Contrat didactique Mathématiques financières

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Contrat didactique Mathématiques financières"

Transcription

1 Contrat didactique Mathématiques financières Les compétences de ce cours sont à placer dans le contexte général de l appropriation de la notion de modèle mathématique et de son utilisation pratique en gestion ce qui implique : L appropriation du contenu des modèles de façon à les utiliser optimalement en gestion en toute connaissance de leur contenu et de leurs hypothèses implicites L acquisition d une certaine indépendance visant à chercher éventuellement d autres modèles mieux appropriés Objectifs de l activité d enseignement Le but est d amener l étudiant à poser un problème de gestion financière à mettre en place différentes techniques de résolution d un problème L'étudiant doit s initier aux méthodes de mises en équation financière et aux techniques de calcul de taux, Il devra être capable de mettre toute situation financière en équation, de calculer le taux réel de toute transaction, de construire un tableau d'amortissement. L accent est mis également sur les aspects sociétaux en effectuant par exemple la mesure de l'impact de la fiscalité sur un contrat d'emprunt Présentation du contenu, du contexte : Présentation et critique de l intérêt simple (TCAR), de l intérêt composé et de la capitalisation continue/calcul des annuités/développement de la méthode de Jaumain pour le calcul du taux réel de tout contrat financier/critique de la pertinence de la théorie financière/construction de tableaux d'amortissements/impact fiscal d un emprunt et modèles de Makeham/Initiation à la finance stochastique : construction du modèle lognormal/ajustement et paramétrisation de bases de données/introduction à la valorisation d option par la méthode CRR Organisation du travail / attentes vis-à-vis des étudiants : Cours magistral et séances d'exercices au labo d informatique Mise en place de modèles financiers et de procédures de résolution de problèmes et de calculs en utilisant un tableur Modalités et critères d évaluation : Épreuve écrite comprenant trois types d évaluation : Des questions théoriques évaluant le niveau de savoir approprié Des questions pratiques évaluant la compétence des étudiants à appliquer des techniques de calcul et à critiquer les ordres de grandeur des résultats obtenus Des questions d interprétation portant sur des fichiers de bases de données, sur leur représentation, ou encore sur des fichiers de calcul L évaluation se fait sur base du contrat de confiance (EPCC) mis en place par le didacticien français André Antibi

2 De séries de questions types pouvant être légèrement modifiées lors de l examen sont proposées aux étudiants et reprennent 80% de l examen Support(s) de cours et bibliographie : Notes de cours fournies en support pdf Introduction à la mathématique financière - Daniel Justens et Jacqueline Rosoux - De Boeck-1995 Fichiers de bases de données en format xls Présentations powerpoint Nombreux documents d actualité transmis sous forme de pdf Exemples de questions et d exercices couvrant la première partie du cours : Un capital de est placé pendant 5 ans aux conditions suivantes: date de dépôt, 1 er juin. Capitalisation tous les 1 er janvier. Taux annuel pendant les 30 premiers mois: Taux suivant: Prime de fidélité: Donner l'équation d'évolution du capital et calculer sa valeur après 5 ans. Calculer le taux moyen en utilisant la méthode des approximations successives (2 itérations). Un capital de est placé pendant 6 ans aux conditions suivantes: date de dépôt, 1 er juillet. Capitalisation tous les 1 er janvier. Taux annuel pendant les 30 premiers mois: Taux suivant: Prime de fidélité: Donner l'équation d'évolution du capital et calculer sa valeur après 6 ans. Calculer le taux moyen en utilisant la méthode des approximations successives (cas de capitalisation mixte). Un capital de est placé pendant 7 ans aux conditions suivantes: date de dépôt, 1 er septembre. Capitalisation tous les 1 er janvier. Taux annuel pendant les 28 premiers mois : Taux suivant: Prime de fidélité: Donner l'équation d'évolution du capital et calculer sa valeur après 7 ans. Calculer le taux moyen en utilisant la méthode des approximations successives (cas de capitalisation mixte). Estimer l'erreur commise au niveau de la solution. Justifier le calcul. Calculer le temps de doublement du capital sous les conditions présentées au point 1. Montrer que le problème n'a pas nécessairement de solution exacte dans le cas général.

3 Commenter et expliquer le fichier de calcul suivant. A quel type de problème se rapporte-t-il? Quelle méthode utilise-t-il? Capital initial 10000,00 Capital final 12546,00 durées première durée déc 0, durée naturelle 7, deuxième durée déc 0, durée totale 7, Vérification première approx 0, ,39763 i2= 0, ,68149 i3= 0, ,04232 i4= 0, ,99438 i5= 0, ,00075 Montrer comment on peut construire une équation d évolution de capital à partir de conditions raisonnables en univers déterministe. (interprétation + calculs). Montrer en quoi ces conditions cessent d être raisonnables en univers aléatoire. Interpréter les hypothèses et la nature du modèle obtenu en fonction des pratiques bancaires. Comparer la construction d équations d évolution sur base inductive (on part de la pratique et des usages courants) et déductive (on part d idées générales que l on particularise). Présenter théoriquement la formule de capitalisation lorsqu un changement de taux survient en cours d année. Justifier les résultats. Expliquer et commenter le fichier de calcul suivant. A quel cas de figure correspond-il?

4 Soit un emprunt de remboursé par 48 mensualités de Définir et calculer le taux de chargement. Démontrer la relation approximative entre le taux de chargement et le taux d'intérêt annuel basé sur les notions d'intérêt simple et d'égalité des charges financières (notion de TCAR). Soit un contrat d'emprunt d entreprise basé sur les conditions suivantes : taux nominal = 0.075, Montant emprunté: Remboursements constants (durée 10 ans). Déductibilité totale des frais financiers et calcul sur base d'un taux d'imposition de 35%. Pas de frais initiaux. Les amortissements sont supposés non déductibles. Présenter et expliquer (sans démonstration) la relation de Makeham.. Calculer le taux actuariel. Soit un contrat d'emprunt hypothécaire basé sur les conditions suivantes: taux nominal = Montant emprunté: Remboursement constants (durée 10 ans) Déductibilité des frais financiers à concurrence de 50% et calcul sur base d'un taux marginal d'imposition de 35%. Frais initiaux: Le contrat est signé le 1 er décembre et les impôts sont dus en novembre de l'année qui suit. Les amortissements sont supposés non déductibles. Définir et (surtout) calculer les usufruit et nue-propriété unitaires dans le cas des remboursements constants. Calculer le taux actuariel du contrat en utilisant (sans démonstration) la relation de Makeham (rappel: amortissements constants).

5 Justifier toutes les étapes du fichier de calcul suivant. A quelle situation correspond-il? Dans quel cadre se situe le problème traité? Données capital emprunté : Frais : 7225 Durée (années): 10 Taux annuel : 0,055 Taux marginal imposition : 0,45 Taux Moyen Spécial : 0,4 Quotité déductible amort, 0 Quotité déductible frais fin 1 retard impôts en mois 11 taux initial : 0,05 alpha = 0, lambda = 0, mu = 1 nue-propriété = 0, approx taux = 0, alpha = 0, lambda = 0, mu = 1 nue-propriété = 0, approx taux = 0, alpha = 0, lambda = 0, mu = 1 nue-propriété = 0, approx taux = 0,

6 Même question en ce qui concerne le fichier suivant :

7 Expliquer en détails les calculs sous-jacents au fichier ci dessous. Tableau amortiss en mois taux act montant emprunté ,64 0,045 durée (en années) tx mens 0, taux annuel 0,055 0, , somme = 25335, , récurrence frais indice financiers amortissements soldes nue-pro usufruit 629, , ,17 631, , , ,35 634, , , , , ,51 637, , , , ,66 639, , , , ,80 642, , Justifier les calculs des deux premières lignes du tableau. Expliquer les calculs de nue-propriété et d usufruit. Justifier la valeur de la somme de ces deux quantités. Soit un contrat d'emprunt hypothécaire basé sur les conditions suivantes : taux nominal = Montant emprunté: Remboursement par annuités constantes (durée 20 ans). Il s'agit d'un premier achat effectué par deux personnes (montant plafond = 5600 ) Frais initiaux: Le contrat est signé le 1 er décembre et les impôts sont dus en novembre de l'année qui suit. Calculer le taux actuariel du contrat. Soit un contrat d'emprunt d'entreprise basé sur les conditions suivantes : taux nominal = Montant emprunté: Pas de frais initiaux. (Interpréter cette hypothèse). Remboursements constants (durée 10 ans). Données non fournies au choix. Déductibilité totale des frais financiers et calcul sur base d'un taux d'imposition de 35%. (Interpréter cette hypothèse). Les amortissements sont supposés non déductibles. Calculer théoriquement la nue-propriété unitaire Calculer numériquement nue-propriété et usufruit unitaires Calculer le taux actuariel (2 approximations) en justifiant le choix du taux initial.

Contrat didactique Finance stochastique

Contrat didactique Finance stochastique Contrat didactique Finance stochastique Les compétences de ce cours sont à placer dans le contexte général de l appropriation de la notion de modèle mathématique et de son utilisation pratique en gestion

Plus en détail

CORRIGES DES CAS TRANSVERSAUX. Corrigés des cas : Emprunts

CORRIGES DES CAS TRANSVERSAUX. Corrigés des cas : Emprunts CORRIGES DES CAS TRANSVERSAUX Corrigés des cas : Emprunts Remboursement par versements périodiques constants - Cas E1 Objectifs : Construire un échéancier et en changer la périodicité, Renégocier un emprunt.

Plus en détail

Chapitre 1. La valeur et le temps. 1 Exercice 01-16. 2 Corrigé rigé de l exercice 01-16

Chapitre 1. La valeur et le temps. 1 Exercice 01-16. 2 Corrigé rigé de l exercice 01-16 Chapitre 1 La valeur et le temps 1 Exercice 01-16 16 Échéance commune de plusieurs effets Définition. L échéance commune de plusieurs effets est l échéance d un effet unique qui, le jour de l équivalence,

Plus en détail

Programme : DE ROBIEN sous le régime Robien neuf Durée de simulation : 26 ans Durée de financement : 15 ans

Programme : DE ROBIEN sous le régime Robien neuf Durée de simulation : 26 ans Durée de financement : 15 ans ETUDE PERSONNALISÉE Votre situation actuelle Vous êtes mariés avec 3 parts fiscales et votre tranche marginale d'imposition est de 28,26% Vos revenus nets imposables sont de 46 Votre investissement Programme

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L'ÉTUDE

PRÉSENTATION DE L'ÉTUDE PRÉSENTATION DE L'ÉTUDE Durée de simulation : 30 ans La durée du financement envisagé et le mécanisme des amortissements différés qui génèrent à long terme des revenus hors impôts sur l'ir nécessitent

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1

Table des matières. Chapitre 1 Table des matières Chapitre 1 Les objectifs de la planification financière et les objectifs de placement 1 Les objectifs de la planification financière personnelle 1 Premier objectif: atteindre un certain

Plus en détail

EXERCICES - ANALYSE GÉNÉRALE

EXERCICES - ANALYSE GÉNÉRALE EXERCICES - ANALYSE GÉNÉRALE OLIVIER COLLIER Exercice 1 (2012) Une entreprise veut faire un prêt de S euros auprès d une banque au taux annuel composé r. Le remboursement sera effectué en n années par

Plus en détail

Programme : Résidence Ivory Park 2 lot N C35 à Lyon sous le régime Robien neuf Durée de simulation : 16 ans Durée de financement : 15 ans

Programme : Résidence Ivory Park 2 lot N C35 à Lyon sous le régime Robien neuf Durée de simulation : 16 ans Durée de financement : 15 ans Page 1 sur 5 EXEMPLE D'ÉTUDE PERSONNALISÉE Vous êtes mariés avec 2 parts fiscales et votre tranche marginale d'imposition est de 30,00% Vos revenus nets imposables sont de 54 320 Votre IRPP est estimé

Plus en détail

Programme Grande Ecole 1 ère année

Programme Grande Ecole 1 ère année Programme Grande Ecole 1 ère année Mathématiques Appliquées à la Gestion TQG102 Semestre 2 20 heures 2 crédits Français Département académique : Finance, Contrôle et TQG Coordinateur de département : Amir

Plus en détail

PLAN DE COURS Automne 2006

PLAN DE COURS Automne 2006 PLAN DE COURS Automne 2006 ACT 10412 A Mathématiques financières Informations générales Crédits : 3 Temps consacré : 3 2 1 3 Formule pédagogique : LAT Préalable(s) : aucun Concomitant(s) : aucun Site Web

Plus en détail

Leçon 01 Exercices d'entraînement

Leçon 01 Exercices d'entraînement Leçon 01 Exercices d'entraînement Exercice 1 Etudier la convergence des suites ci-dessous définies par leur terme général: 1)u n = 2n3-5n + 1 n 2 + 3 2)u n = 2n2-7n - 5 -n 5-1 4)u n = lnn2 n+1 5)u n =

Plus en détail

SUITES ET SÉRIES GÉOMÉTRIQUES

SUITES ET SÉRIES GÉOMÉTRIQUES SUITES ET SÉRIES GÉOMÉTRIQUES Sommaire 1. Suites géométriques... 2 2. Exercice... 6 3. Application des suites géométriques aux mathématiques financières... 7 4. Vocabulaire... 7 5. Exercices :... 8 6.

Plus en détail

Compte bancaire ou assurance vie?

Compte bancaire ou assurance vie? 92 LE GUIDE FINANCIER DU PROPRIÉTAIRE Compte bancaire ou assurance vie? La décision de prendre un compte bancaire ou une assurance vie mixte dépendra du profil du client et de ses besoins en couverture

Plus en détail

Fiche d informations financières assurance vie. Argenta-Flexx 1

Fiche d informations financières assurance vie. Argenta-Flexx 1 Fiche d informations financières assurance vie Argenta-Flexx 1 Type d assurance vie Assurance vie (branche 21) avec rendement garanti par Argenta Assurances SA (dénommée ci-après l Assureur ). Depuis le

Plus en détail

DEVOIR GESTION FINANCIERE Durée : 4 heures

DEVOIR GESTION FINANCIERE Durée : 4 heures DEVOIR GESTION FINANCIERE Durée : 4 heures Matériel autorisé : Calculatrice de poche à fonctionnement autonome et sans imprimante Le sujet se présente sous la forme de DEUX dossiers indépendants. PREMIER

Plus en détail

PROJET DE FINANCEMENT HYPOTHECAIRE

PROJET DE FINANCEMENT HYPOTHECAIRE 22 janvier 2008 PROJET DE FINANCEMENT HYPOTHECAIRE Dossier personnel à l'intention de Jean EXEMPLE Anne EXEMPLE Rue de l'exercice 32 1200 GENEVE Calculs basés sur le régime des personnes soumises à l'impôt

Plus en détail

Les intérêts des comptes courants d associés Novembre 2013

Les intérêts des comptes courants d associés Novembre 2013 Les intérêts des comptes courants d associés Novembre 2013 Les Intérêts des Comptes Courants d Associés- Généralités 2 PAGES Généralités 3 Champs d application 5 La libération totale du capital 6 Le taux

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 5 VOCABULAIRE BANCAIRE ET FINANCIER MATHEMATIQUES FINANCIERES

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 5 VOCABULAIRE BANCAIRE ET FINANCIER MATHEMATIQUES FINANCIERES COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 5 VOCABULAIRE BANCAIRE ET FINANCIER MATHEMATIQUES FINANCIERES SEANCE 5 VOCABULAIRE BANCAIRE ET FINANCIER MATHEMATIQUES FINANCIERES Objet de la séance 5: les séances précédentes

Plus en détail

Jean COMTE DOSSIER SUCCESSORAL

Jean COMTE DOSSIER SUCCESSORAL DOSSIER SUCCESSORAL Informations générales Actif net successoral Réserve - quotité disponible Répartition de la succession Droits de succession de Quentin COMTE Droits de succession de Elodie COMTE Droits

Plus en détail

IMPOSITION DES INTÉRÊTS, DES DIVIDENDES ET DES GAINS EN CAPITAL A CHYPRE LOIS ET DÉCRETS

IMPOSITION DES INTÉRÊTS, DES DIVIDENDES ET DES GAINS EN CAPITAL A CHYPRE LOIS ET DÉCRETS IMPOSITION DES INTÉRÊTS, DES DIVIDENDES ET DES GAINS EN CAPITAL A CHYPRE LOIS ET DÉCRETS Loi relative à l impôt sur le revenu (amendement) de 2005 Loi relative à la contribution spéciale à la défense (amendement)

Plus en détail

Le Crédit d impôt une mesure fiscale très importante qui profite à de nombreux. propriétaires dans un cadre très large.

Le Crédit d impôt une mesure fiscale très importante qui profite à de nombreux. propriétaires dans un cadre très large. Paris, le 30 avril 2008 Le Crédit d impôt une mesure fiscale très importante qui profite à de nombreux propriétaires dans un cadre très large. Par son ampleur, le crédit d impôt institué dans l article

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos. Chapitre 2 L actualisation... 21. Chapitre 1 L intérêt... 1. Chapitre 3 Les annuités... 33 III. Entraînement...

Table des matières. Avant-propos. Chapitre 2 L actualisation... 21. Chapitre 1 L intérêt... 1. Chapitre 3 Les annuités... 33 III. Entraînement... III Table des matières Avant-propos Remerciements................................. Les auteurs..................................... Chapitre 1 L intérêt............................. 1 1. Mise en situation...........................

Plus en détail

EMPRUNTS OBLIGATAIRES EMIS PAR LES SOCIETES. Conséquences du financement par emprunt obligataire dans le tableau de financement de l'entreprise.

EMPRUNTS OBLIGATAIRES EMIS PAR LES SOCIETES. Conséquences du financement par emprunt obligataire dans le tableau de financement de l'entreprise. EMPRUNTS OBLIGATAIRES EMIS PAR LES SOCIETES Objectif(s) : o Pré-requis : Conséquences du financement par emprunt obligataire dans le tableau de financement de l'entreprise. o Outils de mathématiques financières

Plus en détail

Chapitre 4 : cas Transversaux. Cas d Emprunts

Chapitre 4 : cas Transversaux. Cas d Emprunts Chapitre 4 : cas Transversaux Cas d Emprunts Échéanciers, capital restant dû, renégociation d un emprunt - Cas E1 Afin de financer l achat de son appartement, un particulier souscrit un prêt auprès de

Plus en détail

I Suites géométriques, maths fi (1 + α + α 2 + + α n )

I Suites géométriques, maths fi (1 + α + α 2 + + α n ) UPV MathsL1S1 1 Suites. Maths fi I Suites géométriques, maths fi (1 + α + α 2 + + α n ) I Deux résultats fondamentaux 1) 1 + 2 + + n = n (n + 1) / 2 On peut connaître ce résultat par coeur. (D ailleurs

Plus en détail

Chapitre 2 L actualisation... 21

Chapitre 2 L actualisation... 21 III Table des matières Avant-propos Remerciements.... Les auteurs... XI XII Chapitre 1 L intérêt.... 1 1. Mise en situation.... 1 2. Concept d intérêt... 1 2.1. L unité de temps... 2 2.2. Le taux d intérêt...

Plus en détail

Les prêts immobiliers

Les prêts immobiliers Les prêts immobiliers Prêt amortissable : il y a un remboursement planifié du capital selon un calendrier déterminé. L'amortissement du crédit immobilier est étalé dans le temps (crédit amortissable classique).

Plus en détail

Étude Prévisionnelle

Étude Prévisionnelle Étude Prévisionnelle sur 3 exercices du 07/2008 au 06/2011 Café Monsieur DUPOND - 63000 CLERMONT-FERRAND Page 1/14 Sommaire Investissements...3 Financements des investissements...3 Remboursements des emprunts...4

Plus en détail

Chapitre VI : DEPENSES DONNANT DROIT A UNE REDUCTION D IMPÔT ET DEPENSES DEDUCTIBLES

Chapitre VI : DEPENSES DONNANT DROIT A UNE REDUCTION D IMPÔT ET DEPENSES DEDUCTIBLES Chapitre VI : DEPENSES DONNANT DROIT A UNE REDUCTION D IMPÔT ET DEPENSES DEDUCTIBLES OBJECTIFS : cette leçon vise à rendre l auditeur capable de : identifier les principales dépenses donnant droit à réduction

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT EFFET DE LEVIER La séance 6 (première partie) traite des décisions d investissement. Il s agit d optimiser

Plus en détail

Le présent avis fait suite à certaines questions pratiques qui ont été posées pour pareils emprunts conclus en 2014.

Le présent avis fait suite à certaines questions pratiques qui ont été posées pour pareils emprunts conclus en 2014. Explications concernant les conditions auxquelles les emprunts conclus en 2014 doivent satisfaire pour pouvoir entrer en considération pour la réduction d impôt régionale pour l habitation unique (bonus-logement)

Plus en détail

Planification financière 410-610

Planification financière 410-610 Collège de Rosemont Service de la Formation continue Automne 2010 Planification financière 410-610 Professeur : Paul Bourget 514-376-1620, poste 349 pbourget@crosemont.qc.ca ) Local : B-413 Site Web :

Plus en détail

LES STRATEGIE DE DETENTION DE SCI. Acquisition par la SCI (option IS) en pleine propriété

LES STRATEGIE DE DETENTION DE SCI. Acquisition par la SCI (option IS) en pleine propriété LES STRATEGIE DE DETENTION DE SCI Acquisition par la SCI (option IS) en pleine propriété DOSSIER PATRIMONIAL SIMULATION SCI Paramètres de l'étude Evolution de la fiscalité de la SCI à l'is Evolution de

Plus en détail

Qu est-ce que l effet de levier?

Qu est-ce que l effet de levier? EMPRUNTER POUR INVESTIR : CE N EST PAS POUR TOUT LE MONDE Qu est-ce que l effet de levier? L effet de levier consiste à investir en empruntant une partie ou la totalité des sommes. De cette façon, vous

Plus en détail

Bachelier en Comptabilité

Bachelier en Comptabilité Haute École Louvain en Hainaut www.helha.be Année académique 2015-2016 HELHa Mons - Campus 159 Chaussée de Binche Bachelier en Comptabilité 7000 MONS Tél : +32 (0) 65 40 41 44 Fax : +32 (0) 65 40 41 54

Plus en détail

MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES

MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES Table des matières Version 2012 Lang Fred 1 Intérêts et taux 2 1.1 Définitions et notations................................ 2 1.2 Intérêt simple......................................

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION - AVIS N 2007-B DU 2 MAI 2007 DU COMITÉ D URGENCE

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION - AVIS N 2007-B DU 2 MAI 2007 DU COMITÉ D URGENCE CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION - AVIS N 2007-B DU 2 MAI 2007 DU COMITÉ D URGENCE Relatif à la comptabilisation du crédit d'impôt lié aux avances remboursables sans intérêt pour

Plus en détail

Enseignement secondaire technique

Enseignement secondaire technique Enseignement secondaire technique Régime technique Division de la formation administrative et commerciale Cycle supérieur Section gestion Économie de gestion Classe de 12CG Nombre de leçons: 4.0 Nombre

Plus en détail

SESSION 2010. UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1

SESSION 2010. UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 1010006 DCG SESSION 2010 Document autorisé : Aucun document autorisé. UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Matériel autorisé : Une calculatrice de poche à fonctionnement

Plus en détail

SCI IR_IS. Leçon N 3 : - Achat immobilier d entreprise - Option IS pour trésorerie - US temporaire. Leçon : suite logicielle CAPITAL EXPLORER

SCI IR_IS. Leçon N 3 : - Achat immobilier d entreprise - Option IS pour trésorerie - US temporaire. Leçon : suite logicielle CAPITAL EXPLORER Leçon : suite logicielle CAPITAL EXPLORER 1 er décembre 2006 Module : SIMULATION Leçon N 3 : SCI IR_IS - Achat immobilier d entreprise - Option IS pour trésorerie - US temporaire Revenus fonciers Option

Plus en détail

Le financement des investissements

Le financement des investissements Les modes de financement Le crédit aux particuliers Le crédit aux entreprises 1 Les modes de financement L autofinancement Le crédit bancaire Le crédit-bail La location longue durée 2 L autofinancement

Plus en détail

EXERCICES CORRIGES Elément : Gestion financière / Option Economie et Gestion. (Semestre 5)

EXERCICES CORRIGES Elément : Gestion financière / Option Economie et Gestion. (Semestre 5) EXERCICES CORRIGES Elément : Gestion financière / Option Economie et Gestion (Semestre 5) Exercice 1 Pour développer son activité, l entreprise SDT achète un nouvel équipement dont les caractéristiques

Plus en détail

Préparé pour : M. Hubert REER Par : Jean Le Conseiller

Préparé pour : M. Hubert REER Par : Jean Le Conseiller Préparé pour : M. Hubert REER Par : Jean Le Conseiller Planiste Ltée. 485 McGill, Bureau 400 - Montréal (Québec) H2Y 2H4 Téléphone :(514) 904-0934 - Sans frais :1 (866) 904-0934 - Télécopieur :(514) 904-0936

Plus en détail

Présentation de l'étude

Présentation de l'étude Présentation de l'étude Durée de simulation : 30 ans La durée du financement envisagé et le mécanisme d'amortissements différés qui génèrent à long terme des revenus hors impôts sur l'ir nécessitent la

Plus en détail

REEL D'IMPOSITION I. LE REGIME DU REEL NORMAL II. LE REGIME DU REEL SIMPLIFIE

REEL D'IMPOSITION I. LE REGIME DU REEL NORMAL II. LE REGIME DU REEL SIMPLIFIE REEL D'IMPOSITION 02/08/2012 Il existe aujourd hui trois modes d imposition des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) qui sont fonction du volume d affaires de l entreprise : le régime du bénéfice

Plus en détail

MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES I

MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES I MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES I Quinzième cours Détermination des valeurs actuelle et accumulée d une annuité de début de période pour laquelle la période de paiement est plus courte que la période de capitalisation

Plus en détail

ETUDE PERSONNALISÉE Votre situation actuelle Vous êtes mariés avec 2 parts fiscales et votre tranche marginale d'imposition est de 30,00% Vos revenus nets imposables sont de 105 000 Votre investissement

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT EFFET DE LEVIER

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT EFFET DE LEVIER COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT EFFET DE LEVIER SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT EFFET DE LEVIER La séance 6 traite des décisions d investissement. Il s agit d optimiser

Plus en détail

Un nouvel avantage fiscal : la déduction pour habitation unique

Un nouvel avantage fiscal : la déduction pour habitation unique Un nouvel avantage fiscal : la déduction pour habitation unique B. MARISCAL Lors du Conseil des ministres extraordinaire d Ostende des 20 et 21 mars 2004, le gouvernement avait pris la décision de réformer

Plus en détail

Margill 3.3 Guide de démarrage rapide

Margill 3.3 Guide de démarrage rapide Margill 3.3 Guide de démarrage rapide Installation de Margill Contenu Paramètres par défaut et sélection des tables d intérêts Guide de l utilisateur complet et exemples Calculs avec Margill Calculs les

Plus en détail

Décrypter rapidement les comptes d une entreprise Fiche mémo

Décrypter rapidement les comptes d une entreprise Fiche mémo Décrypter rapidement les comptes d une entreprise Fiche mémo Comment décrypter rapidement les comptes d une entreprise? I Analyse économique Éléments juridiques : forme juridique, capital, associés. Éléments

Plus en détail

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 2012/19- Biens acquis contre paiement d une rente viagère. Avis du 7 novembre 2012

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 2012/19- Biens acquis contre paiement d une rente viagère. Avis du 7 novembre 2012 COMMISSION DES NORMES COMPTABLES Avis CNC 2012/19- Biens acquis contre paiement d une rente viagère Avis du 7 novembre 2012 Table des matières I. Introduction II. Déterminiation du capital initial et du

Plus en détail

La tarification fait l objet de l édition d un barème tous les mois, en fonction de l évolution de l indice A.

La tarification fait l objet de l édition d un barème tous les mois, en fonction de l évolution de l indice A. ANNEXE La formule Equilibre Un crédit à taux variable indexé sur l indice A Le taux initial du crédit est garanti contre la hausse pendant 2 ans ; la mensualité du crédit est fixe pendant toute sa durée.

Plus en détail

Les principales caractéristiques des livrets d'épargne sont synthétisées dans le tableau suivant : Dépôt maxi. Taux de rémunération

Les principales caractéristiques des livrets d'épargne sont synthétisées dans le tableau suivant : Dépôt maxi. Taux de rémunération Epargne bancaire : Les livrets d'épargne Définition : Les livrets d'épargne permettent la gestion sans contrainte et en toute sécurité d'une épargne disponible à tout moment en contrepartie d'une rentabilité

Plus en détail

Fiche d infos financières assurance vie

Fiche d infos financières assurance vie Fiche d infos financières assurance vie Assurance solde restant dû sur une tête 1 Type d assurance vie Garanties Groupe-cible Assurance décès (branche 21) avec rendement garanti par Argenta Assurances

Plus en détail

L impôt de solidarité sur la fortune ISF (cours)

L impôt de solidarité sur la fortune ISF (cours) L impôt de solidarité sur la fortune ISF (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I Le champ d application de l ISF... 4 Les personnes imposables... 4 Les biens concernés par

Plus en détail

Série Les charges d'emprunt

Série Les charges d'emprunt Série Les charges d'emprunt (Corrigé des exercices d'application) 1. (1) Tableau de remboursement de l'emprunt Montant de l'annuité : a = K 0,1 ==> 1-(1,1)-4 a = 1.000.000 x 0,3154708037 = 315.471. Répartition

Plus en détail

Table des matières. Sommaire... 2

Table des matières. Sommaire... 2 Table des matières Sommaire... 2 Introduction... 4 1. L évolution historique... 4 a) Une origine ancienne... 4 b) L avènement du financement bancaire... 5 c) La perspective d une recrudescence... 5 2.

Plus en détail

GUI-18714 : INVESTISSEMENT / ET FINANCEMENT IMMOBILIERS

GUI-18714 : INVESTISSEMENT / ET FINANCEMENT IMMOBILIERS Gestion urbaine et immobilière Syllabus Faculté des sciences de l'administration Hiver 2007 Université Laval Mardi, 18h30-21h30 GUI-18714 : INVESTISSEMENT / ET FINANCEMENT IMMOBILIERS Prof. : Richard Côté,

Plus en détail

La maison Ecole d ' Amortissement d un emprunt Classe de terminale ES. Ce qui est demandé. Les étapes du travail

La maison Ecole d ' Amortissement d un emprunt Classe de terminale ES. Ce qui est demandé. Les étapes du travail La maison Ecole d ' Amortissement d un emprunt Classe de terminale ES Suites géométriques, fonction exponentielle Copyright c 2004 J.- M. Boucart GNU Free Documentation Licence L objectif de cet exercice

Plus en détail

Nous vous souhaitons nos meilleurs vœux pour cette Nouvelle Année

Nous vous souhaitons nos meilleurs vœux pour cette Nouvelle Année ENVIRONNEMENT LéGISLATIF, FISCAL ET économique EN MOUVEMENT Dans un environnement législatif, fiscal et économique en mouvement, nous mettons nos ressources à votre disposition pour vous accompagner tout

Plus en détail

A. P. S. - Société ALPHA

A. P. S. - Société ALPHA A. P. S. - Société ALPHA COUTS PREETABLIS ECARTS - CHOIX D'INVESTISSEMENT ET DE FINANCEMENT - PROGRAMMATION LINEAIRE Nom de l'aps Etablissement Description Logiciel(s) nécessaire(s) Niveau Durée Testé

Plus en détail

Compte bancaire ou assurance vie? 5. Amortissement direct ou indirect?

Compte bancaire ou assurance vie? 5. Amortissement direct ou indirect? 92 LE GUIDE FINANCIER DU PROPRIÉTAIRE Compte bancaire ou assurance vie? La décision de prendre un compte bancaire dépendra du profil du client et de ses besoins. Par exemple, si l emprunteur est célibataire

Plus en détail

Actualisation. M1 - Arnold Chassagnon, Université de Tours, PSE - 2012

Actualisation. M1 - Arnold Chassagnon, Université de Tours, PSE - 2012 Actualisation - M1 - Arnold Chassagnon, Université de Tours, PSE - 2012 Plan du cours 1. Transferts de richesse et allocation intertemporelle de la consomma Déterminants des taux d intérêt d équilibre

Plus en détail

Mathématiques financières

Mathématiques financières Mathématique financière à court terme I) Les Intérêts : Intérêts simples Mathématiques financières - Intérêts terme échu et terme à échoir - Taux terme échu i u équivalent à un taux terme à échoir i r

Plus en détail

Chiffres clés pour 2013

Chiffres clés pour 2013 Chiffres clés pour 2013 Certains produits d investissement et d épargne peuvent vous procurer un bel avantage fiscal. Que ce soit l épargne-pension, votre compte d épargne, retrouvez un tableau récapitulatif

Plus en détail

FLEXIBEL PENSION SAVING avec clause Home

FLEXIBEL PENSION SAVING avec clause Home FLEXIBEL PENSION SAVING avec clause Home avril 2010 Epargner pour votre avenir vous procure des avantages! A qui est destiné le Flexibel Pension Saving avec clause Home? Au travers de ce produit (*), Fidea

Plus en détail

Programme ESSEC Gestion de patrimoine

Programme ESSEC Gestion de patrimoine Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» L effet de levier François Longin 1 www.longin.fr L effet de levier Notion d effet de levier Les principaux effets de levier

Plus en détail

LE PETIT PROPRIETAIRE

LE PETIT PROPRIETAIRE Prospectus concernant les prêts hypothécaires sociaux accordés par la s.a. LE PETIT PROPRIETAIRE agréée par la région Bruxelles-Capitale inscrite en vertu d'une décision de la Commission bancaire, financière

Plus en détail

Mathématiques financières

Mathématiques financières Mathématiques financières Table des matières 1 Intérêt simple 1 1.1 Exercices........................................ 1 2 Intérêt composé 2 2.1 Taux nominal, taux périodique, taux réel.......................

Plus en détail

PROSPECTUS. PROSPECTUS 14 valable à compter du 01.01.2010

PROSPECTUS. PROSPECTUS 14 valable à compter du 01.01.2010 20 PROSPECTUS PROSPECTUS 14 valable à compter du 01.01.2010 Article 47 2 de la loi du 4 août 1992 relative aux Crédits Hypothécaires et l article 4 de l Arrêté royal du 5 février 1993 portant diverses

Plus en détail

LE CREDIT BAIL IMMOBILIER Février 2015

LE CREDIT BAIL IMMOBILIER Février 2015 LE CREDIT BAIL IMMOBILIER Février 2015 CREDIT BAIL IMMOBILIER - Sommaire 2 DEFINITION 3 Crédit-bail 3 Différents types de crédits-bails 3 ASPECTS COMPTABLES ET FISCAUX 4 Pendant la période couverte par

Plus en détail

IV - ANNEXES ELEMENTS DU BILAN - ETAT DE LA DETTE - DETAIL DES CREDITS DE TRESORERIE

IV - ANNEXES ELEMENTS DU BILAN - ETAT DE LA DETTE - DETAIL DES CREDITS DE TRESORERIE - ANNEXES ELEMENTS DU BILAN - ETAT DE LA DETTE - DETAIL DES CREDITS DE TRESORERIE A2.1 Nature (Pour chaque ligne, indiquer le numéro de contrat) A2.1 - DETAIL DES CREDITS DE TRESORERIE (1) Montant des

Plus en détail

Quels taux nominaux et effectifs d imposition des sociétés en Suisse pour le calcul des coins fiscaux?

Quels taux nominaux et effectifs d imposition des sociétés en Suisse pour le calcul des coins fiscaux? Eidgenössische Steuerverwaltung ESTV Administration fédérale des contributions AFC Amministrazione federale delle contribuzioni AFC Swiss Federal Tax Administration FTA Quels taux nominaux et effectifs

Plus en détail

Le coût du capital C H A P I T R E

Le coût du capital C H A P I T R E JOB : mp DIV : 10571 ch04 p. 1 folio : 103 --- 29/8/07 --- 11H4 [ Le coût du capital q Le coût du capital est une notion fondamentale pour les entreprises en matière de politique financière car il est

Plus en détail

Imposition des participations et des avances sur police d assurance vie

Imposition des participations et des avances sur police d assurance vie Imposition des participations et des avances sur police d assurance vie Introduction Le titulaire d un contrat d assurance vie (aussi appelé «police») doit ajouter à son revenu les gains réalisés par suite

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SCI Bien gérer son patrimoine Huitième édition, 1998, 2001, 2004, 2008, 2010, 2012, 2013, 2014 ISBN : 978-2-212-55995-8

Plus en détail

Comprendre le financement des placements par emprunt. Prêts placement

Comprendre le financement des placements par emprunt. Prêts placement Comprendre le financement des placements par emprunt Prêts placement Comprendre le financement des placements par emprunt Le financement des placements par emprunt consiste simplement à emprunter pour

Plus en détail

Le financement adossé de l immobilier en gestion de patrimoine : une modélisation simple

Le financement adossé de l immobilier en gestion de patrimoine : une modélisation simple Le financement adossé de l immobilier en gestion de patrimoine : une modélisation simple Laurent Batsch ahier de recherche n 2005-01 Le financement adossé est une des modalités de financement de l investissement

Plus en détail

AUTOMAT SA. 1.1. Coût du capital

AUTOMAT SA. 1.1. Coût du capital AUTOMAT SA La société AUTOMAT SA fabrique et vend des automatismes et des systèmes d'automatisation destinés principalement aux secteurs de l'aéronautique, de l'aérospatiale, de la communication, de l'informatique

Plus en détail

Les Obligations et le marché obligataire. Auteur : Philippe GILLET

Les Obligations et le marché obligataire. Auteur : Philippe GILLET Les Obligations et le marché obligataire Auteur : Philippe GILLET Les différentes formes d emprunt Emprunt indivis Emprunt obligataire Souscrit par une ou plusieurs banques Plusieurs souscripteurs Divisé

Plus en détail

LA TECHNIQUE DE LA "MISE À PART" DE L'ARGENT

LA TECHNIQUE DE LA MISE À PART DE L'ARGENT Centre québécois de formation en fiscalité CQFF inc. Société privée de formation en fiscalité LA TECHNIQUE DE LA "MISE À PART" DE L'ARGENT DÉDUCTIBILITÉ DES INTÉRÊTS ET STRATÉGIE DE LA "MISE À PART" DE

Plus en détail

Circulaire du directeur des contributions L.I.R. n 104/1 1 du 20 novembre 2014. L.I.R. n 104/1

Circulaire du directeur des contributions L.I.R. n 104/1 1 du 20 novembre 2014. L.I.R. n 104/1 Circulaire du directeur des contributions L.I.R. n 104/1 1 du 20 novembre 2014 L.I.R. n 104/1 Objet : Evaluation de certains avantages accordés par l employeur à ses salariés a) Mise à la disposition à

Plus en détail

Faisons un exemple. Voici la situation du dentiste bien «connu», Dr Adam Carrier :

Faisons un exemple. Voici la situation du dentiste bien «connu», Dr Adam Carrier : Les autorités fiscales canadiennes ont subi de cuisants échecs devant les tribunaux sur la question de la déductibilité des intérêts au début des années 2000. Non seulement lors des décisions «Ludco» et

Plus en détail

LES STRATEGIE DE DETENTION DE SCI. Acquisition de l'usufruit temporaire des parts de la SCI par la Société d exploitation

LES STRATEGIE DE DETENTION DE SCI. Acquisition de l'usufruit temporaire des parts de la SCI par la Société d exploitation LES STRATEGIE DE DETENTION DE SCI Acquisition de l'usufruit temporaire des parts de la SCI par la Société d exploitation DOSSIER PATRIMONIAL SIMULATION SCI Paramètres de l'étude Détail de l'évaluation

Plus en détail

ROYAUME DE BELGIQUE SERVICE PUBLIC FEDERAL FINANCES. Service d'encadrement Expertise et Support Stratégiques Administration des Affaires Fiscales

ROYAUME DE BELGIQUE SERVICE PUBLIC FEDERAL FINANCES. Service d'encadrement Expertise et Support Stratégiques Administration des Affaires Fiscales 1 Règles d'indexation ROYAUME DE BELGIQUE SERVICE PUBLIC FEDERAL FINANCES Service d'encadrement Expertise et Support Stratégiques Administration des Affaires Fiscales Avis relatif à l'indexation automatique

Plus en détail

Options d encaissement de l indemnité de départ

Options d encaissement de l indemnité de départ Options d encaissement de l indemnité de départ Membres de l APASE 9 avril 2014 www.boston.com/wasserman Ordre du jour Indemnité de départ Scénario Recommandation Formulaires pour paiement Prestations

Plus en détail

CESSIONS D'ELEMENTS D ACTIF - IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES

CESSIONS D'ELEMENTS D ACTIF - IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES CESSIONS D'ELEMENTS D ACTIF - IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES Objectif(s) : o Conséquences comptables des opérations de cessions, o Aspects fiscaux. Pré-requis : o Maîtrise des amortissements et provisions,

Plus en détail

Aspects fiscaux de l assurance vie. Brochure d info

Aspects fiscaux de l assurance vie. Brochure d info Aspects fiscaux de l assurance vie Brochure d info 2 Aspects fiscaux de l assurance vie Préambule La rédaction de cette brochure a été achevée au 31/01/2015 et tient compte de la législation fiscale telle

Plus en détail

Taxes de circulation. Taxes de mise en circulation. Bruxelles Capitale / Région wallonne

Taxes de circulation. Taxes de mise en circulation. Bruxelles Capitale / Région wallonne Indices et montants Suite aux récentes mesures gouvernementales, certains indices et montants mentionnés dans ces rubriques pourraient ne plus être d actualité au moment où vous les consultez. Les indices

Plus en détail

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ. BARÈME GLOBAL sur 140 points

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ. BARÈME GLOBAL sur 140 points BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2011 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE ÉCRITE DE SPÉCIALITÉ : COMPTABILITÉ ET FINANCE D'ENTREPRISE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce dossier comporte

Plus en détail

Table des schémas et tableaux...xxv. Liste des sigles et acronymes... xxvii. Chapitre 1 Le cadre fiscal canadien et québécois... 1

Table des schémas et tableaux...xxv. Liste des sigles et acronymes... xxvii. Chapitre 1 Le cadre fiscal canadien et québécois... 1 Table des matières xv Table des matières Table des schémas et tableaux...xxv Liste des sigles et acronymes... xxvii Chapitre 1 Le cadre fiscal canadien et québécois... 1 1. Le cadre fiscal canadien et

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 7 STRUCTURE OPTIMALE DU PASSIF POLITIQUE D ENDETTEMENT POLITIQUE DE DIVIDENDES

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 7 STRUCTURE OPTIMALE DU PASSIF POLITIQUE D ENDETTEMENT POLITIQUE DE DIVIDENDES COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 7 STRUCTURE OPTIMALE DU PASSIF POLITIQUE D ENDETTEMENT POLITIQUE DE DIVIDENDES SEANCE 7 STRUCTURE OPTIMALE DU PASSIF POLITIQUE D ENDETTEMENT POLITIQUE DE DIVIDENDES Objet

Plus en détail

Taxes de circulation. Taxes de mise en circulation. Bruxelles Capitale / Région wallonne

Taxes de circulation. Taxes de mise en circulation. Bruxelles Capitale / Région wallonne Indices et montants Suite aux récentes mesures gouvernementales, certains indices et montants mentionnés dans ces rubriques pourraient ne plus être d actualité au moment où vous les consultez. Les indices

Plus en détail

Fiche d information financière Assurance-vie branches 21 et 23

Fiche d information financière Assurance-vie branches 21 et 23 Fiche d information financière Assurance-vie branches 21 et 23 Type d assurance-vie ERGO Flex Pension XL 1 Le produit ERGO Flex Pension XL est une assurance-vie où le client a le choix entre un ou une

Plus en détail

Article 1. Article 2.

Article 1. Article 2. Arrêté royal du 22 mai 2000 modifiant l'arrêté royal du 4 août 1992 relatif aux coûts, aux taux, à la durée et aux modalités de remboursement du crédit à la consommation. ALBERT II, Roi des Belges, A tous,

Plus en détail

- 02 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE FINANCIERE. Connaissance des caractéristiques des moyens de financement des investissements.

- 02 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE FINANCIERE. Connaissance des caractéristiques des moyens de financement des investissements. - 02 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE FINANCIERE Objectif(s) : o Choix du financement des investissements ; o Coût du financement. Pré-requis : o Modalités : Connaissance des caractéristiques

Plus en détail