CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER"

Transcription

1 CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER DEVIS DESCRIPTIF - Lot n 13 ÉLECTRICITÉ DETECTION INDENDIE - date : juin 2009 S.A. JACKY MANESSE 1 rue du Paquis ARREUX - Tél Fax

2 Lot n 13 ÉLECTRICITÉ - -DETECTION INCENDIE Devis Descriptif - page 2 - SOMMAIRE lot n 13 ÉLECTRICITÉ DETECTION INCENDIE I GÉNÉRALITÉS 1.1. PRÉAMBULE 1.2. OBJET 1.3. ÉTENDUE DES PRESTATIONS 1.4. ÉTABLISSEMENT DE LA PROPOSITION 1.5. PRÉSENTATION DES PRIX 1.6. CHOIX DES MATÉRIAUX 1.7. RESPONSABILITÉ DE L ENTREPRISE 1.8. EXÉCUTION 1.9. MISSION DU B.E.T PIÈCES A FOURNIR PAR L ENTREPRISE PERCEMENTS ET SCELLEMENTS VISITE DES LIEUX II PRESCRIPTIONS RÉGLEMENTAIRES À OBSERVER 2.1. POUVOIR DE COUPURE 2.2. SÉLECTIVITÉ 2.3. PROTECTION DES CIRCUITS 2.4. DISPOSITIF DE SECTIONNEMENT 2.5. NOMBRE DE POINTS D UTILISATION PAR CIRCUIT 2.6. CLASSIFICATION DES LOCAUX SUIVANT LES INFLUENCES EXTERNES 2.7. PROTECTION CONTRE L INCENDIE III CONTRÔLE - VÉRIFICATION - RÉCEPTION 3.1. CONTRÔLE TECHNIQUE NON CONFORMITÉ 3.3. GARANTIES IV DESCRIPTION DES TRAVAUX 4.1. PRÉSENTATION DU PROJET PRINCIPE DES TRAVAUX CLASSEMENT DES LOCAUX DESCRIPTION SOMMAIRE PIECES GRAPHIQUES 4.2. TRAVAUX PRÉPARATOIRES DEPOSE DES INSTALLATIONS EXISTANTES BRANCHEMENT DE CHANTIER 4.3. ALIMENTATION ETAT ACTUEL ETAT FUTUR 4.4. ARMOIRE ELECTRIQUE 4.5. RÉSEAU DE TERRE PRISE DE TERRE CONDUCTEURS DE PROTECTION MISES A LA TERRE LIAISONS EQUIPOTENTIELLES 4.6. ÉQUIPEMENT DES LOCAUX CANALISATIONS APPAREILLAGE APPAREILS D ECLAIRAGE CIRCUIT FORCE ÉCLAIRAGE DE SECURITE 4.7. ALARME INCENDIE PRINCIPE DES TRAVAUX CENTRALE BRIS DE GLACE ET SIRENES CABLAGE ESSAIS ET CONTROLE DE L INSTALLATION DOCUMENTS A FOURNIR 4.8. ARRET D URGENCE COUPURE VENTILATION ARRET GENERAL 4.9. CABLAGE INFORMATIQUE ET TELEPHONIQUE PRINCIPE CARACTERISTIQUES GENERALES DU RESEAU DE CABLAGE COMPOSITION DETAILLEE DE LA FOURNIURE RECEPTIONS TECHNIQUES ALARME ANTI-INTRUSION PRINCIPE MATERIEL CABLAGE GARANTIE ENTRETIEN DIVERS

3 Lot n 13 ÉLECTRICITÉ - -DETECTION INCENDIE Devis Descriptif - page 3 - Lot n 13 ÉLECTRICITÉ DETECTION INCENDIE - -=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=--=-=-==-=-=-=- =-=-=-=-=-=- I - GÉNÉRALITÉS ============= PRÉAMBULE : =========== Le présent document a pour but de définir les travaux nécessaires à l AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER BELAIR A CHARLEVILLE MEZIERES O B J E T : ======== Ce document a pour objet de permettre aux entreprises consultées d'établir leur proposition forfaitaire sans aucune restriction ni réserves pour l'exécution des installations et équipements électriques et de ventilation. L'énoncé des ouvrages définis ci-après n'est pas limitatif. En conséquence il demeure convenu que, moyennant le prix à forfait indiqué à sa soumission, l'entrepreneur doit l'intégralité des travaux nécessaires au complet achèvement des ouvrages, sauf exclusion expressément précisée. Les équipements seront livrés complets en ordre de marche, conformes aux normes et règlements en vigueur ÉTENDUE DES PRESTATIONS : ========================== seront prévus : L'enlèvement des gravats provenant des travaux propres au présent lot. Les travaux de percement, de trous, saignés, etc... ainsi que tous les scellements, raccords, bouchages, etc... nécessaires à la mise en place des installations. La fourniture, le transport à pied d'œuvre, le montage et le réglage de tout le matériel nécessaire au bon fonctionnement de l'installation pendant la période de garantie. L'amenée, l'établissement et l'enlèvement de tous les appareils engins et échafaudages nécessaires. La protection de toutes les parties métalliques susceptibles d'être corrodées y compris la visserie et la boulonnerie ÉTABLISSEMENT DE LA PROPOSITION : ================================= Il appartiendra aux soumissionnaires, au cours de l'étude détaillée qu'ils établiront en vue de leur remise de prix, de signaler le cas échéant à l'architecte les omissions, les imprécisions, les imprévisions, les contradictions qu'ils pourraient relever dans les documents d'appel d'offres, et de demander les éclaircissements nécessaires PRÉSENTATION DES PRIX : ====================== Le prix global, à joindre à l'appel d'offres, sera accompagné d'une décomposition correspondante au bordereau type inclus au C.C.T.P.

4 Lot n 13 ÉLECTRICITÉ - -DETECTION INCENDIE Devis Descriptif - page CHOIX DES MATÉRIAUX : ==================== Le matériel mis en œuvre portera la marque nationale de conformité aux normes NF USE. En l'absence de marque NF USE pour un matériel déterminé, la qualité de ce matériel devra être garantie par la présentation d'un certificat de conformité aux normes (si elles existent) délivré par un organisme habilité. En l'absence de norme, le matériel utilisé devra présenter toutes les qualités désirables et en particulier répondre aux réglementations ou spécifications techniques générale concernant l'usage auquel il est destiné. a) Marques : Les marques citées sont : Soit sous la forme d'une marque imposée pour des raisons impérieuses (limitation des stocks de pièces pour la maintenance et l'entretien des installations). Soit sous la forme type. Dans ce dernier cas, la marque a pour but de renseigner les entreprises sur les formes et les qualités désirées. Les entrepreneurs pourront proposer du matériel similaire d une autre marque sous réserve que celui-ci répond au même degré de protection et possède des caractéristiques identiques. b) Présentation du Matériel : L entrepreneur devra présenter, avant la pose, des échantillons des différents appareils ou à défaut un document suffisamment explicite (plan, photocopie, catalogue, etc...) permettant de se rendre compte de la matière, qualité, couleur RESPONSABILITÉ DE L'ENTREPRISE : =============================== L'acceptation par le M. O. du projet, ainsi que les calculs, dessins ne diminue en rien la responsabilité de l'entrepreneur. Il appartient à ce dernier d'établir son étude pour que les prix unitaires et le prix global tiennent compte de tous les dispositifs, caractéristiques du matériel, difficulté d'exécution et des impératifs de chantier. En toutes circonstances, l'entrepreneur demeure seul responsable de tous dommages, accidents causés à des tiers, lors ou par suite de l'exécution des travaux résultant soit de son propre fait, soit de son personnel EXÉCUTION : ========= L entrepreneur doit une installation complète en parfait état de marche. Il doit, sur le chantier, avoir un personnel compétent avec l'outillage et éléments nécessaires à la bonne réalisation de son installation. Chaque modification par rapport au projet doit faire l'objet d'un accord avec le M.O. L entrepreneur ne pourra invoquer ultérieurement une omission non signalée ou une mauvaise interprétation des pièces écrites, plans, schémas, pour éviter de fournir ou installer tous appareils, canalisations et matériaux nécessaires à la livraison de l'installation en bon fonctionnement. Avant de commencer son exécution, l'entrepreneur devra s'assurer sur place des possibilités de suivre les cotes et indications des plans ; en cas de doute, il préviendra le M.O. L'implantation des installations, les dispositions et l'état des lieux, les conditions d'exécution, etc..., ayant été reconnus et acceptés par elle, celle-ci déclare expressément faire son affaire personnelle des difficultés pouvant être rencontrées à l'occasion des travaux qui lui incombent. Aucune réserve de quelque nature qu'elle soit, ne sera acceptée en cours d'exécution des travaux, l'entreprise ayant, par contre, toute latitude si elle juge nécessaire d'en formuler par écrit, en remettant sa soumission.

5 Lot n 13 ÉLECTRICITÉ - -DETECTION INCENDIE Devis Descriptif - page MISSION DU B.E.T. : ================ La conception et le C.C.T.P. ont été confiés à la S.A. JACKY MANESSE, 1 rue du Paquis à ARREUX 08090, Tél , Fax Dans le cadre de cette mission, le B.E.T. effectuera : POUR LE DOSSIER D APPEL D OFFRES : Les dispositions techniques des ouvrages Le choix des matériaux et équipements Les caractéristiques fonctionnelles, dimensionnelles des ouvrages. PENDANT LES TRAVAUX : La mise au point avec l entreprise au début des travaux La vérification des plans d exécution de l entreprise. La mission du Bureau d Études ne comprend pas la réalisation des plans de chantier, les calculs définitifs, les réservations, ni les schémas définitifs qui restent à la charge de l'entrepreneur PIÈCES A FOURNIR PAR L ENTREPRISE : ================================== L Entreprise adjudicataire devra obligatoirement soumettre à l approbation du Bureau d Études Techniques, les documents ci-après avant le commencement des travaux. Les plans devront être spécifiques au matériel installé et non des schémas développés ou plans standards. Outre la référence de l affaire concernée, ces plans devront donc indiquer la position de l équipement par rapport à l ensemble de l installation, sa fonction, ses particularités et son repérage. Après approbation, les plans approuvés et révisés pour correspondre aux conditions de l approbation devront être envoyés au Maître d Oeuvre PERCEMENTS ET SCELLEMENTS : ============================ OUVRAGES NEUFS : La réservation des trous sera à la charge de l entrepreneur du lot GROS-ŒUVRE sous réserve de fourniture par l entreprise des renseignements et plans nécessaires à la réalisation, dans les délais. Il est rappelé aux Entreprises qu'elles devront vérifier sur place avant coulage du béton l'implantation des trous et trémies réservés au coffrage sur leur demande. Les Entreprises concernées resteront solidairement responsables avec l'entreprise du Gros Oeuvre en cas de mauvaise implantation. OUVRAGES EXISTANTS : L entrepreneur doit tous les scellements, percements, rebouchage et réfection de toute nature, nécessités par ses installations VISITE DES LIEUX : =============== Les entreprises appelées à soumissionner devront prendre connaissance des plans et de la présente notice de l installation à réaliser, et de se rendre sur les lieux pour répondre à cet appel d offres, notamment concernant les installations existantes à récupérer ou à réalimenter. Aucune cote ne pourra être prise sur les plans qui ne sont donnés qu à titre indicatif pour la bonne compréhension de cette opération.

6 Lot n 13 ÉLECTRICITÉ - -DETECTION INCENDIE Devis Descriptif - page 6 II - PRESCRIPTIONS RÉGLEMENTAIRES à OBSERVER - =============================== ======= Les installations devront être livrées complètes, en ordre de marche, réalisées conformément aux règles de l Art, décrets, arrêtés et normes en vigueur à la date de la remise de prix. En conséquence, l entrepreneur du présent lot est tenu de se conformer aux prescriptions contenues dans ces documents et en particulier sans caractère limitatif, aux textes essentiels indiqués ci-dessous. EN PARTICULIER : Norme UTE C et ses additifs concernant le branchement des installations de première catégorie. Norme UTE C nouvelle édition concernant l'exécution et l'entretien des installations de première catégorie. Norme UTE C décret du 14 novembre 1988, relatif à la protection des travailleurs dans les établissements mettant en œuvre des courants électriques. Règlement de sécurité contre l'incendie du Journal Officiel et les Instructions Techniques n 246 et normes NFS à NFS Documents Techniques Unifiés (D.T.U.) Aux prescriptions PROMOTELEC notamment ceux concernant les locaux recevant du public. Règles de l'art de la profession Le Code du Travail POUVOIR DE COUPURE : ==================== Les dispositifs de protection devront posséder le pouvoir de coupure requis, compte tenu du courant de courtcircuit présumé à l'étage de protection considérée. D'une façon générale, tout l'appareillage doit supporter les courants de court-circuit pendant le temps nécessaire au fonctionnement des protections SÉLECTIVITÉ : ============ La sélectivité entre les différents niveaux de protection devra être suffisante, de manière à limiter tout déclenchement à l'appareil immédiatement en amont lors d'une surcharge, d'un court-circuit ou d'un défaut de terre PROTECTION DES CIRCUITS : ======================== Exclusivement par dispositifs omnipolaires, y compris les conducteurs neutres par disjoncteur modulaire. Les intensités admissibles dans les canalisations seront conformes aux valeurs données aux différents tableaux de la norme NF C De plus, il est rappelé qu'en plus des conditions précédentes (intensités admissibles, chute de tension) la norme NF C impose le respect des longueurs maximales des canalisations protégées contre les courts-circuits, ainsi que les longueurs maximales des canalisations dans le cadre des protections des personnes, contre les contacts indirects en mise neutre et neutre isolé, ou impédant pour les canalisations non couvertes par un dispositif de protections différentielles.

7 Lot n 13 ÉLECTRICITÉ - -DETECTION INCENDIE Devis Descriptif - page 7 Sections Minimales acceptées : * 1,5 mm² pour les circuits ÉCLAIRAGE * 2,5 mm² pour les circuits FORCE ou PRISES DE COURANT DISPOSITIF DE SECTIONNEMENT : ============================ En tête de chaque tableau, il sera prévu un dispositif de sectionnement à coupure omnipolaire NOMBRE DE POINTS D'UTILISATION PAR CIRCUIT : ========================================== Circuits monophasés : 8 points lumineux ou prises de courant CLASSIFICATION DES LOCAUX SUIVANT LES INFLUENCES EXTERNES : ============================================================ Le choix des enveloppes de l'appareillage, des matériels et canalisations mis en œuvre, devra se faire selon le classement de l'annexe du chapitre 32 de NF C Cependant, il est précisé que les caractéristiques des locaux d'après la classification de la NF C tiennent compte des conditions habituelles d'emploi. En conséquence, le degré de protection requis devra être adapté aux circonstances particulières et éventuellement ramené aux risques réels de l'emplacement correspondant PROTECTION CONTRE L'INCENDIE : ============================== Les installations devront être conformes au règlement de sécurité relatif à la protection contre l'incendie des bâtiments d'habitation (arrêté du 31 janvier 1986, modifié par l'arrêté du 18 août 1986).

8 Lot n 13 ÉLECTRICITÉ - -DETECTION INCENDIE Devis Descriptif - page 8 III - CONTRÔLE - VÉRIFICATION - RÉCEPTION - =============================== CONTRÔLE TECHNIQUE : ===================== Le contrôle et la vérification se feront dans le cadre du contrôle technique relatif à la solidité des ouvrages, et la sécurité des personnes. En conséquence, l'entreprise remettra pour contrôle, vérification et approbation un dossier technique comprenant : Plans, schémas, notes de calcul, La liste des différents appareils électriques en précisant la marque, le type, référence du constructeur avec indication du degré I.P. correspondant, et des locaux où ils sont installés. Repérage et plans d'installation : En fin de travaux, l entrepreneur remettra au Maître d'oeuvre les plans des ouvrages qu'il aura réalisés en trois exemplaires sur papier, et un contre-calque destiné au Client et au Bureau d Études, ainsi que : Un schéma de câblage électrique avec indication des protections, Une notice de marche, de contrôle et d'entretien des installations. La réception de l'installation pourra être suspendue si ces documents ne sont pas fournis en temps utile NON CONFORMITÉ : ================ Il est précisé que l'installateur est tenu de se conformer aux observations qui pourraient lui être transmises par l'organisme de contrôle, et ceci sans aucun supplément de prix. De plus, les missions complémentaires du contrôleur technique rendues nécessaires du fait du non-respect des normes et règlements en vigueur ou des prestations du C.C.T.P. se trouveraient reportées à la charge de l'entreprise. Pour ces essais, l'entreprise sera tenue de se faire représenter par un personnel compétent, et de fournir tous les appareils nécessaires aux essais. Si ces conditions n'étaient pas remplies, l'organisme chargé d'effectuer la réception sera autorisé à facturer les déplacements complémentaires. Si la réception ne peut être prononcée qu'avec des réserves, les installations pourront toutefois être mises en service sous la responsabilité de l'entrepreneur. La période de garantie (1 an) débutera à la levée de toutes les réserves. En fin de travaux, l entreprise devra faire vérifier ses travaux par le bureau de contrôle de l opération et obtenir de celui-ci un rapport détaillé GARANTIES : ========== L entrepreneur sera tenu d'entretenir son installation en bon état de marche, pendant un an à dater de la réception. Cette garantie portera sur : Garantie de fonctionnement : l'installateur garantit les conditions de bon fonctionnement du matériel qu'il fournit et installe, compte tenu des conditions physiques et climatiques de construction. Garantie du matériel : la garantie, pièces et main d'œuvre, pour une durée minimale de UN AN après la réception de l'ensemble du matériel et compte tenu qu'il sera utilisé 24 heures par jour, tous les jours de l'année. Cette garantie portera sur tous les défauts visibles ou non des matériaux employés, contre tous vices de construction et de conception et sur le bon fonctionnement de l'ensemble des installations.

9 Lot n 13 ÉLECTRICITÉ - -DETECTION INCENDIE Devis Descriptif - page 9 - Lot n 7 ÉLECTRICITÉ DETECTION INCENDIE - -=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=- =-=-=-=-=- IV - DESCRIPTION DES TRAVAUX - ======================== 4.1. PRÉSENTATION DU PROJET : ======================= Le projet intéresse les travaux nécessaires à l AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER BELAIR A CHARLEVILLE MEZIERES PRINCIPE DES TRAVAUX : Les travaux consistent à refaire complètement les locaux de stockage de la pharmacie et à compléter les locaux de la zone bureaux. Dans la zone stockage toute l installation existante sera déposée, y compris l armoire électrique située dans la circulation devant les sanitaires. Tout le câblage sera refait et repris depuis l armoire existante de la zone bureaux. Dans la zone bureaux des travaux ont été commencés mais ne sont pas terminés. Il sera prévu la fourniture et la pose des luminaires et des appareillages manquants, ainsi que le câblage des circuits informatique et téléphone depuis les réseaux en attente du sous-sol. Toute l installation alarme incendie existante sera déposée et il sera créée une nouvelle centrale pour l ensemble du bâtiment CLASSEMENT DES LOCAUX : Cet établissement est soumis aux prescriptions du Code du Travail et plus particulièrement au décret du 31 mars 1992 modifié DESCRIPTION SOMMAIRE : Les travaux comprennent : Dépose des installations modifiés Le circuit de terre Le complément de l armoire électrique du rez-de-chaussée L équipement éclairage et P.C. des locaux Les alimentations force Les installations d éclairage de sécurité L alarme incendie Le câblage informatique et téléphonique L alarme anti-intrusion.

10 Lot n 13 ÉLECTRICITÉ - -DETECTION INCENDIE Devis Descriptif - page PIÈCES GRAPHIQUES : Le présent descriptif est complété par les plans techniques suivants : - plan masse maître d œuvre - plan existant maître d œuvre - T 1 : plan électricité, chauffage, plomberie, VMC et climatisation - et des schémas annexés en cours de descriptif TRAVAUX PRÉPARATOIRES : ======================== DÉPOSE DES INSTALLATIONS EXISTANTES : L entreprise du présent lot aura à sa charge la dépose et l enlèvement du chantier des équipements suivants dans les locaux modifiés : - la dépose de toutes les canalisations non utilisées, - la dépose de l ensemble des appareils d éclairage, du petit appareillage et des canalisations non utilisés, - la dépose des armoires et protections non utilisées, - de plus, les raccords et bouchages de tous les percements et saignées consécutifs à la dépose, seront à la charge du présent lot, - le nettoyage complet des locaux dans lesquels sera intervenue l entreprise, se fera au fur et à mesure de l avancement des travaux et sera à sa charge BRANCHEMENT DE CHANTIER : L entreprise titulaire du présent lot devra un comptage TRI 400 V. + N pour les besoins du chantier et la mise en place d armoires et de coffrets de chantier répondant : - au décret du 14 novembre aux recommandations de l OPPBTP et du coordinateur de sécurité. L installation de chantier comprendra une armoire principale, indice de protection I.P avec double isolation polyester armé, et coup de poing d arrêt d urgence et des armoires divisionnaires par étage.. L armoire du type MARINA 55 sera montée sur pied support et comprendra les protections différentielles par disjoncteurs type DX à porte étiquettes en face avant. Pour l ensemble, l alimentation des armoires et coffrets de chantier, se fera par câble U 1000 RO2V de section appropriée. L installation de chantier sera déplacée selon le phasage des travaux et déposée en fin de travaux.

11 Lot n 13 ÉLECTRICITÉ - -DETECTION INCENDIE Devis Descriptif - page ALIMENTATION : ============= ETAT ACTUEL : La zone des locaux de stockage est protégée depuis une armoire située dans la circulation (photo 1). La zone des bureaux est protégée depuis une armoire neuve qui vient d être réalisée (photo 2) ETAT FUTUR : Tous les nouveaux circuits de la zone stockage seront repris depuis la nouvelle armoire des bureaux qui sera complétée ARMOIRE ELECTRIQUE : ==================== Complément de l armoire actuelle de marque HAGER. - LE CABLAGE PUISSANCE : Réalisé au moyen de barres cuivre, gainées aux couleurs conventionnelles, au moyen de gaines plastiques thermo-rétractibles - LE CABLAGE FIL FIN (INFERIEUR OU EGAL A 10 MM.²) : Réalisé en fil et câble U.500 S.V., disposé sous goulotte plastique et aboutissant à un bornier de raccordement disposé en partie supérieure. Chaque fil sera repéré à ses deux extrémités par un repère en P.V.C. Chaque appareil sera repéré par une étiquette en dilophane noire, gravée blanc, collée sur l'appareil lui-même (ou sur un support inamovible dans le cas de très petits appareils). Un schéma représentant le matériel mis en place, avec une légende correspondant à l'étiquetage des appareils, sera mis en place dans une pochette fixée à l'intérieur du tableau. Tous les raccordements s effectueront sur bornier en partie haute de l armoire et non directement sous les disjoncteurs * Équipement : 1 er compartiment existant : * les disjoncteurs avec protections différentielles lumière et force motrice : - 1 disjoncteur tétrapolaire différentiel 300 ma. général Éclairage locaux stockage - 1 disjoncteur tétrapolaire différentiel 30 ma. général P.C. - 1 disjoncteur 4 x 20 A. courbe D différentiel 300 ma. départ groupe climatisation - 1 disjoncteur 4 x 20 A. différentiel 300 ma. général force (volets roulants, VMC, etc ) * les disjoncteurs divisionnaires (phase protégé, neutre coupé) pour chaque circuit Eclairage, prises de courant, etc...

12 Lot n 13 ÉLECTRICITÉ - -DETECTION INCENDIE Devis Descriptif - page 12 Protection des circuits : - Éclairage - P.C. - Climatisation - Centrale incendie - Volets roulants - Bloc de télécommande sécurité. * les télérupteurs, relais, contacteurs, minuteries etc... nécessaires à la protection et contrôle des circuits terminaux - 1 contacteur général 4 x 100 A. en aval de l interrupteur général asservi à l arrêt général du contacteur pour le circuit VMC asservi à l arrêt d urgence du 4.8. et à l alarme incendie - 1 contacteur pour le circuit climatisation asservi à l arrêt d urgence du 4.8. et à l alarme incendie - 3 télérupteurs pour la zone stockage et circulation des bureaux. * le bloc de télécommande de l éclairage de sécurité * matériel de type modulaire de chez HAGER. 2ème compartiment à créer : * 1 interrupteur général 2 x 32 A. * 1 disjoncteur bipolaire 30 ma. circuit PC rouge pour 3 postes de travail maxi Il sera prévu : - 5 circuits pour les postes du rez-de-chaussée - 1 circuit pour les P.C. de la baie informatique. - 1 circuit pour le transmetteur téléphone RÉSEAU DE TERRE : ================ PRISE DE TERRE : La terre sera reprise sur les circuits existants La valeur de cette prise de terre sera compatible avec les valeurs des protections différentielles, employées dans l'installation. Elle ne sera pas supérieure à 10Ω CONDUCTEURS DE PROTECTION : Les conducteurs de protection principaux emprunteront en principe, les mêmes parcours que les canalisations principales en liaison d'énergie. Pour les appareils et les machines de faible importance, la mise à la terre se fera par l'intermédiaire d'un conducteur supplémentaire impérativement de couleur Vert / Jaune, inclus dans la canalisation d'alimentation MISES A LA TERRE : Toutes les machines, prises de courant, appareils d'éclairage, armoires et tableaux de distribution, châssis métalliques, seront mis à la terre et raccordés au réseau de protection générale LIAISONS ÉQUIPOTENTIELLES : En plus des mises à la terre précédemment énumérées, il sera réalisé les liaisons équipotentielles suivantes: - Éléments importants des ossatures métalliques accessibles de la construction, - Éléments métalliques principaux des faux plafonds et des chemins de câbles, - Liaisons salle d eau et huisseries métalliques.

13 Lot n 13 ÉLECTRICITÉ - -DETECTION INCENDIE Devis Descriptif - page ÉQUIPEMENT DES LOCAUX : ======================== L'équipement des locaux est représenté sur la série de plans joints. Toutefois, les emplacements des récepteurs seront confirmés avant exécution et l'entrepreneur ne pourra prétendre à aucune modification de son prix pour autant que les quantités d'appareillage soient identiques. L'entreprise ne devra implanter aucune prise de courant avant d'avoir vérifier qu'elle ne se trouve derrière un radiateur CANALISATIONS : Les canalisations seront réalisées en tenant compte de la classification des locaux. Il sera tenu compte essentiellement de la norme C et du règlement de sécurité - chapitre V - Éclairage. En particulier, toutes les canalisations seront réalisées en matériaux "non propagateur de flamme " et toutes les dérivations seront faites au moyen de boites de raccordement. Le " repiquage " sur les appareils d'éclairage sera interdit. Le principe de l'alimentation des récepteurs sera le suivant. - En plafond : Les canalisations seront de type RO2V passées en priorité dans les faux plafonds sur chemins de câbles et sous goulottes dans les parcours principaux et en fil U 500 HO7V ou 5 sous conduit ICO encastré dans les murs et cloisons. Passage dans les faux plafonds et descente en encastré pour les appareillages y compris saignée ou dans les doublages. Il est noté que le faux-plafond dans la zone stockage est de type BA 13 coupe feu (pas de boite de dérivation dans ce faux-plafond). - Dans l ensemble des locaux : Toutes les canalisations seront de type encastré, réalisées en câble RO2V et en fil U 500 HO7V ou 5, sous conduit ICO encastré dans les murs et cloisons, et dans les faux plafonds Tous les percements, saignées et leur rebouchage au nu fini des ouvrages sont à prévoir au titre du présent lot. - En sous-sol : Canalisations apparentes en câble RO2V sous tube plastique. Le passage en vrac des canalisations dans les faux plafonds est interdit. L'entreprise est tenue d'avertir le B.E.T. avant la pose des faux plafonds pour la vérification de la bonne exécution, dans le cas contraire, en cas de mauvaise réalisation elle prendra à sa charge les frais causés par la dépose et repose du faux-plafond. - Chemin de câbles : A partir de trois câbles (sauf trajet court), les câbles seront posés en chemin de câbles. Ces chemins de câbles seront de dimension minimum 100 mm. sur lesquels les câbles seront fixés par collier rilsan par groupe de 4 maximum. Il sera prévu des chemins de câbles courant fort et courant faible. Les chemins de câbles seront fixés soit sur les murs avec console, soit au plafond par pendart. Les éléments seront reliés à chaque jonction par 2 éclisses et 8 boulons. Ces chemins de câbles seront reliés à la Terre sur toute leur longueur par câble cuivre sur 16² minimum. Dans la zone bureaux les chemins de câble courant fort et courant faible sont déjà mis en place ainsi que le câblage (photo 3 et photo 4).

14 Lot n 13 ÉLECTRICITÉ - -DETECTION INCENDIE Devis Descriptif - page 14 - Traversée de parois : Il sera prévu des fourreaux à chaque traversée de cloison ou dalle. Afin de respecter le degré coupe-feu des différents murs et dalles, les obturations devront être réalisées conformément aux spécifications de l arrêté du 3 août 1999 à l aide de mastics, mortiers, plaques de laine minérale enduites, bandes ou manchons coupe-feu de type 3M ou similaire, faisant l objet de procèsverbaux en cours de validité. - Boites de dérivations : Toutes les dérivations ou jonctions devront être exécutées dans des boites à bornes encastrées ou apparentes, suivant le mode de pose des canalisations. Ces boites devront rester normalement accessibles en permanence et seront distinctement repérées en fonction de leur affection (prise de courant, éclairage normal, éclairage sécurité, force, etc...) Le repérage sera effectué par étiquettes sur le couvercle de la boite et à l'intérieur de la boite à l'encre indélébile APPAREILLAGE : Disposé suivant indications des plans et légendes, cet appareillage sera d un type ci-après : - Ensemble des locaux : - Appareillage encastré, type LEGRAND MOSAÏC. - Matériel à fixation par vis exclusivement - Locaux Techniques : - Matériel PLEXO encastré ou en apparent pour les archives, locaux techniques et rangement. - Matériel PLEXO apparent avec voyant lumineux dans le local poubelles. Sauf spécification contraire, toutes les prises de courant seront du type normalisé 2 P+T 10/16 A. 250 V. et seront munis d obturateurs d alvéoles incorporés à la prise de courant. Dans tous les cas, les circuits de prises de courant seront protégés par des disjoncteurs différentiels 30 ma. Aucun circuit d éclairage ne devra être dérivé en aval de ces protections. Dans tous les locaux les canalisations destinées aux appareils de commande seront systématiquement équipées d un conducteur de protection (vert/jaune) permettant la mise à la Terre de l enveloppe métallique éventuelle de l appareil de commande. Tous les boutons poussoirs seront équipés de voyant lumineux. - Remplacement appareillage : Compte tenu de la vétusté de certains interrupteurs et PC dans tous les locaux stockage, il sera prévu le remplacement de ces appareillages par du matériel neuf (mécanisme et plastron).

15 Lot n 13 ÉLECTRICITÉ - -DETECTION INCENDIE Devis Descriptif - page 15 - Colonnette : Dans les bureaux il sera prévu des colonnettes pour 1 ou 2 postes de travail de type LEGRAND réf compartiments hauteur 68 cm. comprenant : - 2 ou 4 P.C. 2 x 16 A + T sur circuit normal protégé depuis l armoire dans le 1 er compartiment - 2 ou 4 P.C. 2 x 16 A + T avec détrompeur sur circuit secouru protégé dans le 2 ème compartiment - 1 ou 2 prises RJ 45 pour le téléphone - 2 ou 4 prises RJ 45 pour l informatique. Alimentation depuis le sous-sol y compris percement APPAREILS D ÉCLAIRAGE : Les appareils d'éclairage seront fournis, posés et raccordés suivant les indications de la nomenclature. Ils seront totalement équipés en ordre de marche, y compris lampes et tubes fluorescents 220 volts. Les tubes fluorescents seront du type diamètre 26 mm. à haut rendement IRC 85. NIVEAU D ÉCLAIREMENT : - Circulations 150 lux - Salles et bureaux 350 lux Avant exécution, l'entreprise se fera préciser par le maître d oeuvre, l'emplacement définitif des luminaires, et la couleur des socles et verreries des appareils décoratifs. Les entreprises devront tenir compte dans la remise de leurs offres de la quantité des points lumineux, tels que demandés sur leurs plans d implantation. Dans le cas où une entreprise estimerait que les valeurs minimales indiquées ci-dessus ne sont pas atteintes par la quantité des appareils prévus, elle porterait en variante à sa proposition les modifications qu elle estimerait nécessaires, avec les données techniques correspondantes. L entrepreneur devra une étroite collaboration avec le lot faux-plafond pour la pose de ces luminaires. Il est rappelé que chaque appareil ne doit pas être supporté par le faux-plafond mais bien fixé individuellement par tige filetée ou chaînette à l ossature principale du bâtiment.

16 Lot n 13 ÉLECTRICITÉ - -DETECTION INCENDIE Devis Descriptif - page 16 NOMENCLATURE : Luminaire type A : - Luminaire encastré 4 x 18 W. à grille aluminium satiné type TRILLUX ATRIS PLUS avec ballast électronique Luminaire type B : - Luminaire existant récupéré et déplacé dans le bureau secrétariat 1 Luminaire type C : - Luminaire plafonnier 4 x 18 W. à grille optique GA Type MAZDA GAIA avec ballast électronique Luminaire type D : - Luminaire étanche 1 x 36 W. 2 x 36 W. ou 2 x 58 W. type MAZDA PARK CHOC Luminaire type E : - Spot encastré pour 2 lampes EF² 26 W. avec glace de protection IP 44 type MAZDA encastré 105 STANDARD avec ballast électronique Luminaire type F : - Spot encastré pour 1 lampe EF² 13 W. avec glace de protection IP 44 type MAZDA 105 Mini Luminaire type G : - Hublot étanche 75 W. type MAPELEC 400 Luminaire type H : - Applique lavabo à vasque pour tube 18 W. et P.C. rasoir classe II type MAZDA MICCI CIRCUIT FORCE : Alimentations Force des éléments suivants : Depuis le TGBT : - FM 1 : Volets roulants : câble RO2V 3 x 1.5 en attente près de chaque volet, nombre :11 - FM 2 : Centrale incendie : câble CR 1 3 x FM 3 : Alarme anti-intrusion - FM 4 : Climatiseur : RO2V 5 x 4 - FM 5 : VMC dans les sanitaires avec combiné cadenassable

17 Lot n 13 ÉLECTRICITÉ - -DETECTION INCENDIE Devis Descriptif - page ÉCLAIRAGE DE SÉCURITÉ : L'éclairage de sécurité sera réalisé suivant les prescriptions des normes en vigueur, et compte tenu de la classification des locaux. Il sera de type C. Il comprend : - Le balisage des circulations et des issues par blocs autonomes de 45 lumens non permanents Le degré de protection I.P. de chaque appareil sera prévu en fonction des risques de chaque local. Une télécommande d'extinction permettant la mise en repos de l'ensemble des blocs, en cas de coupure volontaire du courant, sera placée dans l armoire TGBT. Les canalisations seront réalisées de façon identique à celles des installations d'éclairage. Les blocs de sécurité seront de chez SAFT URA avec contrôle automatique : - réf. URALIGHT SATI DE BASE 45 lumens - Bloc portatif dans le local TGBT ALARME INCENDIE : ================ PRINCIPE DES TRAVAUX : Tout le système existant dans ce bâtiment est vétuste. Il est prévu de le refaire complètement avec la création d une nouvelle centrale qui reprendra l ensemble des locaux avec liaison au superviseur situé à l accueil de l hôpital. Dans cette tranche de travaux, seule est prévue la fourniture et la pose de la centrale et la mise en place de détecteur et bris de glace dans la zone stockage et la zone bureaux. De même il sera prévu la dépose des détecteurs, bris de glace, voyants et du câblage de cette zone. Le système existant sera conservé pour l instant dans les bureaux de la zone informatique et le sous-sol. La centrale sera mise en place près de la baie informatique. Il sera prévu des détecteurs dans les locaux techniques, archives, circulations. L'installation sera réalisée conformément aux exigences : - de l'arrêté du 25 Juin 1980 portant approbation des dispositions générales du règlement de sécurité contre les risques d'incendie et de panique dans les établissements recevant du public, - Des normes NF - S , NF - S et NF - S à 940 incluses prises pour leur application, - De la norme NF-C concernant les installations électriques "Installations électriques basse tension Règles" et de ses additifs. L'installateur sera titulaire de la qualification APSAD et d'une police d'assurance couvrant sa responsabilité biennale et décennale concernant ce type de travaux. Les justifications correspondantes seront présentées avant toute conclusion du marché. Dans la négative, il fournira un engagement écrit du constructeur du matériel précisant que ce dernier : - Est titulaire de la qualification APSAD, - Est couvert quant à sa responsabilité biennale et décennale concernant ce type de travaux, - Assurera l'assistance technique complète lors des travaux.

18 Lot n 13 ÉLECTRICITÉ - -DETECTION INCENDIE Devis Descriptif - page CENTRALE : Le nouveau matériel mis en place sera de type adressable de marque SIEMENS. Centrale adressable type FC UGA avec alimentation AES. Le présent lot devra également la mise à jour du superviseur SYNCER existant dans l accueil et les convertisseurs cuivre optique pour la liaison entre les bâtiments DETECTEURS, BRIS DE GLACE ET SIRENES : - FD 0221 : Détecteur Optique de Fumée Adressable Interactif équipé de 2 leds rouges, avec socle bas, certifié conforme à la NFS et à l EN Indicateur d action DJ Diffuseurs sonores non autonome type DIF 24 - Déclencheur manuel adressable avec led et couvercle de protection type FDM CABLAGE : - Bus de détection en câble 1 paire 8/10 SYS 1 avec aller et retour en 1 paire 8/10 CR 1 (norme NFS 61970) - Sirènes en câble CR 1. Passage au maximum en encastré dans les faux plafonds et dans les goulottes existantes ou les placards. Création de moulure dans les locaux non modifiés. Passage sous tube plastique dans les locaux techniques ESSAIS ET CONTROLE DE L INSTALLATION : Avant toute réception de l'installation, il sera procédé, en présence du Maître d'ouvrage ou de son représentant, aux essais et contrôles de bon fonctionnement de l'installation suivant descriptions et procédures détaillées au C.C.T.G. et conformément aux spécifications du 13 de la norme NF S En particulier, conformément aux stipulations de l'article MS 53 3 et 4 du Règlement de Sécurité, il sera procédé à un essai fonctionnel de chaque détecteur au moyen d'appareils de vérification préconisés par le constructeur La fourniture des matériels, appareils de vérification et de sécurité, combustibles, textes de référence et personnels nécessaires pour exécuter les essais de l'installation reste à la charge du titulaire du marché.

19 Lot n 13 ÉLECTRICITÉ - -DETECTION INCENDIE Devis Descriptif - page DOCUMENT A FOURNIR : En fin de travaux, l'installateur devra fournir le Dossier d'identité du SSI conforme aux spécifications de la norme NF S et le registre AP-MIS d'installation, précisant : La répartition des zones de détection avec identification des détecteurs et déclencheurs manuels les constituant respectivement, La répartition des zones de mise en sécurité avec identification des dispositifs actionnés de sécurité les constituant respectivement. La répartition des zones de diffusion d'alarme avec identification des diffuseurs d'alarme sonore ou des blocs autonomes d'alarme sonore les constituant respectivement. Les corrélations entre zones de détection, de mise en sécurité, de diffusion d'alarme au niveau du centralisateur de mise en sécurité, et incluant : - Le(s) schéma(s) de principe et les plans de câblage détaillés de l'installation. - Liste des matériels mis en œuvre, les documentations constructeur et certificat de conformité correspondants, - Les instructions de manœuvre, - L'attestation de compatibilité entre SDI et CMSI, - Notice d'exploitation et de maintenance ARRÊT D URGENCE : ================ COUPURE VENTILATION : Il sera prévu à l entrée un arrêt d urgence d un modèle différents aux coupures générales et alarme incendie assurant l arrêt général des circuits ventilation des locaux. Ce dispositif coupera l ensemble des dispositifs de ventilation des locaux : FM 4 et FM 5 avec action sur le contacteur du circuit correspondant ARRÊT GÉNÉRAL : Il sera prévu dans le sas accès service un arrêt d urgence des installations électriques par coup de poing sous boîtier vitré de type LEGRAND réf avec étiquetage «ARRÊT GÉNÉRAL DES INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES» agissant sur la bobine du contacteur, y compris câble PYROLION CR 1 entre ce boîtier et l armoire TGBT.

20 Lot n 13 ÉLECTRICITÉ - -DETECTION INCENDIE Devis Descriptif - page CÂBLAGE INFORMATIQUE ET TÉLÉPHONIQUE : ======================================= PRINCIPE : Réalisation du précâblage informatique et téléphonique dans la zone stockage et dans la zone bureaux. Le présent lot devra la dépose complète du système actuel (prises, câblage). La nouvelle baie sera fournie et mise en place par les services du Centre Hospitalier dans le local technique près de l armoire. Seul est prévu dans ce lot les postes de travail et le câblage qui sera laissé en attente près de la baie. Les câbles passeront principalement dans les chemins de câble en faux-plafond et dans le sous sol pour rejoindre les postes de travail. L offre comprendra outre la fourniture des éléments décrits ci-dessous, leur raccordement, la mise en œuvre, et les réceptions techniques. Les règles de l art seront respectés en fonction de l environnement surtout à proximité des courants fort afin de respecter la norme catégorie 6 classe E CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES DU RÉSEAU DE CÂBLAGE : Le système de câblage utilisé sera certifié de catégorie 6 et devra pouvoir supporter des applications de classe E (norme ISO/CEI 11801). Le câble utilisé à paires ou quartes torsadées, présentera une impédance caractéristique de 100 Ω et sera écranté. Le réseau de précâblage devra permettre le transport des flux de courants faibles suivants : - la voix (téléphone, radio) - les données informatiques à 250 Mhz sur 100 mètres - l image (vidéo surveillance télédistribution) - les données techniques (G.T.C., G.A.C., alarmes, etc...) COMPOSITION DÉTAILLÉE DE LA FOURNITURE : A - RÉPARTITEUR Le répartiteur sera le point de raccordement : - des câbles de raccordement des unités informatiques et téléphoniques - des câbles d arrivée du réseau téléphone. Il sera réalisé par les services du Centre Hospitalier ainsi que le raccordement sur la baie. OPTION : La fourniture, pose et raccordement du répartiteur

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE EXTENSION DU SIEGE ADMINISTRATIF (Modification de l existant et extension) CADRE DE BORDEREAU DE DECOMPOSITION

Plus en détail

C.C.T.P. (CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES)

C.C.T.P. (CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES) DEPARTEMENT DU GERS Maître d ouvrage : COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE LA LOMAGNE GERSOISE 60, Avenue Gambetta 32 500 FLEURANCE AMENAGEMENT DE L ECOLE DE MUSIQUE ZONE INDUSTRIELLE «LA COUTURE» 32 700 LECTOURE

Plus en détail

Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 :

Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 : Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 : 1) Section des conducteurs, calibres des protections : Nature du circuit Eclairage, volets roulants, prises commandées Section minimale des conducteurs

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

opération MAISON BAGGIONI : AMENAGEMENT D UN PLATEAU DE BUREAUX SUR LA COMMUNE DE SOTTA

opération MAISON BAGGIONI : AMENAGEMENT D UN PLATEAU DE BUREAUX SUR LA COMMUNE DE SOTTA opération MAISON BAGGIONI : AMENAGEMENT D UN PLATEAU DE BUREAUX maître d'ouvrage COMMUNE DE SOTTA 20100 - SOTTA architecte Nicolas GIANNI- Architecte DPLG Lieu dit Ferrulaghjola 20144 SAINTE LUCIE DE PORTO

Plus en détail

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Le présent marché a pour objet la réhabilitation électrique. Une précédente consultation inclus les travaux peintures

Plus en détail

LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI

LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI 1/15 LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI 12.3. CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE A Généralités 1 Installations Electriques de chantier - Disjoncteur

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Pouvoir adjudicateur exerçant la maîtrise d'ouvrage Ministère de l'intérieur Préfecture de Belfort Représentant du Pouvoir Adjudicateur

Plus en détail

Extension et restructuration du Restaurant du CNRS. Phase DCE Page 1 PHASE PRO/DCE - DPGF RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E.

Extension et restructuration du Restaurant du CNRS. Phase DCE Page 1 PHASE PRO/DCE - DPGF RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E. Page 1 RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E. Page 2 article Désignation des ouvrages unité quantités prix unitaire HT sous total HT 1 ALIMENTATION BT - liaison BT en câble U1000 R02V ML

Plus en détail

Opération : 1405035 crèche les 3 Pommes à Saïx Lot n 6 : ELECTRICITE - SECURITE

Opération : 1405035 crèche les 3 Pommes à Saïx Lot n 6 : ELECTRICITE - SECURITE 6.1 GENERALITES ELECTRICTE SECURITE 6.1.1 NORMES ET REGLEMENTS L'ensemble des installations sera réalisé conformément aux normes, règles et décrets actuellement en vigueur 6.1.2 OUVRAGES PREVUS Le présent

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.)

Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) SÉCURISATION DE DEUX BÂTIMENTS A USAGE SPORTIF: COSEC - CHEMIN SOUS LE FORT SALLE MARCEL RAMILLIER RUE ANDRE GELAS Marché n 14.025T LOT 2 : DISPOSITIF

Plus en détail

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR REHABILITATION DU BATIMENT 33 SITE DE LA GAILLARDE VILLE DE MONTPELLIER C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR ZAC de Tournezy 23 rue Nelson Mandela 34070 Montpellier Tél. 04.99.52.81.40 Fax. 04.99.52.81.49

Plus en détail

OBJET DU MARCHE METZ. GRANGE DES ANTONISTES (classé M.H.) Aménagement du hall d'entrée pour mise en service des Niveaux 2 & 3

OBJET DU MARCHE METZ. GRANGE DES ANTONISTES (classé M.H.) Aménagement du hall d'entrée pour mise en service des Niveaux 2 & 3 DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES DE LORRAINE BORDEREAU DESCRIPTIF QUANTITATIF formant D.P.G.F. LOT N 3 : ELECTRICITE - ECLAIRAGE MAITRE DE L'OUVRAGE CONTROLEUR TECHNIQUE ET COORDONNATEUR SPS

Plus en détail

Maître d Ouvrage. LYCEE LAKANAL 3, avenue du Président Roosevelt 92330 SCEAUX. Tél : 01.41.87.20.00 Fax : 01.41.87.20.28 LOT N 02 ELECTRICITE

Maître d Ouvrage. LYCEE LAKANAL 3, avenue du Président Roosevelt 92330 SCEAUX. Tél : 01.41.87.20.00 Fax : 01.41.87.20.28 LOT N 02 ELECTRICITE Maîtrise d Œuvre : C3C 21 rue Normande 28230 EPERNON Tél : 06.32.89.12.95 Fax : 09.58.83.45.69 E-mail : c3c.capelle@gmail.com Maître d Ouvrage LYCEE LAKANAL 3, avenue du Président Roosevelt 92330 SCEAUX

Plus en détail

Mise en sécurité d un immeuble communal Immeuble LE REPUBLIQUE

Mise en sécurité d un immeuble communal Immeuble LE REPUBLIQUE 1 PRESCRIPTIONS GENERALES L'entreprise devra fournir le détail des métrés. Ce document est un bordereau cadre et l'entreprise devra le compléter. Les quantités par rapport au CCTP et plans, nt us la seule

Plus en détail

CONSTRUCTION D'UN ATELIER INDUSTRIEL POUR LA SOCIÉTÉ CMBA À SAINT PIERRE SUR DIVES (14170)

CONSTRUCTION D'UN ATELIER INDUSTRIEL POUR LA SOCIÉTÉ CMBA À SAINT PIERRE SUR DIVES (14170) Octobre 2013 Maître d'ouvrage Communauté de Communes des Trois Rivières Rue Pasteur BP10 14170 SAINT PIERRE SR DIVES CONSTRCTION D'N ATELIER INDSTRIEL POR LA SOCIÉTÉ CMBA À SAINT PIERRE SR DIVES (14170)

Plus en détail

CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX FORFAITAIRE DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF 05.86

CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX FORFAITAIRE DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF 05.86 COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PIERREFORT Projet d'aménagement de la Maison des Services Rue du Plomb du Cantal 15230 PIERREFORT DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF CADRE DE DECOMPOSITION 05.86 DU PRIX FORFAITAIRE

Plus en détail

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Centre de recherche Saint Antoine UMR-S 893 Site de l Hôpital Saint Antoine Bâtiment Inserm Raoul KOURILSKY 6 ème étage Equipe 13 Alex DUVAL

Plus en détail

NUGELEC. NOTICE D'UTILISATION DU B.A.A.S. du type Ma - STI / MaME - STI. pages. 1 introduction 2. 2 encombrement 3 fixation

NUGELEC. NOTICE D'UTILISATION DU B.A.A.S. du type Ma - STI / MaME - STI. pages. 1 introduction 2. 2 encombrement 3 fixation NOTICE D'UTILISATION DU du type Ma - / MaME - pages 1 introduction 2 2 encombrement 3 fixation 3 installation 3 à 5 raccordement 4 fonctionnement 5 à 6 contrôle, essai 5 caractéristiques 7 techniques 6

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER

CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER DEVIS DESCRIPTIF - Lot n 8 PLOMBERIE - SANITAIRES - date : juin 2009 S.A. JACKY MANESSE 1 rue du Paquis - 08090 ARREUX

Plus en détail

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre Communauté Rurale des Monts de Flandre Réhabilitation d une travée de bâtiment industriel en bureau D P G F Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES Maître d Ouvrage Maîtrise d Œuvre V1.1 - Avril 2011 Communauté Rurale

Plus en détail

069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE

069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE 069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE Centre de Ressources des Technologies de l'information pour le Bâtiment 069.1. Clauses techniques générales 069.2. Clauses techniques particulières

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

SAINT QUENTIN - Aménagement d'une crèche Cadre de bordereau - Lot n 5 : Courants Forts et Faibles

SAINT QUENTIN - Aménagement d'une crèche Cadre de bordereau - Lot n 5 : Courants Forts et Faibles SAINT QENTIN - Aménagement d'une crèche N DESIGNATION D MATERIEL té Qté ELECTRICITE / CORANTS FORTS ET FAIBLES CORANTS FORTS NITAIRE 1 RESEA DE TERRE Prise de terre Piquet de terre en acier cuivre Barrette

Plus en détail

Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura

Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Prestations Alarme intrusionalarme incendie et contrôle d accès Sommaire 1 OBJET ET ETENDUE... 02 1.1.

Plus en détail

Tableaux d alarme sonores

Tableaux d alarme sonores Tableaux d alarme sonores Type T4 CT 1 boucle NiMh Réf. : 320 020 Type T4 CT 2 boucles Réf. : 320 019 FEU BOUCLE 1 FEU TEST BOUCLE 2 DEFAUT BATTERIE SOUS TENSION SECTEUR ABSENT Contenu de l emballage -

Plus en détail

Le câblage VDI. V: Voix D: Données I: Images

Le câblage VDI. V: Voix D: Données I: Images Le câblage VDI D après le catalogue Legrand 1 ) Introduction : Les moyens actuels de communication sont en évolution permanente. Là où le téléphone était le seul système de communication, de nouveaux moyens

Plus en détail

Maître d Ouvrage : Opération : D.C.E. Dossier de Consultation des Entreprises. D.P.G.F. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Maître d Ouvrage : Opération : D.C.E. Dossier de Consultation des Entreprises. D.P.G.F. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Maître d Ouvrage : COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS 574, rue Paul Claudel MORESTEL (38510) Opération : REHABILITATION D UN «BATIMENT ARTISANS D ART» MORESTEL (38510) D.C.E. Dossier de Consultation

Plus en détail

REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY

REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE ----------- BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ---------- REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY DESCRIPTIF LOT 10: ELECTRICITE MODE D'EXECUTION DES TRAVAUX

Plus en détail

EQUIPEMENTS DE SECURITE DANS LES BATIMENTS

EQUIPEMENTS DE SECURITE DANS LES BATIMENTS EQUIPEMENTS DE SECURITE DANS LES BATIMENTS La réglementation : C est la loi Les supports réglementairesr Le règlement de sécurité : C est l ensemble des textes relatifs à la sécurité applicables aux Établissements

Plus en détail

Les évolutions de la norme NF C 15-100 dans l habitat

Les évolutions de la norme NF C 15-100 dans l habitat Les évolutions de la norme NF C 15-100 dans l habitat Ce document présente les principales évolutions normatives dans les locaux d habitation. Vous y trouverez également trois schémas de principe conformes

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Solutions pour les locaux industriels

Cahier des Clauses Techniques Particulières Solutions pour les locaux industriels Cahier des Clauses Techniques Particulières Solutions pour les locaux industriels 1. Lot n 1 : Electricité 2 1.1 Description des ouvrages... 2 1.2 Tableau général basse tension... 3 1.3 Tableaux divisionnaires

Plus en détail

CONSTRUCTION D'UNE CANTINE SCOLAIRE + ESPACE GARDERIE PERISCOLAIRE DCE

CONSTRUCTION D'UNE CANTINE SCOLAIRE + ESPACE GARDERIE PERISCOLAIRE DCE Communauté de Communes Entre Thue et Mue 8 avenue de la Stèle 14740 Bretteville l'orgueilleuse CONSTRCTION D'NE CANTINE SCOLAIRE + ESPACE GARDERIE PERISCOLAIRE Commune de Saint-Manvieu-Norrey DCE Octobre

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE LOT N 013 CLOISON AMMOVIBLE mardi 20 octobre 2009 1/6 1 GENERALITES 1 1 Prescriptions générales Les entreprises sont tenues de se reporter pour tout ce qui est liaisons

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. RESTAURANT DU CNRS. Lot 10 - Electricité Courants Forts Courants Faibles

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. RESTAURANT DU CNRS. Lot 10 - Electricité Courants Forts Courants Faibles RESTAURANT DU CNRS PHASE PRO DCE Lot 10 - Electricité Courants Forts Courants Faibles 39 allée Félix NADAR - 33700 MERIGNAC - Tel : 05 57 92 32 10 - Fax : 05 56 34 02 24 - e-mail :artec.ing@wanadoo.fr

Plus en détail

L électricité d une habitation

L électricité d une habitation Maison : http://www.ttechno.fr/capet/appeda VUE 3D de la maison http://www.lyceejoliotcurie77.fr/ 1 Sommaire automatique http://www.lyceejoliotcurie77.fr/ 2 Le tableau électrique : Les règles s appliquant

Plus en détail

CONSTRUCTION D UNE CRECHE ASSOCIATIVE «LEI MINOTS»

CONSTRUCTION D UNE CRECHE ASSOCIATIVE «LEI MINOTS» CONSTRUCTION D UNE CRECHE ASSOCIATIVE «LEI MINOTS» Sur la ville d AVIGNON (84000) DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE) Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P LOT 09 : ELECTRICITE

Plus en détail

Le guide de l électricien

Le guide de l électricien Jacques HOLVECK Le guide de l électricien Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11575-X Sommaire Introduction........................................................1 1. Conception et structure d'une installation...................

Plus en détail

Les régimes du neutre

Les régimes du neutre Chapitre 1 Les régimes du neutre Dans tout système triphasé Haute ou Basse Tension existent trois tensions simples, mesurées entre chacune des phases et un point commun appelé "point neutre". Physiquement,

Plus en détail

CCTP 07.TVX.02 Page N 1

CCTP 07.TVX.02 Page N 1 CCTP 07.TVX.02 Page N 1 SOMMAIRE A EXPOSE GENERAL DE L OPERATION A.01 OPERATION Page : 3 A.02 INTERVENANTS Page : 3 A.03 DOCUMENTS REMIS Page : 3 B GENERALITES TOUS CORPS D ETAT B.01 OBJET DU C.C.T.P.

Plus en détail

MARNE REIMS PALAIS DU TAU

MARNE REIMS PALAIS DU TAU CENTRE DES MONUMENTS NATIONAUX DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES DE CHAMPAGNE-ARDENNE, Maître d'ouvrage délégué CONSERVATION REGIONALE DES MONUMENTS HISTORIQUES 3, FAUBOURG SAINT-ANTOINE 51

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

MISE AUX NORMES ET ACCESSIBILITE ACCUEIL DE LA MAIRIE DE ROMAGNAT

MISE AUX NORMES ET ACCESSIBILITE ACCUEIL DE LA MAIRIE DE ROMAGNAT Clermont-Ferrand, le 17 Septembre 2012 DP/AH/3527 MISE AUX NORMES ET ACCESSIBILITE ACCUEIL DE LA MAIRIE DE ROMAGNAT LOT N 6 : ELECTRICITE D.P.G.F. Bureau d Etudes Techniques : Architecte : gretco ingénierie

Plus en détail

MAISON de RETRAITE DEPARTEMENTALE de la LOIRE ST-JUST, ST-RAMBERT = = = = = = = = = = REAMENAGEMENT DE LOCAUX

MAISON de RETRAITE DEPARTEMENTALE de la LOIRE ST-JUST, ST-RAMBERT = = = = = = = = = = REAMENAGEMENT DE LOCAUX SOCIETE D'ETUDES TECHNIQUES POUR LE CHAUFFAGE ET L'INDUSTRIE Société à responsabilité limitée au capital de 50 000 R.C Saint-Etienne 64 B 96 C/A 15, rue de l'eternité- 42.000 SAINT-ETIENNE Téléphone :

Plus en détail

Il est nécessaire de mettre en place un système de sécurité incendie (SSI) permettant de détecter le plus rapidement possible un début de sinistre.

Il est nécessaire de mettre en place un système de sécurité incendie (SSI) permettant de détecter le plus rapidement possible un début de sinistre. PAGE : 1 Situation : Les établissements doivent être protégés contre les incendies. Suivant leur catégorie, les systèmes de sécurité incendie (SSI) à mettre en place sont plus ou moins complexes. A l issue

Plus en détail

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 R Présentation Tableau de type 4 secteur 1 boucle Réf. : 405 61 Tableau de type 4 secteur 2 boucles Réf. : 405 62 Contenu de

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

CHAPITRE IV BORDEREAU DES PRIX - DETAIL ESTIMATIF

CHAPITRE IV BORDEREAU DES PRIX - DETAIL ESTIMATIF CHAPITRE IV BORDEREAU DES PRIX - DETAIL ESTIMATIF de mesure hors T.V.A. Hors Taxes 50 - DEMOLITIONS ET DEPOSES Y COMPRIS EVACUATION 50.01 Démolitions et déposes pour l'ensemble du local suivant plans de

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE 1 La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

EQUIPEMENT ANTI-INTRUSION

EQUIPEMENT ANTI-INTRUSION Le présent additif au CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES - C.C.T.P. - concerne l équipement anti-intrusion à prévoir pour la Médiathèque, la mise à jour de la légende des luminaires et de 2 types

Plus en détail

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - Fourniture et pose d éviers 2 bacs

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Ville de Noisy-le-Sec Direction des Finances et le la Commande Publique Service des Marchés Publics Place du Maréchal Foch 93134 NOISY-LE-SEC Cedex Tél: 01 49 42 66 00 INSTALLATION

Plus en détail

FICHE DE SEQUENCE TOTAL : / 170. LOGICIEL «Legrand» : VDI. Lieu d activité : Atelier. Système : Ordinateur VOUS AVEZ APPRIS: VOUS AVEZ:

FICHE DE SEQUENCE TOTAL : / 170. LOGICIEL «Legrand» : VDI. Lieu d activité : Atelier. Système : Ordinateur VOUS AVEZ APPRIS: VOUS AVEZ: FICHE DE SEQUENCE Repère : Logiciel VDI LOGICIEL «Legrand» : VDI Système : Ordinateur Lieu d activité : Atelier OBJECTIF : Introduction à la VDI. Comprendre un câblage VDI. Pourquoi un faire un câblage

Plus en détail

S O M M A I R E A - INSTALLATIONS COMMUNES... 23 1 - DEPOSE DES INSTALLATIONS EXISTANTES... 23 2 - RESEAU TERRE... 24

S O M M A I R E A - INSTALLATIONS COMMUNES... 23 1 - DEPOSE DES INSTALLATIONS EXISTANTES... 23 2 - RESEAU TERRE... 24 S O M M A I R E 0 - GENERALITES... 4 0.1 - OBJET... 4 0.2 - ETENDUE DES TRAVAUX DU PRESENT LOT... 4 0.3 - PLANS DE CONSULTATION SPECIFIQUES AU PRESENT LOT... 5 0.4 - NORMES ET REGLEMENTS... 6 0.5 - OBLIGATIONS

Plus en détail

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE En application de l arrêté du 4 avril 2011 et de la norme XP C16-600 Réf dossier n 100512.4204 A Désignation du ou des immeubles bâti(s) LOCALISATION DU

Plus en détail

Affaire n : 2 282 131 N/Réf : CB623/2010/272/BC/CD Rapport émis par : B. COZE Rueil-Malmaison, le 7 mars 2011

Affaire n : 2 282 131 N/Réf : CB623/2010/272/BC/CD Rapport émis par : B. COZE Rueil-Malmaison, le 7 mars 2011 BUREAU VERITAS 5 bd Marcel POURTOUT 92563 RUEIL MALMAISON CEDEX Urbania Val d Ouest 38 rue Albert Sarraut 78000 VERSAILLES Téléphone :01 47 52 49 70 Télécopie : 01 47 77 03 22 A l attention de Mme ALILI

Plus en détail

Mesure tension arrivée EDF. Mesure tension point le plus éloigné. Plans armoires. Contrôle des serrages armoires. Mise en services des horloges

Mesure tension arrivée EDF. Mesure tension point le plus éloigné. Plans armoires. Contrôle des serrages armoires. Mise en services des horloges COURANTS FORTS Mesure terre principale ( indiquer valeur) Contrôle des laisons équipotentielles et continuité de terre Contôles ou mesure isolement (indiquer la valeur) Mesure tension arrivée EDF Mesure

Plus en détail

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

ELECTRICITE Courants Forts / Courants Faibles

ELECTRICITE Courants Forts / Courants Faibles Maître d'ouvrage Février 2011 Ville du COUDRAY 32, rue du Gord 28630 LE COUDRAY - o O o - Construction d un restaurant scolaire Groupe scolaire «Léonard de Vinci» Rue des Chaises 28630 LE COUDRAY ELECTRICITE

Plus en détail

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 R Présentation Tableau de type 4 secteur 1 boucle Réf. : 405 61 Tableau de type 4 secteur 2 boucles Réf. : 405 62 Contenu de

Plus en détail

Qu est-ce qu un raccordement?

Qu est-ce qu un raccordement? mars 2012 La prestation de raccordement : vue d ensemble pages 4/5 Votre demande de raccordement page 6 La proposition de raccordement d ERDF page 7 modalités de paiement prix du branchement Les travaux

Plus en détail

LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE

LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE La norme NF C 15-100 - (Extraction) Depuis le 31 mai 2003, date de dépôt des permis de construire faisant foi, les ouvrages doivent respecter les articles de

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 05 Plâtrerie - Isolation Maîtrise

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE Département du Rhône (69) VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE CENTRE DE LOISIRS 1 RUE DES BLEUETS Ville

Plus en détail

Réhabilitation d un bâtiment existant en maison de santé pluriprofessionnelle

Réhabilitation d un bâtiment existant en maison de santé pluriprofessionnelle VILLE DE PUSSAY Réhabilitation d un bâtiment existant en maison de santé pluriprofessionnelle Ancienne école Paul Bert Place du Carouge PUSSAY 91740- CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 05

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée Place René LESCOT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE...3

Plus en détail

Antenne du Conseil Général de l Aude à Limoux

Antenne du Conseil Général de l Aude à Limoux LOT n 16 ASCENSEUR SOMMAIRE CHAPITRE I - GENERALITES 1.1 DE FINITION DES OUVRAGES 1.2 LIMITE DES PRESTATIONS 1.2.1 Travaux à la charge de l entreprise 1.2.2 Travaux exclus 1.3 NORMES ET REGLEMENTS 1.4

Plus en détail

Réhabilitation du domaine Melchior Philibert à CHARLY (69390) - Phase 2 : Pôle économique ELECTRICITE. INTITULE U Qtité

Réhabilitation du domaine Melchior Philibert à CHARLY (69390) - Phase 2 : Pôle économique ELECTRICITE. INTITULE U Qtité LOT 10 ELECTRICITE INTITULE U Qtité 10.1. DEPOSE 10.1.1. Consignation des installations électriques 10.1.2. Dépose de l'ensemble des installations électriques 10.2. PREPARATION DE CHANTIER 10.2.1. Installation

Plus en détail

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, février 2009 Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. Prescriptions de sécurité

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.)

MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE N 2015 07 Ville de Bergues Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Pouvoir adjudicateur Ville de Bergues, Hôtel de ville - Place de la République 59380

Plus en détail

ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE

ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE 250 834 RCS Limoges31/12/2013XFR 0050627LI et XFR0048625FI09A BATIMENT C 1 AVENUE NEIL ARMSTRONG 33700 MERIGNAC Tel : Fax : A ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE Articles L 134-7 et R 134-10

Plus en détail

Centrale de surveillance ALS 04

Centrale de surveillance ALS 04 Centrale de surveillance ALS 04 Notice d'installation et d'utilisation Version 1.0 - B 6 rue Alory 35740 Pacé France Tel : +33 (0) 2 99 60 16 55 Fax : +33 (0) 2 99 60 22 29 www.sodalec.fr - 1 - Notice

Plus en détail

Création d'un bâtiment provisoire pour l'agrandissement des urgences

Création d'un bâtiment provisoire pour l'agrandissement des urgences CENTRE HOSPITALIER GENERAL Rue Frédéric Raboisson BP40024 60600 CLERMONT CEDEX MAITRE d'ouvrage 03 44 77 33 00 Fax 03 44 77 33 97 Création d'un bâtiment provisoire pour l'agrandissement des urgences CAHIER

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS 6.1 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES 6.1.1 Généralités Les présentes prescriptions techniques particulières au lot doublages-cloisons sèches,

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX - DETAIL ESTIMATIF / AGENCE ANAPEC REGIONALE FES BOULEMANE. ( R.D.C & MEZZANINE AVEC 4ème ETAGE ) P.U / HT

BORDEREAU DES PRIX - DETAIL ESTIMATIF / AGENCE ANAPEC REGIONALE FES BOULEMANE. ( R.D.C & MEZZANINE AVEC 4ème ETAGE ) P.U / HT BORDEREAU DES PRIX - DETAIL ESTIMATIF / AGENCE ANAPEC REGIONALE FES BOULEMANE PRIX 100- GROS ŒUVRE ( R.D.C & MEZZANINE AVEC 4ème ETAGE ) 101 DEMOLITION, DEPOSE ET EVACUATION A DECHARGE PUBLIC ENS Forfait

Plus en détail

Raccordement d immeubles à appartements

Raccordement d immeubles à appartements Raccordement d immeubles à appartements TGC-RES-SDU-2014/09 1 Raccordement d immeubles à appartements Le raccordement d un immeuble à appartements au réseau de Proximus est un incontournable. Cette démarche

Plus en détail

MARCHE DE TRAVAUX. Unité d Aide à l Exploitation (UAE) centralisée des Systèmes de Sécurité Incendie(SSI) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

MARCHE DE TRAVAUX. Unité d Aide à l Exploitation (UAE) centralisée des Systèmes de Sécurité Incendie(SSI) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES 1/23 MARCHE DE TRAVAUX Unité d Aide à l Exploitation (UAE) centralisée des Systèmes de Sécurité Incendie(SSI) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Marché à Procédure Adaptée art 28 du Code des Marchés

Plus en détail

NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat

NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat B. P. 10021 14, Rue du Champ-Bossu 28402 NOGENT-le-ROTROU Cedex 02.37.52.15.28 - Fax. 02.37.52.85.50 E-mail : oph.direction@nogent-perche-habitat.fr MARCHE

Plus en détail

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 Du Code des Marchés Publics CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P FOURNITURE

Plus en détail

C R E S C E N D O. 102 rue Amelot 75011 Paris. Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris

C R E S C E N D O. 102 rue Amelot 75011 Paris. Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris C R E S C E N D O 102 rue Amelot 75011 Paris Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT 01

Plus en détail

COMMUNE D EPERLECQUES. Cahier des Clauses Techniques Particulières

COMMUNE D EPERLECQUES. Cahier des Clauses Techniques Particulières COMMUNE D EPERLECQUES Entretien et rénovation du parc d Eclairage Public - Location, pose et dépose des motifs d illuminations des fêtes de fin d année Cahier des Clauses Techniques Particulières Maître

Plus en détail

Les schémas électriques normalisés

Les schémas électriques normalisés On distingue 4 types de schémas I)- Schéma développé : Les schémas électriques normalisés C'est le schéma qui permet de comprendre facilement le fonctionnement d'une installation électrique. Il ne tient

Plus en détail

La VDI : le câblage structuré

La VDI : le câblage structuré La VDI : le câblage structuré Objectif : réaliser la liaison de tous les utilisateurs à tous les réseaux Assurer souplesse, fiabilité, évolutions entre des utilisateurs des terminaux divers des réseaux

Plus en détail

Travaux de réaménagement d'un logement en bureaux administratifs

Travaux de réaménagement d'un logement en bureaux administratifs Travaux de réaménagement d'un logement en bureaux administratifs LOT N 1 : Electricité BORDEREAU DE PRIX Désignation Unité Quantité Prix unitaire HT Prix Total HT Installation de chantier Forf 1,00 Préparation

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES. Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie EPREUVE E2

Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES. Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie EPREUVE E2 Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie EPREUVE E2 ANALYSE D UN SYSTÈME ÉLECTRONIQUE Durée 4 heures coefficient 5 Page 1/ 30 EXTRAIT

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES. Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie EPREUVE E2

Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES. Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie EPREUVE E2 Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie EPREUVE E2 ANALYSE D UN SYSTÈME ÉLECTRONIQUE Durée 4 heures coefficient 5 Page 1/ 30 EXTRAIT

Plus en détail

Mise en sécurité. Choisissez votre système de mise en sécurité. Qu'est-ce qu'un système de mise en securité? Catégorie d'un SMSI

Mise en sécurité. Choisissez votre système de mise en sécurité. Qu'est-ce qu'un système de mise en securité? Catégorie d'un SMSI Mise en sécurité Choisissez votre système de mise en sécurité Qu'est-ce qu'un système de mise en securité? Les systèmes de mise en sécurité (SMSI) sont des automates qui ont pour finalité de protéger les

Plus en détail

TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF

TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT TECH - Page n 1 / 12 LOT N 5 - TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF Sommaire Chapitre I - PRESCRIPTIONS

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES DESIGNATION Prix Option Montant total 1. COURANTS FORTS - COURANTS FAIBLES - VDI Plus value pour l'option réalisation d'un percement 2. CLIMATISATION - PLOMBERIE

Plus en détail

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON LOCAUX VESTIAIRES- SANITAIRES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES LOT N 2 : STRUCTURE MODULAIRE Le 28 août 2014 GÉNÉRALITÉS Le présent Cahier des Clauses

Plus en détail

Omnium Technique d'etudes de la Construction et de l'equipement en Aquitaine

Omnium Technique d'etudes de la Construction et de l'equipement en Aquitaine AQUITAINE Omnium Technique d'etudes de la Construction et de l'equipement en Aquitaine Siège social : 126, rue des Quatre Castéra 33 130 BEGLES SAS au capital de 250 000 - RCS Bordeaux B 341.724.052 CENTRE

Plus en détail

«RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie

«RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie «RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie Maître d ouvrage : Maître d œuvre : Marché : Objet : Mode de consultation : Personnes à contacter

Plus en détail

TRAVAUX D ELECTRICITE POUR LA LEVEE DES OBSERVATIONS DU RAPPORT DE CONTROLE DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES

TRAVAUX D ELECTRICITE POUR LA LEVEE DES OBSERVATIONS DU RAPPORT DE CONTROLE DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES TRAVAUX D ELECTRICITE POUR LA LEVEE DES OBSERVATIONS DU RAPPORT DE CONTROLE DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES RAPPORT DEKRA N 044688791201 R 001 (Vérifications réalisées du 26/12/2012 au 07/03/2013) C C T

Plus en détail

INSTALLATION ELECTRIQUE D UN PAVILLON

INSTALLATION ELECTRIQUE D UN PAVILLON THEME 2 INSTALLATION ELECTRIQUE D UN PAVILLON REALISATION DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES «HABITAT / TERTIAIRE» Thème N 2 Lycée Risle-Seine BEP les métiers de l électrotechnique. Prénom :. Gr :.. THEME 2

Plus en détail

Lot n 4 PLATRERIE - PLAFONDS - PEINTURES. Appel d'offre CONSTRUCTION D'UNE SALLE ANNEXE AU VESTIAIRES DE FOOT A ARINTHOD.

Lot n 4 PLATRERIE - PLAFONDS - PEINTURES. Appel d'offre CONSTRUCTION D'UNE SALLE ANNEXE AU VESTIAIRES DE FOOT A ARINTHOD. CONSTRUCTION D'UNE SALLE ANNEXE AU VESTIAIRES DE FOOT A ARINTHOD Chemin du stade 39240 ARINTHOD MAITRE D'OUVRAGE Commune d'arinthod Cour de la Mairie 39240 ARINTHOD Tél : 03 84 48 04 78 Fax : 0.3 84 48

Plus en détail

Tableau d Alarme Incendie Type 3 type marche/arrêt avec ou sans flash

Tableau d Alarme Incendie Type 3 type marche/arrêt avec ou sans flash Tableau d Alarme Incendie Type 3 type marche/arrêt avec ou sans flash Références commerciales: TA31300 / TA31301 TA31300 (sans flash) TA31301 (avec flash) Table des matières Présentation... 2 Caractéristiques

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE MODELE N 2 Document disponible sur http://www.auvergne.pref.gouv.fr/protection_civile/etablissements _recevant_public/sec_incendie_erp/procedure.php NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE Etablissement Recevant

Plus en détail

REHABILITATION DE LA SALLE BRANCOLAR ACCESSIBILITE HANDICAPES AVENUE SEILERN - 06300 - NICE

REHABILITATION DE LA SALLE BRANCOLAR ACCESSIBILITE HANDICAPES AVENUE SEILERN - 06300 - NICE VILLE DE NICE REHABILITATION DE LA SALLE BRANCOLAR ACCESSIBILITE HANDICAPES AVENUE SEILERN - 06300 - NICE Maître d'ouvrage: VILLE DE NICE Direction Générale Des Services Techniques, de l'aménagement, des

Plus en détail