CONTRIBUTION L éco-construction

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONTRIBUTION L éco-construction"

Transcription

1 CONTRIBUTION L éco-construction Conseil de développement Groupe développement 22-Fév-11

2 Sommaire 1. Introduction... 3 Qu est-ce qu un habitat? Enjeux Objectifs généraux de l éco-construction et l éco-rénovation... 3 Les difficultés rencontrées... 3 Conditions pour un développement de l éco-construction Pistes de réflexion... 4 Eco-rénovation... 4 Construction bois : mythe ou réalité?... 4 Démarches qualité... 5 Formation professionnelle Propositions Aller plus loin : l éco-quartier ou quartier... 6 Objectifs du quartier... 6 Urbanisme... 6 Page 2

3 1. Introduction Dans le cadre de l accompagnement de la charte de l environnement, le conseil de développement à engagé une démarche en octobre 2010, consistant à auditionner une série d acteurs locaux et de services de la CPA, de manière à mieux apprécier les freins et les leviers à l éco-construction et l éco-rénovation sur le territoire de la CPA. Ces auditions ont menées le conseil à éditer en 13 propositions à destination des acteurs locaux et des élus pour promouvoir l éco-construction et l éco-rénovation sur le territoire. Qu est-ce qu un habitat? 2. Enjeux Des constructions au cycle de vie long Des constructions accessibles à tous Des logements avec une bonne qualité de l air Un confort thermique, acoustique et visuel Une grande efficacité énergétique La réduction des consommations d exploitation du bâtiment, La réduction de l empreinte carbone lors de la construction La réduction des consommations énergétiques induites par les besoins des habitants (transports, services publics) Une moindre consommation d eau L insertion des plus démunis Les enjeux autour de l éco-construction : L innovation et sa maîtrise par les différents acteurs L émergence de nouveaux critères qualité L accès à un habitat de qualité La maîtrise des coûts globaux (investissement + fonctionnement) Le développement des cohérences entre habitat et urbanisme 3. Objectifs généraux de l éco-construction et l éco-rénovation La durabilité La réduction des émissions de gaz à effet de serre tant pour la construction que pour l exploitation La diminution de la proportion de matières premières non renouvelables Des espaces de vies qui intègrent des espaces communs (locaux, espaces de jeux et loisirs, espaces verts...) Les difficultés rencontrées L image d une construction plus chère La méfiance envers de nouvelles technologies La nécessité de découvrir de nouveaux matériaux L apprentissage de nouvelles techniques de pose Des règles d urbanisme (PLU) inadaptées La résistance au changement Des DTU (documents techniques unifiés) qui n évoluent pas assez vite Conditions pour un développement de l éco-construction L information et la pédagogie Un soutien des pouvoirs publics La création d un ensemble d outils L évaluation du caractère de la construction L évolution de la réglementation L exemplarité des constructions réalisées Page 3

4 L établissement des relations avec différents acteurs : Maîtres d ouvrages (publics et privés) Concepteurs Entreprises de réalisation Puissance publique Organismes de contrôle 4. Pistes de réflexion Eco-rénovation Les aides à la réhabilitation sont aujourd hui centrées essentiellement sur l économie d énergie. L éco-prêt remplace désormais les subventions de l état, et les aides de l ANAH 1 sont réservées au logement insalubre et vacant et au du logement social (conventionnement 9 à 15 ans). Les financements sont à la baisse : avant, 90% de taux de financement, maintenant 35%. Le marché tendu en pays d Aix rend la mise en place d OPAH 2 impossible. Les débats sont trop longs, et à la signature, les règles ont changé (exemple de Pertuis)! On parle beaucoup de construction, mais il ne faut pas passer à côté des opportunités qu offre l éco-rénovation. Le parc immobilier se renouvelle lentement (1 à 2% par an), c est donc sur la rénovation qu il faut concentrer ses efforts, d autant plus qu il existe de véritables opportunités dans ce domaine sur le territoire, notamment dans le parc récent de 1960 à Construction bois : mythe ou réalité? Le bilan écologique de la construction bois n est plus à faire : Matériau léger avec une performance mécanique/poids très intéressant Faible énergie grise : par comparaison, l énergie nécessaire à la fabrication des briques MONOMUR = 50 ans de chauffage de la maison (au standard énergétique 2005)! Isolant meilleur que les matériaux d usage courant Traitement des ponts thermiques facilité sur un bâtiment bois Les ponts thermiques sont la source prépondérante de déperdition sur des bâtiments très isolés. Les fibres de bois ont les mêmes performances d isolation que le polystyrène mais sont plus efficaces en particulier pour la protection de la chaleur estivale; de même pour la cellulose et les laines Matériau renouvelable et biodégradable La maison bois est une solution intrinsèquement intéressante, mais qui devrait rester marginale car elle se heurte à de multiples obstacles : Il n y a pas de bureaux d études bois dans la région. Seuls certains charpentiers ont un bureau d étude intégré Bureaux de contrôle : démarches très lourdes au niveau complexité réglementaire (notamment pour les bâtiments collectifs) Dans la pratique, le bureau de contrôle refuse les normes européennes! Personnel qualifié obligatoire, la technicité de la construction bois ou BBC3 demande un niveau de compétences supérieures Règles d urbanisme inadaptées Résistance au changement et réticence des élus 1 Agence nationale pour l amélioration de l habitat 2 Opérations programmées d'amélioration de l'habitat 3 Bâtiment basse consommation Page 4

5 Cependant, il y a lieu d'inciter les constructeurs à utiliser le bois (et des matériaux à faible énergies grise) partout où il était présent dans les constructions traditionnelles: fenêtres, volets, sols, bardages, isolation, menuiseries du placard, du plan de travail... Démarches qualité Rappelons que les changements qui impliquent de nombreux acteurs sont toujours difficiles : chacun a tendance à surestimer les risques et minimiser les bénéfices. La norme HQE 4 est très compliquée et pas nécessairement adaptée à notre territoire. De plus, l information commerciale masque complètement les vrais sujets. Elle sert aujourd hui d outil marketing à de grands groupes pour vendre des projets immobiliers à prix fort à ceux qui en ont les moyens. Dans ces conditions, la démarche de l association BDM 5 (installée à l Europôle de l Arbois) apparaît adaptée et pertinente. Adaptée par ce qu elle met en œuvre une démarche de gestion du changement Pertinente car elle accompagne chaque intervenant par étapes successives L objectif de BDM est de proposer un outil simple, facile, pragmatique. La démarche BDM va être développée aux pays méditerranéens voisins, qui sont très intéressés par la démarche. Formation professionnelle La technicité des artisans doit croître. La CPA doit être attentive à ce que les ouvriers et artisans soient formés aux nouvelles techniques et matériaux de l éco-construction, au niveau de la chambre des métiers et aussi dans les CFA Propositions 1. L éco-rénovation des grands parcs sociaux 2. L éco-construction comme nouvelle forme d habitat : favoriser le «petit collectif» pour que l accès à des bâtiments BBC/bois soit plus accessible. Ceci demande une évolution du règlement d urbanisme qui n est aujourd hui pas adapté au petit collectif. 3. Le groupe suggère fortement de développer l habitat BDM, qui a une approche très intéressante de l habitat dans notre région, en intégrant la démarche BDM dans les PLUs 4. Valoriser et coordonner les initiatives prises par les acteurs du territoire pour la promotion de l éco-habitat et de l éco-rénovation sur la CPA 5. Information et pédagogie à destination du public - GERES et points info habitat 6. Formation par l apprentissage des ouvriers du secteur 7. Eco-conditionnalité des aides : mise en place d aides au financement de l investissement, récupérables sur le fonctionnement (prêt gagé sur les économies de charges) 8. Aide à l investissement pour les technologies dans leur phase de démarrage (exemple : VMC double flux, isolation bois,..) 4 Haute qualité environnementale 5 Bâtiments s méditerranéens 6 Centre de formation des apprentis Page 5

6 9. Des mesures réglementaires ou incitations non financières (expression du droit à construire en SHON), par exemple dans les ZAC ou les lotissements dont la CPA a la maîtrise 10. Organisation de forums habitat pour les élus des communes, afin de faire connaître les outils existants pour les faire appliquer 11. Inciter les constructeurs à utiliser le bois (et des matériaux à faible énergies grise) partout ou il était utilisé dans les constructions traditionnelles: fenêtres, volets, sols, bardages, isolation, menuiseries du placard, du plan de travail 12. Initier une démarche avec les services concernés pour faire évoluer les règles d urbanisme 6. Aller plus loin : l éco-quartier ou quartier Parler d éco-construction mène naturellement à la notion d éco-quartier, ou quartier qui est l intégration urbanistique de l éco-construction. L' urbanisme est un tout qui se dessine d'abord avec un PLU et des règles d urbanisme. Objectifs du quartier La réduction des consommations énergétiques induites par les besoins des habitants (transports, services publics) Une moindre consommation d eau pour les aménagements extérieurs La diminution des coûts de fonctionnement collectifs La lutte contre le mitage : de nouvelles formes urbaines et une nouvelle façon d habiter La création d espaces de vie et de travail agréables La mixité sociale : il s'agit demain de mieux faire cohabiter les personnes âgées, les étudiants, les familles (y compris les familles monoparentales) L insertion des plus démunis Un quartier est un quartier sur-mesure, centré sur du petit collectif. Sa mise en œuvre requiert : Un changement de mentalité Un portage politique Un travail sur l ensemble de la commune Le conseil souligne que la durée des procédures et le prix du foncier qui augmente peut mettre en péril l équilibre des programmes engagés. Urbanisme L expertise quartier existe au sein des services de la CPA, qui ont développé des outils très complets sur le sujet. Ainsi le guide «Piloter un quartier», et le livre «Réaliser un quartier». Ces outils, dans le cadre d un projet AGIR 7, s exportent à l extérieur du territoire, mais malheureusement la démarche est peu connue des élus. En s appuyant sur l expertise en urbanisme de la CPA, les communes peuvent obtenir des études adaptées et de qualité à prix compétitif. 7 Action globale innovante pour la région Page 6

AGIR et Rénover + ACCOMPAGNER LES PROJETS DE RENOVATION ENERGETIQUE «PERFORMANTS» ACCOMPAGNER LES PROFESSIONNELS POUR DES PROJETS «PERFORMANTS»

AGIR et Rénover + ACCOMPAGNER LES PROJETS DE RENOVATION ENERGETIQUE «PERFORMANTS» ACCOMPAGNER LES PROFESSIONNELS POUR DES PROJETS «PERFORMANTS» La Région Provence-Alpes-Côte d Azur a mis en place une expérimentation qui a deux volets : - volet «grand public» : aider les ménages à améliorer les performances énergétiques et le confort de leur logement,

Plus en détail

Éco-Jacobins un éco-hameau en coeur de ville

Éco-Jacobins un éco-hameau en coeur de ville semaine de l architecture contemporaine Éco-Jacobins un éco-hameau en coeur de ville Adresse : Boulevard Saint Michel, Le Mans Surface : Hors oeuvre nette : 2 229 m2 Habitable : 1 820 m2 Parti architectural

Plus en détail

LE CONTEXTE DU LOGEMENT EN FRANCE

LE CONTEXTE DU LOGEMENT EN FRANCE LE CONTEXTE DU LOGEMENT EN FRANCE 60 000 000 d habitants 30 000 000 de logements, dont : 26 000 000 de résidences principales, 2 000 000 de logements vacants, 2 000 000 de résidences secondaires, Sur les

Plus en détail

L O.P.A.H - R.U : un outil privilégié

L O.P.A.H - R.U : un outil privilégié Dossier de presse Signature officielle du renouvellement de la convention O.P.A.H.-R.U. Lundi 18 février 2013 Dans le cadre de la signature officielle du renouvellement de la convention «Opération Programmée

Plus en détail

Rénovation énergétique : Comment anticiper la précarité énergétique des copropriétés? Pierre-Manuel PATRY Directeur Technique SENOVA

Rénovation énergétique : Comment anticiper la précarité énergétique des copropriétés? Pierre-Manuel PATRY Directeur Technique SENOVA Rénovation énergétique : Comment anticiper la précarité énergétique des copropriétés? Pierre-Manuel PATRY Directeur Technique SENOVA Les grands enjeux Répartition des charges de copropriété Des charges

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

Le Grenelle de l Environnement : un engagement de la France et une chance pour les collectivités

Le Grenelle de l Environnement : un engagement de la France et une chance pour les collectivités Le Grenelle de l Environnement : un engagement de la France et une chance pour les collectivités Le projet de loi relatif à la mise en œuvre du Grenelle de l Environnement entend réaffirmer de nouvelles

Plus en détail

LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE DANS L IMMOBILIER. Présentation du 11 mars 2014 aux étudiants en BTS Professions Immobilières

LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE DANS L IMMOBILIER. Présentation du 11 mars 2014 aux étudiants en BTS Professions Immobilières LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE DANS L IMMOBILIER Présentation du 11 mars 2014 aux étudiants en BTS Professions Immobilières SOMMAIRE Le bâtiment et l énergie, un double enjeu L évolution et la valorisation

Plus en détail

HERMITAGE TOURNONAIS COMMUNAUTÉ DE COMMUNES

HERMITAGE TOURNONAIS COMMUNAUTÉ DE COMMUNES HERMITAGE TOURNONAIS COMMUNAUTÉ DE COMMUNES Opération Programmée d Amélioration de l Habitat et de Renouvellement Urbain (OPAH-RU) Sur le centre ancien de Tournon sur Rhône 2014 2019 Règlement d attribution

Plus en détail

Comment optimiser la performance énergétique de son logement?

Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Janvier 2014 AHF / J.M. VOGEL Plan de la présentation Contexte Objectifs Faire un premier bilan énergétique Les différents travaux d économies

Plus en détail

«LES ECO QUARTIERS» ou comment concevoir une ville idéale minimisant son impact écologique : EAU, ENERGIE, ENVIRONNEMENT?

«LES ECO QUARTIERS» ou comment concevoir une ville idéale minimisant son impact écologique : EAU, ENERGIE, ENVIRONNEMENT? Lycée du Hénin, Académie de Lille «LES ECO QUARTIERS» ou comment concevoir une ville idéale minimisant son impact écologique : EAU, ENERGIE, ENVIRONNEMENT Création et Innovation technologique ISOLER VENTILER

Plus en détail

Assistant Maître d'ouvrage en Amélioration de l'habitat

Assistant Maître d'ouvrage en Amélioration de l'habitat Assistant Maître d'ouvrage en Amélioration de l'habitat Étude de cas Diagnostic et conception de projet Visite d'étude (quartier St jean) Formateurs : Ingénieur Matériaux Spécialiste de la rénovation basse

Plus en détail

Stratégie foncière autour des quartiers de gares : outils de contrôle, de maîtrise, d encadrement des mutations

Stratégie foncière autour des quartiers de gares : outils de contrôle, de maîtrise, d encadrement des mutations Stratégie foncière autour des quartiers de gares : outils de contrôle, de maîtrise, d encadrement des mutations Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie Diversités des outils et

Plus en détail

HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014

HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014 Programme d Intérêt Général HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014 LANEUVEVILLE-DEVANT-NANCY SOMMAIRE Qu est-ce que le Programme d Intérêt Général Habiter Mieux? Enjeux et objectifs Présentation

Plus en détail

diversité des options, classées en plusieurs thématiques : toitures, revêtement de façades, volumétries

diversité des options, classées en plusieurs thématiques : toitures, revêtement de façades, volumétries L OUTIL Nous avons imaginé 8 modules fonctionnels qui peuvent être assemblés de plusieurs manières et composer d innombrables maisons. Il s agit d une architecture modulaire présentant les qualités de

Plus en détail

POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier

POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier BREST 28 et 29 NOVEMBRE 2013 POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier Présentation de la SPLA SOREQA SPLA à vocation métropolitaine crée

Plus en détail

CONCEPT GLOBAL CLEFS EN MAINS

CONCEPT GLOBAL CLEFS EN MAINS Concept global Les nouvelles exigences pour la production de logements en quantité et qualité durables, modifient en profondeur les manières de construire, créent de nouveaux marchés et entraînent de nouvelles

Plus en détail

PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT (PLH 2010-2015) OBSERVATOIRE : Amélioration de l Habitat

PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT (PLH 2010-2015) OBSERVATOIRE : Amélioration de l Habitat PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT (PLH 2010-2015) OBSERVATOIRE : Amélioration de l Habitat «Comprendre et qualifier la situation et l évolution du marché dans toutes ses compoanah N 5 Septembre 2015 Observatoire

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE- ADOUR

REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE- ADOUR REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE- ADOUR RELATIF AU LOGEMENT AIDE VOLET LOGEMENT LOCATIF SOCIAL LOCATIF Janvier 2011 I- Le logement locatif social public..p.3 I-1. Les logements familiaux

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : 1 Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 6 Parc de logement social dans l agglomération : 18 354 au 1 er janvier 2011 Aide financière

Plus en détail

Réhabilitation thermique habitat collectif. Bernard CHEMIN

Réhabilitation thermique habitat collectif. Bernard CHEMIN Réhabilitation thermique habitat collectif Les mercredi de l info du 22 février 2012 Bernard CHEMIN 1 Un ensemble construit en 1976 composé de 5 bâtiments 2 3 Ponts thermiques Performances initiale Répartitions

Plus en détail

Le Plan de Rénovation Énergétique de l Habitat 2013-2017. Réunion de présentation du 19 juin 2014 Arrondissement de Libourne - DDTM de la Gironde

Le Plan de Rénovation Énergétique de l Habitat 2013-2017. Réunion de présentation du 19 juin 2014 Arrondissement de Libourne - DDTM de la Gironde 1 Le Plan de Rénovation Énergétique de l Habitat 2013-2017 Réunion de présentation du 19 juin 2014 Arrondissement de Libourne - DDTM de la Gironde Le PREH : un engagement fort 2 Le PREH : un engagement

Plus en détail

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Du projet à la réalisation Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Lay Saint Christophe 54 «Notre projet est né en 2006, d une volonté de minimiser notre empreinte écologique. Nous

Plus en détail

Lutter contre la précarité énergétique et convaincre les propriétaires bailleurs d engager des travaux de rénovations de leur logement.

Lutter contre la précarité énergétique et convaincre les propriétaires bailleurs d engager des travaux de rénovations de leur logement. Lutter contre la précarité énergétique et convaincre les propriétaires bailleurs d engager des travaux de rénovations de leur logement. Synthèse de la recherche action Juin 2015 Pour cette recherche action

Plus en détail

OPAH MOISSAC 2012-2016. OPAH (Opération Programmée -27/11/2012

OPAH MOISSAC 2012-2016. OPAH (Opération Programmée -27/11/2012 OPAH MOISSAC 2012-2016 OPAH (Opération Programmée -27/11/2012 1 OPAH? Une Opération Pour A Habitat privé Proposée par la Mairie Dans un périmètre défini (centre ville) Des subventions proposées sous conditions

Plus en détail

Conférence AFG Centre Est, Foire de Lyon, 26 mars 2014 COMMENT FINANCER SON PROJET DE RÉNOVATION THERMIQUE? Sylvain GODINOT, Directeur de l ALE

Conférence AFG Centre Est, Foire de Lyon, 26 mars 2014 COMMENT FINANCER SON PROJET DE RÉNOVATION THERMIQUE? Sylvain GODINOT, Directeur de l ALE Conférence AFG Centre Est, Foire de Lyon, 26 mars 2014 COMMENT FINANCER SON PROJET Sylvain GODINOT, Directeur de l ALE DE RÉNOVATION THERMIQUE? Les Espaces INFO ENERGIE Un réseau national et régional,

Plus en détail

AVIS. sur le schéma pluriannuel de stratégie immobilière de l Université Paris-Dauphine

AVIS. sur le schéma pluriannuel de stratégie immobilière de l Université Paris-Dauphine 2012-17 Séance du 12 septembre 2012 AVIS sur le schéma pluriannuel de stratégie immobilière de l Université Paris-Dauphine Vu le décret n 2011-1388 du 28 octobre 2011 modifi ant le décret n 2006-1267 du

Plus en détail

Rénovation énergétique : Nouveau concept de façade isolante rapportée I-TECH-BOIS REPENSE L ASSOCIATION ISOLATION + BARDAGE

Rénovation énergétique : Nouveau concept de façade isolante rapportée I-TECH-BOIS REPENSE L ASSOCIATION ISOLATION + BARDAGE Rénovation énergétique : Nouveau concept de façade isolante rapportée I-TECH-BOIS REPENSE L ASSOCIATION ISOLATION + BARDAGE Edito «L un contribue au confort des occupants et aux économies d énergie, l

Plus en détail

ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE. L expertise foncière au service. de vos projets

ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE. L expertise foncière au service. de vos projets ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE L expertise foncière au service de vos projets Mot du Président Alain LEBOEUF Président de l EPF de la Vendée Les données démographiques nous le rappellent chaque

Plus en détail

SOMMAIRE. Activités du groupe SATOV. Valeurs et démarche environnementale globale. Zone géographique d intervention. Présentation d ALAXIA promotion

SOMMAIRE. Activités du groupe SATOV. Valeurs et démarche environnementale globale. Zone géographique d intervention. Présentation d ALAXIA promotion SOMMAIRE 2 Présentation du groupe SATOV Dates à retenir Activités du groupe SATOV Valeurs et démarche environnementale globale Zone géographique d intervention 7 Présentation de maison SATOV 8 Présentation

Plus en détail

Direction Départementale des Territoires. Le Programme local de l'habitat

Direction Départementale des Territoires. Le Programme local de l'habitat Direction Départementale des Territoires Le Programme local de l'habitat Ordre du jour I - Définitions. Le PLH. Le logement II - Cadre juridique/repères historiques III - La démarche d'élaboration du PLH.

Plus en détail

ORGANISATION DES POINTS D ETAPE

ORGANISATION DES POINTS D ETAPE Projet de note méthodologique ANRU Janvier 2008 ORGANISATION DES POINTS D ETAPE Note méthodologique 1. PRESENTATION GENERALE 1. Enjeux et objectifs des points d étape Les points d étape, réalisés deux

Plus en détail

Point d étape Note méthodologique

Point d étape Note méthodologique Point d étape Note méthodologique Avril 2008 Avril 2008 SOMMAIRE... Préambule : Enjeux et objectifs des points d étape... 4 Partie 1 : Réalisation des points d étape pour les projets de rénovation urbaine

Plus en détail

Les fichespratiques. Les aides locales. Maîtres d ouvrages ou ac quéreurs d un logement neuf constituant leur résidence principale

Les fichespratiques. Les aides locales. Maîtres d ouvrages ou ac quéreurs d un logement neuf constituant leur résidence principale Les fichespratiques Mars 2013 Aides à l amélioration de l habitat Aides à l accession à la propriété Les aides locales Collectivité Nature Bénéficiaires Montant Aide directe pour la construction ou l achat

Plus en détail

> Rue Eugène Thomas, Nantes. Axe 2. Diversifier l offre pour assurer les parcours résidentiels des ménages sur l agglomération

> Rue Eugène Thomas, Nantes. Axe 2. Diversifier l offre pour assurer les parcours résidentiels des ménages sur l agglomération > Rue Eugène Thomas, Nantes Axe 2 Diversifier l offre pour assurer les parcours résidentiels des ménages sur l agglomération 22 Aux objectifs quantitatifs de soutien et de relance de la production d habitat

Plus en détail

ISSY-LES-MOULINEAUX ZAC BORDS-DE-SEINE

ISSY-LES-MOULINEAUX ZAC BORDS-DE-SEINE ISSY-LES-MOULINEAUX ZAC BORDS-DE-SEINE 1 PLAN DU PROJET Concession d aménagement confiée à la SEM 92 en 1991 par le Syndicat Mixte Issy-Berges-de-Seine, constitué de la Ville d Issy-les- Moulineaux et

Plus en détail

Sommaire. P.3 : La différence MCA Résumée par Serge Melchiorre, Président fondateur du groupe MCA

Sommaire. P.3 : La différence MCA Résumée par Serge Melchiorre, Président fondateur du groupe MCA Dossier de Presse 1 Sommaire P.3 : La différence MCA Résumée par Serge Melchiorre, Président fondateur du groupe MCA P.4 : 27 ans d expérience dans le secteur de la construction de maisons individuelles

Plus en détail

Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France. Synthèse Juillet 2012

Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France. Synthèse Juillet 2012 Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France Synthèse Juillet 2012 RAPPEL DU CONTEXTE ET DES OBJECTIFS Réalisation d une étude sur le solaire thermique (STH) en IdF

Plus en détail

Expérimentation «AGIR et Rénover +»

Expérimentation «AGIR et Rénover +» A.G.I.R. + Action Globale Innovante pour la Région C.R.E.E.R Contrat Régional pour l Emploi et une Economie Responsable Expérimentation «AGIR et Rénover +» Dossier de candidature «Accompagnement des projets

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Voyez plus grand : porte-fenêtres INOVA. La fenêtre performante, élégante, innovante. Uw jusqu à 0,69

Voyez plus grand : porte-fenêtres INOVA. La fenêtre performante, élégante, innovante. Uw jusqu à 0,69 L OSCILLO-BATTANT. Grâce au système de ferrures ultra-flexibles qui équipe ses modèles, Bieber est aujourd hui le seul fabricant à pouvoir proposer un système oscillo-battant avec aérateur de nuit (sur

Plus en détail

Les travaux subventionnables par l Anah LA LISTE ÉTABLIE AU 1 ER JANVIER 2009. Document d information non contractuel

Les travaux subventionnables par l Anah LA LISTE ÉTABLIE AU 1 ER JANVIER 2009. Document d information non contractuel Les travaux subventionnables par l Anah LA LISTE ÉTABLIE AU 1 ER JANVIER 2009 Document d information non contractuel L Anah, Agence nationale de l habitat, attribue des aides financières aux propriétaires

Plus en détail

www.hdgdev.com Eco matériaux Quelles performances, quelles assurances?

www.hdgdev.com Eco matériaux Quelles performances, quelles assurances? www.hdgdev.com Eco matériaux Quelles performances, quelles assurances? 1 Contexte L effet de serre un phénomène naturel Contexte Le changement climatique en chiffres 2 Contexte Contexte Le climat en 2100

Plus en détail

Règlement de la subvention «Mission de Maîtrise d œuvre BBC»

Règlement de la subvention «Mission de Maîtrise d œuvre BBC» Dispositif de soutien à la rénovation BBC des immeubles de logements en copropriété Règlement de la subvention «Mission de Maîtrise d œuvre BBC» 1 Contexte Nantes Métropole s'est fixé comme objectif, en

Plus en détail

Relève du PSADER Non. Gestion de l'avance "crédit européen" Non. Contexte

Relève du PSADER Non. Gestion de l'avance crédit européen Non. Contexte Fiche Action DV2B0221 Intervenir en faveur du ré-investissement des bourgs et des quartiers en qualifiant l'offre d'hébergement Type de contrat DV Contrat de développement durable de Rhône-Alpes Contrat

Plus en détail

OPAH MODE D EMPLOI BOUCHES-DU-RHÔNE

OPAH MODE D EMPLOI BOUCHES-DU-RHÔNE OPAH MODE D EMPLOI BOUCHES-DU-RHÔNE Une OPAH? Qu est ce que c est? O.P.A.H = Opération Programmée d Amélioration de l Habitat. Il s'agit d'une action menée par Ouest Provence et les communes membres en

Plus en détail

La qualité globale et durable en construction et en rénovation

La qualité globale et durable en construction et en rénovation La qualité globale et durable en construction et en rénovation 18 octobre 2014 Journées de l éco-construction Pont à Mousson Certifications & Labels Panorama du paysage de la certification des différents

Plus en détail

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006 Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban Forum ANRU du 28 mars 2006 1 Préambule Montauban, face à un enjeu classique : devenir une banlieue de Toulouse ou s affirmer comme pôle d équilibre

Plus en détail

Bilan année 3 OPAH maîtrise de l énergie 2012-2016 Syndicat Mixte Arlysère. Comité de pilotage du 21/05/2015

Bilan année 3 OPAH maîtrise de l énergie 2012-2016 Syndicat Mixte Arlysère. Comité de pilotage du 21/05/2015 Bilan année 3 OPAH maîtrise de l énergie 2012-2016 Syndicat Mixte Arlysère Comité de pilotage du 21/05/2015 423 logements doivent être améliorés durant les 4 années de l OPAH d Arlysère (objectif avant

Plus en détail

isolation thermique ite par l extérieur Améliorer son confort thermique, sa facture énergétique et embellir sa façade en une seule opération.

isolation thermique ite par l extérieur Améliorer son confort thermique, sa facture énergétique et embellir sa façade en une seule opération. ite Améliorer son confort, sa facture énergétique et embellir sa façade en une seule opération. l isolation Enquoi çà consiste? L Isolation Thermique l Extérieur (ITE) est un procédé qui permet de créer,

Plus en détail

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 COMMUNAUTE D AGGLOMERATION MARNE ET CHANTEREINE AGENDA 21 - DEVELOPPEMENT DURABLE PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Présentation et proposition d engagement Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 DE QUOI

Plus en détail

Rencontre avec Mme Boutin, Ministre du logement et de la Ville

Rencontre avec Mme Boutin, Ministre du logement et de la Ville Rencontre avec Mme Boutin, Ministre du logement et de la Ville FNC Pact Arim Réunion de Bureau, le 24 Septembre 2007 Sommaire Présentation du Mouvement Quelques chiffres Combattre l habitat insalubre et

Plus en détail

Communiqué de presse. La simple baraque de chantier se métamorphose en une maison des Eclaireurs moderne

Communiqué de presse. La simple baraque de chantier se métamorphose en une maison des Eclaireurs moderne Communiqué de presse Fribourg, novembre 2010 Rénovation énergétique d une maison en bois à Völs La simple baraque de chantier se métamorphose en une maison des Eclaireurs moderne Rénovation énergétique

Plus en détail

Copropriétés en difficulté

Copropriétés en difficulté Copropriétés en difficulté Enjeux et cadre d'intervention de l'anah Soraya Daou Responsable du Service des Etudes, de la Prospective et de l'evaluation La copropriété : L'équilibre fragile de la copropriété

Plus en détail

Programme d Intérêt Général. Amélioration de l Habitat Bilan 01 juillet 2012 31 Décembre 2013

Programme d Intérêt Général. Amélioration de l Habitat Bilan 01 juillet 2012 31 Décembre 2013 Programme d Intérêt Général Amélioration de l Habitat Bilan 01 juillet 2012 31 Décembre 2013 Rappels: Les cibles du Programme d Intérêt Général Amélioration de la qualité thermique des logements Adaptation

Plus en détail

Isolation... d une maison ancienne

Isolation... d une maison ancienne Photo F.Chevallereau Isolation...... d une maison ancienne comment s y prendre? L État : RT 2012? mais on est en 2014? Mes amis : Y a qu à mettre de la laine de verre! Mon voisin : Le polystyrène c est

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 06/2015 OPÉRATION PROGRAMMÉE D AMÉLIORATION DE L HABITAT

DOSSIER DE PRESSE 06/2015 OPÉRATION PROGRAMMÉE D AMÉLIORATION DE L HABITAT DOSSIER DE PRESSE 06/2015 OPÉRATION PROGRAMMÉE D AMÉLIORATION DE L HABITAT O.P.A.H. multisites de la CCPRO, présentation de la démarche Dans le cadre de son Programme Local de l Habitat, la CCPRO a lancé,

Plus en détail

LES TENDANCES CONSTRUCTIVES DANS LES OPÉRATIONS BBC EFFINERGIE

LES TENDANCES CONSTRUCTIVES DANS LES OPÉRATIONS BBC EFFINERGIE FÉVRIER 2012 DANS LES OPÉRATIONS BBC EFFINERGIE ANALYSE DES MODES CONSTRUCTIFS PRINCIPAUX POUR LES OPÉRATIONS EN COURS DE CERTIFICATION 2 SOMMAIRE Introduction I. Périmètre de l étude II. Le bâti 2.1.

Plus en détail

Réduire la précarit. carité. Leur maitrise est un enjeu. 23 mai 2013

Réduire la précarit. carité. Leur maitrise est un enjeu. 23 mai 2013 Réduire la précarit carité énergétique Les coûts de la rénovation : Leur maitrise est un enjeu 23 mai 2013 Recherche expérimentation PUCA Connaître le coût t et la performance thermique en OPAH (2009-2012)

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire Atlantique et

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

Février 2013. La politique de l habitat du grand Nancy, au coeur des enjeux

Février 2013. La politique de l habitat du grand Nancy, au coeur des enjeux Février 2013 La politique de l habitat du grand Nancy, au coeur des enjeux de la ville durable sommaire HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY : UNE VOLONTÉ SOLIDAIRE DES 20 COMMUNES DE L AGGLOMéRATION UN PANORAMA

Plus en détail

MONTAGE OPÉRATIONNEL À L ÉCHELLE DE LA VALLÉE DU THERAIN

MONTAGE OPÉRATIONNEL À L ÉCHELLE DE LA VALLÉE DU THERAIN MONTAGE OPÉRATIONNEL À L ÉCHELLE DE LA VALLÉE DU THERAIN 1 1. LA DÉCLARATION DE PROJET vencadrer LE PROJET À L ÉCHELLE DE LA VALLÉE DU THÉRAIN Au regard du projet envisagé et de l importance de celui-ci,

Plus en détail

CONCOURS INTERNE D INGENIEUR TERRITORIAL

CONCOURS INTERNE D INGENIEUR TERRITORIAL SUJET POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS CONCOURS INTERNE D INGENIEUR TERRITORIAL SPÉCIALITÉ INFRASTRUCTURES ET RESEAUX OPTION : DEPLACEMENTS ET TRANSPORTS SESSION 2013 Durée : 8 heures

Plus en détail

Séminaires Détours Prospectifs 2010 Ville renouvelée, de l intention à la réalisation. Le projet Clause Bois-Badeau à Brétigny-sur-Orge (91)

Séminaires Détours Prospectifs 2010 Ville renouvelée, de l intention à la réalisation. Le projet Clause Bois-Badeau à Brétigny-sur-Orge (91) Séminaires Détours Prospectifs 2010 Ville renouvelée, de l intention à la réalisation Le 11 février 2010 Agence d Urbanisme et d Aménagement du Territoire Toulouse Aire Urbaine Le projet Clause Bois-Badeau

Plus en détail

OPAH - RU de CASTELNAUDARY DOSSIER D'INFORMATION PROPRIETAIRES OCCUPANTS

OPAH - RU de CASTELNAUDARY DOSSIER D'INFORMATION PROPRIETAIRES OCCUPANTS OPAH - RU de CASTELNAUDARY DOSSIER D'INFORMATION PROPRIETAIRES OCCUPANTS La Ville de Castelnaudary, soutenue par l Anah, la Région Languedoc-Roussillon, le Département de l Aude, lance une Opération Programmée

Plus en détail

Le cadre général du point d étape...

Le cadre général du point d étape... Le cadre général du point d étape Les objectifs du point d étape L objectif général du point d étape, à 2 ans et à 4 ans, est d apprécier l avancement du projet et la tendance générale d évolution du quartier

Plus en détail

HABITAT GROUPÉ : INTRODUCTION A L AUTOPROMOTION. Les HabILeS Atelier du 12 Avril 2010

HABITAT GROUPÉ : INTRODUCTION A L AUTOPROMOTION. Les HabILeS Atelier du 12 Avril 2010 HABITAT GROUPÉ : INTRODUCTION A L AUTOPROMOTION Les HabILeS Atelier du 12 Avril 2010 Introduction Objet de la présentation De la constitution du groupe A l étude de faisabilité Origine Projet d habitat

Plus en détail

Urbanisme Durable BILAN. AEU & Quartiers Durables

Urbanisme Durable BILAN. AEU & Quartiers Durables Urbanisme Durable BILAN AEU & Quartiers Durables Historique Un accompagnement commun entre l ADEME et le Conseil Régional de Lorraine dans le cadre du CPER 2007-2013 Pour le Conseil Régional : 2007-2011

Plus en détail

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92)

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92) à Bois-Colombes (92) Opération certifiée phase 1 à 4 du SMO Marie Catherine BARIGAULT : Directrice des Services Techniques, Ville de Bois Colombes Skander MEZGAR : Responsable Technique, Montage & Aménagement

Plus en détail

Qu est ce qu un projet performant?

Qu est ce qu un projet performant? S2: Les clés de la performance Qu est ce qu un projet performant? Un projet avec beaucoup d énergies renouvelables Un projet très isolé Un projet dont le % de vitrage est d environ 1/6 de de surface habitable

Plus en détail

LA STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE? Simple volet d une Stratégie d Entreprise

LA STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE? Simple volet d une Stratégie d Entreprise LA STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE? Simple volet d une Stratégie d Entreprise REVE PROJET Objectifs Moyens Actions Freins Indicateurs Résultats Attentes des parties prenantes Bilan global Diagnostic stratégique

Plus en détail

Habitat Facteur 4 Etude d une réduction des émissions de CO 2 liées au confort thermique dans l'habitat à l'horizon 2050

Habitat Facteur 4 Etude d une réduction des émissions de CO 2 liées au confort thermique dans l'habitat à l'horizon 2050 Habitat Facteur 4 Etude d une réduction des émissions de CO 2 liées au confort thermique dans l'habitat à l'horizon 2050 CNRS - Energies Demain EDF-R&D GDF SUEZ Jean-Pierre Traisnel - Nicolas Houdant Damien

Plus en détail

PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS. Bilan au 30 Septembre 2009

PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS. Bilan au 30 Septembre 2009 Syndicat mixte du Pays des Vallées des Gaves PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS Bilan au 30 Septembre 2009 QU EST CE QUE LE PIG ADAPTATION DU LOGEMENT

Plus en détail

Construction et Isolation. 20 MINUTES pour vous assurer que votre future maison sera un investissement rentable dans 10, 15, 20 ans!

Construction et Isolation. 20 MINUTES pour vous assurer que votre future maison sera un investissement rentable dans 10, 15, 20 ans! Construction et Isolation 20 MINUTES pour vous assurer que votre future maison sera un investissement rentable dans 10, 15, 20 ans! Achèteriez-vous aujourd hui une maison de classe énergie E? Bien évidemment

Plus en détail

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat OPAH. Les aides publiques pour les travaux dans le logement

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat OPAH. Les aides publiques pour les travaux dans le logement Opération Programmée d Amélioration de l Habitat OPAH Les aides publiques pour les travaux dans le logement Réunion publique, 10 octobre 2013, Créon Sommaire Les aides de l OPAH du Créonnais Quoi? Pour

Plus en détail

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous SEPTEMBRE 2011 DOSSIER de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous Maison AA Natura Inscrite dans une démarche de développement

Plus en détail

Cahier des charges de l Appel à Manifestation d Intérêt «Plateformes de la rénovation énergétique de l habitat»

Cahier des charges de l Appel à Manifestation d Intérêt «Plateformes de la rénovation énergétique de l habitat» Cahier des charges de l Appel à Manifestation d Intérêt «Plateformes de la rénovation énergétique de l habitat» 1 Introduction Les engagements pris par la France au niveau international (objectifs du 3x20),

Plus en détail

Les collectivités locales ont la possibilité de mettre en place des aides pour les ravalements de façades.

Les collectivités locales ont la possibilité de mettre en place des aides pour les ravalements de façades. Les fiches pratiques de l ADIL du Finistère LES AIDES LOCALES A L AMELIORATION DE L HABITAT POUR LES RAVALEMENTS DE FACADES Les collectivités locales ont la possibilité de mettre en place des aides pour

Plus en détail

économies d énergie...

économies d énergie... POUR UN HABITAT SOLIDAIRE ET DURABLE POUR UN HABITAT SOLIDAIRE ET DURABLE AVEC LA RÉGION BASSE-NORMANDIE AVEC LA RÉGION BASSE-NORMANDIE vous souhaitez rénover votre logement et réaliser des économies d

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

L HABITAT ET LE LOGEMENT

L HABITAT ET LE LOGEMENT L HABITAT ET LE LOGEMENT CARACTERISTIQUES DU PARC DE LOGEMENTS Un habitat traditionnel et rural Au recensement de la population de 2006, la Communauté de Communes de la Picardie Verte comptait 13 688 logements.

Plus en détail

Aide à l isolation de l habitat

Aide à l isolation de l habitat Aide à l isolation de l habitat Dans le cadre de l élaboration du Schéma Régional Climat Air Energie dit SRCAE, l état des lieux énergétique a mis en évidence la part du secteur du bâtiment dans le bilan

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA JOURNEE THEMATIQUE DU RESEAU REGIONAL ENERGIE & PRECARITE Mardi 26 Janvier 2010. La précarité énergétique Financer pour Agir

COMPTE-RENDU DE LA JOURNEE THEMATIQUE DU RESEAU REGIONAL ENERGIE & PRECARITE Mardi 26 Janvier 2010. La précarité énergétique Financer pour Agir COMPTE-RENDU DE LA JOURNEE THEMATIQUE DU RESEAU REGIONAL ENERGIE & PRECARITE Mardi 26 Janvier 2010 La précarité énergétique Financer pour Agir Travaux en Ateliers La ronde des financements Présentation

Plus en détail

Rénovation d une maison individuelle en basse consommation d énergie

Rénovation d une maison individuelle en basse consommation d énergie Rénovation d une maison individuelle en basse consommation d énergie Fiche d opération Armapa -2011 cd2e- Page 1 Introduction L évolution du prix de l énergie encourage nos concitoyens à changer d exigences

Plus en détail

La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté

La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté 1 - RELATION AU CONTRAT CADRE Afin de préciser les actions qui seront mises en place jusqu en 2003, les partenaires du contrat de ville

Plus en détail

FICHE DE LOT M5B-2. SECTEUR MASSÉNA BRUNESEAU PÉRIMÈTRE A septembre 2006

FICHE DE LOT M5B-2. SECTEUR MASSÉNA BRUNESEAU PÉRIMÈTRE A septembre 2006 FICHE DE LOT M5B-2 SECTEUR MASSÉNA BRUNESEAU PÉRIMÈTRE A septembre 2006 SEMAPA PARIS RIVE GAUCHE 69-71, rue du Chevaleret 75 013 Paris tél. +33 (0)1 44 06 20 00 fax +33 (0)1 45 70 82 18 www.parisrivegauche.com

Plus en détail

Le Fort d Issy Présentation à l Association des Maires des Hauts de Seine. juillet 2012

Le Fort d Issy Présentation à l Association des Maires des Hauts de Seine. juillet 2012 9876 Le Fort d Issy Présentation à l Association des Maires des Hauts de Seine juillet 2012 Sommaire 1. La méthodologie 2. Les dates clefs 3. Les chiffres clefs 4. Les principaux acteurs 5. Organisation

Plus en détail

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique Point d étape Une feuille de route initiale Un enjeu économique : - créer un centre d affaires européen (tertiaire supérieur) - faire un effet levier

Plus en détail

ISOvER PRÉSEnTE LEs LAURÉAts DE ses trophées EFFICACItÉ ÉnERGÉtIQUE

ISOvER PRÉSEnTE LEs LAURÉAts DE ses trophées EFFICACItÉ ÉnERGÉtIQUE Dossier de presse / Février 2014 ISOvER PRÉSEnTE LEs LAURÉAts DE ses trophées EFFICACItÉ ÉnERGÉtIQUE IsoVER organise depuis 2007 un concours dans toute l Europe, qui récompense les projets de construction

Plus en détail

Mission d assistance à maîtrise d ouvrage dans le cadre d un projet de rénovation énergétique d une copropriété Année 2015 / 2016

Mission d assistance à maîtrise d ouvrage dans le cadre d un projet de rénovation énergétique d une copropriété Année 2015 / 2016 Mission d assistance à maîtrise d ouvrage dans le cadre d un projet de rénovation énergétique d une copropriété Année 2015 / 2016 CAHIER DES CHARGES 1 Sommaire 1. Objectifs de la mission d accompagnement...4

Plus en détail

LE BATIMENT L HABITAT

LE BATIMENT L HABITAT LE BATIMENT L HABITAT L habitat est en France le plus gros consommateur d'énergie parmi tous les secteurs économiques, avec 70 millions de tonnes équivalent pétrole (tep). Soit 43 % de l'énergie finale

Plus en détail

Les copropriétés en difficulté

Les copropriétés en difficulté Les copropriétés en difficulté 1) La copropriété 2) La copropriété en difficulté 3) Les outils de traitement 4) Les financements 5) Le rôle des services déconcentrés 1) La copropriété Un préalable : la

Plus en détail

Programme d Intérêt Général

Programme d Intérêt Général Programme d Intérêt Général Pays ruthénois Bilan Année 28 Mars 29 1 BILAN QUALITATIF -RESIDENCES PRINCIPALES- I. La subvention ANAH -propriétaire occupant- Pour rappel, l Agence Nationale pour l Amélioration

Plus en détail

Michel PERRIN rec eur op onne CNDB

Michel PERRIN rec eur op onne CNDB Michel PERRIN Directeur opérationnel CNDB Le logement collectif Le tout bois La mixité bois et béton La rénovation thermique 43 logements à Arques (62) : Résidence des Nénuphars et des roseaux Maître d'oeuvre

Plus en détail

La Maison Onirique par Cécile Robin Challenge UMF 2014 Figure Libre, La reconquête du marché haut de gamme

La Maison Onirique par Cécile Robin Challenge UMF 2014 Figure Libre, La reconquête du marché haut de gamme La Maison Onirique par Cécile Robin Challenge UMF 2014 Figure Libre, La reconquête du marché haut de gamme Challenge UMF 2014 Figure Libre, La reconquête du marché haut de gamme L enjeu : Dépasser les

Plus en détail

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Etanchéité à l air dans la construction bois Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Pourquoi des bâtiments étanches à l air? Ne pas confondre : étanchéité à l air et confinement Une bonne étanchéité à l air

Plus en détail

I S O L A T I ON. Après. Avant. Pour votre confort, isolez en bois!

I S O L A T I ON. Après. Avant. Pour votre confort, isolez en bois! I S O L A T I ON T H E RM I QU E E X T ér I EURE Avant Après Pour votre confort, isolez en bois! Pratique, rapide, économique et esthétique ISOLEZ PAR L EXTERIEUR! Appelée aussi «mur-manteau», l isolation

Plus en détail

LE LABEL BBC EFFINERGIE DANS LE NEUF ET L EXISTANT

LE LABEL BBC EFFINERGIE DANS LE NEUF ET L EXISTANT LE LABEL BBC EFFINERGIE DANS LE NEUF ET L EXISTANT QU EST CE QUE LE LABEL BBC? Dans le cadre de la RT 2005 (réglementation thermique) l arrêté ministériel du 3 mai 2007 définit les exigences réglementaires

Plus en détail