SEMINAIRE. Plans de résolution des banques : enjeux structurels et organisationnels INFORMATIONS PRATIQUES OBJECTIFS PUBLIC VISÉ PUBLIC VISÉ

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SEMINAIRE. Plans de résolution des banques : enjeux structurels et organisationnels INFORMATIONS PRATIQUES OBJECTIFS PUBLIC VISÉ PUBLIC VISÉ"

Transcription

1 SEMINAIRE Plans de résolution des banques : enjeux structurels et organisationnels La mise en conformité des états membres dans le cadre de la BRRD est à partir du 1er janvier Bien que certains points de la directive restent à éclaircir (schéma de résolution lourd et complexe, règles de vote du fonds de résolution), les concepts de bases sont donnés par l approche générale du MUR. La crédibilité des plans de résolution est probablement la leçon la plus essentielle de la crise pour permettre le retour à la confiance dans le système financier. Un facteur essentiel de cette crédibilité concerne les conditions opérationnelles des plans de résolution et en particulier les processus de préparation et de dialogue avec le régulateur. Les établissements financiers sont donc déjà très significativement engagés dans cette démarche. L objectif du séminaire est de faire le point entre banques, investisseurs et régulateurs sur cette dimension opérationnelle du processus de résolution, de confronter les bonnes pratiques et ce qui reste à faire pour qu en particulier au moment d une montée en pression d une crise, les processus de décision soient adaptés pour une gestion opérationnelle de la transition entre l institution en crise et la solution définie par l autorité de résolution. Un point sera fait sur l impact de cette démarche sur la manière selon laquelle les investisseurs pourront évaluer les risques. INFORMATIONS PRATIQUES FORMAT Séminaire DATE 13 mai 2014 LIEU Auditorium AMF 4-6 Place de la Bourse Paris PARTICIPATION 400 HT Pris en charge dans le cadre de la formation continue (DIF) INSCRIPTION CONTACT OBJECTIFS Ce séminaire fait le point sur : - faire un point sur l avancement du projet Européen BRRD vs SRM - partager le retour d expérience des banques sur la prévention/préparation des plans de rétablissement - comprendre le pilotage du plan de résolution en France et l application des outils de résolution (sale of business, bridge institution, etc.) - analyser la résolution et appréhension des risques pour les investisseurs PUBLIC VISÉ PUBLIC VISÉ Directions financière des banques Risques & Conformité Investisseurs CT/LT Superviseur Consultants Les séminaires de l EIFR peuvent être pris en charge dans le cadre de la formation professionnelle continue (DIF). L EIFR est un organisme de formation agréé sous le numéro

2 PROGRAMME 8h15 Accueil Café 8h30 Introduction Edouard de LENCQUESAING, Délégué général, EIFR 8h45 1. L avancement du projet Européen - EU articulation BRRD vs SRM - EU Operating guidelines : recovery, resolution, pouvoirs des autorités Philippe ALLARD, Policy Officer, EBA 9h15 10h35 10h55 11h55 2. Prévention/ préparation : Rôle des banques, Plans de «rétablissement» : - Structure du groupe - Structure du capital - Processus opérationnel - Dialogue avec les superviseurs - - Comparative best practices Pause 3. La crise : Le pilotage du plan de résolution en France - Préparer et faciliter la résolution : stratégie générale, plans de résolution et faisabilité - Processus de décision Gestion de la crise: - Les «outils» d un fonds de garantie - Après crise : Gestion dans le long terme - Recapitalisation, restructuration, en un WE, comment anticiper «business reorganization plan»? 4. Impacts Investisseurs/émetteurs/co-contractants - Comment anticiper les principes de résolution dans le processus d émission de dettes - Appréciation des risques par une agence de notation : impact des régimes de résolution sur la probabilité de soutien de l Etat et l appréciation du risque intrinsèque - Incidences juridiques sur les tiers (investisseurs, contreparties, cocontractants) Mark VENUS, Head of RRP, BNP PARIBAS Henri COURTEHOUX, Directeur des plans de rétablissement et de résolution, SOCIETE GENERALE Marc-Antoine LACROIX, Directeur, PROMONTORY FINANCIAL GROUPE Dominique LABOUREIX, Directeur de la Résolution, ACPR Thierry DISSAUX, Président du Directoire, FGDR Alexandre TRULLI, Head of FIG Syndicate Europe/Emerging Markets, NATIXIS Arnaud DE TOYTOT, EMEA Financial Institutions Managing Director, STANDARD & POOR'S RATINGS SERVICES Philippe GOUTAY, Avocat, JONES DAY 13h00 Conclusion 13h15 Buffet déjeuner pour poursuivre les échanges Edouard de LENCQUESAING, Délégué Général, EIFR

3 BIOGRAPHIES Philippe ALLARD Policy Officer, EBA Philippe Allard est Expert en réglementation bancaire au sein du département «recovery & résolution» de l Autorité Bancaire Européenne depuis Avant cela, il a passé deux ans à la Banque Centrale Européenne à Francfort où il a participé à la mise en place du Comité Européen du Risque Systémique (European Systemic Risk Board ESRB) et 8 ans à la Banque de France où il a occupé différents postes de juriste et de superviseur bancaire à la direction juridique de la Banque de France et au sein de l Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution. Monsieur Allard est diplômé de Sciences Po et de l Université Paris 2. Henri COURTEHOUX Directeur des plans de rétablissement et de résolution, SOCIETE GENERALE Henri Courtehoux est en charge du développement des plans de rétablissement et résolution du Groupe Société Générale depuis Au cours des 25 années précédentes, il occupe des postes dans des environnements internationaux et exclusivement tournés vers l industrie bancaire. Avant de rejoindre le groupe Société Générale, il a d abord travaillé au sein de deux compagnies : KPMG Audit qu il quitte alors qu il est Directeur de Missions puis ING Barings France ou il tient successivement les postes de Directeur Financier puis de Chief Operating Officer. En 2000, il rejoint alors la division Corporate & Investment Banking du groupe Société Générale dont il est d abord le Directeur du Contrôle de Gestion puis le Chief Operating Officer de la zone EMEA (hors France).

4 Thierry DISSAUX Président du Directoire, FGDR Thierry Dissaux a effectué sa carrière à la fois dans l administration (Trésor) et dans le secteur financier (banque d investissement, assurance de marché et gestion d actifs), en France et à l étranger. Il est aujourd hui président du directoire du Fonds de garantie des dépôts. Il était jusque mi-2010 conseillé spécial pour les affaires financières auprès du directeur du Trésor, où il a contribué à la gestion des conséquences de la crise financière, notamment dans le domaine des produits complexes (titrisation, obligations sécurisées, CDS, PPP ) et celui de la prévention et du traitement des crises bancaires. Thierry Dissaux est âgé de 53 ans. Il est diplômé de l Ecole centrale de Paris, de Sciences Po et de l ENA. Philippe GOUTAY Avocat, JONES DAY Philippe Goutay est en charge de la pratique Réglementation et contentieux des institutions financières de Jones Day à Paris. Son activité est essentiellement dédiée aux institutions financières (banques, entreprises d'investissement, sociétés de gestion) et couvre l'ensemble de la réglementation qui leur est applicable, notamment en matière de distribution de produits et de règles de bonne conduite. Il accompagne ses clients français ou internationaux dans le cadre de leur constitution, leur organisation ainsi que dans leurs activités bancaires ou financières, en particulier au regard des règles communautaires liées au passeport européen ou aux règles en matière de lutte antiblanchiment. Il a également développé une expertise relative aux activités sur titres (négociations, close-out netting et garanties financières) et de post marché (compensation, règlement-livraison et conservation) couvrant aussi les infrastructures de marché. Enseignant à l'université Paris-Dauphine dans le Master 2 de juriste financier sur les activités des dépositaires centraux et des chambres de compensation, il a rédigé plus de 40 articles en particulier

5 sur les activités de conservation et de dépositaire. Il est membre de la commission consultative de l'autorité des marchés financiers (AMF) sur les activités de compensation, de conservation et de règlement-livraison et conseille fréquemment les associations professionnelles et le Trésor sur les projets législatifs relatifs aux activités financières. Il a représenté la France lors des négociations de la Convention de Genève en 2009 sur les règles matérielles relatives aux titres intermédiés adoptée sous l'égide d'unidroit. Dominique LABOUREIX Directeur de la Résolution, ACPR Dominique Laboureix a réalisé l'ensemble de sa carrière à la Banque de France, plus particulièrement dans le domaine du contrôle prudentiel et financier. Diplômé de l'institut d'études politiques de Paris et titulaire d'une maitrise de droit des affaires, il débute en tant qu Adjoint de direction en 1988 au sein de la direction des Moyens de paiement et des systèmes d'échanges où il participe à de nombreuses négociations avec les établissements de crédit pour favoriser le développement des systèmes d'échanges automatisés. A partir de 1993, il rejoint la Commission bancaire, alors en charge du contrôle bancaire, et y occupe différents postes au sein de la direction des Etablissements de crédit généraux et spécialisés. Au cours de cette période, son expérience du contrôle sur pièces l amène en particulier à prendre en charge la supervision des plus grands groupes bancaires français. Il participe à la mise en place de Bâle 2 et fait évoluer la méthodologie du contrôle. En 2007, il devient directeur, toujours au sein de la Commission bancaire, de la Surveillance générale du Système bancaire, direction en charge des négociations internationales sur les évolutions réglementaires prudentielles et comptables, des études sectorielles et du système d information. Il participe en particulier à l ensemble des débats sur l élaboration de Bâle 3. Avec la création de l'acp en 2010, il devient directeur de la DERI, direction des Etudes et des relations internationales, ce qui l amène à couvrir de façon transversale les champs de la banque et de l'assurance. En 2011, il rejoint la banque centrale pour occuper le poste de directeur financier et du contrôle de gestion de la Banque de France. Responsable de la gestion financière, il veille aux grands équilibres financiers actuels et futurs de la Banque et élabore son budget. Il est nommé par le Ministre de l Economie directeur de la Résolution le 31 octobre 2013 et retrouve l'autorité de contrôle prudentiel et de résolution pour mettre en place cette nouvelle activité. Il participe à ce titre aux travaux internationaux en la matière ; il siège ainsi notamment au Resolution Steering Group du FSB.

6 Marc-Antoine LACROIX Directeur, PROMONTORY FINANCIAL GROUPE Marc-Antoine Lacroix est directeur chez Promontory Financial Group en charge de la practice bancaire. Ses domaines d expertise couvrent la gestion des risques, la gouvernance, le capital et la liquidité et plus largement les impacts stratégiques sur les métiers bancaires et assurances des nouvelles réglementations françaises et internationales. Il a accompagné en Europe de nombreux établissements dans la préparation de leur plan de restructuration, notamment en Irlande et en Espagne durant la crise des dettes souveraines. Il conseille actuellement plusieurs établissements bancaires internationaux dans la préparation de leur plan de redressement et de résolution. Diplômé de l IEP Paris et titulaire d un master en banque et finance de Paris Sorbonne, Marc-Antoine Lacroix a travaillé auparavant au Ministère des Finances. Après plusieurs postes à la direction de la Prévision puis Direction Générale du Trésor, il est nommé en 2004 conseiller technique au cabinet du ministre de l Economie et du ministre du Budget. Nommé, à partir de 2007, Conseiller Financier à l Agence Financière à New York, il a coordonné l information des autorités françaises sur la crise financière américaine ainsi que sur l élaboration des nouvelles réglementations financières. Edouard-François de LENCQUESAING Délégué général, EIFR Edouard-François de LENCQUESAING est conseillé auprès de PARIS-Europlace et du Pôle de compétitivité FINANCE INNOVATION et est délégué général de l EIFR (European Institute of Financial Regulation), pour : - participer aux différents travaux d amélioration des conditions de compétitivité de la place financière Européenne et du positionnement de la Place financière de Paris dans ce réseau. - conduire les réflexions stratégiques dans le contexte d après crise financière. - lancer les travaux initiaux pour la constitution du Pôle de compétitivité FINANCE INNOVATION en 2006 et le développer - créer en 2008 une Institut de régulation financière européen, l EIFR dont l objet est la facilitation de mise eu œuvre en Europe d une régulation harmonisée. - animer le comité EUROPE de la Place de Paris.

7 Il a débuté sa carrière comme consultant chez ACCENTURE en 1975 puis a rejoint le CCF en Comme Directeur central au CCF il était en charge des métiers de banque de transactions (conservation des titres et systèmes de paiements) ainsi que des systèmes d informations et des services immobiliers, un département d environ collaborateurs. Par ailleurs il a présidé des filiales d administration de Fonds et d Epargne salariale et était administrateur de l UBP. Très impliqué dans les systèmes de Place il était administrateur en particulier de la SICOVAM, de la CRI, du SIT et de SWIFT et président du Cluc des 10 dans la conservation des titres, vice-président de l AFTI et membre de ISSA. Il est administrateur d EUROCCP (filiale à Londres du dépositaire de titres américain DTCC) depuis Mars Il a créé sa société de consulting NETMANAGERS en 2003 et est impliqué dans diverses initiatives de business angel. Il est capitaine de Frégate de réserve et ex- adjoint au maire d une commune rurale du Pas de Calais. Il est délégué départemental pour le Pas de Calais pour l Ordre de Malte France. Alexandre TRULLI Head of FIG Syndicate Europe/Emerging Markets, NATIXIS Alexandre is currently Head of FIG Syndicate and Emerging Markets at Natixis (since 2012) From 2007, Alexandre was running the Debt Capital Markets platform in New York, focusing on FIG and High Yield. Alexandre joined Natixis in 2000 (formerly known as CDC Marches and IXIS CIB) as Head of Credit Research (sell-side). He built up the whole team and was ranked among the Top 10 Banking analysts in As part of his mandate, he collaborates in a lot of Rating Advisory missions on various industries such as Food&Retail, Industrial and Financial Institutions. He also collaborates in ABS structured deals and capital management for FIG entities. In 2004, he joined the DCM team in order to build up from scratch the Debt Capital Markets business in Italy. He was primarily responsible for ABS, RMBS and plain vanilla bond products. He entered into large Euro bond transactions especially in the FIG industry. Prior joining the US, he was also in charge of the local authorities bonds and IRD products. From 1997 to 2000, Alex worked for 4 years at Fitch Ratings in Paris and London as a Senior Analyst in charge of European banks focusing primarily on Italian and Benelux banks. He also helped in building up the new rating methodology for the Insurance industry. From 1995 to 1997, Alex worked at Barclays Capital. Alex received a Masters in Business Administration degree from ESSEC, one of the top business schools in France. He also graduate in Mathematics from University of Paris.

8 Arnaud DE TOYTOT EMEA Financial Institutions Managing Director, STANDARD & POOR'S RATINGS SERVICES Arnaud de Toytot est Managing Director au sein du secteur Institutions Financières de Standard & Poor s à Paris. Il participe depuis plusieurs années au développement des méthodologies d analyse bancaire. Il est également responsable du suivi de banques françaises. De 2004 à 2010, Arnaud de Toytot a exercé différentes fonctions couvrant le secteur bancaire européen (Regional Quality Officer, puis Regional Criteria Officer). Il dirigeait auparavant les équipes d analystes bancaires de Paris et Milan. Depuis 1990, il était en charge pour Standard & Poor s à Paris et à Londres du suivi des banques en France, Italie et Belgique. Avant de rejoindre Standard & Poor s en 1990, il travaillait à l ADEF, une agence de notation française. Arnaud de Toytot est diplomé de l Institut d Etudes Politiques de Paris (Sciences Po). Mark VENUS Head of RRP, BNP PARIBAS Mark Venus is head of Recovery and Resolution Planning at BNP Paribas,. He began his career with the Renault Group, working in their corporate and consumer finance division before joining the Compagnie Bancaire Group, where he worked in foreign currency treasury, and then spent seven years in the UK in roles covering asset securitisation and finance. He then moved within the group to BNP Paribas Lease Group in 1998, where he spent 10 years as, successively, head of multi-national partnerships and Finance Director. He retains an active role within the leasing industry as a member of the joint IASB/FASB working group on lease accounting, and as chairman of Leaseurope s accounting committee. After taking part in the initial RRP project at BNP Paribas, he was appointed head of RRP in late Mark holds a BA from the University of Bristol and an MBA from Cesma EMLyon

9 PRESENTATION EIFR Objectifs & Missions Développer et promouvoir une «smart regulation» à travers l échange entre régulateurs et régulés. Favoriser le dialogue entre régulateurs et régulés, Organiser des conférence et séminaires pour améliorer la compréhension en matière de régulation financière, Contribuer à diffuser et à valoriser la recherche sur la régulation financière, Promouvoir la mise en œuvre des meilleures pratiques de la régulation financière en France et à l étranger. L activité de l EIFR Périmètre couvert : régulation générale, marchés financiers, banque, assurance, gestion d actifs, entreprises et financement de l économie, économie durable, international Conférences à Paris autours d experts de la régulation : Matinales actualité : Députés européens, Rapporteurs sur les directives européennes, Régulateurs, des Experts présentent leur vision, Matinales recherche : un Académique présente ses travaux de recherche, Les RDV de la régulation : des Avocats exposent les points d actualité. Séminaires de formation (éligibles au DIF) : Séminaires spécialisés pour les professionnels de la régulation et des risques (pour réunir dans un contexte d échange régulateurs et régulés), Séminaires généraux sur la régulation financière pour les décideurs économiques et politiques (prochainement). Actions à l international pour promouvoir le modèle de régulation français et européen : Conférences internationales, Accueil de délégations de régulateurs étrangers. Membres fondateurs : Création en 2008 à l initiative de Paris EUROPLACE avec les principaux acteurs de la place financière

10 CHIFFRES CLES En 2013, l EIFR aura touché près de personnes au travers de 41 évènements L EIFR a touché en 2013 plus de personnes dans le cadre des 30 manifestations organisées : 13 Séminaires réunissant plus de 530 participants, 13 Matinales réunissant 600 participants, 4 Conférences internationales avec plus de 500 participants, à Zurich, Tokyo, Paris, Beijing, Moscou, Strasbourg, Sotchi, New York et Tunis. L EIFR aura également été invité à intervenir dans 11 conférences internationales, touchant plus de 720 personnes, à Londres, Francfort, Moscou, New-York et Paris. L EIFR depuis son lancement en 2008, a organisé près de 130 évènements et touché plus de participants. CALENDRIER Matinale Mathieu VAISSIE - «Quelle réponse face à la complexité des marchés?» 15 Mai 2014 Paris Matinale Florence LEGROS, Directeur du centre à l Université Paris- Dauphine - Les comportements des investisseurs institutionnels 22 Mai 2014 Paris Matinale Ramon FERNANDEZ - «Les réformes européennes: bilan et perspectives» 26 Mai 2014 Paris Retrouver le détail de nos manifestations (programme détaillé, biographie des intervenants, documents de référence) sur notre site internet INSCRIPTIONS Retrouvez toute l actualité de la régulation financière internationale (agenda européen et international, news, derniers textes règlementaires, conférence française et internationales, documents de référence, articles de recherche, etc ) le sur notre site internet et les réseaux sociaux.

Atelier Risques. Optimisation de la gestion des risques opérationnels. En partenariat avec : INFORMATIONS PRATIQUES OBJECTIFS PUBLIC VISÉ

Atelier Risques. Optimisation de la gestion des risques opérationnels. En partenariat avec : INFORMATIONS PRATIQUES OBJECTIFS PUBLIC VISÉ Atelier Risques En partenariat avec : Optimisation de la gestion des risques opérationnels La conjugaison de l accroissement des exigences réglementaires imposées aux institutions financières, de l augmentation

Plus en détail

Atelier. Engagement actionnarial et gouvernance plus responsable

Atelier. Engagement actionnarial et gouvernance plus responsable Atelier Engagement actionnarial et gouvernance plus responsable INFORMATIONS PRATIQUES FORMAT Atelier DATE LIEU The Royal Bank of Scotland 94 Boulevard Haussmann - 75008 PARIS PARTICIPATION 210 HT (Association

Plus en détail

Atelier Risques. Qualité des données dans le cadre réglementaire : les enjeux de conformité et de performance. En partenariat avec :

Atelier Risques. Qualité des données dans le cadre réglementaire : les enjeux de conformité et de performance. En partenariat avec : Atelier Risques En partenariat avec : Qualité des données dans le cadre réglementaire : les enjeux de conformité et de performance La qualité des données est un enjeu essentiel des projets réglementaires

Plus en détail

Matinale Recherche. «G20 & Global Systemic Risk : how to differentiate Insurance vs Banking challenges?» avec Amélie de Montchalin et Zhili Cao

Matinale Recherche. «G20 & Global Systemic Risk : how to differentiate Insurance vs Banking challenges?» avec Amélie de Montchalin et Zhili Cao Matinale Recherche «G20 & Global Systemic Risk : how to differentiate Insurance vs Banking challenges?» avec Amélie de Montchalin et Zhili Cao INFORMATIONS PRATIQUES FORMAT Matinale Recherche DATE 15 octobre

Plus en détail

SEMINAIRE. Les Rendez-vous de la Régulation financière 5ème édition OBJECTIFS INFORMATIONS PRATIQUES PUBLIC VISÉ

SEMINAIRE. Les Rendez-vous de la Régulation financière 5ème édition OBJECTIFS INFORMATIONS PRATIQUES PUBLIC VISÉ SEMINAIRE Les Rendez-vous de la Régulation financière 5ème édition Ce séminaire semestriel a pour objectif de développer en une matinée une vision d ensemble sur l agenda et l actualité de la régulation

Plus en détail

Matinale Recherche. «Investissement socialement responsable : Impact sur les investisseurs et les entreprises»

Matinale Recherche. «Investissement socialement responsable : Impact sur les investisseurs et les entreprises» Matinale Recherche «Investissement socialement responsable : Impact sur les investisseurs et les entreprises» Intervenant : Sébastien POUGET, Professeur de Finance à Toulouse School of Economics, Université

Plus en détail

SEMINAIRE. Gouvernance des risques dans les sociétés de gestion : Organisation des fonctions de contrôle et risque opérationnel OBJECTIFS

SEMINAIRE. Gouvernance des risques dans les sociétés de gestion : Organisation des fonctions de contrôle et risque opérationnel OBJECTIFS SEMINAIRE Gouvernance des risques dans les sociétés de gestion : Organisation des fonctions de contrôle et risque opérationnel Analyser l impact des derniers textes français ou européens (AIFM / UCITS

Plus en détail

Matinale Recherche. Expérimentation comportementaledes modes de gouvernance des investisseurs institutionnels

Matinale Recherche. Expérimentation comportementaledes modes de gouvernance des investisseurs institutionnels Matinale Recherche Expérimentation comportementaledes modes de gouvernance des investisseurs institutionnels Intervenant : Florence LEGROS, Professeur des scienceséconomiques à l université Paris Dauphine

Plus en détail

Séminaire. Les nouveaux défis de la Conformité : cadre réglementaire, responsabilités et organisation OBJECTIFS PUBLIC VISÉ

Séminaire. Les nouveaux défis de la Conformité : cadre réglementaire, responsabilités et organisation OBJECTIFS PUBLIC VISÉ Séminaire Les nouveaux défis de la Conformité : cadre réglementaire, responsabilités et organisation La fonction Conformité dans les établissements financiers se trouve mise à l épreuve par de nombreux

Plus en détail

Matinale Recherche. avec Mathieu VAISSIE

Matinale Recherche. avec Mathieu VAISSIE Matinale Recherche «Diversification à un Prix Raisonnable» Comment intégrer les stratégies alternatives de façon optimale dans une gestion actif/passif? avec Mathieu VAISSIE La dernière crise systémique

Plus en détail

SEMINAIRE. Financements alternatifs : vers une titrisation transparente et robuste?

SEMINAIRE. Financements alternatifs : vers une titrisation transparente et robuste? SEMINAIRE Financements alternatifs : vers une titrisation transparente et robuste? Dans un contexte ou le financement de l économie est au cœur des préoccupations européennes, la titrisation apparait comme

Plus en détail

SEMINAIRE. Chambre de compensation (CCP): Evaluation du risque pour les utilisateurs (membres, contreparties) INFORMATIONS PRATIQUES OBJECTIFS

SEMINAIRE. Chambre de compensation (CCP): Evaluation du risque pour les utilisateurs (membres, contreparties) INFORMATIONS PRATIQUES OBJECTIFS SEMINAIRE Chambre de compensation (CCP): Evaluation du risque pour les utilisateurs (membres, contreparties) Le Dodd Franck Act et EMIR, en instituant la compensation des produits OTC, ont déplacé le risque

Plus en détail

Les priorités de l ACPR L évolution des règles internationales

Les priorités de l ACPR L évolution des règles internationales EIFR Risques opérationnels Enjeux structurels et défis à venir Paris, 5 novembre 2014 Les priorités de l ACPR L évolution des règles internationales Philippe BILLARD Chef du service des affaires internationales

Plus en détail

Crédit Agricole SA adapte son organisation pour piloter les transformations et améliorer la performance collective

Crédit Agricole SA adapte son organisation pour piloter les transformations et améliorer la performance collective Paris, le 4 août 2015 Communiqué de presse Crédit Agricole SA adapte son organisation pour piloter les transformations et améliorer la performance collective Réuni lundi 3 août 2015 sous la présidence

Plus en détail

SEMINAIRE. COMPENSATION DES PRODUITS DÉRIVÉS : Impacts d EMIR sur la gestion des risques CCP,buy et sell-side OBJECTIFS PUBLIC VISÉ FORMATION

SEMINAIRE. COMPENSATION DES PRODUITS DÉRIVÉS : Impacts d EMIR sur la gestion des risques CCP,buy et sell-side OBJECTIFS PUBLIC VISÉ FORMATION SEMINAIRE COMPENSATION DES PRODUITS DÉRIVÉS : Impacts d EMIR sur la gestion des risques CCP,buy et sell-side EMIR, avec ses Règlements d application diffusés début 2013, constitue la principale réglementation

Plus en détail

SEMINAIRE. Risques Opérationnels : Enjeux structurels et Défis à venir OBJECTIFS INFORMATIONS PRATIQUES PUBLIC VISÉ

SEMINAIRE. Risques Opérationnels : Enjeux structurels et Défis à venir OBJECTIFS INFORMATIONS PRATIQUES PUBLIC VISÉ SEMINAIRE Risques Opérationnels : Enjeux structurels et Défis à venir Le risque opérationnel se confirme comme filière à part entière en parallèle des risques de marché, de crédit, de compliance... son

Plus en détail

1. Les risques individuels (corporates et institutions financières)

1. Les risques individuels (corporates et institutions financières) Gestion des Risques Nos métiers par activité La Gestion des Risques consiste principalement à maîtriser et à contrôler l ensemble des risques de Crédit Agricole CIB afin de minimiser le coût du risque

Plus en détail

SEMINAIRE. COVERED BONDS ET TITRISATION : Enjeux pour l économie, les ratios bancaires et les investisseurs. Dernières initiatives réglementaires.

SEMINAIRE. COVERED BONDS ET TITRISATION : Enjeux pour l économie, les ratios bancaires et les investisseurs. Dernières initiatives réglementaires. SEMINAIRE COVERED BONDS ET TITRISATION : Enjeux pour l économie, les ratios bancaires et les investisseurs. Dernières initiatives réglementaires. Le régulateur européen (commission, ESMA et EBA) mène dans

Plus en détail

Les avantages de l introduction en Bourse

Les avantages de l introduction en Bourse RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Commission d Organisation et de Surveillance des Opérations de Bourse Séminaire sur: Les avantages de l introduction en Bourse Avec le soutien de : El Aurassi

Plus en détail

Prior to joining L'Oréal, he spent 11 years working for various Pharmaceutical companies.

Prior to joining L'Oréal, he spent 11 years working for various Pharmaceutical companies. CAILLAUD Frédéric Directeur du Licensing L'ORÉAL Frédéric Caillaud joined L'Oréal in 1994 as Director of the Licensing and Business Development Department in charge of negotiating alliances, licensing

Plus en détail

Formation. Langues. Compétences. Gilbert Issard 199, rue Saint Charles 75015 Paris

Formation. Langues. Compétences. Gilbert Issard 199, rue Saint Charles 75015 Paris Gilbert Issard 199, rue Saint Charles 75015 Paris Téléphone Domicile : 01 46 51 72 75 Portable : 06 64 89 06 58 Email : gilbert@issard.com Blog : blog.issard.com Site : www.issard.com Né le 2 novembre

Plus en détail

Projet de nouvelle organisation et nominations à Gaz de France

Projet de nouvelle organisation et nominations à Gaz de France Projet de nouvelle organisation et nominations à Gaz de France Paris, le 3 mai 2007 Gaz de France va mettre en place une nouvelle organisation de ses activités, qui fera prochainement l objet d une consultation

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF - 53 - Proposition de résolution de la commission

TABLEAU COMPARATIF - 53 - Proposition de résolution de la commission - 53 - TABLEAU COMPARATIF Le Sénat, Vu l article 88-4 de la Constitution ; Le Sénat, Vu l article 88-4 de la Constitution, Vu la proposition de règlement du Conseil confiant à la Banque centrale européenne

Plus en détail

I N V I T A T I O N Cycle de formation

I N V I T A T I O N Cycle de formation I N V I T A T I O N Cycle de formation Comprendre les conditions de financement des PME post-crise De 8h30 à 14h - CGPME 75 19 rue de l Amiral d Estaing 75116 Paris OBJECTIF DU SEMINAIRE : Les PME sont

Plus en détail

Séminaire. Les rouages européens: mieux comprendre pour pouvoir agir INFORMATIONS PRATIQUES

Séminaire. Les rouages européens: mieux comprendre pour pouvoir agir INFORMATIONS PRATIQUES Séminaire Les rouages européens: mieux comprendre pour pouvoir agir INFORMATIONS PRATIQUES FORMAT Séminaire DATE 14 avril 2016 LIEU Espace Hamelin 13-17, rue de l Amiral Hamelin 75116 PARIS PARTICIPATION

Plus en détail

AUDISOFT OXEA PERFORMANCE CONFORMITE RISQUES

AUDISOFT OXEA PERFORMANCE CONFORMITE RISQUES AUDISOFT OXEA PERFORMANCE CONFORMITE RISQUES CARTE D IDENTITE POSITIONNEMENT ENGAGEMENTS Société de conseil spécialisée dans la performance des organisations, la gestion des risques, la conformité et le

Plus en détail

Rencontre Banque & Droit

Rencontre Banque & Droit Titrisation : un outil de financement de l économie? Jeudi 5 juin 2014 de 9 h à 12 h Auditorium de la FBF 18, rue La Fayette 75009 Paris En partenariat avec En collaboration avec ASSOCIATION NATIONALE

Plus en détail

NEWALPHA AM lance le premier fonds de venture capital français dédié aux FinTech

NEWALPHA AM lance le premier fonds de venture capital français dédié aux FinTech Paris, le 30 novembre 2015 Communiqué de presse NEWALPHA AM lance le premier fonds de venture capital français dédié aux FinTech Un univers d investissement en plein essor La rapidité d innovation dans

Plus en détail

Atelier. Risques et sociétés de gestion : défis et bonnes pratiques

Atelier. Risques et sociétés de gestion : défis et bonnes pratiques Atelier Risques et sociétés de gestion : défis et bonnes pratiques INFORMATIONS PRATIQUES FORMAT Atelier DATE LIEU CCIP 2 Place de la Bourse - 75002 PARIS PARTICIPATION 210 HT (Association Loi 1901, non

Plus en détail

MUTUELLES DE SANTE JOURNEE D'INFORMATION SOLVABILITE II

MUTUELLES DE SANTE JOURNEE D'INFORMATION SOLVABILITE II MUTUELLES DE SANTE JOURNEE D'INFORMATION SOLVABILITE II JEUDI 20 MARS 2014 Les défis du Pilier 2 : Contrôle Interne et ORSA Manifestation organisée par en partenariat avec Le déblocage du processus européen

Plus en détail

Optimisation de la gestion des risques opérationnels. EIFR 10 février 2015

Optimisation de la gestion des risques opérationnels. EIFR 10 février 2015 Optimisation de la gestion des risques opérationnels EIFR 10 février 2015 L ADN efront METIER TECHNOLOGIE Approche métier ERM/GRC CRM Gestion Alternative Approche Technologique Méthodologie Implémentation

Plus en détail

Evaluation complète des bilans bancaires Comprehensive assessment

Evaluation complète des bilans bancaires Comprehensive assessment Evaluation complète des bilans bancaires Comprehensive assessment Point presse du 21 octobre 2014 1 Le contenu de l exercice 1.1. Les objectifs de l évaluation complète des bilans Le règlement confiant

Plus en détail

NOMINATIONS DANS LE GROUPE CREDIT AGRICOLE S.A.

NOMINATIONS DANS LE GROUPE CREDIT AGRICOLE S.A. Paris, le 1 er décembre 2010 Communiqué de presse NOMINATIONS DANS LE GROUPE CREDIT AGRICOLE S.A. Les Conseils d Administration de LCL, de Crédit Agricole Assurances, de Pacifica et de Crédit Agricole

Plus en détail

BIOGRAPHIES ASSOCIES EXTON CONSULTING. France Maroc - Italie

BIOGRAPHIES ASSOCIES EXTON CONSULTING. France Maroc - Italie BIOGRAPHIES ASSOCIES EXTON CONSULTING France Maroc - Italie Exton Consulting a été fondé par quatre associés experts des services financiers, dotés d un même esprit entrepreneurial. Exton Consulting compte

Plus en détail

Une expérience reconnue de ses équipes sur les opérations d investissement.

Une expérience reconnue de ses équipes sur les opérations d investissement. PRÉSENTATION Créée en 2011 par Alexis Hermann et Pierre Kedissa, HK Finance est une société de conseil en investissements et transactions. Cabinet indépendant implanté à Paris et Tunis, HK Finance bénéficie

Plus en détail

SEMINAIRE. CRD IV, AIFMD, SOLVENCY II - Un défi de pilotage : vers une rupture organisationnelle? OBJECTIFS INFORMATIONS PRATIQUES

SEMINAIRE. CRD IV, AIFMD, SOLVENCY II - Un défi de pilotage : vers une rupture organisationnelle? OBJECTIFS INFORMATIONS PRATIQUES SEMINAIRE CRD IV, AIFMD, SOLVENCY II - Un défi de pilotage : vers une rupture organisationnelle? Après la crise, les autorités se sont attachées à mieux appréhender le processus d information sur les risques

Plus en détail

Monique COHEN. Monique Cohen détient 1 action Altran.

Monique COHEN. Monique Cohen détient 1 action Altran. Monique COHEN Monique Cohen, 55 ans, a rejoint Apax Partners en 2000. Elle est en charge des investissements dans le secteur des Services aux Entreprises et des Services Financiers et de l activité Business

Plus en détail

Rsa Corporate Finance. Visitez notre site web www.groupe-rsa.com

Rsa Corporate Finance. Visitez notre site web www.groupe-rsa.com Rsa Corporate Finance Visitez notre site web www.groupe-rsa.com La puissance d un réseau mondial doté d une forte implantation nationale Le Groupe Rsa, membre du du 9 ème réseau mondial Crowe Horwath International

Plus en détail

BIOGRAPHIES ASSOCIES EXTON CONSULTING. France Maroc - Italie

BIOGRAPHIES ASSOCIES EXTON CONSULTING. France Maroc - Italie BIOGRAPHIES ASSOCIES EXTON CONSULTING France Maroc - Italie Exton Consulting a été fondé par quatre associés experts des services financiers, dotés d un même esprit entrepreneurial. Exton Consulting compte

Plus en détail

Al Maali Islamic Finance Consulting & Optima-Finance Consulting organisent une série de séminaires en Finance Islamique

Al Maali Islamic Finance Consulting & Optima-Finance Consulting organisent une série de séminaires en Finance Islamique AL MAALI ISLAMIC FINANCE OPTIMA FINANCE Consulting Training & Consulting 264, Route d'el Jadida P.O. Box 483020- Dubai Casablanca 20 380 Tel: +97142942242 Tél: (212) 5 22 98 82 43 Fax: +97142942228 Fax:

Plus en détail

CHARTE POUR UNE REPRESENTATION

CHARTE POUR UNE REPRESENTATION CHARTE POUR UNE REPRESENTATION RESPONSABLE AUPRES DES POUVOIRS PUBLICS ET DES INSTITUTIONS REPRESENTATIVES Société Générale souhaite contribuer activement au travail des autorités de régulation, et ce

Plus en détail

SEMINAIRE. MIF/AIFM, EMIR, Titrisation, FATCA : pour ajuster vos offres et réussir les défis de la conformité. En collaboration avec : OBJECTIFS

SEMINAIRE. MIF/AIFM, EMIR, Titrisation, FATCA : pour ajuster vos offres et réussir les défis de la conformité. En collaboration avec : OBJECTIFS SEMINAIRE En collaboration avec : MIF/AIFM, EMIR, Titrisation, FATCA : pour ajuster vos offres et réussir les défis de la conformité L EIFR et l ASF proposent de faire le point en une matinée sur les priorités

Plus en détail

Offre «Directive UCITS V»

Offre «Directive UCITS V» Offre «Directive UCITS V» Undertakings for the Collective Investment In Transferable Securities V Aurélie GONCALVES T : +32 (0) 499 74 83 28 @ : a.goncalves@kpdp-consulting.fr UCITS V Opportunités et défis

Plus en détail

408,6 M 66,4 M. Chiffres clés 2010. de PNB. de résultat net. collaborateurs. Nicolas Chanut. L année 2010 a été marquée par deux faits importants :

408,6 M 66,4 M. Chiffres clés 2010. de PNB. de résultat net. collaborateurs. Nicolas Chanut. L année 2010 a été marquée par deux faits importants : Exane en bref Chiffres clés 2010 408,6 M de PNB 66,4 M de résultat net 880 collaborateurs L année 2010 a été marquée par deux faits importants : L Asset Management a atteint une taille critique en termes

Plus en détail

Offre des dépositaires pour les fonds immobiliers. Jean-Pierre Jacquet Responsable produit pour les fonds alternatifs BNP Paribas Securities Services

Offre des dépositaires pour les fonds immobiliers. Jean-Pierre Jacquet Responsable produit pour les fonds alternatifs BNP Paribas Securities Services Offre des dépositaires pour les fonds immobiliers Jean-Pierre Jacquet Responsable produit pour les fonds alternatifs BNP Paribas Securities Services 08/01/2014 Dépositaire de fonds immobilier : une solide

Plus en détail

SLP, COTATION DES OPCVM, ELTIF : LE POINT SUR LES DERNIÈRES RÉFORMES EN MATIÈRE DE GESTION COLLECTIVE

SLP, COTATION DES OPCVM, ELTIF : LE POINT SUR LES DERNIÈRES RÉFORMES EN MATIÈRE DE GESTION COLLECTIVE SÉMINAIRES Rencontre Banque & Droit SLP, COTATION DES OPCVM, ELTIF : LE POINT SUR LES DERNIÈRES RÉFORMES EN MATIÈRE DE GESTION COLLECTIVE Mardi 6 octobre 2015 de 9 h 00 à 12 h 00 Auditorium de la FBF 18,

Plus en détail

Position paper. AnaCredit. enjeux et impacts. pour les établissements de crédit. Trusted partner for your Digital Journey

Position paper. AnaCredit. enjeux et impacts. pour les établissements de crédit. Trusted partner for your Digital Journey Position paper AnaCredit enjeux et impacts pour les établissements de crédit Trusted partner for your Digital Journey Une des conséquences de l hétérogénéité de la remontée des données de crédit est la

Plus en détail

SEMINAIRE. GESTION DE COLLATERAUX : un enjeu compétitif. Comment faire face? OBJECTIFS PUBLIC VISÉ PUBLIC VISÉ

SEMINAIRE. GESTION DE COLLATERAUX : un enjeu compétitif. Comment faire face? OBJECTIFS PUBLIC VISÉ PUBLIC VISÉ SEMINAIRE GESTION DE COLLATERAUX : un enjeu compétitif. Comment faire face? Les nouvelles réglementations (CRD IV, DODD FRANCK, EMIR,..) couplées aux modifications structurelles du marché et aux limites

Plus en détail

REFORME du MARCHE FINANCIER en ALGERIE

REFORME du MARCHE FINANCIER en ALGERIE REFORME du MARCHE FINANCIER en ALGERIE Principaux axes De développement et modernisation Du Marché Financier en Algérie présenté par Monsieur ismail Noureddine, président de la COSOB PRINCIPALES REALISATIONS

Plus en détail

CONFERENCE ANNUELLE. Dossier de presse. Groupe de Travail International des Banques Centrales pour la Gestion des Risques Opérationnels

CONFERENCE ANNUELLE. Dossier de presse. Groupe de Travail International des Banques Centrales pour la Gestion des Risques Opérationnels Groupe de Travail International des Banques Centrales pour la Gestion des Risques Opérationnels Dossier de presse 24-26 Avril 2013 Rabat - MAROC COMMUNIQUE DE PRESSE Bank Al-Maghrib organise la huitième

Plus en détail

Mon Master à l ESTIM

Mon Master à l ESTIM Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique L Ecole Supérieure des Technologies d Informatique et de Management Mon Master à l ESTIM Livret des études «A l ESTIM Business School

Plus en détail

Composition du Comité consultatif indépendant d experts de la Surveillance

Composition du Comité consultatif indépendant d experts de la Surveillance CONSEIL EXÉCUTIF EB132/31 Cent trente-deuxième session 9 novembre 2012 Point 13.3 de l ordre du jour provisoire Composition du Comité consultatif indépendant d experts de la Surveillance Rapport du Secrétariat

Plus en détail

Présentation d Aforge Degroof Finance

Présentation d Aforge Degroof Finance Nom du document Confidentiel Le jour mois année Présentation d Aforge Degroof Finance Degroof, banque d affaires et patrimoniale européenne indépendante, accompagne le développement de ses clients depuis

Plus en détail

IFRS 15 Le nouveau profil du chiffre d affaires Une approche intégrée pour de nouveaux enjeux

IFRS 15 Le nouveau profil du chiffre d affaires Une approche intégrée pour de nouveaux enjeux IFRS 15 Le nouveau profil du chiffre d affaires Une approche intégrée pour de nouveaux Comptabilisation du chiffre d affaires : un nouveau modèle Fin mai 2014, l IASB et le FASB ont publié une norme commune

Plus en détail

Conseil en recrutement. Sommaire. Présentation 3. Nos consultants 4. Domaines d intervention 5. Partenaires 6. Contact 7

Conseil en recrutement. Sommaire. Présentation 3. Nos consultants 4. Domaines d intervention 5. Partenaires 6. Contact 7 Sommaire Présentation 3 Nos consultants 4 Domaines d intervention 5 Partenaires 6 Contact 7 2 Présentation TeamSearch est un Cabinet de Conseil en Recrutement, spécialisé sur les métiers du droit, de la

Plus en détail

STAGE - Chargé(e) de communication junior 6 mois à pourvoir dès que possible Paris 9 ème

STAGE - Chargé(e) de communication junior 6 mois à pourvoir dès que possible Paris 9 ème STAGE - Chargé(e) de communication junior Au sein du service Communication Groupe, vous aurez essentiellement en charge les missions suivantes : > Participer aux missions de communication interne et externe,

Plus en détail

Le Collateral Management

Le Collateral Management Le Collateral Management Éclairage, par Harwell Management 1 Table des Matières Grises Collateral Management 2 GESTION DU COLLATERAL En quelques mots Collatéral : actif financier servant de garantie dans

Plus en détail

DOMAINES D EXPERTISE

DOMAINES D EXPERTISE DOMAINES D EXPERTISE Banque & Finance Président du Directoire de Wafa Immobilier : - Domaines de compétence : financement des crédits immobiliers acquéreurs, financement de la promotion immobilière, expertises

Plus en détail

QBE France. Votre partenaire en gestion de risques

QBE France. Votre partenaire en gestion de risques QBE France Votre partenaire en gestion de risques QBE, un savoir-faire reconnu et des équipes professionnelles à l écoute des entreprises et des courtiers QBE, un leader mondial de l assurance et de la

Plus en détail

Introduction à la réforme MiFID*

Introduction à la réforme MiFID* Introduction à la réforme MiFID* Pour Pour obtenir obtenir la la présentation complète, écrire écrire à à :: finance@sia-conseil.com Janvier 2007 * Markets in Financial Instruments Directive Sommaire Introduction

Plus en détail

Création de CACEIS Fastnet, numéro 1 de l administration de fonds en France. Conférence de presse 4 avril 2006

Création de CACEIS Fastnet, numéro 1 de l administration de fonds en France. Conférence de presse 4 avril 2006 Création de, numéro 1 de l administration de fonds en France Conférence de presse 4 avril 2006 Sommaire > 1. CACEIS, un acteur majeur des métiers titres > 2. : le rapprochement des activités d administration

Plus en détail

Piloter le contrôle permanent

Piloter le contrôle permanent Piloter le contrôle permanent Un cadre règlementaire en permanente évolution L évolution des réglementations oblige les institutions financières à revoir leur dispositif de contrôle Secteur bancaire CRBF

Plus en détail

Assistant Chargé de formation H/F

Assistant Chargé de formation H/F Assistant Chargé de formation H/F La fonction Technologies & Processus (ITP) regroupe plusieurs métiers dont le point commun est de venir en appui à tous les collaborateurs du Groupe, sur des problématiques

Plus en détail

Séminaire. Le Whistleblowing dans le secteur financier en France : le cadre juridique et la mise en oeuvre OBJECTIFS PUBLIC VISÉ

Séminaire. Le Whistleblowing dans le secteur financier en France : le cadre juridique et la mise en oeuvre OBJECTIFS PUBLIC VISÉ Séminaire Le Whistleblowing dans le secteur financier en France : le cadre juridique et la mise en oeuvre Le whistleblowing (ou alerte professionnelle ou alerte éthique) est le signalement par un employé

Plus en détail

CENTRE DE FORMATION. Diplôme Compliance Officer Spécialiste Marchés Financiers

CENTRE DE FORMATION. Diplôme Compliance Officer Spécialiste Marchés Financiers CENTRE DE FORMATION Diplôme Compliance Officer Spécialiste Marchés Financiers Nos formations à Genève Diplôme Compliance Officer Spécialiste Marchés Financiers Objectifs La volonté du Centre de Formation

Plus en détail

Matinale recherche. Gestion des risques comme source inexploitée de performance : impact sur la gestion d actifs et la gestion actif-passif

Matinale recherche. Gestion des risques comme source inexploitée de performance : impact sur la gestion d actifs et la gestion actif-passif Matinale recherche Gestion des risques comme source inexploitée de performance : impact sur la gestion d actifs et la gestion actif-passif Intervenante : Adina GRIGORIU, Directrice de recherche, AAAiC,

Plus en détail

Des solutions sur-mesure pour votre croissance

Des solutions sur-mesure pour votre croissance www.lzexperts.com 1 Des solutions sur-mesure pour votre croissance 2 à propos de LZ Experts LZ Experts développe des missions d audit, de conseil et de formation dans l optique d apporter à ses clients

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le Exco. Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable. Sommaire Préambule 11 Présentation du réseau EXCO et de KRESTON INTERNATIONAL LTD 22 Présentation

Plus en détail

L expérience des Hommes

L expérience des Hommes L expérience des Hommes audia est un cabinet d expertise comptable et de commissariat aux comptes, fort d une équipe qualifiée et experte installée au Maroc à Casablanca. Notre cabinet vous apportera l

Plus en détail

COOPÉRATIVES AGRICOLES ET FINANCEMENTS SÉMINAIRES THÉMATIQUES // 13 OCTOBRE I PARIS 2 E

COOPÉRATIVES AGRICOLES ET FINANCEMENTS SÉMINAIRES THÉMATIQUES // 13 OCTOBRE I PARIS 2 E SÉMINAIRES THÉMATIQUES // COOPÉRATIVES AGRICOLES ET FINANCEMENTS Quels besoins et moyens pour financer les stratégies de croissance sur les marchés français et internationaux? 13 OCTOBRE I PARIS 2 E INTERVENANTS

Plus en détail

DIALOGUE FRANCO RUSSE le 20 Février 2014

DIALOGUE FRANCO RUSSE le 20 Février 2014 DIALOGUE FRANCO RUSSE le 20 Février 2014 1 LA CROISSANCE de nos PAYS IMPLIQUE UNE FINANCE ROBUSTE APRES la CRISE LE MONDE EST DIFFERENT : «Monde MULTIPOLAIRE» FONDE SUR LA DIVERSITE et COMPATIBILITE des

Plus en détail

Société Générale annonce la nomination des membres du comité de direction des Ressources du Groupe

Société Générale annonce la nomination des membres du comité de direction des Ressources du Groupe Communiqué de presse Paris, le 12 novembre 2007 Société Générale annonce la nomination des membres du comité de direction des Ressources du Groupe Créée le 2 mai 2007, la direction des Ressources du Groupe

Plus en détail

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr Et si votre carrière s inventait avec mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr mc 2 i Groupe Des missions de conseil en systèmes d information, à forte valeur ajoutée Depuis sa création

Plus en détail

CARDIF LUX VIE L assureur d un monde qui change

CARDIF LUX VIE L assureur d un monde qui change CARDIF LUX VIE L assureur d un monde qui change cardifluxvie.lu Cardif Lux Vie célèbre ses 20 ans En 2014, Cardif Lux Vie célèbre son 20 ème anniversaire : 20 ans d expertise internationale au service

Plus en détail

MASTER FINANCE PARCOURS GESTION DES INSTRUMENTS FINANCIERS

MASTER FINANCE PARCOURS GESTION DES INSTRUMENTS FINANCIERS MASTER FINANCE PARCOURS GESTION DES INSTRUMENTS FINANCIERS Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Présentation Présentation Pour toutes demandes d'informations sur le Master 1 Finance, cliquer

Plus en détail

Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010)

Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010) Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010) 1 ère année UE 1 GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE niveau M : 180 heures 20 ECTS coefficient

Plus en détail

Présentation du corps de contrôle des assurances LE MÉTIER DE COMMISSAIRE-CONTRÔLEUR

Présentation du corps de contrôle des assurances LE MÉTIER DE COMMISSAIRE-CONTRÔLEUR Présentation du corps de contrôle des assurances LE MÉTIER DE COMMISSAIRE-CONTRÔLEUR L Assurance : un secteur clé de la vie économique Le secteur de l assurance est un acteur majeur de la vie économique

Plus en détail

Rencontre Banque & Droit

Rencontre Banque & Droit séminaires Rencontre Banque & Droit Les nouvelles tendances du marché en termes de financement : du «tout bancaire» au «tout marché»? Mardi 10 mars 2015 de 9 h 00 à 12 h 30 Auditorium de la FBF 18, rue

Plus en détail

Le 9 mars 2011 LA GOUVERNANCE DE BMCE BANK :

Le 9 mars 2011 LA GOUVERNANCE DE BMCE BANK : Les Workshops de la Bourse Le 9 mars 2011 LA GOUVERNANCE DE BMCE BANK : AU SERVICE DE LA PERFORMANCE SOMMAIRE 1 L INTERET D UN DISPOSITIF DE BONNE GOUVERNANCE : AU-DELÀ DE L ASPECT RÉGLEMENTAIRE 2 ENGAGEMENT

Plus en détail

CENTRE DE FORMATION. Diplôme Compliance Officer Spécialiste Placements Collectifs de Capitaux

CENTRE DE FORMATION. Diplôme Compliance Officer Spécialiste Placements Collectifs de Capitaux CENTRE DE FORMATION Diplôme Compliance Officer Spécialiste Placements Collectifs de Capitaux Nos formations à Genève Diplôme Compliance Officer Spécialiste Placements Collectifs de Capitaux Objectifs La

Plus en détail

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC»

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» Par Pierre-Claver NZOHABONAYO SECRETAIRE GENERAL ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES «OPC» 1. OBJECTIFS Dès sa création, l OPC vise une régulation articulée

Plus en détail

La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE)

La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE) La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE) Qu est ce que l intelligence économique (IE)? L intelligence économique (IE) consiste à collecter, analyser, valoriser, diffuser et protéger

Plus en détail

Le système bancaire parallèle : vers plus de transparence?

Le système bancaire parallèle : vers plus de transparence? Le système bancaire parallèle : vers plus de transparence? CNIS, commission Système financier et financement de l'économie Jeudi 25 septembre 2014 Omar Birouk DGS-Banque de France Yamina Tadjeddine EconomiX,

Plus en détail

SEMINAIRE INTERNATIONAL «Risques de crédit bancaire en Afrique» Ouagadougou du 23 au 26 octobre 2012 Hôtel Laïco Ouaga 2000

SEMINAIRE INTERNATIONAL «Risques de crédit bancaire en Afrique» Ouagadougou du 23 au 26 octobre 2012 Hôtel Laïco Ouaga 2000 Contexte et justification du séminaire L actualité financière et bancaire de ces dernières années nous a instruit largement sur les conséquences que peut avoir une mauvaise notation financière sur la capacité

Plus en détail

LOIS HAMON ET MACRON, ALLIANCES À L ACHAT, ATTENTES RSE

LOIS HAMON ET MACRON, ALLIANCES À L ACHAT, ATTENTES RSE SÉMINAIRES THÉMATIQUES // LOIS HAMON ET MACRON, ALLIANCES À L ACHAT, ATTENTES RSE Nouvelle donne pour les coopératives agricoles et agroalimentaires? 2 juin 2015 24 septembre 2015 paris 2 E OBJECTIFS >

Plus en détail

Organisation du dispositif de maîtrise des risques

Organisation du dispositif de maîtrise des risques Organisation du dispositif de maîtrise des risques Conférence EIFR 18 décembre 2014 Marie-Agnès NICOLET Regulation Partners Présidente fondatrice 35, Boulevard Berthier 75017 Paris marieagnes.nicolet@regulationpartners.com

Plus en détail

ANGERIS est régulée par la Royal Institution of Chartered Surveyors depuis 2011 CONSEIL & ASSISTANCE À MAÎTRISE D OUVRAGE

ANGERIS est régulée par la Royal Institution of Chartered Surveyors depuis 2011 CONSEIL & ASSISTANCE À MAÎTRISE D OUVRAGE ANGERIS est régulée par la Royal Institution of Chartered Surveyors depuis 2011 CONSEIL & ASSISTANCE À MAÎTRISE D OUVRAGE A N G E R I S, C A B I N E T I N D É P E N D A N T D E C O N S E I L A U X F O

Plus en détail

Réformes européennes et stabilité financière

Réformes européennes et stabilité financière Réformes européennes et stabilité financière 3/04/2012 Martin MERLIN Chef d'unité DG Marché intérieur et services Causes de la crise financière de 2007-2008 Déséquilibres macro-économiques Lacunes réglementaires

Plus en détail

Conférence organisée par le Laboratoire d ingénierie financière de l Université Laval www.fsa.ulaval.ca/labiful/

Conférence organisée par le Laboratoire d ingénierie financière de l Université Laval www.fsa.ulaval.ca/labiful/ MERCI À NOS PARTENAIRES : Fonds Conrad Leblanc Département de finance, assurance et immobilier Chaire RBC en innovations financières Chaire d'assurance et de services financiers L'Industrielle Alliance

Plus en détail

PROJET de procès-verbal de la réunion du groupe des Normes comptables. du Centre des professions financières (CPF) Séance du mercredi 21 janvier 2015

PROJET de procès-verbal de la réunion du groupe des Normes comptables. du Centre des professions financières (CPF) Séance du mercredi 21 janvier 2015 PROJET de procès-verbal de la réunion du groupe des Normes comptables du Centre des professions financières (CPF) Séance du mercredi 21 janvier 2015 Présents : Philippe ADHEMAR, Président du groupe des

Plus en détail

Formation «Ba le III (CRR, CRD4) : Approfondissement»

Formation «Ba le III (CRR, CRD4) : Approfondissement» Formation «Ba le III (CRR, CRD4) : Approfondissement» REFERENCE : 301 1. Objectif général Situer les enjeux de la nouvelle réglementation issue de Bâle III : «Capital Requirements Regulation (CRR)» et

Plus en détail

Maîtrise des risques sur le système d information des banques : Enjeux réglementaires et prudentiels

Maîtrise des risques sur le système d information des banques : Enjeux réglementaires et prudentiels Secrétariat général de la Commission bancaire Maîtrise des risques sur le système d information des banques : Enjeux Forum des Compétences 7 décembre 2005 Pierre-Yves Thoraval Secrétaire général adjoint

Plus en détail

Conférence Reporting réglementaire

Conférence Reporting réglementaire Conférence Reporting réglementaire «Impact de Solvency 2» 25 mars 2014 Alban JARRY Directeur du Programme Solvency 2 de La Mutuelle Générale Plan Le pilier 2 fixe les règles du reporting du futur Le choc

Plus en détail

CERTIFICATION DES ACTEURS DE MARCHE. Programme détaillé des modules de formation

CERTIFICATION DES ACTEURS DE MARCHE. Programme détaillé des modules de formation CERTIFICATION DES ACTEURS DE MARCHE Programme détaillé des modules de formation Module 1. Cadre institutionnel et réglementaire français et européen I L architecture internationale de la régulation & la

Plus en détail

ANGERIS est régulée par la Royal Institution of Chartered Surveyors depuis 2011 CONSEIL & ASSISTANCE À MAÎTRISE D OUVRAGE

ANGERIS est régulée par la Royal Institution of Chartered Surveyors depuis 2011 CONSEIL & ASSISTANCE À MAÎTRISE D OUVRAGE ANGERIS est régulée par la Royal Institution of Chartered Surveyors depuis 2011 CONSEIL & ASSISTANCE À MAÎTRISE D OUVRAGE A N G E R I S, C A B I N E T I N D É P E N D A N T D E C O N S E I L A U X F O

Plus en détail

4. LA NOUVELLE ORGANISATION DU CONTRÔLE PRUDENTIEL AU ROYAUME-UNI ET AUX PAYS-BAS

4. LA NOUVELLE ORGANISATION DU CONTRÔLE PRUDENTIEL AU ROYAUME-UNI ET AUX PAYS-BAS 4. LA NOUVELLE ORGANISATION DU CONTRÔLE PRUDENTIEL AU ROYAUME-UNI ET AUX PAYS-BAS Les rapides évolutions auxquelles est confronté le monde financier (désintermédiation, internationalisation, progrès technologiques,

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU MASTER «MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE»

PRESENTATION GENERALE DU MASTER «MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE» PRESENTATION GENERALE DU MASTER «MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE» 1. Règlement des études Habilité par arrêté du Ministère français de l Enseignement Supérieur et de la Recherche, le Master «Maîtrise

Plus en détail

Management des Systèmes d information (SI)

Management des Systèmes d information (SI) IAE Poitiers - Master 1 - Contrôle Comptabilité Audit 2015 - Semestre 1&2 Management des Systèmes d information (SI) S0 - Introduction Yves MEISTERMANN Présentation de l intervenant (1/3) Yves Meistermann

Plus en détail

Sopra Group Carte de visite

Sopra Group Carte de visite Sopra Group Carte de visite La mise à jour des chiffres clés se fait après chaque publication Groupe Version à utiliser avec Office 2003 Laurent COUSSONNET Directeur T A L E N T E D T O G E T H E R Unissons

Plus en détail