RÉVOLUTIONNER LE TRAVAIL DE L INFIRMIÈRE AU BLOC OPÉRATOIRE OUI, CELA EST POSSIBLE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÉVOLUTIONNER LE TRAVAIL DE L INFIRMIÈRE AU BLOC OPÉRATOIRE OUI, CELA EST POSSIBLE"

Transcription

1 RÉVOLUTIONNER LE TRAVAIL DE L INFIRMIÈRE AU BLOC OPÉRATOIRE OUI, CELA EST POSSIBLE M me Guylaine Marquis Conseillère en soins, évaluation de la qualité pour la direction des soins infirmiers CHUM M. Stéphane Trépanier Cogestionnaire clinico administratif bloc opératoire, salle de réveil, chirurgie d un jour et préadmission, DRC du CHUM Congrès OIIQ 2010 Mardi 9 novembre

2 OBJECTIF DE LA PRÉSENTATION Présenter les différentes actions mises en place pour clarifier le nouveau rôle des infirmières suite à l élargissement de la contribution des infirmières auxiliaires œuvrant en salle d opération. 2

3 PLAN DE PRÉSENTATION Introduction Le chum en quelques mots La salle d opération Service interne / Service externe Réflexion-Épisode I Réflexion-Épisode II Projet pilote Recommandations Nouveau rôle de l infirmière Ce que nous avons fait Questions-réponses 3

4 CHUM Fusion de 3 sites depuis 1996 Hôtel-Dieu Notre-Dame Saint-Luc Centre Hospitalier Universitaire soins spécialisés et ultra-spécialisés employés dont 2200 infirmières 490 infirmières auxiliaires Et plus de: 900 médecins 6000 étudiants et stagiaires 4

5 Site HÔTEL-DIEU 5

6 Site NOTRE-DAME 6

7 Site St-Luc 7

8 LES AXES CLINIQUES Les maladies cardiovasculaires et métaboliques Les neurosciences La transplantation (rein, foie, poumon, pancréas) L oncologie La plastie de reconstruction, y compris la réimplantation et les soins aux grands brûlés La médecine des toxicomanies 8

9 CHUM 4 blocs opératoires 31 salles d opération sur une base quotidienne 14 spécialités (chirurgie oncologique, chirurgie cardiaque, thoracique et vasculaire, greffe, réimplantation et grands brûlés) Près de interventions chirurgicales annuellement Professionnel 150 infirmières 54 infirmières auxiliaires 4 IPAC (infirmière première assistante en chirurgie) 10 perfusionnistes 9

10 SALLE D OPÉRATION:SERVICE INTERNE 10

11 SALLE D OPÉRATION:SERVICE EXTERNE 11

12 UNE RÉFLEXION S IMPOSE ÉPISODE I ( ) La pénurie d infirmières est à nos portes création d un groupe de travail révision complète de toutes les grilles d activités instrumentiste ou infirmière auxiliaire choix retenu: infirmière auxiliaire o contribution de professionnelle o 15 % o assignation service interne o introduction progressive création des postes d infirmières premières assistantes 12

13 RÉFLEXION ÉPISODE II ( ) Pénurie omniprésente malgré 15% infirmières auxiliaires Révision des grilles d activités Nombreuses rencontres d équipes Former un groupe de travail Mise en place d un projet pilote automne

14 CONSIDÉRANTS : ENVIRONNEMENT HAUTEMENT SÉCURISÉ Présence en tout temps, dans la salle d opération, d une infirmière, d un chirurgien, d un anesthésiologiste, d un inhalothérapeute ainsi que plusieurs résidents. Pour certaines interventions une perfusionniste ou une infirmière première assistante peut aussi être présente Le personnel développe des automatismes fonctionnels Les techniques sont écrites Le personnel est bien orienté et formé Il n y a pas de personnel de l équipe volante ni de maind œuvre indépendante Il y a des professionnels directement sur place pour répondre aux situations d urgence 14

15 RECOMMANDATIONS DU GROUPE DE TRAVAIL Il est possible que l infirmière auxiliaire procède au service externe en présence d une infirmière en interne lors d une chirurgie sous anesthésie générale 15

16 DÉROULEMENT DU PROJET PILOTE Dans trois des quatre blocs opératoires Trois spécialités: chirurgie générale, gynécologie et ORL Choix de deux infirmières auxiliaires par bloc opératoire Durée de trois mois Utilisation d indicateurs spécifiques notamment gestion des risques, gestion des salles, climat de travail 16

17 RECOMMANDATIONS Augmenter à 30% le nombre d infirmières auxiliaires en salle d opération Élaborer des règles de soins infirmiers spécifiques à la salle d opération pour encadrer la pratique des infirmières auxiliaires Assigner l infirmière auxiliaire au service externe selon l évaluation de l infirmière et son jugement clinique Renforcer le rôle d évaluation clinique attendu de l infirmière Développer des critères objectifs guidant la décision de l infirmière d assigner l infirmière auxiliaire en service externe ou interne 17

18 RECOMMANDATIONS Respecter l encadrement législatif professionnel Maintenir l expertise de l infirmière en service interne 18

19 RECOMMANDATIONS Développer un programme structuré d intégration des infirmières auxiliaires aux activités de service externe Instaurer une culture de travail d équipe renforcer le rôle d évaluation clinique attendue par l infirmière renforcer le rôle de contribution clinique attendue par l infirmière auxiliaire 19

20 NOUVEAU RÔLE DE L INFIRMIÈRE Apprendre à composer avec une nouvelle réalité Partage du service externe et interne L organisation du travail et la gestion de la journée se fait dans la salle et non plus déterminée par l AIC On ne divise plus la journée de travail en deux. On travaille en dyade et l infirmière planifie la journée de travail en fonction de plusieurs considérants On parle de prendre des décisions donc responsabilité, imputabilité Toujours dans un contexte de soins à risque Apprendre à se faire confiance 20

21 QU EST-CE QUE NOUS AVONS FAIT Élaborer des règles de soins Élaborer tableau des rôles et responsabilités des membres des équipes de soins spécifiques au bloc opératoire Implanter PTI au bloc opératoire Multiplier les rencontres pour présenter, discuter et répondre aux questions des infirmières et infirmières auxiliaires Répondre aux préoccupations des soignantes en les accompagnant (infirmières chefs et CSI) Clarifier les rôles et les attentes Élaborer une formation pour les blocs opératoires: «Leadership travail d équipe» Créer un programme d intégration 21

22 CE QUE NOUS AVONS FAIT Élaborer des règles de soins infirmiers spécifiques à la salle d opération pour encadrer la pratique des infirmières auxiliaires pratique de l infirmière auxiliaire en service externe en salle d opération gestion des spécimens prélevés sur un patient en salle d opération préparation de médicaments demandés par le chirurgien en salle d opération fournir l implant selon les indications du chirurgien reconstitution des produits sanguins stables (utilisation topique) vérification et programmation de l équipement chirurgical spécialisé 22

23 RÔLES ET RESPONSABILITÉS DES MEMBRES DE L ÉQUIPE DE SOINS : BLOC OPÉRATOIRE INFIRMIÈRE INFIRMIÈRE AUXILIAIRE PRÉPOSÉ AUX BÉNÉFICIAIRES Effectuer l évaluation initiale, valider et analyser les données de façon continue Transmettre à l infirmière toutes les données de façon continue Transmettre toutes informations pertinentes Planifier les soins et déterminer quel intervenant les dispense. Élaborer le plan thérapeutique infirmier (à venir) Participer à l élaboration du plan thérapeutique infirmier en rapportant les faits observés Donner les soins spécifiques à son champ d exercices par exemple : assistance opératoire Donner les soins Coordonner les soins dispensés par son équipe et les stagiaires par exemple: directives pour l organisation de la salle en fonction des besoins du patient Identifier les risques Mettre à jour le plan thérapeutique infirmier si anormalité pour suivi à la salle de réveil et à l unité de soins, en assurer le suivi Suivre les consignes émises par l infirmière Voir au confort et à la sécurité des usagers Signaler toute situation à risque Participer à l évaluation et à la mise à jour du plan thérapeutique infirmier : Rapporter à l infirmière toute situation anormale par exemple : rougeur observée lors du retrait de la plaque électrocautère Écrire les notes au dossier Coordonner les activités d amélioration de la qualité des soins par exemple : implantation du «Time out» Participer aux activités d amélioration de la qualité des soins Ex : recherches de solutions Coordonner les activités avec les différents professionnels afin d optimiser les soins que recevra notre patient en salle de chirurgie par exemple : accueillir le patient en salle de chirurgie lorsque l équipe soignante est prêtre Jouer un rôle de coach auprès des autres membres de l équipe par exemple : intégration d une nouvelle infirmière, formation continue Répondre aux demandes adressées par l infirmière Contribuer au bon fonctionnement de l équipe Assurer la continuité intra quart et entre les quarts de travail selon ses responsabilités (changement d assignation pour service externe versus service interne) Maintenir ses compétences à jour 23

24 FORMATION LEADERSHIP ET TRAVAIL D ÉQUIPE Objectifs visés favoriser la compréhension et l intégration des compétences liées à son nouveau rôle et aux responsabilités pour chacun des membres de l équipe intradisciplinaire assurer la continuité et la sécurité des soins introduire la nouvelle contribution de l infirmière auxiliaire favoriser le travail en équipe clarifier et optimiser les rôles de l équipe intradisciplinaire 24

25 FORMATION LEADERSHIP ET TRAVAIL D ÉQUIPE Outiller les infirmières dans leur nouveau rôle Permettre d échanger entre les membres de l équipe certaines dynamiques qu ils n ont pas toujours le temps d exprimer dans le quotidien (Référence IMPP) 25

26 COMPOSITION DES GROUPES Groupes formés par hôpital Groupes de 8 à 12 participants Permet de travailler en sous-groupe lors des ateliers: 2 infirmières, 1 infirmière auxiliaire 1 PAB 26

27 MODALITÉS D ORGANISATION DE LA JOURNÉE Formation d une journée complète Animation des formations par conseillère en soins infirmiers et conseillère en soins spécialisés Alternance entre: Présentations PowerPoint portant sur: la communication et travail d équipe un art qui s apprivoise Exercices de réflexion et de jeu incluant: «activité brise-glace», mise en situation et exercice LEGO Réflexions individuelles et de groupe Bilan de fin de journée: Qu avons-nous appris? 27

28 RÉSULTATS 4 formations données à ce jour Amène une meilleure compréhension des rôles Soulève d autres points à améliorer Dynamique de la communication, enjeu majeur Importance de clarifier les rôles et responsabilités de chaque membre de l équipe de soins Donne opportunité aux participants de s exprimer dans un contexte autre que celui du travail 28

29 PROCHAINES ÉTAPES Mise en place d indicateurs de qualité plus spécifiques Élaborer des journées de formation additionnelles pour les infirmières nouvellement en poste qui traiteront de la gestion des risques au bloc opératoire, évaluation des besoins, PTI 29

30 Le CHUM en constante evolution Plan Stratégique RH Mise en place groupe de travail/ Scénarios Jan. 08 Rencontre 0IIQ / Dépôt lettre demande de projet. Août 2008 Rencontre de personnel blocs op. Répondre aux questions. Oct 2008 Rencontre Stratégique OIIQ /OIIAQ / CHUM/ Syndicats Mai 09 Accord comité aviseurs DSI/CII 6 règles Oct Présentat ion projet pilote aux équipes Avril 2008 Groupe de travail/ Révision grille des activités Avril 08 Démarrage Projet pilote Oct 2008 Rencontre de personnel vs réaction politique. Nov Fin Projet Pilote Janv 09 Présentation Rapport final Avril 2009 Élaboration 6 règles de soins (OIIQ) Déploiement service externe inf. Aux. Aut 2009 Naissance Août 2009 projet Projet pilote Déploiement Formation Tronc commun CHUM Hiver 2010 Formation Lesdership travail d éqiuipe. Hiver

31 RÉVOLUTIONNER LE TRAVAIL DE L INFIRMIÈRE AU BLOC OPÉRATOIRE OUI, CELA EST POSSIBLE Vision commune des différents partenaires des blocs opératoires Interdirection: DSI : conseillère en soins infirmiers et spécialisés / DRC; cogestionnaire et ICU / DRH Accompagnement terrain des équipes dans l intégration du changement Du temps pour intégrer les nouveaux concepts et permettre d apporter des correctifs dès que des questionnements ou des préoccupations sont soulevés 31

32 Références Programme de formation Leadership et travail d équipe, document préparé et révisé par la direction des soins infirmiers du CHUM, 2010 Rôles et responsabilités des membres de l équipe de soins : bloc opératoire. Inspiré du document du CSSS Gatineau Responsabilité des membres de l équipe de soins. 32

33 DES QUESTIONS? 33

De la théorie à la pratique : application des nouvelles lignes directrices de l OIIQ

De la théorie à la pratique : application des nouvelles lignes directrices de l OIIQ De la théorie à la pratique : application des nouvelles lignes directrices de l OIIQ Sylvie Beauregard, inf., B. Sc., conseillère en soins infirmiers, Direction des soins infirmiers et des regroupements

Plus en détail

Un système professionnel qui se modernise :

Un système professionnel qui se modernise : Un système professionnel qui se modernise : la «loi 90» et le plan thérapeutique infirmier Présentation aux infirmières du CRCHUM dans le cadre de l implantation du plan thérapeutique infirmier DSI : en

Plus en détail

de pratique de collaboration infirmière

de pratique de collaboration infirmière Développement d une d culture de pratique de collaboration infirmière re infirmière re auxiliaire au CSSS de Saint-Jérôme Présentation dans le cadre du 10e colloque de l ORIILLl Claire Godin, Éric Lantin

Plus en détail

Introduction d une dyade infirmière infirmière auxiliaire pour les usagers en soins palliatifs à IUCPQ.

Introduction d une dyade infirmière infirmière auxiliaire pour les usagers en soins palliatifs à IUCPQ. Blanchin, Nadine inf. B. Sc. Conseillère en soins palliatifs Francoeur, Diane inf. M. Sc. Conseillère cadre à la DSI- par intérim Introduction d une dyade infirmière infirmière auxiliaire pour les usagers

Plus en détail

L encadrement des soins de pieds en milieu hospitalier : exemple d un leadership infirmier

L encadrement des soins de pieds en milieu hospitalier : exemple d un leadership infirmier L encadrement des soins de pieds en milieu hospitalier : exemple d un leadership infirmier Maryse Grégoire, inf., B.Sc., M.A., conseillère cadre clinicienne, Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke

Plus en détail

Éché. Indicateurs. révisé. Une session d information a eu lieu auprès du comité directeur paritaire

Éché. Indicateurs. révisé. Une session d information a eu lieu auprès du comité directeur paritaire BILAN - PLAN D ACTION ORGANISATION DU TRAVAIL ET REHAUSSEMENT DES PRATIQUES EN SOINS DE LONGUE DURÉE BUT : AMÉLIORER L ACCESSIBILITÉ ET LA QUALITÉ DES SOINS ET SERVICES EN LONGUE DURÉE EN ASSURANT UNE

Plus en détail

Le pendant clinique de la Direction des finances : la Direction des soins infirmiers

Le pendant clinique de la Direction des finances : la Direction des soins infirmiers Le pendant clinique de la Direction des finances : la Direction des soins infirmiers Josée F. Breton, B.Sc.inf., MBA, Conseillère senior en organisation des soins et du travail, Direction des soins infirmiers

Plus en détail

LES INFIRMIÈRES CHEFS, LES ASSISTANTES INFIRMIÈRES CHEFS ET LA GOUVERNE. Clémence Dallaire, inf. Ph.D Nathalie Thibault, inf. M.Sc

LES INFIRMIÈRES CHEFS, LES ASSISTANTES INFIRMIÈRES CHEFS ET LA GOUVERNE. Clémence Dallaire, inf. Ph.D Nathalie Thibault, inf. M.Sc LES INFIRMIÈRES CHEFS, LES ASSISTANTES INFIRMIÈRES CHEFS ET LA GOUVERNE Clémence Dallaire, inf. Ph.D Nathalie Thibault, inf. M.Sc 1 Équipe de recherche Chercheures co-responsables : Clémence Dallaire,

Plus en détail

PROGRAMME D ANESTHÉSIOLOGIE. OBJECTIFS DE FORMATION CanMEDS

PROGRAMME D ANESTHÉSIOLOGIE. OBJECTIFS DE FORMATION CanMEDS PROGRAMME D ANESTHÉSIOLOGIE OBJECTIFS DE FORMATION CanMEDS Février 2011 127 Professionnalisme Se montre intègre et honnête; reconnaît ses limites Applique des principes éthiques et son code de déontologie

Plus en détail

Plusieurs pistes de solution sont avancées

Plusieurs pistes de solution sont avancées Table nationale sur la main-d œuvre infirmière Plusieurs pistes de solution sont avancées Par Emmanuelle Gril Après avoir tenu une rencontre par mois depuis septembre dernier, la Table nationale sur la

Plus en détail

PRATIQUES INGÉNIEUSES EN SANTÉ PSYCHOLOGIQUE. CH RÉGIONAL DE LANAUDIÈRE (CHRDL) Programme de gestion intégrée de la présence au travail

PRATIQUES INGÉNIEUSES EN SANTÉ PSYCHOLOGIQUE. CH RÉGIONAL DE LANAUDIÈRE (CHRDL) Programme de gestion intégrée de la présence au travail PRATIQUES INGÉNIEUSES EN SANTÉ PSYCHOLOGIQUE CH RÉGIONAL DE LANAUDIÈRE (CHRDL) Programme de gestion intégrée de la présence au travail Problématique L augmentation fulgurante des coûts d assurance-salaire

Plus en détail

Ahmed Khelili et Sylvie Drot/ Hôpital Marie Lannelongue CCLIN /ARLIN île de France 15/10/2015

Ahmed Khelili et Sylvie Drot/ Hôpital Marie Lannelongue CCLIN /ARLIN île de France 15/10/2015 Ahmed Khelili et Sylvie Drot/ Hôpital Marie Lannelongue CCLIN /ARLIN île de France 15/10/2015 Réunion des infirmiers(e) hygiéniste CCLIN Paris Nord 1 Certification V 2014 : Procédure d évaluation externe

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN CLINIQUE VOLET PRÉCEPTORAT

PROGRAMME DE SOUTIEN CLINIQUE VOLET PRÉCEPTORAT PROGRAMME DE SOUTIEN CLINIQUE VOLET PRÉCEPTORAT FÉVRIER 2009 RÉDACTION : Marie-Françoise Lecomte Adjointe à la direction des soins infirmiers par intérim Anna Greco Conseillère cadre au développement et

Plus en détail

Projet : l assistante infirmièrechef d unité, un rôle-clé pour la qualité des soins!

Projet : l assistante infirmièrechef d unité, un rôle-clé pour la qualité des soins! Projet : l assistante infirmièrechef d unité, un rôle-clé pour la qualité des soins! Isabelle Sévigny, inf., M. Sc. inf., ICMC (C), conseillère en soins spécialisés, Direction des soins infirmiers et des

Plus en détail

Regroupement des URGENCES sur la Timone 2 et restructuration des filières de soins du secteur Centre

Regroupement des URGENCES sur la Timone 2 et restructuration des filières de soins du secteur Centre De l excellence des soins à notre ambition de demain : un grand pas pour l AP-HM et nos patients Regroupement des URGENCES sur la Timone 2 et restructuration des filières de soins du secteur Centre Dossier

Plus en détail

: déploiement d. équipe de recherche infirmière re pour répondre aux besoins de soins

: déploiement d. équipe de recherche infirmière re pour répondre aux besoins de soins Expérience innovante de collaboration CHUM-Universit Université de Montréal : déploiement d d une équipe de recherche infirmière re pour répondre aux besoins de soins Sylvie Dubois, inf., Ph.D. Adjointe

Plus en détail

LE TRAVAIL EN DYADE: UN ART QUI S APPRIVOISE!

LE TRAVAIL EN DYADE: UN ART QUI S APPRIVOISE! LE TRAVAIL EN DYADE: UN ART QUI S APPRIVOISE! Présentation au XVII e Colloque des CII-CIR Montréal, le 2 Mai 2012 Josée F. Breton, Inf., B. Sc., MBA, conseillère en organisation des soins et du travail

Plus en détail

Cabinet privé : Visite principale 88,50. Consultation (incluant la visite principale et le supplément de consultation)

Cabinet privé : Visite principale 88,50. Consultation (incluant la visite principale et le supplément de consultation) TARIFICATION DES VISITES R = 1 ALLERGIE + 9127 + 15363 + ---- + 9165 + 15364 9137 + 9129 + 15365 Cabinet privé : Visite principale 88,50 patient de 10 ans et moins, supplément 10,00 Supplément de consultation

Plus en détail

Revue des pratiques infirmières au Soutien à domicile

Revue des pratiques infirmières au Soutien à domicile Revue des pratiques infirmières au Soutien à domicile Anne-Marie Denault Chargée de projet et conseillère clinicienne en soins spécialisés Michelle Jolicoeur Coordonnatrice en formation et développement

Plus en détail

Projet : l assistante-infirmièrechef d unité, un rôle clé pour la qualité des soins!

Projet : l assistante-infirmièrechef d unité, un rôle clé pour la qualité des soins! Projet : l assistante-infirmièrechef d unité, un rôle clé pour la qualité des soins! Shelsy Sarrazin, B. Sc. inf., assistante-infirmière-chef du 6 e CD, Direction des soins infirmiers et des regroupements

Plus en détail

Optimiser le déroulement d rencontre interdisciplinaire hebdomadaire en soins palliatifs

Optimiser le déroulement d rencontre interdisciplinaire hebdomadaire en soins palliatifs Optimiser le déroulement d de la rencontre interdisciplinaire hebdomadaire en soins palliatifs Maya Abbas, CSSS Laval, Hôpital Cité-de-la-Santé de Laval, chef d unité soins palliatifs Claudette Foucault,

Plus en détail

Projet LEAN: Optimisation des processus au bloc opératoire

Projet LEAN: Optimisation des processus au bloc opératoire Le 26 septembre 2014 Projet LEAN: Optimisation des processus au bloc opératoire PRÉSENTÉ PAR: FRANCINE DESRANLEAU SANDRA WILSON Le projet initial comprenait: CSSS Jardins-Roussillon -Châteauguay CSSS du

Plus en détail

Unité Anesthésie Chirurgie Ambulatoire. Chirurgie Ambulatoire. 15 décembre 2011. Facteurs culturels Perspectives de développement à l hôpital Nord

Unité Anesthésie Chirurgie Ambulatoire. Chirurgie Ambulatoire. 15 décembre 2011. Facteurs culturels Perspectives de développement à l hôpital Nord Unité 15 décembre 2011 Facteurs culturels Perspectives de développement à l hôpital Nord 1 Unité 2009 En 2009, le Pôle Tête et Cou NORD disposait de 3 services d hospitalisation complète de 56 lits sur

Plus en détail

L attente qui tue. Un système qui a atteint ses limites. Présentation dans le cadre de suisse. Le 11 juin 2010, Berne, Suisse. La Presse, 6 mars 2010

L attente qui tue. Un système qui a atteint ses limites. Présentation dans le cadre de suisse. Le 11 juin 2010, Berne, Suisse. La Presse, 6 mars 2010 Le système de santé québécois Un système qui a atteint ses limites Présentation dans le cadre de l Assemblée e générale g de santésuisse suisse Le 11 juin 2010, Berne, Suisse L attente qui tue La Presse,

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE

DESCRIPTION DE POSTE DESCRIPTION DE POSTE 1. IDENTIFICATION DU POSTE Titre d emploi : Assistant(e) du supérieur immédiat (ASI) Statut : Temps complet, temps partiel Quart de travail : Jour - Nuit Supérieur immédiat : Chef

Plus en détail

La réorganisation du travail en Hémodialyse Hospitalière

La réorganisation du travail en Hémodialyse Hospitalière La réorganisation du travail en Hémodialyse Hospitalière Un long parcours pour transformer le rôle de l infirmière Colloque des CII 8 mai 2008 Josée F. Breton, B.Sc.inf., MBA Conseillère en organisation

Plus en détail

L EXPÉRIENCE D IMPLANTATION DU SUIVI SYSTÉMATIQUE DE LA CLIENTÈLE PSYCHOTIQUE

L EXPÉRIENCE D IMPLANTATION DU SUIVI SYSTÉMATIQUE DE LA CLIENTÈLE PSYCHOTIQUE L EXPÉRIENCE D IMPLANTATION DU SUIVI SYSTÉMATIQUE DE LA CLIENTÈLE PSYCHOTIQUE À L'UNITÉ DE SOINS PSYCHIATRIQUES DU CENTRE HOSPITALIER (CH) PIERRE-BOUCHER CENTRE INTÉGRÉ DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX

Plus en détail

Le traitement du cancer. dans les établissements de santé en France en 2010

Le traitement du cancer. dans les établissements de santé en France en 2010 2009 2013 Mesure 19 SOINS ET vie des malades Le traitement du cancer mars 2010 dans les établissements de santé en France en 2010 868 établissements de santé sont désormais autorisés à traiter les malades

Plus en détail

Programme personnalisé de soins (PPS)

Programme personnalisé de soins (PPS) Programme personnalisé de soins (PPS) FÉVRIER 2012 Définition et objectifs Le PPS est un outil opérationnel proposé aux professionnels de santé pour organiser et planifier le parcours de soins des personnes

Plus en détail

«L infirmière au bloc opératoire» : enjeux et perspectives

«L infirmière au bloc opératoire» : enjeux et perspectives «L infirmière au bloc opératoire» : enjeux et perspectives Myriam HUBINON Directrice du Département Infirmier Cliniques Universitaires Saint-Luc 1 Activités péri-opératoires autour du patient - Inf. circulante

Plus en détail

Expérience du CHUQ en matière de stabilisation des postes d infirmières

Expérience du CHUQ en matière de stabilisation des postes d infirmières Expérience du CHUQ en matière de stabilisation des postes d infirmières Présentation de : Micheline Grégoire, adjointe à la DSI Louise Petitclerc, adjointe à la DRH Déroulement Présentation du CHUQ Origines

Plus en détail

GESTION MULTISITE. Réseau de santé et de services sociaux Réflexions et bonnes pratiques (V.01) 31 octobre 2013 1

GESTION MULTISITE. Réseau de santé et de services sociaux Réflexions et bonnes pratiques (V.01) 31 octobre 2013 1 GESTION MULTISITE Réseau de santé et de services sociaux Réflexions et bonnes pratiques (V.01) 31 octobre 2013 1 Présentateurs HEC Montréal M. Eric Brunelle, professeur agrégé et directeur revue Gestion

Plus en détail

Fiche descriptive des services accueillant des étudiants DES AFS AFSA d Anesthésie- Réanimation

Fiche descriptive des services accueillant des étudiants DES AFS AFSA d Anesthésie- Réanimation Fiche descriptive des services accueillant des étudiants DES AFS AFSA d Anesthésie- Réanimation Hôpital Européen Georges Pompidou ENCADREMENT 1) Nombre de praticiens anesthésistes-réanimateurs affectés

Plus en détail

Philippe Voyer, inf. Ph.D. Interdiction de distribuer sans autorisation

Philippe Voyer, inf. Ph.D. Interdiction de distribuer sans autorisation L infirmière en CHSLD: d hier à aujourd hui... Philippe Voyer, inf. Ph.D. Interdiction de distribuer sans autorisation Qui suis-je? Formation DEC, B.Sc., M.Sc., Ph.D. SI Enseignement Université Laval Professeur

Plus en détail

REFERENTIEL DE LA FORMATION THEORIQUE

REFERENTIEL DE LA FORMATION THEORIQUE Formation post-diplôme d infirmière en domaine opératoire REFERENTIEL DE LA FORMATION THEORIQUE Ce document s entend aussi au masculin. Page 1 / 18 CONCEPT GENERAL DE LA FORMATION La formation post-diplôme

Plus en détail

CONFERENCE COMPÉTENCES

CONFERENCE COMPÉTENCES Agence des réseaux locaux de services de santé et services sociaux de Montréal CONFERENCE COMPÉTENCES «Le coaching et le développement de la relève des cadres supérieurs dans le réseau de la santé et des

Plus en détail

Présentée par Jocelyne Villeneuve Morin Directrice de la santé physique et des soins infirmiers CSSS de Papineau

Présentée par Jocelyne Villeneuve Morin Directrice de la santé physique et des soins infirmiers CSSS de Papineau Réorganisation des fonctions des infirmières et travailler une fin de semaine sur 3 pour répondre à la génération Y Présentée par Jocelyne Villeneuve Morin Directrice de la santé physique et des soins

Plus en détail

Développement des compétences:

Développement des compétences: Développement des compétences: un continuum d apprentissage de novice à expert Par: Nathalie Rochette, directrice des soins infirmiers et de la qualité Francine Leroux, conseillère clinicienne en soins

Plus en détail

Colloque des CII-CIR 1 er mai ÉLISE LECLAIR, M.Sc.inf., directrice des soins infirmiers

Colloque des CII-CIR 1 er mai ÉLISE LECLAIR, M.Sc.inf., directrice des soins infirmiers Colloque des CII-CIR 1 er mai 2013 ÉLISE LECLAIR, M.Sc.inf., directrice des soins infirmiers ANNIE LABERGE, M. Sc. inf. ICS en PCI, conseillère cadre en PCI INTRODUCTION Les infections nosocomiales constituent

Plus en détail

Démarche de développement des. transformation Lean

Démarche de développement des. transformation Lean Démarche de développement des compétences des cadres pour une transformation Lean Stéphanie Thibert, Richard Cloutier et Pierre Collerette Direction des ressources humaines Le 23 mai 2014 Contexte initial

Plus en détail

Offre de formation continue novatrice accessible aux infirmières du CSSS de Saint-Jérôme par la Direction des soins infirmiers

Offre de formation continue novatrice accessible aux infirmières du CSSS de Saint-Jérôme par la Direction des soins infirmiers Offre de formation continue novatrice accessible aux infirmières du CSSS de Saint-Jérôme par la Direction des soins infirmiers Chantale Brochu Claire Godin Louise Tremblay ORIILL 15 mai 2009 Plan de présentation

Plus en détail

Une direction nationale de soins et services infirmiers au ministère: priorités et expertise

Une direction nationale de soins et services infirmiers au ministère: priorités et expertise Ministère de la Santé et des Services sociaux Direction générale des services de santé et de médecine universitaire (DGSSMU) Une direction nationale de soins et services infirmiers au ministère: priorités

Plus en détail

Enseignement supérieur de type court

Enseignement supérieur de type court MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 CONSEIL GENERAL DE L ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE Profil professionnel

Plus en détail

La prise en charge du patient victime d AVC : la force des soins infirmiers à l urgence

La prise en charge du patient victime d AVC : la force des soins infirmiers à l urgence La prise en charge du patient victime d AVC : la force des soins infirmiers à l urgence Nathalie Bourdages, inf., B. inf., Conseillère en soins infirmiers urgence, Direction des soins infirmiers et des

Plus en détail

RÈGLE, MÉTHODE, PROTOCOLE DE SOINS INFIRMIERS ET ORDONNANCE COLLECTIVE : DES OUTILS PRÉCIEUX ET COMPLÉMENTAIRES

RÈGLE, MÉTHODE, PROTOCOLE DE SOINS INFIRMIERS ET ORDONNANCE COLLECTIVE : DES OUTILS PRÉCIEUX ET COMPLÉMENTAIRES RÈGLE, MÉTHODE, PROTOCOLE DE SOINS INFIRMIERS ET ORDONNANCE COLLECTIVE : DES OUTILS PRÉCIEUX ET COMPLÉMENTAIRES Pauline Plourde, inf., B. Sc.,M.Éd. Directrice-conseil par intérim Direction, Affaires externes,

Plus en détail

Optimisation de la qualité globale des services d urgence dans une perspective systémique

Optimisation de la qualité globale des services d urgence dans une perspective systémique Optimisation de la qualité globale des services d urgence dans une perspective systémique Lucille Juneau Adjointe à la Direction générale adjointe aux affaires cliniques Volet qualité gestion des risques

Plus en détail

L expérience de l Hôpital Maisonneuve-Rosemont

L expérience de l Hôpital Maisonneuve-Rosemont L expérience de l Hôpital Maisonneuve-Rosemont Colloque «Un hôpital accueillant pour les personnes âgées» 1er et 2 mai 2008 Par Dr Odette Roy, Ph.D. Michel Bourbeau, M.D. Plan de la présentation Contexte

Plus en détail

Développement d un programme personnalisé d orientation et d intégration de l infirmière en hébergement

Développement d un programme personnalisé d orientation et d intégration de l infirmière en hébergement Congrès de l OIIQ 29 octobre 2013 Présentation A12 Développement d un programme personnalisé d orientation et d intégration de l infirmière en hébergement Par Émilie Bouchard, inf. M. Sc. conseillère clinicienne

Plus en détail

Document préparé par l équipe du CRDS montréalais Dernière mise à jour : 14 juin 2016

Document préparé par l équipe du CRDS montréalais Dernière mise à jour : 14 juin 2016 Document préparé par l équipe du CRDS montréalais Dernière mise à jour : 14 juin 2016 LE CRDS MONTRÉALAIS 1. CONTEXTE 2. LE CRDS MONTRÉALAIS Rôles et objectifs Avantages Trajectoires des demandes de services

Plus en détail

Le portfolio de développement professionnel de l infirmière : bilan d une implantation au CHUM

Le portfolio de développement professionnel de l infirmière : bilan d une implantation au CHUM Le portfolio de développement professionnel de l infirmière : bilan d une implantation au CHUM Alain Legault, Ph. D., Gisèle Besner, M. Sc. Inf., Sabrina Boutin, M.Ed. et Amélie Rivard, M. Sc. Inf.(cand)

Plus en détail

Installation: CSSS de Charlevoix Affichage de postes du 9 au 22 janvier 2017 Catégorie 1

Installation: CSSS de Charlevoix Affichage de postes du 9 au 22 janvier 2017 Catégorie 1 Code TE (MSSS): 2471 Titre d'emploi: Infirmier(ère) Personne qui assume la responsabilité d'un ensemble de soins infirmiers en fonction des besoins bio-psycho-sociaux d'usagers ou de groupes de personnes

Plus en détail

Permis d exercice. de l Ordre des infirmières et infirmiers du Québec

Permis d exercice. de l Ordre des infirmières et infirmiers du Québec Permis d exercice Document explicatif des étapes pour obtenir un de l Ordre des infirmières et infirmiers du Québec à l intention de l infirmière de la France admissible à l Arrangement de reconnaissance

Plus en détail

VIVRE UNE EXPÉRIENCE COOPÉRATIVE

VIVRE UNE EXPÉRIENCE COOPÉRATIVE Activités éducatives pour les élèves de 6 à 11 ans VIVRE UNE EXPÉRIENCE COOPÉRATIVE NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 6 À 11 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Les élèves se familiarisent avec les valeurs

Plus en détail

A-25 IMPLANTATION ET CONSOLIDATION DE L'APPROCHE ADAPTÉE À LA PERSONNE ÂGÉE (AAPA) EN CENTRE D'HÉBERGEMENT : UNE HISTOIRE DE COLLABORATION

A-25 IMPLANTATION ET CONSOLIDATION DE L'APPROCHE ADAPTÉE À LA PERSONNE ÂGÉE (AAPA) EN CENTRE D'HÉBERGEMENT : UNE HISTOIRE DE COLLABORATION A-25 IMPLANTATION ET CONSOLIDATION DE L'APPROCHE ADAPTÉE À LA PERSONNE ÂGÉE (AAPA) EN CENTRE D'HÉBERGEMENT : UNE HISTOIRE DE COLLABORATION Atelier thématique présenté dans le cadre du congrès de l OIIQ

Plus en détail

Guide de la rotation de gériatrie - Guide du stagiaire -

Guide de la rotation de gériatrie - Guide du stagiaire - Guide de la rotation de gériatrie - Guide du stagiaire - Attentes du stagiaire pour cette rotation 1- Travail interdisciplinaire L interdisciplinarité est la pierre angulaire des soins et services en gériatrie.

Plus en détail

L art de communiquer les meilleures pratiques aux infirmières terrain

L art de communiquer les meilleures pratiques aux infirmières terrain L art de communiquer les meilleures pratiques aux infirmières terrain Présenté par : Brigitte Martel, M.Sc.inf. Directrice des soins infirmiers par intérim Karine Laroche, B.com. agente d information Objectifs

Plus en détail

L encadrement des soins infirmiers dispensés par les aides-soignants et les proches aidants

L encadrement des soins infirmiers dispensés par les aides-soignants et les proches aidants L encadrement des soins infirmiers dispensés par les aides-soignants et les proches aidants 1 COLLOQUE DES CII-CIR CENTRE MONT-ROYAL MONTRÉAL 3 MAI 2012 Caroline Roy, inf., B.Sc. Inf. Directrice- conseil,

Plus en détail

fixant la liste des hôpitaux et des maisons de naissance

fixant la liste des hôpitaux et des maisons de naissance Ordonnance du 31 janvier 2012 Entrée en vigueur : 01.02.2012 fixant la liste des hôpitaux et des maisons de naissance Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi fédérale du 18 mars 1994 sur l assurance-maladie

Plus en détail

Mieux comprendre les outils d encadrement cliniques

Mieux comprendre les outils d encadrement cliniques Mieux comprendre les outils d encadrement cliniques PROBLÈME Caroline Roy Directrice adjointe Pratique infirmière avancée et relations avec les partenaires Direction, Développement et soutien professionnel

Plus en détail

INSTITUT DE FORMATION D'AMBULANCIERS PROJET PEDAGOGIQUE 2016

INSTITUT DE FORMATION D'AMBULANCIERS PROJET PEDAGOGIQUE 2016 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE GRENOBLE ALPES INSTITUT DE FORMATION D'AMBULANCIERS PROJET PEDAGOGIQUE 2016 Diplôme d'etat d'ambulancier Ce projet pédagogique institutionnel est réalisé par l équipe de

Plus en détail

Modèles d organisation des soins infirmiers et sécurité des patients

Modèles d organisation des soins infirmiers et sécurité des patients + Modèles d organisation des soins infirmiers et sécurité des patients Colloque annuel de l HGJ 26 mai 2017 Carl-Ardy Dubois + Contexte! Mise à l agenda de la qualité des soins Problèmes documentés de

Plus en détail

Véronique Plennevaux Responsable recrutement patients partenaires Coordinatrice en soins néphrologiques Hôpital Erasme

Véronique Plennevaux Responsable recrutement patients partenaires Coordinatrice en soins néphrologiques Hôpital Erasme Véronique Plennevaux Responsable recrutement patients partenaires Coordinatrice en soins néphrologiques Hôpital Erasme Journée Qualité Fédération des maisons médicales - 14 mars 2017 Partenariat de soins

Plus en détail

Innovation Process Présentation de la recherche

Innovation Process Présentation de la recherche Innovation Process Présentation de la recherche Présentation du projet Innovation Process Qui fait partie du projet? : Une équipe pluridisciplinaire (sociologie, gestion, psychologie) de l Ulg, active

Plus en détail

Prise en charge des patients complexes de Chirurgie Cardiaque aux Soins Intensifs Pédiatriques de Ste Justine

Prise en charge des patients complexes de Chirurgie Cardiaque aux Soins Intensifs Pédiatriques de Ste Justine Prise en charge des patients complexes de Chirurgie Cardiaque aux Soins Intensifs Pédiatriques de Ste Justine Philippe Jouvet MD PhD. CHU Sainte-Justine, Montreal Interaction avec des entreprises : Consultant:

Plus en détail

LES HOSPICES CIVILS DE LYON MODERNISENT L HÔPITAL LOUIS PRADEL

LES HOSPICES CIVILS DE LYON MODERNISENT L HÔPITAL LOUIS PRADEL 2015-2021 LES HOSPICES CIVILS DE LYON MODERNISENT L HÔPITAL LOUIS PRADEL Point presse du 5 novembre 2015 Contacts presse Laure BELLEGOU 04 CONTACT 72 40 74 PRESSE 48 laure.bellegou@chu-lyon.fr Laure BELLEGOU

Plus en détail

Comment faire la différence dans son milieu : l impact de la relève en 2014

Comment faire la différence dans son milieu : l impact de la relève en 2014 Comment faire la différence dans son milieu : l impact de la relève en 2014 Ève Jenkins, inf., B. Sc. Mylène Tremblay, inf., B. Sc. Justine Tremblay, inf., B. Sc. Maryline Doré, inf., B. Sc. Erika Duchesne,

Plus en détail

Réorganisation d un C.H.U. multi sites. M. Hajjar M.C. Weider

Réorganisation d un C.H.U. multi sites. M. Hajjar M.C. Weider Réorganisation d un C.H.U. multi sites M. Hajjar M.C. Weider Sommaire Présentation du CHU de Bordeaux Présentation des 3 sites Mise en place d instances décisionnaires et organisationnelles Comité de pilotage

Plus en détail

Infirmière référente en LISP au CH de Saint Die des Vosges

Infirmière référente en LISP au CH de Saint Die des Vosges Infirmière référente en LISP au CH de Saint Die des Vosges Evolution et adaptation des missions d une infirmière référente. Muriel Jouchter infirmière référente LISP Christine Blot cadre de santé 1 2 Pour

Plus en détail

Les intervenants directs et indirects dans le bloc opératoire : leurs titres, leurs qualifications et leurs responsabilités

Les intervenants directs et indirects dans le bloc opératoire : leurs titres, leurs qualifications et leurs responsabilités Les intervenants directs et indirects dans le bloc opératoire : leurs titres, leurs qualifications et leurs responsabilités MOYAUX Infirmier - Inspecteur DGASS Ministère de la Région Wallonne Colloque

Plus en détail

LES HOSPICES CIVILS DE LYON MODERNISENT L HÔPITAL LOUIS PRADEL

LES HOSPICES CIVILS DE LYON MODERNISENT L HÔPITAL LOUIS PRADEL 2015-2021 LES HOSPICES CIVILS DE LYON MODERNISENT L HÔPITAL LOUIS PRADEL Point presse du 5 novembre 2015 Contacts presse Laure BELLEGOU 04 CONTACT 72 40 74 PRESSE 48 laure.bellegou@chu-lyon.fr Laure BELLEGOU

Plus en détail

Projet paritaire de réorganisation du travail au bloc opératoire de Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal

Projet paritaire de réorganisation du travail au bloc opératoire de Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal Projet paritaire de réorganisation du travail au bloc opératoire de Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal Marie-France Demers, consultante, chargée du projet Nathalie Paradis, coordonnatrice des activités

Plus en détail

La prescription infirmière, où en sommes-nous?

La prescription infirmière, où en sommes-nous? La prescription infirmière, où en sommes-nous? Geneviève Ménard, inf., M. Sc. inf., M. Sc. (adm. de la santé) Représentante pour l OIIQ 5 Journée scientifique du RQSP 18 et 19 mars 2016 Manoir St-Sauveur

Plus en détail

UNITE DE JOUR(UDJ) OFFRE EN STAGE POUR LES ETUDIANT(E)S EN SOINS INFIRMIERS (ESI)

UNITE DE JOUR(UDJ) OFFRE EN STAGE POUR LES ETUDIANT(E)S EN SOINS INFIRMIERS (ESI) Nom de l institution : HEL (CHUV) Nom de l unité : UNITE DE JOUR Coordonnées : UNITE DE JOUR(UDJ) OFFRE EN STAGE POUR LES ETUDIANT(E)S EN SOINS INFIRMIERS (ESI) Chemin de Montétan 16, 1000 Lausanne 7 021.314.89.89

Plus en détail

PARCOURS DE SOINS. PRISE EN CHARGE D UN ENFANT DE 0 à 3 ANS SOUFFRANT D UNE SURDITE PROFONDE OU SEVERE

PARCOURS DE SOINS. PRISE EN CHARGE D UN ENFANT DE 0 à 3 ANS SOUFFRANT D UNE SURDITE PROFONDE OU SEVERE PARCOURS DE SOINS PRISE EN CHARGE D UN ENFANT DE 0 à 3 ANS SOUFFRANT D UNE SURDITE PROFONDE OU SEVERE D. LAMURE, Cadre de Santé Service d - GHEH/CHLS 2 I. Rappel définitions I.1. Parcours de soins I.2.

Plus en détail

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL ÉDITION 2008 NOTE Le présent document prend effet à compter du 15 août 2008 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...

Plus en détail

Galerie sainte Geneviève, porte 3 niveau 1

Galerie sainte Geneviève, porte 3 niveau 1 Pôle UBAAR : urgences, bloc, ambulatoire, anesthésie et réanimation Hôpital de jour pluridisciplinaire (Livret réalisé par l équipe d infirmières de médecine, validé par le cadre) Galerie sainte Geneviève,

Plus en détail

Programme de développement de compétences en soins infirmiers périopératoires de base - SIPO

Programme de développement de compétences en soins infirmiers périopératoires de base - SIPO Programme de développement de compétences en soins infirmiers périopératoires de base - SIPO Un projet de formation E-learning pour les infirmières et les infirmières auxiliaires Une collaboration entre

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de gestion des ressources humaines COTE : DP 2005-01 APPROUVÉE PAR : Le Conseil d administration EN VIGUEUR LE : 22 juin 2005 RESPONSABLE DE L APPLICATION

Plus en détail

ADOPTÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION

ADOPTÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION PLAN D ORGANISATION DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE CHICOUTIMI ADOPTÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 28 MAI 2008 TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION... 1 2. LES ASSISES DU PLAN D ORGANISATION...

Plus en détail

J1506 - Soins infirmiers généralistes

J1506 - Soins infirmiers généralistes Appellations Infirmier / Infirmière de secteur psychiatrique Infirmier / Infirmière de service hospitalier Infirmier / Infirmière de soins généraux Infirmier / Infirmière d'hospitalisation à domicile Infirmier

Plus en détail

Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en chirurgie générale

Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en chirurgie générale Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en chirurgie générale 2010 INTRODUCTION Le présent document a pour but de fournir à ceux et celles qui assument la direction ou font la visite

Plus en détail

Mesure de titularisation:

Mesure de titularisation: Mesure de titularisation: l expérience de l Institut l de Cardiologie de Montréal Sylvie Bastien,, coordonnatrice en gestion du personnel infirmier Sylvie Théoret oret,, directrice adjointe à la direction

Plus en détail

Attestation de formation aux gestes et soins d urgence Dr J.L Ducassé, Dr C.H Houzé-Cerfon, Dr S.Barnoin, Dr P. Fernandez, Dr E.

Attestation de formation aux gestes et soins d urgence Dr J.L Ducassé, Dr C.H Houzé-Cerfon, Dr S.Barnoin, Dr P. Fernandez, Dr E. Attestation de formation aux gestes et soins d urgence Dr J.L Ducassé, Dr C.H Houzé-Cerfon, Dr S.Barnoin, Dr P. Fernandez, Dr E. Ruols L attestation de formation aux gestes et soins d urgence (AFGSU) est

Plus en détail

Soins de fin de vie à l USI: Comment améliorer et mesurer la qualité

Soins de fin de vie à l USI: Comment améliorer et mesurer la qualité Remerciements Soins de fin de vie à l USI: Comment améliorer et mesurer la qualité Patricia Rose, N., MSc(A),CNCC (C) Lisa Goulet, N., MSc (A) Candidate Centre universitaire de santé McGill (CUSM) Le 29

Plus en détail

Forces et difficultés s des hôpitaux locaux dans l implantation de l IPOl

Forces et difficultés s des hôpitaux locaux dans l implantation de l IPOl Forces et difficultés s des hôpitaux locaux dans l implantation de l IPOl Louise Charron, infirmière Hôtel-Dieu de Sorel Mélanie Fortier, infirmière Centre hospitalier de Granby Louise Raymond, infirmière

Plus en détail

Impact de la charte sur la gestion du risque infectieux au Bloc Opératoire

Impact de la charte sur la gestion du risque infectieux au Bloc Opératoire Impact de la charte sur la gestion du risque infectieux au Bloc Opératoire 6émes Journées Maghrébines 3ème Congrès National d Hygiène Hospitalière Casablanca 15,16 novembre 2013 J.BELHABES Z.MEKOUAR Introduction

Plus en détail

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2015-2016 Alexandra CURT - Claire EMERIT - Estelle GARCIA Formatrices Sylvie CLARY - Directrice L équipe

Plus en détail

À propos de la signature

À propos de la signature Faire mieux ensemble! Au centre du quartier Limoilou, l Hôpital Saint François d'assise du CHU de Québec est un établissement centré sur sa communauté, offrant : des services généraux et spécialisés à

Plus en détail

GUIDE PRÉPARATOIRE D ASSISTANTE INFIRMIÈRE-CHEF À L EXAMEN POUR LE CANDIDAT AU POSTE DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS

GUIDE PRÉPARATOIRE D ASSISTANTE INFIRMIÈRE-CHEF À L EXAMEN POUR LE CANDIDAT AU POSTE DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS GUIDE PRÉPARATOIRE À L EXAMEN POUR LE CANDIDAT AU POSTE D ASSISTANTE INFIRMIÈRE-CHEF DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS Mise à jour faite le 9 septembre 2015 GUIDE PRÉPARATOIRE Le présent document vise à faciliter

Plus en détail

P arce que les professionnels sont fondés

P arce que les professionnels sont fondés un challenge ambitieux P arce que les professionnels sont fondés à appréhender le monde dans lequel ils exercent, avec cœur et lucidité, leurs différents métiers avec un même engagement, FO a choisi de

Plus en détail

Procédures et priorisation prise en charge médicale de la clientèle aire ambulatoire et aires civières

Procédures et priorisation prise en charge médicale de la clientèle aire ambulatoire et aires civières Procédures et priorisation prise en charge médicale de la clientèle aire et aires s Urgence sites de Hull et de Gatineau Direction des services communautaires et hospitaliers de santé physique Avril 2012

Plus en détail

Qualité et sécurité des soins Rôle de la direction des soins infirmiers- au Québec

Qualité et sécurité des soins Rôle de la direction des soins infirmiers- au Québec Qualité et sécurité des soins Rôle de la direction des soins infirmiers- au Québec Josée F. Breton, B.Sc.inf., MBA, Conseillère senior en organisation des soins et du travail, Direction des soins infirmiers

Plus en détail

Étude de Poste et Evaluation dosimétrique au bloc opératoire CTCV

Étude de Poste et Evaluation dosimétrique au bloc opératoire CTCV Étude de Poste et Evaluation dosimétrique au bloc opératoire CTCV Hôpital Arnaud de Villeneuve CHRU Montpellier Julien Mackowiak*, Franck Routelous**, Joël l Greffier**, Paul Lamarque **, Bertille Seguin**,

Plus en détail

Le CSSS de Chicoutimi

Le CSSS de Chicoutimi Le CSSS de Chicoutimi Le CSSS de Chicoutimi est un établissement dynamique, à l image des quelques 300 médecins et 3 300 employés et professionnels de la santé qui œuvrent, jour après jour, à transmettre

Plus en détail

La réforme de la tarification hospitalière

La réforme de la tarification hospitalière Comment réguler les hôpitaux? La réforme de la tarification hospitalière Brigitte Dormont Jeco 2010, Lyon, 10 novembre, 9h-10h30 Pourquoi faut-il réguler l hôpital? Ce n est pas lié au statut des établissements

Plus en détail

Le travail en équipe

Le travail en équipe Le travail en équipe Introduction Dans nos établissements de santé, le travail en équipe est une vieille tradition, qui remonte à la seconde guerre mondiale. C est la naissance des métiers paramédicaux.

Plus en détail

Spécialisation en soins périopératoires Belgique

Spécialisation en soins périopératoires Belgique 34 èmes Journées Nationales d Etude et de Perfectionnement de l Unaibode Spécialisation en soins périopératoires Belgique Christine WILLEMS Coordinatrice de la spécialisation en soins périopératoires Haute

Plus en détail

Comprendre, mesurer et développer la capacité à changer des organisations complexes

Comprendre, mesurer et développer la capacité à changer des organisations complexes Comprendre, mesurer et développer la capacité à changer des organisations complexes Alain RONDEAU, Ph.D. Directeur Centre d études en des organisations HEC Montréal Présentation faite dans le cadre des

Plus en détail

Adresse postale : 556 avenue Willy Brandt 59777 EURALILLE - 03.62.72.77.00 Site Internet : http://ars.nordpasdecalais.sante.fr

Adresse postale : 556 avenue Willy Brandt 59777 EURALILLE - 03.62.72.77.00 Site Internet : http://ars.nordpasdecalais.sante.fr Recommandations pour l identification de consultations interdisciplinaires d évaluation oncogériatrique en hôpital de jour dans le cadre des missions régionales de l UCOG et des filières gériatriques.

Plus en détail

CHIFFRES-CLÉS 2015 L ESSENTIEL, C EST VOUS.

CHIFFRES-CLÉS 2015 L ESSENTIEL, C EST VOUS. CHIFFRES-CLÉS 2015 L ESSENTIEL, C EST VOUS. 7 Grand-Saconnex Collonge- Bellerive Petit-Saconnex Vandœuvres Vernier 6 Onex Lancy 2 1 4 Plainpalais 3 Eaux-Vives Chêne-Bougeries 5 8 Chêne-Bourg PRéSENTATION

Plus en détail