L Analyse Factorielle des Correspondances

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L Analyse Factorielle des Correspondances"

Transcription

1 Aalyse de doées Modle 5 : L AFC M5 L Aalyse Factorelle des Corresodaces L aalyse factorelle des corresodaces, otée AFC, est e aalyse destée a tratemet des tableax de doées où les valers sot ostves et homogèes comme les tableax de cotgece (q costtet la maere arte des tableax tratés ar cette méthode). L AFC a été trodte de faço comlète das les aées 60 ar JP BEZECRI. L AFC est e ACP. Les comosates rcales sot toors obtees à artr de la dstace etre les dfférets ots des ages mltdmmesoels, mas les ots ot des coordoées q ot sbs e trasformato réalable ermettat de coserver e métrqe detqe à celle de l ACP or calcler ces dstaces. Le bt rcal de l AFC reste doc le même ; lre l formato cotee das esace mltdmesoel ar e rédcto de la dmeso de cet esace tot e coservat maxmm de l formato cote das l esace de déart. Le Tablea de doées L AFC s alqe essetellemet à des tableax de cotgece. C est tablea d effectfs q cotet à l tersecto de la lge et de la coloe des dvds. Il s agt de la vetlato d e olato totale M selo dex caractères qelcoqes X e lge et Y e coloe. Ce sot doc des caractères qaltatfs omax et/o ordax. L étde tradtoelle d tel tablea se cocetre le ls sovet sr la déedace o l déedace etre les dex caractères. Elle s effecte gééralemet e tlsat le test d χ² et ls artclèremet ar l aalyse de la varace (le raort de corrélato) et la régresso lorsqe les dex caractères sot qaltatfs ordax e classes. (Cf modle ) Das tablea de cotgece, les modaltés des caractères sot exclsves les es ar raort ax atres et exhastves. Il e réslte qe les sommes e lge et e coloe d tablea ot ses. - le tablea des doées Z(,) se résete alors de la faço svate : Z ( ), Modaltés de X Modaltés de Y M Sommes e lge Sommes e coloe Somme totale / 9

2 Aalyse de doées Modle 5 : L AFC M5 Avec :. M Exemle : a cors d e eqête sr les vacaces o a demadé à échatllo de 00 dvds d dqer ler Catégore Soco rofessoelle (caractère X) as qe le mode d hébergemet tlsé lors de lers derères vacaces (Caractère Y) Le tablea de doées tal est doc Idvds CSP Mode d'hébergemet Chef d'etrerse Hôtel Ovrer Camg 3 Cadre moye Famlle, ams 4 Ovrer Camg 5 Professo termédare Locato, gîte 6 Agrclter Famlle, ams 7 Professo termédare Locato, gîte 8 Cadre moye Camg 00 Emloyé Camg Le tablea de cotgece crosat les caractères X et Y est alors : Z (7,4) CSP\Mode d hébergemet Camg Hôtel Famlle, ams Locato, gîte Total() Agrclter 8 Cadre moye 4 5 Chef d'etrerse Emloyé Ovrer Professo termédare Retraté Total () Das ce tablea o a : 7 ombre de modaltés d caractère X : CSP 4 ombre de modaltés d caractère Y : mode d hébergemet M00ombre total d dvds Les modaltés des caractères sot exclsves : dvd a q e CSP et sel mode d hébergemet (l s agt d mode des derères vacaces) Les modaltés des caractères sot exhastves (tos les dvds sot resegés). Das la matrce Z o vot, ar exemle, qe agrclter ot assé ler derères vacaces a camg. / 9

3 Aalyse de doées Modle 5 : L AFC M5 Codfcato dsoctve d tablea de doées La codfcato dsoctve cosste à mettre à la modalté qe ossède l dvd. As, sr le tablea de doées de l exemle récédet, o obtet : Idvds Agrclter Cadre moye Chef d'etrerse CSPX Emloyé Ovrer Professo termédare Retraté Camg Hôtel Mode d'hébergemety Famlle, ams Locato, gîte O et vérfer avec cet exemle qe : Z ( 7,4) X' ( 7,00 ) Y( 00,4) où X est la matrce trasosée de X ( 00,7) ) (Trasosé de la Varable CSP d tablea récédet) et Y ( 00,4) la matrce Mode d hébergemet L AFC s téresse ls artclèremet ax effectfs margax des tableax qe l o aelle rofls. Le tablea Z et être alors trasformé selo dex atres tableax aelés tableax de rofls. As, de Z (, ) o et dédre dex matrces X (,) et Y (,) : X (, ) ( Ι) Fréqeces relatves des effectfs lges Tablea des orcetages lges Avec et M M.. sot les fréqeces relatves d tablea (les orcetages) O et alors vérfer qe : M M Y (, ) (J) Fréqeces relatves des effectfs coloes Tablea des orcetages coloes 3 / 9

4 Aalyse de doées Modle 5 : L AFC M5 Avec. M Selo l étde, l fadra chosr le tablea des rofls adatés car ls ot as le même ses écoomqe. Exemle : à artr d tablea de l exemle récédet, o et calcler le tablea de as qe les dex matrces X et Y : CSP\Mode d'hébergemet Camg Hôtel Famlle, ams Locato, gîte Total () Agrclter 8 Cadre moye 4 5 Chef d'etrerse Emloyé Ovrer Professo termédare Retraté Total () Tablea de CSP\Mode d'hébergemet Camg Hôtel Famlle, ams Locato, gîte Somme Agrclter 0,0 0 0,08 0,0 0, Cadre moye 0,04 0,0 0,0 0,05 0, Chef d'etrerse 0,0 0,05 0,0 0,03 0, Emloyé 0,08 0,0 0,03 0,03 0,5 Ovrer 0,09 0 0,03 0,0 0,4 Professo termédare 0,03 0,0 0,0 0,3 0,9 Retraté 0,05 0,0 0,09 0,0 0,8 Somme 0,3 0, 0,7 0,3 Matrce X : rofls lges CSP\Mode d'hébergemet Camg Hôtel Famlle, ams Locato, gîte Somme Agrclter 0,667 0,0000 0,6667 0,667 Cadre moye 0,3333 0,667 0,0833 0,467 Chef d'etrerse 0,000 0,5000 0,000 0,3000 Emloyé 0,5333 0,0667 0,000 0,000 Ovrer 0,649 0,0000 0,43 0,49 Professo termédare 0,579 0,056 0,053 0,684 Retraté 0,778 0, 0,5000 0, 7 Matrce Y : rofls coloes 4 / 9

5 Aalyse de doées Modle 5 : L AFC M5 CSP\Mode d'hébergemet Camg Hôtel Famlle, ams Locato, gîte Agrclter 0,065 0,0000 0,963 0,0667 Cadre moye 0,50 0,88 0,0370 0,667 Chef d'etrerse 0,033 0,4545 0,0370 0,000 Emloyé 0,500 0,0909 0, 0,000 Ovrer 0,83 0,0000 0, 0,0667 Professo termédare 0,0938 0,0909 0,074 0,4333 Retraté 0,563 0,88 0,3333 0,0667 Somme 4 Le ses écoomqe des matrce X et Y est dfféret : E effet, o et dre à artr de X qe 6,67% des agrclters vot a camg, et à artr de Y o affrme qe 6,5% des ersoes allat a camg sot des agrclters. E résmé : La trasformato d tablea Z (,) e tablea P (,) est la remère étae de l AFC. O et alors dsoser de dex atres tableax de ses dfférets : le tablea des rofls lges et le tablea des rofls coloes ce qe l o rerésete schématqemet ar :. M M P La trasformato tale des doées Das tablea de cotgece, les mots dvds et varables ot as la même sgfcato qe das le tablea de l ACP. E effet, das le tablea de cotgece les lges et les coloes rerésetet les modaltés de dex caractères. Por coserver e homogééïté das la résetato des dex aalyses, o ose ar coveto qe les modaltés d caractère X e lges ortet le om d dvds et qe les modaltés d caractère Y e coloes ortet le om de varable. Les dvds d tablea de cotgece sot aelés valers or évter les cofsos. O observe égalemet qe le tablea de déart Z et être écrt dfféremmet avec la modalté X e lge o e coloe (même chose or Y) sas qe la atre d tablea sot 5 / 9

6 Aalyse de doées Modle 5 : L AFC M5 modfée. Par cotre, das ce cas, les tableax de rofl lge et coloe ot ls le même ses (Cf exemle récédet). L AFC est e ACP et doc ar aaloge, à artr de la matrce Z o de ses trasformées e matrces de rofls, o et cosdérer qe l formato cotee das le tablea et être aalysée à artr de dex esaces : L esace R des «varables» (modaltés coloes) das leqel o et reréseter le age des ots «dvds» (modalté lge). Chaqe dvd a or coordoée x et das cet esace o tlse le tablea des rofls lges. Das R, o s téresse ax roxmtés relatves des ots dvds, c'est-à-dre ax rofls lges, d où le chox de cette matrce.. Coordoées d ot das R L esace R des «dvds» das leqel o et reréseter les ots varables. Chaqe varable a or coordoées y. Das cet esace o tlse le tablea des rofls coloe. Das R, o s téresse ax roxmtés relatves des varables, c'est-à-dre ax rofls coloes :. Coordoées de das R Par aaloge avec l ACP, l formato est doée ar la dstace Ecldee etre les ots des ages des dex esaces R et R. Plaços os ar exemle das R Calclos la dstace ecldee etre dex ots qelcoqes : x() et x( ) de cet esace. 6 / 9

7 Aalyse de doées Modle 5 : L AFC M5 d ( x(), x(' )) ' '. E AFC, et cotraremet à l ACP, o tlse as cette dstace ecldee. Pls récsémet, o l tlse mas arès avor effecté e trasformato réalable des coordoées des ots d ages. Das l esace R cette trasformato s écrt : x E déftve, das l esace R o calcle la dstace etre dex ots x() et x( ) ar la formle : d ( ) x(), x(' ) ' '. O rocède de faço éqvalete or l esace R. Cosdéros das cet esace dex ots d age y() et y( ) La trasformato : y codt à la dstace : ' '. d ( ) ' y(), y(' ) ' ' ' E tlsat cette trasformato réalable des coordoées, o alqe la dstace ecldee ce q e d atres termes revet à écrre qe l o et effecter e ACP sr les tableax ax coordoées trasformées. O et vérfer qe l alcato de la dstace ecldee sr les doées trasformée est éqvalete à l alcato de la métrqe d χ sr les doées o trasformées. Avec l AFC o et tlser le rce d éqvalece dstrbtoelle : S o se lace ar exemle das R et q o cosdère dex ots : x() et x( ) cofods, o et les remlacer ar ot x( ) q ara or fréqece la somme des fréqeces relatves à ces dex ots. O démotre alors qe cette sbsttto des dex ots ar x( ) e modfe as l formato c'est-à-dre les dstaces etre les ares de ots das R. Ce rce vat ass or l esace R 7 / 9

8 Aalyse de doées Modle 5 : L AFC M5 3 Détermato des comosates rcales das R 3. Caractérstqes des «varables» et costrcto de la matrce d formato Comme or l ACP o se lace das l esace des varables, o tlse doc la matrce des rofls lges. O vet de vor qe das cet esace les ots d age ot or coordoées : x O et calcler les caractérstqes de ces varables (otées x or à ) c'est-à-dre la moyee et la covarace. La moyee x x (moyee arthmétqe odérée) x. D où : x. La covarace La covarace etre dex varables x et x est : cov ( x,x ) ' ' V ' ' ' ' D où : V ' ' ' La matrce d formato (matrce des varaces covaraces des varables) E fasat varer et de à o costrt alors la matrce V(,) des varaces/covaraces des varables. C est la matrce d formato des varables et ar aaloge avec l ACP, l étae svate de l AFC sera la dagoalsato de cette matrce. Raelos la formle de la covarace etre dex varables X et Y : COV ( X,Y ) ( x x)( y y) f( x x)( y y) f xy xy S xy alors COV (x,x) V( x) f x y xy 8 / 9

9 Aalyse de doées Modle 5 : L AFC M5 3. Dagoalsato de la matrce des varaces covaraces o de la matrce d erte La matrce V récédete ermet de calcler ar les valers rores et les vecters rores ormés, la matrce d chagemet de base. E AFC o tlse as toors la matrce V mas e matrce ls smle aelée la matrce d erte. Cosdéros la matrce V(,) de terme gééral V O et démotrer qe le remer vecter rore oté 0 ss de cette matrce V a or coordoées : x Et q l est assocé à la remère valer rore λ 0 0 de V O sat qe tos les vecters rores sot orthogoax dex à dex. Doc le rodt scalare d vecter rore qelcoqe de V avec 0 est égal à éro, ce q s écrt : ' [ ] a (Relato ) Ecrvos qe est le vecter rore assocé à la valer rore λ de la matrce V : V λ (q est l écrtre de la dagoalsato de la matrce V) Sot ecore : [ V ] ' λ Por le ème terme : V V ' ' V λ. 9 / 9

10 Aalyse de doées Modle 5 : L AFC M5 ' V ' ' λ. Remlaços V ar sa valer : λ ' ' ' ' '. ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' Or d arès la relato : 0 D où : '. ' ' ' λ ' (Relato ) ' ' ' O ose s ' et la relato s écrt : λ s ' ' ' Aelos S la matrce de terme s o a alors λ V S La matrce S orte le om de matrce d erte. O et costater qe les vecters rores de la matrce V sot detqes à cex de S. Il est doc dfféret de dagoalser la matrce S o V. Das de ombrex logcels formatqe o tlse S q a e exresso ls smle qe celle de V. Il exste ceedat e dfférece etre ces dex matrces : e effet, o et démotrer qe la remère valer rore de S est alors qe celle de V est 0. Le remer vecter rore assocé à cette remère valer rore déft axe rcal or leqel les roectos des dvds et des varables ossèdet e varace (dserso) lle. Ce q sgfe qe totes les roectos ossèdet les mêmes coordoées. L axe factorel corresodat à cette valer rore est doc excl de l aalyse. 3.3 Le chox d ombre de comosates rcales O aelle, e AFC, momet total d erte (Mt) d age des dvds das l esace R la somme odérée des carrés des dstaces des ots d age à ler cetre de gravté : Mt d ( X(), G) ' ' v ' ' 0 / 9

11 Aalyse de doées Modle 5 : L AFC M5 avec G le cetre de gravté d age de ots et d ( ) X(),G ( x x ) la dstace a carrée etre les ots d age et le cetre de gravté. O costate qe ce momet est la varace mltdmesoelle dot o sat (Cf ACP) q elle est ass doée ar la trace de la matrce d formato S o V. E déftve o et écrre qe Mt s tr[ S] Or la trace de S est égale à la somme des ses valers rores tr [ S] λ O et doc, comme e ACP, calcler la art de varace totale exlqée ar la ème comosate rcale. V λ λ 00 Mt tr λ 00 λ [ S] λ (- car la remère valer rore0 cf sra) Comme e ACP, l AFC est réalsable s avec, o a maxmm 3 axes rcax o exlqe rès de 70% de la varace totale. 4 Les coordoées des roectos des dvds et des varables sr les axes rcax Cotraremet à l ACP, e AFC les roectos sr les axes rcax d age des dvds et des varables s effectet sr même grahqe. O arle de roecto smltaée. Por raeler commet o réalse la roecto d ot sr axe factorel (Cf ACP) cosdéros, ar exemle, dvd et axe rcal oté F et laços os das esace à dex dmesos de dex varables x et x. ( x x ) X F G F G' G ( x, ) x ( x x ) X / 9

12 Aalyse de doées Modle 5 : L AFC M5 La roecto orthogoale d ot sr l axe F est doée ar le rodt scalare : G ' G ' G or ces vecters ot les coordoées svates : et x x G doc x x G' ' G [, ] D où G ' F ( x x ) ( x x) ( x x ) ( x x ) + ( x x ) E gééralsat ce résltat à l esace comlet R o a : F Posos a : D arès la relato F a (A). Cette relato ermet de vérfer qe les coordoées de tos les dvds sr l axe rcal q a or vecter tare ( ) sot égales à. E effet, or 0 o a : 0 F0 0 Doc F 0 qel qe sot Das la formle A, o aelle a le raort O orrat vérfer avec les formltes de trasto qe cette qatté roeto orthogoale de la varable sr l axe rcal oté das cet esace a De ce fat, la formle A : a corresod à la / 9

13 Aalyse de doées Modle 5 : L AFC M5 F a est atre qe le calcl d cetre de gravté (de la moyee odérée) des coordoées des roectos des varables D où la rorété barycetrqe de l AFC : Les coordoées des roectos orthogoales de chaqe ot sot le barycetre (moyee odérée) des coordoées des roectos des ots. Et récroqemet, les coordoées des roectos de chaqe ot sot le barycetre des roectos des ots Cette rorété décole des Formles de Trasto etre le tablea des rofls lges de l esace R et cel des rofls coloes de l esace R. Cette rorété barycetrqe ermet doc d écrre qe : a F (B) o ecore F a (A) Les Formles de trasto motret alors qe la réalsato smltaée des écrtres A et B est as ossble. Por qe cela le sot, l fat trodre das les formles récédetes le aramètre λ Les formles des roectos smltaées des varables et des dvds s écrvet alors : Fˆ Et F o ecore Fˆ λ â λ a o ecore â λ Fˆ â Das Fˆ et â, le ^ sgfe la valer calclée. Par exemle Fˆ (le calcl de la roecto de sr F ) et être calclé e tlsat la formle F de la relato A o be e tlsat la formle A où o coaît dexème lge de l ecadré. â q est doé ar la A-delà de la formle, ce q est mortat de reter das l AFC, c est la rorété barycetrqe q elle révèle. Il s agt d e sécfcté q exste as e ACP. As o orra dre ar exemle qe sr la factorel chos, ot est d atat ls roche d ot qe le ot (varable) cotrbe le ls fortemet ossble a rofl de l dvd 3 / 9

14 Aalyse de doées Modle 5 : L AFC M5 5 Les ades à l terrétato E AFC elles sot detqes à celles de l ACP. Les ots slémetares o ots actfs Comme e ACP, l et arrver q (o lsers) ots dvds et/o varables se stet e dehors o élogé des atres ots. Cela sgfe q l ossède das le tablea de déart rofl tot à fat sécfqe. Sa (o ses ostos) das le la factorel état solée, elle emêche e étde récse des roxmtés des atres ots roetés. Il est recommadé das ce cas de redre ce (o ces) ots actfs (o le met e slémetare), ce q revet à réalser l AFC d tablea de déart e élmat la lge o la coloe q rerésete cet dvd (o cette varable). Ce ot ossède ceedat das l esace, des coordoées, et même s l e artce as à l AFC, l est alors ossble de calcler ses ovelles coordoées das l esace. O et doc reréseter sr la factorel, ce o ces ots reds actfs. caractérstqes des roectos des varables et des dvds Idvds Varables Moyee F 0 a 0 Doc même cetre de gravté, et même orge sr le grahqe varace [ F ] λ V[ a ] λ V Part de la λ varace tr [ S ] tr λ [ S] Le remer axe factorel est as tlsé O et démotrer faclemet les résltats cocerat les moyees (les atres caractérstqes l ot été das le cors) F a. et doc F O et alqer la même démostrato or a 0 4 / 9

15 Aalyse de doées Modle 5 : L AFC M5 Les CTA et CTR Elles ot les mêmes déftos q e ACP mas l fat e l occrrece les calcler or les dvds et or les varables. Idvds varables CTA CTR F λ â λ avec λ V[ F] a F avec V[ â] â λ d F ( ;G) â d ( ;G) CTA CTR L aaloge etre les dex méthodes et être schématsée de la faço svate : ACP X (,) AFC Z (,) R R Z (,) Profls Lges R (,) S (,) Dagoalse R avec VT tr[r] λ Base Dagoalse S Avec VT tr[s] - λ Base F Proecto des dvds F Proectos dfféretes Formles de Trasto Formles de Trasto Proectos smltaées A (cercle de corrélato) Ades à l terrétato (CTA, CTR) des varables A Ades à l terrétato (CTA, CTR) des dvds et des varables + rorétés barycetrqes 5 / 9

16 Aalyse de doées Modle 5 : L AFC M5 6 - Itrodcto à l AFCM L AFC est e méthode factorelle q e cocere qe dex caractères ( qestos) d e olato de M dvds. Or l arrve fréqemet qe la olato sot caractérsée ar lsers caractères. Das ce cas o tlse e exteso de l AFC qe l o aelle l AFCM (Aalyse Factorelle des Corresodaces Mltles). Le mot mltle sgfat qe l o dsose de lsers caractérstqes sr la olato a le de or l AFC. Comme l s agt d e exteso, les cocets tlsés das l AFC (comme cex de l ACP) sot rers ar l AFCM ; (trasformato des doées, dagoalsato de la matrce d formato, calcl des comosates rcales, calcl des CTA et CTR, Formles de Trasto des comosates rcales des varables et roectos smltaées). Le tablea de déart est sovet le tablea d e eqête o d sodage. Il se résete avec e lges dvds eqêtés et e coloes qestos osées à ces dvds. Chace de ces qestos ossède lsers modaltés de réoses. Le ombre total de modaltés est oté M. 6. Le Tablea dsoctf comlet Ce tablea d eqête est écrt sos e forme dsoctve : o affecte le chffre lorsqe l dvd ossède la modalté d e qesto, 0 so. Les modaltés de chaqe qesto sot exclsves ( sel ar qesto) et exhastves (la somme des modaltés d e qesto) De ce fat, la somme d e lge est toors égale a ombre de qestos. Le tablea dsoctf orte alors le om de tablea dsoctf comlet (TCD) et s écrt : Qesto J Qesto J Qesto J Marge m m m m R K TCD (,M) K m 0 Marge K m x K m Ce tablea est tel qe : 6 / 9

17 Aalyse de doées Modle 5 : L AFC M5 K m s l dvd ossède la modalté m de J K m 0 so (l dvd e ossède as la modalté m de J ) K K K ar costrcto. m m. m Km le ombre d dvds q ossède la modalté m de la varable J rerésete das ce tablea l effectf total Exemle de assage d tablea d eqête a tablea dsoctf : Idvds Codfcato (or la sase des réoses) Tablea dsoctf Sexe atoal Coler Coler Yex Sexe atoalté Homme Femme Fraças Etrager té Yex Yex bles Marro or homme Fraças Ble femme Etrager Marro femme Etrager or homme Etrager Ble femme Fraças Marro homme Fraças or femme Fraças Ble Le tablea de Brt A artr d tablea TDC o et costrre le tablea de Brt : BURT (M,M) TDC (M,) x TDC (,M) Le tablea de Brt est doc le rodt matrcel etre la trasosée d tablea dsoctf comlet et l même. Le tablea de Brt est doc e matrce carrée et symétrqe q crose les qestos etre elles. Sr sa dagoale rcale o trove le crosemet des qestos etre elles (le trs à lat) et de art et d atre de la dagoale rcale les crosemets etre dex qestos dstctes (trs crosés). Exemle : cet exemle e cocere qe les 6 remers dvds d tablea récédet 7 / 9

18 Aalyse de doées Modle 5 : L AFC M5 Tablea de cotgece comlet Homme Femme Fraças Etragers Ble Marro or Tablea de Brt TDC (trasosé d tablea de cotgece) Homme Femme Fraças Etragers Ble Marro or Homme Femme Fraças Etragers Yex blex Marro or Trs à lat Trs crosé O et as vor sr l exemle qe : Trs à lat : ombre d hommes3 ; ombre de femmes3 Etragers3 ; Fraças3 Trs crosés : Parm les hommes, l y a fraças et étrager Parms les femmes l y a Fraças et étragers 6.3 Résmé de l AFCM L AFCM, c est l AFC d tablea dsoctf comlet (TDC). Por alqer l AFC à ce tablea o ose ar coveto qe les lges d tablea sot les modaltés d caractère Y et qe les M coloes sot les modaltés d atre caractère X. La démarche sve ar l AFCM est doc celle de l AFC e teat comte des artclartés d TDC. La remère trasformato cosste à calcler le tablea des fréqeces relatves. m m TCD (,M) k m f m f K m f m xm Avec f m km Ce tablea résete e artclarté ar raort à l AFC. Les f (rofls lges o dstrbtos margales) sot tels qe : 8 / 9

19 Aalyse de doées Modle 5 : L AFC M5 km f. k k m m Doc f. : la dstrbto margale lge est e costate De ce fat, le tablea des rofls lges obtes e dvsat ar e chage as l formato cotee das le tablea de déart, cotraremet à l AFC. - Comme or l AFC o calcle alors la matrce d erte S L(M,M) (matrce carrée de dmeso M) et o démotre alors qe : M tr[ SL ] : c'est-à-dre le ombre moye de modaltés ar qesto - Comme or l AFC o et alors calcler la art de la varace exlqée ar e comosate rcale : tr λ [ S ] L 00 E AFCM les orcetages de varace totale exlqés sot sovet très fables. C est la raso or laqelle o e retet arbtraremet qe dex, tros o qatres axes sas tro se réoccer d orcetage de varace exlqée. - O calcle alors comme e AFC les comosates rcales retees (rodt scalare). O calcle ass les CTA et CTR q ermettet de sélectoer sr le grahqe les dvds q artcet le ls ax varaces des comosates rcales. - Comme e AFC les formles de trasto ermettet de calcler drectemet les comosates des modaltés s ler CTA et CTR. Ces comosates sot assettes comme das l AFC à la rorété barycetrqe. Le grahqe fal rassemble totes ces roectos. - E AFCM les lges d tablea dsoctfs sot sovet très ombreses (beaco d dvds) as qe les coloes. Il est doc recommadé d tlser des logcels de classemet or sélectoer les CTA. - L AFCM se commete exactemet comme e AFC, e teat comte ceedat de la sécfcté d tablea de déart q e cotet qe des 0 et des et q ermet de caractérser de faço dfférete les dstaces etre les ots des ages. - L AFCM ossède ceedat e artclarté : les fasceax. Lorsqe das le tablea de déart, e qesto est doées avec des modaltés q ossèdet ordre (caractère ordal), o et odre sr le grahqe ces ovelles modaltés ar e lge brsée das l ordre d tablea. O obtet as esemble de lges brseés qe l o et sérer das fascea. La forme d fascea et alors dqer s l exste e relato léare o o léare etre les dfféretes qestos d fascea. La drecto des lges brsées ermet ass d dqer le ses de la relato etre les qestos. 9 / 9

ANALYSE FACTORIELLE DES CORRESPONDANCES SIMPLES

ANALYSE FACTORIELLE DES CORRESPONDANCES SIMPLES ANALYSE DES DONNÉES TEST DU KHI-DEUX ANALYSE FACTORIELLE DES CORRESPONDANCES SIMPLES Perre-Lous Gozalez Mesure de la laso etre deux varables qualtatves Kh deux Equête : Êtes-vous «pas du tout d accord»

Plus en détail

Mathématiques Financières : l essentiel Les 10 formules incontournables (Fin de période)

Mathématiques Financières : l essentiel Les 10 formules incontournables (Fin de période) A-PDF OFFICE TO PDF DEMO: Purchase from www.a-pdf.com to remove the watermark Mathématques Facères : l essetel Les formules cotourables (F de érode) htt://www.ecogesam.ac-a-marselle.fr/esed/gesto/mathf/mathf.html#e5aels

Plus en détail

Semestre : 4 Module : Méthodes Quantitatives III Elément : Mathématiques Financières Enseignant : Mme BENOMAR

Semestre : 4 Module : Méthodes Quantitatives III Elément : Mathématiques Financières Enseignant : Mme BENOMAR Semestre : 4 Module : Méthodes Quattatves III Elémet : Mathématques Facères Esegat : Mme BENOMAR Elémets du cours Itérêts smples, précompte, escompte et compte courat Itérêts composés Autés Amortssemets

Plus en détail

II - Notions de probabilité. 19/10/2007 PHYS-F-301 G. Wilquet 1

II - Notions de probabilité. 19/10/2007 PHYS-F-301 G. Wilquet 1 II - Notos de probablté 9/0/007 PHYS-F-30 G. Wlquet Ue varable aléatore est ue varable dot la valeur e peut être prédte avec certtude mas dot la probablté d occurrece d ue valeur (varable dscrète) ou d

Plus en détail

c. Calcul pour une évolution d une proportion entre deux années non consécutives

c. Calcul pour une évolution d une proportion entre deux années non consécutives Calcul des itervalles de cofiace our les EPCV 996-004 - Cas d u ourcetage ou d ue évolutio e oit das la oulatio totale des méages - Cas d u ourcetage ou d ue évolutio das ue sous oulatio das les méages

Plus en détail

LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE

LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE. Exemple troductf (Les élèves qu coasset déà be le prcpe peuvet sauter ce paragraphe) Cosdéros la sute (u ), défe pour tout, par : u u u 0 0 Cette sute est défe

Plus en détail

Dynamique du point matériel

Dynamique du point matériel Chaptre III Dynaqe d pont atérel I Généraltés La cnéatqe a por objet l étde des oveents des corps en foncton d teps, sans tenr copte des cases q les provoqent La dynaqe est la scence q étde (o déterne)

Plus en détail

SYSTEME FERME EN REACTION CHIMIQUE

SYSTEME FERME EN REACTION CHIMIQUE SYSTEME FERME EN REACTION CHIMIQUE I. DESCRIPTION D UN SYSTEME. Les dfférets types de système (ouvert, fermé, solé U système S est formé d u esemble de corps séparés du reste de l uvers (appelé mleu extéreur

Plus en détail

Estimation des incertitudes sur les erreurs de mesure.

Estimation des incertitudes sur les erreurs de mesure. Estmto des certtdes sr les errers de mesre. I. Itrodcto : E sceces epérmetles, l este ps de mesres ectes. Celle-c e pevet être q etchées d errers pls o mos mporttes selo le protocole chos, l qlté des strmets

Plus en détail

Coefficient de partage

Coefficient de partage Coeffcet de partage E chme aque, la sythèse d'u composé se fat e pluseurs étapes : la réacto propremet dte (utlsat par exemple u motage à reflux quad la réacto dot être actvée thermquemet), les extractos

Plus en détail

RÉPONSES À UN ÉCHELON. Sortie u(t) réponse. t(s)

RÉPONSES À UN ÉCHELON. Sortie u(t) réponse. t(s) BTS S ÉPONSS À UN ÉHON. éponse à n échelon d n système d premer ordre xemple : almentaton d n condensater de capacté par ne sorce de tenson e(t) à travers résstance a tenson varable e(t) est n échelon

Plus en détail

Étudier si une famille est une base

Étudier si une famille est une base Base raisonnée d exercices de mathématiqes (Braise) Méthodes et techniqes des exercices Étdier si ne famille est ne base Soit E n K-espace vectoriel. Comment décider si ne famille donnée de vecters de

Plus en détail

TRANSLATION ET VECTEURS

TRANSLATION ET VECTEURS TRNSLTION ET VETEURS 1 sr 17 ctivité conseillée ctivités de grope La Translation (Partie1) http//www.maths-et-tiqes.fr/telech/trans_gr1.pdf La Translation (Partie2) http//www.maths-et-tiqes.fr/telech/trans_gr2.pdf

Plus en détail

CHAPITRE 6 : LE BIEN-ETRE. Durée : Objectif spécifique : Résumé : I. L agrégation des préférences. Cerner la notion de bien-être et sa mesure.

CHAPITRE 6 : LE BIEN-ETRE. Durée : Objectif spécifique : Résumé : I. L agrégation des préférences. Cerner la notion de bien-être et sa mesure. TABLE DES MATIERES Durée...2 Objectf spécfque...2 Résumé...2 I. L agrégato des préféreces...2 I. Le système de vote à la majorté...2 I.2 Vote par classemet...3 I.3 Codtos de décso socale et théorème d

Plus en détail

Incertitudes expérimentales

Incertitudes expérimentales U N I O N D E S P R O F E S S E U R S D E P H Y S I Q U E E T D E C H I M I E 995 Icerttudes érmetales par Fraços-Xaver BALLY Lcée Le Corbuser - 93300 Aubervllers et Jea-Marc BERROIR École ormale supéreure

Plus en détail

Séries numériques. Chap. 02 : cours complet.

Séries numériques. Chap. 02 : cours complet. Séris méris Cha : cors comlt Séris d réls t d comlxs Défiitio : séri d réls o d comlxs Défiitio : séri corgt o dirgt Rmar : iflc ds rmirs trms d séri sr la corgc Théorèm : coditio écssair d corgc Théorèm

Plus en détail

Soutenue publiquement le Mardi 04/Mai/2010 MEMBRES DU JURY

Soutenue publiquement le Mardi 04/Mai/2010 MEMBRES DU JURY Répblqes Algéree Démocratqe et Poplare Mstère de l Esegemet Spérer et de la Recherche Scetfqe Uversté MENTOURI Costate Faclté des Sceces de l'igéer Départemet de Gée Mécaqe N d ordre : /MAG/ Sére : /GM/

Plus en détail

Commande Prédictive Robuste d un Système MIMO utilisant un modèle BOG et les techniques LMI

Commande Prédictive Robuste d un Système MIMO utilisant un modèle BOG et les techniques LMI La cqèe Coférece Iteratoae d Eectrotechqe et d Atoatqe -4 Ma 8 aaet se Coade Prédctve Robste d Systèe MIMO tsat odèe BOG et es techqes LMI Jae Ghab A Do et assa Messaod Ecoe atoae d Igéers de Moastr Re

Plus en détail

COURS DE MATHEMATIQUE FINANCIERE A COURT ET LONG TERME Promotion : Première année de graduat

COURS DE MATHEMATIQUE FINANCIERE A COURT ET LONG TERME Promotion : Première année de graduat P R O F E S REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO ENSEIGNEMENT SUPEREIEUR ET UNIVERSITAIRE INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION INFORMATIQUE DE GOMA /I.S.I.G-GOMA DEVELOPPEMENT ISIG M A T I O N COURS DE MATHEMATIQUE

Plus en détail

Module 3 : Inversion de matrices

Module 3 : Inversion de matrices Math Stat Module : Iversio de matrices M Module : Iversio de matrices Uité. Défiitio O e défiira l iverse d ue matrice que si est carrée. O appelle iverse de la matrice carrée toute matrice B telle que

Plus en détail

Commande prédictive des systèmes non linéaires dynamiques

Commande prédictive des systèmes non linéaires dynamiques Rébliqe Algérienne Démocratiqe et olaire Ministère de l Enseignement Sérier et de la Recherche Scientifiqe Université Molod Mammeri de Tizi-Ozo Faclté de Génie Electriqe et Informatiqe Déartement Atomatiqe

Plus en détail

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES 1 ) POSITION DU PROBLÈME - VOCABULAIRE A ) DÉFINITION SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES O cosidère deux variables statistiques umériques x et y observées sur ue même populatio de idividus. O ote x 1

Plus en détail

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices Chapitre 1 Déombremet 1.1 Eocés des exercices Exercice 1 L acie système d immatriculatio fraçais était le suivat : chaque plaque avait 4 chiffres, suivis de 2 lettres, puis des 2 uméros du départemet.

Plus en détail

Microphones d appels Cloud avec message pré-enregistrés intégré

Microphones d appels Cloud avec message pré-enregistrés intégré Microphones d appels Clod avec message pré-enregistrés intégré Clearly better sond Modèles PM4-SA et PM8-SA Description générale Les microphones d appels nmériqes Clod de la gamme PM-SA ont été développés

Plus en détail

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3...

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3... Applicatios des maths Algèbre fiacière 1. Itérêts composés O place u capital C 0 à u taux auel T a pedat aées. Quelle est la valeur fiale C de ce capital? aée capital e fi d'aée 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1

Plus en détail

Statistiques appliquées à la gestion Cours d analyse de donnés Master 1

Statistiques appliquées à la gestion Cours d analyse de donnés Master 1 Aalyse des doées Statistiques appliquées à la gestio Cours d aalyse de doés Master F. SEYTE : Maître de coféreces HDR e scieces écoomiques Uiversité de Motpellier I M. TERRAZA : Professeur de scieces écoomiques

Plus en détail

Contribution à la conception et à la réalisation des morphologies non-standard : les formes pascaliennes comme outil

Contribution à la conception et à la réalisation des morphologies non-standard : les formes pascaliennes comme outil Cotrbuto à la coceto et à la réalsato des morhologes o-stadard : les formes ascalees comme outl Mare Bagers To cte ths verso: Mare Bagers. Cotrbuto à la coceto et à la réalsato des morhologes o-stadard

Plus en détail

Application de la théorie des valeurs extrêmes en assurance automobile

Application de la théorie des valeurs extrêmes en assurance automobile Applcato de la théore des valeurs extrêmes e assurace automoble Nouredde Belagha & Mchel Gru-Réhomme Uversté Pars 2, ERMES-UMR78-CNRS, 92 rue d Assas, 75006 Pars, Frace E-Mal: blour2002@yahoo.fr E-Mal:

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1. Exercice 6 [ 02475 ] [correction] Si n est un entier 2, le rationnel H n =

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1. Exercice 6 [ 02475 ] [correction] Si n est un entier 2, le rationnel H n = [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 1 juillet 14 Eocés 1 Nombres réels Ratioels et irratioels Exercice 1 [ 9 ] [correctio] Motrer que la somme d u ombre ratioel et d u ombre irratioel est u ombre irratioel.

Plus en détail

JE LÈGUE À L ŒUVRE DES VOCATIONS POUR FORMER NOS FUTURS PRÊTRES NOS RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LES LEGS, DONATIONS, ASSURANCES VIE

JE LÈGUE À L ŒUVRE DES VOCATIONS POUR FORMER NOS FUTURS PRÊTRES NOS RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LES LEGS, DONATIONS, ASSURANCES VIE Diocèses de Paris, Nanterre, Créteil et Saint-Denis JE LÈGUE À L ŒUVRE DES VOCATIONS POUR FORMER NOS FUTURS PRÊTRES NOS RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LES LEGS, DONATIONS, ASSURANCES VIE FAITES DE VOS BIENS

Plus en détail

Virtualization. Panorama des solutions de virtualisation sur différentes plate-formes. Laurent Vanel Systems Architect IBM Laurent_vanel@fr.ibm.

Virtualization. Panorama des solutions de virtualisation sur différentes plate-formes. Laurent Vanel Systems Architect IBM Laurent_vanel@fr.ibm. rtalzato Paorama des soltos de vrtalsato sr dfféretes plate-formes aret ael Systems Archtect IBM aret_vael@fr.bm.com 2008 IBM Corporato Evolto de la rtalsato des frastrctres Wdows Servers Maframe & U Servers

Plus en détail

RECUEIL DES METHODES INTERNATIONALES D'ANALYSES OIV Guide de validation Contrôle qualité

RECUEIL DES METHODES INTERNATIONALES D'ANALYSES OIV Guide de validation Contrôle qualité Gude de valdato Cotrôle qualté Gude pratque pour la valdato, le cotrôle qualté, et l estmato de l certtude d ue méthode d aalyse œologque alteratve (Résoluto Oeo 10/005) Sommare 1. OBJET... 5. PREAMBULE

Plus en détail

REPUBLIUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTAIRE DES ETUDES SUPERIEURS ET DES RECHERCHES SCIENTIFIQUES

REPUBLIUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTAIRE DES ETUDES SUPERIEURS ET DES RECHERCHES SCIENTIFIQUES REPUBLIUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTAIRE DES ETUDES SUPERIEURS ET DES RECHERCHES SCIENTIFIQUES UNIVERSITE ABOU BAKR BELKAID TLEMCEN FACULTE DE TECHNOLOGIE DEPARTEMENT DE GENIE ELECTRIQUE

Plus en détail

Intérêt simple CHAPITRE. Sommaire

Intérêt simple CHAPITRE. Sommaire HAPTRE térêt simple Sommaire A B D E F G H J K L Notio d itérêt Formule fodametale de l itérêt simple Durée de placemet exprimée e mois Durée de placemet exprimée e jours alculs sur la formule fodametale

Plus en détail

TD: Transformée de Fourier

TD: Transformée de Fourier TD: Transformée de Forier Définition + Soit ne fonction complee f de la variable réelle Si elle est de carré sommable, c est-à-dire si l intégrale f( d converge (on se reportera a cors de mathématiqes

Plus en détail

Historique de la fibre optique Les fontaines lumineuses de l antiquité

Historique de la fibre optique Les fontaines lumineuses de l antiquité stoque de la fbe optque Les fotaes lumeuses de l atquté Pcpe de la popagato de la lumèe? Pcpe du gudage plaae (1 Dmeso) Se place e codto de éfleo totale A 1 A 1 Gae g Gae g M < c Cœu c M > c Cœu c Fute

Plus en détail

" BIOSTATISTIQUE - 1 "

 BIOSTATISTIQUE - 1 ISTITUT SUPERIEUR DE L EDUCATIO ET DE LA FORMATIO COTIUE Départemet Bologe Géologe S0/ " BIOSTATISTIQUE - " Cours & Actvtés : Modher Abrougu Aée Uverstare - 008 Modher Abrougu Bostatstque «I» ISEFC - 008

Plus en détail

Le redressement. 1. Intérêt du redressement MCC

Le redressement. 1. Intérêt du redressement MCC . Intérêt d redressement Le redressement MCC Si on désire faire fonctionner n moter à corant contin (MCC) en alternatif il ne torne pas mais vibre. Explication : le corant alternatif change de sens réglièrement

Plus en détail

La spirale de Théodore bis, et la suite «somme=produit».

La spirale de Théodore bis, et la suite «somme=produit». Etde d e vrite de l spirle de Théodore, dot issce à e site dot les sommes prtielles sot égles x prodits prtiels. Mots clés : spirle de Théodore, théorème de Pythgore, site, série, polyôme. L spirle de

Plus en détail

Les qualifications INSTALLATEURS ÉNERGIES RENOUVELABLES. Forage géothermique. Solaire thermique. Aérothermie et géothermie

Les qualifications INSTALLATEURS ÉNERGIES RENOUVELABLES. Forage géothermique. Solaire thermique. Aérothermie et géothermie INSTALLATEURS ÉNERGIES RENOUVELABLES Les qalifications Edition jillet 2014 Solaire thermiqe Forage géothermiqe Solaire photovoltaïqe Bois énergie Aérothermie et géothermie Les énergies renovelables : des

Plus en détail

Conception d un outil décisionnel pour la gestion de la relation client dans un site de e-commerce

Conception d un outil décisionnel pour la gestion de la relation client dans un site de e-commerce SETIT 2005 3 RD INTERNATIONAL CONFERENCE: SCIENCES OF ELECTRONIC, TECHNOLOGIES OF INFORMATION AND TELECOMMUNICATIONS MARCH 27-3, 2005 TUNISIA Cocepto d u outl décsoel pour la gesto de la relato clet das

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation 1 / 9 Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Le cycle d exploitatio des etreprises (achats stockage productio stockage vetes) peut etraîer des décalages de trésorerie plus

Plus en détail

Demande de subsides de formation

Demande de subsides de formation Service des sbsides de formation SSF Amt für Asbildngsbeitrage ABBA Rote-Neve 7, Case postale, 1701 Friborg T +41 26 305 12 51, F +41 26 305 12 54 borses@fr.ch, www.fr.ch/ssf Demande de sbsides de formation

Plus en détail

STATISTIQUE AVEC EXCEL

STATISTIQUE AVEC EXCEL STATISTIQUE AVEC EXCEL Excel offre d nnombrables possbltés de recuellr des données statstques, de les classer, de les analyser et de les représenter graphquement. Ce sont prncpalement les tros éléments

Plus en détail

Conception d un outil décisionnel pour la gestion de la relation client dans un site de e-commerce

Conception d un outil décisionnel pour la gestion de la relation client dans un site de e-commerce Cocepto d u outl décsoel pour la gesto de la relato clet das u ste de e-commerce Nazh SELMOUNE *, Sada BOUKHEDOUMA * ad Zaa ALIMAZIGHI * * Laboratore des Systèmes Iformatques(LSI )- USTHB - ALGER selmoue@wssal.dz

Plus en détail

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Commet utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Survol du compte Mauvie U La majorité des Caadies gèret leurs fiaces comme suit : 1. Ils déposet leur reveu et autres actifs à court

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Les etreprises ot souvet besoi de moyes de fiacemet à court terme : elles ot alors recours aux crédits bacaires (découverts bacaires

Plus en détail

pour toute la famille

pour toute la famille La gamme santé solidaire por tote la famille CHEZ NOUS PAS DE PROFIT SUR VOTRE SANTÉ Nos sommes ne vraie mtelle à bt non lcratif. À tot moment, nos vos en donnons les preves : pas de sélection à l entrée

Plus en détail

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie VARIABLES ALÉATOIRES déo oco de réro vrble léore dscrèe moyee - vrce - écr ye esérce mhémque vrble léore coue oco d ue vrble léore : rsormo combso lére de vrbles léores Déo E : eérece léore S : esce échllol

Plus en détail

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL Fiche ors Thème : Elecricié Fiche 5 : Dipôle e dipôle Plan de la fiche Définiions ègles 3 Méhodologie I - Définiions oran élecriqe : déplacemen de charges élecriqes q a mesre d débi de charges donne l

Plus en détail

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Catalogue des formations

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Catalogue des formations Votre expert en flx docmentaires et logistiqes Cataloge des formations Qelles qe soient les entreprises, les salariés pevent sivre, a cors de ler vie professionnelle, des actions de formation professionnelle

Plus en détail

Comportement d'une suite

Comportement d'une suite Comportemet d'ue suite I) Approche de "ses de variatio et de ite d'ue suite" : 7 Soit la suite ( ) telle que = 5 ( + ) 2 Représetos graphiquemet la suite das u pla mui d' u repère. Il suffit de placer

Plus en détail

PRÉSENTATION DU CONTRAT

PRÉSENTATION DU CONTRAT PRÉSENTATION DU CONTRAT 2 L ASSURANCE VIE UN FANTASTIQUE OUTIL DE GESTION PATRIMONIALE Le fait qe l assrance vie soit, depis plsiers décennies, le placement préféré des Français n est certes pas le frit

Plus en détail

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes.

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes. Polyésie Septembre 2 - Exercice O peut traiter la questio 4 sas avoir traité les questios précédetes Pour u achat immobilier, lorsqu ue persoe emprute ue somme de 50 000 euros, remboursable par mesualités

Plus en détail

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1)

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1) Uiversités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Aalyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 3 : Foctios d ue variable réelle (1) 1 Lagage topologique das R Défiitio 1 Soit a u poit de R. U esemble V R est u voisiage de a s

Plus en détail

Partie 1 Automatique 1 et 2 (Asservissements Linéaires Continus)

Partie 1 Automatique 1 et 2 (Asservissements Linéaires Continus) Réublique Algériee Démocratique et Poulaire Miistère de l'eseigemet Suérieur et de la Recherche Scietifique Uiversité Djillali Liabès Sidi Bel-Abbès Faculté de Techologie Déartemet d'electrotechique Partie

Plus en détail

Intégration et probabilités ENS Paris, 2012-2013. TD (20)13 Lois des grands nombres, théorème central limite. Corrigé :

Intégration et probabilités ENS Paris, 2012-2013. TD (20)13 Lois des grands nombres, théorème central limite. Corrigé : Itégratio et probabilités EN Paris, 202-203 TD 203 Lois des grads ombres, théorème cetral limite. Corrigé Lois des grads ombres Exercice. Calculer e cet leços Détermier les limites suivates : x +... +

Plus en détail

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met ,QIRUPDWLTXHQRUPHHWWHPSV,VDEHOOH%R\GHQV Présetatio par Marie-Ae Chabi Réuio PIN 15 javier 2004 /HVEDVHVGHGRQQpHVHPSLULTXHV Collectio fiie et structurée de doées codifiées, textuelles ou multimédia, destiées

Plus en détail

Liens entre fonction de transfert et représentations d'état d'un système (formes canoniques de la représentation d'état)

Liens entre fonction de transfert et représentations d'état d'un système (formes canoniques de la représentation d'état) oqe V oqe Cor e ere foco de rfer e repréeo dé d èe fore coqe de l repréeo dé SI Coe oqe! Irodco! e ere le dfféree decrpo d èe! Pge odèle dé " foco de rfer # C d èe oovrle # C d èe lvrle! Pge foco de rfer

Plus en détail

Le choix d un contrat d assurance maladie entre traitement et compensation.

Le choix d un contrat d assurance maladie entre traitement et compensation. Le choix d n contrat d assrance maladie entre traitement et compensation. F.YAFIL Avril 3 Résmé : L objectif de cet article est de prendre en considération les différentes formes qe pevent revêtir les

Plus en détail

Montages à plusieurs transistors

Montages à plusieurs transistors etor a men! ontages à plsiers transistors mplificaters à plsiers étages Dans de nombrex amplificaters, on cerce à obtenir n grand gain, ne impédance d entrée élevée (afin de ne pas pertrber la sorce d

Plus en détail

L'effet de l'allocation unique dégressive sur la reprise d'emploi

L'effet de l'allocation unique dégressive sur la reprise d'emploi EMPLOI L'effet de l'allocaton unque dégressve sur la rerse d'emlo Brgtte Dormont Dens Fougère et Ana Preto* Le rofl de l ndemnsaton du chômage nfluence-t-l la rerse d emlo? Cette queston est étudée en

Plus en détail

Une action! Un message!

Une action! Un message! Ue actio! U message! Cotact Master est u service exclusif de relaces automatiques de vos actes vers vos cliets, par SMS, messages vocaux, e-mails, courrier... Il se décleche lorsque vous réalisez ue actio

Plus en détail

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. Seniors. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. Seniors. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB MUTUELLE D&O pour toute souscriptio (Offre soumise à coditios) MUTUELLE D&O Copilote de votre saté Seiors AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyace CRC CRIS CRPB-AFB DOMISSIMO-Assuraces DOMISSIMO-Services

Plus en détail

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers)

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers) Chap. 5 : Les itérêts (Les calculs fiaciers) Das u cotrat de prêt, le prêteur met à la dispositio de l empruteur, à u taux d itérêt doé, ue somme d arget (le capital) qu il devra rembourser à ue certaie

Plus en détail

AMC2 - (Contrôleur d'accès modulaire - Access Modular Controller)

AMC2 - (Contrôleur d'accès modulaire - Access Modular Controller) Engineered Soltions AMC2 - (Contrôler d'accès modlaire - Access Modlar Controller) AMC2 - (Contrôler d'accès modlaire - Access Modlar Controller) www.boschsecrity.fr Gestion intelligente des accès por

Plus en détail

Accompagner les familles d aujourd hui

Accompagner les familles d aujourd hui Mtalité Française et petite enfance Accompagner les familles d ajord hi ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mtalité Française en matière de petite enfance La Mtalité Française est

Plus en détail

Définition des tâches

Définition des tâches Défnton des tâches Défnton des tâches Project 2010 Sasr les tâches d'un projet Les tâches représentent le traval à accomplr pour attendre l'objectf du projet. Elles représentent de ce fat, les éléments

Plus en détail

Le Sphinx. Enquêtes, Sondages. Analyse de données. Internet : http://www.lesphinxdeveloppement.fr/club/index.html

Le Sphinx. Enquêtes, Sondages. Analyse de données. Internet : http://www.lesphinxdeveloppement.fr/club/index.html Equêtes, Sodages Aalyse de doées Le Sphix! Iteret : http://www.lesphixdeveloppemet.fr/club/idex.html Lagarde J. Aalyse statistique de doées, Duod. Réaliser vos equêtes Questioaire Traitemets et aalyses

Plus en détail

LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régime») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF

LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régime») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF 1 LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régme») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF AVIS AUX RETRAITÉS ET AUX PARTICIPANTS AVEC DROITS ACQUIS DIFFÉRÉS Expédteurs

Plus en détail

concernant la déclaration d impôt Impôt cantonal et communal Impôt fédéral direct

concernant la déclaration d impôt Impôt cantonal et communal Impôt fédéral direct CANTON DE VAUD Administration cantonale des impôts GUIDE 2013 concernant la déclaration d impôt Impôt cantonal et commnal Délai por le renvoi de la déclaration : 15 mars 2014 Impôt fédéral direct Simplifiezvos

Plus en détail

LBC 341x/0 - Enceintes

LBC 341x/0 - Enceintes Systèmes de commnications LBC 41x/ - Enceintes LBC 41x/ - Enceintes www.boschsecrity.fr Reprodction vocale et msicale hate fidélité Plage de fréqences étende Entrées 8 ohms et 1 V réglables Enceinte compacte

Plus en détail

Marché à procédure adaptée (Article 28 du CMP)

Marché à procédure adaptée (Article 28 du CMP) Marché à procédre adaptée (Article 28 d CMP) Rénovation de la salle Egène DELACROIX Marché 08/203 02/05/203 Nom et adresse de l organisme acheter Chambre de Métiers et de l Artisanat d Val d Oise avene

Plus en détail

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O Copilote de votre saté AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyace CRC CRIS CRPB-AFB DOMISSIMO-Assuraces DOMISSIMO-Services FONGECFA-Trasport IPRIAC MUTUELLE D&O OREPA-Prévoyace

Plus en détail

IUT Béthune Génie Civil Année Spéciale RDM COURS : STATIQUE

IUT Béthune Génie Civil Année Spéciale RDM COURS : STATIQUE IUT Béthe Géie Civil ée Spéciale RD CURS : STTIQUE I) Gééralités :.) Itrodctio : La statiqe et la écaiqe des Strctres ot por bt d epliqer les phéomèes régissat le dimesioemet des costrctios. Ces matières

Plus en détail

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix?

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix? Note méthodologque Tratements hebdomadares Questlemonscher.com Quelle méthode de collecte de prx? Les éléments méthodologques ont été défns par le cabnet FaE onsel, socété d études et d analyses statstques

Plus en détail

Exercice I ( non spé ) 1/ u 1 = 3 4. 2 3 u 2 4 + 3 9. 19 4 2/ Soit P la propriété : u n + 4. > 0 pour n 1. P est vraie au rang 1 car u 1

Exercice I ( non spé ) 1/ u 1 = 3 4. 2 3 u 2 4 + 3 9. 19 4 2/ Soit P la propriété : u n + 4. > 0 pour n 1. P est vraie au rang 1 car u 1 Bac blac TS Correctio Exercice I ( Spé ) / émotros par récurrece que 5x y = pour tout etier aturel 5x y = 5 8 = La propriété est doc vraie au rag = Supposos que la propriété est vraie jusqu au rag, o a

Plus en détail

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction Chapitre 3 : Trasistor bipolaire à joctio ELEN075 : Electroique Aalogique ELEN075 : Electroique Aalogique / Trasistor bipolaire U aperçu du chapitre 1. Itroductio 2. Trasistor p e mode actif ormal 3. Courats

Plus en détail

MESURE DE LA PERFORMANCE GLOBALE DES AGENCES BANCAIRES : UNE APPLICATION DE LA MÉTHODE DEA

MESURE DE LA PERFORMANCE GLOBALE DES AGENCES BANCAIRES : UNE APPLICATION DE LA MÉTHODE DEA MESURE DE LA PERFORMANCE GLOBALE DES AGENCES BANCAIRES : UNE APPLICATION DE LA MÉTHODE DEA Ade Hbrecht, Fabienne Gerra To cite this version: Ade Hbrecht, Fabienne Gerra. MESURE DE LA PERFORMANCE GLOBALE

Plus en détail

Centrale AMAX 4000. Systèmes d'alarme intrusion Centrale AMAX 4000. www.boschsecurity.fr. 64 zones à raccordement filaire / 16 groupes

Centrale AMAX 4000. Systèmes d'alarme intrusion Centrale AMAX 4000. www.boschsecurity.fr. 64 zones à raccordement filaire / 16 groupes Systèmes d'alarme intrsion Centrale AMAX 4000 Centrale AMAX 4000 www.boschsecrity.fr 64 zones à raccordement filaire / 16 gropes 64 codes tilisaters Jornal 3 x 254 événements horodatés Armement à distance

Plus en détail

Apprentissage: cours 3a Méthodes par moyennage local

Apprentissage: cours 3a Méthodes par moyennage local Appretissage: cours 3a Méthodes par moyeage local Guillaume Oboziski 1 er mars 2012 Réferece : chap. 6 of [Hastie et al., 2009] ad chap. 6 of [Devroye et al., 1996]. Algorithmes par moyeage local O cosidère

Plus en détail

MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DE L'ÉNERGIE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE

MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DE L'ÉNERGIE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DE L'ÉNERGIE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR, DE L'OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Connaître Rédire Aménager Informer

Plus en détail

Inégalités souvent rencontrées

Inégalités souvent rencontrées Iégalités souvet recotrées Recotres Putam 004 Uiversité de Sherbrooke Jea-Philippe Mori Théorie Certaies iégalités sot deveues célèbres e raiso de leur grade utilité Elles sot aussi souvet au coeur de

Plus en détail

Séquence 5. La fonction logarithme népérien. Sommaire

Séquence 5. La fonction logarithme népérien. Sommaire Séquece 5 La foctio logarithme épérie Objectifs de la séquece Itroduire ue ouvelle foctio : la foctio logarithme épérie. Coaître les propriétés de cette foctio : sa dérivée, ses variatios, sa courbe, sa

Plus en détail

Exercices de révision

Exercices de révision Exercices de révisio Exercice U ivesisseur souscri à l émissio d u bille de résorerie do les caracérisiques so les suivaes : - Nomial : 5 M - Taux facial : 3,2% - Durée de vie : 9 mois L ivesisseur doi

Plus en détail

& ENTREPRISE groupe monassier france

& ENTREPRISE groupe monassier france grope monassier france Après sept ans de déprime, les signes de reprise dans l immobilier ne manqent pas : les délais de vente raccorcissent; les promesses et les compromis agmentent; les investissers

Plus en détail

Les jeunes économistes

Les jeunes économistes Chaptre1 : les ntérêts smples 1. défnton et calcul pratque : Défnton : Dans le cas de l ntérêt smple, le captal reste nvarable pendant toute la durée du prêt. L emprunteur dot verser, à la fn de chaque

Plus en détail

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble.

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble. II LE MARCHE DU CAFE 1 L attractivité La segmetatio selo le mode de productio Le marché du café peut être segmeté e foctio de deux modes de productio pricipaux : la torréfactio et la fabricatio de café

Plus en détail

Dares Analyses. Plus d un tiers des CDI sont rompus avant un an

Dares Analyses. Plus d un tiers des CDI sont rompus avant un an Dares Aalyses javier 2015 N 005 publicatio de la directio de l'aimatio de la recherche, des études et des statistiques Plus d u tiers des CDI sot rompus avat u a Le cotrat de travail à durée idétermiée

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4 UNVERSTE MONTESQUEU BORDEAUX V Licece 3 ère aée Ecoomie - Gestio Aée uiversitaire 2006-2007 Semestre 2 Prévisios Fiacières Travaux Dirigés - Séaces 4 «Les Critères Complémetaires des Choix d vestissemet»

Plus en détail

Système isolateur de ligne de haut-parleurs

Système isolateur de ligne de haut-parleurs Systèmes de commnications Système isolater de ligne de hat-parlers Système isolater de ligne de hat-parlers www.boschsecrity.fr Fornit des bocles de hat-parler redondantes por les systèmes de sonorisation

Plus en détail

Facilité d'utilisation et usages des MMS sur les mobiles

Facilité d'utilisation et usages des MMS sur les mobiles Facilité d'tilisation et sages des MMS sr les mobiles Mobilité & Ubiqité 2004 Rachel Demmiex & Farid Habboche (France Télécom R&D - Lannion) Le présent docment contient des informations qi sont la propriété

Plus en détail

Risques professionnels et qualité de vie au travail dans les crèches : les pratiques de prévention

Risques professionnels et qualité de vie au travail dans les crèches : les pratiques de prévention Petite enfance Risqes professionnels et qalité de vie a travail dans les crèches : les pratiqes de prévention Rédaction : Emmanelle PARADIS, Chef de projet «Prévention des risqes professionnels», por CIDES

Plus en détail

Comment les Canadiens classent-ils leur système de soins de santé?

Comment les Canadiens classent-ils leur système de soins de santé? Novembre Les sois de saté au Caada, c est capital bulleti o 4 Commet les Caadies classet-ils leur système de sois de saté? Résultats du sodage iteratioal du Fods du Commowealth sur les politiques de saté

Plus en détail

Remboursement d un emprunt par annuités constantes

Remboursement d un emprunt par annuités constantes Sére STG Journées de formaton Janver 2006 Remboursement d un emprunt par annutés constantes Le prncpe Utlsaton du tableur Un emprunteur s adresse à un prêteur pour obtenr une somme d argent (la dette)

Plus en détail

Pricing Avancé pour Exotiques FINKEYS FRANCE

Pricing Avancé pour Exotiques FINKEYS FRANCE Prcg Avacé pour Exotques Esegat Phlppe DUCHEMIN, Cosultat Formateur. www.fkeys.com (accès au cours) Cosultat : «Product Cotrol» CNP, chox d u outl Frot to Compta SOCIETE GENERAL SGCIB - Product Cotrol

Plus en détail

E1 - LOIS GÉNÉRALES DE L ÉLECTROCINÉTIQUE

E1 - LOIS GÉNÉRALES DE L ÉLECTROCINÉTIQUE E1 - LOIS GÉNÉRLES E L ÉLECTROCINÉTIQUE OBJECTIFS L Électrocnétqe est la branche de l Électromagnétsme q étde le transport des charges électrqes dans les crcts condcters. Ses applcatons, de l électrotechnqe

Plus en détail

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Qu est-ce que l Écoomie sociale et solidaire? Coopératives Etreprises sociales Scop Fiaceurs sociaux Scic CAE Mutuelles Coopératives d etreprises

Plus en détail

Une méthode alternative de provisionnement stochastique en Assurance Non Vie : Les Modèles Additifs Généralisés

Une méthode alternative de provisionnement stochastique en Assurance Non Vie : Les Modèles Additifs Généralisés Ue méthode alteratve de provsoemet stochastque e Assurace No Ve : Les Modèles Addtfs Gééralsés Lheureux Else B&W Delotte 85, av. Charles de Gaulle 954 Neully-sur-See cedex Frace Drect: 33(0).55.6.65.3

Plus en détail

SALON DE L AUTO D OCCASION 06-14 JUIN 2015 OFEC - CASABLANCA. www.salondelautodoccasion.com

SALON DE L AUTO D OCCASION 06-14 JUIN 2015 OFEC - CASABLANCA. www.salondelautodoccasion.com SALON DE L AUTO D OCCASION 06-14 JUIN 2015 OFEC - CASABLANCA www.salondelatodoccasion.com EN 2015...CASABLANCA FÊTE L AUTOMOBILE! UN RENDEZ-VOUS UNIQUE AU MAROC, UNE VOCATION NATIONALE... EN CHIFFRES 10

Plus en détail