DEUXIEME ANNEE TRONC COMMUN TECHNOLOGIE TRAVAUX DIRIGES DE PHYSIQUE VIBRATIONS ONDES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DEUXIEME ANNEE TRONC COMMUN TECHNOLOGIE TRAVAUX DIRIGES DE PHYSIQUE VIBRATIONS ONDES"

Transcription

1 UNIVERSITE DES SCIENCES ET DE A TECHNOOGIE HOUARI BOUMEDIENNE INSTITUT DE PHYSIQUE DEPARTEMENT DES ENSEIGNEMENTS DE PHYSIQUE DE BASE DEUXIEME ANNEE TRONC COMMUN TECHNOOGIE TRAVAUX DIRIGES DE PHYSIQUE VIBRATIONS ONDES A.C. CHAMI, H. DJEOUAH, S. KESSA Edition

2 SOMMAIRE RAPPES DE MATHEMATIQUES.... DYNAMIQUE DU SOIDE EN ROTATION AUTOUR D'UN AXE... 5 EQUATIONS DE AGRANGE OSCIATIONS IBRES DE SYSTEMES A UN DEGRE DE IBERTE. 8 OSCIATIONS IBRES DE SYSTEMES AMORTIS A UN DEGRE DE IBERTE.. OSCIATIONS FORCEES DE SYSTEMES A UN DEGRE DE IBERTE. 5 OSCIATIONS IBRES DES SYSTEMES A PUSIEURS DEGRES DE IBERTE. OSCIATIONS FORCEES DES SYSTEMES A PUSIEURS DEGRES DE IBERTE..3 GENERAITES SUR ES ONDES 7 CORDES VIBRANTES...9 ONDES EASTIQUES DANS ES SOIDES 34 ONDES MECANIQUES DANS ES MIIEUX DISCRETS ONDES ACOUSTIQUES DANS ES FUIDES. 36 ONDES EECTROMAGNETIQUES 39 PROBEMES ET SUJETS D EXAMENS.43

3 RAPPES DE MATHEMATIQUES TRIGONOMETRIE : Eecice : Un déplacement hamonique est décit pa (t)cos(πt/5) ( en mm, t en secondes et la phase en adians). Détemine : (a) la féquence et la péiode du mouvement; (b) l'amplitude du déplacement, de la vitesse et de l'accéléation; (c) le déplacement, la vitesse et l'accéléation au instants ts et t.s. Eecice : Un accéléomète indique que l'accéléation d'un dispositif mécanique est sinusoïdale de féquence 4Hz. Si l'amplitude de l'accéléation est de m/s, détemine l'amplitude du déplacement et de la vitesse. Eecice 3 : Un mouvement hamonique est décit pa (t)x cos(t+ϕ). es conditions initiales sont ()4.mm et & ( ).m/s. a) Calcule X et ϕ. b) Epime (t) sous la fome A cos(t) + B sin(t) et en déduie les valeus de A et B. Eecice 4 : Monte que (t) sin(t) + 3 cos(t) peut se mette sous la fome : (t) X cos(t+α). Quelles sont les valeus de X et α? Eecice 5 : Repésente gaphiquement les vaiations au cous du temps d'un mouvement péiodique décit pa: a) (t) 3 sin(πt) + 3 sin(πt); b) (t) 3 sin(πt) + 3 sin(.πt). DEVEOPPEMENT EN SERIES DE FOURIER Eecice 6 : ) Repésente gaphiquement chacune des fonctions suivantes dont la péiode est égale à T. Pécise la paité de chacune de ces fonctions : ft () t pou T/ t a) f(t) t pou -T/ t T/ b) ft () t pou t T/ c) e) f(t) a pou T / t f(t) a pou t T / ft () pou T/ t ft () t pou t T/ d) f(t) t pou -T/ t T/ ) Calcule les coefficients du développement en séie de Fouie de chacune de ces fonctions. 3) Quelle est la valeu moenne su une péiode de chacune de ces fonctions?

4 3 NOMBRES COMPEXES : Eecice 7 : Epime les nombes complees suivants sous la fome Z Z ejφ : 3 a) j 3 b) - c) d) 5j 3 j 3 3 j e) f) ( 3 + j)( 3+ 4j) g) j + 3j+ 3 j 3 4j EQUATIONS DIFFERENTIEES : h) ( ) 8 Eecice 8 : Calcule et epésente gaphiquement la solution de l'équation difféentielle homogène : +. b) () et ( ). 4, pou les conditions initiales suivantes : a) () et ( ) Eecice 9 : Pou les conditions initiales suivantes : calcule et epésente gaphiquement les solutions des équations difféentielles homogènes suivantes: a) () et ( ). b) () et ( ). c) () et ( ) , calcule et epésente gaphiquement la solution généale de chacune des équations difféentielles inhomogènes suivantes : Eecice : Pou les conditions initiales () et ( ) cos(3t) cos(t) cos(3t) cos(3t) cos(3t) Eecice : Calcule la solution paticulièe de chacune des équations difféentielles inhomogènes suivantes :. + 4 f(t) f(t) f(t)

5 4 f (t) apou T / t où f(t) est une fonction. de péiode T, définie pa : f (t) apou t T /

6 5 DYNAMIQUE DU SOIDE EN ROTATION AUTOUR D'UN AXE Eecice : Touve le moment d'inetie, pa appot à son ae de évolution, d'un clinde doit, plein et homogène, de aon R, de hauteu h et de masse M. Eecice : Utilise le théoème d'hughens pou touve le moment d'inetie d'un clinde pa appot à l'une de ses généatices. Eecice 3 : Soit une bae homogène de faible section, de longueu et de masse M. ) Calcule son moment d'inetie pa appot à un ae pependiculaie passant pa son milieu. ) Calcule son moment d'inetie pa appot à un ae pependiculaie passant pa une de ses etêmités. Eecice 4 : Une bae homogène de faible section, de masse M et de longueu, toune sans fottement dans un plan vetical autou d'un ae hoizontal fié à l'une de ses etêmités. ) Calcule son énegie mécanique. ) En déduie l'équation difféentielle qui égit son mouvement. Eecice 5 : Un clinde oule sans glisse su un plan incliné faisant un angle θ avec l'hoizontale. ) Calcule son énegie mécanique. ) En déduie son accéléation. Eecice 6 : Etabli l'équation difféentielle qui égit le mouvement d'une bille de aon qui oule sans glisse dans une demi sphèe de aon R. On se limitea à l'étude du cas paticulie du mouvement dans un plan vetical.

7 6 EQUATIONS DE AGRANGE DEGRES DE IBERTE ET COORDONNEES GENERAISEES Eecice : On considèe un point matéiel asteint à se déplace su un cecle de aon R et de cente contenu dans le plan O. ) Taduie la liaison pa une ou des elations mathématiques; quel est le nombe de degés de libeté de ce point? ) Quelles sont les coodonnées généalisées que l'on peut utilise pou epée ce point? Eecice : On considèe un point matéiel asteint à se déplace su une sphèe. Réponde au mêmes questions que l'eecice pécédent. Eecice 3 : Pou epée la position d'un solide dans l'espace, il faut epée la position de tois points non alignés A, B et C de ce solide. ) Taduie les liaisons phsiques pa des elations mathématiques; quel est le nombe de degés de libeté de ce solide? ) Quelles sont les coodonnées généalisées les plus couamment utilisées pou décie le mouvement d'un solide? 3) Quel est le nombe de degés de libeté pou un solide qui possède : a) un point fie? b) deu points fies? Eecice 4 : On considèe une haltèe constituée de deu masses identiques m, supposées ponctuelles, eliées pa une tige de longueu a, de diamète et de masse négligeables. ) Comment s'écit mathématiquement la liaison ente les deu masses? ) Quel est le nombe de degés de libeté de ce sstème? EQUATIONS DE AGRANGE POUR ES SYSTEMES CONSERVATIFS Eecice 5 : On considèe une masse M qui glisse sans fottement selon une doite su un plan hoizontal. Elle est eliée à un bâti fie pa un essot pafait de aideu, colinéaie avec la tajectoie. ) Quel est le nombe de degés de libeté? ) Quelles sont les foces qui s'eecent su la masse M. Quelles sont celles qui déivent d'un potentiel? Quelles sont celles qui ne tavaillent pas? 3) Calcule l'énegie cinétique et l'énegie potentielle de ce sstème; en déduie l'équation difféentielle du mouvement pa la méthode des équations de agange. 4) Etabli l'équation difféentielle du mouvement en utilisant la seconde loi de Newton; que emaque-t-on? Quelles sont les foces qui n'inteviennent pas dans l'équation de agange et qui sont pises en compte dans les équations de Newton? Quelle est leu paticulaité? Eecice 6 : On considèe un pendule simple constitué d'une masse m eliée à un point fie O pa un fil de longueu l et de masse négligeable. Cette masse peut oscille libement dans le plan vetical O.

8 ) Quel est le nombe de degés de libeté de ce sstème? Quelles sont les coodonnées généalisées les plus patiques à utilise? Ecie les coodonnées et de la masse m dans le epèe O en fonction des coodonnées généalisées choisies. ) Quelles sont les foces qui s'eecent su la masse m. Quelles sont celles qui déivent d'un potentiel? Quelles sont celles dont le tavail n'est pas nul au cous du mouvement? 3) Etabli les équations du mouvement pa la méthode des équations de agange. 4) Ecie les équations du mouvement pa la méthode de Newton; etouve-t-on le même ésultat que pa la méthode de agange? Détemine le module de l'action du fil su la masse m; pouvait-on détemine ce module pa la méthode de agange? Commente le ésultat. Eecice 7 : Etudie le mouvement d'un clinde de masse M et de aon R, qui oule sans glisse le long de la ligne de plus gande pente d'un plan incliné qui fait un angle θ avec l'hoizontale. 7 EQUATIONS DE AGRANGE POUR ES SYSTEMES NON CONSERVATIFS Eecice 8 : Etudie à l'aide des équations de agange, le mouvement d'une masse M qui glisse su un plan incliné faisant un angle θ avec l'hoizontale, avec un coefficient de fottement de glissement µ. a masse est soumise de plus à une foce F(t) paallèle au plan incliné. Eecice 9 : Etudie, à l'aide des équations de agange, le mouvement d'un clinde de masse M et de aon R autou de son ae de évolution fié hoizontalement, entaîné en otation pa l'action de foces etéieues dont le moment pa appot à l'ae de otation est M(t). Eecice : Une paticule de masse m est lâchée sans vitesse initiale dans un fluide caactéisé pa un coefficient de fottement visqueu α. Etudie son mouvement à l'aide des équations de agange. Eecice : Etabli l'équation difféentielle du mouvement, dans un plan vetical, d'une masse ponctuelle m eliée à un point O pa une tige de longueu R et de masse négligeable. a masse est soumise à une foce F(t) qui este pependiculaie à la tige los du mouvement. es foces de fottement de viscosité peuvent ête amenées à une foce f()α t v appliquée à la masse m dont la vitesse instantanée est v. e coefficient de fottement visqueu α est supposé constant.

9 8 OSCIATIONS IBRES DE SYSTEMES A UN DEGRE DE IBERTE Eecice: Association de essots Calcule la féquence des oscillations pou chacun des sstèmes suivants: m m m Eecice : Oscillateu électique Un cicuit électique est constitué d'une self (de ésistance supposée négligeable) et d'un condensateu de capacité C. a capacité possède une chage Q. A l'instant initial., l'inteupteu K est femé puis le sstème oscille libement (voi figue). ) Ecie l'équation qui égit les vaiations de la chage q du condensateu au cous du temps. ) Résoude cette équation et détemine la péiode de cet oscillateu. Effectue l'application numéique pou.5h, C.5µF.et Q.5µC. 3) Calcule l'énegie du condensateu, celle de la self et l'énegie totale du cicuit. Que emaque-t-on? 4) Faie l'analogie avec une masse m accochée à un essot. +q -q K C i Eecice 3: Code plombée Une masse ponctuelle m glisse sans fottement su une table hoizontale. Elle est fiée à deu bâtis fies pa deu codes de masse négligeable tendues hoizontalement. En supposant que la tension T des codes este constante los du mouvement, calcule la péiode des oscillations pou de faibles amplitudes du mouvement dans la diection. Eecice 4 : Oscillations d'un icebeg Un icebeg de masse volumique ρ', assimilable à un paallélépipède égulie et homogène de masse M flotte su de l'eau de masse volumique constante ρ. Sa suface de base est S et sa hauteu est. On appelle que la poussée d'achimède qui s'eece su un m / / ρ' ρ

10 objet immegé est: PA ρ Vg 9 où V est le volume immegé et g l'accéléation de la pesanteu. ) Calcule, à l'équilibe, le volume immegé de l'icebeg en fonction de son volume total. a masse volumique de la glace est ρ'9 g/m 3 ; celle de l'eau est ρ g/m 3. ) 'icebeg est écaté d'une distance veticale h pa appot à sa position d'équilibe. Calcule la péiode de ses oscillations quand les fottements sont considéés comme négligeables. Faie l'application numéique pou 5m, hm, g9.8m/s. Eecice 5 : Pendule de tosion Une tige d'acie de constante de tosion C est soudée pa son etémité au cente d'un disque homogène de masse M et de aon R. 'aute etémité est encastée dans un bâti fie. Une masse m est soudée au point le plus bas du disque. On toune le disque d'un angle φ et on le lâche sans vitesse initiale. Détemine l'epession en fonction du temps de l'angle φ(t) d'écat du sstème pa appot à sa position d'équilibe. On néglige la fleion de la tige d'acie. φ M,R m C Eecice 6 : Métonome Un métonome est schématisé su la figue ci-conte. a masse M est soudée à l'etémité de la tige. a position de la masse m su la tige peut ête églée. a tige est supposée de masse négligeable; elle est mobile sans fottements autou de O. a masse M étant en bas, on l'écate d'un angle θ petit et on l'abandonne sans vitesse initiale. ) Quelle(s) condition(s) doit satisfaie le sstème pou M qu'il puisse oscille? ) Détemine l'epession de la péiode pou des oscillations de faibles amplitudes. 3) A.N.: Sachant que M 8g, m g et 4cm, détemine la distance l pou que la péiode du métonome soit égale à s. 4) On veut augmente la péiode d'oscillation du métonome. Faut-il appoche ou éloigne la masse m du point O? Eecice 7 : Dans les figues ci-dessous, une tige homogène de masse M et de longueu oscille sans fottement, dans un plan vetical, autou d'un ae fie pependiculaie au plan du mouvement en O. m l O θ

11 A O θ a M A O θ M a O a A θ M (a) (b) (c) ) Quelle est la défomation du essot à l'équilibe, sachant qu'à cette position θ? ) Etabli l'équation difféentielle du mouvement dans le cas des mouvements de faibles amplitudes. 3) A quelle condition le sstème de la figue (b) peut-il oscille? Quelle est la natue du mouvement losque cette condition n'est pas satisfaite? 4) Eplique pouquoi la péiode des oscillations est indépendante de g dans le cas de la figue (c). 5) Calcule l'effot appliqué su le mu au point A. Eecice 8 : On considèe le dispositif schématisé su la figue ci-conte. Un disque homogène M,R de masse M et de aon R est attaché pa son O O'.. ae à l'etémité d'un essot de aideu. Une tige igide, de longueu l, de masse négligeable, est solidaie du disque qui peut l oule sans glisse su un plan hoizontal. φ Détemine la pulsation pope du sstème. m Sachant qu'à t, la tige est écatée d'un angle petit φ pa appot à la veticale et lâchée sans vitesse initiale, détemine l'epession de φ(t). Donne l'epession de la vitesse de la masse m quand la tige passe pa la veticale. Eecice 9: Dans le sstème ci-conte, la code oule sans glisse autou du clinde de masse M5g et de aon R4cm, qui toune autou de son ae fie. Elle pote à son etémité une masse mg. Un essot de aideu 6 N/m, fié à un bâti fie, est accoché au point A distant de cm de l'ae du clinde. ) Sachant qu'à l'équilibe θ et dans l'hpothèse des oscillations de faible amplitude, établi l'équation difféentielle du mouvement. Donne l'epession de θ en fonction du temps pou les conditions initiales suivantes : θ(t) 5 et & θ(t). M A R m θ

12 ) Au bout de cinq péiodes d'oscillation, la masse m se décoche; quelle est la natue du mouvement à pati de cet instant? Autou de quelle position se font les oscillations? Calcule la nouvelle péiode du mouvement et l'amplitude des oscillations. 3) Tace le gaphe epésentant les vaiations de θ en fonction du temps pou <t<s. Eecice : Soit une masse m fiée à l'etémité d'une tige de masse négligeable et de longueu l. a tige effectue des oscillations de faibles amplitudes autou d'un ae fie passant pa le point O et m θ pependiculaie au plan du mouvement. e point A de la tige, tel que OAa, est elié à deu bâtis fies B et B espectivement pa deu essots de aideu et. A l'équilibe, la tige est veticale. a) Sachant qu'à l'équilibe, les essots ne sont pas défomés, établi l'équation difféentielle du mouvement du sstème. b) Si m,, et l sont donnés, quelle condition A O doit satisfaie la longueu a pou que le sstème puisse oscille? c) Cette condition étant satisfaite, détemine l'epession de la pulsation pope du sstème. B B Eecice : Oscillations d'un moment magnétique : On veut mesue la composante hoizontale du champ magnétique teeste B à l'aide d'un pendule fomé O' d'un aimant hoizontal de moment magnétique M et de masse M mobile dans le plan hoizontal, autou d'un ae d vetical OO'. 'aimant a la fome d'un paallélépipède ectangle de côtés, l et h. On toune ce baeau d'un angle θ pa appot à sa position d'équilibe et on l'abandonne sans vitesse initiale. m O m ) Sachant qu'aucun couple de tosion aute que magnétique n'agit su le sstème, écie l'équation du mouvement dans le cas où les fottements sont négligeables. En déduie la S N péiode d'oscillation du baeau dans le cas des faibles amplitudes. Retouve l'équation du mouvement en utilisant la méthode de agange. ) Calcule B si T 8, s, M A.m, cm, l h cm, M8g. 3) Dans la patique, on pocède autement afin d'évite le calcul du moment d'inetie J du baeau. 'epéience pécédente étant achevée, on la épète en plaçant su le baeau deu masses clindiques en cuive, de masse m 5 g, à des distances d 4 cm de l'ae OO'. a nouvelle valeu de la péiode est alos T ',7 s. Calcule B. N.B. On appelle qu'un aimant de moment magnétique M,placé dans un champ magnétique B, est soumis à un couple Γ M B.

13 OSCIATIONS IBRES DE SYSTEMES AMORTIS A UN DEGRE DE IBERTE Eecice : Une masse m g est montée su deu essots de aideu 4 N/m et un amotisseu de coefficient de fottement visqueu α3 g/s. A l'instant initial, la masse est écatée de 5 cm de sa position d'équilibe puis lâchée sans vitesse initiale. a) Calcule le déplacement et la vitesse de la masse m en fonction du temps. b) Quels sont le déplacement et la vitesse à l'instant t s? m α Eecice : e cicuit ci-conte est constitué d'un condensateu de capacité CµF, d'une bobine d'inductance.mh et d'une ésistance R pouvant pende les valeus Ω, 5Ω et Ω. e condensateu est initialement chagé sous une tension de 5V. A l'instant ts, on feme busquement l'inteupteu K. ) Etabli l'équation difféentielle qui égit les vaiations de la tension v(t) au bones du condensateu. ) Pou les tois valeus de la ésistance: a) Quelles sont les valeus de δ et? b) En déduie les vaiations de v(t) au cous du temps. c) Tace le gaphe de v(t) en fonction du temps. v C R Eecice 3 : Un bloc de masse 5 g est monté su un suppot en caoutchouc, de masse négligeable, qui se compime de 6.cm sous ce poids. Quand le bloc vibe libement, on enegiste les positions de la masse apès l'avoi déplacé de 5cm à pati de sa position d'équilibe (voi figue ciconte) Sachant que le tapis -6 de caoutchouc peut ête,,5, smbolisé pa un essot de t(s) aideu K associé à un,5, amotisseu de coefficient de fottement visqueu α, calcule ces coefficients K et α. (cm) K

14 3 Eecice 4 : e sstème de la figue ci-conte est constitué d'un clinde homogène de masse M et de aon R en otation autou de son ae de évolution fie. Un fil inetensible, de masse négligeable, entaîne le clinde sans glissement su sa péiphéie ; ses deu etémités sont eliées à un bâti fie (B) pa un essot de aideu K et un amotisseu de coefficient de fottement visqueu α. Quelle la valeu citique du coefficient α? Eecice 5 : e sstème mécanique de la figue cidessus est constitué d'une tige ectiligne AD, homogène, de masse M3g et de longueu m. Cette tige peut toune, dans le plan vetical, sans fottement, autou d'un ae hoizontal ( ) fie. es etémités A et D de la tige sont eliées au bâti fie B pa deu amotisseus identiques de coefficient de fottement visqueu α. e point C, milieu de la tige, est elié au bâti B pa un essot de aideu. A l'équilibe, la tige est hoizontale. α (B ) (B ) osque la tige est écatée de sa position d'équilibe d'un angle θ puis lâchée sans vitesse initiale, elle pend un mouvement oscillatoie amoti de pseudo-péiode s. On constate qu'au bout de 5 pseudo-péiodes, l'amplitude est égale à % de l'amplitude initiale. En déduie la valeu numéique de α puis celle de. Eecice 6: e sstème de la figue ci-conte est M R constitué d'un clinde homogène de masse Mg et de aon Rcm, O θ qui oule sans glisse su un plan A hoizontal. Une tige OA de longueu θ l K α lm et de masse négligeable, est soudée pependiculaiement su l'ae O du clinde. Son etémité A est eliée au plan hoizontal pa l'intemédiaie d'un essot de aideu K et d'un amotisseu de coefficient de fottement visqueu α. A l'équilibe, la tige OA est hoizontale. losque cette tige est écatée de cette position d'équilibe puis lâchée sans vitesse initiale, le sstème effectue des oscillations de petite amplitude faiblement amoties. / On supposea que la longueu l de la tige est gande devant le aon R du clinde. Monte que dans le cas des oscillations de faibles amplitudes, on peut considée que l'etémité A de la tige n'effectue que des oscillations veticales. A K θ a R C a ( ) a α (B) D α

15 4 / Sachant que la péiode des oscillations est Ts et que l'amplitude des vibations chûte de moitié apès 5 péiodes d'oscillation, calcule la aideu K du essot et le coefficient de fottement visqueu α.

16 5 OSCIATIONS FORCEES DE SYSTEMES A UN DEGRE DE IBERTE Eecice : Dans la figue ci-conte, on a: m 4.5 g, 35 N/m, α 3 g/s, F 3 N, d/s. Détemine l'amplitude de vibation du bloc de masse M et l'amplitude de la foce tansmise au sol. (t) F cos t m α Eecice : Un disque ciculaie homogène, de masse M, de aon R, peut oscille sans fottements autou de son ae hoizontal. Deu masses m et m sont soudées au etémités d'une tige de masse négligeable liée igidement au disque et passant pa O. es distances de m et m au cente sont notées espectivement l et l. Un essot vetical, de constante de aideu K a une etémité fie et l'aute est eliée au disque en un point A situé à une distance a de O. En position d'équilibe la tige est veticale avec m en bas et le point A est au même niveau que le cente O. e disque subit un fottement visqueu de coefficient α au point B. a masse m est soumise à une foce F(t)F cos(ωt) pependiculaie à la tige. Valeus numéiques : Mg, m m.g, K6N/m, Rcm, l 5cm, l 5cm, acm, gm/s, α7.5 - g/s. a) Etabli l'équation difféentielle du mouvement. b) Touve sa solution en égime pemanent. c) Calcule le facteu de qualité Q du sstème. d) Détemine la valeu de F pou qu'à la ésonance l'amplitude maimale soit égale à π/3 ad. K A F(t) m l a R O l m B α

17 6 Eecice 3 : a masse m, epésentée su la figue ci-conte, est soudée à l'etémité de la tige de longueu l de masse négligeable. Cette masse est soumise à une foce pependiculaie, sinusoïdale de pulsation. 'aute etémité est aticulée au point O. a tige est eliée au point A au bâti fie B pa un essot de coefficient de aideu et un amotisseu dont le coefficient de fottement vaut α. Elle est, en oute, eliée au bâti fie B pa un essot de aideu. a distance OA est égale à l/.. Détemine l'epession de l'amplitude des oscillations en fonction de la pulsation. En déduie la pulsation de ésonance.. Détemine la puissance instantanée et la puissance moenne founie au sstème. 3. Détemine la puissance instantanée et la puissance moenne dissipée dans le sstème. Conclusion. Eecice 4 : e dispositif mécanique ci-conte epésente le schéma de pincipe d'un appaeil de mesue de vibations. a masse m est liée pa deu essots et un amotisseu de coefficient de fottement visqueu α, un suppot igidement lié au sstème mécanique dont on veut étudie les vibations. e mouvement du suppot est epéé pa s(t) tandis que le mouvement de la masse est epéé pa (t). On étudie des vibations sinusoïdales de la fome s(t) S cos(ωt). 'oigine est pise à la position d'équilibe. ) Ecie le lagangien du sstème. En déduie l'équation du mouvement de la masse m en fonction de la coodonnée elative (t) (t) - s(t). ) Détemine la solution stationnaie (t). 3) Dans le cas de essots de faible aideu, la pulsation pope est petite devant la pulsation Ω. Donne dans ce cas l'epession de (t). Monte que l'on peut ainsi détemine facilement l'amplitude S de la vibation (on a éalisé ainsi un vibomète). 4) osque la aideu des essots est élevée, la pulsation pope est gande devant la pulsation Ω des vibations. Monte, dans ce cas, que l'on peut détemine facilement l'accéléation du suppot (on a ainsi éalisé un accéléomète). Eecice 5: (suite de l'eecice 5 de la page 3) e bâti B est maintenant animé d'un mouvement vetical sinusoïdal donné pa: X cos(ω t) où X cm. /Monte que l'équation difféentielle qui égit le mouvement du sstème peut s'écie: (t) s(t) P α m O θ m A / α / F(t) P

18 7 ( t) & θ + δθ & + θ A cos Ω On pécisea de manièe eplicite le teme A. Calcule sa valeu numéique. / Quelle est l'epession de la solution θ(t) losque le égime pemanent est établi? Véifie que le sstème est tès faiblement amoti; en déduie la féquence de ésonance et l'amplitude de θ(t) à la ésonance. 3/ Quelle est, à la ésonance, l'amplitude de la foce FT tansmise au sol pa chaque amotisseu? Eecice 6 : Un véhicule oulant est un sstème complee à plusieus degés de libeté. a figue ciconte peut ête considéée comme une pemièe appoimation d'un véhicule qui se déplace su une oute ondulée décite pa le pofil (t). Dans ce modèle simplifié, on suppose que: a aideu élastique des pneus est infinie, c'est-àdie que les ondulations de la oute sont intégalement tansmises à la suspension du véhicule. es oues ne décollent pas de la chaussée. vt m On s'intéesse uniquement au déplacement vetical (t) du véhicule dans le plan de la figue. On se place dans le cas simple où le véhicule se déplace hoizontalement à une vitesse constante v su une oute à pofil sinusoïdal ()Y sin(π/λ). ) Etabli l'équation difféentielle qui égit les vaiations au cous du temps de la coodonnée du véhicule. ) En déduie l'amplitude Y du mouvement du véhicule dans le sens vetical. 3) Application numéique m35 g, 35 N/m, vm/h, Λ5m, Y cm; a) pou α N.s/m, b) pou α N.s/m. Eecice 7 : es machines tounantes (moteus électiques, tubines, machines à lave, etc...) peuvent ête le siège de vibations impotantes ca tès souvent le cente de masse ne coïncide pas avec l'ae de otation. Pou limite ces vibations on utilise des suppots antivibatoies constitués généalement de caoutchouc enfocé. En aison de leus popiétés mécaniques ces suppots peuvent ête modélisés pa un amotisseu en paallèle avec un essot. On se popose d'étudie à tite d'eemple le cas d'une machine à lave le linge (figue). Soit M la masse de cette machine. a patie tounante est constituée d'un tambou de aon e tounant à une vitesse angulaie constante. On considèe que la masse tounante est constituée pa le linge de masse m. Pou des aisons de simplicité, on suppose que le lavelinge ne peut effectue que des mouvement veticau epéés pa la coodonnée. ) Etabli l'équation difféentielle du mouvement pou la coodonnée. ) Monte qu'un tel dispositif est équivalent au schéma simplifié de la figue ; donne l'epession de Feq. 3) Dans l'hpothèse des faibles amotissements ( δ << ), tace et commente le gaphe de l'amplitude Y du déplacement vetical du lave-linge en fonction de la vitesse de otation. Λ α (t) (t)

19 8 4) Calcule l'amplitude de la foce tansmise au sol à la ésonance. M M (t) e (t) F eq m α α Figue Figue Eecice 8: Soit une masse m liée à un suppot P P pa un essot de constante de aideu K et pa (t) un amotisseu à fottement visqueu de coefficient α. 'aute etémité de la masse est K K' liée à un essot de constante de aideu K'. e s(t) point d'attache de K' est soumis à un α m déplacement s(t) sinusoïdal de pulsation et d'amplitude S. / Détemine l'équation difféentielle du mouvement de la masse m. En déduie la pulsation pope et la foce ecitatice agissant su m. / Touve le déplacement en égime pemanent de la masse m et établi l'epession de son amplitude de vibation X en fonction de la pulsation. 3/ Calcule le coefficient d'amotissement α pou que l'amplitude des mouvements de la masse m soit égale à S/ losque. A.N.: K K' N/m ; m, g ; S cm 4/ Détemine le module de l'amplitude de la foce tansmise au suppot P. 5/ On définit comme facteu de tansmission T, le appot ente le module de l'amplitude de la foce tansmise au suppot P et celui de l'amplitude de la foce ecitatice agissant su la masse m : T F tans Fec a/ Détemine T. b/ Calcule T pou A.N.: K K' N/m ; m, g et α g/s c/ Que devient T pou >>? Conclusion.

20 9 Eecice 9 : R e(t) C E u(t) -E e(t) T t e cicuit RC ci-dessus est alimenté pa un généateu délivant une foce électomotice péiodique e(t) telle que epésentée su le schéma. ) Donne le développement en séie de Fouie de e(t). ) Détemine la tension u(t) au bones du condensateu en égime pemanent. 3) Faie l'application numéique pou EV, f/t6hz, mh, C.µF, R Ω Que emaque-t-on? ce ésultat est-il valable pou d'autes valeus de la féquence du généateu?

21 OSCIATIONS IBRES DES SYSTEMES A PUSIEURS DEGRES DE IBERTE Eecice : Soit le sstème mécanique epésenté pa la figue ci-conte, composé de deu oscillateus linéaies (m,) couplés pa un essot de aideu '.. Ecie le lagangien du sstème.. a) Mette ce agangien sous la fome:.. m ( + ) + C. ' Donne les epessions de ² et C (coefficient de couplage). b) En déduie les équations du mouvement. 3. a) Détemine les pulsations popes du sstème. b) Sachant que Tπ/,5s et C,3, calcule les valeus numéiques des péiodes popes. 4. e coefficient de couplage C étant faible, donne les solutions (t) et (t) avec les conditions initiales suivantes: à ts: ( ) X, & ( ) et ( ), & ( ). Quel phénomène phsique obseve-t-on? 5. a) Tace l'allue des coubes epésentatives de (t) et (t). b) Calcule le temps t au bout duquel l'énegie se touvant à l'instant ts dans le pemie oscillateu (donné pa ), est intégalement tansféée pou la pemièe fois au second m m Eecice : Soit le sstème mécanique epésenté figue ci-conte. es vaiables (t) et (t) epésentent les déplacements hoizontau (à pati de l'équilibe) des masses m et m dans le cas des petites oscillations. a tige de longueu est de masse négligeable. / K / m K m K 3 On se place dans le cas où: 3 et m m m. On posea: 5 g 4m + m. Calcule les pulsations popes. Détemine les appots des amplitudes de chacun des modes. 3. En déduie l'epession généale des mouvements de (t) et (t). 4. Donne les solutions de (t) et (t) si à ts, on a: ( ), & ( ) et ( ), & ( )

22 Eecice 3: Soit le sstème mécanique suivant compenant ente autes une bae hoizontale de masse négligeable et qui peut pivote sans fottement autou d'un ae passant pa son milieu. On penda Mm et 3. Etabli les équations égissant les petites oscillations.. Touve les pulsations popes et les appots des amplitudes pou les difféents modes. 3. Ecie les solutions généales (t) et θ(t). m 3 θ M 3 m Eecice 4: On considèe le sstème ci-conte constitué de deu clindes identiques, M M K/4 homogènes, de aon R, et de masse M. es clindes oulent sans glisse su une platefome hoizontale. es clindes oulent O O' sans glisse autou de leu ae O et O' auquels sont eliés les essots K. K K Dans le cas des faibles oscillations et en penant les déplacements (t) et (t) des centes O et O' des clindes comme paamètes, détemine:. e agangien du sstème.. es pulsations popes du sstème et les appots des amplitudes de chacun des modes. 3. es solutions généales du mouvement sachant qu'à ts: et & v, & v 4. Que deviennent ces solutions losque : a)v v et b) v -v? Eecice 5: Dans la figue ci-conte, M et R epésentent espectivement la masse et le aon de la poulie. et epésentent les écats des deu masses pa appot à leu position d'équilibe. On pend: M(m -m ) et m m;.. Ecie le agangien du sstème.. Détemine les pulsations popes et le appot des amplitudes de chacun des modes en fonction de m et. m M m

Système d ouverture de porte de TGV

Système d ouverture de porte de TGV Le sujet se compose de : TD MP-PSI REVISION CINEMATIQUE Système d ouvetue de pote de TGV 6 pages dactylogaphiées ; 2 pages d annexe ; 2 pages de document éponse Objet de l étude Le tanspot feoviaie, concuencé

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE M 6

TRAVAUX DIRIGÉS DE M 6 D M 6 Coection PCSI 1 013 014 RVUX DIRIGÉS DE M 6 Execice 1 : Pemie vol habité (pa un homme) Le 1 avil 1961, le commandant soviétique Y Gagaine fut le pemie cosmonaute, le vaisseau spatial satellisé était

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé y 2004-2005 Devoi n 6 CONVERSION DE PUISSANCE Une alimentation de d odinateu de bueau est assez paticulièe, elle doit founi des tensions de +5, +12, 5 et 12 volts avec une puissance moyenne de quelques

Plus en détail

INITIATION A LA MESURE ----

INITIATION A LA MESURE ---- INITIATION A LA MSUR ---- Le but de ce TP est : - de mesue la foce électomotice et la ésistance intene d'une pile, - d'évalue, en tenant compte des incetitudes de mesue et des caactéistiques de l'appaeil

Plus en détail

Chapitre I. Description des milieux continus

Chapitre I. Description des milieux continus Chapite I Desciption des milieu continus OBJET Ce chapite est consacé à la desciption des milieu continus. On intoduia les notions fondamentales de desciption du mouvement au sens de Lagange et d Eule,

Plus en détail

Chapitre 6: Moment cinétique

Chapitre 6: Moment cinétique Chapite 6: oment cinétique Intoduction http://www.youtube.com/watch?v=vefd0bltgya consevation du moment cinétique 1 - angula momentum consevation 1 - Collège éici_(360p).mp4 http://www.youtube.com/watch?v=w6qaxdppjae

Plus en détail

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d Chapite 2: But: connaîte les lois auxquelles doit obéi un cops solide en équilibe. Ceci pemet de décie la station debout ainsi que les conditions nécessaies pou teni une tasse dans la main, souleve une

Plus en détail

Modélisation des actions mécaniques Statique des solides indéformables Puissance et rendement

Modélisation des actions mécaniques Statique des solides indéformables Puissance et rendement Modélisation des actions mécaniques, statique des solides indéfomables, puissance et endement Les actions mécaniques. Définition On appelle action mécanique toute cause susceptible de : 4modifie le mouvement

Plus en détail

Mécanique du point : forces Newtoniennes (PCSI)

Mécanique du point : forces Newtoniennes (PCSI) écanique du oint : foces Newtoniennes (PCSI Question de cous On admet que, losqu'il est soumis à une foce Newtonienne F K u, la tajectoie d'un cos est lane et décite a mc K +e cosθ où C θ est une constante

Plus en détail

11.5 Le moment de force τ (tau) : Production d une accélération angulaire

11.5 Le moment de force τ (tau) : Production d une accélération angulaire 11.5 Le moment de foce τ (tau) : Poduction d une accéléation angulaie La tige suivante est soumise à deux foces égales et en sens contaie: elle est en équilibe N La tige suivante est soumise à deux foces

Plus en détail

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0.

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0. 7- Tests d austement, d indépendance et de coélation - Chapite 7 : Tests d austements, d indépendance et de coélation 7. Test d austement du Khi-deux... 7. Test d austement de Kolmogoov-Sminov... 7.. Test

Plus en détail

FINANCE Mathématiques Financières

FINANCE Mathématiques Financières INSTITUT D ETUDES POLITIQUES 4ème Année, Economie et Entepises 2005/2006 C.M. : M. Godlewski Intéêts Simples Définitions et concepts FINANCE Mathématiques Financièes L intéêt est la émunéation d un pêt.

Plus en détail

CHAPITRE VI : Le potentiel électrique

CHAPITRE VI : Le potentiel électrique CHPITRE VI : Le potentiel électiue VI. 1 u chapite III, nous avons vu ue losu'une foce est consevative, il est possible de lui associe une énegie potentielle ui conduit à une loi de consevation de l'énegie.

Plus en détail

CONSTANTES DIELECTRIQUES

CONSTANTES DIELECTRIQUES 9 E7 CONTANTE DIELECTRIQUE I. INTRODUCTION Dans cette expéience, nous étuieons es conensateus et nous éiveons les popiétés e iélectiques tels que l'ai et le plexiglas. II. THEORIE A) Conensateus et iélectiques

Plus en détail

Gérard Debionne dimanche 20 mai 2012. Quasar 95. La Mesure de G. Présentation : 18 mai 2012

Gérard Debionne dimanche 20 mai 2012. Quasar 95. La Mesure de G. Présentation : 18 mai 2012 Géad Debionne dimanche 0 mai 01 Quasa 95 La Mesue de G Pésentation : 18 mai 01 La mécanique céleste pemet de calcule les mouvements des planètes autou d une étoile en unités elatives. Pou avoi des valeus

Plus en détail

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.retronaut.com/2013/01/rotor-rides/

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.retronaut.com/2013/01/rotor-rides/ Dans un manège tel que celui monté su la figue, quelle est la péiode de otation maximale que doit aoi le manège pou que les pesonnes ne glissent pas es le bas de la paoi si le coefficient de fiction ente

Plus en détail

Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté

Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté Chapitre 4 Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté 4.1 Introduction Les systèmes qui nécessitent deux coordonnées indépendantes pour spécifier leurs positions sont appelés systèmes à

Plus en détail

Analyse et Conception d une Nouvelle Structure de Coupleur Squared-Coax-to-Microstrip pour des Applications Hautes Puissances en Télécommunications

Analyse et Conception d une Nouvelle Structure de Coupleur Squared-Coax-to-Microstrip pour des Applications Hautes Puissances en Télécommunications Communication Science & technologie N 9. Janvie 2011 COST Analyse et Conception d une Nouvelle Stuctue de Coupleu Squaed-Coax-to-Micostip pou des Applications Hautes Puissances en Télécommunications Naseddine

Plus en détail

S. BEN RAMDANE, T. DAMAY, F. HAUVILLE, F. DENISET, J.-A. ASTOLFI

S. BEN RAMDANE, T. DAMAY, F. HAUVILLE, F. DENISET, J.-A. ASTOLFI 1 èmes JOURNÉES E L HYROYNAMIQUE Nantes, 7, 8 et 9 mas 5 ETUE E L ECOULEMENT SUR UN HYROFOIL EN MOUVEMENTS FORCES : APPLICATION A LA PROPULSION CYCLOIALE STUY OF FLOW ON HYROFOIL UNERGOING UNSTEAY FORCE

Plus en détail

Informations Techniques A7 A141. Roulements à Billes à Gorge Profonde. Roulements à Billes à Contact Oblique. Roulements à Billes Auto-Aligneurs

Informations Techniques A7 A141. Roulements à Billes à Gorge Profonde. Roulements à Billes à Contact Oblique. Roulements à Billes Auto-Aligneurs ROULEMENTS Pages Infomations Techniques A7 A141 Infos Tech. Roulements à Billes à Goge Pofonde B4 B45 Roulements à Billes à Contact Oblique Roulements à Billes Auto-Aligneus Roulements à Rouleaux Cylindiques

Plus en détail

CIRCULAIRE N 02/04. Elle précise les méthodes de valorisation des titres de capital et des titres de créances contenus dans les actifs de l OPCVM.

CIRCULAIRE N 02/04. Elle précise les méthodes de valorisation des titres de capital et des titres de créances contenus dans les actifs de l OPCVM. Rabat, le 02 juillet 2004 CIRCULIRE N 02/04 RELTIVE UX CONDITIONS D ÉVLUTION DES VLEURS PPORTÉES À UN ORGNISME DE PLCEMENT COLLECTIF EN VLEURS MOBILIÈRES OU DÉTENUES PR LUI La pésente ciculaie vient en

Plus en détail

Roulements à billes et à rouleaux

Roulements à billes et à rouleaux Fo New Technology Netwok R copoation Roulements à billes et à ouleaux CAT. NO. 222-VIII/F Manuel technique A- Roulements à billes à goges pofondes B- Roulements miniatues B- 1 Roulements à billes à contact

Plus en détail

CARACTERISTIQUES DES SECTIONS PLANES

CARACTERISTIQUES DES SECTIONS PLANES CRCTERITIQUE DE ECTION PLNE OENT TTIQUE D UNE ECTION PLNE oient une aie pane et une doite Le moment statiue de a section pa appot à m est défini pa intégae : m ( ) ( ) δ d (doénavant, on note e moment

Plus en détail

( Mecanique des fluides )

( Mecanique des fluides ) INSTITUT NTION GRONOMIUE ERTEMENT U GENIE RUR SECTION YRUIUE GRICOE YRUIUE GENERE ( Mecanique des fluides ) TRONC COMMUN ème NNEE atie : Statique des Fluides ( ydostatique ) atie : ynamique des Fluides

Plus en détail

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE Table de smboles Recheche : opéation fondamentale données : éléments avec clés Tpe abstait d une table de smboles (smbol table) ou dictionnaie Objets : ensembles d objets avec

Plus en détail

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE Table de smbole Recheche : opéation fondamentale données : éléments avec clés Tpe abstait d une table de smboles (smbol table) ou dictionnaie Objets : ensembles d objets avec

Plus en détail

DiaDent Group International

DiaDent Group International www.diagun.co.k DiaDent Goup Intenational Dispositif de compactage sans fil à chaleu intégée Copyight 2010 DiaDent Goup Intenational www.diadent.com Dispositif de compactage sans fil à chaleu intégée w

Plus en détail

Évaluation de l'incertitude de mesure par une méthode statistique ("méthode de type A") Voir cours d'instrumentation

Évaluation de l'incertitude de mesure par une méthode statistique (méthode de type A) Voir cours d'instrumentation G. Pinson - Physique ppliquée Mesues - 16 / 1 16 - Instuments de mesues Eeu et incetitude su la mesue d'une gandeu Ce qui suit découle des pesciptions du IPM (ueau Intenational des Poids et Mesues, Fance),

Plus en détail

Permis de feu. Travail par point chaud. r Soudage r Brasage. r Découpage r Tronçonnage. r Meulage r Autres. r Poste à souder r Tronçonneuse

Permis de feu. Travail par point chaud. r Soudage r Brasage. r Découpage r Tronçonnage. r Meulage r Autres. r Poste à souder r Tronçonneuse Pemis de feu Tavail pa point chaud Patage vote engagement Ce document doit ête établi avant tout tavail pa point chaud (soudage, découpage, meulage, ) afin de péveni les isques d incendie et d explosion

Plus en détail

SOMMAIRE F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.2 FORMATION... 4 F.2.1 NATURE DES FORMATIONS... 4

SOMMAIRE F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.2 FORMATION... 4 F.2.1 NATURE DES FORMATIONS... 4 F MODULE F PRESTATIONS ET MISSIONS SOMMAIRE F MODULE F PRESTATIONS ET MISSIONS... 1 F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.1.2 SERVICES PERMANENTS... 2 F.1.3 SERVICES PONCTUELS...

Plus en détail

Créer un observatoire de la concurrence. Créer un observatoire de la concurrence. Démarche. ntérêt. C aractéristiques.

Créer un observatoire de la concurrence. Créer un observatoire de la concurrence. Démarche. ntérêt. C aractéristiques. Cée un obsevatoie de la concuence poblématique I Quelle est l'étendue d'un maché? Quelle pat du maché, une entepise peut-elle espée pende? Quels sont les atouts des entepises pésentes su le maché? ntéêt

Plus en détail

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Savoir-faire théoriques (T) : Écrire l équation différentielle associée à un système physique ; Faire apparaître la constante de temps ; Tracer

Plus en détail

Validation CFD axisymétrique de modèle zonal des écoulements gazeux de chambre de combustion de moteur Diesel

Validation CFD axisymétrique de modèle zonal des écoulements gazeux de chambre de combustion de moteur Diesel CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS Cente d enseignement de Genoble Mémoie Mécanique des stuctues et des systèmes Validation CFD axisymétique de modèle zonal des écoulements gazeux de Auditeu: Jean-Michel

Plus en détail

est proportionnel à B, lui même proportionnel au courant i. On a donc

est proportionnel à B, lui même proportionnel au courant i. On a donc INDUCTION ÉLCTROMGNÉTIQU DNS UN CIRCUIT FIX INDUCTION ÉLCTROMGNÉTIQU DNS UN CIRCUIT FIX : CS D NUMNN I Descipion des cicuis dans le cade de l RQS 1 ) Inducances popes e inducances muuelles de cicuis filifomes

Plus en détail

10 leçon 2. Leçon n 2 : Contact entre deux solides. Frottement de glissement. Exemples. (PC ou 1 er CU)

10 leçon 2. Leçon n 2 : Contact entre deux solides. Frottement de glissement. Exemples. (PC ou 1 er CU) 0 leçon 2 Leçon n 2 : Contact entre deu solides Frottement de glissement Eemples (PC ou er CU) Introduction Contact entre deu solides Liaisons de contact 2 Contact ponctuel 2 Frottement de glissement 2

Plus en détail

Serveur vidéo IP. caméras analogiques PC serveur. PC Client 1. Serveur de stockage ( optionnel )

Serveur vidéo IP. caméras analogiques PC serveur. PC Client 1. Serveur de stockage ( optionnel ) Sony RealShot Manage V3 Info Poduit Mas 2005 RealShot Manage V3.0 Logiciel de gestion des caméas IP MJPEG, MPEG-4, Audio, il sait tout enegiste! Une nouvelle vesion du logiciel RealShot Manage de Sony

Plus en détail

A la mémoire de ma grande mère A mes parents A Mon épouse A Mes tantes et sœurs A Mes beaux parents A Toute ma famille A Mes amis A Rihab, Lina et

A la mémoire de ma grande mère A mes parents A Mon épouse A Mes tantes et sœurs A Mes beaux parents A Toute ma famille A Mes amis A Rihab, Lina et Remeciements e tavail a été effectué au sein du laboatoie optoélectonique et composants de l univesité Fehat Abbas (Sétif, Algéie) en collaboation avec le goupe MALTA consolido du Dépatement du Physique

Plus en détail

Roulements à rotule sur deux rangées de rouleaux en deux parties

Roulements à rotule sur deux rangées de rouleaux en deux parties Roulements à otule su deux angées de ouleaux en deux paties Réduction des coûts gâce au changement apide du oulement difficilement accessible Contenu Changement apide du oulement 2 Réduction des coûts

Plus en détail

Po ur d o nne r un é lan à vo tre re traite

Po ur d o nne r un é lan à vo tre re traite Po u d o nne un é lan à vo te e taite ez a p é P aite t e e vot joud'hui dès au E N EN T TR RE E N NOOUUSS,, CC EESSTT FFAA CC I I LL EE DD EE SS EE O M M PP RR EE NN DDRRE E CC O Toutes les gaanties de

Plus en détail

Association Presse Purée - 58 rue Castetnau - 64 000 Pau pressepuree64@orange.fr / www.pressepuree64.fr 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92

Association Presse Purée - 58 rue Castetnau - 64 000 Pau pressepuree64@orange.fr / www.pressepuree64.fr 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92 Dossie d insciption Association Pesse Puée - 58 ue Castetnau - 64 000 Pau pessepuee64@oange.f / www.pessepuee64.f 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92 Identification de la stuctue exposante SOUSCRIPTEUR Etes-vous

Plus en détail

VALORISATION D INVESTISSEMENTS ET D ACTIONS PAR OPTIONS REELLES

VALORISATION D INVESTISSEMENTS ET D ACTIONS PAR OPTIONS REELLES CLUB FINANCE ALORISATION D INESTISSEMENTS ET D ACTIONS PAR OPTIONS REELLES LES ETUDES DU CLUB N 98 DECEMBRE 03 ALORISATION D INESTISSEMENTS ET D ACTIONS PAR OPTIONS REELLES LES ETUDES DU CLUB N 98 DECEMBRE

Plus en détail

Sébastien Charnoz & Adrian Daerr Université Paris 7 Denis Diderot CEA Saclay

Sébastien Charnoz & Adrian Daerr Université Paris 7 Denis Diderot CEA Saclay Algoithmes de minimisation Sébastien Chanoz & Adian Dae Univesité Pais 7 Denis Dideot CEA Saclay De nombeux poblèmes nécessitent de minimise une onction : -Minimise la distance (HI ente des points de mesues

Plus en détail

Moments partiels crédibilistes et application à l évaluation de la performance de fonds spéculatifs

Moments partiels crédibilistes et application à l évaluation de la performance de fonds spéculatifs Moments patiels cédibilistes et application à l évaluation de la pefomance de fonds spéculatifs Alfed MBAIRADJIM M. 1 & Jules SADEFO K. 2 & Michel TERRAZA 3 1 LAMETA- Univesité Montpellie 1 et moussa alf@yahoo.f

Plus en détail

Le fabricant qui rend la piscine accessible à tous. ans. d ec en n a. is e. a n. i n e. piscines

Le fabricant qui rend la piscine accessible à tous. ans. d ec en n a. is e. a n. i n e. piscines Le fabicant qui end la piscine accessible à tous. ga antie 10 ans e d ec en n a l f fab ication a ç is e u di ect s i n e piscines w w w. p i s c i n e s - o p l u s. c o m DES PRODUITS INNOVANTS piscines

Plus en détail

PHYSIQUE DES SEMI-CONDUCTEURS

PHYSIQUE DES SEMI-CONDUCTEURS Dépatement Mico-électonique et télécommunications Pemièe année 004/005 PHYSIQUE DES SEMI-CONDUCTEURS Rouge Violet Infa-Rouge Visible Ulta-Violet Cd x Hg 1-x Te InSb Ge Si GaAs CdSe AlAs CdS GaP SiC GaN

Plus en détail

Les correcteurs accorderont une importance particulière à la rigueur des raisonnements et aux représentations graphiques demandées.

Les correcteurs accorderont une importance particulière à la rigueur des raisonnements et aux représentations graphiques demandées. Les correcteurs accorderont une importance particulière à la rigueur des raisonnements et aux représentations graphiques demandées. 1 Ce sujet aborde le phénomène d instabilité dans des systèmes dynamiques

Plus en détail

Exercice 1. Exercice n 1 : Déséquilibre mécanique

Exercice 1. Exercice n 1 : Déséquilibre mécanique Exercice 1 1. a) Un mobile peut-il avoir une accélération non nulle à un instant où sa vitesse est nulle? donner un exemple illustrant la réponse. b) Un mobile peut-il avoir une accélération de direction

Plus en détail

CLOUD CX263 MÉLANGEUR

CLOUD CX263 MÉLANGEUR COUD CX6 MÉANGEU Clealy bette soun ZONE ZONE MUSIC SOUCE MUSIC SOUCE MUSIC SOUCE MUSIC EVE MUSIC EVE MUSIC EVE MIC EVE MIC EVE MIC EVE MIC EVE MIC EVE MIC EVE 6 6 6 5 5 5 MICOPHONE CX6 4 4 4 F HF F HF

Plus en détail

Pour obtenir le grade de. Arrêté ministériel : 7 août 2006

Pour obtenir le grade de. Arrêté ministériel : 7 août 2006 THÈSE Pou obteni le gade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ DE GRENOBLE Spécialité : Infomatique Aêté ministéiel : 7 août 2006 Pésentée pa Luc Michel Thèse diigée pa Fédéic Pétot et encadée pa Nicolas Founel pépaée

Plus en détail

RESOLUTION PAR LA METHODE DE NORTON, MILLMAN ET KENNELY

RESOLUTION PAR LA METHODE DE NORTON, MILLMAN ET KENNELY LO 4 : SOLUTO P L MTHO OTO, MLLM T KLY SOLUTO P L MTHO OTO, MLLM T KLY MTHO OTO. toductio Le théoème de oto va ous pemette de éduie u cicuit complexe e gééateu de couat éel. e gééateu possède ue souce

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Contact SCD INPL: mailto:scdinpl@inpl-nancy.fr LIENS

AVERTISSEMENT. Contact SCD INPL: mailto:scdinpl@inpl-nancy.fr LIENS AVERTISSEMENT Ce document est le fuit d un long tavail appouvé pa le juy de soutenance et mis à disposition de l ensemble de la communauté univesitaie élagie. Il est soumis à la popiété intellectuelle

Plus en détail

UTILISATION DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE ----- I - CONSTITUTION ET FONCTIONNEMENT DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE

UTILISATION DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE ----- I - CONSTITUTION ET FONCTIONNEMENT DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE UTILISATION DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE ----- Le but de cette étude est de familiariser l'étudiant avec l'utilisation d'un oscilloscope au travers de mesures de diverses grandeurs physiques : tensions,

Plus en détail

DÉRIVÉES. I Nombre dérivé - Tangente. Exercice 01 (voir réponses et correction) ( voir animation )

DÉRIVÉES. I Nombre dérivé - Tangente. Exercice 01 (voir réponses et correction) ( voir animation ) DÉRIVÉES I Nombre dérivé - Tangente Eercice 0 ( voir animation ) On considère la fonction f définie par f() = - 2 + 6 pour [-4 ; 4]. ) Tracer la représentation graphique (C) de f dans un repère d'unité

Plus en détail

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables E MODULE E GESTION DES BIENS SOMMAIRE E MODULE E GESTION DES BIENS... 1 E.1 DEFINITIONS... 2 E.2 PRINCIPES DE GESTION... 3 E.2.1 OBJECTIFS POURSUIVIS... 3 E.2.2 DESTINATION FINALE DES BIENS MIS A DISPOSITION...

Plus en détail

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Équations différentielles d ordre 2

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Équations différentielles d ordre 2 BTS Mécanique et Automatismes Industriels Équations différentielles d ordre, Année scolaire 005 006 . Définition Notation Dans tout ce paragraphe, y désigne une fonction de la variable réelle x. On suppose

Plus en détail

Mouvement d'une particule chargée dans un champ magnétique indépendant du temps

Mouvement d'une particule chargée dans un champ magnétique indépendant du temps Moueent d'une patiule hagée dans un hap agnétique indépendant du teps iblio: Pee elat Gaing Magnétise Into expéientale: Dispositif: On obsee une déiation du faseau d'életons losqu'il aie ae une itesse

Plus en détail

Gestion dynamique de contexte pour l informatique diffuse * Dynamic context management for pervasive computing

Gestion dynamique de contexte pour l informatique diffuse * Dynamic context management for pervasive computing Gestion dynamique de pou l infomatique diffuse * Dynamic context management fo pevasive computing Jéôme Euzenat 1 Jéôme Pieson 2 Fano Rampaany 2 1 INRIA Rhône-Alpes 2 Fance Telecom R&D Jeome.Euzenat@inialpes.f,

Plus en détail

Méthodes de catégorisation : Réseaux bayesiens naïfs. Olivier Aycard E-Motion group. Université Joseph Fourier. http://emotion.inrialpes.

Méthodes de catégorisation : Réseaux bayesiens naïfs. Olivier Aycard E-Motion group. Université Joseph Fourier. http://emotion.inrialpes. Méthodes de atégosaton : éseau aesens naïfs le Aad E-Moton goup Unesté Joseph Foue http://emoton.nalpes.f/aad le.aad@mag.f lan du ous Intéêts éseau aesens naïfs Appentssage de éseau aesens naïfs ésentaton

Plus en détail

LA CONVERSION DE DONNÉES HISTORIQUES SELON UN NOUVEAU SYSTÈME DE CLASSIFICATION POUR L ENQUÊTE MENSUELLE SUR LE COMMERCE DE GROS ET DE DÉTAIL

LA CONVERSION DE DONNÉES HISTORIQUES SELON UN NOUVEAU SYSTÈME DE CLASSIFICATION POUR L ENQUÊTE MENSUELLE SUR LE COMMERCE DE GROS ET DE DÉTAIL Assemblée annuelle de la SSC, juin 2003 Recueil de la Section des méthodes d enquête LA CONVERSION DE DONNÉES HISTORIQUES SELON UN NOUVEAU SYSTÈME DE CLASSIFICATION POUR L ENQUÊTE MENSUELLE SUR LE COMMERCE

Plus en détail

Microfondements du canal étroit du crédit bancaire : le motif de précaution

Microfondements du canal étroit du crédit bancaire : le motif de précaution Micofondements du canal étoit du cédit bancaie : le motif de pécaution Modèle de compotement d une banque confontée à un isque de liquidité et à une offe de financement extene impafaitement élastique Julio

Plus en détail

Quelques éléments d écologie utiles au forestier

Quelques éléments d écologie utiles au forestier BTSA Gestion Foestièe Module D41 V.1.1. Avil 1997 Quelques éléments d écologie utiles au foestie Paysage vosgien : un exemple d écocomplexe divesifié. Sylvain Gaudin CFPPA/CFAA de Châteaufaine E 10 ue

Plus en détail

Charges électriques - Courant électrique

Charges électriques - Courant électrique Courant électrique Charges électriques - Courant électrique Exercice 6 : Dans la chambre à vide d un microscope électronique, un faisceau continu d électrons transporte 3,0 µc de charges négatives pendant

Plus en détail

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques DERNIÈRE IMPRESSION LE er août 203 à 7:04 Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques Table des matières Onde périodique 2 2 Les ondes sinusoïdales 3 3 Les ondes acoustiques 4 3. Les sons audibles.............................

Plus en détail

( Codes : voir verso du feuillet 3 ) SPECIMEN

( Codes : voir verso du feuillet 3 ) SPECIMEN Aide demandeu d emploi Pojet pesonnalisé d accès à l emploi Pesciption de Pô emploi RFPE AREF CRP - CTP ou d un patenaie de Pô emploi Pécisez : N d AIS Concene de naissance Pénom Né(e) Inscit(e) depuis

Plus en détail

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables ATRACOM-Centafique Manuel de Pocédues Administatives Financies et Comptables G MODULE G GESTION DE LA TRESORERIE SOMMAIRE G MODULE G GESTION DE LA TRESORERIE... 1 G.1 COMPOSANTES DE LA TRESORERIE... 2

Plus en détail

SOMMAIRE B.1 CADRE REGLEMENTAIRE... 2 B.1.1 RAPPEL DES TEXTES DE REFERENCE... 2

SOMMAIRE B.1 CADRE REGLEMENTAIRE... 2 B.1.1 RAPPEL DES TEXTES DE REFERENCE... 2 B MODULE B GESTION DU PERSONNEL SOMMAIRE B MODULE B GESTION DU PERSONNEL... 1 B.1 CADRE REGLEMENTAIRE... 2 B.1.1 RAPPEL DES TEXTES DE REFERENCE... 2 B.1.2 ORGANISMES SOCIAUX... 2 B.1.3 ORGANISMES DE CONTROLE...

Plus en détail

Principes du traitement pharmacologique Dix-sept considérations dans le choix du traitement pharmacologique du TDAH 209

Principes du traitement pharmacologique Dix-sept considérations dans le choix du traitement pharmacologique du TDAH 209 Chapite 7: TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE DU TDAH Pincipes du taitement phamacologique Dix-sept considéations dans le choix du taitement phamacologique du TDAH 209 1. Âge et vaiations individuelles 2. Duée

Plus en détail

SDLV120 - Absorption d'une onde de compression dans un barreau élastique

SDLV120 - Absorption d'une onde de compression dans un barreau élastique Titre : SDLV120 - Absorption d'une onde de compression dan[...] Date : 09/11/2011 Page : 1/9 SDLV120 - Absorption d'une onde de compression dans un barreau élastique Résumé On teste les éléments paraxiaux

Plus en détail

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.hometownroofingcontractors.com/blog/9-reasons-diy-rednecks-should-never-fix-their-own-roof

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.hometownroofingcontractors.com/blog/9-reasons-diy-rednecks-should-never-fix-their-own-roof Une échelle est appuyée sur un mur. S il n y a que la friction statique avec le sol, quel est l angle minimum possible entre le sol et l échelle pour que l échelle ne glisse pas et tombe au sol? www.hometownroofingcontractors.com/blog/9-reasons-diy-rednecks-should-never-fix-their-own-roof

Plus en détail

TD : Oscillateur harmonique

TD : Oscillateur harmonique TD : Oscillateur harmonique Observation du chromosome X par microscopie à force atomique. À gauche : nanoparticules observées par microscopie à force atomique (AFM, SP1-P2). Image du Dr. K. Raghuraman

Plus en détail

Problèmes sur le chapitre 5

Problèmes sur le chapitre 5 Problèmes sur le chapitre 5 (Version du 13 janvier 2015 (10h38)) 501 Le calcul des réactions d appui dans les problèmes schématisés ci-dessous est-il possible par les équations de la statique Si oui, écrire

Plus en détail

Univ. Béjaia, Faculté de la Technologie, Département d électronique

Univ. Béjaia, Faculté de la Technologie, Département d électronique Univ. Béjaia, Faculté de la Technologie, Dépatement d électonique L INTELLIGENCE ARTIFICIELLE APPLIQUEE AUX TELECOMMUNICATIONS Thème : Intelligence économique et télécommunication Poposé pa : D A/. KHIREDDINE

Plus en détail

tudes & documents ÉCONOMIE ET ÉVALUATION L assurance habitation dans les départements d Outre Mer n 24 Juin 2010

tudes & documents ÉCONOMIE ET ÉVALUATION L assurance habitation dans les départements d Outre Mer n 24 Juin 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 24 Juin 2010 É tudes & documents L assuance habitation dans les dépatements d Oute Me RISQUES ÉCONOMIE ET ÉVALUATION Sevice de l économie, de l évaluation

Plus en détail

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 4 heures Sujet Jouets...2 I.Voiture avec volant d'inertie réservoir d'énergie cinétique...2 A.Préliminaire...3 B.Phase 1...3 C.Phase 2...4 D.Phase

Plus en détail

CHAPITRE XIII : Les circuits à courant alternatif : déphasage, représentation de Fresnel, phaseurs et réactance.

CHAPITRE XIII : Les circuits à courant alternatif : déphasage, représentation de Fresnel, phaseurs et réactance. XIII. 1 CHAPITRE XIII : Les circuits à courant alternatif : déphasage, représentation de Fresnel, phaseurs et réactance. Dans les chapitres précédents nous avons examiné des circuits qui comportaient différentes

Plus en détail

L'OSCILLOSCOPE. 60 MHz 1 GS/s. Zone des menus. Menu contextuel

L'OSCILLOSCOPE. 60 MHz 1 GS/s. Zone des menus. Menu contextuel L'OSCILLOSCOPE. FONCTION DE L'OSCILLOSCOPE. L'oscilloscope permet le tracé, sur le repère orthonormé d'un écran, de la courbe représentative d'une fonction v = f(t) - v est l'amplitude instantanée du signal

Plus en détail

Dimensionnement optimal de machines synchrones pour des applications de véhicules hybrides

Dimensionnement optimal de machines synchrones pour des applications de véhicules hybrides Dimensionnement optimal de machines synchones pou des applications de véhicules hybides Sulivan Küttle o cite this vesion: Sulivan Küttle. Dimensionnement optimal de machines synchones pou des applications

Plus en détail

Magister en : Electrotechnique

Magister en : Electrotechnique انج س ت انجضائش ت انذ مشاط ت انشعب ت République Algéienne Démocatique et Populaie صاسة انتعه ى انعان انبحث انعه Minitèe de l Eneignement Supéieu et de la Recheche Scientifique Univeité Mohamed Khide Bika

Plus en détail

Exprimer ce coefficient de proportionnalité sous forme de pourcentage : 3,5 %

Exprimer ce coefficient de proportionnalité sous forme de pourcentage : 3,5 % 23 CALCUL DE L INTÉRÊT Tau d intérêt Paul et Rémi ont reçu pour Noël, respectivement, 20 et 80. Ils placent cet argent dans une banque, au même tau. Au bout d une année, ce placement leur rapportera une

Plus en détail

CABLECAM de HYMATOM. Figure 1 : Schéma du système câblecam et détail du moufle vu de dessus.

CABLECAM de HYMATOM. Figure 1 : Schéma du système câblecam et détail du moufle vu de dessus. CABLECAM de HYMATOM La société Hymatom conçoit et fabrique des systèmes de vidéosurveillance. Le système câblecam (figure 1) est composé d un chariot mobile sur quatre roues posé sur deux câbles porteurs

Plus en détail

G.P. DNS02 Septembre 2012. Réfraction...1 I.Préliminaires...1 II.Première partie...1 III.Deuxième partie...3. Réfraction

G.P. DNS02 Septembre 2012. Réfraction...1 I.Préliminaires...1 II.Première partie...1 III.Deuxième partie...3. Réfraction DNS Sujet Réfraction...1 I.Préliminaires...1 II.Première partie...1 III.Deuxième partie...3 Réfraction I. Préliminaires 1. Rappeler la valeur et l'unité de la perméabilité magnétique du vide µ 0. Donner

Plus en détail

E G A E E M. e v i t e. i t. Guide méthodologique à destination des chefs cuisiniers, des intendants, des acheteurs, de toute personne ayant un projet

E G A E E M. e v i t e. i t. Guide méthodologique à destination des chefs cuisiniers, des intendants, des acheteurs, de toute personne ayant un projet E G A L L I P S A E G R I e l A e T i N u E M Red I e v i t AL collec e n e n o i t a stau Guide méthodologique à destination des chefs cuisinies des intendants des acheteus de toute pesonne ayant un pojet

Plus en détail

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 4 heures

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 4 heures DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 4 heures Sujet Spectrophotomètre à réseau...2 I.Loi de Beer et Lambert... 2 II.Diffraction par une, puis par deux fentes rectangulaires... 3

Plus en détail

Chapitre 5: Oscillations d un pendule élastique horizontal

Chapitre 5: Oscillations d un pendule élastique horizontal 1 re B et C 5 Oscillations d'un pendule élastique horizontal 40 Chapitre 5: Oscillations d un pendule élastique horizontal 1. Définitions a) Oscillateur écanique * Un systèe écanique qui effectue un ouveent

Plus en détail

BoxInternet :choisir le bon forfait

BoxInternet :choisir le bon forfait Au-delà En Tout Chez En D Aute Ce BoxIntenet :choisi le bon fofait Lesoffes «tiple play se» démocatisent gâce aux boîties d opéateus délivant l accès à Intenet dans tout le foye avec des communications

Plus en détail

TP 7 : oscillateur de torsion

TP 7 : oscillateur de torsion TP 7 : oscillateur de torsion Objectif : étude des oscillations libres et forcées d un pendule de torsion 1 Principe général 1.1 Définition Un pendule de torsion est constitué par un fil large (métallique)

Plus en détail

SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS

SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS NOTICE D UTILISATION Vous venez d acquéi un système de sécuité DAITEM adapté à vos besoins de potection et nous vous en emecions. Quelques pécautions L'installation

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION «MECA PRO» Etude de l équilibre d un solide soumis à trois forces

GUIDE D UTILISATION «MECA PRO» Etude de l équilibre d un solide soumis à trois forces GUIDE D UTILISATION «MECA PRO» Etude de l équilibre d un solide soumis à trois forces Etude de l équilibre d un solide soumis à trois forces non parallèles Si un solide soumis à l'action de 3 forces A

Plus en détail

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 Pour faciliter la correction et la surveillance, merci de répondre aux 3 questions sur des feuilles différentes et d'écrire immédiatement votre nom sur toutes

Plus en détail

DYNAMIQUE DE FORMATION DES ÉTOILES

DYNAMIQUE DE FORMATION DES ÉTOILES A 99 PHYS. II ÉCOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSÉES, ÉCOLES NATIONALES SUPÉRIEURES DE L'AÉRONAUTIQUE ET DE L'ESPACE, DE TECHNIQUES AVANCÉES, DES TÉLÉCOMMUNICATIONS, DES MINES DE PARIS, DES MINES DE SAINT-ÉTIENNE,

Plus en détail

CHAPITRE VIII : Les circuits avec résistances ohmiques

CHAPITRE VIII : Les circuits avec résistances ohmiques CHAPITRE VIII : Les circuits avec résistances ohmiques VIII. 1 Ce chapitre porte sur les courants et les différences de potentiel dans les circuits. VIII.1 : Les résistances en série et en parallèle On

Plus en détail

I - Quelques propriétés des étoiles à neutrons

I - Quelques propriétés des étoiles à neutrons Formation Interuniversitaire de Physique Option de L3 Ecole Normale Supérieure de Paris Astrophysique Patrick Hennebelle François Levrier Sixième TD 14 avril 2015 Les étoiles dont la masse initiale est

Plus en détail

TP N 1 MODULATION D AMPLITUDE DEMODULATION D AMPLITUDE

TP N 1 MODULATION D AMPLITUDE DEMODULATION D AMPLITUDE Polytech'Nice, Dép. Elec 4ème année T.P. d'electronique TP N 1 MODULATION D AMPLITUDE DEMODULATION D AMPLITUDE GENERALITES SUR LA MODULATION Les ondes électromagnétiques de fréquence élevée ont la propriété

Plus en détail

1 Définition. 2 Systèmes matériels et solides. 3 Les actions mécaniques. Le système matériel : Il peut être un ensemble.un sous-ensemble..

1 Définition. 2 Systèmes matériels et solides. 3 Les actions mécaniques. Le système matériel : Il peut être un ensemble.un sous-ensemble.. 1 Définition GÉNÉRALITÉS Statique 1 2 Systèmes matériels et solides Le système matériel : Il peut être un ensemble.un sous-ensemble..une pièce mais aussi un liquide ou un gaz Le solide : Il est supposé

Plus en détail

Caractéristiques des ondes

Caractéristiques des ondes Caractéristiques des ondes Chapitre Activités 1 Ondes progressives à une dimension (p 38) A Analyse qualitative d une onde b Fin de la Début de la 1 L onde est progressive puisque la perturbation se déplace

Plus en détail

1 Définition. 2 Modélisation des actions mécaniques. On appelle action mécanique toute cause susceptible de : - maintenir un corps au repos

1 Définition. 2 Modélisation des actions mécaniques. On appelle action mécanique toute cause susceptible de : - maintenir un corps au repos 1 Définition On appelle action mécanique toute cause susceptible de : - maintenir un corps au repos - créer ou modifier un mouvement - déformer un corps odélisation des actions mécaniques.1. Notion de

Plus en détail

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules hapte.5a Le chap électque généé pa pluseus patcules Le chap électque généé pa pluseus chages fxes Le odule de chap électque d une chage ponctuelle est adal, popotonnel à la chage électque et neseent popotonnel

Plus en détail

Guide du système. Logiciel Navios tetra. Réf. 774541AA (Septembre 2009) Beckman Coulter, Inc. 4300 N. Harbor Blvd. Fullerton, CA 92835

Guide du système. Logiciel Navios tetra. Réf. 774541AA (Septembre 2009) Beckman Coulter, Inc. 4300 N. Harbor Blvd. Fullerton, CA 92835 CLEAR WATER Logiciel Navios teta Guide du système CAROUSEL CLEANING: PREPARE A SOLUTION OF 11 PART HOUSHOLD BLEACH (5% SOLUTIONOF SODIUM HYPOCHLORITE) AND 99 PARTS WATER, RINSE CAROUSEL WITH SOLUTION,

Plus en détail

Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1

Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1 Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1 Définition: La cinématique est une branche de la mécanique qui étudie les mouements des corps dans l espace en fonction du temps indépendamment des causes

Plus en détail

Chapitre 2: Mouvements Rectilignes

Chapitre 2: Mouvements Rectilignes e B et C Mouements rectilignes 13 Chapitre : Mouements Rectilignes 1. Définitions * Le mouement est rectiligne la trajectoire est une droite. * Le mouement est uniforme (intensité du ecteur itesse instantanée)

Plus en détail