Jeudi 6 octobre. 7 octobre 2011 N 4

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Jeudi 6 octobre. 7 octobre 2011 N 4"

Transcription

1 Finales internationales des 41 es Olympiades des Métiers Jeudi 6 octobre l ouverture des portes de l ExCel London, des milliers de collégiens britanniques faisaient déjà À la queue aux deux principales entrées du site. Les cars arrivant de tout le pays déversaient en continu des flots de jeunes visiteurs venus à la découverte des métiers. Les allées étaient déjà très encombrées en milieu de matinée par des jeunes curieux et fascinés par les épreuves. Accompagnons leurs yeux émerveillés sur le stand Peinture et décoration. << Les nombreux visiteurs aux Olympiades des Métiers. Apprentissage BTP / CCCA-BTP Photos : Bernard Charpenel / CCCA-BTP Texte : Loïc Bestard / CCCA-BTP Maquette : Floriane Monerie / CCCA-BTP

2 Pour toutes les couleurs du monde De haut en bas : << Xavier VINCENT et Éric MÉTIVIER. << Xavier VINCENT préparant ses couleurs de référence pour le speed module. les épreuves Les épreuves de peinture sont composées de cinq modules. L ensemble représente 100 points. Module 1 : application d une peinture laquée haut de gamme sur une porte (20 points). Module 2 : pose de papier peint lors d une épreuve de vitesse et de qualité (17 points). Module 3 : création artistique originale au choix du candidat (10 points). Module 4 : reproduction d un dessin en lien avec le Royaume-Uni, avec une mise en couleurs et la réalisation d un lettrage (36 points). Module 5 : sujet surprise autour d association de couleurs lors d une épreuve de vitesse (17 points). Cette journée s annonce sous de bons auspices pour Xavier VINCENT, le candidat français, qui a terminé 4 e au classement de la veille lors du module de vitesse pour la pose de papier peint. Avant que la journée ne commence, Xavier VINCENT et Éric MÉTIVIER, l expert métier français de la catégorie, se sont concertés pendant le quart d heure imparti : «Cet échange est un moment important, explique Éric MÉTIVIER. Nous discutons de la stratégie à mettre en place pour les modules du jour, des techniques à adopter. L objectif est toujours le même : la fin du concours.» L épreuve au programme de ce jeudi 6 octobre est un module de vitesse pour la réalisation d une mise en couleurs à partir d un tracé. Le sujet n a été dévoilé aux candidats que ce matin, après qu il a été désigné par un jeté de dés. Deux sujets possibles avaient été retenus d un commun accord entre les experts avant la compétition. Celui que le sort propose aux candidats est une recherche de dégradés de couleurs sur une forme géométrique complexe, qu il faut réaliser de façon régulière et harmonieuse. En début de matinée, les 15 compétiteurs ont préparé leurs couleurs. Xavier Vincent a choisi des tonalités de rose quand d autres ont préféré le gris. Sur son établi, Xavier procède à un subtil mélange de couleurs pour obtenir une gamme parfaite, qu il teste sur une feuille de papier. Elle servira de référence. Un groupe de supporters français posté devant Xavier est au rendez-vous pour l encourager avec le regard comme portevoix, comme il est interdit de parler aux compétiteurs. Xavier reste imperturbable, isolé dans une bulle de concentration que rien ne vient éclater. Parmi les supporters se trouve Ludovic DUREL, médaillé de bronze aux précédentes finales internationales de Calgary en Mélanie BARBIER, finaliste lors des finales nationales à Paris en février 2011 et qui a suivi une partie des stages de préparation de Xavier, est aussi là : «Il est bien préparé pour gérer le stress de ce type d épreuve», glisse-t-elle. Mélanie, qui

3 dirige aujourd hui Pigment rouge, l entreprise de peinture et décoration qu elle a créée en région Haute-Normandie, vient pour la première fois à une finale internationale : «C était important pour moi d être là pour soutenir Xavier, expliquet-elle. C est aussi très intéressant de voir les différentes techniques qu utilisent les candidats. Le Coréen, par exemple, réalise ses tracés avec de la ficelle pour marquer ses points. Quand on n est pas habitué à cette technique, c est tout simplement illisible! Mais lui se repère.» Les Olympiades sont aussi pour Mélanie Barbier l occasion de découvrir des outils que l on n utilise pas en France : «Certains sont différents des nôtres mais ont le même usage. S enrichir des pratiques des autres et voir des nouveautés est important pour moi comme pour toutes nos entreprises.» Un peu plus loin, un groupe de supporters suédois s est agglutiné devant le poste de travail d Andreas Gärdin Hyttsten, qui prépare également sa peinture pour l épreuve de vitesse. Les paires d yeux braqués sur lui à moins d un mètre de l établi ne le distraient pas. Tête baissée et tout entier à son affaire, il fait fi de ne pas voir. De haut en bas : << Un compétiteur préparant ses teintes pour le speed module. << Mélanie BARBIER, finaliste nationale des Olympiades HistoIRE d olympiades Xavier Vincent, formé au CFA-BTP de Reims, n a pas commencé dans la peinture mais l électricité! Étudiant en classe préparatoire, il doit arrêter son stage quand son patron est contraint de fermer son entreprise. Ne retrouvant pas d entreprise pour poursuivre son apprentissage, Xavier se tourne vers un CAP, puis un BP Peintre et Poseur de Revêtements. Aujourd hui, il passe son diplôme de TSRCB (Technicien Supérieur Responsable des Chantiers du Bâtiment). Plus tard, Xavier souhaite ouvrir sa propre entreprise. Quand un ancien candidat lui parle des Olympiades des Métiers, Xavier tombe amoureux du concept : lui aussi souhaite participer pour valoriser sa filière! En 2009, il ne dépasse pas les sélections régionales mais, déterminé, Xavier retente sa chance l édition suivante et se retrouve aujourd hui en finale internationale.

4 ENTRETIEN AVEC JEAN-Luc SETHI, PrésidENT du CCCA-BTP Jean-Luc SETHI est venu encourager l Équipe de France des Métiers. Après avoir assisté à la cérémonie d ouverture, Jean-Luc SETHI a passé, mercredi 5 octobre, premier jour des compétitions, de longs moments dans les allées du pôle Bâtiment et Travaux Publics, accompagné de Marcel MALMARTEL, Secrétaire général du CCCA-BTP, Daniel MUNOZ, Secrétaire général adjoint et directeur de la formation, et de Jean-Pierre ORIO, responsable du service Conseil formation réseau. << De gauche à droite : Jean-Pierre ORIO, Jean-Luc SETHI, Marcel MALMARTEL et Daniel MUNOZ. Quel est votre sentiment sur la compétition? J-L. S. : Je suis très impressionné par l organisation de ces Olympiades et par l importance des moyens déployés pour assurer la réussite de cet événement. Je le suis surtout par la qualité et le professionnalisme des jeunes qui concourent. Leur détermination et la passion qui les animent dans l exercice de leur métier se lisent sur leur visage. Quel mot pourrait définir les candidats français du pôle BTP? J-L. S. : La concentration. Je les ai observés et j ai pu constater combien les jeunes étaient concentrés, comme dans une bulle, tout à leur sujet. C est impressionnant! Les jeunes ont été très bien préparés au cours de ces derniers mois. Ils vont aujourd hui récolter le fruit de leur investissement grâce à cette préparation de haut niveau.

5 Avez-vous constaté des différences sur la manière de réaliser les épreuves entre les pays? J-L. S. : Assurément, oui. J ai échangé avec les experts métiers sur les différents sujets des épreuves. Ils sont complexes. Ce qui est intéressant, c est de voir les jeunes de tous ces pays exercer un même métier, en avoir la même parfaite maîtrise, et en même temps utiliser des méthodologies de travail différentes pour réaliser une même épreuve, avec des outils qui peuvent également être différents. C est aussi cela richesse de nos métiers et de nos savoirfaire, qui évoluent sans cesse. Les Olympiades des Métiers sont aussi une belle vitrine pour l apprentissage J-L. S. : L apprentissage est une voie de formation d excellence. Les jeunes qui composent l Équipe de France sont d ailleurs dans leur grande majorité en apprentissage dans des entreprises. Cette excellence, on la trouve ici, dans ces Olympiades. Cinq jeunes en compétition sont issus de notre réseau national de CFA du BTP. C est la meilleure preuve de la qualité de l apprentissage pour réussir, dans lequel les professionnels du secteur ont toujours beaucoup investi. Quels autres concurrents ont attiré votre attention? J-L. S. : Les jeunes venus d Asie sont très bien préparés à la compétition. Ils sont même formatés pour elle. Nous ne sommes pas dans cet état d esprit. Il nous faut préserver celui que nous promouvons, à savoir faire des jeunes que nous formons de véritables professionnels. Car c est bien dans la formation que nous leur donnons que l on trouve la graine de champions, pas dans le formatage de jeunes préparés exclusivement pour le concours. Aux termes de cette première journée, avez-vous un pronostic sur la suite de la compétition? J-L. S. : À la fin de cette première journée, il est prématuré de faire un pronostic, car les travaux ne sont pas encore suffisamment aboutis pour être significatifs. Cependant, j ai suivi les jeunes Français. Je suis passé d un poste de travail à un autre et j ai ainsi pu observer les autres concurrents, confronter mes impressions Je pense que nos jeunes sont dans le peloton de tête. Mais seul compte le passage de la ligne d arrivée. Rendez-vous dimanche pour les résultats!

6 The make it Happen Exhibition En marge de la compétition mais au cœur des pôles métiers où concourent les jeunes, des animations sur les savoir-faire et les métiers sont organisées pour les nombreux collégiens en visite aux Olympiades. Dans un des nombreux ateliers proposés, les jeunes visiteurs peuvent s initier aux mélanges des couleurs, avec la réalisation de pochoirs. Dans une autre allée, deux jeunes filles s essaient à la pose de carrelage avec la reproduction du drapeau britannique. L exercice consiste à assembler sur un support de bois les 36 carreaux bleus, blancs et rouges de diverses tailles qui composent le motif. Des stands des nombreuses entreprises partenaires de l événement, fournissant la matière d œuvre et les équipements nécessaires au bon déroulement des épreuves, ont également été aménagés. Elles y présentent leurs nouveautés et les valeurs sûres de leur catalogue. De haut en bas : << Atelier de découverte des métiers de la peinture et décoration. << Atelier de découverte des métiers du carrelage. << Stand d une entreprise partenaire.

7 Flash back Préparation de l épreuve Peinture et Décoration Après un premier stage de préparation technique et professionnelle pour les finales internationales au CFA de la peinture GPPF Formation à Pantin (Île-de- France) en mars, Xavier VINCENT, médaillé d or au niveau national a rejoint le CFA pour une nouvelle session du 4 au 8 juillet Ce stage, encadré par Éric MÉTIVIER, l expert métier français des Olympiades en peinture et décoration, accueillait également Alexandre GRIMAUD, médaillé d argent à Paris et Fanny HEUVRARD, qui a obtenu la quatrième place. À ce quatuor s est joint Ludovic DUREL, médaillé de bronze en 2009 sur le podium international de Calgary, qui apporte pendant quelques jours ses conseils et son expérience de finaliste et de médaillé. «La première matinée de ce stage a été consacrée à la présentation des sujets et des règles des finales internationales, explique Xavier VINCENT. Avec Alexandre et Fanny, nous nous sommes ensuite attelés à notre premier sujet. L épreuve de papier peint sera un «speed module», ce qui n était pas le cas lors du concours national.» De haut en bas : << Xavier VINCENT en stage de préparation à Pantin. << Fanny HEUVRARD en stage de préparation à Pantin. Cette préparation est indispensable pour projeter Xavier dans les conditions techniques et psychologiques de la compétition, avec la nécessité d apprendre à gérer son temps pour réaliser les ouvrages dans les délais impartis à chaque épreuve. Le stage comprenait 24 heures d entraînement réparties sur quatre jours soit six heures de travail par jour. «C est une semaine très dense qui, à son terme, doit nous apporter une parfaite maîtrise des différents sujets, jusqu au prochain stage qui aura lieu en septembre, poursuit Xavier. D ici là, je vais m entraîner chez moi, à Châlons-en-Champagne, afin d améliorer ma technique, ma rapidité, mon aisance, ma concentration et mon endurance.»

8 << Alexandre GRIMAUD en stage de préparation à Pantin. Cette semaine de stage permet aussi à Xavier de comparer ses techniques avec celles d Alexandre GRIMAUD, d échanger leurs trucs et astuces, de se donner mutuellement des conseils pour bien appréhender les sujets. «Au cas où je ne pourrais pas concourir, il est nécessaire qu Alexandre soit en mesure de me remplacer ; nous nous devons d être à un niveau d excellence comparable. Il est actuellement salarié dans une entreprise de peinture à Châtellerault et son employeur lui permet, lui aussi, de suivre cet entraînement. Cette formation simultanée nous motive et nous enrichit, elle nous permet de nous dépasser et de nous stimuler mutuellement. Nous sommes, en quelque sorte, en compétition avant la compétition. Quant à Fanny qui prépare son épreuve de BP qu elle passera au mois d octobre, elle représente le jeune espoir susceptible d être sur le podium d ici deux ans. Elle se prépare tout autant que nous sur les sujets de l épreuve et bénéficie de cette formation qui lui servira pour sa participation à la prochaine compétition dans deux ans.» Cette motivation et cet enthousiasme ravissent Éric MéTIVIER : «Ces jeunes sont très motivés et s entraînent avec application et sérieux dans une parfaite ambiance. Il est important de maîtriser la technique mais aussi d affronter les épreuves minutées avec autant de précision que de rapidité. Le mental joue un rôle essentiel dans cette préparation. Nous espérons un résultat à la hauteur de nos ambitions. Ce sont mes troisièmes finales internationales en tant qu expert métier. Je m occupe des sélections régionales depuis 1996 au sein du CFA de Pantin où je suis formateur. Je suis bénévole et j ai la chance de bénéficier de réelles facilités pour participer aux Olympiades, car cet investissement demande beaucoup de temps.»

9 Speed couleurs 15h25. Stand Peinture et décoration. L aprèsmidi est dédié à l épreuve de vitesse, dont les compétiteurs ont découvert le matin même le sujet. Le chef expert suédois organise un briefing dans l allée centrale des stands, réunissant au grand complet tous les experts métiers et les compétiteurs, pour rappeler à tous les règles de l épreuve, en insistant sur l obligation d avoir un espace propre à la fin du module. Chaque compétiteur rejoint alors son poste de travail pour attendre le top départ. Devant son établi, Xavier VINCENT est concentré, le regard fixé vers le chef expert juché sur une courte échelle, chronomètre en main. Devant lui, l expert métier suisse tient une cloche, qui sert de signal sonore. Sur son échelle, le chef expert s assure des dernières vérifications et d un hochement de tête indique que le top départ peut être donné. Décomptant «Five! Four! Three! Two! One! Start!», l expert métier suisse agite la cloche. Les 15 compétiteurs savent ce qu ils doivent faire. Tous prennent une longue règle de métal ou de bois et entament sans hésitation les premiers tracés pour reproduire le sujet, une forme géométrique comportant un effet d optique, avant de coller de fines bandes de scotch pour délimiter les zones à peindre. L épreuve durera plus de deux heures, devant des supporters suivant de prêt les avancées de leurs champions respectifs et passant d un poste de travail à l autre pour comparer et engager quelques pronostics. Les techniques utilisées par les candidats pour réaliser l épreuve sont parfois si différentes qu il est difficile dans les premiers quarts d heure de marquer la différence. De haut en bas : << Lancement du speed module peinture par les experts suédois et suisse. << Xavier VINCENT réalisant un tracé lors du speed module. À 16 heures 40, le Finlandais Aku Korhonen est le premier à siffler, signifiant ainsi qu il a terminé. Au poste de travail voisin, Renate Lässer de l équipe autrichienne pose encore des bandes de scotch sur les parties basses du panneau où

10 il a tracé la forme à peindre. La partie haute est réalisée. Pour fixer la peinture plus rapidement, il a installé un portemicro transformé en porte sèche-cheveux, qui souffle un air chaud. De l autre côté de l allée, A DUONG TRINH de l équipe de Hong Kong utilise lui aussi un sèche-cheveux qu il agite frénétiquement sur les parties déjà peintes, comme pour combler un retard dans l exécution de l ouvrage. De haut en bas : << A DUONG TRINH de Hong Kong préparant son tracé lors du speed module. << Xavier VINCENT à l issue du speed module. Quatre autres compétiteurs ont déjà sifflé la fin de leur épreuve quand Xavier VINCENT fait les finitions. La tension est palpable chez Éric MÉTIVIER, resté à l écart : «Il faut qu il finisse maintenant!», confie-t-il. Il reste du scotch au pied du panneau que vient d achever Xavier. Le coup de sifflet ne pourra être validé que si le poste de travail est propre. Va-t-il s en apercevoir? Alors qu il prend en main le petit sifflet qu il porte autour du cou, son regard se porte vers le sol. Il aperçoit les bandes de scotch restées au sol, laisse retomber le sifflet sur sa poitrine, se baisse, ramasse les petits déchets collants passés presque inaperçus et d un geste rapide les jette dans la poubelle. Le coup de sifflet salvateur retentit à peine qu un autre se fait entendre. Un expert métier vient vérifier et lève la main pour valider la fin de l épreuve. Xavier VINCENT, l emportant d une courte tête sur cet autre compétiteur, peut afficher un petit panneau sur lequel est inscrit «I finished the speed module» («J ai terminé le module de vitesse»). Xavier, qui esquisse un sourire de soulagement, finit 6 e de l épreuve, ce qui lui rapporte 2,75 points pour la vitesse. Les autres points seront attribués plus tard, quand les experts métiers évalueront l intégrité du travail, en particulier la précision des motifs et du dégradé de couleurs utilisé. Il reste encore l épreuve de design, qui est la plus difficile. Elle est la plus longue et la plus difficile de tous les modules. Elle est aussi celle qui permet de remporter le plus de points.

11 Visite ministérielle Nadine MORANO, ministre de l Apprentissage et de la Formation professionnelle, s est rendue ce jeudi 6 octobre à Londres pour rencontrer et soutenir l Équipe de France des Métiers. Guidée par Marie-Thérèse GEFFROY, Présidente de WorldSkills France et de Yvan VALENTINUZZI, délégué général du COFOM, la ministre a fait un tour complet des différents pôles métiers où un jeune Français est en compétition. De passage au pôle BTP, Nadine MORANO s est notamment arrêtée sur le stand Carrelage, où elle a longuement échangé avec Pascal DEL TOSO, l expert métier français, sur les réalisations du candidat français Jessy TEMPLIER. À l issue de cette visite de près de deux heures, au cours desquelles Nadine MORANO a discuté avec plusieurs experts métiers, celle-ci a indiqué que «La ministre en charge de l Apprentissage se devait d être là, avec les jeunes, pour les soutenir et les encourager pour remporter des médailles ( ). Je suis fière de les voir porter nos couleurs et de mettre tant de cœur à l ouvrage.» La ministre a souligné l importance et l excellence de la voie professionnelle par l alternance dans la formation des jeunes : «L apprentissage est un sésame pour une vie réussie, a-t-elle déclaré. Nous devons poursuivre nos efforts sur la qualité de l orientation des jeunes, qui doivent être orientés sur la base de leur talent et non par défaut ( ). Les Olympiades sont à ce titre un événement remarquable, qui valorise nos métiers, nos talents et nos jeunes.» De haut en bas : << Nadine MORANO et l Équipe de France des Métiers. << Le «haka» de l Équipe de France des Métiers. À 18 heures, Nadine MORANO a achevé sa visite par une rencontre avec l Équipe de France des Métiers au Premium Studio de l ExCel London. Celle-ci a échangé avec tous les jeunes présents dans une atmosphère bonne enfant et a demandé à revêtir le blouson de l Équipe de France le temps d une photo. Spontanément, les jeunes ont entouré la ministre et ont lancé le «haka» officiel de l équipe : «Force, respect, compétences C est la France!».

12 Délégation royale << Voiture de la princesse Anne. Ce jeudi matin 6 octobre, les abords de l ExCel London sont quadrillés par un important dispositif de sécurité. La princesse Anne, sœur de la reine Élisabeth II, est venue saluer la jeunesse du monde entier et encourager l équipe britannique. À l arrière de l immense bâtiment, la Bentley limousine bleu marine escortée par une Jaguar de la police londonienne attend le retour de la délégation royale, suivie par une nuée de journalistes. Sur le vif << Maxence BARBOT. Attenant au hall où est installé le pôle BTP, celui de l alimentation fourmille comme les autres de visiteurs curieux, qui s arrêtent et observent, admiratifs, les compétiteurs. Le stand Service en salle fait le plein à l heure du déjeuner. Des tables de quatre couverts ont été dressées. Des convives invités pour l occasion sont les figurants indispensables des épreuves. «Il ne faut pas vivre pour manger mais manger pour vivre» écrivait Molière dans L Avare. Mais comment résister à la tentation de l art culinaire? Ils sont justement nombreux à ne pas avoir résisté et à suivre de plaisir Maxence BARBOT, candidat français dans la catégorie Cuisine, qui s affaire derrière des fourneaux en inox impeccables.

13 LE TouT EN IMAGES << Entrée ouest de l ExCel London. << Éric MÉTIVIER, Xavier VINCENT et Jessy TEMPLIER. << Esplanade bordant la Tamise devant l ExCel London. << Aurélien COULON, compétiteur en plâterie et constructions sèches. << Motos de la police londonienne.

14 LE TouT EN IMAGES << Stand maçonnerie. << Bannière WorldSkills London << Les docks sur les bords de la Tamise. << Œuvre d Alexis BOUILLET en Pâtisserie et Confiserie. << Collégiens britanniques attendant d entrer dans l ExCel London.

Début de la compétition

Début de la compétition Finales internationales des 41 es Olympiades des Métiers Début de la compétition L es épreuves des finales internationales des 41 es Olympiades des Métiers ont débuté mercredi 5 octobre à 9h30 à ExCel

Plus en détail

Jeudi 6 octobre. 7 octobre 2011 N 4

Jeudi 6 octobre. 7 octobre 2011 N 4 Finales internationales des 41 es Olympiades des Métiers Jeudi 6 octobre l ouverture des portes de l ExCel London, des milliers de collégiens britanniques faisaient déjà À la queue aux deux principales

Plus en détail

Leipzig News 4 juillet 2013 N 2

Leipzig News 4 juillet 2013 N 2 Leipzig News 4 juillet 2013 N 2 Finales internationales des 42 es Olympiades des Métiers Top départ C est sous un soleil radieux augurant une belle entrée en matière que les épreuves des finales internationales

Plus en détail

UNE FILLE ENGAGÉE. Un outil qui permet à l étudiante d être dynamique et proactive dans sa formation.

UNE FILLE ENGAGÉE. Un outil qui permet à l étudiante d être dynamique et proactive dans sa formation. UNE FILLE ENGAGÉE Facteurs de succès pour l étudiante en formation non traditionnelle Un outil qui permet à l étudiante d être dynamique et proactive dans sa formation. Cet outil t est remis en début de

Plus en détail

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.»

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Apprentissage de commerce. Pour bien démarrer dans la vie professionnelle. Quels que soient vos projets, nous sommes à vos

Plus en détail

LES OLYMPIADES DES METIERS. paration aux sélections s. Guide de préparation. régionalesr

LES OLYMPIADES DES METIERS. paration aux sélections s. Guide de préparation. régionalesr Comité Français des Olympiades des Métiers - WorldSkills France 7 Rue d Argout 75002 Paris LES OLYMPIADES DES METIERS Guide de préparation paration Métier n :12 CARRELAGE Cofom : e-mail : cofom@cofom.org

Plus en détail

Leipzig News 5 juillet 2013 N 3

Leipzig News 5 juillet 2013 N 3 Leipzig News 5 juillet 2013 N 3 Finales internationales des 42 es Olympiades des Métiers Profession supporter Au deuxième jour de compétition des finales internationales des Olympiades des Métiers, les

Plus en détail

Yvon CAVELIER. Méthode n 31 du Club des Turfistes Gagnants. A l Assaut du ZE-Couillon

Yvon CAVELIER. Méthode n 31 du Club des Turfistes Gagnants. A l Assaut du ZE-Couillon Yvon CAVELIER Méthode n 31 du Club des Turfistes Gagnants A l Assaut du ZE-Couillon Réservé aux membres du Club Des Turfistes Gagnants Copyright 2010 - Page 1 Table des Matières I - CE QUI A CHANGE DANS

Plus en détail

R-M : un contrat de partenariat avec l école de Design Créapole

R-M : un contrat de partenariat avec l école de Design Créapole COMMUNIQUE DE PRESSE R-M Peintures Carrosserie Novembre 2013 R-M : un contrat de partenariat avec l école de Design Créapole L alliance du design et de la couleur pour les véhicules de demain R-M vient

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 20 20 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du././20.. au././20.. Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom et adresse

Plus en détail

Préparation à l oral Entretiens Tests psychotechniques Triptyque. Concours 2016 by Hugues de BRAUCOURT

Préparation à l oral Entretiens Tests psychotechniques Triptyque. Concours 2016 by Hugues de BRAUCOURT Préparation à l oral Entretiens Tests psychotechniques Triptyque Concours 2016 by Hugues de BRAUCOURT Présentation générale Entretiens Tests psychotechniques Triptyque Tout simplement la meilleure formation

Plus en détail

LES OLYMPIADES DES METIERS. paration aux sélections s. Guide de préparation. régionalesr

LES OLYMPIADES DES METIERS. paration aux sélections s. Guide de préparation. régionalesr Comité Français des Olympiades des Métiers - WorldSkills France 7 Rue d Argout 75002 Paris LES OLYMPIADES DES METIERS Guide de préparation paration Métier n 22 : PEINTURE ET DECORATION Cofom : e-mail :

Plus en détail

LES OLYMPIADES DES METIERS. paration aux sélections s. Guide de préparation. régionalesr

LES OLYMPIADES DES METIERS. paration aux sélections s. Guide de préparation. régionalesr Comité Français des Olympiades des Métiers - WorldSkills France 7 Rue d Argout 75002 Paris LES OLYMPIADES DES METIERS Guide de préparation paration Métier n 36 : PEINTURE AUTOMOBILE Cofom : e-mail : cofom@cofom.org

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE SEINE-ET-MARNE

CONSEIL GENERAL DE SEINE-ET-MARNE 5/08 1 CONSEIL GENERAL DE SEINE-ET-MARNE Séance du 27 Juin 2008 Commission n 5 - Education, Jeunesse et Sports, Affaires Internationales Commission n 7 - Finances DIRECTION DE L'EDUCATION, DE L'ENSEIGNEMENT

Plus en détail

LES OLYMPIADES DES METIERS. paration aux sélections s. Guide de préparation. régionalesr

LES OLYMPIADES DES METIERS. paration aux sélections s. Guide de préparation. régionalesr Comité Français des Olympiades des Métiers - WorldSkills France 7 Rue d Argout 75002 Paris LES OLYMPIADES DES METIERS Guide de préparation paration Métier n 37 : JARDINIER/PAYSAGISTE Cofom : e-mail : cofom@wanadoo.fr

Plus en détail

LA SIGNALISATION. Dossier à l intention des enseignants Les déménageurs... Dans la voiture, le bus ou à pieds

LA SIGNALISATION. Dossier à l intention des enseignants Les déménageurs... Dans la voiture, le bus ou à pieds LA SIGNALISATION Dossier à l intention des enseignants Les déménageurs... Dans la voiture, le bus ou à pieds QUELQUES CONSEILS... Atelier : LA SIGNALISATION En utilisant un espace d environ 40x20 (par

Plus en détail

40èmes Olympiades des métiers

40èmes Olympiades des métiers METIER N 5 40èmes Olympiades des métiers GUIDE DE PREPARATION AUX SELECTIONS REGIONALES Page 1 sur 14 «Vous venez de vous inscrire aux concours régionaux des 40èmes Olympiades des Métiers, et je tenais

Plus en détail

REGLEMENT DES CONCOURS D OBEISSANCE -CLASSE I (Programme F.C.I.)

REGLEMENT DES CONCOURS D OBEISSANCE -CLASSE I (Programme F.C.I.) 2016 REGLEMENT DES CONCOURS D OBEISSANCE -CLASSE I (Programme F.C.I.) 6.1 CLASSE 1 EXERCICE 1.1 : Absence assise en groupe pendant 1 minute [Coeff. 3] conducteur à vue Commandements : Assis, Reste Réalisation

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE. Février 2012 ETALAGISTE. NOM prénom classe

RAPPORT DE STAGE. Février 2012 ETALAGISTE. NOM prénom classe RAPPORT DE STAGE Février 2012 ETALAGISTE NOM prénom classe 2 SOMMAIRE I Présenter l entreprise page 2 A Identification B Environnement II Le travail page 3 à 4 A Nature du métier B Condition de travail

Plus en détail

Cours de Mathématiques Les objectifs en mathématiques au lycée et à l école de commerce

Cours de Mathématiques Les objectifs en mathématiques au lycée et à l école de commerce Les objectifs en mathématiques au lycée et à l école de commerce Objectifs L enseignement des mathématiques contribue à former un être humain méthodique, inventif et critique, doué de la faculté de raisonner

Plus en détail

Circulaire n 4745 du 24/02/2014

Circulaire n 4745 du 24/02/2014 Circulaire n 4745 du 24/02/2014 Objet : Participation des écoles bruxelloises à la semaine de la construction durable. Réseaux et niveaux concernés Fédération Wallonie-Bruxelles Libre subventionné libre

Plus en détail

Certificat d Aptitude Professionnelle

Certificat d Aptitude Professionnelle Lycée Professionnel Balata Chemin de la Chaumière 97306 CAYENNE Certificat d Aptitude Professionnelle SIGNALETIQUE, ENSEIGNE ET DECOR LIVRET DE FORMATION EN ENTREPRISE Lycée Professionnel Balata Nom :

Plus en détail

La rigueur alsacienne ne me laissait aucun doute sur la qualité du concept et sur la fiabilité de la démarche.

La rigueur alsacienne ne me laissait aucun doute sur la qualité du concept et sur la fiabilité de la démarche. Madame la Secrétaire Générale,.. Tester dans l Auxerrois, une invention d Alsace du Nord qui fonctionne depuis trois ans, était une excellente idée surtout quand je vous aurais dit que mon activité professionnelle

Plus en détail

Dossier de sponsoring

Dossier de sponsoring Dossier de sponsoring Soutenez l équipe d ISIBOT L Institut Supérieur d Informatique, de Modélisation et de leurs Applications est l une des écoles publiques d ingénieurs les plus dynamiques de la région

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

MODULE 5 5 ASTUCES _

MODULE 5 5 ASTUCES _ MODULE 5 5 ASTUCES Préambule Ce document reprend un ensemble d astuces que j ai développé au cours de ma pratique photographique. Ces astuces concernent de nombreux aspects allant de la gestion de la lumière

Plus en détail

Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE

Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE Avril 2001 Préambule J ai effectué un stage du 1 er au 23 avril 2001, dans l entreprise E.C.E.L.I. dont le siège se situe à Luisant (Eure-Et-Loir). Ce rapport détaillera

Plus en détail

TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI PEINTRE EN BATIMENT

TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI PEINTRE EN BATIMENT TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI PEINTRE EN BATIMENT Le titre professionnel de : PEINTRE EN BATIMENT1 niveau V (code NSF : 233 s) se compose de trois activités type, comportant les compétences

Plus en détail

Mon mémento Page 3. 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4. 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4. 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5

Mon mémento Page 3. 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4. 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4. 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5 «STAJ PRATIC BAFA» KIT PEDAGOGIQUE «STAJ PRATIC BAFA» MEMENTO ANIMATEUR Sommaire : Mon mémento Page 3 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5

Plus en détail

Palmarès au niveau suisse des karatékas fribourgeois depuis 2009

Palmarès au niveau suisse des karatékas fribourgeois depuis 2009 Novembre 2012 : Audrey Eggertswyler (KC Cobra Fribourg) Championne Suisse Kumite Filles U12-37kg Palmarès au niveau suisse des karatékas fribourgeois depuis 2009 En 2014, les athlètes fribourgeois ont

Plus en détail

Leipzig News 5 juillet 2013 N 4

Leipzig News 5 juillet 2013 N 4 Leipzig News 5 juillet 2013 N 4 Finales internationales des 42 es Olympiades des Métiers La pression monte! Au troisième jour de compétition, la pression monte d un cran. Le rythme des épreuves s est intensifié.

Plus en détail

Retour sur le Concours «Un des Meilleurs Apprentis de France», catégorie Coiffure, à la Faculté des Métiers de l Essonne

Retour sur le Concours «Un des Meilleurs Apprentis de France», catégorie Coiffure, à la Faculté des Métiers de l Essonne Retour sur le Concours «Un des Meilleurs Apprentis de France», catégorie Coiffure, à la Faculté des Métiers de l Essonne 2009 9 avril 2009 : concours MAF Départemental et Régional, au CFA de Versailles

Plus en détail

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer.

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Mais je me suis repris : En fait, je préférais les recevoir dans

Plus en détail

De Particulier à Particulier

De Particulier à Particulier De Particulier à Particulier Mon Aide Immobilière en quelques mots Nous sommes une société de CONSEIL et de COMMUNICATION IMMOBILIERE née en 2013 à Bordeaux. A la différence d une agence immobilière, nous

Plus en détail

"ICI LONDRES, LES ARBITRES PARLENT AUX ARBITRES" / NUMERO 25

ICI LONDRES, LES ARBITRES PARLENT AUX ARBITRES / NUMERO 25 "ICI LONDRES, LES ARBITRES PARLENT AUX ARBITRES" / NUMERO 25 PATRICIA GIRAL ET SON BILAN AU BORD DU TAPIS DE GYM Tout d abord, je voudrais vous remercier pour votre intervention suite à non information

Plus en détail

DOSSIER APPRENTISSAGE

DOSSIER APPRENTISSAGE DOSSIER APPRENTISSAGE RECHERCHER UN EMPLOYEUR POUR EFFECTUER UNE FORMATION EN APPRENTISSAGE 1 S organiser Une recherche d employeur pour un contrat d apprentissage s assimile à une recherche d emploi.

Plus en détail

Modalités de déroulement des épreuves sportives pour les exigences préalables à l entrée en formation

Modalités de déroulement des épreuves sportives pour les exigences préalables à l entrée en formation Modalités de déroulement des épreuves sportives pour les exigences préalables à l entrée en formation Référence à l Annexe III de l arrêté du 24 février 2003 modifié, portant création de la spécialité

Plus en détail

La lettre VIP Votre Info Projet N 13 Mai 2014

La lettre VIP Votre Info Projet N 13 Mai 2014 La lettre VIP Votre Info Projet N 13 Mai 2014 En passant par la Lorraine Une aventure à Arches pas perdue pour tout le monde! Samedi 5 avril. Les nombreux visiteurs se pressent à BTP CFA Vosges. Une affluence

Plus en détail

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi anapec Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Des compétences pour l emploi des emplois pour les

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

La pédagogie de projet : un exemple d expérience réussie

La pédagogie de projet : un exemple d expérience réussie Rencontres Pédagogiques du Kansaï 2008 Hors-Thèmes La pédagogie de projet : un exemple d expérience réussie Thomas LAPEN Centre Franco-Japonais Alliance Française d Osaka tlapen?yahoo.fr Au sein de la

Plus en détail

BTS Comptabilité et Gestion des Organisations

BTS Comptabilité et Gestion des Organisations BTS Comptabilité et Gestion des Organisations Recueil de témoignages de titulaires d un bac STG ou professionnel de comptabilité 12 rue Dessaignes 41016 BLOIS CEDEX bts-dessaignes.org Téléphone : 02 54

Plus en détail

480 tests. Code de la route. Codoroute - Tendance & Repères. Jean-Luc Millard. Groupe Eyrolles 2005, ISBN 2-212-11664-0

480 tests. Code de la route. Codoroute - Tendance & Repères. Jean-Luc Millard. Groupe Eyrolles 2005, ISBN 2-212-11664-0 480 tests Code de la route Jean-Luc Millard Groupe Eyrolles 2005, ISBN 2-212-11664-0 Codoroute - Tendance & Repères S é r i e N 1 À la sortie de ce carrefour, je vais emprunter la rue la plus à gauche,

Plus en détail

40èmes Olympiades des métiers

40èmes Olympiades des métiers METIER N 37 40èmes Olympiades des métiers GUIDE DE PREPARATION AUX SELECTIONS REGIONALES Page 1 sur 12 «Vous venez de vous inscrire aux concours régionaux des 40èmes Olympiades des Métiers, et je tenais

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Accueillir, faire connaissance

Accueillir, faire connaissance Formation/action de l Institut Catholique de Paris Recension de méthodes et techniques d animation Accueillir, faire connaissance 1. Constitution du groupe 1.1 Jeu «Aveugle et son guide» Des binômes constitués

Plus en détail

AGENCE CONSEIL EN COMMUNICATION

AGENCE CONSEIL EN COMMUNICATION AGENCE CONSEIL EN COMMUNICATION Agence LDP Zone Alphasis - Espace performance 3 Bât. M 6 35760 St Grégoire Tel 09 84 45 94 41 / Fax 09 89 45 94 41 www.lunettesdepub.com contact@lunettesdepub.com AGENCE

Plus en détail

Salut à tous! Me voici donc avec 3 produits de 2 couleurs différents disponibles.

Salut à tous! Me voici donc avec 3 produits de 2 couleurs différents disponibles. Salut à tous! Je tenais à vous faire part de mon expérience sur Teezily avec ma campagne actuelle! J ai commencé ma campagne le mardi 24 mars à 10h du matin. Ps : pour des raisons que vous comprendrez,

Plus en détail

Nous vous remercions de remplir ce dossier de façon très complète * champs obligatoires

Nous vous remercions de remplir ce dossier de façon très complète * champs obligatoires Dossier d inscription aux 41 èmes Olympiades des Métiers Attention : Vous devez impérativement être nés après le 1 er janvier 1989 Clôture des inscriptions le 18 décembre 2009 Vous souhaitez vous inscrire

Plus en détail

LES OLYMPIADES DES METIERS. paration aux sélections s. Guide de préparation. régionalesr

LES OLYMPIADES DES METIERS. paration aux sélections s. Guide de préparation. régionalesr Comité Français des Olympiades des Métiers - WorldSkills France 7 Rue d Argout 75002 Paris LES OLYMPIADES DES METIERS Guide de préparation paration Métier n 29 : COIFFURE DAMES/HOMMES Cofom : e-mail :

Plus en détail

2 Forum transfrontalier des professionnels des activités aquatiques, de la glisse et du nautisme

2 Forum transfrontalier des professionnels des activités aquatiques, de la glisse et du nautisme 1 2 Forum transfrontalier des professionnels des activités aquatiques, de la glisse et du nautisme Discours de clôture M. Manuel de LARA Vice-président délégué au développement économique, à l Innovation

Plus en détail

De toutes les couleurs d Alex Sanders

De toutes les couleurs d Alex Sanders De toutes les couleurs d Alex Sanders Objectifs : créer son cahier des couleurs à partir de l histoire de Lulu, apprendre à nommer et à reconnaitre le vert, marron, jaune, rouge et bleu. Toutes les activités

Plus en détail

Vidéos sur le Bien-être, le développement personnel et la Psychologie & Coaching en ligne

Vidéos sur le Bien-être, le développement personnel et la Psychologie & Coaching en ligne Vidéos sur le Bien-être, le développement personnel et la Psychologie & Coaching en ligne ossier de presse www.weelearn.fr. L aventure Weelearn : L aventure Weelearn Nous sommes le 10 Février 2010. Je

Plus en détail

Pour un dialogue réussi enseignant parent parent enseignant

Pour un dialogue réussi enseignant parent parent enseignant Pour un dialogue réussi enseignant parent parent enseignant le mot du médiateur de l éducation nationale Madame, monsieur, Parent, enseignant, vous aurez l occasion, au long de l année scolaire, de vous

Plus en détail

Parce que la photographie ne peut vivre sans partage et transmission...

Parce que la photographie ne peut vivre sans partage et transmission... Parce que la photographie ne peut vivre sans partage et transmission... Permettre à tous de rencontrer des photographes expérimentés, d apprendre et de vivre des expériences nouvelles en photographie à

Plus en détail

1. Les risques individuels (corporates et institutions financières)

1. Les risques individuels (corporates et institutions financières) Gestion des Risques Nos métiers par activité La Gestion des Risques consiste principalement à maîtriser et à contrôler l ensemble des risques de Crédit Agricole CIB afin de minimiser le coût du risque

Plus en détail

Rapport de Stage. Statut juridique de l entreprise : Entreprise Conforme Légal Indépendante

Rapport de Stage. Statut juridique de l entreprise : Entreprise Conforme Légal Indépendante Koell-Keith Johan- Charles Rapport de Stage I-Description de l organisation Nom de l entreprise : Noticias SIN Statut juridique de l entreprise : Entreprise Conforme Légal Indépendante Situation géographique

Plus en détail

Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie»

Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie» JOURNEE IFRES 2014 Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie» Les élèves moniteurs, piliers d une méthode pédagogique active

Plus en détail

Journal de fabrication de la plus haute tour

Journal de fabrication de la plus haute tour Journal de fabrication de la plus haute tour Classe de CE2-CM1 et classe annexée de l INJS Ecole du Château Cognin Nos essais à la carte Tour des ponts On n arrive pas à la faire tenir, car ça penche d

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Immeuble Le Méliès, 261 rue de Paris 93100 Montreuil Tél. 0142853952 Fax 0149950601 www.vacancesetfamilles.fr fede@vacancesetfamilles.asso.frfr 1 SOMMAIRE Présentation Vacances et

Plus en détail

CARRELEUSE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Claire, carreleuse dans le 15 eme arrondissement de Marseille

CARRELEUSE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Claire, carreleuse dans le 15 eme arrondissement de Marseille Dossier n 4 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» CARRELEUSE Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Claire, carreleuse dans le 15 eme arrondissement de Marseille Cela faisait

Plus en détail

Former, c est essentiel!

Former, c est essentiel! Former, c est essentiel! Accroître les compétences Gagner en compétitivité Entreprises lorraines relevant du FAFSEA ou d OPCA 3+, bénéficiez de l EDEC Filière Bois Ameublement! PREFET DE LA REGION LORRAINE

Plus en détail

Revalorisation de vos biens

Revalorisation de vos biens Revalorisation de vos biens Rénovation Ameublement Installation Location meublée contact@advizhome.com +33 1 78 94 05 80 Pour vous assister dans la revalorisation de vos biens, AdvizHome vous propose deux

Plus en détail

Atelier «Avec les documents pédagogiques» FORMATION ECOLE ET CINEMA CYCLES 2 ET 3

Atelier «Avec les documents pédagogiques» FORMATION ECOLE ET CINEMA CYCLES 2 ET 3 Atelier «Avec les documents pédagogiques» FORMATION ECOLE ET CINEMA CYCLES 2 ET 3 L objectif de cet atelier de pratique est de travailler avec les documents pédagogiques (affiche, carteélève) qui favorisent

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

Le thème «Couleurs des îles»

Le thème «Couleurs des îles» Les JOURNEES GASTRONOMIQUES DE SOLOGNE et Gérard Barsé organisent un concours devant le public de réalisation de pièces ARTISTIQUES EN SUCRE. Il se déroulera sous la présidence de M. Gérard-Joël BELLOUET

Plus en détail

Un outil pour fabriquer des règles de vie avec les enfants et garder un respect du matériel pendant l accueil temps libre.

Un outil pour fabriquer des règles de vie avec les enfants et garder un respect du matériel pendant l accueil temps libre. Un outil pour fabriquer des règles de vie avec les enfants et garder un respect du matériel pendant l accueil temps libre. Contenu : Un mode d emploi Un panneau 50/70 cm Un rouleau de papier collant 30

Plus en détail

ANNEXE 2 LES TESTS PHYSIQUES

ANNEXE 2 LES TESTS PHYSIQUES I - Organisation ANNEXE 2 LES TESTS PHYSIQUES Les Arbitres de la Ligue de Paris Ile de France de Football ainsi que les Arbitres Stagiaires doivent effectuer les tests physiques retenus et réaliser les

Plus en détail

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business?

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? présente Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? Vous avez créé récemment votre start-up et vous cherchez des soutiens pour accélérer votre croissance? Vous

Plus en détail

BTS Comptabilité et Gestion des Organisations

BTS Comptabilité et Gestion des Organisations BTS Comptabilité et Gestion des Organisations Recueil de témoignages de titulaires d un bac général 12 rue Dessaignes 41016 BLOIS CEDEX bts-dessaignes.org Téléphone : 02 54 55 53 00 Messagerie : contact.tscompta@laposte.net

Plus en détail

40èmes Olympiades des métiers

40èmes Olympiades des métiers METIER N 29 40èmes Olympiades des métiers GUIDE DE PREPARATION AUX SELECTIONS REGIONALES Page 1 sur 19 «Vous venez de vous inscrire aux concours régionaux des 40èmes Olympiades des Métiers, et je tenais

Plus en détail

Ce projet nécessite environ 6 leçons préparatoires avant la journée de rencontre. Étape 1 - Définition du projet commun avec les élèves

Ce projet nécessite environ 6 leçons préparatoires avant la journée de rencontre. Étape 1 - Définition du projet commun avec les élèves Projet Musique Le thème est la musique avec une rencontre basée sur plusieurs ateliers à ce sujet. Les élèves des classes partenaires se retrouveront la matinée pour participer à des ateliers autour de

Plus en détail

Entreprendre en franchise

Entreprendre en franchise Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

PARUTIONS PRESSE CAPAROL CENTER. 2 ème Semestre 2011. 2011 DAW France

PARUTIONS PRESSE CAPAROL CENTER. 2 ème Semestre 2011. 2011 DAW France PARUTIONS PRESSE CAPAROL CENTER 2 ème Semestre 2011 2011 DAW France Sommaire Parutions Presse 2011 Le Moniteur NEGOCE - Actualités Evénement «Distribution» - n 352/15 Septembre 2011 - Publicité Institutionnelle

Plus en détail

DOSSIER INSCRIPTION. DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité. Centre de Loisirs de Maubourguet

DOSSIER INSCRIPTION. DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité. Centre de Loisirs de Maubourguet DOSSIER INSCRIPTION DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité CP Centre de Loisirs de Maubourguet SOMMAIRE. Page 2 : actions proposées pour les CP. Page 3 : engagement parental et engagement de l enfant.

Plus en détail

Commentaires pour le premier trimestre

Commentaires pour le premier trimestre Commentaires pour le premier trimestre Elèves en progrès Après un début d année décevant,. semble s être ressaisi. Ses résultats sont convenables dans la Maîtrise de la Langue voire satisfaisants en Mathématiques.

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Quelques conseils pour votre récolte de fonds

Quelques conseils pour votre récolte de fonds Quelques conseils pour votre récolte de fonds En plus du défi sportif que représente le Biketour, un autre challenge vous attend : récolter le plus d argent possible au profit des programmes santé mère-enfants.

Plus en détail

TECHNIQUES JEUX INTRODUCTION

TECHNIQUES JEUX INTRODUCTION INTRODUCTION Le programme des Jeux Techniques a été conçu afi n d encourager les jeunes joueurs et joueuses de soccer à devenir des «amis du ballon». Le développement d une bonne technique est l une des

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

Sommaire. La franchise Tchip en pratique p 20 Devenir franchisé Tchip, la simplicité à l état pur Être franchisé Tchip, c est assurer votre réussite

Sommaire. La franchise Tchip en pratique p 20 Devenir franchisé Tchip, la simplicité à l état pur Être franchisé Tchip, c est assurer votre réussite Sommaire Tchip, un concept unique p 04 4 forfaits, un succès! Gaieté et visibilité Ambiance actuelle Des produits professionnels n 1 Une communication nationale et locale pour une identité forte Le Groupe

Plus en détail

Charpente n 26. Photo à insérer

Charpente n 26. Photo à insérer n 26 Photo à insérer Sommaire A. Déroulement du concours... 3 B. Explication du sujet... 4 C. Matériaux/Consommables... 5 D. Caisse à outil... 7 E. Critères d évaluation... 9 F. Planning journalier...

Plus en détail

BG Ingénieurs Conseil, Genève

BG Ingénieurs Conseil, Genève BG Ingénieurs Conseil, Genève Diego Salamon, employeur Sur mandat de l AI, Cadschool nous a demandé si nous serions prêts à accueillir un stagiaire pendant trois mois. Nous connaissions cet institut de

Plus en détail

Adopter une attitude adaptée à la situation : Langage et paralangage (notions étudiées dans le chap 1)

Adopter une attitude adaptée à la situation : Langage et paralangage (notions étudiées dans le chap 1) Gestion Appliquée BAC CSR C1-1.2 Accueillir la clientèle C1-1.5 Conseiller la clientèle et proposer une argumentation BAC CUISINE C2-2.3 Communiquer avec la clientèle Savoirs associés : La communication

Plus en détail

QUELQUES IMPRESSIONS A CHAUD DE LA PART DES ETUDIANTS DE VPT1

QUELQUES IMPRESSIONS A CHAUD DE LA PART DES ETUDIANTS DE VPT1 QUELQUES IMPRESSIONS A CHAUD DE LA PART DES ETUDIANTS DE VPT1 Je suis vraiment contente d avoir réalisé mon premier stage en agence car cela m a permis de découvrir un métier vraiment très diversifié au

Plus en détail

Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues

Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues REAL2 143504-LLP-1-2008-1-FR-KA2-KA2NW 2010/06/06 Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues Motiver à apprendre et apprendre à motiver Cracovie, Pologne, 18 21 septembre

Plus en détail

LE COLLEGE SAINT-ANATOILE

LE COLLEGE SAINT-ANATOILE 21 QUESTIONS POUR EXPLIQUER LE COLLEGE SAINT-ANATOILE TABLE DES MATIERES CHAPITRE 1 CE QU ON APPREND AU COLLEGE 1. Qu est-ce-que le collège? 2. Qu est-ce que l enseignement privé? 3. A quoi servent les

Plus en détail

Mille et Une Question

Mille et Une Question Mille et Une Question Accès dans les écoles Etes-vous une école privée? Oui, sous contrat avec l état et le ministère de l Agriculture. Nous sommes une école professionnelle qui a été créée par l Institution

Plus en détail

CPGE Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles

CPGE Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles CPGE Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles L institut Léonard de Vinci en quelques mots Autorisé par le Ministère de l Education Nationale et de l Enseignement Supérieur, l Institut Léonard de Vinci

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact presse : IC ontact icontactiut@yahoo.fr. IC ontact Rassurer, Eclairer, Guider

DOSSIER DE PRESSE. Contact presse : IC ontact icontactiut@yahoo.fr. IC ontact Rassurer, Eclairer, Guider DOSSIER DE PRESSE Contact presse : IC ontact icontactiut@yahoo.fr IC ontact Rassurer, Eclairer, Guider Sommaire Edito...3 Communiqué de presse...4 A l intention du public interne à l IUT. IC ontact : 1er

Plus en détail

Matériel de dessin de l élève Matériel de peinture, pastels Feuilles A3, papier au rouleau ou drap blanc Tableau interactif (ou rétroprojecteur)

Matériel de dessin de l élève Matériel de peinture, pastels Feuilles A3, papier au rouleau ou drap blanc Tableau interactif (ou rétroprojecteur) Projet Art L objectif de ce scénario consiste à découvrir des artistes connus (peintres) du pays voisin et réaliser une exposition de peinture à l école. Ce scénario est composé de ces 3 phases: 1. La

Plus en détail

PEINTRE EN BATIMENT FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Lorène, apprentie peintre en bâtiment à Marseille (15 ème arrondissement) Lorène

PEINTRE EN BATIMENT FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Lorène, apprentie peintre en bâtiment à Marseille (15 ème arrondissement) Lorène Dossier n 7 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» PEINTRE EN BATIMENT Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Lorène, apprentie peintre en bâtiment à Marseille (15 ème arrondissement)

Plus en détail

Travail de peinture pour le premier semestre de M1 ; Les Grands Animaux.

Travail de peinture pour le premier semestre de M1 ; Les Grands Animaux. Travail de peinture pour le premier semestre de M1 ; Les Grands Animaux. Le programme de ce semestre de travail était le suivant : Fixer un format, une méthode et un thème pour réaliser une série d au

Plus en détail

Collège Jean MONNET. 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr. Le STAGE en 3ème

Collège Jean MONNET. 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr. Le STAGE en 3ème Collège Jean MONNET 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr Le STAGE en 3ème Livret à destination des élèves Quel stage puis je faire? J hésite : vente,

Plus en détail

Semaine de la persévérance scolaire: 10 au 14 février 2014

Semaine de la persévérance scolaire: 10 au 14 février 2014 Le grand-petit journal Semaine de la persévérance scolaire: 10 au 14 février 2014 Les Journées de la persévérance scolair e (JPS) rappellent l importance de la persévérance et de la réussite scolaire des

Plus en détail

Quadrilatère St-Laurent

Quadrilatère St-Laurent Quadrilatère St-Laurent Mémoire présenté à l attention de l Office de consultation publique de Montréal Par Alain Vranderick Juin 2009 Introduction Étant résidant de la grande région métropolitaine de

Plus en détail

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles Sondage de l Institut CSA pour LinkedIn Février 203 Sommaire Fiche technique du sondage p 3 Des jeunes optimistes pour eux-mêmes malgré un contexte

Plus en détail