Introduction aux plans expérimentaux

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Introduction aux plans expérimentaux"

Transcription

1 Licence 3 Semestre 5 Initiation à la recherche dans le domaine des Sciences et Techniques de la Réadaptation Introduction aux plans expérimentaux Laure HUOT Unité de Recherche Clinique, Cellule Innovation Hospices Civils de Lyon

2 Rappel : les différentes recherches Décrire, Connaître Comprendre, Chercher une association Les causes des maladies Trouver des facteurs de risques Évaluer, Comparer Un traitement : efficacité, tolérance Une méthode diagnostique Une action de santé LH - Plans expérimentaux 2

3 Étude Descriptive Analytique Evaluative Transversale Longitudinale Expérimentale Observée Prospective Rétrospective Prospective Prospective Étude de prévalence (ou transversale) Étude de cohorte Étude cas/témoin Essai clinique Étude avant-après Étude ici-ailleurs 3

4 Études descriptives

5 Que peut-on décrire? Un ou plusieurs cas = malades Une maladie Sa fréquence Les facteurs de risque associés La répartition des maladies Une pratique (enquête) Des profils de patients LH - Plans expérimentaux 5

6 1. Séries de cas «Case series»

7 Cas rapporté Description d une observation inhabituelle Reconnaissance D une nouvelle maladie D un nouveau facteur de risque Point de départ d une hypothèse de recherche clinique ++ Étape suivante : série de cas LH - Plans expérimentaux 7

8 Définition Groupe de patients semblables entre eux = les «cas» Sans comparaison avec un groupe de témoins ou un autre groupe de patients Revue d observations cliniques But principal : générer des hypothèses LH - Plans expérimentaux 8

9 Méthodologie de la série de cas On constate l existence de cas semblables Définition précise des caractéristiques qui font du patient un «cas» Recueil rétrospectif Recenser les patients vus dans le service dans le passé Recueil par retour au dossier médical Recueil prospectif A chaque fois qu un nouveau patient arrive dans le service Recueil par interrogatoire, examens, LH - Plans expérimentaux 9

10 Intérêt des séries de cas Quand on observe un phénomène inhabituel Nouvelle maladie Quand on n a pas ou peu de connaissances sur un domaine Maladie rare Nouvelle pratique de prise en charge Quand on veut des données «scientifiques» pour formaliser un phénomène «intuitif» Regrouper des observations similaires LH - Plans expérimentaux 10

11 Exemple : Traitement par toxine botulique Le traitement par toxine botulique peut il modifier le contrôle postural des patients hémiplégiques spastiques? Série de 8 patients ayant bénéficié d une injection Recueil rétrospectif Examen clinique et enregistrement graphique sur plate-forme Résultats : Diminution de la spasticité du triceps sural Pas de modification des résultats des test cliniques d évaluation de l équilibre Diminution de la surface de l ellipse en posturographie Tendance : modification de l équilibre postural chez l hémiplégique après utilisation de toxine botulique Trappier T et al. Influence sur le contrôle postural du traitement par toxine botulique chez les sujets cérébrolésés. Annales de réadaptation et de médecine physique 2006;49: LH - Plans expérimentaux 11

12 Résultats Analyse descriptive Caractéristiques démographiques En fonction du nombre de cas Listing des données par patients Moyenne, pourcentage Attention! On ne pourra pas conclure Une relation : il n y a pas de groupe de comparaison Une fréquence (incidence ou prévalence) dans la population générale : il n y a pas de dénominateur LH - Plans expérimentaux 12

13 Avantages et limites Avantages : Peu coûteux, rapide Limites : Pas de groupe de comparaison Pas de mise en évidence d un lien de causalité Impossible de savoir si les facteurs observés sont plus fréquents parmi les cas que dans la population Provient d observations cliniques : ne représente pas la population à risque Ne représente pas l ampleur du phénomène Étape suivante : étude de prévalence LH - Plans expérimentaux 13

14 2. Études transversales = Études de prévalence «Cross-sectional studies»

15 Définition Objectif principalement descriptif Mesure de la fréquence d un évènement Enquête sur les sujets présents au moment du recueil Une seule observation par sujet = «photographie» de l état de la population étudiée LH - Plans expérimentaux 15

16 Schéma de l étude transversale PASSÉ PRÉSENT Étude transversale FUTUR Évènement Temps Inclusion des patients Recueil des informations (évènements du présent +/- du passé) LH - Plans expérimentaux 16

17 Principes Déterminer la fréquence d un évènement particulier Maladie Facteur de risque Exposition à un traitement, une rééducation À un instant précis Mesure d une prévalence Exemple : pourcentage de patients «déprimés» parmi un groupe de fibromyalgiques à un instant donné LH - Plans expérimentaux 17

18 Méthodologie 1ère étape = définir la question ++ Choix des sujets de l étude Recueillir les données Exprimer et interpréter les résultats LH - Plans expérimentaux 18

19 Sujets de l étude Définition très précise Population cible = population à laquelle seront extrapolés les résultats de l étude Population de recrutement = Population source Échantillon représentatif Participants à l étude LH - Plans expérimentaux 19

20 Population source Cas pratique : quelle est la prévalence du stress professionnel? Population générale Enquête auprès de toutes les personnes pratiquant une activité professionnelle Populations particulières Enquête auprès de tous les salariés d une même entreprise, d un même hôpital, d une même ville LH - Plans expérimentaux 20

21 Échantillon Nécessité : obtenir un échantillon représentatif de la population Image en miniature de la population source Seuls les sujets présents seront étudiés! Sélection des sujets parce qu ils appartiennent à une population, sans tenir compte de leur statut vis-à-vis de l évènement étudié Dans le protocole, définition de l échantillon Nombre de sujets Représentativité LH - Plans expérimentaux 21

22 Échantillonnage ATTENTION par «discernement» : l enquêteur pense que c est équilibré par «commodité» : que les volontaires biais de sélection! Meilleure méthode = échantillonnage aléatoire ou «tirage au sort» À partir d une liste exhaustive de toutes les unités de sondage Unité de sondage = un individu, une famille, une entreprise Ensemble des sujets inscrits sur la liste y compris les absents le jour de l enquête LH - Plans expérimentaux 22

23 Participants Toutes les personnes sélectionnées ne vont pas participer à l étude! Refus Absent Toujours calculer le taux de non-réponse +++ Y a-t-il un biais? Participants différents des non participants Essayer d obtenir des informations a minima : âge, sexe, catégorie socio professionnelle LH - Plans expérimentaux 23

24 Données Définition précise de l évènement étudié Qu est-ce qu un «cas»? Qu est-ce qu un «facteur de risque»? Mesure : standardiser les outils, pour pouvoir comparer les résultats entre populations et entre périodes ++ Utiliser une échelle internationale, validée, déjà utilisée dans les publications sur la même thématique Unité de mesure LH - Plans expérimentaux 24

25 Méthodes de mesure de l état de santé Données disponibles directement auprès du sujet : Questionnaires ++ Dosages sanguins / biologiques Tests diagnostiques Informations médicales individuelles Autres données disponibles : Registres, Réseaux de surveillance, Bases de données médico-administratives, Maladies professionnelles, Maladies à déclaration obligatoire, Certificats de décès LH - Plans expérimentaux 25

26 Résultats Calcul de la prévalence Utile pour les pathologies fréquentes, chroniques, récurrentes Exemple : maladies ostéo-articulaires Analyse statistique Fréquence, pourcentage Intervalle de confiance +++ LH - Plans expérimentaux 26

27 Calcul de la prévalence Prévalence = nombre de patients présentant l évènement au temps t / population totale au temps t Évènement Pas d évènement Prévalence = a Nombre a + a b a+b b LH - Plans expérimentaux 27

28 Avantages des études transversales Mise en oeuvre Faciles à réaliser car ne nécessitent pas de suivi des patients Courtes / résultats rapides Coût de réalisation faible Étude possible de Maladies fréquentes, récurrentes ou chroniques Plusieurs expositions et plusieurs conséquences simultanément Mesure de la prévalence = ampleur de l évènement LH - Plans expérimentaux 28

29 Faiblesses des études transversales Limites méthodologiques Possibilité de biais Erreur de classement Sélection des sujets liée au problème étudié Ex : sur le lieu de travail, les malades sont absents! Attention aux interprétations abusives tentantes! Pas de notion de chronologie des évènements Pas de notion d association entre maladie et facteur de risque LH - Plans expérimentaux 29

30 Une «bonne» étude transversale Définition très précise De la maladie Des facteurs de risques / exposition De la population cible Sujets étudiés Définir la population source +++ Échantillonnage +++ Méthode de recueil des informations Questionnaires : attention aux biais LH - Plans expérimentaux 30

31 Conclusion Études transversales = descriptives Première étape / indices sur l étendue d un évènement Deux principaux éléments à prendre en compte lors de la mise en place de l étude Choix de la population source Représentativité de l échantillon Étape suivante : étude cas-témoin ou étude de cohorte LH - Plans expérimentaux 31

32 Exemple : Troubles de l audition et maladie d Alzheimer Objectif de l étude : Décrire la fréquence des troubles auditifs Décrire leur prise en charge audioprothétique Sujets de l étude Population cible = ensemble des patients atteints par la maladie d Alzheimer Population source = patients suivis dans un service de gériatrie des Hospices Civils de Lyon Pas d échantillonnage exhaustivité n = 150 patients LH - Plans expérimentaux 32

33 Exemple : Troubles de l audition et maladie d Alzheimer Recueil des données Questionnaire à l aidant Difficultés audition? Consultation ORL? Port d une audioprothèse? Si pas d information examen clinique + audio Résultats : parmi tous les patients atteints de MA et suivis dans le service de gériatrie ayant passé l examen clinique et audio (n=50) 88% ont des troubles de l audition (audiométrie pathologique) 18% des patients avec un trouble de l audition sont appareillés Étape suivante : essai clinique pour montrer que l appareillage de patients MA avec troubles de l audition permet d améliorer leur comportement LH - Plans expérimentaux 33

Les outils en démographie et en épidémiologie. Cours IFSI de Blois, le 14/12/2011 Sloane ROLLIER

Les outils en démographie et en épidémiologie. Cours IFSI de Blois, le 14/12/2011 Sloane ROLLIER Les outils en démographie et en épidémiologie Cours IFSI de Blois, le 14/12/2011 Sloane ROLLIER Plan Outils en démographie Outils en épidémiologie Les enquêtes épidémiologiques La démarche en Santé Publique

Plus en détail

Méthodologie et outils statistiques : bases épidémiologiques

Méthodologie et outils statistiques : bases épidémiologiques Méthodologie et outils statistiques : bases épidémiologiques Dr Roch Giorgi roch.giorgi@ap-hm.fr LERTIM, Faculté de Médecine, Université de la Méditerranée, Marseille, France http://cybertim.timone.univ-mrs.fr

Plus en détail

Annick Alpérovitch Directeur de recherche émérite, UPMC-Inserm-U708 Neuroépidémiologie

Annick Alpérovitch Directeur de recherche émérite, UPMC-Inserm-U708 Neuroépidémiologie Recherche épidémiologique sur la maladie d'alzheimer : quelques questions d'éthique Annick Alpérovitch Directeur de recherche émérite, UPMC-Inserm-U708 Neuroépidémiologie P. 1 Les études cas-témoin L un

Plus en détail

Outils méthodologiques et astuces pour la thèse de médecine Les principes de base en épidémiologie

Outils méthodologiques et astuces pour la thèse de médecine Les principes de base en épidémiologie Outils méthodologiques et astuces pour la thèse de médecine Les principes de base en épidémiologie Juliana Ramiandrisoa, Interne de Santé Publique Dr Laetitia Huiart, USM, CHU Mais, quelle est la question??

Plus en détail

Lecture critique d une étude publiée. Laure HUOT Unité de Recherche Clinique Pôle IMER HCL

Lecture critique d une étude publiée. Laure HUOT Unité de Recherche Clinique Pôle IMER HCL Lecture critique d une étude publiée Laure HUOT Unité de Recherche Clinique Pôle IMER HCL Notions de lecture critique Lecture critique = évaluation du résultat Sa validité scientifique (fiabilité) Son

Plus en détail

Général. Identification

Général. Identification MENUI - Etude longitudinale sur des enfants atteints d'énurésie nocturne isolée : étude sur la sécurité d'emploi de Minirinmelt en situation réelle de prescription Responsable(s) : Niez Philippe, Laboratoire

Plus en détail

Les types d études en épidémiologie

Les types d études en épidémiologie Faculté de médecine Les types d études en épidémiologie Dr. L. ZEMOUR Maître assistant en épidémiologie et médecine préventive Site Web : www.semepehuo.com Email : semepehuo@gmail.com Toute étude est :

Plus en détail

L épidémiologie Analytique

L épidémiologie Analytique L épidémiologie Analytique I. INTRODUCTION : Dr Z.LAIB L Epidémiologie étudie la distribution temporelle et spatiale des états de santé dans des populations humaines, des facteurs qui déterminent cette

Plus en détail

INDICATEURS DE L ÉTAT DE SANTÉ

INDICATEURS DE L ÉTAT DE SANTÉ INDICATEURS DE L ÉTAT DE SANTÉ - comprendre ce qu est un indicateur de l état de santé d une population - connaître les principaux indicateurs de l état de santé - connaître les principales sources d information

Plus en détail

JL Faillie, G Mercier

JL Faillie, G Mercier PLAN Épidémiologie Types d'études observationnelles MB6 2011 2012 Épidémiologie : définitions Types d études épidémiologiques Épidémiologie i i descriptive Enquêtes transversales de prévalence Enquêtes

Plus en détail

THESES Elements de méthode

THESES Elements de méthode THESES Elements de méthode Dr E Mariné-Barjoan DSP - Dr E Fontas DRCI Dr Le Duff DSP - CHU de Nice 1 Les étapes Introduction : Etat des lieux. Justificatif de l étude. Définir une question qui peut être

Plus en détail

Devenir médecin Sentinelles

Devenir médecin Sentinelles UNE COLLABORATION ENTRE MEDECINS LIBERAUX ET CHERCHEURS EN FRANCE METROPOLITAINE Devenir médecin Sentinelles Un réseau de médecins généralistes et pédiatres répartis sur le territoire métropolitain français

Plus en détail

Mise en place d études cliniques au Sud

Mise en place d études cliniques au Sud Mise en place d études cliniques au Sud EricOuattara, MD, PhD ISPED, Inserm U1219 Eric.Ouattara@isped.u-bordeaux2.fr Plan 1. Etudes en recherche clinique : Epidémiologie descriptive Etudes observationnelles

Plus en détail

EFEMERIS - Cohorte de femmes enceintes en Haute-Garonne: effet de l'exposition aux différents médicaments sur le nouveau-né

EFEMERIS - Cohorte de femmes enceintes en Haute-Garonne: effet de l'exposition aux différents médicaments sur le nouveau-né EFEMERIS - Cohorte de femmes enceintes en Haute-Garonne: effet de l'exposition aux différents médicaments sur le nouveau-né Responsable(s) : Damase-Michel Christine, SERVICE DE PHARMACOLOGIE CLINIQUE UNITE

Plus en détail

Écrire / Lire un Article Principes de Base

Écrire / Lire un Article Principes de Base Écrire / Lire un Article Principes de Base Dr Julien Mancini julien.mancini@univmed.fr Laboratoire d Enseignement et de Recherche sur le Traitement de l Information Médicale Faculté de Médecine de Marseille,

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE DES CANCERS Incidence et mortalité

EPIDEMIOLOGIE DES CANCERS Incidence et mortalité EPIDEMIOLOGIE DES CANCERS Incidence et mortalité V Jouhet 13 Mai 2009 Encadrement : G. Defossez Plan Définitions Incidence Mortalité Effets influençant la lecture des données épidémiologiques Âge, période,

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE Damien Van Gysel CHU de Nice

EPIDEMIOLOGIE Damien Van Gysel CHU de Nice EPIDEMIOLOGIE 2012 2013 Damien Van Gysel CHU de Nice SOMMAIRE Définitions Éléments de langage Les indicateurs Les mesures d association Les différents types d enquêtes Définitions provient du grec «epi»

Plus en détail

Essai contrôlé randomisé. Octobre José Labarère

Essai contrôlé randomisé. Octobre José Labarère Echographie de série en deux points couplée aux D-dimères versus échographie doppler couleur de la jambe entière pour le diagnostic d une thrombose veineuse profonde symptomatique. Essai contrôlé randomisé

Plus en détail

Formulaire de consentement et procédure de consentement* Aptitude du ou des investigateurs (dont les CV)

Formulaire de consentement et procédure de consentement* Aptitude du ou des investigateurs (dont les CV) Comité de Protection des Personnes Catégorie de recherche : REGION I.. Numèro CPP de la recherche : Un protocole du promoteur x adresse., présenté par le Dr, Service de.., CHU de. N identification : 2015-..

Plus en détail

TUTORAT UE4 2010-2011 Biostatistiques Séance n 4 - Colle Semaine du 1/11/2010

TUTORAT UE4 2010-2011 Biostatistiques Séance n 4 - Colle Semaine du 1/11/2010 TUTORAT UE4 2010-2011 Biostatistiques Séance n 4 - Colle Semaine du 1/11/2010 Séance préparée par les tuteurs de l UE4 Sauf mention contraire, les tests sont réalisés en bilatéral avec α=5% QCM n 1 : Concernant

Plus en détail

15. Rapport de méta-analyse

15. Rapport de méta-analyse 15. Rapport de méta-analyse Le compte rendu de méta-analyse doit fournir un certain nombre de renseignements indispensables à l évaluation du travail réalisé. Les informations présentes seront cependant

Plus en détail

Objectif 1 L objet d un article médical scientifique

Objectif 1 L objet d un article médical scientifique Objectif 1 L objet d un article médical scientifique Objectif 1 : L objet d un article médical scientifique, parmi les suivants : évaluation d une procédure diagnostique, d un traitement, d un programme

Plus en détail

Schémas d étude. Dr Julien Mancini Laboratoire d Enseignement et de Recherche sur le Traitement de l Information Médicale

Schémas d étude. Dr Julien Mancini Laboratoire d Enseignement et de Recherche sur le Traitement de l Information Médicale Schémas d étude Dr Julien Mancini julien.mancini@univmed.fr Laboratoire d Enseignement et de Recherche sur le Traitement de l Information Médicale Faculté de Médecine de Marseille, Université de la Méditerranée

Plus en détail

METHODOLOGIE EPIDEMIOLOGIE. Dr Jacqueline DUFFOUR

METHODOLOGIE EPIDEMIOLOGIE. Dr Jacqueline DUFFOUR METHODOLOGIE EPIDEMIOLOGIE Dr Jacqueline DUFFOUR I/EPIDEMIOLOGIE: Généralités I-1 L Epidémiologie Définition: distribution temporelle et spatiale des états de santé des populations Historique: Mesure de

Plus en détail

Caroline Elie URC Paris Centre Hôpital Necker

Caroline Elie URC Paris Centre Hôpital Necker Qu est-ce qu un pronostic? Principes des études pronostiques Caroline Elie URC Paris Centre Hôpital Necker Chez un homme de 50 ans, fumeur, traité pour une hypercholestérolémie, et à 15 jours d un infarctus

Plus en détail

Introduction aux statistiques inférentielles en psychologie

Introduction aux statistiques inférentielles en psychologie Méthodes statistiques Licence Psychologie 2 ème année 2017 / 2018 1 Introduction aux statistiques inférentielles en psychologie ou comment fournir des résultats relatifs à une population à partir de mesures

Plus en détail

Faculté de Médecine Comité des thèses Année Lecture critique d un article médical

Faculté de Médecine Comité des thèses Année Lecture critique d un article médical Faculté de Médecine Comité des thèses Année 2012 Lecture critique d un article médical Pourquoi une lecture critique? La lecture critique est indispensable: Abondance de la littérature scientifique Lecture

Plus en détail

Cancers du foie. des voies biliaires. Bretagne. Fascicule régional

Cancers du foie. des voies biliaires. Bretagne. Fascicule régional Cancers du foie et des voies biliaires Fascicule régional 2 Sommaire p. 3 Chapitre 1 : Mortalité p. 4 Par cancer du foie et des voies biliaires p. 7 Par hépatocarcinome p. 10 Chapitre 2 : Incidence des

Plus en détail

Echographie de série en deux points couplée aux D-dimères versus échographie doppler couleur de la jambe entière pour le diagnostic d une thrombose

Echographie de série en deux points couplée aux D-dimères versus échographie doppler couleur de la jambe entière pour le diagnostic d une thrombose Echographie de série en deux points couplée aux D-dimères versus échographie doppler couleur de la jambe entière pour le diagnostic d une thrombose veineuse profonde symptomatique. Essai contrôlé randomisé

Plus en détail

Projet sur la violence psychologique au travail. Protocole d enquête épidémiologique en région PACA Rapport intermédiaire novembre 2002

Projet sur la violence psychologique au travail. Protocole d enquête épidémiologique en région PACA Rapport intermédiaire novembre 2002 Projet sur la violence psychologique au travail Protocole d enquête épidémiologique en région PACA Rapport intermédiaire novembre 2002 Isabelle Niedhammer INSERM U88 Le contexte de la recherche en France

Plus en détail

traités par agonistes TPO-R

traités par agonistes TPO-R SATURNE - Etude longitudinale sur des patients atteintes de purpura thrombopénique immunologique (PTI) chronique traités par agonistes TPO-R Responsable(s) : Leclerc-Zwirn Christel, GSK Date de modification

Plus en détail

Maintenir une perte de poids: une question de volonté? Maaike Kruseman & Isabelle Carrard, Professeures HES Nutridays, Berne, avril 2016

Maintenir une perte de poids: une question de volonté? Maaike Kruseman & Isabelle Carrard, Professeures HES Nutridays, Berne, avril 2016 Maintenir une perte de poids: une question de volonté? Maaike Kruseman & Isabelle Carrard, Professeures HES Nutridays, Berne, avril 2016 Le maintien de la perte de poids (MPP) Définition Perte intentionnelle

Plus en détail

Méthodologie en recherche biomédicale : les études observationnelles

Méthodologie en recherche biomédicale : les études observationnelles Méthodologie en recherche biomédicale : les études Yohann.Foucher@univ-nantes.fr Equipe d Accueil 4275 "Biostatistique, recherche clinique et mesures subjectives en santé", Université de Nantes Odontologie

Plus en détail

Article 2 : Prenez connaissance de l article intitulé «Echographie de série en deux points couplée

Article 2 : Prenez connaissance de l article intitulé «Echographie de série en deux points couplée Article 2 : Prenez connaissance de l article intitulé «Echographie de série en deux points couplée aux D-dimères versus échographie doppler couleur de la jambe entière pour le diagnostic d une thrombose

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE DE CONSTANTINE. DEPARTEMENT DE MEDECINE ENSEIGNEMENT GRADUE Année Universitaire Thème : EPIDEMIOLOGIE ANALYTIQUE

FACULTE DE MEDECINE DE CONSTANTINE. DEPARTEMENT DE MEDECINE ENSEIGNEMENT GRADUE Année Universitaire Thème : EPIDEMIOLOGIE ANALYTIQUE FACULTE DE MEDECINE DE CONSTANTINE DEPARTEMENT DE MEDECINE ENSEIGNEMENT GRADUE Année Universitaire 2013-2014 Module d Epidémiologie Thème : EPIDEMIOLOGIE ANALYTIQUE Enseignant : LEMDAOUI MOHAMED CHERIF

Plus en détail

ETUDE ORACLE. ObservatoiRe des modalités de prescription de l Audc dans la prise en charge des ChoLEstases COMITÉ SCIENTIFIQUE

ETUDE ORACLE. ObservatoiRe des modalités de prescription de l Audc dans la prise en charge des ChoLEstases COMITÉ SCIENTIFIQUE ObservatoiRe des modalités de prescription de l Audc dans la prise en charge des ChoLEstases ETUDE ORACLE COMITÉ SCIENTIFIQUE Pr JP. Bronowicki Pr O. Chazouillères Pr S. Erlinger Dr H. Hagège Dr B. Hanslik

Plus en détail

Intégration dans la 75.000+ de la population joignable uniquement sur mobile

Intégration dans la 75.000+ de la population joignable uniquement sur mobile Intégration dans la 75.000+ de la population joignable uniquement sur mobile Jérôme NERAUDAU Direction Enquêtes et Méthodes Scientifiques Problématique En 1997 le taux d équipement en téléphone filaire

Plus en détail

Epidémiologie: quelques outils

Epidémiologie: quelques outils Epidémiologie: quelques outils D.U Santé Précarité Lille 16/02/2012 B. Tilmont 1 Qu est-ce que l épidémiologie? Etude de la distribution et des déterminants des problèmes de santé dans les populations

Plus en détail

- 1 - RESUME. Institut Claudius Regaud, 20-24 rue du Pont Saint-Pierre 31052 TOULOUSE cedex.

- 1 - RESUME. Institut Claudius Regaud, 20-24 rue du Pont Saint-Pierre 31052 TOULOUSE cedex. ETUDE - 1 - METAL3 Page 1 / 5 RESUME Titre de l essai pronostique afin d identifier parmi les patientes présentant un cancer du sein métastatique celles qui bénéficient d une 3 ième ligne de chimiothérapie

Plus en détail

Un programme réussi de réduction des infections urinaires en gériatrie

Un programme réussi de réduction des infections urinaires en gériatrie Un programme réussi de réduction des infections urinaires en gériatrie Programme «sondage évacuateur» Interclin Gériatrique Hospices Civils de Lyon 2009-2013 GIRARD R., GAUJARD S., PERGAY V., PORNON P.,

Plus en détail

Qu est-ce qu un facteur de risque?

Qu est-ce qu un facteur de risque? Edito Cette enquête est le fruit d une collaboration exemplaire de l Union Régionale des Médecins Libéraux et de l Union Régionale des Caisses d Assurance Maladie de Corse. Elle témoigne de la volonté

Plus en détail

Général. Identification. Etude longitudinale sur l'«evaluation de l'emdr pour le traitement de l'etat de Stress post- Nom détaillé

Général. Identification. Etude longitudinale sur l'«evaluation de l'emdr pour le traitement de l'etat de Stress post- Nom détaillé EVEREST - Etude longitudinale sur l'«evaluation de l'emdr pour le traitement de l'etat de Stress post-traumatique»: implication des axes corticotrope et sympathique Responsable(s) : Chaudieu Isabelle,

Plus en détail

Plan. I) Lecture rapide. Le stress professionnel et la réactivité pressionnelle au stress ne prédisent pas la pression artérielle à 5 ans

Plan. I) Lecture rapide. Le stress professionnel et la réactivité pressionnelle au stress ne prédisent pas la pression artérielle à 5 ans Le stress professionnel et la réactivité pressionnelle au stress ne prédisent pas la pression artérielle à 5 ans Pr Pierre AMBROSI 1 Dr Julien MANCINI 2 pierre.ambrosi@ap-hm.fr julien.mancini@univmed.fr

Plus en détail

Enoncé commun aux QCM 1 à 6

Enoncé commun aux QCM 1 à 6 Enoncé commun aux QCM 1 à 6 Le risque de développer une hyperuricémie (élévation du taux sanguin d acide urique) pour l homme adulte japonais est de 0,15. Une importante étude a permis de montrer que ce

Plus en détail

Suivi de la SEP 2. La base EDMUS «European Database for MUltiple Sclerosis»

Suivi de la SEP 2. La base EDMUS «European Database for MUltiple Sclerosis» Journées de l Ouest de statistique et d épidémiologie : Séminaire de travail et d échanges Mardi 7 septembre 2010 Emmanuelle LERAY, Service de santé publique, CHU Rennes Dr Isabelle TRON, Observatoire

Plus en détail

Le médecin du travail: un acteur dans la prévention du diabète de l'adulte.

Le médecin du travail: un acteur dans la prévention du diabète de l'adulte. Le médecin du travail: un acteur dans la prévention du diabète de l'adulte. Enquête rétrospective dans un service de santé au travail luxembourgeois Dr Philippe FAVROT Société Scientifique de Santé au

Plus en détail

Breastfeeding is associated with improved child cognitive development

Breastfeeding is associated with improved child cognitive development Breastfeeding is associated with improved child cognitive development Octobre 2013 J Labarère, A Seigneurin, P François 1 QRU : L objectif principal de cette étude était (une seule réponse possible) :

Plus en détail

Prise en charge initiale des états septiques graves de l adulte aux urgences: Enquête nationale d opinion, de connaissances et de pratiques

Prise en charge initiale des états septiques graves de l adulte aux urgences: Enquête nationale d opinion, de connaissances et de pratiques Prise en charge initiale des états septiques graves de l adulte aux urgences: Enquête nationale d opinion, de connaissances et de pratiques Historique Dès 1953 : concept de la médecine «du pied de l arbre

Plus en détail

L Innovation à l IUCPQ Université Laval. Denis Bouchard Président-Directeur Général IUCPQ-Université Laval

L Innovation à l IUCPQ Université Laval. Denis Bouchard Président-Directeur Général IUCPQ-Université Laval L Innovation à l IUCPQ Université Laval Denis Bouchard Président-Directeur Général IUCPQ-Université Laval Ce qui nous distingue Notre mission Trois grands axes cliniques etde recherche Cardiologie Pneumologie

Plus en détail

Effets du bruit des avions sur la santé : présentation de DEBATS

Effets du bruit des avions sur la santé : présentation de DEBATS Effets du bruit des avions sur la santé : présentation de DEBATS Discussion sur les Effets du Bruit des Aéronefs Touchant la Santé Anne-Sophie EVRARD Chargée de Recherche (Ifsttar) CCE Lyon Saint-Exupéry

Plus en détail

Instruments de mesure en Santé Publique Bases statistiques et épidémiologiques. Dr L. Gambotti Service de Santé Publique, GHPS 20/10/2006

Instruments de mesure en Santé Publique Bases statistiques et épidémiologiques. Dr L. Gambotti Service de Santé Publique, GHPS 20/10/2006 Instruments de mesure en Santé Publique Bases statistiques et épidémiologiques Dr L. Gambotti Service de Santé Publique, GHPS 20/10/2006 1 1. Définition L épidémiologie : Étude des facteurs intervenant

Plus en détail

UE 6 INITIATION À LA CONNAISSANCE DU MÉDICAMENT. Pharmaco-épidémiologie. Dr Antoine Pariente Université de Bordeaux. Santé

UE 6 INITIATION À LA CONNAISSANCE DU MÉDICAMENT. Pharmaco-épidémiologie. Dr Antoine Pariente Université de Bordeaux. Santé UE 6 INITIATION À LA CONNAISSANCE DU MÉDICAMENT Pharmaco-épidémiologie Dr Antoine Pariente Université de Bordeaux Santé 1 De quoi parle-t on? Pharmaco-épidémiologie : discipline qui étudie le médicament

Plus en détail

Programme pancanadien d évaluation PPCE 2013

Programme pancanadien d évaluation PPCE 2013 Programme pancanadien d évaluation PPCE 2013 Rapport de l évaluation pancanadienne en sciences, en lecture et en mathématiques Programme pancanadien d évaluation PPCE de 2013 Rapport de l évaluation pancanadienne

Plus en détail

Chapitre 6. Les études étiologiques

Chapitre 6. Les études étiologiques Chapitre 6 Les études étiologiques La causalité Épidémiologie analytique étiologique explicative Cause(s) de la maladie = facteur(s) de risque Facteur de risque : = tout facteur associé à l augmentation

Plus en détail

Master M2. TD : Elaboration d un protocole en épidémiologie : Proposition de correction *************************

Master M2. TD : Elaboration d un protocole en épidémiologie : Proposition de correction ************************* Master M2 TD : Elaboration d un protocole en épidémiologie : Proposition de correction ************************* 1. Justification : Contexte : Malathion très utilisé : milieu professionnel, agricole, sphère

Plus en détail

fréquentant les différentes consultations mémoire du CM2R de Lyon : facteurs prédictifs de dépendance

fréquentant les différentes consultations mémoire du CM2R de Lyon : facteurs prédictifs de dépendance MEMORA - Etude longitudinale sur l'ensemble des patients fréquentant les différentes consultations mémoire du CM2R de Lyon : facteurs prédictifs de dépendance Responsable(s) : Krolak-Salmon Pierre, Centre

Plus en détail

Général. Identification. - Registre français de la maladie de pompe (registre qualifié) Nom détaillé. Numéro d'enregistrement (CNIL, CPP, CCTIRS etc.

Général. Identification. - Registre français de la maladie de pompe (registre qualifié) Nom détaillé. Numéro d'enregistrement (CNIL, CPP, CCTIRS etc. - Registre français de la maladie de pompe (registre qualifié) Responsable(s) : Laforêt Pascal, Centre de référence de Pathologie Neuromusculaire Paris-Est Date de modification : 11/04/2011 Version : 2

Plus en détail

FACULTES DE MEDECINE DE TOULOUSE EXAMEN DE LCA UE 12 2 ème Session DFASM1. Partie 1 10 QCM à choix multiples

FACULTES DE MEDECINE DE TOULOUSE EXAMEN DE LCA UE 12 2 ème Session DFASM1. Partie 1 10 QCM à choix multiples FACULTES DE MEDECINE DE TOULOUSE EXAMEN DE LCA UE 12 2 ème Session DFASM1 Partie 1 10 QCM à choix multiples QCM1 : Parmi les propositions suivantes concernant cet article, indiquez la (ou les) réponse(s)

Plus en détail

INTRODUCTION A LA RECHERCHE QUANTITATIVE

INTRODUCTION A LA RECHERCHE QUANTITATIVE INTRODUCTION A LA RECHERCHE QUANTITATIVE Première partie : du questionnaire à la base de données Juin 2010 Julien Gelly, Caroline Huas, Josselin Le Bel Plan 2 1. Introduction 2. Saisie des données : Epi

Plus en détail

Typologie des études. M.Cucherat E.Vicaut. Etudes analytiques. Etudes descriptives. Etudes de cohorte. Etudes de cohorte

Typologie des études. M.Cucherat E.Vicaut. Etudes analytiques. Etudes descriptives. Etudes de cohorte. Etudes de cohorte Programme de Formation aux Biostatistiques Les différents types d études de recherche clinique M.Cucherat E.Vicaut Etudes descriptives Etudes transversales Etudes analytiques Etudes d'observation cohortes

Plus en détail

Général. Identification. Etude longitudinale sur des patients consultant pour un épisode de sinusite aiguë : stratégie.

Général. Identification. Etude longitudinale sur des patients consultant pour un épisode de sinusite aiguë : stratégie. ABSINTHE - Etude longitudinale sur des patients consultant pour un épisode de sinusite aiguë : stratégie thérapeutique dans la prise en charge en pratique médicale courante Responsable(s) : Moore Nicholas,

Plus en détail

Thème CDEI. Modalités de recueil en Protocole. Consignes de remplissage. Guide méthodologique thème CDEI Recueil en Protocole 1/10 Version

Thème CDEI. Modalités de recueil en Protocole. Consignes de remplissage. Guide méthodologique thème CDEI Recueil en Protocole 1/10 Version Recueil 2014 optionnel de l indicateur Conformité des demandes d examens d imagerie auprès des établissements de santé ayant une activité en radiologie Modalités de recueil en Protocole Consignes de remplissage

Plus en détail

Cours de biochimie clinique (Introduction)

Cours de biochimie clinique (Introduction) Faculté de médecine m de Sousse Cours de biochimie clinique (Introduction) 2 ème année médecine 2008 / 2009 Docteur LIMEM Khalifa Plan I Définition II sa place en médecine III les différentes étapes d

Plus en détail

Enseignante : Pr Belkadi. Khaloua.Mounia (Maitre de Conférences «A» )

Enseignante : Pr Belkadi. Khaloua.Mounia (Maitre de Conférences «A» ) Canevas Intitulé du cours : les indicateurs de santé Enseignante : Pr Belkadi. Khaloua.Mounia (Maitre de Conférences «A» ) Introduction En épidémiologie, la possibilité de quantifier la fréquence de la

Plus en détail

Enquête nationale sur la satisfaction des patients 2012

Enquête nationale sur la satisfaction des patients 2012 Enquête nationale sur la satisfaction des patients 2012 Version brève du rapport comparatif national Mars 2014, version 1.0 Résumé du rapport comparatif national, mesure 2012 Sommaire 1. Contexte... 3

Plus en détail

SIRCADE. MC Pérault-Pochat, PU-PH Absence de liens d intérêts. Académie nationale de Pharmacie

SIRCADE. MC Pérault-Pochat, PU-PH Absence de liens d intérêts. Académie nationale de Pharmacie SIRCADE Détection des évènements indésirables graves au décours d une chimiothérapie : intérêt d un registre général des cancers dans le calcul de leur incidence et compréhension des obstacles à leur notification

Plus en détail

RESUME DE LA RECHERCHE

RESUME DE LA RECHERCHE RESUME DE LA RECHERCHE Epidémiologie de l excrétion du Cytomégalovirus humain dans la salive des enfants accueillis en crèche en France. CrechMV CHU de LIMOGES 2 avenue Martin Luther KING 87000 Limoges

Plus en détail

Informations complémentaires concernant la constitution de l'échantillon --- Objectif de la base de données

Informations complémentaires concernant la constitution de l'échantillon --- Objectif de la base de données - Etude longitudinale interventionnelle sur les effets de la chaîne longue omega-3 de l'acide docosahexaénoïque sur les fonctions plaquettaires et l'état redox Responsable(s) : Vidal Hubert, U1060 Véricel

Plus en détail

Protocole d étude cas-témoins

Protocole d étude cas-témoins Facteurs de risque des infections communautaires à Staphylocoque doré Méthicilline résistant (SARM CO), Seychelles, février - décembre 2012 Protocole d étude cas-témoins Présenté par: Anita Bonne Field

Plus en détail

Les Études de Cohortes

Les Études de Cohortes Les Études de Cohortes Maladie Maladie Maladie Maladie Maladie Maladie Épidémiologie Descriptive Intérêt + des études de cohortes (incidence des pathologies) Épidémiologie analytique Objectif= identifier

Plus en détail

psychosocial Général Identification Etude longitudinale sur des femmes de plus de 65 ans survivantes d'un premier cancer du Nom détaillé

psychosocial Général Identification Etude longitudinale sur des femmes de plus de 65 ans survivantes d'un premier cancer du Nom détaillé ELIPPSE 65 - Etude longitudinale sur des femmes de plus de 65 ans survivantes d'un premier cancer du sein/impact psychosocial Responsable(s) : Rey Dominique, U912 Moatti Jean-Paul Date de modification

Plus en détail

Institut canadien d information sur la santé

Institut canadien d information sur la santé Institut canadien d information sur la santé 1 Conférence Web sur le projet pilote du Système national de déclaration des accidents et incidents radiothérapie (SNDAI-RT) Août-septembre 2015 2 Ordre du

Plus en détail

Opthalmology/ IOVS Juin 2014 Par Ianis Marcireau

Opthalmology/ IOVS Juin 2014 Par Ianis Marcireau Opthalmology/ IOVS Juin 2014 Par Service du Professeur E. Souied Ophtalmologie Centre Hospitalier Intercommunal de Creteil Objectif Objectif : Evaluer l efficacité de l implant intra vitréen de fluocinolone

Plus en détail

Lecture critique d un article

Lecture critique d un article Lecture critique d un article Pr. Christine Katlama Pr Serge Eholié Atelier de formation à la recherche clinique 17 mars 2009 Abidjan Avec la contribution de l ANRS et Esther LES DIFFERENTS TYPES D ARTICLES

Plus en détail

Biais et niveaux de preuve en Pharmaco-épidémiologie

Biais et niveaux de preuve en Pharmaco-épidémiologie Biais et niveaux de preuve en Pharmaco-épidémiologie David Braunstein Service de pharmacologie clinique et pharmacovigilance AP-HM DESC de Pharmacologie médicale et évaluation des thérapeutiques 18 Mai

Plus en détail

Deborah Azoulay (Interne en Médecine du travail) Pr Françoise Laroche Pr Serge Perrot Pr Coste Aflar FibromyalgieSOS

Deborah Azoulay (Interne en Médecine du travail) Pr Françoise Laroche Pr Serge Perrot Pr Coste Aflar FibromyalgieSOS Deborah Azoulay (Interne en Médecine du travail) Pr Françoise Laroche Pr Serge Perrot Pr Coste Aflar FibromyalgieSOS REALISATION ET FINANCEMENT Enquête réalisée et financée par 2 associations de malades:

Plus en détail

Epidémiologie. 1. Introduction. Philippe Saint Pierre. Université Pierre et Marie Curie Paris 6

Epidémiologie. 1. Introduction. Philippe Saint Pierre. Université Pierre et Marie Curie Paris 6 Epidémiologie 1. Introduction Philippe Saint Pierre Université Pierre et Marie Curie Paris 6 1. Introduction I. Epidémiologie II. III. Différents types d enquêtes Population cible et population source

Plus en détail

Pratiques tabagiques des étudiants en Pharmacie de Clermont-Ferrand

Pratiques tabagiques des étudiants en Pharmacie de Clermont-Ferrand Pratiques tabagiques des étudiants en Pharmacie de Clermont-Ferrand Evolution entre 2001 et 2011 Niveau de connaissances sur les méfaits du tabac et statut tabagique Pr Marie-Pierre SAUVANT-ROCHAT Clermont

Plus en détail

Comment améliorer la recherche clinique en cancérologie pédiatrique en Afrique. Brenda MALLON

Comment améliorer la recherche clinique en cancérologie pédiatrique en Afrique. Brenda MALLON Comment améliorer la recherche clinique en cancérologie pédiatrique en Afrique Brenda MALLON QUESTIONS 1. Qu'est que c est? 2. Pourquoi faire de la recherche clinique en Afrique? 3. Comment peut-en faire

Plus en détail

Les critères de jugement composites "composite endpoints"

Les critères de jugement composites composite endpoints 13 ème journée annuelle Réseau Oncocentre Les critères de jugement composites "composite endpoints" Ph Bertrand Blois, décembre 2015 Critères de Jugement en Cancérologie Critère clinique : une caractéristique

Plus en détail

Analyse critique d articles à visée diagnostique

Analyse critique d articles à visée diagnostique Analyse critique d articles à visée diagnostique Alain Venot UFR SMBH, Université Paris 13 LA RECHERCHE CLINIQUE A VISEE DIAGNOSTIQUE... 1 QUELLE METHODOLOGIE POUR DES ETUDES CLINIQUES A VISEE DIAGNOSTIQUE?...

Plus en détail

L3 Eco Statistiques Appliquées 2013-2014 TRAVAUX DIRIGÉS 5

L3 Eco Statistiques Appliquées 2013-2014 TRAVAUX DIRIGÉS 5 TRAVAUX DIRIGÉS 5 Exercice 1 Une entreprise met en boîte une marque de céréales. Le procédé de remplissage est ajusté de telle sorte que les contenants pèsent en moyenne 400 grammes. On a établi également

Plus en détail

L IVG médicamenteuse en ville, complications, qu en est-il?

L IVG médicamenteuse en ville, complications, qu en est-il? L IVG médicamenteuse en ville, complications, qu en est-il? Introduction L IVG n est pas un acte exceptionnel 2015 218 000 IVG en France Moyenne nationale: 14,4 IVG/1000 femmes métropolitaines âgées de

Plus en détail

Programme personnalisé de soins (PPS)

Programme personnalisé de soins (PPS) Programme personnalisé de soins (PPS) FÉVRIER 2012 Définition et objectifs Le PPS est un outil opérationnel proposé aux professionnels de santé pour organiser et planifier le parcours de soins des personnes

Plus en détail

Pharmacie Clinique et Pharmacoéconomie.

Pharmacie Clinique et Pharmacoéconomie. Pharmacie Clinique et Pharmacoéconomie. Analyse post hoc de données de facturation de patients traités par un pharmacien clinicien versus un groupe contrôle. Sneyers Barbara 16 janvier 2008 Données pharmacoéconomiques

Plus en détail

REDUCTION DES REHOSPITALISATIONS POUR DECOMPENSATION CARDIAQUE CHEZ LA PERSONNE ÂGEE : L'EXPERIENCE DU RESEAU VISAGE FILIERE INSUFFISANCE CARDIAQUE

REDUCTION DES REHOSPITALISATIONS POUR DECOMPENSATION CARDIAQUE CHEZ LA PERSONNE ÂGEE : L'EXPERIENCE DU RESEAU VISAGE FILIERE INSUFFISANCE CARDIAQUE REDUCTION DES REHOSPITALISATIONS POUR DECOMPENSATION CARDIAQUE CHEZ LA PERSONNE ÂGEE : L'EXPERIENCE DU RESEAU VISAGE FILIERE INSUFFISANCE CARDIAQUE 25 mai 2016 INTRODUCTION Qu'est ce que l'insuffisance

Plus en détail

CESAME - Cohorte de patients atteints d'une MICI (maladies de Cronh, rectocolite hémorragique, et colite indéterminées)/surrisque

CESAME - Cohorte de patients atteints d'une MICI (maladies de Cronh, rectocolite hémorragique, et colite indéterminées)/surrisque CESAME - Cohorte de patients atteints d'une MICI (maladies de Cronh, rectocolite hémorragique, et colite indéterminées)/surrisque de lymphome associé à l'utilisation d'immunosupresseurs (IS) Responsable(s)

Plus en détail

N oubliez pas de sauvegarder après avoir intégré ce fichier dans votre espace extranet!

N oubliez pas de sauvegarder après avoir intégré ce fichier dans votre espace extranet! FORMULAIRE PDF REMPLISSABLE POUR REPONSE PEDAGOGIQUE AAP 2014 DU Page 1 sur 14 Avant toute chose, rappelez ici : 1 - Le titre principal (anciennement titre long) de votre projet [90 caractères] Certificats

Plus en détail

L'EPP et l'audit clinique : une méthode de formation efficiente pour améliorer les pratiques préventives

L'EPP et l'audit clinique : une méthode de formation efficiente pour améliorer les pratiques préventives L'EPP et l'audit clinique : une méthode de formation efficiente pour améliorer les pratiques préventives Julien Gelly Aline Seif Christine Chandemerle Bruno Lepoutre Michel Nougairede Jean-Pierre Aubert

Plus en détail

Participer à un. Fondation pour l Aide à la Recherche sur la Sclérose En Plaques

Participer à un. Fondation pour l Aide à la Recherche sur la Sclérose En Plaques Participer à un Essai clinique Qu est-ce qu un essai clinique? C est une étude scientifique menée chez des volontaires sains ou malades et qui permet d évaluer l efficacité et la tolérance d une méthode

Plus en détail

FACULTES DE MEDECINE DE TOULOUSE EXAMEN DE LCA UE 12 DFASM1 15 Décembre Partie 1 10 QCM à choix multiples

FACULTES DE MEDECINE DE TOULOUSE EXAMEN DE LCA UE 12 DFASM1 15 Décembre Partie 1 10 QCM à choix multiples FACULTES DE MEDECINE DE TOULOUSE EXAMEN DE LCA UE 12 DFASM1 15 Décembre 2014 Partie 1 10 QCM à choix multiples QCM1 : Parmi les propositions suivantes concernant cet article, indiquez la (ou les) réponse(s)

Plus en détail

Définitions. Épidémiologie. Éléments de la définition. Définition épidémiologie. Les 3 types d épidémiologie. Les schémas d études

Définitions. Épidémiologie. Éléments de la définition. Définition épidémiologie. Les 3 types d épidémiologie. Les schémas d études Épidémiologie Définitions Définitions Schémas d études Indicateurs en épidémiologie Interprétation des résultats Définition épidémiologie Étude de la distribution et des déterminants des problèmes de santé

Plus en détail

Tumeurs digestives rares : quelles sont les avancées?

Tumeurs digestives rares : quelles sont les avancées? Tumeurs digestives rares : quelles sont les avancées? T Lecomte Tours, le 18 juin 2010 Définition d une tumeur rare Incidence : moins de 6 / 100 000 Prévalence : moins de 50 / 100 000 Moins de 3 000 nouveaux

Plus en détail

LCA Epidémiologie 3 Etude cas-témoins Pr Leïla MORET

LCA Epidémiologie 3 Etude cas-témoins Pr Leïla MORET LCA Epidémiologie 3 Etude cas-témoins Pr Leïla MORET PHU11 : Santé Publique, Santé au Travail et Pharmacie Service d Évaluation Médicale et d Épidémiologie LCA DFASM2 Mars 2017 1 Asthma and Risk of Appendicitis

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE.

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE. COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE Octobre 2003 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE

Plus en détail

Evaluation des méthodes d analyse appliquées aux sciences de la vie et de la santé. Méthodologie des études en santé

Evaluation des méthodes d analyse appliquées aux sciences de la vie et de la santé. Méthodologie des études en santé UE 4 Evaluation des méthodes d analyse appliquées aux sciences de la vie et de la santé Méthodologie des études en santé Essais cliniques - études épidémiologiques Frédéric Mauny - 11 octobre 2013 1 Plan

Plus en détail

Présentation des résultats de l Enquête Nationale de Prévalence des Hépatites Virales A, B & C en Tunisie,

Présentation des résultats de l Enquête Nationale de Prévalence des Hépatites Virales A, B & C en Tunisie, Présentation des résultats de l Enquête Nationale de Prévalence des Hépatites Virales A, B & C en Tunisie, 2015-2016 Hammamet 22/04/2016 Objectif Estimer les prévalences nationale et par grande région

Plus en détail

La prise en charge sanitaire en sortie de la phase d urgence. Docteur Philippe Pirard Institut de Veille Sanitaire (InVS)

La prise en charge sanitaire en sortie de la phase d urgence. Docteur Philippe Pirard Institut de Veille Sanitaire (InVS) La prise en charge sanitaire en sortie de la phase d urgence Docteur Philippe Pirard Institut de Veille Sanitaire (InVS) Les enjeux sanitaires d un accident de gravité moyenne Dose modérée par expositions

Plus en détail

Général. Identification. Etude transversale répétée sur la prévalence de la carie dentaire des enfants de 6 et 12 ans.

Général. Identification. Etude transversale répétée sur la prévalence de la carie dentaire des enfants de 6 et 12 ans. - Etude transversale répétée sur la prévalence de la carie dentaire des enfants de 6 et 12 ans Responsable(s) : Desfontaine Jacques Hescot Patrick Date de modification : 15/03/2011 Version : 1 ID : 258

Plus en détail

Dr Julien Mancini, LERTIM, Faculté de Médecine, Université de la Méditerranée

Dr Julien Mancini, LERTIM, Faculté de Médecine, Université de la Méditerranée Modèle de Cox Dr Julien Mancini julien.mancini@univmed.fr Laboratoire d Enseignement et de Recherche sur le Traitement de l Information Médicale Faculté de Médecine de Marseille, Université de la Méditerranée

Plus en détail