Implementing in Social Housing, of Water and Energy Efficiency ICT services

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Implementing in Social Housing, of Water and Energy Efficiency ICT services"

Transcription

1 Implementing in Social Housing, of Water and Energy Efficiency ICT services

2 Le projet SHOWE IT : Ambition du projet Donner aux locataires les moyens de maitriser leurs consommations d énergie Une hausse continue des consommations domestiques d énergie depuis 50 ans Croissance démographique, économique, élévation des normes de confort domestique Multiplication des équipements électriques et électroniques au sein des foyers L amélioration de la performance des bâtiments /des réseaux ne permettra pas à elle seule d atteindre les objectifs de Kyoto SHOWE IT

3 Le projet SHOWE IT : Ambition du projet Les comportements individuels représentent l un des principaux leviers de la maîtrise de la demande Développement d une sensibilité collective écologique Mais il existe toujours un fossé entre les valeurs («bonnes intentions») et les pratiques individuelles Notamment parce que les individus ne font pas le lien entre leurs pratiques quotidiennes et leur niveau réel de consommation L enjeu : favoriser la réflexivité des consommateurs via l installation d un dispositif technique (compteur + TIC de type interface /tablette ) et mesurer l impact sur les comportements de consommation SHOWE IT

4 Le projet SHOWE IT : Objectif Développer et démontrer, dans des conditions réelles, comment l utilisation des systèmes ICT (technologie de l information et de la communication) peuvent aider à réduire les consommations d énergie et d eau dans le logement social à travers l Europe. Diminuer de 15 à 20 % la consommation d énergie des ménages en influençant le comportement humain. Démonter la viabilité socio-économique des systèmes ICT. SHOWE IT

5 Le projet SHOWE IT: quelques chiffres Un projet européen de 3,7 M ( pour Cité Nouvelle) sur 3 ans, financé à 50% par l Union Européenne. Kick-off : 1er janvier partenaires issus de 6 pays 3 bailleurs sociaux : - Cité Nouvelle ( France), - Rochdale ( UK) - Botkyrkabyggen ( Suède) GDF SUEZ, Aquagest Solutions, Södertons Fjärrwärme Acciona, Siemens, ECA Software, Smarvis Bax & Willems Armines 227 ménages impliqués dans le déploiement d une solution de smart-metering SHOWE IT

6 Les partenaires du projet SHOWE IT SHOWE IT

7 SHOWE-IT : décomposition en WP WP1 : Diagnostic, contrôle et analyse des résultats WP2 : Collaboration des locataires au projet WP3 : Intégration des systèmes tests WP4 : Etude de la viabilité socio-économique et stratégie de diffusion WP5 : Communication WP6 : Management du projet

8 Site pilote Cité Nouvelle: ECULLY Les allées Vertes Date de construction : bâtiment composé de 4 allées Une SH totale d environ 4000 m² 66 logements Chauffage et ECS collective Classe énergétique D du DPE :157 kwh/m²

9 METHODOLOGIE

10 Comment favoriser la réflexivité des locataires? Le rôle des feedbacks La nécessité de matérialiser les flux de consommation pour favoriser la prise de conscience et les changements de comportement des individus Eau Gaz Electricité Proposer un nouveau media d information et de communication : la tablette de contrôle Elle sera installée dans les logements pour permettre aux locataires de visualiser et de contrôler leurs consommations. Donner au locataire un rôle actif dans la gestion de ses consommations SHOWE IT

11 Une approche pluridisciplinaire : croiser l ingénierie technique et sociale L énergie et l eau constituent des systèmes «sociotechniques» où individus et équipements techniques interagissent en permanence La performance énergétique n existe pas sans comportement efficient, même dans un bâtiment BBC! Une approche pluridisciplinaire où chaque étape «technique» du projet se double d une étape «sociologique» WP1 Technical tasks Sociological tasks Characterization of the dwellings Characterization of the tenants Energy/water audit Social audit of energy/water ways of consumption Assessment of energy/water savings Assessment of changes in the consumers behaviours SHOWE IT

12 Les grandes étapes du projet : AVANT installation Etape 1 : Sélection des locataires participant à l expérimentation SHOWE-IT Audit énergétique des bâtiments Sélection de locataires selon des critères sociodémographiques (âge, sexe, structure familiale, revenus) Etape 2 : Sensibilisation et information des participants Le but : sensibiliser aux enjeux de la maîtrise de l eau et de l énergie et s assurer de la motivation des participants sélectionnés Etape 3 : Analyse des représentations et des pratiques individuelles de consommation AVANT installation Audit énergétique détaillé des logements Entretiens individuels en face-à-face et à domicile Etape 4 : Design de l interface utilisateur SHOWE IT

13 SHOWE-IT : la méthodologie Des capteurs intelligents sont installés dans les appartements pour collecter les informations concernant les consommations. Une tablette numérique permet de visualiser et d interagir sur la consommation d énergie. Capteur pour le chauffage Compteur et transmetteur pour l eau

14 SHOWE-IT : la méthodologie Apartment X Heat Cost Allocator Water meters + data logger In-home display WI-FI GPRS Server Barcelona Heating control Transmit every 192 seconds Mbus-RF MAS KNX-RF Staircase Apartment Y Apartment Z Basement Electricity meters S0 Ethe rnet WI-FI switch KNX-TP1 DSL S0 Primary heat Common el. MAS

15 SHOWE-IT : Définition des groupes Site Pilote : Le nombre de ménages intégrés dans le projet sur chaque site : 66 pour Cité Nouvelle. Groupe Pilote : le groupe de ménages qui recevront le système ICT complet : compteurs et tablettes. Groupe Test : le groupe de ménages sélectionnés dans le groupe Pilote et qui participeront aux tests initiaux : 12 ménages sélectionnés. Ces12 ménages ont été audités au début du projet, sur les aspects techniques (audit des énergies) et sociologiques (questionnaire spécifique).

16 SHOWE-IT : Définition des groupes Groupe Contrôle : le groupe de ménages qui seront équipés des compteurs seuls (sans tablette numérique). Ce groupe permettra de comparer les résultats des consommations entre : le groupe pilote (compteurs + ICT- Tablette) et le groupe Controle (compteurs seuls). Le but est de vérifier l'impact du dispositif ICT entre le groupe équipé (Pilot Group et Test Group) et le groupe non équipé (groupe Controle) Groupe miroir : un ensemble de sociétés de logement social représentant logements à travers l Europe. Les résultats du projet Showe-it pourront être ainsi largement répliqués à partir du groupe.

17 SHOWE-IT : Définition des groupes Pilot Site Cité Nouvelle : Ecully / France Nombre de ménages les Allées Vertes : 66 Pilot Group Cité Nouvelle : 48 Nombre de ménages: Control Group Cité Nouvelle : Nombre de ménages : 18 Test Group (inside the Pilot Group) Cité Nouvelle : Total number of households :12

18 SHOWE-IT : Définition des groupes Pilot Site 66 logements Groupe Pilote 48 logements (Compteurs et tablettes) Test Group 12 logements (compteurs + tablette) Control Group (only meters) 18 dwellings

19 Le design de l interface utilisateur : une étape cruciale du projet ne information est efficace, et peut avoir un impact comportemental positif, à condition d être : mmédiate isible et facilement compréhensible mpliquante, source d action SHOWE IT

20 Le design de l interface utilisateur : une étape cruciale du projet aire remonter les attentes et les besoins des utilisateurs pour designer l interface ia la 1ère enquête qualitative dans les 3 pays n demandant aux utilisateurs de dessiner/décrire l interface «idéale» ne campagne de pré-test de l interface avant le design de la version finale épondre aux questions suivantes ocalisation de la tablette : fixe/mobile/autonomie réquence du feedback : temps réel, pas horaire, historique, nité de restitution, et mode de représentation graphique des différents usages

21 Les grandes étapes du projet APRES installation Etape 5 : Analyse des représentations et des pratiques individuelles de consommation APRES installation Analyse des consommations d eau et d énergie Entretiens individuels en face-à-face et à domicile auprès des même participants afin d évaluer les changements réels de comportement, les nouveaux usages Etape 6 : étude statistique auprès de l ensemble de l échantillon Valider statistiquement les variables explicatives issues des enquêtes qualitatives Etablir des corrélations entre les comportements déclarés des consommateurs et leurs consommations réelles mesurées Déterminer des leviers d action communs aux 3 pays SHOWE IT

22 SHOWE-IT : le macro planning Le projet est planifié sur 36 mois, les 18 premiers sont consacrés à l analyse de la situation de chaque site pilote, l exposition en détail des services ICT, le développement de la participation des locataires et la mise en place de la collaboration entre les partenaires. Les 18 mois suivants sont consacrés à une phase de mesure et d analyse des résultats (viabilité socio-économique et stratégie de diffusion) CONCEPTION MESURE RESULTAT S Janvier 2011 Juillet 2012 Juillet 2013 Décembre 2013

23 MERCI

GRANDLYON HABITAT et ERDF testent un dispositif pédagogique d accès aux données de consommation d électricité pour les locataires

GRANDLYON HABITAT et ERDF testent un dispositif pédagogique d accès aux données de consommation d électricité pour les locataires GRANDLYON HABITAT et ERDF testent un dispositif pédagogique d accès aux données de consommation d électricité pour les locataires Expérimentation Watt & Moi Intervenant : Thibaut Oustry, Agence Locale

Plus en détail

Quelles innovations pour lutter contre la précarité énergétique

Quelles innovations pour lutter contre la précarité énergétique Simon BODDAERT (CSTB) Mathilde DIOUDONNAT (AViTeM) Gonzague DESCOQS (13 HABITAT) Quelles innovations pour lutter contre la précarité énergétique Conférence organisée dans le cadre du projet Européen ELIH-MED

Plus en détail

Workshop «Transition énergétique, compteurs intelligents et facteurs psycho-sociologiques» Marseille, le 13 mai 2015

Workshop «Transition énergétique, compteurs intelligents et facteurs psycho-sociologiques» Marseille, le 13 mai 2015 Workshop «Transition énergétique, compteurs intelligents et facteurs psycho-sociologiques» Marseille, le 13 mai 2015 Quoi? Habitat Marseille Provence partenaire du projet Office Public de l Habitat de

Plus en détail

Workshop «Transition énergétique, compteurs intelligents et facteurs psycho-sociologiques» Marseille, le 13 mai 2015

Workshop «Transition énergétique, compteurs intelligents et facteurs psycho-sociologiques» Marseille, le 13 mai 2015 Workshop «Transition énergétique, compteurs intelligents et facteurs psycho-sociologiques» Marseille, le 13 mai 2015 Habitat Marseille Provence partenaire du projet Office Public de l Habitat de Marseille

Plus en détail

Partenariat de recherche scientifique LMH /Lille1

Partenariat de recherche scientifique LMH /Lille1 Partenariat de recherche scientifique LMH /Lille1 Vers un Système innovant pour le suivi et le contrôle des charges de fluide 1 Introduction: Deux volets illustrent le partenariat de recherche scientifique

Plus en détail

Forum Scientifique: Bâtir Eco-SMART

Forum Scientifique: Bâtir Eco-SMART Chambre de Commerce et d Industrie de Sfax Forum Scientifique: Bâtir Eco-SMART Sfax, 06 mars 2015 Bâtiment Eco-Smart : DEFIS TECHNOLOGIQUES ET REGLEMENTAIRES HASSEN BEN HASSINE EXPERT EN EFFICACITE ENERGETIQUE

Plus en détail

Bilan énergétique des bâtiments

Bilan énergétique des bâtiments Bilan énergétique des bâtiments Résultats et synthèse de l enquête Plan de la présentation 1. CONTEXTE GENERAL: SITUATION ENERGETIQUE SUISSE - Evolution de la consommation - Secteurs de consommation -

Plus en détail

LA REHABILITATION ENERGETIQUE EN COPROPRIETE Par J. MICHET ENERA Conseil

LA REHABILITATION ENERGETIQUE EN COPROPRIETE Par J. MICHET ENERA Conseil LA REHABILITATION ENERGETIQUE EN COPROPRIETE Par J. MICHET ENERA Conseil Aspects réglementaires : RT Eléments par éléments, RT Existant, Décret 2012-111 : Réalisation audit énergétique pour les grandes

Plus en détail

Atelier AUAT 28 mai 2015 Précarité énergétique dans l habitat

Atelier AUAT 28 mai 2015 Précarité énergétique dans l habitat Atelier AUAT 28 mai 2015 Précarité énergétique dans l habitat Plan maîtrise de l énergie Les enjeux Les leviers Travaux sur le bâti Réduire la facture et lutter contre la précarité énergétique Réduire

Plus en détail

Comment informer les usagers sur leurs consommations énergétiques?

Comment informer les usagers sur leurs consommations énergétiques? Comment informer les usagers sur leurs consommations énergétiques? Déroulement du DEBATEK I/ Eléments de contexte II/ Les solutions TIC III/ Premiers retours d expérience IV/ Table ronde Enjeux généraux

Plus en détail

Expérimentation Watt & Moi. 16 ème assises de l énergie - Bordeaux 2015 28 janvier 2015

Expérimentation Watt & Moi. 16 ème assises de l énergie - Bordeaux 2015 28 janvier 2015 Expérimentation Watt & Moi 16 ème assises de l énergie - Bordeaux 2015 28 janvier 2015 Watt & Moi, une expérimentation de mise à disposition des données Linky aux consommateurs GRANDLYON HABITAT et ERDF

Plus en détail

Participation à un projet européen de Smart Cities

Participation à un projet européen de Smart Cities Participation à un projet européen de Smart Cities DESTINATION Gaëtan Cherix Directeur Centre de Recherches Energétiques et Municipales, Martigny Georges Ohana Délégué à l énergie Services Industriels

Plus en détail

VILOGIA L énergie du développement

VILOGIA L énergie du développement VILOGIA L énergie du développement LES ENJEUX DE DEMAIN CONFORT ET ENERGIE Notre ambition: agir concrètement sur les charges des ménages à revenus modestes, pour lutter contre la réduction de leur pouvoir

Plus en détail

Audit Energétique des Bâtiments

Audit Energétique des Bâtiments Audit Energétique des Bâtiments Introduction Le Grenelle Environnement La règlementation L Audit Energétique Exemples de rénovation Conclusion 2 Le Grenelle Environnement 3 Le Grenelle Environnement 2009

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. 22 septembre 2014. GRANDLYON HABITAT et ERDF présentent les résultats finaux de l expérimentation Watt & Moi

DOSSIER DE PRESSE. 22 septembre 2014. GRANDLYON HABITAT et ERDF présentent les résultats finaux de l expérimentation Watt & Moi DOSSIER DE PRESSE 22 septembre 2014 GRANDLYON HABITAT et ERDF présentent les résultats finaux de l expérimentation Watt & Moi Watt & Moi : un dispositif efficace pour comprendre et suivre ses consommations

Plus en détail

LES ENJEUX DU COMPTAGE ET DES SERVICES ASSOCIES DANS LE LOGEMENT SOCIAL

LES ENJEUX DU COMPTAGE ET DES SERVICES ASSOCIES DANS LE LOGEMENT SOCIAL LES ENJEUX DU COMPTAGE ET DES SERVICES ASSOCIES DANS LE LOGEMENT SOCIAL SOMMAIRE Décryptage du contexte réglementaire actuel et à venir Enjeux du comptage Principaux questionnements 1 Expérimentations

Plus en détail

Obligations et points règlementaires

Obligations et points règlementaires Travaux d économie d énergie A quoi s attendre en copropriété? Obligations et points règlementaires Vendredi 15 novembre 2013 Vanessa BARO Obligation : Audit Energétique / Diagnostic de Performance Energétique

Plus en détail

SAINT-RAPHAËL 1 ère VILLE FRANCAISE CERTIFIEE ISO 50001

SAINT-RAPHAËL 1 ère VILLE FRANCAISE CERTIFIEE ISO 50001 SAINT-RAPHAËL 1 ère VILLE FRANCAISE CERTIFIEE ISO 50001 1 Saint-Raphaël 34 000 hab 100 000 ha en été Un environnement exceptionnel à préserver Engagement politique fort depuis 1995 Charte d objectifs environnement

Plus en détail

Smart Grid - Smart metering Quo vadis. 16 octobre 2015

Smart Grid - Smart metering Quo vadis. 16 octobre 2015 Smart Grid - Smart metering Quo vadis 16 octobre 2015 1 Introduction 2 Introduction of Creos Electricity grid Transport grid (220kV & 65kV) o 500 km Distribution grid (20kV & 400V) o 8.700 km o 2.500 substations

Plus en détail

IntentOS, le système d'exploitation du bâtiment

IntentOS, le système d'exploitation du bâtiment IntentOS, le système d'exploitation du bâtiment 1 Ceci est un smartphone. Fabriqué par LG pour Google (qui avant de racheter Motorola ne savait pas fabriquer des téléphones) Permet de démocratiser l'utilisation

Plus en détail

Bâtiments à haute performance énergétique :

Bâtiments à haute performance énergétique : Bâtiments à haute performance énergétique : Formalisation des questionnements concernant : (I) le processus de réalisation ; (II) la caractérisation de la performance énergétique et sa mesure. Rappel des

Plus en détail

Steria reçoit GPSO - Grand Paris Seine Ouest

Steria reçoit GPSO - Grand Paris Seine Ouest Steria reçoit GPSO - Grand Paris Seine Ouest Visite GPSO de Green Office Meudon le 22 mars 2012 Copyright Ateliers 115 Architectes Steria GreenOffice Meudon Steria et le Système d Information qui gère

Plus en détail

Mener à bien son projet de rénovation thermique en copropriété

Mener à bien son projet de rénovation thermique en copropriété Mener à bien son projet de rénovation thermique en copropriété 1 Actualités réglementaires et financières Rôle et positionnement de l'asder 1ères réflexions des copropriétaires Phase d'audit Phase d'etude

Plus en détail

des ménages en 2012 Montant moyen dépensé (en euros)

des ménages en 2012 Montant moyen dépensé (en euros) COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 645 Juin 2015 Consommations énergétiques des ménages en 2012 OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION En 2012, la dépense moyenne annuelle en

Plus en détail

AGIR et Rénover + ACCOMPAGNER LES PROJETS DE RENOVATION ENERGETIQUE «PERFORMANTS» ACCOMPAGNER LES PROFESSIONNELS POUR DES PROJETS «PERFORMANTS»

AGIR et Rénover + ACCOMPAGNER LES PROJETS DE RENOVATION ENERGETIQUE «PERFORMANTS» ACCOMPAGNER LES PROFESSIONNELS POUR DES PROJETS «PERFORMANTS» La Région Provence-Alpes-Côte d Azur a mis en place une expérimentation qui a deux volets : - volet «grand public» : aider les ménages à améliorer les performances énergétiques et le confort de leur logement,

Plus en détail

NOTRE OFFRE DE SERVICES ÉNERGÉTIQUES

NOTRE OFFRE DE SERVICES ÉNERGÉTIQUES NOTRE OFFRE DE SERVICES ÉNERGÉTIQUES SOMMAIRE BHC ENERGY, c est... Présentation de la société Des solutions adaptées à vos besoins Pourquoi structurer sa démarche d efficacité énergétique? Nos prestations

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT DOSSIER DE PRESSE

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT DOSSIER DE PRESSE MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT DOSSIER DE PRESSE Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET et Benoist APPARU présentent 6 mesures pour améliorer le Diagnostic de Performance

Plus en détail

esmart Le système suisse de gestion intelligent de l habitat Simple à installer et sympa à utiliser

esmart Le système suisse de gestion intelligent de l habitat Simple à installer et sympa à utiliser esmart Le système suisse de gestion intelligent de l habitat Simple à installer et sympa à utiliser Convient à tous types d habitations nouvelles ou existantes Un coup d œil pour comprendre votre consommation

Plus en détail

e point en recherche Profils de la charge de consommation d énergie et d eau dans les collectifs d habitation introduction Programme de recherche

e point en recherche Profils de la charge de consommation d énergie et d eau dans les collectifs d habitation introduction Programme de recherche l Décembre 25 e point en recherche Série technique 5-119 Profils de la charge de consommation d énergie et d eau dans les collectifs d habitation introduction La recherche permet de commencer à comprendre

Plus en détail

EFFICACITE ENERGETIQUE

EFFICACITE ENERGETIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable EFFICACITE ENERGETIQUE 1 ère STI2D CI4 & CI5 : Efficacités énergétiques active & passive Cours ET 1. Problématique 1.1. Enjeux environnementaux

Plus en détail

La copropriété et les économies d'énergie : de l'audit aux travaux

La copropriété et les économies d'énergie : de l'audit aux travaux La copropriété et les économies d'énergie : de l'audit aux travaux L Association des Responsables de Copropriété 14 000 copropriétés adhérentes Une association indépendante Une association représentative

Plus en détail

Comment rénover efficacement son parc immobilier?

Comment rénover efficacement son parc immobilier? Comment rénover efficacement son parc immobilier? Quel est l état énergétique de mon parc immobilier? Quels indicateurs actuels et futurs à prendre en compte? Quels objectifs de performance viser et à

Plus en détail

Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX. Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive

Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX. Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive Bureau d études créé en 2011 et axé sur l intégration du Développement Durable et de

Plus en détail

Big Data et Smart Home, le bilan d étape 2013

Big Data et Smart Home, le bilan d étape 2013 Accueil Acteurs & marchés Entreprises Habitants Politiques énergétiques Territoires & projets Energystream Le blog Energie des consultants Solucom Accueil» Éclairage» Big Data et Smart Home, le bilan d

Plus en détail

Smart metering une solution d'avenir?

Smart metering une solution d'avenir? Smart metering une solution d'avenir? Plan Smart metering c est quoi? Bases légales de la Suisse. Pourquoi? Qui paye? Recommandations de l OFEN Ça marche? Et le Smart home? C est rentable? Objectifs Page

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Projet «E.N.C.E.R.T.I.C.U.S.»

Projet «E.N.C.E.R.T.I.C.U.S.» Projet «E.N.C.E.R.T.I.C.U.S.» Que signifie ENCERTICUS? ENCERTICUS est un acronyme composé des premières lettres en anglais des mots «Energy Certification, Information and Communication Technologies for

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE INITIATIVE GDF SUEZ RASSEMBLEURS D ENERGIES

DOSSIER DE CANDIDATURE INITIATIVE GDF SUEZ RASSEMBLEURS D ENERGIES DOSSIER DE CANDIDATURE INITIATIVE GDF SUEZ RASSEMBLEURS D ENERGIES L initiative GDF SUEZ Rassembleurs d Energies est inédite par son mode d intervention. En effet trois leviers d action complémentaires,

Plus en détail

RT 2012 / BBC : nos solutions performantes. climat d innovation

RT 2012 / BBC : nos solutions performantes. climat d innovation RT 2012 / BBC : nos solutions performantes climat d innovation Les principales solutions Viessmann pour les Bâtiments Basse Consommation qui préfigurent la nouvelle Règlementation Thermique 2012 Performance

Plus en détail

Article Technique. Evaluation de scénarii énergétiques sur le parc scientifique de Sophia-Antipolis

Article Technique. Evaluation de scénarii énergétiques sur le parc scientifique de Sophia-Antipolis Article Technique Evaluation de scénarii énergétiques sur le parc scientifique de Sophia-Antipolis Introduction Dans le cadre du projet SMART MED PARK un outil de simulation a été développé afin de permettre

Plus en détail

La consommation d énergie dans le secteur résidentiel en Belgique : facteurs socio-techniques (SEREC)

La consommation d énergie dans le secteur résidentiel en Belgique : facteurs socio-techniques (SEREC) La consommation d énergie dans le secteur résidentiel en Belgique : facteurs socio-techniques (SEREC) Françoise Bartiaux, UCL bartiaux@demo.ucl.ac.be Dries Maes, Vito Dries.Maes@vito.be Les équipes de

Plus en détail

Etude sociologique sur les campagnes de sensibilisation aux économies d énergie basées sur des données de consommation

Etude sociologique sur les campagnes de sensibilisation aux économies d énergie basées sur des données de consommation Etude sociologique sur les campagnes de sensibilisation aux économies d énergie basées sur des données de consommation Gaëtan Brisepierre, Sociologue Bureau d études sociologiques GBS en coopération avec

Plus en détail

Evaluation de l efficacité économique de quelques propositions de la loi Brottes

Evaluation de l efficacité économique de quelques propositions de la loi Brottes Evaluation de l efficacité économique de quelques propositions de la loi Brottes Tarification progressive Service public de la performance énergétique Vincent Rious Microeconomix, Florence School of Regulation

Plus en détail

DRAAF de Basse-Normandie. Le chauffage domestique au bois en Basse-Normandie. Situation en 2012 et évolution depuis 1984.

DRAAF de Basse-Normandie. Le chauffage domestique au bois en Basse-Normandie. Situation en 2012 et évolution depuis 1984. DRAAF de Basse-Normandie Le chauffage domestique au bois en Basse-Normandie Situation en 2012 et évolution depuis 1984 Rapport final Biomasse Normandie 19, Quai de Juillet - 14000 CAEN Tél. : 02 31 34

Plus en détail

Observatoire des familles

Observatoire des familles Observatoire des familles L Essentiel Novembre 2015 Pratiques actuelles d économie d énergie Equipement des logements et énergies utilisées Champagne- Ardenne L énergie dans les logements en Champagne-Ardenne

Plus en détail

La transition énergétique en France et en Allemagne

La transition énergétique en France et en Allemagne La transition énergétique en France et en Allemagne Regards croisés sur les politiques nationales de transition énergétique 19/03/2013 A. Rüdinger -IDDRI / Dr. C. Hey -SRU 1 Les objectifs de la transition

Plus en détail

Conférence de presse sur la précarité énergétique liée au logement

Conférence de presse sur la précarité énergétique liée au logement Conférence de presse sur la précarité énergétique liée au logement 17 Alexandre GIRAUD Chef de projets, Insee Poitou-Charentes Étienne DE PINS-LOZE Chargé d études, AREC Poitou-Charentes La précarité énergétique

Plus en détail

La précarité énergétique des ménages dans leur logement sur le SCOT de l Angoumois

La précarité énergétique des ménages dans leur logement sur le SCOT de l Angoumois La précarité énergétique des ménages dans leur logement sur le SCOT de l Angoumois Avril 2013 1. Carte d identité du territoire et chiffres-clefs Nombre d habitants SCOT (2012) : 139 345 Nombre de communes

Plus en détail

CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse

CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse Stratégie du CECODHAS sur l efficacité énergétique et la prévention de la précarité énergétique dans le

Plus en détail

Demain, le bâtiment intelligent

Demain, le bâtiment intelligent Demain, le bâtiment intelligent 2 heures au CSTB B Jacquemin benoit.jacquemin@schneider-electric.com Sommaire 1. SE dans le bâtiment 2. Vers des infrastructures électriques flexibles 3. Une meilleure intégration

Plus en détail

Cliquez et modifiez le titre

Cliquez et modifiez le titre Cliquez et modifiez le titre Le projet TBH Alliance Présentation du projet au salon SG Paris 2015 Paul Rossinès, Marc Bons, Cedrik Pelherbe Cliquez Objectifs et de modifiez l étude le titre Contexte Les

Plus en détail

Logiciels de gestion énergétique

Logiciels de gestion énergétique Logiciels de gestion énergétique 1. GEPWEB (360 ) SSINERGIE Outil payant en ligne Gestion énergétique de patrimoines (bâtiments et éclairage publics). http://www.ssinergie.com/index.php?page=gepweb 2.

Plus en détail

Analyse sociologique des usages de la climatisation résidentielle en Midi-Pyrénées

Analyse sociologique des usages de la climatisation résidentielle en Midi-Pyrénées ERT-Speed, Centre universitaire de formation et de recherche Jean-François Champollion Analyse sociologique des usages de la climatisation résidentielle en Midi-Pyrénées Christophe BESLAY, Romain GOURNET

Plus en détail

GIRBa. Michel Després LES BANLIEUES. candidat à la maîtrise en sociologie Département de sociologie

GIRBa. Michel Després LES BANLIEUES. candidat à la maîtrise en sociologie Département de sociologie À l heure des technologies mobiles : regard sur l u5lisa5on du téléphone intelligent et de l ordinateur portable en déplacement chez des résidents de Québec. Michel Després candidat à la maîtrise en sociologie

Plus en détail

Démonstrateur HOMES à la Préfecture de l Isère

Démonstrateur HOMES à la Préfecture de l Isère Démonstrateur HOMES à la Préfecture de l Isère 1 Un partenariat de 3 ans entre la Préfecture de l Isère et Schneider-Electric Instrumenter le site Innovation Créer une situation de référence Business Partenaires

Plus en détail

Smart meter: cette brique de base de notre (futur) système énergétique

Smart meter: cette brique de base de notre (futur) système énergétique Smart meter: cette brique de base de notre (futur) système énergétique Prof. Damien Ernst Université de Liège Parlement wallon commission énergie Octobre 2015 www.damien-ernst.be Un compteur intelligent

Plus en détail

Créer un site internet participatif avec Yeswiki

Créer un site internet participatif avec Yeswiki DATES 5-7 novembre 10-12 décembre PUBLIC Tout public avec un projet de création de site internet paticipatif PRE-REQUIS Savoir utiliser un ordinateur et internet DUREE 3 j consécutifs 2 j d aide technique

Plus en détail

Étude sur les «Pratiques énergétiques des PME»

Étude sur les «Pratiques énergétiques des PME» Étude sur les «Pratiques énergétiques des PME» 1. Données sur l entreprise a) Pays : FRANCE b) Nombre d employés : 0 9 10 49 50-99 100-249 250 c) Chiffre d affaires annuel en millions d EUROS : < 2 2-5

Plus en détail

DE L EFFICACITE ENERGETIQUE A L EFFICACITE CLIMATIQUE

DE L EFFICACITE ENERGETIQUE A L EFFICACITE CLIMATIQUE Novembre 2015 ID Comprendre le secteur de l électricité en un seul clic DE L EFFICACITE ENERGETIQUE A L EFFICACITE CLIMATIQUE Note de conjoncture L efficacité énergétique est un axe fondamental de la stratégie

Plus en détail

Faire progresser la performance énergétique des logements rénovés dans le cadre des opérations programmées de l Anah (OPAH, PST, PIG, )

Faire progresser la performance énergétique des logements rénovés dans le cadre des opérations programmées de l Anah (OPAH, PST, PIG, ) 04/10/2007 Pascal Lemonnier Éric Lagandré Evaluation évolution énergétique des OPAH : Faire progresser la performance énergétique des logements rénovés dans le cadre des opérations programmées de l Anah

Plus en détail

COMMENT GARANTIR UN ACCES POUR TOUS AUX SERVICES D INFORMATIONS?

COMMENT GARANTIR UN ACCES POUR TOUS AUX SERVICES D INFORMATIONS? COMMENT GARANTIR UN ACCES POUR TOUS AUX SERVICES D INFORMATIONS? Sommaire Couverture du pays par les réseaux et les services Etat actuel de développement des services Stratégie d aménagement numérique

Plus en détail

Baromètre 2014 Energie-Info du médiateur national de l énergie : Les consommateurs et l énergie

Baromètre 2014 Energie-Info du médiateur national de l énergie : Les consommateurs et l énergie Baromètre 2014 Energie-Info du médiateur national de l énergie : Les consommateurs et l énergie Vague 8 Principaux enseignements Enquête réalisée par l institut CSA du 5 au 13 septembre 2014 auprès d un

Plus en détail

Formation «réaliser un diagnostic sociotechnique au domicile de ménages en précarité énergétique»

Formation «réaliser un diagnostic sociotechnique au domicile de ménages en précarité énergétique» Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Formation «réaliser un diagnostic sociotechnique au domicile de ménages en précarité énergétique» Territoire concerné >> L

Plus en détail

Vous accompagner vers un habitat plus économe en énergie

Vous accompagner vers un habitat plus économe en énergie Vous accompagner vers un habitat plus économe en énergie Les Services d Efficacité Energétique et Environnementale Leader européen des services en efficacité énergétique et environnementale, Cofely conçoit,

Plus en détail

CONVENTION D OBJECTIFS PROGRAMME HABITER MIEUX MISSION D INGENIERE TECHNIQUE, SOCIALE ET FINANCIERE

CONVENTION D OBJECTIFS PROGRAMME HABITER MIEUX MISSION D INGENIERE TECHNIQUE, SOCIALE ET FINANCIERE CONVENTION D OBJECTIFS PROGRAMME HABITER MIEUX MISSION D INGENIERE TECHNIQUE, SOCIALE ET FINANCIERE La présente convention est établie ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES YVELINES, représenté par M. le Président

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE AFIN DE MODERNISER LES SYSTEMES FROID DANS LES INDUSTRIELS EN BRETAGNE ANNEE 2015

APPEL A CANDIDATURE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE AFIN DE MODERNISER LES SYSTEMES FROID DANS LES INDUSTRIELS EN BRETAGNE ANNEE 2015 APPEL A CANDIDATURE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE AFIN DE MODERNISER LES SYSTEMES FROID DANS LES INDUSTRIELS EN BRETAGNE ANNEE 2015 FORMULAIRE DE CANDIDATURE 1 CONTEXTE ACTUEL : Le froid représente une part importante

Plus en détail

Copropriétés de la reconstruction à Dunkerque : de la connaissance à l action?

Copropriétés de la reconstruction à Dunkerque : de la connaissance à l action? Copropriétés de la reconstruction à Dunkerque : de la connaissance à l action? Pour un renouveau du parc immobilier des années 50-70 28/11/2013 1 Pour se situer 2 Avant 3 Après 4 Rétrospective des réflexions

Plus en détail

CONTRIBUTION DU GROUPEMENT DES BAILLEURS SOCIAUX DE LA VIENNE (GBSV) «PRECARITE ENERGETIQUE» PDALPD DE LA VIENNE

CONTRIBUTION DU GROUPEMENT DES BAILLEURS SOCIAUX DE LA VIENNE (GBSV) «PRECARITE ENERGETIQUE» PDALPD DE LA VIENNE CONTRIBUTION DU GROUPEMENT DES BAILLEURS SOCIAUX DE LA VIENNE (GBSV) «PRECARITE ENERGETIQUE» PDALPD DE LA VIENNE Le Mouvement Hlm national s est engagé, dans le cadre de son projet adopté en 2008 puis

Plus en détail

Qu est-ce que le Green IT? 2 Pourquoi le Green IT? 2 Le Conseil Green IT, quelle démarche? 3

Qu est-ce que le Green IT? 2 Pourquoi le Green IT? 2 Le Conseil Green IT, quelle démarche? 3 www.e-greenit.com SOMMAIRE Le Green IT, notre approche. Qu est-ce que le Green IT? 2 Pourquoi le Green IT? 2 Le Conseil Green IT, quelle démarche? 3 fiche service Audit Green IT L audit énergétique du

Plus en détail

Projet de mise en place de l Enquête Emploi du temps en Algérie

Projet de mise en place de l Enquête Emploi du temps en Algérie Projet de mise en place de l Enquête Emploi du temps en Algérie Mechti samia, Mokri samia, Roggaz Nacera Direction de la Population et de l Emploi, ONS Objectif L enquête Nationale sur l Emploi du temps

Plus en détail

Les Français et le chauffage. Résultats de l étude menée

Les Français et le chauffage. Résultats de l étude menée Les Français et le chauffage Résultats de l étude menée par IPSOS pour Via sèva Méthodologie et échantillon METHODOLOGIE : Cette étude a été réalisée en adhoc online, auprès d un échantillon issu de l

Plus en détail

L enquête Adult Education Survey (AES) 2011-2012

L enquête Adult Education Survey (AES) 2011-2012 L enquête Adult Education Survey (AES) 2011-2012 Patrick Pommier Département Formation professionnelle et insertion professionnelle des jeunes CNIS Formation emploi revenus du 31 mars 2009 AES : une enquête

Plus en détail

Le compteur. compteur. communicant gaz. communicant

Le compteur. compteur. communicant gaz. communicant Le compteur compteur Le communicant gaz gaz communicant Gazpar, Outil d efficacité énergétique au service de la collectivité et du client Le Projet Compteurs Communicants Gaz est un projet de maîtrise

Plus en détail

L efficacité énergétique dans les bâtiments

L efficacité énergétique dans les bâtiments https://intranet.swe.siemens.com/fr/intra/infrastructure-cities/bt/offre/ssp/buildingautomation/energie/pages/notre-offre.aspx L efficacité énergétique dans les bâtiments siemens.com/answers Kurt Detavernier

Plus en détail

Performance Énergétique et Bâtiments Existants

Performance Énergétique et Bâtiments Existants Performance Énergétique et Bâtiments Existants LE CONSTAT??? IL EST FAIT!!! Enjeux Outils Concepts Méthodes Exemples LES SOLUTIONS??? ELLES EXISTENT!!! ALTERÉCO 1 Performance énergétique et patrimoine

Plus en détail

LE CONTRAT DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE

LE CONTRAT DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE LE CONTRAT DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE 1 INTRODUCTION Pascal ROGER Directeur de la Stratégie et des Partenariats, COFELY SERVICES Vice-président du SNEC 2 FEDENE EN CHIFFRES: 500 entreprises 70 000 salariés

Plus en détail

Résultats d Etude. L étude de marché. N 1508 : Systèmes de Chauffage et Plomberie. Résultats d Etude N 1508 : Systèmes de Chauffage et Plomberie

Résultats d Etude. L étude de marché. N 1508 : Systèmes de Chauffage et Plomberie. Résultats d Etude N 1508 : Systèmes de Chauffage et Plomberie Résultats d Etude L étude de marché Testez la fiabilité de votre projet 1 Sommaire : Introduction... 3 Question 2/13... 6 Comment votre logement est-il chauffé?... 6 Question 3/13 la plomberie est en :...

Plus en détail

L individualisation des charges locatives en logement social Une expérimentation un développement.

L individualisation des charges locatives en logement social Une expérimentation un développement. L individualisation des charges locatives en logement social Une expérimentation un développement. 1 Présentation de la société. La SEM Habitat du Pays Châtelleraudais. Bailleur social -1747 logements

Plus en détail

POUR UNE VEILLE SOCIALE ACTIVE VILLE AU CARRE

POUR UNE VEILLE SOCIALE ACTIVE VILLE AU CARRE POUR UNE VEILLE SOCIALE ACTIVE DE L OBSERVATOIRE DU SAN DE SENART VILLE AU CARRE 29 juin 2010 Présentation d une démarche d observation LA VEILLE SOCIALE ET L OBSERVATOIRE 2 Une contribution demandée aux

Plus en détail

L expérimentation centre-bourg

L expérimentation centre-bourg MCRenard, Etablissement Public Foncier de Bretagne L expérimentation centre-bourg Rencontres nationales énergie et territoires ruraux TEPOS Sommaire 1.La centralité remise en question à Josselin, et ailleurs

Plus en détail

Baromètre Direct Énergie - OpinionWay. Vague 1 Septembre 2010

Baromètre Direct Énergie - OpinionWay. Vague 1 Septembre 2010 Baromètre Direct Énergie - OpinionWay Vague 1 Septembre 2010 Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1038 personnes, représentatif de la population française âgée de

Plus en détail

Réseaux et usages numériques au service des missions des bailleurs sociaux

Réseaux et usages numériques au service des missions des bailleurs sociaux Réseaux et usages numériques au service des missions des bailleurs sociaux Mercredi 6 février 2013 09h30-16h00 72 avenue Pierre Mendès-France - 75013 Paris Salle Auditorium - B 013 Accueil à partir de

Plus en détail

ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE

ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE ETUDE RECOMMANDATIONS BUDGET ASSISTANCE V2.0β Mars 2014 La rénovation énergétique Sur les 31 millions de logements, 60 % sont des passoires thermiques (construits avant 1974,

Plus en détail

Evolution des réglementations et contribution de l offre Facility Insights. Schneider Electric

Evolution des réglementations et contribution de l offre Facility Insights. Schneider Electric Evolution des réglementations et contribution de l offre Facility Insights Evolution des réglementations Directive européenne : European Energy Directive (EED) Loi DDADUE Audit ISO50001 RT2012 Un environnement

Plus en détail

La performance thermique des logements en France

La performance thermique des logements en France La performance thermique des logements en France Daniel LEPOITTEVIN SOeS / SDSE 7 mai 2015 Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie www.developpement-durable.gouv.fr Plan de la

Plus en détail

"Evolution des SI : acceptabilités s et usages"

Evolution des SI : acceptabilités s et usages Telecom Bretagne et Ecole des Mines de Nantes François Deltour et Bénédicte B Geffroy Chercheurs en management des SI "Evolution des SI : acceptabilités s et usages" Contacts : benedicte.geffroy@mines-nantes.fr

Plus en détail

L Intelligence Energétique au service des collectivités Application sur un territoire de Rennes Métropole

L Intelligence Energétique au service des collectivités Application sur un territoire de Rennes Métropole L Intelligence Energétique au service des collectivités Application sur un territoire de Rennes Métropole PUCA, 13 septembre 2013 Philippe Outrequin, Catherine Charlot-Valdieu (La Calade), Daniel Guillotin,

Plus en détail

Introduction. Quelques chiffres. Répartition par secteur

Introduction. Quelques chiffres. Répartition par secteur Introduction En Europe, le secteur «bâtiment» consomme plus du tiers de l énergie globale. De ce fait, les logements représentent le plus grand gisement d économies d énergie. Ainsi, l amélioration de

Plus en détail

POLITIQUE IMMOBILIERE DE LA REGION CHAMPAGNE-ARDENNE PLAN PATRIMOINE ENERGIE ACCESSIBILITE PPEA

POLITIQUE IMMOBILIERE DE LA REGION CHAMPAGNE-ARDENNE PLAN PATRIMOINE ENERGIE ACCESSIBILITE PPEA 1 POLITIQUE IMMOBILIERE DE LA REGION CHAMPAGNE-ARDENNE PLAN PATRIMOINE ENERGIE ACCESSIBILITE PPEA SOMMAIRE 1. OBJECTIFS ET ENJEUX 2. METHODOLOGIE 3. AUDIT ENERGETIQUE ET GROS ENTRETIEN 4. STRATEGIE ENERGETIQUE

Plus en détail

Africa Smart Grid Forum Session B2. Le Projet de compteurs Linky en France. Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr

Africa Smart Grid Forum Session B2. Le Projet de compteurs Linky en France. Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr Africa Smart Grid Forum Session B2 Le Projet de compteurs Linky en France Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr Chiffres clés d ERDF Production & trading Transport Distribution Commercialisation 35 millions

Plus en détail

La plus large gamme de radiateurs connectés

La plus large gamme de radiateurs connectés Dossier de presse Une solution d efficience énergétique La plus large gamme de radiateurs connectés Une application simple à utiliser pour tout visualiser et piloter à distance pour bénéficier en plus

Plus en détail

Mardi 22 mars 2011 VAULX EN VELIN

Mardi 22 mars 2011 VAULX EN VELIN LES PATRIMOINES IMMOBILIERS PUBLICS L efficacité énergétique des bâtiments à l épreuve de l usage Mardi 22 mars 2011 VAULX EN VELIN LES PATRIMOINES IMMOBILIERS PUBLICS L efficacité énergétique des bâtiments

Plus en détail

Formation Conseils syndicaux 09/10/2014

Formation Conseils syndicaux 09/10/2014 Formation Conseils syndicaux 09/10/2014 Audit NRJ COPRO / DPE collectif Aspects réglementaires Textes de Référence Audit énergétique de copropriété : Copros de 50 lots ou + à chauffage collectif Décret

Plus en détail

Effacement diffus et transition énergétique

Effacement diffus et transition énergétique Effacement diffus et transition énergétique 56 WATT Atelier du 20/03/2014 1 #1 L effacement diffus 2 L effacement diffus >> Principaux enjeux // Sociaux: pour les foyers chauffés électriquement : -le chauffage

Plus en détail

Réunion du cluster Habitat Bâtiment Intelligent (HBI) 17 Mars 2014 L I NTELLIGENCE ENERGÉTIQUE

Réunion du cluster Habitat Bâtiment Intelligent (HBI) 17 Mars 2014 L I NTELLIGENCE ENERGÉTIQUE Réunion du cluster Habitat Bâtiment Intelligent (HBI) 17 Mars 2014 P RÉSENTATION DU PROJET ADVICE ACCEPTA BILITÉ ET DROIT DE L I NTELLIGENCE ENERGÉTIQUE Présentation du Projet ADvICE En quelques mots La

Plus en détail