Il progetto Jeunes Filles pour l Agro Projet Jeunes Filles pour l Agro

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Il progetto Jeunes Filles pour l Agro Projet Jeunes Filles pour l Agro"

Transcription

1 Fondazione Milano Expo 2015news...sulle attività di Fondazione Milano per EXPO sur activités de la Fondation pour Milan EXPO 2015 Il progetto Jeunes Filles pour l Agro Projet Jeunes Filles pour l Agro dal pomodoro a TomaTogo de la tomate à TomaTogo AREA D INTERVENTO Togo, Regione delle Savane OBIETTIVO Integrazione economica dei membri delle cooperative femminili che lavorano nella trasformazione dei prodotti agricoli nella Regione delle Savane, combinando lo sviluppo del settore agricolo e dell imprenditoria in generale con l inserimento stabile della donna nel mercato del lavoro, in un quadro di affermazione del diritto al cibo e di accesso alle risorse. BENEFICIARIE DIRETTE Donne descolarizzate (18-30 anni), membri di cooperative agricole e le loro famiglie. BENEFICIARI INDIRETTI Produttori di pomodori, frutta e utilizzatori di mulini; potenziali imprenditori locali che possono attingere dall esperienza di TomaTogo; collaboratori delle organizzazioni locali che rinforzano sia le strutture che l esperienza del personale. ZONE D INTERVENTION Togo, Région des Savanes OBJECTIF Intégration économique des membres des coopératives de femmes qui travaillent dans le secteur de la transformation des produits agricoles dans la Région des Savanes, en associant le développement du secteur agricole et de l entreprenariat en général à l insertion stable de la femme sur le marché du travail, dans le cadre de l affirmation du droit à la nourriture et de l accès aux ressources. DIRECT BENEFICIARIES Femmes déscolarisées (18-30 ans), membres de coopératives agricoles et leurs familles. BENEFICIAIRES INDIRECTS Producteurs de tomates, de fruits et utilisateurs de moulins; entrepreneurs locaux potentiels, capables de s appuyer sur l expérience de TomaTogo; collaborateurs des organisations locales qui renforcent les structures comme l expérience du personnel.

2 TOGO, STAGIONE SECCA 2012 Potrebbe essere gennaio o febbraio, quando il cielo è spazzato dal vento secco che viene da nord est, l Harmattan, e il sole è amico, lasciando fresca la mattinata per i lavori più duri e scaldando quel giusto che fa arrossire i pomodori. Anzi, a dirla tutta, le donne che risalgono la strada verso i locali della cooperativa, hanno tirato il tessuto colorato, che di solito resta appoggiato ai fianchi, su su fino alle spalle, per proteggersi dalla temperatura mattutina. Arrivano alla spicciolata, a gruppetti di due o tre, chiacchierando, chiamandosi per nome da un lato all altro della strada, si conoscono da sempre, anche da prima della cooperativa, perché nei villaggi si è tutti legati, parentele e luoghi che si intrecciano senza fine. C è chi ha già camminato parecchio, anche cinquanta minuti, perché essere del villaggio può voler dire anche abitare in case un po distanti. Intorno, qualche arbusto, alberi radi, erba ingiallita, dopotutto siamo nella Regione delle Savane. In questa stagione la Natura sembra conoscere solo le tonalità del giallo, dell ocra e del marrone quasi un unico colore dalle mille sfumature che si interrompe solo nel verde dei Jardin, le zone innaffiate per la produzione degli ortaggi. I locali della Cooperativa, con tanto di insegna, si trovano nell area dell UNICAP (Union des Coopératives Agro-Pastorales), dove ci sono le attività che contano al villaggio (la sala delle riunioni, il centro della salute con l infermeria, l agenzia del microcredito). È lì dove le donne si dirigono, già pronte a lasciare i vestiti coloratissimi, un tessuto legato alla vita chiamato pagne e la t-shirt, per la tenuta in cotone bianco e stivaloni da lavoro, secondo le regole di igiene che hanno accolto con grande serietà. Sono Tani, Sanlengue, Lenga, Kanlanfai, Lare. Nomi tradizionali che ancora resistono nei villaggi, mentre la moda cittadina francofona le trasforma in Janine, Marguerite, Rosalie. Sono tutte sposate, anche le più giovani, e questo le rende più consapevoli di bilanci e conti da far quadrare. Si preparano a iniziare la loro giornata di lavoro, imprenditrici di se stesse nella filiera di trasformazione del pomodoro. Suona bene, eh? E pensare che fino a poco tempo fa non possedevano neanche un documento che attestasse la data di nascita. Ora hanno una carta d identità, un credito aperto con la banca locale, un progetto da portare a compimento. La storia sembra semplice, è semplice, eppure ha dentro talmente tanto lavoro, l impegno di talmente tante persone, e tante, tante cose da raccontare.

3 TOGO, SAISON SÈCHE 2012 Nous pourrions être en janvier ou février, quand le ciel est balayé par l Harmattan, ce vent sec qui vient du nord-est, et le soleil est amical, offrant en même temps à la matinée un peu d air frais pour les travaux les plus durs et juste ce qu il faut de chaleur pour faire rougir les tomates. Et même pour tout dire, les femmes qui montent sur la route en direction des bâtiments de la coopérative ont mis sur leurs épaules le pagne coloré qu elles portent d habitude sur les hanches, pour se protéger de cette fraîcheur matinale. Elles arrivent au compte-gouttes, par petits groupes de deux ou trois, en papotant, en s appelant d un côté à l autre de la route, elles se connaissent depuis toujours, bien avant la coopérative, parce que dans les villages tout le monde se connait, familles et villages sont si étroitement liés qu il est impossible de les démêler. Il y en a qui ont déjà beaucoup marché, plus de trois quarts d heure même, parce qu être du village peut aussi vouloir dire habiter des maisons un peu éloignées. Quelques arbustes tout autour, des arbres rares, de l herbe jaunie, après tout, nous sommes dans la Région des Savanes. En cette saison, la nature semble ne connaître que les tonalités de jaune, d ocre et de marron on croirait presque ne voir qu une seule couleur aux mille nuances interrompue par le vert des jardins, ces espaces arrosés, destinés à la production des légumes. Les bâtiments de la coopérative, avec l enseigne bien en évidence, sont situés dans l enceinte de la concession de l UNICAP (Union des Coopératives Agro-Pastorales), où l on peut trouver les activités qui comptent au village (la salle de réunions, le centre de santé avec le dispensaire, l agence de microcrédit). C est là que les femmes se dirigent, prêtes à ôter leurs vêtements aux couleurs vives, le pagne, un morceau de tissu noué autour de la taille, et le t-shirt, pour revêtir la tenue de coton blanc et les grosses bottes de travail, selon les règles d hygiène qu elles ont acceptées avec sérieux. Il y a là Tani, Sanlengue, Lenga, Kanlanfai, Lare. Des noms traditionnels qui résistent encore dans les villages, tandis que la mode de la ville francophone les transforme en Janine, Marguerite, Rosalie. Elles sont toutes mariées, même les plus jeunes, ce qui fait qu elles savent mieux que d autres ce que c est qu un bilan et comment équilibrer les comptes. Elles se préparent à commencer leur journée de travail, entrepreneuses d elles mêmes dans la filière de transformation de la tomate. Ça sonne bien, n est-ce pas? Et quand on pense qu il y a encore peu de temps, elles n avaient même pas de document pour attester leur date de naissance. Aujourd hui, elles ont une carte d identité, un crédit ouvert auprès de la banque locale, un projet à porter à terme.voilà une histoire qui toute simple, et pourtant si riche, riche du travail, de l engagement de tellement de personnes et de tant, tant de choses à raconter.

4 I PRIMI PASSI Fin da quando si è costituita, Fondazione Milano per Expo 2015 si è impegnata nell identificazione di un percorso ben strutturato e trasparente di gestione dei progetti. Avere un metodo che guida l azione, infatti è vitale in realtà complesse e difficili come queste, Africa Occidentale, Togo, Nord del paese, Regione delle Savane. La filiera è interamente da organizzare, nei suoi quasi infiniti dettagli, tutti ingranaggi importanti di uno stesso meccanismo, ma si comincia con grande impegno. Già dai primi contatti con le autorità togolesi, la filiera del pomodoro ha rivelato risvolti interessanti. Risponde all intento di Fondazione Milano per Expo 2015 di identificare progetti che non abbiano forzature con le realtà locali: la Regione delle Savane, con un incidenza di povertà al 90%, grida la sua priorità d aiuto; il 75% della sua popolazione si dedica all agricoltura, praticata con sistemi tradizionali; la coltivazione del pomodoro è molto diffusa ed è già stata oggetto di tentativi di trasformazione, mai decollati veramente. Altro elemento da rilevare è che l attività di trasformazione è svolta da sempre dalle donne, riunite in gruppi o solo recentemente in cooperative, novità ben vista dalle autorità del paese e dalla comunità internazionale africana. Due temi quindi a cui Fondazione Milano per Expo 2015 particolarmente sensibile: l applicazione di modelli di sviluppo in sintonia con il contesto locale e il supporto all inserimento della donna nel mercato del lavoro, quale motore del cambiamento sociale. L ONG MLFM Movimento per la Lotta contro la Fame nel Mondo, esecutrice del progetto, è stata da subito coinvolta nei contatti bilaterali e nei focus group con le autorità locali e la società civile in Togo: tutto viene attivato con entusiasmo, una gara di buona volontà e impegno per far partire le attività al più presto. Finalmente, grazie allo sforzo di tutti, il progetto diventa ufficiale. Si parte. Stakeholders Network SOCI Fondatori Soatenitori Partecipanti Soggetto attuatore ONG MLFM Aziende Partner Soggetto Promotore FMpE 2015 Monitoring &Auditing PUNTO SUD BENEFICIARI DIRETTI Donne Cooperative locali Famiglie Istituzioni Italiane Istituzioni Togolesi Mercato locale NON CHIAMIAMOLE SOLO BENEFICIARIE Sono donne reali, che vivono nella Regione delle Savane, sia nei villaggi che nel capoluogo Dapaong; sono in età tra i 18 e i 30 anni, descolarizzate, alcune hanno già esperienza di lavoro cooperativo nei campi, altre vi si accostano per la prima volta. Sono entusiaste, attive, imparano in fretta, e hanno un forte spirito cooperativo, soprattutto nei villaggi, dove c è già un esperienza di cooperativa, anche se appena abbozzata. Il progetto crea subito interesse, le donne partecipano alle riunioni, impacciate all inizio perché non sono abituate ad ascoltare per lungo tempo, e tanto meno a far programmi e dire la loro opinione, poi sempre più sicure, interessate a trovar soluzioni, e profondamente radicate nel progetto. Ben lo ricorderà un capo missione uomo, laureato, proveniente dal capoluogo, tutte cose che incutono soggezione inviato per la verifica delle norme igieniche e il primo a infrangerle, cercando di entrare nei locali della trasformazione senza le adeguate protezioni. Surgelato all istante dal grido di riprovazione di una donna, ha fatto rapidamente marcia indietro, tra l approvazione di tutte. Ciò che stavano difendendo in quel momento era più che una regola, era il rispetto del loro lavoro. La formazione è consistita in parti teoriche, con una settimana focalizzata sulle regole dell igiene ad opera dei tecnici ITRA (Institut Togolais de Recherche Agronomique); pratiche, sotto la guida di un esperto italiano della trasformazione agro-alimentare; e gestionali, per approfondire principi e valori cooperativi, oltre che l organizzazione amministrativa e contabile. Partner locali Volontari Istituzioni locali BENEFICIARI INDIRETTI Popolazione locale Nascono così le tre cooperative di 1 livello Villaggio KPONG, Cooperativa Nataan-man Villaggio TIDONTI, Cooperativa Lafiadjiere Villaggio TAMBONGA, Cooperativa Lantande E la cooperativa di 2 livello Città di DAPAONG, Cooperativa Dindann Commercianti Consumatori COOPERATIVE DI PRIMO LIVELLO sorgono nei villaggi per trasformare il pomodoro fresco in semi-concentrato COOPERATIVE DI SECONDO LIVELLO creata ex novo nella capitale per finalizzare il prodotto, compresi l impacchettamento e la commercializzazione Fornitori

5 LES PREMIERS PAS Depuis sa création, la Fondation «Milano per Expo 2015» s est engagée à identifier un parcours bien structuré et transparent de gestion des projets. En effet, le fait de disposer d une méthode qui guide l action est essentiel au sein de réalités aussi complexes et difficiles que celles que nous avons trouvées ici : l Afrique de l Ouest, le Togo, le nord du pays, la Région des Savanes. Il faut organiser la filière de A à Z, dans tous ses détails pratiquement infinis, qui représentent tous des engrenages importants du même mécanisme, mais on démarre avec beaucoup de motivation. Dès le premier contact avec les autorités togolaises, la filière de la tomate révèle des implications intéressantes. Elle respecte parfaitement l esprit qui guide la Fondation «Milano per Expo 2015» dans l identification de projets qui n essaient pas de forcer les réalités locales: la Région des Savanes, avec une incidence de la pauvreté de 90%, réclame de l aide à grands cris ; 75% de sa population se consacrent à l agriculture, pratiquée selon des systèmes traditionnels; la culture de la tomate est très répandue et a déjà fait l objet de tentatives de transformation, qui cependant n ont jamais véritablement décollé. Un autre élément qui mérite d être noté est que l activité de transformation est depuis toujours réservée aux femmes, réunies en groupes ou, chose récente, en coopératives, nouveautés vues d un bon œil par les autorités du pays ainsi que par la communauté internationale africaine. Deux thèmes, donc, auxquels la Fondation «Milano per Expo 2015» est particulièrement sensible: l application de modèles de développement en harmonie avec le contexte local et l appui à l insertion des femmes sue le marché du travail, en tant que moteur du changement social. L ONG «MLFM» - Movimento per la Lotta contro la Fame nel Mondo, que est l exécuteur du projet, s est immédiatement impliqué dans les contacts bilatéraux et dans les groupes de discussion avec les autorités locales et la société civile au Togo: tout se met en route avec enthousiasme, comme un concours de bonne volonté et d engagement pour faire démarrer les activités au plus tôt. Enfin, grâce aux efforts de tous, le projet devient officiel. On démarre. NE LES APPELONS PAS SEULEMENT BÉNÉFICIAIRES Ce sont de vraies femmes, qui vivent dans la Région des Savanes, que ce soit dans les villages ou dans le chef-lieu Dapaong ; elles ont entre18 et 30 ans, elles sont déscolarisées, et certaines ont déjà une expérience de travail en coopérative dans les champs tandis que d autres s en approchent pour la première fois. Elles sont enthousiastes, actives, elles apprennent vite, et ont un fort esprit coopératif, notamment dans les villages, où il existe déjà une expérience de coopérative, ne serait-ce qu à peine esquissée. Le projet éveille tout de suite l intérêt, les femmes participent aux réunions, maladroitement au début car elles ne sont pas habituées à écouter longtemps, et encore moins à faire des programmes ou à exprimer leur opinion, puis avec de plus en plus d assurance, de plus en plus intéressées à trouver des solutions et profondément enracinées dans le projet. Un chef de mission s en souviendra longtemps - homme, diplômé, venant de la capitale, autant de choses qui inspirent la crainte - envoyé pour effectuer une vérification des normes d hygiène et le premier à les enfreindre, en essayant de pénétrer dans les bâtiments destinés à la transformation sans les protections adéquates. Pétrifié à l instant par le cri de réprobation d une femme, il a rapidement revenir en arrière, au milieu des applaudissements de toutes. Ce qu elles défendaient à ce moment-là, c était plus qu une règle, c était le respect de leur travail. La formation a consisté en parties théoriques, avec une semaine consacrée aux règles d hygiène sous la direction des techniciens ITRA (Institut Togolais de Recherche Agronomique) ; pratiques sous la direction d un technicien italien de la transformation agro-alimentaire ; et de gestion, pour approfondir les principes et les valeurs coopératifs, ainsi que l organisation administrative et comptable. Partenaires locaux MEMBRES Fondateurs Bienfaiteurs Participants Exécuteur ONG MLFM Volunteers Entreprises partenaires Institutions locales Stakeholders Network Promoteur FMpE 2015 Monitoring Vérification des comptes PUNTO SUD BENEFICIAIRES DIRECTS Femmes Coopératives locales Families INDIRECTS BENEFICIAIRES Population locale C est ainsi que voient le jour les trois coopératives de 1-er niveau Village KPONG, Coopérative Nataan-man Village TIDONTI, Coopérative Lafiadjiere Village TAMBONGA, Coopérative Lantande Et la coopérative de 2-ème Ville de DAPAONG, Coopérative Dindann Institutions italiennes Institutions togolaises Local market COOPERATIVES DE PREMIER NIVEAU constituées dans les villages pour la transformation des tomates fraîches en semi-concentré COOPERATIVES DE DEUXIEME NIVEAU créées ex novo dans la capitale pour la finalisation du produit, y compris l emballage et la commercialisation» Commerçants Consommateurs Fournisseurs

6 Foto di Andrea Basile, gentilmente messe a disposizione della Fondazione Milano per Expo Photos de Andrea Basile, gracieusement mises à notre disposition de la Fondation Milano per Expo 2015

7

8 OPPORTUNITÀ E CRITICITÀ, COME IN QUALUNQUE IMPRESA Le opportunità ci sono, eccome. Il clima della Savana prevede una stagione piovosa e una secca, l ideale per la produzione del pomodoro. La salsa concentrata di pomodoro è un ingrediente molto usato nella cucina togolese, quindi esiste già un mercato per il prodotto. La concorrenza, di provenienza europea, cinese e anche dalla stessa Africa, tiene bassi i prezzi, ma anche i livelli qualitativi. Si decide dunque di puntare proprio sulla qualità e sulla produzione con pomodori locali. Le donne raggiungono in breve tempo un buon livello di autonomia. Ogni mattino l incaricata dell acquisto della materia prima va al campo del contadino per la raccolta e la prima cernita. Quando arriva, le altre donne hanno già messo l acqua sul fuoco per la sbollentatura, sciacquato i bidoni che accoglieranno il prodotto, acceso il generatore per la pompa dell acqua, installato le moulinette per il primo passato. La seconda e definitiva concentrazione verrà fatta a Dapaong. La qualità non è sempre compatibile con la trasformazione (tipo di pomodoro, punto di maturazione), mentre i flussi di quantità non sono sempre in sintonia con la produzione. Le cooperative, con i responsabili di progetto, hanno adottato la soluzione di far arrivare dall Italia due nuove varietà di pomodoro Pavia e Rio Grande. Una volta sperimentata la buona riuscita in coltivazione, hanno deciso di adottare la varietà Pavia per la produzione 2012/13. A maggio 2012, nasce così la cooperativa femminile che gestirà il vivaio con le nuove piantine, con l intento di sintonizzare la produzione con l attività di trasformazione. PUNTI DI FORZA Clima favorevole Consumo locale di salsa di pomodorooro PUNTI DI DEBOLEZZAZA Livello di maturazione del pomodoro oro non ottimale Flussi di quantità disomogenei rispetto alle esigenze di produzione OPPORTUNITA Puntare a una produzione di alto livello qualitativo Importare varietà di pomodoro nuove e più resistenti CRITICITA Concorrenza locale, europea e cinese pea Sostenibilità dei costi DA PURO SEMI-CONCENTRATO DI POMODORO A TOMATOGO! Il camioncino passa all ora stabilita e ritira i bidoni di concentrato per portarli a Dapaong, alla cooperativa di 2 livello. Anche qui si lavora a pieno ritmo, il concentrato definitivo viene sterilizzato e impacchettato, pronto per la commercializzazione. Considerando che in Togo non esiste una produzione locale di imballaggi e per rispettare la sostenibilità dei costi si è optato per un pack in plastica termoresistente alla sterilizzazione, prodotto in Italia. Il prodotto finito concentrato di pomodoro al 18% - è finalmente pronto per essere lanciato sul mercato nelle pratiche confezioni da 200 e 400 grammi. Il primo obiettivo di marketing è di creare un vero brand, dal nome evocativo e accattivante, TomaTogo. Il piano di lancio prevede molte attività per la sensibilizzazione del consumatore finale e la creazione di contatti commerciali con i Punti Vendita locali, a cui le donne partecipano con vero entusiasmo. Sponsor di un prestigioso concorso seguitissimo dal target femminile in tutto il paese, presentato alla fiera PNIASA (Programme National d Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire), protagonista dello spot radiofonico in lingua francese e moba, TomaTogo regala le prime soddisfazioni di vendita, apprezzato per la novità di prodotto e la provenienza locale, e inserito nell approvvigionamento di undici commercianti di Dapaong. Con l intento di ampliare la distribuzione, nella prossima stagione è prevista la divulgazione del catalogo dei prodotti TomaTogo promossa dall ONG OADEL insieme con ITRA, e la collaborazione con i grossisti della zona. UNA COOPERATIVA PER TUTTE LE STAGIONI Al fine di garantire l economia di scala, mantenendo lo stesso margine di redditività che il progetto richiede, sono stati avviati studi sulla trasformazione della frutta locale, come il nettare di ananas e mango e i succhi di zenzero, ibisco e tamarindo. È un mercato interessante perché offre margini più elevati, anche se inevitabilmente si rivolge ad un target con maggiore potere d acquisto, presente più nella capitale Lomé che al Nord del paese. Si sta procedendo comunque a prove di fattibilità nella cooperativa di Dapaong, e con i primi contatti commerciali con gli hotel, i bar e i supermercati della Regione. In questo modo si delinea l azione che il brand può sviluppare in coerenza con le produzioni locali e le opportunità di mercato. Da TomatoTogo, come prodotto d ingresso si arriva così a FruitTogo, un arricchimento della linea e una conferma della vitalità del brand. Per quanto riguarda l attività delle cooperative dei villaggi, si è visto che la trasformazione dei prodotti cereali, in aggiunta a quella del pomodoro, può assicurare una continuità di lavoro nel corso dell anno. Infatti, l alta richiesta delle farine, che sono alla base dell alimentazione togolese, consente di tenere occupate le attrezzature anche nelle stagioni di fermo del pomodoro. A maggio 2012, le cooperative sono state dotate di un nuovo locale dove installare i mulini, mentre i moduli di formazione tecnico-organizzativa sono in preparazione. CONNESSIONI ALL OPERA Coerentemente con la sua firma Connessioni tra eccellenze e sostenibilità Fondazione Milano per Expo 2015 ha identificato le imprese italiane più vicine al progetto per conoscenze, tecnologie e buone pratiche. Il coinvolgimento dell imprenditoria italiana si è rivelato indispensabile sia nella gestione della filiera, con i suoi esperti nella trasformazione agro-alimentare, sia nelle competenze gestionali di tutto il piano di business dalla relazione con la banca al marketing per il lancio di prodotto. Dal know-how italiano arrivano i macchinari (l impresa TAS per quelli di Dapaong e l impresa Leonardi per le moulinette), le attrezzature per migliorare la produzione del pomodoro, i semi varietà Pavia, e anche il nuovo camioncino FIAT IVECO, scelto dopo attente ricerche in Togo e in Italia. INSOMMA, LAVORO IN CORSO! Come si può concludere il racconto di un impresa che coinvolge ogni giorno, il lavoro, la passione, l impegno di così tante persone? L obiettivo è ambizioso, le difficoltà sono nuove ogni giorno, ma le basi ci sono, le risposte positive delle donne e del mercato anche. Vogliamo pensare che la visita ricevuta da parte delle istituzioni, interessate a valutare se replicare il progetto a Sud del paese, sia il segnale di qualcosa che si è messo in movimento. Anche il fiume più grande comincia pur sempre da una gocciolina, cocciuta e intraprendente e allora, pling, pling, pling, pling (4 tenacissime gocce salutano dal Togo).

9 DES OPPORTUNITÉS ET DES RISQUES, COMME DANS TOUTES LES ENTREPRISES Les opportunités existent, et comment. Le climat de la Savane offre une alternance de saison des pluies et de saison sèche, ce qui est l idéal pour la production des tomates. Le concentré de sauce tomate est un ingrédient largement utilisé dans la cuisine togolaise, ce qui signifie qu il existe déjà un marché pour ce produit. La concurrence de provenance européenne, chinoise ou même africaine, maintient des prix bas, mais des niveaux de qualité en rapport. Il a donc été décidé de miser justement sur la qualité et sur la production à partir de tomates locales. Les femmes arrivent rapidement à un bon niveau d autonomie. Chaque matin, la responsable de l achat de la matière première va dans les champs des agriculteurs pour le ramassage et une première sélection. Lorsqu elle arrive, les autres femmes ont déjà mis de l eau sur le feu pour ébouillanter les tomates, rincés les bidons dans lesquels elles transvaseront le produit, mis en route le générateur pour la pompe à eau, installé la moulinette pour le premier coulis. La deuxième concentration, définitive, sera faite à Dapaong. La qualité n est pas toujours compatible avec la transformation (type de tomate, degré de maturité), tandis que les flux de quantités ne sont pas toujours en phase avec la production. Les coopératives, en accord avec les responsables du projet, ont adopté la solution qui consiste à faire venir d Italie deux nouvelles variétés de tomates «Pavia» et «Rio Grande» -. Après avoir expérimenté la culture avec succès, elles ont décidé d adopter la variété «Pavia» pour la production 2012/13. C est ainsi qu au mois de mai 2012, on a assisté à la naissance d une coopérative de femmes qui va gérer la pépinière avec les nouvelles plantes, dans le but d harmoniser la production avec les activités de transformation. FORCES Climat favorable Consommation locale de sauce tomate FAIBLESSES Degré de maturité des tomates non optimal Flux de quantités non n homogènes par rapport aux exigences de production OPPORTUNITES Miser sur une production de qualité de haut niveau Importer des variétés de tomates nouvelles et plus résistantes RISQUES Concurrence locale, européenne et chinoise Abordabilité des coûts ne et ch DU DEMI-CONCENTRÉ PUR DE TOMATE À TOMATOGO! Le camion passe à l heure dite et ramasse les bidons de concentré pour les porter à Dapaong, à la coopérative de 2-ème niveau. Ici aussi, on travaille d arrache-pied, le concentré définitif est stérilisé et emballé, prêt à être commercialisé. Etant donné qu au Togo il n existe pas de production locale d emballages, et afin de respecter l abordabilité des coûts, on a opté pour un pack en plastique thermorésistant à la stérilisation, produit en Italie. Le produit fini - concentré de tomate à 18% - est enfin prêt à être lancé sur le marché dans les confections pratiques de 200 et 400 grammes. Le premier objectif de marketing a été de créer une marque véritable, au nom évocateur et captivant, TomaTogo. Le plan de lancement prévoit de nombreuses activités de sensibilisation du consommateur final et l établissement de relations commerciales avec les points de vente locaux, auxquelles les femmes participent avec beaucoup d enthousiasme. Sponsor d un prestigieux concours particulièrement suivi par le public féminin dans tout le pays, présenté à la foire PNIASA (Programme National d Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire), protagoniste du spot radiophonique en langue française et moba, TomaTogo connait ses premiers succès de vente ; on apprécie la nouveauté du produit et l origine locale, et onze commerçants Dapaong décident de l intégrer dans leur approvisionnement. Dans le but d élargir la distribution, il est prévu pour la saison prochaine une divulgation du catalogue des produits TomaTogo promue par l ONG «OADEL» ainsi que l ITRA, et la collaboration avec les grossistes de la région. UNE COOPÉRATIVE POUR TOUTES LES SAISONS Afin d assurer une économie d échelle tout en maintenant la même marge de rentabilité que le projet exige, des études ont été menées sur la transformation des fruits locaux, tels que le nectar d ananas et de mangue ou les jus de gingembre, d hibiscus et de tamarin. Il s agit là d un marché intéressant car il offre des marges plus élevées, même s il s adresse inévitablement à un public cible doté d un plus grand pouvoir d achat, que l on retrouve plutôt à Lomé, la capitale, que dans le nord du pays. Des tests de faisabilité sont de toute manière en cours auprès de la coopérative de Dapaong, et des premiers contacts commerciaux ont été pris avec les hôtels, les bars et les supermarchés de la région. De cette manière, il est possible de délimiter l action que la marque peut développer en ligne avec la production locale et les opportunités de marché. A partir de TomatoTogo, comme produit d entrée, on arrive ainsi à FruitTogo, qui représente un enrichissement de la ligne et une confirmation de la vitalité de la marque. En ce qui concerne les activités des coopératives villageoises, on a vu que la transformation des produits céréaliers, en plus de celle des tomates, est en mesure d assurer la continuité du travail tout au long de l année. En effet, la forte demande des farines, qui représentent l aliment de base des Togolais, permet de tenir les équipements occupés, même pendant les périodes où la production de tomates est arrêtée. En mai 2012, les coopératives ont été équipées d un nouveau bâtiment dans lequel il est possible d installer des moulins, tandis que les modules de formation technique et organisationnelle sont en préparation. CONNEXIONS AU TRAVAIL Conformément à sa signature - Connexions entre excellences et durabilité la Fondation «Milano per Expo 2015» a identifié les entreprises italiennes les plus proches du projet, de par les connaissances, les technologies et les meilleures pratiques. La participation de l entrepreneuriat italien s est révélé indispensable aussi bien dans la gestion de la filière, grâce à ses experts de l industrie agro-alimentaire, que dans les compétences de gestion de l ensemble du plan d affaires depuis la relation avec la banque jusqu au marketing pour le lancement du produit. C est du savoir-faire italien que proviennent les machines (l entreprise TAS pour celles de Dapaong et l entreprise Leonardi pour les moulinettes), les équipements destinés à améliorer la production de la tomate, la variété de semences «Pavia» ainsi que le nouveau camion FIAT IVECO, choisi après des recherches minutieuses au Togo comme en Italie. BREF, LES TRAVAUX ONT DÉMARRÉ! Comme peut-on conclure le récit d une aventure qui met chaque jour en jeu le travail, la passion et l engagement d autant de personnes? L objectif est ambitieux, des difficultés nouvelles apparaissent chaque jour, mais les bases sont là, et avec elles, les réponses positives des femmes et du marché aussi. Nous aimons penser que la visite reçue de la part des institutions, qui sont en train d évaluer l idée de proposer le projet dans le sud du pays, est le signe que quelque chose a bien commencé à bouger. Même le plus grand fleuve commence toujours à partir d une petite goutte, têtue et entreprenante... et puis, floc, floc, floc, floc... (4 petites gouttes particulièrement tenaces vous envoient leurs saluts du Togo).

10 IL PROGETTO IN NUMERI 1. 3 anni di progetto euro investiti localmente e per la comunicazione 3. Beneficiari diretti del progetto 250 donne 5 cooperative agricole, di cui 4 specializzate nella produzione e trasformazione agricola e 1 specializzata nella produzione delle piantine 55 membri delle cooperative agricole 600 familiari dei membri delle 5 cooperative agricole 1000 produttori agricoli della Regione delle Savane 250 produttori di frutti 1500 utilizzatori dei tre mulini installati nei villaggi di Kpong, Tidonti, Tabonga 4. Beneficiari indiretti 1 Paese di consumatori di prodotti naturali e di qualità 5. Formazione 5 centri di alfabetizzazione più di 80 donne alfabetizzate 55 cooperatrici formate alla trasformazione dei prodotti agricoli e inserite nel mondo del lavoro 55 donne formate sui valori e sui principi di gestione di una cooperativa 10 agricoltori formati sulla produzione del pomodoro durante la stagione delle piogge 150 beneficiari sensibilizzati sulla questione femminile 1 equipe multinazionale composta da 10 esperti al lavoro per il raggiungimento di questi obiettivi 6. La trasformazione agro-alimentare m2 coltivati 3 nuove varietà di pomodori testate e introdotte 1 vivaio di piantine, il 1 della Regione delle Savane 5 cooperative agricole create 1 cooperativa di 10 donne per la gestione del vivaio 4 unità di trasformazione installate: una unità attiva 12 mesi all anno e 3 centri di trasformazione di cereali 55 donne completamente dedicate alla trasformazione del pomodoro 40 tonnellate di pomodori lavorati al mese 5 tonnellate di concentrato di pomodoro 5000 lt di nettare di frutta prodotti nei primi 3 mesi 7. Accesso al microcredito 4 conti bancari aperti 3 crediti concessi a 3 cooperative per un totale di più di euro 100% dell importo del credito rimborsato nel periodo febbraio/agosto Accesso al mercato 2 gamme di 8 prodotti lanciate sul mercato gamma TomaTogo, composta da 2 prodotti: purea di pomodoro concentrata 200g e 400 gr gamma FruiTogo composta da 6 prodotti : Nettare d Ananas, Nettare di Mango, Cocktail di Frutti, Succo d Ibisco, Succo di Zenzero e Succo di Tamarindo Più di 1700 sacchetti di purea di pomodoro venduti nel primo mese Più di 5000 bottiglie di succo vendute nel primo mese

11 LE PROJET EN CHIFFRES 1. 3 ans de projet euros investis localement et pour la communication 3. Bénéficiaires directs du projet 250 femmes 5 coopératives agricoles, dont 4 spécialisées dans la production et la transformation agricole et 1 spécialisées dans la production des jeunes plants 55 membres des coopératives agricoles 600 parents des membres des 5 coopératives agricoles 1000 producteurs agricoles de la Région des Savanes 250 producteurs de fruits 1500 utilisateurs des trois moulins installés dans les villages de Kpong, Tidonti, Tabonga 4. Bénéficiaires indirects 1 pays de consommateur de produits naturels et de qualité 5. Formation 5 centres d alphabétisation plus de 80 femmes alphabétisées 55 coopératrices formées à la transformation des produits agricoles et insérées dans le monde du travail 55 femmes formées sur les valeurs et sur les principes de gestion d une coopérative 10 agriculteurs formés sur la production de la tomate pendant la saison des pluies 150 bénéficiaires sensibilisés sur la question des femmes 1 équipe multinationale composée de 10 experts au travail en vue de la réalisation de ces objectifs 6. La transformation agro-alimentaire 40,000 m 2 cultivés 3 nouvelles variétés de tomates testées et introduites 1 pépinière de jeunes plants, le 1-er dans la Région des Savanes 5 coopératives agricoles crées 1 coopérative de 10 femmes pour la gestion de la pépinière 4 unités de transformation installées: une unité active 12 mois par an et 3 centres de transformation de céréales 55 femmes s occupant entièrement de la transformation de la tomate 40 tonnes de tomates travaillées par mois 5 tonnes de concentré de tomates 5000 litres de nectar de fruits produits au cours des 3 premiers mois 7. Accès au microcrédit 4 comptes bancaires ouverts 3 prêts accordés à 3 coopératives pour un total de plus de euros 100% du montant du crédit remboursé entre février et août Accès au marché 2 gammes de 8 produits lancées sur le marché la gamme TomaTogo, composée de 2 produits: coulis concentré de tomates de 200 gr et de 400 gr la gamme FruiTogo composée de 6 produits : Nectar d Ananas, Nectar de Mangue, Cocktail de Fruits, Jus d Hibiscus, Jus de Gingembre et Jus de Tamarin Plus de 1700 sachets de coulis de tomates vendus au cours du premier mois Plus de 5000 bouteilles de jus de fruits vendues au cours du premier mois

12 Fondazione Milano Expo 2015 T F C.F Riconoscimento Nazionale Numéro national d accréditation n Collegio di Sorveglianza Comité de Surveillance Diana Bracco, Presidente/President Pier Andrea Chevallard Carlo Clavarino Bruno Ermolli Gianmarco Moratti Alice Riva Giorgio Squinzi Marco Tronchetti Provera Comitato di Gestione Comité de Gestion Diana Bracco Leo Insam Serenella Mariani Antonio Zoncada Collegio dei Revisori dei Conti Collège des Réviseurs aux Comptes Sandro Bertasi Antonio Guastoni Giancarlo Rizzani Soci Sostenitori Membres de Soutien Marco Brunelli Manfredi Catella Federico Falck Jo Nissim Emilio Riva Mariacristina Cedrini, Direttore/Directrice connessioni tra eccellenze e sostenibilità connections between excellence and sustainability

À l'hotel TANIA PESCARI- IL Y A LA NEGAZIONE LE NAZIONALITA

À l'hotel TANIA PESCARI- IL Y A LA NEGAZIONE LE NAZIONALITA À l'hotel A Bonjour Monsieur. (Buongiorno Signore) B Bonjour Madame. Bonjour Monsieur. (Buongiorno Signora. Buongiorno Signore) A Nous voudrions une chambre pour deux personnes, sur la cour. (vorremmo

Plus en détail

www.ezalagioielli.com www.zalagioielli.com

www.ezalagioielli.com www.zalagioielli.com www.ezalagioielli.com www.zalagioielli.com La Firma Affascinato da sempre dal mondo dei metalli nobili e delle pietre preziose, Mauro Zala infonde queste sue passioni nella produzione di gioielli artigianali

Plus en détail

DÉCLARATION COMMUNE ENTRE LE QUÉBEC L ITALIE PORTANT SUR UNE COLLABORATION DANS LE DOMAINE BIOALIMENTAIRE

DÉCLARATION COMMUNE ENTRE LE QUÉBEC L ITALIE PORTANT SUR UNE COLLABORATION DANS LE DOMAINE BIOALIMENTAIRE DÉCLARATION COMMUNE ENTRE LE QUÉBEC ET L ITALIE PORTANT SUR UNE COLLABORATION DANS LE DOMAINE BIOALIMENTAIRE Le ministre des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur du Québec,

Plus en détail

QUOI DE NEUF 27/02/2004 N. 46) ART. 1 COMM. 1 DCB AO ANNO 18 N 36 INVERNO 2015/16 9,00 CONTIENE I.P. POSTE ITALIANE SPA

QUOI DE NEUF 27/02/2004 N. 46) ART. 1 COMM. 1 DCB AO ANNO 18 N 36 INVERNO 2015/16 9,00 CONTIENE I.P. POSTE ITALIANE SPA ANNO 18 N 36 INVERNO 2015/16 9,00 CONTIENE I.P. POSTE ITALIANE SPA SPED. A. P. D.L. 353/2003 (CONV. IN L. 27/02/2004 N. 46) ART. 1 COMM. 1 DCB AO QUOI DE NEUF AUTOUR DU FEU? 134 images images 135 Lo chalet

Plus en détail

LIVRET DOUBLE DIPLÔME

LIVRET DOUBLE DIPLÔME LIVRET DOUBLE DIPLÔME MASTER LANGUES ET CULTURES EUROPÉENNES CORSO DI LAUREA MAGISTRALE LINGUE E LETTERATURE MODERNE EUROPEE E AMERICANE «PARCOURS FRANCO-ITALIENVERCELLI» 2012-2013 Informations pratiques

Plus en détail

Un parc et une piscine

Un parc et une piscine Un parc et une piscine Exceptionnel et rare en plein cœur de ville, le majestueux parc, aux arbres centenaires, est orné d une magnifique piscine bordée d une large plage en teck, parfaitement fondue dans

Plus en détail

TECHNICAL TExTILES www.fff-group.de

TECHNICAL TExTILES www.fff-group.de Technical Textiles www.fff-group.de Migliore c fibra FFF GROUP è un grande gruppo di aziende che hanno in comune la passione di lavorare con il feltro! Nell insieme, Il gruppo può contare su oltre 450

Plus en détail

Guide des Techniques de Commercialisation des Céréales

Guide des Techniques de Commercialisation des Céréales Guide des Techniques de Commercialisation des Céréales INTRODUCTION Adapté du document A Guide to Maize Marketing for Extension Officers préparé par Andrew W. Shepherd Service de la commercialisation et

Plus en détail

COUPE D EUROPE 2008 DES CLUBS FÉMININS PROGRAMME

COUPE D EUROPE 2008 DES CLUBS FÉMININS PROGRAMME COUPE D EUROPE 2008 DES CLUBS FÉMININS LOCALITE : LJUBLJANA (Slovénie) - Aéroport le plus proche : LJUBLJANA DATES : Samedi 26 et Dimanche 27 avril 2008 COMITE ORGANISATEUR: BK. KRIM LJUBLJANA Lieu. Boulodrome

Plus en détail

Rencontre futurs parents de CM2-14 avril 2015

Rencontre futurs parents de CM2-14 avril 2015 Rencontre futurs parents de CM2-14 avril 2015 Rappel: le cadre institutionnel Ministère de l Education Nationale Agence pour l Enseignement à l Etranger (AEFE) Conventionnement - Subventions - Envoi de

Plus en détail

Confronto dell offerta di formazione professionale forestale nello spazio transfrontaliero Italia - Francia. Forlener, Vercelli, 27 settembre 2012

Confronto dell offerta di formazione professionale forestale nello spazio transfrontaliero Italia - Francia. Forlener, Vercelli, 27 settembre 2012 Confronto dell offerta di formazione professionale forestale nello spazio transfrontaliero Italia - Francia Forlener, Vercelli, 27 settembre 2012 ForTeA consulting Supporto tecnico-linguistico e coordinamento

Plus en détail

Activity Space: acrobatica a squadre

Activity Space: acrobatica a squadre Activity Space: acrobatica a squadre Nell activity show dell acrobatica a squadre potete costruire diverse forme. Provate a formare diverse figure. Potete anche creare delle nuove forme voi stessi. È importante

Plus en détail

Mediazione familiare internazionale

Mediazione familiare internazionale Réalisez vos projets de formation Tanja Bagusat Realizzate i vostri progetti di formazione Médiation Familiale Internationale Mediazione familiare internazionale Public concerné : médiateurs familiaux

Plus en détail

Nous meublons vos espaces.

Nous meublons vos espaces. Nous meublons vos espaces. PER UN NUOVO CONCETTO DELL ABITARE POUR UN NOUVEAU CONCEPT DE LA VIE Interpretare il contemporaneo. Cogliere le migliori espressioni del design. Ricercare il nuovo nei materiali,

Plus en détail

Mission de Développement économique Juillet 2013

Mission de Développement économique Juillet 2013 Mission de Développement économique Juillet 2013 Notre objectif ce mois ci était le développement de la coopérative agricole qui se compose de la coopérative de café/cacao, du groupement d avocat et du

Plus en détail

Your safety with us...

Your safety with us... Your safety with us... Trasformazioni Antideflagranti Trasformations Antidéflagrantes Machines Industrielles Nous effectuons des transformations antidéflagrantes de machines destinées à travailler dans

Plus en détail

Hotel Le Plaza 19 janvier 2012

Hotel Le Plaza 19 janvier 2012 Atelier de discussion sur les thématiques environnementales transfrontalières Hotel Le Plaza 19 janvier 2012 Sécurité alimentaire et protection de l environnement : le promotion de l agriculture en montagne

Plus en détail

LE SERVICE DE L EMPLOI DE LA C.F.C.I.I.

LE SERVICE DE L EMPLOI DE LA C.F.C.I.I. LE SERVICE DE L EMPLOI DE LA C.F.C.I.I. Dans le cadre d une Convention pour l emploi des Français à Milan, le Comité Consulaire pour l Emploi et la Formation Professionnelle, service du Consulat général

Plus en détail

L E S PA S D U C ΠU R

L E S PA S D U C Œ U R LES PAS DU CŒUR A Paolo, il mio passo più importante. LES PAS DU CŒUR La prima esposizione di ANITA al caffè letterario Dar Cherifa con 121 opere a tema unico. Le Pas du Cœur il cuore nel suo cammino appassionato,

Plus en détail

GENERATORI DI VAPORE ELETTRICI

GENERATORI DI VAPORE ELETTRICI GENERATORI DI VAPORE ELETTRICI ELECTRIC STEAM GENERATORS CHAUDIERES ELECTRIQUES A VAPEUR Certificazione PED PED certification Certification PED SIL FIM SRL Via Campania 19, 60035 Jesi (AN), Italy T: +39

Plus en détail

Important information. New SIMATIC HMI Panels. Migration made easy start now. SIMATIC HMI Panels. siemens.com/simatic-panels

Important information. New SIMATIC HMI Panels. Migration made easy start now. SIMATIC HMI Panels. siemens.com/simatic-panels Important information New SIMATIC HMI Panels Migration made easy start now SIMATIC HMI Panels siemens.com/simatic-panels Totally Integrated Automation Portal (TIA Portal) est l environnement d ingénierie

Plus en détail

CBI La garantie d un partenariat sur mesure

CBI La garantie d un partenariat sur mesure CBI La garantie d un partenariat sur mesure CBI, l expert pour la promotion des exportations en provenance des pays en développement L achat de produits ou l externalisation d activités dans des pays en

Plus en détail

Informazioni su questo libro

Informazioni su questo libro Informazioni su questo libro Si tratta della copia digitale di un libro che per generazioni è stato conservata negli scaffali di una biblioteca prima di essere digitalizzato da Google nell ambito del progetto

Plus en détail

A propos de ce livre. Consignes d utilisation

A propos de ce livre. Consignes d utilisation A propos de ce livre Ceci est une copie numérique d un ouvrage conservé depuis des générations dans les rayonnages d une bibliothèque avant d être numérisé avec précaution par Google dans le cadre d un

Plus en détail

Contenuti: Les principales régions françaises proposées aux différents types de touristes

Contenuti: Les principales régions françaises proposées aux différents types de touristes TURISTICO CLASSE IV C LICEO TECNICO Libro di testo:lidia Parodi, Marina Vallacco, Le nouveau monde de Voyages, Juvenilia Scuola MODULI 1. La France 2. L Italie 3. Voyage dans le monde 4. Les différentes

Plus en détail

Commission diocesaine de la Pastorale de la Famille

Commission diocesaine de la Pastorale de la Famille PROMOTORE Persona Comunità oui Ente/Istituto Associazione cognome, nome Pastorale familiale denominazione (ente / associazione) posta elettronica sito web Breve presentazione (mission, identità, attività,

Plus en détail

Catalogue 2015. Equip piscine. L innovation pour les établissements aquatiques

Catalogue 2015. Equip piscine. L innovation pour les établissements aquatiques Catalogue 2015 Equip piscine L innovation pour les établissements aquatiques 1 Equip piscine conçoit des équipements innovants en plastique recyclé pour les établissement aquatiques. À ce jour, Equip piscine

Plus en détail

ISTITUTO COMPRENSIVO REGINA ELENA SCUOLA MEDIA L. PIRANDELLO PROGRAMMA SVOLTO DI LINGUA FRANCESE ANNO SCOLASTICO 2013-2014 CLASSE 3 A PROF

ISTITUTO COMPRENSIVO REGINA ELENA SCUOLA MEDIA L. PIRANDELLO PROGRAMMA SVOLTO DI LINGUA FRANCESE ANNO SCOLASTICO 2013-2014 CLASSE 3 A PROF ISTITUTO COMPRENSIVO REGINA ELENA SCUOLA MEDIA L. PIRANDELLO PROGRAMMA SVOLTO DI LINGUA FRANCESE ANNO SCOLASTICO 2013-2014 CLASSE 3 A PROF.SSA ELENA RUSSO Nel corso dell a.s. 2013/2014, nella classe 3

Plus en détail

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Rapport sommaire Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Buenos Aires, Argentine 1-3 décembre 2000 Au cours des dix dernières années, le Canada a joué un rôle

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE Préambule Le Business Plan (ou plan d affaire) est un document qui décrit le projet d activité, fixe des objectifs, définit les besoins en équipements,

Plus en détail

Introduction. Voir aussi sur ce thème : les revues TDC n 962 et TDC École n 24 «Les Européens».

Introduction. Voir aussi sur ce thème : les revues TDC n 962 et TDC École n 24 «Les Européens». 1 Introduction «Les Européens» Les Européens ont forgé une civilisation unique qui plonge ses racines dans une histoire millénaire. Mosaïque de peuples, de langues et de religions, l'europe trouve son

Plus en détail

Études des Micro et Petites Entreprises de production et de services dans l environnement des Caisse

Études des Micro et Petites Entreprises de production et de services dans l environnement des Caisse Études des Micro et Petites Entreprises de production et de services dans l environnement des Caisse Objet de l étude Présenter le profil des micro et petites entreprises qui se trouvent dans les zones

Plus en détail

Un palace de légende Un palace da leggenda

Un palace de légende Un palace da leggenda Face à la mer immaculée, l Hôtel Majestic Barrière 5 étoiles dévoile ses 349 chambres de rêve dont 82 suites et deux penthouses d exception sur l une des plus belles avenues au monde, la mythique Croisette.

Plus en détail

gelato italiano d eccellenza by Gelato Club

gelato italiano d eccellenza by Gelato Club gelato italiano d eccellenza by Gelato Club FR gelato italiano d eccellenza by Gelato Club Movo est un système très dynamique. Movo qu est-que c est? Connue dans le monde entier, la glace est un des produits

Plus en détail

Devoirs pour les vacances : CLASSE II A E B. 1. RIPASSARE tutte le unità da 1 à 9 sul libro di testo

Devoirs pour les vacances : CLASSE II A E B. 1. RIPASSARE tutte le unità da 1 à 9 sul libro di testo CLASSE II A E B 1. RIPASSARE tutte le unità da 1 à 9 sul libro di testo 2. RIFARE TUTTI GLI ESERCIZI dalle unità n 1 à 9 sul proprio quaderno. 3. UNITÀ 11 p:142 - STUDIARE il dialogo da p:142 a p:143 e

Plus en détail

DEMANDE D APPUI A LA RECHERCHE DE PARTENAIRE

DEMANDE D APPUI A LA RECHERCHE DE PARTENAIRE DEMANDE D APPUI A LA RECHERCHE DE PARTENAIRE Présentation de l établissement / presentazione Centre de Formation d Apprentis (CFA) de Lanas André Fargier / Apprentice Training College of Lanas André Fargier

Plus en détail

Employé(e) de commerce CFC Branche Logistique et Transports Internationaux. Faisons. bouger. le monde. ensemble

Employé(e) de commerce CFC Branche Logistique et Transports Internationaux. Faisons. bouger. le monde. ensemble Faisons bouger ensemble Employé(e) de commerce CFC Branche Logistique et Transports Internationaux le monde J assume depuis le début des responsabilités dans cet emploi. Mon travail est très apprécié dans

Plus en détail

Important Information. Migration made easy. Start now! SIMATIC HMI Panels. siemens.com/panel-innovation

Important Information. Migration made easy. Start now! SIMATIC HMI Panels. siemens.com/panel-innovation Important Information Migration made easy Start now! SIMATIC HMI Panels siemens.com/panel-innovation Totally Integrated Automation Portal (TIA Portal) est l environnement d ingénierie homogène et innovant

Plus en détail

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD)

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) RAPPORT DE SYNTHESE DE L ATELIER REGIONAL DE VALIDATION DES RESULTATS DE LA PREMIERE PHASE DE L ETUDE DE FAISABILITE POUR LA MISE EN PLACE D UN MECANISME

Plus en détail

LE DOMICILE FISCAL (Pour les Italiens et les Français selon le droit interne et le droit conventionnel)

LE DOMICILE FISCAL (Pour les Italiens et les Français selon le droit interne et le droit conventionnel) LE DOMICILE FISCAL (Pour les Italiens et les Français selon le droit interne et le droit conventionnel) LA NOTION DE DOMICILE FISCAL LES PRINCIPES APPLICABLES Les conditions d assujettissement à l impôt

Plus en détail

FUCOPRI. Séminaire «Filières Céréalières Ouaga 23 25 novembre 2010. III. Place du riz dans la sécurité alimentaire

FUCOPRI. Séminaire «Filières Céréalières Ouaga 23 25 novembre 2010. III. Place du riz dans la sécurité alimentaire FUCOPRI M. Ayouba HASSANE, Directeur Séminaire «Filières Céréalières Ouaga 23 25 novembre 2010 I. Présentation de la FUCOPRI II. Présentation très rapide de la zone de production rizicole III. Place du

Plus en détail

51 Idées pour créer son entreprise

51 Idées pour créer son entreprise Écrit et réalisé par William Le Rolland 51 Idées pour créer son entreprise Première impression : janvier 2011 Dernière édition le : 7 mars 2013 Ce même livre a été créé pour le format ebook et livre papier

Plus en détail

4e Partie: Le rôle des réseaux de groupes associatifs

4e Partie: Le rôle des réseaux de groupes associatifs 4e Partie: Le rôle des réseaux de groupes associatifs Un réseau de groupes associatifs (RGA) est une fédération informelle réunissant un certain nombre de groupes qui veulent s entraider dans des domaines

Plus en détail

Banque de problèmes du RMT Banca problemi RMT Entre structure et usage Tra struttura e utilizzazione

Banque de problèmes du RMT Banca problemi RMT Entre structure et usage Tra struttura e utilizzazione Banque de problèmes du RMT Banca problemi RMT Entre structure et usage Tra struttura e utilizzazione Plan Quelques définitions Les étapes du développement Les fiches et le wiki Les index et la base de

Plus en détail

Le Microcrédit Relance

Le Microcrédit Relance La Ministre Céline Fremault soutient une nouvelle aide pour favoriser la relance des petites entreprises bruxelloises Le Microcrédit Relance Un partenariat CEd Crédal Conférence de presse du 17 décembre

Plus en détail

Soppalco in ferro lavorato, vetro e pannelli in legno XLAM (Mezzanine en fer, avec verre incassable et panneaux en bois XLAM).

Soppalco in ferro lavorato, vetro e pannelli in legno XLAM (Mezzanine en fer, avec verre incassable et panneaux en bois XLAM). Soppalco in ferro lavorato, vetro e pannelli in legno XLAM (Mezzanine en fer, avec verre incassable et panneaux en bois XLAM). 1 Fratelli Scarton L azienda Fratelli Scarton Giuseppe e Tarcisio, in attività

Plus en détail

CERTIFICAT DE COMPETENCE EN LANGUES DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR CLES. Langue : ITALIEN Session : 2008 Niveau : CLES 1

CERTIFICAT DE COMPETENCE EN LANGUES DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR CLES. Langue : ITALIEN Session : 2008 Niveau : CLES 1 1 CERTIFICAT DE COMPETENCE EN LANGUES DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR CLES Langue : ITALIEN Session : 2008 Niveau : CLES 1 Composition du dossier du candidat Ce dossier comporte : 1. Informations à l attention

Plus en détail

Pour bien démarrer et pour durer!

Pour bien démarrer et pour durer! oseo.fr OSEO Document non contractuel Conception-Réalisation : W & CIE Réf. : 6522-04 Septembre 2009 Ce document est imprimé sur du papier fabriqué à 100 % à base de fibres provenant de forêts gérées de

Plus en détail

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Résumé L intérêt et la motivation à tous les niveaux politiques en faveur du développement durable,

Plus en détail

DI SEGUITO SI POSSONO LEGGERE ALCUNE COMUNICAZIONI...

DI SEGUITO SI POSSONO LEGGERE ALCUNE COMUNICAZIONI... etwinning è la comunità delle scuole europee. Offre una piattaforma per lo staff (insegnanti, dirigenti didattici, bibliotecari, ecc.) delle scuole di uno dei paesi partecipanti, con lo scopo di comunicare,

Plus en détail

Des conditions de travail décentes

Des conditions de travail décentes LISTE D IDEÉS POUR LE PLAN DE DEVELOPPEMENT FAIRTRADE POUR LES ORGANISATIONS DE PETITS PRODUCTEURS Toutes les organisations sont différentes et auront des priorités ainsi que des stratégies de développement

Plus en détail

Que s est-il passé? Reprenons tout à zéro! Bon, on se calme! On respire! Ma mère a fait une tête! Ça ne va pas, maman? 2. Mon père a pété les plombs!

Que s est-il passé? Reprenons tout à zéro! Bon, on se calme! On respire! Ma mère a fait une tête! Ça ne va pas, maman? 2. Mon père a pété les plombs! Que s est-il passé? 1 Abbina le vignette del fumetto alle espressioni corrispondenti. Bon, on se calme! On respire! Reprenons tout à zéro! Tout a commencé quand......les parents ont reçu des vrais-faux

Plus en détail

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique PDRH Mesure 121 : «Modernisation des exploitations agricoles» C. Dispositifs régionaux complémentaires d aides à la modernisation 121 C4.

Plus en détail

premier pays producteur mondial de cacao avec environ 1, 4 million de tonnes chaque année, soit 40% de l offre mondiale

premier pays producteur mondial de cacao avec environ 1, 4 million de tonnes chaque année, soit 40% de l offre mondiale 10 ème ANNIVERSAIRE Contexte et justification L économie ivoirienne est basée sur son agriculture. Le secteur agricole qui comprend les productions végétales, animales et les industries agroalimentaires,

Plus en détail

Joubaud Adrien. Rapport de mission environnement et prévention eau, Juillet 2013 à Togbota

Joubaud Adrien. Rapport de mission environnement et prévention eau, Juillet 2013 à Togbota Rapport de mission environnement et prévention eau, Juillet 2013 à Togbota Introduction : J ai effectué cette mission dans le cadre d un stage de fin d année pour mon école d Ingénieur. J ai choisi de

Plus en détail

Réseau pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest (YEN-WA)

Réseau pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest (YEN-WA) Réseau pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest (YEN-WA) Abidjan - Capitale économique de la Côte d Ivoire Initiative pour le Secteur Privé ISP La jeunesse africaine : La promesse d un avenir meilleur...

Plus en détail

D A N S L E S E C T E U R A G R I C O L E D U S É N É G A L

D A N S L E S E C T E U R A G R I C O L E D U S É N É G A L O P P O R T U N I T É S D I N V E S T I S S E M E N T D A N S L E S E C T E U R A G R I C O L E D U S É N É G A L 1. Contexte Sommaire 2. Présentation du secteur agricole sénégalais 3. Potentiel naturel

Plus en détail

EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO

EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO INADES-Formation Togo B.P. 12 472 Lomé TEL. (228) 225-92-16 FAX : (228) 225-92-17 inadesformation@if-togo.net EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO Présentée par N Key Kwami AMONA Directeur

Plus en détail

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Coface - Natixis a décidé d internationaliser son activité d assurance crédit en Amérique Latine en 1997. Le

Plus en détail

Tomate TOSCANE Uniquement

Tomate TOSCANE Uniquement LA TOMATE AU CENTRE * Tomate TOSCANE Uniquement - travaillée à basse température - UNE HISTOIRE D AMOUR DEPUIS 1925 PRÉSENTATION PRÉSENTATION La T O M A T E au C E N T R E La tomate au centre de la vie

Plus en détail

République de Maurice

République de Maurice Cote du document: EB 2009/96/R.18 Point de l ordre du jour: 10 b) iii) Date: 25 mars 2009 Distribution: Publique Original: Anglais F République de Maurice Mémorandum du Président Programme de diversification

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Pépinière d entreprise Cap Nord

Pépinière d entreprise Cap Nord Pépinière d entreprise Cap Nord Nouvel outil d aide à la création d entreprises sur le nord de l agglomération UDossier de Presse 12 décembre 2007 Projet développé dans le cadre de : Mobilisant : EGEE

Plus en détail

4 Unité. Bon anniversaire! 4A Parlare di compleanni. 1 Ascolta, osserva e rispondi. 2 Ascolta, leggi e numera in ordine corretto i nomi dei mesi.

4 Unité. Bon anniversaire! 4A Parlare di compleanni. 1 Ascolta, osserva e rispondi. 2 Ascolta, leggi e numera in ordine corretto i nomi dei mesi. 4 Unité Bon anniversaire! Attività integrative 4A Parlare di compleanni 1 Ascolta, osserva e rispondi. Ton anniversaire, c est quand? C est le 27 février. Mais c est aujourd hui! Bon anniversaire, alors!

Plus en détail

Le financement de l ESS par la BPI en France

Le financement de l ESS par la BPI en France 1 Le financement de l ESS par la BPI en France Encourager un moteur du développement urbain local Cette fiche utile se propose de revenir sur l importance de l Economie Sociale et Solidaire pour les territoires

Plus en détail

Association pour la Formation, le Développement, l Education et la Culture

Association pour la Formation, le Développement, l Education et la Culture TERMES DE REFERENCES POUR L ELABORATION DE PLANS D AFFAIRES ET STRATEGIES MARKETING EN FAVEUR DES GIE «Moutakoung» DE TAMBANABA, «Nianibaly mantinelong» DE TAMBANANDING ET «Alla teintu» DE BADIAR / REGION

Plus en détail

Notre Mission. La FONDEP Micro-Crédit (Fondation pour le Développement local et le Partenariat) est une organisation non gouvernementale,

Notre Mission. La FONDEP Micro-Crédit (Fondation pour le Développement local et le Partenariat) est une organisation non gouvernementale, Notre Mission 2 La FONDEP Micro-Crédit (Fondation pour le Développement local et le Partenariat) est une organisation non gouvernementale, à but non lucratif, qui s investit depuis 1996 dans l action du

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

Session 2015 CAPES : CONCOURS EXTERNE Section : LANGUES VIVANTES ÉTRANGÈRES ITALIEN ÉPREUVE ORALE N 2 CONSIGNES

Session 2015 CAPES : CONCOURS EXTERNE Section : LANGUES VIVANTES ÉTRANGÈRES ITALIEN ÉPREUVE ORALE N 2 CONSIGNES Session 2015 CAPES : CONCOURS EXTERNE Section : LANGUES VIVANTES ÉTRANGÈRES ITALIEN ITA15S-XX ÉPREUVE ORALE N 2 Thématique du programme étudiée : L art de vivre ensemble I) Première partie de l épreuve

Plus en détail

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes vec l ouverture du Maroc sur l environnement international et sur les mécanismes et les enjeux planétaires du développement et de la coopération socioéconomique, ainsi qu avec le développement du mouvement

Plus en détail

«Aller au bout de nos convictions»

«Aller au bout de nos convictions» «Aller au bout» «Aller au bout de nos convictions» L association Village et Avenir est une association loi 1901 créée en février 2010 par cinq personnes animées par la volonté d intervenir en Afrique Francophone

Plus en détail

L azienda The firm L entreprise

L azienda The firm L entreprise 2014 L azienda The firm L entreprise Gensini Srl è una giovane azienda fortemente orientata all innovazione ed allo stesso tempo vanta una solida esperienza fine degli anni 60, all avvento nel che affonda

Plus en détail

JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE UNE MEILLEURE STATISTIQUE AU SERVICE DE LA POLITIQUE MONETAIRE ET DE LA STABILITE FINANCIERE

JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE UNE MEILLEURE STATISTIQUE AU SERVICE DE LA POLITIQUE MONETAIRE ET DE LA STABILITE FINANCIERE JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE UNE MEILLEURE STATISTIQUE AU SERVICE DE LA POLITIQUE MONETAIRE ET DE LA STABILITE FINANCIERE Abdellatif Jouahri Wali de Bank Al-Maghrib Rabat, 20 octobre 2015 1 Je tiens

Plus en détail

Présenté par Stephanie Diakité, CATEK

Présenté par Stephanie Diakité, CATEK Présenté par Stephanie Diakité, CATEK FINANCEMENT A COURT TERME Le financement nécessaire pour couvrir le coût d achat ou de production, de conditionnement et d expédition des produits finis pour livraison

Plus en détail

ETUDE DE CAS FACILITATION POUR LA MISE EN PLACE D UNE FAITIERE DE MARAICHAGE A VOCATION ECONOMIQUE DANS LA REGION DE KOLDA/SENEGAL

ETUDE DE CAS FACILITATION POUR LA MISE EN PLACE D UNE FAITIERE DE MARAICHAGE A VOCATION ECONOMIQUE DANS LA REGION DE KOLDA/SENEGAL Séminaire de partage "Nourrir les villes par une agriculture familiale durable" du samedi 7 au lundi 9 décembre 2013 à Dakar, Sénégal ETUDE DE CAS FACILITATION POUR LA MISE EN PLACE D UNE FAITIERE DE MARAICHAGE

Plus en détail

Devenir chef d entreprise

Devenir chef d entreprise Devenir chef d entreprise CATALOGUE DE FORMATION pour les créateurs et repreneurs d entreprise Édito Opérateur Nacre 1 2 3 Prêter une oreille attentive à chaque idée, développer l esprit créatif, encourager

Plus en détail

London Stay Uk - Platinum All inclusive

London Stay Uk - Platinum All inclusive A partir de 1119 livres sterlings HEBERGEMENT EN COLOCATION, COURS INTENSIFS D ANGLAIS ET SERVICES Idéal si tu désires venir à Londres pour une période déterminée pour apprendre l anglais dans son milieu

Plus en détail

Acheter à manger : un regard critique sur la consommation

Acheter à manger : un regard critique sur la consommation Pistes pour l éducation en vue d un développement durable (EDD) Poster «1024 Regards» Acheter à manger : un regard critique sur la consommation Thème : L alimentation, la consommation Niveaux : Cycle 1

Plus en détail

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada 1 Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada «Il ne s agit pas seulement d une bonne politique pour le monde rural, il s agit d une bonne politique publique

Plus en détail

Chrome - Collection. Surfaces nobles pour le design de produit de haute qualité et l'élégance intemporelle. Collezione cromo. Superfici preziose per

Chrome - Collection. Surfaces nobles pour le design de produit de haute qualité et l'élégance intemporelle. Collezione cromo. Superfici preziose per Chrome - Collection. Surfaces nobles pour le design de produit de haute qualité et l'élégance intemporelle. Collezione cromo. Superfici preziose per un prodotto di design di alta qualità e di eleganza

Plus en détail

EST-CE QUE LA MICROFINANCE REPOND AUX BESOINS DES. Mamy RAJOHANESA PCA de FIFATA MADAGASCAR

EST-CE QUE LA MICROFINANCE REPOND AUX BESOINS DES. Mamy RAJOHANESA PCA de FIFATA MADAGASCAR EST-CE QUE LA MICROFINANCE REPOND AUX BESOINS DES AGRICULTEURS MALGACHES? Mamy RAJOHANESA PCA de FIFATA MADAGASCAR Madagascar en chiffres 19 millions d habitants 587 000 km2 Un PIB de 250 $ US par habitant

Plus en détail

A L'ÉCOLE. Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi. Physique Chimie. Technologie (groupe 1) SVT

A L'ÉCOLE. Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi. Physique Chimie. Technologie (groupe 1) SVT A L'ÉCOLE Competenza: l alunno legge brevi e semplici testi con tecniche adeguate allo scopo. Obiettivo di apprendimento Lettura: comprendere testi semplici di contenuto familiare e di tipo concreto e

Plus en détail

COOPERATIVE AGRICOLE DES CEREALES: C.A.C

COOPERATIVE AGRICOLE DES CEREALES: C.A.C COOPERATIVE AGRICOLE DES CEREALES: C.A.C L agriculture est par nature une activité spéculative, car les besoins alimentaires et la production agricole sont décalés dans le temps. En effet les besoins alimentaires

Plus en détail

2 0 0 7 / 2 0 0 8. Catalogue entreprises

2 0 0 7 / 2 0 0 8. Catalogue entreprises 2 0 0 7 / 2 0 0 8 Catalogue entreprises Fleurs & Cadeaux à livrer Partout en France (rubrique entreprises) Consultez notre liste des prix Page 48 Animation de vos points de ventes Stimulation des ventes

Plus en détail

PREMIERE PARTIE POLITIQUE D INVESTISSEMENT SS?

PREMIERE PARTIE POLITIQUE D INVESTISSEMENT SS? STRUCTURE DU CADRE DE POLITIQUE D INVESTISSEMENT DE LA CEDEAO Dr Jonathan A Aremu Consultant Marché commun d investissement de la CEDEAO Département du Secteur Privé Tel: 234-1-8033061476 E-mail: marketlinkconsults@yahoo.com

Plus en détail

FAVOLOSOFIA N. 3 La fable de la beauté

FAVOLOSOFIA N. 3 La fable de la beauté FAVOLOSOFIA N. 3 La fable de la beauté Un spectacle de et avec: Pasquale Buonarota, Alessandro Pisci & Lucio Diana Traduction: Denis Fayollat Conception des costumes: Monica Di Pasqua Création lumières:

Plus en détail

MODELES FAIRTRADE POUR LA PLANIFICATION ET LES RAPPORTS

MODELES FAIRTRADE POUR LA PLANIFICATION ET LES RAPPORTS MODELES FAIRTRADE POUR LA PLANIFICATION ET LES RAPPORTS Les modèles suivants peuvent aider l OPP à être en conformité avec les critères 4.1.1 4.1.10 de la partie Potentiel de Développement ainsi que les

Plus en détail

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR Date Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcomconseil.com SOMMAIRE SOMMAIRE...2 LE PORTEUR...4 L IDEE DE DEPART...5 L ETUDE DE MARCHE...6 Le marché et son environnement...6

Plus en détail

EXPANDING SERVICES AND GROWING : INSTITUT AFRICAIN DE GESTION URBAINE

EXPANDING SERVICES AND GROWING : INSTITUT AFRICAIN DE GESTION URBAINE EXPANDING SERVICES AND GROWING : INSTITUT AFRICAIN DE GESTION URBAINE L IAGU est une ONG internationale spécialisée dans la recherche/action, l appui technique et l information dans le domaine de l environnement

Plus en détail

Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD

Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD Atelier de renforcement des capacités des PFN de la CNULD sur l alignement des PAN sur la Stratégie décennale (2008-2018) Bujumbura, 14-17

Plus en détail

Unité 2 Grammaire en Ligne

Unité 2 Grammaire en Ligne Unité 2 Grammaire en Ligne LES ADJECTIFS POSSESSIFS 1 Complétez les phrases avec les adjectifs possessifs corrects. 1 Bonjour Messieurs, bienvenue, nous allons vous donner les clés de chambres à la réception.

Plus en détail

USO DEL PASSATO PROSSIMO

USO DEL PASSATO PROSSIMO USO DEL PASSATO PROSSIMO Il passato prossimo generalmente viene utilizzato nella seguenti circostanze: per esprimere un azione che è avvenuta in un passato recente; Esempio: Cet été nous avons fait un

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Introduction: Avant d entreprendre la création d une entreprise, mais également à l occasion du développement d une nouvelle activité, il est absolument conseillé d élaborer un business

Plus en détail

L'INVITE DE L'ECONOMIE Le 12/12/2014 20 :18 :27 Invitée : Marie-Anne BARBAT-LAYANI, directrice générale de la FEDERATION BANCAIRE FRANÇAISE

L'INVITE DE L'ECONOMIE Le 12/12/2014 20 :18 :27 Invitée : Marie-Anne BARBAT-LAYANI, directrice générale de la FEDERATION BANCAIRE FRANÇAISE 1/5 Marie-Anne Barbat-Layani : «C est le bon moment pour investir, pour aller voir sa banque avec un projet». Retrouvez l interview de Marie-Anne Barbat-Layani, directrice générale de la FBF, qui était

Plus en détail

Devenir Agent Général Allianz

Devenir Agent Général Allianz Devenir Agent Général Allianz Un métier d entrepreneur à découvrir. Avec vous de A à Z Si vous êtes motivé(e) pour vendre, entreprendre, organiser, animer, Allianz a besoin de votre compétence pour partager

Plus en détail

Fiches de synthèse AGRICULTURE

Fiches de synthèse AGRICULTURE CERCAM Fiches de synthèse AGRICULTURE Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali Mars 2014 1- Secteur agricole au Sénégal Foncier Le foncier sénégalais appartient à 95 % au domaine national

Plus en détail

Appel à candidature Bourses AWARD

Appel à candidature Bourses AWARD Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Appel à candidature Bourses AWARD Ouverture de

Plus en détail

Cahier de charges Biodia

Cahier de charges Biodia Cahier de charges Biodia Produits biologiques locaux et équitables Auteur : Lieve Vercauteren - VREDESEILANDEN Adaptations version 2 : Gert Engelen - Vredeseilanden Cahier de charges Biodia version 2 novembre

Plus en détail

By : Aichatou Sarr, President, Senegalese Migrants Association Stretta di Mano, Italy, partner of F4A Senegal

By : Aichatou Sarr, President, Senegalese Migrants Association Stretta di Mano, Italy, partner of F4A Senegal CONTRIBUTION AT THE SEMINAR : MIGRATION AND DEVELOPMENT: CAN DIASPORA CONTRIBUTE TO EFFECTIVE DEVELOPMENT OF THE COUNTRY OF ORIGIN?, ORGANISED BY FONDAZIONI4AFRICA, BRUSSELS, 31 MAY 2010 By : Aichatou

Plus en détail

RELATION BANQUE ENTREPRISE - FINANCEMENT DE LA PME

RELATION BANQUE ENTREPRISE - FINANCEMENT DE LA PME RELATION BANQUE ENTREPRISE - FINANCEMENT DE LA PME Par A. AIT-AIDER. Directeur Régional de la BNA. L Entreprise, la Banque : voilà deux acteurs centraux de l environnement économique dont le destin est

Plus en détail