Sauf mention contraire, les montants présentés en euros ont été déterminés par conversion des données exprimées en francs français en utilisant le

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sauf mention contraire, les montants présentés en euros ont été déterminés par conversion des données exprimées en francs français en utilisant le"

Transcription

1 Document de Référence 1998

2 Sauf mention contraire, les montants présentés en euros ont été déterminés par conversion des données exprimées en francs français en utilisant le taux de change officiel de l euro au 31 décembre 1998 (1 euro = 6,55957 francs)

3 SOMMAIRE Le groupe Legrand... 4 Message du Président... 5 UNE STRATEGIE EN ACTION... 6 Les produits Legrand... 7 L industrie de l appareillage électrique d installation... 8 Marchés... 9 Production Les hommes Responsabilité sociale et environnementale Croissance interne et externe Perspectives COMMENTAIRES SUR L ANNEE Analyse des comptes consolidés de l exercice Evaluation et suivi des risques An 2000 et euro Création de valeur RENSEIGNEMENTS GENERAUX SUR LA SOCIETE Renseignements généraux Historique Organigramme simplifié au 31 décembre Actionnariat Conseil d administration Direction générale Gouvernement d entreprise et transparence de l information financière Evolution du capital social au cours des 5 derniers exercices Dividendes distribués au cours des 5 derniers exercices Transactions en bourse DOCUMENTS D ASSEMBLEES GENERALES Note d'information émise en vue de la mise en oeuvre d'un programme de rachat d'actions Assemblée générale ordinaire du 26 mai Assemblée générale spéciale du 26 mai Assemblée générale extraordinaire du 26 mai COMPTES CONSOLIDES COMPTES LEGRAND (SOCIETE MERE) Personnes assumant la responsabilité du document de référence Correspondance avec le règlement de la COB Legrand - Document de référence

4 Le groupe Legrand Le groupe Legrand se consacre exclusivement à l appareillage électrique d installation basse tension avec la volonté d être un acteur majeur de ce métier dans les principaux pays du monde et de contribuer à l enrichir. Une ambition aujourd hui partagée par collaborateurs. Destinés au logement et au tertiaire, ou spécifiquement conçus pour un usage en milieu industriel, les produits Legrand sont, pour l essentiel, commercialisés par l intermédiaire de la distribution professionnelle et mis en œuvre par des installateurs électriciens. Ils remplissent la quasi totalité des fonctions de l installation électrique courants forts et courants faibles. La variété des fonctions et l exigence d une qualité irréprochable imposent la maîtrise de nombreuses technologies industrielles : travail des métaux et des plastiques, automatismes d assemblage, électronique... Présent sur les cinq continents, le groupe Legrand a réalisé en 1998 près des deux tiers de son chiffre d affaires à l international. Comptes consolidés certifiés Millions d euros Millions de francs Millions d euros Millions de francs Chiffre d affaires ,7 % Résultat opérationnel ,2 % Marge opérationnelle 16,1 % 15,8 % Bénéfice net ,2 % Marge nette 8,9 % 8,2 % Legrand - Document de référence

5 Message du Président Optimiser la performance de l année en cours tout en se dotant des moyens requis par un futur ambitieux : Legrand sera resté fidèle en 1998 à sa stratégie de croissance formulée de longue date. Lancement de nombreux produits nouveaux favorablement accueillis, recherche assidue de l efficacité industrielle, baisse du coût des matières premières et intégration réussie des récentes acquisitions auront permis au groupe d assurer de nouveau en 1998 une progression satisfaisante de ses ventes et de ses résultats : sur deux ans, avec un chiffre d affaires, un résultat opérationnel et un résultat net en hausse respectivement de 24 %, 42 % et 37 %, Legrand aura franchi une nouvelle étape et prouvé sa capacité à exploiter au mieux les évolutions favorables de ses marchés tout en résistant efficacement sur ceux qui ralentissent. Pour autant, les ressources conséquentes mais maîtrisées engagées en 1998 par le groupe en investissements industriels et en recherche et développement - soit au total plus de 13 % du chiffre d affaires - attestent de ce que la vigilance de chaque instant accordée au présent ne nous détourne jamais du soin méticuleux avec lequel nous préparons les croissances à venir : agir autrement serait ignorer le capital exceptionnel que représente notre position de leadership - mais avec 4 % seulement - sur un marché mondial estimé à plus de 300 milliards de francs (46 milliards d euros). Eminemment conscients des atouts rares dont dispose Legrand tant du fait de son positionnement stratégique et de la stabilité que lui procure l engagement sans faille de son actionnariat familial que de la qualité de son offre produits et de la réactivité et de l enthousiasme de ses équipes, nous sommes déterminés à investir sans relâche dans les nombreuses opportunités rentables que nous offre notre marché dans le monde, sans jamais toutefois déroger à ce qui fait une de nos spécificités de toujours : réussir à conjuguer développements stratégiques ambitieux et création de valeur pour l actionnaire. François Grappotte Président-Directeur Général Legrand - Document de référence

6 Une stratégie en action Legrand - Document de référence Une stratégie en action 6

7 Les produits Legrand Destinés à être installés dans le logement, le tertiaire ou l'industrie, les produits du groupe Legrand sont pour l essentiel commercialisés par l intermédiaire de la distribution professionnelle et répondent aux besoins des installateurs électriciens (fiabilité, simplicité et rapidité d installation, disponibilité) et des utilisateurs (sécurité, confort, économies d énergie). Ils remplissent la quasi totalité des fonctions de l'installation électrique courants forts et courants faibles : protection et répartition : disjoncteurs, protection différentielle, coffrets et armoires... commutation et branchement : interrupteurs, prises, variateurs, minuteries... distribution des courants forts et faibles : plinthes, moulures, goulottes... communication et sécurité : portiers audio et vidéo, éclairage de sécurité, alarme intrusion... automatismes de la maison et du bâtiment : commande d éclairage et de chauffage, contrôle d accès... Legrand - Document de référence Une stratégie en action 7

8 L industrie de l'appareillage électrique d'installation Le groupe Legrand est exclusivement concentré sur une activité : la fabrication des appareillages nécessaires à la mise en place d'une installation électrique basse tension. Legrand évalue la taille de son marché à plus de 300 milliards de francs (46 milliards d euros) et y occupe, avec une part de marché de l ordre de 4%, une position de leadership. Ce périmètre d activité, qui recouvre de nombreuses familles de produits, augmente constamment au gré des besoins nouveaux des consommateurs, qui attendent de leur installation électrique plus de confort, des fonctionnalités plus nombreuses et une plus grande sécurité. Les installateurs électriciens, chargés de la mise en oeuvre des produits, expriment eux aussi des besoins évolutifs : les appareillages doivent être conçus pour faciliter tant l installation que les interventions de maintenance, en offrant une sécurité parfaite lors de toute manipulation. Cette industrie nécessite une approche spécifique de chaque marché : les habitudes professionnelles des installateurs et les goûts des consommateurs varient très significativement d un pays à l autre. En outre, des normes nationales ou internationales régissent tant le produit lui-même et son fonctionnement que son installation. Grâce à son implantation dans 52 pays, Legrand fabrique et commercialise des produits adaptés à la plupart des marchés nationaux. Parmi les fabricants d appareillage électrique d installation, les concurrents de Legrand peuvent être répartis en deux grandes catégories :. les spécialistes d une ou de quelques familles de produits : Entrelec (France), Vimar et Gewiss (Italie), Rittal (Allemagne), Niko (Belgique), Hubbell, Leviton et Eagle (Etats-Unis) et Clipsal (Singapour) par exemple ;. certaines divisions de groupes internationaux à dominante électrotechnique tels que ABB, Siemens, General Electric, Schneider ou Matsushita, disposant le plus souvent d une présence internationale. Legrand - Document de référence Une stratégie en action 8

9 Marchés Le groupe Legrand, présent dans 52 pays (y compris la France) à travers des filiales ou des bureaux de représentation, vend ses produits dans plus de 100 pays et occupe des positions importantes sur de nombreux marchés nationaux. En 1998, le chiffre d affaires consolidé se répartit ainsi : France 36% Italie 21% Autres pays du monde 26% Autres pays d'europe 17% Au cours des trois dernières années, cette répartition par grandes zones de marchés a évolué de la manière suivante : France 36% 37% 40% Italie 21% 22% 24% Autres pays d Europe 17% 18% 16% Reste du Monde 26% * 23% 20% * dont Etats-Unis 12% (8% en 1997) Les produits destinés au logement et au tertiaire représentent environ 85% du chiffre d'affaires du groupe, le reste étant constitué de produits destinés à l'industrie. Deux tiers environ des produits vendus par le groupe sont installés dans le cadre d'opérations de rénovation ou d'entretien, et un tiers lors d'opérations de construction. Legrand vend la quasi totalité de ses produits à des distributeurs de matériel électrique. En France, les deux premiers clients du groupe sont Sonepar et Rexel (groupe Pinault-Printemps-Redoute). Les distributeurs ont pour principaux clients les installateurs électriciens, artisans individuels ou sociétés. Chargé de la mise en place de l installation électrique et responsable de son bon fonctionnement, l installateur électricien fonde sa décision d achat des matériels principalement sur la qualité des produits, leur fiabilité, leur simplicité et rapidité de mise en oeuvre, leur disponibilité et leur prix. Il est également sensible aux services que peut lui proposer le fabricant en terme de formation, d information et d assistance. Les équipes commerciales du groupe Legrand s'emploient quotidiennement et dans le monde entier à promouvoir les produits auprès des distributeurs, des installateurs et des prescripteurs. Cette mission consiste notamment à analyser les besoins de chaque intervenant, puis à proposer des informations et des formations correspondant à chaque situation. Cet effort de proximité permet à Legrand de répondre aux attentes du marché grâce à des solutions produit adaptées : sur tous les principaux marchés, l ambition du groupe consiste à proposer aux installateurs électriciens, dans les meilleurs délais, des produits de qualité, simples et rapides à installer et offrant aux utilisateurs finaux confort et simplicité d utilisation, sécurité, économies d énergie... Legrand - Document de référence Une stratégie en action 9

10 Production Le groupe Legrand s est développé au fil des années comme un ensemble de moyennes entreprises autonomes solidement fédérées au service d une même stratégie et échangeant compétences et savoir-faire. Le groupe dispose ainsi de filiales assurant la totalité des fonctions, y compris de production, dans une trentaine de pays sur tous les continents, ce qui lui permet de mieux répondre aux besoins spécifiques de chacun de ses marchés, en optimisant le service au client dans ses trois composantes majeures que sont la qualité, le prix et le délai. Grâce à cette organisation, plus de 80% des produits sont vendus dans le pays où ils ont été fabriqués, ce qui constitue, à hauteur de cette proportion, une protection naturelle et permanente de la compétitivité contre les effets de change. Véritable pôle de compétence, chaque unité se voit confier la responsabilité d une ou plusieurs familles de produits comme, par exemple : en France. Legrand Limoges et Arnould pour l appareillage,. Legrand Normandie pour les produits industriels,. Legrand Antibes et Baco pour la protection par disjoncteurs,. Inovac et Planet Wattohm pour les activités grand public et les conduits plastiques,. Le SITEL, Legrand Pyrénées et URA pour les équipements de sécurité... à l international. Bticino (Varèse, Italie), Pass & Seymour (Etats-Unis), Pial (Brésil), Tenby (Royaume-Uni), Luminex (Colombie), Kontavill (Hongrie), Bufer (Turquie) et Legrand Electrica (Portugal) pour l appareillage courants forts,. Ortronics (Etats-Unis) pour l appareillage d installation destiné au précâblage des réseaux V.D.I. (voix, données, images),. Bticino (Naples, Italie), FAEL (Pologne), Bufer (Turquie) et MDS (Inde) pour la protection par disjoncteurs,. Legrand (Allemagne) pour les interrupteurs horaires,. Bticino (Erba, Italie) pour l interphonie,. Bticino (Bergame, Italie) pour les disjoncteurs de puissance,. Legrand (Italie) et Power Centre (Royaume-Uni) pour les systèmes de câblage... Ces unités échangent leurs expériences à l intérieur du groupe avec l appui des équipes de Limoges et Varèse, berceaux historiques de Legrand et de Bticino, qui sont les deux pôles industriels les plus importants du groupe par la taille et la variété des produits fabriqués. Limoges et Varèse représentent les principaux pôles de compétence sur certaines fonctions centrales : recherche et développement (bureaux d études, laboratoire domotique...) ou industrialisation (outillages, automatisation...). Ces fonctions centrales sont au service de l ensemble des unités afin de les aider à définir et à mettre en oeuvre leurs axes de développement. Même si les filiales de production du groupe se consacrent en premier lieu à servir leur propre marché national, les échanges entre filiales, en particulier lorsqu elles sont situées dans des pays différents, progressent rapidement, au service de projets destinés à satisfaire des besoins locaux. La gamme d appareillage Collection 2 a ainsi été développée en 19 mois seulement : si l esthétique est résolument mexicaine - plus de 400 interviews ont été réalisées et les produits ont été dessinés par l un des plus grands designers du pays -, plusieurs unités du groupe, en Amérique latine et en Europe, ont activement contribué à cette performance industrielle. D autres projets récents (le lancement en 1996 de Lexic et Btdin notamment, qui constituent l essentiel de l offre du groupe dans le domaine de la protection) et actuels se caractérisent ainsi par une collaboration transnationale, tant sur le plan de la conception des produits que de leur fabrication. D autre part, les succès de chaque implantation doivent faire progresser l ensemble du groupe. Une «lettre productivité» circule ainsi entre les responsables de sites : elle invite à mettre en œuvre les méthodes qui ont permis, ailleurs, de produire avec plus d efficacité. L unité d Antibes a permis aux filiales indienne et turque d acquérir la maîtrise de la protection différentielle, et de compléter ainsi l offre de produits fabriqués localement. Pour faciliter la mise en œuvre de projets Legrand - Document de référence Une stratégie en action 10

11 multisites, nos équipes de concepteurs se dotent d outils communs : logiciel unique de création assistée par ordinateur ou méthode novatrice pour obtenir un même référentiel colorimétrique sur l ensemble des pièces d un même produit. Les matières premières consommées se composent pour environ 50% de plastiques et pour environ 35% de métaux. Elles sont le plus souvent achetées dans les pays où s opère la production. Sur les 10 dernières années, les investissements industriels, qui concernent principalement la productivité et les produits nouveaux, se sont élevés à environ 10,1 milliards de francs (1,5 milliard d euros), ce qui représente 9,4% du chiffre d'affaires du groupe pendant cette période ; pour 1999, le groupe a prévu de consacrer 10% environ de son chiffre d affaires aux investissements industriels. Dans une industrie où les séries sont souvent longues, la recherche permanente de l amélioration de la productivité est indissociable chez Legrand d une maîtrise approfondie des technologies employées et de leur évolution : travail des métaux et des plastiques, automatismes, assemblage de composants électroniques... Les efforts en matière de produits nouveaux attirent une part croissante de ces investissements industriels : de 22% en 1992, cette proportion est passée à 34% en moyenne de 1996 à En 1999, Legrand compte accentuer ces efforts et a planifié 470 millions de francs (72 millions d euros) d investissements industriels consacrés aux nouveaux produits, contre 370 millions de francs (56 millions d euros) en Les activités de recherche et de développement sont dédiées à la mise au point de produits nouveaux ou améliorés ainsi qu à l optimisation des systèmes de production. Dans près de 20 pays, la recherche et le développement occupent près de personnes dont 50% environ en France et plus de 25% en Italie, animant notamment les centres de recherche de Limoges et de Varèse. Au cours des 5 dernières années, les dépenses liées à ce poste ont représenté chaque année entre 4,2% et 4,7% du chiffre d affaires consolidé. Afin de protéger ses innovations techniques, le groupe dépose plus d une cinquantaine de brevets par an. Legrand - Document de référence Une stratégie en action 11

12 Les hommes En 1998, le groupe Legrand employait salariés établis dans plus de 50 pays. Répartition géographique Autres pays du monde 27% France 40% Autres pays d'europe 19% Italie 14% Evolution par zone géographique France 40% 40% 47% Italie 14% 15% 19% Autres pays d Europe 19% 19% 14% Reste du Monde 27% * 26% 20% Nombre total de salariés * Dont Etats-Unis 9% (7% en 1997) Répartition par grandes fonctions Production Administratif et R&D Commercial Legrand - Document de référence Une stratégie en action 12

13 Responsabilité sociale et environnementale Le développement du groupe se fait dans le respect des hommes ou de leur environnement et avec une attention permanente portée à la qualité, tant des produits que de l outil industriel ; Legrand considère qu une démarche responsable doit naturellement accompagner dans tous ces domaines sa stratégie de croissance rentable sur le long terme. L exigence d une qualité irréprochable Conformes aux normes nationales les plus strictes, les produits Legrand sont reconnus et appréciés pour leur fiabilité, même dans des conditions sévères d utilisation. Cette exigence de qualité est présente à chaque étape de la chaîne économique : (i) Des études poussées sont conduites en partenariat avec les installateurs électriciens, les tableautiers, les architectes, les bureaux d études, les cabinets d ingénierie, les distributeurs et les utilisateurs finaux pour établir un cahier des charges qui réponde parfaitement à leurs attentes, révélées ou latentes. Ce souci permanent d innovation - mais en phase avec notre marché - est illustré par les ressources importantes consacrées par le groupe chaque année à la R&D, en moyenne entre 4% et 5% du chiffre d affaires consolidé, les équipes qui y travaillent quotidiennement - environ personnes dans plus de 20 pays - et le montant important des investissements industriels dédiée aux produits nouveaux : environ 470 millions de francs (72 millions d euros) sont ainsi programmés pour (ii) La conception et la réalisation des gammes de produits est souvent le fruit de la collaboration de plusieurs unités qui détiennent chacune un savoir-faire spécifique. Ces savoir-faire, qui ont permis au groupe de s affirmer comme un acteur majeur et innovant, sont notamment la transformation des plastiques à haute valeur ajoutée, la déformation et l usinage des métaux, les automatismes pour l assemblage des grandes séries, la compatibilité électro-magnétique, les automatismes d éclairage, la peinture de pièces d aspects... (iii) La fabrication des produits est réalisée dans des unités de production de pointe, pour la plupart certifiées ISO 9001 et 9002 et donc soumises à un contrôle qualité continu selon des procédures très strictes. Afin d améliorer sans cesse la performance de son dispositif industriel, Legrand conçoit et fabrique une partie de ses moules et outillages, et fait appel à des techniques sophistiqués de production par ordinateur. Les investissements industriels soutenus (en moyenne entre 7 et 10% du chiffre d affaires) témoignent de cette volonté de rendre chaque année l outil de production plus compétitif et plus affûté. (iv) Avant leur mise sur le marché, les produits du groupe subissent des séries de tests rigoureux dans les laboratoires du groupe : certains laboratoires de Legrand sont même habilités par les autorités professionnelles à délivrer des certificats de conformité aux normes. Les tests qui y sont menés vont souvent au-delà des prescriptions des normes avec, notamment, des exigences supplémentaires en fonction des modes d utilisation (professionnels, particuliers, types de locaux...) et sur chacune des dimensions des produits : facilité d installation et d utilisation, tenue et harmonie des couleurs, ergonomie, qualité du son... (v) La distribution est évidemment une étape cruciale pour laquelle la démarche qualité est aussi prégnante que dans les phases de conception et de production : les emballages, conçus pour être clairement informatifs, sont par exemple soigneusement testés pour s assurer de leur robustesse et de leur tenue au transport. En France, la fonction logistique et distribution des produits est ainsi depuis 1995 certifiée ISO Dans la plupart des pays, les unités du groupe ont mis en place au cours des dernières années des programmes garantissant rapidité et fiabilité dans la livraison des produits comme le programme Main line stockists en Angleterre ou Dispo Express Legrand en France... (vi) Une batterie d outils et de services - notamment informatiques et vidéos - aident enfin les distributeurs, les installateurs et les prescripteurs dans leur travail quotidien : catalogues et guides techniques accessibles également par un site extranet, logiciels de devis («je chiffre et je vends») et d implantation («XL-Pro»), mise à disposition de numéros verts lors de lancements de nouveaux produits... Une attention particulière est portée, localement, à la formation des professionnels, avec des réunions d information qui peuvent réunir plusieurs milliers de personnes, des «clubs» (club Luminex en Colombie, club Btcino en Italie...) et la construction de centres spécialement équipés, en France avec Innoval, mais également au Brésil, en Angleterre... Le service «formation réseau et clients» de Legrand est lui aussi certifié ISO Legrand - Document de référence Une stratégie en action 13

14 Une attention de tous les jours portée aux conditions de travail L amélioration des conditions quotidiennes de travail est bien entendu un axe majeur de la politique de ressources humaines de Legrand. Les efforts engagés depuis des années ont à plusieurs reprises été récompensés : en 1993, Legrand a ainsi reçu le prix Albert Thomas pour sa politique de prévention des risques professionnels. Les principaux axes de la politique de Legrand en matière de conditions de travail sont : (i) La formation : les effectifs formés à la sécurité sont en augmentation régulière chaque année. Signe tangible de cette responsabilisation croissante, le nombre d accidents de travail avec arrêt y a diminué de près de 20% entre 1997 et Au Brésil, depuis plusieurs années, les salariés de l entreprise sont «renvoyés à l école» afin de pouvoir compléter leurs études primaires ou secondaires et, dans le même temps, se former aux nouvelles techniques de gestion de production et accompagner plus efficacement le projet de certification ISO (ii) La concertation : dans le cadre d audits régulièrement menés au sein du groupe, notamment en préalable aux démarches de certification ISO 14001, des réunions réunissent les autorités locales, les services sociaux ou les professionnels de la sécurité pour veiller à mettre en œuvre les mesures les plus adaptées de prévention des risques professionnels. Les salariés du groupe sont, notamment par l intermédiaire du comité d entreprise, régulièrement consultés et mis à contribution, et participent au renfort de la sécurité de l environnement de travail... La signature d un accord sur la réduction du temps de travail dès cette année sur 9 sites français illustre la volonté du groupe de combiner dialogue social et maintien impératif de la compétitivité. Par ailleurs, lorsque la réorganisation d une unité est devenue inévitable, les meilleurs efforts sont engagés pour permettre au personnel concerné de trouver, au sein du groupe, des possibilités de reclassement ; Legrand a par ailleurs prouvé sa volonté d étudier toutes les possibilités pour ouvrir des opportunités à ceux qui le souhaitent (aides ciblées à la création d entreprise, démarchage de sociétés...). (iii) L adaptabilité : chaque poste a sa spécificité et Legrand s efforce de trouver, chaque fois que c est possible, un mode d organisation du travail qui associe efficacité pour l entreprise et «mieux-vivre» pour le salarié comme, par exemple, le travail à domicile pour certaines tâches d assemblage ou l équipement de certains postes de travail pour les travailleurs handicapés : ainsi, en identifiant spécifiquement cinquante postes qui ont été en grande partie pourvus, Legrand Normandie a doublé en deux ans sa contribution active à l insertion économique des travailleurs handicapés. Respecter l environnement Depuis plusieurs années, Legrand est engagé dans une démarche exigeante de certification environnementale qui est vécue comme une motivation supplémentaire pour progresser. De nombreux sites ont été certifiés ISO ou le seront dans les prochains mois : par exemple, à Soest, les matières sensibles sont répertoriées et stockées, les déchets sont collectés sélectivement et recyclés, le personnel a été formé... Le site de Bodio en Italie a mis en place un nouveau procédé de peinture à l eau qui procure une qualité de finition identique à celle obtenue avec des solvants, mais plus respectueuse de l environnement. Cette volonté d associer résultats économiques et respect de l environnement est attestée par la mise en œuvre de moyens conséquents : 4 personnes au niveau du groupe et au moins un responsable par unité travaillent à temps plein sur les thèmes de protection de l environnement, soit près de 30 personnes au seul niveau européen. Toutes les décisions majeures sont prises en concertation avec la direction générale et ensuite mises en œuvre localement, sous la responsabilité des directeurs d unités. Les aspects sociaux et environnementaux sont donc pris en compte dans la performance d une unité et de ses responsables. En matière d environnement, les efforts menés par le groupe ont également été distingués, comme en témoigne le trophée «Entreprise et Environnement» délivré en décembre 1995 au site d Antibes pour sa gestion des déchets industriels banals. Legrand - Document de référence Une stratégie en action 14

15 Croissance interne et externe La croissance interne reste le premier moteur de développement du groupe : au cours des 30 dernières années, près des 2/3 de la marge brute d'autofinancement ont été consacrés aux investissements industriels. Par ailleurs, afin de prendre position ou de se renforcer sur des familles de produits ou des marchés géographiques, dans un métier où les obligations normatives et les comportements des installateurs et des consommateurs sont différents selon les pays, la croissance externe est pour Legrand un mode complémentaire et naturel de développement. Aussi, le groupe a effectué, en France et à l'étranger, de nombreuses acquisitions dont les plus significatives sont : 1974 Inovac (France), spécialiste de l appareillage électrique d installation, et Martin & Lunel (France), spécialiste des prises de courant industrielles et antidéflagrantes Pial (Brésil), leader national de la commande d éclairage destinée au secteur résidentiel Arnould (France), fabricant d'interrupteurs, de prises de courant, de colonnes montantes, de gaines de sol et de conduits plastiques Planet-Wattohm (France), spécialiste des profilés d installation électrique (plinthes, moulures, goulottes...) Pass & Seymour (Etats-Unis) fabricant d'appareillage électrique destiné au secteur industriel et tertiaire BTicino (Italie), principal fabricant d'appareillage électrique possédant plusieurs filiales en Amérique latine Baco (France), spécialiste de la protection différentielle et des matériels de commande et de signalisation et Tenby (Royaume-Uni), spécialiste de la commande d éclairage destinée au secteur résidentiel RTGamma (Italie), spécialiste du chemin de câble métallique The Watt Stopper (Etats-Unis), leader américain des détecteurs de présence pour la commande d éclairage, FAEL (Pologne), leader national des disjoncteurs divisionnaires, Luminex (Colombie), leader colombien de l appareillage électrique basse tension et MDS (Inde), leader indien des disjoncteurs divisionnaires La division Eclairage de Sécurité et Systèmes d Alarmes de Saft qui comprend des unités de fabrication en France ainsi qu en Espagne et en Australie Ortronics, un des principaux spécialistes américains de l appareillage d installation pour le précâblage des réseaux informatiques, téléphoniques et de télévision, et Ceb, un des leaders des armoires électriques sur le marché italien. Le groupe entend dans l avenir continuer à utiliser ces deux moteurs - croissance organique et croissance externe - pour consolider et développer ses positions industrielles et commerciales. Legrand - Document de référence Une stratégie en action 15

16 Perspectives L électricité est d un emploi universel et ses applications ne cessent de se multiplier. Une fois produite et transportée sur les lieux d utilisation, son usage nécessite la commande et l interconnexion des appareils qui l utilisent, la protection contre certains risques qu elle peut engendrer (électrocution, incendie...) et l optimisation de toutes ses possibilités. La maîtrise de cette chaîne d emplois constitue le métier de Legrand, qui consiste à concevoir, fabriquer et commercialiser une offre complète d'appareillages d installation basse tension. Ce périmètre définit un champ de croissance à long terme pour Legrand, qui comprend l équipement de zones géographiques dépourvues, l enrichissement des fonctions traditionnelles et l émergence d applications nouvelles accompagnant notamment l essor des technologies de communication. Avec constance, le groupe s emploie à constituer puis à développer des positions de premier plan. Bénéficiant d un maillage international particulièrement dense, il occupe dans ce métier une place de leader, avec une part du marché mondial - évalué à plus de 300 milliards de francs (46 milliards d euros) - de 4% seulement. Pour explorer au mieux ce domaine immense et fertile, les équipes du groupe s efforcent de mettre en œuvre plusieurs principes : Offrir une gamme toujours plus étendue de produits de qualité L'offre Legrand s'enrichit régulièrement de produits nouveaux, présentant pour l'utilisateur plus de fonctionnalités (confort, sécurité, économies d énergie...) et un design en adéquation avec les attentes des consommateurs. Les principales gammes d appareillage du groupe ont ainsi été renouvelées au cours des dernières années (Mosaic, Plexo 55s, Living...) et de nombreuses séries nouvelles ont été introduites avec succès : Trademaster, Lexic, Light, Sagane... L année 1998 n a pas dérogé à cette politique de valorisation du portefeuille de produits : la nouvelle série d appareillage Roc anti-vandales qui résiste aux brûlures, à l arrachement et aux chocs, l interrupteur avec clé d accès électronique, les plaques multipostes conçues pour orner jusqu'à 4 mécanismes donnent ainsi une profondeur renouvelée à notre gamme Sagane. Lexic a accueilli cette année de nouveaux répartiteurs Lexiclic, des télévariateurs pour lampes halogènes, des transformateurs de sonnerie,des interrupteurs horaires programmables à cadran digital dérogeables à distance ou pilotés par radio... Plusieurs fonctions sont intégrées à un même produit : les nouveaux portiers audio et vidéo Sfera comportent un répertoire électronique à défilement de noms pour les immeubles de grande capacité, et peuvent mémoriser les 12 derniers visiteurs, être connectés à plusieurs postes intérieurs en assurant le secret de la conversation, et même mettre en route la lumière du jardin. La conception des produits nouveaux vise également à en favoriser la simplicité qui doit s imposer à chaque étape : livraison, installation et utilisation. Les nouvelles boîtes d encastrement Batik offre plus de 30% de fonctionnalités en plus pour un nombre identique de références, et bénéficient de multiples astuces : le système «Tensor», qui assure une tenue optimale lors du coulage du béton, le système «clic & stop», qui maintient efficacement le tube dans la boîte, et deux nouvelles profondeurs, 50 et 60 mm, qui laissent plus de place pour le câblage. La gamme Atlantic est complétée par les plaques d ajour Cabstop : le passage des câbles dans les coffrets se fait d un seul geste, sans outils, tout en garantissant la même étanchéité qu avec des presse-étoupes et une tenue équivalente à l arrachement. Avec les nouveaux blocs d éclairage de sécurité Legrand, jusqu'à 800 blocs peuvent être programmés et contrôlés en un point unique, quelle que soit la nature des sites, avec une seule centrale : la maintenance est même possible à distance. Le concept de programmation, particulièrement convivial, a été développé en partenariat avec des industriels européens et se décline sur d autres produits du groupe. Quant aux disjoncteurs divisionnaires Lexic, ils bénéficient d auxiliaires communs, de 1 à 125A. Cette politique d'innovation et d'amélioration continuera de bénéficier des efforts importants consacrés à la recherche et au développement, qui représentent chaque année entre 4 et 5% du chiffre d'affaires consolidé du groupe. Les laboratoires situés dans les principales filiales du groupe contribuent ainsi à la conception et au développement de produits satisfaisant à des normes exigeantes sur le plan de la sécurité, de la fiabilité et de la qualité. Poursuivre l'amélioration de l'outil industriel et garder le meilleur niveau technologique Les investissements industriels annuels ont représenté en moyenne 9,4% du chiffre d'affaires consolidé au cours des 10 dernières années. Legrand bénéficie ainsi d un dispositif industriel très performant lui permettant de produire chaque année, dans de bonnes conditions de délai et de rentabilité, une très grande quantité de produits finis. Au cours des 2 dernières années, la concentration sur un même site de la fabrication des gammes d appareillage italiennes, la réorganisation en Amérique latine des ateliers de production de Luminex dès son intégration dans le groupe, l installation au Royaume Uni Legrand - Document de référence Une stratégie en action 16

17 d une base industrielle à la dimension d une ambition affirmée ou encore l inauguration à Pékin d une usine dédiée à la fabrication d une nouvelle série d appareillage sont autant d illustrations du perfectionnement du dispositif industriel du groupe. Chaque unité a pour ambition de produire chaque année mieux, plus vite et à moindre coût tout en restant mettre d un savoirfaire en constante évolution : création, en partenariat avec l Ecole nationale supérieure des arts et métiers, d une application informatique qui simule la déformation des pièces plastiques lors de la phase de moulage et permet ainsi de réduire le temps de développement des produits; optimisation des moules spécifiques aux petites séries grâce à des technologies de stéréolithographie et de poudres métalliques ; mise en place, pour notre nouvelle gamme de carillons, d une ligne automatique flexible pouvant produire à elle seule plus de 30 références de produits finis adaptés aux spécificités de nos marchés cibles ; réduction de 5 heures à 2 heures du temps de fabrication des armoires réalisées à la demande grâce à la standardisation de l outillage... Dans l avenir, le groupe continuera de consacrer des moyens importants au développement et au perfectionnement de son outil industriel, les investissements destinés aux produits nouveaux étant appelés à tenir une place de premier rang. L évolution des produits et des techniques nécessite que le niveau de compétence des collaborateurs du groupe progresse continûment. Mettant des moyens au service de ses ambitions, le groupe favorise l assimilation et la diffusion des technologies nouvelles, qu elles s appliquent à la recherche, la production ou la bureautique. Au-delà des domaines traditionnels d expertise du groupe, les jeunes en formation qualifiante préparent désormais des diplômes en électronique, en systèmes de production automatisés... Enrichir encore les relations avec l ensemble des partenaires et des clients La qualité et le professionnalisme des relations nouées entre le groupe et ses clients expliquent la bonne adaptation de l'offre Legrand à la demande de chaque marché. Distributeurs, prescripteurs, installateurs et utilisateurs participent au cycle de vie des produits et chacun bénéficie de services spécifiques. Attaché à jouer un rôle moteur dans la diffusion du progrès technique, le groupe propose aux professionnels une logistique de distribution efficace, des guides techniques, des logiciels d assistance, des sessions de formation sur les solutions d avenir... Dans ce but, BTicino a constitué un «Professional Club» qui regroupe aujourd hui 60% des installateurs électriciens italiens. Grâce au guide V.D.I. Legrand (Voix, Données, Images), les installateurs de tous les continents peuvent accompagner l essor des technologies de communication. Au Costa Rica, le groupe a mis en place un service permanent d assistance téléphonique. Les outils informatiques complètent naturellement ces actions à destination des électriciens. Avec le logiciel «je chiffre et je vends», l artisan électricien dispose d une application complète pour concevoir une installation électrique et proposer à ses clients, en temps réel, des solutions adaptées à leurs exigences : possibilité de tracer un plan pièce par pièce, de choisir l emplacement de l appareillage électrique depuis le tableau d abonné jusqu aux interrupteurs et prises de courant, de sélectionner, parmi plus de 3000 références, les produits, les habillages et les fonctions qui s intégreront le mieux à leur projet, et d éditer un devis complet intégrant coût du produit et de la main d œuvre... Quant à la nouvelle version d XL-Pro, elle permet d obtenir, en quelques secondes, un dossier performant d études de tableau de distribution, avec des schémas détaillés d implantation. Avec les distributeurs, le groupe oeuvre à la mise en place d une structure toujours plus performante d approvisionnement du marché. Aux Etats-Unis, cette volonté se traduit par la mise en place de liaisons électroniques entre Pass & Seymour / Legrand et certains de ses principaux clients, permettant d enclencher automatiquement les livraisons dès que les stocks du distributeur sont inférieurs à un niveau prédéterminé. En Hongrie, Legrand s engage auprès de ses distributeurs à livrer toutes les commandes en 48 heures. La maîtrise du nombre de références en stock est également primordiale : en Italie, Legrand lance deux nouvelles gammes d appareillage, Cross et Nuova Mosaic, dont l ergonomie, la couleur et les fonctions sont très différenciées, mais qui se montent avec un même support de fixation. Témoignage de cette volonté de travailler quotidiennement avec ses partenaires à la valorisation de son marché, Legrand a par ailleurs construit à Limoges en 1998 le centre de formation Innoval, entièrement automatisé et qui peut accueillir jusqu'à personnes par an. Des équipes de formateurs proposent des stages appliqués, qui préparent les professionnels aux Legrand - Document de référence Une stratégie en action 17

18 solutions techniques de demain et où tout est conçu pour que chacun puisse mettre en pratique les connaissances acquises : plans de travail amovibles, supports vidéos et informatiques... Enfin, sur ses principaux marchés, le groupe informe directement le grand public des nombreux avantages que peut lui procurer une installation électrique moderne. En France, en Italie, et sur plusieurs autres marchés, des campagnes publicitaires télévisées présentent régulièrement les fonctions avancées de l installation électrique et encouragent le consommateur à contacter un installateur électricien. Enrichir encore l ensemble de ces relations est un axe de travail quotidien. Accélérer la croissance par des acquisitions sélectives Les opérations de croissance externe ont dans le passé permis au groupe de prendre ou d améliorer ses positions sur certains marchés géographiques ou dans certaines familles de produits plus rapidement que par le seul développement interne. Ainsi, depuis 30 ans, une politique d acquisitions sélective favorise naturellement expansion et internationalisation. Au cours des trois dernières années, des sociétés performantes ont renforcé le dispositif du groupe sur les principaux continents : The Watt Stopper, FAEL, Luminex, MDS, la division Eclairage de Sécurité et Systèmes d Alarmes de Saft, Ortronics et Ceb. Chacune occupe une position locale de premier plan, sur des marchés porteurs avec des produits au coeur des gammes du groupe : commande d éclairage, appareillage courants faibles, disjoncteurs et armoires électriques, équipements de sécurité. De telles opérations seront menées dans l'avenir, chaque fois qu'elles offriront ce même avantage d accélérer l expansion du groupe et qu'elles pourront être réalisées dans des conditions financières qui créeront de la valeur pour ses actionnaires. Rester fidèle à une démarche responsable L insertion des personnes défavorisées est un thème auquel le groupe est sensible. En plus d actions ponctuelles mais régulières en faveur des chômeurs de longue durée, le groupe s efforce par exemple de promouvoir l activité des travailleurs handicapés en participant activement aux travaux de l association «emploi et handicap». Investir dans la formation demeure une priorité essentielle. Avec le nouvel outil de «gestion informatique des compétences Legrand», plus de 650 fonctions sont répertoriées, avec, pour chacune, la définition précise des savoir-faire nécessaires : les besoins futurs du groupe sont anticipés, et les plans de formation adaptés en conséquence, permettant à ceux qui le désirent de progresser. Les cadres disposent en outre d un nouveau magazine interne, «Connexion», qui les informe sur les opportunités de carrière et favorise mobilité et évolution personnelle. Dans plusieurs unités, les opérateurs travaillent en «îlots» : la formation, à laquelle est consacrée jusqu'à 20% de leur temps, permet autonomie et responsabilisation. Enfin, dans tous les domaines d application, Legrand travaille en collaboration étroite avec les comités de normes pour garantir à l utilisateur qu il pourra manipuler en toute confiance son appareillage basse tension, car l électricité, si elle est mal maîtrisée, peut être une menace. Mais, en tant que leader sur son marché, le groupe se sent également responsable de concevoir et de mettre à la disposition des professionnels et des particuliers des produits qui contribuent à élever les standards du marché: combat pour imposer les prises à éclipses ainsi que l autotest automatique pour les blocs d éclairage de sécurité ; double signalisation, sonore et par flash, pour les alarmes incendies ; formation et information sur la protection différentielle... Prolonger le mouvement du cercle vertueux de la croissance La longue histoire de croissance dans la rentabilité écrite par le groupe Legrand découle d une logique largement partagée et déclinée au quotidien : l investissement industriel et l investissement dans l innovation, gages de compétitivité, génèrent les ressources nécessaires à de nouveaux investissements. Ambition et maîtrise favorisent ainsi une évolution vigoureuse et saine qui se traduit par une progression régulière du chiffre d affaires et des marges sur le long terme : le chiffre d affaires a progressé de 2,1 milliards de francs (0,3 milliards d euros) en 1980 à 14,3 milliards de francs (2,2 milliards d euros) en 1998 alors que dans le même temps la marge nette du groupe, qui représentait 6,4% du chiffre d affaires en moyenne sur la période et 7,6% sur la période , se montait à 8,9% sur la seule année Conséquence naturelle de ce cercle vertueux, Legrand parvient chaque année à créer de la valeur pour ses actionnaires : un investisseur qui aurait souscrit l action ordinaire lors de l introduction en bourse en 1970 aurait bénéficié, après réinvestissement des dividendes, d un rendement de 19% par an, contre 12% pour l ensemble de la bourse de Paris. Legrand - Document de référence Une stratégie en action 18

19 Commentaires sur l année 1998 Legrand - Document de référence 1998 Commentaires sur l année

20 Analyse des comptes consolidés de l exercice 1998 Comptes consolidés certifiés Millions d euros Millions de francs Millions d euros Millions de francs Chiffre d affaires ,7 % Résultat opérationnel ,2 % Marge opérationnelle 16,1 % 15,8 % Bénéfice net ,2 % Marge nette 8,9 % 8,2 % La croissance soutenue du chiffre d affaires consolidé résulte des efforts conduits par le groupe pour valoriser son offre de produits et qui se sont traduits par une augmentation des ventes de 4,2 % à structure et taux de change constants, et de l intégration de la division éclairage de sécurité URA Saft et la société américaine Ortronics spécialisée dans le précâblage des réseaux voix, données, images, consolidées à compter du 1 er janvier 1998 et qui ont contribué à hauteur de + 6,3 % à la croissance du chiffre d affaires La société réalise à présent près des deux tiers de son chiffre d affaires à l étranger contre 40% seulement il y a dix ans. Part du chiffre d affaires réalisée hors de France % 40% La progression des résultats et des marges prouve la capacité du groupe à tirer le meilleur parti de l évolution favorable de ses marchés tout en résistant efficacement sur ceux qui connaissent un ralentissement conjoncturel. Sur deux ans, Legrand aura conduit avec succès sa stratégie de croissance dans la rentabilité : Chiffre d affaires + 24 % Résultat opérationnel + 42 % Bénéfice net + 37 % Ce développement rapide est le résultat du lancement réussi de nombreux nouveaux produits, de la recherche assidue de l efficacité industrielle et de l intégration réussie des récentes acquisitions. Legrand - Document de référence 1998 Commentaires sur l année

Conférence Toulouse Décembre 2007

Conférence Toulouse Décembre 2007 Conférence Toulouse Décembre 2007 _1 Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations qui expriment des objectifs établis sur la base des appréciations

Plus en détail

Bonne tenue de l activité au premier semestre 2009

Bonne tenue de l activité au premier semestre 2009 Paris, le 27 août 2009 Bonne tenue de l activité au premier semestre 2009 Croissance organique hors essence et effet calendaire de +1,3% Quasi-stabilité de la marge d EBITDA en organique Résistance des

Plus en détail

Conférence Investisseurs. 1 er avril 2008

Conférence Investisseurs. 1 er avril 2008 Conférence Investisseurs 1 er avril 2008 Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations, qui expriment des objectifs établis sur la base des appréciations

Plus en détail

La qualité au service de. vos exigences

La qualité au service de. vos exigences La qualité au service de vos exigences Edito La qualité, la réactivité, l investissement humain dans chaque projet ont fait de ERI un acteur incontournable dans l acte de construire. ERI dispose, depuis

Plus en détail

La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif

La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif Ivry, le 27 février 2014 La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif Progression du résultat opérationnel courant à 72 m (+13,3%) Résultat net positif

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 25 février 215 COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES RÉSULTATS ANNUELS RÉSULTATS EN LIGNE AVEC LES ATTENTES BONNES PERFORMANCES COMMERCIALES RÉSULTAT OPÉRATIONNEL COURANT : 888 MILLIONS D EUROS RÉSULTAT

Plus en détail

Retour à la croissance

Retour à la croissance Après une forte amélioration de ses résultats au T4 2010 et la finalisation de ses programmes d investissement et de réorganisation, Eurofins réaffirme ses objectifs à moyen terme 28 janvier 2011 A l occasion

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Communiqué de presse Chiffre d affaires pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Paris, le 19 mars 2015 Le Conseil d administration du Groupe Sopra Steria, réuni le 17 mars

Plus en détail

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées COMMUNIQUE DE PRESSE 1 er septembre 2015 Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées Chiffre d affaires

Plus en détail

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Communiqué de Presse 20 février 2013 Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Résultats solides en 2012 Progression

Plus en détail

Présentation des résultats annuels 2007. 4 avril 2008 Page 1

Présentation des résultats annuels 2007. 4 avril 2008 Page 1 Présentation des résultats annuels 2007 4 avril 2008 Page 1 Sommaire I. Un intervenant sur le marché du marketing de fidélisation II. III. IV. Un exercice 2007 de qualité Une nette amélioration de la profitabilité

Plus en détail

Communiqué de presse 5 mars 2015

Communiqué de presse 5 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 : DYNAMIQUE DE CROISSANCE CONFIRMEE Accélération de la croissance organique des ventes Nouvelle progression du résultat opérationnel courant de +10,6% Hausse du résultat net des

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT CHIFFRE D AFFAIRES PREMIER TRIMESTRE 2015 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT Forte croissance du chiffre d affaires Communication

Plus en détail

Schneider Electric. Lyon. 30 mars 2015

Schneider Electric. Lyon. 30 mars 2015 Schneider Electric Lyon 30 mars 2015 1 Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations, établies sur la base des estimations actuelles de la Direction

Plus en détail

Résultats du 1er Semestre 2009. 31 août, 2009

Résultats du 1er Semestre 2009. 31 août, 2009 Résultats du 1er Semestre 2009 31 août, 2009 Groupe Hi-media La plateforme de monétisation leader en Europe Hi-media est le premier groupe de media online en Europe en terme d audience et de part de marché

Plus en détail

INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS 2009 (1)

INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS 2009 (1) Société anonyme au capital de 2 362 883 330 Siège social : 36-38, avenue Kléber 75116 Paris 403 210 032 RCS PARIS INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS (1) (NON AUDITE) A - MARCHE DES AFFAIRES

Plus en détail

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Chiffres clés 2012 Croissance des ventes du Groupe : +0,9% à 76,8

Plus en détail

Chiffre d affaires du premier trimestre 2015

Chiffre d affaires du premier trimestre 2015 Chiffre d affaires du premier trimestre 2015 Chiffre d affaires : 286,6 millions d euros, croissance organique de +4,0% Flux de trésorerie disponible : 31,9 millions d euros, en progression de +10,4% Croissance

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Chiffre d affaires du 3 ème trimestre et des 9 premiers mois 2013 16 octobre 2013 Croissance organique des 9 premiers mois : +5,5% Tendances solides dans l ensemble du Groupe Impact

Plus en détail

groupe legrand dossier de presse

groupe legrand dossier de presse groupe legrand dossier de presse 2008 01 PRÉSENTATION Le groupe Legrand en bref 02 Un métier à l échelle mondiale Un métier unique Les acteurs de la chaîne économique Un domaine d activité unique Des produits

Plus en détail

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2013. Contacts Presse

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2013. Contacts Presse Dossier de Presse 2013 DIRECT ASSURANCE Leader de l assurance directe depuis 1992 Contacts Presse Nathalie LECLERC, CASSIOPÉE Tél. : 01 42 66 21 27 Mobile : 06 72 96 54 45 nleclerc@cassiopee-rp.com Caroline

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E C O M M U N I Q U É D E P R E S S E DEXIA ANNONCE LES RÉSULTATS DE LA REVUE STRATÉGIQUE DE FSA FSA QUITTE LE SECTEUR DES ABS ET SE CONCENTRE SUR LE MARCHÉ DES SERVICES FINANCIERS AU SECTEUR PUBLIC RENFORCEMENT

Plus en détail

Bien plus qu un financement

Bien plus qu un financement Bien plus qu un financement Vous souhaitez étendre votre activité, accroître vos ventes? Vous avez des projets d investissement? Ensemble, on peut accélérer votre développement Vous êtes constructeur ou

Plus en détail

Résultats annuels 2013 en forte croissance

Résultats annuels 2013 en forte croissance Communiqué de presse - Clichy, 25 mars 2014, 18h Résultats annuels 2013 en forte croissance Chiffre d affaires en hausse de 5,3% à 420,7 M Résultat opérationnel en hausse de 31,7% à 43,4 M Résultat net

Plus en détail

Créateur d opportunités

Créateur d opportunités Créateur d opportunités Climat, énergie & ressources naturelles Agriculture & développement rural Marchés de l emploi & développement du secteur privé Systèmes financiers Commerce & intégration régionale

Plus en détail

Présentation de Schneider Electric aux actionnaires

Présentation de Schneider Electric aux actionnaires Présentation de Schneider Electric aux actionnaires Strasbourg 2 juin 2014 1 Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations, établies sur la base

Plus en détail

Data Centers Solutions intégrées

Data Centers Solutions intégrées Data Centers Solutions intégrées La performance et la fiabilité au cœur des centres de données Le nombre croissant d'exigences commerciales et techniques placées sur les centres de données de nos jours

Plus en détail

w w w. e p - p a r i s. f r

w w w. e p - p a r i s. f r www.ep-paris.fr Secteurs d Activités EP s adresse particulièrement au secteur Tertiaire. > Banques et Assurances > Cabinets d Architectes > Foncières d immobilier locatif > Sociétés de services de biens

Plus en détail

STRUCTURE ET PERSPECTIVES DES MARCHES DE LA METALLERIE SYNTHESE

STRUCTURE ET PERSPECTIVES DES MARCHES DE LA METALLERIE SYNTHESE Union des Métalliers 10, rue du Débarcadère 75017 Paris Tél. 01 40 55 13 00 Fax. 01 40 55 13 01 Union@metallerie.ffbatiment.fr STRUCTURE ET PERSPECTIVES DES MARCHES DE LA METALLERIE SYNTHESE NOVEMBRE 2012

Plus en détail

FAITS CHIFFRES. www.legrand.com

FAITS CHIFFRES. www.legrand.com FAITS CHIFFRES www.legrand.com 38 LEGRAND UN ACTEUR 25% MONDIAL % du chiffre d affaires réalisés dans les nouvelles économies en du chiffre d affaires réalisés dans les nouveaux segments de marché en 37

Plus en détail

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Paris, le 31 juillet 2015 Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Un chiffre d affaires en hausse de +0,9% à 9,3 milliards d euros Développement ciblé en France Croissance à l international

Plus en détail

FAITS ESSENTIELS. L intensité du savoir croissante des économies de la zone

FAITS ESSENTIELS. L intensité du savoir croissante des économies de la zone FAITS ESSENTIELS La présente édition du Tableau de bord de la science, de la technologie et de l industrie indique que l intensité du savoir des économies de la zone OCDE a poursuivi sa progression ces

Plus en détail

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 %

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 % RESULTATS ANNUELS 2014-2015 Chiffre d affaires 2014-2015 consolidé : 222,9 millions d euros Perte opérationnelle courante 2014-2015 : 125,9 millions d euros Poursuite du recentrage stratégique sur le cœur

Plus en détail

Résultats du premier trimestre 2012 1

Résultats du premier trimestre 2012 1 Résultats du premier trimestre 1 Luxembourg, 9 mai Faits marquants Taux de fréquence 2 en matière de santé et sécurité de 1,0 au 1 er trimestre contre 0,3 au 4 ème trimestre Expéditions de 433 milliers

Plus en détail

LEADER MONDIAL DU PETIT ÉQUIPEMENT DOMESTIQUE

LEADER MONDIAL DU PETIT ÉQUIPEMENT DOMESTIQUE 26 février 2015 Résultats de l exercice 2014 Groupe SEB : Des performances opérationnelles solides Des devises pénalisantes 1 Ventes de 4 253 M en croissance organique* de + 4,6 % Croissance organique*

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 13 mars 2012 RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE Bonne résistance du PNB et du RBE en 2011, solidité financière confirmée, poursuite de la dynamique de développement

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données La force de l engagement MD POINT DE VUE Impartition réussie du soutien d entrepôts de données Adopter une approche globale pour la gestion des TI, accroître la valeur commerciale et réduire le coût des

Plus en détail

Réunion d actionnaires Investir. Paris, 02 juillet 2015

Réunion d actionnaires Investir. Paris, 02 juillet 2015 Réunion d actionnaires Investir Paris, 02 juillet 2015 CHIFFRES CLÉS DU GROUPE BIC 1 979,1 M de chiffre d affaires en 2014 Plus de 10 milliards d unités vendues en 2014 17 438 employés* Plus de 4 millions

Plus en détail

HySIO : l infogérance hybride avec le cloud sécurisé

HySIO : l infogérance hybride avec le cloud sécurisé www.thalesgroup.com SYSTÈMES D INFORMATION CRITIQUES ET CYBERSÉCURITÉ HySIO : l infogérance hybride avec le cloud sécurisé Le cloud computing et la sécurité au cœur des enjeux informatiques L informatique

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2013 Réunion financière du 5 mars 2014

RÉSULTATS ANNUELS 2013 Réunion financière du 5 mars 2014 RÉSULTATS ANNUELS 2013 Réunion financière du 5 mars 2014 Intervenants Jean Louis Bouchard Président Bruno Lemaistre Directeur Général Jean Philippe Roesch Directeur Général P. 1 Sommaire 1 2 3 4 5 6 Le

Plus en détail

tebis au cœur de l installation

tebis au cœur de l installation Le tertiaire Hager, l autre savoir-faire Complexe multi-activités tebis au cœur de l installation En 2008, la municipalité de Dachstein a ouvert un complexe multi-activités à la fois polyvalent et fonctionnel.

Plus en détail

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group Communiqué de Presse Contacts Relations Investisseurs : Kathleen Clark Bracco +33 (0)1 40 67 29 61 kbraccoclark@sopragroup.com Relations Presse : Virginie Legoupil +33 (0)1 40 67 29 41 vlegoupil@sopragroup.com

Plus en détail

Le guide de l électricien

Le guide de l électricien Jacques HOLVECK Le guide de l électricien Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11575-X Sommaire Introduction........................................................1 1. Conception et structure d'une installation...................

Plus en détail

Accor : une nouvelle dynamique

Accor : une nouvelle dynamique Communiqué de presse Paris, le 19 mai 2010 Accor : une nouvelle dynamique Accor devient un «pure player» hôtelier concentré sur : Son portefeuille de marques et ses clients Son métier d opérateur et de

Plus en détail

Introduction en Bourse sur Eurolist by Euronext TM Paris

Introduction en Bourse sur Eurolist by Euronext TM Paris 1 ER GROUPE FRANÇAIS INDÉPENDANT DE MENUISERIE INDUSTRIELLE DISCOUNT Introduction en Bourse sur Eurolist by Euronext TM Paris Introducteur et Membre du Marché en charge du Placement SOMMAIRE -1- Le Groupe

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

D O S S I E R D E P R E S S E

D O S S I E R D E P R E S S E DOSSIER DE PRESSE S O M M A I R E Le Groupe Électricité de Strasbourg et ses nouvelles marques - En 2008, la préparation de la filialisation du commercialisateur......................3 - Organigramme simplifié

Plus en détail

Croissance des ventes en France et amélioration de la génération de free cash flow

Croissance des ventes en France et amélioration de la génération de free cash flow Ivry, le 30 juillet 2014 Croissance des ventes en France et amélioration de la génération de free cash flow Stabilisation du chiffre d affaires du Groupe au 2 nd trimestre : -0,3% à magasins comparables,

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE NEFAB FRANCE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE NEFAB FRANCE COMMUNIQUÉ DE PRESSE NEFAB FRANCE SALON DE L EMBALLAGE 2010 STAND 6H 075 Leader mondial dans la fourniture de Solutions complètes d Emballage pour l Industrie UNE QUALITé ET DES PERFORmANCES CERTIFIéES

Plus en détail

FAST RETAILING WAY (Philosophie d entreprise du groupe FR)

FAST RETAILING WAY (Philosophie d entreprise du groupe FR) FAST RETAILING WAY (Philosophie d entreprise du groupe FR) Profession de foi Changer la façon de s habiller, sortir des sentiers battus, et proposer une autre vision du monde. Notre mission Le groupe FAST

Plus en détail

Réunion F2iC CLIFF NYSE Euronext

Réunion F2iC CLIFF NYSE Euronext Réunion F2iC CLIFF NYSE Euronext Paris - 11 juin 2015 CONSTRUIRE L AVENIR, C EST NOTRE PLUS BELLE AVENTURE I - Présentation du Groupe 2 Profil Un groupe industriel diversifié Le groupe Bouygues propose

Plus en détail

Communiqué de presse. Le 5 novembre 2014

Communiqué de presse. Le 5 novembre 2014 Communiqué de presse Le 5 novembre 2014 Alstom : niveau record de commandes et amélioration de la profitabilité au premier semestre 2014/15, Etapes clés franchies dans le projet avec General Electric Dans

Plus en détail

«L année 2013 a été marquée par le lancement du FALCON 5X, qui enrichit la gamme FALCON, et par la consolidation du socle France du RAFALE.

«L année 2013 a été marquée par le lancement du FALCON 5X, qui enrichit la gamme FALCON, et par la consolidation du socle France du RAFALE. Prises de commandes 64 FALCON contre 58 en 2012 Livraisons 77 FALCON et 11 RAFALE contre 66 FALCON et 11 RAFALE en 2012 Chiffre d'affaires 4 593 millions d'euros, en hausse de 17% Résultat Net ajusté(*)

Plus en détail

NOS INNOVATIONS À DÉCOUVRIR

NOS INNOVATIONS À DÉCOUVRIR NOS INNOVATIONS À DÉCOUVRIR Systèmes de sécurité sans fil protéger connecter automatiser Chers Clients, Depuis plus de 35 ans, Daitem est l un des acteurs majeurs du marché de la sécurité des biens et

Plus en détail

REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES

REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES PREAMBULE Le baccalauréat professionnel Electrotechnique Energie Equipements Communicants traite des secteurs d activités : de l industrie, des services, de l habitat, du tertiaire et des équipements publics.

Plus en détail

Cegedim : Un chiffre d affaires 2013 en léger recul en organique*

Cegedim : Un chiffre d affaires 2013 en léger recul en organique* SA au capital de 13 336 506,43 euros R. C. S. Nanterre B 350 422 622 www.cegedim.com COMMUNIQUE DE PRESSE Page 1 Information Financière Trimestrielle au 31 décembre 2013 IFRS - Information Réglementée

Plus en détail

Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux

Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux Make the most of your energy* Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux * Tirez le meilleur de votre énergie www.schneider-electric.fr Schneider Electric France Direction Communication

Plus en détail

Bruxelles le 31 août 2010 -

Bruxelles le 31 août 2010 - RENTABILIWEB Progression record du chiffre d affaires et des résultats au 1 er semestre 2010 Croissance organique très dynamique : CA +39% Excellente progression des performances opérationnelles : EBITDA

Plus en détail

Assemblée générale mixte. du 3 juin 2008

Assemblée générale mixte. du 3 juin 2008 1 Assemblée générale mixte du 3 juin 2008 3 juin 1993 3 juin 2008 2 15 e anniversaire de l introduction en bourse d Hermès 3 La société de Bourse Ferri en charge de l introduction en bourse d Hermès écrivait

Plus en détail

Document de référence 2006

Document de référence 2006 Document de référence 00 0++-%-%/-= ++ //x0++-% -%/-=+/x0++-%-%/-=++//x0++-%-%/-= %-%/-=++ //x0++-%-%/-=++//x 0++-%-%/-=++//x0++-%-%/-= /x0++-%-%/-=++//x0++-%-%/-=+/x0++-%-%/-=++//x0++-%-%/-=+/x0++-% /x0++-%-%/-=++//x0++-%-%/-=++//x0++-%-%/-=++//x0++-%-%/-=++

Plus en détail

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE par John P. Martin, Martine Durand et Anne Saint-Martin* Audition

Plus en détail

RESULTATS DE L EXERCICE 2014

RESULTATS DE L EXERCICE 2014 Communiqué de presse Paris, le 11 mars 2015 RESULTATS DE L EXERCICE 2014 EBITDA : 26,3 M, +20% RESULTAT NET : 14,3 M, + 10 % aufeminin (ISIN : FR0004042083, Mnemo : FEM), annonce ce jour ses résultats

Plus en détail

Activité et Résultats annuels 2014

Activité et Résultats annuels 2014 Activité et Résultats annuels 2014 Simon Azoulay Chairman and Chief Executive Officer Bruno Benoliel Deputy Chief Executive Officer Paris, le 25 février 2015 AVERTISSEMENT «Cette présentation peut contenir

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

... et l appliquer à l optimum. Reconnaître la qualité... Solution Partner. Answers for industry.* *Des réponses pour l industrie.

... et l appliquer à l optimum. Reconnaître la qualité... Solution Partner. Answers for industry.* *Des réponses pour l industrie. Reconnaître la qualité...... et l appliquer à l optimum. Solution Partner Answers for industry.* *Des réponses pour l industrie. 2 Le succès par la qualité Un label fiable de qualité optimale Sous le nom

Plus en détail

Résultats annuels 2014

Résultats annuels 2014 Résultats annuels 2014 Chiffre d affaires ajusté en hausse de +5,1 % à 2 813,3 millions d euros, croissance organique du chiffre d affaires ajusté de +3,8 % Marge opérationnelle ajustée de 630,0 millions

Plus en détail

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2011. Contact Presse

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2011. Contact Presse Dossier de Presse 2011 DIRECT ASSURANCE Leader de l assurance directe depuis 1992 Contact Presse Nathalie LECLERC, CASSIOPÉE Tél. : 01 42 66 21 27 Mobile : 06 72 96 54 45 nleclerc@cassiopee-rp.com Sommaire

Plus en détail

MANUEL DE MANAGEMENT QUALITE

MANUEL DE MANAGEMENT QUALITE MANUEL DE MANAGEMENT QUALITE Z.I. Saint Lambert des Levées - 49412 SAUMUR Cedex - France Tél. (+33) 02 41 40 41 40 - Fax. (+33) 02 41 40 41 49 www.castel.fr SOMMAIRE TITRE SECTION TABLE DES MATIERES Domaine

Plus en détail

Atos consolide son leadership mondial dans les services numériques

Atos consolide son leadership mondial dans les services numériques Atos consolide son leadership mondial dans les services numériques Atos annonce le projet d acquisition de l activité d externalisation informatique de Xerox Atos et Xerox vont établir une coopération

Plus en détail

CHIFFRE D AFFAIRES DU PREMIER TRIMESTRE 2015

CHIFFRE D AFFAIRES DU PREMIER TRIMESTRE 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE 14 avril 2015 CHIFFRE D AFFAIRES DU PREMIER TRIMESTRE 2015 Croissance soutenue du volume d émission : +10,0% en données comparables Une activité organique soutenue au premier trimestre,

Plus en détail

RÉSULTATS 2013 Excellente année de croissance profitable : chiffre d affaires et EBITDA ajusté historiques

RÉSULTATS 2013 Excellente année de croissance profitable : chiffre d affaires et EBITDA ajusté historiques COMMUNIQUE DE PRESSE RÉSULTATS 2013 Excellente année de croissance profitable : chiffre d affaires et EBITDA ajusté historiques Points clés Paris-Nanterre, le 18 février 2014 Chiffre d affaires net record

Plus en détail

La force du partenariat

La force du partenariat La force du partenariat Bienvenue Solutions en informatique de virtualisation et de Cloud Computing leader sur le marché, programmes primés, rentabilité maximale En rejoignant le réseau de partenaires

Plus en détail

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte La GRH constitue une préoccupation permanente de toute entreprise, de tout dirigeant, qu il s agisse de

Plus en détail

HSP Preferred Partner Program

HSP Preferred Partner Program HSP Preferred Partner Program Ensemble vers plus de sécurité Appartenant au groupe Honeywell Safety Products, notre mission en France sera de développer la culture de la sécurité auprès de nos clients

Plus en détail

BOURBON. Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 21 mai 2015 BOURBONOFFSHORE.

BOURBON. Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 21 mai 2015 BOURBONOFFSHORE. BOURBON Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 2 mai 205 BOURBONOFFSHORE.COM _ BOURBON DEMAIN Mesdames, Messieurs, chers Actionnaires Ceux

Plus en détail

AGROALIMENTAIRE. Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000. Présentation de la norme

AGROALIMENTAIRE. Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000. Présentation de la norme AGROALIMENTAIRE Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000 Présentation de la norme 25 mars 2006-1 - Table des matières CHAPITRE 1 La normalisation : une démarche au service

Plus en détail

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008 Résultats Semestriels 2008 Paris, le 1er octobre 2008 ALTEN ALTEN reste fortement positionné sur l Ingénierie et le Conseil en Technologie (ICT), ALTEN réalise des projets de conception et d études pour

Plus en détail

Des performances en croissance, une structure financière qui continue de s améliorer.

Des performances en croissance, une structure financière qui continue de s améliorer. Communiqué de presse Croix, le 31 août 2015 Des performances en croissance, une structure financière qui continue de s améliorer. Hausse du chiffre d affaires HT consolidé : 26,9 milliards d euros, +3,4

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Information réglementée* Bruxelles, Paris, 30 janvier 2009 8h55 Dexia met en œuvre son plan de transformation pour consolider son redressement et devrait enregistrer

Plus en détail

«Action 2016» : le plan d actions stratégique d AREVA pour améliorer sa performance

«Action 2016» : le plan d actions stratégique d AREVA pour améliorer sa performance «Action 2016» : le plan d actions stratégique d AREVA pour améliorer sa performance Présentation détaillée du plan «Action 2016» le mardi 13 décembre 2011 Perspectives financières : o Pertes opérationnelles

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BOITIER PHARMA

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BOITIER PHARMA BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BOITIER PHARMA La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés

Plus en détail

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013 COMMUNIQUE D INFORMATION Sète, le 17 avril 2013-17h45 RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013 GILBERT GANIVENQ, PRESIDENT, ET OLIVIER GANIVENQ, DIRECTEUR GENERAL «Groupe Promeo a engagé depuis plusieurs mois

Plus en détail

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 PRESENTATION Le groupe ALTIOS International Une société leader dans le conseil et le développement opérationnel

Plus en détail

Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile

Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile PARIS, France le 14 mai 2009 CGGVeritas (ISIN: 0000120164 NYSE: CGV) annonce ce jour les résultats consolidés,

Plus en détail

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013 RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013 Paris le 31 Octobre 2013 - LeadMedia Group (FR0011053636, ALLMG) - groupe de marketing digital spécialisé dans le data marketing - annonce aujourd hui ses résultats consolidés

Plus en détail

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul Le nombre de dépôts de demandes en matière de propriété intellectuelle a poursuivi sur sa lancée d avant la crise, celui des dépôts de demandes de brevet augmentant à son rythme le plus fort en près de

Plus en détail

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 10 mars 2015 1 er trimestre : Résultats en ligne avec les objectifs annuels Solide croissance organique de 3,3% EBITDA en hausse de 1,5% Résultat net multiplié par 3,3 Perspectives

Plus en détail

Assemblée générale mixte

Assemblée générale mixte Assemblée générale mixte Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance 24 Juin 2015 SOMMAIRE PRESENTATION PRODWARE FAITS MARQUANTS 2014 RESULTATS ANNUELS 2014 EVENEMENTS POST CLOTURE PERSPECTIVES

Plus en détail

Datacenters Systèmes d'alimentation

Datacenters Systèmes d'alimentation Datacenters Systèmes d'alimentation Ressources mondiales Innovation ciblée Fiabilité accrue Les datacenters sont essentiels au business. Un centre de données peut servir de base à une entreprise de moteur

Plus en détail

Éléments méthodologiques sur le reporting environnemental 2011

Éléments méthodologiques sur le reporting environnemental 2011 1 Nos performances environnementales, sociales et sociétales en 2011 Éléments méthodologiques sur le reporting environnemental 2011 Sur les données environnementales publiées dans le présent rapport, il

Plus en détail

Assemblée générale des actionnaires 15 mai 2012

Assemblée générale des actionnaires 15 mai 2012 Assemblée générale des actionnaires 15 mai 2012 Assemblée générale des actionnaires Bruno Lafont - Président Directeur général Consultation préalable à l Assemblée Centres d intérêt des actionnaires Désendettement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 12 JUILLET 2013

DOSSIER DE PRESSE 12 JUILLET 2013 DOSSIER DE PRESSE 12 JUILLET 2013 De l intelligence dans le bâtiment pour sensibiliser les habitants à leur consommation énergétique à Cachan. Après une première expérience réussie à Aubervilliers en 2012,

Plus en détail

La Solution de Sécurité Easy Series La sécurité simplifiée

La Solution de Sécurité Easy Series La sécurité simplifiée «Test Système terminé» La Solution de Sécurité Easy Series La sécurité simplifiée Un système de sécurité à la fois simple et puissant Le système de sécurité Easy Series, issu des nouvelles technologies

Plus en détail

La gamme GTL qui vous facilite l installation

La gamme GTL qui vous facilite l installation La gamme GTL qui vous facilite l installation : l offre, la qualité et le service Eris c est une offre de plus de 4000 références dans les domaines de l appareillage résidentiel, le tertiaire et industriel.

Plus en détail

Le service intégré FACILITIES SÉCURITÉ ASSISTANCE AÉROPORTUAIRE. ESPACEs PROPRETÉ. BÂtIMENT

Le service intégré FACILITIES SÉCURITÉ ASSISTANCE AÉROPORTUAIRE. ESPACEs PROPRETÉ. BÂtIMENT FACILITIES Le service intégré Accueil SÉCURITÉ ASSISTANCE AÉROPORTUAIRE ESPACEs VERTs multitechnique PROPRETÉ BÂtIMENT logistique 1 facility management hard services multitechnique BÂtIMENT TRAVAUX NEUFS

Plus en détail

N 2. Generix fait figure de pionnier dans le Software as a Service, qui va bouleverser l univers du commerce et de la distribution.

N 2. Generix fait figure de pionnier dans le Software as a Service, qui va bouleverser l univers du commerce et de la distribution. LA LETTRE AUX ACTIONNAIRES ÉTÉ 2009 N 2 MESSAGE DU PRÉSIDENT DU DIRECTOIRE Madame, Monsieur, Cher actionnaire, J ai le plaisir de vous présenter le deuxième numéro de notre lettre aux actionnaires. Dans

Plus en détail

Composants et systèmes d Interfaces Homme-Machine

Composants et systèmes d Interfaces Homme-Machine EAO Your Expert Partner for Human Machine Interfaces Production d équipements pour composants électroniques Composants et systèmes d Interfaces Homme-Machine Conception et fabrication d Interfaces Homme-

Plus en détail

Productive Automation Toolbox

Productive Automation Toolbox Productive Automation Toolbox Une nouvelle vision des Automatismes Building a New Electric World I. Activité et stratégie II. Faits marquants III. Preferred Implementations IV. Produits nouveaux V. Conclusion

Plus en détail

Les chartes de France Investissement

Les chartes de France Investissement Les chartes de France Investissement Introduction : le dispositif France Investissement Les PME les plus dynamiques ou à fort potentiel de croissance apportent une contribution essentielle au développement

Plus en détail