NOTICE DESCRIPTIVE DU PROJET DE CONSTRUCTION DE LOGEMENT(S) DURABLE(S)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NOTICE DESCRIPTIVE DU PROJET DE CONSTRUCTION DE LOGEMENT(S) DURABLE(S)"

Transcription

1 APPEL A PROJETS PERMANENT Documents à produire Les candidats constitueront un dossier comprenant : _ une copie du dossier de demande de permis de construire (la qualité du volet paysager sera déterminante) et les plans + coupe à l'échelle 1/100ème, _ les documents demandés pour chacun des critères qualitatifs listés dans le présent document et l'appel à Projet (partie 2.C), _ la présente notice descriptive accompagnée éventuellement de tout document annexe utile (tableau de surfaces, fiche estimative du projet par corps d état ). Les points suivants seront détaillés dans la présente notice descriptive : - l aspect innovant et la reproductibilité technique, - la mise en oeuvre et la pérennité des solutions (notamment pour les solutions innovantes), - le coût additionnel des solutions au regard des économies réalisées à long terme (réflexion sur le coût global, rapport entre investissement, fonctionnement et maintenance). Maitre d'ouvrage NOTICE DESCRIPTIVE DU PROJET DE CONSTRUCTION DE LOGEMENT(S) DURABLE(S) NOM - PRENOM Adresse Code postal - Ville Téléphone : / Mail Engagement du Maître d'ouvrage : candidat autorisera sur rendez-vous: - les organisateurs de l'appel à projet à visiter l'ouvrage après réception des travaux. - la visite de l'ouvrage pour le public au moins un jour par an pendant trois ans (dates fixées par les organisateurs de l'appel à projets). - les organisateurs de l'appel à projet à publier tous les documents graphiques (plans, photographies...) et descriptifs (techniques, économiques...) concernant le projet. Signature Architecte Nom - Prénom Société Adresse Cachet et signature Code postal - Ville Téléphone : / Mail N inscription à l'ordre des architectes Constructeur Dénomination Adresse Code postal - Ville Cachet et signature Téléphone : / Mail N RM/RCS Fait à. Le. habitat du futur en lot-et-garonne 1 I 9

2 Critère n 1 I Qualité du projet de vie Objectifs Le maître d ouvrage, par la localisation de son projet dans ou en limite d'un noyau urbain, devra démontrer sa volonté de favoriser : - la continuité urbaine : taille de la parcelle, proximités, voisinages - l économie des déplacements : proximité des équipements (écoles, petits commerces ), limitation des déplacements motorisés (transports collectifs ). Plan de situation, plan de masse et évaluation des consommations d énergie des utilisateurs liées aux déplacements des utilisateurs du bâtiment. habitat du futur en lot-et-garonne 2 I 9

3 Critère n 2 I Qualité de l'intégration paysagère et environnementale Maîtrise des impacts paysagers et environnementaux : gestion de la topographie, des éléments climatiques, des vues, des aménagements paysagers, de la mitoyenneté, du stationnement, qualité de l'implantation, prise en compte des risques (naturels et technologiques)... Capacité à permettre une évolution future (nouvelles constructions sur la parcelle, extensions). Documents graphiques (plans, coupes, façades au 100 minimum et perspectives d insertion graphique). habitat du futur en lot-et-garonne 3 I 9

4 Critère n 3 I Capacité à constituer une nouvelle référence architecturale et respect du caractère identitaire local La conception architecturale du projet se voudra particulièrement innovante et maîtrisée pour permettre sa publication et la promotion d une architecture contemporaine pouvant devenir une référence locale nouvelle. Le caractère innovant du projet ne pourra s affranchir du respect du paysage bâti dans lequel il s inscrit. Il évitera les poncifs de l'architecture néo-régionaliste ou les pastiches d architectures exotiques. Documents graphiques (plans, coupes, façades au 100 minimum et perspectives d insertion graphique). habitat du futur en lot-et-garonne 4 I 9

5 Adaptation du projet à l'évolution des personnes et des familles, accessibilité des personnes à mobilité réduite (handicapées, personnes âgées ), mixité intergénérationnelle... Documents graphiques (plans, coupes, façades au 100 minimum). Critère n 4 I Capacité à intégrer de nouveaux modes d'habiter habitat du futur en lot-et-garonne 5 I 9

6 Critère n 5 I Performance énergétique Sur la base de l étude thermique obligatoire à fournir au dossier PC, le projet devra démontrer sa qualité de conception bioclimatique, démontrant des résultats et moyens supérieurs à la RT Le niveau à atteindre sera HPE RT 2012 (équivalent au label Effinergie +) et répondra aux exigences suivantes : - Besoin climatique : Bbio < 80 % * Bbiomaxmoyen * (Mbgéo + Mbalt + Mbsurf) - Coefficient d énergie primaire Cep < 40 * Mctypelabel * (Mcgéo + Mcalt + Mcsurf + McGES) - Perméabilité à l air (après mesure-résultats des tests à fournir) : 0.4 m3/h - Mise en place éventuelle de compteurs des consommations par usage : pour des besoins statistiques et d informations, le porteur de projet devra fournir les factures de consommations sur les trois années suivant la prise de possession des locaux. Précisions : Bbio = Besoin climatique : besoin en chauffage, rafraichissement et éclairage artificiel Bbiomaxmoyen = valeur moyenne du Bbio max définie par type d occupation du bâtiment ou de la partie de bâtiment et par catégorie CE1 /CE2 Mbgéo = coefficient de modulation selon la localisation géographique Mbalt = coefficient de modulation selon l altitude Mbsurf = coefficient de modulation selon la surface moyenne des logements du bâtiment Cep = Consommation énergie primaire : consommation conventionnelle en chauffage refroidissement, production ECS, éclairage et auxiliaires Mctypelabel = type de bâtiment et sa catégorie CE1/CE2 Mcgéo = coefficient de modulation selon la localisation géographique Mcalt = coefficient de modulation selon l altitude Mcsurf = coefficient de modulation selon la surface moyenne des logements du bâtiment McGES = émissions de gaz à effet de serre des énergies utilisées. Bois (ou biomasse) : 0.30 Réseaux de chaleur : 0.30/0.20/0.10 respectivement si contenu CO2 à 50/100/150 g/kwh Etude thermique et résultats des tests de perméabilité à l air. habitat du futur en lot-et-garonne 6 I 9

7 Critère n 6 I Utilisation d'énergies renouvelables et économies de ressources L eau : récupération, économie, recyclage, régulation, assainissement L électricité : économie, production Le chauffage : énergies renouvelables, régulation, puits canadiens Les déchets : gestion des déchets verts Gestion «durable» du chantier propre. Documents graphiques (plans, coupes, façades au 100 minimum) et documentations techniques. habitat du futur en lot-et-garonne 7 I 9

8 Critère n 7 I Qualité des dispositifs et matériaux - Confort thermique, acoustique et hygrométrique : Dispositifs et matériaux pour permettre une isolation adaptée au contexte (froid, nuisances sonores ) et une ventilation des locaux efficace et économe. - Intérêt des matériaux de construction : L'utilisation de matériaux intégrant le coût global, l'analyse du cycle de vie et le respect de la santé sera appréciée : peintures éco-certifiées (éco-labels, NF environnement, labels européens ), bois éco-certifié (FSC - Forest Stewardship Council ou PEFC - Programme for the Endorsement of Forest Certification schemes), isolation matériau naturel, absence de PVC et de colles Documents graphiques (plans, coupes, façades au 100 minimum) et documentations techniques. habitat du futur en lot-et-garonne 8 I 9

9 Critère n 8 I Cohérence économique du projet Sur la base de l estimation par corps d état (type phase avant-projet définitif - APD - de la mission de l architecte) et du tableau des surfaces utiles (à fournir), le projet devra montrer une maitrise des surcoûts liés aux efforts de développement durable. Il ne s agit pas ainsi de favoriser la mise en place de tous les systèmes industriels couteux présents sur le marché, mais plutôt de proposer des solutions cohérentes, intelligentes et économes. Tableau des surfaces et estimation par corps d état. habitat du futur en lot-et-garonne 9 I 9

Point sur la nouvelle réglementation thermique, la RT2012 et sur les nouveaux labels de performance énergétique associés

Point sur la nouvelle réglementation thermique, la RT2012 et sur les nouveaux labels de performance énergétique associés Point sur la nouvelle réglementation thermique, la RT2012 et sur les nouveaux labels de performance énergétique associés La réglementation thermique 2012 est entrée en vigueur pour immeubles neufs dont

Plus en détail

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012»

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» Conférence Consultative Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 20 octobre 2010 Marie-Christine ROGER Chef du bureau de la qualité et de la réglementation technique de la construction MEEDDM

Plus en détail

JCE 27 Novembre Enseignements et retours d'expérience des bâtiments basse énergie, pour mieux concevoir, construire et rénover demain!

JCE 27 Novembre Enseignements et retours d'expérience des bâtiments basse énergie, pour mieux concevoir, construire et rénover demain! Journée du Confort et de l Eau Labels et certifications Jean Pascal Roche (Adret) Qu est ce qu un label? Les labels, dans le neuf, sont définis par l arrêté de mai 2007; ils sont liés à la RT 2005 et n

Plus en détail

RT «C est quand qu on va où?» André POUGET

RT «C est quand qu on va où?» André POUGET RT 2012 «C est quand qu on va où?» André POUGET Sommaire Domaine d application 3 exigences de performances globales Coefficient B Bio max: définition, modulations Coefficient C max: définition, modulations

Plus en détail

LES CONSTRUCTIONS BIOCLIMATIQUES CONFORMES A LA RT2012

LES CONSTRUCTIONS BIOCLIMATIQUES CONFORMES A LA RT2012 1 / 8 BIOCLIMATIQUES CONFORMES A LA RT2012 OBJECTIF : Evaluer l impact environnemental d une structure de bâtiment d un point de vue consommation énergétique. Projet : Réaliser l avant-projet une maison

Plus en détail

G / Bail forma diag perf

G / Bail forma diag perf G / Bail forma diag perf Arrêté du 3 mai 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants à usage principal d habitation proposés à la location en France métropolitaine

Plus en détail

Performance énergétique des bâtiments neufs et labels HPE

Performance énergétique des bâtiments neufs et labels HPE Performance énergétique des bâtiments neufs et labels HPE Olivier Servant Direction Générale de l Urbanisme, de l Habitat et de la Construction Chef de projet Réglementation Thermique Performance énergétique

Plus en détail

Est Ensemble - Ville Bondy SEQUANO Aménagement. ZAC des Rives de l Ourcq à Bondy. V2-19 juin 2015

Est Ensemble - Ville Bondy SEQUANO Aménagement. ZAC des Rives de l Ourcq à Bondy. V2-19 juin 2015 F O R M AT I O N - C O N S E I L - E T U D E S Est Ensemble - Ville Bondy SEQUANO Aménagement ZAC des Rives de l Ourcq à Bondy Etude de faisabilité sur le potentiel de développement en énergies renouvelables

Plus en détail

Selon les prescriptions de l article L du code de la construction et de l habitation, au moment du dépôt de permis de construire :

Selon les prescriptions de l article L du code de la construction et de l habitation, au moment du dépôt de permis de construire : RAPPORT Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique au dépôt de la demande de permis de construire et, pour les bâtiments de plus de 1000 m2, de la réalisation de l étude

Plus en détail

Selon les prescriptions de l article L du code de la construction et de l habitation, au moment du dépôt de permis de construire :

Selon les prescriptions de l article L du code de la construction et de l habitation, au moment du dépôt de permis de construire : RAPPORT Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique au dépôt de la demande de permis de construire et, pour les bâtiments de plus de 1000 m2, de la réalisation de l étude

Plus en détail

Quelques exemples d'application Numériques pour les objectifs (BbioMax et CepMax) de la RT 2012

Quelques exemples d'application Numériques pour les objectifs (BbioMax et CepMax) de la RT 2012 Ce document est consultable à partir de : http://support.fisa.fr/faq/26 Ville Alt m 2m 2m 2m 14m m 2m 2m 2m 14m 1m 1m Detp-Zone Géo 75-H1a 13-H3 69-H1c 33-H2c 67-H1b 29-H2a 44-H2b 59-H1a 31-H2c 18-H2b

Plus en détail

MODALITES D ATTRIBUTION DE L AIDE - Isolez futé! - ;

MODALITES D ATTRIBUTION DE L AIDE - Isolez futé! - ; Subventions pour l isolation performante - Communauté de Communes de Feurs-en en-forez - Communauté de Communes des Collines du Matin - MODALITES D ATTRIBUTION DE L AIDE - Isolez futé! - ; I.1. Descriptif

Plus en détail

Selon les prescriptions de l article L du code de la construction et de l habitation, au moment du dépôt de permis de construire :

Selon les prescriptions de l article L du code de la construction et de l habitation, au moment du dépôt de permis de construire : RAPPORT Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique au dépôt de la demande de permis de construire et, pour les bâtiments de plus de 1000 m2, de la réalisation de l étude

Plus en détail

Étude de faisabilité des approvisionnements en énergie

Étude de faisabilité des approvisionnements en énergie Bureau d'étude: Maître d'ouvrage: M Petit Projet: Date: 2014-11-18 INDEX 1.- INTRODUCTION... 3 2.- DESCRIPTION DE L'OUVRAGE... 3 3.- SYNTHÈSE DES RÉSULTATS... 3 3.1.- Consommations et émissions de CO 2

Plus en détail

La maison B C D E F. Une construction respectueuse de notre environnement. Une facture énergétique allégée. Basse Consommation

La maison B C D E F. Une construction respectueuse de notre environnement. Une facture énergétique allégée. Basse Consommation LE BON SENS ÉCONOMIQUE ET ÉCOLOGIQUE La maison Pourquoi construire une maison BBC aujourd hui? Le bon sens c est de construire aujourd hui une maison répondant aux objectifs du Grenelle de l Environnement

Plus en détail

JCE 16 Avril Lille. Enseignements et retours d'expérience des bâtiments basse énergie, pour mieux concevoir, construire et rénover demain!

JCE 16 Avril Lille. Enseignements et retours d'expérience des bâtiments basse énergie, pour mieux concevoir, construire et rénover demain! Journée du Confort et de l Eau Labels et certifications Jean Pascal Roche (Adret) Qu est ce qu un label? Les labels, dans le neuf, sont définis par l arrêté de mai 2007; ils sont liés à la RT 2005 et n

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012

Réglementation Thermique 2012 INFO TECHNIQUE Réglementation Thermique 2012 Les 10 points clés A B C D E F G Arrêté du 26 octobre 2010 Décret n 2010-1269 du 26 octobre 2010 1. Quel est l objectif de la réglementation? La réglementation

Plus en détail

Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005

Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005 Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005 Les textes réglementaires Le décret relatif aux caractéristiques thermiques

Plus en détail

TELECHARGEMENT. Les différents labels de performance énergétique

TELECHARGEMENT. Les différents labels de performance énergétique TELECHARGEMENT Les différents labels de performance énergétique SOMMAIRE PREAMBULE...3 HPE 2005...3 THPE 2005...3 HPE ENR 2005...3 THPE ENR 2005...4 BBC 2005...4 LESORGANISMES CERTIFICATEURS...6 DEPASSEMENT

Plus en détail

La réglementation 2020 enfoncera le clou du stockage de Carbone Jean-Marc Pauget, CNDB (Comité National Développement Bois)

La réglementation 2020 enfoncera le clou du stockage de Carbone Jean-Marc Pauget, CNDB (Comité National Développement Bois) La réglementation 2020 enfoncera le clou du stockage de Carbone Jean-Marc Pauget, CNDB (Comité National Développement Bois) Horizon 2020: le BEPOS. Quid de l énergie grise Bois et autres matériaux Réhabiliter

Plus en détail

t E R R E NEUVE R I V E D R O I t E C R A N - G E V R I E R - L E S P A S S E R E L L E S

t E R R E NEUVE R I V E D R O I t E C R A N - G E V R I E R - L E S P A S S E R E L L E S Le mot de l architecte Pour ce qui est de l avenir, il ne s agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible. Antoine de St Exupéry Les créations urbaines d aujourd hui sont le patrimoine de demain.

Plus en détail

3. Calcul de la consommation prévisionnelle annuelle

3. Calcul de la consommation prévisionnelle annuelle REGLES TECHNIQUES LABEL EFFINERGIE + Version 7 13 septembre 2017 1.Objet Les présentes Règles Techniques établies par l association Collectif EFFINERGIE, prises en application des Règles d usage de la

Plus en détail

CERQUAL Points d actualité Rennes le 23 septembre

CERQUAL Points d actualité Rennes le 23 septembre CERQUAL Points d actualité Rennes le 23 septembre Un contexte en pleine évolution Crise économique internationale majeure - des acteurs économiques endettés - diminution des aides - avenir incertain Développement

Plus en détail

David JUIN Chef de projet réglementation thermique

David JUIN Chef de projet réglementation thermique Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 16 février 2011 David JUIN Chef de projet réglementation thermique MEDDTL - DGALN - DHUP La mise en œuvre législative du Grenelle - Bâtiments Dans

Plus en détail

«Bâtiments basse consommation d énergie Effinergie» en Languedoc-Roussillon. - Retour d expérience

«Bâtiments basse consommation d énergie Effinergie» en Languedoc-Roussillon. - Retour d expérience Rencontres énergivie Atelier retours d expériences «Bâtiments basse consommation d énergie Effinergie» en Languedoc-Roussillon - Retour d expérience 2007-2008 OBJECTIF : EXPERIMENTER LE LABEL BATIMENT

Plus en détail

Politiques territoriales régionales. Présentation des critères d'éco-conditionnalité pour les bâtiments (neuf et rénovation)

Politiques territoriales régionales. Présentation des critères d'éco-conditionnalité pour les bâtiments (neuf et rénovation) Politiques territoriales régionales Présentation des critères d'éco-conditionnalité pour les bâtiments (neuf et rénovation) mars. 2010 Avant propos Ce document est un outil de méthode et de dialogue dans

Plus en détail

Qualitel - Millésime Les principales évolutions

Qualitel - Millésime Les principales évolutions Qualitel - Millésime 2008 Les principales évolutions Le millésime 2008 intègrent les mises à jours de : septembre 2006 et juillet 2007 relatives à l application de la RT. janvier 2007 intégrant la réglementation

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012 entre en vigueur

La Réglementation Thermique 2012 entre en vigueur La Réglementation Thermique 2012 entre en vigueur Aussi, afin de réduire durablement les dépenses énergétiques, le Grenelle Environnement a prévu la mise en oeuvre d un programme de réduction des consommations

Plus en détail

CI 4 : DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES ET CHOIX DES MATÉRIAUX Comportement énergétique QUESTIONNAIRE: «RT2012»

CI 4 : DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES ET CHOIX DES MATÉRIAUX Comportement énergétique QUESTIONNAIRE: «RT2012» QUESTIONNAIRE: «RT2012» http://www.rt-batiment.fr/batiments-neufs/reglementation-thermique-2012/presentation.html 1. QUE SIGNIFIE «RT»? Résistance Thermique Règlementation Thermique Régulation Thermique

Plus en détail

30/03/2012. Document : Olivier LESNIEWSKI FFB-DAT Présentation / Mise à jour : Sandrine CASTANIE- b.e. azimut

30/03/2012. Document : Olivier LESNIEWSKI FFB-DAT Présentation / Mise à jour : Sandrine CASTANIE- b.e. azimut Document : Olivier LESNIEWSKI FFB-DAT Présentation / Mise à jour : Sandrine CASTANIE- b.e. azimut MDE ST-CHRISTOL 30 mars 2012 1 Le contexte La réglementation en cours RT 2005 Le niveau BBC RT 2012 et

Plus en détail

Kendall PALAISEAU. À ce prix, sculptez votre avenir au gré de vos envies!

Kendall PALAISEAU. À ce prix, sculptez votre avenir au gré de vos envies! Kendall PALAISEAU À ce prix, sculptez votre avenir au gré de vos envies! Le centre-ville Palaiseau, une ville dynamique tournée vers l avenir et la nature! Palaiseau offre tous les avantages de la région

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2005

La Réglementation Thermique 2005 La Réglementation R Thermique 2005 Le contexte et les enjeux Le contexte et les enjeux Les ressources naturelles s épuisent. Les prix s envolent. Le climat se dérègle. Le bâtiment consomme beaucoup trop

Plus en détail

Programme d aménagement d une parcelle en zone résidentielle à faible densité (4 maisons individuelles et un hôtel de 11 chambres)

Programme d aménagement d une parcelle en zone résidentielle à faible densité (4 maisons individuelles et un hôtel de 11 chambres) Programme d aménagement d une parcelle en zone résidentielle à faible densité (4 maisons individuelles et un hôtel de 11 chambres) Projet conduit selon la Démarche Bâtiment Durable Méditerranéen (BDM)

Plus en détail

Bâtiment et ville durables

Bâtiment et ville durables Le bâtiment en chiffres Bâtiment et ville durables Vers une règlementation environnementale Les principes méthodologiques Les niveaux de performance L expérimentation Vers des bâtiments neufs à énergie

Plus en détail

Selon les prescriptions de l article L du code de la construction et de l habitation, au moment du dépôt de permis de construire :

Selon les prescriptions de l article L du code de la construction et de l habitation, au moment du dépôt de permis de construire : RAPPORT Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique au dépôt de la demande de permis de construire et, pour les bâtiments de plus de 1000 m2, de la réalisation de l étude

Plus en détail

COLLOQUE PROFESSIONNEL ECOBAT PARIS

COLLOQUE PROFESSIONNEL ECOBAT PARIS COLLOQUE PROFESSIONNEL ECOBAT PARIS ECOBAT - MARS 2010 1 ECOBAT Retour d experiences sur le label BBC-Effinergie Catherine BONDUAU Assises de l'énergie - Janvier 2010 2 Le niveau d exigence à atteindre

Plus en détail

REGLES TECHNIQUES DU NOUVEAU LABEL EFFINERGIE ASSOCIÉ À L EXPÉRIMENTATION E+C- Version 1 10 janvier 2017

REGLES TECHNIQUES DU NOUVEAU LABEL EFFINERGIE ASSOCIÉ À L EXPÉRIMENTATION E+C- Version 1 10 janvier 2017 REGLES TECHNIQUES DU NOUVEAU LABEL EFFINERGIE ASSOCIÉ À L EXPÉRIENTATION E+C- Version 1 10 janvier 2017 1.Objet Les présentes Règles Techniques établies par l association Collectif effinergie, prises en

Plus en détail

Bâtiments & énergies

Bâtiments & énergies Bâtiments & énergies Plan RT 2005 & labels énergétiques Master AUDT UE 32 Thermique 1 A quoi sert l'énergie dans un bâtiment? : Confort Se chauffer (en décroissance) S éclairer Se rafraîchir Santé Avoir

Plus en détail

Newsletter Label Promotelec Performance

Newsletter Label Promotelec Performance FéVRIER 2012 A Nouvelle règlementation thermique RT2012, ce qu il faut retenir 1. RT, les dates d application en fonction des dates de dépôt de PC Quelle règlementation thermique respecter? Le tableau

Plus en détail

Journée du Confort et de. l Eau Atelier 1 Labels et certifications

Journée du Confort et de. l Eau Atelier 1 Labels et certifications Journée du Confort et de l Eau 2012 Atelier 1 Labels et certifications Jean Pascal Roche (Adret) Qu est ce qu un label? Les labels, dans le neuf, sont définis par l arrêté de mai 2007; ils sont liés à

Plus en détail

Labels de performances énergétiques

Labels de performances énergétiques Labels de performances énergétiques 12 mai 2009 Conférence : Construire et rénover : quel coût pour l énergie durable? Sylvain AVRIL - Aduhme Construire et rénover : quel coût pour l énergie durable? D

Plus en détail

POSITION POLITIQUE DU CAE 2016 LE RÔLE DE L ARCHITECTURE DANS LA CONSTRUCTION ÉCO-ÉNERGÉTIQUE

POSITION POLITIQUE DU CAE 2016 LE RÔLE DE L ARCHITECTURE DANS LA CONSTRUCTION ÉCO-ÉNERGÉTIQUE POLITIQUE ARCHITECTS COUNCIL OF EUROPE CONSEIL DES ARCHITECTES D EUROPE Points clés L architecture d un bâtiment a un impact majeur sur sa performance énergétique. La configuration spatiale et matérielle

Plus en détail

GUEGUEN - PERENNOU SYNTHESE RT2012

GUEGUEN - PERENNOU SYNTHESE RT2012 SYNTHESE RT2012 ConformÄment Å l'article 4 de la loi Grenelle 1, la RT 2012 a pour objectif de limiter la consommation d'änergie primaire des bçtiments neufs Å un maximum de 50 kwhep/(mé.an) en moyenne.

Plus en détail

RAPPORT. «Se chauffer au bois dans le logement neuf performant» Association Abibois 4 bis allée du bâtiment 35000 RENNES.

RAPPORT. «Se chauffer au bois dans le logement neuf performant» Association Abibois 4 bis allée du bâtiment 35000 RENNES. RAPPORT «Se chauffer au bois dans le logement neuf performant» Association Abibois 4 bis allée du bâtiment 35000 RENNES 12, rue Jean-Marie David - 35740 Pacé Tél. : 02.22.51.24.30 contact@polenn.com Sarl

Plus en détail

Référentiel «Haute Performance Energétique»

Référentiel «Haute Performance Energétique» 1 Référentiel «Haute Performance Energétique» (HPE 2005, HPE EnR 2005, THPE 2005, THPE EnR 2005, BBC Effinergie) Applicable aux opérations de construction faisant l objet des certifications NF Logement

Plus en détail

Rencontre du BTP sur la RT Rappels réglementaires. DREAL Occitanie. DDT de l Ariège. FOIX Préfecture 31 janvier 2017

Rencontre du BTP sur la RT Rappels réglementaires. DREAL Occitanie. DDT de l Ariège. FOIX Préfecture 31 janvier 2017 Rencontre du BTP sur la RT 2012 DREAL Occitanie DDT de l Ariège Rappels réglementaires Aurélie DEUDON Jean-Luc BERTOLA FOIX Préfecture 31 janvier 2017 Contexte et objectifs De la RT 2005 à la RT 2012 :

Plus en détail

RAPPORT. Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux.

RAPPORT. Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. RAPPORT Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. Je soussigné : A.Doc représentant de la société situé à : Numéro Voie Lieudit Localité

Plus en détail

Surfaces vitrées et RT 2012

Surfaces vitrées et RT 2012 Surfaces vitrées et RT 2012 Comment choisir les caractéristiques des fenêtres en fonction du contexte et pour quelles performances? Jean-Luc Marchand, Délégué Général SNFA Hervé Lamy, Directeur technique

Plus en détail

RT Formation présentielle. De l'application de la réglementation aux bâtiments à énergie positive. Réf. va19

RT Formation présentielle. De l'application de la réglementation aux bâtiments à énergie positive. Réf. va19 RT 2012 De l'application de la réglementation aux bâtiments à énergie positive Formation présentielle Formation Cette formation est disponible en intra-établissement seulement Réf. va19 Avec le Grenelle

Plus en détail

Les trois exigences fondamentales de la RT 2012

Les trois exigences fondamentales de la RT 2012 Les trois exigences fondamentales de la RT 2012 La RT 2012 comporte trois exigences de résultats définies par trois coefficients : 1. le Bbio, ou Besoin bioclimatique conventionnel, exprime les besoins

Plus en détail

REHABILITATION ENERGETIQUE DE DIX MAISONS INDIVIDUELLES APPEL A CANDIDATURE. ADEME Direction régionale des Pays de la Loire

REHABILITATION ENERGETIQUE DE DIX MAISONS INDIVIDUELLES APPEL A CANDIDATURE. ADEME Direction régionale des Pays de la Loire REHABILITATION ENERGETIQUE DE DIX MAISONS INDIVIDUELLES APPEL A CANDIDATURE ADEME Direction régionale des Pays de la Loire 1. Description de l appel à candidature Avec 44 % du bilan énergétique, le secteur

Plus en détail

500 LOGEMENTS «BÂTIMENT BASSE CONSOMMATION» EN POITOU-CHARENTES. «Logements BBC» DEMANDE DE SUBVENTION

500 LOGEMENTS «BÂTIMENT BASSE CONSOMMATION» EN POITOU-CHARENTES. «Logements BBC» DEMANDE DE SUBVENTION AIDE RÉGIONALE 500 LOGEMENTS «BÂTIMENT BASSE CONSOMMATION» EN POITOU-CHARENTES «Logements BBC» DEMANDE DE SUBVENTION 8 Pièces à retourner à : FREE Poitou-Charentes 15 rue de l'ancienne Comédie BP 575 86021

Plus en détail

Les Rencontres CAP INNOVATION. Maitrise d ouvrage Publique et Privée. RT 2012 et Accessibilité. réunion CAP INNOVATION 2012

Les Rencontres CAP INNOVATION. Maitrise d ouvrage Publique et Privée. RT 2012 et Accessibilité. réunion CAP INNOVATION 2012 Les Rencontres CAP INNOVATION Maitrise d ouvrage Publique et Privée & RT 2012 et Accessibilité Réunion technique CAP INNOVATION RT 2012 : Quelles exigences et évolutions dans l acte de construire? Olivier

Plus en détail

CONFORT & BIEN-ÊTRE des collaborateurs de la DREAL Zoom sur une écoconstruction labellisée BBCA

CONFORT & BIEN-ÊTRE des collaborateurs de la DREAL Zoom sur une écoconstruction labellisée BBCA 7 e Forum International Bois Construction FBC 2017 CONFORT & BIEN-ÊTRE des collaborateurs de la DREAL E. Syriani 1 CONFORT & BIEN-ÊTRE des collaborateurs de la DREAL Zoom sur une écoconstruction labellisée

Plus en détail

L'essentiel de la Réglementation thermique RT 2012

L'essentiel de la Réglementation thermique RT 2012 L'essentiel de la Réglementation thermique RT 2012 Ma maison, ma planète - 18/10/2011 CETE de Lyon DLCF Olivier BONNEAU Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les pompes à chaleur pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier 75724 Paris Cedex

Plus en détail

Projet de construction d un médiathèque et de locaux à usage associatif MARCHE D ETUDES DE PROGRAMMATION. Cahier des Charges

Projet de construction d un médiathèque et de locaux à usage associatif MARCHE D ETUDES DE PROGRAMMATION. Cahier des Charges Projet de construction d un médiathèque et de locaux à usage associatif MARCHE D ETUDES DE PROGRAMMATION Cahier des Charges 1 SOMMAIRE ARTICLE 1 - Objet du marché ARTICLE 2 - Contenu et déroulement de

Plus en détail

Défi Bat 2016 EFFICACITE ENERGETIQUE DES BATIMENTS EN NORMANDIE CAHIER DES CHARGES

Défi Bat 2016 EFFICACITE ENERGETIQUE DES BATIMENTS EN NORMANDIE CAHIER DES CHARGES Défi Bat 2016 EFFICACITE ENERGETIQUE DES BATIMENTS EN NORMANDIE CAHIER DES CHARGES SOMMAIRE A. CONTEXTE ET OBJECTIFS... 2 B. NATURE DES PROJETS ELIGIBLES... 3 1. Types de maîtres d ouvrages... 3 2. Types

Plus en détail

Réglementation thermique 2012

Réglementation thermique 2012 Réglementation thermique 2012 Présentation générale Janvier 2011 Evolution des réglementations thermiques Les objectifs affichés de la RT2012 o Conformément à l'article 4 de la loi Grenelle 1, la RT 2012

Plus en détail

FRARU. Atelier 4. Quelques réflexions sur l évolution de l énergétique des bâtiments. Mulhouse - 24 juin Bernard SESOLIS TRIBU ÉNERGIE

FRARU. Atelier 4. Quelques réflexions sur l évolution de l énergétique des bâtiments. Mulhouse - 24 juin Bernard SESOLIS TRIBU ÉNERGIE FRARU Atelier 4 Quelques réflexions sur l évolution de l énergétique des bâtiments Mulhouse - 24 juin 2008 Bernard SESOLIS TRIBU ÉNERGIE 206, rue de Belleville 75020 PARIS 1980 22 juin 2008 Gaz de France

Plus en détail

Bâtiments neufs performants, quand outils de politique publique et certifications se rejoignent pour faciliter les démarches de maîtres d ouvrage

Bâtiments neufs performants, quand outils de politique publique et certifications se rejoignent pour faciliter les démarches de maîtres d ouvrage Bâtiments neufs performants, quand outils de politique publique et certifications se rejoignent pour faciliter les démarches de maîtres d ouvrage FORUM 22 Intervenants : Béatrice COUTURIER, Chargée de

Plus en détail

Les TOURCOING PROXIMITÉ BOIS D ACHELLES DE BONDUES

Les TOURCOING PROXIMITÉ BOIS D ACHELLES DE BONDUES Les TOURCOING PROXIMITÉ BOIS D ACHELLES DE BONDUES UN PROJET PARTICIPATIF INÉDIT BOUYGUES IMMOBILIER VOUS DONNE LA PAROLE POUR IMAGINER VOTRE FUTURE RESIDENCE... Fidèle à ses valeurs d innovation et d

Plus en détail

CDBAT INGENIERIE. Confidentiel

CDBAT INGENIERIE. Confidentiel RAPPORT Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux (uniquement dans le cas d une opération dont la date de dépôt de PC est supérieure ou égale

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2016-2018 «RENOVATION ENERGETIQUE DES COPROPRIETES» REGLEMENT

APPEL A PROJETS 2016-2018 «RENOVATION ENERGETIQUE DES COPROPRIETES» REGLEMENT APPEL A PROJETS 2016-2018 «RENOVATION ENERGETIQUE DES COPROPRIETES» REGLEMENT 1. CONTEXTE ET ENJEUX Née de la fusion de plusieurs territoires au 1 er janvier 2014, la Communauté d agglomération Valence

Plus en détail

Pierre RAYNAUD Responsable du pôle Performance Environnementale et Aménagement Durable ALTO Ingénierie

Pierre RAYNAUD Responsable du pôle Performance Environnementale et Aménagement Durable ALTO Ingénierie Pierre RAYNAUD Responsable du pôle Performance Environnementale et Aménagement Durable ALTO Ingénierie ALTO Ingénierie : 50 collaborateurs Introduction 4 localisations (Paris, Bordeaux, Lyon, Nice) 2 activités

Plus en détail

L OPAC DE PARIS 120.000 logements 55.000 parkings 4.500 commerces 100 hectares d espaces verts

L OPAC DE PARIS 120.000 logements 55.000 parkings 4.500 commerces 100 hectares d espaces verts L OPAC de PARIS C est quoi? L OPAC DE PARIS 120.000 logements 55.000 parkings 4.500 commerces 100 hectares d espaces verts C est qui? L OPAC DE PARIS 350.000 habitants 2.500 collaborateurs L OPAC DE PARIS

Plus en détail

L association Promotelec. Association PROMOTELEC colloque Energ &Tic - mars

L association Promotelec. Association PROMOTELEC colloque Energ &Tic - mars L association Promotelec 1 1 Objet & enjeux de l association La spécificité de l association Le seul espace réunissant, à la fois, les acteurs de la filière électricité, du bâtiment et les associations

Plus en détail

LES NORMES ÉNERGÉTIQUES RENFORCÉES, LA SOLUTION. 061 53 12 16 I www.thomas-piron.eu

LES NORMES ÉNERGÉTIQUES RENFORCÉES, LA SOLUTION. 061 53 12 16 I www.thomas-piron.eu LES NORMES ÉNERGÉTIQUES RENFORCÉES, LA SOLUTION 061 53 12 16 I www.thomas-piron.eu 2 BÂTISSEZ L ESPRIT TRANQUILLE Chers candidats bâtisseurs, Au travers de cette brochure, nous souhaitons parfaire votre

Plus en détail

Président d EnR Concept Vice-président d ENERPLAN

Président d EnR Concept Vice-président d ENERPLAN RT2012 Jérôme Alba Président d EnR Concept Vice-président d ENERPLAN 100 Evolution des consommations d'énergie chauffage et ECS en résidentiel 90 80 EnR Gaz Nat. 70 Electricité 60 50 40 30 20 10 0 1950

Plus en détail

PERFORMANCE THERMIQUE DES ENVELOPPES ÉTUDES DE CAS EN RT2012. Vincent BRAIRE Etats généraux du bois, Angers le 11 Octobre 2012

PERFORMANCE THERMIQUE DES ENVELOPPES ÉTUDES DE CAS EN RT2012. Vincent BRAIRE Etats généraux du bois, Angers le 11 Octobre 2012 PERFORMANCE THERMIQUE DES ENVELOPPES ÉTUDES DE CAS EN RT2012 Vincent BRAIRE Etats généraux du bois, Angers le 11 Octobre 2012 SOMMAIRE Les contours de la RT2012 Garantie de résultat VILLAVENIR + Atlantique

Plus en détail

Réglementation thermique Acoustique Ventilation Aération

Réglementation thermique Acoustique Ventilation Aération Réglementation thermique 2012 Acoustique Ventilation Aération Colloque national «Comment conjuguer Thermique-Acoustique-Ventilation : Les nouveautés réglementaires et techniques» BORDEAUX 6 décembre 2011

Plus en détail

La maîtrise de l énergie dans le secteur du bâtiment : une action prioritaire du Plan climat. de la Région Languedoc-Roussillon

La maîtrise de l énergie dans le secteur du bâtiment : une action prioritaire du Plan climat. de la Région Languedoc-Roussillon La maîtrise de l énergie dans le secteur du bâtiment : une action prioritaire du Plan climat de la Région Languedoc-Roussillon Le Languedoc-Roussillon est la région française démographiquement la plus

Plus en détail

représentant de la société Le Nid

représentant de la société Le Nid RAPPORT Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique au dépôt de la demande de permis de construire et, pour les bâtiments de plus de 1000 m2, de la réalisation de l étude

Plus en détail

PROGRAMME PREVISIONNEL DESTINATION DE LA MAITRISE D'ŒUVRE

PROGRAMME PREVISIONNEL DESTINATION DE LA MAITRISE D'ŒUVRE ST JEAN DE LA RUELLE ZAC ALLEVILLE NORD ILOTS CDE Construction de 10 logements individuels locatifs sociaux (PLUS et PLAI) et 10 logements individuels en location accession (PSLA) PROGRAMME PREVISIONNEL

Plus en détail

Bâtiment et ville durables Vers des bâtiments neufs à énergie positive et à faible empreinte carbone

Bâtiment et ville durables Vers des bâtiments neufs à énergie positive et à faible empreinte carbone Bâtiment et ville durables Vers des bâtiments neufs à énergie positive et à faible empreinte carbone MINISTERE MINISTERE DE DE L ENVIRONNEMENT, L ENVIRONNEMENT, DE DE L ENERGIE L ENERGIE ET ET DE DE LA

Plus en détail

La RT 2012. Présentation aux professionnels de la construction. Lyon 19 janvier 2012. 27 septembre 2010. Sandrine CHARRIER, CETE de Lyon

La RT 2012. Présentation aux professionnels de la construction. Lyon 19 janvier 2012. 27 septembre 2010. Sandrine CHARRIER, CETE de Lyon La RT 2012 Présentation aux professionnels de la construction Lyon 19 janvier 2012 27 septembre 2010 Sandrine CHARRIER, CETE de Lyon Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et

Plus en détail

GEL23B. Durée : 2 h. Sans document, calculette autorisée. Rendre 2 copies séparées correspondant aux 2 énoncés.

GEL23B. Durée : 2 h. Sans document, calculette autorisée. Rendre 2 copies séparées correspondant aux 2 énoncés. GEL23B. Durée : 2 h. Sans document, calculette autorisée. Rendre 2 copies séparées correspondant aux 2 énoncés. Contexte : Un propriétaire souhaite construire une maison d habitation individuelle respectant

Plus en détail

lieu dit «les places hautes» parcelles n 1140 p2 et 1158 p2 section C contenance 16155m²

lieu dit «les places hautes» parcelles n 1140 p2 et 1158 p2 section C contenance 16155m² RAPPORT Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique au dépôt de la demande de permis de construire et, pour les bâtiments de plus de 1000 m2, de la réalisation de l étude

Plus en détail

Note : selon l importance et la nature de l opération ce cahier des charges pourra être adapté. PRESENTATION GENERALE DE LA MISSION

Note : selon l importance et la nature de l opération ce cahier des charges pourra être adapté. PRESENTATION GENERALE DE LA MISSION MEMENTO POUR LES MAITRES D OUVRAGE DEMARCHE HQE (HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE) ROLE ET MISSIONS DE L ASSISTANT A MAITRE D OUVRAGE (AMO) CAHIER DES CHARGES POUR UNE MISSION COMPLETE Note : selon l importance

Plus en détail

Collectif Effinergie. Dynamique territoriale de l efficacité énergétique. Yann DERVYN Directeur PARIS - 2 OCTOBRE 2013 - AUDITORIUM LE MONDE

Collectif Effinergie. Dynamique territoriale de l efficacité énergétique. Yann DERVYN Directeur PARIS - 2 OCTOBRE 2013 - AUDITORIUM LE MONDE Collectif Effinergie Yann DERVYN Directeur Dynamique territoriale de l efficacité énergétique Un enjeu environnemental et Enjeux économique dans le secteur du bâtiment Une absence de définition de la basse

Plus en détail

Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux.

Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. RAPPORT Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux (uniquement dans le cas d une opération dont la date de dépôt de PC est supérieure ou égale

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement 1 Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre du programme d amélioration de la performance énergétique de 800 000 logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre

Plus en détail

Annexe : liste des éléments à renseigner

Annexe : liste des éléments à renseigner Annexe : liste des éléments à renseigner Organisé par : Avec le soutien de : En partenariat avec : * Champ Obligatoire Projet Nom du projet * : Adresse : Ville* : N Département : Région : Choisir un type

Plus en détail

Marché de maîtrise d œuvre pour la la rénovation énergétique et la réorganisation de l accueil de la Maison du Parc Livradois-Forez

Marché de maîtrise d œuvre pour la la rénovation énergétique et la réorganisation de l accueil de la Maison du Parc Livradois-Forez Marché de maîtrise d œuvre pour la la rénovation énergétique et la réorganisation de l accueil de la Maison du Parc Livradois-Forez MARCHE DE MAÎTRISE D ŒUVRE «PROCEDURE ADAPTEE» (ARTICLE 28 DU CODE DES

Plus en détail

Résultats principaux RT2005

Résultats principaux RT2005 Résultats principaux RT2005 Conformité du bâtiment :NODA Condition Satisfaite Bâtiment Usage SHON Surf. utile Cep

Plus en détail

2 de Édition 2015. Le dossier des candidats. 01 - La fiche d'inscription Page 2 02 - Le projet en compétition Page 3

2 de Édition 2015. Le dossier des candidats. 01 - La fiche d'inscription Page 2 02 - Le projet en compétition Page 3 2 de Édition 2015 Le dossier des candidats 01 - La fiche d'inscription Page 2 02 - Le projet en compétition Page 3 À remettre avant le 14 septembre 2015 par mail > cfp.redaction@edipa.fr par courrier :

Plus en détail

Présentation de la RT 2012

Présentation de la RT 2012 1 Présentation de la RT 2012 17/03/2011 AICVF et RT 2012 SOMMAIRE 1. Mise en perspective de la RT 2012 2. Panorama récapitulatif des travaux préparatoires 3. Calendrier 4. Principales évolutions depuis

Plus en détail

Maison Passive. Maison BBC RT 2005 RT 2012

Maison Passive. Maison BBC RT 2005 RT 2012 RT 2005 Maison BBC RT 2012 Maison Passive Avec le guide pratique de la RT2012, appréhendez la nouvelle règlementation thermique en vigueur pour les maisons individuelles depuis le 1er janvier 2013. Principes

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique

Diagnostic de performance énergétique Diagnostic de performance énergétique Une information au service de la lutte contre l effet de serre (6.3.a bis) bureaux, services administratifs, enseignement N : 6142513 / 1 / 2 / 1 Réf. Ademe : 1434V4000104F

Plus en détail

Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants PREMIUM

Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants PREMIUM Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants PREMIUM 1 - Politiques climat et efficacité énergétique des bâtiments Les engagements européens L efficacité

Plus en détail

MPM / JT ALE St-Brieuc Appel à Projets Prébat BBC

MPM / JT ALE St-Brieuc Appel à Projets Prébat BBC Appel à Projets Prébat BBC 2008-2014 Bilan chiffré : AAP Bâtiments Basse Consommation 277 projets reçus, 252 éligibles, 177 lauréats 113 projets tertiaires et 64 résidentiels 77 projets neufs, 100 réhabilitations

Plus en détail

ZAC DE LA PIÈCE D ALÇON

ZAC DE LA PIÈCE D ALÇON ZAC DE LA PIÈCE D ALÇON Lancement de la 2 ème phase : lots 7, 8a, 9 & 10 Réunion d information et d échanges 12 février 2015 SOMMAIRE : I. Présentation générale de l opération II. Rappel de la phase 1

Plus en détail

Les labels Effinergie+ et BEPOS-Effinergie Collectif Effinergie

Les labels Effinergie+ et BEPOS-Effinergie Collectif Effinergie Les labels Effinergie+ et BEPOS-Effinergie 2013 Collectif Effinergie La genèse... Dynamiser l efficacité thermique du bâtiment Un enjeu environnemental et économique dans le secteur du bâtiment Une absence

Plus en détail

Le Piazza. Allée Maryse Condé 93380 Pierrefitte-sur-Seine

Le Piazza. Allée Maryse Condé 93380 Pierrefitte-sur-Seine Le Piazza Allée Maryse Condé 93380 Pierrefitte-sur-Seine Le Piazza À PIERREFITTE-SUR-SEINE REI 02 LE PIAZZA PIERREFITTE-SUR-SEINE Le Piazza Un village au cœur de l îlot Pasteur ˮ ARCHI5, architecte Le

Plus en détail

Produire plus que ce que l on consomme et revendre son énergie c est possible!

Produire plus que ce que l on consomme et revendre son énergie c est possible! Produire plus que ce que l on consomme et revendre son énergie c est possible! Maison TENDANCE 2020 28, rue des Papillons - 85300 CHALLANS (accès par le bd Schweitzer) maison La maison Tendance 2020, c

Plus en détail

Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire?

Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire? Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire? Dr Jean-Bernard Gay Privat docent EPFL LESO Pour sa construction, son exploitation et son entretien toute construction nécessite une

Plus en détail

Bétons isolants structurels (B.I.S)

Bétons isolants structurels (B.I.S) Bétons isolants structurels (B.I.S) NORME NF EN 206-1/ CN Présentation UMGO 11 Juillet 2014 SNBPE Rhône Alpes 1 Le Béton en France: 39 millions de m3 4 100 millions HT de Chiffre d Affaires 1 816 Centrales

Plus en détail

Charte de confiance et d engagement dans la Rénovation Globale Performante pour les artisans et entreprises prêts à travailler en groupement

Charte de confiance et d engagement dans la Rénovation Globale Performante pour les artisans et entreprises prêts à travailler en groupement Charte de confiance et d engagement dans la Rénovation Globale Performante pour les artisans et entreprises prêts à travailler en groupement Enjeux énergétiques de l habitat - Le secteur du bâtiment est

Plus en détail

Les Terrasses d Arcolia ZAC du Chaperon Vert à Arcueil 53 logements en accession sociale à la propriété dont 30 en location-accession et commerces

Les Terrasses d Arcolia ZAC du Chaperon Vert à Arcueil 53 logements en accession sociale à la propriété dont 30 en location-accession et commerces Les Terrasses d Arcolia ZAC du Chaperon Vert à Arcueil 53 logements en accession sociale à la propriété dont 30 en location-accession et commerces Page 1 Expansiel Promotion Groupe Valophis, est une Coopérative

Plus en détail

Référentiel du label «Bâtiment Energie Environnement» RENOVATION

Référentiel du label «Bâtiment Energie Environnement» RENOVATION Référentiel du label «Bâtiment Energie Environnement» RENOVATION Etabli suivant l arrêté du 29 septembre 2009 relatif au contenu et aux conditions d attribution du label «haute performance énergétique

Plus en détail