épisode aigu, sauf s il existe un abcès important à évacuer. 2.6 Prévention - Prostatite post-biopsie trans-rectale : fluoroquinolone avant le geste + lavement. - Antibioprophylaxie à discuter lors d endoscopie. 3 PROSTATITE CHRONIQUE Liée à une infection peu sévère ou non diagnostiquée ou insuffisamment traitée. Les signes infectieux sont modestes ou absents et les traitements antibiotiques moins efficaces Manifestations cliniques La symptomatologie est dominée par : - des douleurs, pelviennes, - des brûlures, - une dysurie, - des douleurs à l éjaculation, - une irritation urétrale. Le toucher rectal est rarement significatif. L échographie prostatique doit être interprétée avec prudence, l existence de calcifications, d inhomogénéités n étant pas caractéristique du diagnostic Diagnostic microbiologique Le diagnostic microbiologique est, une fois de plus, fondamental : - uroculture 1 er jet, - frottis urétral - spermoculture - massage prostatique. La microbiologie dans les prostatites chroniques est d interprétation difficile ; il existe en effet souvent des germes peu pathogènes ou des germes cutanés qui seront pris en compte lorsqu ils seront retrouvés à plusieurs reprises Traitement Le caractère subaigu, la sclérose, la mauvaise diffuse habituelle des antibiotiques dans le tissu prostatique nécessitent ici un traitement prolongé ; on conçoit donc l intérêt d un diagnostic étiologique et microbiologique précis. La durée minimum du traitement est de 1 mois. Elle sera volontiers de 3 mois en fonction des individus.

5 Trois antibiotiques sont plus particulièrement utilisés : - les fluoroquinolones, - le bactrim, - les cyclines, mais parfois d autres antibiotiques ayant une moins bonne diffuse peuvent être choisis, compte tenu de leur efficacité sur le germe identifié. La chirurgie, avec prostatectomie partielle ou totale, est un recours possible bien que rarement effectuée.

Les infections urinaires. Dr Karine RISSO CCA Infectiologie

Les infections urinaires. Dr Karine RISSO CCA Infectiologie + Les infections urinaires Dr Karine RISSO CCA Infectiologie + Epidémiologie Très fréquentes : second site dinfections communautaires. Plus fréquent chez la femme avec deux pics : au début de l activité

Plus en détail

Objectifs. Cystite 14/03/2011. Infections urinaires chez le sujet agé. Cystite Pyélonéphrite Prostatite Orchiépididymite

Objectifs. Cystite 14/03/2011. Infections urinaires chez le sujet agé. Cystite Pyélonéphrite Prostatite Orchiépididymite Infections urinaires chez le sujet agé Pyélonéphrite Prostatite Orchiépididymite LILLAZ J. (CCA UROLOGIE) Objectifs Infectieux urologie = Sujet simple dans la plupart des cas. A condition d être précis,

Plus en détail

Module 7 - Edition Item 89 version 01 du page 1 Copyright CMIT ITEM N 89 : INFECTIONS GENITALES DE L HOMME. ECOULEMENT URETRAL

Module 7 - Edition Item 89 version 01 du page 1 Copyright CMIT ITEM N 89 : INFECTIONS GENITALES DE L HOMME. ECOULEMENT URETRAL Module 7 - Edition 2004 - Item 89 version 01 du 02 01 2004 page 1 ITEM N 89 : INFECTIONS GENITALES DE L HOMME. ECOULEMENT URETRAL OBJECTIFS I. Diagnostiquer une infection génitale de l homme II. Argumenter

Plus en détail

Torsion de testicule

Torsion de testicule DOULEURS SCROTALES Les deux grandes causes sont à identifier : la torsion du testicule et les orchiépididymites. Les diagnostics différentiels sont développés pour chacune de ces deux maladies. Torsion

Plus en détail

Module 7 - Edition Item 89 page 1 Copyright CMIT ITEM N 89 : INFECTIONS GENITALES DE L HOMME. ECOULEMENT URETRAL OBJECTIFS INTRODUCTION

Module 7 - Edition Item 89 page 1 Copyright CMIT ITEM N 89 : INFECTIONS GENITALES DE L HOMME. ECOULEMENT URETRAL OBJECTIFS INTRODUCTION Module 7 - Edition 2006 - Item 89 page 1 ITEM N 89 : INFECTIONS GENITALES DE L HOMME. ECOULEMENT URETRAL OBJECTIFS I. Diagnostiquer une infection génitale de l homme II. Argumenter l attitude thérapeutique

Plus en détail

Mots clés : Prostatite aiguë prostatite bactérienne, infection, Escherichia Coli, urothélium

Mots clés : Prostatite aiguë prostatite bactérienne, infection, Escherichia Coli, urothélium Prostatite aiguë Dr Andrei BOTNARU, Urologue, Clinique de Montbeliard Adresse du site : www.docvadis.fr/www.urologie-belfort-montbeliard Mots clés : Prostatite aiguë prostatite bactérienne, infection,

Plus en détail

INFECTIONS URINAIRES

INFECTIONS URINAIRES INFECTIONS URINAIRES 1. Infections urinaires non fébriles: Cystites aiguës Ü femme 2. Infections urinaires fébriles: Pyélonéphrite aiguë femme ++, homme Prostatites / Adénomites et orchi-épididymites Ü

Plus en détail

Urgences Urologiques. Luc Cormier CHU Dijon

Urgences Urologiques. Luc Cormier CHU Dijon Urgences Urologiques Luc Cormier CHU Dijon Colique néphrétique La colique néphrétique est un syndrome douloureux lombo-abdominal aigu résultant de la mise en tension brutale de la voie excrétrice du haut

Plus en détail

Synthèse du module «Infections urinaires chez la personne âgée»

Synthèse du module «Infections urinaires chez la personne âgée» Synthèse du module «Infections urinaires chez la personne âgée» Ce document s appui sur les recommandations de la société de pathologie infectieuse de langue française (SPILF) : «Diagnostic et antibiothérapie

Plus en détail

Item n 89 : Infections génitales de lʼhomme. Uréthrite aiguë

Item n 89 : Infections génitales de lʼhomme. Uréthrite aiguë Item n 89 : Infections génitales de lʼhomme Epidémiologie, physiopathologie Uréthrite aiguë Souvent lié à une IST Germes les plus fréquents : Chlamydia Trachomatis et le Gonocoque Peut se compliquer de

Plus en détail

Prostatite chronique / syndrome douloureux pelvien chronique

Prostatite chronique / syndrome douloureux pelvien chronique Prostatite chronique / syndrome douloureux pelvien chronique Résumé vulgarisé des articles : - «Approche symptomatique des douleurs prostatiques chroniques et du syndrome douloureux pelvien chronique»

Plus en détail

Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement transmissibles

Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement transmissibles Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement transmissibles Section MST/SIDA de la Société Française de Dermatologie URÉTRITE MASCULINE Ph. Gerhardt, N. Dupin, M. Janier,

Plus en détail

Item n 93 : Infections urinaire de l enfant et de l adulte

Item n 93 : Infections urinaire de l enfant et de l adulte Épidémiologie Item n 93 : Infections urinaire de l enfant et de l adulte Facteurs de risque : Malformations des voies urinaires Immunodépression : diabète Transplantation rénale Stase urinaire et corps

Plus en détail

Infections aigües génitales basses «aux urgences» (chez une femme en période d activité ovarienne)

Infections aigües génitales basses «aux urgences» (chez une femme en période d activité ovarienne) Infections aigües génitales basses «aux urgences» (chez une femme en période d activité ovarienne) Professeur Roland Quentin Département de Microbiologie Médicale et Moléculaire, EA 3854 «Bactéries et

Plus en détail

«Je prends soins de mes reins, en connaissance de causes» Conférence santé - Ans. Dr. Luc Radermacher

«Je prends soins de mes reins, en connaissance de causes» Conférence santé - Ans. Dr. Luc Radermacher «Je prends soins de mes reins, en connaissance de causes» Conférence santé - Ans Dr. Luc Radermacher Plan Les reins sains. Les reins malades. Les symptômes. Les traitements. La prévention de l insuffisance

Plus en détail

Dr. Souha Hannachi Service de médecine interne HMPIT

Dr. Souha Hannachi Service de médecine interne HMPIT Rappel sur la clinique de l infection urinaire et des prostatites et place de la biologie dans le diagnostic de ces infections Dr. Souha Hannachi Service de médecine interne HMPIT Epidémiologie Infections

Plus en détail

Infections urinaires bactériennes

Infections urinaires bactériennes 1 Infections urinaires bactériennes 1) DEFINITION Colonisation et infection de l'appareil urinaire contaminé par voie ascendante par des germes digestifs (flore périnéale) On distingue : - Bactériurie

Plus en détail

Université de Poitiers Faculté de Médecine et Pharmacie. ANNEE 2013 Thèse n THESE

Université de Poitiers Faculté de Médecine et Pharmacie. ANNEE 2013 Thèse n THESE Université de Poitiers Faculté de Médecine et Pharmacie ANNEE 2013 Thèse n THESE POUR LE DIPLOME D'ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE (décret du 16 janvier 2004) présentée et soutenue publiquement le 28 mai 2013

Plus en détail

Infections génitales. 24 septembre 2009

Infections génitales. 24 septembre 2009 Infections génitales Infections génitales chez l homme symptomatiques Bas appareil : urétrite Haut appareil prostatite, orchiépididymite Infections / agents Signes cliniques : Urétrite (IST) forme aigue

Plus en détail

INFECTIONS URINAIRES. Stanislas Rebaudet CCA SMIT CHU Bicêtre

INFECTIONS URINAIRES. Stanislas Rebaudet CCA SMIT CHU Bicêtre INFECTIONS URINAIRES Stanislas Rebaudet CCA SMIT CHU Bicêtre Anatomie des voies urinaires Infections urinaires : épidémiologie Infections très fréquentes 2 e site d infection bactérienne communautaire

Plus en détail

Fièvre d origine bactérienne

Fièvre d origine bactérienne FIÈVRE EN UROLOGIE Elle est présente dans deux cadres cliniques bien distincts : le plus fréquent est celui de l infection bactérienne d un parenchyme appartenant à l appareil urogénital, à savoir les

Plus en détail

RETENTION AIGUE/CHRONIQUE DES URINES. Le point de vue de l urologue. Rétention vésicale : les causes. Augmentation des résistances uréthrales

RETENTION AIGUE/CHRONIQUE DES URINES. Le point de vue de l urologue. Rétention vésicale : les causes. Augmentation des résistances uréthrales RETENTION AIGUE/CHRONIQUE DES URINES Le point de vue de l urologue JF HERMIEU Clinique urologique CHU Bichat Paris Rétention vésicale : les causes - Augmentation des résistances uréthrales - Diminution

Plus en détail

Item 158 (Item 89) Infections génitales de l homme. Écoulement urétral EVALUATIONS

Item 158 (Item 89) Infections génitales de l homme. Écoulement urétral EVALUATIONS Item 158 (Item 89) Infections génitales de l homme. Écoulement urétral EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/5 : Concernant l orchi-épididymite : A - C est une affection souvent sexuellement transmissible chez

Plus en détail

INFECTIONS URINAIRES

INFECTIONS URINAIRES INFECTIONS URINAIRES L Dubreuil Signes cliniques Douleur brulures mictionnelles pesanteur périnéale douleur lombaire appendiculaire chez la femme enceinte abdominal douloureux de l enfant Anomalies mictionnelles

Plus en détail

Les infections urinaires IFSI 2015

Les infections urinaires IFSI 2015 Les infections urinaires IFSI 2015 Généralités Infections très fréquentes++ Communautaires Nosocomiales Les infections urinaires recouvrent un ensemble de situations très variables allant de -> la bactériurie

Plus en détail

Signes cliniques des infections urinaires

Signes cliniques des infections urinaires Signes cliniques des infections urinaires Renaud DEFEBVRE Aucun conflit d intérêt Signes cliniques classiques Dans les livres et chez les patients jeunes. : Signes de cystite : dysurie, brulures mictionnelles,

Plus en détail

Infections à BGN. 2/ Autres BGN : pseudomonas (bacille pyocyannique), acinetobacter.

Infections à BGN. 2/ Autres BGN : pseudomonas (bacille pyocyannique), acinetobacter. Introduction Infections à BGN Infections très fréquentes. Communautaires / associées aux soins. La porte d entrée: urinaire / digestive Gravité sepsis sévère. La première cause de choc septique Résistance

Plus en détail

Infections urinaires et transplantation rénale MF Mamzer Bruneel Service de transplantation rénale, Hôpital Necker

Infections urinaires et transplantation rénale MF Mamzer Bruneel Service de transplantation rénale, Hôpital Necker Infections urinaires et transplantation rénale MF Mamzer Bruneel Service de transplantation rénale, Hôpital Necker Introduction Amélioration des résultats de la transplantation Extension des indications,

Plus en détail

INFECTIONS URINAIRES COMMUNAUTAIRES

INFECTIONS URINAIRES COMMUNAUTAIRES INFECTIONS URINAIRES COMMUNAUTAIRES 1 Définitions Infections pouvant atteindre tous les segments de l arbre urinaire Gravité variable: de la simple cystite à l urosepsis. 2 Définitions Forme simple ou

Plus en détail

Item 92 : Infection ostéoarticulaire. Discospondylite

Item 92 : Infection ostéoarticulaire. Discospondylite Item 92 : Infection ostéoarticulaire. Discospondylite COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...4 SPECIFIQUE :...4 I Spondylodiscites

Plus en détail

Infections urinaires

Infections urinaires Infections urinaires Journée régionale d échanges des référents en antibiothérapie des établissements de santé David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes Actualisation 2014 des recommandations

Plus en détail

INFECTION URINAIRE DESC

INFECTION URINAIRE DESC INFECTION URINAIRE DESC 2015 Introduction une des infections bactériennes les plus fréquentes en pédiatrie 2 situations selon le siège de l infection cystite (infection urinaire basse) pyélonéphrite aiguë

Plus en détail

Historique des recommandations. Nouveautés? Physiopathologie. SPILF ANDEM 1995

Historique des recommandations. Nouveautés? Physiopathologie. SPILF ANDEM 1995 Historique des recommandations Infections urinaires communautaires Nouvelles recommandations Vers moins de fluoroquinolones? Karine Faure Unité des Maladies Infectieuses Service de Gestion du Risque Infectieux

Plus en détail

AEMIP Association des Enseignants de Microbiologie et d Immunologie des Facultés de Pharmacie (www.aemip.fr)

AEMIP Association des Enseignants de Microbiologie et d Immunologie des Facultés de Pharmacie (www.aemip.fr) Fiche SYNDROME AEMIP 2016 Infections urinaires (IU) communautaires chez l adulte Auteurs : MJ Butel, A. Doléans-Jordheim, A. Le Monnier et M. Pestel Caron Circonstances diagnostiques (sémiologie) Arbre

Plus en détail

Infections urinaires. Pr André Cabié

Infections urinaires. Pr André Cabié Infections urinaires Pr André Cabié Infections urinaires Agents causals Espèces bactériennes en cause Espèces Cystite simple Autres formes Escherichia coli 70-85% 85-90% Staphylococcus saprophyticus 5-10%

Plus en détail

L analyse bactériologique des urines : ECBU

L analyse bactériologique des urines : ECBU L analyse bactériologique des urines : ECBU Danielle CLAVE, Maryse ARCHAMBAUD Bactériologie-Hygiène Institut Fédératif de Biologie CHU-Toulouse ECBU Urines normalement stériles Signes cliniques : dysurie,

Plus en détail

INFECTIONS URINAIRES. Elisabeth HODILLE Assistante Hospitalo-universitaire Laboratoire de Bactériologie Lyon Sud

INFECTIONS URINAIRES. Elisabeth HODILLE Assistante Hospitalo-universitaire Laboratoire de Bactériologie Lyon Sud INFECTIONS URINAIRES Elisabeth HODILLE Assistante Hospitalo-universitaire Laboratoire de Bactériologie Lyon Sud 14 septembre 2016 Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Objectifs du cours Connaître

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE DE TOURS

FACULTE DE MEDECINE DE TOURS Académie d Orléans Tours Université François-Rabelais FACULTE DE MEDECINE DE TOURS Année 2010 N Thèse pour le DOCTORAT EN MEDECINE Diplôme d Etat Par MAILLARD Florent Né le 16 mars 1982 à Nantes Présentée

Plus en détail

Prostatites et Pyélonéphrites du sujet âgé. Diagnostic, traitement

Prostatites et Pyélonéphrites du sujet âgé. Diagnostic, traitement Prostatites et Pyélonéphrites du sujet âgé Diagnostic, traitement Florence ADER Service de Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital de la Croix-Rousse, Lyon Généralités Stérilité (hors partie distale

Plus en détail

La décision clinique : les infections urinaires TCEM 2 Dr Marc BONY

La décision clinique : les infections urinaires TCEM 2 Dr Marc BONY La décision clinique : les infections urinaires TCEM 2 Dr Marc BONY marc.bony@wanadoo.fr 1 Infection urinaire Orientation diagnostique SIGNES FONCTIONNELS 0 SEXE ETIOLOGIES Lombalgie > 38,5 Femme jeune

Plus en détail

Mr X., 75 ans... arthrite du genou gauche

Mr X., 75 ans... arthrite du genou gauche UN GROS GENOU Mr X., 75 ans... arthrite du genou gauche ATCD: adénome prostatique, prothèse de hanche droite, HTA, diabète II, goutte, hypercholesterolémie Traitement: AMAREL, COZAAR, ZYLORIC 100, ZOCOR,

Plus en détail

Le Laboratoire de Recherche «Résistance aux Antibiotiques» & La Société Tunisienne de Pathologie Infectieuse

Le Laboratoire de Recherche «Résistance aux Antibiotiques» & La Société Tunisienne de Pathologie Infectieuse Le Laboratoire de Recherche «Résistance aux Antibiotiques» & La Société Tunisienne de Pathologie Infectieuse PRISE EN CHARGE DE LA PYELONEPHRITE AIGUE DE L'ADULTE Recommandations thérapeutiques Coordinateurs

Plus en détail

Recommandations de bonnes pratiques cliniques. Diagnostic, traitement et suivi des uréthrites aiguës de l homme

Recommandations de bonnes pratiques cliniques. Diagnostic, traitement et suivi des uréthrites aiguës de l homme Recommandations de bonnes pratiques cliniques Diagnostic, traitement et suivi des uréthrites aiguës de l homme Comité d Infectiologie de l Association Française d Urologie Cliquez pour modifier le style

Plus en détail

ANTIBIOTHERAPIE DES PYELONEPHRITES. L ADULTE Recommandations Tunisiennes. M. CHAKROUN Sfax, 17 Octobre 2008

ANTIBIOTHERAPIE DES PYELONEPHRITES. L ADULTE Recommandations Tunisiennes. M. CHAKROUN Sfax, 17 Octobre 2008 ANTIBIOTHERAPIE DES PYELONEPHRITES AIGUES D ORIGINE D COMMUNAUTAIRE DE L ADULTE Recommandations Tunisiennes M. CHAKROUN Sfax, 17 Octobre 2008 INTRODUCTION La pyélonéphrite aigue (PNA) est une infection

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE T. GALPERINE, F. CARON, M. ETIENNE, A. MERENS, C. FLATEAU Groupe de travail 1 Texte court, Argumentaire et

Plus en détail

Antigène spécifique de prostate Biopsie prostatique

Antigène spécifique de prostate Biopsie prostatique LEXIQUE Antigène spécifique de prostate Il est pour l heure le meilleur marqueur pour détecter le cancer de la prostate, et pour suivre l effet du traitement. Le terme est abrégé en PSA (prostatespecific

Plus en détail

L infection urinaire associée au soin Le point de vue du bactériologiste Olivier Barraud

L infection urinaire associée au soin Le point de vue du bactériologiste Olivier Barraud L infection urinaire associée au soin Le point de vue du bactériologiste Olivier Barraud MCU-PH UMR Inserm 1092 Faculté de Médecine Université de Limoges Laboratoire de Bactériologie-Virologie-Hygiène

Plus en détail

Selon les recommandations de 2014

Selon les recommandations de 2014 2016-2017 Selon les recommandations de 2014 I- L arbre urinaire rein uretères + urètre Vessie Prostate Canal prostatique Méat II- Définitions IU = Multiplication de micro-organismes dans l urine vésicale

Plus en détail

Table de matières ANTIBIOTHERAPIE EMPIRIQUE DES INFECTIONS URO-GENITALES 2

Table de matières ANTIBIOTHERAPIE EMPIRIQUE DES INFECTIONS URO-GENITALES 2 GGA : Antibiothérapie empirique des infections uro-génitales ab10 Infections uro-génitales 08-12-16.doc Table de matières ANTIBIOTHERAPIE EMPIRIQUE DES INFECTIONS URO-GENITALES 2 Prostatite aiguë, épididymite

Plus en détail

29/11/2016. Réunion COH - 24 novembre

29/11/2016. Réunion COH - 24 novembre Conférence de consensus sur les infections urinaires nosocomiales SPILF AFU, novembre 2002 Définition des IN, mai 2007 Surveiller et prévenir les infections associées aux soins, SFHH, septembre 2010, références

Plus en détail

Atelier : prostate, pathologie urologique, vieillissement et troubles de la coagulation. Dr Thierry Lambert

Atelier : prostate, pathologie urologique, vieillissement et troubles de la coagulation. Dr Thierry Lambert Atelier : prostate, pathologie urologique, vieillissement et troubles de la coagulation Dr Thierry Lambert La prostate Problème : La prévalence de l hypertrophie bénigne de la prostate est de : 42 % entre

Plus en détail

CAS CLINIQUE. Dr Wissem HACHFI. Sce de Médecine Interne et Maladies Infectieuses CHU Farhat Hached Sousse

CAS CLINIQUE. Dr Wissem HACHFI. Sce de Médecine Interne et Maladies Infectieuses CHU Farhat Hached Sousse CAS CLINIQUE Dr Wissem HACHFI Sce de Médecine Interne et Maladies Infectieuses CHU Farhat Hached Sousse Cas clinique - Patient de 70 ans, - Antécédents:. Diabète de type II sous ISL. Prothèse mécanique

Plus en détail

Rétention aiguë d'urine

Rétention aiguë d'urine Rétention aiguë d'urine OBJECTIFS Diagnostiquer une rétention aiguë d'urine. Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge. LIENS TRANSVERSAUX ITEM 156 Tumeurs de la prostate. ITEM

Plus en détail

Les cystites àrépétition

Les cystites àrépétition Les cystites àrépétition RAPPELS Au moins 4 épisodes par an Compte de Kass: 10.5 (20% n ont pas d infection àce taux et 20% ont une authentique infection pour un taux en dessous 10.3 et 10.4) Si frissons

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHÉRAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTÉRIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHÉRAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTÉRIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHÉRAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTÉRIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE Diapositives réalisées par le comité des référentiels de la SPILF à partir des Recommandations publiées en

Plus en détail

Infections Urinaires

Infections Urinaires 5 e année médecine Rotation 3 2016/2017 ISM Copy Module de Néphrologie Urologie Infections Urinaires Définition L urine normale est stérile. Une infection urinaire est définie par la présence de bactéries

Plus en détail

URGENCES UROLOGIE Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis

URGENCES UROLOGIE Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis Urgences URGENCES UROLOGIE Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis Dr A. de GOUVELLO MG-Urologie-St Louis Rétention aigue d urines ou R.A.U Hématurie Infections

Plus en détail

CYTOBACTÉRIOLOGIQUE DIAGNOSTIC DE L INFECTION DU TRACTUS URINAIRE (ITU) 2017/18. : -EXAMEN CYTOBACTÉRIOLOGIQUE DES URINES (ECBU)

CYTOBACTÉRIOLOGIQUE DIAGNOSTIC DE L INFECTION DU TRACTUS URINAIRE (ITU) 2017/18. : -EXAMEN CYTOBACTÉRIOLOGIQUE DES URINES (ECBU) Année universitaire 2017/18. Cours de Bactériologie Maladies infectieuses/4eme année. Allag h. CYTOBACTÉRIOLOGIQUE DIAGNOSTIC DE L INFECTION DU TRACTUS URINAIRE (ITU) : -EXAMEN CYTOBACTÉRIOLOGIQUE DES

Plus en détail

COLLYRES ET AUTRES TOPIQUES ANTIBIOTIQUES DANS LES INFECTIONS OCULAIRES SUPERFICIELLES RECOMMANDATIONS

COLLYRES ET AUTRES TOPIQUES ANTIBIOTIQUES DANS LES INFECTIONS OCULAIRES SUPERFICIELLES RECOMMANDATIONS COLLYRES ET AUTRES TOPIQUES ANTIBIOTIQUES DANS LES INFECTIONS OCULAIRES SUPERFICIELLES RECOMMANDATIONS INTRODUCTION Les traitements topiques ophtalmologiques comprennent des collyres, des pommades et des

Plus en détail

Processus inflammatoires et infectieux Infections urinaires

Processus inflammatoires et infectieux Infections urinaires Processus inflammatoires et infectieux Infections urinaires 21/10/14 Guillaume Bellaud PLAN Définitions Physiopathologie Épidémiologie Formes topographiques Cas particuliers Traitement Définitions Infection

Plus en détail

Infections urinaires associées aux soins : microbiologie, épidémiologie et prévention

Infections urinaires associées aux soins : microbiologie, épidémiologie et prévention Infections urinaires associées aux soins : microbiologie, épidémiologie et prévention E. Piednoir, Praticien Hospitalier CH Avranches-Granville Journées Régionales Hygiène 11 Octobre 2016 Les facteurs

Plus en détail

Infections urinaires : relecture des nouvelles recommandations. Dr Pierre Bigot Service d Urologie 19 janvier 2017

Infections urinaires : relecture des nouvelles recommandations. Dr Pierre Bigot Service d Urologie 19 janvier 2017 Infections urinaires : relecture des nouvelles recommandations Dr Pierre Bigot Service d Urologie 19 janvier 2017 Terminologie Infections urinaires simples Infections urinaires à risque de complication

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES INFECTIONS URINAIRES EN VILLE. EMERY malo a partir des recommandations de bonne pratique AFSSAPS 2008.

PRISE EN CHARGE DES INFECTIONS URINAIRES EN VILLE. EMERY malo a partir des recommandations de bonne pratique AFSSAPS 2008. PRISE EN CHARGE DES INFECTIONS URINAIRES EN VILLE EMERY malo a partir des recommandations de bonne pratique AFSSAPS 2008. Infections urinaires hautes et basses n'existent plus. On parle d'infection urinaire

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 février 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 février 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 février 2006 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans à compter du 1 er juin 2000 (JO du 3 juin 2000) ENOXOR 200 mg, comprimé pelliculé

Plus en détail

INFECTIONS GENITALES HAUTES

INFECTIONS GENITALES HAUTES Rédacteurs : L. GERMAIN, H. GUEYE CHU MARTINIQUE MFME Service Gynécologie Obstétrique INFECTIONS GENITALES HAUTES Vérificateurs : B. SCHAUB Ref : Créé le : 12/03/2015 Version du 29/05/15 Approbateurs :

Plus en détail

INFECTIONS NOSOCOMIALES

INFECTIONS NOSOCOMIALES INFECTIONS NOSOCOMIALES Définition : C est une infection acquise à l'hôpital (ou tout autre établissement de soins), et qui n'était ni en incubation, ni présente à l'admission du malade. En cas de doute,

Plus en détail

Infections ostéo articulaires. P r S Matheron Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Bichat Claude Bernard

Infections ostéo articulaires. P r S Matheron Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Bichat Claude Bernard Infections ostéo articulaires P r S Matheron Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Bichat Claude Bernard Novembre 2010 Infections ostéo articulaires Plusieurs tableaux cliniques Mais

Plus en détail

DIVERTICULOSE COLIQUE Diagnostic et complications

DIVERTICULOSE COLIQUE Diagnostic et complications DIVERTICULOSE COLIQUE Diagnostic et complications 1 INTRODUCTION Diverticule Hernie acquise de la muqueuse et de la sous-muqueuse à travers la musculeuse, développée au niveau des zones de pénétration

Plus en détail

SPERMOCULTURE ET TESTS BACTERIOLOGIQUES

SPERMOCULTURE ET TESTS BACTERIOLOGIQUES SPERMOCULTURE ET TESTS BACTERIOLOGIQUES DESC D ANDROLOGIE 2005 UNIVERSITE PARIS V FACULTE DE MEDECINE NECKER-ENFANTS MALADES MODULE I M. ASKIENAZY-ELBHAR LE SPERME Produit d une sécrétion endocrine exocrine

Plus en détail

Sémiologie pancréatique

Sémiologie pancréatique Sémiologie pancréatique Sémiologie Médicale PCEM2 Docteur Pascal Sève Professeur Christiane Broussolle Faculté de Médecine Lyon-Sud 2007 30/05/2007 sémiologie PCEM2-HGE 1 Pancréas Sémiologie Examens complémentaires:

Plus en détail

Recommandation sur la prise en charge des IU chez les personnes âgées en institution. Olivier Baud Arlin Auvergne-Rhône-Alpes

Recommandation sur la prise en charge des IU chez les personnes âgées en institution. Olivier Baud Arlin Auvergne-Rhône-Alpes Recommandation sur la prise en charge des IU chez les personnes âgées en institution Olivier Baud Arlin Auvergne-Rhône-Alpes QCM 1 : L interprétation du résultat d un ECBU doit prendre en compte : 1. La

Plus en détail

Recommandations 2015 de bonne pratique pour la prise en charge et la prévention des Infections Urinaires Associées aux Soins (IUAS) de l adulte

Recommandations 2015 de bonne pratique pour la prise en charge et la prévention des Infections Urinaires Associées aux Soins (IUAS) de l adulte Recommandations 2015 de bonne pratique pour la prise en charge et la prévention des Infections Urinaires Associées aux Soins (IUAS) de l adulte Diapositives réalisées par le groupe de travail et revues

Plus en détail

L infection urinaire en bactériologie et l ECBU (Examen Cyto-Bactériologique des Urines) Hélène Guillon-Petitprez 23 Octobre 2013

L infection urinaire en bactériologie et l ECBU (Examen Cyto-Bactériologique des Urines) Hélène Guillon-Petitprez 23 Octobre 2013 L infection urinaire en bactériologie et l ECBU (Examen Cyto-Bactériologique des Urines) Hélène Guillon-Petitprez 23 Octobre 2013 Epidémiologie Prévalence +++ chez la femme : au début de la vie sexuelle

Plus en détail

Item 157 (Item 93) Infections urinaires de l enfant et de l adulte. Leucocyturie EVALUATIONS

Item 157 (Item 93) Infections urinaires de l enfant et de l adulte. Leucocyturie EVALUATIONS Item 157 (Item 93) Infections urinaires de l enfant et de l adulte. Leucocyturie EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/5 : Concernant les pyélonéphrites aiguës : A - Elles peuvent mettre en jeu le pronostic vital

Plus en détail

Infections urinaires quelques aspects diagnostiques. P Chavanet Infectiologie, Dijon Octobre 2015

Infections urinaires quelques aspects diagnostiques. P Chavanet Infectiologie, Dijon Octobre 2015 Infections urinaires quelques aspects diagnostiques P Chavanet Infectiologie, Dijon Octobre 2015 Mme X, 31 ans, vient vous voir en consultation pour brûlures mictionnelles et pollakiurie depuis 48h. ATCD

Plus en détail

Actualités en infectiologie. Dr DOS SANTOS Ophélie Maladies Infectieuses, Centre Hospitalier Métropole Savoie Avril 2016

Actualités en infectiologie. Dr DOS SANTOS Ophélie Maladies Infectieuses, Centre Hospitalier Métropole Savoie Avril 2016 Actualités en infectiologie Dr DOS SANTOS Ophélie Maladies Infectieuses, Centre Hospitalier Métropole Savoie Avril 2016 Plan Consommation d antibiotiques Résistance bactérienne Infections urinaires Mise

Plus en détail

Actinomycose pelvienne: comment l évoquer pour une meilleure prise en charge?

Actinomycose pelvienne: comment l évoquer pour une meilleure prise en charge? Actinomycose pelvienne: comment l évoquer pour une meilleure prise en charge? C H A P E L L E E, D E L A P P A R E N T T, J O L L Y M, B A E Z A C, G O V Y A D O W S K I Y A, T E R Z I B A C H I A N J

Plus en détail

THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN MÉDECINE

THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN MÉDECINE UNIVERSITÉ PARIS DIDEROT - PARIS 7 FACULTÉ DE MÉDECINE Année 2014 THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN MÉDECINE n PAR de HONNAVILLE Charles-Edouard Né le 20/09/1980 à Paris 15 ème Présentée et soutenue

Plus en détail

Les infections urinaires. Dr. Oana DUMITRESCU MCU-PH Lyon Sud «Charles Mérieux» oana.dumitrescu@chu-lyon.fr

Les infections urinaires. Dr. Oana DUMITRESCU MCU-PH Lyon Sud «Charles Mérieux» oana.dumitrescu@chu-lyon.fr Les infections urinaires Dr. Oana DUMITRESCU MCU-PH Lyon Sud «Charles Mérieux» oana.dumitrescu@chu-lyon.fr Plan du cours Généralités Principales étiologies Notions de sémiologie Diagnostic bactériologique

Plus en détail

MARDI 17 OCTOBRE 2015 H MARINI FORMATION COCLINNOR PRÉVENTION DES INFECTIONS URINAIRES ASSOCIÉES AUX SOINS

MARDI 17 OCTOBRE 2015 H MARINI FORMATION COCLINNOR PRÉVENTION DES INFECTIONS URINAIRES ASSOCIÉES AUX SOINS Révision des recommandations de bonne pratique pour la prise en charge et la prévention des Infections Urinaires Associées aux Soins (IUAS) de l adulte MARDI 17 OCTOBRE 2015 H MARINI FORMATION COCLINNOR

Plus en détail

Infections Urinaires de l Enfant

Infections Urinaires de l Enfant Elaboration de Bonne Pratique Clinique Infections Urinaires de l Enfant Robert Cohen Coordonateur du Groupe d Expert sur les Infections urinaires de l enfant Particularités des IU de l enfant Fréquence

Plus en détail

Problèmes posés par le traitement des infections urinaires communautaires et nosocomiales

Problèmes posés par le traitement des infections urinaires communautaires et nosocomiales Problèmes posés par le traitement des infections urinaires communautaires et nosocomiales 1 Infections urinaires : «référentiels» en France IU communautaires AFSSAPS 2007 - RBP IU de l enfant www.afssaps.fr

Plus en détail

Item 158 (Item 89) Infections génitales de l homme. Écoulement urétral Collège Français des Urologues

Item 158 (Item 89) Infections génitales de l homme. Écoulement urétral Collège Français des Urologues Item 158 (Item 89) Infections génitales de l homme. Écoulement urétral Collège Français des Urologues 2014 1 Table des matières 1. Pour comprendre... 3 2. Physiopathologie... 3 3. Urétrite aiguë... 3 3.1.

Plus en détail

Institut Supérieur d Ostéopathie de Lille

Institut Supérieur d Ostéopathie de Lille PATHO URO NEPHRO 1 ère session M.VIRECOULON 20/06/2011 (Durée 1h) ISO 4 Indiquez pour chaque question, dans la grille correspondante, la lettre de la réponse exacte (une seule réponse exacte par question).

Plus en détail

Infections urinaires masculines (IUM):! même les «pro-stats» s y perdent!

Infections urinaires masculines (IUM):! même les «pro-stats» s y perdent! ! Palais des Congrès de Infections urinaires particulières cherchent solutions particulières Infections urinaires masculines (IUM):! même les «pro-stats» s y perdent! Dr Manuel ETIENNE, Infectiologie,

Plus en détail

Examen cytobactériologique des urines (E.C.B.U.)

Examen cytobactériologique des urines (E.C.B.U.) Faculté de Médecine de Constantine Cous de microbiologie Sce de Microbiologie Pr Laouar Hocine Examen cytobactériologique des urines (E.C.B.U.) PLAN I. Introduction II. Physiopathologie 1. Voies de contaminations

Plus en détail

Séminaire sur les infections urinaires en médecine générale

Séminaire sur les infections urinaires en médecine générale Séminaire sur les infections urinaires en médecine générale Traitement des infections urinaires des femmes de 18 à 65 ans. Dr Marc Fabre pour FORGENI 28 29 avril 2010 Document sous licence Creative Commons

Plus en détail

Principes generaux de l antibiotherapie. Prof RANDRIA Mamy

Principes generaux de l antibiotherapie. Prof RANDRIA Mamy Principes generaux de l antibiotherapie Prof RANDRIA Mamy Introduction Antibiotiques: substances d origine biologique ou synthétique capables d inhiber la croissance des bactéries Médicaments d usage courant

Plus en détail

Infections urinaires nosocomiales

Infections urinaires nosocomiales Infections urinaires nosocomiales Consensus SPILF - AFU Nov. 2002 J-P STAHL La définition L arbre urinaire est stérile (sauf urètre distal) Colonisation = présence de micro-organisme(s) sans manifestation

Plus en détail

L examen gynécologique est capital et doit comporter systé ma tiquement

L examen gynécologique est capital et doit comporter systé ma tiquement CHAPITRE 1 EXAMEN GYNÉCOLOGIQUE Hors programme de l ECN. I. INTRODUCTION L examen gynécologique est capital et doit comporter systé ma tiquement : interrogatoire ; palpation abdominale ; examen sous spéculum,

Plus en détail

Quiz Génito-urinaire. Réponse page 125. Réponse page 122. Réponse page 124. Réponse page 121

Quiz Génito-urinaire. Réponse page 125. Réponse page 122. Réponse page 124. Réponse page 121 GENITO-URINAIRE_8.09._bis_Mise en page 8/09/ : Page Quiz Génito-urinaire Augmentation progressive du PSA ; TR : induration prostatique latérale gauche. Réponse page Homme, 9 ans VIH ; examen de l urine

Plus en détail

couple : conduite de la première consultation

couple : conduite de la première consultation Item 29 - Stérilité du couple : conduite de la première consultation 4 I. DÉFINITION II. CAUSES DE STÉRILITÉ III. BUTS DE LA PREMIÈRE CONSULTATION IV. DÉROULEMENT DE LA PREMIÈRE CONSULTATION POUR STÉRILITÉ

Plus en détail

Unité Enseignement Mère Enfant Gynéco Uro

Unité Enseignement Mère Enfant Gynéco Uro Unité Enseignement Mère Enfant Gynéco Uro N 158.Infections sexuellement transmissibles (IST) : gonococcies, chlamydioses - Diagnostiquer et traiter une gonococcie, une chlamydiose, - Connaître les principes

Plus en détail

Validé par le CAI-CLIN du CH Saint Affrique le30/04/2015. Fosfomycine trométamol (Monuril ) Pivmécillinam (Sélexid ) Nitrofurantoïne*(Furadantine )

Validé par le CAI-CLIN du CH Saint Affrique le30/04/2015. Fosfomycine trométamol (Monuril ) Pivmécillinam (Sélexid ) Nitrofurantoïne*(Furadantine ) MOLECULES RECOMMANDEES POUR LE TRAITEMENT DES INFECTIONS URINAIRES DE L' ADULTE (normo-rénal et normo-hépatique, en dehors de la femme enceinte) SPILF 2014 En fond grisé les molécules du livret thérapeutique

Plus en détail

INFECTION URINAIRE ET GROSSESSE NOVEMBRE 2016 HAS 2016 SPILF Dr ASMA CHEBIL Gynécologue Obstétricien Centre hospitalier de Mayotte

INFECTION URINAIRE ET GROSSESSE NOVEMBRE 2016 HAS 2016 SPILF Dr ASMA CHEBIL Gynécologue Obstétricien Centre hospitalier de Mayotte INFECTION URINAIRE ET GROSSESSE Dr ASMA CHEBIL Gynécologue Obstétricien Centre hospitalier de Mayotte NOVEMBRE 2016 HAS 2016 SPILF 2015 INTRODUCTION L infection urinaire (IU) peut avoir des conséquences

Plus en détail

LE CANCER DU PANCREAS

LE CANCER DU PANCREAS LE CANCER DU PANCREAS Docteur Nicolas Williet, Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris & Comité de Rédaction du site web de la Fédération Francophone de Cancérologie Digestive Ce document est destiné

Plus en détail

N. Gonorrhoeae. Françoise Jauréguy Service de Bactériologie, Virologie, Hygiène Hôpital Avicenne, UFR SMBH Paris 13

N. Gonorrhoeae. Françoise Jauréguy Service de Bactériologie, Virologie, Hygiène Hôpital Avicenne, UFR SMBH Paris 13 N. Gonorrhoeae Françoise Jauréguy Service de Bactériologie, Virologie, Hygiène Hôpital Avicenne, UFR SMBH Paris 13 Introduction Agent de la blennorragie, de la gonoccie ou encore gonorrhée Cocci à Gram

Plus en détail