Syndicat Mixte des Transports en Commun (SMTC) de l'agglomération grenobloise

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Syndicat Mixte des Transports en Commun (SMTC) de l'agglomération grenobloise"

Transcription

1 initié par Madame la Ministre de l écologie, du développement durable, des transports et du logement, et Messieurs les Secrétaires d Etat aux transports et au logement Candidature présentée par le Syndicat Mixte des Transports en Commun (SMTC) de l'agglomération grenobloise

2 Sommaire A Présentation de l'action «accessibilité du réseau bus»...1 B Spécifications techniques de la réalisation...2 C Modalités retenues pour la conception et la mise en œuvre de la réalisation...5 D Avantages et gains pour le maître d ouvrage, l'exploitant, les usagers...8 E Difficultés rencontrées et points de vigilance...9 Conclusion... 9 Annexes

3 A Présentation de l'action «accessibilité du réseau bus» En 1987, l'agglomération grenobloise a été le premier réseau de transports en commun à mettre en service des rames de tramway accessibles aux personnes en fauteuil roulant par le moyen d'une palette rétractable manoeuvrée à la demande. Cette démarche s'est appuyée sur une volonté politique forte qui, associée à une étroite concertation avec les associations de personnes handicapées, a permis d'aboutir à une innovation mondiale avec les premières rames de tramway accessibles. L'accessibilité étant un domaine perfectible, la palette rétractable a été remplacée en 2004 par un seuil fusible qui, parallèlement à un rehaussement des quais, a permis de rendre toutes les portes accessibles en autonomie. Schémas d'évolution de l'accessibilité des rames de tramway Soucieux de permettre au plus grand nombre de personnes handicapées de se déplacer plus largement, les élus du SMTC ont souhaité étendre l'accessibilité au réseau bus dès 1995, anticipant ainsi largement sur les objectifs de la loi du 11 février Cela s'est traduit par : des essais avec les associations pour tester les différents aménagements d'un arrêt de bus accessible, l'expérimentation des aménagements et de véhicules accessibles sur une ligne desservant des établissements d'enseignement supérieur et des équipements de santé, la décision dès 1996 d'acquérir systématiquement des bus à plancher bas, équipés d une palette escamotable et dotés d un système d agenouillement (dispositif permettant de modifier l'assiette d'un véhicule afin d'en faciliter l'accès) qui permet au SMTC de disposer depuis 2008 d un parc d autobus accessible à 100 %. La mise en accessibilité des arrêts de bus offre un accès plus aisé à tous : aux personnes handicapées moteur, aux personnes déficientes visuelles (le quai bus accessible étant équipé de repères tactiles) mais également aux personnes valides, aux personnes âgées, ainsi qu'aux personnes avec enfants, poussette ou bagages. Les aménagements ont été formalisés dans un cahier des charges établi en 2006 par un groupe de travail composé du SMTC, de la SEMITAG (exploitant du réseau de transports en commun de l'agglomération grenobloise), de la Direction Départementale de l'equipement, et des services techniques des communes. Ce cahier des charges s'adresse aux maîtres d'oeuvre et aux entreprises. Depuis avril 2011, toutes les lignes du réseau bus sont déclarées accessibles. Le réseau Tag doit ainsi être le premier réseau urbain français à avoir toutes ses lignes régulières, de tramway et de bus, accessibles aux personnes à mobilité réduite. Cette étape est l'occasion de dresser le bilan de 15 ans d'aménagements en faveur de l'accessibilité du réseau bus et de partager cette expérience. 1

4 B Spécifications techniques de la réalisation 1. Qualité d usage : Une norme d'aménagement appliquée à 750 arrêts Les essais techniques expérimentés par les associations de personnes à mobilité réduite ont conduit le SMTC à définir une norme pour la hauteur de ses arrêts de bus à 21 cm. Cette hauteur tient compte de la variation de l'assiette du bus, des suspensions et de l'usure des pneumatiques. La hauteur de 21 cm va plus loin que la réglementation qui ne précise pas de hauteur pour les arrêts de bus. L'arrêté du 15 janvier 2007 portant application du décret n du 21 décembre 2006 relatif aux prescriptions techniques pour l accessibilité de la voirie et des espaces publics précise que «L emplacement d arrêt, jusqu à la bordure, est situé à une hauteur adaptée aux matériels roulants qui circulent sur la ligne de transport.» Généralement, les arrêts de bus sont équipés avec une bordure de 14 cm (bordure type T2). La prise en charge d'une personne en fauteuil roulant implique un agenouillement du bus avant la sortie de la palette escamotable, ce qui accroît le temps de prise en charge. Par ailleurs, en présence d'une bordure de 14 cm, la lacune horizontale entre le quai et le plancher du bus demeure importante pour tous les autres usagers, notamment les personnes âgées. 750 arrêts de bus (77%) sur les 980 arrêts que compte le réseau bus sont aménagés selon cette norme en L'implantation de l'arrêt de bus se fait en alignement ou en avancée de trottoir afin de faciliter l'accostage du bus au plus près de l'arrêt. Implantation de l'arrêt de bus en ligne Implantation de l'arrêt de bus en avancée de trottoir 2

5 Les quais bus aménagés comportent un ensemble d'équipements destinés à faciliter l'accessibilité aux différents types de handicap : quai rehaussé à 21 cm et bordure biseautée à 65 permettant un accostage du bus au plus près du quai : pour tous et en particulier les personnes âgées, les personnes se déplaçant avec poussette ou enfant en bas âge signalétique adaptée et contrastée : pour les personnes déficientes visuelles et les personnes déficientes mentales rail de guidage et dalles podotactiles indiquant l'emplacement de la porte avant : pour que les personnes déficientes visuelles puissent être accueillies par le conducteur du bus zone de sécurité pour éviter que les personnes soient heurtées par le rétroviseur dalle de repérage indiquant la zone de sortie de la palette escamotable : pour les personnes en fauteuil roulant Signalétique perpendiculaire à l'axe de la chaussée et indice de ligne contrasté Aménagement type d'un quai bus accessible L'arrêt aménagé en accessibilité... un gage de sécurité pour les usagers L'arrêt de bus est plus visible pour les automobilistes du fait de la bordure blanche et de la surélévation de l'arrêt. Ceci garantit la sécurité des usagers en attente à l'arrêt. Les voitures ne peuvent pas stationner sur l'arrêt de bus, la bonne visibilité des arrêts dans l'espace urbain et la hauteur de la bordure dissuade le stationnement sauvage. Implantation de l'arrêt, revêtement contrasté et bordure haute dissuadent le stationnement sauvage, l'arrêt est plus visible pour les automobilistes 3

6 Continuité de l'accessibilité... vers la banalisation de la ville accessible Lors de l'aménagement d'un quai bus accessible, l'accessibilité des cheminements alentours est systématiquement traitée soit directement par le SMTC (abaissement de bateaux, traversées piétonnes, ) soit par les communes qui peuvent solliciter le soutien financier de la Communauté d'agglomération de Grenoble Alpes Métropole. La communauté d'agglomération peut en effet apporter un soutien financier aux communes, sous la forme de fonds de concours, pour la réalisation d'aménagements en faveur de la continuité de l'accessibilité. 2. Qualité urbanistique et esthétique : L'arrêt de bus marque le paysage urbain. En partant de ce postulat, le SMTC a fait le pari qu'en systématisant l'aménagement des arrêts de bus selon un cahier des charges précis et en optant pour un mobilier urbain au design moderne (abribus, poubelle, poteau), il sera mieux perçu par l'ensemble des usagers, automobilistes, piétons,... L'inscription de l'arrêt de bus accessible dans le paysage urbain. L'arrêt de bus est la porte d'entrée sur le réseau de transports en commun. L'usager doit pouvoir repérer facilement l'offre de transport à sa disposition et s'orienter. En rendant accessible ses arrêts de bus, le SMTC souhaite faciliter l'accès aux transports en commun pour tous, personnes valides ou en situation de handicap. Tous les arrêts de bus du réseau Tag sont conformes à l'arrêté du 15 janvier 2007 portant l'indication du nom du point d'arrêt perpendiculairement à l'axe de la chaussée. 3. Qualité environnementale : Un arrêt de bus aménagé, plus facilement repérable dans l'espace urbain favorise l'utilisation des transports en commun par tous et donc le report modal. Cet effort participe à la qualité de service et contribue à l'attractivité des transports en commun. La dernière enquête ménagesdéplacements réalisée en 2010 révèle une augmentation de 10 % du nombre de déplacements en transports en commun (0,42 déplacements en transports collectifs par jour, contre 0,38 en 2002), alors que la mobilité globale baisse. Ainsi, la part modale des transports en commun sur le périmètre de la communauté d'agglomération de Grenoble Alpes Métropole est passée de 14% en 2002 à 17 % en Innovation : En liant dès le milieu des années 1990 dans une même approche l'acquisition de matériel roulant accessible et l'aménagement des points d'arrêt pour la mise en accessibilité du réseau de bus, le SMTC a fait preuve d'innovation et d'anticipation. Cela a permis de répartir l'investissement sur deux décennies. L'innovation technique repose sur la conception partagée par tous les acteurs (autorité organisatrice, exploitant, gestionnaires de voirie, usagers handicapés) d'un arrêt de bus qui 4

7 permette un accostage du véhicule au plus près du quai grâce à l'implantation en ligne ou en avancée de trottoir, la bordure biseautée à 65 et la hauteur du quai à 21 cm. Afin d'améliorer encore davantage l'accessibilité et l'autonomie des personnes handicapées dans leurs déplacements, le SMTC poursuit ses efforts en soutenant la recherche et l'expérimentation de technologies permettant aux personnes d'être guidées vers l'arrêt de bus en utilisant un Smartphone. Ce projet devrait permettre en outre aux personnes déficientes visuelles de bénéficier de l'annonce du temps d'attente, d'une information à la demande sur la ligne et la direction du prochain bus. C Modalités retenues pour la conception et la mise en œuvre de la réalisation Concertation L agglomération grenobloise a une forte tradition de concertation. Dès les années 1970, la ville de Grenoble s est appuyée sur une étroite collaboration avec les associations de personnes handicapées pour mener à bien un vaste programme de mise en accessibilité des équipements publics. Le SMTC a poursuivi ce travail avec les associations lorsqu il a fait le choix de créer un tramway moderne. Cette concertation, mise en place très en amont du projet, a permis la mise en service du premier tramway accessible à un plancher bas en Depuis 1995, le SMTC a engagé un vaste programme d'équipement de son réseau bus : acquisition de bus accessibles, à plancher bas, équipé d'une palette escamotable et d'un système d'agenouillement, mise en accessibilité des arrêts de bus à raison d'environ 80 quais bus aménagés par an. La concertation s'articule aujourd'hui autour des réunions semestrielles organisées par le SMTC avec les associations de personnes handicapées ou à mobilité réduite. Ces réunions sont l'occasion d'échanger sur les projets de développement de l'offre de transports en commun, le programme d'acquisition de matériel roulant ou encore le fonctionnement du service adapté. En tant que de besoin, des réunions supplémentaires ou des visites peuvent être organisées. Un membre du bureau du SMTC dispose d'une délégation propre à l'accessibilité. Il est l'élu référent et l'interlocuteur privilégié des représentants associatifs. Une concertation permanente sur l'accessibilité du réseau de transports en commun 5

8 Historique En 1996, la ligne 11, ligne de rocade desservant les principaux pôles générateurs de déplacements de personnes à mobilité réduite (logements, hôpitaux, cliniques, universités, ), a été la première ligne «pilote» à bénéficier de véhicules et d arrêts accessibles. En 1998, la ligne 1, première ligne de bus de l agglomération grenobloise en termes de fréquentation (plus de voyages par jour), a suivi avec la mise en service de véhicules articulés accessibles et la réalisation d un important programme de mise en accessibilité de l'ensemble des arrêts. Au fur et à mesure des projets de restructuration du réseau bus et des travaux liés au projet Tram 3, douze lignes ont été déclarées accessibles entre 2004 et Depuis avril 2011, avec la déclaration comme lignes accessibles des lignes 54 et 56, toutes les lignes du réseau Tag sont désormais accessibles. Evolution du nombre de lignes de bus accessibles sur le réseau TAG % des lignes de bus accessibles Objectif 2012 Cette ambition a été formalisée dans le schéma directeur d'accessibilité adopté le 22 juin 2009 par le comité syndical du SMTC. Ce document majeur pour la programmation de la mise en accessibilité du réseau, qui couvre la période , a fait l'objet d'une large concertation avec les associations d'usagers, de personnes handicapées ou à mobilité réduite. Il fixe un objectif ambitieux, celui de rendre le réseau général entièrement accessible aux personnes handicapées pour Cela semble aujourd'hui réalisable vu la démarche engagée très tôt par le SMTC pour la mise en accessibilité de son réseau bus. En septembre 2011, sur les 980 arrêts de bus du réseau Tag : un peu plus de 750 arrêts ont fait l'objet d'aménagements particuliers pour une meilleure accessibilité et des conditions d'exploitation optimales (accostage du bus au plus près du quai) ; 95 sont accessibles aux personnes en fauteuil roulant mais sans aménagement de type quai bus accessible avec agenouillement du bus. Ainsi, 86 % des arrêts de bus du réseau Tag sont accessibles aux personnes en fauteuil roulant. 6

9 Le schéma directeur d'accessibilité prévoit que 92 % des arrêts de bus du réseau Tag seront accessibles fin Parmi les arrêts qui n'auront pas pu être rendus accessibles, un certain nombre sera concerné à court ou moyen terme par un projet d extension ou de création d une ligne de tramway. Ainsi, à échéance 2015 (correspondant à l objectif d accessibilité fixé par le législateur), la part des arrêts non accessibles, pour cause d impossibilité technique ou de disproportion manifeste entre les travaux à réaliser et la fréquentation, est estimée à moins de 3 %. Information L'information auprès des maîtres d'oeuvre et des entreprises est assurée par la diffusion du cahier des charges pour l'aménagement d'un quai bus accessible qui détaille les caractéristiques techniques des aménagements. Ce document est en cours de réédition. L'information auprès des usagers se fait par l'édition d'un Guide Accessibilité disponible dans les agences commerciales du réseau Tag, dans les mairies ainsi qu'à la Maison Départementale de l'autonomie. Ce guide détaille les aménagements mis en oeuvre et précise comment utiliser le réseau bus accessible (zones d'attente pour les personnes en fauteuil roulant, zone de sécurité pour ne pas être heurté par le rétroviseur, positionnement du fauteuil dos à l'avant du bus). Guide à destination des usagers Les conducteurs de bus sont spécialement formés à l accostage aux arrêts pour faciliter les échanges passagers et la prise en charge des personnes à mobilité réduite. Combien ça coûte? Le coût moyen d'un quai bus accessible est d'environ d environ HT par sens, comprenant la maîtrise d oeuvre, le Coordonnateur Sécurité Protection de la Santé, et les travaux sur le quai, la voirie attenante et les cheminements alentours (trottoirs, traversées piétonnes). En présence de trottoir, la création d un arrêt compatible existant représente un coût moyen de HT par sens (peinture, enrobé, traversées piétonnes). En l absence de trottoir, le surcoût lié à l aménagement d un arrêt accessible par rapport à un arrêt compatible est relativement faible (estimé à environ HT par sens). Le coût d un aménagement peut varier fortement en fonction des contraintes techniques. 7

10 Étendre l accessibilité à l ensemble du réseau répond à une volonté ancienne du SMTC qui, après avoir mis en service un tramway accessible, poursuit la mise en accessibilité du réseau bus en assumant la charge financière de l aménagement de près de arrêts. Ainsi, chaque année, le SMTC consacre environ 2 à 3 M par an au développement de l accessibilité du réseau bus (aménagements et entretien). D Avantages et gains pour le maître d ouvrage, l'exploitant, les usagers La prise en compte précoce par le SMTC de la nécessité de rendre son réseau bus accessible au plus grand nombre a permis d'étaler l'investissement sur 20 ans. La mise en accessibilité des arrêts de bus avec une hauteur de quai rehaussé à 21 cm permet des gains de productivité en facilitant les échanges passagers. Par ailleurs, la prise en charge d'une personne en fauteuil roulant est plus rapide à ces arrêts spécialement aménagés car celle-ci s'effectue sans agenouillement du bus. Cette démarche globale de mise en accessibilité du réseau général vise à offrir une plus grande autonomie aux personnes handicapées. Le SMTC souhaite ainsi faciliter l'utilisation du réseau général plutôt que le service de transport adapté, dont les coûts d'exploitation sont plus coûteux pour la collectivité. Le coût pour l'usager est quant à lui identique, qu'il utilise le réseau général ou le service adapté. Pour mesurer la qualité de l'accessibilité du réseau bus, le SMTC a mis en place un dispositif de suivi permanent de la qualité dans le cadre de la délégation de service public A travers ce dispositif est notamment évaluée la qualité d'accostage des bus (à moins de 10 cm du quai) : de deux tiers d'accostages conformes en 2008, ce taux dépasse aujourd'hui les 99 % 99% 100% 95% 95% 89% 90% 85% 80% 75% 70% 68% 65% 60% er trim 2011 Evolution du taux de conformité de l'accostage des bus D'autres mesures telles que l'information aux arrêts et à bord des véhicules sont également suivies dans le cadre du dispositif de suivi permanent de la qualité. 8

11 E Difficultés rencontrées et points de vigilance Une démarche partagée par tous La démarche de mise en accessibilité du réseau de transports en commun est partagée au niveau local par l'ensemble des acteurs de la chaîne de déplacements, ce qui ne fait pas apparaître de difficulté majeure. L'étude systématique des projets d'aménagement par un groupe technique réunissant le SMTC, maître d'ouvrage, la SEMITAG, exploitant du réseau de transports en commun, les communes et le maître d'oeuvre permet d'obtenir des aménagements qui satisfassent l'ensemble des acteurs et assurent la meilleure accessibilité possible pour les usagers. L'obstacle essentiel à la mise en accessibilité généralisée des arrêts de bus est l'important niveau d'investissement nécessaire. Néanmoins, des solutions préfabriquées sont depuis peu proposées par les professionnels du BTP et permettent la réalisation d'un quai bus accessible à moindre coût, (de l'ordre de 50 % par rapport à un aménagement complet de mise en accessibilité tel que décrit précédemment). Ce type de quai est actuellement en cours d'expérimentation dans l'agglomération grenobloise pour évaluer sa résistance, notamment par rapport au frottement des pneumatiques. Retour d'expérience L'accostage des bus systématiquement au même endroit peut provoquer un ornièrage de la voirie aux arrêts où le nombre de passages de véhicules est élevé. D'autres types de bordures ou de revêtements, béton notamment, permettent de limiter ce phénomène. Conclusion Soucieux de garantir un service public solidaire qui permette à tous de se déplacer quelque soit le type de handicap ou le niveau de ressources, le SMTC agit depuis 30 ans en faveur de l'accessibilité. L'accessibilité du réseau bus, engagée dès 1995, permet en 2011 que toutes les lignes de bus du réseau Tag soient accessibles aux personnes en fauteuil roulant. Ainsi, l'ensemble du réseau général, tram et bus, est désormais accessible aux personnes en fauteuil roulant. Cela se caractérise par un parc d'autobus complètement accessible et 86 % des arrêts de bus accessibles, 77 % des arrêts ayant fait l'objet d'aménagements spécifiques en faveur de l'accessibilité. Ces aménagements, formalisés dans un cahier des charges à destination des maîtres d'oeuvres et entreprises, sont le fruit d'un travail technique partenarial et d'une importante concertation avec les associations de personnes handicapées ou à mobilité réduite. Ces aménagements sont entièrement pris en charge par le SMTC qui en assure la maîtrise d'ouvrage. 9

12 Annexes Schéma Directeur d'accessibilité grenobloise des transports en commun de l'agglomération Présentation du SMTC aux journées territoriales de l'accessibilité (2 juin 2010) Cahier des charges pour l'aménagement d'un quai bus accessible Guide accessibilité à destination des usagers Récompenses obtenues par le SMTC en matière d'accessibilité 10

Les Transports en commun de l agglomération de Brive. Fabienne CASSAGNES Communauté agglomération de Brive

Les Transports en commun de l agglomération de Brive. Fabienne CASSAGNES Communauté agglomération de Brive Les Transports en commun de l agglomération de Brive Fabienne CASSAGNES Communauté agglomération de Brive 5 ème assises nationales de l accessibilité Mise en accessibilité du réseau de transport «Libéo»

Plus en détail

L accessibilité. mode. d emploi. Direction de la Qualité et des Services. Département Marketing Innovation. Novembre 2003

L accessibilité. mode. d emploi. Direction de la Qualité et des Services. Département Marketing Innovation. Novembre 2003 Direction de la Qualité et des Services Département Marketing Innovation L accessibilité mode d emploi Novembre 2003 Accessililité mode d'emploi.doc SOMMAIRE Introduction 3 Synthèse 4 Partie 1 : L accessibilité,

Plus en détail

LE PDE DU COMMISSARIAT À L ENERGIE ATOMIQUE (CEA) DE GRENOBLE

LE PDE DU COMMISSARIAT À L ENERGIE ATOMIQUE (CEA) DE GRENOBLE LE PDE DU COMMISSARIAT À L ENERGIE ATOMIQUE (CEA) DE GRENOBLE A. LANCEMENT DE LA DEMARCHE A.1. Contexte Le CEA est situé en plein cœur du Polygone scientifique de Grenoble, à 15 minutes à pied du centre

Plus en détail

Savoirs de base en sécurité routière. Les personnes à mobilité réduite

Savoirs de base en sécurité routière. Les personnes à mobilité réduite Certu Savoirs de base en sécurité routière FICHE n 04 juillet 2006 Cette fiche est destinée à donner une information rapide. La contrepartie est le risque d approximation et la non exhaustivité. Pour plus

Plus en détail

L accessibilité des réseaux de la RATP. Département des Espaces et du Patrimoine Mission Accessibilité. Salon Autonomies. Liège, le 22 février 2008

L accessibilité des réseaux de la RATP. Département des Espaces et du Patrimoine Mission Accessibilité. Salon Autonomies. Liège, le 22 février 2008 L accessibilité des réseaux de la RATP Département des Espaces et du Patrimoine Mission Accessibilité Salon Autonomies Liège, le 22 février 2008 Politique d'accessibilité de la RATP Département des Espaces

Plus en détail

Croquis Terminus léger de la traverse de Lévis LE PPU DU VIEUX LÉVIS ET LE TRANSPORT COLLECTIF MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA VILLE DE LÉVIS

Croquis Terminus léger de la traverse de Lévis LE PPU DU VIEUX LÉVIS ET LE TRANSPORT COLLECTIF MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA VILLE DE LÉVIS Croquis Terminus léger de la traverse de Lévis LE PPU DU VIEUX LÉVIS ET LE TRANSPORT COLLECTIF MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA VILLE DE LÉVIS LE 29 JUIN 2015 MÉMOIRE SUR LA CONSULTATION 10 JUIN 2015 INTRODUCTION

Plus en détail

Les enjeux du SDA - Ad'AP du SMTC de l'agglomération grenobloise : étendre l'accessibilité aux zones périurbaines et renforcer la formation

Les enjeux du SDA - Ad'AP du SMTC de l'agglomération grenobloise : étendre l'accessibilité aux zones périurbaines et renforcer la formation Les enjeux du SDA - Ad'AP du SMTC de l'agglomération grenobloise : étendre l'accessibilité aux zones périurbaines et renforcer la formation CEREMA CoTITA Centre-Est Bron 16 juin 2015 Le territoire Une

Plus en détail

Axe 2 : Développer un territoire durable

Axe 2 : Développer un territoire durable N de la mesure : 2.2.3 Axe 2 : Développer un territoire durable Action 2.2 : Développer une politique globale et durable de la mobilité Pilote : Direction générale adjointe infrastructures et déplacements

Plus en détail

Guide Accessibilité. Les agences commerciales TAG (accessibles aux Personnes à Mobilité Réduite) Maison du Tourisme. Les Points services

Guide Accessibilité. Les agences commerciales TAG (accessibles aux Personnes à Mobilité Réduite) Maison du Tourisme. Les Points services POINTS POINTS DE DE VENTE VENTE Les agences commerciales TAG (accessibles aux Personnes à Mobilité Réduite) Maison du Tourisme (lignes A et B - station Hubert Dubedout). Du lundi au vendredi de 8h30 à

Plus en détail

MISSION HANDICAP/ACCESSIBILITE VILLE DE NEVERS

MISSION HANDICAP/ACCESSIBILITE VILLE DE NEVERS MISSION HANDICAP/ACCESSIBILITE VILLE DE NEVERS BILAN D ACTIVITE Année 2008 Elus : Jean-Pierre MANSE, adjoint au Maire. Paulette FONTANILLES, conseillère municipale, déléguée au handicap. Chargé de mission

Plus en détail

Construire une ville accessible

Construire une ville accessible 1,02 m 4% > 0,40 m 30 cm 15 cm 90 cm 0 cm 3 cm www.agglo tours.fr Construire une ville accessible L accessibilité de la ville aux personnes handicapées et aux personnes à mobilité réduite est une exigence

Plus en détail

Les textes d'application de l'article 45 de la loi du 11 février 2005

Les textes d'application de l'article 45 de la loi du 11 février 2005 Les textes d'application de l'article 45 de la loi du 11 février 2005 La directive du 13 avril 2006; Le décret du 9 février 2006; L'arrêté bus et cars du 3 mai 2007 et sa circulaire d'application; L'arrêté

Plus en détail

Dossier de candidature du Conseil Général de l Hérault pour le. «Recueil des belles pratiques et bons usages en matière d'accessibilité de la Cité»

Dossier de candidature du Conseil Général de l Hérault pour le. «Recueil des belles pratiques et bons usages en matière d'accessibilité de la Cité» Dossier de candidature du Conseil Général de l Hérault pour le «Recueil des belles pratiques et bons usages en matière d'accessibilité de la Cité» Eléments constitutifs du dossier A Présentation de la

Plus en détail

REQUALIFICATION DE L'ILOT DU MOULIN PLAN DE QUARTIER "MOULIN II" PROCEDURE D'INFORMATION ET DE PARTICIPATION

REQUALIFICATION DE L'ILOT DU MOULIN PLAN DE QUARTIER MOULIN II PROCEDURE D'INFORMATION ET DE PARTICIPATION COMMUNE DE MOUTIER REQUALIFICATION DE L'ILOT DU MOULIN PLAN DE QUARTIER "MOULIN II" PROCEDURE D'INFORMATION ET DE PARTICIPATION LAUSANNE, MAI 2014 DESCRIPTION TECHNIQUE INTRODUCTION Les premières réflexions

Plus en détail

Sécurisation des arrêts de cars hors agglomération en Ardèche

Sécurisation des arrêts de cars hors agglomération en Ardèche Directions des Transports et Mobilités, Direction des Routes 1er avril 2014 COTITA CENTRE EST Sécurisation des arrêts de cars hors agglomération en Ardèche Les arrêts de car en Ardèche: constats - plus

Plus en détail

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * D I R E C T I V E S S U R L E C O N C E P T G É N É R A L D A F F I C H A G E

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * D I R E C T I V E S S U R L E C O N C E P T G É N É R A L D A F F I C H A G E C O M M U N E D E P R I L L Y * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * D I R E C T I V E S S U R L E C O N C E P T G É N É R A L D A F F I C H A G E But Le concept général d affichage

Plus en détail

Plan de mise en Accessibilité de la Voirie et des aménagements des Espaces publics

Plan de mise en Accessibilité de la Voirie et des aménagements des Espaces publics Plan de mise en Accessibilité de la Voirie et des aménagements des Espaces publics 66 COMMUNE DE SOMMAIRE Parties Paragraphes THEMES Pages 1 Objet du cahier des charges 3 2 Données Générales 3 2.1 2.2

Plus en détail

PRESENTATION DU PROJET DE LA LIGNE E DU TRAMWAY DE L AGGLOMERATION GRENOBLOISE

PRESENTATION DU PROJET DE LA LIGNE E DU TRAMWAY DE L AGGLOMERATION GRENOBLOISE JOURNEE CONFERENCE DE L ASSOCIATION FRANCAISE DE GENIE CIVIL Délégation Rhône-Alpes - Jeudi 18 octobre 2012 PRESENTATION DU PROJET DE LA LIGNE E DU TRAMWAY DE L AGGLOMERATION GRENOBLOISE 1/15 SOMMAIRE

Plus en détail

Enjeux Cadre. Règlementation de la mise en accessibilité des ERP existants. Journée technique (CoTITA Méditerranée) Cété Méditerranée 11 juin 2013

Enjeux Cadre. Règlementation de la mise en accessibilité des ERP existants. Journée technique (CoTITA Méditerranée) Cété Méditerranée 11 juin 2013 Règlementation de la mise en accessibilité des ERP existants Journée technique (CoTITA Méditerranée) Cété Méditerranée 11 juin 2013 Enjeux Cadre Cété de Lyon, Pôle de compétence et d'innovation «accessibilité»

Plus en détail

Le Plan de déplacements urbains d Île-de-France

Le Plan de déplacements urbains d Île-de-France Le Plan de déplacements urbains d Île-de-France Le PDUIF doit assurer un équilibre durable Répondre aux BESOINS de MOBILITÉ Préserver l ENVIRONNEMENT, la SANTÉ et la QUALITÉ DE VIE Tenir compte de la CONTRAINTE

Plus en détail

Compagnie des Transports Strasbourgeois

Compagnie des Transports Strasbourgeois Compagnie des Transports Strasbourgeois La CTS commande à Alstom 12 tramways Citadis 20 octobre 2014 La Communauté urbaine de Strasbourg, qui bénéficie du plus grand réseau maillé de tramways de France,

Plus en détail

Politique d'accessibilité de la RATP. ESP Mission Accessibilité Février 2008

Politique d'accessibilité de la RATP. ESP Mission Accessibilité Février 2008 Politique d'accessibilité de la RATP ESP Mission Accessibilité Février 2008 Sommaire 1. Le contexte 2. La clientèle concernée 3. Les principes 4. L état des lieux et les perspectives 5. Les partenaires

Plus en détail

PRECONISATIONS AUX MUNICIPALITES POUR ACCOMPAGNER LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES VILLES DU BAS-RHIN

PRECONISATIONS AUX MUNICIPALITES POUR ACCOMPAGNER LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES VILLES DU BAS-RHIN PRECONISATIONS AUX MUNICIPALITES POUR ACCOMPAGNER LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES VILLES DU BAS-RHIN Proposées par UDAPEI du BAS-RHIN Union départementale des associations de parents, de personnes handicapées

Plus en détail

PLAN DE MISE EN ACCESSIBILITE DE LA VOIRIE ET DES ESPACES PUBLICS

PLAN DE MISE EN ACCESSIBILITE DE LA VOIRIE ET DES ESPACES PUBLICS COMMUNE DE DIENNE PLAN DE MISE EN ACCESSIBILITE DE LA VOIRIE ET DES ESPACES PUBLICS ANNEXE 1 DIAGNOSTIC ACCESSIBILITE DE LA VOIRIE ET DES ESPACES PUBLICS direction départementale de l Équipement et de

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 19 AVRIL 2013 DELIBERATION N CR-13/06.158 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de développement qualitatif de

Plus en détail

DOSSIERDEPRESSE. Valence-RomansDéplacementss engage pourunréseaudetransportpourtous

DOSSIERDEPRESSE. Valence-RomansDéplacementss engage pourunréseaudetransportpourtous DOSSIERDEPRESSE Valence-RomansDéplacementss engage pourunréseaudetransportpourtous Lancement du programme d accessibilité 2016-2018 La loi de 2005 a posé le principe de l accessibilité généralisé à tout

Plus en détail

Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand

Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand Objectif spécifique 3.9.1.2 Mobiliser des employeurs et des entreprises dans les parcours d insertion La

Plus en détail

LES NORMES ENVIRONNEMENT ISO 14000

LES NORMES ENVIRONNEMENT ISO 14000 TECHNIQUE 1er mars 2000 N 31 - TECHNIQUE N 3 LES NORMES ENVIRONNEMENT ISO 14000 LES NORMES ISO 14000 3, rue de Berri 75008 PARIS Téléphone : 01 44 13 31 44 Télécopieur : 01 45 61 04 47 Web : www.fntp.org

Plus en détail

DEPARTEMENT DES ALPES-MARITIMES

DEPARTEMENT DES ALPES-MARITIMES DEPARTEMENT DES ALPES-MARITIMES ENQUETE PUBLIQUE PREALABLE A LA DECLARATION D UTILITE PUBLIQUE ET PARCELLAIRE CONJOINTE RELATIVE AU PROJET DE CREATION D UN EQUIPEMENT POUR LA PETITE ENFANCE, sis 1 avenue

Plus en détail

Exploitant ou conducteur de voiture avec chauffeur (VTC)

Exploitant ou conducteur de voiture avec chauffeur (VTC) Page 1 sur 6 Accueil professionnels > Secteurs > Automobile-Moto > Exploitant ou conducteur de voiture avec chauffeur (VTC) Fiche pratique Exploitant ou conducteur de voiture avec chauffeur (VTC) Vérifié

Plus en détail

Les observations provisoires retenues par la Chambre vous ont été communiquées par lettre du 5 juin 2001.

Les observations provisoires retenues par la Chambre vous ont été communiquées par lettre du 5 juin 2001. Madame le Maire, Dans le cadre d'une enquête nationale inter juridictions portant sur les relations entre les collectivités publiques et les casinos, la Chambre régionale des comptes de Picardie a examiné

Plus en détail

Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination»

Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination» 79 Axe prioritaire 3 Lutter contre la pauvreté et promouvoir l inclusion Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination» Priorité

Plus en détail

INFRASTRUCTURES DE RECHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES (I.R.V.E.) Compétence exercée par le Syndicat d Energie de l Oise

INFRASTRUCTURES DE RECHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES (I.R.V.E.) Compétence exercée par le Syndicat d Energie de l Oise INFRASTRUCTURES DE RECHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES (I.R.V.E.) Compétence exercée par le Syndicat d Energie de l Oise CONDITIONS ADMINISTRATIVES, TECHNIQUES ET FINANCIERES

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE MISE EN ŒUVRE DU SD AP. Version 24/06/16

GUIDE METHODOLOGIQUE MISE EN ŒUVRE DU SD AP. Version 24/06/16 ANNEXE GUIDE METHODOLOGIQUE MISE EN ŒUVRE DU SD AP Version 24/06/16 Dans le cadre de la mise en œuvre des Agendas D'Accessibilité Programmée dont les Conseil Départemental, le Conseil Régional, et les

Plus en détail

D hier à demain : les transports doux en ville. Le cas grenoblois

D hier à demain : les transports doux en ville. Le cas grenoblois D hier à demain : les transports doux en ville Le cas grenoblois Introduction 1. L histoire des transports grenoblois 1.1. Les débuts des transports en commun Il n existait aucune véritable politique publique

Plus en détail

LE PERMIS DE CONSTRUIRE

LE PERMIS DE CONSTRUIRE LE PERMIS DE CONSTRUIRE INTRODUCTION Quand peut-on démarrer les travaux d'aménagements ou de construction? Certains projets sont dispensés de formalité, d autres sont obligatoirement soumis à déclaration

Plus en détail

Accessibilité handicapés

Accessibilité handicapés Accessibilité handicapés Réaliser un diagnostic pour rendre accessible à tous la voirie, les espaces publics et les bâtiments recevant du public. Le 6 mai 2009 JORF n 0103 du 3 mai 2009 Texte n 24 DECRET

Plus en détail

Principes constructifs pour l accessibilité des balcons, des logggias et des terrasses

Principes constructifs pour l accessibilité des balcons, des logggias et des terrasses 1 Principes constructifs pour l accessibilité des balcons, des logggias et des terrasses 3 Avertissement Sommaire L accessibilité des espaces privatifs extérieurs implique une adaptation de plusieurs

Plus en détail

Appel à projets. Pour la réalisation d un accompagnement à l Approche Environnementale de l Urbanisme (AEU2)

Appel à projets. Pour la réalisation d un accompagnement à l Approche Environnementale de l Urbanisme (AEU2) La Direction Régionale de l ADEME Guadeloupe, En collaboration avec le CAUE de Guadeloupe, dans le cadre du Réseau d Urbanisme Durable de Guadeloupe Appel à projets Pour la réalisation d un accompagnement

Plus en détail

Le plan de développement en accessibilité universelle de la STM

Le plan de développement en accessibilité universelle de la STM Le plan de développement 2012-2015 en accessibilité universelle de la STM Un outil essentiel pour la mise en œuvre de l accessibilité universelle du transport collectif à Montréal Alain Labelle Gestion

Plus en détail

Des environnements facilitants pour une société universelle. Présentation de la politique d accessibilité universelle de la Ville de Granby

Des environnements facilitants pour une société universelle. Présentation de la politique d accessibilité universelle de la Ville de Granby Des environnements facilitants pour une société universelle Présentation de la politique d accessibilité universelle de la Ville de Granby par Patrice Faucher Mise en contexte de l adoption de la politique

Plus en détail

Project MEELS IEA 2003

Project MEELS IEA 2003 Maîtrise de la demande d électricité Montpellier (FR) Aspect Généraux Montpellier compte 229.000 habitants dont 63 000 étudiants. La ville a acquis une image très dynamique. Elle s est imposée comme pôle

Plus en détail

Enquête de satisfaction des usagers des missions locales en région Provence-Alpes-Côte d Azur Association régionale des missions locales

Enquête de satisfaction des usagers des missions locales en région Provence-Alpes-Côte d Azur Association régionale des missions locales Enquête de satisfaction des usagers des missions locales en région Provence-Alpes-Côte d Azur Association régionale des missions locales 1 / Historique de la démarche, contexte et motivations Le but Première

Plus en détail

COMMUNE DE ROUGIERS. 83 170 -Var. Novembre 2010 1

COMMUNE DE ROUGIERS. 83 170 -Var. Novembre 2010 1 COMMUNE DE ROUGIERS 83 170 -Var Novembre 2010 1 Diagnostic d accessibilité des bâtiments communaux recevant du public à Rougiers N BATIMENTS ADRESSES 1 Mairie 15 Avenue de Brignoles 2 Eglise Avenue de

Plus en détail

Aménagements à proximité du tramway

Aménagements à proximité du tramway Syndicat Mixte des Transports en Commun de l Agglomération Grenobloise Aménagements à proximité du tramway Journée d'échanges dans le cadre des projets tramways Exemple de la démarche de concertation mise

Plus en détail

MONTPELLIER MÉDITERRANÉE MÉTROPOLE

MONTPELLIER MÉDITERRANÉE MÉTROPOLE Réseau des Transports en commun L accessibilité une nécessaire solidarité UN SERVICE MONTPELLIER MÉDITERRANÉE MÉTROPOLE Édito Dix ans après la loi du 11 février 2005 pour l Égalité des droits et des chances,

Plus en détail

Articulation politique régionale RSE. et PRIDES

Articulation politique régionale RSE. et PRIDES Articulation politique régionale RSE et PRIDES Direction de l Economie Régionale, de l Innovation et de l Enseignement Supérieur (DERIES) Mission PRIDES 3 juin 2015 La Région, convaincue que la RSE constitue

Plus en détail

TRANSPORTS SCOLAIRES EXTENSION DE LA CERTIFICATION ISO 9001 : UN GAGE DE QUALITE SUPPLEMENTAIRE POUR LES USAGERS

TRANSPORTS SCOLAIRES EXTENSION DE LA CERTIFICATION ISO 9001 : UN GAGE DE QUALITE SUPPLEMENTAIRE POUR LES USAGERS DOSSIER DE PRESSE TRANSPORTS SCOLAIRES EXTENSION DE LA CERTIFICATION ISO 9001 : UN GAGE DE QUALITE SUPPLEMENTAIRE POUR LES USAGERS 2 avril 2012 Ce lundi 2 avril, à l Hôtel du Département à Privas, Pascal

Plus en détail

Paris, le 20 décembre 2009

Paris, le 20 décembre 2009 Paris, le 20 décembre 2009 REPONSE A LA CONSULTATION SUR LE LIVRE BLANC DU COMITE DES REGIONS SUR LA GOUVERNANCE A MULTINIVEAUX Think tank européen dédié à la promotion des idées communautaires et de la

Plus en détail

Signature de la convention ANRU pour la rénovation urbaine et sociale du quartier du Pont de Sèvres le vendredi 11 juillet 2008 à 14h30

Signature de la convention ANRU pour la rénovation urbaine et sociale du quartier du Pont de Sèvres le vendredi 11 juillet 2008 à 14h30 Ville de Boulogne Billancourt Vendredi 11 juillet 2008 Signature de la convention ANRU pour la rénovation urbaine et sociale du quartier du Pont de Sèvres le vendredi 11 juillet 2008 à 14h30 La convention

Plus en détail

Programme d action et plan de financement 2015 des SAGE portés par l Etablissement

Programme d action et plan de financement 2015 des SAGE portés par l Etablissement Programme d action et plan de financement 2015 des SAGE portés par l Etablissement A la demande des commissions locales de l eau (CLE) concernées, l Etablissement devrait assurer en 2015 le rôle de structure

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION. SÉANCE du 15 décembre 2010 RÉSOLUTION N 2010-15. Acquisition de locaux administratifs à Nantes. Rapport de présentation

CONSEIL D ADMINISTRATION. SÉANCE du 15 décembre 2010 RÉSOLUTION N 2010-15. Acquisition de locaux administratifs à Nantes. Rapport de présentation CONSEIL D ADMINISTRATION SÉANCE du 15 décembre 2010 RÉSOLUTION N 2010-15 Acquisition de locaux administratifs à Nantes Rapport de présentation 1. Présentation du projet Pôle Bois des Pays de la Loire à

Plus en détail

A ASNIERES-SUR-SEINE, CREATION D UN QUARTIER MIXTE A LA CROISEE DES CHEMINS DU GRAND PARIS

A ASNIERES-SUR-SEINE, CREATION D UN QUARTIER MIXTE A LA CROISEE DES CHEMINS DU GRAND PARIS RENOUVELLEMENT URBAIN - MIXITE - GRAND PARIS DOSSIER 2 apporte DE son PRESSE expertise SPECIAL et SIMI Paris, le 1er décembre 2010 Entreprise Publique Locale A ASNIERES-SUR-SEINE, CREATION D UN QUARTIER

Plus en détail

Annexe du schéma directeur d accessibilité des transports urbains

Annexe du schéma directeur d accessibilité des transports urbains CCaahhiieerr ddeess pprreessccrriippttiioonnss tteecchhnniiqquueess dd aacccceessssiibbiilliittéé ddeess transports Annexe du schéma directeur d accessibilité des transports urbains U:\DPT\4. Mobilité\2-Dossiers

Plus en détail

Cahier de recommandations des aménagements des points d arrêt de transport routier

Cahier de recommandations des aménagements des points d arrêt de transport routier Vouillé St-Georgeslès-Baillargeaux Matours Archigny Bonnes Poitiers Chauvigny Pouillé Saint Benoît Vivonne Marigny- Chemereau Vernon Marnay Cahier de recommandations des aménagements des points d arrêt

Plus en détail

Projet de construction d un médiathèque et de locaux à usage associatif MARCHE D ETUDES DE PROGRAMMATION. Cahier des Charges

Projet de construction d un médiathèque et de locaux à usage associatif MARCHE D ETUDES DE PROGRAMMATION. Cahier des Charges Projet de construction d un médiathèque et de locaux à usage associatif MARCHE D ETUDES DE PROGRAMMATION Cahier des Charges 1 SOMMAIRE ARTICLE 1 - Objet du marché ARTICLE 2 - Contenu et déroulement de

Plus en détail

Le BHNS français: un système de transport complet pour des besoins variés

Le BHNS français: un système de transport complet pour des besoins variés 3ème temps d échanges CODATU TransMilenio et BHNS Le BHNS français: un système de transport complet pour des besoins variés Thomas Vidal CERTU Lyon 17 octobre 2013 www.certu.fr Le BHNS, une nouvelle impulsion

Plus en détail

Loi NOTRe, LTE Les évolutions à venir pour les collectivités

Loi NOTRe, LTE Les évolutions à venir pour les collectivités Loi NOTRe, LTE Les évolutions à venir pour les collectivités Cet été 2015 a vu la publication de deux lois importantes pour l'exercice de la politique de gestion des déchets au niveau territorial : la

Plus en détail

L élaboration d un PLU unique pour toutes les

L élaboration d un PLU unique pour toutes les Août 2015 Plan Local d Urbanisme Métropolitain : #prise de position placer l économie au cœur des politiques d urbanisme L élaboration du PLUM de Nantes Métropole, un enjeu stratégique pour l économie

Plus en détail

DECRET Décret n du 21 décembre 2006 relatif aux prescriptions techniques pour l'accessibilité de la voirie et des espaces publics.

DECRET Décret n du 21 décembre 2006 relatif aux prescriptions techniques pour l'accessibilité de la voirie et des espaces publics. DECRET Décret n 2006-1658 du 21 décembre 2006 relatif aux prescriptions techniques pour l'accessibilité de la voirie et des espaces publics. NOR: EQUR0600944D Version consolidée au 01 juillet 2007 Le Premier

Plus en détail

Convention de création d une «PACES» sur le site du Centre Universitaire de la Charente

Convention de création d une «PACES» sur le site du Centre Universitaire de la Charente Convention de création d une «PACES» sur le site du Centre Universitaire de la Charente Vu le code de l éducation ; Vu le code général des collectivités territoriales ; Vu la loi du 7 août 2015 portant

Plus en détail

VILLE DE RENNES VILLEJEAN La dalle KENNEDY. Le renouvellement d un cœur de quartier sur dalle

VILLE DE RENNES VILLEJEAN La dalle KENNEDY. Le renouvellement d un cœur de quartier sur dalle VILLE DE RENNES VILLEJEAN La dalle KENNEDY Le renouvellement d un cœur de quartier sur dalle Situation du morceau de ville D une surface de 6 ha, l îlot «Kennedy» est situé au cœur de Villejean, quartier

Plus en détail

DOSSIER : Travaux en Hauteur, vers une sécurité renforcée 04-11-2006 Dernière mise à jour : 04-11-2006

DOSSIER : Travaux en Hauteur, vers une sécurité renforcée 04-11-2006 Dernière mise à jour : 04-11-2006 DOSSIER : Travaux en Hauteur, vers une sécurité renforcée 04-11-2006 Dernière mise à jour : 04-11-2006 TRAVAUX EN HAUTEUR : VERS UNE SECURITE RENFORCEE Le décret n 2004-924 du 1er septembre 2004 est venu

Plus en détail

Emissions de CO2 des véhicules légers

Emissions de CO2 des véhicules légers Projet No 85/2011-1 14 octobre 2011 Emissions de CO2 des véhicules légers Texte du projet Projet de loi portant exécution du règlement (UE) No 510/2011 du Parlement européen et du Conseil du 11 mai 2011

Plus en détail

Anticiper l obligation légale d accessibilité

Anticiper l obligation légale d accessibilité La démarche Destination pour Tous Ville de Bordeaux «Ville pilote» pour la mise en œuvre du nouveau label Destination pour Tous Accessibilité pour tous Anticiper l obligation légale d accessibilité La

Plus en détail

Présentation du Village d Artisans - TPE de Pornic. Dossier de presse

Présentation du Village d Artisans - TPE de Pornic. Dossier de presse Présentation du Village d Artisans - TPE de Pornic Dossier de presse Pornic, le 8 juillet 2011 Sommaire I- Un village d artisans TPE à Pornic : un tremplin pour les petites entreprises des secteurs de

Plus en détail

FICHE N 5. Charte départementale d urbanisme en Aveyron

FICHE N 5. Charte départementale d urbanisme en Aveyron Charte départementale d urbanisme en Aveyron FICHE N 5 Le principe de réciprocité en matière de distances d'éloignement à l'égard de bâtiments agricoles Pour limiter les atteintes à l'environnement et

Plus en détail

Les Services d'assainissement Non Collectif (ANC)

Les Services d'assainissement Non Collectif (ANC) Les Services d'assainissement Non Collectif () 69 La Compétence L article L 2224-8 du Code Général des Collectivités Territoriales (modifié par la loi n 2010-788 du 12 juillet 2010 art. 159 et 161) précise

Plus en détail

Session Infrastructures durables et Innovation

Session Infrastructures durables et Innovation Session Infrastructures durables et Innovation Président : Daniel VILLESSOT ADSTD Conseil général de l Hérault Modérateur : Philippe TAMAGNY IFSTTAR Session : Infrastructures durables et Innovation Infrastructures

Plus en détail

Préavis pour le crédit d étude de l aménagement urbain

Préavis pour le crédit d étude de l aménagement urbain Commune de LAVEY-MORCLES Préavis de la Municipalité au Conseil communal N 10/2015 Préavis pour le crédit d étude de l aménagement urbain Lavey, le 29 juillet 2015 Au Conseil communal de Lavey-Morcles,

Plus en détail

CHAPITRE 2 - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES UD

CHAPITRE 2 - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES UD CHAPITRE 2 - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES UD Caractère de la zone : Cette zone UD recouvre des secteurs d'habitat peu dense, réservés notamment à l habitat individuel et aux activités compatibles avec

Plus en détail

L accessibilité aux points d arrêt de transport dans le département du Gard

L accessibilité aux points d arrêt de transport dans le département du Gard L accessibilité aux points d arrêt de transport dans le département du Gard Journée COTITA du 10 mai 2012 Club Déplacements - Intermodalité L'accessibilité dans les transports Estelle WATEAU et Baha OUBAHA

Plus en détail

Règles d utilisation du Label «Lyon, Ville équitable et durable»

Règles d utilisation du Label «Lyon, Ville équitable et durable» Règles d utilisation du Label «Lyon, Ville équitable et durable» Sommaire 1. Présentation du Label Lyon ville équitable et durable 2. Critériologie 2.1 Gouvernance 2.2 Environnement 2.3 Consommation responsable

Plus en détail

Adapter et simplifier la réglementation pour la construction de logements Réglementation accessibilité

Adapter et simplifier la réglementation pour la construction de logements Réglementation accessibilité Adapter et simplifier la réglementation pour la construction de logements Réglementation accessibilité Journées d'information du 25 et 26 février 2016 Sophie LE GARREC DEAL Réunion Ministère du logement

Plus en détail

INSTALLATION DES ENSEIGNES NOTICE PRATIQUE

INSTALLATION DES ENSEIGNES NOTICE PRATIQUE INSTALLATION DES ENSEIGNES NOTICE PRATIQUE SECTEURS RESIDENTIELS ET CENTRE-VILLE ZPR 1 Avril 2009 INSTALLATION DES ENSEIGNES A SARREBOURG Carte de la Zone de Protection Restreinte (ZPR) 1 Secteurs résidentiels

Plus en détail

Circulaire n 4287 du 31/01/2013 SECURITE : UNIFORMISATION DU SYSTEME DE MISE EN MARCHE/ARRET COMMANDES DE LA MACHINE ET EQUIPEMENTS DE TRAVAIL

Circulaire n 4287 du 31/01/2013 SECURITE : UNIFORMISATION DU SYSTEME DE MISE EN MARCHE/ARRET COMMANDES DE LA MACHINE ET EQUIPEMENTS DE TRAVAIL Circulaire n 4287 du 31/01/2013 SECURITE : UNIFORMISATION DU SYSTEME DE MISE EN MARCHE/ARRET COMMANDES DE LA MACHINE ET EQUIPEMENTS DE TRAVAIL Réseaux et niveaux concernés Fédération Wallonie- Bruxelles

Plus en détail

ACTION CULTURELLE VOS CONTACTS : Allison DEQUIDT Assistante de Formation allison.dequidt@cnfpt.fr

ACTION CULTURELLE VOS CONTACTS : Allison DEQUIDT Assistante de Formation allison.dequidt@cnfpt.fr ACTION CULTURELLE ACTION CULTURELLE VOS CONTACTS : Mehdi ABDERRAHAMANI Conseiller Formation Domaines formation des Services à la population mehdi.abderrahmani@cnfpt.fr Allison DEQUIDT Assistante de Formation

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE L ACCESSIBILITÉ DU RÉSEAU TCL

GUIDE PRATIQUE DE L ACCESSIBILITÉ DU RÉSEAU TCL GUIDE PRATIQUE DE L ACCESSIBILITÉ DU RÉSEAU TCL > > > 2 ÉDITORIAL L ACCESSIBILITÉ POUR TOUS! Le réseau TCL est l un des plus accessibles en France aux personnes à mobilité réduite. Cependant, il reste

Plus en détail

La qualité de service

La qualité de service La qualité de service en chiffres N 11 Mars 2013 Bulletin d information trimestriel sur la qualité de service des transports en Île-de-France 2012 Janvier - décembre Le STIF a choisi de renforcer encore

Plus en détail

Livre blanc de l'étalement urbain en Saône-et-Loire

Livre blanc de l'étalement urbain en Saône-et-Loire Direction départementale des territoires de Saôneet-Loire Livre blanc de l'étalement urbain en Saône-et-Loire «Le territoire français est le patrimoine commun de la nation. Chaque collectivité publique

Plus en détail

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES Délai de réponse : 1 ère tranche : 19 novembre 2009 2 ème tranche : 4 décembre 2009

Plus en détail

GUIDE D ACCESSIBILITÉ À L ESPACE PUBLIC

GUIDE D ACCESSIBILITÉ À L ESPACE PUBLIC Accessibilité à l espace public GUIDE D ACCESSIBILITÉ À L ESPACE PUBLIC FICHES TECHNIQUES Guide d accessilité à l espace public Accessibilité à l espace public Fiche de cas n 1a Passage piéton HAUTEUR

Plus en détail

Note FPS décembre 2011

Note FPS décembre 2011 Note FPS décembre 2011 Projet de décret relatif à la signalétique commune aux produits relevant d une consigne de tri La Loi Grenelle 2 établit qu : «au plus tard le 1er janvier 2012, tout produit recyclable

Plus en détail

SOVALP Valorisation de terrains CFF à Genève - La Praille. Synthèse du projet REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE POST TENEBRAS LUX

SOVALP Valorisation de terrains CFF à Genève - La Praille. Synthèse du projet REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE POST TENEBRAS LUX SOVALP Valorisation de terrains CFF à Genève - La Praille Synthèse du projet REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE POST TENEBRAS LUX 2 / 10 Sommaire Pour mettre en valeur le périmètre autour de la gare de la

Plus en détail

SYSTÈMES DE TRANSPORT

SYSTÈMES DE TRANSPORT thalesgroup.com Groupe - Aéronautique Civile - Aéronautique de Défense Spatial - Transport - Défense - Sécurité SYSTÈMES DE TRANSPORT Thales est un acteur mondial avec une expérience inégalée dans le domaine

Plus en détail

PROCES-VERBAL DE LA REUNION DU BUREAU SYNDICAL EN DATE DU 22 MARS 2012

PROCES-VERBAL DE LA REUNION DU BUREAU SYNDICAL EN DATE DU 22 MARS 2012 PROCES-VERBAL DE LA REUNION DU BUREAU SYNDICAL EN DATE DU 22 MARS 2012 L an deux mille douze, le 22 Mars à 14h30, légalement convoqué le 13 mars 2012, Le Bureau Syndical s est réuni dans les locaux du

Plus en détail

Note de presse. Avec les essais et la formation du personnel, la mise en œuvre du tramway entre dans une phase opérationnelle.

Note de presse. Avec les essais et la formation du personnel, la mise en œuvre du tramway entre dans une phase opérationnelle. Note de presse Transports en commun de l agglomération clermontoise 19 avril 2006 Essais et formation, une phase opérationnelle P. 1 La formation des personnels P. 1 à 3 Les essais La sécurité P. 3 à 6

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique Sommaire 0 Préambule 1 Approche et Démarche Diagnostic stratégique 3 Scenarii d évolution 4 Positionnement cible 0 Préambule 3 Préambule L analyse stratégique repose sur

Plus en détail

PUBLICITÉ ENSEIGNES ET PRÉENSEIGNES À PARIS CAHIER DE RECOMMANDATIONS

PUBLICITÉ ENSEIGNES ET PRÉENSEIGNES À PARIS CAHIER DE RECOMMANDATIONS PUBLICITÉ ENSEIGNES ET PRÉENSEIGNES À PARIS CAHIER DE RECOMMANDATIONS LE RÈGLEMENT DE LA PUBLICITÉ, DES ENSEIGNES ET PRÉENSEIGNES Ce document, véritable guide, vous accompagne pour réussir la conception

Plus en détail

Accompagnement de l Etat pour pérenniser le financement du transport urbain

Accompagnement de l Etat pour pérenniser le financement du transport urbain Royaume du Maroc مديرية الميزانية Atelier 3 : Quel (s) modèle (s) de financement pérenne (s) pour le développement des transports publics urbains Accompagnement de l Etat pour pérenniser le financement

Plus en détail

Tours, le 12 mai 2014. Présidence. Le Président de l université de Tours

Tours, le 12 mai 2014. Présidence. Le Président de l université de Tours Présidence Tours, le 12 mai 2014 Le Président de l université de Tours A Mesdames, Messieurs, les directeurs de composante et responsables administratifs Objet : lettre de cadrage budgétaire pour l année

Plus en détail

Dossier de presse. Lundi 8 avril 2013. Contact presse Florence WILLM Directrice de la communication f.willm@oppidea.fr tél : 06 87 25 81 98

Dossier de presse. Lundi 8 avril 2013. Contact presse Florence WILLM Directrice de la communication f.willm@oppidea.fr tél : 06 87 25 81 98 Dossier de presse Oppidea, la SEM d aménagement de Toulouse Métropole, lance un appel à idées sur le thème de l habitat intermédiaire, un nouveau modèle de logement pour la métropole toulousaine. Lundi

Plus en détail

L entretien des lignes téléphoniques aériennes Un enjeu pour assurer la continuité du service universel de téléphonie

L entretien des lignes téléphoniques aériennes Un enjeu pour assurer la continuité du service universel de téléphonie L entretien des lignes téléphoniques aériennes Un enjeu pour assurer la continuité du service universel de téléphonie L objectif de ce document est de partager les références légales et des éléments de

Plus en détail

Conseil général du Calvados. La sécurité aux points d arrêt

Conseil général du Calvados. La sécurité aux points d arrêt Conseil général du Calvados La sécurité aux points d arrêt Édito La sécurité dans les transports scolaires et principalement aux points d arrêt où les dangers sont les plus grands, est une préoccupation

Plus en détail

VERS UNE APPROCHE GLOBALE DU SOUTIEN À LA CRÉATION D'EMPLOI ET L'IMPLANTATION D'UNE CULTURE DE LA FORMATION CONTINUE DANS LE SECTEUR CULTUREL

VERS UNE APPROCHE GLOBALE DU SOUTIEN À LA CRÉATION D'EMPLOI ET L'IMPLANTATION D'UNE CULTURE DE LA FORMATION CONTINUE DANS LE SECTEUR CULTUREL VERS UNE APPROCHE GLOBALE DU SOUTIEN À LA CRÉATION D'EMPLOI ET L'IMPLANTATION D'UNE CULTURE DE LA FORMATION CONTINUE DANS LE SECTEUR CULTUREL Stratégie québécoise de développement des ressources humaines

Plus en détail

Les Ateliers Vaugirard. Conseil de quartier 09 juin 2016

Les Ateliers Vaugirard. Conseil de quartier 09 juin 2016 Les Ateliers Vaugirard Conseil de quartier 09 juin 2016 Sommaire 1. Le projet 2. Perspectives 3. Conclusions de l enquête publique 4. Zoom sur 5. Calendrier La politique immobilière de la RATP au service

Plus en détail

Appel à. Souscription. Qu est-ce que l autopartage? Pratique. Économique. Écologique. Avril 2012

Appel à. Souscription. Qu est-ce que l autopartage? Pratique. Économique. Écologique. Avril 2012 28 rue Denfert Rochereau 38000 Grenoble tél. : 09 64 37 89 90 contact@citelib.com www.citelib.com Appel à Souscription Avril 2012 Cité lib est une coopérative d autopartage en plein développement sur la

Plus en détail

1 Introduction 2. 3 Diagnostic 4 Stratégie 5 Actions 6. 7 Annexes 4- STRATEGIE. Sommaire:

1 Introduction 2. 3 Diagnostic 4 Stratégie 5 Actions 6. 7 Annexes 4- STRATEGIE. Sommaire: 4- STRATEGIE CHARTE DU PAYS DU SUNDGAU ASSOCIATION DU PAYS DU SUNDGAU 26 LA REFLEXION COMMUNE A CONCLU A L'INTERET D'UN PAYS POUR POURSUIVRE LES FINALITES SUIVANTES :! Ne pas accepter l'évolution tendancielle

Plus en détail

Jeudi 29 octobre RÉUNION PUBLIQUE

Jeudi 29 octobre RÉUNION PUBLIQUE Commune de Soultzbach-les-Bains Plan Local d Urbanisme Jeudi 29 octobre RÉUNION PUBLIQUE Les Orienta+ons du Projet d Aménagement et de Développement Durable (PADD) STRATéGIE COMMUNICATION FORMATION Plan

Plus en détail

Avis n 2016-004 du 13 janvier 2016 portant sur le projet d ordonnance relative aux gares routières et emplacements d arrêt

Avis n 2016-004 du 13 janvier 2016 portant sur le projet d ordonnance relative aux gares routières et emplacements d arrêt Avis n 2016-004 du 13 janvier 2016 portant sur le projet d ordonnance relative aux gares routières et emplacements d arrêt L Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (ci-après l Autorité),

Plus en détail