ECO Conception dans la maison. Bio détérioration des Surfaces. Matériaux isolants ECO nomie d énergie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ECO Conception dans la maison. Bio détérioration des Surfaces. Matériaux isolants ECO nomie d énergie"

Transcription

1 ECO Matériaux dans la maison: ECO Conception dans la maison ECO Bétons Bio détérioration des Surfaces ECO Matériaux isolants Matériaux isolants ECO nomie d énergie Rencontres innovation du 25 octobre 2007

2 De multiples matériaux Extraction Mat 1ères Nécessité d une maison plus saine et moins consommatrice d environnement Elaboration Fin de vie Distribution dont chaque étape du cycle de vie présente des impacts Conception de la maison environnementaux Matériaux éco respectueux Utilisation Réduction de consommation de ressources et d énergie Transport ACV, FDES, POEMS, 25 Octobre 2007

3

4 Les BASES et les PRINCIPES FONDAMENTAUX en Thermique du bâtiment Le contexte

5

6

7 UN MATERIAU Ce qui le caractérise Le coefficient de conductivité _ Le matériau lire lambda C est la conductivité thermique qui indique dans quelle proportion le matériau conduit la chaleur. Le coefficient de conductivité est le flux de chaleur par m², traversant 1m d épaisseur de matériau homogène pour une différence de température de 1 C entre ses deux faces parallèles. La conductivité thermique (lambda) est exprimée en watts par mètre-kelvin, [W m-1 K-1]

8 Le coefficient de conductivité Flux surfacique (par m²) 1 2 e e θint θ1 φ θ2 - e : l épaisseur de la paroi m W : la conductivité thermique de la paroi mk θext Déperditions surfaciques: [W/m²] CONDUCTANCE e e RESISTANCE λ est grand pour les CONDUCTEURS λ est faible pour les ISOLANTS

9 Le coefficient de conductivité Ordres de grandeur: Solides Métaux: Cuivre Liquides 390 Alumium 200 Acier 50 Construction: Béton 1,5 Verre Bois Isolant Eau 0, ,04 caractérise le matériau: conducteurs et isolants. Gaz Air 0,025 Argon 0,017 Xenon 0,0054 Krypton 0,0091

10

11 Les caractéristiques des principaux matériaux isolants.

12

13 Pour les matériaux homogènes les valeurs de sont données par : - des certifications spécifiques (ACERMI) - par défaut dans la RT Pour les matériaux type : bloc creux, briques, entrevous, lames d air, On donne directement : la résistance thermique R ( équivalente à : e )

14 λ= C λ= 1,5 15 cm 3,2 C 20 C 18 C Béton λ= 1,5 16,5 C 15 cm 8cm 9,8 C 14,4 C 15 C Béton 15 C e = U hi he λ 1 0, 15 =0,17 U 15 [ 1 m² C =0,27 U W [ ] isolant 1 0, 08 =0,27 U 0, 04 ] W U=3,7 1 m² C [ 1 m² C =2,27 U W [ ] ] W U=0,44 1 m² C 8 fois moins

15 20 C 20 C 3mm 6,3 C 6,9 C 6 C 3mm 10mm 3mm 10,7 C 15 C 15 C e = U hi he λ e = Rla U hi he λ 1 0, 003 =0,17 U 1,15 1 0, 006 =0,17 0, 15 U 1,15 [ 1 m² C =0,173 U W U=5,78 [ ] W m² C ] [ 1 m² C =0,315 U W [ ] W U=3 m² C ]

16 UNE PAROI Ce qui la caractérise Le coefficient de transmission surfacique Ug en considérant les liaisons avec d autres parois C est le coefficient de transmission surfacique global qui indique l importance des transmissions surfaciques et linéiques de la paroi. U US l Ug S [W.m-2. C1 ] - (US) + ( L) représentent les déperditions à travers une paroi pour 1 C de différence entre les ambiances que séparent cette paroi en [W. C-1] -S est la surface intérieure de chaque élément de paroi en [m²] -l est la longueur du PONT THERMIQUE POUR L ENSEMBLE DU BATIMENT: Ubat

17 Ponts thermiques W exprimé en mk 5

18

19

20

21

22

23

24 INDICE DES PONTS THERMIQUES EN NEZ DE DALLE ψ U global =U 2 0, 4 =U 0,4ψ 2 ψ 2 U m 0,4 ψ 2 HSP = 2,5 m 1m² Incidence % linéique surfacique linéique transmission U g U U U g U Ug

25 Mur non isolé Mur isolé isolant 1, , ec eb ep = U hi he λc λb λ p 0,015 0,175 0, 01 0,17 1,15 1,4 0, 46 1 =0,33 U U=3,03W /m²k 1 0, 06 =0,33 U 0, 04 1 =1,83 U U=0,545W /m²k

26 INCIDENCE DES PONTS THERMIQUES EN NEZ DE DALLE a) non isolé 20 Rp=0,1 20 L ISOLATION DOIT ETRE CONTINUE! d) isolé par l extérieur c) isolé par l intérieur avec traitement en nez de dalle b) isolé par l intérieur +25% Ug U g U U g U 3,23 7,7% 7,1% ψ U ψ TH K a 3 0,58 b 0,55 0,68 0,97 0,940 70,5% 41,5% c 0,55 0,50 0,75 d 0,55 0,08 0,11 0,594 RT U Ug 0,85 54,5% 35,3% 8% 7,4% Presque la moitié! Plus du tiers!

27 Solutions pour réduire les ponts thermiques. Rénovation : Isolation par l extérieur (si possible) (isolation du retour de tableau de fenêtre)

28

29

30 Forme flocons en vrac panneaux semi rigides Fabrication Papier journal recyclé moulu ou déchiqueté en fines lamelles avant d être traité à l aide d adjuvants (acide borique, sels de bore, borax ). Au final, environ 80 % de cellulose. Utilisation Les flocons peuvent être : «soufflés» à l horizontale dans un plancher ou sur le sol de combles perdus comprimés et insufflés pour remplir un espace creux (réservé aux toitures à faible pente et non en vertical en raison des risques de tassement) projetés après légère humidification (uniquement pour le cloisonnement car la faible épaisseur d isolant qui en résulte ne suffit pas à créer une paroi isolante) Les panneaux semi rigides peuvent être utilisés en doublage intérieur ou entre chevrons dans un bâti à ossature. λ = à 0.40 W/m.K Bon compromis entre isolation, inertie et déphasage thermique cth = 200 KJ/m3.K Avis Technique du CSTB en 1998, 1ère fois pour les isolants écologiques (marque Domexcel)

31

32 2 principaux composants de la paille de chanvre : la fibre (~30% de la paille) => isolations sèches sous forme de laine la chènevotte => mortiers ou bétons de chanvre Forme Laine de chanvre : vrac rouleaux panneaux semi rigides Mortiers et bétons de chanvre et chaux dallage enduit banchage de mur briques préfabriquées Utilisation Souplesse idéale pour le remplissage d une ossature bois avec briques préfabriquées ou béton de chanvre banché. Parement de type enduit à la chaux ou bardage bois. Laine : λ = à W/m.K cth = 68 KJ/m3.K Béton : λ = / W/m.K ρ = 220 / 250 kg/m3 Prix du salon Batimat de 1989 pour le produit Biochanvre ATEx attribuée à un système constructif à ossature bois et remplissage en

33

34 Laine de Chanvre Mortiers, Bétons de Chanvre

35

36

37 Forme vrac panneaux 60 x 120 cm, e = 40, 60, 80 ou 100 mm panneaux 60 x 200 cm, e = 200 mm rouleaux 60 ou 120 x 70 cm, e = 80 ou 100 mm Fabrication Recyclage des excédents de production et des déchets de l industrie textile habituellement enfouis ou brulés. Coton vierge ou recyclé traité puis associé à un liant polyester. Vrac, panneau : λ = W/m.K Rouleau : λ = W/m.K

38

39 Forme panneaux isolants flexibles ou semi rigides de 40 à 160 mm λ = à W/m.K Fabrication Fibres de bois vert naturel liées à l aide de 2 adjuvants (polyoléfine et ammonium de phosphate). Panneaux aisément recyclables. Un des meilleurs compromis entre isolation et inertie. cth = 400 KJ/m3.K Utilisation Recommandable pour l isolation des façades ou des couvertures. Variantes spécifiques pour l isolation phonique des planchers ou pour doublage isolant (thermique et acoustique) des maçonneries en briques. Certification écologique FSC «Forest Stewardship Coucil» (société Steico) Label PEFC «Projet Européen des Forêts

40

41 Forme rouleaux vrac Fabrication Laine lavée et traitée au sels de bore. Pour la confection des rouleaux, laine renforcée avec 15 à 20 % de fibres en polyester. Utilisation Exemple de très bonne isolation : Murs 2 x 80 mm + couverture 2 x 100 mm Coût Prix indicatif au départ de l usine : Rouleaux 80 mm, 9.90 TTC / m2 100 mm, TTC / m2 λ = à W/m.K Capacité thermique faible l apparentant au polystyrène : cth = 80 KJ/m3.K

42

43 Forme panneaux de 20 à 50 mm d épaisseur vrac (attention les granulats sont légèrement moins isolants) peut être intégré dans un mortier isolant en mélange avec de la chaux Fabrication Repos de la matière première pendant environ 3 mois (libération de la sève et de l humidité) puis le liège est broyé et chauffé à l eau bouillante ou à la vapeur (libération de la sève résiduelle qui va agglomérer les granulés entre eux). Utilisation A fait ses preuves dans l isolation des chambres froides et autres entrepôts frigorifiques. Apprécié pour l isolation phonique des planchers car résistant à la compression. Expansé pur : λ = à W/m.K Granulat : λ = W/m.K Comprimé : λ = 0.10 W/m.K

44

45 Forme rouleaux souples armés d environ 20 % de fibres de polyester sauf pour ceux thermoliés avec des fibres de maïs panneaux semi rigides, 40% de fibres de polyester vrac Epaisseur variant de 40 à 80 mm Ouate (laine) : λ = à W/m.K Fabrication Les fibres brutes sont traitées au borax puis elles sont cardées pour former des couches superposées. Elles sont ensuite thermoliées pour créer une sorte de ouate soit avec des fibres de polyester (15 à 40 %) soit avec des fibres de maïs. Feutre : λ = W/m.K Vrac injecté : λ = W/m.K Soufflé : λ = W/m.K

46

47 Forme ballots de paille compactée Utilisation Ossature bois avec remplissage ballots. Enduit à la chaux ou terre armée de toile de jute par exemple. Exemple : mur ossature bois remplissage 48 cm de paille, enduit sur ses deux surfaces => U = 0.13 W/m2.K Comprimée : λ = 0.10 à 0.12 W/m.K Pressée : λ = à W/m.K Capacité thermique faible Prix «Ecologie» du concours «Habitat Solaire Habitat d Aujourd hui» pour une maison à ossature bois et isolation en paille. Règles de l art codifiées et avis

48

49 Forme rouleaux λ = à W/m.K Fabrication Rouleaux composés de : 70 % plumes de canard, 20 % polyester, 10 % laine de mouton traitée antimite. Agglomération des composants par chauffage au four. On ne sait pas à ce jour mesurer la capacité thermique de cet isolant. Coût Elevé du fait d un processus de préparation et de fabrication coûteux. Juin 2004 : Avis Technique du CSTB Printemps 2006 : Publication des fiches environnementale s élaborées avec Ecobilan et Isover

50

51 Forme λ [W/m.K] Plumes de Canard Rouleau R pour 10 cm [m2.k/w] 2.70 Laine de Mouton Polystyrène expansé Cellulose Rouleau, Vrac KJ/m3.K Plaque KJ/m3.K Vrac, Panneau KJ/m3.K Coton Vrac Chanvre Laine KJ/m3.K Liège Expansé Bon Lin Rouleau, Vrac Laine de Verre Capacité thermique? 99 KJ/m3.K Liège Granulat Fibres de Bois Panneau KJ/m3.K Paille Ballot (pressée) Faible Cellulose Granulat Chanvre Béton Béton cellulaire Monomur Terre Cuite Béton Brique Bon

52 Energie nécessaire à la production, au transport et à la mise en œuvre des matériaux de construction. MATERIAU ENERGIE GRISE en kwh/m3 Panneaux souples en fibre de bois 1400 Mousses de polyuréthane 1000 Panneaux de polyuréthane 1200 Polystyrènes extrudés 850 Polystyrènes expansés 450 Panneaux en liège 450 Laines de verre 250 Laines de roche 150 Laine de mouton 50 à 55 Flocons de cellulose 50 à 55 Rouleaux de fibres de lin 30

53 Ordre de grandeur tenant compte d un ensemble de paramètres tels que pouvoir isolant, capacité thermique, effusivité, coût en énergie grise, présence de produits néfastes pour la santé et l environnement MATERIAU COUT Flocons en vrac Moins chers Laine de mouton Rouleaux de lin Paille Intermédiaire Plus coûteux Laines de chanvre Panneaux de liège 10 /m2 en 80 mm /m2 en 100 mm 12 à 15 /m2 en 100 mm Prix variable 13 à 23 /m2 en 100 mm 9 à 15 /m2 en 15 mm Panneaux en fibres de bois 20 à 25 /m2 en 80 mm 20 à 22 /m2 en 100 Ouate de cellulose mm Plumes de canard Bétons de chanvre et chaux

54

55

56

57

58

59

60

61

62

63

64

65

66

67

68

69

70

71

72

73

74

75

76

77

78

79

80

81

82

83

84

85

86

87

88 ECO Matériaux dans la maison: Comment intégrer ces technologies ou intégrer ces savoirs faire dans votre entreprise? Rencontres innovation du 25 octobre 2007

89 ECO Matériaux dans la maison: MERCI DE VOTRE ATTENTION QUESTIONS? Rencontres innovation du 25 octobre 2007

- lors d une construction neuve. - lors d une rénovation d habitation récente employant des matériaux et systèmes constructifs conventionnels

- lors d une construction neuve. - lors d une rénovation d habitation récente employant des matériaux et systèmes constructifs conventionnels isoler sa maison pourquoi? quand? comment et où? - améliorer le confort intérieur - faire des économies d énergies - respecter la réglementation déperditions toiture 25 à 30 % sol 7 à 15 % murs 15 à 25

Plus en détail

La résistance thermique

La résistance thermique La résistance thermique À l inverse des métaux, les isolants ne conduisent pas la chaleur mais lui opposent, au contraire, une résistance. Plus cette résistance est forte, plus l'isolation thermique est

Plus en détail

Le chanvre et la chaux

Le chanvre et la chaux Le chanvre et la chaux enduit, mortier & béton CHANVRIBAT granulat de chanvre TRADICAL 70 chaux aérienne pouzzolanique pour béton et mortier TRADICHANVRE liant chaux aérienne pour enduit chanvre les produits

Plus en détail

Isolants et éco habitat

Isolants et éco habitat Isolants et éco habitat Un bon isolant est jugé sur sa résistance thermique, sa réaction au feu, ses comportements mécaniques, son comportement à l eau, ses performances acoustiques et phoniques. Vous

Plus en détail

isolant Fibra Ouate Economique et écologique Ouate de cellulose et fibres naturelles pour l isolation thermique et naturelle des bâtiments

isolant Fibra Ouate Economique et écologique Ouate de cellulose et fibres naturelles pour l isolation thermique et naturelle des bâtiments isolant Fibra Ouate Economique et écologique Ouate de cellulose et fibres naturelles pour l isolation thermique et naturelle des bâtiments Rien ne se perd... Tout se transforme... Le respect de l'environnement

Plus en détail

LES MURS D'UNE MAISON

LES MURS D'UNE MAISON LES MURS D'UNE MAISON 2. Quel est la fonction de service assurée par les MURS d'une maison? Résister aux... Bloc Béton Manufacturé Béton cellulaire Coffrage en béton Métal Brique creuse en terre cuite

Plus en détail

MATERIAUX D'ISOLATION ECOLOGIQUES Tarif janvier 2017

MATERIAUX D'ISOLATION ECOLOGIQUES Tarif janvier 2017 MATERIAUX D'ISOLATION ECOLOGIQUES Tarif janvier 2017 LAINE DE MOUTON CHANVRE PAGE 2 à 3 PAGE 4 à 5 COTON FIBRE DE BOIS PAGE 6 à 7 PAGES 8 à 11 LIEGE LIEGE SOUS- COUCHE PAGES 12 à 14 PAGE 15 CELLULOSE ETANCHEITE

Plus en détail

LES CHANTIERS DE L INNOVATION 2017

LES CHANTIERS DE L INNOVATION 2017 CIMENTS CALCIA VOUS PRÉSENTE LES CHANTIERS DE L INNOVATION 2017 Séminaire Technique LCA FFB Madrid, 24-27 novembre 2016 L association d un BÉTON DE GRANULATS COURANTS et d un nouvel isolant minéral, AIR

Plus en détail

Green Tilleur. Le chanvre est-il un produit de choix pour la construction neuve de demain? Journée «chanvre & construction» - 04/02/2014

Green Tilleur. Le chanvre est-il un produit de choix pour la construction neuve de demain? Journée «chanvre & construction» - 04/02/2014 Green Tilleur Le chanvre est-il un produit de choix pour la construction neuve de demain? Journée «chanvre & construction» - 04/02/2014 Présentation du projet Green Tilleur Caractéristiques du béton chaux-chanvre

Plus en détail

CONFORT THERMIQUE. 1/ La chaudière et la cheminée fonctionnent 2/ La chaudière et la cheminée ne fonctionnent pas

CONFORT THERMIQUE. 1/ La chaudière et la cheminée fonctionnent 2/ La chaudière et la cheminée ne fonctionnent pas CONFORT THERMIQUE I. Pourquoi isolons-nous? 1/ La chaudière et la cheminée fonctionnent 2/ La chaudière et la cheminée ne fonctionnent pas - La température ambiante est agréable - La température ambiante

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Matériaux d isolation: comment choisir? Bruxelles Environnement DÉMARCHE ET ACTIONS A INTÉGRER DÈS LA CONCEPTION DU PROJET Liesbet TEMMERMAN cera a asbl Objectif(s) de la présentation

Plus en détail

Isolation des ouvertures

Isolation des ouvertures Isolation des ouvertures Mise à jour le 15/09/2010 Dans une maison aux murs et au toit bien isolés, les déperditions thermiques au niveau des fenêtres peuvent atteindre 40%! Cette fiche a pour but de vous

Plus en détail

Coton. Conductivité thermique: 0.041 W/m.K. Résistance thermique: 4.8 m².k/w (pour 200mm) Avantages: facilité de mise en oeuvre matériau perspirant

Coton. Conductivité thermique: 0.041 W/m.K. Résistance thermique: 4.8 m².k/w (pour 200mm) Avantages: facilité de mise en oeuvre matériau perspirant Coton Conductivité thermique: 0.041 W/m.K Résistance thermique: 4.8 m².k/w Masse volumique: 35 kg/m 3 facilité de mise en oeuvre Inconvénients: énergie grise élevée Qualité thermique: ** Qualité phonique:

Plus en détail

Aides pour mieux comprendre l'isolation thermique du batiment.

Aides pour mieux comprendre l'isolation thermique du batiment. Aides pour mieux comprendre l'isolation thermique du batiment. Information sur les mots-clés dans le domaine de l'isolation thermique des batiments La conductivité thermique ou Lambda La conductivité thermique

Plus en détail

L isolation des pavillons

L isolation des pavillons L isolation des pavillons 1 Que connaissez vous comme type d isolation. Donnez une définition. Il y a l isolation thermique et l isolation phonique Définition de l isolation thermique : Elle sert à isoler

Plus en détail

Forum Scientifique: Bâtir Eco-SMART

Forum Scientifique: Bâtir Eco-SMART Chambre de Commerce et d Industrie de Sfax Forum Scientifique: Bâtir Eco-SMART Sfax, 06 mars 2015 Les isolants écologiques Mohamed Zied Gannar Chef de Service de l Efficacité Energétique dans les Bâtiments

Plus en détail

Votre bien être. nous tient coeur. Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables. isoler mieux, naturellement

Votre bien être. nous tient coeur. Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables. isoler mieux, naturellement Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables Ensemble des produits Votre bien être nous tient coeur isoler mieux, naturellement bois et chanvre : des cadeaux de la nature

Plus en détail

ISOLATIONS ÉCOLOGIQUES

ISOLATIONS ÉCOLOGIQUES ISOLATIONS 8 8.1 STEICO STEICO FLEX - PANNEAU* Isolant semi-rigide et flexible en fibre de mois comprimé pour cloisons, plafonds et sols. Pose et coupe simples. Ouvert à la diffusion de vapeur d eau pour

Plus en détail

plus le R d une paroi est élevé, plus sa résistance thermique est importante plus le lambda est faible, plus le matériaux est isolant

plus le R d une paroi est élevé, plus sa résistance thermique est importante plus le lambda est faible, plus le matériaux est isolant L isolation est devenue un enjeu majeur dans la construction tant dans le secteur du neuf que celui de la rénovation. Elle est en effet le levier le plus important concernant les économies d énergie. Dans

Plus en détail

Gallerie du Jardin botanique de Singapour, réalisée en béton de chanvre Jonathan Choe. Les matériaux biosourcés dans la construction

Gallerie du Jardin botanique de Singapour, réalisée en béton de chanvre Jonathan Choe. Les matériaux biosourcés dans la construction Gallerie du Jardin botanique de Singapour, réalisée en béton de chanvre Jonathan Choe Les matériaux biosourcés dans la construction Présentation de Karibati Les matériaux biosourcés dans la construction

Plus en détail

LES MATERIAUX atelier du 03 mars 2014

LES MATERIAUX atelier du 03 mars 2014 LES MATERIAUX atelier du 03 mars 2014 MATERIAU(X)? Définition(s) Question(s) Exemple(s) Grille(s) de lecture Conclusion(s) DEFINITION(S) D'un point de vue scientifique Par les usages Autres approches...

Plus en détail

PONCEBLOC. Système constructif homogène. Bloc thermique à isolation rapportée. PonceBloc 20 (1) (mm) hauteur 250 hauteur 300 (1) Suivant région

PONCEBLOC. Système constructif homogène. Bloc thermique à isolation rapportée. PonceBloc 20 (1) (mm) hauteur 250 hauteur 300 (1) Suivant région 20 Bloc thermique à isolation rapportée PonceBloc 20 (1) (mm) hauteur 250 hauteur 300 (1) Suivant région Dimension du bloc standard 500 x 200 x 250 500 x 200 x 300 ( L x ép. x h en mm) Résistance mécanique

Plus en détail

JCE 22 Mai 2012 BATI NEUF. André POUGET

JCE 22 Mai 2012 BATI NEUF. André POUGET BATI NEUF André POUGET Sommaire Retours d expérience Deux dates qui comptent : 1974, 2012 L offre «boite à bâtis» Hit-parade BBC : Bâti Bien Conçu Balcons autrement Et les baies? Effets induits Sommaire

Plus en détail

COEFFICIENT DE TRANSFERT THERMIQUE

COEFFICIENT DE TRANSFERT THERMIQUE FICHE CALCUL CALCUL DES CHARGES S Version 00-203 Page / 6 RESISTANCE La résistance thermique notée «R» est la capacité d un matériau de résister au passage de la chaleur (flux thermique ), de l extérieur

Plus en détail

Synthétiques : ils sont issus de la pétrochimie (polystyrènes, polyuréthanes ),

Synthétiques : ils sont issus de la pétrochimie (polystyrènes, polyuréthanes ), Définition Isolant : Matériau limitant les transferts d énergies entre deux systèmes (cas d un bâtiment : intérieur et extérieur) 1. Il existe différents types d isolants : Synthétiques : ils sont issus

Plus en détail

SALON RÉHABITAT 11 mars 2017

SALON RÉHABITAT 11 mars 2017 SALON RÉHABITAT 11 mars 2017 Le Cluster Eco-Energies Objectif: Favoriser le développement économique des entreprises Domaine d activité: La filière du bâtiment performant (maîtrise de l énergie, efficacité

Plus en détail

Enveloppe thermique. Total isolation : 80 mm Bloc Béton Cellulaire. Tourcoing le 28/10/11

Enveloppe thermique. Total isolation : 80 mm Bloc Béton Cellulaire. Tourcoing le 28/10/11 Enveloppe thermique a- Plancher bas : U = 0,25 W/m 2 K - Dalle béton sur pieux, e = 200 mm - Résilient acoustique 20 mm - Complexe plancher chauffant : isolant PSE 60 mm - Complexe plancher chauffant :

Plus en détail

Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants PREMIUM

Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants PREMIUM Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants PREMIUM 1 - Politiques climat et efficacité énergétique des bâtiments Les engagements européens L efficacité

Plus en détail

Journées Techniques du Liège Plan de La Tour 21 et 22 novembre 2013

Journées Techniques du Liège Plan de La Tour 21 et 22 novembre 2013 Journées Techniques du Liège Plan de La Tour 21 et 22 novembre 13 Le Liège dans la construction Desserrons les freins! Paul CASALONGA ARCHITECTE dplg INGÉNIEUR des Travaux Publics de l'état D.E.A. de GÉOGRAPHIE

Plus en détail

Historique du CHANVRE Différentes utilisations Les intérêts techniques et environnementaux Les fondamentaux de l association

Historique du CHANVRE Différentes utilisations Les intérêts techniques et environnementaux Les fondamentaux de l association Historique du CHANVRE Différentes utilisations Les intérêts techniques et environnementaux Les fondamentaux de l association Utilisation des fibres de chanvre : les laines isolantes Fibres Laine isolante

Plus en détail

Rouleau 6 1,00 x rouleaux 180 m² 0,5 2,41 /m². Sac 16 sacs 5 kg / sac 31,36 /sac. Sac 21 sacs 20 kg /sac 17,90 /sac

Rouleau 6 1,00 x rouleaux 180 m² 0,5 2,41 /m². Sac 16 sacs 5 kg / sac 31,36 /sac. Sac 21 sacs 20 kg /sac 17,90 /sac Produit Type Ep mm Format ml Pièces / palette M² / palette Poids m² en kg Prix / m² ou pce LAINE Ouate laine thermoliée 50 0,60 x 10 colis de 2rlx vrac 12 m² / colis 0,7 5,35 /m² 13,5 kg/m3, 85% laine

Plus en détail

recyclé OUATE DE CELLULOSE naturel N ouvelles r esponsabilités pour la terre www.nrgaia.eu durable économique confort isolant bien-être protecteur

recyclé OUATE DE CELLULOSE naturel N ouvelles r esponsabilités pour la terre www.nrgaia.eu durable économique confort isolant bien-être protecteur OUATE DE CELLULOSE bien-être sain recyclé économique confort protecteur naturel durable isolant N ouvelles r esponsabilités pour la terre www.nrgaia.eu Golbey FABRICATION FRANÇAISE La Monnerie Le Montel

Plus en détail

Energie Grise. La face cachée des bâtiments performants. des indicateurs, des choix, des ordres de grandeur

Energie Grise. La face cachée des bâtiments performants. des indicateurs, des choix, des ordres de grandeur Energie Grise La face cachée des bâtiments performants des indicateurs, des choix, des ordres de grandeur Luc Floissac - Conseiller environnemental Chercheur / enseignant à l école nationale supérieure

Plus en détail

Projet DEMETHER : Développement d un panneau issu de sous-produit de l agriculture pour l isolation thermique des bâtiments existants

Projet DEMETHER : Développement d un panneau issu de sous-produit de l agriculture pour l isolation thermique des bâtiments existants Projet DEMETHER : Développement d un panneau issu de sous-produit de l agriculture pour l isolation thermique des bâtiments existants TÂCHE 4 : Applications pour l isolation de bâtiments existants J.-P.

Plus en détail

Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois

Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois 5 à 7 de l éco-construction Pierre LERICHE et Jean-Louis ANDRE Aubenas le 25/09/2014 Présentation de CERIBOIS Performances énergétique

Plus en détail

Enveloppe du bâtiment Isolation des façades vitrées

Enveloppe du bâtiment Isolation des façades vitrées Enveloppe du bâtiment Isolation des façades vitrées 44 personnes 13,7 M de CA en 2013 PRESENTATION DE L ENTREPRISE Structure et Organisation Conception et réalisation de façades vitrées et verrières architecturales

Plus en détail

Les isolants naturels

Les isolants naturels La réglementation thermique impose certaines règles en termes d'isolation. Mais au delà de l'obligation, sans une bonne isolation thermique, votre consommation d énergie peut atteindre des sommets et générer

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

PRODUCTION DES MAISON EN BOIS La technologie

PRODUCTION DES MAISON EN BOIS La technologie PRODUCTION DES MAISON EN BOIS La technologie Le bois est naturellement isolant du fait de sa faible conductivité thermique. Il est 12 fois plus isolant que le béton et 350 fois plus que l'acier (1). Le

Plus en détail

ENERPHIT : ANALYSE ECONOMIQUE D UNE RENOVATION DE MAISON INDIVIDUELLE

ENERPHIT : ANALYSE ECONOMIQUE D UNE RENOVATION DE MAISON INDIVIDUELLE LA MAISON PASSIVE LA MAISON PASSIVE ENERPHIT : ANALYSE ECONOMIQUE D UNE RENOVATION DE MAISON INDIVIDUELLE AVRIL 2016 La Maison Passive France 110 rue Réaumur - 75002 Paris 01 45 08 13 35 www.lamaisonpassive.fr

Plus en détail

Fondations superficielles. Dallages Conception, calcul et exécution. Travaux de cuvelage. Cloisons en maçonnerie de petits éléments

Fondations superficielles. Dallages Conception, calcul et exécution. Travaux de cuvelage. Cloisons en maçonnerie de petits éléments Liste des DTU Documents techniques unifiés DTU 13 - Fondations DTU 13.11 DTU 13.12 DTU 13.2 DTU 13.3 DTU 14 - Cuvelage DTU 14.1 DTU 20 - Maçonnerie DTU 20.1 Fondations superficielles Règles pour le calcul

Plus en détail

Maison ossature bois 70 m² habitable

Maison ossature bois 70 m² habitable Maison ossature bois 70 m² habitable Notre société, constituée de véritables professionnels travaillant depuis plusieurs années dans le domaine du bois et la construction bois, a constitué un pool de

Plus en détail

DOUBLAGES - PLAFONDS - CLOISONS

DOUBLAGES - PLAFONDS - CLOISONS 06 DOUBLAGES - PLAFONDS - CLOISONS LOT T2 06-Isolation-Cloisons.xls / Page 1 de 7 A- ENDUIT PROJETE METRE PROPOSE A- ENDUIT PLATRE TRADITIONNEL Sans Objet A- RACCORD D'ENDUIT lot 01 B- DOUBLAGE PAROIS

Plus en détail

INDEX. 2.- SYSTÈME DISTRIBUTIF ET SÉPARATIF...7 2.1.- Parois verticales intérieures...7 2.1.1.- Partie opaque des parois verticales intérieures...

INDEX. 2.- SYSTÈME DISTRIBUTIF ET SÉPARATIF...7 2.1.- Parois verticales intérieures...7 2.1.1.- Partie opaque des parois verticales intérieures... INDEX 1.- SYSTÈME ENVELOPPE... 1.1.- Dallages et planchers sur vide sanitaire... 1.1.1.- Planchers sur vide sanitaire... 1..- Murs de façades...4 1..1.- Partie opaque des parois verticales extérieures...4

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE. SESSION 2013 Certificat d Aptitude Professionnelle PLATRIER PLAQUISTE. Ce document est remis dans sa totalité en fin d épreuve.

DOSSIER TECHNIQUE. SESSION 2013 Certificat d Aptitude Professionnelle PLATRIER PLAQUISTE. Ce document est remis dans sa totalité en fin d épreuve. SESSION 2013 Certificat d Aptitude Professionnelle PLATRIER PLAQUISTE DOSSIER TECHNIQUE Contenu du dossier Page de garde... DT 1 Façades et pignons Surfaces habitables... DT 2 Plan de masse - Descriptif...

Plus en détail

Le bois - structure. Les avantages de la construction bois :

Le bois - structure. Les avantages de la construction bois : Le bois - structure Les avantages de la construction bois : Rapidité d exécution et mise en œuvre facile Fondations légères Matériau naturel et biodégradable Isolation thermique et acoustique supérieure

Plus en détail

Document Technique d Application 20/14-333 ROCKWOOL 001

Document Technique d Application 20/14-333 ROCKWOOL 001 Document Technique d Application 20/14-333 Procédé d isolation thermique par insufflation en mur de laine minérale de roche en vrac Isolation thermique de planchers de combles perdus et de parois verticales

Plus en détail

PRODUITS D ETANCHEITE POUR L ENVELOPPE DU BATIMENT

PRODUITS D ETANCHEITE POUR L ENVELOPPE DU BATIMENT ISOLANTS NATURELS (INTERIEUR & EXTERIEUR) Fibres de bois rigide Laine de bois souple Bois & chanvre Chanvre Lin & chanvre Ouate de cellulose Coton Liège Laine de mouton PRODUITS D ETANCHEITE POUR L ENVELOPPE

Plus en détail

L artisan de sa maison isolation thermique et acoustique

L artisan de sa maison isolation thermique et acoustique L artisan de sa maison isolation thermique et acoustique Michel & christophe Branchu Groupe Eyrolles, 01 ISBN 978--1-1349- 1 Les Isoler son habitation est essentiel pour des questions économiques (réduction

Plus en détail

DETERMINATION DES COEFFICIENTS THERMIQUES (UP ET PSI) DES BLOCS DE COFFRAGE ISOLANT ISOLASUP EVOLUTION POUR UN AVIS TECHNIQUE

DETERMINATION DES COEFFICIENTS THERMIQUES (UP ET PSI) DES BLOCS DE COFFRAGE ISOLANT ISOLASUP EVOLUTION POUR UN AVIS TECHNIQUE Direction Isolation et Revêtements Division HygroThermique des Ouvrages N affaire : 13-098 Le 21 juillet 2014 Réf. DIR/HTO 2014-154-KZ/LS- N SAP 70042372 DETERMINATION DES COEFFICIENTS THERMIQUES (UP ET

Plus en détail

F.E.S.T. AE-AI-TH/PE-01

F.E.S.T. AE-AI-TH/PE-01 F.E.S.T. AE-AI-TH/PE-0 Fiche d exemples de solutions techniques aux référentiels Qualitel et Habitat & Environnement Objet : Rubriques AE-AI-TH/PE Acoustique e & e, Thermique Hiver et Performance Energétique

Plus en détail

Maître d Ouvrage. ALFA 3A 14 rue Aguétant AMBERIEU EN BUGEY

Maître d Ouvrage. ALFA 3A 14 rue Aguétant AMBERIEU EN BUGEY Maître d Ouvrage ALFA 3A 14 rue Aguétant 01500 AMBERIEU EN BUGEY «Habitat adapté pour les Gens du Voyage» REALISATION D UN ENSEMBLE IMMOBILIER DE 3 MAISONS INDIVIDUELLES IMPASSE DES PONTETS 74320 SEVRIER

Plus en détail

Fiche technique produit

Fiche technique produit CERTIFICAT n 14/179/918 PRODUIT RT ÉPAISSEUR (mm) 50 80 100 120 145 (1) 200 (1) R=1,25 R=2,05 R=2,55 Autres largeurs sur demande. (1) Uniquement en panneau PERFORMANCES rt Comportement à l eau Mécanique

Plus en détail

contact@maisonbois-ossature.com Nous vous accompagnons et vous conseillons tout au long de votre projet de construction à Ossature Bois

contact@maisonbois-ossature.com Nous vous accompagnons et vous conseillons tout au long de votre projet de construction à Ossature Bois contact@maisonbois-ossature.com IACOB Consulting 7 rue Gustave Flaubert 33700 MERIGNAC 817 802 796 00018 RCS Bordeaux N APE 7022Z Nous vous accompagnons et vous conseillons tout au long de votre projet

Plus en détail

RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE. C est le moment... Isolez votre logement et réalisez des économies d énergie

RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE. C est le moment... Isolez votre logement et réalisez des économies d énergie RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE C est le moment... Isolez votre logement et réalisez des économies d énergie Une bonne isolation pourquoi? L isolation est la première solution à envisager pour réduire vos factures

Plus en détail

Les matériaux de l habitat. PECCHIOLI Mathieu

Les matériaux de l habitat. PECCHIOLI Mathieu Les matériaux de l habitat PECCHIOLI Mathieu Sommaire 1. Les matériaux 2. Certaines caractéristique 3. Deux critères de sélection 4. La RT2000 5. Qu est ce que l énergie grise d un matériel? 6. Calcul

Plus en détail

Atelier inter promotion COBBAC - REBBAC Présentation du projet : Structure multi-accueil «Pomme de Reinette» La Rochette - Savoie

Atelier inter promotion COBBAC - REBBAC Présentation du projet : Structure multi-accueil «Pomme de Reinette» La Rochette - Savoie Atelier inter promotion COBBAC - REBBAC Présentation du projet : Structure multi-accueil «Pomme de Reinette» La Rochette - Savoie LE CONTEXTE La Communauté de Communes La Rochette-Val Gelon : Créée en

Plus en détail

Les matériaux biosourcés c'est maintenant!

Les matériaux biosourcés c'est maintenant! Les matériaux biosourcés c'est maintenant! POITIERS, LE 8 NOVEMBRE 2012 Catherine HERRERO Direction Régionale de l'environnement, de l Aménagement et du Logement Poitou-Charentes www.poitou-charentes.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

SOLUTION POUR MUR A OSSATURE EN BOIS. Mur A ossature EN bois avec parement crepis ou revetement ventile

SOLUTION POUR MUR A OSSATURE EN BOIS. Mur A ossature EN bois avec parement crepis ou revetement ventile SOLUTION POUR MUR A OSSATURE EN BOIS Mur A ossature EN bois avec parement crepis ou revetement ventile LES TRAVAUX D ISOLATION DANS LA PRATIQUE Selon leur degré de préfabrication, les parois en ossature

Plus en détail

Rupteurs. La référence RT 2012 LA PLUS ÉCONOMIQUE DU MARCHÉ. Gain 38% Gain 52%

Rupteurs. La référence RT 2012 LA PLUS ÉCONOMIQUE DU MARCHÉ. Gain 38% Gain 52% Rupteurs La référence RT 2012 LA PLUS ÉCONOMIQUE DU MARCHÉ LOGEMENTS COLLECTIFS Ψ 9 = 0,37 W/m.K Gain 38% MAISONS INDIVIDUELLES Ψ 9 = 0,29 W/m.K Gain 52% Évite la pose des rupteurs thermiques Exigence

Plus en détail

Comment concilier performance énergétique et préservation du bâti?

Comment concilier performance énergétique et préservation du bâti? Atelier «réhabilitation du bâti ancien» Comment concilier performance énergétique et préservation du bâti? Emmanuel Mouton, artisan CAPEB Franck Turlan, coordonnateur Pôle Energies 11 Conférence annuelle

Plus en détail

L isolant thermique pour vos systèmes photovoltaïques

L isolant thermique pour vos systèmes photovoltaïques Application Info FOAMGLAS L isolant thermique pour vos systèmes photovoltaïques www.foamglas.fr FOAMGLAS L isolant thermique durable support de votre rentabilité Quelle est la problématique? Votre production

Plus en détail

18 octobre 2017 DÉVELOPPEMENT DE LA FILIÈRE LAINE DANS LE CONTEXTE DE L ÉCO- CONSTRUCTION EN WALLONIE. CLUSTER ECO-CONSTRUCTION

18 octobre 2017 DÉVELOPPEMENT DE LA FILIÈRE LAINE DANS LE CONTEXTE DE L ÉCO- CONSTRUCTION EN WALLONIE. CLUSTER ECO-CONSTRUCTION DÉVELOPPEMENT DE LA FILIÈRE LAINE DANS LE CONTEXTE DE L ÉCO- CONSTRUCTION EN. CLUSTER ECO-CONSTRUCTION 18 octobre 2017 Hervé-Jacques Poskin Directeur du Cluster Eco-Construction Table des matières 1. La

Plus en détail

H C Habitat Eco Constructif 26600 Pont de l Isère

H C Habitat Eco Constructif 26600 Pont de l Isère H C Habitat Eco Constructif 26600 Pont de l Isère Présentation & Dossier technique 1 Historique Les Américains, grand constructeurs de maisons à ossature bois ont découvert l ossature acier dans la maison

Plus en détail

BEAUMERIE SAINT MARTIN - Salle polyvalente

BEAUMERIE SAINT MARTIN - Salle polyvalente 14-1852 - BEAUMERIE SAINT MARTIN - Salle polyvalente Commune de BEAUMERIE SAINT MARTIN Mairie 62170 BEAUMERIE SAINT MARTIN tel : 03 21 81 46 56 fax : 28/05/2015 Référence : Etude U22win Objet : Construction

Plus en détail

Construction écologique. Une gamme complete pour l'enveloppe du batiment!

Construction écologique. Une gamme complete pour l'enveloppe du batiment! Produits issus de matériaux naturels renouvelables pour une construction saine L innovation au service de la construction bois Construction écologique Une gamme complete pour l'enveloppe du batiment! Le

Plus en détail

Première STI2D /STL Tronc commun Exercices Isolation thermique

Première STI2D /STL Tronc commun Exercices Isolation thermique Première STI2D /STL Tronc commun Exercices Isolation thermique Classe : Première Enseignement : Sciences physiques THEME du programme : HABITAT / VÊTEMENT et REVÊTEMENT Résumé du contenu de la ressource.

Plus en détail

Construire des bâtiments avec des matériaux non conventionnels. terre (et pierre maçonnée avec la terre) paille (et autres fibres végétales)

Construire des bâtiments avec des matériaux non conventionnels. terre (et pierre maçonnée avec la terre) paille (et autres fibres végétales) Construire des bâtiments avec des matériaux non conventionnels terre (et pierre maçonnée avec la terre) paille (et autres fibres végétales) Page 1/61 Construire des bâtiments avec de la TERRE Page 2/61

Plus en détail

L isolation des pavillons

L isolation des pavillons Louisa Praszezynki 5 2 Flora Penot L des pavillons 1 Que connaissez vous comme type d. Donnez une définition. Il y a 2 types d : l phonique et l. Isolation : pour se protéger du froid et des intempéries.

Plus en détail

3.3 Prescriptions de poses : 3.3.1 Pare vapeur : 3.3.3 Découpe de l isolant :

3.3 Prescriptions de poses : 3.3.1 Pare vapeur : 3.3.3 Découpe de l isolant : 3.3 Prescriptions de poses : 3.3.1 Pare vapeur : Pare vapeur de permeance inférieure ou égale à : 0,015 g/h.m2.mmhg en zone très froide 0,05 g/h.m2.mmhg hors zone très froide. Les descriptions de pose

Plus en détail

Guide des matériaux isolants

Guide des matériaux isolants Guide des matériaux isolants Liège expansé nc he r/ Ra Co m m pa ble To nts s itu re (Sa So rk l-s ou ing/ te sc ra ha sse pe ) Pla M ur s Sommaire (granulés) Page Fibre de bois Page 2 (chènevotte) Laine

Plus en détail

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air fortement le bilan énergétique d une maison 3 8 Assurer la qualité de l isolation thermique et de l étanchéité à l air Le point sur La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air 2 L

Plus en détail

CLOISONS - Système CARROBRIC

CLOISONS - Système CARROBRIC ISOPHON - CARROPHON Cloison à Hautes Performances acoustiques monobloc Points forts n Haute performance acoustique (jusqu à db) n Monobloc n Incombustible (MO/A) n Très haute dureté n Imputrescible Applications

Plus en détail

ATELIER. Communauté d agglomération des Portes de l Eure. Rénovation énergétique. 15 décembre ALEC27 - CAUE27

ATELIER. Communauté d agglomération des Portes de l Eure. Rénovation énergétique. 15 décembre ALEC27 - CAUE27 Communauté d agglomération des Portes de l Eure Conseil d Architecture, d Urbanisme et d Environnement de l Eure ATELIER Rénovation énergétique 15 décembre 2015 - ALEC27 - CAUE27 SOMMAIRE TYPOLOGIES DE

Plus en détail

La brique de terre cuite ou crue compréssée (BTC) (gros œuvre) La brique alvéolaire (gros œuvre et isolant thermique)

La brique de terre cuite ou crue compréssée (BTC) (gros œuvre) La brique alvéolaire (gros œuvre et isolant thermique) Les biomatériaux prescrits par notre Atelier : Le linoléum à l'huile de lin (sol) La brique de terre cuite ou crue compréssée (BTC) (gros œuvre) La brique alvéolaire (gros œuvre et isolant thermique) La

Plus en détail

Les matériaux superisolants, quel avenir?

Les matériaux superisolants, quel avenir? Short & Sharp 2 Box 1 Antoine Tilmans Chef de laboratoire adjoint «Caractéristiques énergétiques» Tour & Taxis Bruxelles 19 november 2015 Les matériaux superisolants, quel avenir? Avec le support de la

Plus en détail

Le Chanvre dans la Vallée de la Drôme. Présentation du projet de filière production, transformation et commercialisation de chanvre drômois

Le Chanvre dans la Vallée de la Drôme. Présentation du projet de filière production, transformation et commercialisation de chanvre drômois Le Chanvre dans la Vallée de la Drôme Présentation du projet de filière production, transformation et commercialisation de chanvre drômois I. Origine du projet Le projet de la friche Vicat Un écoparc d

Plus en détail

CALCUL DE PONTS THERMIQUES DE LIAISON AVEC FACADE F4

CALCUL DE PONTS THERMIQUES DE LIAISON AVEC FACADE F4 Département Enveloppe et Revêtements Division HygroThermique des Ouvrages N affaire : 10-099 Le 26 avril 2011 Réf. DER/HTO 2011-100-AD/LS CALCUL DE PONTS THERMIQUES DE LIAISON AVEC FACADE F4 Version 1

Plus en détail

Nombre de m 2 / colis. Nombre de colis/ palette

Nombre de m 2 / colis. Nombre de colis/ palette FIREROCK Panneau rigide mono densité revêtu d une feuille d aluminium. le + produit : protection des murs d adossement, résistance à la température et sécurisation de la cheminée. CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Plus en détail

Evolution d un marché des matériaux de construction bio sourcés par un développement industriel et des contraintes énergétiques du bâtiment.

Evolution d un marché des matériaux de construction bio sourcés par un développement industriel et des contraintes énergétiques du bâtiment. Sommaire Evolution d un marché des matériaux de construction bio sourcés par un développement industriel et des contraintes énergétiques du bâtiment. 1. Les matériaux isolants bio-sourcés en croissance

Plus en détail

Dossier d encodage logiciel PEB Résidentiel exercice R.2. Version logiciel 3.5.2 - RW. Septembre 2012

Dossier d encodage logiciel PEB Résidentiel exercice R.2. Version logiciel 3.5.2 - RW. Septembre 2012 Dossier d encodage logiciel PEB Résidentiel exercice R.2 Version - RW Septembre 2012 2/57 SOMMAIRE 1. Préambule... 3 2. Bâtiment exemple étudié... 4 3. Projet pré-encodé... 10 3.1 DÉLIMITATION DU VOLUME

Plus en détail

Comment isoler sa maison?

Comment isoler sa maison? Comment isoler sa maison? Vendredi 22 septembre Elise Longelin Péron Accueil Pourquoi isoler? Avec quoi isoler? Comment isoler? Aides financières Conclusion & questions L Agence Locale de l Energie et

Plus en détail

PureOne, une innovation qui fait avancer le domaine de l isolation! formaldéhyde

PureOne, une innovation qui fait avancer le domaine de l isolation! formaldéhyde PureOne, une innovation qui fait avancer le domaine de l isolation! ( Sans ) formaldéhyde www.pureone.fr URSA France SAS 35, Grande Allée du 12 Février 1934 77186 Noisiel Tél. : 01 60 17 77 60 Fax : 01

Plus en détail

Systèmes constructifs bois et thermique d hiver. Sylvain Boulet - FCBA

Systèmes constructifs bois et thermique d hiver. Sylvain Boulet - FCBA Systèmes constructifs bois et thermique d hiver Sylvain Boulet - FCBA 1 Programme RT Bois «Aide à la conception technique et règlementaire, adaptée au choix de solutions constructives bois» Suite de l

Plus en détail

Le BLOC Béton et la MAISON BBC

Le BLOC Béton et la MAISON BBC Le BLOC Béton et la MAISON BBC Bureau d Etude Thermique Calculs réglementaires BBC Tests d étanchéité à l air Effinergie Calculs thermiques réglementaires Tests d étanchéité à l air (BBC ) Le BLOC Béton

Plus en détail

Isolation de murs à ossature bois (épaisseur des murs suffisante)

Isolation de murs à ossature bois (épaisseur des murs suffisante) Isolation de murs à ossature bois (épaisseur des murs suffisante) Situation : - Dans l épaisseur de murs à ossature bois, cas où l épaisseur est suffisante, Type d isolant : - Laine de verre, - Laine de

Plus en détail

Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables. Votre bien être. L habitat sain, naturellement

Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables. Votre bien être. L habitat sain, naturellement Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables Votre bien être bois et chanvre : des cadeaux de la nature millénaires Le bois, matière première renouvelable, est réputé pour

Plus en détail

knauf XTherm Ultra 32 Le nouveau standard

knauf XTherm Ultra 32 Le nouveau standard knauf XTherm Ultra 32 Le nouveau standard Le produit : pour quoi faire? Isolation thermique en neuf ou rénovation Maisons individuelles, logements collectifs ou Établissements Recevant du Public (ERP)

Plus en détail

Synthèse simplifiée (Rendu 1 : 01/08/16) RT 2012

Synthèse simplifiée (Rendu 1 : 01/08/16) RT 2012 Synthèse simplifiée (Rendu 1 : 1/8/16) RT 212 (e4tech Lesosai - Moteur 7.3..) Maitre d'ouvrage 13 - LA TISSOT 7316 - SAINT SULPICE BRUNET DUNAND FRANCK CHEMIN DE LA TESSONNIERE D'EN BAS 7329 - LA MOTTES

Plus en détail

Éco-isolants pour le bâtiment. site web :

Éco-isolants pour le bâtiment. site web : Éco-isolants pour le bâtiment site web : Développons nos relations au naturel... Buitex se positionne aujourd hui comme un acteur majeur des éco-isolants pour le bâtiment. Notre philosophie de l écologie

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE et RESSOURCES

DOSSIER TECHNIQUE et RESSOURCES MENTION COMPLEMENTAIRE TECHNICIEN EN ENERGIES RENOUVELABLES EPREUVE E1 PREPARATION D UNE INTERVENTION SESSION 2017 DOSSIER TECHNIQUE et RESSOURCES «CONSTRUCTION D UNE MAISON INDIVIDUELLE, LOTISSEMENT GAUMET»

Plus en détail

2 DESCRIPTION DES OUVRAGES - CLOISONS - DOUBLAGES - PLATRERIE DOUBLAGE. Total DOUBLAGE CLOISONS. Total CLOISONS PLAFONDS

2 DESCRIPTION DES OUVRAGES - CLOISONS - DOUBLAGES - PLATRERIE DOUBLAGE. Total DOUBLAGE CLOISONS. Total CLOISONS PLAFONDS 2 DESCRIPTION DES OUVRAGES - CLOISONS - DOUBLAGES - PLATRERIE 2.1 2.1.1 2.1.1 1 2.1.1 2 DOUBLAGE DOUBLAGE SUR OSSATURE METALLIQUE ET PANNEAUX ISOLANTS EN LAINE DE ROCHE (0,034 W/m².C) doublage thermo-acoustique

Plus en détail

VOLUM. GJ/m³ GJ/t par m² par m³ par tonne par m² par m³ par tonne NIBE ENTRETIEN DE VIE ELIMINATION

VOLUM. GJ/m³ GJ/t par m² par m³ par tonne par m² par m³ par tonne NIBE ENTRETIEN DE VIE ELIMINATION Béton maigre 0,35t/m³ locale modérément énergivore 2,9 8,3 / / / / / / / très durable > 50 Recyclable par concassage Utilisation en remblai Béton léger 0,65t/m³ locale modérément énergivore 1,17 1,8 /

Plus en détail

RÉGLEMENTATION THERMIQUE - CONCEPTION BIOCLIMATIQUE - MODES CONSTRUCTIFS - ISOLANTS ISOLATION DES PAROIS VITRÉES - ÉTANCHÉITÉ ET DEMAIN.

RÉGLEMENTATION THERMIQUE - CONCEPTION BIOCLIMATIQUE - MODES CONSTRUCTIFS - ISOLANTS ISOLATION DES PAROIS VITRÉES - ÉTANCHÉITÉ ET DEMAIN. RÉGLEMENTATION THERMIQUE - CONCEPTION BIOCLIMATIQUE - MODES CONSTRUCTIFS - ISOLANTS ISOLATION DES PAROIS VITRÉES - ÉTANCHÉITÉ ET DEMAIN construire une maison econome en energie Sommaire La réglementation

Plus en détail

Corrigé TD Comportement thermique des matériaux. 1 Brique mono mur. Prof

Corrigé TD Comportement thermique des matériaux. 1 Brique mono mur. Prof 1 Brique mono mur Pour une maison à énergie positive, on prévoit d équiper les murs de l extension en brique «mono mur» R = 3,25 m 2 K / W masse : 19 kg 1. Déterminez l épaisseur et la conductivité équivalente

Plus en détail

Construction écologique. Une gamme complete pour l'enveloppe du batiment!

Construction écologique. Une gamme complete pour l'enveloppe du batiment! Produits issus de matériaux naturels renouvelables pour une construction saine L innovation au service de la construction bois Construction écologique Une gamme complete pour l'enveloppe du batiment! Le

Plus en détail

H A B I T A T - O U V R A G E S

H A B I T A T - O U V R A G E S 08 MATÉIAUX Énergie TANSPOT 08 JPS - JLE MAZAMET 5ème_activités Choisir les matériaux_couts_ecologie.pub - 1 Un constructeur propose plusieurs choix de matériaux ainsi que plusieurs adresses de fournisseurs

Plus en détail

Etude de rénovation énergétique de l enveloppe de pavillons à Jouy-le-Moutier. Mémoire de diplôme universitaire Efficacité énergétique des bâtiments

Etude de rénovation énergétique de l enveloppe de pavillons à Jouy-le-Moutier. Mémoire de diplôme universitaire Efficacité énergétique des bâtiments Etude de rénovation énergétique de l enveloppe de pavillons à Jouy-le-Moutier Mémoire de diplôme universitaire Efficacité énergétique des bâtiments Le contexte Les pavillons Pavillon A Pavillon B Les déperditions

Plus en détail

B.A.O. - BOIS. Julien LAMOULIE. 20 décembre Avec le soutien de : Code TVA CEE : FR

B.A.O. - BOIS. Julien LAMOULIE. 20 décembre Avec le soutien de : Code TVA CEE : FR B.A.O. - BOIS 20 décembre 2016 Siège social 10, rue Galilée 77420 Champs-sur-Marne Tél +33 (0)1 72 84 97 84 Julien LAMOULIE IBC Recherche Allée de Boutaut BP 227 33028 Bordeaux Cedex Tél +33 (0)5 56 43

Plus en détail

EDE ARC 2 D Annexe 2 Extrait du CCTP Isolation phonique et thermique I Locaux livrés finis Logements du 3 ème, 4 ème et 5 ème étage 1 CHAPES 1.01 Chape flottante désolidarisée sur isolant phonique et thermique

Plus en détail