énovation d'un immeuble de 20 logemen ans le cadre d'une gestion par une Agenc mobilière Sociale

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "énovation d'un immeuble de 20 logemen ans le cadre d'une gestion par une Agenc mobilière Sociale"

Transcription

1 énovation d'un immeuble de 20 logemen ans le cadre d'une gestion par une Agenc mobilière Sociale Martin énieur architecte - Conseillère en Rénovation FA asbl e du Fort, 25 à St-Gilles

2 ntexte mmeuble comprend 20 logements, dont 9 étaient déjà gérés par une ence Immobilière Sociale. souhait du propriétaire est: de mettre tous les logements en gestion à l'ais d'offrir des logements dont les performances énergétiques sont celle s bâtiments Basse Energie propriétaire qui met son bien en gestion dans une AIS bénéficie des antages suivants: rimes à la Rénovation de la Région de Bruxelles Capitale, ux de 80% du montant maximum accepté par la Région). rimes Energie éductions d Impôts pour investissement économiseur d'énergie éductions d impôts pour certains travaux réalisés dans le cadre ne gestion par AIS

3 ntexte CAFA asbl fait parti du Réseau Habitat propose un soutien technique et administration aux propriétaires sireux de rénover un logement. Audit énergetique global réalisé par CENERGIE pour l'ibge

4 résentation de l immeuble Chaussée de Forest 64 à 1060 Bruxelles L immeuble de rapport comporte 20 appartements de 68 m² un rez commercial qui ne fait pas partie de l étude): 4 étage avec 5 logements par étage. La construction du bâtiment date de 1954.

5 escription du bâtiment et de ses installations Vu la date de sa conception, on peut considérer que ce bâtiment n'est pas isolé. Etage 1-4 Surface chauffée 1360 m² Année de construction 1954 Châssis Isolation toiture Isolation murs Châssis PVC, double vitrage (côté rue) Châssis bois, simple vitrage (façade postérieure) Pas isolé Pas isolé

6 Chaudière au gaz Boiler pour le stockage de ECS Chaudiére au gaz de type «pulsé», datant de Pour la distribution de la chaleur vers les logements, on utilis 3 circuits, alimenté par une seule pompe. La production d ECS se fait par cette même chaudiére. Une sonde extérieure régule le fonctionnement de la chaudière. Les conduites, vannes, et pompes sont mal ou non isolées

7 alyse des données et mesures onsommation de gaz L analyse des consommations se fait base des factures gaz. Pour comparer des consommations s plusieurs années, il faut prendre en compte les barres grises (consommations corrigées qui tienne compte de la rigueur climatique), non les consommations réelles (barres bleues). Sur la période la consommation corrigée diminue. La consommation réelle de 2008 s'él à kwh. La consommation de gaz s'élevait à m³. Le prix moyen par kwh est de 0,55

8 alyse des enregistrements des circuits du chauffage central La température de ce circuit montre bien qu il y a une baisse de température pendant la nuit de 23h30 jusqu à 5h30. On constate également le bon fonctionnement de la régulation par sonde extérieure. Il n y a pas de mesure de la température intérieure, la chaudière reste allumée tout le temps et les circulateurs ne s arrêtent pas. La température de retour ne descend pas en dessous 50 C. La température inté rieure ne diminuera pas beaucoup pendant la baisse de nuit.

9 Analyse des enregistrements des circuits de l ECS Les variations de température de retour reflètent les demandes d ea chaude sanitaire dans les appartements. Malgré l installation du circulateur, la température d arrivée chute pendant les périodes d utilisation. Ceci est dû au mauvais réglage d l horloge connectée au circulateur. On voit que la recirculation est active pendant de 18h à 10h à la place de 6h à 22h. Les plaintes de habitants sur la température de l ECS nous semblent donc justifiées

10 esures Mesures organisationnelles et éducatives Mesures techniques : Remplacement de la chaudière (rendement actuel 75,7%) Isolation du toit (Enveloppe) Remplacement du simple vitrage (Enveloppe) Isolant réfléchissant derrière les radiateurs (Chauffage) Isolation conduites, pompes et vannes (Chauffage et ECS)

11 esures -Etape 4: Optimisation hydraulique L installation dans la chaufferieest vétuste: une rénovation s'impose. Les points suivants doivent être pris en compte lors de la rénovation: Etape 1: Calcul de la puissance de la chaudière En cas d amélioration de l isolation, la puissance de la chaudière peut être réduite. Etape 2 : Choix du mode de préparation de chaleur Une chaudière à condensation pour la charge de base. Une chaudière HR peut être mise en cascade comme appoint par grand fro Etape 3: Régulation Une sonde extérieure Optimalisation start-stop auto adaptive (horloge mettant l'installation en rou d'obtenir la temperature souhaitées à un moment donné) Commande des pompes (pompes fonctionnant uniquement lors de la ande de chaleur) horloge programmable (pour chauffer les locaux que lorsqu'ils sont occupé mite de chauffe(16 degrés à l'extérieur)

12 leau des économies d énergie Temps de Retour d Investissem Economie d énergie Economie de CO2 Economie financières Investissement TVAC Investissement primes comprises TRI Primes comprises TR Hors p ures ationnell ucatives n du toit kwh kg ,9 années 16,3 acement vitrage lant hissant ation uites, pes et nes nnes statiques kwh kg ,0 années 19, kwh kg , kwh kg ,6 années 6, kwh kg ,0 années 7.1

13 lan d action terme d investissement, il y a quatre catégories: esure organisationnelles et éducatives: sans investissement; esures techniques ou mesures ne nécessitant pas ou peu d investisseme qui peuvent être réalisées dans l immédiat ; esures techniques pour lesquelles une offre doit être demandée. En fonct budget, ces mesures peuvent être réalisées à court terme (1 à 2 mois, apr mande et analyse d offre), ou peuvent être budgétisées pour le futur; esures techniques qui doivent être étudiées plus en détail ou qui exigent e adjudication.

14 e à l'audit énergetique, un phasage des travaux est prévu: ures occasionnelles et éducatives (réalisation immédiate): - Utiliser correctement les vannes thermostatiques - Contrôle de l'attestation d'entretien de la chaudiére - Libre circulation d'air autour des radiateurs - Nettoyer les luminaires ures sans ou à petit investissement: - Vérifier la régulation de chauffage - Vannes thermostatiques à installer - Isoler les conduites de chauffage, pompes et vannes - Isolant réfléchissant derriere les radiateurs ution d'étude ou adjudication (à moyen terme): - Remplacer simple vitrage (dossier en cour) - Isoler la toiture (seconde phase des travaux) - Rénovation de la chaufferie

Logements collectifs: La rénovation à haute performance énergétique

Logements collectifs: La rénovation à haute performance énergétique Séminaire Bâtiment Durable : Logements collectifs: La rénovation à haute performance énergétique 11/12/2015 Bruxelles Environnement L étude de conception énergétique: une étape importante dans le processus

Plus en détail

Consommation en énergies finales Détail par énergie et par usage en kwh EF 10 220 kwh EF de Gaz naturel. 1 500 kwh EF d'electricité

Consommation en énergies finales Détail par énergie et par usage en kwh EF 10 220 kwh EF de Gaz naturel. 1 500 kwh EF d'electricité N : 2637 Valable jusqu au : 06/02/2021 Type de bâtiment : Logement collectif Année de construction : < 1975 Surface habitable : 44 m 2 Adresse : LOT 34-55-57 BOULEVARD BAILLE 13006 MARSEILLE 06 Date :

Plus en détail

L UTILISATION RATIONNELLE DE L ENERGIE UNE ETAPE ESSENTIELLE COMPLEMENTAIRE AU PHOTOVOLTAÏQUE

L UTILISATION RATIONNELLE DE L ENERGIE UNE ETAPE ESSENTIELLE COMPLEMENTAIRE AU PHOTOVOLTAÏQUE L UTILISATION RATIONNELLE DE L ENERGIE UNE ETAPE ESSENTIELLE COMPLEMENTAIRE AU PHOTOVOLTAÏQUE 1. DEFINITION L Utilisation Rationnelle de l Energie (URE) fait le choix des solutions qui s accompagnent de

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE. OIKOTECH - Tél.: (+352) ou (+352) Quentin De Man

AUDIT ENERGETIQUE. OIKOTECH - Tél.: (+352) ou (+352) Quentin De Man AUDIT ENERGETIQUE Nom : DE MAN Prénom : QUENTIN Ville : Namur Référence : B5-6 OIKOTECH - Tél.: (+5) 6 66 ou (+5) 6 44 4 - Quentin De Man - 6, rue Xavier Brasseur - L-44 Esch-sur-Alzette Imprimé le 5//

Plus en détail

Diagnostic de Performance Energétique

Diagnostic de Performance Energétique Siège social Abyss expertise 82 Cours de verdun 01100 Oyonnax SARL au capital de 15 400 EurosTel : 04 74 73 67 15 /Fax : 08 26 16 67 45 E- mail : berthetalain@wanadoo.fr WWW.ABYSS-EXPERTISE.COM ABYSS EXPERTISE

Plus en détail

pompe à chaleur à absorption gaz Chauffage, ECS, rafraîchissement - neuf & rénovation

pompe à chaleur à absorption gaz Chauffage, ECS, rafraîchissement - neuf & rénovation pompe à chaleur à absorption gaz Chauffage, ECS, rafraîchissement - neuf & rénovation BBC < xinoé < bepos Plus de 5 000 logements avec chauffage et production d ECS par PAC. De nombreuses et prestigieuses

Plus en détail

Données administratives. Rue : Avenue Pierre Holoffe N : 21 Boîte : - CP : 1342 Localité : Limelette Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Avenue Pierre Holoffe N : 21 Boîte : - CP : 1342 Localité : Limelette Type de bâtiment : CP : 1342 Localité : Limelette Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Non disponible (+/- 1900) Année de construction :

Plus en détail

Villes et Territoires Durables

Villes et Territoires Durables Villes et Territoires Durables Rénovation énergétique des villes de la reconstruction Construisons l énergie des villes et territoires Leviers pour des villes et territoires durables REDUIRE LA CONSOMMATION

Plus en détail

23/05/2013. Prise en compte dans la PEB. Chauffage et ventilation. Déperditions calorifiques. Aspects importants pour le chauffage

23/05/2013. Prise en compte dans la PEB. Chauffage et ventilation. Déperditions calorifiques. Aspects importants pour le chauffage Prise en compte dans la PEB Chauffage et ventilation Bâtiments à haute performance énergétique Mai 2013 Les systèmes de chauffage et de ventilation sont pris en compte dans la PEB Consommation en énergie

Plus en détail

Améliorer la performance énergétique des logements. Table ronde FRW Neufchâteau 15/06/2011

Améliorer la performance énergétique des logements. Table ronde FRW Neufchâteau 15/06/2011 Améliorer la performance énergétique des logements Table ronde FRW Neufchâteau 15/06/2011 Plan de l exposé Présentation des guichets de l énergie Qu est-ce que la «PEB»? Comment améliorer la PEB d un logement?

Plus en détail

L application de chaudières à condensation

L application de chaudières à condensation La conversion au gaz naturel d une chaufferie collective au mazout L application de chaudières à condensation KVBG ARGB Optimiser la performance énergétique avec chaudière à condensation au gaz naturel.

Plus en détail

Promotion de l utilisation rationnelle de l énergie et des énergies renouvelables

Promotion de l utilisation rationnelle de l énergie et des énergies renouvelables Projet No 27/2009-1 5 février 2009 Promotion de l utilisation rationnelle de l énergie et des énergies renouvelables Texte du projet Projet de règlement grand-ducal instituant un régime d aides pour des

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) DIAGSOLOGIS 81 route du Rhin Napoléon 67000 Strasbourg Tél. : 03 88 43 37 59 / 06 15 54 38 29 - Fax : 03 88 39 67 80 RCS : 513247189 Compagnie d assurance : HISCOX n HARCP 0083339 Diagnostic de performance

Plus en détail

ECO PRET 0% en toute confiance

ECO PRET 0% en toute confiance ECO PRET 0% L'éco-prêt, pour qui, pour quoi? L'éco-prêt à taux zéro est un engagement du grenelle de l'environnement. Il permet,grâce à la rénovation énergétique de réduire les consommations d'énergie

Plus en détail

Les pompes à chaleur

Les pompes à chaleur Les pompes à chaleur Journée d étude consacrée aux agriculteurs, relais du soleil Virton, 17 décembre 2008 G. FALLON Energie Facteur 4 asbl - Chemin de Vieusart 175-1300 Wavre Tél: 010/23 70 00 - Site

Plus en détail

Logement certifié. Date : 03/02/2016. Signature :

Logement certifié. Date : 03/02/2016. Signature : Logement certifié Rue : Impasse des Eaux n : 35 CP : 5100 Localité : Jambes Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) N : 120862 Valable jusqu au : 11/12/2022 Type de bâtiment : Appartement Année de construction : < 1949 Surface habitable : 21,05 m² Adresse : 66, rue du Général Leclerc 14800 DEAUVILLE Date de visite:

Plus en détail

MAISONS INDIVIDUELLES CONSTRUITES AVANT 1949

MAISONS INDIVIDUELLES CONSTRUITES AVANT 1949 DÉPARTEMENT ÉNERGIE SANTÉ ENVIRONNEMENT Division Energie Pôle Performance Energétique des bâtiments DÉPARTEMENT ECONOMIE ET SCIENCES HUMAINES Laboratoire Services Process Innovations ESE/DE/PEB-12.037RR

Plus en détail

Les aides financières. équipement

Les aides financières. équipement Les aides financières équipement Modification à venir Le début d année 2011 augure des modifications dans les aides financières. Parution prochaine de la loi de finance. Les aides dans le neuf Nouveau

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique

Diagnostic de performance énergétique Diagnostic de performance énergétique Une information au service de la lutte contre l effet de serre (6.3.a bis) bureaux, services administratifs, enseignement N : 6142513 / 1 / 2 / 1 Réf. Ademe : 1434V4000104F

Plus en détail

AUTUN Saint Pantaleon

AUTUN Saint Pantaleon AUTUN Saint Pantaleon Réhabilitation de 102 logements Bâtiments 53-54 1. Le programme et les objectifs 2. La nature des travaux 3. L'approche financière 4. L'eau chaude sanitaire solaire 5. Les performances

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 8 Maître d Ouvrage d Insertion : SNL 94 35 rue du chemin vert 94 100 Saint Maur des Fossés Adresse logement : rue de l espérance 94 800 Villejuif

Plus en détail

L'innovation certifiée depuis 1892 Gialix - JUIN 2013

L'innovation certifiée depuis 1892 Gialix - JUIN 2013 L'innovation certifiée depuis 1892 Gialix de 0,7 à 196 kw Chaudières électriques murales Une chaudière exceptionnelle aux performances exceptionnelles! Remplace facilement tout type de chaudière Silencieuse

Plus en détail

Copropriété : Nom de la copropriété :

Copropriété : Nom de la copropriété : TRAVAUX D AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ELIGIBLES A L ECO-PRET A TAUX ZERO REALISATION D UN BOUQUET DE TRAVAUX, METROPOLE «FORMULAIRE TYPE COPROPRIETES FACTURES» CADRE A Données relatives

Plus en détail

Combiner le gaz naturel et le soleil dans les immeubles à appartements

Combiner le gaz naturel et le soleil dans les immeubles à appartements Combiner le gaz naturel et le soleil dans les immeubles à appartements KVBG ARGB Le gaz naturel et l'énergie solaire: la combinaison parfaite Un système solaire utilise l'énergie solaire pour chauffer

Plus en détail

RAPPORT. «Se chauffer au bois dans le logement neuf performant» Association Abibois 4 bis allée du bâtiment 35000 RENNES.

RAPPORT. «Se chauffer au bois dans le logement neuf performant» Association Abibois 4 bis allée du bâtiment 35000 RENNES. RAPPORT «Se chauffer au bois dans le logement neuf performant» Association Abibois 4 bis allée du bâtiment 35000 RENNES 12, rue Jean-Marie David - 35740 Pacé Tél. : 02.22.51.24.30 contact@polenn.com Sarl

Plus en détail

Immeubles place de la Palud 21 et 21 bis, à Lausanne Rénovation des bâtiments avec création de nouveaux logements. 1.

Immeubles place de la Palud 21 et 21 bis, à Lausanne Rénovation des bâtiments avec création de nouveaux logements. 1. Culture, Sports, Patrimoine Immeubles place de la Palud 21 et 21 bis, à Lausanne Rénovation des bâtiments avec création de nouveaux logements Préavis N 2002/30 Lausanne, le 20 juin 2002 Madame la Présidente,

Plus en détail

Un corps de ferme transformé en 3 logements performants

Un corps de ferme transformé en 3 logements performants Cas pratique Un corps de ferme transformé en 3 logements performants «Cinq années passées au Sénégal, dont deux ans en pleine brousse en tant que volontaire du progrès pour le Service National, ça laisse

Plus en détail

RENOV COPRO. des ménages :

RENOV COPRO. des ménages : RENOV COPRO L énergie, un enjeu majeur pour notre territoire Un tiers des habitants dépensent aujourd hui plus de 10 % de leurs revenus pour leurs factures d énergie. Les prix de l énergie ont augmenté

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation partielle et par phase

Formation Bâtiment Durable : Rénovation partielle et par phase Formation Bâtiment Durable : partielle et par phase Bruxelles Environnement du système de chauffage et d ECS Jonathan FRONHOFFS CENERGIE Objectifs de la présentation Avoir un aperçu des interventions possibles

Plus en détail

CHAUDIÈRES ÉLECTRIQUES MURALES

CHAUDIÈRES ÉLECTRIQUES MURALES AUER 1892-2012 1892-2012 - 120 ans d innovations Gialix de 0,7 à 196 kw CHAUDIÈRES ÉLECTRIQUES MURALES Une chaudière exceptionnelle aux performances exceptionnelles! Remplace facilement tout type de chaudière

Plus en détail

Aides financières 2014. Comment financer la performance énergétique de votre logement?

Aides financières 2014. Comment financer la performance énergétique de votre logement? Aides financières 2014 Comment financer la performance énergétique de votre logement? Édition : janvier 2014 sommaire glossaire introduction Se donner les moyens de maîtriser l énergie. 3 À savoir avant

Plus en détail

La meilleure solution pour votre piscine!

La meilleure solution pour votre piscine! HERE COMES THE SUN La natte solaire AST Les chauffages solaires AST La meilleure solution pour votre piscine! Piscine extérieure de Tauberbischofsheim Énergie solaire La quantité d énergie qui atteint

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : 595 / 1 19/11/2021 Type de bâtiment : Appartement Année de construction : < 1948 Surface habitable : 51,82 m² Adresse : 24 RUE LEPELLETIER - APT 3 ETAGE 59000 LILLE Date de visite: 16/11/2011 Date

Plus en détail

631.421. Ordonnance. La Direction des finances. Ordonne : du 21 mars 2001

631.421. Ordonnance. La Direction des finances. Ordonne : du 21 mars 2001 63.4 Ordonnance du mars 00 sur la déduction des frais relatifs aux immeubles privés, des investissements destinés à économiser l énergie et à ménager l environnement ainsi que des frais de restauration

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : 41114.654 Valable jusqu au : 3/11/224 Type de bâtiment : Appartement Année de construction : Entre 21 et 25 Surface habitable : 45.37 m² N Lot:

Plus en détail

Conserver les fenêtres anciennes et améliorer leurs performances thermiques et acoustiques. Jérôme Bertrand Centre Urbain

Conserver les fenêtres anciennes et améliorer leurs performances thermiques et acoustiques. Jérôme Bertrand Centre Urbain Conserver les fenêtres anciennes et améliorer leurs performances thermiques et acoustiques Jérôme Bertrand Centre Urbain Commune d Etterbeek 25 avril 2012 Pour rénover votre logement aujourd hui: Cycle

Plus en détail

10 ans de garantie. Guide avantages 2016. Viessmann. En fait, vous l'achetez pour les enfants. Profitez d'un cashback de 100 à 750

10 ans de garantie. Guide avantages 2016. Viessmann. En fait, vous l'achetez pour les enfants. Profitez d'un cashback de 100 à 750 Guide avantages 2016 Profitez d'un cashback de 100 à 750 Viessmann. En fait, vous l'achetez pour les enfants. 10 ans de garantie sur les surfaces d'échange en acier inoxydable pour les chaudières fioul/gaz

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : 2012.06.75 / 1 Valable jusqu au : 07/09/2022 Type de bâtiment : Bureau Année de construction : < 1975 Surface habitable : 75 m² Adresse : 6, allée

Plus en détail

Avez-vous des consommations normales?

Avez-vous des consommations normales? Avez-vous des consommations normales? Cette disponibilité ne doit cependant pas nous faire oublier son coût et ses effets sur l environnement. Mais si nous n avons aucune prise sur les prix, nous en avons

Plus en détail

CAF de LYON: BILAN DE 1998 à 2009 DU CHAUD ET DU FROID A UN COÛT OPTIMAL ET RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT

CAF de LYON: BILAN DE 1998 à 2009 DU CHAUD ET DU FROID A UN COÛT OPTIMAL ET RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT 2 CAF de LYON: BILAN DE 1998 à 2009 DU CHAUD ET DU FROID A UN COÛT OPTIMAL ET RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT Pourquoi faire des suivis -Tester des nouveaux matériels se faire une opinion -Accompagner nos

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique - Logement (6.A)

Diagnostic de performance énergétique - Logement (6.A) 1/7 Diagnostic de performance énergétique - Logement (6.A) N : FG-0908-054 Valable jusqu au : 05/08/2019 Type de bâtiment :T2 - Etage 1 Droit - Lot n 6 Année de construction :

Plus en détail

Chaudières électriques murales

Chaudières électriques murales AUER 1892-2012 1892-2012 - 120 ans d innovations Gialix de 0,7 à 196 kw Chaudières électriques murales Une chaudière exceptionnelle aux performances exceptionnelles! Remplace facilement tout type de chaudière

Plus en détail

Rapport sur la politique énergétique au Sénat

Rapport sur la politique énergétique au Sénat Affaires générales Rapport sur la politique énergétique au Sénat 1. État des lieux : consommations totales en 2012 - non normalisées Électricité Gaz Eau kwh EURO kwh EURO m 3 EURO 2009 932 272 125 897,86

Plus en détail

Eco-prêt à taux zéro

Eco-prêt à taux zéro Eco-prêt à taux zéro L'éco-prêt à taux zéro vous permet de financer la rénovation énergétique de votre logement et ainsi de réduire vos consommations d'énergie et vos émissions de gaz à effet de serre.

Plus en détail

CARNET DE BORD. Système de chauffage de type 2. d un immeuble à appartements. Bâtiment :.

CARNET DE BORD. Système de chauffage de type 2. d un immeuble à appartements. Bâtiment :. CARNET DE BORD Système de chauffage de type 2 d un immeuble à appartements Bâtiment :. CONTEXTE Le carnet de bord est la base documentaire de "référence" des systèmes de chauffage. La tenue d un carnet

Plus en détail

LES EQUIPEMENTS TECHNIQUES ADAPTES A LA REHABILITATION

LES EQUIPEMENTS TECHNIQUES ADAPTES A LA REHABILITATION LES EQUIPEMENTS TECHNIQUES ADAPTES A LA REHABILITATION Intervenant : Gilles Guillemard ADEME Ville et Aménagement Durable 25 octobre 2012 SOMMAIRE Comment choisir les différents systèmes de ventilation

Plus en détail

N DESIGNATION U Q P.U. MONTANT

N DESIGNATION U Q P.U. MONTANT N DESIGNATION Q P.. MONTANT 1 Article 10 : Dépose des équipements Dépose des equipements existants non réutilisés conformmément au CCTP Neutralisation de la cuve Gaz OPTION Dépose et évacuation de la cuve

Plus en détail

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE Liste et des équipements et matériaux éligibles au CITE À jour au 1 er janvier 2017 Le projet de loi de finances pour 2018 modifie l'éligibilité de certains équipements au CITE (sous réserve de son adoption).

Plus en détail

OUI OUI OUI. 50% des coûts éligibles de la facture

OUI OUI OUI. 50% des coûts éligibles de la facture PRIME ÉNERGIE C4 POMPE À CHALEUR (PAC) Décision du 11 décembre 2014 du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale d approbation du programme d exécution relatif à l octroi d aides financières en matière

Plus en détail

L offre solaire thermique condensation

L offre solaire thermique condensation L offre solaire thermique condensation Une alliance naturelle pour une performance accrue DOMAINE D APPLICATION Toute application de chauffage ou production d eau chaude sanitaire avec une consommation

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 12 Maître d Ouvrage d Insertion : SNL 94 35 rue du chemin vert 94 100 Saint Maur des Fossés Adresse logement : 35 bd de Créteil 94 100 St

Plus en détail

Chauffage et climatisation

Chauffage et climatisation Chauffage et climatisation BRISE Thomas Deville Facilitateur Bâtiment Durable Objectif(s) de la présentation Comprendre le fonctionnement d une installation de chauffage / d ECS / de refroidissement Reconnaître

Plus en détail

L OPTIMISATION DE LA CONSOMMATION EN ÉNERGIE PRIMAIRE (CEP) D UNE UNITE HABITATION INDIVIDUELLE

L OPTIMISATION DE LA CONSOMMATION EN ÉNERGIE PRIMAIRE (CEP) D UNE UNITE HABITATION INDIVIDUELLE L OPTIMISATION DE LA CONSOMMATION EN ÉNERGIE PRIMAIRE (CEP) D UNE UNITE HABITATION INDIVIDUELLE INTRODUCTION Depuis le 1 er janvier 2015, des exigences visant une haute performance énergétique ont été

Plus en détail

Crédit d impôt pour la Transition Energétique 2015 Chauffage ou Eau Chaude Sanitaire

Crédit d impôt pour la Transition Energétique 2015 Chauffage ou Eau Chaude Sanitaire Crédit d impôt pour la Transition Energétique 2015 Chauffage ou Eau Chaude Sanitaire EQUIPEMENTS DE CHAUFFAGE ET/OU DE PRODUCTION D EAU CHAUDE Chaudières à condensation Chaudières à micro-cogénération

Plus en détail

Viessmann : objectif rénovation positive avec des solutions pertinentes pour le chauffage et la production d eau chaude sanitaire

Viessmann : objectif rénovation positive avec des solutions pertinentes pour le chauffage et la production d eau chaude sanitaire Viessmann : objectif rénovation positive avec des solutions pertinentes pour le chauffage et la production d eau chaude sanitaire La rénovation énergétique du parc des logements existants s avère aussi

Plus en détail

PROJET. sarl l'avis du menuisier Richard TESSIER 8 impasse du petit bois ST LOUP CAMMAS. Mr M. - Page 1/ TOULOUSE

PROJET. sarl l'avis du menuisier Richard TESSIER 8 impasse du petit bois ST LOUP CAMMAS. Mr M. - Page 1/ TOULOUSE Evaluation thermique réalisée avec PROJET Mr M 31000 TOULOUSE Date de l'étude : ENTREPRISE 25.02.2013 CLIENT sarl l'avis du menuisier Mr MULLER Richard TESSIER 8 impasse du petit bois 31140 ST LOUP CAMMAS

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES Ce dossier comporte 17 pages numérotées de 1 à 17/17.

DOSSIER RESSOURCES Ce dossier comporte 17 pages numérotées de 1 à 17/17. BEP INSTALLATION DES SYSTEMES ENERGETIQUES ET CLIMATIQUES EP1 PREPARATION D ACTIVITES PROFESSIONNELLES DOSSIER RESSOURCES Ce dossier comporte 17 pages numérotées de 1 à 17/17. EP1 DOSSIER RESSOURCES 3

Plus en détail

06/04/2007. Énergie Solaire Thermique : Application aux copropriétés

06/04/2007. Énergie Solaire Thermique : Application aux copropriétés Énergie Solaire Thermique : Application aux copropriétés 8 mars 2007 1 2 2 1 Le solaire thermique dans le Grand Lyon 2 Principe et Fonctionnement d une installation solaire thermique 3 Suivi des performances

Plus en détail

Données de base pour le remplacement d'un chauffage par une pompe à chaleur

Données de base pour le remplacement d'un chauffage par une pompe à chaleur Données de base pour le remplacement d'un chauffage par une pompe à chaleur Feuille de saisie des informations de l'installation destinée à l'installateur Objet : Concepteur/Installateur : Lieu : Nom :

Plus en détail

Crédit d impôt pour la Transition Energétique 2016 Chauffage ou Eau Chaude Sanitaire

Crédit d impôt pour la Transition Energétique 2016 Chauffage ou Eau Chaude Sanitaire Crédit d impôt pour la Transition Energétique 2016 Chauffage ou Eau Chaude Sanitaire EQUIPEMENTS DE CHAUFFAGE ET/OU DE PRODUCTION D EAU CHAUDE Chaudières à haute performance - Lorsque la puissance est

Plus en détail

Marché de maîtrise d œuvre pour la la rénovation énergétique et la réorganisation de l accueil de la Maison du Parc Livradois-Forez

Marché de maîtrise d œuvre pour la la rénovation énergétique et la réorganisation de l accueil de la Maison du Parc Livradois-Forez Marché de maîtrise d œuvre pour la la rénovation énergétique et la réorganisation de l accueil de la Maison du Parc Livradois-Forez MARCHE DE MAÎTRISE D ŒUVRE «PROCEDURE ADAPTEE» (ARTICLE 28 DU CODE DES

Plus en détail

Sommaire. Partie III :Lephotovoltaïque Fiche 1 : Le photovoltaïque...323

Sommaire. Partie III :Lephotovoltaïque Fiche 1 : Le photovoltaïque...323 Sommaire 3 Partie I:Lechauffage...7 Fiche 1 : Les chaudières àcondensation...9 Fiche 2 : Les chaudières àmicrocogénération... 21 Fiche 3 : Les poêles àbois...35 Fiche 4 : Les poêles àgranulés...49 Fiche

Plus en détail

Audit énergétique Hôtellerie et autres bâtiments destinés à l hébergement de personnes

Audit énergétique Hôtellerie et autres bâtiments destinés à l hébergement de personnes - 1 - Audit énergétique Hôtellerie et autres bâtiments destinés à l hébergement de personnes CAHIER DES CHARGES Mise à jour : mai 2016 1-1 - Avant propos Dans le cadre de leur politique commune de maîtrise

Plus en détail

Sommaire. Bilan énergétique global Commune de INTRODUCTION... 3 1. ÉTUDE DES DONNÉES ÉNERGÉTIQUES... 4 1-1. CARACTERISTIQUES DE LA COMMUNE DE...

Sommaire. Bilan énergétique global Commune de INTRODUCTION... 3 1. ÉTUDE DES DONNÉES ÉNERGÉTIQUES... 4 1-1. CARACTERISTIQUES DE LA COMMUNE DE... 1 Bilan énergétique global Commune de Sommaire INTRODUCTION... 3 1. ÉTUDE DES DONNÉES ÉNERGÉTIQUES... 4 1-1. CARACTERISTIQUES DE LA COMMUNE DE... 4 1-2. DONNEES ENERGETIQUES GENERALES... 4 1-3. BILAN ENERGETIQUE

Plus en détail

Le justificatif énergétique. Contrôle d exécution en matière d énergie. Le justificatif énergétique. Le justificatif énergétique

Le justificatif énergétique. Contrôle d exécution en matière d énergie. Le justificatif énergétique. Le justificatif énergétique Amt für Energie AfE Contrôle d exécution en matière d énergie Marilyne Ballif, Collaboratrice technique Echange d expériences, 11 mars 2015! Quand doit-on répondre aux exigences? (Art.1 REn)! Construction

Plus en détail

Norme SIA380/1: éd. 2009 MINERGIE / MINERGIE-P: Bases et exigences

Norme SIA380/1: éd. 2009 MINERGIE / MINERGIE-P: Bases et exigences Norme SIA380/1: éd. 2009 MINERGIE / MINERGIE-P: Bases et exigences Agence MINERGIE romande Nicole Perrenoud Février 2010 Nouveautés 2009/2010 De nombreux règlements, normes et ordonnances ont été modifiés

Plus en détail

la stratégie énergétique 2050 & Chauffage électrique

la stratégie énergétique 2050 & Chauffage électrique Association Choc Electrique, Gland, 5.6.2014 la stratégie énergétique 2050 & Chauffage électrique Roger Nordmann Conseiller national PS, Lausanne, Président de Swissolar Membre de la Commission de l environnement,

Plus en détail

SECTION ENERGETIQUE Thème : solaire

SECTION ENERGETIQUE Thème : solaire Introduction : près d un tiers du total de l énergie consommée dans notre pays est employé pour le chauffage des bâtiments. Une architecture conçue pour économiser l énergie, mais surtout des installations

Plus en détail

Visites bois - énergie

Visites bois - énergie Conférences et visites Visites bois - énergie Creil et Chantilly (60) Date 15/04/2013 Auteur MD Version 0 Résumé Visites sur site des chaufferies de Creil et Chantilly, le mercredi 10 avril 2013, organisées

Plus en détail

Pompes à chaleur aérothermiques AURA LF

Pompes à chaleur aérothermiques AURA LF Pompes à chaleur aérothermiques AURA LF Pompes à chaleur air/eau Bibloc - moyenne température Pour un excellent rapport Qualité / Prix : - Puissances étagées de 6 à 25 kw, mono et triphasé - Fonctionnement

Plus en détail

Les soirées énergisantes de la Scoples 2 rives

Les soirées énergisantes de la Scoples 2 rives Les soirées énergisantes de la Scoples 2 rives En lien avec l'association Régionale pour la Promotion de l'eco-construction Le Passif en action, retours d expériences des Vosges Vincent COLIATTI Bet TERRANERGIE

Plus en détail

ENVIRONNEMENT. Chauffe-eau solaire

ENVIRONNEMENT. Chauffe-eau solaire ENVIRONNEMENT 1 2 1 J en ai entendu parler, mais qu est-ce que c est au juste? Un chauffe-eau solaire... comment ça marche? Existe-t-il plusieurs modèles? 2 Est-ce que je peux l installer chez moi? Pour

Plus en détail

LE GUIDE PRATIQUES DES BONNES. pour la rentabilité énergétique de votre site. Notre exigence à votre service

LE GUIDE PRATIQUES DES BONNES. pour la rentabilité énergétique de votre site. Notre exigence à votre service LE GUIDE DES BONNES PRATIQUES pour la rentabilité énergétique de votre site Notre exigence à votre service À l heure où les énergies et ressources deviennent de plus en plus rares et onéreuses, bien les

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Chauffage et eau chaude sanitaire: conception et régulation Bruxelles Environnement Récapitulatif des principaux producteurs de chaleur Jonathan FRONHOFFS CENERGIE Objectifs

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique: détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE François LECLERCQ et

Plus en détail

Audit énergétique des bâtiments départementaux et collèges

Audit énergétique des bâtiments départementaux et collèges Audit énergétique des bâtiments départementaux et collèges Principaux résultats AUEG - 2 juin 2015 LES BATIMENTS CONCERNEES Tous les bâtiments propriétés du Département Collèges Périmètre : 97 collèges

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation partielle et par phase

Formation Bâtiment Durable : Rénovation partielle et par phase Formation Bâtiment Durable : Rénovation partielle et par phase Bruxelles Environnement ELEMENTS DE RENTABILITE Anne-Laure MAERCKX CENERGIE Obectif(s) de la présentation Donner quelques notions d analyse

Plus en détail

Bilan annuel de consommation énergétique de la pompe à chaleur

Bilan annuel de consommation énergétique de la pompe à chaleur Bilan annuel de consommation énergétique de la pompe à chaleur Résumé des principales consommations Consommation pour le chauffage (kwh) Consommation pour le chauffage ( ) 3864 73.4% 673 78.2% Consommation

Plus en détail

Annexe 2 (à remplir pour les projets > à 25 m²) : Fiche d instruction Solaire thermique

Annexe 2 (à remplir pour les projets > à 25 m²) : Fiche d instruction Solaire thermique Annexe 2 (à remplir pour les projets > à 25 m²) : Fiche d instruction Solaire thermique 1) Cadre de l opération Le porteur de projet présente les caractéristiques générales de son projet : - Lieu d implantation

Plus en détail

Comparaison construction neuve maison 4 façades

Comparaison construction neuve maison 4 façades omparaison construction neuve maison 4 façades Your climate. Our energy. Rez de chaussée 1 étage aractéristiques de la maison en exemple: Valeur K: K41 Surface habitable: 202m 2 Perte de chaleur totale

Plus en détail

EQUIPEMENTS D'ÉCONOMIE D'ÉNERGIE = CRÉDIT D'IMPÔT DÉVELOPPEMENT DURABLE (CIDD)

EQUIPEMENTS D'ÉCONOMIE D'ÉNERGIE = CRÉDIT D'IMPÔT DÉVELOPPEMENT DURABLE (CIDD) EQUIPEMENTS D'ÉCONOMIE D'ÉNERGIE = CRÉDIT D'IMPÔT DÉVELOPPEMENT DURABLE (CIDD) Les travaux amenant à des crédits d'impôts ne concernent que ceux qui sont effectués dans la résidence principale du foyer

Plus en détail

Réseau de chaleur Bonneuil-Sur-Marne. Les rendez vous de l Ademe 20 octobre 2016

Réseau de chaleur Bonneuil-Sur-Marne. Les rendez vous de l Ademe 20 octobre 2016 Réseau de chaleur Bonneuil-Sur-Marne 1 Les rendez vous de l Ademe 20 octobre 2016 Plan de la présentation 1 Le réseau de Bonneuil-sur-Marne Présentation - Chiffres clés Mode de gestion 2 Comment optimiser

Plus en détail

Obtenues par la méthode 3CL - DPE, version 1.3, estimé à l immeuble / au logement*, prix moyen des énergies indexés au 15/08/2015

Obtenues par la méthode 3CL - DPE, version 1.3, estimé à l immeuble / au logement*, prix moyen des énergies indexés au 15/08/2015 DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Logement (6.1) Décret n 2006-1114 du 5 septembre 2006, Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006, Arrêté du 8 février 2012 modifiant l arrêté du 15 septembre 2006, Arrêté

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 1 Maître d Ouvrage d Insertion : Pact Loir et Cher 27 rue Robert Nau 41 000 Blois Adresse logement : 4 rue de Bel Air 41 000 Blois Informations

Plus en détail

Incitants financiers en matière d économie d énergie

Incitants financiers en matière d économie d énergie Incitants financiers en matière d économie d énergie «La PAE : bilans et perspectives» Namur 08.06.09 Carole PISULA DGO4 1 SOMMAIRE Aides Régionales Primes du Fonds Energie - Département de l Energie Primes

Plus en détail

«La Cigale» - Projet de rénovation Chauffage par pompes à chaleur solaires couplées à des stocks à changement de phase - retour d expérience

«La Cigale» - Projet de rénovation Chauffage par pompes à chaleur solaires couplées à des stocks à changement de phase - retour d expérience «La Cigale» - Projet de rénovation Chauffage par pompes à chaleur solaires couplées à des stocks à changement de phase - retour d expérience Avant la rénovation Après la rénovation Les partenaires du projet

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Décret n 2006-1114 du 5 septembre 2006 N de dossier : EIS-2012-2877 ELLEAU

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Décret n 2006-1114 du 5 septembre 2006 N de dossier : EIS-2012-2877 ELLEAU Page 1 sur 10 DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Décret n 2006-1114 du 5 septembre 2006 N de dossier : EIS-2012-2877 ELLEAU SOMMAIRE DES DOCUMENTS Diagnostic de Performance Energétique... Page : 2 Situation

Plus en détail

Son montant peut atteindre 10 000. C'est un crédit amortissable limité à 10 ans avec un taux fixe de 1% (hors assurance) et sans frais de dossier.

Son montant peut atteindre 10 000. C'est un crédit amortissable limité à 10 ans avec un taux fixe de 1% (hors assurance) et sans frais de dossier. Le prêt Travaux, c'est quoi? Le prêt Travaux est un prêt délivré par Action logement qui vous aide à financer des travaux d amélioration réalisés par une entreprise dans votre résidence principale. Le

Plus en détail

Une pompe à chaleur, y trouverez-vous votre compte? Faites le test vous-même!

Une pompe à chaleur, y trouverez-vous votre compte? Faites le test vous-même! Une pompe à chaleur, y trouverez-vous votre compte? Faites le test vous-même! Une pompe à chaleur, y trouverez-vous votre compte? Faites le test vous-même! Gratuitement? 2 Le principe de la pompe à chaleur

Plus en détail

L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement

L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement Comment améliorer la performance énergétique chez vous? en LIMOUSIN L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement Emilie RABETEAU Anthony BROC Jean Jaques RABACHE Conseiller INFO ÉNERGIE Qu est

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Gestion de l énergie

Formation Bâtiment Durable : Gestion de l énergie Formation Bâtiment Durable : Gestion de l énergie (Responsable Energie) Bruxelles Environnement Diagnostic des installations de chauffage Jonathan MATTHEWS ICEDD Objectifs de la présentation Identifier

Plus en détail

La solution idéale pour le remplacement de chaudière SCOP

La solution idéale pour le remplacement de chaudière SCOP Pompe à chaleur air/eau Très Haute Température La solution idéale pour le remplacement de chaudière Pompe à chaleur air/eau Très Haute Température Vous avez besoin de remplacer une chaudière? Faites le

Plus en détail

Données administratives. Rue : Galhausener Weg N : Boîte : CP : 4780 Localité : Sankt-Vith Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Galhausener Weg N : Boîte : CP : 4780 Localité : Sankt-Vith Type de bâtiment : CP : 4780 Localité : Sankt-Vith Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 01/07/2010 Numéro de référence du permis : Construction : 2014 Version du protocole:

Plus en détail

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3 Centres d'intérêt abordés Niveau d analyse Objectifs pédagogiques Connaissances Activités (2 H) Ressources matérielles Comportemental 1.2.3 Utilisation raisonnée des ressources Efficacité Réduction de

Plus en détail

Eau chaude sanitaire. Ballons. ecs, tampons, thermodynamique. ( visuels et données non contractuels ) ( visuels et données non contractuels )

Eau chaude sanitaire. Ballons. ecs, tampons, thermodynamique. ( visuels et données non contractuels ) ( visuels et données non contractuels ) Complément de gamme : Ballons Eau chaude sanitaire Ballons ecs, tampons, thermodynamique 54 Complément de gamme : Ballon Cirrus 1 BALLON TAMPON fabriqué en acier à poser au sol 2 Utilisation comme ballon

Plus en détail

EAU CHAUDE SANITAIRE. Les critères de choix entre les différentes alternatives de production et de distribution ECS. Séminaire Bâtiment Durable

EAU CHAUDE SANITAIRE. Les critères de choix entre les différentes alternatives de production et de distribution ECS. Séminaire Bâtiment Durable Séminaire Bâtiment Durable EAU CHAUDE SANITAIRE 10 février 2017 Les critères de choix entre les différentes alternatives de production et de distribution ECS Thomas LECLERCQ Matriciel OBJECTIF(S) DE LA

Plus en détail

Chauffe-eau thermodynamique HABITATIONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER. YUTAMPO La solution 100% énergie renouvelable

Chauffe-eau thermodynamique HABITATIONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER. YUTAMPO La solution 100% énergie renouvelable Chauffe-eau thermodynamique HABITATIONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER YUTAMPO La solution 100% énergie renouvelable GAMME EAU CHAUDE SANITAIRE 1 kw CONSOMMÉ 3 kw DE CHAUFFAGE jusqu à 70% d économie

Plus en détail

Présentation du Guide pratique RT 2012 «Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d eau chaude sanitaire en résidentiel»

Présentation du Guide pratique RT 2012 «Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d eau chaude sanitaire en résidentiel» Présentation du Guide pratique RT 2012 «Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d eau chaude sanitaire en résidentiel» 26 octobre 2012 L association Énergies et Avenir Énergies

Plus en détail

Tableaux récapitulatifs des données

Tableaux récapitulatifs des données Tableaux récapitulatifs des données Ce rapport récapitule les données techniques saisies dans le cadre d un projet existant et de projets simulés avec le logiciel Bati-Cube. Vous retrouverez l ensemble

Plus en détail