Domaines prioritaires pour une coopération Nord-Sud et Sud-Sud

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Domaines prioritaires pour une coopération Nord-Sud et Sud-Sud"

Transcription

1 6 Domaines prioritaires pour une coopération Nord-Sud et Sud-Sud Les participants au séminaire ont souligné qu il importait de développer la coopération technique entre autorités municipales et locales (AML), tant dans la direction Nord-Sud que dans la direction Sud-Sud, afin de mieux analyser les problèmes que pose la sécurité alimentaire des villes et de traiter des contraintes spécifiques qui pèsent sur l approvisionnement et la distribution alimentaires (ADA). La coopération dans ce domaine peut prendre des formes diverses. Les activités d information, de sensibilisation et de formation doivent avoir pour but de diffuser les bonnes pratiques dans la solution des contraintes en matière d ADA (par exemple, gestion et propriété des marchés, gestion des déchets de marchés, soutien au secteur informel de l alimentation et développement des microentreprises alimentaires. Pour obtenir une coopération et une harmonisation efficaces, il convient que tous les acteurs: s engagent pleinement; élaborent une mission et des objectifs clairs et accessibles; identifient le type de partenariat devant être adopté d un commun accord; élaborent un échéancier pour les réalisations concrètes; se procurent les ressources nécessaires; définissent des attentes claires et fournissent les effectifs et la formation nécessaires. Il est essentiel de garantir la transférabilité des connaissances, de la technologie et des enseignements tirés, afin d harmoniser les besoins et l expérience entre les villes. Les mécanismes d harmonisation devront être élaborés et appuyés par des organisations internationales (par exemple, FAO, CNUEH, PNUD), les gouvernements nationaux, ainsi que des associations mondiales et régionales (par exemple l Union mondiale des marchés de gros, CityNet, l Union internationale des villes et pouvoirs locaux. Les organisations et associations internationales devront également veiller à ce que la coopération entre les AML soit techniquement fondée, que Domaines prioritaires pour une coopération Nord-Sud et Sud-Sud 47

2 son objet soit bien défini et qu elle soit utile à toutes les parties concernées, et enfin qu elle réponde aux contraintes de façon durable. Pour que la coopération réussisse, il faudra veiller à faire appel à des experts compétents au plan technique, ayant les connaissances linguistiques et les qualifications nécessaires en matière de formation, et au fait des conditions locales. Des participants ont souligné que le financement était une exigence majeure pour le succès de la coopération technique Nord-Sud et Sud-Sud. En conséquence, les parties intéressées devront être prêtes à effectuer les investissements nécessaires, et le partage des coûts devra être pris en considération lors de la préparation des échanges. Tableau 6.1: Exemples de coopération concrète à envisager entre les autorités municipales et locales orientation Nord-Sud et Sud- Sud Domaines de renforcement des capacités Villes/institutions ressources Commercialisation et distribution alimentaires Villes/institutions ressources Conception et développement de marchés de gros Prise en compte, dans la planification urbaine, des marchés et du commerce de détail Gestion du secteur informel de l alimentation et marchands de rue Services post-récolte (commercialisation) Emballage de produits alimentaires Nutrition Nutrition des enfants Djarkarta (marché de gros) Bangkok, Calcutta Muntinlupa Villes du Japon (à préciser) Makati (Programmes des villes salubres) (à préciser) Colombo Colombo Muntinlupa Kathmandou Production et transformation de produits alimentaires Production alimentaire À préciser Oulan-Bator Financement dans le domaine alimentaire Nourrir les villes d Asie Financement comprenant le microcrédit Gestion des eaux Gestion des ressources en eau et pollution de l eau Gestion des déchets Gestion des déchets solides provenant des marchés et des abattoirs À préciser Nancy (à préciser) À préciser Oulan-Bator Ho Chi Minh-Ville Muntinlupa 48

3 On trouvera, au Tableau 6.1, des exemples de coopération concrète éventuelle orientée Nord-Sud et Sud- Sud. Les organisations telles que la FAO, les réseaux régionaux tels que CityNet et les programmes régionaux tels que le Programme Urbs pour l Asie peuvent faciliter et/ou coordonner la coopération technique Nord-Sud et Sud-Sud entre les AML par le biais de leurs mécanismes spécifiques, et identifier d autres partenaires potentiels pour les villes ayant besoin d un soutien au renforcement de la capacité. Objectifs de la coopération technique Nord-Sud et Sud-Sud Nous présentons ci-dessous une liste d objectifs spécifiques de coopération technique Nord-Sud et Sud-Sud: améliorer la sensibilisation des responsables de politiques, des dirigeants municipaux et des responsables de la planification des AML aux problèmes posés par l insécurité alimentaire, de même que par les contraintes, présentes et futures affectant les différents éléments des systèmes d approvisionnement et de distribution alimentaires (SADA) de leur ville - par le biais d activités de diffusion de l information et de sensibilisation; renforcer la capacité du personnel technique des AML en matière de conception et de mise en œuvre de politiques et de programmes bien conçus d ADA en milieu urbain dans les pays en développement, au moyen de la formation; amélioration des qualifications et des outils de planification et de gestion urbaines tournés vers l ADA par le biais d une formation dispensée aux planificateurs urbains; solutions durables des contraintes spécifiques affectant les SADA au niveau local, par le biais d activités de diffusion de l information, de sensibilisation et de formation ciblant les responsables de politique, les responsables municipaux, les responsables de la planification et le personnel technique des AML. Les AML peuvent collaborer avec les organisations internationales telles que la FAO et les réseaux régionaux comme CityNet afin de mettre au point des instruments de diffusion de l information, de sensibilisation et de formation (vidéos, CD-ROM, documentation technique, matériel de formation, etc.). Les parties intéressées peuvent organiser des séminaires et des ateliers régionaux et nationaux portant sur les différents aspects des SADA et traitant notamment des thèmes suivants: analyse des contraintes affectant les SADA dans le contexte de l expansion urbaine et de la paupérisation croissante des villes; formulation de politiques et programmes d ADA en milieu urbain; intégration de l ADA à l urbanisme et à la gestion des villes; Domaines prioritaires pour une coopération Nord-Sud et Sud-Sud 49

4 la prise de décision en matière d investissement dans les infrastructures publiques; renforcement des investissements privés en matière d ADA; formation des producteurs, des commerçants et des négociants; campagnes d information des consommateurs; formulation de projets de coopération technique. Instruments: équipement, experts techniques et instructeurs, provenant des AML, des ONG, des sociétés fournissant des équipements, etc.) Principaux instruments et activités en matière de coopération technique La coopération Nord-Sud et Sud-Sud peut être entreprise par le biais de tout un éventail d activités et d instruments pouvant être décomposés comme suit: Diffusion de l information et sensibilisation Instruments: documentation technique établie dans les langues locales et adaptées à un lectorat ciblé, enregistrements vidéo, CD-ROM multimédias, diffusion de bonnes pratiques pour faire face aux contraintes d ADA, diffusion d éléments provenant de bases de données mondiales et régionales, ateliers et voyages d étude d envergure régionale/sous-régionale/nationale sur des thèmes spécifiques. Formation Nourrir les villes d Asie Instruments: matériel de formation établi dans les langues locales, instructeurs de niveau universitaire, enregistrements vidéos, CD-ROM multimédias, séminaires de formation régionaux/sous-régionaux/nationaux sur des thèmes spécifiques, subventions permettant d assister à des cours de formation, diffusion de bonnes pratiques pour le traitement des contraintes en matière d ADA, bourses et voyages d étude, etc. Assistance technique directe 50

5 Domaines spécifiques de coopération technique Les participants au séminaire ont recommandé que soient retenus comme prioritaires les domaines et les objectifs suivants 12 : Production alimentaire urbaine et périurbaine prise de conscience et compréhension, par les AML, de l importance des activités de production alimentaire urbaine et périurbaine, de même que des risques qu elles comportent, par le biais d activités de diffusion de l information et de sensibilisation; prise de conscience et compréhension, par les AML, des bonnes pratiques adoptées par les villes du monde entier pour améliorer la rentabilité et la durabilité de la production alimentaire urbaine et périurbaine. Il conviendra d identifier, de compiler et de diffuser une liste de ces bonnes pratiques; prise de conscience et compréhension, par les AML, des thèmes liés à une technologie de production salubre respectant les normes de nutrition et de santé pour la production urbaine et périurbaine, par le biais d activités d information et de sensibilisation; renforcement de la capacité des organismes publics et privés du secteur alimentaire en ce qui a trait à la conception de programmes visant à promouvoir la production alimentaire urbaine et périurbaine, à promouvoir l utilisation des intrants dans le respect de l hygiène, à transférer les technologies de transformation ainsi que les méthodes de commercialisation et de microfinancements, etc., par le biais d activités d information, de sensibilisation et de formation; échange de technologies contribuant à une production alimentaire à valeur ajoutée dans les secteurs urbain et périurbain, en particulier les produits d origine végétale et animale, ainsi que les technologies post-récolte, au moyen d une assistance technique directe. Liaison campagne-ville prise de conscience et compréhension, par les AML, des bonnes pratiques adoptées dans le monde entier pour renforcer la liaison villes-campagnes (emballage, transport, informations concernant le marchés, etc.). Il conviendra d identifier, de compiler et de diffuser un récapitulatif de ces bonnes pratiques; renforcement de la capacité des institutions publiques et des agents du secteur privé en matière de développement des liaisons entre villes et campagnes: marchés de groupage, emballage et transport des aliments, services d information sur les marchés, etc., par le biais d activités d information, de sensibilisation et de formation. Services de vulgarisation Il existe, dans les pays en développement (Cuba, par exemple), Domaines prioritaires pour une coopération Nord-Sud et Sud-Sud 51

6 Nourrir les villes d Asie de nombreux exemples de services efficaces et rentables de vulgarisation en milieu urbain, qui s attachent à apporter une aide alimentaire aux catégories extrêmement défavorisées des quartiers du centre-ville. Il conviendrait d organiser des échanges d assistance technique tournés vers le développement de services de vulgarisation en milieu urbain. Gestion de l eau et production alimentaire renforcement de la capacité des institutions publiques et des agents du secteur privé à utiliser des systèmes d information spécialisés, tels que les Systèmes d information géographique (SIG) et les méthodologies élaborées en vue de la gestion des terres et des ressources en eau, par le biais d activités d information, de sensibilisation et de formation; connaissance et compréhension, par les AML, des technologies et des normes de nutrition et de santé favorisant une production alimentaire saine en milieux urbain et périurbain, par le biais d activités d information et de sensibilisation. Élevage de bétail planification de nouvelles installations abattoirs, entrepôts frigorifiques, ateliers de transformation des produits laitiers, boucheries de détail, etc. par le biais d une assistance technique directe et d une formation dispensée aux planificateurs urbains, afin que ces installations soient entretenues et gérées dans le respect des normes. À cette fin, les responsables comme les simples opérateurs des abattoirs et des ateliers de transformation de la viande et des produits laitiers devront recevoir une formation tenant compte des perfectionnements récents de la technologie et de l hygiène des produits. On veillera à faire 52 intervenir des instructeurs appartenant aux sociétés fournissant des équipements et à organiser des voyages d étude à l étranger pour les gestionnaires locaux; mise à jour des procédures de contrôle sanitaire et des équipements correspondants par le biais d activités d information, de sensibilisation et de formation des gestionnaires, des opérateurs et des détaillants. Aquaculture et commercialisation du poisson Les responsables de l élaboration de politiques et de la planification ont besoin de critères et d instruments afin d élaborer des activités d aquaculture salubres en milieux urbain et périurbain, ainsi que des activités également salubres de transformation et de commercialisation du poisson dans les villes, ce qui nécessite des campagnes d information, de sensibilisation et de formation, ainsi que l obtention d équipements et d assistance technique directe. Les AML des pays du Nord peuvent collaborer avec les organisations internationales (telles que la FAO) et les réseaux régionaux (tels que CityNet) pour organiser des ateliers spécifiques d envergure régionale, sous-régionale et nationale sur des thèmes techniques et de sensibilisation afin de promouvoir les produits de l aquaculture, ainsi que la transformation, la commercialisation et la distribution du poisson. Le développement des marchés de gros Il convient de justifier de façon adéquate les investissements publics dans les marchés de gros, lesquels doivent être localisés, conçus, développés, entretenus et gérés comme il convient, parallèlement à la décongestion des anciens sites des marchés. Il conviendra, par ailleurs, de

7 diffuser les résultats d études de cas et d évaluation de succès et d échecs advenus dans d autres villes, et de tenir des ateliers-débats pour venir en aide aux décisionnaires. Les planificateurs devront être formés à l intégration judicieuse des marchés de gros dans la planification urbaine. Les marchés de gros doivent être placés entre les mains de gestionnaires professionnels, auxquels devra être dispensée une formation prévoyant la visite de marchés dans d autres villes. Enfin, les déchets générés par les marchés doivent être convenablement gérés, de manière à ne pas entraîner de risques pour la santé. Le développement des commerces de détail Il conviendra, à cette fin, de: procéder à des échanges d information et d expérience entre AML sur les questions liées au commerce de détail, y compris la vente dans les rues et la sécurité sanitaire des aliments; former les planificateurs à une bonne intégration des marchés de détail dans la planification urbaine, notamment dans les secteurs nouvellement urbanisés. Les marchés de détail doivent être confiés à des professionnels de la gestion dûment formés et encouragés à visiter des marchés dans d autres villes. Les déchets provenant de ces marchés doivent être convenablement gérés de manière à ne pas constituer de risques pour la santé; renforcer la capacité du personnel des AML en matière de conception et de mise en œuvre de campagnes d information et de formation tournées vers les détaillants, les marchands de rue, etc. La restauration de rue: aspects liés à la sécurité sanitaire des aliments et à la nutrition renforcer et actualiser les connaissances techniques et le savoir-faire concernant les méthodes et les procédures d analyse en laboratoire, afin d appuyer les activités réglementaires dans le domaine de la vente de nourriture dans la rue; actualiser les cadres réglementaires et leur mise en œuvre par les autorités locales en lançant des campagnes de sensibilisation et d aide technique directe; étant donné l importance des partenariats Sud-Sud, qui permettent aux autorités municipales de différents pays de comparer les résultats de leurs approches respectives en matière de réglementation et de contrôle de la vente de nourriture dans la rue, il conviendrait de créer, en collaboration avec les universités locales, une base de données régionale sur le secteur de vente d aliments dans la rue. Les micro-entreprises et les petites et moyennes entreprises de Domaines prioritaires pour une coopération Nord-Sud et Sud-Sud 53

8 Feeding Asian Cities transformation et de distribution des aliments Les AML d Asie doivent s attacher à concevoir et mettre en œuvre des programmes efficaces en vue du développement des microentreprises et des petites et moyennes entreprises du secteur de la transformation et de la distribution des aliments. Une telle initiative doit s appuyer sur des activités d information, de sensibilisation et de formation, ainsi que sur une assistance technique directe. La formation portera notamment sur les méthodologies participatives, la planification des espaces, l hygiène, les techniques de gestion et d organisation des entreprises, ainsi que le microfinancement destiné aux microentreprises et aux petites entreprises du secteur de l alimentation. L incidence environnementale des activités d ADA Il est nécessaire de renforcer la compréhension des effets négatifs des activités d ADA sur l environnement, par le biais d activités d information, de diffusion et de sensibilisation. Pour ce faire, des critères de surveillance de l environnement et d évaluation de l impact adaptés aux conditions locales doivent être élaborés, avec, comme secteurs prioritaires: la gestion efficace et durable des déchets liquides et solides, y compris les substances dangereuses, provenant des marchés et des abattoirs; l utilisation d intrants chimiques pour la production alimentaire, ainsi que l utilisation de l eau. Il convient, en outre, de fournir une assistance experte à l appui de l élaboration d une base de données régionale sur les conditions environnementales et les mécanismes de protection dans diverses régions. 54 Bibliographie Aragrande, M. et Argenti, O L étude des systèmes d approvisionnement et de distribution alimentaires des villes dans les pays en développement et en transition - Guide méthodologique et epérationnel. Collection «Aliments dans le villes» (DT/36-01F), FAO, Rome. Argenti, O Urban Food Security and Food Marketing. A Challenge to Cities and Local Authorities. «Food into Cities» Collection (DT/40-99E), FAO, Rome. Argenti, O Aliments pour les villes: Poliques d approvisionnement et de distribution alimentaires pour réduire l insécurité alimentaire urbaine. Collection «Aliments dans les villes» (DT/43-00F), FAO, Rome. Balbo, M., Visser, C. et Argenti, O Food Supply and Distribution to Cities in Developing Countries. A Guide for Urban Planners and Managers. «Food into Cities» Collection (DT/44-00E), FAO, Rome. Cullinan, C Law and Markets. Improving the Legal Environment for Agricultural Marketing. FAO Agricultural Services Bulletin No. 139, FAO, Rome. Hugon, P. et Kervarec, F. Le politiques municipals d appui au commerce informel alimentaire. Collection «Aliments dans les villes» (DT/45-01F), FAO, Rome. Tracey-White, J.D Marchés de gros - Guide de planification et conception. Bulletin AGS 90, FAO, Rome. Tracey-White, J.D Manuel de planification des marches de vente au detail. Bulletin AGS 121, Collection «Aliments dans les villes», FAO, Rome T-W. Tracey-White, J.D Market Infrastructure Planning. A Guide for Decision Makers. FAO Agricultural Services Bulletin, No. 141, FAO, Rome.

9 12 Il est souhaitable d identifier, au moyen d un questionnaire, un complément de besoins et de priorités applicables aux AML et aux organismes des gouvernements centraux d Asie. Key Paper 2 Feeding Asian Cities: Urban Food Distribution Issues 55

Nourrir les villes d Asie

Nourrir les villes d Asie Nourrir les villes d Asie Actes d un séminaire régional Organisation des Nations Unies pour l alimentation et l agriculture Collection «Aliments dans les villes» NÞ 2 Les appellations employées dans cette

Plus en détail

Assemblée générale. Nations Unies A/AC.105/878

Assemblée générale. Nations Unies A/AC.105/878 Nations Unies A/AC.105/878 Assemblée générale Distr.: Générale 21 décembre 2006 Français Original: Anglais Comité des utilisations pacifiques de l espace extra-atmosphérique Table des matières Rapport

Plus en détail

Chapitre V La mise en œuvre

Chapitre V La mise en œuvre Chapitre V La mise en œuvre Introduction Les plans de mise en œuvre déterminent précisément les mesures et les actions projetées par les autorités locales et la MRC de La Nouvelle-Beauce en rapport avec

Plus en détail

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL ÉDITION 2008 NOTE Le présent document prend effet à compter du 15 août 2008 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de gestion des ressources humaines COTE : DP 2005-01 APPROUVÉE PAR : Le Conseil d administration EN VIGUEUR LE : 22 juin 2005 RESPONSABLE DE L APPLICATION

Plus en détail

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL ÉDITION 2012 NOTE Le présent document prend effet à compter du 1 er avril 2012 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...

Plus en détail

Charte Internationale des Achats Responsables

Charte Internationale des Achats Responsables Charte Internationale des Achats Responsables 2015 Nourrir & Epanouir La mission de notre société est de développer, produire et vendre des produits offrant santé et naturalité tout en respectant les principes

Plus en détail

LAN D ACTION DE ÉVELOPPEMENT DURABLE

LAN D ACTION DE ÉVELOPPEMENT DURABLE LAN D ACTION DE ÉVELOPPEMENT DURABLE 013-2015 Table des matières M p E 03 Message du président et chef de la direction 04 Contexte 06 Actions 15 Annexe 1 : Tableau synoptique du plan d action de développement

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL ECOLOGIE HUMAINE

MASTER PROFESSIONNEL ECOLOGIE HUMAINE MASTER PROFESSIONNEL ECOLOGIE HUMAINE Mention : Géographie, science de l'espace et du territoire Spécialité : Ecologie humaine : enjeux environnementaux des activités de production et de consommation Contacts

Plus en détail

SYNTHESE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE RELANCE DE LA FILIERE CAFE

SYNTHESE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE RELANCE DE LA FILIERE CAFE SYNTHESE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE RELANCE DE LA FILIERE CAFE Objectif général L objectif général de ce programme de développement est d atteindre une production de qualité, de 1000 tonnes de café marchand,

Plus en détail

I. Introduction... 1-8 2. A. Origine et objectifs... 1-3 2 B. Organisation et programme... 4-8 2. II. Aperçu de l atelier... 9 3

I. Introduction... 1-8 2. A. Origine et objectifs... 1-3 2 B. Organisation et programme... 4-8 2. II. Aperçu de l atelier... 9 3 Nations Unies Assemblée générale A/AC.105/709 Distr. GÉNÉRALE 4 décembre 1998 FRANÇAIS Original: ANGLAIS Comité des utilisations pacifiques de l espace extra-atmosphérique Rapport sur l atelier d évaluation

Plus en détail

CLUSTER SECURITE ALIMENTAIRE 13 Février Comment intégrer la Nutrition dans les Programmes de Sécurité Alimentaire?

CLUSTER SECURITE ALIMENTAIRE 13 Février Comment intégrer la Nutrition dans les Programmes de Sécurité Alimentaire? CLUSTER SECURITE ALIMENTAIRE 13 Février 2014 Comment intégrer la Nutrition dans les Programmes de Sécurité Alimentaire? De la sécurité alimentaire à la sécurité alimentaire et nutritionnelle Sécurité alimentaire

Plus en détail

investir et s implanter en russie

investir et s implanter en russie investir et s implanter en russie tous les risques sont évidents quand vous savez ce que vous cherchez Maîtriser les risques en comprenant les us et coutumes des marchés locaux Les investissements sont

Plus en détail

La santé dans le programme de développement pour l après-2015

La santé dans le programme de développement pour l après-2015 SOIXANTE-SIXIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A66/47 Point 14.1 de l ordre du jour provisoire 1 er mai 2013 La santé dans le programme de développement pour l après-2015 Rapport du Secrétariat 1. Les

Plus en détail

Patrimoine Mondial ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE

Patrimoine Mondial ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Patrimoine Mondial Distribution limitée 25 COM WHC-01/CONF.208/14 Paris, le 31 octobre 2001 Original : anglais/français ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE CONVENTION

Plus en détail

Plan stratégique du Bureau de la recherche Adam Dodek, Vice-doyen à la recherche & Professeur agrégé

Plan stratégique du Bureau de la recherche Adam Dodek, Vice-doyen à la recherche & Professeur agrégé Faculté de droit Faculty of Law (Common Law) Fauteux Hall 57 Louis Pasteur Pvt Ottawa, ON K1N 6N5 Plan stratégique du Bureau de la recherche Résumé Les principaux objectifs du Bureau de la recherche au

Plus en détail

Concepts clés en lien avec le Baccalauréat en Gestion intégrée des zones côtières (BGIZC)

Concepts clés en lien avec le Baccalauréat en Gestion intégrée des zones côtières (BGIZC) Concepts clés en lien avec le Baccalauréat en Gestion intégrée des zones côtières (BGIZC) Préparé par le comité pédagogique du Baccalauréat en Gestion intégrée des zones côtières Université de Moncton

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES RECOMMANDATION DE LA COMMISSION

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES RECOMMANDATION DE LA COMMISSION COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 10.4.2008 C(2008)1329 RECOMMANDATION DE LA COMMISSION concernant la gestion de la propriété intellectuelle dans les activités de transfert de connaissances

Plus en détail

Plan POLITIQUE RÉGIONALE DES AÎNÉS. d action 2015-2017

Plan POLITIQUE RÉGIONALE DES AÎNÉS. d action 2015-2017 POLITIQUE RÉGIONALE DES AÎNÉS Plan d action 2015-2017 Constats Plusieurs aînés rencontrés connaissent peu ou pas les différents services offerts par le réseau public ou communautaire sur le territoire

Plus en détail

ADEREE PROGRAMME DU CODE D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ADEREE PROGRAMME DU CODE D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ADEREE PROGRAMME DU CODE D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Recrutement de l ingénieur Génie Civil -Expert bâtiments du Programme Durée une année renouvelable selon le besoin TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

Modèle de description de poste

Modèle de description de poste PARTENARIAT ET RENFORCEMENT DES CAPACITÉS Modèle de description de poste DIRECTEUR DE PARTENARIAT ET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS CHEZ CRS MODÈLE CONÇU SPÉCIFIQUEMENT POUR DES POSTES CHEZ CRS DIRECTIVES

Plus en détail

Modèle de description de poste

Modèle de description de poste PARTENARIAT ET RENFORCEMENT DES CAPACITÉS Modèle de description de poste DIRECTEUR DE PARTENARIAT ET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS MODÈLE CONÇU POUR DES POSTES DANS DES ORGANISATIONS DIRECTIVES ÉLÉMENTS

Plus en détail

STRATÉGIE MONDIALE DE L OIE EN FAVEUR DU BIEN-ÊTRE ANIMAL

STRATÉGIE MONDIALE DE L OIE EN FAVEUR DU BIEN-ÊTRE ANIMAL STRATÉGIE MONDIALE DE L OIE EN FAVEUR DU BIEN-ÊTRE ANIMAL MAI 2017 VISION La stratégie mondiale en faveur du bien-être animal adoptée par l OIE a été élaborée avec la vision suivante : UN MONDE OÙ LE BIEN-ÊTRE

Plus en détail

Introduction au Projet EuroMed TSP

Introduction au Projet EuroMed TSP Project financé par l Union Européenne EuroMed Transport Atelier régional de sensibilisation sur les principaux Instruments Juridiques des Transports Routiers de l'onu et sur les Systèmes de Transport

Plus en détail

Conception d une Charte graphique pour le Pays d Auge et d un mobilier de signalétique

Conception d une Charte graphique pour le Pays d Auge et d un mobilier de signalétique Cahier des charges Conception d une Charte graphique pour le Pays d Auge et d un mobilier de signalétique 1. OBJET DE LA MISE EN CONCURRENCE OBJET DU MARCHÉ Le présent marché concerne l assistance à maîtrise

Plus en détail

Plan d'action pour le renforcement de l'efficacité de l aide et la mise en oeuvre de la Déclaration de Paris

Plan d'action pour le renforcement de l'efficacité de l aide et la mise en oeuvre de la Déclaration de Paris Plan d'action pour le renforcement de l'efficacité de l aide et la mise en oeuvre de la Déclaration de Paris N PROPOSITIONS ACTIONS MODALITES DE MISE EN OEUVRE Permettre la pleine appropriation des stratégies

Plus en détail

actualités internationales

actualités internationales troisième conférence sur le bien-être animal organisée par La l Organisation mondiale de la santé animale (OIE), avec le soutien de la Commission européenne et des gouvernements malaisien, australien et

Plus en détail

Plan directeur des systèmes de transport intelligents (STI) de la Ville de Montréal

Plan directeur des systèmes de transport intelligents (STI) de la Ville de Montréal Plan directeur des systèmes de transport intelligents (STI) de la Ville de Montréal Les systèmes de transport intelligents au service du Plan de transport de la Ville de Montréal Marc Blanchet, Ville de

Plus en détail

Stratégie ministérielle de développement durable de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec 2014-2015

Stratégie ministérielle de développement durable de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec 2014-2015 Stratégie ministérielle de développement durable de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec 2014-2015 1. Aperçu de l'approche du gouvernement fédéral concernant le développement

Plus en détail

Initiative Accès à l Assurance

Initiative Accès à l Assurance Initiative Accès à l Assurance Programme mondial pour la promotion de cadres de réglementation et de contrôle sains Consultation téléphonique A2ii-AICA : 24 septembre 2015 Education financière des consommateurs

Plus en détail

Directives concernant une définition statistique de l emploi dans le secteur de l environnement

Directives concernant une définition statistique de l emploi dans le secteur de l environnement Directives concernant une définition statistique de l emploi dans le secteur de l environnement La dix neuvième conférence internationale des statisticiens(nes) du travail (CIST), Reconnaissant que la

Plus en détail

POLITIQUE D ACHAT LOCAL

POLITIQUE D ACHAT LOCAL POLITIQUE D ACHAT LOCAL 1. VISION... 2. PORTÉE... 3. PÉRIODE D'APPLICATION 4. RESPONSABILITÉS 5. PRINCIPES DIRECTEURS 5.1 VITRINE DE CHOIX POUR LES PRODUITS RÉGIONAUX 5.2 PARTENAIRE PRIVILÉGIÉ DE ALIMENTS

Plus en détail

Des environnements facilitants pour une société universelle. Présentation de la politique d accessibilité universelle de la Ville de Granby

Des environnements facilitants pour une société universelle. Présentation de la politique d accessibilité universelle de la Ville de Granby Des environnements facilitants pour une société universelle Présentation de la politique d accessibilité universelle de la Ville de Granby par Patrice Faucher Mise en contexte de l adoption de la politique

Plus en détail

Partenaires dans l encouragement de la recherche

Partenaires dans l encouragement de la recherche Partenaires dans l encouragement de la recherche Coopération entre le FNS et la CTI Coopération entre le FNS et la CTI En Suisse, l encouragement public de la recherche est essentiellement assuré par deux

Plus en détail

Bâtiment Infrastructures

Bâtiment Infrastructures 372 Bâtiment Infrastructures Le domaine fonctionnel Bâtiment Infrastructures regroupe les emplois relatifs à la conception, la maintenance et l exploitation des bâtiments, ouvrages et infrastructures dans

Plus en détail

CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES

CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES PETITE ENFANCE (MOINS DE 5 ANS) CIBLES DU PLAN D ACTION RÉGIONAL CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES CIBLE 2 - PROMOUVOIR L ALLAITEMENT MATERNEL

Plus en détail

Ministère de l Eau Direction du Développement des Partenariats Madagascar

Ministère de l Eau Direction du Développement des Partenariats Madagascar REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Fitiavana - Tanindrazana Fandrosoana Ministère de l Eau Direction du Développement des Partenariats Madagascar Présenté par HAMELO Solphi Joli Historique Créé en Juillet 2008

Plus en détail

L Alliance pour l avenir des villes. Projet de texte soumis à la discussion et au débat

L Alliance pour l avenir des villes. Projet de texte soumis à la discussion et au débat Réunion du Groupe consultatif Montréal, Canada - 12-13 juin 2000 CG/2 L Alliance pour l avenir des villes Projet de texte soumis à la discussion et au débat L ALLIANCE POUR L AVENIR DES VILLES L Alliance

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE A.C.A. ET APROCA

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE A.C.A. ET APROCA Association Cotonnière Africaine African Cotton Association CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE A.C.A. ET APROCA Dakar, 27 août 2009 Convention de partenariat A.C.A/AProCA, Dakar, 27 août 2009 1 Association

Plus en détail

SEANCE DU 10 JUIN 2004 DECISION N 2

SEANCE DU 10 JUIN 2004 DECISION N 2 Annexe 4.1. Décision n o 2004-02 de la séance du 10 juin 2004 SEANCE DU 10 JUIN 2004 Référence : CP2 DECISION N 2 Lors de sa séance du 10 juin 2004, le Haut Conseil du commissariat aux comptes a délibéré,

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL CONCEPTION, GESTION, VALORISATION DE L'OPERATION ARCHEOLOGIQUE

MASTER PROFESSIONNEL CONCEPTION, GESTION, VALORISATION DE L'OPERATION ARCHEOLOGIQUE MASTER PROFESSIONNEL CONCEPTION, GESTION, VALORISATION DE L'OPERATION ARCHEOLOGIQUE Mention : Sciences de l'antiquité et du moyen-âge Spécialité : Conception, gestion et valorisation de l'opération archéologique

Plus en détail

Formation PNNS. de formateurs. istna. Organisée par le

Formation PNNS. de formateurs. istna. Organisée par le Formation de formateurs PNNS Organisée par le istna Publics visés Les publics visés en priorité par les formations sont : Les professionnels de la nutrition et de l activité physique, intervenant comme

Plus en détail

Association France Alzheimer

Association France Alzheimer Association France Alzheimer Maladie d Alzheimer et Maladies Apparentées Appel à projets «Sciences Médicales» (AAP SM 2016) Subventions allant jusqu à 100.000 Euros Il est recommandé aux candidats de lire

Plus en détail

La Charte de Genève des Nations Unies

La Charte de Genève des Nations Unies UNITED NATIONS ECONOMIC COMMISSION FOR EUROPE La Charte de Genève des Nations Unies sur le logement durable Garantir à tous l accès à un logement convenable, de qualité adéquate, abordable et salubre UNITED

Plus en détail

CADRE DE GESTION RELATIF AUX PROJETS IMMOBILIERS

CADRE DE GESTION RELATIF AUX PROJETS IMMOBILIERS ANNEXE 2015-CA619-04.08.02-R6676 CADRE DE GESTION RELATIF AUX PROJETS IMMOBILIERS Adopté le 7 décembre 2015. Table des matières 1.0 Préambule... 1 2.0 Objectifs et portée... 1 2.1 Objectifs... 1 2.2 Portée...

Plus en détail

- performance environnementale, - performance industrielle, - qualité sanitaire, étendue aux référentiels qualité.

- performance environnementale, - performance industrielle, - qualité sanitaire, étendue aux référentiels qualité. ACTIA Déploiement national - Action Usine sobre (projet) 1/9 Le 19 juin 2013 a été signé le contrat de la filière alimentaire qui reprend une série d engagements prioritaires de l État, des Régions et

Plus en détail

SIMPLEMENT RESPONSABLE

SIMPLEMENT RESPONSABLE SIMPLEMENT RESPONSABLE POLITIQUE DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DE L ENTREPRISE S Sommaire Préambule 1 Estime portée aux collaborateurs 2 Gestion responsable de la chaîne d approvisionnement 3 Préservation

Plus en détail

PLAN STRATEGIQUE DE LA CONFERENCE DE LA HAYE SYNTHESE. établie par le Bureau Permanent * * * STRATEGIC PLAN OF THE HAGUE CONFERENCE EXECUTIVE SUMMARY

PLAN STRATEGIQUE DE LA CONFERENCE DE LA HAYE SYNTHESE. établie par le Bureau Permanent * * * STRATEGIC PLAN OF THE HAGUE CONFERENCE EXECUTIVE SUMMARY CONFÉRENCE DE LA HAYE DE DROIT INTERNATIONAL PRIVÉ avril /April 2002 HAGUE CONFERENCE ON PRIVATE INTERNATIONAL LAW PLAN STRATEGIQUE DE LA CONFERENCE DE LA HAYE SYNTHESE établie par le Bureau Permanent

Plus en détail

Point d information du GT UAM/RAM sur l intendance des antimicrobiens chez les animaux destinés à l alimentation au Canada Forum 2016

Point d information du GT UAM/RAM sur l intendance des antimicrobiens chez les animaux destinés à l alimentation au Canada Forum 2016 Point d information du GT UAM/RAM sur l intendance des antimicrobiens chez les animaux destinés à l alimentation au Canada Forum 2016 Qu est-ce que l intendance des antimicrobiens? Maintenir l efficacité

Plus en détail

MANUEL QUALITÉ ACQ. {<10 SMQ 4.2.2> Manuel qualité - [Diffusé] No. de version: 08 - Date de diffusion: 01/05/12 13:38:45} 20 % EFFORT 80 % RÉSULTATS

MANUEL QUALITÉ ACQ. {<10 SMQ 4.2.2> Manuel qualité - [Diffusé] No. de version: 08 - Date de diffusion: 01/05/12 13:38:45} 20 % EFFORT 80 % RÉSULTATS ACQ MANUEL QUALITÉ Système Management 20 % EFFORT 80 % RÉSULTATS i TABLE DES MATIÈRES 1 DOMAINE D APPLICATION... 6 1.1 Généralités... 6 1.2 Périmètre d application... 7 2 RÉFÉRENCE NORMATIVE... 8 3 TERMES

Plus en détail

VERS UNE APPROCHE GLOBALE DU SOUTIEN À LA CRÉATION D'EMPLOI ET L'IMPLANTATION D'UNE CULTURE DE LA FORMATION CONTINUE DANS LE SECTEUR CULTUREL

VERS UNE APPROCHE GLOBALE DU SOUTIEN À LA CRÉATION D'EMPLOI ET L'IMPLANTATION D'UNE CULTURE DE LA FORMATION CONTINUE DANS LE SECTEUR CULTUREL VERS UNE APPROCHE GLOBALE DU SOUTIEN À LA CRÉATION D'EMPLOI ET L'IMPLANTATION D'UNE CULTURE DE LA FORMATION CONTINUE DANS LE SECTEUR CULTUREL Stratégie québécoise de développement des ressources humaines

Plus en détail

Filière management d établissement

Filière management d établissement 5. Filière management d établissement La filière management d établissement garantit la réalisation de trois grands objectifs : conduire et animer le projet d établissement manager une équipe valoriser

Plus en détail

DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE DES NATIONS UNIES

DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE DES NATIONS UNIES DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE DES NATIONS UNIES Préambule : Le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) est au sein des Nations Unies l organisation qui, au niveau mondial, est chargée

Plus en détail

charte marocaine DU TOURISME RESPONSABLE avec bande.indd 2 22/01/2016 14:31:10

charte marocaine DU TOURISME RESPONSABLE avec bande.indd 2 22/01/2016 14:31:10 charte marocaine DU TOURISME RESPONSABLE avec bande.indd 2 22/01/2016 14:31:10 www.tourisme.gov.ma 2D DAMA avec bande.indd 1 22/01/2016 14:31:09 Le tourisme est un important vecteur de développement économique,

Plus en détail

Formation des acteurs et actrices de la formation professionnelle et continue

Formation des acteurs et actrices de la formation professionnelle et continue 2016 Formation des acteurs et actrices de la formation professionnelle et continue Vous formez des apprenti-e-s en entreprise? Vous exercez la fonction de commissaire? Vous êtes expert-e aux examens? Cette

Plus en détail

Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination»

Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination» 79 Axe prioritaire 3 Lutter contre la pauvreté et promouvoir l inclusion Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination» Priorité

Plus en détail

ORIENTATION ENJEU ACTIVITÉS

ORIENTATION ENJEU ACTIVITÉS MISSION Par la concertation et la mobilisation des acteurs du secteur, le Comité sectoriel de main-d œuvre des pêches maritimes (CSMOPM) a pour mission d analyser, développer et diffuser un ensemble d

Plus en détail

DÉCLARATION DE PRINCIPE DE LA FIP INFORMATIONS SUR LES MÉDICAMENTS DESTINÉES AUX PATIENTS

DÉCLARATION DE PRINCIPE DE LA FIP INFORMATIONS SUR LES MÉDICAMENTS DESTINÉES AUX PATIENTS International Pharmaceutical Federation Fédération Internationale Pharmaceutique Boîte postale 84200, NL-2508 AE La Haye, Pays-Bas DÉCLARATION DE PRINCIPE DE LA FIP INFORMATIONS SUR LES MÉDICAMENTS DESTINÉES

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE CEP/AC.13/2005/3/Rev.1 23 mars 2005 ANGLAIS/ FRANÇAIS/ RUSSE COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES POLITIQUES DE L ENVIRONNEMENT Réunion

Plus en détail

Appel à projets. Pour la réalisation d un accompagnement à l Approche Environnementale de l Urbanisme (AEU2)

Appel à projets. Pour la réalisation d un accompagnement à l Approche Environnementale de l Urbanisme (AEU2) La Direction Régionale de l ADEME Guadeloupe, En collaboration avec le CAUE de Guadeloupe, dans le cadre du Réseau d Urbanisme Durable de Guadeloupe Appel à projets Pour la réalisation d un accompagnement

Plus en détail

L intégration du développement durable depuis les politiques urbaines jusqu aux pratiques locales

L intégration du développement durable depuis les politiques urbaines jusqu aux pratiques locales L intégration du développement durable depuis les politiques urbaines jusqu aux pratiques locales > Mélanie TUAL CSTB Laboratoire Mutations Urbaines Sociales et Techniques (MUST) Une comparaison franco-britannique

Plus en détail

Veuillez analyser les besoins suivants et envisager de budgétiser dans la proposition un soutien financier du Fonds mondial le cas échéant.

Veuillez analyser les besoins suivants et envisager de budgétiser dans la proposition un soutien financier du Fonds mondial le cas échéant. Liste de points à vérifier lors de l élaboration d une stratégie de gestion des approvisionnements dans le cadre d une proposition au Fonds mondial May 2008 Veuillez analyser les besoins suivants et envisager

Plus en détail

Gestion Participative de L Eau Le Cas du Rhin

Gestion Participative de L Eau Le Cas du Rhin Gestion Participative de L Eau Le Cas du Rhin Nicole Kranz Ecologic Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE): Cours pour l Afrique du Nord Office Nationale de l Eau Potable 28. Nov. - 3. Déc. 2005

Plus en détail

FEUILLE D INFORMATION

FEUILLE D INFORMATION FEUILLE D INFORMATION LA SOLIDARITE OLYMPIQUE MISE À JOUR - FEVRIER 2016 HISTORIQUE L idée d une aide de la part du CIO dans le but de soutenir un certain nombre de CNO, à la suite de l'indépendance de

Plus en détail

Appel à Projet pour l animation et la gestion d un «atelier solidaire» dans le quartier d Empalot à Toulouse

Appel à Projet pour l animation et la gestion d un «atelier solidaire» dans le quartier d Empalot à Toulouse Appel à Projet pour l animation et la gestion d un «atelier solidaire» dans le quartier d Empalot à Toulouse 1. Présentation du projet d atelier solidaire 1.1. Contexte : La Communauté Urbaine et la Ville

Plus en détail

Démarche de reconnaissance des acquis pour l obtention de

Démarche de reconnaissance des acquis pour l obtention de Centre de Gaspé 96, rue Jacques-Cartier Gaspé (Québec) G4X 2S8 Démarche de reconnaissance des acquis pour l obtention de Attestation d études collégiales (AEC) Agent en support à la gestion des ressources

Plus en détail

Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand

Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand Objectif spécifique 3.9.1.2 Mobiliser des employeurs et des entreprises dans les parcours d insertion La

Plus en détail

RTI [CAHIER DES CHARGES POUR DEMANDE

RTI [CAHIER DES CHARGES POUR DEMANDE RTI [CAHIER DES CHARGES POUR DEMANDE DE CONSULTANT SUR PROJET RTI] Demande d accompagnement de projets de Recherche, Technologie et Innovation portés par la filière Normandie AéroEspace. 13 / 13 Contexte

Plus en détail

ASSOCIATION DES ETATS DE LA CARAIBE DEMANDE DE PROPOSITIONS

ASSOCIATION DES ETATS DE LA CARAIBE DEMANDE DE PROPOSITIONS ASSOCIATION DES ETATS DE LA CARAIBE DEMANDE DE PROPOSITIONS L Association des Etats de la Caraïbe (AEC) invite les consultants éligibles intéressés à soumettre des propositions pour la fourniture d un

Plus en détail

Formation continue des enseignants en France et en Ukraine : essai de comparaison

Formation continue des enseignants en France et en Ukraine : essai de comparaison Formation continue des enseignants en France et en Ukraine : essai de comparaison Marina Vasylenko La formation continue des enseignants (formation en cours d emploi) dépend de nombreux facteurs comme

Plus en détail

Mise en place d une formation sur le financement des associations environnementales de Nouvelle-Calédonie

Mise en place d une formation sur le financement des associations environnementales de Nouvelle-Calédonie Cahier des charges pour Mise en place d une formation sur le financement des associations environnementales de Nouvelle-Calédonie Maître d ouvrage : Conservatoire d espaces naturels de Nouvelle Calédonie

Plus en détail

Les TIC pour les Femmes Rurales en Afrique. Présentation pour la Relance du Projet Dimitra Phase 2 Bruxelles, 20-24 octobre 2002

Les TIC pour les Femmes Rurales en Afrique. Présentation pour la Relance du Projet Dimitra Phase 2 Bruxelles, 20-24 octobre 2002 Les TIC pour les Femmes Rurales en Afrique Présentation pour la Relance du Projet Dimitra Phase 2 Bruxelles, 20-24 octobre 2002 Natasha Primo Women snet Schéma de la Présentation Les TIC, c est quoi? Pourquoi

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3244 Convention collective nationale IDCC : 1505. COMMERCE DE DÉTAIL DES FRUITS ET LÉGUMES, ÉPICERIE ET

Plus en détail

QUAND LA COLLECTIVITÉ MULTIPLIE LES ACTIONS, ELLE CRÉE PLUS D INTERACTIONS. Les Solutions Vie Citoyenne du Groupe Chèque Déjeuner

QUAND LA COLLECTIVITÉ MULTIPLIE LES ACTIONS, ELLE CRÉE PLUS D INTERACTIONS. Les Solutions Vie Citoyenne du Groupe Chèque Déjeuner QUAND LA COLLECTIVITÉ MULTIPLIE LES ACTIONS, ELLE CRÉE PLUS D INTERACTIONS. LE GROUPE CHÈQUE DÉJEUNER N 3 MONDIAL SUR LE MARCHÉ DES SOLUTIONS SOCIALES, CULTURELLES, CADEAUX, ET DES DISPOSITIFS DE STIMULATION

Plus en détail

Salubrité des aliments

Salubrité des aliments CINQUANTE-TROISIEME ASSEMBLEE MONDIALE DE LA SANTE WHA53.15 Point 12.3 de l ordre du jour 20 mai 2000 Salubrité des aliments La Cinquante-Troisième Assemblée mondiale de la Santé, Profondément préoccupée

Plus en détail

PROGRAMME FÊTES DE QUARTIER 2017

PROGRAMME FÊTES DE QUARTIER 2017 INFORMATION POUR DÉPÔT DE PROJET PROGRAMME FÊTES DE QUARTIER 2017 1 er JANVIER 2017 AU 31 DÉCEMBRE 2017 INTRODUCTION Par la mise en place du Programme Fêtes de quartier, la Ville de Joliette souhaite encourager

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 216 28 décembre 2008. S o m m a i r e

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 216 28 décembre 2008. S o m m a i r e MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 3199 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 216 28 décembre 2008 S o m m a i r e Règlement grand-ducal du 19 décembre

Plus en détail

FORMATIONS CONSEIL AUDIT QUALITE SANTE SECURITE ENVIRONNEMENT QVT ET DEVELOPPEMENT DURABLE

FORMATIONS CONSEIL AUDIT QUALITE SANTE SECURITE ENVIRONNEMENT QVT ET DEVELOPPEMENT DURABLE FORMATIONS CONSEIL AUDIT QUALITE SANTE SECURITE ENVIRONNEMENT QVT ET DEVELOPPEMENT DURABLE Comité d'hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) Organisme agrée Formation initiale des membres

Plus en détail

POLITIQUE REGIONALE EN FAVEUR DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE

POLITIQUE REGIONALE EN FAVEUR DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE Rapport pour le conseil régional MARS 2016 Présenté par Valerie Pécresse Présidente du conseil régional d'ile-de-france POLITIQUE REGIONALE EN FAVEUR DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE NOUVEAU

Plus en détail

Extrait des «Directives de qualité de la CDAS Est+ pour les institutions pour adultes handicapés (personnes invalides au sens de la LIPPI)»

Extrait des «Directives de qualité de la CDAS Est+ pour les institutions pour adultes handicapés (personnes invalides au sens de la LIPPI)» SG CDAS / mars 2015 Extrait des «Directives de qualité de la CDAS Est+ pour les institutions pour adultes handicapés (personnes invalides au sens de la LIPPI)» du 12 septembre 2011 Traduction en français

Plus en détail

Projet : Manuel SST du Dirigeant - version finale. Projet. Manuel de la sécurité et de la protection de la santé au travail (SST)

Projet : Manuel SST du Dirigeant - version finale. Projet. Manuel de la sécurité et de la protection de la santé au travail (SST) Projet Manuel de la sécurité et de la protection de la santé au travail (SST) Manuel SST du Dirigeant Version finale Version : 00.2 Révision : 18.04.05 page 1 de 27 Table des matières Glossaire...4 0.

Plus en détail

PROGRAMME INNOV ACTION

PROGRAMME INNOV ACTION PROGRAMME INNOV ACTION AGROALIMENTAIRE 2013-2018 Dépôt légal 2013 Bibliothèque et Archives nationales du Québec ISBN (version PDF) : 978 2 550 68131 1 ISBN (version imprimé): 978 2 550 68148 9 Contexte

Plus en détail

Financement des infrastructures d eau potable a d assainissement

Financement des infrastructures d eau potable a d assainissement TABLE RONDE DE HAUT NIVEAU Financement des infrastructures d eau potable a d assainissement Gouvernements organisateurs (1) Ministere de l'energie et de l'eau, Mali (2) Gouvernement de la Tunisie 1. Introduction

Plus en détail

Pour la conception et la Promotion d une Stratégie Nationale de Développement Durable

Pour la conception et la Promotion d une Stratégie Nationale de Développement Durable MINSTERE DE L ENVIRONNEMENT BURKINA FASO ET DE L EAU Unité - Progrès - Justice ----------------- ---------- SECRETARIAT PERMANENT DU CONSEIL NATIONAL POUR LA GESTION DE L ENVIRONNEMENT ----------------

Plus en détail

Politique de l arbre DE LA VILLE DE SAINT-LAMBERT

Politique de l arbre DE LA VILLE DE SAINT-LAMBERT Politique de l arbre DE LA VILLE DE SAINT-LAMBERT TABLE DES MATIÈRES Message du maire 1 Les arbres de Saint-Lambert Page d histoire l urbanisation et la foresterie urbaine 2 L arbre urbain, une richesse

Plus en détail

Programme détaillé de développement de l agriculture africaine

Programme détaillé de développement de l agriculture africaine AFRICAN UNION NEPAD DOCUMENT D ACCOMPAGNEMENT Programme détaillé de développement de l agriculture africaine INTÉGRATION DES SOUS-SECTEURS ÉLEVAGE, FORÊTS ET PÊCHES DANS LE PDDAA Nouveau partenariat pour

Plus en détail

Vision de l initiative «Énergie durable pour tous»

Vision de l initiative «Énergie durable pour tous» SE4Aii : FOURNIR UNE ÉNERGIE ABORDABLE, FIABLE ET DURABLE Vision de l initiative «Énergie durable pour tous» Quelque 620 millions de personnes en Afrique subsaharienne n ont pas accès à l électricité et

Plus en détail

Besoins en assistance technique de la CIRH

Besoins en assistance technique de la CIRH Besoins en assistance technique de la CIRH 23 juin 2010 CONFIDENTIEL ET EXCLUSIF Il est formellement interdit de faire toute utilisation de ce matériel sans l expresse autorisation de la CIRH Introduction

Plus en détail

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION ET DE LA FORMATON DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES ET DE LA FORMATION CONTINUE -------------------------- DIRECTION DES PROGRAMMES ET DES MANUELS SCOLAIRES

Plus en détail

146 e SESSION DU COMITÉ EXÉCUTIF

146 e SESSION DU COMITÉ EXÉCUTIF ORGANISATION PANAMÉRICAINE DE LA SANTÉ ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ 146 e SESSION DU COMITÉ EXÉCUTIF Washington, D.C., É-U, du 21 au 25 juin 2010 Point 3.4 de l ordre du jour provisoire CE146/7 (Fr.)

Plus en détail

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges Département fédéral de l économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Promotion de projets et développement Berne, le 22 septembre 2011 Analyse de la situation

Plus en détail

Assemblée générale Conseil économique et social

Assemblée générale Conseil économique et social Nations Unies A/66/77 Assemblée générale Conseil économique et social Distr. générale 4 mai 2011 Français Original : anglais Assemblée générale Conseil économique et social Soixante-sixième session Session

Plus en détail

Ce module de formation fait partie des parcours courts des Formations Métier. Nombre de place limité.

Ce module de formation fait partie des parcours courts des Formations Métier. Nombre de place limité. Logistique Ce module de formation fait partie des parcours courts des Formations Métier. Nombre de place limité. Appréhender les compétences spécifiques du métier de logisticien : présenter et analyser

Plus en détail

CONCLUSIONS UNIÃO AFRICANA ATELIER REGIONAL POUR L AFRIQUE DU NORD SUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME FRONTIERE DE L UNION AFRICAINE

CONCLUSIONS UNIÃO AFRICANA ATELIER REGIONAL POUR L AFRIQUE DU NORD SUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME FRONTIERE DE L UNION AFRICAINE AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA P.O. Box: 3243, Addis Ababa, Ethiopia, Tel.: (251-11) 55138 22 Fax: (251-11) 5519321 Email: situationroom@africa-union.org, oau-ews@ethionet.et ATELIER REGIONAL

Plus en détail

Pour une intégration accrue des préoccupations de développement durable

Pour une intégration accrue des préoccupations de développement durable 2008-2015 Pour une intégration accrue des préoccupations de développement durable 2008-2015 MISE À JOUR DU PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE En février 2012, le gouvernement du Québec a autorisé le

Plus en détail

VINGT-DEUXIÈME SESSION. Rome, 23-27 juin 2014 EXAMEN DE L EFFICACITÉ DE L ARRANGEMENT INTERNATIONAL SUR LES FORÊTS. I. Historique

VINGT-DEUXIÈME SESSION. Rome, 23-27 juin 2014 EXAMEN DE L EFFICACITÉ DE L ARRANGEMENT INTERNATIONAL SUR LES FORÊTS. I. Historique Mai 2014 COFO/2014/5.4 F COMITÉ DES FORÊTS VINGT-DEUXIÈME SESSION Rome, 23-27 juin 2014 EXAMEN DE L EFFICACITÉ DE L ARRANGEMENT INTERNATIONAL SUR LES FORÊTS I. Historique 1. L Arrangement international

Plus en détail

FICHE DE PRESENTATION DES SOUS-PROJETS DE RECHERCHE ET DE DEVELOPPEMENT

FICHE DE PRESENTATION DES SOUS-PROJETS DE RECHERCHE ET DE DEVELOPPEMENT 1 FICHE DE PRESENTATION DES SOUS-PROJETS DE RECHERCHE ET DE DEVELOPPEMENT I. Présentation du promoteur (1/4 pages) Coordinateur du projet Structure de Tutelle 1 du coordonnateur Adresse Téléphone Présentez

Plus en détail

(19 2012) CONFÉRENCE INTERNATIONALE FAO/OMS SUR LA NUTRITION: VINGT ET UN ANS APRÈS (CIN+21)

(19 2012) CONFÉRENCE INTERNATIONALE FAO/OMS SUR LA NUTRITION: VINGT ET UN ANS APRÈS (CIN+21) Document de réflexion (19 octobre 2012) CONFÉRENCE INTERNATIONALE FAO/OMS SUR LA NUTRITION: VINGT ET UN ANS APRÈS (CIN+21) FAO, Rome (Italie), 13-15 novembre 2013 Contexte La Conférence internationale

Plus en détail

CENTRE LOCAL DE DÉVELOPPEMENT (CLD) DE PIERRE-DE SAUREL PLAN D ACTION Présenté au conseil d administration. Séance du 19 janvier 2016

CENTRE LOCAL DE DÉVELOPPEMENT (CLD) DE PIERRE-DE SAUREL PLAN D ACTION Présenté au conseil d administration. Séance du 19 janvier 2016 CENTRE LOCAL DE DÉVELOPPEMENT (CLD) DE PIERRE-DE SAUREL PLAN D ACTION 2016 Présenté au conseil d administration Séance du 19 janvier 2016 MISE EN CONTEXTE Le plan d action du Centre local de développement

Plus en détail

Pleins feux sur le changement Présentation de l Initiative RBC sur la finance sociale

Pleins feux sur le changement Présentation de l Initiative RBC sur la finance sociale Pleins feux sur le changement Présentation de l Initiative RBC sur la finance sociale septembre 2015 Qu entend-on par «finance sociale»? La finance sociale s entend de la mobilisation des capitaux privés

Plus en détail