Résumé ANALYSE VIBRATOIRE ET OPTIMISATION D UN RESSORT DE SOUPAPE. Département Ressort Usine 1 22, route de Lobsann MERKWILLER- PECHELBRONN

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Résumé ANALYSE VIBRATOIRE ET OPTIMISATION D UN RESSORT DE SOUPAPE. Département Ressort Usine 1 22, route de Lobsann 67250 MERKWILLER- PECHELBRONN"

Transcription

1 Département Ressort Usine 1 22, route de Lobsann MERKWILLER- PECHELBRONN INSA STRASBOURG 24 Boulevard de la victoire Strasbourg Résumé ANALYSE VIBRATOIRE ET OPTIMISATION D UN RESSORT DE SOUPAPE Session juin

2 1. Contexte de l étude Dans le cadre de son programme Recherche et développement, ISRI France s intéresse à étudier le comportement dynamique des ressorts de soupapes fabriqués sur site. Une série de projets de fin d études programmés a été proposée à des élèves ingénieurs de l INSA de Strasbourg. A l issue de ces études, un programme de calcul dynamique des contraintes dans le fil du ressort a été développé. Ce logiciel a permis de voir si les ressorts fabriqués respectent les contraintes limites du matériau utilisé et servent aussi de support d étude pour les clients. Cependant, les études effectuées s intéressaient beaucoup plus au comportement dynamique sans pour autant prêter d attention à l aspect vibratoire. En effet, au cours d un cycle moteur, le ressort est comprimé et relâché grâce à la rotation de la came. A certains régimes, des harmoniques de la loi de levée peuvent apparaître et donner naissance à des vibrations entraînant l affolement du ressort. Une attention particulière est prêtée à l harmonique 10, fréquence dangereuse pour le ressort. Cette dernière doit être repoussée au-delà du régime de coupure du moteur. Ainsi mon projet de fin d étude sera axé sur l analyse vibratoire du ressort de soupape et finira par le développement et l amélioration du logiciel qui, au-delà des contraintes, fournit des informations sur l emplacement des harmoniques dangereux. Le but étant de concevoir un ressort dont le comportement vibratoire dangereux, s il existe, doit avoir lieu au-delà du régime de coupure défini préalablement par le client. 2

3 Contraintes en MPa PROJET DE FIN D ETUDES 2. Présentation du logiciel de calcul dynamique Les PFE réalisés chez ISRI France ont permis l élaboration d un logiciel de calcul dynamique permettant de prédire l évolution des contraintes maximale et minimale du ressort en fonction du régime moteur. Le programme est constitué de deux classeurs Excel, un pour calculer les constantes relatives au ressort (raideur, masses, contrainte maximale admissible ) et un deuxième classeur où ces constantes sont intégrés manuellement pour effectuer le calcul dynamique. Une fois le calcul dynamique terminé, les résultats concernant l évolution des contraintes dynamiques en fonction du régime moteur s affichent comme suit : Courbes de contraintes dynamiques Régime moteur en Tr/min TKP1 en Mpa TKP2 en Mpa ΔTKP en Mpa Limite en Mpa On remarque une évolution presque stable des contraintes dans le ressort jusqu à un certain régime après lequel apparaissent des variations considérable d amplitude de contrainte. Cependant, certains pics de contraintes correspondent à des régimes moteur où coïncident des harmoniques dangereux de la loi de levée. Il se peut que ces régimes soient inférieurs au régime maximal du moteur, auquel cas la distribution sera perturbée par un dysfonctionnement du ressort de soupape. Ce logiciel n intègre pas l aspect vibratoire du ressort de soupape à certains régimes. Ainsi mon projet de fin d étude aura pour principale mission d améliorer ce logiciel en y intégrant l étude vibratoire (calcul de fréquence propre, raideur et masse équivalentes ). Cette amélioration du logiciel permettra une optimisation du dimensionnement du ressort de soupape. 3

4 3. Analyse vibratoire a. Étude de la distribution Le ressort étant un maillon clé de la distribution, il serait donc important d étudier l influence des éléments de la distribution sur son comportement vibratoire. Cette analyse est cependant assez large et sort du contexte de l étude car le système d étude reste tout de même le ressort. Dans cette partie, tous les éléments de la distribution seront définis (soupape, came, actionneur et ressort de soupape Figure 1). Nous mettrons en évidence l influence des masses et inerties mis en mouvement lors d une levée de soupape, l influence de la raideur équivalente de tout le système de distribution. Viendra ensuite l étude de la loi de levée ainsi que les problèmes générés par sa dynamique. La loi de levée étant la source d émission des harmoniques dangereux, nous démontrerons à quel régime l harmonique 10 apparait. En effet cet harmonique est considéré par certains motoristes comme étant très dangereux au bon fonctionnement du moteur. Figure 1 : Éléments de la distribution d'un moteur thermique b. Étude du ressort de soupape Le ressort de soupape est l objet du projet de fin d étude. Afin de relever des informations sur son aspect vibratoire, nous allons dans un premier temps l assimiler à un barreau cylindrique afin de pouvoir calculer ses fréquences propres. Ensuite, nous allons discrétiser le ressort de manière à établir les équations de mouvement de chaque spire. La mise en équation sera intégrée sous un logiciel de calcul (MAPLE) qui fournira toutes les fréquences propres du système. Grâce à la discrétisation, nous allons pouvoir déterminer la raison pour laquelle le placement des harmoniques dangereux coïncide avec des régimes ou le ressort enregistre des pics de contraintes. En effet, la mise en équation du déplacement des spires du ressort donne l expression de l effort de rappel. 4

5 4. Expériences Une série d expériences vient s associer à mon étude du comportement vibratoire du ressort de soupape. Une simulation par élément finis a été effectuée dans le but d étudier l influence des masses mises en mouvement lors d une levée ainsi que l influence du détarage du ressort (principe de réduire la charge du ressort lors de sa mise en place) a. Influence des masses Cette étude permet de visualiser à la fois la cinématique de la soupape à différents régimes et permet aussi de mettre en évidence l amplitude de vibration de la spire moyenne, la spire au milieu du ressort. L étude montre que la masse mise en mouvement, comparée au reste de la distribution n a pas d influence majeure sur l amplitude de vibration dans le ressort. En effet, l expérience montre qu en doublant la masse mise en mouvement, l amplitude de vibration de la spire moyenne augmente seulement de 2% ce qui est tout à fait négligeable. Concernant les efforts, la différence est quasiment nulle (environ 0,2%) b. Influence du détarage Lors de cette expérience, un essai a été effectué sur un ressort de manière à réduire sa précharge (charge soumise au ressort lors de sa mise en place). La charge du ressort a été réduite de 15% et les résultats semblent ne pas être très intéressants car se faisant le ressort s affole à un régime moteur inférieur. En effet, dans sa version initiale, la distribution demeure stable jusqu à 5500 tr/min alors qu en réduisant sa charge de 15%, elle ne l est que jusqu à 5300 tr/min. La réduction de la précharge du ressort peut provoquer éventuellement une ouverture de la soupape en cas de contre pression dans les conduits. 5

6 Contraintes [MPa] PROJET DE FIN D ETUDES 5. Amélioration du logiciel de calcul a. Principe de la démarche La démarche entreprise dans l ancienne version du logiciel consistait à concevoir un ressort tout en respectant les contraintes limites. Le ressort reste tout de même susceptible de s affoler à des régimes inférieurs au régime maximal du moteur. La logique suivie lors de cette amélioration est de partir d un régime maximal (défini par le motoriste) afin de définir une fréquence limite au-delà de laquelle devra se placer obligatoirement la première fréquence propre du ressort. Ainsi le ressort sera conçu en respectant à la fois les contraintes limites et les contraintes vibratoires. Avec ce dimensionnement, on est sur que le ressort aura un comportement stable jusqu à son régime de coupure et que l harmonique 10 de la loi de levée se placera après ce régime. b. Amélioration du logiciel Grâce à cette démarche, le logiciel de calcul dynamique s est vu amélioré tan sur le plan technique (intégration des paramètres fréquentiels) que sur le plan pratique (interface plus intuitive). L exemple d un ressort amélioré a été intégré à l étude dont voici le résultat : Courbes de contraintes dynamiques Régime moteur [tr/min] TKP1 "Contrainte mini" [Mpa] TKP2 "Contrainte maxi" [Mpa] ΔTKP en Mpa Limite matériau en Mpa Figure 2 Résultats du comportement dynamique et vibratoire du ressort amélioré A l aide de ce nouveau logiciel, on voit bien que l harmonique 10 a été repoussée au-delà du régime maximal du moteur (défini à 5200 tr/min par le motoriste). 6

7 6. Conclusion Les études réalisées lors de ce projet ont été déterminants en réponse à la problématique d ISRI. L optimisation du logiciel de calcul a été l élément clé de cette étude. Ainsi, cette amélioration permettra de concevoir des ressorts optimisés tant sur le plan dynamique que vibratoire. Indépendamment des éléments de distribution, l aspect vibratoire du ressort de soupape peut éventuellement être optimisé par l utilisation de certains matériaux adéquats. La nitruration semble être un procédé intéressant. 7

TP 5-4 : Affolement de soupape

TP 5-4 : Affolement de soupape Sciences Industrielles de l Ingénieur CPGE - Saint Stanislas - Nantes TP 5-4 : Affolement de soupape Description du mécanisme Ce TP a pour but d expliquer pourquoi la force du ressort de rappel d une soupape

Plus en détail

TP CPGE T.P. numéro 2 : système du premier ordre : réponse fréquentielle.

TP CPGE T.P. numéro 2 : système du premier ordre : réponse fréquentielle. T.P. numéro 2 : système du premier ordre : réponse fréquentielle. Buts du TP : le but du TP n 2 est l étude générale des systèmes du premier ordre alimentés par un signal sinusoïdal (réponse fréquentielle).

Plus en détail

Détermination des variations périodiques de masse en sens long dans la feuille de papier et recherche de leurs causes

Détermination des variations périodiques de masse en sens long dans la feuille de papier et recherche de leurs causes Informations pour le papetier Technical Assistance, Service and Know-how Sujets Divers 2 Détermination des variations périodiques de masse en sens long dans la feuille de papier et recherche de leurs causes

Plus en détail

DYNAMIC, logiciel intégré pour l étude des mouvements

DYNAMIC, logiciel intégré pour l étude des mouvements DYNAMIC, logiciel intégré pour l étude des mouvements Résumé : Le logiciel DYNAMIC peut être utilisé à la fois pour la simulation de mouvements et pour l étude d enregistrements vidéo de mouvements. Outre

Plus en détail

PROJET «BUREAU D ETUDE»

PROJET «BUREAU D ETUDE» ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D INGENIEUR DE BRETAGNE SUD Spécialité : INGENIEUR MECATRONIQUE PROJET «BUREAU D ETUDE» Etude d un lève-vitre Encadré par M. Stéphane BOCHARD & M. Christophe CELLARD Présenté

Plus en détail

LAAS-CNRS. JAUMOUILLÉ Rodolphe

LAAS-CNRS. JAUMOUILLÉ Rodolphe 2009 LAAS-CNRS JAUMOUILLÉ Rodolphe [ Tutoriel pour le logiciel de Simulation de communications distribuées et de reconnaissance de formes d une SmartSurface] Tutoriel pour un logiciel permettant de simuler

Plus en détail

!! Les document 3 et 4 sont à rendre avec votre copie!!

!! Les document 3 et 4 sont à rendre avec votre copie!! EXAMEN GMP 120 Session de Mai 2015 Durée 2 heures Aucun document autorisé Calculatrice autorisée Documents fournis : Présentation du support d étude (p.1&2) Travail à réaliser (p.3&4) Nomenclature partielle

Plus en détail

Caractérisation vibratoire d un moteur diesel de Mercedes 220D avec et sans système Pantone. - Essais du 7 mars

Caractérisation vibratoire d un moteur diesel de Mercedes 220D avec et sans système Pantone. - Essais du 7 mars Caractérisation vibratoire d un moteur diesel de Mercedes 220D avec et sans système Pantone - Essais du 7 mars 2007 - Les essais Nous traitons ici les signaux acquis au cours des essais 2 et 5 N essai

Plus en détail

Jour 1 : Usinage, assemblage et ajustement d équipement industriel (6 heures) Jour 2 : Ajustement de roulement à rotule sur manchon conique (1 h 30)

Jour 1 : Usinage, assemblage et ajustement d équipement industriel (6 heures) Jour 2 : Ajustement de roulement à rotule sur manchon conique (1 h 30) Jour 1 : Usinage, assemblage et ajustement d équipement industriel (6 heures) Jour 2 : Ajustement de roulement à rotule sur manchon conique (1 h 3) Équilibrage deux plans (1 h 3) Alignement laser (sur

Plus en détail

Surplomb maximal. Vincent PANTALONI. 27 novembre 2010

Surplomb maximal. Vincent PANTALONI. 27 novembre 2010 Surplomb maximal Vincent PANTALONI 27 novembre 2010 1 Le problème On s intéresse ici à un problème que nous sommes beaucoup à nous être posé, en jouant à empiler des cartes, des dominos, des morceaux de

Plus en détail

Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Nabeul

Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Nabeul Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Nabeul Département de Génie Mécanique EXAMEN DE TECHNOLOGIE DE CONSTRUCTION Année universitaire : 2013/2014. Date : 09/01/2014 Classe : CFM2, MI2 et CLIM2

Plus en détail

TP Analyse vibratoire

TP Analyse vibratoire Sur un moto ventilateur industriel d extraction de poussière, on vous demande : - d analyser son fonctionnement, - de diagnostiquer un défaut - de le réparer. Attention: la condamnation du sectionneur

Plus en détail

Didier Pietquin 2008 - Mise à jour Août 2013

Didier Pietquin 2008 - Mise à jour Août 2013 Didier Pietquin 2008 - Mise à jour Août 2013 Diffusion sonore, visualisations des ondes sonores La notion de phase est généralement une notion assez abstraite et difficile à comprendre. C est pourquoi

Plus en détail

Cours n 7 : Oscillations mécaniques

Cours n 7 : Oscillations mécaniques Cours n 7 : Oscillations mécaniques Introduction Depuis longtemps, les savants ont cherché à expliquer les phénomènes oscillatoires et vibratoires qui existent sous diverses formes dans des systèmes physiques

Plus en détail

POULIE A EMBRAYAGE CENTRIFUGE

POULIE A EMBRAYAGE CENTRIFUGE .MISE EN SITUATION POULIE A EMBRAYAGE CENTRIFUGE Une installation de manutention est constituée d une bande transporteuse d un réducteur, un système pouliescourroie et un moteur asynchrone. Bande transporteuse

Plus en détail

INTRODUCTION - HYPOTHESES

INTRODUCTION - HYPOTHESES COURS DE RDM PAGE 1 SUR 12 INTRODUCTION - HYPOTHESES Gravure montrant l essai d une poutre en flexion COURS DE RDM PAGE 2 SUR 12 (Extrait de «Discorsi e dimostrazioni mathematiche» de Galilée) COURS DE

Plus en détail

Conception et fabrication de machines d essais spéciaux. Quelques réalisations

Conception et fabrication de machines d essais spéciaux. Quelques réalisations Conception et fabrication de machines d essais spéciaux. Quelques réalisations Banc d essais d organes Une plate-forme d essais polyvalente Essais d endurance Essais de caractérisation Pour tout type d

Plus en détail

BEP ET Leçon 22 Moteur à courant continu Page 1/10

BEP ET Leçon 22 Moteur à courant continu Page 1/10 BEP ET Leçon 22 Moteur à courant continu Page 1/10 1. FONCTIONNEMENT Stator : il est aussi appelé inducteur ou excitateur et c est lui qui crée le champ magnétique. Rotor : il est aussi appelé induit.

Plus en détail

Epreuve E 4 Etude des Systèmes d outillage ------------- Sous épreuve U 4.1 Comportement mécanique d une machine et de son outillage

Epreuve E 4 Etude des Systèmes d outillage ------------- Sous épreuve U 4.1 Comportement mécanique d une machine et de son outillage Brevet de Technicien Supérieur en Mise en Forme des Matériaux par Forgeage Session 2015 Epreuve E 4 Etude des Systèmes d outillage ------------- Sous épreuve U 4.1 Comportement mécanique d une machine

Plus en détail

VARONIS IDU CLASSIFICATION FRAMEWORK

VARONIS IDU CLASSIFICATION FRAMEWORK VARONIS IDU CLASSIFICATION FRAMEWORK VARONIS IDU CLASSIFICATION FRAMEWORK Fonctionnalités et avantages INFORMATIONS DÉCISIONNELLES Les informations de classification offrent une visibilité sur les contenus

Plus en détail

Notion de durée du risque explosif. Risque de présence. Constante, longue ou fréquente. Peu probable ou de courte subsistance

Notion de durée du risque explosif. Risque de présence. Constante, longue ou fréquente. Peu probable ou de courte subsistance Gamme antidéflagrante ZI chemin des aisières F-45500 Saint Brisson sur Loire : 33(0)2.38.36.71.05 : 33(0)2.38.36.70.65 e. mail : info@arem.fr Groupe II Catégorie 2 Zones 1 ou 21 Catégorie 3 Zones 2 ou

Plus en détail

Utilisation des outils de calcul et simulation pour l analyse des systèmes

Utilisation des outils de calcul et simulation pour l analyse des systèmes Utilisation des outils de calcul et simulation pour l analyse des systèmes Modélisation et étude du puller de filage 12 avril 2011 () Utilisation des outils de calcul et simulation pour l analyse des systèmes

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES CORRIGE CINEMATIQUE

TRAVAUX PRATIQUES CORRIGE CINEMATIQUE TRAVAUX PRATIQUES CORRIGE CINEMATIQUE T.P. CINEMATIQUE Mesure et validation de la loi entrée-sortie réelle Secteur d activité : MOBILIER URBAIN Support : TETE ET BARRIERE SYMPACT Sujet du TP MESURE DE

Plus en détail

ENQUÊTE PUBLIQUE GARE MONTPELLIER SUD DE FRANCE

ENQUÊTE PUBLIQUE GARE MONTPELLIER SUD DE FRANCE Gare Montpellier Sud de France SUD EUROPE MÉDITERRANÉE ENQUÊTE PUBLIQUE GARE MONTPELLIER SUD DE FRANCE DOSSIER D ENQUÊTE PUBLIQUE - SEPTEMBRE 2014 Pièce I - Annexes Annexe 3 Étude acoustique de l étude

Plus en détail

PRENEZ UNE TOUTE NOUVELLE MESURE DES CHOSES!

PRENEZ UNE TOUTE NOUVELLE MESURE DES CHOSES! PRENEZ UNE TOUTE NOUVELLE MESURE DES CHOSES! LE SCANNEUR 3D PORTABLE SANS BRAS MetraSCAN MC ET LE CAPTEUR À DOUBLE CAMÉRA C-Track MC FORMENT UN DUO UNIQUE QUI PERMET DE PRENDRE DES MESURES DE HAUTE PRÉCISION

Plus en détail

Note de Cadrage. Support Technique : VIGIPARK. Comment réserver des places de parking pour un public fragilisé par un handicap?

Note de Cadrage. Support Technique : VIGIPARK. Comment réserver des places de parking pour un public fragilisé par un handicap? Note de Cadrage Support Technique : VIGIPARK Intitulé Optimisation d un système de récupération d énergie Problématique humaine Comment réserver des places de parking pour un public fragilisé par un handicap?

Plus en détail

On peut distinguer les chromatographies en phase liquide et celles en phase gazeuse.

On peut distinguer les chromatographies en phase liquide et celles en phase gazeuse. Page 1 sur 10 1. Définition. C est une méthode de séparation, non destructrice en son principe, basée sur le fait que le coefficient de partage d un soluté entre deux phases dépend de la nature du soluté,

Plus en détail

- Exercice : Miroirs sphériques

- Exercice : Miroirs sphériques ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE DE LYON Concours d'admission session 2014 Filière universitaire : Second concours COMPOSITION DE PHYSIQUE Durée : 3 heures L'utilisation de calculatrices n'est pas autorisée pour

Plus en détail

À la rencontre des éléments

À la rencontre des éléments Chapitre 2 À la rencontre des éléments les éléments de l expérience utilisateur 25 Ce processus de conception d expérience utilisateur consiste à vérifier qu aucun aspect de ce que vos utilisateurs expérimenteront

Plus en détail

Exercice 1 : «un gars, une fille» (3 points)

Exercice 1 : «un gars, une fille» (3 points) Exercice 1 : «un gars, une fille» (3 points) Simulation : On a simulé la situation sur un tableur. Le graphique ci-dessous indique l évolution de la fréquence de l évènement M «Avoir un garçon et une fille»

Plus en détail

Essai en vibration sécurisé avec le logiciel VibControl de m+p international

Essai en vibration sécurisé avec le logiciel VibControl de m+p international Essai en vibration sécurisé avec le logiciel VibControl de m+p international L essai en vibration, quand il est réalisé correctement, est un outil précieux pour chaque laboratoire ou pour chaque ligne

Plus en détail

T P DE TECHNOLOGIE. T Sciences de l Ingénieur DUREE : 2H00 PREAMBULE

T P DE TECHNOLOGIE. T Sciences de l Ingénieur DUREE : 2H00 PREAMBULE T P DE TECHNOLOGIE TPN 1 : PARTICULARITES DE LA TRANSMISSION DE PUISSANCE T Sciences de l Ingénieur DUREE : 2H00 PREAMBULE L effort de coupe nécessaire pour tailler une branche de 25mm de diamètre (capacité

Plus en détail

a. [W AB F AB = F AB cos α ; la relation c convient. Manuel numérique Animation : Travail d une force sur un objet en mouvement.

a. [W AB F AB = F AB cos α ; la relation c convient. Manuel numérique Animation : Travail d une force sur un objet en mouvement. Travail et énergie Activités Chapitre 7 Travail d une force (p 84 Le bloc de pierre est soumis à son poids,, à la force exercée par les Égyptiens, F, et à la réaction verticale exercée par la rampe, R

Plus en détail

CHAPITRE II Oscillations libres amorties Système à un degré de liberté CHAPITRE II

CHAPITRE II Oscillations libres amorties Système à un degré de liberté CHAPITRE II Page 1 CHAPITRE II Oscillations libres amorties : Systèmes à un degré de liberté Introduction : Le pendule élastique comme le pendule pesant, se comporte comme un oscillateur harmonique à la condition

Plus en détail

auditelec Le confort pour moins d énergie Un service

auditelec Le confort pour moins d énergie Un service auditelec Le confort pour moins d énergie Un service qu Qu est-ce auditelec? Auditelec se présente comme une analyse de la consommation d énergie de votre logement et fournit les mesures à prendre afin

Plus en détail

SYSTEMES LINEAIRES CONTINUS INVARIANTS

SYSTEMES LINEAIRES CONTINUS INVARIANTS SYSTEMES LINEAIRES CONTINUS INVARIANTS (Partie 1 & 2) L étude détaillée se limite aux systèmes de bases, c est à dire aux systèmes du premier ordre et du second ordre. En effet l étude des autres systèmes

Plus en détail

3 / 13. Fig 2 : surface dégradée à cause du phénomène de broutement.

3 / 13. Fig 2 : surface dégradée à cause du phénomène de broutement. 25 2. Phénomène de broutement Le broutement est un phénomène vibratoire qui s observe sur la pièce usinée par un état de surface dégradé (voir Fig 2.) et qui génère un bruit caractéristique important.

Plus en détail

Sciences de l Ingénieur

Sciences de l Ingénieur Sciences de l Ingénieur PROJET PANNEAU SUIVEUR COMMENT CONCEVOIR UN SUPPORT MÉCANIQUE QUI PUISSE MODIFIER EN PERMANENCE L'ANGLE D'INCLINAISON PAR RAPPORT AU SOL, COUPLÉ AVEC UN SYSTÈME ÉLECTRIQUE QUI PERMET

Plus en détail

Projet BE calcul. Etude caisson d insonorisation ENSIBS. Etudiants. Tuteur. David PERENNOU. Stéphane BOCHARD.

Projet BE calcul. Etude caisson d insonorisation ENSIBS. Etudiants. Tuteur. David PERENNOU. Stéphane BOCHARD. Projet BE calcul Etude caisson d insonorisation ENSIBS Tuteur Stéphane BOCHARD Etudiants David PERENNOU staphane.bochard@univubs.fr perennou.e0800778@etud.univubs.fr ENSIBS 2, rue le Coat Saint-Haouen

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Physique-chimie Exemple d activités de classe Ressources pour le lycée général et technologique Préambule Comment estimer la valeur de la constante fondamentale de Planck? Extrait du programme

Plus en détail

Étude d un aérogénérateur

Étude d un aérogénérateur Étude d un aérogénérateur Présentation Mise en situation Source : http://technicalillustrators.org/files/2009/11/jhatch_windturbine_orig1.jpg DELORD Jean David, ROGER Emmanuel, Lycée Maximilien Perret

Plus en détail

Résonance Acoustique BF Spectroscopie US

Résonance Acoustique BF Spectroscopie US Résonance Acoustique BF Spectroscopie US Eric Auguste CRESCENZO Théorie de la résonance acoustique BF Sous l effet d un choc, une pièce se met à vibrer selon plusieurs modes de vibrations et de façon indépendante

Plus en détail

Conception préliminaire de moteurs bicylindres

Conception préliminaire de moteurs bicylindres Conception préliminaire de moteurs bicylindres Thèse de DEA Yannick Louvigny Promoteur: P. Duysinx Introduction Conception préliminaire de moteurs bicylindres Plan de la présentation Introduction et présentation

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SESSION 2015 France métropolitaine BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE ÉPREUVE N 7-3 ÉPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE Option : Génie des équipements agricoles Durée : 3 heures Matériel autorisé :

Plus en détail

Notice de Calcul : Étude d un Triangle de suspension avant

Notice de Calcul : Étude d un Triangle de suspension avant Notice de Calcul : Étude d un avant 1/12 Table des matières 1. Introduction... 3 1.1. Modélisation du problème... 4 1.2. Nature du problème... 4 1.3. Démarche de l étude... 5 2. Calcul analytique et Caractérisation

Plus en détail

L4 Min. longueur de course. SDM Ø16x5/10/ M5x L1-294

L4 Min. longueur de course. SDM Ø16x5/10/ M5x L1-294 Hepcootion SD Unité à vis à billes La gamme SD Hepcootion est une déclinaison avec entraînement par vis à billes, de l unité linéaire à courroie SBD. Cela permet l amélioration de la rigidité et de la

Plus en détail

Professeur : Mohamed lemine ould Hasnat

Professeur : Mohamed lemine ould Hasnat Énoncé de l exercice 1 Un solide C, de dimensions négligeables, de masse m =100 g, pouvant glisser sans frottement sur une table horizontale, est fixée à l extrémité d un ressort à spires non jointives,

Plus en détail

CAHIER TECHNIQUE. N 13 - Février 2002

CAHIER TECHNIQUE. N 13 - Février 2002 N 13 - Février 2002 I L Les transformateurs BT/BT La première application du transformateur trouve son origine dans la nécessité de changement de tension dans les réseaux alternatifs. Sa fonction d isolement

Plus en détail

Mode d'emploi DMFIT. Description de la barre d outils de dessin

Mode d'emploi DMFIT. Description de la barre d outils de dessin Mode d'emploi DMFIT ce travail a été réalisé par Delphine Métais Bertrand Leydier, microprojet CPE 2003 Comment faire une fenêtre de zoom Zoomer sur un endroit précis du graphique en cliquant droit sur

Plus en détail

Barrière Sympact. Autonomie, quantité de travail, soin /3

Barrière Sympact. Autonomie, quantité de travail, soin /3 Barrière Sympact TP 2 heures Noms : Prénoms : Classe : Date : Note : /20 Problématique Dans le cahier des charges, il est indiqué que la lisse de la barrière Sympact remonte automatiquement en cas de coupure

Plus en détail

ANNEXE 8 Introduction au dimensionnement d un massif

ANNEXE 8 Introduction au dimensionnement d un massif ANNEXE 8 Introduction au dimensionnement d un massif 1. Introduction Le but de cette partie est d expliquer les méthodes utilisées pour permettre de calculer et de réaliser un massif dans les conditions

Plus en détail

الامتحان الوطني الموحد للبكالوريا الدورة العادية 2015 -عناصر الا جابة -

الامتحان الوطني الموحد للبكالوريا الدورة العادية 2015 -عناصر الا جابة - 1 المركز الوطني للتقويم والامتحانات والتوجيه الامتحان الوطني الموحد للبكالوريا الدورة العادية 2015 -عناصر الا جابة - 3 المادة علوم المهندس مدة الا نجاز 3 (ب ( الشعبة ا و المسلك العلوم الرياضية المعامل

Plus en détail

LES PERFORMANCES CINEMATIQUES DES SYSTEMES

LES PERFORMANCES CINEMATIQUES DES SYSTEMES TRAVAUX PRATIQUES CI3: MODELISER, PREVOIR ET VERIFIER LES PERFORMANCES CINEMATIQUES DES SYSTEMES POMPE DOSHYDRO LES OBJECTIFS DE CE TP SONT DE: prévoir les performances cinématiques du système réel à partir

Plus en détail

TP 8: Oscillations dans un circuit RLC - Correction

TP 8: Oscillations dans un circuit RLC - Correction TP 8: Oscillations dans un circuit RLC - Correction Objectifs: Dans ce TP nous allons montrer que le condensateur et la bobine sont à l'origine d'oscillations dans un circuit électrique. I ) Circuit RLC

Plus en détail

Session juin 2011. Projet de fin d études ANALYSE VIBRATOIRE ET OPTIMISATION D UN RESSORT DE SOUPAPE. Oussama SIMOU GM5 EI

Session juin 2011. Projet de fin d études ANALYSE VIBRATOIRE ET OPTIMISATION D UN RESSORT DE SOUPAPE. Oussama SIMOU GM5 EI Département Ressort Usine 1 22, route de Lobsann 67250 MERKWILLER- PECHELBRONN INSA STRASBOURG 24 Boulevard de la victoire 67000 Strasbourg Session juin 2011 Projet de fin d études ANALYSE VIBRATOIRE ET

Plus en détail

III. SIMULATION. III. 1.Modélisation du banc d'essai. III.1.1. Modélisation des paliers. III.1.2. Modélisation du rotor sur ses paliers

III. SIMULATION. III. 1.Modélisation du banc d'essai. III.1.1. Modélisation des paliers. III.1.2. Modélisation du rotor sur ses paliers III. SIMULATION Il s'agit de montrer la fiabilité des résultats de l'équilibrage actif obtenus par simulation en les comparant avec ceux de l'expérience. La démarche adoptée débute par la modélisation

Plus en détail

CPGE TSI - Sciences de l Ingénieur. Énergétique

CPGE TSI - Sciences de l Ingénieur. Énergétique CPGE TSI - Sciences de l Ingénieur TSI2 Énergétique TD Réf. Programme: S4123 - Solide indéformable, approche énergétique Compétences visées: A5-05, B2-11, C2-17, C2-19, C2-20, C2-21 v1.1 Lycée Richelieu

Plus en détail

Caractérisation de l'électronique de traitement de la chaîne de spectrométrie gamma G5 pour la mesure des fortes activités

Caractérisation de l'électronique de traitement de la chaîne de spectrométrie gamma G5 pour la mesure des fortes activités Note technique LNHB2004/52 Caractérisation de l'électronique de traitement de la chaîne de spectrométrie gamma G5 pour la mesure des fortes activités Johann PLAGNARD Novembre 2004 - Table des matières

Plus en détail

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Toiture réhabilitation Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Toiture réhabilitation Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Toiture réhabilitation Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT Page 1/8 Transfert d'humidité à travers les parois : Note de synthèse Paroi Simulée

Plus en détail

Électronique de Puissance Module UE 2331ME - Jean-Jacques HUSELSTEIN François FOREST

Électronique de Puissance Module UE 2331ME - Jean-Jacques HUSELSTEIN François FOREST EX-EP-LIE-janvier 25a.doc Université Montpellier II - Licence Ingénierie Électrique Électronique de Puissance Module UE 233ME - Jean-Jacques HUSELSTEIN François FOREST Examen du 5 janvier 25 Durée : 3

Plus en détail

SSNL122 - Poutre cantilever multifibre soumise à un effort. Ce test concerne la validation de poutre multifibre avec une modélisation en POU_D_TGM.

SSNL122 - Poutre cantilever multifibre soumise à un effort. Ce test concerne la validation de poutre multifibre avec une modélisation en POU_D_TGM. Titre : SSNL122 - Poutre cantilever Multi-Fibres soumise à[...] Date : 31/01/2014 Page : 1/7 SSNL122 - Poutre cantilever multifibre soumise à un effort Résumé : Ce test concerne la validation de poutre

Plus en détail

T.I.P.E. Étude du cycle d un moteur à combustion interne 4T et plus particulièrement de la partie mécanique de cet ensemble: les soupapes, les cames

T.I.P.E. Étude du cycle d un moteur à combustion interne 4T et plus particulièrement de la partie mécanique de cet ensemble: les soupapes, les cames T.I.P.E Étude du cycle d un moteur à combustion interne 4T et plus particulièrement de la partie mécanique de cet ensemble: les soupapes, les cames Plan PROBLEMATIQUE: Comment peut-on augmenter la fréquence

Plus en détail

Aide d Etat N 64/2005 France Modification du régime d aides à la gestion des énergies renouvelables de l ADEME (N117/A/2001)

Aide d Etat N 64/2005 France Modification du régime d aides à la gestion des énergies renouvelables de l ADEME (N117/A/2001) COMMISSION EUROPEENNE Bruxelles, le 13.IX.2005 C (2005) 3543 Objet: Aide d Etat N 64/2005 France Modification du régime d aides à la gestion des énergies renouvelables de l ADEME (N117/A/2001) Monsieur

Plus en détail

LA CONCEPTION D USINES À PORTÉE DE DOIGT!

LA CONCEPTION D USINES À PORTÉE DE DOIGT! intergraph Cadworx & Analysis Solutions LA CONCEPTION D USINES À PORTÉE DE DOIGT! Introduction Pour la plupart des moyennes et grandes sociétés d ingénierie, l utilisation d outils intelligents de conception

Plus en détail

Direction assistée Diravi.

Direction assistée Diravi. Support : Direction assistée Diravi. Durée : 2h. Objectifs : Analyser le fonctionnement du régulateur centrifuge. Déterminer la relation entre la pression de régulation et la vitesse du véhicule. Comparer

Plus en détail

La tige métallique est sortie.

La tige métallique est sortie. ssp_510_fr.book Seite 31 Dienstag, 18. Dezember 2012 9:18 09 La tige métallique est sortie. Lorsque l actionneur est piloté, il y a brièvement mise à la masse par le calculateur du moteur. Dans l actionneur,

Plus en détail

Informer et accompagner les professionnels de l éducation CYCLES 2 3 4. Sciences, technologie et société. Physique-Chimie / Éducation Musicale

Informer et accompagner les professionnels de l éducation CYCLES 2 3 4. Sciences, technologie et société. Physique-Chimie / Éducation Musicale Informer et accompagner les professionnels de l éducation CYCLES 2 3 EPI 3 e Sciences, technologie et société Physique-Chimie / Éducation Musicale À propos des sons Présentation de l EPI DESCRIPTION SYNTHÉTIQUE

Plus en détail

tr min maximale en continu

tr min maximale en continu Moteur SCM 012 130 3202 FR SAE Masse La gamme de moteurs à pistons axiaux SCM SAE a été spécialement conçue pour les systèmes hydrauliques mobiles. Les moteurs SCM SAE Le palier des moteurs SCM sont de

Plus en détail

TP n 6 : Diodes D1N4001. Prédéterminer l évolution des tensions aux bornes du générateur, de la charge et de la diode.

TP n 6 : Diodes D1N4001. Prédéterminer l évolution des tensions aux bornes du générateur, de la charge et de la diode. TP n 6 : Diodes Sujets abordés : diodes, fonction logiques de base, signaux sinusoïdaux, régimes transitoires, alimentation (partie redressement et transformateur) Logiciel utilisé : Orcad Spice 1 Caractéristique

Plus en détail

Dossier Trottinette «ISISCOOT»

Dossier Trottinette «ISISCOOT» Trottinette électrique : ISISCOOT Réglage du frein Moteur : Simulation de descente Frein magnétique : Simulation de montée Cette séance de travaux pratiques s appuie sur l étude de la trottinette instrumentée

Plus en détail

Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Nabeul

Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Nabeul Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Nabeul Département de génie Mécanique EXAMEN DE TECHNOLOGIE DE CONSTRUCTION Année universitaire : 2009/2010. Date : 11/01/2010 Classe : CFM2, MI2 et CLIM2

Plus en détail

Khady Ndoye Quang Nguyen William Ung. Recommandations SEO. www.labonnerecolte.fr

Khady Ndoye Quang Nguyen William Ung. Recommandations SEO. www.labonnerecolte.fr Khady Ndoye Quang Nguyen William Ung Recommandations SEO www.labonnerecolte.fr Les recommandations suite à un audit du site www.labonnerecolte.fr nous vous présentons les pistes d amélioration de votre

Plus en détail

LA SÉLECTION DES POMPES CENTRIFUGES ET L INTERPRÉTATION DES COURBES CARACTÉRISTIQUES

LA SÉLECTION DES POMPES CENTRIFUGES ET L INTERPRÉTATION DES COURBES CARACTÉRISTIQUES LA SÉLECTION DES POMPES CENTRIFUGES ET L INTERPRÉTATION DES COURBES CARACTÉRISTIQUES 4.0 LES CLASSES DE POMPES On divise les pompes en deux grandes classes, dynamique et déplacement positif. Les pompes

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Opticien lunetier session 2010

Brevet de technicien supérieur Opticien lunetier session 2010 Brevet de technicien supérieur Opticien lunetier session 2010 A. P. M. E. P. Exercice 1 11 points Les deux parties A et D peuvent être traitées indépendamment des parties B et C A. Ajustement affine Une

Plus en détail

UEC MSP Problèmes d équilibrage

UEC MSP Problèmes d équilibrage UEC MSP Problèmes d équilibrage Partie 1 Machine rotative Partie 2 Machine alternative Durée: 6h (+ 2h exposé) Lionel MARTIN MSP1 Équilibrage machine rotative, machine alternative v2011 Partie 1: Machine

Plus en détail

Découverte du langage graphique SCICOS Simulation d oscillateurs unidimensionnels

Découverte du langage graphique SCICOS Simulation d oscillateurs unidimensionnels Découverte du langage graphique SCICOS Simulation d oscillateurs unidimensionnels par Claire ALEXANDRE et Frédéric WILLOT Lycée Gustave Eiffel 5947 Armentières Cedex calexandr@infonie.fr fredpro.willot@cegetel.net

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel «Maintenance des Équipements Industriels» ÉPREUVE E1 : Épreuve scientifique et technique

Baccalauréat Professionnel «Maintenance des Équipements Industriels» ÉPREUVE E1 : Épreuve scientifique et technique Baccalauréat Professionnel «Maintenance des Équipements Industriels» ÉPREUVE E1 : Épreuve scientifique et technique Sous-épreuve E11 (unité 11) : Analyse et exploitation de données techniques SESSION 2013

Plus en détail

J.DAURES, G.ESTADIEU, B.GILABERT, J.MAGOT, JC. TACHOIRE Lycée Rascol - Albi

J.DAURES, G.ESTADIEU, B.GILABERT, J.MAGOT, JC. TACHOIRE Lycée Rascol - Albi SIMULATIONS ET PRE-INDUSTRIALISATION Matériaux procédés : CES4 / Cadmould J.DAURES, G.ESTADIEU, B.GILABERT, J.MAGOT, JC. TACHOIRE Lycée Rascol - Albi Actionneur d embrayage BV «Sensodrive» Citroën C3 Pluriel

Plus en détail

Résumé : Mots clefs : Vibrations, Machines tournantes, contrôle, conception, banc d essai.

Résumé : Mots clefs : Vibrations, Machines tournantes, contrôle, conception, banc d essai. Résumé : Caractérisation d un banc d essai de simulation de machines tournantes M. DOUGDAG ( * ), M. OUALI ( ** ), M.S. CHADI & M. RAHMANI ( *** ), M. DJAOUI ( **** ) ( * ) Attaché de Recherche au CRNB/COMENA

Plus en détail

Devoir à la maison. Dynamique des Structures Année Remis le 24 mars - A rendre le 7 avril 2015

Devoir à la maison. Dynamique des Structures Année Remis le 24 mars - A rendre le 7 avril 2015 Devoir à la maison Dynamique des Structures Année 2015 Remis le 24 mars - A rendre le 7 avril 2015 ETUDE du comportement dynamique d un plancher process d une usine de production de haute technologie A)

Plus en détail

TP : montage de roulements préchargés

TP : montage de roulements préchargés Nom : Remarques de l enseignant : Prénom : TP : montage de roulements préchargés Objectif pour l étudiant : Comprendre l intérêt et le fonctionnement d un montage de roulements préchargés. Choisir la valeur

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA VILLE DE STRASBOURG ET L INSPECTION ACADEMIQUE. Pour

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA VILLE DE STRASBOURG ET L INSPECTION ACADEMIQUE. Pour CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA VILLE DE STRASBOURG ET L INSPECTION ACADEMIQUE Pour L INFORMATISATION DES ECOLES ET L ACCES AUX NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION Les Objectifs Début 1997 la Ville

Plus en détail

Montée des eaux. Les moteurs synchrones ABB au service de l agriculture irriguée indienne

Montée des eaux. Les moteurs synchrones ABB au service de l agriculture irriguée indienne Montée des eaux Les moteurs synchrones ABB au service de l agriculture irriguée indienne JARI LINDSTRÖM, TAPIO RAUHALA, MAGNUS REJSTRÖM L Inde, économie agricole, manque cruellement d eau. Pour exploiter

Plus en détail

Calcul d instabilité au flambement sur un carter de turbomachine

Calcul d instabilité au flambement sur un carter de turbomachine Calcul d instabilité au flambement sur un carter de turbomachine S. BRUNA SNECMA Moteurs, Direction Technique Centre de Villaroche 77550 MOISSY CRAMAYEL, France Table des matières. Introduction : 2 2.

Plus en détail

Atelier B : Dégroupeur

Atelier B : Dégroupeur Atelier B : Dégroupeur BDE04 : Analyse vibratoire (balourd) BDE04 : Analyse vibratoire (balourd) Page 1 Buts de l exercice : Cet exercice va permettre de mettre en évidence l influence d un balourd sur

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AÉRONAUTIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES APPLIQUÉES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AÉRONAUTIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES APPLIQUÉES BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AÉRONAUTIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES APPLIQUÉES SESSION 2011 Durée : 2 heures Coefficient : 2 Matériel autorisé : - Toutes les calculatrices de poche y

Plus en détail

PENDULE DE TORSION. PENDULE PESANT.

PENDULE DE TORSION. PENDULE PESANT. PENDULE SIMPLE PENDULE DE TORSION. Il est constitué d un disque de masse m et de rayon R suspendu en son centre par un fil de torsion de masse négligeable. L autre extrémité du fil est fixe. PENDULE PESANT.

Plus en détail

RESISTANCE AU FEU ET ISOLATION THERMIQUE

RESISTANCE AU FEU ET ISOLATION THERMIQUE RESISTANCE AU FEU ET ISOLATION THERMIQUE Réaliser de façon simple et économique un mur coupe-feu qui répond également aux exigences thermiques actuelles, ainsi qu à toutes les exigences techniques des

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Automne 2006

CAHIER DES CHARGES Automne 2006 CAHIER DES CHARGES Automne 2006 CAHIER DES CHARGES DESTINÉ À LA FABRICATION D UN SISMOGRAPHE Fonction globale (fonction de service) : Le sismographe doit pouvoir de détecter des vibrations (simulation

Plus en détail

Le couplage thermohydraulique/neutronique FLICA4/TRIPOLI4. S. Aniel-Buchheit (CEA) Email : saniel@cea.fr

Le couplage thermohydraulique/neutronique FLICA4/TRIPOLI4. S. Aniel-Buchheit (CEA) Email : saniel@cea.fr Le couplage thermohydraulique/neutronique FLICA4/TRIPOLI4 S. Aniel-Buchheit (CEA) Email : saniel@cea.fr Le couplage thermohydraulique/neutronique FLICA4/TRIPOLI4 Contexte du développement: L étude des

Plus en détail

Document complémentaire au PPN du DUT Génie civil construction durable (GC-CD)

Document complémentaire au PPN du DUT Génie civil construction durable (GC-CD) CPN GC-CD Document complémentaire au PPN du DUT Génie civil construction durable (GC-CD) Description des parcours de modules complémentaires destinés à la poursuite d étude S'appuyant sur l'arrêté du août

Plus en détail

Propriétés physiques complexes

Propriétés physiques complexes Propriétés physiques complexes Les propriétés physiques complexes (moins bien définies) sont les suivantes : rigidité résistance à la compression de la boîte résistance au déchirement résistance au choc

Plus en détail

Pompes à chaleur les erreurs évitables. chauffage

Pompes à chaleur les erreurs évitables. chauffage Image: Alpha-InnoTec chauffage Pompes à chaleur les erreurs évitables Pompe à chaleur sol/eau avec accumulateur tampon et réservoir d eau chaude sanitaire. Nous savons que c est souvent durant le week-end

Plus en détail

Cycle 7 : Etude du comportement statique des systèmes mécaniques. Etude de la conception des ensembles mécaniques

Cycle 7 : Etude du comportement statique des systèmes mécaniques. Etude de la conception des ensembles mécaniques TP S.I.I. SLCI Cycle 7 : Cycle 7 : Etude du comportement statique des systèmes mécaniques Etude de la conception des ensembles mécaniques Lycée Ferdinand Buisson PTSI Etude du comportement statique des

Plus en détail

Question EM1. Réponse

Question EM1. Réponse Question EM1 Une guirlande électrique pour arbre de Noël est formée de 20 ampoules connectées en série. Elle consomme 575 W quand on la branche sur le secteur de 230 V. Que vaut le courant dans les ampoules?

Plus en détail

PROTEUS V7 module ISIS

PROTEUS V7 module ISIS Ce document et bien d autres sont téléchargeables sur le site : http://stielec.ac-aix-marseille.fr Logiciel de CAO électronique PROTEUS V7 module ISIS Prise en main du module ISIS (Intelligent Schematic

Plus en détail

Délibération n 2011-53 du 28 février 2011

Délibération n 2011-53 du 28 février 2011 Délibération n 2011-53 du 28 février 2011 Harcèlement moral et licenciement discriminatoire en lien avec l état de santé Etat de santé Emploi - Emploi privé - Mi-temps thérapeutique Rétrogradation Harcèlement

Plus en détail

LA SOLUTION COMPLÈTE D INSPECTION DIMENSIONNELLE POUR LES APPLICATIONS DE CONTRÔLE DE LA QUALITÉ SOLUTIONS DE MÉTROLOGIE

LA SOLUTION COMPLÈTE D INSPECTION DIMENSIONNELLE POUR LES APPLICATIONS DE CONTRÔLE DE LA QUALITÉ SOLUTIONS DE MÉTROLOGIE LA SOLUTION COMPLÈTE D INSPECTION DIMENSIONNELLE POUR LES APPLICATIONS DE CONTRÔLE DE LA QUALITÉ SOLUTIONS DE MÉTROLOGIE CERTAINS PROBLÈMES DE CONTRÔLE DE LA QUALITÉ NUISENT- ILS À VOTRE RENTABILITÉ? La

Plus en détail

CoMax Sous-Système Poignée

CoMax Sous-Système Poignée Robot Collaboratif CoMax CoMax Sous-Système Poignée ACTIVITES PEDAGOGIQUES CPGE DIDASTEL PROVENCE Sous-système POIGNEE Robot Collaboratif CoMax DIDASTEL PROVENCE Sous-système POIGNEE TRAVAUX PRATIQUES

Plus en détail

TORSION. I.2 : Hypothèse sur le système des forces extérieures appliquées et sur les déformations qui en résultent:

TORSION. I.2 : Hypothèse sur le système des forces extérieures appliquées et sur les déformations qui en résultent: 1 TORSION Définition: La torsion est un mode de charge telle que dans les sections droites de la barre, seul apparaît un moment de torsion. Les autres facteurs de forces (Moment fléchissant, force normale

Plus en détail