Météo Marine. Benjamin Aymard. Cours CNIF 18 Février 2014 Université Pierre et Marie Curie. ./IMAGES/logo-n

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Météo Marine. Benjamin Aymard. Cours CNIF 18 Février 2014 Université Pierre et Marie Curie. ./IMAGES/logo-n"

Transcription

1 Météo Marine Benjamin Aymard Cours CNIF 18 Février 2014 Université Pierre et Marie Curie 1/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

2 Cours Météo pratique Pourquoi les prévisions météo sont utiles? Element de sécurité (décision de sortir ou non) Choix des voiles Choix des zones de mouillage (abritées) 2/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

3 Cours Météo pratique Plan du cours Echelle globale et carte isobares Pression Vent Perturbations Houle Analyse et prévisions Sources d'information Cartes isobares Bulletins Météo Observations à bord 3/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

4 Echelle Globale Pression atmosphérique : Dénition Pression atmosphérique Figure: La pression atmosphérique est le poids d'une colonne d'air sur un mètre carré de surface terrestre. 4/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

5 Echelle globale Pression atmosphérique : Baromètre Figure: La pression atmosphérique se mesure à l'aide d'un baromètre. L'unité de mesure est l'hectopascal noté hpa. La valeur moyenne au niveau de la mer est 1013hPa. 5/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

6 Echelle globale Pression atmosphérique : Carte isobare Figure: Carte des isobares de surface : anticyclone, dépression et talweg. 6/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

7 Echelle Globale Pression atmosphérique : Figures barométriques A retenir Dépression : zone basse pression ; Anticyclone : zone haute pression ; Isobares : lignes le long desquelles la pression reste constante ; Talweg : zone avec isobares en V, prolongeant une dépression ; 7/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

8 Echelle globale Vent : vent géostrophique et vent réel Vent géostrophique = gradient de pression + force de Coriolis gradient de pression : diérence de pression entre deux points ; force de Coriolis, liée à la rotation de la Terre ; Réel : gradient de pression + force de Coriolis + friction (ex : au sol) Figure: Vent géostrophique : gradient de pression et force de Coriolis. 8/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

9 Echelle globale Vent : Champ de vent et ux Figure: Exemple de carte de champ de vent. 9/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

10 Echelle globale Vent : Flux Flux : Ecoulement général de l'air, parallèle aux isobares. N : temps froid et instable (grains, giboulées) ; NE : temps froid et sec en hiver, chaud et sec en été ; S : air chaud ; W : air humide. 10/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

11 Echelle globale Perturbations et fronts : Température et front Température de l'air : Dénition expérimentale : Ce que l'on mesure avec un thermomètre ; Dénition rigoureuse : énergie moyenne par particule qui compose l'air ; Equilibre : Expérimentalement, une mase d'air est dite à l'équilibre lorsque la température mesurée ne varie plus ; La mise à l'équilibre est un processus lent ; deux masses d'air de températures diérentes se mélangent donc dicilement ; la zone de séparation est appelée un front. 11/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

12 Echelle globale Perturbations et fronts : Vie d'une perturbation Perturbation = retour à l'équilibre suite à l'ondulation du front polaire, où une masse d'air froid passe sous une masse d'air chaud. Figure: Evolution d'une perturbation : Ondulation du front polaire, formation, maturité, occlusion. 12/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

13 Echelle globale Perturbations et fronts : Coupe d'une perturbation Figure: Coupe d'une perturbation et temps associé : Nuages, vent et pression. 13/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

14 Echelle globale Perturbations et fronts : Temps associé à une perturbation (au sud de la dépression) (1/5) Arrivée du front chaud Nuages : abaissement du plafond nuageux (cirrus, cirrostratus, altostratus) ; Vent : Secteur S-SE ; Pression : Baisse progressive. Cirrus. Cirrostratus. Altostratus. Figure: Arrivée du front chaud. 14/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

15 Echelle globale Perturbations et fronts : Temps associé à une perturbation (au sud de la dépression) (2/5) Passage du front chaud (brusque rotation du vent) Nuages : Nimbostratus (=pluie) ; Vent : S-W ; Pression : Valeur minimale. Figure: Passage du front chaud (nimbostratus = pluie). 15/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

16 Echelle globale Perturbations et fronts : Temps associé à une perturbation (au sud de la dépression) (3/5) Secteur chaud Nuages : stratus (brouillard) ; Vent : W ; Pression : stationnaire. Figure: Secteur chaud (stratus). 16/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

17 Echelle globale Perturbations et fronts : Temps associé à une perturbation (au sud de la dépression) (4/5) Passage du front froid (brusque rotation du vent) Nuages : Pluie, orages ; Vent : NW avec rafales ; Pression : stable, voir en baisse (attention!). Figure: Passage du front froid, forte instabilité. 17/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

18 Echelle globale Perturbations et fronts : Temps associé à une perturbation (au sud de la dépression) (5/5) Ciel de Traine (après le front froid) Nuages : cumulus, cumulonimbus (=orage!) Vent : NW à N Pression : hausse nette. Figure: Ciel de traîne. 18/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

19 Echelle globale Perturbations et fronts : Compléments Front occlus : front résultant de la réunion d'un front chaud et d'un front froid (qui est plus rapide). En général, synonyme de pluie. Talweg : axe de basse pression prolongeant une dépression (isobares en V). Synonyme de grains, mais aussi parfois d'orage. Parfois, cette zone abrite un front froid. 19/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

20 Echelle globale Etat de la mer : Houle et Fetch Notion de fetch : Le fetch est la distance en mer ou sur un plan d'eau au-dessus de laquelle soue un vent donné sans rencontrer d'obstacle (une côte) depuis l'endroit où il est créé ou depuis une côte s'il vient de la terre. Origine de la houle : Fetch élevé (ex : vent de N aux abords de Cherbourg) Vent contre courant (ex : Raz Blanchard, vent du N et courant vers le N) 20/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

21 Echelle globale Bilan : Comment analyser une carte isobare? Vérier la source et la date de l'information ; Identier les gures barométriques : situation anticyclonique (stable) ou dépressionnaire (instable)? ; Identier les dangers : dépressions (vants violents), front froids (grains, rafales, orages), talweg (idem)? Identier le vent : direction (presque parallèle aux isobares, des hautes vres les basses pressions)? intensité (en fonction de l'écartement des isobares)? Identier le ux (type de temps associé) Prévoir la houle Prévoir l'évolution possible (déplacement des fronts en rotation, déplacement des perturbations dans la direction du ux) 21/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

22 Analyse et prévisions Sources d'information Internet Météo France Met Oce U-Grib VHF Navtex CROSS Jobourg (secteur Manche) : canal 80 (appel sur le canal 16) ; CROSS Corsen (secteur Bretagne Nord) : canal 79 ; CROSS Etel (secteur Bretagne Sud et zone La Rochelle) : canal 63 ; CROSS Med (secteur Méditerrannée) : canal 63. Capitainerie 22/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

23 Analyse et prévisions Cartes isobares : Météo France Figure: Exemple de carte isobares Météo France. 23/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

24 Analyse et prévisions Cartes isobares : Met Oce Figure: Exemple de carte isobare du Met Oce. 24/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

25 Analyse et prévisions Cartes isobares : Fichiers Grib Figure: Exemple de carte U Grib. 25/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

26 Analyse et prévisions Bulletins météo Figure: Exemple de bulletin cotier Météo France. 26/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine Types de bulletin Bulletin Cotier (jusqu'à 20NM des côtes) Bulletin Large (jusqu'à 200NM des côtes) Bulletin Grand Large (traversées océaniques) Bulletin Météorologique Spécial (B.M.S.) si 7B prévu (dès 6B pour les anglais)

27 Analyse et prévision Bulletins Météo : Bulletin VHF Figure: Zones Météorologiques utilisées dans les bulletins VHF. 27/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

28 Analyse et prévisions Bulletin météo : Bulletin NavTex ZCZC EE UTC OCT 03 METEO-FRANCE BULLETIN ATLANTIQUE DU 09/10/2003 A 18 UTC VENT EN BEAUFORT. MER SIGNIFICATIVE TOTALE BMS LARGE NR 312- SITUATION GENERALE A 12 UTC ANTICYCLONE MN A L'W DE LA COROGNE SE DECALE VERS L'E EN S'AFFAISSANT, PREVU 1024 DANS LE GOLFE DE GASCOGNE CETTE NUIT PUIS SUR LA FRANCE DEMAIN. BROUILLARD SUR LE SUD DU GOLFE DE GASCOGNE DEMAIN. AU NORD DU 50N, PLUIE, AVERSES ET BROUILLARD. (...) CASQUETS, OUESSANT : SECTEUR OUEST 4 A 5, MOLLISSANT 3 A 4 DEMAIN SOIR. MER AGITEE. (...) TENDANCE POUR LES 24 HEURES SUIVANTES LE FLUX S'ORIENTE PROGRESSIVEMENT SUD-EST MODERE, LOC ASSEZ FORT AU NORD DE L'IRLANDE, MAIS OUEST REVENANT PROGRESSIVEMENT EST EN MANCHE. NNNN 28/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

29 Analyse et prévisions Bulletin météo : Capitainerie Figure: Bulletin Météo de la capitainerie de Cherbourg. 29/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

30 Analyse et prévisions Observations à bord : généralités Nuages : passages de fronts, grains (variation brusque de l'intensité du vent, souvent accompagné de pluie) ; Mer : apparition de moutons, risées ; Baromètre : passage de front ; 30/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

31 Analyse et prévisions Observations à bord : passage d'un grain Grain à l'approche. Dans le grain. Figure: Passage d'un grain. 31/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

32 Analyse et prévisions Observations à bord : apparition de moutons Mer calme (pétole). Apparition de mouton (il faut prendre un ris!). Figure: Apparition de mouton. 32/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

33 Analyse et prévisions Observations à bord : risées Figure: Risée, synonyme de rafale : il faut se préparer à choquer la GV. 33/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

34 Analyse et prévision Observations à bord : formation de cumulonimbus (principe) Cellule convective 1 Le soleil chaue le sol par rayonnement 2 Le sol chaue la masse d'air à son contact par conduction 3 La masse d'air s'élève, car elle devient plus légère, tout en étant remplacée par une masse d'air froid 4 La masse d'air d'air s'élève jusqu'à atteindre une masse d'air de même temprérature Dans certains cas, l'élévation est telle que l'air atteint la tropopause, et on parle de cumulonimbus (nuage d'orage, accompagné de vent violent, parfois de grêle). 34/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

35 Analyse et prévision Observations à bord : formation de cumulonimbus (cumulus) 35/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

36 Analyse et prévision Observations à bord : formation de cumulonimbus (cumulus castellanus) 36/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

37 Analyse et prévision Observations à bord : formation de cumulonimbus (cumulus congestus) 37/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

38 Analyse et prévision Observations à bord : formation de cumulonimbus (cumulonimbus) 38/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

39 Analyse et prévisions Bilan : exemple d'un WE CNIF Mardi : bulletin Windnder Mercredi : évolution bulletin Windnder Jeudi : Bulletin Météo France, carte isobare Met oce, chiers Grib Vendredi : Evolution MF, MO et Grib Au bateau : point baromètre Samedi : Bulletin capitainerie et smartphone (evolution MF, MO, Grib) si possible Départ : veille canal 16 et bulletin VHF Observation : nuages, mer, baromètre Dimanche : Bulletin VHF Observation : nuages, mer, baromètres Quelques principes à retenir Fiabilité : 3 jours grand maximum (prendre régulièrement la météo) ; Stabilité : surveiller l'évolution ; Varier les sources. 39/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

40 Complément Echelles de vent Echelle Beaufort : 1B (1 à 3 noeuds) ; 2B (4 à 6 noeuds) ; 3B (7 à 10 noeuds) ; 4B (11 à 16 noeuds) ; 5B (17 à 21 noeuds) ; 6B (22 à 27 noeuds) ; 7B (28 à 33 noeuds). Echelle qualitative Météo france : Léger (0 à 15 noeuds) ; Modéré (15 à 19 noeuds) ; Fort (20 à 33 noeuds) ; Coup de vent (34 à 47 noeuds). 40/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

41 Complément Circulation générale de l'atmosphère Figure: Circulation générale de l'atmosphère 41/41 18 Février 2014, UPMC Météo Marine

Généralités. Front froid

Généralités. Front froid Apprendre : Les masses d'air, les fronts Tester : Les dictons Pratiquer : Prévoir le temps Prévoir : Les dictons mois par mois Généralités Deux masses d'air de température différente qui se rencontrent,

Plus en détail

B- Météorologie. En présence de cumulus alignés en bande parallèles vous prévoyez un vent: R : de même direction que les alignements

B- Météorologie. En présence de cumulus alignés en bande parallèles vous prévoyez un vent: R : de même direction que les alignements B- Météorologie Nuages Brouillard Les brouillards côtiers sont du type: R : brouillard d'advection Il y a brouillard dès que la visibilité est inférieure à: R : 1 km Les facteurs favorisant l'apparition

Plus en détail

METEOROLOGIE CAEA 1990

METEOROLOGIE CAEA 1990 METEOROLOGIE CAEA 1990 1) Les météorologistes mesurent et prévoient le vent en attitude à des niveaux exprimés en pressions atmosphériques. Entre le niveau de la mer et 6000 m d'altitude, quels sont les

Plus en détail

METEOROLOGIE. Aéroclub Besançon La Vèze. Cours MTO - Ivan TORREADRADO 1. F-SO au FL65 over LFQM

METEOROLOGIE. Aéroclub Besançon La Vèze. Cours MTO - Ivan TORREADRADO 1. F-SO au FL65 over LFQM METEOROLOGIE Aéroclub Besançon La Vèze F-SO au FL65 over LFQM Cours MTO - Ivan TORREADRADO 1 L air L atmosphère terrestre L humidité La stabilité, l instabilité La convection/l advection Les masses d air

Plus en détail

Cours Météo, Club Alpin Suisse, Section de Neuchâtel

Cours Météo, Club Alpin Suisse, Section de Neuchâtel Cours Météo, Club Alpin Suisse, Section de Neuchâtel Liens utiles pour les prévisions météorologiques http://meteo.chamonix.org/ 0900 55 21 65 (Haute Savoie) 0900 55 21 68 (Alpes romandes) Par SMS au numéro

Plus en détail

Tout commence avec une histoire de masses d'air. Lorsque 2 masses d'air se rencontrent, des fronts se forment.

Tout commence avec une histoire de masses d'air. Lorsque 2 masses d'air se rencontrent, des fronts se forment. Tout commence avec une histoire de masses d'air. 2. Lorsque 2 masses d'air se rencontrent, des fronts se forment. Des nuages se forment dans le ciel, dont certains provoquent...... des hydrométéores, 4....

Plus en détail

L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques

L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques I/ Objectif : Dans la partie 2 du programme de seconde «enjeux planétaires contemporains : énergie et sol», sous partie

Plus en détail

Colloque des arbitres et des commissaires aux résultats Moulin mer

Colloque des arbitres et des commissaires aux résultats Moulin mer Colloque des arbitres et des commissaires aux résultats Moulin mer Bernard Simon- janvier 2015 Météorologie Web : Attention aux modèles utilisés dans les prévisions: (maillage / relief pris en compte/

Plus en détail

Etudes des nuages et de la convection autour des dépressions intenses des moyennes latitudes

Etudes des nuages et de la convection autour des dépressions intenses des moyennes latitudes Etudes des nuages et de la convection autour des dépressions intenses des moyennes latitudes Jérôme DREANO 28 Février 2014 1 Introduction Dans le modèle LMDZ, les paramétrisations physiques des nuages

Plus en détail

METEO MARINE. Un talweg correspond à des vallées qui se situent entre les dépressions et les hautes pressions.

METEO MARINE. Un talweg correspond à des vallées qui se situent entre les dépressions et les hautes pressions. METEO MARINE Si réglementairement, pour la plongée, il n est pas clairement stipulé que la connaissance de la situation et des prévisions météorologiques est obligatoire, elle est laissée sous la responsabilité

Plus en détail

METEO n 1. !"#$%$&$'%() enveloppe gazeuse qui entoure la terre, sur quelques centaines de kilomètres. ( ( ( ( ( (

METEO n 1. !#$%$&$'%() enveloppe gazeuse qui entoure la terre, sur quelques centaines de kilomètres. ( ( ( ( ( ( n 1 "#%&'()*+,+ L atmosphère "#%&'%() enveloppe gazeuse qui entoure la terre, sur quelques centaines de kilomètres. ( ( ( ( ( ( *"+,-&&'%(./-&0,1/() Le gaz se raréfie avec l'altitude. 99% de la masse totale

Plus en détail

METEOROLOGIE. Test : Les NUAGES.

METEOROLOGIE. Test : Les NUAGES. METEOROLOGIE. Test : Les NUAGES. -II- Nuages & précipitations. 1 - La vapeur d'eau se présente sous forme : a) d'un gaz blanchâtre b) de petites gouttelettes d'eau en suspension dans l'air c) d'un gaz

Plus en détail

L'atmosphère est subdivisée en plusieurs couches qui ont pour nom troposphère, stratosphère, mésosphère et thermosphère.

L'atmosphère est subdivisée en plusieurs couches qui ont pour nom troposphère, stratosphère, mésosphère et thermosphère. L'ATMOSPHERE N 1 Def : enveloppe gazeuse qui entoure la terre, sur quelques centaines de kilomètres Répartition verticale : Le gaz se raréfie avec l'altitude. 99% de la masse totale de l'atmosphère se

Plus en détail

Grille de planification Expédition météo. Spécialiste de la cartographie Graffiti de ce que l équipe sait de la météorologie (10 minutes).

Grille de planification Expédition météo. Spécialiste de la cartographie Graffiti de ce que l équipe sait de la météorologie (10 minutes). Grille de planification Expédition météo Spécialiste de l atmosphère Spécialiste des vents Spécialiste des nuages Spécialiste de la cartographie Graffiti de ce que l équipe sait de la météorologie (10

Plus en détail

août La météo Congrès provincial de l AEFNB Journée de perfectionnement professionnel

août La météo Congrès provincial de l AEFNB Journée de perfectionnement professionnel août La météo Congrès provincial de l AEFNB Journée de perfectionnement professionnel Bienvenue Tribond - La danse de la pluie L oeil dans la météo A yous que la météo fit dans mon programme Météo everywhere

Plus en détail

ACTIVITÉ. Configuration de la pression en surface. Matériel. Pointage et analyse de la pression aux stations sur cartes météorologiques.

ACTIVITÉ. Configuration de la pression en surface. Matériel. Pointage et analyse de la pression aux stations sur cartes météorologiques. ACTIVITÉ Configuration de la pression en surface Lorsque vous aurez complété cette activité, vous devriez être en mesure de : Dessiner des lignes d'égale pression (isobares) pour présenter la configuration

Plus en détail

Météorologie. Comprendre les phénomènes météorologiques, et leur observation.

Météorologie. Comprendre les phénomènes météorologiques, et leur observation. Météorologie Comprendre les phénomènes météorologiques, et leur observation. Documentation Site Météo AQUOPS-CyberScol, 1995-2012 pour les Images et textes. Mise en page SRPM Guy Sommaire Notions de Météorologie

Plus en détail

1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années.

1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années. 1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années. La figure ci-dessous présente la moyenne sur la France des températures minimales et maximales de l'été (période du 1 er juin

Plus en détail

Paysage de nuages. Objectif. Matériel. Vue d ensemble. Résultats didactiques. Durée. Niveau

Paysage de nuages. Objectif. Matériel. Vue d ensemble. Résultats didactiques. Durée. Niveau Objectif Aider les élèves à identifier certaines caractéristiques des nuages. Permettre aux élèves d observer les nuages, de les décrire avec un vocabulaire simple et de comparer leurs descriptions avec

Plus en détail

PARAPENTE PARAPENTE. Manuel de formation. Ce manuel a été téléchargé sur http://www.sxb.rte.fr/ffp-manuel

PARAPENTE PARAPENTE. Manuel de formation. Ce manuel a été téléchargé sur http://www.sxb.rte.fr/ffp-manuel PARAPENTE PARAPENTE Manuel de formation Fédération Française de Parachutisme Ce manuel a été téléchargé sur http://www.sxb.rte.fr/ffp-manuel Il est la propriété de la Fédération Française de Parachutisme,

Plus en détail

Le CEL exprime la quantité d eau liquide condensée présente dans un mètre cube d air humide (g/m 3 )

Le CEL exprime la quantité d eau liquide condensée présente dans un mètre cube d air humide (g/m 3 ) QU EST CE QUE LE GIVRAGE? Le givrage est dû à la présence d eau sous forme liquide à des températures négatives. En impactant, elle se transforme en glace : il y a accrétion sur l avion. Tair < 0 C Fin

Plus en détail

CIRCULATION AÉRIENNE GÉNÉRALITÉS

CIRCULATION AÉRIENNE GÉNÉRALITÉS CIRCULATION AÉRIENNE GÉNÉRALITÉS A. Hauteurs minimales de survol Minimum VFR hors atterrissage et décollage Parc, réserve ou installation portant une marque distinctive Agglomération de largeur moyenne

Plus en détail

Science et technologie : Le truc de Newton

Science et technologie : Le truc de Newton Science et technologie : Le truc de Newton Une caractéristique fondamentale de la science c est le lien étroit qui l unit à la technologie. La science cherche les règles du monde matériel et la technologie

Plus en détail

Rapport. sur l incident survenu le 18 mars 2007 en croisière entre Lyon et Montpellier à l ATR 42-300 immatriculé F-GVZY exploité par Airlinair

Rapport. sur l incident survenu le 18 mars 2007 en croisière entre Lyon et Montpellier à l ATR 42-300 immatriculé F-GVZY exploité par Airlinair N ISBN : 978-2-11-098012-0 Rapport sur l incident survenu le 18 mars 2007 en croisière entre Lyon et Montpellier à l ATR 42-300 immatriculé F-GVZY exploité par Airlinair Bureau d Enquêtes et d Analyses

Plus en détail

La météo aéropour le vol en AL : les éléments essentiels.

La météo aéropour le vol en AL : les éléments essentiels. La météo aéropour le vol en AL : les éléments essentiels. Page 1 Avril 2012- V3 La météo pour le vol : qu avons nous besoin de connaître? Pour effectuer un vol en sécurité, je dois avoir une idée des conditions

Plus en détail

Voile à l école : développer le sens marin

Voile à l école : développer le sens marin Voile à l école : développer le sens marin Météo Activités possibles Sujets d étude Compétences visées Dans le centre nautique Pour et à l école Température Nuages Bulletin météo Différencier la température

Plus en détail

Sillage Météo. Notion de sillage

Sillage Météo. Notion de sillage Sillage Météo Les représentations météorologiques sous forme d animation satellites image par image sont intéressantes. Il est dommage que les données ainsi visualisées ne soient pas utilisées pour une

Plus en détail

Présentation des prévisions météorologiques du monde découpé en sept grandes régions.

Présentation des prévisions météorologiques du monde découpé en sept grandes régions. Thèmes Découverte et cultures du monde, environnement, météo Concept Présentation des prévisions météorologiques du monde découpé en sept grandes régions. Contenu Durée totale : 2 mn 15 s. est présentée

Plus en détail

S'orienter et se repérer sur le terrain avec une carte

S'orienter et se repérer sur le terrain avec une carte www.ign.fr > Espace éducatif > Les fiches thématiques > Lecture de la carte S'orienter et se repérer sur le terrain avec une carte Il s'agit d'effectuer une correspondance entre le lieu où l'on se trouve

Plus en détail

MODULE 2.7A NÉPHANALYSE. Introduction et techniques

MODULE 2.7A NÉPHANALYSE. Introduction et techniques MODULE 2.7A NÉPHANALYSE Introduction et techniques 1 INTRODUCTION Une néphanalyse est l une des analyses les plus détaillées que fait régulièrement un météorologiste opérationnel. Elle consiste en une

Plus en détail

ASSOCIATION DES ANCIENS DE LA MÉTÉOROLOGIE. des

ASSOCIATION DES ANCIENS DE LA MÉTÉOROLOGIE. des ASSOCIATION DES ANCIENS DE LA MÉTÉOROLOGIE Bulletin d'informations Techniques des Météorologistes de Réserve N 28 REVUE TRIMESTRIELLE 196, Rue de l'université - PARIS 7 NOVEMBRE 1962 BULLETIN D'INFORMATIONS

Plus en détail

La météo aéro pour le vol en aviation légère les éléments essentiels. Février 2013

La météo aéro pour le vol en aviation légère les éléments essentiels. Février 2013 La météo aéro pour le vol en aviation légère les éléments essentiels. Février 2013 1 La météo pour le vol : qu avons nous besoin de connaître? Pour effectuer un vol en sécurité, je dois avoir une idée

Plus en détail

T-TOUCH II Mode d emploi

T-TOUCH II Mode d emploi T-TOUCH II Mode d emploi Remerciements Ns vs remercions d avoir choisi une montre TISSOT, une marque suisse parmi les plus réputées au monde. Votre montre T-TOUCH bénéficie des innovations techniques les

Plus en détail

Les stations météo Vantage Pro2.

Les stations météo Vantage Pro2. Les stations météo Vantage Pro2. La précision et la grande variété des mesures à un prix abordable par tous. Nos stations météo Vantage Pro sont de très bonne qualité, polyvalentes et évolutives. Elles

Plus en détail

EPISODE PLUVIO-ORAGEUX DU 15 JUIN 2010 SUR LE VAR

EPISODE PLUVIO-ORAGEUX DU 15 JUIN 2010 SUR LE VAR KERAUNOS - Observatoire Français des Tornades et des Orages Violents www.keraunos.org EPISODE PLUVIO-ORAGEUX DU 15 JUIN 2010 SUR LE VAR Retour d expérience sur la prévision météorologique et hydrologique

Plus en détail

DEMYSTIFIONS L EMAGRAMME, LE «TEMP» ET L ECHAUFFEMENT DE L ATMOSPHERE, première partie.

DEMYSTIFIONS L EMAGRAMME, LE «TEMP» ET L ECHAUFFEMENT DE L ATMOSPHERE, première partie. DEMYSTIFIONS L EMAGRAMME, LE «TEMP» ET L ECHAUFFEMENT DE L ATMOSPHERE, première partie. Après parution de mon article sur les modèles numériques dans le «Swiss Glider» d avril, qui parlait entre autres

Plus en détail

PERTE DE MAÎTRISE - SPIRALE CESSNA 150 C-FQZC BELLIS (ALBERTA) 16 SEPTEMBRE 1996 RAPPORT NUMÉRO A96W0178

PERTE DE MAÎTRISE - SPIRALE CESSNA 150 C-FQZC BELLIS (ALBERTA) 16 SEPTEMBRE 1996 RAPPORT NUMÉRO A96W0178 RAPPORT D=ENQUÊTE SUR ÉVÉNEMENT AÉRONAUTIQUE PERTE DE MAÎTRISE - SPIRALE CESSNA 150 C-FQZC BELLIS (ALBERTA) 16 SEPTEMBRE 1996 RAPPORT NUMÉRO A96W0178 Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST)

Plus en détail

1- Durant votre vol, vous entrez dans un thermique. Décrivez, par un schéma simple, l incidence sur votre voile.

1- Durant votre vol, vous entrez dans un thermique. Décrivez, par un schéma simple, l incidence sur votre voile. QUESTIONS OUVERTES POUR LE BREVET DE PILOTE CONFIRME, SUR LES THEMES «Mécanique de vol/aérodynamique», «réglementation/espace aérien», «météo/aérologie», «pilotage». Les questions liées au brevet de pilote

Plus en détail

Circulation générale et météorologie

Circulation générale et météorologie Circulation générale et météorologie B. Legras, http://www.lmd.ens.fr/legras I Instabilités convectives de l'atmosphère humide (supposés connues: les notions de température potentielle sèche et d'instabilité

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. confort = équilibre entre l'homme et l'ambiance

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. confort = équilibre entre l'homme et l'ambiance TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installations Compétence C1.2 : Classer, interpréter, analyser Thème : S5 : Technologie des installations frigorifiques

Plus en détail

Dossier de presse. Exercice cyclone : «ZANNO 2014» Les services de l État et leurs partenaires se préparent à la saison cyclonique

Dossier de presse. Exercice cyclone : «ZANNO 2014» Les services de l État et leurs partenaires se préparent à la saison cyclonique Cabinet du Préfet Bureau de la communication interministérielle Fort-de-France, le 12 juin 2013 Dossier de presse Exercice cyclone : «ZANNO 2014» Les services de l État et leurs partenaires se préparent

Plus en détail

Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique

Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique Rémy BOUET- DRA/PHDS/EDIS remy.bouet@ineris.fr //--12-05-2009 1 La modélisation : Les principes Modélisation en trois étapes : Caractériser

Plus en détail

4 ème PHYSIQUE-CHIMIE TRIMESTRE 1. Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique. PROGRAMME 2008 (v2.4)

4 ème PHYSIQUE-CHIMIE TRIMESTRE 1. Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique. PROGRAMME 2008 (v2.4) PHYSIQUE-CHIMIE 4 ème TRIMESTRE 1 PROGRAMME 2008 (v2.4) Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique Les Cours Pi e-mail : lescourspi@cours-pi.com site : http://www.cours-pi.com

Plus en détail

Synthèse SYNTHESE - 1 - DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT. Service du climat et de l efficacité énergétique

Synthèse SYNTHESE - 1 - DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT. Service du climat et de l efficacité énergétique DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT Service du climat et de l efficacité énergétique Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique Synthèse SYNTHESE Prise en compte de l'élévation

Plus en détail

Réunion de lancement du projet LEFE DEPHY2

Réunion de lancement du projet LEFE DEPHY2 Réunion de lancement du projet LEFE DEPHY2 Développement et Evaluation des PHYsiques des modèles atmosphériques BILAN 45 participants 25 CNRM, 12 LMD, 4 LGGE, 2LA, 1 LSCE, 1 GET 8-9-10 septembre 2014 Observatoire

Plus en détail

MESURES DE BRUIT A l ÉTAT INITIAL

MESURES DE BRUIT A l ÉTAT INITIAL DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER UNE UNITE DE METHANISATION DE MATIERES ORGANIQUES Siège social : FRANCE BIOGAZ VALORISATION 12 rue Finkmatt 67000 STRASBOURG Tél. : 03 88 23 47 72 Fax : 03

Plus en détail

TS1401-1. Guide de l'utilisateur Français

TS1401-1. Guide de l'utilisateur Français TS1401-1 Guide de l'utilisateur Français Table des matières 1. Spécification... 3 2. Mise en route... 5 2.1. Liste des pièces... 5 2.2. Précautions... 5 2.3. Installation de la pile... 6 3. Instructions

Plus en détail

d. Pleut-il? Fait-il humide ou sec? Y a-t-il du brouillard? Ecris la réponse sur ta feuille de dessin.

d. Pleut-il? Fait-il humide ou sec? Y a-t-il du brouillard? Ecris la réponse sur ta feuille de dessin. Observation du temps Même sans instrument de mesure, nous pouvons faire de très nombreuses et instructives observations. Prenons donc un petit cahier qui deviendra notre carnet météo. a. Quand on pense

Plus en détail

PISO Plan Intempéries Sud Ouest

PISO Plan Intempéries Sud Ouest PREFECTURE DE LA ZONE DE DEFENSE ET DE SECURITE SUD OUEST PISO Plan Intempéries Sud Ouest Bilan zonal de l'hiver 2014 2015 Juin 2015 Le présent document établit le bilan zonal de mise en œuvre du Plan

Plus en détail

MODE D EMPLOI. Station météo avec senseur extérieur sans fil WS-1100

MODE D EMPLOI. Station météo avec senseur extérieur sans fil WS-1100 MODE D EMPLOI Station météo avec senseur extérieur sans fil WS-1100 FR SOMMAIRE 1 2 11 3 4 5 10 9 6 8 1. affi chage de l horloge DCF 2. les précisions météorologiques avec des symboles 3. pression de l

Plus en détail

The Tropical Warm Pool-International Cloud Experiment TWP-ICE

The Tropical Warm Pool-International Cloud Experiment TWP-ICE The Tropical Warm Pool-International Cloud Experiment TWP-ICE Darwin, Australie Du 20 janvier au 13 fevrier 2006 radiosondages Flux radiatifs de surface Flux turbulents de surface Radar CPOL Forçages déduits

Plus en détail

Thermodynamique (Échange thermique)

Thermodynamique (Échange thermique) Thermodynamique (Échange thermique) Introduction : Cette activité est mise en ligne sur le site du CNRMAO avec l autorisation de la société ERM Automatismes Industriels, détentrice des droits de publication

Plus en détail

STAGE PILOTAGE ET ASCENDANCE

STAGE PILOTAGE ET ASCENDANCE STAGE PILOTAGE ET ASCENDANCE L idée de créer de ce stage est venu d un constat : bon nombre de pilote ne sentent pas suffisamment en confiance sous leur voile pour partir en cross ou voler dans des conditions

Plus en détail

LES REGLES DE VOL VFR

LES REGLES DE VOL VFR LES REGLES DE VOL VFR 1. DEFINITION : Un pilote effectue un vol selon les règles de vol à vue ou VFR (Visual Flight Rules), lorsqu'il maintient son avion dans une configuration propre au vol (attitude,

Plus en détail

Rayonnements dans l univers

Rayonnements dans l univers Terminale S Rayonnements dans l univers Notions et contenu Rayonnements dans l Univers Absorption de rayonnements par l atmosphère terrestre. Etude de documents Compétences exigibles Extraire et exploiter

Plus en détail

CERCLE NAUTIQUE de LA ROCHELLE AVIS DE COURSE. AVIS DE COURSE - SERIES : Habitables

CERCLE NAUTIQUE de LA ROCHELLE AVIS DE COURSE. AVIS DE COURSE - SERIES : Habitables Régate des Chefs Samedi 12 Avril 2014 Lieu : Baie de La Rochelle Pertuis d Antioche Autorité organisatrice : Cercle Nautique de La Rochelle Le CNLR a été choisi pour l organisation de cette régate atypique,

Plus en détail

possibilités et limites des logiciels existants

possibilités et limites des logiciels existants possibilités et limites des logiciels existants Dominique Groleau CERMA, UMR CNRS 1563, Ecole d Architecture de Nantes Journée thématique SFT- IBPSA, Outils de simulation thermo-aéraulique du bâtiment.

Plus en détail

-12. Dispersion atmosphérique (Mécanismes et outils de calcul)

-12. Dispersion atmosphérique (Mécanismes et outils de calcul) Méthodes pour l évaluation et la prévention des risques accidentels (DRA-006) -1 Dispersion atmosphérique (Mécanismes et outils de calcul) Ministère de l Ecologie et du Développement Durable Direction

Plus en détail

DISPERSION ATMOSPHERIQUE DES REJETS DU SITE SVPR à SAINTE-MARGUERITE (88)

DISPERSION ATMOSPHERIQUE DES REJETS DU SITE SVPR à SAINTE-MARGUERITE (88) DISPERSION ATMOSPHERIQUE DES REJETS DU SITE SVPR à SAINTE-MARGUERITE (88) Ce document a été réalisé en collaboration avec APAVE Alsacienne SAS 3 rue de l Euron BP 21055 Maxeville 54522 LAXOU Cedex Références

Plus en détail

Guide. des services météorologiques à. l aviation

Guide. des services météorologiques à. l aviation Guide des services météorologiques à l aviation Introduction NAV CANADA publie le Guide des services météorologiques à l aviation, un outil de consultation facile destiné à aider les pilotes et les répartiteurs

Plus en détail

3 - Description et orbite d'un satellite d'observation

3 - Description et orbite d'un satellite d'observation Introduction à la télédétection 3 - Description et orbite d'un satellite d'observation OLIVIER DE JOINVILLE Table des matières I - Description d'un satellite d'observation 5 A. Schéma d'un satellite...5

Plus en détail

Programme d autoformation de 2014 destiné à la mise à jour des connaissances des équipages de conduite

Programme d autoformation de 2014 destiné à la mise à jour des connaissances des équipages de conduite Programme d autoformation de 2014 destiné à la mise à jour des connaissances des équipages de conduite Consulter l alinéa 421.05(2)d) du Règlement de l aviation canadien (RAC). Une fois rempli, il permet

Plus en détail

VENTILATION POUR LE CONFORT D ETE

VENTILATION POUR LE CONFORT D ETE le climat et l'environnement du bâtiment Pourquoi ventiler? VENTILATION POUR LE CONFORT D ETE La ventilation consiste à renouveler l air d une pièce ou d un bâtiment. Elle agit directement sur la température

Plus en détail

TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE

TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : Etre autonome S'impliquer Elaborer et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité Compétence(s)

Plus en détail

Dossier de presse. Création de l observatoire sanef 1 ère étude scientifique des comportements au volant sur autoroute JUILLET 2012

Dossier de presse. Création de l observatoire sanef 1 ère étude scientifique des comportements au volant sur autoroute JUILLET 2012 Dossier de presse SOMMAIRE Présentation...3 Une étude scientifique pour dresser un état des lieux des comportements sur autoroute...4 L occupation des voies : des résultats venant confirmer l importance

Plus en détail

Présentation Fête de la science au Parc du Radôme

Présentation Fête de la science au Parc du Radôme p. 1 / 5 Présentation Fête de la science au Parc du Radôme La Fête de la Science est une manifestation nationale organisée par le Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche. Cette manifestation

Plus en détail

Le Soleil. Structure, données astronomiques, insolation.

Le Soleil. Structure, données astronomiques, insolation. Le Soleil Structure, données astronomiques, insolation. Le Soleil, une formidable centrale à Fusion Nucléaire Le Soleil a pris naissance au sein d un nuage d hydrogène de composition relative en moles

Plus en détail

Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? EFFICACITÉ POUR LES MAISONS

Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? EFFICACITÉ POUR LES MAISONS Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? Découvrez la gamme Aquarea de Panasonic Pompe à chaleur Source Air CONÇUE POUR LES MAISONS Une pompe à chaleur Aquarea avec Source

Plus en détail

COMMENT CONSTRUIRE UN CRIB A MAÏS?

COMMENT CONSTRUIRE UN CRIB A MAÏS? COMMENT CONSTRUIRE UN CRIB A MAÏS? Par Philippe et Marie-Noëlle LENOIR Un couple du Volontaires du Progrès qui travaille à GALIM Département des Bamboutos, Province de l Ouest, nous adresse cette fiche

Plus en détail

FAITS SAILLANTS : 1. CONDITIONS CLIMATIQUES ET ENVIRONNEMENTALES EN AFRIQUE

FAITS SAILLANTS : 1. CONDITIONS CLIMATIQUES ET ENVIRONNEMENTALES EN AFRIQUE African Centre of Meteorological Application for Development Centre Africain pour les Applications de la Météorologie au Développement N 5, Mai 2015 FAITS SAILLANTS : Les zones favorables à une vigilance

Plus en détail

SYNOPTIQUE GTB Architecture Générale

SYNOPTIQUE GTB Architecture Générale STATION METEO TERMINAL EXPLOITATION (local technique) POSTE SUPERVISION (local pôle maintenance) AFFICHAGE PEDAGOGIQUE (Accueil) ACCES WEB GESTION CVC LOCAL TECHNIQUE GESTION EAU GESTION SERRE GESTION

Plus en détail

Installations classées pour la protection de l'environnement Campagne de mesure de bruit SOMMAIRE I. OBJET DE L ETUDE... 3

Installations classées pour la protection de l'environnement Campagne de mesure de bruit SOMMAIRE I. OBJET DE L ETUDE... 3 SOMMAIRE I. OBJET DE L ETUDE... 3 II. MODE OPERATOIRE... 3 A. MATERIEL UTILISE... 3 1) Sonomètre... 3 2) Calibreur... 3 B. METHODE DE MESURE... 4 C. POSITIONNEMENT DU MATERIEL... 4 III. CAMPAGNE DE MESURE...

Plus en détail

Equipement d un forage d eau potable

Equipement d un forage d eau potable Equipement d un d eau potable Mise en situation La Société des Sources de Soultzmatt est une Société d Economie Mixte (SEM) dont l activité est l extraction et l embouteillage d eau de source en vue de

Plus en détail

AIDE MEMOIRE PILOTE PRIVE (FCL1-PPL)

AIDE MEMOIRE PILOTE PRIVE (FCL1-PPL) A. COMMUNICATION AIDE MEMOIRE PILOTE PRIVE (FCL1-PPL) 1. Alphabet phonétique international : Alpha Echo India Mike Quebec Uniform Yankee Bravo Foxtrot Juliet November Roméo Victor Zulu Charlie Golf Kilo

Plus en détail

Mesure du volume d'un gaz, à pression atmosphérique, en fonction de la température. Détermination expérimentale du zéro absolu.

Mesure du volume d'un gaz, à pression atmosphérique, en fonction de la température. Détermination expérimentale du zéro absolu. Mesure du volume d'un gaz, à pression atmosphérique, en fonction de la température. Détermination expérimentale du zéro absolu. Auteur : Dr. Wulfran FORTIN Professeur Agrégé de Sciences Physiques TZR -

Plus en détail

Service communication - Mairie

Service communication - Mairie Service communication - Mairie PSS Coralline (Cherbourg) Patrouilleur de Surveillance des Sites, Filleul de la ville de Saint Valery en Caux. VCSM Yser (Dieppe) Vedette Côtière de la Gendarmerie Maritime.

Plus en détail

INSTRUMENTATIONS OCÉANOGRAPHIQUES MÉTÉOROLOGIQUES ET HYDROLOGIQUES DÉVELOPPÉES PAR LA SOCIÉTÉ SAFARE-CROUZET

INSTRUMENTATIONS OCÉANOGRAPHIQUES MÉTÉOROLOGIQUES ET HYDROLOGIQUES DÉVELOPPÉES PAR LA SOCIÉTÉ SAFARE-CROUZET DOCUMENT 4.7. INSTRUMENTATIONS OCÉANOGRAPHIQUES MÉTÉOROLOGIQUES ET HYDROLOGIQUES DÉVELOPPÉES PAR LA SOCIÉTÉ SAFARE-CROUZET Jean-Jacques PESANDO Ingénieur Chef des Projets Océanographiques Société SAFARE-CROUZET

Plus en détail

Bilan d activité 2013 de la surveillance des pollens en Poitou-Charentes

Bilan d activité 2013 de la surveillance des pollens en Poitou-Charentes ATMO Poitou-Charentes, centre régional de surveillance de la qualité de l air Bilan d activité 2013 de la surveillance des pollens en Poitou-Charentes Crédit-photo : Gérard Sulmont (RNSA) Référence : POLN_EXT_12_193

Plus en détail

MODE D'EMPLOI PRO-EC

MODE D'EMPLOI PRO-EC MODE D'EMPLOI PRO-EC SOMMAIRE INTRODUCTION...Page 5 1.0 COMPOSANTES ET SPECIFICATIONS...Page 6 1.1 GENERALITE / CONSOLE PRINCIPALE...Page 6 1.2 HORLOGE RADIOCONTROLLEE...Page 6 1.3 HEURES DE LEVER/COUCHER

Plus en détail

LA SURVEILLANCE DES PHÉNOMÈNES MÉTÉOROLOGIQUES POUR PRODUIRE DE L ÉLECTRICITÉ EN TOUTE SÉCURITÉ

LA SURVEILLANCE DES PHÉNOMÈNES MÉTÉOROLOGIQUES POUR PRODUIRE DE L ÉLECTRICITÉ EN TOUTE SÉCURITÉ avril 2013 NOTE D INFORMATION LA SURVEILLANCE DES PHÉNOMÈNES MÉTÉOROLOGIQUES POUR PRODUIRE DE L ÉLECTRICITÉ EN TOUTE SÉCURITÉ En tant qu exploitant des centrales de production d électricité, EDF met en

Plus en détail

DEGRE DE FAISABILITE : Très simple, relativement rapide et sans grosses contraintes.

DEGRE DE FAISABILITE : Très simple, relativement rapide et sans grosses contraintes. PROTOCOLE «Terre-Nickel» «Opération simple de nettoyage à pieds des déchets sur le littoral terrestre» Rédigé par Michaël Rard Observatoire Marin de La Réunion (Mis à jour le 02/03/2013) OBJECTIFS : -

Plus en détail

Évolution du climat et désertification

Évolution du climat et désertification Évolution du climat et désertification FACTEURS HUMAINS ET NATURELS DE L ÉVOLUTION DU CLIMAT Les activités humaines essentiellement l exploitation de combustibles fossiles et la modification de la couverture

Plus en détail

LE MOT DU PRESIDENT DU CNSV. Ce livret de Bord appartient à : Nom :.. Prénom :.. Classe :.. Adresse :.. Tel :..

LE MOT DU PRESIDENT DU CNSV. Ce livret de Bord appartient à : Nom :.. Prénom :.. Classe :.. Adresse :.. Tel :.. PHOTO LE MOT DU PRESIDENT DU CNSV Nous avons le plaisir de vous accueillir au Club Nautique des Salles sur Verdon pour vous faire découvrir et vous proposer un apprentissage des activités nautiques. Ce

Plus en détail

La Crosse Technology. Heavy Weather Pro. Aide à l utilisation. (pour station WS 2800 avec clé USB) Revision: 1.2

La Crosse Technology. Heavy Weather Pro. Aide à l utilisation. (pour station WS 2800 avec clé USB) Revision: 1.2 La Crosse Technology Heavy Weather Pro Aide à l utilisation (pour station WS 2800 avec clé USB) Revision: 1.2 SOMMAIRE Menu Principal - SOMMAIRE...2 Présentation...6 installation...7 License...7 Système

Plus en détail

Activité 1 : Rayonnements et absorption par l'atmosphère - Correction

Activité 1 : Rayonnements et absorption par l'atmosphère - Correction Activité 1 : Rayonnements et absorption par l'atmosphère - Correction Objectifs : Extraire et exploiter des informations sur l'absorption des rayonnements par l'atmosphère terrestre. Connaitre des sources

Plus en détail

Rapport d enquête Technique

Rapport d enquête Technique ROYAUME DU MAROC. MINISTERE DE L EQUIPEMENT DU TRANSPORT.. ADMINISTRATION DE L AIR. DIRECTION DE L AERONAUTIQUE CIVILE Réf :ACCID-AG-01/2007 Rapport d enquête Technique relatif à l'accident survenu à l

Plus en détail

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure?

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Plan : 1. Qu est ce que l atmosphère terrestre? 2. De quoi est constitué l air qui nous entoure? 3. Qu est ce que le dioxygène? a. Le dioxygène dans la

Plus en détail

L énergie grâce à l eau ça coule de source!

L énergie grâce à l eau ça coule de source! Bacheliers en Electromécanique Implantation de Seraing L énergie grâce à l eau ça coule de source! Mars 2013 - Quai Van Beneden Par B. Jansen, A. Hay, F. Laureiro, V. Rosso, E. Simon et F. Simonis Contact:

Plus en détail

Fiche de lecture du projet de fin d étude

Fiche de lecture du projet de fin d étude GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE Fiche de lecture du projet de fin d étude Analyse du phénomène de condensation sur l aluminium Par Marine SIRE Tuteurs : J.C. SICK Manager du Kawneer Innovation Center &

Plus en détail

Celestia. 1. Introduction à Celestia (2/7) 1. Introduction à Celestia (1/7) Université du Temps Libre - 08 avril 2008

Celestia. 1. Introduction à Celestia (2/7) 1. Introduction à Celestia (1/7) Université du Temps Libre - 08 avril 2008 GMPI*EZVI0EFSVEXSMVIH%WXVSTL]WMUYIHI&SVHIEY\ 1. Introduction à Celestia Celestia 1.1 Généralités 1.2 Ecran d Ouverture 2. Commandes Principales du Menu 3. Exemples d Applications 3.1 Effet de l atmosphère

Plus en détail

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable.

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. DE3: I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. Aujourd hui, nous obtenons cette énergie électrique en grande partie

Plus en détail

LES GUIDES PRATIQUES METEO FRANCE. Aviation

LES GUIDES PRATIQUES METEO FRANCE. Aviation LES GUIDES PRATIQUES METEO FRANCE Aviation Édition 2011 / 2013 Sommaire Edition Février 2012 Version à jour de l amendement 75 Annexe 3 convention OACI 4 10 30 54 Préparez votre vol et trouvez les renseignements

Plus en détail

PROJET ACCLIMATE ETUDE SIM-CLIM THEME 3 Etude bilan des possibilités d une simulation climatique régionale

PROJET ACCLIMATE ETUDE SIM-CLIM THEME 3 Etude bilan des possibilités d une simulation climatique régionale Commission de l Océan Indien Projet ACCLIMATE 1 PROJET ACCLIMATE ETUDE SIM-CLIM THEME 3 Etude bilan des possibilités d une simulation climatique régionale Résumé Commission de l Océan Indien Projet ACCLIMATE

Plus en détail

Dalle Activ Kerkstoel Activation du noyau de béton

Dalle Activ Kerkstoel Activation du noyau de béton Dalle Activ Kerkstoel Activation du noyau de béton Basé sur l expérience, piloté par l innovation L activation du noyau de béton : un système bien conçu, économe et durable. Construire selon ce principe,

Plus en détail

Présentation des projets de recherche BLOWOUT et METANE. Journée technique du Cedre. Brest 14 novembre 2013

Présentation des projets de recherche BLOWOUT et METANE. Journée technique du Cedre. Brest 14 novembre 2013 Présentation des projets de recherche BLOWOUT et METANE Journée technique du Cedre Brest 14 novembre 2013 1 Déroulement Fiches techniques Contexte Description technique Démonstration Questions 2 Fiches

Plus en détail

Notions physiques Niveau 2

Notions physiques Niveau 2 14 novembre 2011 Contenu 1. Les pressions Les différentes pressions 2. La loi de Mariotte (Autonomie en air) 2.1. Principes 2.2. Applications à la plongée 3. Le théorème d Archimède (Flottabilité) 3.1.

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

1.5 0.5 -0.5 -1.5 0 20 40 60 80 100 120. (VM(t i ),Q(t i+j ),VM(t i+j ))

1.5 0.5 -0.5 -1.5 0 20 40 60 80 100 120. (VM(t i ),Q(t i+j ),VM(t i+j )) La logique oue dans les PME/PMI Application au dosage de l'eau dans les bétons P.Y. Glorennec INSA de Rennes/IRISA glorenne@irisa.fr C. Hérault Hydrostop christophe@hydrostop.fr V. Hulin Hydrostop vincent@hydrostop.fr

Plus en détail

Application à l astrophysique ACTIVITE

Application à l astrophysique ACTIVITE Application à l astrophysique Seconde ACTIVITE I ) But : Le but de l activité est de donner quelques exemples d'utilisations pratiques de l analyse spectrale permettant de connaître un peu mieux les étoiles.

Plus en détail

Station météo sans fil avec température, Alerte Gel et horloge radio pilotée Modèle: BAR386

Station météo sans fil avec température, Alerte Gel et horloge radio pilotée Modèle: BAR386 Station météo sans fil avec température, Alerte Gel et horloge radio pilotée Modèle: BAR386 MANUEL DE L UTILISATEUR TABLE DES MATIÈRES Introduction... 2 Vue d Ensemble de l Horloge... 2 Face Avant... 2

Plus en détail