Annexe 1. Cahier des charges

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Annexe 1. Cahier des charges"

Transcription

1 Appel d'offres APEX-CI N 001/AP/12/2013 Plateforme de veille et d échange d information sur les marchés publics Annexe 1 Cahier des charges

2 SOMMAIRE 1. Préambule Présentation de l APEX-CI Contexte Présentation du projet AMADE Objectifs Public cible Stratégie d intervention Etat d avancement du projet Veille Sensibilisation, communication, formation Accompagnement Dialogue public-privé Résultats , une année de transition La plateforme de veille et d échange Etudes préalables Enjeux de l outil pour le projet et les points focaux Objectifs de l outil Contraintes Objet de la consultation et information préalable sur les attendus du cahier des charges Objet de la consultation Conventions de notations et interprétation des attendus du cahier des charges Attendus fonctionnels de l application Périmètre du projet Schéma d ensemble Outils de veille manuelle d Traitement des disposition des (privée et publique) Identification des clients/experts Annuaire des clients/experts Annuaire public des clients/experts sur les transmises aux clients/experts Besoin complémentaire et partage d informations sur les sur les informations APEX-CI - 01 B.P 3485 Abidjan 01, Côte d Ivoire Page 2 / 37

3 6.12. s d infos économiques/bonnes pratiques (Hors ) disposition des informations disposition publique d informations Attendus en matière d architecture technique, système et logiciels Architecture technique Architecture système et logiciels Architecture sécurité d accès Attendus en matière de prestation Initialisation Etude et conception Mise en œuvre Formation et manuels de formation Maintenance APEX-CI - 01 B.P 3485 Abidjan 01, Côte d Ivoire Page 3 / 37

4 1. Préambule Ce document constitue le cahier des charges, relatif à une prestation de maîtrise d œuvre, en vue de la mise en place du projet de plateforme de veille et de partage d information sur les marchés publics, dans le cadre de la mise en œuvre du projet «Accès aux marchés de l aide publique au développement (AMADE)» piloté jusqu en 2013 par l'organisation Internationale de la Francophonie (0lF). Cette plateforme est destinée aux partenaires du projet qui ont créé le 30 octobre 2013 l association internationale Amade (Accès aux marchés publics pour le développement économique) en vue d assurer la continuité du projet et de ses acquis. L APEX-CI assure la présidence de cette association et a été mandatée pour piloter la mise en place de la plateforme pour le réseau, sur un financement de l Organisation internationale de la Francophonie. Le cahier des charges est constitué principalement des chapitres suivants : Note : Présentation de l'apex-ci Contexte et objet de la Consultation Généralités sur l outil de veille et d échanges Attendus fonctionnels de l'application Attendus en matière d architecture technique, système et logiciel Attendus en matière de prestation Les documents d étude constituant le dossier de consultation sont la propriété de l APEX-CI, ils ne peuvent être reproduits ou diffusés sans autorisation préalable écrite de l APEX-CI. 2. Présentation de l APEX-CI L Association pour la promotion des Exportations de Côte d Ivoire (APEX-CI) est une agence visant le renforcement des capacités des entreprises et des organisations professionnelles du secteur privé, mandatée par les opérateurs économiques et l Etat de Côte d Ivoire. Elle est également partenaire des organisations internationales et régionales telles que la Banque Mondiale, l Union Européenne, la CEDE. A partir de sa mission de base, la promotion et le développement des exportations, l APEX-CI a développé une expertise reconnue par tous, qui la positionne dorénavant dans le métier de la promotion et du développement du secteur privé. 1. L APEX-CI, une Agence de Promotion et de Développement des Exportations Mission : Favoriser la croissance soutenue des exportations ivoiriennes (réduction de la dépendance vis-à-vis des produits traditionnels ; accroissement de la part des exportations à forte valeur ajoutée, diversification géographique des exportations, création d une culture d exportation) En des termes pratiques, l APEX-CI est : a) Votre conseiller à l exportation : conseil individualisé, assistance dans la mise en œuvre de votre stratégie de développement à l international et financement des exportations (Trade Finance). b) Votre courtier en informations commerciales : fourniture d informations pour l accès aux marchés (réglementations commerciales ; normes et règlements d exportation, opportunités d affaires, etc.) c) Votre spécialiste en marketing, en prospection et en promotion commerciale : actions sur des marchés spécifiques, organisation de missions commerciales lors des fora, expositions et foires commerciales. APEX-CI - 01 B.P 3485 Abidjan 01, Côte d Ivoire Page 4 / 37

5 d) Votre principal interlocuteur pour l amélioration de l environnement des exportations : actions de lobbying sur demande, par des sociétés ou par l Etat. e) Votre partenaire pour la recherche de financement auprès des bailleurs de fonds internationaux et d organismes d appui au secteur privé : facilitation auprès d organismes dédiés au financement, organismes régionaux et internationaux Produits, services ou mécanismes : a) Le Fonds à couts partagés d Appui au Développement des Exportations «FADEX» : Un Appui technique et financier pour générer ou augmenter vos activités à l'exportation. Assistance pour la définition de vos objectifs de croissance de marchés ou de pénétration de nouveaux marchés. b) Le Centre d' Commerciales sur les marchés étrangers «CIC» : L'APEX-CI met à la disposition des exportateurs actuels ou potentiels, un Centre dont le but est de les informer et de les orienter dans l'approche et l'accès des marchés étrangers. Elle est le Point Focal des programmes et franchises suivants : AMADE (OIF), ECOBIZ (CEDE), INFOCOM (CCI/OMC/CNUCED), JITAP (CCI/OMC/CNUCED), et des produits d exploitation du Centre de Commerce International : TRADEMAP, MARKET ACCESS MAP, PRODUCTMAP c) Le Lobby et plaidoyer pour l accès aux marchés extérieurs «MARKET ACCESS» : Il se fait à travers les plateformes : * AGOA (African Growth Opportunity Act), *M CC (Millennium Challenge Corporation), * A P E (Accords de Partenariat Economique); * Programme AID FOR TRADE (OMC/ITC/CNUCED), NEPAD Business Group, RENACCE-CI d) Le Centre de Compétences à travers la base de données des Consultants «APEX-BASE» : Une assistance-conseil " sur mesure" pour générer ou augmenter vos activités à l'exportation L'APEX-CI propose aux exportateurs actuels ou potentiels, bénéficiaires du FADEX, une base de données dédiée en conseil international ; qui regroupe des consultants nationaux et internationaux spécialistes des problèmes d'exportation. Plus de 300 experts nationaux et internationaux sont agréés APEX-BASE 3. Contexte Le projet «Accès aux marchés de l aide publique au développement (AMADE)», dans lequel s inscrit cette consultation, est un projet mis en place et piloté depuis 2006 par l Organisation internationale de la Francophonie (OIF), qui prendra fin au sein de sa programmation à partir de La mise en place de la plateforme électronique de veille et d échange d informations sur les marchés publics qui fait l objet de cette consultation figure parmi les principaux facteurs de pérennisation du projet, souhaitée par ses partenaires locaux bénéficiaires, parmi lesquels figure l APEX-CI, au-delà de l appui de l OIF. Elle s inscrit dans la dynamique de réseau et de prise en main du projet par ses bénéficiaires qui a conduit en octobre 2013 à la création de l association internationale Amade, dont l APEX-CI assure la présidence. Cette association regroupe les partenaires du projet et vise notamment, par la mutualisation de leurs moyens et le développement de l action collective, à améliorer la performance du projet tout en réduisant les coûts individuels de mise en œuvre des activités du projet. A terme, la plateforme de veille deviendra la propriété de l association internationale Amade qui aura la responsabilité de sa mise en œuvre et de son administration au niveau global. APEX-CI - 01 B.P 3485 Abidjan 01, Côte d Ivoire Page 5 / 37

6 3.1. Présentation du projet AMADE Les marchés publics (MP) représentent un marché très significatif pour les entreprises des pays ACP. En 2011, les pays en développement ont reçu 94 milliards d USD d aide publique au développement (APD), dont une large partie est mise en œuvre au travers d appels publics à la concurrence. A la fin des années 90, les marchés publics passés annuellement sur le continent africain étaient estimés à plus de 50 milliards de dollars US, l équivalent de 50 % des importations africaines, alors que, dans la plupart des Etats d Afrique, la portion du PIB réalisée par le biais des marchés publics était évaluée entre 9 et 13 %. Aujourd hui, certains estiment que la part des marchés publics dans le PIB en Afrique se situerait plutôt autour de 20%. Dans le même temps, la participation des petites et moyennes entreprises (PME) locales aux marchés publics dans les pays en développement, concurrencées par les grandes entreprises et les entreprises étrangères, apparait insuffisante. Le manque d accès à l information, les difficultés à se conformer aux exigences strictes de procédures de passation de marchés complexes et aussi la relative petite taille des entreprises, comme les difficultés d accès au crédit, figurent souvent parmi les obstacles à la participation aux marchés publics considérés les plus difficiles à surmonter par ces entreprises. Le projet AMADE (Accès aux marchés de l aide publique au développement) a été mis en place pour améliorer l accès des entreprises locales aux marchés publics, notamment financés par l APD, en s attachant principalement à réduire les obstacles à leur participation. Il agit dans 4 grandes directions : Améliorer l accès à l information sur les marchés publics Améliorer la maîtrise des procédures de passation des marchés publics et les mécanismes de financement internationaux ; Mettre en place dans les pays bénéficiaires de nouveaux services d appui aux entreprises, spécifiquement dédiés à l accès aux marchés publics ; Favoriser le dialogue public-privé sur la question de l accès des PME aux marchés publics et sur l amélioration des procédures nationales de passation des marchés, un des objectifs de la Déclaration de Paris sur l efficacité de l aide. Dans le cadre du projet AMADE, 20 structures d appui aux entreprises issues de 18 pays se sont engagées durablement aux côtés de l OIF et ont mis en place un «point focal» (PF), dont la mission est de sensibiliser les entreprises aux opportunités d affaires des marchés publics et de leur offrir des services de veille sur les marchés publics (MP), de formation aux procédures de passation des marchés, d aide au montage des offres et au montage de partenariats. Ils ont également vocation à jouer un rôle dans l identification de l expertise et dans le dialogue public-privé national sur la réglementation et la régulation des marchés publics Objectifs L objectif global du projet est d améliorer le positionnement des PME locales des pays bénéficiaires sur les marchés publics, largement financés par l aide publique au développement. Les objectifs spécifiques du projet sont : D améliorer les capacités des organisations intermédiaires du secteur privé à appuyer les entreprises pour faciliter leur accès aux marchés publics. D améliorer la capacité des organisations intermédiaires du secteur privé à participer au dialogue public-privé sur les règles et la régulation des marchés publics Public cible Les bénéficiaires directs du projet sont les organisations d appui au secteur privé. Les bénéficiaires finaux du projet sont les entreprises locales, en particulier les petites et moyennes entreprises (PME). APEX-CI - 01 B.P 3485 Abidjan 01, Côte d Ivoire Page 6 / 37

7 3.4. Stratégie d intervention Pour atteindre ses objectifs, le projet déploie des activités selon 3 grands axes : La mise à disposition d information sur les appels d offres nationaux et internationaux, les projets et programmes de développement, notamment financés par l aide publique au développement ; Le renforcement des capacités des organisations intermédiaires du secteur privé à identifier les opportunités d affaires de la commande publique et à délivrer des services d appui aux entreprises locales pour les aider à répondre de façon compétitive aux appels d offres de marchés ; Le renforcement du dialogue et des échanges d informations et d expériences entre acteurs publics, privés et bailleurs de fonds sur les projets, les appels d offres et sur les règles de passation des marchés Etat d avancement du projet En 2013, 20 structures issues 18 pays 1 francophones sont engagées dans le projet et disposent d un point focal. Ils sont mis en œuvre par une équipe de une à trois personnes selon les pays, qui y consacrent une partie de leur temps de travail et se répartissent les responsabilités de veille et d accompagnement. Tout au long du projet, les compétences des équipes ont été renforcées, en fonction de leur responsabilité au sein de l équipe, dans les domaines nécessaires à l accomplissement de leur mission : veille, intelligence économique, lobbying et communication stratégique, montage des offres, procédures de passation des marchés, accompagnement de l entreprise, élaboration de projet Les activités déployées en 2012 et 2013 ont eu pour objectif la pérennisation du projet à moyen-long terme, compte tenu de la fin de la période de programmation du projet prévue à partir de Les compétences des équipes ont ainsi été renforcées en matière d élaboration et de gestion de programme. Par ailleurs, les partenaires du réseau se sont regroupés au sein d une association internationale et, dans le cadre de cette association, il est prévu la mise en place d un outil commun de veille sur les marchés et de partage d information. En , on peut également noter que les structures partenaires d Afrique de l Ouest ont décidé de porter plus loin le projet AMADE dans le cadre d un projet sous régional, qui a bénéficié d un appui financier important du programme Euro-ACP Pro Invest et reçu l adhésion de l UMEOA (Union économique et monétaire ouest africaine) et de sa Chambre consulaire régionale. Les résultats obtenus grâce à ces financements complémentaires ont confirmé la pertinence du projet AMADE et sa stratégie d intervention. Grâce à la mise en œuvre d une pluralité d activités au niveau national, il a permis de faire connaître les services des points focaux aux entreprises, au secteur public et aux bailleurs de fonds, de montrer l intérêt des organisations intermédiaires pour l animation d un dialogue public-privé sur les marchés publics et a contribué à renforcer la logique de réseau du projet dans la sous-région. Le projet «AMADE- Pro Invest», qui a pris fin courant 2012, a également permis de travailler à la rédaction d un projet de cahier des charges et de spécifications techniques pour le développement d un outil de veille et de partage des informations. Ce travail servira de base au développement d un outil pour l ensemble du réseau Veille La veille sur les marchés publics constitue le pilier sur lequel repose l ensemble des services délivrés par les points focaux aux entreprises. C est en effet à partir de cette veille que le point focal sera 1 Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Congo, Congo RD, Côte d Ivoire, Djibouti, Haïti, Ile Maurice, Madagascar, Mali, Moldavie, Maroc, Mauritanie, Niger, Sénégal, Togo, Tunisie APEX-CI - 01 B.P 3485 Abidjan 01, Côte d Ivoire Page 7 / 37

8 en mesure de susciter l intérêt des entreprises pour les marchés publics en leur transmettant suffisamment tôt une information pertinente, fiable et complète. Dans un second temps, les services de conseil et d accompagnement se mettent en place auprès des entreprises qui souhaitent se lancer dans la compétition sur les marchés identifiés. La veille est un service délivré par tous les points focaux. Elle est plus ou moins ciblée en fonction des moyens et compétences des équipes, mais aussi du temps qui peut lui être consacré, souvent réduit. Elle a été jusqu à présent principalement réalisée à partir d une base de données payante en ligne sur les appels d offres et attributions de marchés, qui permet de recevoir quotidiennement des alertes marchés en fonction de critères prédéfinis. Les alertes reçues sont ensuite triées, l information vérifiée voire complétée par d autres sources d information (internet, presse locale, bailleurs de fonds locaux) puis transmises aux entreprises, de façon large et ciblée. La base de données qui a été mise à la disposition des points focaux par l OIF est un outil simple d utilisation qui offre une large couverture géographique et bailleurs de fonds, ainsi qu un moteur de recherche efficace. Une base de données d experts et la liste des entreprises attributaires permettent de compléter les informations sur les appels d offres pour la recherche de partenaires Sensibilisation, communication, formation Afin de faire connaître le projet et de susciter l intérêt des entreprises pour les marchés publics, les points focaux mettent en œuvre ponctuellement des activités de sensibilisation, communication et formation, parfois en collaboration avec les administrations publiques et/ou organismes indépendants chargés du contrôle et de la régulation des marchés publics. Beaucoup d entreprises ignorent les marchés publics ou doutent de leurs capacités à les remporter. Il s agit donc les sensibiliser à ces marchés, les informer des opportunités existantes qui leur sont accessibles, et de les former aux modalités de réponse aux appels d offres et aux mécanismes à leur disposition pour garantir le respect des procédures. Il faut également communiquer sur les services d appui que peuvent leur apporter les points focaux, de la fourniture d information jusqu à la soumission d une offre, et les convaincre que ceux-ci peuvent faire la différence Accompagnement Une fois une entreprise intéressée, il s agit de l aider à analyser sa capacité à y répondre, seule ou en groupement, puis monter un dossier d offre répondant aux exigences du commanditaire et aux procédures de passation des marchés. Le point focal peut intervenir pour conseiller l entreprise avant la décision de soumissionner puis à toutes les étapes du processus de soumission de son offre, le plus souvent en l orientant vers les bons experts. Cet accompagnement des entreprises est encore insuffisamment développé par les points focaux et un des objectifs du projet est de renforcer la délivrance de ce type de service Dialogue public-privé Le point focal a également pour mission de développer un rôle d animation du dialogue sur le sujet de la commande publique entre le secteur public, les bailleurs de fonds et le secteur privé. Ce volet a été peu mis en œuvre par les points focaux qui se sont avant tout concentrés sur les services d appui aux entreprises, à l exception du projet AMADE-Pro Invest en Afrique de l Ouest. Celui-ci a conduit à la création de «comités Ad-Hoc» pour le suivi du projet, composé de représentants des principaux acteurs nationaux publics et privés de la commande publique. Il a permis d initier un dialogue dans un cadre non contraignant propice à la discussion, entre les acteurs du public et du privé. De tels comités pourraient être créés dans les autres pays participants au projet car le volet dialogue public-privé du projet doit encore être développé. APEX-CI - 01 B.P 3485 Abidjan 01, Côte d Ivoire Page 8 / 37

9 3.10. Résultats Sur la période , les points focaux ont spécifiquement appuyé près de 600 entreprises. Leur appui aux entreprises a conduit à près de 900 soumissions d offres et 221 contrats gagnés pour un montant total indicatif de 564 millions d USD (état des lieux en mai 2013). La mise en œuvre du projet AMADE-Pro Invest est également un résultat très significatif, qui montre la mobilisation des partenaires pour le développement du projet AMADE. Il a permis d accélérer la réalisation du projet dans cette région, et notamment de développer le rôle d animateur des points focaux d un dialogue public-privé sur la question des marchés publics. Il a ainsi accru la crédibilité du projet auprès des entreprises. En termes de services délivrés, il existe des disparités très fortes entre les points focaux, selon le fonctionnement des structures, les compétences des équipes et leur disponibilité pour le projet, ou encore de la volonté des dirigeants de développer ou non le projet. On a toutefois pu constater qu une grande partie des résultats obtenus reposent avant tout sur la fourniture d information pertinente et la sensibilisation des entreprises aux marchés publics. On mesure là l importance de la fonction de veille au sein du projet et l intérêt de la mise en place d un outil qui permettrait d améliorer cette veille et de professionnaliser les relations entre les points focaux et leurs entreprises, comme de mutualiser les informations sur les entreprises, l expertise et les marchés publics , une année de transition Considérant l état d avancement du projet, 2013 a essentiellement pour objectif la pérennisation du réseau et l autonomisation à moyen-long terme des points focaux. Trois grands axes sont privilégiés : L ancrage des services du point focal dans la planification des activités des structures d accueil, en tant que service disposant d une stratégie de développement, de ressources humaines et de moyens financiers Le renforcement de la dynamique de réseau y compris la mise en réseau formel des points focaux en vue du développement d une action collective La mise à disposition d un outil de veille et d échange, permettant à la fois de renforcer la dynamique de réseau et l action collective, et de favoriser l autonomisation financière des points focaux par la mutualisation des outils et des informations. 4. La plateforme de veille et d échange 4.1. Etudes préalables En vue de mettre en place un tel outil, une étude des besoins des points focaux en matière de veille et d échange d information a été réalisée en Elle fait l état des lieux des pratiques de veille au sein du projet, des besoins en collecte, traitement et diffusion d information, et d échange d information avec différents publics (entreprises, grand public, points focaux ). Elle fait également une première proposition de structuration d un outil qui pourrait être proposé pour répondre aux besoins des points focaux. Dans cette étude, les points focaux expriment leur intérêt pour la mise en place d un outil électronique de veille et d alerte qui soit propre au projet. Les besoins exprimés sont toutefois peu hiérarchisés ou ciblés, montrant une maitrise encore faible de la veille et de ses outils. Les résultats de l étude, bien qu intéressants, sont donc à prendre avec précaution. Fin 2011, un travail réalisé avec les points focaux du projet AMADE-Pro invest par Alsace International, partenaire de ce projet, a permis de réévaluer les besoins des points focaux et de préciser les fonctionnalités les plus utiles à la réalisation de leur mission quotidienne. Le APEX-CI - 01 B.P 3485 Abidjan 01, Côte d Ivoire Page 9 / 37

10 projet de cahier des charges issu de l atelier, établi en concertation avec les équipes projet et sur la base d une évaluation de leur maîtrise des outils de veille, servira de base à la définition du cahier des charges définitif de l outil de veille et d échange Enjeux de l outil pour le projet et les points focaux Les enjeux d un tel dispositif sont multiples et importants pour l avenir du projet. Pour les points focaux, il doit notamment permettre : de renforcer leur professionnalisme et la qualité des prestations délivrées en matière de veille et d accompagnement, en les dotant d outils performants adaptés à l exercice de leurs activités ; de mutualiser leurs compétences et expériences en matière de collecte, de traitement et de diffusion d informations relatives aux marchés publics au profit de leurs entreprises respectives, et d accompagnement de ces mêmes entreprises dans leur réponse à ces marchés publics ; de mutualiser des informations sur les entreprises et l expertise locale ; de développer des synergies entre les actions menées par les différents points focaux et de développer les actions collectives qui pourront notamment être menées dans le cadre du réseau formel en cours de création ; d améliorer la visibilité et la crédibilité de leur action à la fois individuelle et collective. Pour le projet, les enjeux de cet outil sont : le renforcement du réseau en facilitant son action collective, le partage d expériences, de compétences et d informations sur les marchés publics, les entreprises et l expertise ; la pérennisation du projet, favorisée par la mutualisation des informations et l autonomisation des points focaux en matière de veille, deux éléments potentiellement susceptibles de diminuer les coûts de fonctionnement des points focaux Objectifs de l outil L outil de veille et d échange sera avant tout un outil de travail au quotidien pour les points focaux. Il devrait permettre aux points focaux de collecter de façon automatisée des informations à partir de besoins précis, puis, après traitement, de diffuser de l information pertinente, vers toutes les entreprises ou vers les entreprises accompagnées et ciblées. L outil devrait aussi permettre de faire vivre le projet et d attirer de nouvelles entreprises adhérentes, et aux points focaux de mieux jouer leur rôle en matière de dialogue public privé en affichant des informations sur la réglementation des marchés publics nationale, régionale ou internationale. Enfin, l outil permettra à l ensemble des utilisateurs de mutualiser certaines informations, d échanger rapidement et informellement au sein du réseau, de développer des projets collectifs. Il devrait donc permettre de collecter et de gérer plusieurs types d informations : Des informations sur les opportunités de marchés publics : informations stratégiques amont : programmes, projets, plans de passation de marchés (nationaux et internationaux) informations commerciales : préavis d appels d offres, appels d offres, opportunités d affaires (nationaux et internationaux) informations concurrentielles : short lits, contrats attribués Des informations contextuelles sur les marchés publics : informations sur les procédures des bailleurs de fonds informations sur les réglementations nationales fonds documentaire APEX-CI - 01 B.P 3485 Abidjan 01, Côte d Ivoire Page 10 / 37

11 Des informations sur les entreprises cibles pour chaque point focal : Connaissance des activités et compétences des entreprises pour cibler la diffusion des informations collectées sur les marchés publics et pour monter des consortiums. Des informations sur l expertise existante dans chaque pays, susceptible d accompagner les entreprises cibles. Des informations sur le projet et ses activités au niveau national : Présentation des services du projet Information sur les formations Information sur les rencontres entreprises/bailleurs, entreprises/secteur public Accès aux différents services en ligne du point focal. En termes d échange et de réseau, il permettra de communiquer : avec les entreprises adhérentes au service entre points focaux (bi ou multilatéralement) pour partager des informations diverses et la recherche de partenaires, le travail collectif, etc entre entreprises lorsqu il y a création d un consortium sur un dossier précis suivi par le point focal Contraintes Cet outil devra s intégrer dans l environnement des partenaires, celui des pays en développement francophones du Sud, ainsi qu au sein des pratiques professionnelles des organismes d accueil des points focaux. Pour atteindre ses objectifs, l outil devra notamment tenir compte des éléments ciaprès. Les responsables du projet et chargés de veille ne disposent pas tous des mêmes capacités d utilisation des outils électroniques et les équipes peuvent changer ; l outil devra donc tenir compte des habitudes des utilisateurs, être intuitif et rester simple d utilisation. Le projet dispose bien souvent de faibles ressources humaines ; l outil devra tenir compte de cette contrainte en proposant des fonctionnalités susceptibles de faire réellement gagner du temps aux utilisateurs pour la réalisation de leur mission, notamment de veille, afin de dégager du temps pour la fonction d accompagnement des entreprises. Ceci sera vrai également pour l administration de la plateforme, qui devra rester simple et rapide. Les connexions internet, malgré les progrès effectués dans les pays du Sud, est souvent difficile et coûteuse dès lors qu il s agit de haut débit, les équipements utilisés peuvent être anciens ou peu performants : le dispositif proposé doit rester léger et fonctionner correctement sur des bandes passantes limitées et des équipements informatiques ayant une performance moyenne ou utilisant des systèmes d exploitation non récents. De la même façon, les équipements utilisés peuvent être très variés d un pays à l autre : l outil devra être compatible avec la plupart des navigateurs du marché et manipuler les formats de document les plus courants. Les moyens financiers des points focaux sont relativement faibles : l outil ne devra pas utiliser de licences coûteuses et privilégier, chaque fois que possible, les logiciels libres et gratuits, et prévoir une maintenance facile et réalisable sur place, et enfin garantir la possibilité de faire évoluer l outil facilement, en s appuyant sur des normes et standards ouverts. L outil a vocation à s adapter à l évolution du projet dans le temps : il s agira de proposer un dispositif évolutif et non verrouillé, les codes sources seront fournis avec l outil pour tous les développements spécifiques. L utilisation de logiciels propriétaires et non de logiciels libres sera justifiée et argumentée, charge au soumissionnaire de garantir que cela n entrainera pas de frais insupportables pour les utilisateurs, ni de difficultés pour l intégration future d autres outils. APEX-CI - 01 B.P 3485 Abidjan 01, Côte d Ivoire Page 11 / 37

12 En fonction de leurs pratiques de veille et de leurs moyens financiers, les points focaux pourront souhaiter ou non de s abonner à une base de données sur les appels d offres : la solution proposée devra permettre la récupération automatique de données dans d autres bases. 5. Objet de la consultation et information préalable sur les attendus du cahier des charges 5.1. Objet de la consultation A travers cette consultation, l'oif souhaite acquérir via l'adaptation d'un ou plusieurs progiciels spécialisés en gestion de veille ou via un développement spécifique, un système de gestion de plateforme électronique de veille, de gestion et de diffusion d information pour les points focaux du réseau AMADE. Ce système doit lui permettre de répondre à la problématique exposée dans les paragraphes précédents et disposer d'une plateforme souple, adaptable évolutive et sécurisée pour la gestion, la diffusion et le partage des informations de veille sur les, sur les informations à destinations des points focaux, des clients, des experts, voire du public. La présente consultation concerne, une prestation relative a : 1- La fourniture et l hébergement de solution(s) correspondant aux différents modules fonctionnels constitutifs du système, soit en adaptant un progiciel spécialisé intégrant en grande partie les même fonctionnalités, soit en proposant une conception et un développement spécifique de tout ou partie des fonctionnalités demandées. L utilisation de progiciels standards du marché sera privilégiée. 2- La maîtrise d'œuvre de la mise en œuvre du système, à savoir: Le paramétrage des modules fonctionnels La conception des modules spécifiques le cas échéant Le développement des modules spécifiques le cas échéant La fourniture du Plan d Assurance Qualité (à joindre à la réponse à l'appel d'offres) Dans le cadre de l obligation de résultat : L assistance à la recette (Vérification d aptitude au bon fonctionnement ou VABF) Le déploiement et la mise en production L'assistance lors de la montée en charge du système (Vérification de service Régulier ou VSR) La fourniture des documentations fonctionnelles et technique relatives à la conception et au développement en français La fourniture des documents relatifs à la qualification de l outil, cahier de recette technique et fonctionnelle La fourniture du dossier d'architecture système et logiciel La fourniture des manuels de déploiement et d'exploitation en français La fourniture des manuels utilisateurs en français La fourniture des manuels de formation (dans le cadre de la conduite du changement) en français Le support technique et fonctionnel pendant la période de garantie (de 1 an à compter de la prononciation de la VSR) et corrections des anomalies dans les délais fixés par la garantie I La formation des utilisateurs et des personnels techniques APEX-CI - 01 B.P 3485 Abidjan 01, Côte d Ivoire Page 12 / 37

13 3- un contrat de maintenance de l'ensemble des fournitures d'une durée de 1 an renouvelable prenant effet à partir de la fin de garantie, comprenant : Le support technique et fonctionnel aux équipes techniques et aux utilisateurs ; La conception et le développement des éventuelles adaptations et/ou évolutions dans les délais fixés par le contrat. Les prestations attendues seront réalisées de manière forfaitaire avec obligation de résultat. L'offre de services établie par le soumissionnaire devra intégrer, au-delà de la fourniture et de la mise en œuvre opérationnelle d'une solution, l hébergement, une démarche méthodologique pragmatique (clairement formalisée) et un niveau d'assistance et de conseil permettant de caractériser ce partenariat. L hébergement de la plateforme devra intégrée l ensemble des modules proposés selon des modalités techniques et d accès qui sont précisées dans le paragraphe 7 «Attendus en matière d architecture technique, système et logiciel». L hébergement peut être fait soit fait chez le soumissionnaire, soit chez une tierce partie désignée par le soumissionnaire ou l équipe projet, soit directement dans le SI de l OIF. Dans ce dernier cas, l application doit s inscrire dans la continuité de l urbanisation du système d information de l OIF Conventions de notations et interprétation des attendus du cahier des charges Chacun des chapitres ci-après est constitué des éléments suivants : Un descriptif des fonctions attendues. Une matrice de conformité rattachée à ce descriptif. Le descriptif reprendra les grandes lignes des fonctionnalités attendues par module. La matrice de conformité, reprenant la liste des fonctionnalités, permettra aux prestataires de répondre clairement aux attentes. Chaque question, via la matrice, doit être complétée selon les éléments ci-dessous : Un commentaire permettant un dialogue amenant plus de précision sur la réponse du prestataire. 4 cases à cocher (une seule case par question) permettant de répondre aux points suivants : Standard sans paramétrage : La fonction attendue existe en standard au sein d un progiciel. Standard avec paramétrage : La fonction attendue existe en standard dans le progiciel mais nécessite un paramétrage (un paramétrage signifie l ajout d éléments sans écriture de code). Développement spécifique : La fonction attendue n existe en standard dans un progiciel et nécessite l écriture de code dit spécifiques. Non réalisable : La fonction attendue n existe pas en standard et n est pas réalisable par le prestataire. APEX-CI - 01 B.P 3485 Abidjan 01, Côte d Ivoire Page 13 / 37

14 6. Attendus fonctionnels de l application 6.1. Périmètre du projet Schéma d ensemble L ensemble des fonctionnalités attendues sont résumées dans ce schéma. Le détail des modules (chaque case du tableau ci-dessus) sera fait dans les paragraphes suivants avec les fonctionnalités attendues. Tous ces modules devront dialoguer les uns avec les autres au sein d un ensemble où les droits d accès et les outils sont communs. APEX-CI - 01 B.P 3485 Abidjan 01, Côte d Ivoire Page 14 / 37

15 6.2. Outils de veille L outil de veille sur les appels d offres doit permettre de réaliser une démarche automatisée de veille et de collecte d informations sur l ensemble sources électroniques mises en œuvre par les points focaux. Cette mise en œuvre se fera : Soit par les points focaux eux-mêmes Soit centralisée par un veilleur (l administrateur) qui traitera les demandes des points focaux Ce travail consistera à paramétrer les sources identifiées de collecte des informations relatives à des appels d offres. Pour le paramétrage de la source électronique, il faudra pouvoir saisir un lien ou ensemble de liens à analyser. Si des opérations particulières sont à réaliser pour accéder au contenu du lien (Login, mot de passe, ) il faudra pouvoir écrire un script permettant ce type d accès. Ces sources seront identifiées comme la propriété d un demandeur (Point focal) sauf si le demandeur souhaite partager sa source avec d autres points focaux. L accès à ces différentes sources doit permettre de les mettre à jour, de les ajouter et de les supprimer. De même, un paramètre doit pouvoir spécifier à quelle fréquence la source va être scrutée pour y chercher de l information. Egalement, il doit être possible de créer un script de lecture de la source de données si l accès aux informations proposées par celle-ci n est pas triviale (i.e. analyse de page web). Dans un deuxième temps, ces sources électroniques pourront être complétées de sources manuelles (Cf. 6.3 manuelle d ) et l ensemble des éléments collectés sera traité en regard des profils de veille (Cf. 6.4 Traitement des ) Appels d'offres Fonction Libellé Appels d'offres Paramétrage Le paramétrage de la plateforme de veille peut se faire par des utilisateurs des points focaux Appels d'offres Sources Des sources électroniques doivent pouvoir être ajoutées dans l'outil de veille Appels d'offres Script Certaines sources nécessitent la saisie d'un script de connexion Appels d'offres Origine Pouvoir identifier l'utilisateur ou point focal à l'origine de la demande d'exploitation de la source Appels d'offres Pouvoir indiquer si les résultats de veille issus d'une même source peut être partagée par plusieurs demandeurs clairement identifiés Appels d'offres Opérations Chaque propriétaire de sources pourra les ajouter, les supprimer ou les modifier Appels d'offres Surveillance Spécifier pour chaque source la fréquence de scrutation Appels d'offres Flux RSS Si la source est un flux RSS, pouvoir paramétrer le lecteur de flux Appels d'offres Exploitation flux RSS Pouvoir récupérer les alertes RSS et automatiquement chercher les flux d'information correspondants Appels d'offres Manuel Des résultats de sources manuelles doivent pouvoir être ajoutés aux résultats des sources électroniques Appels d'offres Exploitation de la source de donnée Pouvoir paramétrer un script d'analyse et de lecture de l'information 6.3. manuelle d L entrée manuelle d dans le système doit être possible, car à ce stade, dans les pays concernés par le projet AMADE, de nombreuses sources d informations restent non dématérialisées. APEX-CI - 01 B.P 3485 Abidjan 01, Côte d Ivoire Page 15 / 37

16 Il faudra donc pouvoir saisir les informations concernant les en pouvant préciser au minimum L origine de l information (texte libre ou liste de paramètre à compléter) Le propriétaire de l information (Point focal) Le type d élément (, Pré avis d, plan de passation de marchés, manifestation d intérêt ) Un titre Une brève description Les coordonnées du donneur d ordre (Référence à un élément de la base CRM) La date de parution La date limite de réponse de l (s il s agit d un ) Le(s) secteur(s) d activité (selon la nomenclature NAEMA) Le(s) pays(s) ou la zone géographique Un ou plusieurs mots clés (à confirmer) La liste des pièces annexées A chaque élément de la liste un document annexé au format électronique Le contact en cas de question Le lien pour la réponse dématérialisée (optionnel) Autre champ Comme pour les sources électroniques, la source doit être par défaut la propriété du point focal qui la saisit, charge à lui, s il le souhaite à ce stade, d ajouter d autres destinataires immédiatement qui ne seraient pas son propre point focal Appels d'offres manuelle d' Fonction Libellé Appels d'offres manuelle d' Saisie La saisie d' sur la base des résultats des électroniques doit être possible Appels d'offres manuelle d' Forme La saisie doit pouvoir se faire selon des critères et des zones paramétrables par le point focal Appels d'offres manuelle d' Origine de l information (texte libre ou liste de paramètre à compléter) Saisie de l'origine de l'information, sous forme de texte libre ou de liste de paramètres à compléter Appels d'offres manuelle d' Propriétaire de l information Pouvoir indiquer par défaut le point focal propriétaire de l'information Appels d'offres manuelle d' Titre Saisir un titre Appels d'offres manuelle d' Type d élément Saisir le type d élément (, Pré avis d, plan de passation de marchés, manifestation d intérêt ) Appels d'offres manuelle d' Brève description Saisir un descriptif court de l' Appels d'offres manuelle d' Coordonnées du donneur d ordre Saisir les coordonnées d'une structure, cette structure étant existante ou à créer dans une base CRM Appels d'offres manuelle d' Liste des pièces annexées Pouvoir établir une liste des différentes pièces annexées Appels d'offres manuelle d' Copie électronique des pièces A chaque élément une liste de documents annexés sous format électronique Appels d'offres manuelle d' Date de parution Saisir la date de parution Appels d'offres manuelle d' Date limite de réponse Saisir la date de réponse au plus tard de l' APEX-CI - 01 B.P 3485 Abidjan 01, Côte d Ivoire Page 16 / 37

17 Appels d'offres manuelle d' Secteur d'activité Saisir le secteur d'activité de l' selon la nomenclature NAEMA Appels d'offres manuelle d' Pays ou zone géographique Saisir le pays ou la zone géographique de l ' Appels d'offres manuelle d' Mots clés Saisir un mot clé permettant la recherche sur ce mot clé (pertinence à confirmer) Appels d'offres manuelle d' Contact en cas de question Saisir le nom d'un point focal ou d'un autre contact permettant d'obtenir plus amples informations Appels d'offres manuelle d' Dématérialisation Pouvoir indiquer un lien de réponse pour la dématérialisation si celle-ci est proposée Appels d'offres manuelle d' Autres champs Pouvoir paramétrer d'autres champs 6.4. Traitement des Les résultats de lecture des sources (électroniques et manuelles) doivent s appuyer sur les profils de veille établis par les points focaux afin de pouvoir satisfaire à la demande d un client/expert dans sa recherche d. Un profil de veille doit intégrer au minimum les éléments suivants : Un propriétaire (le point focal à l initiative du profil) Un titre Le nom d un client/experts (issu du CRM) ou de plusieurs clients/experts Date de création Date de validité du profil (si pas de date, profil valide) Types d éléments recherchés (liste à construire correspondant à différents type d Préappel, appel d offres, ) Secteurs d activité selon la classification NAEMA Liste de mots clés avec des opérateurs booléens Pays ou zone géographique Chaque profil est systématiquement rapproché des sources électroniques et manuelles pour déterminer s il répond à la demande. Il doit être possible de retracer les modifications des résultats sur les sources scrutées. Le propriétaire des sources et des profils se verra proposer une liste d éléments à prendre en compte. Ill pourra à ce stade filtrer la liste, supprimer des éléments afin d en obtenir une prête à être diffusée (Cf. 6.5 disposition des ). Il pourra également changer de profil et ajouter à un ou plusieurs autres profils la source d information Appels d'offres Traitement des Fonction Libellé Appels d'offres Traitement des Profils de veille Possibilité de créer des profils de veille Appels d'offres Traitement des Propriétaire Pouvoir indiquer le point focal propriétaire du profil de veille Appels d'offres Traitement des Titre Pouvoir donner un titre au profil de veille Appels d'offres Traitement des Nom client/experts Pouvoir rattacher à un profil un ou plusieurs clients/experts, deux-ci exister dans la base CRM Appels d'offres Traitement des Date de création Pouvoir indiquer une date de création d'un profil Appels d'offres Traitement des Date de validité du profil Pouvoir indiquer une date début et de fin de validité du profil, si pas de dates, le profil est toujours valide APEX-CI - 01 B.P 3485 Abidjan 01, Côte d Ivoire Page 17 / 37

18 Appels d'offres Traitement des Types d éléments recherchés Pouvoir construire une liste de différents type d Préappel, appel d offres, Appels d'offres Traitement des Secteurs d activité Pouvoir détailler les secteurs d activité concernés selon la classification NAEMA Appels d'offres Traitement des Pays Pouvoir ajouter le pays ou la zone géographique couvertes par l' Appels d'offres Traitement des Mots clés Pouvoir ajouter des mots clés reliés entre eux par des opérations booléennes complexes Appels d'offres Traitement des Rapprochement Les sources scrutées sont rapprochées automatiquement des profils de veille et donnent une liste d' bruts à diffuser Appels d'offres Traitement des Préparation- Suppression La liste d' bruts peut être modifiée par le propriétaire des sources et des profils en enlevant les éléments non significatifs Appels d'offres Traitement des Préparation- Modification La liste d' bruts peut être modifiée par le propriétaire des sources et des profils en modifiant la destination des sources vers un ou plusieurs autres profils 6.5. disposition des (privée et publique) Sur la base des éléments extraits des sources de données au regard des profils de veille, les propriétaires reçoivent sous forme électronique une liste d informations à diffuser. Pour chacun des éléments de cette liste, il est possible : De valider ou non la diffusion De valider le ou les destinataires De valider le type de mise à disposition (privée publique) De créer et de modifier le support de diffusion. Le support de diffusion étant le document regroupant les informations par lequel sont transmises à un client/expert les informations de la source. Un historique de ces opérations est conservé. Une diffusion complémentaire peut avoir lieu sur un élément de la liste. Les modes de diffusions doivent être au moins les suivants avec proposition de gestion automatique de chacun de ces modes : Mail Fax SMS Newsletter Site internet à accès restreint Site internet public Papier (lien vers outils bureautique type Word) Chaque support peut être pré-paramétré selon les préférences du propriétaire et en fonction des modes de diffusion. Les ressaisies seront évitées au maximum. Lors de la diffusion (Cf. 6.9 sur les transmises aux clients/experts ) ces différents supports devront être pré-remplis aux noms des destinataires. Sur le site internet, les sources ne doivent plus apparaître au-delà de la date limite de réponse de l Appels d'offres Fonction Libellé APEX-CI - 01 B.P 3485 Abidjan 01, Côte d Ivoire Page 18 / 37

19 disposition des Appels d'offres disposition des Liste préalable Une liste préalable d' issue des sources et croisées avec les profils de veille est mise à disposition des propriétaires Appels d'offres disposition des Diffusion Pouvoir indiquer si Oui ou Non la source doit être diffusée Appels d'offres disposition des Destinataires Par défaut un ensemble de destinataires issus du croisement entre sources et profils est proposé au propriétaire, cette liste doit pouvoir être modifiée par ajout, modification ou suppression d'un destinataire (clients, experts, autres) Appels d'offres disposition des Type de mise à disposition A ce stade, le propriétaire doit valider la diffusion, qui peut être privé uniquement, public uniquement, privé et publique Appels d'offres disposition des Support de diffusion Chaque source pour chaque destinataire doit pouvoir se faire via un ou plusieurs modes de diffusion (mail, fax, SMS, news letter, site internet, papier,,,,) Appels d'offres disposition des Personnalisation préalable Les supports doivent pouvoir être personnalisés par chaque propriétaire Appels d'offres disposition des Supports Les supports doivent être complétés des informations des sources des et des destinataires identifiés Appels d'offres disposition des Mail Le module proposé assure la diffusion via Mail Appels d'offres disposition des Fax Le module proposé assure la diffusion via Fax Appels d'offres disposition des SMS Le module proposé assure la diffusion via SMS Appels d'offres disposition des Newsletter Le module proposé assure la diffusion via Newsletter Appels d'offres disposition des Site internet Le module proposé assure la diffusion via Site internet Appels d'offres disposition des Papier Le module proposé assure la diffusion via Papier Appels d'offres disposition public des Personnalisation Le site internet doit pouvoir être mis aux couleurs du propriétaire Appels d'offres disposition public des Support de diffusion Une diffusion publique des sources d' se fait dès lors que la source est validée Appels d'offres disposition public des Date de validité Les sources d sont archivées au-delà de leur date limite de réponse Appels d'offres disposition public des Recherche par activité Une recherche par activités (selon le classement NAEMA) est possible sur les Appels d'offres disposition public des Recherche par mots clés Une recherche par mots clés est possible sur les Appels d'offres disposition public des Recherche par pays Une recherche par pays ou zone géographique est possible sur les Appels d'offres disposition public des Recherche combinée Les 3 types de recherche ci-dessus se combinent au sein d'une même recherche sur le site internet (partie publique et restreinte) APEX-CI - 01 B.P 3485 Abidjan 01, Côte d Ivoire Page 19 / 37

20 6.6. Identification des clients/experts Chaque point focal a besoin d identifier, de collaborer et d adresser des informations à des clients et/ou des experts. L ensemble des éléments concernant cette partie ressemble à une gestion de la relation client (CRM) entre les points focaux et les clients et experts. Un client ou expert peut avoir un ou plusieurs contacts. Pour chaque contact relatif à un client ou expert il doit pouvoir être possible de définir : si le contact est privé ou public (dans ce cas il est accessible au travers de l annuaire public) ; pour certains champs du contact, ceux dont les informations seront accessibles au travers de l annuaire public (champ privé ou public). Au-delà de l identification, il faudra aussi pouvoir conserver les relations qu il peut y avoir entre les points focaux et les clients/experts, tant avant la création des profils de veille que pendant leur utilisation, mais également pendant des phases de simples prises de contact. De plus, c est à ce stade qu on pourra associer les profils de veille réalisés au paragraphe 6.4 Traitement des à chaque client/experts. Pour l identification des clients et experts, il faut pouvoir définir (en dehors des éléments d identification communément attendus dans une CRM) : Le type d entreprise (client et/ou expert et/ou autres) sur la base d une liste paramétrable évolutive Son ou ses secteurs d activités selon la classification NAEMA Sa visibilité (visible pour le seul point focal propriétaire, pour les autres points focaux, pour les autres clients, pour les autres experts, le public) Son statut (prospect, client, liste noire, cessation d activités..) Des documents propres à la relation entre le point focal et chaque client/expert (contrat, documentation, par exemple) Les relations qu il peut y avoir entre un point focal et l un de ses clients/experts (hors gestion des ) doivent pouvoir être tracées (visite, coup de fil, échange de mails, échanges de documents) comme dans une gestion standard de CRM. Un ou plusieurs profils de veille doivent pouvoir être rattachés soit au niveau du contact de la société (la société étant un client et/ou un expert) soit au niveau d un ou plusieurs contacts de la société Clients/Experts Identification Fonction Libellé Clients/Experts Identification CRM Présence et proposition d'un module standard CRM Clients/Experts Identification Société/contact Un client/expert peut avoir plusieurs contacts Clients/Experts Identification Type Pouvoir paramétrer le type du client/expert (Client, Expert, Autre) Clients/Experts Identification Secteurs d activité- NAEMA Pouvoir détailler les secteurs d activité du client/expert selon la classification NAEMA Clients/Experts Identification Rattachement Pouvoir rattacher un ou plusieurs secteurs d'activités de la nomenclature NAEMA à un client/expert Clients/Experts Identification Clients/Experts Identification Clients/Experts Identification Visibilité propriétaire Visibilité points focaux Visibilité Client/expert La fiche du client/expert (coordonnées... ) ne doit pouvoir être vue que par le point focal propriétaire, qui peut donner la possibilité d'être vue par d'autres point focaux et/ou d'autres clients/experts La fiche du client/expert (coordonnées...) doit pouvoir être vue par un ou plusieurs autres points focaux La fiche du client/expert (coordonnées... ) doit pouvoir être vu par les autres clients/expert du point focal propriétaire Clients/Experts Identification Visibilité publique La fiche du client/expert (coordonnées... ) profil doit pouvoir être vu sur un site ou un annuaire public APEX-CI - 01 B.P 3485 Abidjan 01, Côte d Ivoire Page 20 / 37

QUI SOMMES-NOUS? Cette solution s adresse aussi bien aux PME/PMI qu aux grands groupes, disposant ou non d une structure de veille dédiée.

QUI SOMMES-NOUS? Cette solution s adresse aussi bien aux PME/PMI qu aux grands groupes, disposant ou non d une structure de veille dédiée. PRESENTATION QUI SOMMES-NOUS? La société VIEDOC, formée d ingénieurs expérimentés, conseille depuis 2004 les entreprises dans les domaines de la veille, de l intelligence économique et de l innovation.

Plus en détail

Cette solution s adresse aussi bien aux PME/PMI qu aux grands groupes, qu ils disposent ou non d une structure de veille dédiée.

Cette solution s adresse aussi bien aux PME/PMI qu aux grands groupes, qu ils disposent ou non d une structure de veille dédiée. PRESENTATION QUI SOMMES-NOUS? La société VIEDOC, formée d ingénieurs expérimentés, conseille depuis 2004 les entreprises dans les domaines de la veille, de l intelligence économique et de l innovation.

Plus en détail

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE HONNEUR FRATERNITE JUSTICE INSPECTION GENERALE D'ÉTAT TERMES DE REFERENCE

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE HONNEUR FRATERNITE JUSTICE INSPECTION GENERALE D'ÉTAT TERMES DE REFERENCE REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE HONNEUR FRATERNITE JUSTICE INSPECTION GENERALE D'ÉTAT TERMES DE REFERENCE POUR LA MISE EN PLACE D UN SYSTEME DE GESTION DES MISSIONS DE L IGE Liste des abréviations IGE

Plus en détail

9 ème FED TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN CONSULTANT-FORMATEUR OU CABINET DE CONSULTANTS SPECIALISE EN NUMERISATION

9 ème FED TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN CONSULTANT-FORMATEUR OU CABINET DE CONSULTANTS SPECIALISE EN NUMERISATION PROJET D APPUI A L ERSUMA ET AUTRES INSTITUTIONS DE L OHADA 9 ème FED TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN CONSULTANT-FORMATEUR OU CABINET DE CONSULTANTS SPECIALISE EN NUMERISATION ET CREATION DE

Plus en détail

AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATION D INTERET AUPRES DE CONSULTANT INDIVIDUEL

AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATION D INTERET AUPRES DE CONSULTANT INDIVIDUEL REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE DE SFAX FACULTE DES LETTRES ET SCIENCES HUMAINES CENTRE DE DOCUMENTATION NUMERIQUE ET DE FORMATION

Plus en détail

PROJET D APPUI A L ERSUMA ET AUTRES INSTITUTIONS DE L OHADA. 9 ème FED

PROJET D APPUI A L ERSUMA ET AUTRES INSTITUTIONS DE L OHADA. 9 ème FED PROJET D APPUI A L ERSUMA ET AUTRES INSTITUTIONS DE L OHADA 9 ème FED TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN DEVELOPPEUR PHP/MySQL POUR LA REALISATION D UNE PLATEFORME DE GESTION DES ACTIVITES DE FORMATION

Plus en détail

Consultation de marché n 03/AMI/IZF/2014: Conception, développement, publication et promotion d une application mobile téléchargeable du www.izf.

Consultation de marché n 03/AMI/IZF/2014: Conception, développement, publication et promotion d une application mobile téléchargeable du www.izf. Communauté Economique et Monétaire de l Afrique Centrale Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine ASSOCIATION INVESTIR EN ZONE FRANC Consultation de marché n 03/AMI/IZF/2014: Conception, développement,

Plus en détail

Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans la mise à niveau et le déploiement de son infrastructure informatique.

Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans la mise à niveau et le déploiement de son infrastructure informatique. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans la mise à niveau et le déploiement de son infrastructure informatique. Cette consultation a pour objectif de recruter un prestataire informatique

Plus en détail

Mise à disposition d une plateforme de veille et d analyse sur le Web et les réseaux sociaux

Mise à disposition d une plateforme de veille et d analyse sur le Web et les réseaux sociaux Ministère de la Culture et de la Communication Secrétariat Général Délégation à l Information à la Communication (DICOM) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Personne publique contractante Ministère

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATIONS. (Request For Information) SOLUTIONS DE VEILLE AUTOMATISEE

DEMANDE D INFORMATIONS. (Request For Information) SOLUTIONS DE VEILLE AUTOMATISEE Demande d informations - SOLUTIONS DE VEILLE AUTOMATISÉE RFI_Veille_Automatisée.docx Nom de l entreprise DEMANDE D INFORMATIONS (Request For Information) - SOLUTIONS DE VEILLE AUTOMATISEE R F I S o l u

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

Veille stratégique sur Internet Comprendre les enjeux, maîtriser les outils et partager l'information

Veille stratégique sur Internet Comprendre les enjeux, maîtriser les outils et partager l'information Comprendre ce qu'est la veille A. Introduction 13 B. Qu est-ce que la veille? 13 1. Obtention d information 14 2. Information à caractère stratégique ou opérationnel 15 3. Évolution de l environnement

Plus en détail

Marché à Procédure adaptée. Tierce maintenance applicative pour le portail web www.debatpublic.fr

Marché à Procédure adaptée. Tierce maintenance applicative pour le portail web www.debatpublic.fr Marché à Procédure adaptée Passé en application de l article 28 du code des marchés publics Tierce maintenance applicative pour le portail web www.debatpublic.fr CNDP/ 03 /2015 Cahier des clauses techniques

Plus en détail

SOMMAIRE. Savoir utiliser les services de l'ent Outils collaboratifs

SOMMAIRE. Savoir utiliser les services de l'ent Outils collaboratifs Savoir utiliser les services de l'ent Outils collaboratifs Outils collaboratifs. Gérer les groupes 2. Gérer les espaces collaboratifs de travail (rubriques) 3. Connaître les droits assignés aux différents

Plus en détail

SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS. Cahier des charges

SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS. Cahier des charges SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS Cahier des charges 1 Appel à projets L amélioration des perspectives de croissance et de compétitivité de l économie marocaine passe, notamment, par le soutien à l innovation

Plus en détail

Observatoire Marocain du Commerce Extérieur Un ambitieux projet de transformation

Observatoire Marocain du Commerce Extérieur Un ambitieux projet de transformation Observatoire Marocain du Commerce Extérieur Un ambitieux projet de transformation Projet de présentation de la réunion du Bureau Exécutif du 15 novembre 2011 Sommaire 1 CONTEXTE 2 DEMARCHE DE MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

I-SUITEEXPERT. Les Services Web du Cabinet DES SERVICES WEB. Et si vous travailliez aujourd hui avec les outils de demain?

I-SUITEEXPERT. Les Services Web du Cabinet DES SERVICES WEB. Et si vous travailliez aujourd hui avec les outils de demain? Les Services Web du Cabinet I-SUITEEXPERT Donnez à vos clients un accès sécurisé sur tout ou partie de leurs dossiers, à travers une suite de modules web spécialisés : Le dépôt organisé de documents pour

Plus en détail

«CENTRE DE DOCUMENTATION NUMÉRIQUE ET DE FORMATION PÉDAGOGIQUE ET PROFESSIONNELLE»

«CENTRE DE DOCUMENTATION NUMÉRIQUE ET DE FORMATION PÉDAGOGIQUE ET PROFESSIONNELLE» REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE DE SFAX FACULTE DES LETTRES ET SCIENCES HUMAINES «CENTRE DE DOCUMENTATION NUMÉRIQUE ET DE FORMATION

Plus en détail

Le logiciel Négoce International du Système COSMOS

Le logiciel Négoce International du Système COSMOS Le logiciel Négoce International du Système COSMOS Le logiciel «Cosmos Négoce International» est une gestion commerciale complète spécialisée pour les entreprises dont les activités de ventes aux clients

Plus en détail

Cahier des charges. Logiciel de GRH. Solution Ressources Humaines. Meck-Moroni

Cahier des charges. Logiciel de GRH. Solution Ressources Humaines. Meck-Moroni Cahier des charges Logiciel de GRH Meck-Moroni Solution Ressources Humaines Contexte et justification La MECK-MORONI a été créé officiellement en novembre 1998. Elle a enregistré au cours des dix dernières

Plus en détail

Classement Doing Business (Les performances du Sénégal)

Classement Doing Business (Les performances du Sénégal) Classement Doing Business (Les performances du ) Secrétariat du Conseil Présidentiel de l Investissement 52-54, rue Mohamed V, BP 430, CP 18524, Dakar Tél. (221) 338.49.05.55 - Fax (221) 338.23.94.89 Email

Plus en détail

Philippe DOLE Mission IGAS CEP 08 décembre 2013 PROJET DE CAHIER DES CHARGES DU CONSEIL EN EVOLUTION PROFESSIONNELLE

Philippe DOLE Mission IGAS CEP 08 décembre 2013 PROJET DE CAHIER DES CHARGES DU CONSEIL EN EVOLUTION PROFESSIONNELLE Philippe DOLE Mission IGAS CEP 08 décembre 2013 PROJET DE CAHIER DES CHARGES DU CONSEIL EN EVOLUTION PROFESSIONNELLE 1. PREAMBULE ET PROPOSITIONS D ELEMENTS DE METHODE POUR LE DEPLOIEMENT DU CONSEIL EN

Plus en détail

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Conquérir un prospect coûte beaucoup plus cher que de fidéliser un client. C est la raison pour laquelle un grand nombre d entreprises orientent leur stratégie autour des services proposés à leurs clients.

Plus en détail

Points forts : Amélioration de la productivité et des performances de la force de vente. Identification et saisie des opportunités de vente aisées

Points forts : Amélioration de la productivité et des performances de la force de vente. Identification et saisie des opportunités de vente aisées AUTOMATISATION DE LA FORCE DE VENTE Le module d automatisation de la force de vente de Microsoft Business Solutions Axapta vous permet de gérer plus efficacement vos relations avec les clients. Il vous

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE VISIBILITE ET DE POSITIONNEMENT DE LA BIDC A COURT, MOYEN ET LONG TERME

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE VISIBILITE ET DE POSITIONNEMENT DE LA BIDC A COURT, MOYEN ET LONG TERME TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE VISIBILITE ET DE POSITIONNEMENT DE LA BIDC A COURT, MOYEN ET LONG TERME Avril 2014 TDR pour l étude de visibilité et de positionnement de la BIDC

Plus en détail

Fourniture, installation et maintenance D un système d'information Au sein du GIP LABOCEA : Logiciel de gestion des Stocks

Fourniture, installation et maintenance D un système d'information Au sein du GIP LABOCEA : Logiciel de gestion des Stocks Fourniture, installation et maintenance D un système d'information Au sein du GIP LABOCEA : Document ne pouvant être reproduit sans l'accord du GIP «LABOCEA» Page 1 sur 10 1. CONTEXTE... 3 2. OBJET...

Plus en détail

La gestion de la documentation

La gestion de la documentation La gestion de la documentation Des aspects méthodologiques & organisationnels.vers la mise en œuvre d un outil de GED M S. CLERC JOSY 13 OCTOBRE 2015 PLAN Définition d un projet de gestion de la documentation

Plus en détail

Gestion de la Relation Client Gestion de services DIACLIENT : GESTION DE LA RELATION CLIENT

Gestion de la Relation Client Gestion de services DIACLIENT : GESTION DE LA RELATION CLIENT Gestion de la Relation Client Gestion de services DIACLIENT : GESTION DE LA RELATION CLIENT Capitalisez l information client et dynamisez la qualité de service. Dossier complet, avec ajout personnalisable

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE D INTERVENTION DANS LE SECTEUR PRIVE ET DES PROCEDURES Y RELATIVES

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE D INTERVENTION DANS LE SECTEUR PRIVE ET DES PROCEDURES Y RELATIVES TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE D INTERVENTION DANS LE SECTEUR PRIVE ET DES PROCEDURES Y RELATIVES Avril 2014 TDR pour l élaboration d une stratégie d intervention dans le secteur

Plus en détail

MARCHE DE SERVICES : CAHIER DES CHARGES IMPLEMENTATION D UNE PLATEFORME DE VEILLE

MARCHE DE SERVICES : CAHIER DES CHARGES IMPLEMENTATION D UNE PLATEFORME DE VEILLE MARCHE DE SERVICES : CAHIER DES CHARGES IMPLEMENTATION D UNE PLATEFORME DE VEILLE SOMMAIRE 1. > Objectifs du projet... 3 2. > Produits attendus... 5 2.1. Spécifications fonctionnelles... 5 2.1.1. > Fonctionnalités

Plus en détail

Version 6.6_2.1.0 Release Notes

Version 6.6_2.1.0 Release Notes Viadeis CRM Version 6.6_2.1.0 Référence : 11295 Version N : 1.0 Créé le : 06/06/2011 Créé par : Coservit Téléphone : 0811 656 002 Sommaire 1. Objectifs du document... 4 2. Nouveautés... 5 2.1. Viadeis

Plus en détail

MARCHE RELATIF A L ACQUISITION D UNE SOLUTION D ARCHIVAGE DEMATERIALISE DE DOCUMENTS

MARCHE RELATIF A L ACQUISITION D UNE SOLUTION D ARCHIVAGE DEMATERIALISE DE DOCUMENTS MARCHE RELATIF A L ACQUISITION D UNE SOLUTION D ARCHIVAGE DEMATERIALISE DE DOCUMENTS QUESTIONNAIRE DE LA CONSULTATION MEMOIRE TECHNIQUE Par la signature finale de ce document par une personne habilitée

Plus en détail

Demande d Information

Demande d Information Lettre de Demande d Information Réf. : RFI20100001_CRSP_BSC_final.docx SG - CRSP Page 1/20 SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 2. PÉRIMÈTRE DE L INFORMATION... 3 2.1. UTILISATEURS DE L APPLICATION...

Plus en détail

Gestion de contacts et Gestion de la Relation Client La GRC des PME PMI

Gestion de contacts et Gestion de la Relation Client La GRC des PME PMI Gestion de contacts et Gestion de la Relation Client La GRC des PME PMI è VISIONNAIR : GESTION DE CONTACTS, TRAVAIL DE GROUPE, RELATION CLIENT, HISTORIQUES, COMMUNICATION Capitalisez l information client

Plus en détail

Rectorat de Grenoble

Rectorat de Grenoble MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE RECTORAT DE L ACADEMIE DE GRENOBLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) MISE EN ŒUVRE DE LA SOLUTION EASYVISTA Version 0.1-7 décembre 2011 La procédure

Plus en détail

L accès à la commande publique

L accès à la commande publique L accès à la commande publique en Afrique de l ouest Nos recommandations en faveur des PME ouest-africaines Avant-propos Depuis 2006 le projet AMADE (Accès aux Marchés de l Aide publique au Développement)

Plus en détail

CRM PERFORMANCE CONTACT

CRM PERFORMANCE CONTACT CRM PERFORMANCE CONTACT PREMIUM 3ème génération Un concentré de haute technologie pour augmenter de 30 % vos rendez-vous Le Vinci, 2 place Alexandre Farnèse 84000 Avignon Tél : + 33 (0)4 90 13 15 88 Télécopie

Plus en détail

Créer un blog d entreprise Quels usages possibles pour un blog en entreprise et comment l intégrer dans un site internet? Principes et fonctionnement

Créer un blog d entreprise Quels usages possibles pour un blog en entreprise et comment l intégrer dans un site internet? Principes et fonctionnement 5 Créer un blog d entreprise Quels usages possibles pour un blog en entreprise et comment l intégrer dans un site internet? Principes et fonctionnement Les usages du blog en entreprise Démarrer un blog

Plus en détail

VeePeePost Blue Edition

VeePeePost Blue Edition VeePeePost Blue Edition Solution d échange de fichiers volumineux par Internet VeePeePost permet l échange de tous types de documents de très grande capacité (jusqu à 2Gos) sans installation logicielle,

Plus en détail

Aide à la gestion de votre encours clients. Aide à l amélioration de la productivité

Aide à la gestion de votre encours clients. Aide à l amélioration de la productivité PROJET Le module Projet de Microsoft Business Solutions Axapta est complet et facile à utiliser. Il vous aide à gérer de manière efficace la comptabilité d un projet à travers votre entreprise, en vous

Plus en détail

Panorama de l offre Sage CRM Solutions

Panorama de l offre Sage CRM Solutions Panorama de l offre Sage CRM Solutions CRM Soyez plus proches de vos clients Pour vous garantir une relation privilégiée avec vos clients et prospects, Sage a développé une gamme de solutions de CRM (Customer

Plus en détail

onsolidation Expert Yourcegid Solutions de gestion PROFESSION COMPTABLE Consolidation Expert

onsolidation Expert Yourcegid Solutions de gestion PROFESSION COMPTABLE Consolidation Expert onsolidation Expert Yourcegid Solutions de gestion PROFESSION COMPTABLE Consolidation Expert 1 Parce que votre organisation est unique, Parce que vos besoins sont propres à votre métier et à votre environnement,

Plus en détail

Sommaire. Présentation OXIA. Le déroulement d un projet d infogérance. L organisation du centre de service. La production dans un centre de service

Sommaire. Présentation OXIA. Le déroulement d un projet d infogérance. L organisation du centre de service. La production dans un centre de service Mars 2012 Sommaire Présentation OXIA Le déroulement d un projet d infogérance L organisation du centre de service La production dans un centre de service 2 Fournisseurs Technologies Banque & Finance Telecom

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC Avril 2014 TDR pour l élaboration d une stratégie de mobilisation de ressources

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

Processus «Gérer les réclamations clients» De la réclamation au suivi de la satisfaction client

Processus «Gérer les réclamations clients» De la réclamation au suivi de la satisfaction client Processus «Gérer les réclamations clients» De la réclamation au suivi de la satisfaction client Historique Version Date Nature des modifications Auteur 1.0 12/10/2011 www.allaboutbpm.com / Bonitasoft Crédit

Plus en détail

Les actions sont susceptibles d être cofinancées par :

Les actions sont susceptibles d être cofinancées par : Appel d offres PASS formation 2008 Dispositif régional de formation ACTIONS COLLECTIVES 2008-2009 Formations à destination des entreprises du Nord - Pas de calais adhérentes à l AGEFOS PME Nord Picardie

Plus en détail

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES CBRH Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines CBRH : Paie et administration du personnel Activité GPEC : Compétences et carrière / Entretien / Formation IDR Contrôle de

Plus en détail

La plateforme d'échanges pour la reprise des matériaux. Mode d emploi

La plateforme d'échanges pour la reprise des matériaux. Mode d emploi La plateforme d'échanges pour la reprise des matériaux Mode d emploi 18 juin 2014 Une forte évolution de la reprise ces dernières années Le montant des recettes matériaux issues de la collecte sélective

Plus en détail

SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA

SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA TERMES DE REFERENCE SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA TDR : REFERENTIELS ET PROCEDURES

Plus en détail

NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA

NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA MFW4A La finance au service de l afrique

Plus en détail

Sélection d un Consultant chargé d accompagner le GIM-UEMOA dans le processus de mise en place d un Plan de Continuité de l Activité (PCA)

Sélection d un Consultant chargé d accompagner le GIM-UEMOA dans le processus de mise en place d un Plan de Continuité de l Activité (PCA) TERMES DE REFERENCE Sélection d un Consultant chargé d accompagner le GIM-UEMOA dans le processus de mise en place d un Plan de Continuité de l Activité (PCA) TDR_Plan de Continuité de l Activité (PCA)

Plus en détail

Réussir l externalisation de sa consolidation

Réussir l externalisation de sa consolidation Réussir l externalisation de sa consolidation PAR ERWAN LIRIN Associé Bellot Mullenbach et Associés (BMA), activité Consolidation et Reporting ET ALAIN NAULEAU Directeur associé Bellot Mullenbach et Associés

Plus en détail

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Forum panafricain sur le leadership et le management de

Plus en détail

PLATEFORME ELECTRONIQUE D ECHANGE DU CERTIFICAT D'ORIGINE

PLATEFORME ELECTRONIQUE D ECHANGE DU CERTIFICAT D'ORIGINE PLATEFORME ELECTRONIQUE D ECHANGE DU CERTIFICAT D'ORIGINE Etat d avancement UEMOA/CEMAC Presented by Abdoullahi FAOUZI2000 African Alliance for Ecommerce POINTE NOIRE, Mars 2014 AGENDA CONTETE ET PROBLEMATIQUE

Plus en détail

Séminaire de concertation Canal 2. Paris, 27-28 février 2012

Séminaire de concertation Canal 2. Paris, 27-28 février 2012 Séminaire de concertation Canal 2 Paris, 27-28 février 2012 Séminaire de concertation Présentation de l Initiative 5% Gustavo GONZALEZ-CANALI, MAEE (DGM/SDH) Canal 1 : mobilisation d expertise Audrey GIRET,

Plus en détail

Cahier des charges. Système de pointage. Meck-Moroni

Cahier des charges. Système de pointage. Meck-Moroni Cahier des charges Système de pointage Meck-Moroni Mutuelle d Epargne et de Crédit ya Komor MoroniB.P 877 Moroni Route de la Corniche, Ngazidja Union des ComoresTel:773 27 28. Fax 773 82 83 E-mail : meck-moroni@comorestelecom.km

Plus en détail

Projet de Système d Information National (SIN) SAMU Grippe A H1N1 / Déploiement dans les SAMU Centre 15

Projet de Système d Information National (SIN) SAMU Grippe A H1N1 / Déploiement dans les SAMU Centre 15 Projet de Système d Information National (SIN) SAMU Grippe A H1N1 Déploiement dans les SAMU-Centre 15 Mission de préfiguration ASIP 9, rue Georges Pitard 75 015 Paris Tél 01 58 45 32 50 Fax 01 58 45 33

Plus en détail

Communiqué de Lancement

Communiqué de Lancement Communiqué de Lancement Sage 1000 Comptabilité/ Sage 1000 Suite Financière Direction MAPS INTRODUCTION Ce Communiqué de Lancement fait partie d une publication qui a pour vocation de vous présenter les

Plus en détail

Déclaration Sociale Nominative (DSN) 11/05/2015. Allianz Courtage

Déclaration Sociale Nominative (DSN) 11/05/2015. Allianz Courtage Déclaration Sociale Nominative (DSN) 11/05/2015 Allianz Courtage Sommaire 1. La Déclaration Sociale Nominative (DSN) : présentation 2. Les pré requis à mettre en place par l entreprise pour télétransmettre

Plus en détail

Sage 100 CRM Guide de l Import Plus avec Talend Version 8. Mise à jour : 2015 version 8

Sage 100 CRM Guide de l Import Plus avec Talend Version 8. Mise à jour : 2015 version 8 Sage 100 CRM Guide de l Import Plus avec Talend Version 8 Mise à jour : 2015 version 8 Composition du progiciel Votre progiciel est composé d un boîtier de rangement comprenant : le cédérom sur lequel

Plus en détail

Petit guide pour choisir une solution CRM

Petit guide pour choisir une solution CRM Petit guide pour choisir une solution CRM Trouvez la solution qui vous convient» Nos clients sont plus performants. www.update.com Avant-propos Le CRM est en passe de devenir le principal logiciel de l

Plus en détail

Annexe. Méthodologie de mise en œuvre d un projet BusinessObjects

Annexe. Méthodologie de mise en œuvre d un projet BusinessObjects Annexe Méthodologie de mise en œuvre d un projet BusinessObjects Déroulement du cours 1 : Le rôle du Designer d Univers 2 : Créer un Univers avec l Assistant 3 : Créer un Univers étape par étape 4 : Enrichir

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES

TERMES DE REFERENCES TERMES DE REFERENCES Composante 3 / TUNISIE ACCUEIL ET ACCOMPAGNEMENT DES JEUNES DEMANDEURS D EMPLOIS DIPLOMES DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ACTION DE FORMATION Contribution à la réalisation d un outil intitulé

Plus en détail

PRATIC Création site internet descriptif fonctionnel

PRATIC Création site internet descriptif fonctionnel PRATIC Création site internet descriptif fonctionnel Référence : Auteur : Marion Verlaine Overscan 091222_Pratic_DF Date : 22/12/2009 Diffusion : Marion Verlaine (Overscan) Claire Buisine (PRATIC). Historique

Plus en détail

L efficacité de la relation client!

L efficacité de la relation client! L efficacité de la relation client! Eudonet, nouvelle génération Cibler, attirer et conserver les bons clients sont les facteurs déterminants du succès de nombreuses entreprises. Aujourd hui, l enjeu est

Plus en détail

PHASE SOUS-PHASE MOA MOE POINTS A TRAITER. besoins. charges. I.A.2 Échéances. I.A.3 Utilisateurs. I.A.4 Besoin fonctionnels. I.A.5 Évolutions à venir

PHASE SOUS-PHASE MOA MOE POINTS A TRAITER. besoins. charges. I.A.2 Échéances. I.A.3 Utilisateurs. I.A.4 Besoin fonctionnels. I.A.5 Évolutions à venir PHASE SOUS-PHASE MOA MOE POINTS A TRAITER I. La définition des I.A. L'expression des besoins Rédige (spécifie les besoins). Consulte / utilise pour rédiger le cahier des I.A.1 Positionnement stratégique

Plus en détail

Google Apps for Business

Google Apps for Business PROGRAMME DE FORMATION : Initiation au logiciel Google Apps for Business Programme détaillé sur : http:www.gestion-de-contacts.comformation Google Apps for Business Google Apps est un service externalisé

Plus en détail

PEI Sage 100 CRM. Présentation Fonctionnelle. Version i7.7

PEI Sage 100 CRM. Présentation Fonctionnelle. Version i7.7 Version i7.7 Sommaire 1 INTRODUCTION... 4 1.1 Proposition de valeur...4 1.2 Détails de la solution...4 2 MODULE PROSPECTION ET VENTE... 6 2.1 Sociétés et Contacts : Informations contextuelles...6 2.2 Parc

Plus en détail

LANDPARK ENTREPRISE : VOTRE PORTAIL SHAREPOINT 100% PRÊT À L EMPLOI FACILITANT LE PARTAGE D'INFORMATIONS DE VOTRE ENTREPRISE

LANDPARK ENTREPRISE : VOTRE PORTAIL SHAREPOINT 100% PRÊT À L EMPLOI FACILITANT LE PARTAGE D'INFORMATIONS DE VOTRE ENTREPRISE LANDPARK ENTREPRISE : VOTRE PORTAIL SHAREPOINT 100% PRÊT À L EMPLOI FACILITANT LE PARTAGE D'INFORMATIONS DE VOTRE ENTREPRISE Solutions complètes d'inventaire, de gestion de parc et de helpdesk ITIL Avril

Plus en détail

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Axe 1 Objectif Thématique 1 : Renforcer la recherche, le développement technologique et l innovation Investissement prioritaire B : Promotion

Plus en détail

SOMMAIRE I. INTRODUCTION

SOMMAIRE I. INTRODUCTION SERVICE HYGIENE ET SECURITE Bâtiment ESCLANGON RDC Porte R16 Case courier n 199 hygiene.securite@upmc.fr 01 44 27 59 55 MANUEL DE FORMATION Logiciel EVRP Partie 1 : Elaboration du document unique (DU)

Plus en détail

C.C.T.P. Cahier des Clauses Techniques Particulières

C.C.T.P. Cahier des Clauses Techniques Particulières Mise en place d un service d alerte et d information de la population, de la Communauté de Communes du Pays de Saint Gilles-Croix-de-Vie, en cas de risque territorial majeur 2011 C.C.T.P. Cahier des Clauses

Plus en détail

FORMATION GRC EOLE.COM

FORMATION GRC EOLE.COM FORMATION GRC EOLE.COM Support Technique. 04 75 45 37 96 tech@grc-eole.com -- SOMMAIRE FORMATION Eole.com -- Présentation de l Environnement 1. Portefeuille Fiche Historique Intervention Renseignements

Plus en détail

Système d information VERSION : 4.00

Système d information VERSION : 4.00 METHODE ET ORGANISATION VERSION : 4.00 Jean-Michel Grandclément Confidentiel Reproduction Interdite Page 1 sur 21 Auteur Jean-Michel Grandclément Version / Date Version : 4.0 Date : 04/04/04 E-mail jean-michel.grandclement@grandclement.fr

Plus en détail

Services informatiques aux organisations

Services informatiques aux organisations I. APPELLATION DU DIPLÔME II. CHAMP D'ACTIVITÉ Services informatiques aux organisations Spécialité «Solutions logicielles et applications métiers» Spécialité «Solutions d infrastructure, systèmes et réseaux»

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (CCTP) MISE EN PLACE ET MAINTENANCE D UN MOTEUR DE RECHERCHE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (CCTP) MISE EN PLACE ET MAINTENANCE D UN MOTEUR DE RECHERCHE PREMIER MINISTRE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DU GOUVERNEMENT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (CCTP) MISE EN PLACE ET MAINTENANCE D UN MOTEUR DE RECHERCHE SUR LES SITES INTERNET GÉRÉS PAR LA DOCUMENTATION

Plus en détail

PLATEFORME MÉTIER DÉDIÉE À LA PERFORMANCE DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION

PLATEFORME MÉTIER DÉDIÉE À LA PERFORMANCE DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION PLATEFORME MÉTIER DÉDIÉE À LA PERFORMANCE DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION KEOPS Automation Espace Performance 2B, rue du Professeur Jean Rouxel BP 30747 44481 CARQUEFOU Cedex Tel. +33 (0)2 28 232 555 -

Plus en détail

ANNEXE 1.3 SYSTEME DE GESTION DES DEPLACEMENTS

ANNEXE 1.3 SYSTEME DE GESTION DES DEPLACEMENTS ANNEXE 1.3 SYSTEME DE GESTION DES DEPLACEMENTS TABLE DES MATIERES 1 PRESENTATION GENERALE 3 2 FONCTIONS DU SYSTEME DE GESTION DES DEPLACEMENTS 4 2.1 GESTION DES CALENDRIERS DE MISSION 4 2.1.1 VISUALISATION

Plus en détail

ONSOLIDATION. Yourcegid Solutions de gestion FINANCE. Consolidation

ONSOLIDATION. Yourcegid Solutions de gestion FINANCE. Consolidation ONSOLIDATION Yourcegid Solutions de gestion FINANCE Consolidation 1 Parce que votre organisation est unique, Parce que vos besoins sont propres à votre métier et à votre environnement, Cegid crée Yourcegid,

Plus en détail

Fourniture. d un système de gestion de messages électroniques. et d outils collaboratifs. d un système de protection anti-virus (en option)

Fourniture. d un système de gestion de messages électroniques. et d outils collaboratifs. d un système de protection anti-virus (en option) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) Fourniture d un système de gestion de messages électroniques et d outils collaboratifs d un système de protection anti-virus (en option) Pour le Centre

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Sommaire. 1 Présentation 1.1 Vos interlocuteurs 1.2 Date de remise des offres

CAHIER DES CHARGES. Sommaire. 1 Présentation 1.1 Vos interlocuteurs 1.2 Date de remise des offres CAHIER DES CHARGES Utilisation du cahier des charges : - conservez ou modifier les textes en noir. Nous avons volontairement ajouté de nombreux points ou caractéristiques dans le cahier des charges. Vous

Plus en détail

«Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de

«Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de 1 2 «Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de Copie, seules les références bibliographiques peuvent

Plus en détail

DIACLIENT GESTION DE LA RELATION CLIENT

DIACLIENT GESTION DE LA RELATION CLIENT La Gestion de la Relation Client par Excellence è DIACLIENT GESTION DE LA RELATION CLIENT Capitalisez l information client et dynamisez la qualité de service. Dossier permanent complet, avec ajout personnalisable

Plus en détail

Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC

Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC Le 5 Mars 2015 Version de travail Projet Février 2015-1 Ordre du jour Avancement des travaux Rappel du

Plus en détail

produits DOSSIER PERMANENT, TRAVAIL DE GROUPE, RELATION CLIENT, HISTORIQUES, COMMUNICATION

produits DOSSIER PERMANENT, TRAVAIL DE GROUPE, RELATION CLIENT, HISTORIQUES, COMMUNICATION Gérez Automatisez Analysez P R O D U I T Et si vous travailliez aujourd hui avec les outils de demain? F I C H E La Gestion de la Relation Client par Excellence les + produits DOSSIER PERMANENT, TRAVAIL

Plus en détail

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions MutEco Numérique Picardie 2015 1

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions MutEco Numérique Picardie 2015 1 APPEL A PROPOSITIONS MUTECO NUMERIQUE 2015 PICARDIE Le présent cahier des charges s adresse aux organismes de formation souhaitant se positionner sur le projet mutations économiques porté par AGEFOS PME

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) DOD SEICAM RFI Demande d information EVDEC Réf. : RFI_EVDEC- GT5_Outil_reporting_BI_v4.doc Page 1/11 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) OUTIL INTÉGRÉ DE REPORTING ET D ANALYSE DÉCISIONNELLE

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Acquisition d un logiciel de gestion et de recherches documentaires

CAHIER DES CHARGES. Acquisition d un logiciel de gestion et de recherches documentaires CAHIER DES CHARGES Acquisition d un logiciel de gestion et de recherches documentaires 09 Septembre 2014 Fédération Française de Handball 62 rue Gabriel Péri 94250 Gentilly [1] Table des matières I. Présentation

Plus en détail

Secteur Finance - Assurance

Secteur Finance - Assurance Secteur Finance - Assurance isatech est spécialiste des solutions de gestion d entreprise Microsoft Dynamics ERP, CRM et Office365 Les problématiques du secteur financier Selon l INSEE, en 2011, le secteur

Plus en détail

Le projet SIST. Internet et Grilles de calculs en Afrique Agropolis- Montpellier 10-12 Décembre 2007

Le projet SIST. Internet et Grilles de calculs en Afrique Agropolis- Montpellier 10-12 Décembre 2007 Le projet SIST Internet et Grilles de calculs en Afrique Agropolis- Montpellier 10-12 Décembre 2007 Le projet SIST Le projet du fonds de solidarité prioritaire (FSP) SIST (Système d Information Scientifique

Plus en détail

Fiabilité et simplicité d'utilisation sont garanties

Fiabilité et simplicité d'utilisation sont garanties Solution la plus complète pour la gestion intégrale d'une entreprise qui fabrique ses produits touristiques et qui les distribuent sur tous les canaux. CRM LS Master Fiabilité et simplicité d'utilisation

Plus en détail

Vous souhaitez stimuler les ventes de votre entreprise et dynamiser vos forces commerciales?

Vous souhaitez stimuler les ventes de votre entreprise et dynamiser vos forces commerciales? Panorama de l offre Sage CRM Solutions CRM Vous souhaitez stimuler les ventes de votre entreprise et dynamiser vos forces commerciales? Soyez plus proches de vos clients Pour vous garantir une relation

Plus en détail

MISSION DES AUDITS. Fiche d organisation fonctionnelle n 7 : Utilisation des outils et technologies

MISSION DES AUDITS. Fiche d organisation fonctionnelle n 7 : Utilisation des outils et technologies - - - 1 - MISSION DES AUDITS Fiche d organisation fonctionnelle n 7 : Utilisation des outils et technologies Novembre 2011 1 - - - 2 - Sommaire Objectifs de la fiche d organisation fonctionnelle 4 Domaine

Plus en détail

GÉREZ VOTRE RELATION CLIENT SANS QUITTER MICRO SOFT OUTLOOK

GÉREZ VOTRE RELATION CLIENT SANS QUITTER MICRO SOFT OUTLOOK Face à l évolution rapide des marchés, les entreprises doivent continuellement reconsidérer leurs axes de développement et leurs stratégies commerciales. Les sollicitations permanentes des concurrents

Plus en détail

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client CRM Banque Fonctionnalités clés Vision complète de la performance de la banque Suivi des indicateurs clés de performance de la banque avec des tableaux de bord en temps réel, des rapports prédéfinis, une

Plus en détail