PLAN D ACTION. en faveur de l emploi des salariés âgés

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PLAN D ACTION. en faveur de l emploi des salariés âgés"

Transcription

1 PLAN D ACTION en faveur de l emploi des salariés âgés prévu par l article 87 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2009 Pour la Direction de l AMAMB, Pour les salariés de l EHPAD Dinozé, Pour les salariés du FAS Moyenmoutier, Pour les salariés du FAS Rambervillers,

2 PREAMBULE Le plan d action en faveur des salariés âgés s inscrit dans le cadre de la loi de financement de la sécurité sociale (LFSS) pour Ce plan d action s inscrit également dans le cadre de la politique de l Association Maisons d Accueil Marcel Boussac (A.M.A.M.B.), de son attachement au principe de non discrimination en fonction de l âge en garantissant l égalité d accès à l emploi, à la promotion sociale de chaque salarié quel que soit son âge. A travers ce plan d action, l Association Maisons d Accueil Marcel Boussac veut mettre en œuvre les moyens permettant d anticiper les conditions de maintien et d évolution dans l emploi des salariés âgés de 55 ans et plus. Cette volonté se traduit par la mise en œuvre de différentes actions de prévention ou d adaptation destinées tant au développement de leurs possibilités d évolution de carrière ou de maintien dans leur emploi qu au développement de leur possibilités de mobilité professionnelle. Afin d atteindre son objectif de maintien dans l emploi des salariés âgés de 55 ans et plus, l Association Maisons d Accueil Marcel Boussac a choisi de s engager plus particulièrement sur : - la transmission des savoirs et des compétences et le développement du tutorat ; - l anticipation de l évolution des carrières professionnelles ; - l amélioration des conditions de travail et la prévention des situations de pénibilité ; - le développement des compétences et des qualifications et l accès à la formation ; - l aménagement des fins de carrière et de la transition entre activité et retraite. I - DIAGNOSTIC Au 31 décembre 2009, l Association Maisons d Accueil Marcel Boussac comptera 24,95 ETP (Equivalent Temps Plein) âgés de 50 ans et plus, ce qui représente 37,2 % des salariés de l Association, dont 13,2 ETP âgés de 55 ans et plus (19,7 % des salariés de l Association). Ces salariés âgés de 50 ans et plus, dits «salariés séniors», peuvent être classés dans 4 catégories distinctes, correspondant à leur emploi au sein de l Association : 1 Administratif + Technique (CdS, Secrétaire, Gouvernant, Ouvrier d'entretien ) 2 AS + AMP 3 ASH + ADV + Veilleur de Nuit + Surveillant de Nuit 4 Médecin + IDE 2

3 La répartition de ces salariés, établissement par établissement et catégorie d emploi par catégorie d emploi, et l évolution prévisionnelle de leur nombre au cours des prochaines années, est la suivante : Siège EHPAD Dinozé FAS Moyenmoutier FAS Rambervillers S/TOTAL 31/12/ /12/ /12/ /12/ ans ans S/TOTAL ans 4,75 5,75 8,25 7, ans 2,7 2,7 2,7 4,2 S/TOTAL 7,45 8,45 10,95 11, ans 1 1 2,57 3, ans 6,5 5,75 4,75 5,75 S/TOTAL 7,5 6,75 7,32 9, ans , ans S/TOTAL , ans 11,75 11,75 15,82 17, ans 13,2 12,45 11,45 14,95 TOTAL 24,95 24,2 27,27 32,42 1 7,25 7,25 8,32 8,32 Salariés 2 8,75 9,75 11,75 16,75 séniors 3 7, ,2 1,2 1,2 1,35 TOTAL 24,95 24,2 27,27 32,42 Ce tableau récapitulatif permet d effectuer les observations suivantes : - au 31/12/2009, la répartition des salariés séniors par catégorie d emploi est relativement équilibrée (excepté au sein de la catégorie d emploi n 4 qui compte peu de salariés) ; - au 31/12/2009, la répartition des salariés séniors par établissement d emploi (hors Siège) est également relativement équilibrée ; - au cours des 3 prochaines années, le nombre de salariés séniors va croître de manière importante au sein de l Association ; - au cours des 3 prochaines années, c est au sein de la catégorie d emploi n 2 (AS /AMP) que la progression du nombre de séniors va être la plus importante ; - au cours des 3 prochaines années, c est au sein de l EHPAD de Dinozé que la progression du nombre de séniors va être la plus importante. 3

4 II - OBJECTIF GLOBAL L Association Maisons d Accueil Marcel Boussac considère que les salariés séniors constituent un personnel expérimenté et une véritable force vive. De plus, leur expérience est une réelle valeur ajoutée pour le développement de la culture d entreprise. Dans ce sens, l objectif de ce plan d action est de favoriser le maintien des travailleurs âgés de 55 ans et plus. Dans ce cadre, l Association Maisons d Accueil Marcel Boussac s engage à maintenir le pourcentage d effectif que représentent les salariés âgés de 55 ans et plus, par rapport à l effectif total, équivalent temps plein, constaté au 31 décembre III - DISPOSITIONS FAVORABLES A - Transmission des savoirs et des compétences et développement du tutorat L Association Maisons d Accueil Marcel Boussac considère que les salariés séniors constituent une source de compétence et de savoir-faire spécifique et assurent la transmission de l histoire et de la culture de l Association. C est pourquoi les salariés séniors pourront être investis d un rôle de transmission des savoirs et des compétences. Ainsi, l Association Maisons d Accueil Marcel Boussac proposera, en fonction des besoins de l Association, aux salariés de 50 ans et plus, ayant une ancienneté d au moins 3 ans dans l exercice de leur emploi, d exercer le rôle de tuteur auprès des nouveaux embauchés et/ou stagiaires. Dans le cas où l Association Maisons d Accueil Marcel Boussac déciderait de faire suivre à un salarié une formation de jury VAE, l Association s engage à la proposer en priorité aux salariés âgés de 50 ans et plus ayant une ancienneté d au moins 3 ans dans l exercice de leur emploi. B Anticipation de l évolution des carrières professionnelles Les salariés âgés de 45 ans et plus bénéficieront d un entretien de seconde partie de carrière. L Association Maisons d Accueil Marcel Boussac prendra l initiative de la tenue de cet entretien, soit au plus tard dans les six mois suivant le 45 ème anniversaire du salarié, soit en cas de recrutement d un salarié de plus de 45 ans, dans les 12 mois suivant son embauche. A l expiration des délais prévus ci-dessus, l Association s engage à organiser la tenue de cet entretien dans le mois suivant la demande formulée par le salarié âgé de 45 ans et plus. Cet entretien pourra être réalisé lors de l entretien annuel et sera renouvelé tous les 5 ans, à compter du premier entretien. L entretien de seconde partie de carrière constitue du temps de travail effectif et se déroule durant le temps de travail. L entretien de seconde partie de carrière du salarié sénior aura pour objet de faire le point avec son responsable hiérarchique sur : 4

5 - les compétences du salarié et ses besoins en formation ; - la situation du salarié au regard de l évolution des métiers et de ses perspectives d emploi au sein de l Association ; - les initiatives du salarié pour l utilisation de son droit individuel à la formation (DIF). Les conclusions de l entretien feront l objet d un compte rendu signé des deux parties. C - Amélioration des conditions de travail et prévention des situations de pénibilité L Association Maisons d Accueil Marcel Boussac considère que la préservation et l amélioration de la santé au travail doivent être une priorité. Dans cette perspective, l Association s engage à recourir aux aménagements suivants en faveur des salariés âgés de 50 ans et plus : - priorité de passage à temps partiel ; - priorité de passage en horaires de jour ; - suivi médical particulier. Les salariés de 50 ans et plus auront ainsi la possibilité de demander à l Association Maisons d Accueil Marcel Boussac un passage à temps partiel. Ces demandes seront examinées de manière prioritaire. L Association Maisons d Accueil Marcel Boussac instaure également, à compter du 1 er janvier 2010, une visite médicale annuelle pour les salariés âgés de 50 ans et plus. Cette visite médicale sera l occasion d aborder, si nécessaire, les éventuelles préoccupations liées à l adaptabilité et à l aménagement des conditions de travail que le salarié sénior peut rencontrer dans le cadre de l exercice de ses fonctions, et ce en vue d assurer un maintien pérenne dans l emploi. D - Développement des compétences et des qualifications et accès à la formation L anticipation des évolutions de carrière professionnelle des salariés séniors nécessite de développer l accès à la formation de ces salariés. L Association Maisons d Accueil Marcel Boussac, qui considère que la formation professionnelle constitue un vecteur essentiel du maintien dans l emploi des salariés séniors, s engage donc à donner un accès prioritaire aux formations qualifiantes et diplômantes aux salariés âgés de 45 ans et plus qui comptent au moins 2 années d ancienneté et 10 années d activité professionnelle, avec prise en compte des besoins des salariés. E - Aménagement des fins de carrière et de la transition entre activité et retraite L Association Maisons d Accueil Marcel Boussac souhaite rappeler la possibilité pour les salariés seniors de demander à utiliser leur compte épargne temps (CET) pour anticiper leur départ en retraite, dans les conditions fixées par le Code du Travail et la Convention Collective applicable. L Association s engage également à mettre en œuvre les moyens nécessaires afin que les salariés soient informés de la possibilité qu ils ont de cumuler leur pension de vieillesse avec un revenu d activité salariée conformément aux dispositions légales en vigueur. A ce titre, l Association, considérant que cette disposition permet au salarié d organiser une transition entre son activité et sa retraite, s engage à l avertir sur celle-ci dans les 6 mois précédents son 60 ème anniversaire. Les salariés âgées de 58 ans et plus pourront également bénéficier de stages de préparation à la retraite, dont l objectif est d informer le salarié sur les incidences pratiques et financières de leur cessation d activité. Les 5

6 salariés de plus de 58 ans concernés pourront utiliser leur DIF pour bénéficier de ce stage. Cette demande au titre du DIF sera accordée automatiquement, sous réserve d un financement par l OPCA de l Association. Enfin, tout salarié, sous réserve de la présentation de son relevé de carrière, s inscrivant dans un processus de départ en retraite dans l année qui suit et pouvant faire valider une retraite à taux plein à cette date, pourra demander à être assisté, dans ses démarches administratives auprès des caisses de retraite, par l Association. IV - DUREE D APPLICATION ET MODALITES DE SUIVI Ce plan d action sera appliqué durant trois ans à compter du 1 er janvier Afin de suivre l atteinte de l objectif global de maintien dans l emploi des salariés âgés de 55 ans et plus, les effectifs concernés seront mesurés, à la fin de chaque année et pour toute la durée de ce plan d action, par un indicateur réalisé par le département «Ressources Humaines» de l Association. L objectif de maintien sera considéré comme atteint : - si l indicateur ne démontre aucune baisse d effectif des populations concernées ; - ou, en cas de baisse d effectif, si cette dernière résulte de la mise en œuvre des ruptures conventionnelles du contrat de travail ou est due à la seule initiative des salariés. Afin de suivre l application des dispositions favorables, le département «Ressources Humaines» de l Association réalisera également les indicateurs suivants : - Transmission des savoirs et des compétences et développement du tutorat : o % de salariés de 50 ans et plus ayant exercés le rôle de tuteur au cours de l année. - Anticipation de l évolution des carrières professionnelles : o Nombre d entretiens de seconde partie de carrière (ou d entretiens à l occasion desquels l entretien de seconde partie de carrière est réalisé) par tranche d âge de 5 ans à compter de 45 ans. - Amélioration des conditions de travail et prévention des situations de pénibilité : o % des salariés de plus de 50 ans ayant réalisés leur visite médicale annuelle. - Développement des compétences et des qualifications et accès à la formation : o Nombre de salariés de plus de 45 ans ayant bénéficiés d une formation qualifiante ou diplômante par rapport au nombre total de salariés ayant bénéficiés d une formation qualifiante ou diplômante. Un représentant volontaire du personnel sera également nommé «référent» en matière d emploi des salariés âgés au sein de l Association. Son rôle et ses missions seront notamment de participer à la communication des mesures inscrites dans ce plan d action et des actions menées auprès des salariés de l Association, de recueillir les souhaits des salariés en matière d actions supplémentaires pouvant être mises en œuvre en faveur des salariés âgés, et de participer, chaque semestre avec la Direction de l Association, au bilan des actions menées en faveur des salariés âgés. Enfin, un rapport annuel récapitulant l ensemble des indicateurs de suivi et des actions entreprises au profit des salariés âgés sera réalisé et communiqué aux délégués du personnel et à l ensemble des salariés de l Association. 6

7 V REPRESENTATION GRAPHIQUE DU PLAN D ACTION Priorité de passage à temps partiel Instauration d'une visite médicale annuelle Accès prioritaire aux formations qualifiantes et diplômantes Instauration d'un entretien de seconde partie de carrière Utilisation du compte épargne temps pour anticiper le départ à la retraite Priorité d'accès aux formations de jury VAE Information concernant le cumul possible d'une pension de vieillesse avec un revenu d'activité salariée Priorité d'accès au tutorat Accès aux stages de préparation à la retraite Transmission des savoirs et des compétences Maintien des salariés âgés de 55 ans et plus Assistance dans les démarches administratives auprès des caisses de retraite

ACCORD SUR LE MAINTIEN DANS L EMPLOI DES SENIORS DANS LA VENTE A DISTANCE

ACCORD SUR LE MAINTIEN DANS L EMPLOI DES SENIORS DANS LA VENTE A DISTANCE ACCORD SUR LE MAINTIEN DANS L EMPLOI DES SENIORS DANS LA VENTE A DISTANCE Entre La Fédération nationale du personnel d encadrement des industries chimiques et connexes Branche VAD CFE/CGC, la Fédération

Plus en détail

ACCORD DU 12 JANVIER 2015

ACCORD DU 12 JANVIER 2015 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3245 Convention collective nationale IDCC : 1501. RESTAURATION RAPIDE ACCORD

Plus en détail

Plan d action en faveur de l emploi. des salariés âgés

Plan d action en faveur de l emploi. des salariés âgés Novembre 2009 Plan d action en faveur de l emploi des salariés âgés 1 / 18 SOMMAIRE Article 1 choix d un objectif chiffré. page 4 Article 2 dispositions favorable au maintien dans l emploi.page 5 Article

Plus en détail

Mesures spécifiques pour l emploi des séniors

Mesures spécifiques pour l emploi des séniors Mesures spécifiques pour l emploi des séniors Mesures pour l emploi des séniors Demandeurs d emploi Salariés Retraites Aide à l embauche des DE de 45 ans et plus Aides pour les DE de 50 ans et plus Période

Plus en détail

Que prévoit la loi du 17/12/2008 en faveur de l emploi des séniors?

Que prévoit la loi du 17/12/2008 en faveur de l emploi des séniors? Que prévoit la loi du 17/12/2008 en faveur de l emploi des séniors? La loi de financement de la Sécurité sociale pour 2009 a introduit une pénalité financière pour inciter les entreprises à embaucher des

Plus en détail

ACCORD DU 13 JUIN 2012

ACCORD DU 13 JUIN 2012 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3212 Accords nationaux ENTREPRISES DE TRAVAIL TEMPORAIRE Personnels intérimaires

Plus en détail

ACCORD DU 1 ER DÉCEMBRE 2009

ACCORD DU 1 ER DÉCEMBRE 2009 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel EMPLOI DES SENIORS DE LA BRANCHE LIBRAIRIE ACCORD DU 1 ER DÉCEMBRE 2009 RELATIF À L EMPLOI

Plus en détail

CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord collectif national EMPLOI DES SENIORS DANS LES COOPÉRATIVES AGRICOLES FRUITIÈRES, LÉGUMIÈRES ET HORTICOLES

CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord collectif national EMPLOI DES SENIORS DANS LES COOPÉRATIVES AGRICOLES FRUITIÈRES, LÉGUMIÈRES ET HORTICOLES MINISTÈRE DE L ALIMENTATION, DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord collectif national EMPLOI DES SENIORS DANS LES COOPÉRATIVES AGRICOLES FRUITIÈRES, LÉGUMIÈRES ET HORTICOLES ACCORD

Plus en détail

1. Objectif chiffré de maintien dans l emploi:

1. Objectif chiffré de maintien dans l emploi: ACCORD DE BRANCHE DU 21 SEPTEMBRE 2009 RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS DANS LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE COMMISSIONS, DE COURTAGE ET DE COMMERCE INTRA-COMMUNAUTAIRE ET D IMPORTATION-EXPORTATION

Plus en détail

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS CPAM DE L HÉRAULT. Sommaire. Préambule OBJET DU PLAN D ACTION... 2

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS CPAM DE L HÉRAULT. Sommaire. Préambule OBJET DU PLAN D ACTION... 2 PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS CPAM DE L HÉRAULT Sommaire Préambule... 2 1. OBJET DU PLAN D ACTION... 2 2. ANTICIPATION DE L EVOLUTION DES CARRIERES PROFESSIONNELLES... 2 2.1. Promouvoir

Plus en détail

MESURES EN FAVEUR DE L EMPLOI DES SENIORS. La FEDERATION NATIONALE DES METIERS DE LA JARDINERIE dont le siège est 22 rue Esquirol PARIS

MESURES EN FAVEUR DE L EMPLOI DES SENIORS. La FEDERATION NATIONALE DES METIERS DE LA JARDINERIE dont le siège est 22 rue Esquirol PARIS MESURES EN FAVEUR DE L EMPLOI DES SENIORS ENTRE La FEDERATION NATIONALE DES METIERS DE LA JARDINERIE dont le siège est 22 rue Esquirol - 75013 PARIS ET : Les organisations syndicales de salariés ci-après

Plus en détail

Circulaire du 2 novembre 2010

Circulaire du 2 novembre 2010 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de la solidarité et de la fonction publique NOR : MTSF1024195C Circulaire du 2 novembre 2010 Relative aux modalités d accueil des élèves de l enseignement secondaire

Plus en détail

AVENANT N 07 A LA CONVENTION COLLECTIVE DE L ENSEIGNEMENT PRIVE HORS CONTRAT DU (IDCC 2691) RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS

AVENANT N 07 A LA CONVENTION COLLECTIVE DE L ENSEIGNEMENT PRIVE HORS CONTRAT DU (IDCC 2691) RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS AVENANT N 07 A LA CONVENTION COLLECTIVE DE L ENSEIGNEMENT PRIVE HORS CONTRAT DU 27.11.2007 (IDCC 2691) RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS Vu les dispositions législatives et réglementaires du code du travail

Plus en détail

PROJET PLAN D ACTION «PRIORITE SENIORS» AU SEIN DE L UNITE ECONOMIQUE ET SOCIAL ECONOCOM

PROJET PLAN D ACTION «PRIORITE SENIORS» AU SEIN DE L UNITE ECONOMIQUE ET SOCIAL ECONOCOM PROJET PLAN D ACTION «PRIORITE SENIORS» AU SEIN DE L UNITE ECONOMIQUE ET SOCIAL ECONOCOM 2 PREAMBULE La Direction de l Unité Economique et Sociale ECONOCOM et les Organisations Syndicales représentatives

Plus en détail

Module «tutorat» Séquence 1, unité 1.3 : Les principaux aspects réglementaires de la formation professionnelle des jeunes

Module «tutorat» Séquence 1, unité 1.3 : Les principaux aspects réglementaires de la formation professionnelle des jeunes Module «tutorat» Séquence 1, unité 1.3 : Les principaux aspects réglementaires de la formation professionnelle des jeunes 1 Les publics et leur statut Dans les entreprises de l automobile, le tutorat peut

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3167 Convention collective nationale IDCC : 2257. CASINOS AVENANT N O 9 DU 30 JUIN 2008

Plus en détail

EXPERTS COMPTABLES CCN 3020 IDCC 787 Pour toutes les actions débutant le 01/01/2015

EXPERTS COMPTABLES CCN 3020 IDCC 787 Pour toutes les actions débutant le 01/01/2015 2015 CCN 3020 IDCC 787 Pour toutes les actions débutant le 01/01/2015 1 2 3 4 5 Compte Personnel de Formation ATTENTION : CES CRITÈRES SONT SUSCEPTIBLES D'ETRE MODIFIÉS EN COURS D'ANNÉE Les demandes de

Plus en détail

ACCORD DE BRANCHE SUR LE CONTRAT DE GENERATION

ACCORD DE BRANCHE SUR LE CONTRAT DE GENERATION ACCORD DE BRANCHE SUR LE CONTRAT DE GENERATION PREAMBULE Le présent accord est négocié dans le cadre de l'accord National Interprofessionnel du 19 octobre 2012 et de la loi n 2013-185 du 1 er mars 2013

Plus en détail

ACCORD DE BRANCHE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS

ACCORD DE BRANCHE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS ACCORD DE BRANCHE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS Préambule Depuis de nombreuses années les partenaires sociaux de la branche du Travail Temporaire se sont attachés à promouvoir les actions en faveur de

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3124 Convention collective nationale IDCC : 112. INDUSTRIE LAITIÈRE ACCORD DU

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 218. ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE (8 février 1957)

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : HÔTELLERIE DE PLEIN AIR

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : HÔTELLERIE DE PLEIN AIR MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3271 Convention collective nationale IDCC : 1631. HÔTELLERIE DE PLEIN AIR ACCORD DU 20 DÉCEMBRE 2011 RELATIF À L INSERTION

Plus en détail

Mise en œuvre au sein de la CEPAL des dispositions des articles 3.2 et 4.5 de l accord Groupe GPEC du 20 janvier 2015

Mise en œuvre au sein de la CEPAL des dispositions des articles 3.2 et 4.5 de l accord Groupe GPEC du 20 janvier 2015 Mise en œuvre au sein de la CEPAL des dispositions des articles 3.2 et 4.5 de l accord Groupe GPEC du 20 janvier 2015 Période du 1 er janvier 2015 au 31 décembre 2017 La CEPAL met en œuvre les engagements

Plus en détail

Les contrats de professionnalisation dans le Master 2 Diagnostic économique des organisations et pilotage de la performance

Les contrats de professionnalisation dans le Master 2 Diagnostic économique des organisations et pilotage de la performance Pour investir dans l avenir en redonnant un nouveau souffle aux effectifs, en renforçant la compétitivité, en poursuivant le développement de l entreprise. Pour favoriser le développement de compétences

Plus en détail

COURTAGE D ASSURANCES

COURTAGE D ASSURANCES COURTAGE D ASSURANCES et/ou REASSURANCES CCN 3110 IDCC 2247 Pour toutes les actions débutant le 01/01/ 1 2 3 4 5 ATTENTION : CES CRITÈRES SONT SUSCEPTIBLES D'ETRE MODIFIÉS EN COURS D'ANNÉE Les demandes

Plus en détail

ACCORD DU 21 OCTOBRE 2009

ACCORD DU 21 OCTOBRE 2009 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel EMPLOI DES SENIORS DANS LES OFFICES PUBLICS DE L HABITAT ACCORD

Plus en détail

MODELE D ACCORD RELATIF AU CONTRAT DE GENERATION

MODELE D ACCORD RELATIF AU CONTRAT DE GENERATION MODELE D ACCORD RELATIF AU CONTRAT DE GENERATION Entre les soussignés : (raison sociale), au capital de., immatriculée au registre du commerce et des sociétés de.. sous le numéro, dont le siège social

Plus en détail

RÉUSSIR L ENTRETIEN PROFESSIONNEL

RÉUSSIR L ENTRETIEN PROFESSIONNEL A l issue de chaque entretien, rédigez un compte-rendu reprenant les éléments-clés des échanges et remettez- en une copie (contre décharge) au salarié. Un conseil : conservez ce document. Il vous permet

Plus en détail

Convention Collective Nationale du négoce des matériaux de construction

Convention Collective Nationale du négoce des matériaux de construction Convention Collective Nationale du négoce des matériaux de construction CCN n 3154 Les Seniors Réalisé à la demande de la Commission Paritaire Nationale pour l Emploi et la Formation Professionnelle Contact

Plus en détail

Plan d'action relatif au contrat de génération

Plan d'action relatif au contrat de génération Plan d'action relatif au contrat de génération Préambule. Ce plan d'action relatif au contrat de génération s'inscrit dans le cadre de la loi n 2013-185 du 1er mars 2013. Celui-ci a pour objet de faciliter

Plus en détail

L emploi des seniors et leur maintien dans l activité

L emploi des seniors et leur maintien dans l activité L emploi des seniors et leur maintien dans l activité 1. LES NEGOCIATIONS SUR L EMPLOI DES SENIORS... 2 1.1. NEGOCIATION AU NIVEAU DE LA BRANCHE... 2 1.2. NEGOCIATION AU NIVEAU DE L ENTREPRISE... 2 2.

Plus en détail

Réforme de la Formation Professionnelle. Rappel de vos obligations

Réforme de la Formation Professionnelle. Rappel de vos obligations Réforme de la Formation Professionnelle Rappel de vos obligations Ce qu il faut faire dès 2015 - Remettre aux salariés une attestation précisant leurs droits acquis au titre du Droit individuel à la formation

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3133 Convention collective nationale IDCC : 953. CHARCUTERIE DE DÉTAIL AVENANT

Plus en détail

2 / Présentation du bilan handicap 2013

2 / Présentation du bilan handicap 2013 COMPTE RENDU DE LA REUNION MISSION HANDIAP DU 6 MAI 2014 1 / PRESENTATION DE L ACCORD 2014 /2016 Sixième Accord signé en janvier 2014 ; en 15 ans 4 168 travailleurs handicapés 4 axes prioritaires 1 / le

Plus en détail

Accords d entreprise et plans d action sur l emploi des salariés âgés Loi du 17 décembre 2008 article 87

Accords d entreprise et plans d action sur l emploi des salariés âgés Loi du 17 décembre 2008 article 87 Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi Provence-Alpes-Côte d Azur Service Etudes Statistiques Evaluation Juin 2010 Accords d entreprise et

Plus en détail

AMENAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL A PARTIR DE 45 ANS DANS LE SECTEUR DES SOINS DE SANTE

AMENAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL A PARTIR DE 45 ANS DANS LE SECTEUR DES SOINS DE SANTE AMENAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL A PARTIR DE 45 ANS DANS LE SECTEUR DES SOINS DE SANTE LA CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL DU 26 OCTOBRE 2005, CONCLUE AU SEIN DE LA COMMISSION PARITAIRE DES SERVICES DE

Plus en détail

PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE

PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE ORIENTATIONS DE BASE Le travail reste aujourd hui le meilleur, voire le seul moyen de reconnaissance sociale. Il offre dans un certain nombre de cas des possibilités d action

Plus en détail

PANORAMA DES MESURES POUR L EMPLOI

PANORAMA DES MESURES POUR L EMPLOI MÉTROPOLE JANVIER 2016 PANORAMA DES MESURES POUR L EMPLOI POLE-EMPLOI.FR FORMER AVANT L EMBAUCHE ACTION DE FORMATION PRÉALABLE AU RECRUTEMENT (AFPR) Demandeurs d emploi inscrits auprès de Pôle emploi,

Plus en détail

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS UES DU GROUPE ESR

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS UES DU GROUPE ESR PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS UES DU GROUPE ESR 2 Le présent plan d action s inscrit dans le cadre des articles L. 138-24 et suivants du Code de la Sécurité sociale dans leur rédaction issue

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3108 Convention collective nationale IDCC : 44. INDUSTRIES CHIMIQUES ACCORD

Plus en détail

Point d'étape sur la mise en place du prélèvement à la source de l impôt sur le revenu

Point d'étape sur la mise en place du prélèvement à la source de l impôt sur le revenu DOSSIER DE PRESSE Point d'étape sur la mise en place du prélèvement à la source de l impôt sur le revenu Le 16 mars 2016 1 Sommaire Éditorial... 5 Une modernisation de la gestion de l impôt sur le revenu

Plus en détail

SERVICE RETRAITE. Pôle Carrières NOTE D INFORMATION n 2010-12/02

SERVICE RETRAITE. Pôle Carrières NOTE D INFORMATION n 2010-12/02 CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA CREUSE Pôle Carrières NOTE D INFORMATION n 2010-12/02 CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS - CNRACL SERVICE RETRAITE LA REFORME DES RETRAITES

Plus en détail

ACCORD DU 7 OCTOBRE 2010 RELATIF À L ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

ACCORD DU 7 OCTOBRE 2010 RELATIF À L ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel ESTHÉTIQUE-COSMÉTIQUE ET ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET PROFESSIONNEL LIÉ AUX MÉTIERS DE L ESTHÉTIQUE ET DE LA PARFUMERIE

Plus en détail

LA QUESTION DES AGES AU TRAVERS DES ACCORDS DE GESTION PREVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPETENCES

LA QUESTION DES AGES AU TRAVERS DES ACCORDS DE GESTION PREVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPETENCES LA QUESTION DES AGES AU TRAVERS DES ACCORDS DE GESTION PREVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPETENCES 17 Avril 2007 Florence Chappert Département Compétence Travail Emploi ANACT LA LOI DU 18/1/2005 FAIT

Plus en détail

Convention Collective Nationale des commerces de gros

Convention Collective Nationale des commerces de gros Convention Collective Nationale des commerces de gros CCN n 3044 Bilan Seniors Exercice 2010 Sources Les données présentées dans ce bilan sont issues : de l enquête Seniors menée auprès de l ensemble des

Plus en détail

del Employeur e La formation supérieure optimisée par l'apprentissage

del Employeur e La formation supérieure optimisée par l'apprentissage % $ e $ % del Employeur e $ % e % 1 La formation supérieure optimisée par l'apprentissage Pourquoi embaucher un apprenti? Quels engagements pour l employeur? L apprentissage, un atout incontournable de

Plus en détail

LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail en alternance qui permet d'associer : - l'acquisition d'un savoir théorique en cours (enseignement général

Plus en détail

AVENANT N 49 RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS

AVENANT N 49 RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS AVENANT N 49 RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS 1 PREAMBULE : Cet accord s inscrit dans le cadre de la politique de la branche et de la politique des partenaires sociaux visant à s assurer du respect du principe

Plus en détail

ACCORD DU 9 DÉCEMBRE 2009

ACCORD DU 9 DÉCEMBRE 2009 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel CAISSES RÉGIONALES MINIÈRES (CARMI) ACCORD DU 9 DÉCEMBRE 2009 RELATIF

Plus en détail

AVENANT DU 21 MARS 2005 A L ACCORD COLLECTIF DU 20 SEPTEMBRE 2004 ENTRE LA CONFEDERATION GENERALE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES ET LES

AVENANT DU 21 MARS 2005 A L ACCORD COLLECTIF DU 20 SEPTEMBRE 2004 ENTRE LA CONFEDERATION GENERALE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES ET LES AVENANT DU 21 MARS 2005 A L ACCORD COLLECTIF DU 20 SEPTEMBRE 2004 ENTRE LA CONFEDERATION GENERALE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES ET LES CONFEDERATIONS SYNDICALES REPRESENTATIVES DES SALARIES (CFDT

Plus en détail

Fiche info Service carrières

Fiche info Service carrières Fiche info Service carrières Stagiaire de l enseignement Thème : Recrutement novembre 15 Textes de référence : Loi n 2013-660 du 22 juillet 2013 relative à l'enseignement supérieur et à la recherche, Loi

Plus en détail

RÉGIME PROFESSIONNEL OBLIGATOIRE DE PRÉVOYANCE (RPO) *

RÉGIME PROFESSIONNEL OBLIGATOIRE DE PRÉVOYANCE (RPO) * Annexes RPO (2.8) RÉGIME PROFESSIONNEL OBLIGATOIRE DE PRÉVOYANCE (RPO) * Article 1er - Objet Le présent règlement définit les garanties prévues par l'article 1-26 de la Convention Collective Nationale

Plus en détail

LE CONTRAT DE GENERATION. UIMM Loire - Réunions Informations sociales

LE CONTRAT DE GENERATION. UIMM Loire - Réunions Informations sociales LE CONTRAT DE GENERATION UIMM Loire - Réunions Informations sociales 1 Entreprises employant au moins 300 salariés ou appartenant à un groupe employant au moins 300 salariés Aucune aide de l Etat Obligation

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE NOR : RDFF1517451C

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE NOR : RDFF1517451C RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministre des finances et des comptes publics Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère de la décentralisation et de la fonction publique Circulaire

Plus en détail

MODELE DE TABLEAUX DE BORD Objectif : élaborer un diagnostic préalable à un accord ou en plan d action «contrat de génération»

MODELE DE TABLEAUX DE BORD Objectif : élaborer un diagnostic préalable à un accord ou en plan d action «contrat de génération» MODELE DE TABLEAUX DE BORD Objectif : élaborer un diagnostic préalable à un accord ou en plan d action «contrat de génération» 1/ LES PYRAMIDES DES AGES A/ définition des tranches d âge âges < 20 20-25

Plus en détail

PLAN D ACTION SUR L EMPLOI DES SENIORS

PLAN D ACTION SUR L EMPLOI DES SENIORS DOCUMENT DE TRAVAIL - TRAME PLAN D ACTION SUR L EMPLOI DES SENIORS Mis en place par le Groupe Valeo pour l ensemble de ses Sociétés Juridiques Françaises, Il est convenu, en application de l article 87

Plus en détail

CONTRAT DE GENERATION

CONTRAT DE GENERATION CONTRAT DE GENERATION Conférence Vendredi 16 novembre 2012 1 CONFERENCE SOCIALE : DES 9 ET 10 JUILLET 2012 Le programme de travail du Gouvernement : Emploi Formation professionnelle Rémunération Egalité

Plus en détail

Restauration du socle conventionnel (Avenants n et à la CCN51) CCN 51

Restauration du socle conventionnel (Avenants n et à la CCN51) CCN 51 Restauration du socle conventionnel (Avenants n 2014-01et 2014-02 à la CCN51) CCN 51 1 I - Présentation générale CCN 51 2 La restauration du socle conventionnel Avenant n 2014-01du 04 février 2014: permet

Plus en détail

PROJET D ACCORD CONTRAT GENERATION

PROJET D ACCORD CONTRAT GENERATION PROJET D ACCORD CONTRAT GENERATION P r o j e t d a c c o r d c o n t r a t g é n é r a t i o n 1 Il est conclu le présent accord relatif au contrat de génération en application des dispositions de l'article

Plus en détail

Unité territoriale Seine-et-Marne LE CONTRAT DE GENERATION

Unité territoriale Seine-et-Marne LE CONTRAT DE GENERATION Unité territoriale Seine-et-Marne LE CONTRAT DE GENERATION Le contrat de génération : contexte, enjeux et objectifs Contrat de génération : vers une gestion active des âges en entreprise Le marché du travail

Plus en détail

Contrat de génération : Publication du décret d application

Contrat de génération : Publication du décret d application Contrat de génération : Publication du décret d application La loi portant création du contrat de génération a été publiée au journal officiel du 3 mars 2013. Le décret relatif aux conditions de mise en

Plus en détail

Formation professionnelle : Un financement et des mécanismes profondément rénovés

Formation professionnelle : Un financement et des mécanismes profondément rénovés Le texte du mois Formation professionnelle : Un financement et des mécanismes profondément rénovés A partir du 1 er janvier 2015, toutes les entreprises devront mettre en œuvre le nouveau dispositif de

Plus en détail

La formation des agents territoriaux

La formation des agents territoriaux Mardi 17 avril 2012 Journée d actualité en gestion du personnel Comité technique paritaire droit syndical Céline GRELLIER : 05-55-30-08-48 celine.grellier@cdg87.fr La formation des agents territoriaux

Plus en détail

ACCORD DU 16 SEPTEMBRE 2005. Objet

ACCORD DU 16 SEPTEMBRE 2005. Objet MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord national professionnel ENSEIGNEMENT AGRICOLE PRIVÉ (16 septembre 2005) (Bulletin officiel n o 2006-35) ACCORD DU 16 SEPTEMBRE 2005

Plus en détail

LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION

LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION Synthèse Le droit individuel à la formation (DIF) a pour objectif de permettre à tout salarié de se constituer un crédit d'heures de formation de 20 heures par an, cumulable

Plus en détail

Association INSTITUTION DES JEUNES SOURDS S.S.E.F.I.S. et I.J.S. Plein Vent

Association INSTITUTION DES JEUNES SOURDS S.S.E.F.I.S. et I.J.S. Plein Vent Association INSTITUTION DES JEUNES SOURDS S.S.E.F.I.S. et I.J.S. Plein Vent 40 rue Franklin - 42000 Saint-Etienne - Tél: 04 77 43 23 23 fax 04 77 43 23 29 courriel: pleinventdir@sfr.fr EXTRAITS du PLAN

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DU PERSONNEL CADRE

POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DU PERSONNEL CADRE 3.5 POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DU PERSONNEL CADRE 1.0 DISPOSITIONS GÉNÉRALES Cette politique détermine certaines règles de gestion applicables au personnel cadre et portant sur les aspects suivants

Plus en détail

CQP VENDEUR CONSEIL PRODUITS BIOLOGIQUES L ALTERNANCE, C EST GAGNANT!

CQP VENDEUR CONSEIL PRODUITS BIOLOGIQUES L ALTERNANCE, C EST GAGNANT! Le seul centre de formation continue dédié aux commerces de l alimentation de détail CQP VENDEUR CONSEIL EN PRODUITS BIOLOGIQUES L ALTERNANCE, C EST GAGNANT! 14 rue des Fillettes 75018 PARIS tel : 01 55

Plus en détail

LA PERIODE D ESSAI : DUREE ET RENOUVELLEMENT

LA PERIODE D ESSAI : DUREE ET RENOUVELLEMENT Contrats de travail LA PERIODE D ESSAI : DUREE ET RENOUVELLEMENT Août 2015 La période d essai constitue une période durant laquelle l employeur et le salarié vérifient si la relation de travail correspond

Plus en détail

CONTRAT DE GENERATION

CONTRAT DE GENERATION CONTRAT DE GENERATION Analyse du Projet de loi : Création des articles suivants dans le Code du travail - Article L5121-6 Ctr = définition du contrat de génération. - Article L5121-7 Ctr = vise les entreprises

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3163 Convention collective nationale IDCC : 1580. INDUSTRIE DE LA CHAUSSURE

Plus en détail

CONTRAT DE RESERVATION

CONTRAT DE RESERVATION Maison de Retraite «Anne et Jean-Marie Compas» 96, rue Roche Guérin 88000 Dinozé Tél. : 03.29.82.44.81 Fax. : 03.29.35.40.56 Le présent contrat de réservation est conclu entre : D'une part : L EHPAD de

Plus en détail

Plan d action relatif au contrat de génération de First Aquitaine Industries

Plan d action relatif au contrat de génération de First Aquitaine Industries Plan d action relatif au contrat de génération de First Aquitaine Industries 2013-2016 - 1 - Sommaire 1. Etablissement du diagnostic préalable a) Les éléments constituants ce diagnostic b) Les principaux

Plus en détail

Accord de mobilité Groupe Caisse des Dépôts

Accord de mobilité Groupe Caisse des Dépôts Accord de mobilité Groupe Caisse des Dépôts Accord de mobilité groupe Caisse des Dépôts 1 SOMMAIRE Préambule... 3 Chapitre 1 LES PRINCIPES DE LA MOBILITE DANS LE GROUPE... 4 Article 1 La priorité aux candidatures

Plus en détail

BILAN SOCIAL synthèse et analyse

BILAN SOCIAL synthèse et analyse BILAN SOCIAL : synthèse et analyse www.adages.net 1 BILAN SOCIAL synthèse et analyse WWW.ADAGES.NET SIEGE SOCIAL 1925 rue de Saint Priest - Parc Euromédecine - 34097 Montpellier Cedex 5 Tel : 04 67 10

Plus en détail

RECRUTEMENT ET LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS

RECRUTEMENT ET LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS RECRUTEMENT ET LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS RENCONTRE DU 20 FÉVRIER 2012 L action Développeur de l Alternance est cofinancée par l Union Européenne. L Europe s engage en Haute-Normandie avec le FSE.

Plus en détail

Guide pratique de l élaboration d un accord ou un plan d action relatif à l emploi des salariés âgés

Guide pratique de l élaboration d un accord ou un plan d action relatif à l emploi des salariés âgés Guide pratique de l élaboration d un accord ou un plan d action relatif à l emploi des salariés âgés Introduction L Etat a voulu renforcer les mesures destinées à encourager l emploi et le recrutement

Plus en détail

ACCORD SUR LA PRERETRAITE PROGRESSIVE FNE

ACCORD SUR LA PRERETRAITE PROGRESSIVE FNE ACCORD SUR LA PRERETRAITE PROGRESSIVE FNE INTRODUCTION L accord relatif à la réforme du régime de retraite du 18 novembre 1999 prévoyait d ouvrir des négociations sur la mise en place d un: dispositif

Plus en détail

AVENANT N 1 DU 29 JANVIER 2014

AVENANT N 1 DU 29 JANVIER 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3031 Convention collective nationale IDCC : 897. SERVICES DE SANTÉ AU TRAVAIL INTERENTREPRISES AVENANT N 1 DU

Plus en détail

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL 1 L ENTRETIEN PROFESSIONNEL L entretien professionnel est l occasion, pour l entreprise et le salarié, de porter un regard sur l avenir et d identifier ensemble les actions de développement des compétences,

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES COMMERCES DE QUINCAILLERIE, FOURNITURES INDUSTRIELLES, FERS, MÉTAUX ET ÉQUIPEMENT DE LA MAISON CADRES

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES COMMERCES DE QUINCAILLERIE, FOURNITURES INDUSTRIELLES, FERS, MÉTAUX ET ÉQUIPEMENT DE LA MAISON CADRES CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES COMMERCES DE QUINCAILLERIE, FOURNITURES INDUSTRIELLES, FERS, MÉTAUX ET ÉQUIPEMENT DE LA MAISON CADRES 10/10 ACCORD DU 13 JANVIER 2015 RELATIF AU CONTRAT DE GÉNÉRATION

Plus en détail

NOUVEAUX FORFAITS DE PRISE EN CHARGE, PAR L OPCA-TP, DES CONTRATS ET PERIODES DE PROFESSIONNALISATION

NOUVEAUX FORFAITS DE PRISE EN CHARGE, PAR L OPCA-TP, DES CONTRATS ET PERIODES DE PROFESSIONNALISATION N 90 - FORMATION N 12 En ligne sur www.fntp.fr / extranet le 25 juillet 2005 ISSN 1769-3985 NOUVEAUX FORFAITS DE PRISE EN CHARGE, PAR L OPCA-TP, DES CONTRATS ET PERIODES DE PROFESSIONNALISATION Le 7 juillet

Plus en détail

PROJET DE PROTOCOLE D ACCORD RELATIF AU CONTRAT DE GÉNÉRATION

PROJET DE PROTOCOLE D ACCORD RELATIF AU CONTRAT DE GÉNÉRATION PROJET DE PROTOCOLE D ACCORD RELATIF AU CONTRAT DE GÉNÉRATION Préambule Les négociations qui ont permis d aboutir à la conclusion du présent accord se sont déroulées dans le cadre des dispositions de la

Plus en détail

Accord industrie chimique du 08/11/04

Accord industrie chimique du 08/11/04 Accord industrie chimique du 08/11/04 Date d extension : 06/04/2005 Convention collective : n 3108 Codes NAF : 151A - 154A - 154C - 154E - 156D - 158V - 159D - 175G - 212G - 212L - 231Z - 233Z - 241A -

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3122 Convention collective nationale IDCC : 454. REMONTÉES MÉCANIQUES ET DOMAINES

Plus en détail

Livre blanc Emploi des seniors Février Livre blanc. Emploi des seniors. Editions Tissot - 1 -

Livre blanc Emploi des seniors Février Livre blanc. Emploi des seniors.  Editions Tissot - 1 - Livre blanc Emploi des seniors www.editions-tissot.fr Editions Tissot - 1 - Livre blanc Emploi des seniors Sommaire I. Entreprises concernées par l obligation de négocier un accord ou d établir un plan

Plus en détail

Présentation du dispositif Emplois d Avenir. Présentation à la CRES 18 décembre 2012

Présentation du dispositif Emplois d Avenir. Présentation à la CRES 18 décembre 2012 Présentation du dispositif Emplois d Avenir Présentation à la CRES 18 décembre 2012 Les objectifs du dispositif Faciliter l insertion professionnelle et l accès à la qualification des jeunes les plus en

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3059 Convention collective nationale IDCC : 478. SOCIÉTÉS FINANCIÈRES (7 e édition. Avril 2005) ACCORD

Plus en détail

ACTEURS DU DÉPARTEMENT DE LA HAUTE SAVOIE

ACTEURS DU DÉPARTEMENT DE LA HAUTE SAVOIE ACTEURS DU DÉPARTEMENT DE LA HAUTE SAVOIE Thonon les Bains Saint Julien en Genevois Bonneville ANNECY Chamonix Mont Blanc 91 Adresse : 31 avenue de Loverchy- 74000 ANNECY Mail contact dispositif Senior

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3085 Convention collective nationale IDCC : 16. TRANSPORTS ROUTIERS ET ACTIVITÉS AUXILIAIRES DU TRANSPORT

Plus en détail

PRIORITES DE FINANCEMENT 2015 NOTE DE CADRAGE ET D ORIENTATION

PRIORITES DE FINANCEMENT 2015 NOTE DE CADRAGE ET D ORIENTATION CPNEFP PRIORITES DE FINANCEMENT 2015 NOTE DE CADRAGE ET D ORIENTATION SOMMAIRE I PREAMBULE 2 II PRIORITES DE FINANCEMENT SUR LES FONDS MUTUALISES DU PLAN 3 A) Frais d ingénierie 3 B) Financement de l offre

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Décret n o 2014-1420 du 27 novembre 2014 relatif à l encadrement des périodes

Plus en détail

PREFECTURE DE LA REGION MIDI-PYRENEES LE CADRE LEGISLATIF

PREFECTURE DE LA REGION MIDI-PYRENEES LE CADRE LEGISLATIF PREFECTURE DE LA REGION MIDI-PYRENEES LE CADRE LEGISLATIF Le nouveau cadre législatif comporte plusieurs enjeux forts : Affirmation du lien emploi formation Réduction des inégalités d accès à la formation

Plus en détail

ACCORD SUR LA MIXITE ET L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS LA BRANCHE DE LA REPARTITION PHARMACEUTIQUE

ACCORD SUR LA MIXITE ET L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS LA BRANCHE DE LA REPARTITION PHARMACEUTIQUE ACCORD SUR LA MIXITE ET L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS LA BRANCHE DE LA REPARTITION PHARMACEUTIQUE Il est utile de noter que : - La négociation sur les mesures tendant à

Plus en détail

Les Aides à l'embauche

Les Aides à l'embauche Les Aides à l'embauche Mise à jour : mars 2017 Contrat d apprentissage Contrat de professionnalisation jeune Jeunes de 16 à moins de 26 ans Jeunes de 16 à moins de 26 ans Contrat de travail particulier

Plus en détail

ACCORD DE BRANCHE DU 17 DECEMBRE 2014 RELATIF AU CONTRAT DE GENERATION dans la Convention Collective Nationale des Commerces de Gros n 3044

ACCORD DE BRANCHE DU 17 DECEMBRE 2014 RELATIF AU CONTRAT DE GENERATION dans la Convention Collective Nationale des Commerces de Gros n 3044 ACCORD DE BRANCHE DU 17 DECEMBRE 2014 RELATIF AU CONTRAT DE GENERATION dans la Convention Collective Nationale des Commerces de Gros n 3044 Préambule Le dispositif du contrat de génération fait suite à

Plus en détail

Les droits acquis au titre du DIF peuvent ils se cumuler?

Les droits acquis au titre du DIF peuvent ils se cumuler? Documentation issue du Ministère du Travail DEFINITION DU DIF Le droit individuel à la formation (DIF) a pour objectif de permettre à tout salarié de se constituer un crédit d heures de formation de 20

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3283 Convention collective nationale IDCC : 2021. GOLF AVENANT N O 42 DU

Plus en détail

NEGOCIER UN ACCORD SUR LE CONTRAT DE GENERATION

NEGOCIER UN ACCORD SUR LE CONTRAT DE GENERATION NEGOCIER UN ACCORD SUR LE CONTRAT DE GENERATION Textes applicables Loi 2013-185 du 1er mars 2013, JO 3 mars 2013 Décret 2013-222 du 15 mars 2013, JO 16 mars 2013 Circulaire DGEFP/DGT n 2013-07 du 15 mai

Plus en détail

DES OPPORTUNITES ALTERNATIVES AUX PROJETS DE RECRUTEMENTS CLASSIQUES

DES OPPORTUNITES ALTERNATIVES AUX PROJETS DE RECRUTEMENTS CLASSIQUES DES OPPORTUNITES ALTERNATIVES AUX PROJETS DE RECRUTEMENTS CLASSIQUES APPUI A L EMBAUCHE et DEVELOPPEMENT DE L EMPLOI 2 exemples d aides à l embauche SOMMAIRE 1- LE CONTRAT INITIATIVE EMPLOI 2- LE CONTRAT

Plus en détail