Applications - Comptabilité et gestion des activités Terminale - BAC PRO Comptabilité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Applications - Comptabilité et gestion des activités Terminale - BAC PRO Comptabilité"

Transcription

1 Applications - Comptabilité et gestion des activités Terminale - BAC PRO Comptabilité Compétences professionnelles DOSSIER 1 - Les travaux de fin d exercice Activités et connaissances nouvelles Page SAS LENOIR Plan prévisionnel d (linéaire) et sa comptabilisation 5 EURL POLY Plan prévisionnel d (variable) et sa comptabilisation 7 Les s comptables Activité 3 ETS PENAS Amortissement de plusieurs composants d une immobilisation 9 Activité 4 ETS PARISET Consolidation des acquis 11 Activité 5 ETS POURCEL Consolidation des acquis 15 La dépréciation des actifs immobilisés ETS SALHAOUI SARL MALOC Dépréciation des actifs immobilisés 19 Consolidation des acquis 23 Les cessions d immobilisations EURL SOVANORY SARL FAUCERTE Cession d immobilisations corporelles 25 Consolidation des acquis 29 La dépréciation des éléments de l actif circulant ETS HOLZIC SARL PEROTIN Créances douteuses et irrécouvrables 33 Consolidation des acquis 37 Activité 3 SAS MERADZI Les stocks à l inventaire 39 1

2 Activité 4 EURL GABERET Consolidation des acquis 41 La dépréciation des éléments de l actif circulant Activité 5 ETS PERZOUAN Activité 6 SAS DI GIOVANI Consolidation des acquis : créances douteuses et stocks 43 Les valeurs mobilières de placement 47 Activité 7 SARL FOURCADE-BEAUTÉ Consolidation des acquis : créance douteuse, stock et vmp avec cession 49 Les provisions d exploitation ETS HALYDE SARL BERNARDIN Les provisions d exploitation 53 Consolidation des acquis : créance douteuse, stocks et provisions 55 SARL AHLAM La régularisation des charges 59 La régularisation des charges et des produits ETS JOUANET Activité 3 SARL CHABANON La régularisation des produits 61 Consolidation des acquis 63 Activité 4 ETS BOURIETTE Consolidation des acquis avec provisions d exploitation 67 SARL DUBOIS Établissement du bilan et tableaux des immobilisations et des s 71 L établissement des documents de synthèse SARL DUBOIS (suite) Établissement du compte de résultat et détermination du résultat fiscal 79 Activité 3 SARL MORARD Consolidation des acquis 85 2

3 DOSSIER 2 - L analyse des documents de synthèse L analyse du compte de résultat EURL MASTROQUET SARL DUBAIL Le TSIG et la CAF 95 Consolidation des acquis 99 SARL BEAUREGA Le bilan fonctionnel 103 L analyse du bilan SARL BEAUREGA (suite) Activité 3 EURL HILLIER L analyse structurelle du bilan et les ratios de rotation 105 Consolidation des acquis 107 Activité 4 SARL GAVIGNET DOSSIER 3 - La détermination et l analyse des coûts Consolidation des acquis 111 ETS GARNIREUX Calcul de coût de revient sans stockage 115 La détermination des coûts ETS MONSABLE Activité 3 SARL DARVI Consolidation des acquis avec calcul du coût d unité d œuvre 119 Calcul du coût de revient avec inventaire permanent 121 Activité 4 SAS CAFNOIR Consolidation des acquis 125 L analyse des coûts SARL LEJEAN EURL JOLIVET Analyse différentielle et calcul du seuil de rentabilité 129 Consolidation des acquis 131 3

4 Activité 3 HOTEL «LES VIGNES» Analyse différentielle et seuil de rentabilité prévisionnel 133 L analyse des coûts Activité 4 SARL ARGOS Consolidation des acquis 135 Activité 5 EURL JANBATE Consolidation des acquis 139 DOSSIER 4 - L élaboration d une prévision de trésorerie Le budget de trésorerie SARL BOLE ETS BOURDIER Réalisation d un budget de trésorerie 141 Consolidation des acquis 145 Activité 3 ETS EL-RAYAD Consolidation des acquis 149 Auteur : Gérard Bey 4

5 Dossier 1 Les travaux de fin d'exercice Les s comptables Plan prévisionnel d' (linéaire) et sa comptabilisation SAS LENOIR Fabricant d'outils industriels À savoir - La valeur à amortir correspond au coût d'acquisition HT du bien, diminué de sa valeur résiduelle nette éventuelle (c'est-à-dire la valeur estimée de revente en fin d'utilisation diminuée des coûts liés à cette revente). - En linéaire, la première annuité se calcule prorata temporis, à partir de la date de mise en service comprise, jusqu'à la fin de l'exercice. Cette entreprise dans laquelle vous travaillez, termine son exercice comptable tous les 31 décembre. Au cours de l'exercice écoulé, l'entreprise a acquis le matériel industriel ci-dessous, mis en service le 18 mai N et amorti sur 5 ans en linéaire. On pense revendre ce matériel 900 e en fin d'utilisation et on estime à 50 e les frais liés à cette cession. On vous demande : - de précomptabiliser cette facture HAMSEL, - de rédiger le plan prévisionnel d' de ce matériel, - de précomptabiliser l'écriture concernant l'annuité d' N+1. 5

6 ETS HAMSEL FACTURE N GAP Date : Libellé : TICKET COMPTABLE N 1 Code journal ADRESSE DE FACTURATION SAS LENOIR TROYES N de compte Débit Crédit À RAPPELER DANS TOUTE CORRESPONDANCE N de Commande Livré le Règlement Code client N facture Date facture /05 Au 18/ /05/N Quantité Désignation PU Montant 1 Machine à emboutir Remise 10 % Frais de mise en route 9 750, ,00-975,00 825, ,00 200, ,00 19,60 % 1 920,80 Montant HT Port taxable Total HT Taux TVA Montant TVA À déduire : votre acompte de e du 12/04/N ,80 Net à payer Matériel : Coût d'acquisition HT : Valeur résiduelle nette : Base à amortir : Durée d'utilisation : Taux linéaire : Date de mise en service : Mode d' : LINÉAIRE Années Base Calcul Montant Amortissements TICKET COMPTABLE N 2 Date : Libellé : Code journal N de compte Débit Crédit 6

7 Plan prévisionnel d' (variable) et sa comptabilisation EURL POLY Entreprise de maçonnerie Cette entreprise dans laquelle vous travaillez, termine son exercice comptable tous les 31 décembre. Au cours de l'année écoulée, un photocopieur a été acheté et mis en service à la date de facturation. Celui-ci sera amorti selon le mode variable, en fonction du nombre de photocopies réalisées. On vous remet sa facture, ainsi qu'une note d'informations concernant ce matériel de bureau. Date : Libellé : SARL COPYREP VIGNY Photocopieur A4/A3 Sharp Consommable : kit encre photocopieur TICKET COMPTABLE N 1 FACTURE ADRESSE DE FACTURATION EURL POLY ARCUEIL À RAPPELER DANS TOUTE CORRESPONDANCE Code client N facture Date facture /06/N Code journal 3 815,00 312,00 Remise 10 % - 412, ,30 Escompte 2 % - 74,29 Livraison et installation du photocopieur 35, ,18 TVA 19,60 % 720,34 au 13/06/N NET À PAYER 4 395,52 NOTE D'INFORMATIONS Ce matériel est prévu pour une utilisation de photocopies, réparties ainsi sur 4 ans : la première année, la deuxième année et les deux suivantes. On pense revendre ce photocopieur 200 e à une association en fin d'utilisation. On vous demande : - de précomptabiliser cette facture, - d'établir le plan prévisionnel d' de ce matériel, - de précomptabiliser son annuité d' N+2. N de compte Débit Crédit 7

8 Matériel : Coût d'acquisition HT : Valeur résiduelle nette : Base à amortir : Base Années Calcul Date d'acquisition : Durée d'utilisation : Mode d' : VARIABLE Amortissements Montant Date : Libellé : TICKET COMPTABLE N 2 Code journal N de compte Débit Crédit 8

9 Activité 3 Amortissement de plusieurs composants d'une immobilisation ETS PENAS Fabricant de menuiserie en PVC L'exercice comptable de cette entreprise, dans laquelle vous travaillez, coïncide avec l'année civile. Le 11 décembre N, cette entreprise a acquis un véhicule utilitaire de marque IVECO, immatriculé BE-234-EA, pour une somme de e hors taxes. Après avoir été repeint, ce dernier a été mis en service le 15 décembre. On estime à e, sa valeur résiduelle dans 4 ans. L'entreprise décide de ventiler ce matériel en fonction de la durée d'utilisation de ses composants. En effet, elle estime que l'ensemble moteur et mécanique du véhicule a une durée d'utilisation liée au kilométrage parcouru alors que sa structure évaluée à e peut être amortie linéairement sur 4 ans. À savoir Décomposition d'une immobilisation : si plusieurs des éléments d'une immobilisation ont chacun des durées d'utilisation différentes, chaque élément doit être comptabilisé séparément et faire l'objet d'un plan prévisionnel d' propre. Les prévisions d'utilisation sont de km pour le mois de décembre N, km pour les années N+1 et N+2 et km pour N+3. La valeur résiduelle sera imputée proportionnellement aux valeurs des composants (arrondie à l'euro le plus proche). On vous demande de : - présenter les plans prévisionnels d' de cette immobilisation, - précomptabiliser les s de ce véhicule pour l'année N. 9

10 Calcul des valeurs résiduelles de chaque composant : - structure du véhicule : - moteur et mécanique du véhicule : VÉHICULE - IVECO immatriculé BE-234-EA N de compte : Coût d'acquisition HT : Valeur résiduelle nette : Base à amortir : Années Base Calcul Durée d'utilisation : Taux linéaire : Date de mise en service : Mode d' : LINÉAIRE Montant Amortissements STRUCTURE DU VÉHICULE VÉHICULE - IVECO immatriculé BE-234-EA N de compte : Coût d'acquisition HT : Valeur résiduelle nette : Base à amortir : Base Années Calcul Date d'acquisition : Durée d'utilisation : MOTEUR & MÉCANIQUE DU VÉHICULE Mode d' : VARIABLE Amortissements Montant Date : Libellé : TICKET COMPTABLE N 6 Code journal N de compte Débit Crédit 10

11 Activité 4 Consolidation des acquis ETS PARISET Fabricant d'outillages de précision Vous travaillez dans cette entreprise dont l'exercice comptable coïncide avec l'année civile. On vous remet le détail de nos immobilisations arrêté au 31/12/N-1. Immobilisations Valeur HT Résiduelle nette Mode et durée Acquisition Amortissable Date de mise en service d' N-3 N-2 N-1 N Matériels industriels - Machine-outil A ,00 700, ,00 18/04/N-3 Linéaire 10 ans 832, , ,00 - Machine B , , ,00 26/07/N-1 Linéaire 8 ans 1 349,79 Au cours de l'exercice écoulé, l'entreprise a acquis les matériels suivants : SA DUNOYER GARAGE PEUGEOT LYON 49 TOUT BUREAU VÉNISSIEUX 109 FACTURE N Facture Date ETS PARISET 74C 16/02/N ST-FONS DÉSIGNATION Véhicule utilitaire BOXER 3,5 t Peinture métallisée QUANTITÉ PRIX UNITAIRE MONTANT , ,00 120,00 Remise 10 % - 732,00 TVA 19,60 % Carte grise Gasoil dont TVA 19,60 % pour 3,28 Au 16/03/N par LCR 6 588, ,25 198,00 20,00 NET À PAYER 8 097,25 N de Commande Livré le Règlement ADRESSE DE FACTURATION ETS PARISET SAINT-FONS À RAPPELER DANS TOUTE CORRESPONDANCE Code client N facture Date facture /12/N à réception /12/N Quantité Désignation PU Montant 1 Photocopieur Canon Escompte 2 % 1 030, ,61-20, ,00 40, ,00 19,60 % 205,80 Montant HT Port taxable Total HT Taux TVA Montant TVA Paiement : au 13/12/N 1 255,80 Net à payer Libellé : FACT. 49 DUNOYER Libellé : FACT. 109 TOUT BUREAU N de compte Débit Crédit N de compte Débit Crédit 11

12 M. PARISET vous remet la note de service suivante et vous demande, en date du 31 décembre N : - de retrouver la comptabilisation de ces factures, - d'établir les deux plans prévisionnels d' des nouveaux matériels, - de calculer les annuités de l'exercice écoulé à reporter dans l'état des immobilisations, - de précomptabiliser l'écriture d' de l'exercice. NOTE DE SERVICE - Nos nouvelles immobilisations ont été mises en service à leur date d'achat. - Le véhicule BOXER sera amorti sur 5 ans en linéaire. Il est prévu de le revendre 800 e. Les frais liés à cette revente sont estimés à 5 % du prix de revente. - Le photocopieur CANON est prévu pour une utilisation de photocopies, réparties ainsi sur 5 ans : la première année, les trois suivantes et la dernière année. Il sera donné gracieusement à une association caritative au bout des cinq ans. - La machine-outil A achetée en N-3 a été revendue le 15/09/N. Matériel : Véhicule utilitaire BOXER Coût d'acquisition HT : Valeur résiduelle nette : Base à amortir : Date d'utilisation : Taux linéaire : Date de mise en service : Mode d' : LINÉAIRE Années Base Calcul Montant Amortissements 12

13 Matériel : Photocopieur CANON Coût d'acquisition HT : Valeur résiduelle nette : Base à amortir : Base Années Calcul Date d'acquisition : Durée d'utilisation : Mode d' : VARIABLE Amortissements Montant TICKET COMPTABLE N 6 Date : 31/12/N Libellé : d' N N de compte Débit Crédit 13

14 14

15 Activité 5 Consolidation des acquis ETS POURCEL Autocariste Cette entreprise dans laquelle vous travaillez, termine son exercice comptable tous les 31 mars. On vous remet les documents suivants, et on vous demande de : - Calculer les annuités d' de fin d'exercice du 31/03/N. - Établir les plans prévisionnels d' des nouveaux matériels. - Précomptabiliser les annuités d' N sur le ticket comptable. État des immobilisations au 31/03/N-1 Nature des Immobilisations Valeur HT Résiduelle nette Acquisition Amortissable Date de mise en service Mode et durée N-1 Amort. Matériels industriels élévateur électronique 2 518,00 800, ,00 20/06/N-3 Linéaire - 5 ans 343,60 611, ,20 Matériels de bureau et informatique Ordinateur AXA 1 200, ,00 16/10/N-3 Linéaire - 4 ans 300,00 437,50 762,50 SARL BLEDI FEYZIN RENAULT TRACK LYON ETS POURCEL LYON ETS POURCEL LYON Facture 156 DU 16/08/N-1 Photocopieur XEROS 1 259,41 Remise 10 % 125,94 Transport 40, ,47 Escompte 2 % 23,47 TVA 19,60 % 225,40 NET À PAYER 1 375,40 au 24/08/N-1 Facture 1593 du 1/03/N Autocar RENTR ,11 Remise 10 % ,11 Pneumatiques Michelin , ,00 TVA 19,60 % ,40 NET À PAYER ,40 au 31/03/N Extrait du plan de comptes Matériels industriels Amortissement - Mat. industriels Matériels de transport - véhicules Amortissement - Mat. transp. véhicules Matériels de transport - pneumatiques Amortissement - Mat. transp. Pneumatiques Matériels de bureau et Informatique Amortissement - Mat. bureau et Inform. 15

16 NOTE DE SERVICE n 17 en date du 31/03/N - Informations concernant les nouveaux matériels : Ces deux matériels sont mis en service à leur date de facturation. Le photocopieur XEROS est prévu pour une utilisation de photocopies réparties ainsi sur 4 ans : la première année, la deuxième année, et les deux suivantes. On prévoit une valeur résiduelle nette de 250 euros. L'autocar RENTR immatriculé BH-109-FE fait l'objet d'une décomposition de ses éléments entre le matériel (châssis et moteur) et ses pneumatiques. En effet, l'entreprise renouvelle ses véhicules tous les 5 ans et ceux-ci sont revendus en général 20 % de leur prix d'achat HT (hors pneumatiques). Par contre, elle change ses pneumatiques tous les vingt quatre mois, qui sont mis au rebut. - L'entreprise a revendu le 12/02/N, l'élévateur électronique acheté le 20/06/N-3. Calcul des annuités N au 31/03/N ÉLÉVATEUR ÉLECTRONIQUE ORDINATEUR AXA Date : Libellé : TICKET COMPTABLE N 51 Code Journal N de compte Débit Crédit 16

17 Matériel : Photocopieur XEROS Coût d'acquisition HT : Valeur résiduelle nette : Base à amortir : Base Années Calcul Date d'acquisition : Durée d'utilisation : Mode d' : VARIABLE Amortissements Montant Matériel : Autocar RENTR 125 Immatriculation : BH-109-FE Composant 1 : Châssis et moteur Coût d'acquisition HT : Valeur résiduelle nette : Base à amortir : Années Base Calcul Durée d'utilisation : Taux linéaire : Date de mise en service : Mode d' : LINÉAIRE Montant Amortissements Composant 2 : Pneumatiques Coût d'acquisition HT : Valeur résiduelle nette : Base à amortir : Années Base Calcul Durée d'utilisation : Taux linéaire : Date de mise en service : Mode d' : LINÉAIRE Montant Amortissements 17

18 18

Applications - Comptabilité Terminale - BAC PRO Secrétariat

Applications - Comptabilité Terminale - BAC PRO Secrétariat Applications - Comptabilité Terminale - BAC PRO Secrétariat Activités et connaissances nouvelles DOSSIER 1 - La rémunération du personnel Page ETS RAMET Calcul de salaires bruts 5 Activité 2 Mademoiselle

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS LINÉAIRES

LES AMORTISSEMENTS LINÉAIRES LES AMORTISSEMENTS LINÉAIRES Les amortissements correspondent à la perte de valeur d'une immobilisation due à son usure ou son obsolescence. 1- COMPTABILISATION DE LA DOTATION ANNUELLE Compte Dotations

Plus en détail

L AMORTISSEMENT DÉGRESSIF ET LA DÉPRÉCIATION DES IMMOBILISATIONS

L AMORTISSEMENT DÉGRESSIF ET LA DÉPRÉCIATION DES IMMOBILISATIONS 13 DOSSIER 2 L AMORTISSEMENT DÉGRESSIF ET LA DÉPRÉCIATION DES IMMOBILISATIONS SARL LAURIQUE Ravalement de façades 19 place de Gavarnie 65110 CAUTERETS Cette entreprise termine son exercice comptable tous

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS : CALCULS ENREGISTREMENTS

LES AMORTISSEMENTS : CALCULS ENREGISTREMENTS LES AMORTISSEMENTS : CALCULS ENREGISTREMENTS PRESENTATION DES MODES D AMORTISSEMENT Exemple 1 : CAS D UN AMORTISSEMENT VARIABLE On acquiert le 04/08/N une machine-outil pour une valeur HT de. Cette machine,

Plus en détail

INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ. DCG - Session 2008 Corrigé indicatif

INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ. DCG - Session 2008 Corrigé indicatif INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ DCG - Session 2008 Corrigé indicatif DOSSIER 1 - OPÉRATIONS ÉCONOMIQUES COURANTES A. OPÉRATIONS DIVERSES A l aide de l annexe 1, comptabiliser au journal de la SARL PROGOLF

Plus en détail

Première partie : Les travaux d inventaire. Fiches Mr Cisternino : Les travaux d inventaire 1 / 24

Première partie : Les travaux d inventaire. Fiches Mr Cisternino : Les travaux d inventaire 1 / 24 Première partie : Les travaux d inventaire Fiches Mr Cisternino : Les travaux d inventaire 1 / 24 Premier dossier : Les activités liées aux immobilisations et à leurs amortissements Chapitre 1 : Les travaux

Plus en détail

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Sommaire PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Thème 1 Les notions de patrimoine et d activité de l entreprise 15 1 Bilan de départ simplifié 15 2 Bilans successifs et détermination

Plus en détail

CHAPITRE 3 L AMORTISSEMENT LINEAIRE

CHAPITRE 3 L AMORTISSEMENT LINEAIRE CHAPITRE 3 L AMORTISSEMENT LINEAIRE Afin de présenter les comptes annuels de la SARL MACCABI dont il est le comptable, M. Magee a commencé à réaliser, dés le 31/12, les travaux d inventaire. Il vous demande

Plus en détail

Le principe de prudence : Les amortissements

Le principe de prudence : Les amortissements Le principe de prudence : Les s Chapitre 13 Introduction La mise en situation comprend 5 parties I Le principe de prudence II L III Plan d IV Enregistrement V Les cessions d immobilisations Il faut garder

Plus en détail

DCG session 2010 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DOSSIER 1 : NORMALISATION ET RÉGLEMENTATION COMPTABLE

DCG session 2010 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DOSSIER 1 : NORMALISATION ET RÉGLEMENTATION COMPTABLE DCG session 2010 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DOSSIER 1 : NORMALISATION ET RÉGLEMENTATION COMPTABLE 1. Indiquer la signification de ce sigle. ANC : Autorité des normes comptables

Plus en détail

CHAPITRE 5 L AMORTISSEMENT DEGRESSIF

CHAPITRE 5 L AMORTISSEMENT DEGRESSIF CHAPITRE 5 L AMORTISSEMENT DEGRESSIF Afin de présenter les comptes annuels de la SARL MACCABI dont il est le comptable, M. Magee a commencé à réaliser, dés le 31/12, les travaux d inventaire. Il vous demande

Plus en détail

Parc des Bois de Grasse - 1 rue Louison Bobet - 06130 GRASSE

Parc des Bois de Grasse - 1 rue Louison Bobet - 06130 GRASSE OPERATIONS DE FIN D EXERCICE COMPTABLE Sommaire L INVENTAIRE... 2 LA DETERMINATION DES CHARGES ET DES PROVISIONS... 3 LES IMMOBILISATIONS... 3 LES AMORTISSEMENTS... 4 LES PROVISIONS POUR DEPRECIATION...

Plus en détail

CHAPITRE 2 L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS

CHAPITRE 2 L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS CHAPITRE 2 L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS Il s agit d une révision rapide d un cours de première afin de mieux aborder le cours sur les amortissements. Ne seront pas vus l acquisition d immobilisations

Plus en détail

NORMES IFRS LES AMORTISSEMENTS Page 1 sur 6

NORMES IFRS LES AMORTISSEMENTS Page 1 sur 6 LES AMORTISSEMENTS 1. DEFINITION Règlement n 2002-10 du CRC Article 322.1 3. Le montant amortissable d un actif est sa valeur brute sous déduction de sa valeur résiduelle. L amortissement d un actif est

Plus en détail

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE Qu est ce que la comptabilité? La comptabilité est un ensemble d enregistrement, de traitement, au niveau interne elle permet aux dirigeants de faire des choix.

Plus en détail

CESSIONS D'ELEMENTS D ACTIF - IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES

CESSIONS D'ELEMENTS D ACTIF - IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES CESSIONS D'ELEMENTS D ACTIF - IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES Objectif(s) : o Conséquences comptables des opérations de cessions, o Aspects fiscaux. Pré-requis : o Maîtrise des amortissements et provisions,

Plus en détail

Chapitre 9 : Amortissement des immobilisations.

Chapitre 9 : Amortissement des immobilisations. Économie et management. Analyse comptable. 2013-2014 Chapitre 9 : Amortissement des immobilisations. Sylvie Gerbaix. I _ Acquisition des immobilisations. 1 _ Exemple. Acquisition d'un matériel. Valeur

Plus en détail

Filière : Sciences économiques Matière : Comptabilité

Filière : Sciences économiques Matière : Comptabilité 0202 Filière : Sciences économiques Matière : Comptabilité I PROGRAMME 1 ère PARTIE : LES TRAVAUX DE FIN D EXERCICE ص 0 من 00 PROGRAMME RECOMMANDATIONS & PRÉCISIONS 1. INTRODUCTION AUX TRAVAUX DE FIN D

Plus en détail

Comptabilité Générale II

Comptabilité Générale II Université IBN ZOHR Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales Agadir Economie et Gestion Semestre 2 Sections G H I Comptabilité Générale II Mohamed LAABOUBI Année universitaire 2014-2015

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION

LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION Les travaux d inventaire : les amortissements pour dépréciation Page 1 LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION L'amortissement est la constatation comptable de la perte définitive de valeur que subissent

Plus en détail

L amortissement des immobilisations

L amortissement des immobilisations L amortissement des immobilisations Une entreprise qui souhaite acquérir une immobilisation a plusieurs possibilités de financement : Elle puise dans ses fonds propres pour s autofinancer Elle recourt

Plus en détail

11 e édition. 2011-2012 À jour des nouveautés du Plan comptable et des textes fiscaux. Béatrice et Francis GRANDGUILLOT.

11 e édition. 2011-2012 À jour des nouveautés du Plan comptable et des textes fiscaux. Béatrice et Francis GRANDGUILLOT. Principes de la modélisation comptable Analyse comptable des opérations courantes Analyse comptable des opérations de fin d'exercice Analyse financière des tableaux de synthèse 11 e édition 2011-2012 À

Plus en détail

I. PROGRAMME 1 ère PARTIE : LES TRAVAUX DE FIN D EXERCICE (*).

I. PROGRAMME 1 ère PARTIE : LES TRAVAUX DE FIN D EXERCICE (*). الامتحان الموحد الوطني لنيل شهادة البكالوريا الا طار المرجعي لمادة: المحاسبة والرياضيات المالية- 2010 - شعبة العلوم الاقتصادية والتدبير: مسلك علوم التدبير المحاسباتي Filière : sciences de gestion comptable

Plus en détail

LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES

LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES I. Les achats d immobilisations Les immobilisations sont des biens matériels et immatériels qui sont achetés par l entreprise afin de servir de façon durable à son exploitation

Plus en détail

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o o Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. Connaissances juridiques.

Plus en détail

Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Semestre II Matière : Comptabilité Générale II Pr.

Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Semestre II Matière : Comptabilité Générale II Pr. Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Semestre II Matière : Comptabilité Générale II Pr. EJBARI Abdelbar LES AMORTISSEMENTS Définitions et Notions L entreprise doit, dans le

Plus en détail

L ENTREE DES IMMOBILISATIONS DANS L ENTREPRISE. Evaluer les immobilisations (acquises ou produites).

L ENTREE DES IMMOBILISATIONS DANS L ENTREPRISE. Evaluer les immobilisations (acquises ou produites). L ENTREE DES IMMOBILISATIONS DANS L ENTREPRISE Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o o Evaluer les immobilisations (acquises ou produites). Etre capable de distinguer : charges, immobilisations

Plus en détail

Filière : Sciences économiques Matière : Comptabilité

Filière : Sciences économiques Matière : Comptabilité آتابة الدولة المكلفة بالتعليم المدرسي الا طار المرجعي للامتحان الموحد الوطني للبكالوريا شعبة العلوم الاقتصادية والتدبير: مسلك العلوم الاقتصادية المادة: المحاسبة Filière : Sciences économiques Matière :

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 20 : LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 20 : LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION 1. PRINCIPES COMPTABILITE GENERALE ETAPE 20 : LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION Certaines immobilisations se déprécient de manière continue, irréversible, avec le temps : usure, obsolescence. Les amortissements

Plus en détail

FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION. Classe de terminale technologique hôtellerie IMMOBILISATIONS. 1/3 l amortissement linéaire

FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION. Classe de terminale technologique hôtellerie IMMOBILISATIONS. 1/3 l amortissement linéaire FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION Classe de terminale technologique hôtellerie L AMORTISSEMENT DES IMMOBILISATIONS 1/3 l amortissement linéaire OBJECTIF DU DOSSIER : «ETRE CAPABLE D ETABLIR LE PLAN

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION AMORTISSEMENT DEGRESSIF

LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION AMORTISSEMENT DEGRESSIF LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION AMORTISSEMENT DEGRESSIF Objectif(s) : o o o Evaluation de l'amortissement, Intérêt du mode dégressif, Conséquences. Pré-requis : o o Classification des immobilisations,

Plus en détail

-Règles et méthodes comptables - (Décret n 83-1020 du 29-11-1983 - articles 7, 21, 24 début, 24-1, 24-2 et 24-3)

-Règles et méthodes comptables - (Décret n 83-1020 du 29-11-1983 - articles 7, 21, 24 début, 24-1, 24-2 et 24-3) -Règles et méthodes comptables - (Décret n 83-1020 du 29-11-1983 - articles 7, 21, 24 début, 24-1, 24-2 et 24-3) ANNEXE AU BILAN ET AU COMPTE DE RESULTAT Les conventions générales comptables ont été appliquées,

Plus en détail

Chap 1 L Amortissement des immobilisations

Chap 1 L Amortissement des immobilisations Chap 1 L Amortissement des immobilisations Objectifs : Etre capable de 171 préparer les travaux de fin d'exercice collecter les informations d'inventaire établir les plans d'amortissement des immobilisations

Plus en détail

GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS

GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS Page : 1 / 87 Gestion des immobilisations et des investissements. 1. AVANT PROPOS... 4 2. INTRODUCTION AUX IMMOBILISATIONS... 5 2.1. NOTIONS GENERALES...

Plus en détail

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2013 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE ÉCRITE DE LA SPÉCIALITÉ : COMPTABILITÉ ET FINANCE D'ENTREPRISE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce dossier

Plus en détail

SESSION 2011 - BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR COMPTABILITÉ ET GESTION DES ORGANISATIONS E4 : OBLIGATIONS COMPTABLES, FISCALES ET SOCIALES

SESSION 2011 - BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR COMPTABILITÉ ET GESTION DES ORGANISATIONS E4 : OBLIGATIONS COMPTABLES, FISCALES ET SOCIALES SESSION 2011 - BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR COMPTABILITÉ ET GESTION DES ORGANISATIONS E4 : OBLIGATIONS COMPTABLES, FISCALES ET SOCIALES SARL PEINT SOL Barème global sur 80 points Dossier 1 Opérations

Plus en détail

ANNEXE - REGLES ET METHODES COMPTABLES -

ANNEXE - REGLES ET METHODES COMPTABLES - Page : 1 - REGLES ET METHODES COMPTABLES - Permanence des méthodes Changements de méthode : Les engagemetns de retraite sont comptabilisés, désormais, en incluant les charges sociales. La régularisation

Plus en détail

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ. BARÈME GLOBAL sur 140 points

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ. BARÈME GLOBAL sur 140 points BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2011 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE ÉCRITE DE SPÉCIALITÉ : COMPTABILITÉ ET FINANCE D'ENTREPRISE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce dossier comporte

Plus en détail

Exercices en comptabilité générale

Exercices en comptabilité générale Exercices en comptabilité générale Exercice 1 : Cas Eval : immobilisation acquise par voie d échange Au mois de mars, le président d Eval a déjeuné avec le dirigeant de la société Moineau, entreprise voisine

Plus en détail

La valeur actuelle d'un élément de parc informatique

La valeur actuelle d'un élément de parc informatique La valeur actuelle d'un élément de parc informatique Propriétés Intitulé long Intitulé court Formation concernée Matière Présentation Notions du programme Description Exonet sur la gestion financière d'un

Plus en détail

Activation des frais de constitution d'une société

Activation des frais de constitution d'une société I. Frais d'établissement Sont portés sous cette rubrique, s'ils ne sont pas pris en charge à un autre titre durant l'exercice au cours duquel ils ont été exposés, les frais qui se rattachent à la constitution,

Plus en détail

Chap 10 : Le financement des investissements

Chap 10 : Le financement des investissements I. Le financement interne A. Les amortissements Chap 10 : Le financement des investissements Les amortissements concernent les immobilisations corporelles sauf les terrains, les fonds de commerce et les

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS I- NOTION D AMORTISSEMENT

LES AMORTISSEMENTS I- NOTION D AMORTISSEMENT LES AMORTISSEMENTS I- NOTION D AMORTISSEMENT La plupart des immobilisations corporelles qui figurent à l actif de l entreprise se déprécient soit à cause de l usure qu elles subissent (c est le cas des

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES

LES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES LES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o o o o o Principes des provisions règlementées. Maîtrise des méthodes d'évaluation des amortissements en mode linéaire et en

Plus en détail

L E S A M O R T I S S E M E N T S. www.bassam.be.ma. Ce type d amortissement répartie de manière égale les dépréciations sur la durée de vie du bien.

L E S A M O R T I S S E M E N T S. www.bassam.be.ma. Ce type d amortissement répartie de manière égale les dépréciations sur la durée de vie du bien. I L E S A M O R T I S S E M E N T S I - NOTIONS GENERALES : A - Définition : L amortissement d un emprunt correspond à un remboursement d argent. L amortissement désigne également l étalement d un coût

Plus en détail

APPLICATION 6 Immobilisation par composant : Société Beausoleil (Bac Pro)

APPLICATION 6 Immobilisation par composant : Société Beausoleil (Bac Pro) 2 AMORTISSEMENT ET DÉPRÉCIATION DES ACTIFS APPLICATION 6 Immobilisation par composant : Société Beausoleil (Bac Pro) APPLICATION 7 Amortissement économique : unités de temps Société Malgorn (Professeur)

Plus en détail

COMPTABILITÉ ET FINANCE D ENTREPRISE

COMPTABILITÉ ET FINANCE D ENTREPRISE 1/8 COMPTABILITÉ ET FINANCE D ENTREPRISE Classe terminale de la série Sciences et technologies de la gestion Spécialité «Comptabilité et finance d entreprise» I. INDICATIONS GÉNÉRALES Les horaires indicatifs

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 Histoire, définition et rôle de la comptabilité... 17 I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 A. Les origines antiques de la comptabilité...

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS. Définition. Base d amortissement. Amortissement linéaire

LES AMORTISSEMENTS. Définition. Base d amortissement. Amortissement linéaire LES AMORTISSEMENTS Définition L amortissement est la constatation comptable de la dépréciation d un bien. Cette dépréciation résulte de l usure (diminution physique) ou de l obsolescence du bien (vieillissement

Plus en détail

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants.

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants. COMPTABILITÉ ET ANALYSE FINANCIÈRE Épreuve à option Rédacteur 2009 Concours externe et interne Document et matériel autorisés : Liste intégrale des comptes comportant la mention «document autorisé aux

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL COMPTABILITÉ

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL COMPTABILITÉ BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL COMPTABILITÉ ORAL DE CONTRÔLE Session 20 SUJETS Sujet n BUROMODERN : La comptabilisation de factures d achats réalisées à l étranger Vous êtes stagiaire au service comptabilité

Plus en détail

- 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT

- 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT - 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT Objectif(s) : o Approfondissement du tableau de financement : Pré-requis : variation du Fonds de Roulement Net Global (F.R.N.G.) ; variation du Besoin

Plus en détail

COURS 470 Série 17. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 17. Comptabilité Générale COURS 470 Série 17 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

LES OPERATIONS D INVENTAIRE

LES OPERATIONS D INVENTAIRE LES OPERATIONS D INVENTAIRE Pour toutes les applications la date de fin d exercice est le 30 septembre 2009 1. Evaluation des stocks En fin d exercice, il convient d établir un état des stocks existant

Plus en détail

Chapitre 5 : les immobilisations

Chapitre 5 : les immobilisations Chapitre 5 : les immobilisations Définition des immobilisations Nous avons vu que l'entreprise achète des marchandises pour les revendre et des matières premières pour les consommer dans son processus

Plus en détail

DOSSIER 1 LA RÉMUNÉRATION DU PERSONNEL

DOSSIER 1 LA RÉMUNÉRATION DU PERSONNEL BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2011 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE ÉCRITE DE SPÉCIALITÉ : COMPTABILITÉ ET FINANCE D ENTREPRISE Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7

Plus en détail

PREPARATION DES COMPTES ANNUELS. Contrôler et justifier le solde des comptes suivants :

PREPARATION DES COMPTES ANNUELS. Contrôler et justifier le solde des comptes suivants : 1 http://www.boutique.afnor.org/livre/la-comptabilite-en-pratique-des-ecritures-comptables-a-l-interpretation-des-comptes-annuels/article/674901/fa092236 PREPARATION DES COMPTES ANNUELS Contrôler et justifier

Plus en détail

1. Établir le bilan de l'entreprise au 2 janvier 2009 après ces deux opérations.

1. Établir le bilan de l'entreprise au 2 janvier 2009 après ces deux opérations. BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2010 (Nouvelle Calédonie) SERIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION EPREUVE ECRITE DE LA SPECIALITE COMPTABILITE ET FINANCE D ENTREPRISE CORRIGE DOSSIER 1 - CRÉATION

Plus en détail

COMPTABILITE. Fait par Christophe Lemaigre. Principes de base

COMPTABILITE. Fait par Christophe Lemaigre. Principes de base Fait par Christophe Lemaigre. COMPTABILITE Principes de base Le bilan est une photographie du patrimoine de l'entreprise. Il est formé de l'actif et du passif. Actif : utilisations, emplois de l'entreprise.

Plus en détail

c. Traitement des dépenses ultérieures et des coûts de démantèlement

c. Traitement des dépenses ultérieures et des coûts de démantèlement LES IMMOBILISATIONS ET LEURS COMPOSANTS 1. La valorisation des actifs immobilisés La valorisation des actifs immobilisés se fait à partir des règles juridiques énoncées par le code de commerce et le Plan

Plus en détail

SYSTEME COMPTABLE OHADA 361. Il en est de même pour les "travaux en cours" (bâtiment notamment). 2. Progressivité (modularité) des corrections

SYSTEME COMPTABLE OHADA 361. Il en est de même pour les travaux en cours (bâtiment notamment). 2. Progressivité (modularité) des corrections SYSTEME COMPTABLE OHADA 361 Il en est de même pour les "travaux en cours" (bâtiment notamment). c) Durant l'exercice, l'entreprise n'a ni acquis ni revendu d'équipements pour des montants significatifs,

Plus en détail

I. COMMENT CALCULER LES AMORTISSEMENTS? A. Biens amortissables

I. COMMENT CALCULER LES AMORTISSEMENTS? A. Biens amortissables AMORTISSEMENTS 24/08/2009 Le revenu imposable à l impôt sur le revenu dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux ou à l impôt sur les sociétés est un revenu net égal à la différence entre

Plus en détail

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable;

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable; Le plan financier (Pacioli N 87) 1. Le Tableau de financement Le tableau de financement est un outil conçu spécialement pour assurer l équilibre "besoins-ressources" de l entreprise pour une politique

Plus en détail

L AMORTISSEMENT L AMORTISSEMENT

L AMORTISSEMENT L AMORTISSEMENT L AMORTISSEMENT La plupart des actifs immobilisés se déprécient avec le temps, l'usage ou le changement des techniques Ces diminutions de valeur ne peuvent être saisies que globalement une fois par an,

Plus en détail

Livret 7. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire

Livret 7. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire Élaborer mon étude financière Livret 7 Calculer les amortissements Mise à jour février 2008 Département Tertiaire Avertissement au lecteur Le présent fascicule fait l'objet d'une protection relative à

Plus en détail

L AMORTISSEMENT III NOUVEAUTE AVEC L INSTRUCTION CODIFICATRICE M9.6

L AMORTISSEMENT III NOUVEAUTE AVEC L INSTRUCTION CODIFICATRICE M9.6 L AMORTISSEMENT I DEFINITION L amortissement est la constatation comptable de l amoindrissement de la valeur d un élément d actif sur sa durée probable de vie. Les immobilisations demeurent les éléments

Plus en détail

DCG UE09 INTRODUCTION A LA COMPTABILITE - session 2013 Proposition de CORRIGÉ

DCG UE09 INTRODUCTION A LA COMPTABILITE - session 2013 Proposition de CORRIGÉ DCG UE09 INTRODUCTION A LA COMPTABILITE - session 2013 Proposition de CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que ses auteurs. Les réponses sont parfois plus détaillées que ce

Plus en détail

Le Petit. Compta. Les notions clés en 21 fiches. Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux

Le Petit. Compta. Les notions clés en 21 fiches. Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux Le Petit 2014 Compta Les notions clés en 21 fiches Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux Liste des abréviations utilisées dans cet ouvrage ABS : Autres biens et services AGO : Assemblée

Plus en détail

I. AMORTISSEMENT LINÉAIRE (DB 4 D-21)

I. AMORTISSEMENT LINÉAIRE (DB 4 D-21) 1 sur 8 27/10/2012 19:19 PRÉCIS DE FISCALITÉ 2012 À JOUR AU 1ER JANVIER 2012 LIVRE II FISCALITÉ DIRECTE DES ENTREPRISES PREMIÈRE PARTIE BÉNÉFICES INDUSTRIELS ET COMMERCIAUX TITRE 2 DÉTERMINATION DU RÉSULTAT

Plus en détail

N adhérent. Nom. N tél. em@il. Date de naissance

N adhérent. Nom. N tél. em@il. Date de naissance Association Française pour les Professions Libérales 34, rue de Laborde 75008 PARIS 01.53.42.62.10 01.55.30.07.87 info@afpl.fr Identification Fiscale 2 07 756 SIRET 331 089 748 00031 DOSSIER INDIVIDUEL

Plus en détail

SOMMAIRE OPÉRATIONS COURANTES OPÉRATIONS D INVENTAIRE

SOMMAIRE OPÉRATIONS COURANTES OPÉRATIONS D INVENTAIRE SOMMAIRE OPÉRATIONS COURANTES OPÉRATIONS D INVENTAIRE 1 Factures de doit p. 9 Processus 1 2 Réductions sur factures de doit p. 11 Processus 1 3 Frais accessoires sur factures p. 13 Processus 1 4 Comptabilisation

Plus en détail

Formation Chef comptable spécialiste PAIE

Formation Chef comptable spécialiste PAIE Formation Chef comptable spécialiste PAIE Comptabilité générale - 100h Mise à niveau / FACULTATIF Les principes fondamentaux de la comptabilité générale Objectif de la comptabilité et exercice de la profession

Plus en détail

LES COMPTES DE SITUATION

LES COMPTES DE SITUATION PROGRAMME DETAILLE DE L ARRETE DES COMPTES Contexte législatif et rappel des principes comptables liés à l arrêté des comptes ; Traitement des aspects juridiques, comptables et fiscaux des principaux comptes

Plus en détail

Comptabilité. Sommaire CONSEILS GÉNÉRAUX... 3 SÉRIE 01... 5 SÉRIE 02... 25 SÉRIE 03... 39

Comptabilité. Sommaire CONSEILS GÉNÉRAUX... 3 SÉRIE 01... 5 SÉRIE 02... 25 SÉRIE 03... 39 Alain BESSE U8215-F1/2 Terminale professionnelle - Secrétariat Comptabilité Sommaire CONSEILS GÉNÉRAUX... 3 SÉRIE 01... 5 SÉRIE 02... 25 SÉRIE 03... 39 2-08215-TE-PA-01-11 Les cours du Cned sont strictement

Plus en détail

LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT. Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris

LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT. Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT Intervenants Janin AUDAS, vice-président de l Ordre des experts-comptables

Plus en détail

L INVESTISSEMENT. 1-Les différents types d investissements. On distingue 4 types d investissements :

L INVESTISSEMENT. 1-Les différents types d investissements. On distingue 4 types d investissements : L INVESTISSEMENT L investissement est le placement de sommes importantes par rapport à l activité courante d exploitation, dans un but d en retirer des bénéfices ou des économies. L investissement se distingue

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES 2011

COMPTES CONSOLIDES 2011 COMPTES CONSOLIDES 2011 Les chiffres clés 2011 Développement Patrimoine au 31/12/2011 Livraisons 2011 En cours de construction 2011 Projets en étude au 31/12/2011 59 904 logements 1 198 logements 2 054

Plus en détail

SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION (STMG) GESTION ET FINANCE ÉPREUVE DE SPÉCIALITÉ PARTIE ÉCRITE SESSION 2014

SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION (STMG) GESTION ET FINANCE ÉPREUVE DE SPÉCIALITÉ PARTIE ÉCRITE SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION (STMG) GESTION ET FINANCE ÉPREUVE DE SPÉCIALITÉ PARTIE ÉCRITE SESSION 2014 ÉPREUVE DU JEUDI 19 JUIN 2014 Durée : 4h Coefficient

Plus en détail

Exercices & cours de Gestion en vidéo - BTS MUC. Liste des formules. (Consultez également «Liste des tableaux»)

Exercices & cours de Gestion en vidéo - BTS MUC. Liste des formules. (Consultez également «Liste des tableaux») Liste des formules (Consultez également «Liste des tableaux») Table des matières LES CALCULS COMMERCIAUX... 4 Le coefficient multiplicateur... 4 Montant de TVA... 4 TVA collectée... 4 TVA déductible...

Plus en détail

La dépréciation d'un élément d'actif représente la différence entre sa valeur brute et sa valeur nette comptable.

La dépréciation d'un élément d'actif représente la différence entre sa valeur brute et sa valeur nette comptable. I - DÉFINITION ET RÔLE DE L'AMORTISSEMENT 1 - Définition de l'amortissement et du plan d'amortissement : L'amortissement est défini comme étant la constatation comptable de la perte subie par la valeur

Plus en détail

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Royaume du Maroc Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Dans le cadre de la mise en place d'un dispositif permettant le

Plus en détail

ANALYSE FINANCIÈRE ET COMPTABILITÉ DE GESTION DUT - GEA

ANALYSE FINANCIÈRE ET COMPTABILITÉ DE GESTION DUT - GEA ANALYSE FINANCIÈRE ET COMPTABILITÉ DE GESTION DUT - GEA Sommaire Partie 1 : Analyse des documents de synthèse Cours 1 - Soldes Intermédiaires de Gestion... 3 Cas 1-1 : Marie (SIG sans retraitement)...

Plus en détail

DEFINTIONS ET FORMULES

DEFINTIONS ET FORMULES DEFINTIONS ET FORMULES Comptabilité financière (I) BILAN COMPTABLE : Photographie à un moment t de la situation financière. tableau à 2 colonnes : Actif (emploi des ressources disponibles) et Passif (ressources,

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS DÉGRESSIFS OU LINÉAIRES

LES AMORTISSEMENTS DÉGRESSIFS OU LINÉAIRES ²Communauté française Ville de Bruxelles Institut des Carrières Commerciales Rue de la Fontaine, 4 1000 Bruxelles LES AMORTISSEMENTS DÉGRESSIFS OU LINÉAIRES ÉTUDE COMPTABLE ET FISCALE PAR L ANALYSE DE

Plus en détail

LES STOCKS DEFINITION ET TYPOLOGIE DES STOCKS

LES STOCKS DEFINITION ET TYPOLOGIE DES STOCKS LES STOCKS DEFINITION ET TYPOLOGIE DES STOCKS Définition des stocks Typologie LA GESTION DES STOCKS Les indicateurs de gestion des stocks Les documents de gestion des stocks Les méthodes de gestion des

Plus en détail

- En fonction de sa nature chaque opération sera enregistrée dans un compte. - Les documents de synthèse : le livre journal

- En fonction de sa nature chaque opération sera enregistrée dans un compte. - Les documents de synthèse : le livre journal RAPPELS : La comptabilité permet : - d enregistrer les entrées et sorties d argent - d informer les adhérents du club et ses partenaires (institutionnels et autres) - de contrôler et de prouver - de prévoir.

Plus en détail

Fiche. L analyse fonctionnelle du bilan. 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan. fonctionnel

Fiche. L analyse fonctionnelle du bilan. 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan. fonctionnel L analyse fonctionnelle du bilan Fiche 1 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan fonctionnel Le bilan fonctionnel permet une lecture directe de l équilibre financier du bilan. Le retraitement

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

Plan comptable marocain www.lacompta.org

Plan comptable marocain www.lacompta.org Plan comptable marocain www.lacompta.org Comptabilité pour étudiants et professionnels Raccourcies : cliquez sur un compte pour afficher ses sous comptes CLASSE 1 : COMPTES DE FINANCEMENT PERMANENT 11

Plus en détail

INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE

INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Comptabilité 155 INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Etre capable d assurer le suivi quotidien des opérations courantes dans une entreprise afin de faciliter les échanges avec son expert comptable. Assistante

Plus en détail

4 Choix d investissement

4 Choix d investissement cterrier 1/8 26/01/2011 Cours Mathématiques financières Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre

Plus en détail

Module 02 - Leçon 04 : Evaluation des stocks

Module 02 - Leçon 04 : Evaluation des stocks Module 02 - Leçon 04 : Evaluation des stocks L'article L 123-12 du Code de commerce oblige toute personne physique ou morale ayant la qualité de commerçant de réaliser au moins une fois tous les 12 mois

Plus en détail

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA.

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA. CHAPITRE 4 LES BANQUES I. LES COMMISSIONS ET LES AGIOS SUR DECOUVERT Les entreprises doivent surveiller l évolution de leur solde bancaire. Ce suivi permet de prévenir d éventuelles défaillances qui conduiraient

Plus en détail

DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif

DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif DOSSIER 1 - TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE Première partie : TVA déductible au titre de septembre 2008 1.1. Définir le coefficient de déduction et ses trois

Plus en détail

Découpage Fonctionnel Sage 100 Suite Comptable & Financière

Découpage Fonctionnel Sage 100 Suite Comptable & Financière Découpage Fonctionnel Sage 100 Suite Comptable & Financière 1 1 Synthèse du découpage fonctionnel 2 2 Comptabilité & Finances Comptabilité Générale & Auxiliaire Multi-sociétés, multi-exercices. Saisie

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : LES AMORTISSEMENTS I DEFINITION... 2 II LES OPERATIONS COMPTABLES... 2

FICHE TECHNIQUE : LES AMORTISSEMENTS I DEFINITION... 2 II LES OPERATIONS COMPTABLES... 2 FICHE TECHNIQUE : LES AMORTISSEMENTS Sommaire I DEFINITION... 2 II LES OPERATIONS COMPTABLES... 2 A/ L amortissement réel... 2 B/ L amortissement neutralisé... 2 1 - Biens acquis sur dotation... 3 2 -

Plus en détail

LE CREDIT DE TVA. Application 1

LE CREDIT DE TVA. Application 1 LE CREDIT DE TVA Application 1 La SARL POULETTE vous communique les informations suivantes relatives au 1 er trimestre de l'exercice N : JANVIER FEVRIER MARS Chiffre d'affaires HT Achats de matières 1ères

Plus en détail

SOUS-SECTION 2 PRINCIPAUX FRAIS PROFESSIONNELS DES SALARIÉS [DB 5F2542]

SOUS-SECTION 2 PRINCIPAUX FRAIS PROFESSIONNELS DES SALARIÉS [DB 5F2542] SOUS-SECTION 2 PRINCIPAUX FRAIS PROFESSIONNELS DES SALARIÉS Références du document 5F2542 Date du document 10/02/99 Annotations 2 Dépenses non déductibles. Lié au BOI 5F-12-02 49Les frais occasionnés par

Plus en détail

C IV 3 Les documents de synthèse (présentation simplifiée)

C IV 3 Les documents de synthèse (présentation simplifiée) C IV 3 Les documents de synthèse (présentation simplifiée) Voici les documents de synthèse conformes au Plan Comptable Général. Pour les rendre accessibles, nous n en avons reproduit que les lignes rencontrées

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE4 DROIT FISCAL - session 2014 Proposition de CORRIGÉ 2014 dcg-lyon.fr Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE - 5 points 1.

Plus en détail