Centre Scientifique et Technique de la Construction Centre Scientifique et Technique de la Construction

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Centre Scientifique et Technique de la Construction http://www.cstc.be Centre Scientifique et Technique de la Construction http://www.cstc."

Transcription

1 Eléments de structure et détails de construction ti Partie 3: Les planchers L. Firket CSTC Isolation thermique Etanchéité à l air 1 Contenu 1. Isolation thermique 2. Nœuds constructifs 4. Conclusions 2 1

2 1. Isolation thermique Jusqu à présent, les exigences relatives à l isolation thermique des sols sont relativement peu élevées Isolation thermique Les épaisseurs nécessaires pour satisfaire aux exigences actuelles sont donc assez faibles. Plancher sur terre-plein R plancher m²k/w EPS = = PUR = = XPS = = 0.04 PF = = MW = = CG = = Tableau 4 : Outil de vérification de l épaisseur d isolant dans un plancher lourd sur terre-plein (R min = 1 m²k/w) R plancher m²k/w EPS = = PUR = = Plancher lourd XPS = = 0.04 sur vide sanitaire ou PF = = sur cave non-chauffée MW = = CG = = Tableau 5 : Outil de vérification de l épaisseur d isolant dans un plancher lourd sur vide sanitaire ou sur cave non-chauffée (R min = 1 m²k/w) 4 2

3 1. Isolation thermique Les épaisseurs actuelles peuvent donc varier de 2 à 8 cm selon la configuration et le type d isolant utilisé. Dès 2017 (2015 pour la Région Bruxelloise), U 0,15 W/m².K: épaisseur de 15 à 30 cm. Peu de contraintes supplémentaires par rapport aux épaisseurs actuellement mises en œuvre, mais: Vérifier la déformation sous charge de l isolant thermique (cfr. ATG), Si PUR projeté, respecter l épaisseur maximale par couche prescrite par le fabricant (de même que les conditions de mise en œuvre), En tenir compte pour la détermination du niveau fini ( niveau intérieur et extérieur) Isolation thermique Déformation des isolants sous chape - Voir CSTC-Contact 4/2010 Tableau 2 Critères de base pour un usage sous chape flottante. Caractéristiques Charges d'exploitation 200 kg/m² 200 kg/m² < charges d'exploitation 500 kg/m² Compressibilité CP CP5 soit (dl-db) 5 mm Réduction totale d'épaisseur i Résistance au fluage 2 à 10 ans (sous une contrainte CC(i 1 /i 2 /y) σ c σ c de 5 kpa) 2mm Comportement sous l'effet combiné de la charge et de la t : DLT (*) DLT(2)5 soit une déformation maximale de 5 % pour les conditions de type 2 (*) Si une application en sol chauffant est envisagée. CP2 soit (dl-db) 2 mm Réduction totale d'épaisseur i 2 à 10 ans (sous une contrainte σ c de 10 kpa) 2mm DLT(2)5 soit une déformation maximale de 5 % pour les conditions de type 2 6 3

4 Pied de mur Construction massive Niveau des terres en dessous du radier: Membrane d étanchéité à l air Membrane de drainage de la coulisse (différentes possibilités) Réservation en périphérie du radier Niveau des terres à surveiller. 7 Pied de mur Construction massive - Niveau des terres audessus du radier: Membrane d étanchéité à l air Membranes de drainage de la coulisse (différentes possibilités) Réservation en périphérie du radier Isolant résistant à l humidité Drainage vertical 8 4

5 Pied de mur Construction massive Isolation thermique sous la dalle 9 Pied de mur: ossature bois Membrane bitumeuse à joints soudés ou membrane synthétique Drainage à conseiller si niveau des terres supérieur éi au niveau de la dalle Source: PMP 10 5

6

7 Pièce d appui avec rupture thermique Isolation thermique Béton cellulaire Console Drainage

8

9 Accès aux locaux enterrés situés hors du volume chauffé: Assurer la continuité de l enveloppe, Assurer l étanchéité à l air, 17 Rez-de-chaussée Rez-de-chaussée Cave Cave 18 9

10 A étudier dès la conception, Si critères stricts, donner la préférence à des volumes non chauffés séparés des volumes chauffés. 19 : Pour les murs et toitures, on place généralement la barrière étanche à l air à la face intérieure des parois

11 : Dans le cas où l étanchéité à l air est assurée par l enduit, la réparation de fissures éventuelles reste relativement aisée. 21 Pour les revêtements de sols, en cas de fissuration des plinthes ou du revêtement de sol, l étanchéité à l air n est plus assurée 22 11

12 23 Dans le cas des planchers, on essaye donc d assurer l étanchéité à l air au niveau du support. Bande collée au droit du raccord ossature bois/dalle béton Mastic d étanchéité (propreté de la dalle!!!)

13 Raccord plancher/maçonnerie: Bande collée + treillis synthé que. Continuité du collage??? 25 Solutions possibles: Eviter si possible de placer des canalisations contre les parois extérieures, Obturer les interstices à l aide de mousse PUR, Prévoir un «pont» de mortier pour permettre le collage de la membrane, Enrober les canalisations dans une chape ( sable stabilisé) puis prolonger ou coller la membrane sur cette sous-chape, Placer la membrane, puis projeter une mousse polyuréthane (étanchéité à l air à vérifier)

14 En présence de canalisations positionnées en avant de la maçonnerie: faire une découpe dans la bande périphérique, puis étanchéifier à l aide de ruban adhésif avec, de préférence, interposition d une manchette. Même vigilence pour tous les impétrants. 27 Appui de plancher en structure bois: membrane à placer en attente avant et lors de la pose du plancher

15 Appui de plancher en structure lourde: raccord mur/face supérieure du plancher: voir ciavant, raccord mur/face inférieure du plancher: continuité ité de l enduit Conclusions: Les niveaux d exigences vont se renforcer fortement et entraîner des changements importants: dans la conception des bâtiments, t dans les habitudes constructives. Ne pas attendre que la réglementation soit d application pour se familiariser avec l amélioration de la pose de l isolation thermique et le contrôle de l étanchéité à l air, Aussi souvent que possible, faire faire des mesures pour situer le niveau de performance atteint et pour pouvoir estimer l influence de différentes techniques et améliorations

Comportement mécanique des isolants

Comportement mécanique des isolants Journée d étude Isolation thermique des murs extérieurs et des sols Energie et construction Cycle technique 2014 Initiative supportée par la Wallonie Benoît MICHAUX et Edwige NOIRFALISSE Division «Enveloppe

Plus en détail

DIRECTIVES D APPLICATION Façade ventilée Isolation

DIRECTIVES D APPLICATION Façade ventilée Isolation Façade ventilée Isolation 1. Généralités Le revêtement de façade et l isolation de façade sont normalement fournis par des producteurs différents. Les deux matériaux ont des fonctionnalités clairement

Plus en détail

L isolation acoustique dans les habitations à ossature en bois

L isolation acoustique dans les habitations à ossature en bois L isolation acoustique dans les habitations à ossature en bois Une construction à ossature en bois offre de multiples avantages, tels que, par exemple, la rapidité de réalisation, le poids réduit sur les

Plus en détail

TABLEDESMATIERES 1. GENERALITES

TABLEDESMATIERES 1. GENERALITES TABLEDESMATIERES 1. GENERALITES 2. APPLICATIONS EUROFLOOR / EUROFLOOR 300 POUR LES SOLS 2.1. Isolationsurladalleportante 2.2.Isolationsousladalleportante 2.3.Isolationdesolsdegrenier 4-1 1. GENERALITES

Plus en détail

L isolation acoustique un projet concret

L isolation acoustique un projet concret L isolation acoustique un projet concret Philippe Broigniez Dia Design Alsemberg au sud de Bruxelles, dans un cadre de campagne magnifique entre la Senne et la Forêt de Soignes, presque un sanctuaire Copyright

Plus en détail

Soirée d information. 1. Introduction à la problématique. 2. Exigences en vigueur en Belgique

Soirée d information. 1. Introduction à la problématique. 2. Exigences en vigueur en Belgique Soirée d information ir. Y. Martin ing. S. Eeckhout CSTC/WTCB Traversées de parois résistant au feu Législation et mise en œuvre (consigne de pose) Antenne-Normes Prévention Incendie www.normes.be/feu

Plus en détail

7 Introduction 9 Conception 9 21 Construction 22 Principales jonctions Mise en œuvre Entretien et maintenance

7 Introduction 9 Conception 9 21 Construction 22 Principales jonctions Mise en œuvre Entretien et maintenance SOMMAIRE 7 Introduction 9 Conception 9 1. Liaison véranda bâti existant 11 2. Typologie 13 3. Orientation 17 4. Fonctionnement de la maison avec la véranda 17 5. Dimensions et proportions 18 6. Autorisations

Plus en détail

Parements contemporains

Parements contemporains Fiche technique Parements contemporains 2 4 5 8 Connaître Les pierres attachées Les revêtements collés Le verre Regarder Pierres attachées Revêtements collés Entretenir Améliorer Réparation des parements

Plus en détail

Pour des surfaces importantes devant recevoir un chauffage par le sol, le rouleau d isolant constitue une alternative judicieuse.

Pour des surfaces importantes devant recevoir un chauffage par le sol, le rouleau d isolant constitue une alternative judicieuse. Système auto-agrippant I.3 Système de rouleau d isolant Pour des surfaces importantes devant recevoir un chauffage par le sol, le rouleau d isolant constitue une alternative judicieuse. Il suffit de dérouler

Plus en détail

Ouvrages etanches en beton

Ouvrages etanches en beton Ouvrages etanches en beton Règles technologiques CSTC Benoit Parmentier Avec N. Cauberg, J. Wijnants et C. Aerts Choix d un système d étanchéité Eviter ou limiter les infiltrations Eau dans le sol? Perméabilité

Plus en détail

La reproduction ou la traduction, même partielles, des textes et illustrations de cette. consentement écrit de l'éditeur responsable

La reproduction ou la traduction, même partielles, des textes et illustrations de cette. consentement écrit de l'éditeur responsable 08 juin 2010 JOURNÉE THÉMATIQUE Impact des constructions basse énergie sur le gros œuvre Détails de construction acoustiques intégrés - Implications techniques des nouvelles normes et réglementations VAN

Plus en détail

Prise en compte des nœuds constructifs dans la PEB

Prise en compte des nœuds constructifs dans la PEB 1. Introduction 3. Exercices 4. Règles de base 5. Encodage 6. Cas particuliers 7. Conclusion Prise en compte des nœuds constructifs dans la PEB 0 Définition du noeud constructif 1 1 2 formes de noeuds

Plus en détail

STEICO solutions constructives PLANCHER SUR VIDE SANITAIRE STEICO construction

STEICO solutions constructives PLANCHER SUR VIDE SANITAIRE STEICO construction STEICO solutions constructives PLANCHER SUR VIDE SANITAIRE Solution de plancher avec matériaux à base de bois Isolants à base de fibre de bois Performance thermique et confort d utilisation Simple à mettre

Plus en détail

Enveloppe thermique. Total isolation : 80 mm Bloc Béton Cellulaire. Tourcoing le 28/10/11

Enveloppe thermique. Total isolation : 80 mm Bloc Béton Cellulaire. Tourcoing le 28/10/11 Enveloppe thermique a- Plancher bas : U = 0,25 W/m 2 K - Dalle béton sur pieux, e = 200 mm - Résilient acoustique 20 mm - Complexe plancher chauffant : isolant PSE 60 mm - Complexe plancher chauffant :

Plus en détail

Systèmes constructifs bois et thermique d hiver. Sylvain Boulet - FCBA

Systèmes constructifs bois et thermique d hiver. Sylvain Boulet - FCBA Systèmes constructifs bois et thermique d hiver Sylvain Boulet - FCBA 1 Programme RT Bois «Aide à la conception technique et règlementaire, adaptée au choix de solutions constructives bois» Suite de l

Plus en détail

Description détaillée

Description détaillée KNAUF PÉRIBOARD Isolation des soubassements Isolation des murs de soubassement Isolation des par l'extérieur des murs de soubassement Panneau composite constitué d un isolant en polystyrène expansé Knauf

Plus en détail

FAÇABRICK WIENERBERGER SOLUTIONS RENOVATION. www.solutionsrenovation.be

FAÇABRICK WIENERBERGER SOLUTIONS RENOVATION. www.solutionsrenovation.be WIENERBERGER SOLUTIONS RENOVATION FAÇABRICK Syllabus en ligne Conseils généraux Briques de parement Façatile Tuiles en terre cuite www.solutionsrenovation.be Avant-propos solutions de rénovation Solution

Plus en détail

Surélévations et extensions en bois

Surélévations et extensions en bois Organisé par la guidance technologique éco construction et développement durable de la Région de Bruxelles Capitale subsidiée par l Institut Bruxellois pour la Recherche et l Innovation (InnovIRIS) Surélévations

Plus en détail

7 Avant-propos 9 CHAPITRE 1 : Domaine d application du guide

7 Avant-propos 9 CHAPITRE 1 : Domaine d application du guide SOMMAIRE 7 Avant-propos 9 CHAPITRE 1 : Domaine d application du guide 11 CHAPITRE 2 : Système de bardage rapporté traditionnel, non traditionnel et certification associée 11 1. Définition du bardage rapporté

Plus en détail

Mur massif «Alpha mur» en béton 10cm

Mur massif «Alpha mur» en béton 10cm 1. Description Elément préfabriqué en béton de type d un voile en béton de 10 cm d épaisseur pour mur intérieurs non porteurs. Les armatures principales nécessaires à la stabilité du voile en béton sont

Plus en détail

Instruction de pose pour encadrements de fenêtre Ecomur

Instruction de pose pour encadrements de fenêtre Ecomur Isolation périphérique (construction en bois analogue) Construction en bois: la sous-construction de bois ne doit pas vriller. Nos éléments sont collés sur une base égalisée et porteuse avec la colle de

Plus en détail

SYCOPLAN PLANCHERS MétALLiquES

SYCOPLAN PLANCHERS MétALLiquES SYCOPLAN PLANCHERS Métalliques Solutions constructives adaptées à vos besoins Créée en 2009 par trois industriels, SyCoMo développe, produit et commercialise une offre complète de systèmes constructifs

Plus en détail

Nombre de m 2 / colis. Nombre de colis/ palette

Nombre de m 2 / colis. Nombre de colis/ palette FIREROCK Panneau rigide mono densité revêtu d une feuille d aluminium. le + produit : protection des murs d adossement, résistance à la température et sécurisation de la cheminée. CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Plus en détail

Mise en œuvre des fenêtres dans les constructions en bois: points d attention au niveau de l étanchéité à l air et des nœuds constructifs

Mise en œuvre des fenêtres dans les constructions en bois: points d attention au niveau de l étanchéité à l air et des nœuds constructifs 12h00 12h20 Mise en œuvre des fenêtres dans les constructions en bois: points d attention au niveau de l étanchéité à l air et des nœuds constructifs Benoît Michaux Centre Scientifique et Technique de

Plus en détail

guide de mise en œuvre L-Ments

guide de mise en œuvre L-Ments guide de mise en œuvre L-Ments 1 Table des matières Généralités 3 Sécurité 3 Domaine d application 3 Stockage 3 Mise en oeuvre 4 Manipulation 4 Pose 4 - Appuis 5 - Portées entre appuis 5 Fixation 6 Fixation

Plus en détail

DOUBLAGES - PLAFONDS - CLOISONS

DOUBLAGES - PLAFONDS - CLOISONS 06 DOUBLAGES - PLAFONDS - CLOISONS LOT T2 06-Isolation-Cloisons.xls / Page 1 de 7 A- ENDUIT PROJETE METRE PROPOSE A- ENDUIT PLATRE TRADITIONNEL Sans Objet A- RACCORD D'ENDUIT lot 01 B- DOUBLAGE PAROIS

Plus en détail

3.3 Prescriptions de poses : 3.3.1 Pare vapeur : 3.3.3 Découpe de l isolant :

3.3 Prescriptions de poses : 3.3.1 Pare vapeur : 3.3.3 Découpe de l isolant : 3.3 Prescriptions de poses : 3.3.1 Pare vapeur : Pare vapeur de permeance inférieure ou égale à : 0,015 g/h.m2.mmhg en zone très froide 0,05 g/h.m2.mmhg hors zone très froide. Les descriptions de pose

Plus en détail

Étanchéité à l air. Sessions d information pratiques Électriciens, sanitaristes, chauffagistes

Étanchéité à l air. Sessions d information pratiques Électriciens, sanitaristes, chauffagistes Étanchéité à l air Sessions d information pratiques Électriciens, sanitaristes, chauffagistes Lassoie Laurent CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction 2012 Introduction Mesure de l étanchéité

Plus en détail

Conception et mise en oeuvre de bâtiments industriels conformes aux exigences de sécurité contre l incendie Y. Martin CSTC 26 avril 2016

Conception et mise en oeuvre de bâtiments industriels conformes aux exigences de sécurité contre l incendie Y. Martin CSTC 26 avril 2016 Conception et mise en oeuvre de bâtiments industriels conformes aux exigences de sécurité contre l incendie Y. Martin CSTC 26 avril 2016 Contenu de la présentation 1. Objet de la 2. Cadre réglementaire

Plus en détail

CARLISLE SYNTEC INC. Rue des Atrebates 77-79 B-1040 Bruxelles Tél. : 02/732.24.20 Fax : 02/733.23.84 DESCRIPTION

CARLISLE SYNTEC INC. Rue des Atrebates 77-79 B-1040 Bruxelles Tél. : 02/732.24.20 Fax : 02/733.23.84 DESCRIPTION UBAtc 01/2470 Valable du 13.09.2001 au 12.09.2004 Union belge pour l Agrément technique dans la construction c/o Ministère des Communications et de l Infrastructure Administration de la Circulation routière

Plus en détail

Carnet de détails. Système d Isolation Thermique par l Extérieur avec enduit sur isolant KEIM XPor

Carnet de détails. Système d Isolation Thermique par l Extérieur avec enduit sur isolant KEIM XPor Carnet de détails Système d Isolation Thermique par l Extérieur avec enduit sur isolant KEIM XPor Septembre 2015 Carnet Carnet de détails de détails Sommaire F1 Généralités F1.1.1 3 F1.2.1 Principe de

Plus en détail

TILUX-LINE TILUX. Évacuation en ligne. Tilux-Line 4-6 DURABASE WP 7. Tilux 8-10

TILUX-LINE TILUX. Évacuation en ligne. Tilux-Line 4-6 DURABASE WP 7. Tilux 8-10 F TILUX-LINE TILUX Évacuation en ligne Eléments pour douche à l'italienne Évacuation classique Tilux-Line 4-6 DURABASE WP 7 Tilux 8-10 informations produits 11 Tilux-Line Évacuation en ligne Panneaux de

Plus en détail

Construire en CLT D A U T R E S A P P L I C A T I O N S 4/2012

Construire en CLT D A U T R E S A P P L I C A T I O N S 4/2012 D A U T R E S A P P L I C A T I O N S 4/2012 Sommaire 1 BÂTIMENTS INDUSTRIELS ET COMMERCIAUX 1.1 Ancrage des murs 1.2 Noeud de jonction «paroi-toiture» 2 IMMEUBLES D HABITATION 2.1 Noeud de jonction «paroi

Plus en détail

LOT N 19 - REVETEMENTS DE SOLS ET MURS

LOT N 19 - REVETEMENTS DE SOLS ET MURS LOT N 19 - REVETEMENTS DE SOLS ET MURS 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - les revêtements de sols en carrelage et

Plus en détail

Les noeuds constructifs

Les noeuds constructifs Les noeuds constructifs Journée d étude PEB Passif 2015 CCB-C 30 mai 2013 Antoine Tilmans Laboratoire Caractéristiques énergétiques CSTC Avec le support de la guidance technologique écoconstruction et

Plus en détail

Green Tilleur. Le chanvre est-il un produit de choix pour la construction neuve de demain? Journée «chanvre & construction» - 04/02/2014

Green Tilleur. Le chanvre est-il un produit de choix pour la construction neuve de demain? Journée «chanvre & construction» - 04/02/2014 Green Tilleur Le chanvre est-il un produit de choix pour la construction neuve de demain? Journée «chanvre & construction» - 04/02/2014 Présentation du projet Green Tilleur Caractéristiques du béton chaux-chanvre

Plus en détail

Principes constructifs pour l accessibilité des balcons, des logggias et des terrasses

Principes constructifs pour l accessibilité des balcons, des logggias et des terrasses 1 Principes constructifs pour l accessibilité des balcons, des logggias et des terrasses 3 Avertissement Sommaire L accessibilité des espaces privatifs extérieurs implique une adaptation de plusieurs

Plus en détail

Aspects Confort Acoustique

Aspects Confort Acoustique Journée d étude Les Nœuds Constructifs Aspects Confort Acoustique M. Van Damme CSTC Division Communication et Formations Namur, Moulins de Beez 23 octobre 2012 Journée d étude Les Nœuds Constructifs Aspects

Plus en détail

RESISTANCE AU FEU ET ISOLATION THERMIQUE

RESISTANCE AU FEU ET ISOLATION THERMIQUE RESISTANCE AU FEU ET ISOLATION THERMIQUE Réaliser de façon simple et économique un mur coupe-feu qui répond également aux exigences thermiques actuelles, ainsi qu à toutes les exigences techniques des

Plus en détail

Toiture en pente existante (30 et 35 ) Toiture plate neuve. Toiture plate existante. ext. ext. int. ext. int. int. T-EXI T-BOI-PLA-340

Toiture en pente existante (30 et 35 ) Toiture plate neuve. Toiture plate existante. ext. ext. int. ext. int. int. T-EXI T-BOI-PLA-340 Toiture en pente existante (30 et 3 ) T-EXI-30-347 Toiture plate neuve T-BOI-PLA-340 Bat Avant : T14 Valeur U= 0.13 W / m².k Bat Avant : T13 Bat Arrière : T7 et T16 Valeur U= 0.13 W / m².k Tuiles Lattage

Plus en détail

Dossier d encodage logiciel PEB Résidentiel exercice R.2. Version logiciel 3.5.2 - RW. Septembre 2012

Dossier d encodage logiciel PEB Résidentiel exercice R.2. Version logiciel 3.5.2 - RW. Septembre 2012 Dossier d encodage logiciel PEB Résidentiel exercice R.2 Version - RW Septembre 2012 2/57 SOMMAIRE 1. Préambule... 3 2. Bâtiment exemple étudié... 4 3. Projet pré-encodé... 10 3.1 DÉLIMITATION DU VOLUME

Plus en détail

DIFFUTHERM - Table des matières

DIFFUTHERM - Table des matières DIFFUTHERM - Table des matières Isolation extérieure à crépir 4 Bien isoler avec les produits en fibres de bois Pavatex Utilisation dans la construction en bois 6 à Instructions de pose pour le charpentier

Plus en détail

Coefficient de transmission surfacique en partie courante (Uc) 6. Coefficient de transmission surfacique global (Up) 7

Coefficient de transmission surfacique en partie courante (Uc) 6. Coefficient de transmission surfacique global (Up) 7 THERMIQUE Sommaire Sommaire 2 Récapitulatif général des valeurs 3 Introduction et hypothèses de calcul 4 Nature des matériaux, conductivité thermique et conditions aux limites 5 Performances Thermiques

Plus en détail

ISOLATION DES SOLS KNAUF ISOLCHOC FORMATION. Fiche produit. Plancher Juillet 2005

ISOLATION DES SOLS KNAUF ISOLCHOC FORMATION. Fiche produit. Plancher Juillet 2005 Fiche produit Plancher Juillet 2005 24 db aux bruits de choc 6 db aux bruits aériens 0,55 m 2.K/W de résistance thermique Diminution des ponts thermiques FORMATION ISOLATION DES SOLS KNAUF ISOLCHOC Description

Plus en détail

Fondations superficielles. Dallages Conception, calcul et exécution. Travaux de cuvelage. Cloisons en maçonnerie de petits éléments

Fondations superficielles. Dallages Conception, calcul et exécution. Travaux de cuvelage. Cloisons en maçonnerie de petits éléments Liste des DTU Documents techniques unifiés DTU 13 - Fondations DTU 13.11 DTU 13.12 DTU 13.2 DTU 13.3 DTU 14 - Cuvelage DTU 14.1 DTU 20 - Maçonnerie DTU 20.1 Fondations superficielles Règles pour le calcul

Plus en détail

P A N N E A U X D E C L O I S O N E N P L Â T R E

P A N N E A U X D E C L O I S O N E N P L Â T R E P A N N E A U X D E C L O I S O N E N P L Â T R E P A N N E A U X D E C L O I S O N E N P L Â T R E P lanifier des locaux, construire des cloisons légères, profiter de la qualité de la construction massive

Plus en détail

mono mur POSE À JOINTS MINCES Pose et mise à niveau des platines

mono mur POSE À JOINTS MINCES Pose et mise à niveau des platines POSE À JOINTS MINCES mono mur La pose du mono mur est facilitée par l utilisation d accessoires pour traiter tous les points singuliers. La rectification en usine des surfaces de pose du mono mur confère

Plus en détail

Eléments de structure et détails de construction Partie 1: Les murs extérieurs

Eléments de structure et détails de construction Partie 1: Les murs extérieurs Eléments de structure et détails de construction ti Partie 1: Les murs extérieurs L. Lassoie CSTC Isolation thermique Etanchéité à l air 1 Film étanchéité à l air Ce film de plus de 13 minutes a été développé

Plus en détail

Sommaire. La nouvelle norme NBN S 01-400-1. Critères acoustiques pour les immeubles d habitation CENTRE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DE LA CONSTRUCTION

Sommaire. La nouvelle norme NBN S 01-400-1. Critères acoustiques pour les immeubles d habitation CENTRE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DE LA CONSTRUCTION La nouvelle norme NBN S 01-400-1 Critères s pour les immeubles d habitation Supplément à CSTC-Contact N 13 1 er trimestre 2007 CENTRE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DE LA CONSTRUCTION Sommaire La nouvelle norme

Plus en détail

I. Trois méthodes de calculs sont acceptées par la réglementation PEB

I. Trois méthodes de calculs sont acceptées par la réglementation PEB Titre Document explicatif des nœuds constructifs dans le cadre de la PEB Public cible Maître d œuvre, architecte, exécutant, déclarant PEB Auteur Jean-François Glaude Publication 14/05/2015 Documents de

Plus en détail

Schémas de détail. Renfort d angle avec cornière entoilée. Détail 6. Fema Enduit de finition. Fema Armature. Fema Enduit d enrobage.

Schémas de détail. Renfort d angle avec cornière entoilée. Détail 6. Fema Enduit de finition. Fema Armature. Fema Enduit d enrobage. Détail 6 Renfort d angle avec cornière entoilée Fema Enduit d enrobage Mortier Colle Cornière d angle entoilée Détail 7 Arrêt latéral pignon/façade avec retour sous isolant Variante A Mur ancien crépi

Plus en détail

Isolation thermique de l enveloppe

Isolation thermique de l enveloppe Dispositif REX Bâtiments performants É T U D E D E C A S PAROIS OPAQUES Isolation thermique de l enveloppe 1 Le contexte Dans le cadre d une rénovation thermique d un ancien logement collectif, une isolation

Plus en détail

SOMMAIRE. Chapitre 8 : Combles perdus Isolation en sous-face de plancher à l aide de produits en rouleaux ou panneaux...53

SOMMAIRE. Chapitre 8 : Combles perdus Isolation en sous-face de plancher à l aide de produits en rouleaux ou panneaux...53 5 SOMMAIRE ISOLATION DES COMBLES AMÉNAGÉS ET DES COMBLES PERDUS.....................................9 Chapitre 1 : Domaine d application...........................11 Chapitre 2 : Les produits isolants.............................13

Plus en détail

Le guide de la chape fluide

Le guide de la chape fluide TECHNOLOGIES RÉGLEMENTATION RÉSEAU D'APPLICATEURS AGRÉÉS RÉALISATIONS ACTUALITÉS ENVIRONNEMENT LAFARGE Le guide de la chape fluide Plancher chauffant Isolation phonique Isolation thermique Rénovation des

Plus en détail

ISOLANTS SOUS CHAPE ET DALLAGE THERMAL SOLUTIONS

ISOLANTS SOUS CHAPE ET DALLAGE THERMAL SOLUTIONS ISOLANTS SOUS CHAPE ET DALLAGE THERMAL SOLUTIONS Isolants sous chape et dallage Les panneaux ISOMOSOL représentent une solution de mise en œuvre simple et économique pour isoler thermiquement un plancher.

Plus en détail

Panneaux UNIMAT TM PSE pour isoler les sols

Panneaux UNIMAT TM PSE pour isoler les sols Panneaux UNIMAT TM PSE pour isoler les sols Grâce à ses excellentes performances thermiques et mécaniques, le polystyrène expansé est l isolant incontournable des sols. ISOLATION DES SOLS Les panneaux

Plus en détail

La résistance thermique

La résistance thermique La résistance thermique À l inverse des métaux, les isolants ne conduisent pas la chaleur mais lui opposent, au contraire, une résistance. Plus cette résistance est forte, plus l'isolation thermique est

Plus en détail

Diagnostic du bâtiment et remédiation

Diagnostic du bâtiment et remédiation Diagnostic du bâtiment et remédiation Gestion du radon 2 Le diagnostic technique du bâtiment Buts : Identifier les causes de présence de radon points d entrée, voies de transfert, accumulation proposition

Plus en détail

6 SOLS FINIS COULÉS EN PLACE

6 SOLS FINIS COULÉS EN PLACE 6 SOLS FINIS COULÉS EN PLACE Ces sols sont réalisés avec des bétons (dalles ou dallages) ou des mortiers (chapes) fabriqués, soit en centrale de béton prêt à l emploi, soit directement sur chantier. 6.1

Plus en détail

Ceretherm ETICS Des solutions techniques spécifiques pour les architectes et designers

Ceretherm ETICS Des solutions techniques spécifiques pour les architectes et designers Ceretherm ETICS Des solutions techniques spécifiques pour les architectes et designers Ancrage supplémentaire de panneaux EPS avec éléments de fixation mécaniques edge belt width 1,0 2,0 m largeur du bâtiment

Plus en détail

SYSTÈME DISTRIBUÉ PAR LA SOLUTION SIMPLE, RAPIDE & ÉCONOMIQUE POUR CONSTRUIRE RT2012 ET FUTURE RT2020

SYSTÈME DISTRIBUÉ PAR LA SOLUTION SIMPLE, RAPIDE & ÉCONOMIQUE POUR CONSTRUIRE RT2012 ET FUTURE RT2020 SYSTÈME DISTRIBUÉ PAR LA SOLUTION SIMPLE, RAPIDE & ÉCONOMIQUE POUR CONSTRUIRE RT2012 ET FUTURE RT2020 LA FORMULE GAGNANTE POUR UN BÂTI DURABLE & PERFORMANT SYSTÈME CONSTRUCTIF DE BLOCS DE COFFRAGE ISOLANTS

Plus en détail

Extérieur CONCEPT CONSTRUCTIF : ÉLÉMENT BÉTON ISOLÉ PAR L'INTÉRIEUR MUR DE FAÇADE SUR DALLE DE SOL DÉTAIL EN COUPE PEB CONFORME. Éch.

Extérieur CONCEPT CONSTRUCTIF : ÉLÉMENT BÉTON ISOLÉ PAR L'INTÉRIEUR MUR DE FAÇADE SUR DALLE DE SOL DÉTAIL EN COUPE PEB CONFORME. Éch. CONCEPT CONSTRUCTIF : ÉLÉMENT BÉTON ISOLÉ PAR L'INTÉRIEUR Éch.: 1/10 DÉTAIL EN CPE STANDARD PEB CONFORME MUR DE FAÇADE SUR DALLE DE SOL BASSE ÉNERGIE I continuité? si d > d min / 2 interposition? allongement?

Plus en détail

Energie et construction

Energie et construction Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie C. Crispin Division Acoustique CSTC B. Michaux Division Enveloppe du Bâtiment CSTC Rénovations des fenêtres existantes

Plus en détail

Workshop 1 Détails des seuils pour des menuiseries extérieures accessibles

Workshop 1 Détails des seuils pour des menuiseries extérieures accessibles Session d'information L'accessibilité : plus qu'un concept 20 janvier 2014 Ateliers des Tanneurs, Bruxelles Workshop 1 Détails des seuils pour des menuiseries extérieures accessibles Eddy Mahieu Avis technique

Plus en détail

Système de rénovation R50 I.6. R50 : Le nouveau système de chauffage par le sol pour la rénovation de bâtiments: Sol porteur

Système de rénovation R50 I.6. R50 : Le nouveau système de chauffage par le sol pour la rénovation de bâtiments: Sol porteur pour la rénovation de bâtiments: z Hauteur de l installation, couche de répartition des charges comprise : 42 68 mm pour des charges surfaciques pouvant atteindre 2 kn/m² z structures isolantes homologuées

Plus en détail

SOMMAIRE Avant-propos Les produits isolants Informations - Connaissances générales Épaisseur de l isolant

SOMMAIRE Avant-propos Les produits isolants Informations - Connaissances générales Épaisseur de l isolant SOMMAIRE Avant-propos......................................... 5 Domaine d application du guide.............................. 7 Les produits isolants................................... 9 Les laines minérales....................................

Plus en détail

URSA XPS. Isolation thermique des planchers chauffants et rayonnants

URSA XPS. Isolation thermique des planchers chauffants et rayonnants URSA XPS URSA XPS HR E ou L URSA XPS N W E Isolation thermique des planchers chauffants et rayonnants Domaines d application Neuf et rénovation. Tous types de bâtiments résidentiels ou tertiaires, maisons

Plus en détail

Contenu. Membre du Groupe Casalux S.A. 8, rue du Maréchal de Lattre de Tassigny

Contenu. Membre du Groupe Casalux S.A. 8, rue du Maréchal de Lattre de Tassigny Mise en œuvre Contenu 1 } Technique de pose 1.1. Bases...3 1a. Imperméabilité à l eau et à l air...3 1b. Respect de lame d air...3 2 } Techniques de mise en œuvre 2a. En toiture par l'extérieur...3 Mise

Plus en détail

Accessoires. Sopro FDP 558. Désignation de produit

Accessoires. Sopro FDP 558. Désignation de produit Sopro FDP 558 Plaque 4 mm de neutralisation/ répartition Plaque 9 mm polyvalente, isolante avant pose de revêtement Plaque 15 mm isolante confort Résistance au passage de la chaleur: 4 mm 0,042 m² K/W

Plus en détail

L isolation professionelle des façades anciennes - téléchargement. Simple, fiable et économique

L isolation professionelle des façades anciennes - téléchargement. Simple, fiable et économique L isolation professionelle des façades anciennes - téléchargement Simple, fiable et économique 1. Support 1.1. Évaluation et préparation du support Support Traitement Produit recommandé Maçonnerie humide

Plus en détail

Recommandations d emploi et caractéristiques techniques

Recommandations d emploi et caractéristiques techniques C Recommandations d emploi et caractéristiques techniques Styrodur : l isolant vert de BASF, depuis 1964 Le Styrodur C présente les caractéristiques suivantes, qu il conserve durant toute sa durée de vie,

Plus en détail

7 Evacuation des sols Geberit

7 Evacuation des sols Geberit 7.1 Système........................................... 280 7.1.1 Introduction.......................................... 280 7.1.2 Champ d'application.................................. 280 7.1.3 Description

Plus en détail

STEICO solutions constructives

STEICO solutions constructives STEICO solutions constructives Charpente support des éléments de couverture par l intermédiaire de contrelattes avec une fixation adaptée Grand choix de couvertures possibles Isolation pour charpente apparente

Plus en détail

Seuil plein contre la conduite acoustique longitudinale. Une chape composite ne nécessite pas de séparation. min

Seuil plein contre la conduite acoustique longitudinale. Une chape composite ne nécessite pas de séparation. min Raccord de sol et de plafond Cloisonnement acoustique isolation acoustique Rw,P 51 db télescopique RAL 7021 Panneau de particules 19 mm Barre de pression Joint scellé élastique durable. Sol fini Seuil

Plus en détail

Construction durable

Construction durable Depuis 90 ans à votre service... Construction durable selon les normes pour habitations passives www.linden.be www.pamaflex.eu Bilan énergétique dans une maison classique 1. Pertes par les murs et les

Plus en détail

Isolation sous chape hydraulique

Isolation sous chape hydraulique m Isolants de sol Isolation sous chape hydraulique p. 88 ou mortier de scellement Détail produit PRINCIPE DE MISE EN ŒUVRE 1. Règles de mise en œuvre Les isolants Knauf sont mis en œuvre conformément au

Plus en détail

Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Design et Performance véranda «classic») En complément du plan fourni

Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Design et Performance véranda «classic») En complément du plan fourni Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Design et Performance véranda «classic») En complément du plan fourni A suivre pour assurer une pose esthétique et de qualité Ce document

Plus en détail

AUTUN Saint Pantaleon

AUTUN Saint Pantaleon AUTUN Saint Pantaleon Réhabilitation de 102 logements Bâtiments 53-54 1. Le programme et les objectifs 2. La nature des travaux 3. L'approche financière 4. L'eau chaude sanitaire solaire 5. Les performances

Plus en détail

BLOCS COFFRANTS ISOLANTS

BLOCS COFFRANTS ISOLANTS NOUVEAUTÉ BLOCS COFFRANTS ISOLANTS La solution SIMPLE, RAPIDE et ECONOMIQUE pour construire RT2012 et au-delà! développé et distribué par LE SYSTEME ISOLASUP Evolution Le choix d un bati durable et tres

Plus en détail

PONCEBLOC. Système constructif homogène. Bloc thermique à isolation rapportée. PonceBloc 20 (1) (mm) hauteur 250 hauteur 300 (1) Suivant région

PONCEBLOC. Système constructif homogène. Bloc thermique à isolation rapportée. PonceBloc 20 (1) (mm) hauteur 250 hauteur 300 (1) Suivant région 20 Bloc thermique à isolation rapportée PonceBloc 20 (1) (mm) hauteur 250 hauteur 300 (1) Suivant région Dimension du bloc standard 500 x 200 x 250 500 x 200 x 300 ( L x ép. x h en mm) Résistance mécanique

Plus en détail

Principes de mise en œuvre

Principes de mise en œuvre Principes de mise en œuvre voir ci-contre Chape hydraulique ou mortier de pose avec revêtement scellé Les isolants Knauf sont mis en œuvre conformément à la norme NF P 61-20. Ils sont posés de préférence

Plus en détail

THERMAL SOLUTIONS ACOUSTIC SOLUTIONS

THERMAL SOLUTIONS ACOUSTIC SOLUTIONS doublages THERMAL SOLUTIONS ACOUSTIC SOLUTIONS Isolation et finition en un tour de main grace aux doublages isolants d isomo Les doublages d ISOMO sont idéals pour l isolation thermique ou acoustique par

Plus en détail

CONSTRUIRE. Poteau poutre p.41. Ossature à panneaux p.42. Liaisons avec la structure. Jonction avec la toiture p.51. p.43.

CONSTRUIRE. Poteau poutre p.41. Ossature à panneaux p.42. Liaisons avec la structure. Jonction avec la toiture p.51. p.43. CONSTRUIRE Poteau poutre p.41 Liaisons avec la structure p.43 Jonction avec la toiture p.51 Capillarité p.43 Ouvertures -avec pré-cadres p.44 - sans pré-cadres p.47 Fondations p.42 Seuils p.50 Ossature

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.8 Les revêtements 12.8.1 Les revêtements de sol 12.8.2 Les revêtements de mur 12.8.3 Les revêtements de plafond 12.8.4 Les revêtements

Plus en détail

MURS. Isolation des murs par l intérieur sous ossature 10. métallique SYSTÈME OPTIMA MURS. Isolation acoustique mince des murs SYSTÈME OPTIMA MURS 8

MURS. Isolation des murs par l intérieur sous ossature 10. métallique SYSTÈME OPTIMA MURS. Isolation acoustique mince des murs SYSTÈME OPTIMA MURS 8 Isolation des murs par l intérieur sous ossature 6 métallique SYSTÈME OPTIMA Isolation acoustique mince des murs SYSTÈME OPTIMA 8 Isolation des murs par l intérieur sous ossature 10 métallique SYSTÈME

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Matériaux d isolation: comment choisir? Bruxelles Environnement DÉMARCHE ET ACTIONS A INTÉGRER DÈS LA CONCEPTION DU PROJET Liesbet TEMMERMAN cera a asbl Objectif(s) de la présentation

Plus en détail

Le panneau isolant de soubassement ininflammable et résistant à la pression

Le panneau isolant de soubassement ininflammable et résistant à la pression Multipor panneau isolant pour soubassement Le panneau isolant de soubassement ininflammable et résistant à la pression SanS pare-feu! pour les structures WDVS uniformes avec Multipor Multipor panneau isolant

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCE. ATTENTION : Ce dossier ressource est utilisé aux épreuves EP1-A et EP2. Il doit être rendu avec le sujet à chaque fin d épreuve.

DOSSIER RESSOURCE. ATTENTION : Ce dossier ressource est utilisé aux épreuves EP1-A et EP2. Il doit être rendu avec le sujet à chaque fin d épreuve. DOSSIER RESSOURCE Composition du dossier : -Dossier de plans : pages 2 à 6 -Extrait du descriptif : page 7 -Documentation technique : pages 8 à 15 N du candidat : ATTENTION : Ce dossier ressource est utilisé

Plus en détail

Fissures et regard collecteur EU

Fissures et regard collecteur EU Scope of Work Cette visite technique a eu lieu le 04 Juin 2015 et concerne la zone base vie des travailleurs du site de Tasiast. Ce rapport fait suite à un constat d affaissement partiel des dalles supports

Plus en détail

SOMMAIRE. Avant-propos Domaine d application du guide... 6

SOMMAIRE. Avant-propos Domaine d application du guide... 6 SOMMAIRE Avant-propos......................................... 4 Domaine d application du guide......................... 6 Système de bardage rapporté traditionnel, non traditionnel et certification associée.................................

Plus en détail

I. Instructions d installation :

I. Instructions d installation : I. Instructions d installation : Veuillez lire attentivement les recommandations suivantes avant toute installation. 1. Contrôle du site d installation Livrer le parquet sur le site d installation lorsque

Plus en détail

Domaine d application du guide 9 Support 9 Sous-couches isolantes Chape ou dalle sur sous-couche isolante en vue d une pose collée de revêtement

Domaine d application du guide 9 Support 9 Sous-couches isolantes Chape ou dalle sur sous-couche isolante en vue d une pose collée de revêtement SOMMAIRE 7 Domaine d application du guide 9 Support 9 1. Âge du support 9 2. État de surface 11 3. Préparation du support 13 4. Interposition d un film 15 s s 15 1. Critères de choix 18 2. Superposition

Plus en détail

Système à agrafage I.2

Système à agrafage I.2 Système à agrafage I.2 Dans ce type de chauffage par le sol, les conduites de chauffage sont fixées sur un panneau support au moyen d agrafes de fixation spéciales. Le panneau système sert non seulement

Plus en détail

Acoustique et mise en œuvre - Fiches à destination des professionnels de la mise en œuvre dans le bâtiment - Fiche n 1 : maçons - page 1

Acoustique et mise en œuvre - Fiches à destination des professionnels de la mise en œuvre dans le bâtiment - Fiche n 1 : maçons - page 1 Acoustique et mise en œuvre - Fiches à destination des professionnels de la mise en œuvre dans le bâtiment - Fiche n 1 : maçons - page 1 1.- Fiche «maçons» Le maçon contribue largement à la réussite de

Plus en détail

Joint de dilatation vertical, bardage ventilé

Joint de dilatation vertical, bardage ventilé Joint de dilatation vertical, bardage ventilé Coupe horizontale 8 Paroi support Isolant Équerre de fixation Joint souple Joint de dilatation Montant vertical d ossature sature Profilé 8 Revêtement extérieurr

Plus en détail

Les caractéristiques techniques du panneau de toiture Natur isol Structures ont été validées par le CRITTBOIS, (dossier n 2015_251).

Les caractéristiques techniques du panneau de toiture Natur isol Structures ont été validées par le CRITTBOIS, (dossier n 2015_251). é LE PANNEAU DE TOITURE NATUR'ISOL STRUCTURES Le panneau de toiture Natur isol Structures Structures est un produit non seulement 100 % écologique, mais son processus de production est lui même à vocation

Plus en détail

ISOLATION PERIPHERIQUE

ISOLATION PERIPHERIQUE FT 012.012014.V2 ISOLATION PERIPHERIQUE Evolution 2014 Application Pour plancher chauffant et rafraîchissant basse température. Description La fonction de l'isolation périphérique est de désolidariser

Plus en détail

Plaques à plot Varionova information technique. Construction Automotive Industry

Plaques à plot Varionova information technique.  Construction Automotive Industry Plaques à plot Varionova information technique www.rehau.be Construction Automotive Industry ANNOTATIONS A PROPOS DE CES INFORMATIONS TECHNIQUES Validité Ces informations techniques sont valables pour

Plus en détail

Sommaire. Textes de références...3

Sommaire. Textes de références...3 Sécurité des bâtiments : le radon dans les bâtiments Sommaire 1 Sommaire Textes de références...3 Le radon dans les bâtiments...9 1. Généralités...9 2. Mécanismes d entrée...11 2.1 Transport convectif...11

Plus en détail

Cloisons de distribution Placopan

Cloisons de distribution Placopan 03 Cloisons hauteur d étage Placopan Cloisons de distribution Placopan Description La cloison Placopan est constituée de panneaux monoblocs, hauteur d étage, à parements en plaque de plâtre collés en usine

Plus en détail