RAPPORT D ETUDE SUR LA DEFINITION D UN DISPOSITIF PILOTE DE FORMATION CONTINUE DES ENSEIGNANTS DU PRIMAIRE EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT D ETUDE SUR LA DEFINITION D UN DISPOSITIF PILOTE DE FORMATION CONTINUE DES ENSEIGNANTS DU PRIMAIRE EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO"

Transcription

1 RAPPORT D ETUDE SUR LA DEFINITION D UN DISPOSITIF PILOTE DE FORMATION CONTINUE DES ENSEIGNANTS DU PRIMAIRE EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO Présenté par Jean-René BOURREL et Danièle HOUPERT-MERLY Juin 2012

2 Smmaire 1 Remerciements Liste des sigles et acrnymes utilisés Glssaire Intrductin Les termes de référence La méthdlgie suivie La situatin générale Le cntexte État des lieux de la frmatin cntinue des enseignants Le cadre cnceptuel du dispsitif pilte Les prcessus d apprentissage Le mdèle technlgique Le rôle des acteurs Prpsitins Les envirnnements de ressurces Les scénaris pédaggiques Cnclusin Annexes Annexe 1 : Chrngramme des rencntres Annexe 2 : Sus-divisins sclaires dnnées chiffrées Annexe 3 : L écle cnglaise, le chantier d une recnstructin

3 1 Remerciements Ns remerciements les plus sincères vnt à tus ns interlcuteurs en RDC, dnt la liste est dnnée en annexe n 1, pur les entretiens qu ils nt bien vulu nus accrder et pur la dcumentatin qu ils nus nt cnfiée, avec une mentin particulière pur le chef de prjet APEP, Christian ASSE, qui a cntribué grandement à la cmpréhensin du cadre de la présente étude et { l élabratin de ns hypthèses. Cette visite n aurait pu être menée { bien sans l appui chaleureux de l équipe du Campus Numérique Francphne de l AUF. Nus smmes particulièrement redevables : au prfesseur Jean-René GALEKWA, dnt la présence cnstante à ns côtés a facilité les cntacts et permis de mieux interpréter les infrmatins cllectées, et au prfesseur Denis NZONKATU, qui a su apprter une aide matérielle et lgistique des plus efficaces. Enfin nus remercins de leur cnfiance et de leurs cnseils avisés : Papa Yuga DIENG, respnsable IFADEM à l'oif, Quentin LEBEGUE (chef de prjet, Paris) et Virginie LEROY-SAUDUBRAY (chargée de missin, Kinshasa) AFD, Pierre-Jean LOIRET et Marin ALCARAZ AUF Paris, grâce { qui la préparatin, le dérulement et le suivi de cette missin n auraient pu avir lieu dans d aussi bnnes cnditins. 3

4 2 Liste des sigles et acrnymes utilisés AFD APC Agence française de dévelppement Apprche par cmpétences APEFE Assciatin pur la Prmtin de l Éducatin et de la Frmatin { l Étranger (a.s.b.l.) APEP AUF BAD CAT CE CNF CONFEMEN CTB DIPROMAD ECE EIR ELAN EPSP EPT ESU FC GT-FCE IFADEM IFCEPS IGE INSPOOL IPA IPAF IPAP IPP IPRI Appui à l'éducatin primaire Agence universitaire de la Francphnie Banque Africaine de Dévelppement Cellule d Appui Technique Cnseiller d éducatin Campus Numérique Francphne (AUF) Cnférence des Ministres francphnes de l'éducatin natinale Cpératin Technique Belge Directin des prgrammes sclaires et matériel didactique (MEPSP) Espace cmmunautaire d éveil Enseignement interactif par radi Écle et Langues Natinales en Afrique (AFD/OIF/AUF/MAEE) Enseignement Primaire, Secndaire et Prfessinnel Éducatin pur tus Enseignement supérieur et universitaire Frmatin cntinue Grupe de travail frmatin cntinue des enseignants (RDC) Initiative francphne pur la frmatin à distance des maîtres Institut de Frmatin des Cadres de l Enseignement Primaire et Secndaire Inspectin Générale de l Éducatin Inspecteur chef de Pl (Niveau : sus-divisin sclaire) Inspecteur prvincial adjint Inspecteur prvincial adjint chargé de la frmatin Inspecteur prvincial adjint chargé du primaire Inspecteur prvincial principal Inspecteur pédaggique itinérant (u IT) 4

5 ISP IT MAS MEPSP MJS OPEQ PAP PAQUED PARSE PASE PIE PROVED PTF TRNC SECOPE SERNAFOR SESAM SG SOUS-PROVED TAP TBS TENAFEP UNICEF UPN VVOB WBI Institut Supérieur Pédaggique Inspecteur Itinérant (u IPRI) Ministère des Affaires sciales, de l Actin humanitaire et de la Slidarité natinale Ministère de l Enseignement Primaire, Secndaire et Prfessinnel Ministère de la Jeunesse et des Sprts Opprtunité Pur un accès plus équitable à une Éducatin de base de Qualité Plan d Actins Priritaires Prjet d améliratin de la qualité de l éducatin Prjet d'appui au Redressement du Secteur de l'éducatin (Banque Mndiale) Prjet d'appui au Secteur de l'éducatin (Banque Africaine de Dévelppement) Plan Intérimaire de l Éducatin Directeur prvincial de l'enseignement primaire, secndaire et prfessinnel Partenaire Technique et Financier Télévisin Radi Natinale du Cng Service de Cntrôle et de la Paie des Enseignants Service natinal de Frmatin (MEPSP) Services pur l éducatin, les savirs et l appui { la maîtrise du français Secrétaire général Sus Prvince Éducatinnelle, u directeur de la Sus-Prvince Éducatinnelle Taux d'achèvement du Primaire Taux brut de sclarisatin Test Natinal de Fin d Études Primaires Organisatin des Natins Unies pur l Enfance Université pédaggique natinale Vlaamse Vereniging vr Ontwikkelingssamenwerking en Technische Bijstand Wallnie Bruxelles Internatinal 5

6 3 Glssaire Écle mécanisée : Écle cnventinnée : Écle nn cnventinnée : Bureaux gestinnaires : Mécanisatin : Prime de mtivatin : Établissement sclaire recnnu par le MEPSP, enregistré dans sn répertire et dnt les enseignants snt payés par l État Établissement sclaire public dnt la gestin a été déléguée à une institutin spécialisée nn étatique Établissements d enseignement du secteur public dnt la gestin est directement assurée par les services du Ministère de l EPSP Mt générique désignant différentes administratins du secteur de l EPSP (PROVED, IPP, Inspl, SECOPE, SERNI, etc ). Enregistrement et immatriculatin au SECOPE d un enseignant, d une écle u d un bureau gestinnaire u administratif. Cmplément de salaire ctryé aux enseignants et prélevé sur les frais sclaires payés par les parents. 6

7 4 Intrductin 4.1 Les termes de référence La République Démcratique du Cng (RDC) est entrée dans la phase d pératinnalisatin de sa stratégie sus-sectrielle de l éducatin au travers le Prgramme Intérimaire de l Éducatin PIE finalisé en nvembre 2011 pur la péride Dans ce cadre, le prjet APEP (Appui { l éducatin primaire), financé par l AFD et mis en œuvre par la CTB, dit permettre d expérimenter des mdes pératires déplyables { grande échelle pur ses cmpsantes accès et qualité. Cmpte tenu du cntexte (vir infra), la frmatin cntinue cnstitue un vecteur essentiel du renfrcement des cmpétences prfessinnelles des maîtres et, par là-même, de la qualité de l enseignement primaire. L enjeu pur le prjet APEP cnsiste { définir { titre expérimental un nuveau dispsitif de frmatin cntinue efficace, adapté aux réalités de terrain et ancré institutinnellement dans le système. La présente étude devra, sur la base d un état des lieux, en s appuyant particulièrement sur les expériences IFADEM en curs dans le pays (prvince du Katanga) et dans d autres pays, prpser : le cadre cnceptuel de ce nuveau dispsitif précisant, entre autres, le prcessus d apprentissage, la nature d intrants pédaggiques, les rôles des acteurs (sutien de prximité, persnnes-ressurces etc.) ; différents scénaris à partir desquels sera définie une expérimentatin cnduite dans 3 sus-prvinces (Kimbanseke Kinshasa, Kasangulu Bas-Cng, Kenge1 - Bandundu) et incluant des prpsitins sur les caractéristiques du public-cible, les cntenus de frmatin, la durée de la frmatin, le mdèle technlgique, la nécessité des regrupements, les mdalités de recnnaissance de la frmatin pur les enseignants, une évaluatin du cût prévisinnel. 7

8 4.2 La méthdlgie suivie Les respnsables de l étude nt veillé { : criser les infrmatins issues de la dcumentatin furnie par le MEPSP et les partenaires techniques et financiers prtant sur la stratégie générale et sectrielle du dévelppement de l enseignement, les études, états des lieux et prpsitins sur la frmatin initiale et/u cntinue des maîtres du primaire, les mdules et utils existants u en curs d élabratin pur la frmatin cntinue des maîtres du primaire ; des entretiens avec les acteurs de la frmatin cntinue à différents niveaux ; d bservatins de terrain dans les tris sus-prvinces cncernées (séances pédaggiques et séances de frmatin cntinue) 1. inscrire leur réflexin prspective dans le cadre tracé par la Stratégie de dévelppement et par le PIE ( ), évaluer leurs prpsitins { l aune i) de leur ancrage dans la réalité lcale, ii) de leur efficience suppsée et iii) de leur pssibilité de généralisatin dans l ensemble du pays. 1 Vir annexes 8

9 5 La situatin générale 5.1 Le cntexte Une tensin entre besins d éducatin et cntraintes a Une stratégie de dévelppement fndée sur le dévelppement des ressurces humaines Dans une situatin de pst-cnflit et de recnstructin de tus les secteurs de la vie natinale, l éducatin cnstitue un élément central de la stratégie de dévelppement en RDC. La finalité qui lui est fficiellement assignée est de «frmer des hmmes et des femmes cmpétents, imprégnés des valeurs humaines, mrales, spirituelles, culturelles, civiques et artisans créatifs d une nuvelle sciété cnglaise, démcratique, slidaire, prspère et pacifique» 3. C est purqui la Stratégie du MEPSP s effrce de «cnsidérer la situatin actuelle dans la perspective de la recnstructin afin que les actins d aujurd hui préparent les réfrmes nécessaires à un avenir de prgrès». b qui justifie l bjectif d universalisatin de l enseignement primaire L améliratin de l accès { une éducatin de qualité cnstituait déj{ l un des bjectifs priritaires du Dcument de stratégie de crissance et de réductin de la pauvreté (DSCRP) ; elle est rappelée avec frce dans le Prgramme Intérimaire de l Éducatin (nvembre 2011). La gratuité et le caractère bligatire de l enseignement primaire snt du reste inscrits dans la Cnstitutin (art 43). Le fait est qu en , si tant est que l n puisse dispser de chiffres fiables, le taux brut de sclarisatin au primaire se situait à 90,8% dnt un peu mins de la mitié de filles (46,3%), mais que seuls 46,4% des enfants ayant l âge légal étaient entrés en première année pur un taux de pressin de 107% et que seuls 56,7% des enfants avaient achevé le cycle primaire 4. Ces chiffres permettent de mesurer l effrt cnsidérable qui reste { accmplir. c mais la situatin est très cmplexe : Avec une superficie de km² et un envirnnement naturel qui gêne cnsidérablement les cnditins de circulatin et de cmmunicatin, avec une ppulatin estimée à 63 millins d habitants, inégalement répartie sur le territire (69,6 % de la ppulatin en milieu rural, cntre 30,4 % en milieu urbain) 5, { qui s ajute une grande diversité culturelle et linguistique, la RDC se truve cnfrntée au défi de devir satisfaire d énrmes besins en éducatin de ppulatins nmbreuses, diverses et dispersées dans des znes suvent difficilement accessibles. De plus, le nmbre imprtant d acteurs dans ce sus-secteur, la part des écles cnventinnées religieuses (près de 70 %) et des écles privées (11% envirn), tut cmme le recurs systématique aux cntributins des familles, freinent la crdinatin des effrts prduits et rendent difficile { atteindre l bjectif d accès universel { un enseignement primaire 6. Pur y parvenir, le PIE signale deux défis majeurs à relever: (i) la prise en charge par l État des frais 2 Pur plus de détails vir Annexe 3 3 Vir Prgramme natinal de l enseignement primaire (2000) et le nuveau Prgramme natinal finalisé en 2011 et nn diffusé à ce jur. 4 Vir Plan Intérimaire de l Éducatin, nvembre Vir PNUD, Rapprt natinal sur le dévelppement humain 2008 et Rapprt Mndial sur le dévelppement humain Vir Stratégie de dévelppement de l enseignement primaire, secndaire et prfessinnel /

10 sclaires aujurd hui financés par les ménages sclarisés. et (ii) l insertin de tus les enfants nn La nécessaire prfessinnalisatin du crps enseignant a Un niveau de cmpétences prfessinnelles glbalement insuffisant L bjectif de qualité passe par une améliratin de la perfrmance des enseignants. Les études menées sur les cnnaissances et cmpétences des maîtres du primaire 7 mettent en effet à jur des lacunes graves dans la maîtrise des disciplines à enseigner ntamment dans les disciplines de base que snt les langues et les mathématiques, cmme dans les dmaines de la didactique et de la pédaggie (vir infra les besins en frmatin cntinue). On ne saurait dès lrs s étnner que les résultats des élèves sient extrêmement faibles 8. b qui s explique par l inadéquatin de la frmatin initiale Dispensée dans une sectin générale des lycées (sectin des Humanités pédaggiques) par des enseignants qui ne snt pas frmateurs, la frmatin initiale prend très peu en cmpte les exigences du métier d enseignant : elle ne s appuie pas sur un référentiel de cmpétences qui présenterait un prfil de srtie; les enseignements, même les «curs spéciaux», snt le plus suvent magistraux; les stages n nt pas de vlume hraire défini, et, en tut état de cause, ne snt pas tujurs mis en euvre 9. c et par l impact de très mauvaises cnditins d exercice En effet, la faiblesse de la rémunératin, les retards de paiement, vire l absence de salaire { l entrée en fnctins en raisn de la «mécanisatin» tardive u mal gérée et par vie de cnséquence, l bligatin d exercer d autres tâches de subsistance les perspectives limitées de carrière, le manque d équipement et de matériel didactique et pédaggique, et même, dans bn nmbre d écles, la pénurie de latrines, d eau ptable et d électricité, tut cela jint au manque de cnsidératin sciale, rendent le métier peu attractif et déturnent les meilleurs étudiants 10. A l évidence, ces facteurs influent également sur la mtivatin des persnnels en pste RESEN ( 2005), PAQUED (2010), PASEC (2010). 8 Ibidem 9 Vir TISSA, De fait, une grande partie des élèves de cette sectin ne se destine pas à devenir enseignant et a chisi cette filière parce qu elle est réputée permettre un accès plus aisé { l université. 10 Vir Stratégie de dévelppement de l enseignement primaire, secndaire et prfessinnel / Vir Plan Intérimaire de l Éducatin, nvembre

11 5.2 État des lieux de la frmatin cntinue des enseignants Le cadre institutinnel a Le cadre plitique : La frmatin cntinue des enseignants et persnnels d encadrement fait partie des principales réfrmes du secteur précnisées par le PIE : «La réfrme de la frmatin prfessinnelle cntinue des enseignants et encadreurs pédaggiques à travers l rganisatin d un dispsitif qui s implante au niveau de chaque écle, la créatin et le fnctinnement de cellules pédaggiques ainsi que le renfrcement de l encadrement pédaggique». Il existe dnc une réelle vlnté plitique de dévelpper la frmatin cntinue, allant jusqu { la définitin d une stratégie de mise en œuvre : «L apprche retenue pur la frmatin cntinue sera, en partie, celle de l enseignement à distance (radi, vidé) avec la créatin d un envirnnement prpice à l autfrmatin 12. La méthde s appuiera sur les «unités pédaggiques», les cellules de base et les espaces d apprentissage entre pairs au niveau de l écle et dnt les mécanismes d échange et de partage snt déjà pratiqués u au mins cnnus. La radi et la vidé semblent être les technlgies les plus apprpriées cmpte tenu des prblèmes d enclavement que cnnait la RDC. Cette apprche suppse un rôle clé du directeur d écle qui dit être sensibilisé et frmé par le biais des mêmes utils. Les inspecteurs itinérants sernt étritement assciés à la nuvelle apprche afin d harmniser l encadrement pédaggique et la pratique d enseignement.» 13 Cette frmatin cntinue dit être, seln le PIE, sutenue par une prductin éditriale renfrcée ; parallèlement, s affiche en effet l bjectif d «amélirer les cnditins d enseignement / apprentissage par la furniture de matériels et supprts pédaggiques essentiels», en veillant ntamment à ce que «chaque écle primaire dispse de livres de lecture, de calcul, à raisn de 1 livre par élève, ( ) de livres de sciences et/u d éveil, à raisn d un livre pur deux élèves, ( ) et de guides pédaggiques (1 guide/manuel sclaire distribué) ( ).» 14 b Le cadre administratif : La structuratin fnctinnelle des directins et services du MEPSP (vir schéma page suivante) repse sur deux piliers l Inspectin générale et le Secrétariat général tus deux très hiérarchisés et tus deux impliqués dans la frmatin cntinue : Au niveau natinal : Sus l'autrité de l'inspectin générale, le Service natinal de frmatin (SERNAFOR) a pleine cmpétence en matière de frmatin cntinue des enseignants et, plus largement, des persnnels sclaires. Il se cnçit lui-même cmme un véritable «labratire pédaggique». Il est censé travailler en synergie avec la Directin des prgrammes sclaires et matériel didactique (DIPROMAD) qui est certes, quant à elle, placée sus l'autrité hiérarchique du Secrétaire général, mais qui, de fait, jue un rôle pédaggique en raisn de sa missin de prductin de matériel. 12 Vu l immensité du territire natinal et la dispersin d écles, le risque de perte de temps d apprentissage pur les élèves et en attendant les résultats de l étude sur le dispsitif de la frmatin cntinue, la piste de regrupement d enseignants dans des centres de frmatin et/u de ressurces a été pur l instant écartée. 13 PIE, p 12 et PIE, p

12 Au niveau décncentré : c Le cadre budgétaire : Dans chaque prvince éducatinnelle, dans la chaîne hiérarchique dépendant de l Inspectin générale, deux adjints de l Inspecteur principal prvincial (IPP) nt cmpétence pur la FC des maîtres du primaire: l'inspecteur prvincial adjint pur la frmatin (IPAF), crrespndant prvincial du SERNAFOR, et l'inspecteur prvincial adjint pur le primaire (IPAP), tandis que, dans la chaîne hiérarchique relevant du Secrétariat général, le Directeur prvincial de l'enseignement primaire, secndaire et prfessinnel (PROVED), qui a en charge les questins administratives, a de fait un drit de regard sur le fnctinnement de la frmatin cntinue. De la même manière, dans les sus-divisins sclaires, l Inspecteur chef de pl pur le primaire (INSPOOL) et les Inspecteurs pédaggiques itinérants (IPRI u IT) travaillent en synergie avec le Directeur de la Sus-Prvince éducatinnelle, le Sus-PROVED. Enfin, dans les écles, appelées aussi «cellules de base», les directeurs interviennent dans la frmatin cntinue des maîtres dans le cadre de leur duble missin pédaggique et administrative. Ils utilisent à cette fin un crédit hraire de 2 heures tus les quinze jurs, pris sur le temps uvrable: les «heures SERNAFOR». Dans certaines prvinces cmme dans le Bandundu, les écles peuvent se regruper (de 2 à 6 écles) et cnstituer ainsi des «réseaux de prximité». Le SERNAFOR, seln les dires de sa directrice, ne reçit pas de budget prpre pur les frmatins. Les financements dnt il peut dispser snt tributaires de prjets initiés par la cpératin éducative internatinale et préalablement agréés par le MEPSP. Aussi est-ce pur crdnner les prjets de FC mais également leur financement qu'une structure charnière cmme la Cellule d Appui Technique (CAT) a été créée. 12

13 STRUCTURATION DES DIRECTIONS ET SERVICES DU MEPSP MEPSP Inspectin générale (IG) - 1 IG - des IG adjints, dnt celui chargé du SERNAFOR primaire Cabinet Secrétariat général 30 prvinces éducatinnelles Inspecteur prvincial principal (IPP) PROVED et 6 adjints dnt : - Frmatin (IPAF) - Maternelle (IPAM) - Primaire (IPAP) - Secndaire (IPAS) - Titres (Certificats) 280 sus-divisins prvinciales (chiffre à cnfirmer restructuratin en curs) Inspecteurs chef de pl (Inspl) (1 pur le primaire) 1 Sus-PROVED - Inspecteurs itinérants - cnseillers pédaggiques dans les réseaux d écles cnventinnées Cellules de base (= écles) qui peuvent se regruper en Réseaux de prximité Unités pédaggiques (= classes d un même degré) Enseignants 13

14 5.2.2 Les ressurces dispnibles a Les ressurces humaines IG/SERNAFOR : Faute de myens financiers et matériels, les inspecteurs du SERNAFOR ne se déplacent pratiquement pas pur assurer des frmatins. Mais ils cnçivent des mdules de frmatin: à la demande des IPAF réunis annuellement afin de faire le bilan des lacunes et des carences cnstatées sur le terrain, dans les pratiques de classe, par les INSPOOLS et leurs IPRI; sur financement extérieur. C'est ainsi par exemple que la Banque africaine pur le dévelppement (BAD) a apprté en 2010 l'appui financier nécessaire à la réalisatin du Prjet d'appui au secteur de l'éducatin (PASE). Quant à la VVOB (cpératin flamande), elle sutient financièrement les activités des inspecteurs pédaggiques du Bandundu II (Kikwit), les fiches de cntrôle de la qualité de l'enseignement primaire et de la vie sclaire remplies par ceux-ci dnnant matière à des précnisatins de l'ig et à des fiches pratiques élabrées par le SERNAFOR. Frce est dnc de cnstater aussi que le SERNAFOR n'impulse pas vraiment d initiatives u d actins innvantes, alrs qu'il a légitimité pur remplir ce rôle. On peut par ailleurs regretter que les dcuments qu'il prduit, de grande qualité et adaptés aux publics auxquels ils snt censés s'adresser, sient par manque de myens peu diffusés et de ce fait peu explités. Les IPAF : L IPAF intervient au niveau de la prvince éducatinnelle, le cas échéant, pur rganiser et animer des séminaires u des réunins de frmatin. Il est également destinataire des rapprts émanant des Sus-divisins sclaires, qu'il analyse avant de les transmettre au SERNAFOR, à la DIPROMAD. Les PROVED snt également cncernés pur l aspect lgistique. Inspecteurs itinérants (INSPOOLs et IPRI) : L'INSPOOL et les IPRI (u IT) placés sus sn autrité effectuent des visites de classe dans le cadre de leur missin pédaggique de cntrôle/frmatin/évaluatin ; cette tâche peut cependant être affectée par les cntrôles administratifs des écles pur lesquels les inspecteurs peuvent être également missinnés par le Sus-PROVED. Après chaque série de visites cnseils dans une écle, ces inspecteurs snt amenés { rganiser une frmatin sur l un des besins identifiés ; après qui ils snt censés inspecter les enseignants et les évaluer. L'INSPOOL se dit de demander régulièrement des rapprts d'inspectin aux IPRI et de les transmettre pur suites à dnner à l'ipaf et à l'ipap dnt il relève ainsi qu'au Sus-PROVED de sa zne. Directeurs d'écle et animateurs : «Le premier inspecteur, c'est le directeur d'écle», nus a assuré l'un de ns interlcuteurs. Bien qu'il n'ait suvent pas reçu de frmatin spécifique, qu'il sit en charge de l'administratin de sn établissement (gestin des persnnels, du patrimine bâti, du matériel didactique, de la vie sclaire, du recuvrement des frais), le directeur d'écle dit répndre à plusieurs missins relevant de la FC: impulsin: réunins pédaggiques des enseignants de l'écle; rganisatin: bn dérulement des «heures SERNAFOR»; tenue des réunins des «Unités de base» u des «Réseaux de prximité» (regrupement en réseau de plusieurs écles après accrd de l'inspool); 14

15 cnseil: animatin des activités de la «Cellule de base»; participatin aux «Frums d'échanges pédaggiques»; aide-cnseil persnnalisée à un enseignant. Autres ressurces : Par ailleurs des départements universitaires et/u des didacticiens-chercheurs snt sllicités pur apprter leurs cmpétences en élabratin de mdules u en animatin de séminaires. En ce qui cncerne la cpératin éducative internatinale (frtement représentée en RDC), nus avns pu cnstater que, dans le dmaine de la FC, elle intervient dans les tris Sus-divisins sclaires ciblées par le prjet APEP à travers un certain nmbre de prgrammes et d'activités: Banque Mndiale: en finançant le Prjet d'appui au redressement de l'écle (PARSE), la Banque a financé la frmatin des 16 inspecteurs chargés de cncevir les mdules de frmatin pur l'utilisatin des manuels sclaires du premier degré, la frmatin des cnseillers d'enseignement et des inspecteurs, la frmatin des enseignants en frmant cmme persnnes-relais 1 directeur et 2 enseignants («animateurs» u «facilitateurs») par écle; l'usaid a mis en place dans les 3 tris prvinces administratives du Bandundu, de l'equateur et la Prvince Orientale le prjet PAQUED dnt nus avns déjà parlé. Ce prjet dnt l'bjectif principal est d'amélirer sensiblement les perfrmances pédaggiques des enseignants du primaire en 5 ans, de 2009 à 2014, le prjet aura frmé maîtres et aura été financé { hauteur de 40 millins de dllars aura frmé, { la faveur de pérides blquées pendant les vacances sclaires, enseignants «facilitateurs» (600 par prvince) qui frmernt à leur tur, pendant 10 jurs, leurs cllègues regrupés dans les «Réseaux de prximité». le prjet OPEQ (Opprtunité Pur un accès plus équitable à une Éducatin de base de Qualité) assure, ntamment dans la prvince du Bas-Cng, une frmatin en présentiel aux maîtres du primaire et favrise l autfrmatin ntamment par l intermédiaire de centres d apprentissage. Les cntenus ciblés cncernent essentiellement la requalificatin des enseignants en lecture/écriture, tant dans sn vlet académique que dans le vlet didactique. D autres actins nt été menées en mathématiques, mais aussi, de manière plus riginale, sur la dimensin émtinnelle des apprentissages, principalement dans les znes de cnflits. le prjet SESAM, cnçu par des experts du ministère français des Affaires étrangères et eurpéennes et de l'afd en partenariat avec différents ministères cnglais et avec le cncurs d'rganisatins internatinales cmme l 'OIF et l'auf, a permis dans 6 prvinces-piltes dnt le Bas-Cng et la ville-prvince de Kinshasa d'rganiser des frmatins de frmateurs en didactique du français et en français sur bjectifs spécifiques, de prduire une centaine de fiches pédaggiques (principalement sur les «Pratiques de classe» 15 ) et de frmer inspecteurs du SERNAFOR et INSPOOLS à leur usage; 15 Mdules de frmatin et fiches pédaggiques nt été validés par le MEPSP (SERNAFOR et DIPROMAD) à la fin de

16 b Les ressurces matérielles enfin, en 2009, l'afd a accrdé 5 millins d'eurs au prjet APEP qui, sur l'un des ses tris axes structurants, la qualité de l'enseignement primaire, «envisage d'expérimenter un dispsitif de FC en s'appuyant sur l'expérience IFADEM» et en cherchant à frmer «au mins maîtres dans 3 susprvinces.» (TDR, p.1) ambitin qui, cmme n le sait, appelle le présent rapprt d'étude. Afin de remédier à l'extrême pauvreté de l'envirnnement culturel et éducatif des enseignants, puvirs publics et partenaires internatinaux se snt réslument engagés dans des plitiques de prductin et de mise à dispsitin de matériels didactiques : dcumentatin papier : uvrages et/u plaquettes réalisés par le SERNAFOR et par le prjet PAQUED; uvrages diffusés par l'institut français de Kinshasa par le biais des «valises pédaggiques itinérantes» ; utils pédaggiques : supprts visuels (fiches plastifiées) pur des animatins de classe visant à expliter des récits ppulaires u à sensibiliser les élèves à des prblèmes de la vie curante (ainsi les utils financés et diffusés par l'us-aid et la VVOB) ; radi : les émissins destinées aux enseignants cnçues et prduites par la Radi Sclaire (DIPROMAD) snt diffusées sur des créneaux mis à dispsitin par la radi natinale (RTNC). Cette radi réalise également pur le cmpte du prgramme PAQUED des émissins de «radi interactive» (EIR) diffusées par des radis cmmunautaires. Grâce à des pstes de radi slaires, ces émissins nt par ailleurs vcatin à être diffusées pendant les heures de classe (des instructins précises snt dnnées aux enseignants pur en gérer l'usage). Ces mêmes pstes de radi permettent également de diffuser des enregistrements de pratiques d'enseignement participatif et actif qui servent de référence lrs des frmatins dans les «réseaux de prximité» ; télévisin: la DIPROMAD prduit et réalise des émissins de télévisin (sur différents standards) qui snt ensuite reprises dans la grille de prgrammes de la RTNC. Des ntices pur leur explitatin seraient furnies en accmpagnement ; ressurces accessibles en ligne : n mentinnera ici le prgramme franc-cnglais SESAM qui met à dispsitin une centaine de fiches pédaggiques autur de 4 mdules de frmatin («Pratiques de classe», «Bande dessinée», «Activités ludiques», «Évaluatin d'une classe de français») ainsi que le «Franglais», le dictinnaire du français du Cng. c Les ressurces lgistiques La situatin cnstatée révèle l'absence d'un système d'infrmatin qui permettrait d'identifier et de garder trace des actins menées par le passé et du parcurs des enseignants qui en nt bénéficié. On ne peut davantage garder la mémire de leurs animateurs u respnsables. Faute de ces infrmatins, un annuaire de cmpétences s'avère impssible à établir Prblématique de la mise en œuvre a Les difficultés La mise en euvre de la frmatin cntinue se heurte à des difficultés imprtantes : 16

17 l absence de clarté dans les missins des directins et services du MEPSP, qui freine les initiatives natinales: les champs de cmpétences des différentes directins du ministère snt suvent mal délimités u insuffisamment précisés, la frntière entre «cncepteurs de mdules» et «prducteurs d utils», parfis rappelée, s'avérant généralement illusire. Il en résulte des rivalités et, dans certains cas des chevauchements d'activités qui ne manquent pas de générer de nuvelles «querelles d'investitures» et ce, d'autant plus que, cmme c'est fréquemment le cas, l'investissement persnnel des respnsables dans l'exercice de leurs fnctins peut frtement varier. La faiblesse de l encadrement pédaggique (inspecteurs et directeurs d écle): faiblesse quantitative d abrd : dans la situatin présente, en regard du nmbre d'enseignants du primaire et du nmbre d'écles, le nmbre d'inspecteurs et les myens matériels et lgistiques qui leur snt allués snt ntirement insuffisants. Ainsi, le rati écles / encadreur est de 11 à Kengé, de 22 à Kasangulu et Kimbanseké. De fait, les inspectins nt lieu tus les 5 u 10 ans mais, dans bien des cas, les enseignants ne snt jamais inspectés, ce qui accrît leur sentiment d'islement u d'abandn. faiblesse qualitative ensuite : pendant deux décennies, la frmatin des inspecteurs et persnnels d'encadrement a été ntirement insuffisante. En effet, l'institut de frmatin des cadres de l'enseignement primaire et secndaire (IFCEPS) installé à Kisangani (Prvince rientale), qui frmait, avec l'aide de la cpératin belge, les inspecteurs et les directeurs d'écle du pays, a été supprimé en 1992 : les 3000 inspecteurs recrutés en 1995 et en 2006 n'nt bénéficié que d'une frmatin dite «de cmpagnnnage» (frmatin empirique et aléatire assurée tant bien que mal par des encadreurs expérimentés) et une mise à niveau s'impse désrmais pur tus. 16 Quant aux directeurs, qui snt de plus en plus engagés dans une missin d encadrement pédaggique, ils n nt reçu eux nn plus aucune frmatin spécifique. L'investissement persnnel des enseignants, pur des raisns liées au manque d attractivité du métier (vir supra «La situatin générale») mais aussi pur des raisns spécifiques à la frmatin cntinue: Les disparités: le vieillissement du persnnel enseignant: la plupart des maîtres âgés, surtut en zne rurale, est réfractaire à tute frme de FC 17 ; l absence de prise en cmpte des frais et charges inhérents { la mise en euvre de tut dispsitif de FC en présentiel (frais de déplacement, frais de buche). 16 L'IFCEPS est aujurd'hui en curs de réhabilitatin grâce à un imprtant financement de l'us-aid. Il sera de nuveau uvert à Kisangani mais dispsera de sites-relais dans les deux autres prvinces ciblées par la cpératin américaine (à Mbandaka dans la prvince de l'equateur et à Bandundu dans la prvince épnyme) ainsi qu'à Kinshasa. Ce nuvel institut aura la respnsabilité de frmer les 3000 inspecteurs nn frmés en pste ; à cette ancienne «chrte», s'ajuternt les 2000 inspecteurs qui sernt prchainement recrutés. 17 L'État cnglais n'ayant pas eu jusqu'à ce jur la capacité de verser des indemnités de retraite aux directeurs d'écle et aux enseignants en fin de carrière, il en résulte que la myenne d'âge des maîtres est généralement élevée vire très élevée. Seln certaines surces, enseignants septuagénaires seraient tujurs en fnctin dans le primaire quitte à «sus-missinner» leurs tâches le cas échéant. Cnscient de cette anmalie qui rend pratiquement impssible dans bien des cas tute rénvatin du système éducatif, le MEPSP prjette de verser des «indemnités de srtie» par palier d'âge et de résrber ainsi, d'ici à 2015, les effectifs des «retraitables». 17

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education 1 MINISTERE DE L EDUCATION Institut Natinal des Sciences de l Educatin Prjet de cpératin relatif au dévelppement des stratégies visant à réduire le taux d échecs et d abandns dans l enseignement de base

Plus en détail

MISSION TICE AISNE ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL E.N.T.

MISSION TICE AISNE ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL E.N.T. MISSION TICE AISNE ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL E.N.T. Mdifié en juillet 2014, ce dcument prpse des pssibilités de travail avec Icnit. Fichier surce : http://dsden02.ac-amiens.fr/tnp/tnp_internet/dssiers_tnp/activites_classe_mbile/ent/missin_tuic_02_ent_2012.pdf

Plus en détail

Guide des MOOC à l UL

Guide des MOOC à l UL Guide des MOOC à l UL Infrmatins pur les enseignants Page SOMMAIRE Qu est-ce qu un MOOC? Quelle différence entre un MOOC et un curs en ligne? Sur quelle platefrme héberger sn MOOC? J ai un prjet de MOOC

Plus en détail

SYNTHESE ET RECOMMANDATIONS DE LA 3 ème CONFERENCE FORMATION DU SECTEUR DE L ENERGIE ET DES MINES

SYNTHESE ET RECOMMANDATIONS DE LA 3 ème CONFERENCE FORMATION DU SECTEUR DE L ENERGIE ET DES MINES SYNTHESE ET RECOMMANDATIONS DE LA 3 ème CONFERENCE FORMATION DU SECTEUR DE L ENERGIE ET DES MINES 1. SYNTHESE : Au terme de la 3 ème cnférence frmatin tenue à Alger les 12 et 13 décembre 2006, les pratiques

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL CQP ANIMATEUR PÉRISCOLAIRE

RÉFÉRENTIEL CQP ANIMATEUR PÉRISCOLAIRE RÉFÉRENTIEL CQP ANIMATEUR PÉRISCOLAIRE CQP Animateur Périsclaire Versin au 11/07/2013 Rappel : Extrait annexe IV: Cnventin cllective Mdalités de créatin d'un CQP, cntenu du cahier des charges : le titre

Plus en détail

Compte rendu groupes de travail sur émergence des questions évaluatives (Atelier qualification collective 1)

Compte rendu groupes de travail sur émergence des questions évaluatives (Atelier qualification collective 1) Cmpte rendu grupes de travail sur émergence des questins évaluatives (Atelier qualificatin cllective 1) Objectifs : Identificatin des questins évaluatives (tris au maximum) et les myens qui divent être

Plus en détail

Objectifs du module 1 : «Conception de dispositifs de formation et scénarios pédagogiques recourant aux TIC»

Objectifs du module 1 : «Conception de dispositifs de formation et scénarios pédagogiques recourant aux TIC» Objectifs du mdule 1 : «Cnceptin de dispsitifs de frmatin et scénaris pédaggiques recurant aux TIC» Ce mdule vise à amener l apprenant à cncevir et à gérer un dispsitif de frmatin recurant à divers scénaris

Plus en détail

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 34, Avenue Carnt - B.P. 185-63006 CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 FICHE DE POSTE IDENTIFICATION DU POSTE N de l empli : Cntractuel Intitulé du pste : Chargé de missin FC FILIERE

Plus en détail

FICHE DE POSTE CONTEXTE ET DEFINITION. Bordeaux, le 13 avril 2015

FICHE DE POSTE CONTEXTE ET DEFINITION. Bordeaux, le 13 avril 2015 Brdeaux, le 13 avril 2015 FICHE DE POSTE Empli repère CCN : Intitulé de pste : CONSEILLER NIVEAU II Référent Garantie Jeunes CONTEXTE ET DEFINITION La Garantie Jeunes est une des mesures nuvelles issues

Plus en détail

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes :

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes : BTS MUC CCF Finalités et bjectifs E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE Cefficient 4 Cette épreuve permet d évaluer les aptitudes du candidat à prendre en respnsabilité des activités curantes

Plus en détail

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS Cnsultatin : Sutien à la réalisatin du plan de cmmunicatin du Pôle PASS Page 1 1 > INTRODUCTION 1.1 > PRESENTATION DES ACTEURS Le Pôle de cmpétitivité Parfums Arômes Senteurs Saveurs (PASS) représente

Plus en détail

MSc avec projet supervisé en marketing. Lignes directrices à l intention des étudiants et professeurs

MSc avec projet supervisé en marketing. Lignes directrices à l intention des étudiants et professeurs MSc avec prjet supervisé en marketing Lignes directrices à l intentin des étudiants et prfesseurs Le prjet supervisé Avec mémire u avec prjet supervisé, la M. Sc. en gestin mène, au chix de chacun, à des

Plus en détail

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien Cohorte 2012-2013

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien Cohorte 2012-2013 PLAN DE FORMATION Frmatin : Le rôle du superviseur au qutidien Chrte 2012-2013 1. Prblématiques ayant engendré le besin de frmatin Dans le passé, n recherchait des superviseurs cmpétents au plan technique.

Plus en détail

UN ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE POUR REUSSIR SA CLASSE DE

UN ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE POUR REUSSIR SA CLASSE DE Fnds d incitatin académique Académie de Brdeaux UN ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE POUR REUSSIR SA CLASSE DE SECONDE Lycée Bernard Palissy Agen (47) DESCRIPTION DU PROJET Ce prjet, au cœur du prjet d établissement,

Plus en détail

NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE

NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE LA FORMATION PROFESSIONNELLE POUR LA SECURISATION DES PERSONNES ET LA COMPETITIVITE DES ENTREPRISES 8 Juillet 2013 Les participants à la grande cnférence sciale

Plus en détail

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer Maisn pur l Autnmie et l Intégratin des malades d Alzheimer «L enjeu est de mettre fin au désarri des familles qui ne savent à qui s adresser et qui snt perdues dans de nmbreux dispsitifs mal articulés

Plus en détail

RD Congo Nord Kivu, Goma www.tearfund.org PROFIL DE POSTE TEARFUND DRC

RD Congo Nord Kivu, Goma www.tearfund.org PROFIL DE POSTE TEARFUND DRC RD Cng Nrd Kivu, Gma www.tearfund.rg PROFIL DE POSTE TITRE DU POSTE PROGRAMME LIEU D AFFECTATION FAIT RAPPORT AU Gestinnaire du prgramme WASH NORD KIVU TEARFUND DRC Gma, Nrd Kivu AREA MANAGER, Nrd Kivu

Plus en détail

MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES. Marché n 2011-002 CAHIER DES CHARGES

MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES. Marché n 2011-002 CAHIER DES CHARGES MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES Marché n 2011-002 CAHIER DES CHARGES Midi-Pyrénées Innvatin Agence réginale de l innvatin 31685 Tuluse Cedex Objet de la cnsultatin : Accmpagnement dans l élabratin

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES Fnctin : Chef de Divisin Ressurces Humaines Versin : FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES DÉPARTEMENT : Département Ressurces DIVISION : Divisin Ressurces Humaines SERVICE : / RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE

Plus en détail

Cahier des charges GPEC Territoriale Script Emploi National : Métier de la relation client Novembre 2015. Eléments de contexte. Qui sommes-nous?

Cahier des charges GPEC Territoriale Script Emploi National : Métier de la relation client Novembre 2015. Eléments de contexte. Qui sommes-nous? Cahier des charges GPEC Territriale Script Empli Natinal : Métier de la relatin client Nvembre 2015 Eléments de cntexte Qui smmes-nus? Le Fnds d Assurance Frmatin du Travail Tempraire (FAF-TT), OPCA (Organisme

Plus en détail

ALL Arts, Lettres, Langues. Information Communication Culture

ALL Arts, Lettres, Langues. Information Communication Culture Niveau : MASTER année Dmaine : Mentin : ALL Arts, Lettres, Langues Infrmatin Cmmunicatin Culture M2 Spécialité : Master 2 Recherche, «Cmmunicatin et médiatins» 120 ES Vlume hraire étudiant : 100 h 38 h

Plus en détail

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale Chap 10 : L évaluatin et la valrisatin du ptentiel de l équipe cmmerciale I. L évaluatin du ptentiel de l équipe A. Les enjeux de l évaluatin Les enjeux : Pur l évaluateur : Faire le bilan de l année :

Plus en détail

Document d information

Document d information Dcument d infrmatin Dépôt du rapprt du Bureau du vérificateur général sur la vérificatin de gestin de l Administratin de la Chambre Au sujet de la vérificatin Prtée La vérificatin avait pur but d examiner

Plus en détail

STAGES ETUDIANTS A L INTERNATIONAL

STAGES ETUDIANTS A L INTERNATIONAL STAGES ETUDIANTS A L INTERNATIONAL en lien avec la prcédure natinale «rganisatin des stages étudiants à l internatinal» (Cdificatin : PROC FO MO 01 V2) Objectifs du stage Ce stage est réalisé en 2 ème

Plus en détail

PLAN REGIONAL DE LUTTE CONTRE LE DECROCHAGE SCOLAIRE ET LES SORTIES SANS QUALIFICATION

PLAN REGIONAL DE LUTTE CONTRE LE DECROCHAGE SCOLAIRE ET LES SORTIES SANS QUALIFICATION CONSEIL REGIONAL RHONE-ALPES Délibératin n 08.01.106 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL PLAN REGIONAL DE LUTTE CONTRE LE DECROCHAGE SCOLAIRE ET LES SORTIES SANS QUALIFICATION Le Cnseil réginal en sa réunin

Plus en détail

Réunions de territoires Parentalité Juin 2014 Compte rendu

Réunions de territoires Parentalité Juin 2014 Compte rendu Le Cmité de piltage du Réseau Parentalité Reaap de la Drôme, cmpsé de la directin départementale de la chésin sciale, la Caf, le Cnseil général, la Msa et l Udaf, a rganisé, en cmplémentarité des rencntres

Plus en détail

Réhabilitation des institutions financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience Africaine

Réhabilitation des institutions financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience Africaine Public Disclsure Authrized N. 131 janvier 2000 Public Disclsure Authrized Public Disclsure Authrized Réhabilitatin des institutins financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience

Plus en détail

Créer le site internet du CENTRE MAURICE COUTROT

Créer le site internet du CENTRE MAURICE COUTROT PPCP 2003-2004 n établissement : 0075093B Centre MAURICE 15-17 av de Verdun 93140 BONDY Directrice :Madame AGIER Directrice pédaggique : Mme GRIFFOUL niveau TERM. BEP Créer le site internet du CENTRE MAURICE

Plus en détail

Cadre de référence des Contrats de quartier

Cadre de référence des Contrats de quartier Cadre de référence des Cntrats de quartier Validé par le Cnseil administratif lrs de sa séance du 12 février 2014 Dcument élabré par la directin du Département de la chésin sciale et de la slidarité, sus

Plus en détail

Luxembourg, le 25 février 2008. Le processus de Bologne et les carrières auprès de la Fonction publique. Dossier de presse

Luxembourg, le 25 février 2008. Le processus de Bologne et les carrières auprès de la Fonction publique. Dossier de presse Luxemburg, le 25 février 2008 Le prcessus de Blgne et les carrières auprès de la Fnctin publique Dssier de presse 1 Le prcessus de Blgne et les carrières auprès de la Fnctin publique Le prcessus de Blgne

Plus en détail

ALTERNANCE CHARGE(E) DES SERVICES GENERAUX ET LOGISTIQUE HUMANITAIRE

ALTERNANCE CHARGE(E) DES SERVICES GENERAUX ET LOGISTIQUE HUMANITAIRE ALTERNANCE CHARGE(E) DES SERVICES GENERAUX ET LOGISTIQUE HUMANITAIRE Une frmatin au métier de Lgisticien de Santé 2014/2015 PRESENTATION DE L INSTITUT ET DE LA FORMATION L ALTERNANCE COTE RESSOURCES HUMAINES

Plus en détail

Diagnostic des stratégies et outils de communication des territoires du Val d Adour et d Armagnac Cahier des charges

Diagnostic des stratégies et outils de communication des territoires du Val d Adour et d Armagnac Cahier des charges Prjet de Cpératin : Renfrcer les démarches participatives au service du dévelppement durable» Diagnstic des stratégies et utils de cmmunicatin des territires du Val d Adur et d Armagnac Cahier des charges

Plus en détail

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION Cntenu 1. Origine... 2 2. Apprche... 2 3. Dmaine... 2 4. Pints de départ... 3 4.1. Cnventin sectrielle... 3 4.2. De Service Level Agreement vers Cnventin... 3 4.3. Seln le mdèle «cnsensus»... 3 4.4. Basées

Plus en détail

Programme régional de soutien au développement et à la consolidation des organismes de formation spécialisée (préparatoire ou de loisir) en arts de

Programme régional de soutien au développement et à la consolidation des organismes de formation spécialisée (préparatoire ou de loisir) en arts de Prgramme réginal de sutien au dévelppement et à la cnslidatin des rganismes de frmatin spécialisée (préparatire u de lisir) en arts de la Côte- Nrd À jur le 29 juin 2015 Table des matières Intrductin...

Plus en détail

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1 DSP cmpétences prfessinnelles régin NPC Grupe de travail n 1 Identificatin des mdalités de mise en œuvre pératinnelle par les pérateurs futurs délégataires Questin : Eléments de répnse Exemples : 2 Faciliter

Plus en détail

Dossier de Presse. 1 ier guide Interactif pour créateurs et entrepreneurs

Dossier de Presse. 1 ier guide Interactif pour créateurs et entrepreneurs Dssier de Presse 1 ier guide Interactif pur créateurs et entrepreneurs «Une applicatin innvante accmpagnée par les leaders du marché» www.e-parcurs.fr (Micrsft, Gan Assurances, Cegid, Accr Services France,

Plus en détail

APPEL À COMMUNICATIONS Colloque international sur la mesure des produits culturels numériques. 9 au 11 mai 2016

APPEL À COMMUNICATIONS Colloque international sur la mesure des produits culturels numériques. 9 au 11 mai 2016 APPEL À COMMUNICATIONS Cllque internatinal sur la mesure des prduits culturels numériques 9 au 11 mai 2016 Date limite de sumissin : 29 ctbre 2015 Cntexte La transfrmatin numérique des mdes de créatin,

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

Bibliothécaire - Secteur secondaire - Plan d action 2013-2014

Bibliothécaire - Secteur secondaire - Plan d action 2013-2014 Plan d actin 2013 2014 Biblithécaire, secteur secndaire Cmmissin sclaire de Saint-Hyacinthe Page 1 sur 11 Biblithécaire : Sphie Mrissette Biblithécaire - Secteur secndaire - Plan d actin 2013-2014 Ce plan

Plus en détail

FORMATION INNOVATION MANAGEMENT

FORMATION INNOVATION MANAGEMENT FORMATION INNOVATION MANAGEMENT Atelier de 3 jurs «Réinventer sn activité» à destinatin de chefs d entreprises Dates : 24/11, 08/12 et 09/12 Lieu : Chambre de Cmmerce du Luxemburg Frais d'inscriptin :

Plus en détail

PRESENTATION DU DISPOSITIF DE SOUTIEN REGIONAL AUX MUSIQUES ACTUELLES ET AMPLIFIEES N 45-11 ADOPTE EN SEANCE DU CONSEIL REGIONAL DU 8 AVRIL 2011

PRESENTATION DU DISPOSITIF DE SOUTIEN REGIONAL AUX MUSIQUES ACTUELLES ET AMPLIFIEES N 45-11 ADOPTE EN SEANCE DU CONSEIL REGIONAL DU 8 AVRIL 2011 PRESENTATION DU DISPOSITIF DE SOUTIEN REGIONAL AUX MUSIQUES ACTUELLES ET AMPLIFIEES N 45-11 ADOPTE EN SEANCE DU CONSEIL REGIONAL DU 8 AVRIL 2011 Définitin du champ des musiques actuelles et amplifiées

Plus en détail

L efficacité est-elle soluble dans la formation?

L efficacité est-elle soluble dans la formation? L efficacité est-elle sluble dans la frmatin? Diagnstic, enjeux et perspectives du cncept d efficacité en frmatin 10 e Université d Hiver de la Frmatin prfessinnelle Arles, 23 janvier 2008 Françis-Marie

Plus en détail

Assistant technique international en appui institutionnel dans le secteur de l hydraulique SENEGAL

Assistant technique international en appui institutionnel dans le secteur de l hydraulique SENEGAL Agence belge de dévelppement, la CTB mbilise ses ressurces et sn expertise pur éliminer la pauvreté dans le mnde. Cntribuant aux effrts de la Cmmunauté internatinale, la CTB agit pur une sciété qui dnne

Plus en détail

NOTE DE CADRAGE APPEL A PROJET AUX ASSOCIATIONS : MISE EN PLACE DU DISPOSITIF CITESLAB. SUR LES 14 QUARTIERS PRIORITAIRES DE FORT-DE-France

NOTE DE CADRAGE APPEL A PROJET AUX ASSOCIATIONS : MISE EN PLACE DU DISPOSITIF CITESLAB. SUR LES 14 QUARTIERS PRIORITAIRES DE FORT-DE-France 1 NOTE DE CADRAGE APPEL A PROJET AUX ASSOCIATIONS : MISE EN PLACE DU DISPOSITIF CITESLAB SUR LES 14 QUARTIERS PRIORITAIRES DE FORT-DE-France Date limite de dépôts des dssiers : 24 juillet 2013 à 12h00

Plus en détail

Appel aux projets - 2015-16

Appel aux projets - 2015-16 Appel aux prjets - 2015-16 LA MISSION DE L ESC RENNES «Préparer, par l enseignement et la recherche, des managers respnsables et innvants à agir efficacement dans un envirnnement glbalisé» La missin vise

Plus en détail

TSTT - ACC FICHE 2 : LES METIERS COMMERCIAUX

TSTT - ACC FICHE 2 : LES METIERS COMMERCIAUX TSTT - ACC FICHE 2 : LES METIERS COMMERCIAUX 1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE Pur satisfaire au mieux le cnsmmateur, il faut une fnctin cmmerciale bien structurée. 1.1 EXEMPLE En général plusieurs

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Organisation d une Soirée business N 1 : Avril 2014

CAHIER DES CHARGES Organisation d une Soirée business N 1 : Avril 2014 CAHIER DES CHARGES Organisatin d une Sirée business N 1 : Avril 2014 Date de publicatin : le 07 avril 2014 Date limite de la réceptin des candidatures : le 22 avril 2014 à 12h00 Le présent cahier des charges

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION

DEMANDE D INFORMATION Dcument Réf. : RFI_REFAB_20091230_v0.2.dc Demande d infrmatin SPAI Page 1/10 DEMANDE D INFORMATION SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 2. PÉRIMÈTRE DE L INFORMATION... 3 2.1. CONTEXTE GÉNÉRAL...

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX CAHIER DES CHARGES OBJET : PRESTATION DE CONSEIL EN ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE DANS LE CADRE DE LA RECONFIGURATION DE LA PHARMACIE A USAGE INTERIEUR DE L HOPITAL FOCH I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

Plus en détail

Administrateur système www.ofppt.info

Administrateur système www.ofppt.info ROYAUME DU MAROC Office de la Frmatin Prfessinnelle et de la Prmtin du Travail Administrateur système www.fppt.inf DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC Administrateur système.dc

Plus en détail

Réunion de concertation du Fonds social européen 2014-2020 27 septembre 2013 - Paris

Réunion de concertation du Fonds social européen 2014-2020 27 septembre 2013 - Paris Réunin de cncertatin du Fnds scial eurpéen 2014-2020 27 septembre 2013 - Paris Atelier 3 «Prmuvir l inclusin sciale et lutter cntre la pauvreté» 1. Cntexte général a. Les rientatins cmmunautaires La crise

Plus en détail

développer Mes capacités SécuriSer mon avenir professionnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI

développer Mes capacités SécuriSer mon avenir professionnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI dévelpper Mes capacités SécuriSer mn avenir prfessinnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI Savir évluer dans sn empli u rebndir pur en retruver un Les réalités bservées auprès de nmbreux

Plus en détail

CHARTE DE QUALITE POUR L ACCOMPAGNEMENT DES SALARIES RECRUTES EN CONTRATS AIDES DE L EDUCATION NATIONALE

CHARTE DE QUALITE POUR L ACCOMPAGNEMENT DES SALARIES RECRUTES EN CONTRATS AIDES DE L EDUCATION NATIONALE Directin Départementale du Travail, de l Empli et de la Frmatin Prfessinnelle de l ARIEGE CHARTE DE QUALITE POUR L ACCOMPAGNEMENT DES SALARIES RECRUTES EN CONTRATS AIDES DE L EDUCATION NATIONALE La présente

Plus en détail

ÉTUDIANTS EN SITUATION DE

ÉTUDIANTS EN SITUATION DE ANNEXE 10 ÉTUDIANTS EN SITUATION DE HANDICAP EN STAGE Exemple de frmatin adressée aux enseignants du cllégial. Présentatin par le centre cllégial de sutien à l intégratin de l Est du Québec ccsi@cegep-ste-fy.qc.ca

Plus en détail

PLAN DE TRAVAIL DU RÉSEAU DES FEMMES PARLEMENTAIRES DES AMÉRIQUES 2010 2012

PLAN DE TRAVAIL DU RÉSEAU DES FEMMES PARLEMENTAIRES DES AMÉRIQUES 2010 2012 PLAN DE TRAVAIL DU RÉSEAU DES FEMMES PARLEMENTAIRES DES AMÉRIQUES 2010 2012 Suivant les bjectifs du Réseau des femmes parlementaires des Amériques, les prirités d actin de la présidente du Réseau et les

Plus en détail

territoire où les EC sont où les EC sont «sous représentés» Dont nb adhérents +10 1440 517 44

territoire où les EC sont où les EC sont «sous représentés» Dont nb adhérents +10 1440 517 44 Assistance à maitrise d uvrage (AMO) du «Prjet expérimental de sécurisatin des parcurs prfessinnels pur les métiers de la cmptabilité» Cahier des charges PRESENTATION DU PROJET Le cntexte du prjet Le prjet

Plus en détail

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des rganismes de frmatin assurant la frmatin préparatire à l habilitatin électrique Le présent dcument a été rédigé par une cmmissin inter-ctr et appruvé par les

Plus en détail

Chap I : Economie d'entreprises

Chap I : Economie d'entreprises Chap I : Ecnmie d'entreprises Au sens large, le terme entreprise s'utilise pur des prjets uniques mais d'apparence risquée u difficile (par exemple, un grand vyage u une recherche scientifique), car il

Plus en détail

Les solutions de paie et de gestion du personnel : du logiciel à l extermalisation

Les solutions de paie et de gestion du personnel : du logiciel à l extermalisation Les slutins de paie et de gestin du persnnel : du lgiciel à l extermalisatin Smmaire La gestin des ressurces humaines pur les PME 1. Intrductin 2. Le lgiciel 3. La paie manuelle 4. L expert cmptable 5.

Plus en détail

CASNAV d Orléans-Tours

CASNAV d Orléans-Tours CASNAV d Orléans-Turs Dispsitif d accmpagnement des élèves issus de familles itinérantes et de vyageurs en âge d aller au cllège et sclarisés par crrespndance mis en œuvre depuis l autmne 2011 à Orléans.

Plus en détail

Fiche conseil LA FRANCHISE. Ce qu il faut savoir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil LA FRANCHISE. Ce qu il faut savoir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : LA FRANCHISE Ce qu il faut savir? Fiche cnseil Ns fiches cnseils nt pur bjectif de vus aider à mieux appréhender les ntins : Certifié ISO 9001 Cmptables Fiscales Juridiques, Sciales, de Gestin Réf. : DEV/O/FC/065/11-11/VBU

Plus en détail

Cybersavoir. Synthèse du projet 2010-2012. Synthèse du projet à l intention des directions d établissement

Cybersavoir. Synthèse du projet 2010-2012. Synthèse du projet à l intention des directions d établissement Service des ressurces infrmatiques Cybersavir Synthèse du prjet 2010-2012 Ce dcument présente, en synthèse, les principales balises devant rienter la mise en place du prjet Cybersavir à la Cmmissin sclaire

Plus en détail

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse Fiche prgramme Bureau Aquitaine Eurpe Le prgramme Jeunesse en actin 2007 2013 Jeunesse Le prgramme eurpéen Jeunesse en Actin sutient des prjets à but nn lucratif à l intentin de jeunes âgés de 15 à 28

Plus en détail

1. EXPOSE DE LA SITUATION STRATEGIQUE

1. EXPOSE DE LA SITUATION STRATEGIQUE 1. EXPOSE DE LA SITUATION STRATEGIQUE FIDUCIAIRE SUISSE VA DE L AVANT - Organisatin clarifiée - Bases mdernes: frmatin et perfectinnement prfessinnel - Centres de cmpétences: instituts, OAR, Cmité central

Plus en détail

Création d un accueil de loisirs périscolaire dans le cadre du projet éducatif territorial (PEDT)

Création d un accueil de loisirs périscolaire dans le cadre du projet éducatif territorial (PEDT) Créatin d un accueil de lisirs périsclaire dans le cadre du prjet éducatif territrial (PEDT) Préambule La créatin d un accueil de lisirs périsclaire dans chaque écle élémentaire et/u maternelle est une

Plus en détail

HAUTE BORNE DEVELOPPEMENT

HAUTE BORNE DEVELOPPEMENT HAUTE BORNE DEVELOPPEMENT SAEM Haute Brne PLAN D ACTIONS 2011 Plan d actins Haute Brne Dévelppement - Technple Lille Métrple 2011 1 SOMMAIRE A - CONTEXTE... 3 B - ACTIONS... 4 Axe 1 : Favriser la créatin

Plus en détail

CURRICULUM VITAE 2. 1. Informations personnelles. Prénom : Kouassi. Nom de famille : KOUASSI

CURRICULUM VITAE 2. 1. Informations personnelles. Prénom : Kouassi. Nom de famille : KOUASSI CURRICULUM VITAE 2 1. Infrmatins persnnelles Prénm : Kuassi Nm de famille : KOUASSI Date de naissance : en 1953 Natinalité : Ivirienne Situatin matrimniale : Marié, père de 3 enfants e-mail : lkkuassi@yah.fr

Plus en détail

Les documents de référence (2012-05-D-14-fr-7 et 2012-05-D-15-fr-8) peuvent être consultés sur le site des écoles européennes.

Les documents de référence (2012-05-D-14-fr-7 et 2012-05-D-15-fr-8) peuvent être consultés sur le site des écoles européennes. X) Types d aide aux apprentissages. Crdinateurs du sutien («Supc») : Mme Maria BRENNAN et Mme Irene THOMAS pur l écle primaire Mme Charltte HENRIKSEN pur l écle secndaire. Les dcuments de référence (2012-05-D-14-fr-7

Plus en détail

Formation continue des personnels. enseignants, COP et CPE

Formation continue des personnels. enseignants, COP et CPE VADEMECUM du chef Frmatin cntinue des persnnels enseignants, COP et CPE 1 LA FORMATION CONTINUE DES PERSONNELS ENSEIGNANTS, COP, CPE dans l académie de Grenble. 1-1 Le PAF-I : Plan académique de frmatin

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique?

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique? ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service infrmatique u service technique? Lrs de la mise en place d un système d infrmatin gégraphique, une questin se pse suvent

Plus en détail

FORMATIONS FAFIEC 2008

FORMATIONS FAFIEC 2008 ACTIONS COLLECTIVES NATIONALES 1 Nuvelle actin : Prfessinnaliser sa démarche cmmerciale (Appel d ffres de sélectin d rganismes de frmatins en curs) Savir vendre une prestatin de cnseil, c'est avant tut

Plus en détail

APPEL D OFFRES PRESTATION INTEGRATION FINANCEMENT DSI 2014 163 PAP DOCUMENT DE CONSULTATION 04 JUILLET 2014

APPEL D OFFRES PRESTATION INTEGRATION FINANCEMENT DSI 2014 163 PAP DOCUMENT DE CONSULTATION 04 JUILLET 2014 DOCUMENT DE CONSULTATION 04 JUILLET 2014 APPEL D OFFRES PRESTATION INTEGRATION FINANCEMENT DSI 2014 163 PAP Bpifrance PRESTATION INTEGRATION FINANCEMENT 1 TYPE DE PROCEDURE Marché privé, passé en appel

Plus en détail

Liège, le 9 février 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/024

Liège, le 9 février 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/024 Centre Hspitalier Universitaire de Liège Dmaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestin des Ressurces Humaines Service Recrutement Liège, le 9 février 2015 APPEL

Plus en détail

Réunion des entreprises d énergies renouvelables

Réunion des entreprises d énergies renouvelables Discurs de Mme Séglène Ryal Ministre de l Éclgie, du Dévelppement durable et de l Énergie Paris, le vendredi 16 janvier 2015 Réunin des entreprises d énergies renuvelables Mesdames et Messieurs, les chefs

Plus en détail

CRiP Assises ITIL et Gouvernance. Le 26 février 2013 Pavillon Dauphine, Paris

CRiP Assises ITIL et Gouvernance. Le 26 février 2013 Pavillon Dauphine, Paris CRiP Assises ITIL et Guvernance Le 26 février 2013 Pavilln Dauphine, Paris CRiP Assises ITIL et Guvernance SYSTALIANS est un GIE infrmatique qui répnd spécifiquement aux besins des systèmes d infrmatin

Plus en détail

Directive et procédure : Gestion du centre de documentation

Directive et procédure : Gestion du centre de documentation DSPR-DIR-02-01 Manuel de gestin Directive et prcédure : Expéditeur : Persnnel visé : Respnsable de sa mise en applicatin : Directin des services prfessinnels et de réadaptatin Persnnel du CR La Myriade

Plus en détail

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB)

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB) Charte de l Assciatin Suisse de Prtage des Bébés (ASPB) 1. Rôle et missin L ASPB est une assciatin à but nn lucratif et indépendante de tutes marques,qui suhaite prmuvir un prtage respectueux du dévelppement

Plus en détail

Au cœur de l'action. Photo: Kaitlin Standeven, by Jeremy Mimnagh

Au cœur de l'action. Photo: Kaitlin Standeven, by Jeremy Mimnagh Au cœur de l'actin Pht: Kaitlin Standeven, by Jeremy Mimnagh Orientatins stratégiques 2014-2017 Canadian Dance Assembly ~ L'Assemblée canadienne de la danse The Histric Distillery District 15 Case Gds

Plus en détail

Renouvellement d une police d assurance

Renouvellement d une police d assurance AGENTS, COURTIERS Renuvellement d une plice d assurance La prcédure de renuvellement vise à aider les représentants à respecter leurs bligatins lrs du renuvellement d une plice d assurance. Ces bligatins

Plus en détail

Développement Sans Frontières

Développement Sans Frontières Dévelppement Sans Frntières Favriser les Initiatives de Slidarité internatinale Assciatin li 1901 recnnue d intérêt général Cncept qui prévit la cntributin tripartite entre : le salarié de l'entreprise

Plus en détail

Budget maximal: 6.000 Euros

Budget maximal: 6.000 Euros Termes de Référence Recrutement d un expert (équipe d experts) en Rédactin de Cntenu pédaggique et en Elabratin de Supprts didactiques de Frmatin chargés d élabrer les cntenus pédaggiques et matériels

Plus en détail

Objectif de la formation. Public visé. Modalités d inscription

Objectif de la formation. Public visé. Modalités d inscription Cursus Spa Manager Prgramme pédaggique Saisn 2012 Objectif de la frmatin Dans un cntexte de pleine crissance, les entreprises du secteur du bien être snt à la recherche d un persnnel hautement qualifié,

Plus en détail

Direction de la ville et de la cohésion urbaine Mise en place et suivi d un PRE

Direction de la ville et de la cohésion urbaine Mise en place et suivi d un PRE Directin de la ville et de la chésin urbaine Mise en place et suivi d un PRE Le présent dcument a pur bjectif de dnner des repères aux acteurs mettant en œuvre un prjet lcal de réussite éducative (PRE)

Plus en détail

NOTE DE CADRAGE SUR LE CONTENU CO 2 DU KWh PAR USAGE EN FRANCE

NOTE DE CADRAGE SUR LE CONTENU CO 2 DU KWh PAR USAGE EN FRANCE NOTE DE CADRAGE SUR LE CONTENU CO 2 DU KWh PAR USAGE EN FRANCE 14 janvier 2005 1. Le cntexte Le calcul du cntenu en carbne de l électricité représente en France un enjeu imprtant pur l évaluatin des actins

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATIONS D INTÉRÊT

APPEL A MANIFESTATIONS D INTÉRÊT SÉLECTION DE BUREAUX D ETUDES TECHNIQUES PAR LES BÉNÉFICIARES DE FINANCEMENT DE L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT APPEL A MANIFESTATIONS D INTÉRÊT Prgramme d Appui à la Sécurité Alimentaire et Nutritinnelle

Plus en détail

DESIGNER EN RESIDENCE

DESIGNER EN RESIDENCE Mise en cncurrence APPEL A CANDIDATURE DESIGNER EN RESIDENCE Objet de la mis en cncurrence : Recrutement d un designer en résidence dans le cluster Numélink Date limite de candidature Mercredi 3 septembre

Plus en détail

Fiche Liaison I.E.N./Ecoles N 2005/2006-01

Fiche Liaison I.E.N./Ecoles N 2005/2006-01 Premier Degré Circnscriptin d Olrn-Sainte-Marie http://www.ac-brdeaux.fr/primaire/64/lrn/ Olrn, le 3O aût 2005 Fiche Liaisn I.E.N./Ecles N 2005/2006-01 Au terme de ces vacances d été qui, je l espère nt

Plus en détail

Temps d Accueil Périscolaire Mode d emploi

Temps d Accueil Périscolaire Mode d emploi Qui est cncerné? Temps d Accueil Périsclaire Mde d empli Les Temps d Accueil Périsclaire (TAP) snt accessibles à tus les enfants sclarisés sur la ville de Saint Cyprien, une fis leur inscriptin validée.

Plus en détail

Implémentation de la nouvelle politique de santé mentale pour enfants et adolescents

Implémentation de la nouvelle politique de santé mentale pour enfants et adolescents Implémentatin de la nuvelle plitique de santé mentale pur enfants et adlescents Mdèle pur la descriptin du réseau 1. Intrductin Le 30 mars 2015, le Guide vers une nuvelle plitique de sins de santé mentale

Plus en détail

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste Prgramme Eau, Climat et Dévelppement pur l'afrique Termes de référence pur le recrutement d un Expert Sci/agr-écnmiste Dans le cadre de l élabratin de l étude sur l intégratin des impacts du changement

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

397 Administration et. gestion de réseaux. INFORMATIQUE Administration et gestion de réseaux

397 Administration et. gestion de réseaux. INFORMATIQUE Administration et gestion de réseaux Institut Reine Astrid de MONS Enseignement de Prmtin Sciale Fiche descriptive UF397 Administratin et gestin de réseaux 1 Sectin : Unité de Frmatin : INFORMATIQUE DE GESTION 397 Administratin et gestin

Plus en détail

Dispositif TICE de type hybride en comptabilité

Dispositif TICE de type hybride en comptabilité Dispsitif TICE de type hybride en cmptabilité Objectif du prjet : utiliser les tics en vue d amélirer les apprentissages des étudiants dans mn curs cmptabilité. Carméla Galante LE COURS DE COMPTABILITÉ

Plus en détail

ADMISSION AU LYCÉE INTERNATIONAL ALEXANDRE DUMAS

ADMISSION AU LYCÉE INTERNATIONAL ALEXANDRE DUMAS AMBASSADE DE FRANCE EN ALGÉRIE Service de Cpératin et d Actin Culturelle Cpératin Éducative et Enseignement Français ADMISSION AU LYCÉE INTERNATIONAL ALEXANDRE DUMAS * Année sclaire 2013-2014 * Ntice de

Plus en détail

Appel A Projets du C2TR Note de présentation

Appel A Projets du C2TR Note de présentation Appel A Prjets du C2TR Nte de présentatin PREAMBULE Le prjet C2TR est né de la vlnté de la Régin Picardie et de l Etat de créer, à partir des besins exprimés par un industriel, AEROLIA, une plate-frme

Plus en détail

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES A) CHAMP D'ACTIVITÉ Le titulaire du BTS Management des unités cmmerciales a pur perspective de prendre la respnsabilité de tut u partie d'une unité cmmerciale

Plus en détail

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel Terrain de jeu Analgie au sprt prfessinnel USO : US Oynnax Rugby : management dans le sprt Le 9 décembre 2009, Olivier Nier, entraîneur de l USO, Pr D2 de rugby, réalisait dans le cadre d une cnférence

Plus en détail

CARIF-OREF Bretagne, Centre et Pays de la Loire

CARIF-OREF Bretagne, Centre et Pays de la Loire CARIF-OREF Bretagne, Centre et Pays de la Lire Enquête auprès des publics du SPRO Synthèse Décembre 2014 CARIF-OREF Bretagne, Centre et Pays de la Lire Enquête auprès des publics du SPRO 6, rue Gurvand

Plus en détail