Mission Observatoire Régional Emploi Formation Rhône-Alpes. ql insertion professionnelle. mars n 2 Enquête Insertion

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mission Observatoire Régional Emploi Formation Rhône-Alpes. ql insertion professionnelle. mars 2008 - n 2 Enquête Insertion"

Transcription

1 Mission Observatoire Régional Emploi Formation Rhône-Alpes q ql insertion professionnelle des scolaires en Rhône-Alpes sortis de formation professionnelle en 2005 mars n 2 Enquête Insertion

2 s Sommaire L INSERTION PROFESSIONNELLE DES SCOLAIRES EN RHONE- ALPES SORTIS DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN PRÉSENTATION DE L ENQUÊTE Champ de l enquête P. 1 Objectif de l enquête P. 1 Taux de réponse à l enquête et pondération des résultats P. 2 Interprétation des indicateurs P. 2 2 CARACTÉRISTIQUES DES SCOLAIRES EN ANNÉE TERMINALE DE FORMATION PROFESSIONNELLE Effectifs et niveaux de formation P. 3 Grands domaines de Formation : Production et Services P. 4 Répartition par niveau, par grand domaine de formation et par sexe P. 5 Domaines de formation P. 6 3 SITUATION DES SCOLAIRES EN ANNÉE TERMINALE DE FORMATION PROFESSIONNELLE AU 1 er FÉVRIER 2006 Les poursuites d étude P. 7 L insertion professionnelle des scolaires entrés dans la vie active P. 8 4 LIAISON FORMATION EMPLOI Les métiers exercés en 2006 selon le domaine de formation suivi P. 12 Glossaire des sigles utilisés P. 14 Nomenclature des niveaux et diplômes de l enseignement professionnel P. 14

3 1 PRÉSENTATION DE L ENQUÊTE Dans le cadre du suivi du Plan Régional de Développement de la Formation professionnelle, l État, la Région et les Partenaires Sociaux ont confié à la mission OREF du GIP PRAO la réalisation d une étude régionale sur l insertion professionnelle des scolaires en Rhône-Alpes sortis de formation professionnelle en Cette étude est basée sur les réponses à l enquête «Insertion Vie Active (I.V.A.), pilotée par les Rectorats de Grenoble et de Lyon, et conduite par les établissements scolaires auprès de leurs élèves de l année scolaire 2004/2005, afin de connaître leur devenir à court terme, 7 mois après leur sortie de formation, soit en février L enquête I.V.A. est annuelle mais elle n est exploitée par le PRAO que tous les deux ans. À noter que nous disposons maintenant d une série d indicateurs depuis s Champ de l enquête Le champ retenu pour l étude est la population des scolaires qui étaient en année terminale de formation professionnelle en Rhône-Alpes en 2004/2005. Les élèves concernés se répartissent du niveau V au niveau II dans les secteurs agricoles, industriel et tertiaire (pour une information sur les diplômes inclus dans le champ de l enquête, voir Nomenclature des niveaux et diplômes de l enseignement professionnel p. 14). L objectif de cette enquête est double : s Objectif de l enquête - mesurer la fréquence des sorties vers la vie active des scolaires en année terminale de formation professionnelle, - mesurer l insertion professionnelle des scolaires, 7 mois après leur sortie de formation et étudier le lien entre la formation suivie et l emploi occupé. 1

4 1 PRÉSENTATION DE L ENQUÊTE s Taux de réponse à l enquête et pondération des résultats Sur scolaires en année terminale de formation professionnelle en 2004/2005, ont été interrogés (les établissements ayant connaissance que certains de leurs élèves étaient en poursuite d études ne les ont pas interrogé). Le questionnaire a été administré par voie postale élèves ont répondu à l enquête, soit un taux de réponse de 65 %, taux en nette progression par rapport à l enquête précédente (52 %) grâce à un dispositif de relance systématique des enquêtés dans l Académie de Lyon où le taux de réponse est de 74 %. Le taux de réponse varie selon le niveau et le domaine de formation. Les réponses à l enquête ont donc été pondérées afin d obtenir des indicateurs moyens représentatifs. Cette pondération statistique a été effectuée en prenant pour référence l enquête effectifs des scolaires de l année 2004/2005 de l Éducation Nationale 1. s Interprétation des indicateurs Des facteurs d ordre méthodologique sont susceptibles d affecter la précision et la pertinence des indicateurs. Précision des indicateurs : 35 % des personnes interrogées n ont pas répondu à l enquête. Pour les pondérations et les redressements, on fait l hypothèse que les non-répondants se comportent comme les répondants. En fait, il n est pas possible d évaluer le degré de précision ou intervalle de confiance des indicateurs. L amélioration progressive du taux de réponse constitue en fait la meilleure garantie de précision des résultats. Pertinence des indicateurs instantanés d emploi et de chômage : Ces indicateurs décrivent la situation à une date donnée (1 er février 2006, 7 mois après la sortie de formation). Ils sont sensibles aux phénomènes de turn-over et de saisonnalité, dont l intensité varie selon les secteurs et les métiers. Des indicateurs de durée d emploi et de chômage pendant les 7 mois qui ont suivi la sortie de formation compléteraient utilement les résultats de l enquête. Dans ces conditions, il convient de rester prudent dans l interprétation des indicateurs et de considérer qu un écart ne devient significatif qu à partir de 5 points. À titre d illustration, on peut considérer qu il n y a pas de différence significative entre le taux d insertion de l enquête 2004 (65 %) et celui de 2006 (63 %) alors qu il existait une détérioration du taux d insertion entre l enquête 2004 et l enquête 2002 (80 %). 1 Pour plus de détails méthodologiques et statistiques sur les données de l enquête, voir le document annexe L insertion professionnelle des scolaires en Rhône-Alpes sortis de formation professionnelle en 2005 : recueil de tableaux statistiques. Ce recueil est disponible sur le site du PRAO : sous le thème Mobilité et insertion : voir L insertion professionnelle des publics sortant de formation initiale. 2

5 2CARACTÉRISTIQUES DES SCOLAIRES EN ANNÉE TERMINALE DE FORMATION PROFESSIONNELLE s Effectifs et niveaux de formation En Rhône-Alpes, scolaires étaient en année terminale de formation professionnelle durant l année scolaire 2004/2005, soit une diminution du nombre de scolaires de 2 % par rapport à 2002/2003, référence de la précédente enquête. Évolution du nombre de scolaires en année terminale de formation professionnelle entre 1999 et 2005 par niveau d études Source : Enquêtes Effectifs des scolaires de 1998/1999, 2000/2001, 2002/2003 et 2004/2005, Éducation Nationale. Depuis l année scolaire 1998/1999, on peut caractériser l évolution des effectifs de scolaires en année terminale de formation professionnelle par : Une stagnation des effectifs de niveau II et de niveau IV: le niveau II représente une très faible part des scolaires (0,6 % en 2004/2005) tandis que le niveau IV rassemble 1/5 des scolaires. Une diminution des effectifs de niveau III entre 2000/2001 et 2004/2005: alors que l effectif des Bac + 2 avait augmenté de 9 % entre 1998/1999 et 2000/2001, celui-ci a chuté de 14 % entre 2000/2001 et 2002/2003. La baisse contenue entre 2002/2003 et 2004/2005, soit -6 %. Une augmentation significative des effectifs de niveau V (CAP et MC): alors que l on remarquait une baisse importante du nombre de scolaires de niveau V entre 2000/2001 et 2002/2003 (-24 %) la tendance semble s inverser puisque l on note une hausse des effectifs de 11 % entre 2002/2003 et 2004/2005. Le niveau V BEP représente la moitié des effectifs. À noter que, pour la majorité de ces élèves, la scolarité en BEP prépare à l entrée dans une formation de niveau IV (voir Les poursuites d études p. 7). DÉFINITION DES GRANDS DOMAINES DE FORMATION Le grand domaine de la Production rassemble les domaines de formation : Agriculture et espaces verts ; Bâtiment et travaux publics ; Métallurgie-mécanique ; Électricité-électronique ; Maintenance ; Réparation automobile ; Agro-alimentaire, Chimie, plasturgie ; Textile, habillement, cuir ; Bois et ameublement ; Métiers de bouche. Le grand domaine des Services rassemble les domaines de formation : Imprimerie ; Transports et logistique ; Hôtellerie et restauration ; Commerce et vente ; Gestion administrative ; Comptabilité ; Informatique ; Santé ; Coiffure-esthétique ; Animation culturelle, sportive, métiers des arts et de la communication ; Nettoyage et service aux personnes. 3

6 2CARACTÉRISTIQUES DES SCOLAIRES EN ANNÉE TERMINALE DE FORMATION PROFESSIONNELLE s Grands domaines de formation : Production et Services Parmi les scolaires en année terminale de formation professionnelle durant l année 2004/2005, 61 % ont suivi une formation dans le grand domaine des Services et 39 % dans le grand domaine de la Production (voir définition des grands domaines de formation, p. 3). Cette répartition est quasiment identique à celle observée en 2000/2001 et en 2002/ Répartition des scolaires en année terminale de formation professionnelle par niveau selon le grand domaine de formation en 2005 Source : Enquête Effectifs des scolaires de 2004/2005, Éducation Nationale. Les évolutions récentes de 2002/2003 à 2004/2005 : Les effectifs de niveau V sont toujours les plus nombreux : ceux-ci représentent 58 % des scolaires. C est le niveau de base d entrée dans la voie de formation professionnelle. Le BEP est le diplôme le plus fréquent, quelque soit le grand domaine de formation. Celui-ci représente 55 % des diplômes dans le grand domaine de la Production et 46 % dans le grand domaine des Services. Il est dominant, en particulier, dans le nettoyage et services aux personnes, la réparation automobile, l électricité électronique, le bois et ameublement, la gestion administrative, la maintenance, le bâtiment et travaux publics. L effectif global des CAP, MC a augmenté de manière significative : on note une hausse de 17 % des effectifs dans la Production et une augmentation de 21 % dans les Services. Contrairement à ce que l on a pu constater en 2002/2003, les effectifs de niveau III sont restés stables dans le grand domaine des Services mais ils ont subi une importante diminution dans la Production (-21 % entre 2002/2003 et 2004/2005). Au niveau II et IV : faibles changements. Le niveau II reste très minoritaire et subit une baisse de près de 6 % dans le grand domaine des Services. En ce qui concerne le niveau IV, celui-ci représente 21 % des effectifs dans la Production et 20 % dans les Services (on remarque dans ce domaine une hausse de 6 % du nombre de scolaires). 1 Pour plus de détails sur l évolution des effectifs des scolaires par niveau et par domaine de formation, consulter le document : l insertion professionnelle des scolaires en Rhône-alpes sortis de formation professionnelle en 2005 : recueil de tableaux statistiques, tableau p. 3, sur le site 4

7 2CARACTÉRISTIQUES DES SCOLAIRES EN ANNÉE TERMINALE DE FORMATION PROFESSIONNELLE s Répartition par niveau, par grand domaine de formation et par sexe Répartition des scolaires en année terminale de formation professionnelle en 2005 par niveau et par sexe II (DECF, DSAA) 38 % de garçons, 62 % de filles III (BTS, DPECF, DMA, DCESF IV (BAC PRO, BT, MC, BMA) 47 % 53 % 54 % 46 % Garçons Filles V (CAP, MC) 53 % 47 % V (BEP) 56 % 44 % Source : Enquête Effectifs des scolaires de 2004/2005, Éducation Nationale. Parmi les scolaires, 53 % sont des garçons et 47 % sont des filles. La répartition filles/garçons par niveau de formation est restée sensiblement la même que celle observée en , excepté en ce qui concerne les CAP et MC où l on observait la répartition inverse (48 % de garçons et 52 % de filles). Les garçons sont toujours largement majoritaires dans le grand domaine de formation de la Production et les filles dans les Services. Ces indicateurs globaux évoluent peu d année en année. En effet, en 2001, 88 % des élèves dans le grand domaine de la Production étaient des garçons (contre 87 % en 2005) et 72 % des élèves dans les Services étaient des filles (contre 69 % en 2005). Répartition des scolaires en année terminale de formation professionnelle par sexe et selon le grand domaine de formation Production Services 13 % 31 % 87 % 69 % Garçons Filles Source : Enquête «Effectifs des scolaires de 2004/2005, Éducation Nationale. 1 La répartition par niveau, par grand domaine de formation et par sexe n a pas été calculée en 2003, pour des raisons techniques. Notre dernière année de référence est donc

8 2CARACTÉRISTIQUES DES SCOLAIRES EN ANNÉE TERMINALE DE FORMATION PROFESSIONNELLE s Domaines de formation Répartition des scolaires en année terminale de formation professionnelle par niveau et domaine de formation PRODUCTION SERVICES Domaines de formation Effectifs Poids du domaine Niveaux de formation II III IV V (BEP) V (CAP) Electricité et électronique ,5% 0% 9% 20% 68% 3% Métallurgie et mécanique ,7% 0% 30% 19% 43% 8% Maintenance ,6% 0% 14% 33% 52% 1% Bâtiment et travaux publics ,3% 0% 13% 23% 50% 14% Réparation automobile ,6% 0% 0% 20% 70% 10% Textile, habillement et cuir ,1% 1% 10% 21% 46% 22% Bois et ameublement 931 2,5% 0% 6% 9% 57% 28% Agro-alimentaire, chimie, plasturgie 626 1,7% 0% 51% 12% 32% 5% Métiers de bouche (boulangerie, boucherie ) 203 0,5% 0% 0% 14% 47% 39% Gestion administrative ,5% 0% 15% 29% 56% 0% Commerce et vente ,5% 0% 32% 22% 39% 7% Nettoyage et services aux personnes ,6% 0% 1% 1% 86% 12% Hôtellerie et restauration ,2% 0% 8% 17% 49% 26% Informatique 972 2,6% 0% 92% 8% 0% 0% Transports et logistique 878 2,3% 0% 26% 23% 41% 10% Comptabilité 729 1,9% 25% 75% 0% 0% 0% Animation culturelle, sportive, métiers des arts et de la communication 722 1,9% 0% 41% 26% 0% 33% Coiffure et esthétique 499 1,3% 0% 34% 0% 0% 66% Action sociale 239 0,6% 0% 100% 0% 0% 0% Imprimerie et communication graphique 219 0,6% 0% 18% 32% 45% 5% Santé 193 0,5% 4% 57% 6% 6% 27% TOTAL * 100% 1% 21% 21% 48% 9% * En 2004/2005, 78 scolaires n ont pu être étudiés pour cause de données manquantes sur le niveau et le domaine de formation Source : Enquête Effectifs des scolaires de 2004/2005, Éducation Nationale. Quatre domaines de formation rassemblent plus de la moitié des scolaires : Gestion administrative Commerce et vente Métallurgie et mécanique Electricité et électronique Par rapport à l année scolaire 2002/2003 : u En hausse : Bois et ameublement Imprimerie et communication graphique Transports et logistique Hôtellerie et restauration Commerce et vente Informatique Coiffure et esthétique Nettoyage et services aux personnes u En baisse : Bâtiment et travaux publics Métallurgie et mécanique Maintenance Textile, habillement, cuir Gestion administrative Comptabilité Santé Enseignement, animation, communication 6

9 3SITUATION DES SCOLAIRES EN ANNÉE TERMINALE DE FORMATION PROFESSIONNELLE AU 1 er FÉVRIER 2006 s Les poursuites d études Sur les scolaires en année terminale de formation professionnelle en 2004/2005, 67 % ont poursuivi leurs études l année suivante (y compris redoublement). Ce taux est en hausse par rapport à celui observé en 2002 (55 %) et en 2004 (60 %). Taux de poursuite d études par niveau et grand domaine de formation Production ou Services en % 80% 60% 40% 20% 0% II III IV V : BEP V : CAP, MC Tous niveaux Niveaux de formation Source : Enquête IVA 2006, Éducation Nationale. Production Services Ensemble La hausse des poursuites d études s observe à tous les niveaux de formation et de façon légèrement plus marquée dans le grand domaine des Services (+ 8 points entre 2004 et 2006). Après un BEP, la très grande majorité des élèves poursuit des études : 80 % dans le grand domaine de la Production et 83 % dans le domaine des Services. Au niveau CAP, un peu plus de la moitié des scolaires poursuivent leurs études, quelque soit le grand domaine de formation. Au niveau III et IV, les taux de poursuites d études continuent d augmenter fortement. Dans le grand domaine de la Production, ils sont évalués à respectivement 51 % et 52 % (soit environ + 13 points entre 2004 et 2006) et dans le domaine des Services, on obtient 57 % de poursuite d études pour le niveau III et 52 % pour le niveau IV. Au niveau II, les taux de poursuite d études sont de 42 % pour la Production et 46 % pour les Services. On note donc une hausse du taux dans le domaine des Services par rapport à 2004 (32 % en 2004). Cependant, les effectifs étant faibles, une interprétation de ces résultats serait peu fiable scolaires n ont pu être étudiés pour cause de données manquantes sur le domaine de formation 7

10 3SITUATION DES SCOLAIRES EN ANNÉE TERMINALE DE FORMATION PROFESSIONNELLE AU 1 er FÉVRIER 2006 s L insertion professionnelle des scolaires entrés dans la vie active Sur les scolaires en année terminale de formation professionnelle en 2004/2005, 33 % sont entrés dans la vie active, soit un peu plus de jeunes. Tous les indicateurs ci-dessous ont été chiffrés et pondérés sur la base des répondants. 7 mois après leur sortie de formation, 63 % des scolaires ont un emploi et 37 % sont sans emploi 2, soit un taux d emploi moyen en diminution de 2 points par rapport à celui observé en Le taux d emploi et le taux de sans emploi sont calculés par rapport aux scolaires sortis de formation. Les sans emploi sont demandeurs d emploi, stagiaires ou inactifs (voir définition encadrée p. 9). Taux d emploi et taux de sans emploi des promotions , , et Situation en février 00 des apprentis Situation en février 02 des apprentis Source : Enquêtes IVA 2000, 2002, 2004 et 2006, Éducation Nationale. Situation en février 04 des apprentis Situation en février 06 des apprentis Les types de contrat de travail des jeunes : dominante CDD ou intérim, recul des CDI. 51 % ont un contrat de travail à durée déterminée ou en intérim (+ 5 points par rapport à 2004) 37 % travaillent sous contrat à durée indéterminée (- 2 points par rapport à 2004) 11 % occupent un emploi aidé : contrat de professionnalisation, etc. ( - 3 points par rapport à 2004) 1 % travaillent à leur compte Dans les domaines de formation du Bâtiment et travaux publics, de l Hôtellerie et de la restauration et de la Santé, la majorité des scolaires en emploi sont en contrat à durée indéterminée. À noter qu il existe une forte corrélation avec le niveau de formation puisque ces scolaires en CDI sont essentiellement des jeunes de niveau III et IV. Impact des stages ou jobs d été : 34 % des jeunes avaient effectué auparavant un stage ou un job d été dans l entreprise où ils ont été embauchés (36 % en 2004). Ce taux atteint 47 % chez les jeunes du domaine de formation du nettoyage et services à la personne et 44 % dans le domaine de la santé. Néanmoins, il faut nuancer l impact apparent des stages. En effet, les pourcentages portent sur le nombre de répondants en emploi (soit 63 % des répondants) scolaires n ont pu être étudiés pour cause de données manquantes sur le domaine de formation. 2 A titre de référence, le taux de chômage national (au sens du Bureau International du Travail) des ans en 2006 s élevait à 23 % (source INSEE). 8

11 3SITUATION DES SCOLAIRES EN ANNÉE TERMINALE DE FORMATION PROFESSIONNELLE AU 1 er FÉVRIER 2006 s L insertion professionnelle des scolaires entrés dans la vie active Taux d emploi par niveau et grand domaine de formation en 2006, 7 mois après la sortie de formation II III IV V : BEP V : CAP, MC Tous niveaux Source : Enquête «IVA» de 2006, Éducation Nationale. Le taux d emploi augmente avec le niveau de diplôme. Mais il est tout aussi important de noter que, à niveau égal, le taux d emploi de la filière Production est supérieur à celui de la filière Services. Au niveau II, les formations présentes sont celles des filières comptabilité et santé. Le taux d emploi est de 81 %. Au niveau III (BTS, DMA, DPECF, FC), le taux d emploi a augmenté : 83 % dans le grand domaine de la Production (contre 76 % en 2004) et de 74 % dans le grand domaine des Services (contre 72 % en 2004). Au niveau IV (Bac pro, BMA, MC, BT), le taux d emploi reste stable dans le grand domaine de la Production (76 %) mais diminue de 5 points dans le grand domaine des Services (61 % en 2006 contre 66 % en 2004). Au niveau CAP, on note en 2006 une hausse du taux d emploi dans le grand domaine de la Production (53 % en 2006 contre 43 % en 2004) ainsi qu une légère diminution dans le grand domaine des Services (51 % en 2006 contre 48 % en 2004). Ce faible taux d emploi démontre une réelle difficulté d insertion des scolaires de ce niveau. Enfin, au niveau BEP, les scolaires qui entrent dans la vie active ont également des difficultés d insertion. Le taux d emploi est de 52 % dans le grand domaine de la Production (contre 59 % en 2004) et de 48 % dans les Services (contre 49 % en 2004). DÉFINITION DU TAUX D EMPLOI ET DU TAUX DE SANS EMPLOI Ces deux taux sont calculés par rapport à la même population de référence : les scolaires entrés dans la vie active avec ou sans emploi. TAUX D EMPLOI = TAUX DE SANS EMPLOI = Nombre de scolaires en emploi (tout contrat de travail) Nombre de scolaires avec ou sans emploi Nombre de scolaires sans emploi (demandeurs d emploi, stagiaires, inactifs) Nombre de scolaires avec ou sans emploi 9

12 3SITUATION DES SCOLAIRES EN ANNÉE TERMINALE DE FORMATION PROFESSIONNELLE AU 1 er FÉVRIER 2006 PRODUCTION SERVICES Devenir des scolaires par domaine et par niveau de formation en 2006 : taux de sortie et insertion professionnelle 7 mois après la sortie de formation Domaines de formation Sortie vers Rappel Rappel Rappel Devenir des sortants Niveaux de la vie active 02/03 00/01 98/99 formation Taux de Taux Taux de Taux Taux Taux Effectifs¹ sortie² d'emploi sans emploi d'emploi d'emploi d'emploi III : BTS % 92% 8% 86% 86% 93% Bâtiment et travaux IV : Bac pro % 85% 15% 84% 92% 87% publics V : BEP % 58% 42% 78% 82% 75% V : CAP % 55% 45% 54% 71% 82% III : BTS % 83% 17% 71% 82% 85% Métallurgie et IV : Bac pro % 73% 27% 75% 91% 92% mécanique V : BEP % 58% 42% 51% 71% 78% V : CAP % 48% 52% n.s. n.s. n.s. III : BTS % 81% 19% 78% 92% 85% Electricité et IV : Bac pro % 75% 25% 75% 92% 88% électronique V : BEP % 50% 50% 59% 70% 62% III : BTS % 81% 19% 79% 85% 94% Maintenance IV : Bac pro % 78% 22% 76% 85% 89% V : BEP % 47% 53% 58% 74% 73% Réparation IV : Bac pro % 77% 23% 85% 100% 89% automobile V : BEP % 59% 41% 54% 77% 85% Agro-alimentaire, chimie, plasturgie III : BTS % 80% 20% 81% 76% 88% Textile, habillement, IV : Bac pro % 66% 34% n.s. n.s. n.s. cuir V : BEP % 25% 75% 45% 65% 55% Bois et ameublement V : BEP % 57% 43% 70% 89% 89% Transports et III : BTS % 74% 26% 80% 86% 72% logistique V : BEP % 70% 30% 80% 95% 80% IV : Bac pro % 85% 15% 87% 96% 92% Hôtellerie et V : BEP % 58% 42% 67% 78% 70% restauration V : CAP % 34% 66% 43% 68% 79% III : BTS % 70% 30% 74% 84% 80% Commerce et vente IV : Bac pro % 62% 38% 71% 82% 80% V : BEP % 43% 57% 48% 67% 64% V : CAP % 26% 74% 40% n.s. n.s. III : BTS % 75% 25% 72% 87% 80% Gestion IV : Bac pro % 54% 46% 61% 77% 72% administrative V : BEP % 36% 64% 42% 65% 54% Comptabilité III : BTS % 82% 18% 69% 82% 77% Informatique III : BTS % 74% 26% 58% 73% 88% Coiffure et esthétique V : CAP % 57% 43% 64% 82% 75% Nettoyage et V : BEP % 54% 46% 49% 70% 58% services aux personnes V : CAP % 53% 47% n.s. n.s. n.s. Source : Enquête IVA 2006, Éducation Nationale. Sont présentés les domaines de formation par niveau où le flux de sortie est supérieur ou égal à 100. Exemple de lecture : 7 mois après la sortie de formation, sur 257 scolaires de niveau III du domaine du Bâtiment et travaux publics, 144 (56 %) sont entrés dans la vie active. Parmi eux, 132 (92 %) ont un emploi et 12 (8 %) sont sans emploi. 1 Effectif : effectif de scolaires en année terminale de formation en 2004/ Taux de sortie : taux estimé de scolaires entrés dans la vie active (hors poursuite d études) n.s. : non significatif 10

13 3SITUATION DES SCOLAIRES EN ANNÉE TERMINALE DE FORMATION PROFESSIONNELLE AU 1 er FÉVRIER 2006 s L insertion professionnelle des scolaires entrés dans la vie active SPÉCIFICITÉS DU GRAND DOMAINE DE LA PRODUCTION : DES TAUX D EMPLOI VARIANT DE 47 % À 92 % Dans le domaine du textile, habillement et cuir, le taux d emploi a augmenté : en 2006, il est à 44 % alors qu il avait subi une importante diminution en 2004 (35 % en 2004). Dans le domaine de la métallurgie et mécanique, on note une amélioration de 2 points du taux d emploi. Cependant, le taux d emploi au niveau III augmente de 12 points par rapport à 2004 et au niveau V : BEP, il augmente de 7 points. Dans le domaine du bois et ameublement, le taux d emploi a nettement diminué : en 2006, ce taux est à 57 % alors qu il était à 70 % en Dans le domaine de l électricité-électronique, le taux d emploi a diminué de 3 points. En fait, au niveau III, le taux d emploi s est légèrement accru alors qu au niveau V, il perd 9 points. Enfin, dans les domaines du bâtiment et travaux publics, de la maintenance, de la réparation automobile et de l agroalimentaire, chimie, plasturgie, les taux d emploi de niveaux III et IV augmentent (légèrement) alors qu ils diminuent au niveau V. SPÉCIFICITÉS DU GRAND DOMAINE DES SERVICES : DES TAUX D EMPLOI VARIANT ENTRE 36 % ET 85 % Dans les Services, cinq domaines de formation ont de faibles taux d emploi : nettoyage et services aux personnes, gestion administrative, coiffure et esthétique, commerce et vente, hôtellerie et restauration. Dans les domaines de formation de la comptabilité, de l informatique et du nettoyage et services aux personnes, les taux d emploi augmentent par rapport à l année L insertion est bonne dans les deux premiers domaines de formation cités (réciproquement 82 % et 74 %). Dans le dernier domaine, le taux d emploi est de 54 %. 11

14 4 LIAISON FORMATION-EMPLOI s Les métiers exercés en 2006 selon le domaine de formation suivi METIERS CIBLES METIERS PROCHES % Intitulé du domaine de Niveaux de % % AUTRES formation formation Métiers cibles métiers Métiers proches métiers METIERS cibles proches Bâtiment et Niveau V et IV Métiers du BTP 48% Aucun 0% 52% travaux publics Niveau III et plus Métiers du BTP 65% Aucun 0% 35% PRODUCTION Métallurgie et mécanique Electricité et électronique Niveau V et IV Niveau III et plus Tous niveaux * Maintenance Tous niveaux * Réparation automobile Agro-alimentaire, chimie, plasturgie Bois et ameublement Transports et logistique Hôtellerie et restauration Niveau V et IV Tous niveaux * Tous niveaux * Tous niveaux * Tous niveaux * Métiers de la métallurgie et de la mécanique Métiers de la métallurgie et de la mécanique Métiers de l'électricité et de l'électronique Métiers de la maintenance Métiers de la réparation automobile Métiers de l agroalimentaire, de la chimie et de la plasturgie Métiers du bois et de l ameublement Métiers du BTP Métiers du transport et de la logistique Métiers de l'hôtellerie et de la restauration 46% 48% 40% 23% 36% Electricité électronique Maintenance Réparation automobile Electricité électronique Maintenance Réparation automobile Métallurgie et mécanique Maintenance Réparation automobile Métallurgie et mécanique Electricité électronique Réparation automobile Métallurgie et mécanique Electricité électronique Maintenance Transports et logistique 7% 47% 16% 36% 21% 39% 32% 45% 28% 36% 47% Aucun 0% 53% 52% Aucun 0% 48% 74% Aucun 0% 26% 85% Aucun 0% 15% SERVICES Commerce et vente Gestion administrative Comptabilité Niveau V et IV Niveau III et plus Niveau V et IV Niveau III et plus Niveau III et plus Métiers du commerce et de la vente Métiers du commerce et de la vente Métiers de la gestion administrative Métiers de la gestion administrative Métiers de la comptabilité 54% 48% Métiers des banques et assurances Métiers des banques et assurances 3% 43% 17% 35% 33% Aucun 0% 67% 69% Aucun 0% 31% 59% Métiers de la gestion administrative 23% 18% Informatique Tous niveaux * Métiers de l informatique 22% Aucun 0% 78% Nettoyage et services aux personnes Niveau V et IV Métiers du nettoyage et services aux personnes 59% Aucun 0% 41% Source : Enquête IVA de 2006, Éducation Nationale. Exemple de lecture: 7 mois après la sortie de formation, sur 100 jeunes de niveau V et IV issus du domaine de formation de la métallurgie et mécanique, 46 exercent un métier ciblé par leur formation initiale (ils sont par exemple chaudronniers, serruriers, etc.), 7 exercent un métier proche (ils sont mécaniciens de maintenance ou d automobile) et les 47 jeunes restants exercent d autres métiers sans lien direct avec leur formation. * Domaine de formation où le nombre de répondants ne permet pas le découpage par niveau de formation. Sont présentés les domaines de formation où le nombre de répondants est supérieur ou égal à

15 4 LIAISON FORMATION-EMPLOI s Les métiers exercés en 2006 selon le domaine de formation suivi En février 2006, soit 7 mois après leur sortie de formation professionnelle, la majorité des anciens scolaires en emploi exerce un métier correspondant ou proche de celui visé par leur formation initiale. Le taux d occupation d un métier cible ou proche varie selon le domaine et le niveau de formation. SPÉCIFICITÉS DU GRAND DOMAINE DE LA PRODUCTION : Après une formation du bâtiment et travaux publics, de la métallurgie-mécanique-électricité et électronique, 40 % à 65 % des anciens élèves occupent un métier-cible de leur formation. Dans les domaines de la maintenance et de la réparation automobile, une grande partie des jeunes s insère dans des métiers connexes sur lesquels le transfert de compétences acquises est possible. Pour les diplômés de maintenance, il s agit des métiers de la métallurgie et mécanique, de l électricité et électronique et de la réparation automobile. Inversement, les diplômés de la réparation automobile occupent fréquemment des emplois de la métallurgie, de la maintenance industrielle ou du transport. Dans les domaines de l agro-alimentaire, chimie, plasturgie et du bois et ameublement, environ un jeune sur deux occupe un métier sans lien direct avec sa formation initiale. SPÉCIFICITÉS DU GRAND DOMAINE DES SERVICES : Dans le domaine de l hôtellerie et restauration, 85 % des diplômés exercent un métier en lien direct avec leur formation. Ils sont 74 % dans le même cas dans le domaine du transport et de la logistique et 69 % parmi les diplômés de niveau III en gestion administrative. 78 % des scolaires issus d une formation du domaine de l Informatique exercent un métier sans lien direct avec leur formation. 67 % des diplômés d une formation de la gestion administrative de niveau V et IV sont dans le même cas. 13

16 s Glossaire des sigles utilisés Bac pro BEP BMA BT BTS CAP DCESF DECF DMA DPECF DSSA FC GIP PRAO MC OREF Baccalauréat professionnel Brevet d Études Professionnelles Brevet des Métiers d Art Brevet de Technicien Brevet de Technicien Supérieur Certificat d Aptitudes Professionnelles Diplôme de Conseiller en Économie Sociale et Familiale Diplôme d Études Comptables et Financières Diplôme des Métiers d Art Diplôme Préparatoire d Études Comptables et Financières Diplôme Supérieur des Arts Appliqués Formation Complémentaire Groupement d Intérêt Public Pôle Rhône-Alpes d Orientation Mention Complémentaire Observatoire Régional Emploi-Formation s Nomenclature des niveaux et diplômes de l enseignement professionnel* Niveau 2 : DECF ; DSAA. Niveau 3 : BTS ; DPECF ; DMA ; DCESF ; Formations Complémentaires de niveau 3. Niveau 4 : BT ; Bac pro ; BMA ; Mentions Complémentaires de niveau 4. Niveau 5 : CAP ; BEP ; Mentions Complémentaires de niveau 5. * Niveaux et diplômes retenus pour le champ de l enquête Conception et réalisation de l étude : Delphine BERQUIER, Chargée d études statistiques (en contrat d apprentissage) Appui technique : Boris FRANCOIS, (contact : et François LONGIN Communication : Christelle BEAUBOUCHEZ 14

17 s Notes 15

18 Uwww.prao.org PRAO 78 route de Paris - BP CHARBONNIERES LES BAINS CEDEX Tél. : Fax : mail :

PRAO Pôle Rhône-Alpes de l Orientation

PRAO Pôle Rhône-Alpes de l Orientation Partenaires sociaux PRAO Pôle Rhône-Alpes de l Orientation Mission Observatoire Régional Emploi Formation Rhône-Alpes L INSERTION PROFESSIONNELLE DES SCOLAIRES SORTIS DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN 2001

Plus en détail

L insertion professionnelle. des apprentis. en Rhône-Alpes sortis de formation en Observatoire Régional Emploi Formation Rhône-Alpes

L insertion professionnelle. des apprentis. en Rhône-Alpes sortis de formation en Observatoire Régional Emploi Formation Rhône-Alpes Observatoire Régional Emploi Formation Rhône-Alpes L insertion professionnelle des apprentis en Rhône-Alpes sortis de formation en 2007 Décembre 2009 - N 3 Enquête Insertion - Recueils de tableaux Enquête

Plus en détail

PRAO Pôle Rhône-Alpes de l Orientation

PRAO Pôle Rhône-Alpes de l Orientation Partenaires sociaux PRAO Pôle Rhône-Alpes de l Orientation Mission Observatoire Régional Emploi Formation Rhône-Alpes L INSERTION PROFESSIONNELLE DES APPRENTIS EN RHONE-ALPES SORTIS DE FORMATION EN 2001

Plus en détail

L INSERTION PROFESSIONNELLE DES APPRENTIS EN RHONE-ALPES SORTIS DE FORMATION EN 2001

L INSERTION PROFESSIONNELLE DES APPRENTIS EN RHONE-ALPES SORTIS DE FORMATION EN 2001 Partenaires sociaux PRAO Pôle Rhône-Alpes de l Orientation L INSERTION PROFESSIONNELLE DES APPRENTIS EN RHONE-ALPES SORTIS DE FORMATION EN 2001 RECUEIL DE TABLEAUX STATISTIQUES SOMMAIRE I) L INSERTION

Plus en détail

L Insertion dans la vie active des jeunes du Nord-Pas de Calais

L Insertion dans la vie active des jeunes du Nord-Pas de Calais Avril 2015 Coup d œil sur Pôle Académique Statistiques, Études Prévisionnelles, Analyses L Insertion dans la vie active des jeunes du Nord-Pas de Calais Enquête IVA (Insertion dans la Vie Active) menée

Plus en détail

professionnelle des jeunes est stable

professionnelle des jeunes est stable emploi formation insertion Franche-Comté L'insertion professionnelle des jeunes est stable Enquête Insertion dans la vie active des apprentis et des lycéens francs-comtois sortant de l'éducation et de

Plus en détail

Lettre aux LES ÉTUDES DU SAIO. tertiaire et après... professeurs principaux et aux formateurs MGI DOMAINE DES SERVICES

Lettre aux LES ÉTUDES DU SAIO. tertiaire et après... professeurs principaux et aux formateurs MGI DOMAINE DES SERVICES LES ÉTUDES DU SAIO Lettre aux professeurs principaux et aux formateurs MGI DOMAINE DES SERVICES Préparer un CAP ou un Bac pro tertiaire et après... Ce document vous présente la trajectoire des élèves sur

Plus en détail

Population totale de 15 à 64 ans. Population active de 15 à 64 ans

Population totale de 15 à 64 ans. Population active de 15 à 64 ans Dares Analyses mars 2014 N 023 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Emploi et chômage des descendants d immigrés en 2012 En 2012, 3,9 millions de personnes

Plus en détail

Le devenir des diplômés de Licence Professionnelle 2010

Le devenir des diplômés de Licence Professionnelle 2010 L OVE Enquête Observatoire de la Vie Étudiante Le devenir des diplômés de Licence Professionnelle 2010 Juillet 2014 Le diplôme national de Licence professionnelle a été créé par arrêté en novembre 1999.

Plus en détail

SEINE. Chiffres-clés. Insertion professionnelle des apprentis sortis des CFA normands en juin Cohorte 2016 Vague 1 Suivi au mois 7

SEINE. Chiffres-clés. Insertion professionnelle des apprentis sortis des CFA normands en juin Cohorte 2016 Vague 1 Suivi au mois 7 SEINE Chiffres-clés Insertion professionnelle des apprentis sortis des CFA normands en juin 2016 Cohorte 2016 Vague 1 Suivi au mois 7 N 8 - juin 2017 Principaux résultats de l enquête SEINE Un taux de

Plus en détail

Répartition des sortants de l'année scolaire 2004/05 par domaine de formation - Garçons - Autres 13 % Génie civil, const ruction, bois 21%

Répartition des sortants de l'année scolaire 2004/05 par domaine de formation - Garçons - Autres 13 % Génie civil, const ruction, bois 21% Caractéristiques des sortants Deux tiers (68 %) des jeunes apprentis se présentant sur le marché du travail sont des garçons. La moyenne d âge lors de la sortie du dispositif de formation par apprentissage

Plus en détail

APRES LE COLLEGE. Quelle voie choisir, pour f aire quoi?

APRES LE COLLEGE. Quelle voie choisir, pour f aire quoi? APRES LE COLLEGE Quelle voie choisir, pour f aire quoi? Pour préparer ses choix d orientation: S interroger sur ses goûts, ses intérêts, sa scolarité, ses capacités de travail personnel, ses points forts

Plus en détail

APPRENTISSAGE. le parcours professionnel des apprentis. 5 ans après leur formation, de niveau 4 en Pays de la Loire (Bac Pro et Brevet Professionnel)

APPRENTISSAGE. le parcours professionnel des apprentis. 5 ans après leur formation, de niveau 4 en Pays de la Loire (Bac Pro et Brevet Professionnel) APPRENTISSAGE 5 ans après leur formation, le parcours professionnel des apprentis de niveau 4 en Pays de la Loire (Bac Pro et Brevet Professionnel) Edition 2014 ÉDITORIAL Pour beaucoup de jeunes, de parents

Plus en détail

L insertion des lycéens. dans la vie active. Résultats de l enquête IVA Juin Direction de la Prospective et de la performance.

L insertion des lycéens. dans la vie active. Résultats de l enquête IVA Juin Direction de la Prospective et de la performance. budgets carte des formations effectifs d é lèves examens insertion nomenclatures performances prospectives divers L insertion des lycéens Juin 2016 dans la vie active Résultats de l enquête IVA 2015 Direction

Plus en détail

Les documents de diagnostic et d analyse préparatoires au CPRDF

Les documents de diagnostic et d analyse préparatoires au CPRDF E RE GIONAL E EMPLOI-FORMATION ST IE R EGIONALE EMPLOI-FORM ATIONSTRA Les documents de diagnostic et d analyse préparatoires au CPRDF Cartes d identité des 21 pays bretons Pays d Auray Avec plus de 85

Plus en détail

LE DEVENIR A SIX MOIS DES TITULAIRES D UN CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

LE DEVENIR A SIX MOIS DES TITULAIRES D UN CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION DIRECCTE Rhône-Alpes Service études, statistique, évaluation Février 2015 LE DEVENIR A SIX MOIS DES TITULAIRES D UN CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION Le présent article exploite, à l échelle régionale, les

Plus en détail

Académie d Orléans- Tours

Académie d Orléans- Tours Académie d Orléans- Tours division du budget académique, de l évaluation et de la performance n 2 Juin 2008 L entrée dans la vie active des jeunes lycéens de l académie d Orléans-Tours (IVA 2007) L insertion

Plus en détail

Données statistiques Emploi-Formation des Industries graphiques ÉDITION. Limousin 2010

Données statistiques Emploi-Formation des Industries graphiques ÉDITION. Limousin 2010 Données statistiques Emploi-Formation des Industries graphiques ÉDITION 2010 SOMMAIRE ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS 2 LES SALARIÉS 4 LE PROFIL DES SALARIÉS 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA

Plus en détail

ORES. Rapport. Insertion. Licences professionnelles 2007. Janvier 2011. Observatoire Régional des Etudes Supérieures

ORES. Rapport. Insertion. Licences professionnelles 2007. Janvier 2011. Observatoire Régional des Etudes Supérieures ORES Insertion Rapport Janvier 2011 Le devenir professionnel en décembre 2009 des diplômés de formation initiale sortis en 2007 de l enseignement supérieur du Nord-Pas de Calais Licences professionnelles

Plus en détail

L insertion professionnelle au 1 er février 2012 des lycéens de l académie de Martinique, 7 mois après leur sortie du lycée

L insertion professionnelle au 1 er février 2012 des lycéens de l académie de Martinique, 7 mois après leur sortie du lycée L insertion professionnelle au 1 er février 2012 des lycéens de l académie de Martinique, 7 mois après leur sortie du lycée L insertion professionnelle reste stable par rapport à l an passé avec un peu

Plus en détail

L insertion des lycéens dans la vie active. Enquête au 1 er février Synthèse des résultats de l enquête d insertion des lycéens d Île-de-France

L insertion des lycéens dans la vie active. Enquête au 1 er février Synthèse des résultats de l enquête d insertion des lycéens d Île-de-France I V A L insertion des lycéens dans la vie active Enquête au 1 er février Synthèse des résultats de l enquête d insertion des lycéens d Île-de-France Au 1 er février, le taux d emploi des lycéens franciliens

Plus en détail

Stat-Info. Une amélioration de l insertion professionnelle des apprentis en 2016 dans l académie de Bordeaux

Stat-Info. Une amélioration de l insertion professionnelle des apprentis en 2016 dans l académie de Bordeaux Stat-Info 05/16 Novembre 2016 Une amélioration de l insertion professionnelle des apprentis en 2016 dans l académie de Bordeaux Près de 5 900 sortants d année terminale de formation en 2016 A la fin de

Plus en détail

Licence 2004 Biologie

Licence 2004 Biologie Licence 00 Biologie Objectif de l enquête 00 L objectif de cette enquête est de connaître le devenir professionnel des étudiants sortant de licence de biologie en 00. L enquête porte sur le cursus universitaire

Plus en détail

En 2004, le Rectorat et la Région des Pays de la Loire ont décidé conjointement la mise en place d un observatoire de l insertion professionnelle.

En 2004, le Rectorat et la Région des Pays de la Loire ont décidé conjointement la mise en place d un observatoire de l insertion professionnelle. Observatoire de l insertion professionnelle en Pays de la Loire - 2007 En 2004, le Rectorat et la Région des Pays de la Loire ont décidé conjointement la mise en place d un observatoire de l insertion

Plus en détail

Les bacheliers du panel 1995 : évolution et analyse des parcours

Les bacheliers du panel 1995 : évolution et analyse des parcours note d informationseptembre 10.13 La proportion de bacheliers au sein d une génération a connu, ces dernières années, une légère hausse : 63 % des élèves entrés en sixième en 1995 ont obtenu le baccalauréat,

Plus en détail

Un niveau de formation à améliorer

Un niveau de formation à améliorer Un niveau de formation à améliorer Le système éducatif picard se caractérise par un niveau de scolarisation plus faible qu'en moyenne métropolitaine. La proportion de bacheliers dans une génération, les

Plus en détail

Priscille DI VITO Division SIGMA Septembre quai Claude Bernard

Priscille DI VITO Division SIGMA Septembre quai Claude Bernard - Le devenir des diplômés de Licence professionnelle - Promotion 2005-2006 Priscille DI VITO Division SIGMA Septembre 2009 18 quai Claude Bernard Objectif de l'enquête Ce document présente les résultats

Plus en détail

insertion dans la répartition par niveau de formation situation des sortants selon le niveau de formation au 1 er février 2004

insertion dans la répartition par niveau de formation situation des sortants selon le niveau de formation au 1 er février 2004 mars 2005 les dossiers thématiques de l'académie de Rennes enquête 2004 insertion dans la vie active des sortants de BTS, de terminales les, de BEP et CAP la par niveau de formation Enquête exploitée par

Plus en détail

La transition formation - vie professionnelle ainsi que le

La transition formation - vie professionnelle ainsi que le L embauche des jeunes résiste en Bourgogne La transition formation - vie professionnelle ainsi que le chômage des jeunes sont au cœur des débats actuels. Dans quelles conditions les jeunes sortis à différents

Plus en détail

Niveau de diplôme et emploi

Niveau de diplôme et emploi G R E F Bretagne L Niveau de diplôme et emploi e niveau de formation des actifs entrant sur le marché du travail progresse. Parallèlement, la structure de l emploi et les compétences requises pour exercer

Plus en détail

Cap sur l essentiel. Observatoire #Alternance. L apprentissage en Aquitaine

Cap sur l essentiel. Observatoire #Alternance. L apprentissage en Aquitaine Cap sur l essentiel Observatoire #Alternance L apprentissage en Aquitaine 2016 L offre de formation Près de 940 formations par apprentissage accessibles en Aquitaine. Près de la moitié relèvent du niveau

Plus en détail

Répartition des apprentis sortants en fonction de leur situation entre 2011 et 2014

Répartition des apprentis sortants en fonction de leur situation entre 2011 et 2014 L enquête IPA (Insertion Professionnelle des apprentis) réalisée auprès des apprentis, 7 mois après leur sortie des CFA permet de mettre en exergue les diplômes, spécialités et niveaux de formation suivis.

Plus en détail

Insertion dans la vie active des lycéens et des apprentis

Insertion dans la vie active des lycéens et des apprentis Notes Statistiques Académie de Clermont-Ferrand Insertion dans la vie active des lycéens et des apprentis Les enquêtes IVA-IPA 2014 numéro 11-15 septembre 2015 Scannez le QR code affiché pour télécharger

Plus en détail

Évolution des métiers dans les secteurs

Évolution des métiers dans les secteurs G R E F Bretagne Évolution des métiers dans les secteurs L évolution structurelle de l économie bretonne, dont sa tertiarisation, ont impacté la répartition des emplois et induit des modifications au niveau

Plus en détail

Le regard global sur l emploi en Bretagne sera porté sur quatre points :

Le regard global sur l emploi en Bretagne sera porté sur quatre points : III. LES EMPLOIS EN BRETAGNE Le regard global sur l emploi en Bretagne sera porté sur quatre points : - La répartition des emplois (par secteur, par Groupe Formation-Emploi et par catégorie socioprofessionnelle)

Plus en détail

Enquête au 1 er février Synthèse des résultats de l enquête d insertion des lycéens d Ile de France

Enquête au 1 er février Synthèse des résultats de l enquête d insertion des lycéens d Ile de France I V A 2015 L insertion des lycéens dans la vie active Enquête au 1 er février 2015 Synthèse des résultats de l enquête d insertion des lycéens d Ile de France Au 1 er février 2015, le taux d emploi des

Plus en détail

Enquêtes 2006 et 2007

Enquêtes 2006 et 2007 Académie de Guyane L Insertion dans la Vie Active des jeunes Guyanais Enquêtes 2006 et 2007 Photo de H. GRIFFIT Editorial L enquête «Insertion dans la Vie Active» (IVA) est le seul dispositif national

Plus en détail

L'insertion professionnelle des apprentis progresse pour la deuxième année consécutive

L'insertion professionnelle des apprentis progresse pour la deuxième année consécutive n 70 juin 2012 ISSN 1967-6158 L'insertion professionnelle des apprentis progresse pour la deuxième année consécutive Insertion dans la vie active des apprentis (Ipa 2011) issus des Centres de formation

Plus en détail

Une meilleure insertion professionnelle des lycéens en 2016 dans l académie de Bordeaux. Environ sortants de lycées en juin 2015

Une meilleure insertion professionnelle des lycéens en 2016 dans l académie de Bordeaux. Environ sortants de lycées en juin 2015 Stat-Info 04/16 Octobre 2016 Une meilleure insertion professionnelle des lycéens en 2016 dans l académie de Bordeaux A la fin de l année scolaire 2014-2015, 7 375 jeunes sont sortis des classes terminales

Plus en détail

Service Études Statistiques Évaluation (Sese) EMPLOI ET DEMANDE D EMPLOI SENIOR EN ÎLE-DE-FRANCE

Service Études Statistiques Évaluation (Sese) EMPLOI ET DEMANDE D EMPLOI SENIOR EN ÎLE-DE-FRANCE Service Études Statistiques Évaluation (Sese) EMPLOI ET DEMANDE D EMPLOI SENIOR EN ÎLE-DE-FRANCE Les seniors davantage en activité en Ile-de-France Quels que soient le sexe ou l âge les salariés de 50

Plus en détail

En Bourgogne, jeunes ont quitté les classes terminales

En Bourgogne, jeunes ont quitté les classes terminales Maintien de l emploi des jeunes en Bourgogne début 2014 En Bourgogne, 8 100 jeunes ont quitté les classes terminales professionnelles et technologiques du lycée ou de l apprentissage au plus tard en juin

Plus en détail

L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane

L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane Enquêtes IVA 2012 et 2013 2 L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane Enquêtes IVA 2012 et 2013 Sept mois après la fin d une formation professionnelle

Plus en détail

parcours professionnel de 2004 à 2007

parcours professionnel de 2004 à 2007 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 37 Mai 2009 Insertion des jeunes issus des formations environnementales : parcours professionnel de 2004 à 2007 OBSERVATION ET STATISTIQUES ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Le développement de la validation des acquis de l expérience marque une pause en 2007

Le développement de la validation des acquis de l expérience marque une pause en 2007 note d information 09.14 MAI En 2007, 22 073 dossiers déclarés recevables et déposés par des candidats à l obtention d un diplôme de l enseignement professionnel ou technologique de l Éducation nationale

Plus en détail

ARTS, LETTRES, LANGUES

ARTS, LETTRES, LANGUES Domaine de formation ARTS, LETTRES, LANGUES 147 diplômés 01 ont été interrogés sur leur situation en décembre 014. 114 ont répondu à l enquête, soit un taux de réponse de 77,5%. Les effectifs étant faibles,

Plus en détail

Textile Habillement Cuir

Textile Habillement Cuir Profil du domaine professionnel Textile Habillement Cuir 163 Profil du domaine professionnel Textile - Habillement - Cuir Avertissement : les emplois de techniciens et d agents d encadrement de ce domaine

Plus en détail

L INSERTION PROFESSIONNELLE DES APPRENTIS 2016

L INSERTION PROFESSIONNELLE DES APPRENTIS 2016 ENQUÊTE IPA 2016 (Promotions sorties en 2015) Apprentissage Publication n 16 Janvier 2017 Direction de la Formation et de l Apprentissage auvergnerhonealpes.fr L INSERTION PROFESSIONNELLE DES APPRENTIS

Plus en détail

Que deviennent les bénéficiaires d un contrat de professionnalisation en Midi-Pyrénées six mois après la fin de leur contrat?

Que deviennent les bénéficiaires d un contrat de professionnalisation en Midi-Pyrénées six mois après la fin de leur contrat? Mission Synthèses Que deviennent les bénéficiaires d un contrat de professionnalisation en Midi-Pyrénées six mois après la fin de leur contrat? Six mois après un contrat de professionnalisation arrivé

Plus en détail

Les apprentis dans les CFA publics et privés de l académie d Orléans-Tours en 2013

Les apprentis dans les CFA publics et privés de l académie d Orléans-Tours en 2013 #20 mars 2015 Au 31 décembre, le nombre d apprentis en région Centre s élève à 19 258, un effectif en diminution par rapport à (-4,4%, -894 apprentis), baisse touchant pour la première fois les apprentis

Plus en détail

L'EMPLOI EN 2015 SUR LE TERRITOIRE DE LAMBALLE COMMUNAUTE

L'EMPLOI EN 2015 SUR LE TERRITOIRE DE LAMBALLE COMMUNAUTE L'EMPLOI EN 2015 SUR LE TERRITOIRE DE LAMBALLE COMMUNAUTE Avertissement : 1) La présente enquête a été réalisée par le service Emploi-formation de Lamballe Communauté auprès de 1206 entreprises privées

Plus en détail

Méthodologie. 1. Concernant les résultats aux examens, voir le n 50 d Ofipe résultats 4.623 diplômes délivrés en 2003.

Méthodologie. 1. Concernant les résultats aux examens, voir le n 50 d Ofipe résultats 4.623 diplômes délivrés en 2003. # 6 1HKRGTÃUWNVCVU! " $# %& # ' (*) +-,./ 10323254 798 ::/;# 9= " &GXGPKTGPFGUFKRNÏOÃUFG&'# En 2002, 171 étudiants inscrits à l université de Marne-la-Vallée ont obtenu

Plus en détail

RENCONTRE PARENTS VOIES PROFESSIONNELLES

RENCONTRE PARENTS VOIES PROFESSIONNELLES RENCONTRE PARENTS VOIES PROFESSIONNELLES VOIE PRO LES SECTEURS PROFESSIONNELS INDUSTRIE Travail des métaux, mécanique, électricité, électronique, imprimerie BTP :peinture, menuiserie, carrelage, maçonnerie,

Plus en détail

OBSERVATOIRE PERMANENT DES METIERS DE L ESTIA

OBSERVATOIRE PERMANENT DES METIERS DE L ESTIA 2010 OBSERVATOIRE PERMANENT DES METIERS DE L ESTIA Enquête 2010 S i t u a t i o n a u 1er mars 2010 des promotions 2008 et 2009 - Filière INGENIEUR ESTIA Options OGI/CGP/MPA ESTIA ECOLE SUPERIEURE DES

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLÔMÉS DE DUT 2013 DE L IUT DIJON-AUXERRE, Situation au 1 er décembre 2015

LE DEVENIR DES DIPLÔMÉS DE DUT 2013 DE L IUT DIJON-AUXERRE, Situation au 1 er décembre 2015 LE DEVENIR DES DIPLÔMÉS DE DUT 2013 DE L IUT DIJON-AUXERRE, Situation au 1 er décembre 2015 Chaque année, une enquête est réalisée auprès des diplômés de DUT dans le cadre d un dispositif national, mené

Plus en détail

Portraits des 4 zones d emploi de Guadeloupe et des Îles du Nord

Portraits des 4 zones d emploi de Guadeloupe et des Îles du Nord Îles du Nord Ministère du travail, de l emploi et de la santé Portraits des 4 zones d emploi de Guadeloupe et des Îles du Nord Population, emploi, demande d emploi Est Grande-Terre Pointe-à-Pitre Basse-Terre

Plus en détail

MASTERS PROFESSIONNELS

MASTERS PROFESSIONNELS OBSERVATOIRE DE LA VIE ÉTUDIANTE INSERTION DES DIPLÔMÉS DE MASTERS PROFESSIONNELS Promotion 2008 Mise en ligne septembre 2011 PLAN GÉNÉRAL PRÉSENTATION GÉNÉRALE p. 2 CHIFFRES CLÉS POUR LA PROMOTION 2008

Plus en détail

I. R. E. F. Zone d'emploi de TOURS INDICATEURS DE LA RELATION EMPLOI FORMATION. Observatoire Régional de la Formation et de l'emploi (ORFE)

I. R. E. F. Zone d'emploi de TOURS INDICATEURS DE LA RELATION EMPLOI FORMATION. Observatoire Régional de la Formation et de l'emploi (ORFE) Observatoire Régional de la Formation et de l'emploi (ORFE) DREUX NOGENT CHARTRES CHATEAUDUN PITHIVIERS MONTARGIS VENDOME ORLEANS I. R. E. F TOURS AMBOISE BLOIS ROMORANTIN GIEN AUBIGNY CHINON LOCHES CHATEAUROUX

Plus en détail

L apprentissage en Aquitaine

L apprentissage en Aquitaine Observatoire Régional Emploi Formation Alternance L apprentissage en Aquitaine Tableau de bord par secteur d activité et zone d emploi Avril 2013 L insertion des apprentis aquitains - Exploitation par

Plus en détail

Avant propos. Ce rapport présente les résultats de la vague 2015 de l'enquête "Besoins en main-d'œuvre" (BMO) pour la région Guyane.

Avant propos. Ce rapport présente les résultats de la vague 2015 de l'enquête Besoins en main-d'œuvre (BMO) pour la région Guyane. 2015 Avant propos Ce rapport présente les résultats de la vague 2015 de l'enquête "Besoins en main-d'œuvre" (BMO) pour la région. Le champ de cette vague est le même que celui de l enquête 2014, soit d

Plus en détail

Académie de Bordeaux

Académie de Bordeaux Académie de Bordeaux Stat-Info 1/1 Février 1 L insertion des jeunes lycéens 7 mois après la sortie Résultats des enquêtes IVA Observée sept mois après la sortie du lycée, l insertion professionnelle des

Plus en détail

près d'un demandeur sur deux en emploi après avoir bénéficié d'une formation qualifiante

près d'un demandeur sur deux en emploi après avoir bénéficié d'une formation qualifiante emploi formation insertion Franche-Comté près d'un demandeur sur deux en emploi après avoir bénéficié d'une formation qualifiante Enquête Six mois après la fin d une formation qualifiante conventionnée

Plus en détail

L insertion professionnelle des lycéens agricoles se maintient malgré un contexte économique peu favorable

L insertion professionnelle des lycéens agricoles se maintient malgré un contexte économique peu favorable n 69 juin 2012 ISSN 1967-6158 L insertion professionnelle des lycéens agricoles se maintient malgré un contexte économique peu favorable Insertion dans la vie active des sortants des lycées publics et

Plus en détail

Le devenir des diplômés de licence professionnelle et DUT

Le devenir des diplômés de licence professionnelle et DUT Le devenir des diplômés de licence professionnelle et DUT Les étudiants qui choisissent d entrer à l IUT poursuivent en majorité des études, en licence professionnelle et dans des cursus plus longs, en

Plus en détail

PARCOURS D ACCÈS À LA QUALIFICATION : DEVENIR DES SORTANTS

PARCOURS D ACCÈS À LA QUALIFICATION : DEVENIR DES SORTANTS Unité Développement Direction de la stratégie et des territoires Service Prospective et Évaluation PARCOURS D ACCÈS À LA QUALIFICATION : DEVENIR DES SORTANTS Enquête I-QUAL, Sortants 2013 Chiffres clés

Plus en détail

Au 4e trimestre 2015, en Rhône-Alpes, le nombre de salariés

Au 4e trimestre 2015, en Rhône-Alpes, le nombre de salariés Rhône-Alpes Conjoncture 4 e trimestre 2015 Le nombre de salariés progresse au 4 e trimestre 2015 n 14 Au 4e trimestre 2015, en Rhône-Alpes, le nombre de salariés progresse de 0,9 % par rapport au même

Plus en détail

en chiffres AVRIL 2017

en chiffres AVRIL 2017 en chiffres 213-216 AVRIL 217 www.agefiph.fr/alternance LES DONNÉES CLÉS QUANTITATIVES Le plan de développement de l alternance, lançé en juin 213, a pour objectif de développer la qualification des personnes

Plus en détail

Le devenir des diplomés de la Licence professionnelle promotion 2012/2013

Le devenir des diplomés de la Licence professionnelle promotion 2012/2013 Le devenir des diplomés de la Licence professionnelle promotion 2012/2013 OFIVE Juin 2016 Méthodologie Les informations présentées dans ce document sont issues de l enquête d insertion réalisée auprès

Plus en détail

Profil du domaine professionnel. Alimentation. 149 PFM Basse-Normandie

Profil du domaine professionnel. Alimentation. 149 PFM Basse-Normandie Profil du domaine professionnel Alimentation 149 Profil du domaine professionnel Alimentation Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel se décline en trois grands groupes de professions.

Plus en détail

LES MÉTIERS DU SECRÉTARIAT EN PACA Formations et devenir des formés Matinales du Carif Cycle ORM

LES MÉTIERS DU SECRÉTARIAT EN PACA Formations et devenir des formés Matinales du Carif Cycle ORM LES MÉTIERS DU SECRÉTARIAT EN PACA Formations et devenir des formés 24.04.2017 Matinales du Carif Cycle ORM Observatoire régional des métiers Provence Alpes Côte d Azur Déroulé de l exposé Les formations

Plus en détail

Département de la Haute-Savoie

Département de la Haute-Savoie Département de la Haute-Savoie Septembre 2007 Sommaire Introduction... 2 Evolution de l emploi salarié par secteur... 3 Evolution des licenciements économiques sur 12 mois... 4 Equivalent temps plein

Plus en détail

Au 1 er février 2000,

Au 1 er février 2000, ISSN 1286-9392 www.education.fr 02.48 OCTOBRE Au 1 er février 2000, soit sept mois après avoir terminé leur formation par apprentissage, 65,6 % des anciens apprentis sont salariés (tous diplômes confondus),

Plus en détail

situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2011

situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2011 n o 11 2013 situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2011 TAUX DE POURSUITES D ÉTUDES 76,7% TAUX D EMPLOI 17,4% TAUX DE RECHERCHE D EMPLOI 4,4% TAUX D INACTIVITE 1,5% O B S E R VATO I R E Etude réalisée

Plus en détail

Figure 1. Répartition des sortants des lycées selon leur situation au 1 ER février Inactivité 8 % Emploi 50 % Chômage 36 % Stages 6 %

Figure 1. Répartition des sortants des lycées selon leur situation au 1 ER février Inactivité 8 % Emploi 50 % Chômage 36 % Stages 6 % I V A L insertion des lycéens franciliens dans la vie active Premiers résultats de l enquête IVA Au 1 er février, les lycéens franciliens ayant terminé leur formation initiale sept mois auparavant sont

Plus en détail

Les sortants du CIES Nord Pas-de-Calais Picardie

Les sortants du CIES Nord Pas-de-Calais Picardie & Centre d'initiation à l'enseignement Supérieur Nord Pas-de-Calais Picardie Les sortants du CIES Nord Pas-de-Calais Picardie Octobre 2009 - Sortants 2006 interrogés en septembre 2009 - Réalisation de

Plus en détail

C éreq Centre d études et de recherches sur les qualifications Centre régional associé de Dijon FORTE BAISSE DE L'EMBAUCHE DES JEUNES EN BOURGOGNE

C éreq Centre d études et de recherches sur les qualifications Centre régional associé de Dijon FORTE BAISSE DE L'EMBAUCHE DES JEUNES EN BOURGOGNE FORTE BAISSE DE L'EMBAUCHE DES JEUNES EN BOURGOGNE Pour connaître le devenir des élèves et apprentis, le ministère de l Éducation nationale effectue chaque année une enquête avec l appui des établissements

Plus en détail

Industrie du bois, de l ameublement, du papier et du carton

Industrie du bois, de l ameublement, du papier et du carton Profil du domaine professionnel Industrie du bois, de l ameublement, du papier et du carton 177 Profil du domaine professionnel Industrie du bois, de l ameublement, du papier et du carton Avertissement

Plus en détail

Académie de Rouen Conférence «internat de la réussite pour tous» 1 er décembre

Académie de Rouen Conférence «internat de la réussite pour tous» 1 er décembre Académie de Rouen Conférence «internat de la réussite pour tous» 1 er décembre 2016 1 Contexte Des orientations nationales aux orientations académiques Rapport annexé à la loi d orientation et de programmation

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. SEPTEMBRE 2014 (Sources : INSEE - Pôle emploi SESE Direccte Rhône-Alpes UT Ain

NOTE DE CONJONCTURE. SEPTEMBRE 2014 (Sources : INSEE - Pôle emploi SESE Direccte Rhône-Alpes UT Ain 1 I SITUATION DE L EMPLOI NOTE DE CONJONCTURE SEPTEMBRE 2014 (Sources : INSEE - Pôle emploi SESE Direccte Rhône-Alpes UT Ain Fin août 2014, dans le département de l Ain, 24 450 personnes sont inscrites

Plus en détail

Les filières de formation pour les métiers du bâtiment

Les filières de formation pour les métiers du bâtiment Les filières de formation pour les métiers du bâtiment Choisir une formation adaptée pour réussir Selon votre niveau d études, vos souhaits, le temps que vous désirez passer en formation, voire votre expérience

Plus en détail

Lettre aux. parents. VOTRE ENFANT EST EN 3ème, CE DOCUMENT VOUS PERMETTRA DE L ACCOMPAGNER CETTE ANNEE DANS SES CHOIX D ORIENTATION

Lettre aux. parents. VOTRE ENFANT EST EN 3ème, CE DOCUMENT VOUS PERMETTRA DE L ACCOMPAGNER CETTE ANNEE DANS SES CHOIX D ORIENTATION Lettre aux parents VOTRE ENFANT EST EN 3ème, CE DOCUMENT VOUS PERMETTRA DE L ACCOMPAGNER CETTE ANNEE DANS SES CHOIX D ORIENTATION UN CHOIX D ORIENTATION REFLECHI NECESSITE De connaître Les différentes

Plus en détail

LES RUPTURES DE CONTRAT D APPRENTISSAGE SIGNES EN 1997 EN RHÔNE-ALPES

LES RUPTURES DE CONTRAT D APPRENTISSAGE SIGNES EN 1997 EN RHÔNE-ALPES SOMMAIRE Champ de l étude Page 2 Schéma des ruptures de contrat d apprentissage Page 3 Taux de rupture selon la durée des contrats Page 4 Taux de rupture selon le délai de rupture Page 5 Taux de rupture

Plus en détail

Actuel Basse-Normandie 2014

Actuel Basse-Normandie 2014 Actuel Basse-Normandie 2014 documentaires La collection complète d ACTUEL BASSE-NORMANDIE comprend 178 fiches thématiques. Elles font l objet d une actualisation annuelle ou bisannuelle. 1 Organisation

Plus en détail

Présentation de l enquête

Présentation de l enquête Présentation de l enquête Réalisée par l ORM et financée par le Conseil régional PACA, l enquête consiste en une étude longitudinale du devenir des personnes ayant suivi une formation qualifiante du service

Plus en détail

L APPRENTISSAGE DANS LA RÉGION ALSACE CHAMPAGNE-ARDENNE LORRAINE EN 2014 ET 2015

L APPRENTISSAGE DANS LA RÉGION ALSACE CHAMPAGNE-ARDENNE LORRAINE EN 2014 ET 2015 L APPRENTISSAGE DANS LA RÉGION ALSACE CHAMPAGNE-ARDENNE LORRAINE EN 2014 ET 2015 étude N 4 JUILLET 2016 Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi

Plus en détail

87% de diplômés sont en situation d emploi,

87% de diplômés sont en situation d emploi, Le CREPS Vichy Auvergne a réalisé en juin 2012 et pour la 13 ème année consécutive, une enquête sur l insertion professionnelle des diplômés ayant suivi une formation qualifiante aux métiers du sport et

Plus en détail

ENQUETE D'INSERTION PROFESSIONNELLE DES DIPLOMES DU CYCLE "GESTION DES OPERATIONS LOGISTIQUES" (EDITION 2015)

ENQUETE D'INSERTION PROFESSIONNELLE DES DIPLOMES DU CYCLE GESTION DES OPERATIONS LOGISTIQUES (EDITION 2015) ENQUETE D'INSERTION PROFESSIONNELLE DES DIPLOMES DU CYCLE "GESTION DES OPERATIONS LOGISTIQUES" (EDITION 2015) Cette enquête porte sur les 1 548 étudiants des 27 premières promotions "G.O.L." et représente

Plus en détail

L INSERTION PROFESSIONNELLE DES APPRENTIS FORMÉS EN ILE-DE-FRANCE

L INSERTION PROFESSIONNELLE DES APPRENTIS FORMÉS EN ILE-DE-FRANCE Unité développement Direction de la stratégie et des territoires Service Prospective et évaluation L INSERTION PROFESSIONNELLE DES APPRENTIS FORMÉS EN ILE-DE-FRANCE Enquête IPA 2014 Chiffres clés n 29

Plus en détail

Tableau de bord de l insertion professionnelle des jeunes dans le BTP. L accès à l emploi des jeunes à l issue d une formation BTP

Tableau de bord de l insertion professionnelle des jeunes dans le BTP. L accès à l emploi des jeunes à l issue d une formation BTP Tableau de bord de l insertion professionnelle des jeunes dans le BTP L accès à l emploi des jeunes à l issue d une formation BTP Édition juillet 2008 Le service Études du CCCA-BTP Mission Aider la profession

Plus en détail

Devenir des élèves des formations du secteur Sanitaire et Social

Devenir des élèves des formations du secteur Sanitaire et Social Devenir des élèves des formations du secteur Sanitaire et Social Synthèse Générale Cette enquête renseigne sur le devenir, dix mois après leur sortie, des sortants de terminale des formations du secteur

Plus en détail

Académie de Strasbourg

Académie de Strasbourg Académie de Strasbourg N 23 L'insertion professionnelle des jeunes lycéens Premiers résultat ats s de l'enquête IVA 2008 Division de l Evaluation de la Prospective et de la Performance Informations statistiques

Plus en détail

F0Z-Ouvriers non qualifiés du textile et du cuir. Synthèse

F0Z-Ouvriers non qualifiés du textile et du cuir. Synthèse F0Z-Ouvriers non qualifiés du textile et du cuir Synthèse Depuis vingt-cinq ans, les effectifs des ouvriers non qualifiés du textile et du cuir ont fortement diminué, l exécution de la coupe, l assemblage,

Plus en détail

Devenir des diplômés de Licence Pro 2005 de l Université de Provence Management des organisations

Devenir des diplômés de Licence Pro 2005 de l Université de Provence Management des organisations . Effectifs de l enquête Devenir des diplômés de Licence Pro 2005 de l Université de Provence Management des organisations Licence Pro Diplômés Taux de Management NPAI* Répondants Taux de réponse*** 2005

Plus en détail

N o t e d i n f o r m a t i o n

N o t e d i n f o r m a t i o n NI 06/07 - Novembre 2007 N o t e d i n f o r m a t i o n LA FILIÈRE MATÉRIAUX SOUPLES DANS L ACADÉMIE DE ROUEN EN 2006-2007 Les industries du secteur du textile, de l habillement et du cuir connaissent

Plus en détail

De la formation à l emploi : une transition difficile

De la formation à l emploi : une transition difficile De la formation à l emploi : une transition difficile Christine Guégnard, Marie Rousson To cite this version: Christine Guégnard, Marie Rousson. De la formation à l emploi : une transition difficile. 13029.

Plus en détail

des sortants de BTS, de terminales technologiques et professionnelles, de BEP et de CAP

des sortants de BTS, de terminales technologiques et professionnelles, de BEP et de CAP février 2006 les dossiers thématiques de l'académie de Rennes enquête 2005 Enquête exploitée par le service des études, de la prospective et du pilotage (SE2P). fiche technique L'enquête concerne les jeunes

Plus en détail

Dares Analyses. Les salariés effectuant des heures supplémentaires rémunérées en 2010

Dares Analyses. Les salariés effectuant des heures supplémentaires rémunérées en 2010 Dares Analyses MARS 2013 N 015 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Les salariés effectuant des heures rémunérées en 2010 En 2010, 49 % des salariés

Plus en détail

Introduction LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

Introduction LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION _Page 1 Introduction Mis en place en octobre 2004 par les Partenaires Sociaux, le contrat de professionnalisation est un contrat de travail en alternance qui remplace les anciens contrats de qualification,

Plus en détail

Tous les apprentis ne sont pas égaux

Tous les apprentis ne sont pas égaux ISSN 1286-9392 www.education.fr 03.39 JUILLET Entre février 2001 et février 2002, la proportion d apprentis ayant trouvé un emploi non aidé sept mois après avoir quitté leur centre de formation d apprentis

Plus en détail

Insertion dans la vie active des lycéens et des apprentis

Insertion dans la vie active des lycéens et des apprentis Notes Statistiques Académie de Clermont-Ferrand Insertion dans la vie active des lycéens et des apprentis Les enquêtes IVA-IPA 2016 numéro 05-17 septembre 2017 Scannez le QR code affiché pour télécharger

Plus en détail

BULLETIN D INFORMATIONS STATISTIQUES DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE. La population enquêtée en 2009

BULLETIN D INFORMATIONS STATISTIQUES DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE. La population enquêtée en 2009 StatEA N 10-07 Septembre 2010 BULLETIN D INFORMATIONS STATISTIQUES DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE L enquête menée en 2009 auprès des diplômés Bac pro et BTA sortis en 2005

Plus en détail