Météo Marine. Benjamin Aymard. Cours CNIF 18 Février 2014 Université Pierre et Marie Curie. ./IMAGES/logo-n

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Météo Marine. Benjamin Aymard. Cours CNIF 18 Février 2014 Université Pierre et Marie Curie. ./IMAGES/logo-n"

Transcription

1 Météo Marine Benjamin Aymard Cours CNIF 18 Février 2014 Université Pierre et Marie Curie 1/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

2 Cours Météo pratique Pourquoi les prévisions météo sont utiles? Element de sécurité (décision de sortir ou non) Choix des voiles Choix des zones de mouillage (abritées) 2/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

3 Cours Météo pratique Plan du cours Echelle globale et carte isobares Pression Vent Perturbations Houle Analyse et prévisions Sources d'information Cartes isobares Bulletins Météo Observations à bord 3/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

4 Echelle Globale Pression atmosphérique : Dénition Pression atmosphérique Figure: La pression atmosphérique est le poids d'une colonne d'air sur un mètre carré de surface terrestre. 4/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

5 Echelle globale Pression atmosphérique : Baromètre Figure: La pression atmosphérique se mesure à l'aide d'un baromètre. L'unité de mesure est l'hectopascal noté hpa. La valeur moyenne au niveau de la mer est 1013hPa. 5/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

6 Echelle globale Pression atmosphérique : Carte isobare Figure: Carte des isobares de surface : anticyclone, dépression et talweg. 6/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

7 Echelle Globale Pression atmosphérique : Figures barométriques A retenir Dépression : zone basse pression ; Anticyclone : zone haute pression ; Isobares : lignes le long desquelles la pression reste constante ; Talweg : zone avec isobares en V, prolongeant une dépression ; 7/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

8 Echelle globale Vent : vent géostrophique et vent réel Vent géostrophique = gradient de pression + force de Coriolis gradient de pression : diérence de pression entre deux points ; force de Coriolis, liée à la rotation de la Terre ; Réel : gradient de pression + force de Coriolis + friction (ex : au sol) Figure: Vent géostrophique : gradient de pression et force de Coriolis. 8/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

9 Echelle globale Vent : Champ de vent et ux Figure: Exemple de carte de champ de vent. 9/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

10 Echelle globale Vent : Flux Flux : Ecoulement général de l'air, parallèle aux isobares. N : temps froid et instable (grains, giboulées) ; NE : temps froid et sec en hiver, chaud et sec en été ; S : air chaud ; W : air humide. 10/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

11 Echelle globale Perturbations et fronts : Température et front Température de l'air : Dénition expérimentale : Ce que l'on mesure avec un thermomètre ; Dénition rigoureuse : énergie moyenne par particule qui compose l'air ; Equilibre : Expérimentalement, une mase d'air est dite à l'équilibre lorsque la température mesurée ne varie plus ; La mise à l'équilibre est un processus lent ; deux masses d'air de températures diérentes se mélangent donc dicilement ; la zone de séparation est appelée un front. 11/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

12 Echelle globale Perturbations et fronts : Vie d'une perturbation Perturbation = retour à l'équilibre suite à l'ondulation du front polaire, où une masse d'air froid passe sous une masse d'air chaud. Figure: Evolution d'une perturbation : Ondulation du front polaire, formation, maturité, occlusion. 12/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

13 Echelle globale Perturbations et fronts : Coupe d'une perturbation Figure: Coupe d'une perturbation et temps associé : Nuages, vent et pression. 13/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

14 Echelle globale Perturbations et fronts : Temps associé à une perturbation (au sud de la dépression) (1/5) Arrivée du front chaud Nuages : abaissement du plafond nuageux (cirrus, cirrostratus, altostratus) ; Vent : Secteur S-SE ; Pression : Baisse progressive. Cirrus. Cirrostratus. Altostratus. Figure: Arrivée du front chaud. 14/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

15 Echelle globale Perturbations et fronts : Temps associé à une perturbation (au sud de la dépression) (2/5) Passage du front chaud (brusque rotation du vent) Nuages : Nimbostratus (=pluie) ; Vent : S-W ; Pression : Valeur minimale. Figure: Passage du front chaud (nimbostratus = pluie). 15/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

16 Echelle globale Perturbations et fronts : Temps associé à une perturbation (au sud de la dépression) (3/5) Secteur chaud Nuages : stratus (brouillard) ; Vent : W ; Pression : stationnaire. Figure: Secteur chaud (stratus). 16/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

17 Echelle globale Perturbations et fronts : Temps associé à une perturbation (au sud de la dépression) (4/5) Passage du front froid (brusque rotation du vent) Nuages : Pluie, orages ; Vent : NW avec rafales ; Pression : stable, voir en baisse (attention!). Figure: Passage du front froid, forte instabilité. 17/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

18 Echelle globale Perturbations et fronts : Temps associé à une perturbation (au sud de la dépression) (5/5) Ciel de Traine (après le front froid) Nuages : cumulus, cumulonimbus (=orage!) Vent : NW à N Pression : hausse nette. Figure: Ciel de traîne. 18/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

19 Echelle globale Perturbations et fronts : Compléments Front occlus : front résultant de la réunion d'un front chaud et d'un front froid (qui est plus rapide). En général, synonyme de pluie. Talweg : axe de basse pression prolongeant une dépression (isobares en V). Synonyme de grains, mais aussi parfois d'orage. Parfois, cette zone abrite un front froid. 19/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

20 Echelle globale Etat de la mer : Houle et Fetch Notion de fetch : Le fetch est la distance en mer ou sur un plan d'eau au-dessus de laquelle soue un vent donné sans rencontrer d'obstacle (une côte) depuis l'endroit où il est créé ou depuis une côte s'il vient de la terre. Origine de la houle : Fetch élevé (ex : vent de N aux abords de Cherbourg) Vent contre courant (ex : Raz Blanchard, vent du N et courant vers le N) 20/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

21 Echelle globale Bilan : Comment analyser une carte isobare? Vérier la source et la date de l'information ; Identier les gures barométriques : situation anticyclonique (stable) ou dépressionnaire (instable)? ; Identier les dangers : dépressions (vants violents), front froids (grains, rafales, orages), talweg (idem)? Identier le vent : direction (presque parallèle aux isobares, des hautes vres les basses pressions)? intensité (en fonction de l'écartement des isobares)? Identier le ux (type de temps associé) Prévoir la houle Prévoir l'évolution possible (déplacement des fronts en rotation, déplacement des perturbations dans la direction du ux) 21/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

22 Analyse et prévisions Sources d'information Internet Météo France Met Oce U-Grib VHF Navtex CROSS Jobourg (secteur Manche) : canal 80 (appel sur le canal 16) ; CROSS Corsen (secteur Bretagne Nord) : canal 79 ; CROSS Etel (secteur Bretagne Sud et zone La Rochelle) : canal 63 ; CROSS Med (secteur Méditerrannée) : canal 63. Capitainerie 22/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

23 Analyse et prévisions Cartes isobares : Météo France Figure: Exemple de carte isobares Météo France. 23/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

24 Analyse et prévisions Cartes isobares : Met Oce Figure: Exemple de carte isobare du Met Oce. 24/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

25 Analyse et prévisions Cartes isobares : Fichiers Grib Figure: Exemple de carte U Grib. 25/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

26 Analyse et prévisions Bulletins météo Figure: Exemple de bulletin cotier Météo France. 26/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine Types de bulletin Bulletin Cotier (jusqu'à 20NM des côtes) Bulletin Large (jusqu'à 200NM des côtes) Bulletin Grand Large (traversées océaniques) Bulletin Météorologique Spécial (B.M.S.) si 7B prévu (dès 6B pour les anglais)

27 Analyse et prévision Bulletins Météo : Bulletin VHF Figure: Zones Météorologiques utilisées dans les bulletins VHF. 27/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

28 Analyse et prévisions Bulletin météo : Bulletin NavTex ZCZC EE UTC OCT 03 METEO-FRANCE BULLETIN ATLANTIQUE DU 09/10/2003 A 18 UTC VENT EN BEAUFORT. MER SIGNIFICATIVE TOTALE BMS LARGE NR 312- SITUATION GENERALE A 12 UTC ANTICYCLONE MN A L'W DE LA COROGNE SE DECALE VERS L'E EN S'AFFAISSANT, PREVU 1024 DANS LE GOLFE DE GASCOGNE CETTE NUIT PUIS SUR LA FRANCE DEMAIN. BROUILLARD SUR LE SUD DU GOLFE DE GASCOGNE DEMAIN. AU NORD DU 50N, PLUIE, AVERSES ET BROUILLARD. (...) CASQUETS, OUESSANT : SECTEUR OUEST 4 A 5, MOLLISSANT 3 A 4 DEMAIN SOIR. MER AGITEE. (...) TENDANCE POUR LES 24 HEURES SUIVANTES LE FLUX S'ORIENTE PROGRESSIVEMENT SUD-EST MODERE, LOC ASSEZ FORT AU NORD DE L'IRLANDE, MAIS OUEST REVENANT PROGRESSIVEMENT EST EN MANCHE. NNNN 28/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

29 Analyse et prévisions Bulletin météo : Capitainerie Figure: Bulletin Météo de la capitainerie de Cherbourg. 29/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

30 Analyse et prévisions Observations à bord : généralités Nuages : passages de fronts, grains (variation brusque de l'intensité du vent, souvent accompagné de pluie) ; Mer : apparition de moutons, risées ; Baromètre : passage de front ; 30/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

31 Analyse et prévisions Observations à bord : passage d'un grain Grain à l'approche. Dans le grain. Figure: Passage d'un grain. 31/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

32 Analyse et prévisions Observations à bord : apparition de moutons Mer calme (pétole). Apparition de mouton (il faut prendre un ris!). Figure: Apparition de mouton. 32/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

33 Analyse et prévisions Observations à bord : risées Figure: Risée, synonyme de rafale : il faut se préparer à choquer la GV. 33/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

34 Analyse et prévision Observations à bord : formation de cumulonimbus (principe) Cellule convective 1 Le soleil chaue le sol par rayonnement 2 Le sol chaue la masse d'air à son contact par conduction 3 La masse d'air s'élève, car elle devient plus légère, tout en étant remplacée par une masse d'air froid 4 La masse d'air d'air s'élève jusqu'à atteindre une masse d'air de même temprérature Dans certains cas, l'élévation est telle que l'air atteint la tropopause, et on parle de cumulonimbus (nuage d'orage, accompagné de vent violent, parfois de grêle). 34/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

35 Analyse et prévision Observations à bord : formation de cumulonimbus (cumulus) 35/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

36 Analyse et prévision Observations à bord : formation de cumulonimbus (cumulus castellanus) 36/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

37 Analyse et prévision Observations à bord : formation de cumulonimbus (cumulus congestus) 37/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

38 Analyse et prévision Observations à bord : formation de cumulonimbus (cumulonimbus) 38/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

39 Analyse et prévisions Bilan : exemple d'un WE CNIF Mardi : bulletin Windnder Mercredi : évolution bulletin Windnder Jeudi : Bulletin Météo France, carte isobare Met oce, chiers Grib Vendredi : Evolution MF, MO et Grib Au bateau : point baromètre Samedi : Bulletin capitainerie et smartphone (evolution MF, MO, Grib) si possible Départ : veille canal 16 et bulletin VHF Observation : nuages, mer, baromètre Dimanche : Bulletin VHF Observation : nuages, mer, baromètres Quelques principes à retenir Fiabilité : 3 jours grand maximum (prendre régulièrement la météo) ; Stabilité : surveiller l'évolution ; Varier les sources. 39/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

40 Complément Echelles de vent Echelle Beaufort : 1B (1 à 3 noeuds) ; 2B (4 à 6 noeuds) ; 3B (7 à 10 noeuds) ; 4B (11 à 16 noeuds) ; 5B (17 à 21 noeuds) ; 6B (22 à 27 noeuds) ; 7B (28 à 33 noeuds). Echelle qualitative Météo france : Léger (0 à 15 noeuds) ; Modéré (15 à 19 noeuds) ; Fort (20 à 33 noeuds) ; Coup de vent (34 à 47 noeuds). 40/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

41 Complément Circulation générale de l'atmosphère Figure: Circulation générale de l'atmosphère 41/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

Généralités. Front froid

Généralités. Front froid Apprendre : Les masses d'air, les fronts Tester : Les dictons Pratiquer : Prévoir le temps Prévoir : Les dictons mois par mois Généralités Deux masses d'air de température différente qui se rencontrent,

Plus en détail

METEOROLOGIE. Aéroclub Besançon La Vèze. Cours MTO - Ivan TORREADRADO 1. F-SO au FL65 over LFQM

METEOROLOGIE. Aéroclub Besançon La Vèze. Cours MTO - Ivan TORREADRADO 1. F-SO au FL65 over LFQM METEOROLOGIE Aéroclub Besançon La Vèze F-SO au FL65 over LFQM Cours MTO - Ivan TORREADRADO 1 L air L atmosphère terrestre L humidité La stabilité, l instabilité La convection/l advection Les masses d air

Plus en détail

METEOROLOGIE CAEA 1990

METEOROLOGIE CAEA 1990 METEOROLOGIE CAEA 1990 1) Les météorologistes mesurent et prévoient le vent en attitude à des niveaux exprimés en pressions atmosphériques. Entre le niveau de la mer et 6000 m d'altitude, quels sont les

Plus en détail

B- Météorologie. En présence de cumulus alignés en bande parallèles vous prévoyez un vent: R : de même direction que les alignements

B- Météorologie. En présence de cumulus alignés en bande parallèles vous prévoyez un vent: R : de même direction que les alignements B- Météorologie Nuages Brouillard Les brouillards côtiers sont du type: R : brouillard d'advection Il y a brouillard dès que la visibilité est inférieure à: R : 1 km Les facteurs favorisant l'apparition

Plus en détail

Cours Météo, Club Alpin Suisse, Section de Neuchâtel

Cours Météo, Club Alpin Suisse, Section de Neuchâtel Cours Météo, Club Alpin Suisse, Section de Neuchâtel Liens utiles pour les prévisions météorologiques http://meteo.chamonix.org/ 0900 55 21 65 (Haute Savoie) 0900 55 21 68 (Alpes romandes) Par SMS au numéro

Plus en détail

Tout commence avec une histoire de masses d'air. Lorsque 2 masses d'air se rencontrent, des fronts se forment.

Tout commence avec une histoire de masses d'air. Lorsque 2 masses d'air se rencontrent, des fronts se forment. Tout commence avec une histoire de masses d'air. 2. Lorsque 2 masses d'air se rencontrent, des fronts se forment. Des nuages se forment dans le ciel, dont certains provoquent...... des hydrométéores, 4....

Plus en détail

AIDE A LA PLANIFICATION DE TRAJECTOIRE

AIDE A LA PLANIFICATION DE TRAJECTOIRE AIDE A LA PLANIFICATION DE TRAJECTOIRE EQUIPE FINISTERE COURSE AU LARGE Etape 1 : Perros-Guirrec/Bilbao Bulletin du Samedi 6 août - 24 heures avant le départ Documents réalisé par Jean-Luc NELIAS, et les

Plus en détail

Colloque des arbitres et des commissaires aux résultats Moulin mer

Colloque des arbitres et des commissaires aux résultats Moulin mer Colloque des arbitres et des commissaires aux résultats Moulin mer Bernard Simon- janvier 2015 Météorologie Web : Attention aux modèles utilisés dans les prévisions: (maillage / relief pris en compte/

Plus en détail

Atmosphère instable : état de l atmosphère favorisant le mouvement vertical en présence d une couche d air froid au dessus d une couche d air chaud.

Atmosphère instable : état de l atmosphère favorisant le mouvement vertical en présence d une couche d air froid au dessus d une couche d air chaud. glossaire Altocumulus : nuage de l étage moyen (de 2 400 à 6 100 m) se présentant sous l aspect d un amas de galets en rouleaux, en couches ou en bancs, dont les éléments individuels sont plus gros et

Plus en détail

L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques

L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques I/ Objectif : Dans la partie 2 du programme de seconde «enjeux planétaires contemporains : énergie et sol», sous partie

Plus en détail

1 of 5 16.04.2009 11:03

1 of 5 16.04.2009 11:03 1 of 5 16.04.2009 11:03 Actualités météorologiques 14 avril 2009 / Daniel Gerstgrasser, Bernd Konantz (traduction et adaptation par Olivier Duding) Pâques 2009 très doux Du Jeudi-Saint (9 avril 2009) au

Plus en détail

METEO n 1. !"#$%$&$'%() enveloppe gazeuse qui entoure la terre, sur quelques centaines de kilomètres. ( ( ( ( ( (

METEO n 1. !#$%$&$'%() enveloppe gazeuse qui entoure la terre, sur quelques centaines de kilomètres. ( ( ( ( ( ( n 1 "#%&'()*+,+ L atmosphère "#%&'%() enveloppe gazeuse qui entoure la terre, sur quelques centaines de kilomètres. ( ( ( ( ( ( *"+,-&&'%(./-&0,1/() Le gaz se raréfie avec l'altitude. 99% de la masse totale

Plus en détail

Etudes des nuages et de la convection autour des dépressions intenses des moyennes latitudes

Etudes des nuages et de la convection autour des dépressions intenses des moyennes latitudes Etudes des nuages et de la convection autour des dépressions intenses des moyennes latitudes Jérôme DREANO 28 Février 2014 1 Introduction Dans le modèle LMDZ, les paramétrisations physiques des nuages

Plus en détail

Prévoir les bonnes journées : Les prévisions d'émagramme NOAA

Prévoir les bonnes journées : Les prévisions d'émagramme NOAA Prévoir les bonnes journées : Les prévisions d'émagramme NOAA Pour commencer Ce que je veux savoir pour aller voler Emagramme : définition, altitude, température, trucs et vocabulaire, humidité, rapport

Plus en détail

METEO MARINE. Un talweg correspond à des vallées qui se situent entre les dépressions et les hautes pressions.

METEO MARINE. Un talweg correspond à des vallées qui se situent entre les dépressions et les hautes pressions. METEO MARINE Si réglementairement, pour la plongée, il n est pas clairement stipulé que la connaissance de la situation et des prévisions météorologiques est obligatoire, elle est laissée sous la responsabilité

Plus en détail

Introduction : Démystifier la Météo!

Introduction : Démystifier la Météo! file:///c /Mes%20documents/voile/nouveausite/meteo/m_intro.html Introduction : Démystifier la Météo! La météo est une science. Mais elle est trop peu considérée comme telle. Que ce soient les bulletins

Plus en détail

METEOROLOGIE. Test : Les NUAGES.

METEOROLOGIE. Test : Les NUAGES. METEOROLOGIE. Test : Les NUAGES. -II- Nuages & précipitations. 1 - La vapeur d'eau se présente sous forme : a) d'un gaz blanchâtre b) de petites gouttelettes d'eau en suspension dans l'air c) d'un gaz

Plus en détail

Le climat. Fonctionnement de la machine climatique. Le forcage du soleil La réponse de l'atmosphère et de l'océan

Le climat. Fonctionnement de la machine climatique. Le forcage du soleil La réponse de l'atmosphère et de l'océan Le climat Fonctionnement de la machine climatique Le forcage du soleil La réponse de l'atmosphère et de l'océan L'évolution du climat L'effet anthropique sur l'évolution du climat L'évolution du climat

Plus en détail

Les nuages : force de la nature

Les nuages : force de la nature Les nuages : force de la nature TPE 1ère S1 Lycée Maurice Eliot 2010-2011 Physique-Chimie / SVT PLAN I-PRINCIPE ET FORMATION DES NUAGES A- ASCENDANCE DUE A LA CONVECTION B- ASCENDANCE DUE A UN FRONT C-

Plus en détail

Notion de physique de l'atmosphère. + Complément. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd)

Notion de physique de l'atmosphère. + Complément. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd) Notion de physique de l'atmosphère + Complément Fiche détaillée Niveau (A partir de la 2nd) I. Bilan radiatif de la Terre et effet de serre Le Soleil et la Terre rayonnent dans des gammes de longueur d

Plus en détail

Grille de planification Expédition météo. Spécialiste de la cartographie Graffiti de ce que l équipe sait de la météorologie (10 minutes).

Grille de planification Expédition météo. Spécialiste de la cartographie Graffiti de ce que l équipe sait de la météorologie (10 minutes). Grille de planification Expédition météo Spécialiste de l atmosphère Spécialiste des vents Spécialiste des nuages Spécialiste de la cartographie Graffiti de ce que l équipe sait de la météorologie (10

Plus en détail

L'atmosphère est subdivisée en plusieurs couches qui ont pour nom troposphère, stratosphère, mésosphère et thermosphère.

L'atmosphère est subdivisée en plusieurs couches qui ont pour nom troposphère, stratosphère, mésosphère et thermosphère. L'ATMOSPHERE N 1 Def : enveloppe gazeuse qui entoure la terre, sur quelques centaines de kilomètres Répartition verticale : Le gaz se raréfie avec l'altitude. 99% de la masse totale de l'atmosphère se

Plus en détail

QCM n 15. 3 - Le niveau de vol maximal pour un ULM sans réserves d'oxygène est le : A : FL125. B : FL175. C : FL145. D : FL195.

QCM n 15. 3 - Le niveau de vol maximal pour un ULM sans réserves d'oxygène est le : A : FL125. B : FL175. C : FL145. D : FL195. QCM n 15 1 - Accompagné d'un passager, vous faites une navigation entre deux aérodromes sur un ULM équipé d'une radio. Les documents qui doivent obligatoirement se trouver à bord sont: 1 - votre licence

Plus en détail

août La météo Congrès provincial de l AEFNB Journée de perfectionnement professionnel

août La météo Congrès provincial de l AEFNB Journée de perfectionnement professionnel août La météo Congrès provincial de l AEFNB Journée de perfectionnement professionnel Bienvenue Tribond - La danse de la pluie L oeil dans la météo A yous que la météo fit dans mon programme Météo everywhere

Plus en détail

RECUEIL DE QUESTIONS POUR LA PREPARATION A LA SESSION THEORIQUE DU BREVET FEDERAL DE PILOTE DELTA OU PARAPENTE

RECUEIL DE QUESTIONS POUR LA PREPARATION A LA SESSION THEORIQUE DU BREVET FEDERAL DE PILOTE DELTA OU PARAPENTE FEERTION FRNISE E VOL LIRE REUEIL E QUESTIONS POUR L PREPRTION L SESSION THEORIQUE U REVET FEERL E PILOTE ELT OU PRPENTE Fédération Française de Vol Libre - 4, rue de Suisse 06000 NIE Tél. 04.97.03.82.82

Plus en détail

Sciences de l atmosphère (SA 2010)

Sciences de l atmosphère (SA 2010) 1 Bastien Gendre Sciences de l atmosphère (SA 2010) 1. Introduction Pourquoi les sciences de l atmosphère sont-elles très importantes? Car elles nous permettent de connaître : - le temps et la météo -

Plus en détail

* fermeture le lendemain

* fermeture le lendemain MOIS DE JANVIER 2011 Samedi 1 01h35 08h43 14h09 21h14 Dimanche 2 02h41 09h42 15h15 22h09 Lundi 3 03h38 10h32 16h10 22h56 Mardi 4 04h26 11h15 16h57 23h37 Mercredi 5 05h07 11h54 17h37 *00h14 Jeudi 6 05h45

Plus en détail

Chapitre 4. La circulation océanique

Chapitre 4. La circulation océanique Chapitre 4 La circulation océanique Equations du mouvement Force et contraintes agissant sur l'océan Equilibre géostrophique Circulation et transport d'ekman Upwelling Les cellules de circulation subtropicales

Plus en détail

Météorologie. Comprendre les phénomènes météorologiques, et leur observation.

Météorologie. Comprendre les phénomènes météorologiques, et leur observation. Météorologie Comprendre les phénomènes météorologiques, et leur observation. Documentation Site Météo AQUOPS-CyberScol, 1995-2012 pour les Images et textes. Mise en page SRPM Guy Sommaire Notions de Météorologie

Plus en détail

Synthèse du cours n 7

Synthèse du cours n 7 Synthèse du cours n 7 - La géographie des pressions > 3 km résulte simplement de la géographie des températures (chaud = expansion de la colonne vers le haut avec élévation des niveaux géopotentiels) avec

Plus en détail

Transport de chaleur océanique et atmosphérique. Les systèmes météorologiques aux latitudes moyennes. Cyclogenèse. Table des matières

Transport de chaleur océanique et atmosphérique. Les systèmes météorologiques aux latitudes moyennes. Cyclogenèse. Table des matières 6-1 Transport de chaleur océanique et atmosphérique SCA 7146 INSTRUMENTATION ET TRAVAUX PRATIQUES Table des matières 6-2 Les systèmes météorologiques aux latitudes moyennes jouent un rôle important dans

Plus en détail

La circulation générale océanique

La circulation générale océanique La circulation générale océanique Auteur : Bruno VOITURIEZ Président du Club des Argonautes, Membre de l Académie de Marine Les causes À l origine des courants marins et de leur configuration, on trouve

Plus en détail

2 Expérience: Le climat dans un contenant

2 Expérience: Le climat dans un contenant 1 Circulation atmosphérique et océanique 2 Expérience: Le climat dans un contenant (http://paoc.mit.edu/labguide/circ_exp_fast.html) 3 Circulation atmosphèrique Circulation atmosphérique: Mouvement de

Plus en détail

T-Touch, multifonctions Mode d emploi

T-Touch, multifonctions Mode d emploi 138_fr / 03.11 1/14 www.tissot.ch T-Touch, multifonctions Mode d emploi Aiguille des minutes Aiguille des heures Correction + / chrono Lunette tournante Activation / validation Afficheur numérique Correction

Plus en détail

L'Oscillation Nord-Atlantique, qu'est-ceque

L'Oscillation Nord-Atlantique, qu'est-ceque JANVIER 2010 ET N.A.O. NEGATIVE (North Atlantic Oscillation) L'Oscillation Nord-Atlantique, qu'est-ceque c'est? L'oscillation nord-atlantique (ou North Atlantic Oscillation en anglais, d'où le sigle NAO),

Plus en détail

Performances énergétiques. La conduction. La transmission thermique. Les phénomènes physiques concernés. Diagnostiquer avant de rénover

Performances énergétiques. La conduction. La transmission thermique. Les phénomènes physiques concernés. Diagnostiquer avant de rénover Performances énergétiques Diagnostiquer avant de rénover Claude CRABBÉ PRINCIPES DE BASE DE LA PHYSIQUE DU BATIMENT Architecture & Climat UCL IA concept Les phénomènes physiques concernés. La transmission

Plus en détail

ACTIVITÉ. Configuration de la pression en surface. Matériel. Pointage et analyse de la pression aux stations sur cartes météorologiques.

ACTIVITÉ. Configuration de la pression en surface. Matériel. Pointage et analyse de la pression aux stations sur cartes météorologiques. ACTIVITÉ Configuration de la pression en surface Lorsque vous aurez complété cette activité, vous devriez être en mesure de : Dessiner des lignes d'égale pression (isobares) pour présenter la configuration

Plus en détail

Module F02 - Changements climatiques contemporains et futurs

Module F02 - Changements climatiques contemporains et futurs Module F02 - Changements climatiques contemporains et futurs Romain MARTEAU Contact : Romain.Marteau@u-bourgogne.fr 1. Le système climatique : Rappels des facteurs déterminants du système climatique Plan

Plus en détail

1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années.

1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années. 1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années. La figure ci-dessous présente la moyenne sur la France des températures minimales et maximales de l'été (période du 1 er juin

Plus en détail

Page 1 sur 10. Chap. 12 LA CIRCULATION ATMOSPHERIQUE GENERALE

Page 1 sur 10. Chap. 12 LA CIRCULATION ATMOSPHERIQUE GENERALE Page 1 sur 10 Chap. 12 LA CIRCULATION ATMOSPHERIQUE GENERALE - Déterminer les causes de la circulation atmosphérique ; - Décrire le mécanisme de la circulation atmosphérique générale et ses variations

Plus en détail

Utilisation de la VHF

Utilisation de la VHF Utilisation de la VHF Benjamin Aymard Centre Nautique de l Ile de France 07 Janvier 2014 Benjamin Aymard (CNIF) Utilisation de la VHF 07/01/14 1 / 28 Plan du cours Bases de la VHF présentation de la VHF

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE SPÉ MP I STIGMATISME DES SYSTEMES CATADIOPTRIQUES: 1 ) Cas du miroir parabolique

OPTIQUE GEOMETRIQUE SPÉ MP I STIGMATISME DES SYSTEMES CATADIOPTRIQUES: 1 ) Cas du miroir parabolique I STIGMATISME DES SYSTEMES CATADIOPTRIQUES: 1 ) Cas du miroir parabolique n est plus sur l axe, il n y a plus très denses au voisinage d une courbe Pour un point à distance finie, il n y a plus stigmatisme:

Plus en détail

Introduction générale

Introduction générale Introduction générale Le parapente, activité apparemment simple, facile à apprendre, fait cependant appel à des sciences complexes : La mécanique des fluides qui nous aide à comprendre pourquoi ça vole

Plus en détail

La notion de flux thermique. La convection. M21C : Confort thermique et énergétique - Cours n 3. La conductance La résistance

La notion de flux thermique. La convection. M21C : Confort thermique et énergétique - Cours n 3. La conductance La résistance M21C : Confort thermique et énergétique - Cours n 3 La notion de flux thermique La conductance La résistance La convection Principe physique L'effet thermosiphon Nicolas.ixier@grenoble.archi.fr Architectes

Plus en détail

Science et technologie ST. Univers Terre et espace. Nom: groupe:

Science et technologie ST. Univers Terre et espace. Nom: groupe: Science et technologie ST Univers Terre et espace Nom: groupe: Tiré d'observatoire, Julie Trottier, Avril 2012 1. Les minéraux Les minéraux (un minéral) sont des éléments ou des composés chimiques qui

Plus en détail

Le CEL exprime la quantité d eau liquide condensée présente dans un mètre cube d air humide (g/m 3 )

Le CEL exprime la quantité d eau liquide condensée présente dans un mètre cube d air humide (g/m 3 ) QU EST CE QUE LE GIVRAGE? Le givrage est dû à la présence d eau sous forme liquide à des températures négatives. En impactant, elle se transforme en glace : il y a accrétion sur l avion. Tair < 0 C Fin

Plus en détail

Paysage de nuages. Objectif. Matériel. Vue d ensemble. Résultats didactiques. Durée. Niveau

Paysage de nuages. Objectif. Matériel. Vue d ensemble. Résultats didactiques. Durée. Niveau Objectif Aider les élèves à identifier certaines caractéristiques des nuages. Permettre aux élèves d observer les nuages, de les décrire avec un vocabulaire simple et de comparer leurs descriptions avec

Plus en détail

Application mobile de l IRM version 2.1

Application mobile de l IRM version 2.1 Application mobile de l IRM version 2.1 IRM application mobile v2.1 / Android iphone 08/05/2015 1 Table des matières Table des matières 1 Téléchargement 2 Installation 3 Configuration 3.1 Premier écran

Plus en détail

CONSOMMATION FRANCAISE D ELECTRICITE CARACTERISTIQUES ET METHODE DE PREVISION

CONSOMMATION FRANCAISE D ELECTRICITE CARACTERISTIQUES ET METHODE DE PREVISION CONSOMMATION FRANCAISE D ELECTRICITE CARACTERISTIQUES ET METHODE DE PREVISION Ce document présente : les principales caractéristiques cycliques de la consommation d électricité en France, les différents

Plus en détail

PARAPENTE PARAPENTE. Manuel de formation. Ce manuel a été téléchargé sur http://www.sxb.rte.fr/ffp-manuel

PARAPENTE PARAPENTE. Manuel de formation. Ce manuel a été téléchargé sur http://www.sxb.rte.fr/ffp-manuel PARAPENTE PARAPENTE Manuel de formation Fédération Française de Parachutisme Ce manuel a été téléchargé sur http://www.sxb.rte.fr/ffp-manuel Il est la propriété de la Fédération Française de Parachutisme,

Plus en détail

La qualité de l air en relation avec les conditions atmosphériques. II ) Que faire face à la pollution liée aux conditions atmosphériques?

La qualité de l air en relation avec les conditions atmosphériques. II ) Que faire face à la pollution liée aux conditions atmosphériques? La qualité de l air en relation avec les conditions atmosphériques. Sommaire : I ) Influence de la climatologie : *VENT *TEMPERATURE *ENSOLEILLEMENT *PRESSION ATMOSPHERIQUE *HUMIDITE *PRECIPITATIONS II

Plus en détail

REGIE DU PORT DE PLAISANCE DE LA ROCHELLE

REGIE DU PORT DE PLAISANCE DE LA ROCHELLE REGIE DU PORT DE PLAISANCE DE LA ROCHELLE Fonctionnement des écluses et passerelles des bassins Bassin des Yachts Bassin des Chalutiers Portes Passerelles Portes Passerelles - 3H30 Arrivée de l'agent de

Plus en détail

I] Le TABLEAU mensuel récapitulatif. Août 2005. Moyenne décade 1. Moyenne décade 2. Moyenne décade 3

I] Le TABLEAU mensuel récapitulatif. Août 2005. Moyenne décade 1. Moyenne décade 2. Moyenne décade 3 I] Le TABLEAU mensuel récapitulatif Août 2005 Températures journalières Extrêmes quotidiens Précipitation sur 24 h Jours T 6h T 18h moyenne Tn Tx moyenne P 6h (*neige) cumul 1 14.6 22.4 18.5 14.5 27.9

Plus en détail

L événement 2015/16 et l explication du phénomène

L événement 2015/16 et l explication du phénomène Eidgenössisches Departement des Innern EDI Bundesamt für Meteorologie und Klimatologie MeteoSchweiz Abteilung Klima El Niño L événement 2015/16 et l explication du phénomène Août 2015 El Niño le phénomène

Plus en détail

Programme individuel de formation. Formation Télé-pilote de drone

Programme individuel de formation. Formation Télé-pilote de drone Programme individuel de formation Formation Télé-pilote de drone Pilotage de Drone Civil De Type Multi-rotor Et au métier de la prise de vue aérienne. Programme de formation 2015 Durée : Formation théorique

Plus en détail

VOILE croisière. Sorties VOILE 2015. Programme Dates Organisateur Tarif. 1-6 avril 6j. 8-10 mai 3j 20-23 aout 4j 10-11 octobre 2j. 7-11 nov.

VOILE croisière. Sorties VOILE 2015. Programme Dates Organisateur Tarif. 1-6 avril 6j. 8-10 mai 3j 20-23 aout 4j 10-11 octobre 2j. 7-11 nov. Sorties VOILE 2015 Programme Dates Organisateur Tarif Spi Ouest-France La Trinité, en Grand Surprise 1-6 avril 6j M. Bouju M. Lutz Inscrit : 270 Ext : 370 Régate en quillard de sport Héberg. à terre Tour

Plus en détail

FORMATION PARAPENTE. Fascicule théorie. Stage Initiation

FORMATION PARAPENTE. Fascicule théorie. Stage Initiation Ecole Professionnelle de Parapente FORMATION PARAPENTE Bienvenue au stage d initiation parapente avec l école Parapente Planète. Vous retrouverez dans ce fascicule toutes les notions techniques et théoriques

Plus en détail

Djerba-KiteSurf.com - Formation de Kite aux standards IKO

Djerba-KiteSurf.com - Formation de Kite aux standards IKO 1 Kiteboarder Programmes IKO Les 3 niveaux de formation IKO NIVEAU 1 IKO Découverte Votre niveau sera certifiée à la fin de vos stages. Prise de connaissance des principes basiques : spot, vents et éléments

Plus en détail

CIRCULATION AÉRIENNE GÉNÉRALITÉS

CIRCULATION AÉRIENNE GÉNÉRALITÉS CIRCULATION AÉRIENNE GÉNÉRALITÉS A. Hauteurs minimales de survol Minimum VFR hors atterrissage et décollage Parc, réserve ou installation portant une marque distinctive Agglomération de largeur moyenne

Plus en détail

Formation Pratique PPL (Pilote Privé) PHASE I

Formation Pratique PPL (Pilote Privé) PHASE I Formation Pratique PPL (Pilote Privé) PHASE I Le but de cette phase est l intégration de l élève dans le milieu aéronautique et lui permettre d'acquérir les connaissances nécessaires à son premier vol.

Plus en détail

AIDE MEMOIRE POUR L'OBSERVATEUR DU RESEAU D'OBSERVATION DU CLIMAT DE METEO-FRANCE EDITION POUR LA FRANCE METROPOLITAINE

AIDE MEMOIRE POUR L'OBSERVATEUR DU RESEAU D'OBSERVATION DU CLIMAT DE METEO-FRANCE EDITION POUR LA FRANCE METROPOLITAINE AIDE MEMOIRE POUR L'OBSERVATEUR DU RESEAU D'OBSERVATION DU CLIMAT DE METEO-FRANCE EDITION POUR LA FRANCE METROPOLITAINE Météo-France. Réalisation : Philippe Contini Deuxième édition : juillet 2011 Bonjour,

Plus en détail

Conseil en Orientation Energétique

Conseil en Orientation Energétique Conseil en Orientation Energétique V I L L E N E U V E L E S Centre culturel Bérenger de Frédol M A G U E L O N E 2009 Diagnostiqueur : Michaël GERBER Salle Bagouet Esplanade Charles de Gaulle 34 000 Montpellier

Plus en détail

INDEX. A. Obtenir les prévisions météo pour une localité p.5. B. Obtenir les prévisions météo pour plusieurs localités.. p.7

INDEX. A. Obtenir les prévisions météo pour une localité p.5. B. Obtenir les prévisions météo pour plusieurs localités.. p.7 API DE TAMETEO.COM INDEX I. Enregistrement et accès à l'api p.3 II. Panneau de control. p.5 A. Obtenir les prévisions météo pour une localité p.5 B. Obtenir les prévisions météo pour plusieurs localités..

Plus en détail

LES FONDAMENTAUX DU BIOCLIMATISME. Thomas Jusselme / exndo - ingénierie d éco-conception - 04 78 39 44 28 - www.exndo.com

LES FONDAMENTAUX DU BIOCLIMATISME. Thomas Jusselme / exndo - ingénierie d éco-conception - 04 78 39 44 28 - www.exndo.com LES FONDAMENTAUX DU BIOCLIMATISME PLAN DE COURS 1.Définition 2.Le contexte géographique 3.Le confort 4.L architecture 5.Etudes de cas BIOCLIMATISME : DÉFINITION DÉFINITION Le bioclimatisme consiste à trouver

Plus en détail

Introduction à la dynamique du climat

Introduction à la dynamique du climat Introduction à la dynamique du climat Didier Swingedouw didier.swingedouw@u-bordeaux1.fr http://dods.ipsl.jussieu.fr/dssce/public_html/gdpublic.html Qu est-ce que le climat? Définition du climat Larousse

Plus en détail

LES GUIDES METEO FRANCE. Guide marine

LES GUIDES METEO FRANCE. Guide marine LES GUIDES METEO FRANCE Guide marine Éditionseptembre2010 Sommaire Guide marine de Météo-France 4 6 8 12 14 22 24 30 31 33 39 41 43 45 Lasécuritéenmer Société Nationale de Sauvetage en Mer(SNSM) Émetteurs

Plus en détail

CORRIGES Plan de la séance

CORRIGES Plan de la séance CORRIGES Plan de la séance 1. Corriges Compréhension écrite 2. Corriges Compréhension orale 3. Corriges grammaire 4. Corriges vocabulaire 5. Corriges conjugaison 6. Corriges orthographe 7. Corriges Lecture

Plus en détail

Risque météo et sécurité du vol

Risque météo et sécurité du vol Risque météo et sécurité du vol 1 Risque météo et sécurité du vol Groupe de travail «Météo» : Florence BARBINI Jean-Michel BISCARAT Roger COATMEUR Vincent DUPEROUX David NOUVEL Michel RAMADIER 2 Sommaire

Plus en détail

Bilan radiatif de la Terre et changement climatique

Bilan radiatif de la Terre et changement climatique Bilan radiatif de la Terre et changement climatique François-Marie Bréon Chercheur au Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement Unité Mixte CEA-CNRS La Machine Climatique Atmosphère Système

Plus en détail

MEMO SUR LES FICHIERS GRIBS Par Mitch novembre 2003

MEMO SUR LES FICHIERS GRIBS Par Mitch novembre 2003 MEMO SUR LES FICHIERS GRIBS Par Mitch novembre 2003 Je ne présente pas les fichiers GRIB, tout le monde, maintenant sur le forum, sait ce que c est. Ceci est simplement une synthèse des différents fournisseurs

Plus en détail

BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur l'agglomération de POITIERS

BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur l'agglomération de POITIERS 24h/24 @ indice en ligne www.atmo-poitou-charentes.org BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur l'agglomération de POITIERS Association Régionale pour la mesure de la Qualité de l'air en Poitou-Charentes Rue

Plus en détail

CONSTRUIS TA PROPRE STATION AVEC METEOZ

CONSTRUIS TA PROPRE STATION AVEC METEOZ CONSTRUIS TA PROPRE STATION AVEC METEOZ Aujourd hui, c est décidé : tu deviens apprenti météorologue grâce à Meteoz! Il fait beau : c est l occasion idéale pour construire ta propre station météo et faire

Plus en détail

Voile à l école : développer le sens marin

Voile à l école : développer le sens marin Voile à l école : développer le sens marin Météo Activités possibles Sujets d étude Compétences visées Dans le centre nautique Pour et à l école Température Nuages Bulletin météo Différencier la température

Plus en détail

La Crosse Technology 07 1/5

La Crosse Technology 07 1/5 Quelle est la distance maximale entre le transmetteur et la station de base? La distance d émission maximale est de 100 mètres, en champ libre, mais cela dépend de l environnement et des interférences.

Plus en détail

Une lueur dans l aube

Une lueur dans l aube 5 n Photographier le ciel de nuit La lumière zodiacale Une lueur dans l aube Lorsque le ciel est particulièrement limpide, sans aucune source de lumière, ni même la présence d un croissant de lune, il

Plus en détail

L alpe d huez 2015-2016. Toutes les dates et tous les horaires sur transaltitude.fr/skiligne. Horaires & Tarifs. skiligne38

L alpe d huez 2015-2016. Toutes les dates et tous les horaires sur transaltitude.fr/skiligne. Horaires & Tarifs. skiligne38 L alpe d huez l ALPE de D àhuez partir * 39 Horaires & Tarifs 2015-2016 FORFAITS SKILIGN E! A GAGNER, jeux-concours s mo bons plans, pro ebook fac ge pa tre sur no skiligne38 * tarif du jeudi hors période

Plus en détail

Configurations météorologiques en Colombie-Britannique

Configurations météorologiques en Colombie-Britannique AKP-Colombie-Britannique 51 Chapitre 3 Configurations météorologiques en Colombie-Britannique Introduction «e temps est ce qu il fait; le climat est ce qu il serait censé faire.» - (anon.) es conditions

Plus en détail

Bulletin technique Semaine 27 3 juillet 2012

Bulletin technique Semaine 27 3 juillet 2012 Bulletin technique Semaine 27 3 juillet 2012 Les observations servant à réaliser ce bulletin ont été effectuées sur la région de la Casinca et San Giulianu. Il est donc nécessaire d adapter ces conseils

Plus en détail

La circulation à la surface des océans

La circulation à la surface des océans La circulation océanique La surface des océans n est jamais immobile. Un transport de colossales quantités d eau et d énergie s opère à travers un système de circulation à l échelle du globe. Les courants

Plus en détail

Applications pour la navigation marine sur Internet, PC, tablette ou smartphone

Applications pour la navigation marine sur Internet, PC, tablette ou smartphone Applications pour la navigation marine sur Internet, PC, tablette ou smartphone - Les cartes marines sur INTERNET (Shom, Navionics) - Le logiciel de navigation Navionics (smartphone) - Le logiciel de navigation

Plus en détail

Résumé - CHAPITRE 6 LE STOCKAGE ET SES VARIATIONS

Résumé - CHAPITRE 6 LE STOCKAGE ET SES VARIATIONS Résumé - CHAPITRE 6 LE STOCKAGE ET SES VARIATIONS Table des matières Introduction 1 Les stocks d'eau de surface 1 Les stocks d'eau souterraine 2 L'eau du sol 2 L'eau du sous-sol ou souterraine 3 Les stocks

Plus en détail

La chimie atmosphérique

La chimie atmosphérique La chimie atmosphérique Régions et caractéristiques de l atmosphère Multitude de composés chimiques sont présents dans la troposphère La composition de l air de la troposphère Les gaz O 2, N 2, Ar gaz

Plus en détail

Dépression et Anticyclone

Dépression et Anticyclone Dépression et Anticyclone Les cartes météo sont tracées à l'aide de relèvement de pression qui permettent de tracer des lignes d'égale pression : Les ISOBARES. Ces lignes allant de 5 hpa en 5 hpa (hectopascals)

Plus en détail

Avion Robin DR400 immatriculé F-GCAV Date et heure 21 février 2015 à 10 h 30 (1) Exploitant. Saint-Hérent (63), altitude 2 830 ft Nature du vol

Avion Robin DR400 immatriculé F-GCAV Date et heure 21 février 2015 à 10 h 30 (1) Exploitant. Saint-Hérent (63), altitude 2 830 ft Nature du vol www.bea.aero RAPPORT ACCIDENT Heurt avec la cime des arbres et collision avec le relief, par conditions météorologiques défavorables (1) Sauf précision contraire, les heures figurant dans ce rapport sont

Plus en détail

QCM5 - P H Y S I Q U E

QCM5 - P H Y S I Q U E QCM5 - P H Y S I Q U E 1. Une pression de 3 bars équivaut à : (Pa : Pascal) a. 300 Pa b. 3000 Pa c. 30000 Pa d. 300000 Pa 2. La pression atmosphérique vaut : a. 25 bars b. 1 bar c. 10 bars d. 100 bars

Plus en détail

mar L E G U I D E ine 2006

mar L E G U I D E ine 2006 marine LE GUIDE 2006 SOMMAIRE 3 Introduction 5 Près des côtes Émetteurs VHF des Cross Émetteur VHF de Jersey Radio Émetteur VHF de Monaco Radio 7 Au large Émetteurs en BLU Navtex Radio France BBC 14 Au

Plus en détail

LES GUIDES PRATIQUES METEO FRANCE. Marine

LES GUIDES PRATIQUES METEO FRANCE. Marine LES GUIDES PRATIQUES METEO FRANCE Marine Édition2013 Sommaire 4 6 10 14 16 30 31 32 34 36 37 42 44 La sécurité en mer Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) Diffusion VHF Diffusion BLU Diffusion

Plus en détail

Sillage Météo. Notion de sillage

Sillage Météo. Notion de sillage Sillage Météo Les représentations météorologiques sous forme d animation satellites image par image sont intéressantes. Il est dommage que les données ainsi visualisées ne soient pas utilisées pour une

Plus en détail

LES NUAGES Un peu nébuleux?

LES NUAGES Un peu nébuleux? LES NUAGES Un peu nébuleux? Pour voler et recharger ses batteries de manière optimale, Solar Impulse doit jouir d un bon ensoleillement. Le givre en haute altitude ou le passage dans un cumulonimbus pourrait

Plus en détail

Rayonnement et Radiométrie Télédétection : l historique

Rayonnement et Radiométrie Télédétection : l historique Rayonnement et Radiométrie Télédétection : l historique L'expression "télédétection" désigne l'observation de la surface terrestre à partir de l'espace en utilisant les propriétés des ondes électromagnétiques

Plus en détail

LES GUIDES PRATIQUES METEO FRANCE. Marine

LES GUIDES PRATIQUES METEO FRANCE. Marine LES GUIDES PRATIQUES METEO FRANCE Marine Édition Mai 2015 Sommaire 3 4 6 9 11 17 23 24 25 26 28 33 La sécurité en mer Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) Diffusion VHF Diffusion BLU Diffusion

Plus en détail

Cours de connaissances Maritimes et. de Matelotage

Cours de connaissances Maritimes et. de Matelotage Cours de connaissances Maritimes et de Matelotage Le permis bateau : options et extensions Options Depuis le 1er janvier 2008, le permis bateau se décline selon 2 options : Option "Côtière", Les permis

Plus en détail

INFLUENCE DE LA METEOROLOGIE SUR LA MIGRATION DE LA BECASSE

INFLUENCE DE LA METEOROLOGIE SUR LA MIGRATION DE LA BECASSE INFLUENCE DE LA METEOROLOGIE SUR LA MIGRATION DE LA BECASSE En ce tout début de période migratoire, la commission météo du CNB propose un court résumé de l influence de différents facteurs météo sur la

Plus en détail

GENERALITE CONVECTION

GENERALITE CONVECTION http://www.ff-sachsenhagen.de/images/webdesign/flamme.jpg GENERALITE CONVECTION n peu de physique de la transmission de la chaleur Hypothèse de travail : on est en régime stationnaire : la production de

Plus en détail

MANUEL DE L UTILISATEUR MODÈLE #47022

MANUEL DE L UTILISATEUR MODÈLE #47022 STATION MÉTÉOROLOGIQUE AVEC CAPTEUR À DISTANCE MANUEL DE L UTILISATEUR MODÈLE #47022 FRANÇAIS STATION MÉTÉOROLOGIQUE AVEC CAPTEUR À DISTANCE MODÈLE #47023 MANUEL D UTILISATEUR A1 A4 A5 A6 A14 A15 A16 B1

Plus en détail

Vu le décret n 2-61-161 du 7 safar 1382 (10 juillet 1962) portant réglementation de l' aéronautique civile, tel qu' il a été modifié et complété ;

Vu le décret n 2-61-161 du 7 safar 1382 (10 juillet 1962) portant réglementation de l' aéronautique civile, tel qu' il a été modifié et complété ; Bulletin officiel n 4992 du 20 moharrem 1423 (4 avril 2002) Arrêté du ministre du transport et de la marine marchande n 119-02 du 11 kaada 1422 (25 janvier 2002) fixant les programmes et le régime des

Plus en détail

Science et technologie : Le truc de Newton

Science et technologie : Le truc de Newton Science et technologie : Le truc de Newton Une caractéristique fondamentale de la science c est le lien étroit qui l unit à la technologie. La science cherche les règles du monde matériel et la technologie

Plus en détail

Organisation et matelotage du Guide de Palanquée / niveau 4. Dominique Romand MF2 n 1385

Organisation et matelotage du Guide de Palanquée / niveau 4. Dominique Romand MF2 n 1385 Organisation et matelotage du Guide de Palanquée / niveau 4 Dominique Romand MF2 n 1385 Préambule Guide de palanquée / niveau 4 compétence n 3A 3B 3C (comportement général du guide de palanquée) : aider

Plus en détail

BARO HR 100. Référence produit : 90-60-358 NOTICE UTILISATEUR. Version 1.0. nke - Compétition voile

BARO HR 100. Référence produit : 90-60-358 NOTICE UTILISATEUR. Version 1.0. nke - Compétition voile BARO HR 100 Référence produit : 90-60-358 NOTICE UTILISATEUR Version 1.0 nke - Compétition voile Z.I. Kerandré Rue Gutenberg 56700 HENNEBONT- FRANCE http://www.nke.fr N indigo 0 892 680 656 : 0,34 /min.

Plus en détail