PROGRAMMES DE LANGUES EN ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES. A. Définition des programmes de langues en alternance travail-études

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROGRAMMES DE LANGUES EN ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES. A. Définition des programmes de langues en alternance travail-études"

Transcription

1 PROGRAMMES DE LANGUES EN ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES A. Définition des programmes de langues en alternance travail-études Les programmes de langues en alternance travail-études sont des programmes qui allient officiellement la formation linguistique d un étudiant avec l acquisition d expérience de travail. Ces programmes se composent de deux éléments : des études en classe et un stage de travail. Le stage de travail a pour but d exposer un étudiant au langage naturel dans son contexte afin de perfectionner ses compétences langagières expressives et réceptives. Pour maintenir l intégrité des programmes de langues en alternance travail-études, le stage de travail ne doit pas dépasser, en nombre d heures, le total d heures d études en classe du programme. Le stage de travail peut être rémunéré ou non, à temps partiel ou à plein temps. Les placements de travail peuvent se produire conjointement avec des entreprises et des organismes privés, publics et sans but lucratif, sous réserve de certains domaines exclus. L établissement membre («le membre») de Langues Canada doit surveiller le stage de travail, qui doit se conformer à toutes les lois et à tous les règlements canadiens fédéraux, provinciaux et territoriaux applicables. B. Aptitudes Un programme de langues en alternance travail-études expose les étudiants à toutes les connaissances linguistiques nécessaires afin qu ils puissent acquérir des compétences équilibrées en matière de communication. D autres programmes peuvent être axés sur des capacités langagières et des objectifs particuliers. Le membre doit clairement énoncer les objectifs linguistiques de ces programmes dans la description des programmes et tout matériel de marketing. C. Description du programme Chaque programme de langues en alternance travail-études doit compter une description détaillée. Cette description doit fournir des renseignements sur ce qui suit : i. rémunération : la description du programme doit préciser si le stage de travail sera rémunéré ou non ou s il sera rémunéré par une allocation; stage non rémunéré : si le stage de travail n est pas rémunéré ou si seulement une allocation est versée, toutes les conditions suivantes doivent être remplies : NOTE du groupe de travail : ces conditions pour les stages non rémunérés sont tirées de la Loi sur les normes d emploi de l Ontario, en vertu de laquelle les employeurs ne sont pas tenus de payer le salaire minimum aux stagiaires. a. l organisme hôte offre à l étudiant des occasions d apprentissage linguistique qui sont semblables à celles qui lui seraient offertes dans un milieu d apprentissage; 1

2 b. les activités de l étudiant durant le stage de travail sont principalement faites dans son intérêt, sur le plan de l apprentissage linguistique; c. l organisme hôte tire peu ou pas d avantage de l activité de l étudiant durant son placement dans l organisme; d. l étudiant ne supplante pas d employés de l organisme hôte qui offre le stage de travail; e. l étudiant n a pas nécessairement droit à un emploi au terme du stage de travail; f. l étudiant est informé qu il ne sera pas rémunéré pour le stage de travail. i nature du stage de travail : la description du programme doit préciser le but de l apprentissage linguistique offert à l étudiant et la nature des tâches qui lui seront confiées dans le cadre de son stage de travail, étant l un ou l autre des suivants : a. stage de langue spécialisée ces stages de travail sont des placements de travail spécialisé ou professionnel dont le but est de permettre aux étudiants d acquérir et de perfectionner des capacités langagières pertinentes qui sont liées à leur champ de carrière. Ces placements sont souvent, mais non nécessairement, non rémunérés; b. stage de langue générale ces stages de travail sont habituellement des postes non spécialisés ou de débutant, souvent dans le secteur des services, dont le but est de permettre aux étudiants d acquérir des capacités langagières générales et de s exprimer avec plus d aisance. Ces placements sont normalement, mais non nécessairement, rémunérés. Pour ces deux genres de stages de travail, qu ils soient rémunérés ou non, les étudiants seront tenus de détenir un permis d études et un permis de travail. iv. catégories d industrie : la description du programme doit énoncer les genres d industries dans lesquelles le stage de travail peut se dérouler; v. emplacement du stage de travail : la description du programme doit préciser l emplacement géographique probable du stage de travail; vi. v vi ix. méthode de placement pour le stage de travail : la description du programme doit préciser si l étudiant doit lui-même trouver le stage de travail et prendre les dispositions voulues ou si le membre doit s en charger; possibilités d hébergement : la description du programme doit fournir des renseignements sur les possibilités d hébergement pour le stage de travail s il est organisé par le membre à un endroit qui se trouve à plus de 50 km de celui des études en classe de l étudiant; objectifs mesurables d apprentissage linguistique : la description du programme doit énumérer les objectifs d apprentissage du programme de langues en alternance travail-études et décrire comment ces résultats d apprentissage seront mesurés; critères d admission et d achèvement : la description du programme doit préciser les critères d admission pour les études en classe et le stage de travail du programme de langues en alternance travail-études ainsi que les critères de réussite de chaque phase du 2

3 programme. Les membres n admettront ni ne garderont des étudiants qui ne satisfont pas aux exigences d admission publiées de leurs programmes d alternance travail-études; x. surveillance : la description du programme doit décrire les méthodes de surveillance et le calendrier de chaque phase du programme. D. Orientation pour les programmes de langues en alternance travail-études Les membres doivent fournir de la documentation d orientation aux étudiants inscrits au programme de langues en alternance travail-études. Cette documentation comprendra des renseignements sur chacun des éléments suivants : i. la Loi sur les normes d emploi de la province ou du territoire; les normes de santé et de sécurité au travail de la province ou du territoire; i les retenues d impôt et les remboursements d impôt applicables; iv. la politique de règlement des différends du programme de langues en alternance travail-études; E. Stages de travail Le membre doit approuver par écrit le stage de travail des étudiants avec les organismes hôtes et la durée de ces placements ne doit pas dépasser le nombre d heures de la période d études en classe. i. Les membres tiendront un dossier des renseignements suivants pour chaque stage de travail : a. nom et adresse de l organisme hôte; b. nom du superviseur de l hôte et coordonnées; c. nature des activités de l organisme; d. horaire de travail estimé. Les membres évalueront et approuveront les organismes hôtes et les stages de travail en fonction des critères suivants : a. la langue principalement parlée dans le milieu de travail est la même que celle qui est enseignée dans les études en classe du programme; b. l organisme hôte a un permis d exploitation dans sa région; c. le stage de travail constitue une occasion d emploi qui atteint les objectifs du programme. La communication avec l organisme hôte dans le but de faire cette évaluation peut avoir lieu par écrit, en personne ou par téléphone. Si elle se déroule en personne ou par téléphone, une transcription détaillée de la conversation doit être faite par le membre et versée au dossier de l étudiant ou de l organisme hôte. 3

4 i En ce qui concerne les placements facilités par le membre, les étudiants doivent recevoir du membre une entente de placement détaillée ou une fiche de renseignements, qui précise ce qui suit : a. nom et adresse de l organisme hôte; b. nom du superviseur de l hôte et coordonnées; c. dates de début et de fin du stage de travail; d. journées et heures de travail proposées; e. titre proposé du poste, le cas échéant, et fonctions du poste ainsi que salaire, au besoin. iv. Pour les placements organisés par l étudiant même, l étudiant doit fournir au membre les renseignements suivants par écrit, que doit confirmer le membre avant d évaluer et d approuver le stage de travail : a. nom et adresse de l organisme hôte; b. nom du superviseur de l hôte et coordonnées; c. dates de début et de fin du stage de travail; d. journées et heures de travail proposées; e. titre proposé du poste, le cas échéant, et fonctions du poste ainsi que salaire, au besoin. F. Surveillance et évaluation des étudiants inscrits au programme de langues en alternance travail-études Les membres doivent surveiller l étudiant pour les éléments des études en classe et du stage de travail du programme afin d évaluer leurs progrès et de s assurer que les objectifs d apprentissage sont atteints. i. La surveillance de l élément des études en classe du programme de langues en alternance travail-études comprend ce qui suit : a. les membres exigeront que les étudiants assistent à au moins 80 % des cours de langue prévus; b. les membres tiendront à jour un registre des présences pour chaque étudiant; c. si un étudiant manque plus de 20 % des cours, le membre donnera un avertissement par écrit à l étudiant. Si l assiduité d un étudiant pour l élément entier d études en classe est inférieure à 80 %, le membre signalera par écrit l infraction de l étudiant à son permis de travail à Immigration Canada et versera une copie de ce rapport au dossier de l étudiant; d. les membres évalueront l apprentissage linguistique de l étudiant tout au long des études en classe du programme au moyen d examens réguliers et d évaluations et tiendront à jour des dossiers écrits des progrès de l étudiant. La surveillance de l élément du stage de travail du programme de langues en alternance travail-études comprend ce qui suit : a. le membre doit avoir contacté l organisme hôte avant le début du stage de travail afin de confirmer ce qui suit : 4

5 i. le nom du superviseur de l organisme hôte et ses coordonnées; l adresse de l endroit où le stage de travail aura lieu; i les dates de début et de fin du stage de travail; iv. le nombre maximum d heures que l étudiant a le droit de travailler; v. l horaire de travail proposé de l étudiant; vi. les tâches proposées du poste; v les objectifs d apprentissage linguistique du programme. Cette première communication avec l organisme hôte peut être faite par écrit, en personne ou par téléphone. Si elle se déroule en personne ou par téléphone, une transcription détaillée de la conversation doit être faite par le membre et versée au dossier de l étudiant. b. le membre sera en contact avec l étudiant au moins une fois toutes les quatre semaines tout au long de la période du stage de travail afin de confirmer ce qui suit : i. l assiduité et les heures de travail jusqu à présent; les tâches du poste; i tout conflit ou problème dans le milieu de travail; iv. les progrès en matière d apprentissage linguistique; v. tout changement dans les conditions du stage de travail. Cette communication avec l étudiant peut être faite par écrit, en personne ou par téléphone. Si elle se déroule en personne ou par téléphone, une transcription détaillée de la conversation doit être faite par le membre et versée au dossier de l étudiant. i L établissement membre évaluera tous les étudiants à la fin de leur stage de travail afin de déterminer s ils ont atteint les objectifs du programme et les résultats d apprentissage et s ils ont droit à un certificat d achèvement. G. Procédures visant la non-conformité relativement au programme de langues en alternance travail-études Il appartient aux membres d établir et d'appliquer les procédures visant la non-conformité pour leurs programmes de langues en alternance travail-études. Ces procédures doivent inclure ce qui suit : i. exigences concernant la non-conformité de l étudiant relativement au programme de langues en alternance travail-études : a. si un étudiant ne satisfait pas aux exigences en matière d assiduité ou de rendement de l élément des études en classe, le membre ne doit pas permettre à l étudiant de passer à l élément du stage de travail; b. si un étudiant dépasse le nombre d heures de l élément du stage de travail, le membre ne doit pas délivrer à l étudiant un certificat pour le programme de langues en alternance travail-études et doit signaler par écrit l infraction de l étudiant à son permis de travail à Immigration Canada; 5

6 c. si l étudiant abandonne ou sinon omet de terminer l élément du stage de travail, le membre ne doit pas délivrer à l étudiant un certificat pour le programme de langues en alternance travail-études; d. si un étudiant est mis à pied de son stage de travail et, de l avis du membre, il lui reste suffisamment de temps pour poursuivre avec un nouvel organisme hôte, le membre devrait faire tout son possible pour faciliter son transfert sans frais supplémentaires pour l étudiant; e. si un organisme hôte congédie un étudiant à juste titre de son stage de travail, le membre n est aucunement obligé de faciliter un nouveau stage pour l étudiant, mais ce dernier peut organiser un tel stage lui-même. Si l étudiant ne réussit pas à obtenir un autre stage, le membre signalera par écrit à Immigration Canada la cessation anticipée du programme de langues en alternance travail-études de l étudiant; f. si un étudiant ne participe pas activement à la surveillance de l élément du stage de travail, le membre donnera à l étudiant un avertissement par écrit. Au deuxième avertissement, le membre informera aussi l organisme hôte de l infraction possible. Au troisième avertissement, le membre signalera par écrit l infraction de l étudiant à son permis de travail à Immigration Canada et on considérera que l étudiant n a pas terminé le stage de travail du programme de langues en alternance travail-études. exigences concernant la non-conformité de l organisme hôte relativement au programme de langues en alternance travail-études : a. un membre doit s efforcer de faciliter un stage de travail différent ou supplémentaire si un organisme hôte fait ce qui suit : H. Immigration et assurance i. omet d assurer un nombre suffisant d heures pour le stage de travail; ne respecte pas les normes d emploi en milieu de travail ou les règlements en matière de santé et de sécurité; i omet d offrir un stage de travail qui atteint les objectifs d apprentissage du programme; iv. congédie l étudiant sans motif; v. met à pied l étudiant; vi. change considérablement la nature ou les conditions du stage de travail; v encourage l étudiant à enfreindre les conditions de son permis de travail. Les membres doivent confirmer que tous les étudiants inscrits à un programme de langues en alternance travail-études ont des permis d études et de travail valides pour toute la durée de leurs programmes, avant qu ils n amorcent leur stage de travail. i. Les membres doivent signaler à Immigration Canada toute inobservation par l étudiant des conditions du permis de travail et des conditions du programme de langues en alternance travail-études. Le cas échéant, les membres doivent souscrire à une assurance provinciale en milieu de travail pour ses étudiants inscrits au programme de langues en alternance travail-études. 6

7 i Les membres doivent recommander à tous les étudiants inscrits à leur programme de langues en alternance travail-études d obtenir une assurance médicale valide pour l entière durée de leur séjour, y compris pour les éléments d études et de travail. I. Documents de politiques et procédures pour les stages de travail Les membres doivent compter des politiques et procédures écrites pour leurs programmes de langues en alternance travail-études, qui traitent de tous les sujets suivants : i. le retrait de l étudiant du programme et la procédure pour en informer Immigration Canada; les procédures pour le stage de travail; i la politique de remboursement du programme; iv. la procédure de remplacement du stage de travail. J. Marketing Le matériel promotionnel du membre doit décrire avec exactitude tout programme de langues en alternance travail-études qu il offre. i. Les membres doivent respecter les restrictions suivantes dans leur matériel de marketing : a. ne pas promouvoir les programmes de langues en alternance travail-études à titre de formation professionnelle; b. ne pas promouvoir les programmes de langues en alternance travail-études comme moyen de pleinement financer les études ou de rester au Canada ou de rembourser les étudiants pour le coût de leur programme; c. ne pas promouvoir les programmes de langues en alternance travail-études comme moyen d immigrer au Canada; d. le matériel promotionnel du programme de langues en alternance travail-études ne doit pas promouvoir la discrimination. i Tous les demandeurs intéressés doivent être en mesure d obtenir une description complète du programme de langues en alternance travail-études, qui doit se conformer aux exigences en matière de description stipulées dans la section C du présent document. Tout matériel promotionnel sur le programme de langues en alternance travail-études du membre doit employer la terminologie de la section C. ii pour décrire la nature du stage de travail. Note : Si l organisation du stage de travail est donnée en sous-traitance, Langues Canada s attend à ce que les exigences énoncées dans la présente soient néanmoins respectées et il incombe au membre de s assurer que son sous-traitant respecte explicitement ces normes et obtienne de lui tous les dossiers exigés pour l inspection. 7

Politique de Bell sur la protection de la vie privée

Politique de Bell sur la protection de la vie privée Politique de Bell sur la protection de la vie privée Dernière révision : février 2012 La Politique de Bell sur la protection de la vie privée reflète les exigences de la Loi sur la protection des renseignements

Plus en détail

Régime d assurance de la qualité NORMES ET PRÉCISIONS

Régime d assurance de la qualité NORMES ET PRÉCISIONS Régime d assurance de la qualité NORMES ET PRÉCISIONS A: RAISON D ÊTRE La raison d être des normes de Langues Canada (LC) est de veiller aux meilleurs intérêts des étudiants qui étudient ou comptent étudier

Plus en détail

Notre promesse en matière de respect de la vie privée

Notre promesse en matière de respect de la vie privée Notre promesse en matière de respect de la vie privée Le Code de TELUS sur la protection de la vie privée contient les dix principes du code type sur la protection des renseignements personnels de l Association

Plus en détail

Accord de libre circulation nationale

Accord de libre circulation nationale Accord de libre circulation nationale Fédération des ordres professionnels de juristes du Canada / Federation of Law Societies of Canada 445, boulevard Saint-Laurent, bureau 480 Montréal (Québec) H2Y 2Y7

Plus en détail

IMMIGRATION. Immigration

IMMIGRATION. Immigration 97 IMMIGRATION L immigration est une responsabilité fédérale, bien que quelques provinces aient conclu des accords sur l immigration. Ces accords fédérauxprovinciaux, appelés Programme des candidats des

Plus en détail

Entraîneur/entraîneure de l équipe nationale féminine senior. Description de travail

Entraîneur/entraîneure de l équipe nationale féminine senior. Description de travail Entraîneur/entraîneure de l équipe nationale féminine senior 1. Description générale du poste Description de travail L entraîneur/entraîneure de l équipe nationale senior est responsable des programmes

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF À L ADMISSION AU CÉGEP DE DRUMMONDVILLE

RÈGLEMENT RELATIF À L ADMISSION AU CÉGEP DE DRUMMONDVILLE RÈGLEMENT N o 5 RÈGLEMENT RELATIF À L ADMISSION AU CÉGEP DE DRUMMONDVILLE Modifié le 10 juin 2014 cegepdrummond.ca Adopté au conseil d administration : 87-04-28-04 Modifié : 22 septembre 1987 (CA-87-09-22-09)

Plus en détail

CORPORATION SHOPPERS DRUG MART CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CORPORATION SHOPPERS DRUG MART CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Nature et portée du comité d audit CORPORATION SHOPPERS DRUG MART CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Le comité d audit (le «comité») est un comité permanent dont les membres sont nommés par le conseil d administration

Plus en détail

Approbation du financement des programmes d études

Approbation du financement des programmes d études Approbation du financement des programmes d études TABLE DES MATIÈRES But et portée... 2 Glossaire... 2 Obligations... 5 Collèges... 5 Ministère... 6 Modalités d approbation... 6 Résumé des responsabilités...

Plus en détail

Programme de recouvrement des coûts de la CCSN

Programme de recouvrement des coûts de la CCSN Programme de recouvrement des coûts de la CCSN Programme de recouvrement des coûts de la Commission canadienne de sûreté nucléaire Publié par la Commission canadienne de sûreté nucléaire Also published

Plus en détail

Programme Connexion compétences Information générale

Programme Connexion compétences Information générale 204-205 Programme Connexion compétences Information générale 95, rue de l Ours Wendake (Québec) G0A 4V0 Personne-ressource Tim Whiteduck, directeur de la technologie Description et objectifs Offert par

Plus en détail

Si vous avez une formation et de l expérience en. Les professions en technologie des sciences appliquées et du génie au Canada INSTRUMENTATION

Si vous avez une formation et de l expérience en. Les professions en technologie des sciences appliquées et du génie au Canada INSTRUMENTATION MC Les professions en technologie des sciences appliquées et du génie au Canada Si vous avez une formation et de l expérience en sciences appliquées ou en génie, une carrière à titre de technicien ou de

Plus en détail

DES CADRES SOCIAUX VARIÉS ET AUTHENTIQUES, DE DÉVELOPPER LEUR COMPÉTENCE INTERCULTURELL

DES CADRES SOCIAUX VARIÉS ET AUTHENTIQUES, DE DÉVELOPPER LEUR COMPÉTENCE INTERCULTURELL SOUTENIR LA PERSONNE IMMIGRANTE DANS SA DÉMARCHE D APPRENTISSAGE DU FRANÇAIS LANGU D INTÉGRATION ET FACILITER SA PARTICIPATION PLEINE ET ENTIÈRE À LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE. AIDER LA PER SONNE IMMIGRANTE À

Plus en détail

Addenda du plan d affaires 2013-2014 de Mitacs Globalink Document présenté à Industrie Canada Février 2014. 1. Introduction. 2.

Addenda du plan d affaires 2013-2014 de Mitacs Globalink Document présenté à Industrie Canada Février 2014. 1. Introduction. 2. 1. Introduction En 2009, Mitacs a ajouté Globalink à sa gamme croissante de programmes. Dans le cadre de Globalink, Mitacs invite de brillants étudiants originaires de pays désignés à venir au Canada,

Plus en détail

VILLE DE VAL-D OR RÈGLEMENT 2005-22 REFONDU VERSION NON OFFICIELLE

VILLE DE VAL-D OR RÈGLEMENT 2005-22 REFONDU VERSION NON OFFICIELLE VILLE DE VAL-D OR RÈGLEMENT 2005-22 REFONDU VERSION NON OFFICIELLE Règlement concernant les colporteurs ou les vendeurs itinérants et les commerçants nonrésidents. PRÉAMBULE ATTENDU le pouvoir accordé

Plus en détail

Texte final 4 décembre Chapitre sept Mobilité de la main-d œuvre

Texte final 4 décembre Chapitre sept Mobilité de la main-d œuvre Texte final 4 décembre 2008 Chapitre sept Mobilité de la main-d œuvre Annexe n o 1 du neuvième protocole de modification Approuvé le 16 janvier 2009-1 - Chapitre sept Mobilité de la main-d oeuvre Article

Plus en détail

Politique sur la protection des renseignements personnels

Politique sur la protection des renseignements personnels Politique sur la protection des renseignements personnels INTRODUCTION La Compagnie mutuelle d assurance Wawanesa (la «Compagnie») s engage à protéger les renseignements personnels de ses Clients. La Compagnie

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile

Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile DEUXIÈME SESSION TRENTE-CINQUIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 429 Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile Présentation Présenté par M. Jacques Brassard Ministre des Transports Éditeur officiel

Plus en détail

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE LA PARTICIPATION COMMUNAUTAIRE

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE LA PARTICIPATION COMMUNAUTAIRE PROGRAMME DE FINANCEMENT DE LA PARTICIPATION COMMUNAUTAIRE W GUIDE DU DEMANDEUR www.tc.gc.ca/pfpc 1.0 Aperçu Le Programme de financement de la participation communautaire («PFPC» ou «le Programme») fournit

Plus en détail

1.1. La présente politique prend effet le (date établie avec l autorisation du CHD).

1.1. La présente politique prend effet le (date établie avec l autorisation du CHD). 1. DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR 1.1. La présente politique prend effet le (date établie avec l autorisation du CHD). 1.2. La présente politique remplace la Politique du CNRC relative aux conflits d intérêts

Plus en détail

Développement de logiciels et les services informatiques

Développement de logiciels et les services informatiques N o 63-255-X au catalogue. Bulletin de service Développement de logiciels et les services informatiques 2012. Faits saillants Les revenus générés par les entreprises de l industrie du développement de

Plus en détail

Athlétisme Canada Politique du Programme d aide aux athlètes (PAA) 2015-2016 Profil paralympique

Athlétisme Canada Politique du Programme d aide aux athlètes (PAA) 2015-2016 Profil paralympique Athlétisme Canada Politique du Programme d aide aux athlètes (PAA) 2015-2016 Profil paralympique 1. Description générale du programme et objectif Le programme d aide aux athlètes (PAA) est un programme

Plus en détail

LES INTERACTIONS AVEC L'INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE : LIGNES DIRECTRICES POUR LES MÉDECINS

LES INTERACTIONS AVEC L'INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE : LIGNES DIRECTRICES POUR LES MÉDECINS POLITIQUE DE L AMC LES INTERACTIONS AVEC L'INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE : LIGNES DIRECTRICES POUR LES MÉDECINS La prestation des soins de santé au Canada a toujours compris des interactions entre les médecins

Plus en détail

Répercussions de l article 91 de la LIPR sur les intervenants

Répercussions de l article 91 de la LIPR sur les intervenants Répercussions de l article 91 de la LIPR sur les intervenants Octobre 2014 Aperçu Aperçu des modifications apportées à l article 91 de la Loi sur l'immigration et la protection des réfugiés (LIPR). Intention

Plus en détail

NORME EXIGENCES 1. SYSTÈME DE GESTION DE LA

NORME EXIGENCES 1. SYSTÈME DE GESTION DE LA S Ces normes et les exigences qui s y rattachent servent de cadre aux collèges de l Ontario en vue d évaluer le degré de conformité de leurs mécanismes d assurance de la qualité. Ces normes et ces exigences

Plus en détail

SRP-2.01-SP-11NNNN-006

SRP-2.01-SP-11NNNN-006 APPROUVÉ POUR UTILISATION INTERNE Rév. 000 Dossier n o 2.01 E-Docs n o 3484194 PROCÉDURES D EXAMEN POUR LE PERSONNEL : Demande de permis de préparation de l emplacement pour une nouvelle centrale nucléaire

Plus en détail

Directive applicable aux avantages accessoires du secteur parapublic. Émise par le Conseil de gestion du gouvernement

Directive applicable aux avantages accessoires du secteur parapublic. Émise par le Conseil de gestion du gouvernement Directive applicable aux avantages accessoires du secteur parapublic Émise par le Conseil de gestion du gouvernement Le 2 août 2011 Directive applicable aux avantages accessoires du secteur parapublic

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT GEORGE WESTON LIMITÉE

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT GEORGE WESTON LIMITÉE CHARTE DU COMITÉ D AUDIT de GEORGE WESTON LIMITÉE TABLE DES MATIÈRES 1. RESPONSABILITÉS DU COMITÉ... 1 2. MEMBRES DU COMITÉ... 1 3. PRÉSIDENT DU COMITÉ... 2 4. DURÉE DU MANDAT DE CHAQUE MEMBRE... 2 5.

Plus en détail

CET 006M C.P. P.L. 35 Industrie de la construction

CET 006M C.P. P.L. 35 Industrie de la construction CET 006M C.P. P.L. 35 Industrie de la construction Mémoire présenté par L Association canadienne de caution à La Commission de l économie et du travail Assemblée Nationale du Québec Sujet : Consultations

Plus en détail

ORDRE DES ÉDUCATRICES ET DES ÉDUCATEURS DE LA PETITE ENFANCE

ORDRE DES ÉDUCATRICES ET DES ÉDUCATEURS DE LA PETITE ENFANCE ORDRE DES ÉDUCATRICES ET DES ÉDUCATEURS DE LA PETITE ENFANCE Politique relative à l évaluation des diplômes et de la formation du demandeur conformément à la sous-disposition 7.1.iv. du Règlement sur l

Plus en détail

TENCE INTERCULTURELLE ET DE PARTICIPER ACTIVEMENT À LEUR PROCESSUS D INTÉGRATION.SOUTENIR L

TENCE INTERCULTURELLE ET DE PARTICIPER ACTIVEMENT À LEUR PROCESSUS D INTÉGRATION.SOUTENIR L SOUTENIR LA PERSONNE IMMIGRANTE DANS SA DÉMARCHE D APPRENTISSAGE DU FRANÇAIS LANGU D INTÉGRATION ET FACILITER SA PARTICIPATION PLEINE ET ENTIÈRE À LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE. AIDER LA PER SONNE IMMIGRANTE À

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Objectifs MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le conseil d administration (le «conseil») rend compte à l actionnaire et relève du Parlement par l intermédiaire du ministre de l Innovation, des Sciences

Plus en détail

IMMIGRATION Canada. Permis de travail. Directives du bureau des visas d Accra. Table des matières IMM 5895 F ( )

IMMIGRATION Canada. Permis de travail. Directives du bureau des visas d Accra. Table des matières IMM 5895 F ( ) IMMIGRATION Canada Table des matières Liste de contrôle Permis de travail Questionnaire Aide familial résidant Permis de travail Directives du bureau des visas d Accra Ce guide est produit gratuitement

Plus en détail

BANQUE DE MONTRÉAL CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION

BANQUE DE MONTRÉAL CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION BANQUE DE MONTRÉAL CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION Le Comité est chargé d aider le Conseil à s acquitter de ses responsabilités de surveillance concernant l intégrité de l information financière

Plus en détail

CONCOURS 2015 DU FONDS COLLÈGE-INDUSTRIE POUR L INNOVATION VOLET 1 : INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE INVITATION À SOUMETTRE DES PROPOSITIONS

CONCOURS 2015 DU FONDS COLLÈGE-INDUSTRIE POUR L INNOVATION VOLET 1 : INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE INVITATION À SOUMETTRE DES PROPOSITIONS CONCOURS 2015 DU FONDS COLLÈGE-INDUSTRIE POUR L INNOVATION VOLET 1 : INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE INVITATION À SOUMETTRE DES PROPOSITIONS DESCRIPTION Le Fonds collège-industrie pour l innovation (FCII)

Plus en détail

Mettre ensemble tous les acteurs

Mettre ensemble tous les acteurs Mettre ensemble tous les acteurs Réponse à l Examen du soutien fédéral de la recherche-développement Ingénieurs Canada* Février 2011 *Ingénieurs Canada est le nom commercial utilisé par le Conseil canadien

Plus en détail

FINANCEMENT OFFERT Plusieurs bourses de $ (CA) sont offertes en tant que possibilité de financement unique.

FINANCEMENT OFFERT Plusieurs bourses de $ (CA) sont offertes en tant que possibilité de financement unique. DÉTAILS DE LA POSSIBILITÉ DE FINANCEMENT ET DATES IMPORTANTES Nom du programme : Bourse d études de Cancer pulmonaire Canada Statut : Acceptation des demandes Date limite pour soumettre une demande : 30

Plus en détail

Programme services-conseils (PSC)

Programme services-conseils (PSC) Programme services-conseils (PSC) Dans le présent document, l emploi du masculin pour désigner des personnes n a d autres fins que celle d alléger le texte. Des mesures d aide décrites dans ce programme

Plus en détail

Directives de pratique. concernant. l adjudication des frais

Directives de pratique. concernant. l adjudication des frais Ontario Energy Board Commission de l énergie de l Ontario Directives de pratique concernant l adjudication des frais Février 2003 DIRECTIVES DE PRATIQUE CONCERNANT L ADJUDICATION DES FRAIS 1. DÉFINITIONS

Plus en détail

POLITIQUE CONCERNANT LES STAGIAIRES POSTDOCTORAUX

POLITIQUE CONCERNANT LES STAGIAIRES POSTDOCTORAUX POLITIQUE CONCERNANT LES STAGIAIRES POSTDOCTORAUX Adoptée par la Commission des études, le 10 mai 2002 Ratifiée par le Conseil d administration, le 7 juin 2002 Modifiée par la Commission des études, le

Plus en détail

Rapports sur les pratiques d inscription équitables : Directive à l intention des organismes de réglementation de l Ontario

Rapports sur les pratiques d inscription équitables : Directive à l intention des organismes de réglementation de l Ontario Rapports sur les pratiques d inscription équitables : Directive à l intention des organismes de réglementation de l Ontario Décembre 2015 Bureau du commissaire à l équité 595, rue Bay, bureau 1201 Toronto

Plus en détail

Améliorations réglementaires au Programme de travailleurs étrangers temporaires

Améliorations réglementaires au Programme de travailleurs étrangers temporaires Améliorations réglementaires au Programme de travailleurs étrangers temporaires Contexte La plupart des employeurs traitent bien leurs employés, mais dans certains cas les travailleurs étrangers temporaires

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

Ensemble de politiques sur la gestion de l information

Ensemble de politiques sur la gestion de l information Ensemble de politiques sur la gestion de l information TABLE DES MATIÈRES 1. Avant-propos... 1 1.1. Application...1 1.2. Structure de l Ensemble de politiques... 1 1.3. Principes directeurs... 2 1.4. Exceptions...2

Plus en détail

Annexe à la Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers de 2012-2013

Annexe à la Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers de 2012-2013 Annexe à la Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers de 2012-2013 Bureau du vérificateur général du Canada N o de catalogue FA1-14/1-2013F-PDF

Plus en détail

VÉRIFICATION DES BÉNÉFICIAIRES INITIATIVE D ADAPTATION ÉCONOMIQUE, INDUSTRIELLE ET COMMUNAUTAIRE POUR LE SECTEUR DU BOIS D ŒUVRE (INAEICB)

VÉRIFICATION DES BÉNÉFICIAIRES INITIATIVE D ADAPTATION ÉCONOMIQUE, INDUSTRIELLE ET COMMUNAUTAIRE POUR LE SECTEUR DU BOIS D ŒUVRE (INAEICB) VÉRIFICATION DES BÉNÉFICIAIRES INITIATIVE D ADAPTATION ÉCONOMIQUE, INDUSTRIELLE ET COMMUNAUTAIRE POUR LE SECTEUR DU BOIS D ŒUVRE (INAEICB) Rapport de vérification Préparé par CONSEILS ET VÉRIFICATION CANADA

Plus en détail

Guide de l employé 2015

Guide de l employé 2015 Guide de l employé 2015 370 boul Greber, suite 205 Gatineau, Qc J8T 5R6 Tel: 819.771.0830 Fax: 819.205.2843 info@clapersonnel.ca www.clapersonnel.ca www.clapersonnel.ca 1 1 1 I l me fait plaisir en mon

Plus en détail

ENTENTE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE LAVAL ENTRE:

ENTENTE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE LAVAL ENTRE: CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE LAVAL ENTENTE ENTRE: DE LAVAL, personne morale de droit public légalement constituée (S.Q. 1965, c. 89), ayant son siège au 1, Place du Souvenir, à Chomedey, en les

Plus en détail

Éditeur officiel du Québec À jour au 1 er décembre 2016 Ce document a valeur officielle.

Éditeur officiel du Québec À jour au 1 er décembre 2016 Ce document a valeur officielle. 1 2 Éditeur officiel du Québec Ce document a valeur officielle. chapitre S-4.1.1, r. 1 Règlement sur la contribution réduite S Loi sur les services de garde éducatifs à l enfance (chapitre S-4.1.1, a.

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR STAGE EN MILIEU DE TRAVAIL

CRÉDIT D IMPÔT POUR STAGE EN MILIEU DE TRAVAIL CRÉDIT D IMPÔT POUR STAGE EN MILIEU DE TRAVAIL MISE EN GARDE Ce document est préparé par le Centre d emploi étudiant du Cégep de Saint-Jérôme à titre indicatif. Il a pour objet de faire un portrait simplifié

Plus en détail

Un nouvel outil pour fixer la rémunération des policiers de la Sûreté du Québec

Un nouvel outil pour fixer la rémunération des policiers de la Sûreté du Québec Présentation dans le cadre de la 74 e édition du Congrès annuel de la FQM Un nouvel outil pour fixer la rémunération des policiers de la Sûreté du Québec Pierre Veilleux, président 25 septembre 2015 Contexte

Plus en détail

DIRECTIVES DÉTAILLÉES

DIRECTIVES DÉTAILLÉES FORMULAIRE DE DEMANDE DE DÉSIGNATION Code client réservé à l administration DIRECTIVES SOMMAIRES Veuillez consulter les directives détaillées avant de remplir le formulaire. Remplissez toutes les sections

Plus en détail

POLITIQUE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LA CORRUPTION Page 1 sur 9

POLITIQUE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LA CORRUPTION Page 1 sur 9 Statut du 01/01/016 POLITIQUE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LA CORRUPTION Page 1 sur 9 1 Objectif La politique de Hill-Rom consiste à mener toutes ses opérations et activités en conformité avec la lettre et

Plus en détail

Liste de contrôle pour l auto-évaluation (critères du plan de partenariat communautaire visant l établissement de nouveaux arrivants)

Liste de contrôle pour l auto-évaluation (critères du plan de partenariat communautaire visant l établissement de nouveaux arrivants) Liste de contrôle pour l auto-évaluation (critères du plan de partenariat communautaire visant l établissement de nouveaux arrivants) Les municipalités (ou les autres parties intéressées promotrices) seront

Plus en détail

Normes visant les responsables d installations de garderies L`Éducation et Développement de la petite enfance Le 1er juin 2012

Normes visant les responsables d installations de garderies L`Éducation et Développement de la petite enfance Le 1er juin 2012 Normes visant les responsables d installations de garderies L`Éducatio on et Développement de la petite enfance Le 1 er juin 2012 TABLE DES MATIÈRES 1.0 INTRODUCTION 1.1 Définitions... 1 1.2 Fondement

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DU BÉNÉVOLAT (Revu et confirmé par la Direction des services aux membres le 30 avril 2013)

POLITIQUE DE GESTION DU BÉNÉVOLAT (Revu et confirmé par la Direction des services aux membres le 30 avril 2013) POLITIQUE DE GESTION DU BÉNÉVOLAT (Revu et confirmé par la Direction des services aux membres le 30 avril 2013) Document 213037 1. PROMOTION DU BÉNÉVOLAT L ICA a pour politique de promouvoir activement

Plus en détail

Directives du Programme Ontarien de soutien aux personnes handicapées - directives pour le soutien du revenu

Directives du Programme Ontarien de soutien aux personnes handicapées - directives pour le soutien du revenu Directives du Programme Ontarien de soutien aux personnes handicapées - directives pour le soutien du revenu 2.2 - Admissibilité des enfants à charge Résumé des dispositions législatives On qualifie d'enfant

Plus en détail

Catégorie/N o de politique Politique du Fonds n o 8 TITRE DE LA POLITIQUE. Approuvée en Juillet 2004 SUBVENTION CONDITIONNELLE

Catégorie/N o de politique Politique du Fonds n o 8 TITRE DE LA POLITIQUE. Approuvée en Juillet 2004 SUBVENTION CONDITIONNELLE Catégorie/N o de politique Politique du Fonds n o 8 TITRE DE LA POLITIQUE Approuvée en Juillet 2004 SUBVENTION CONDITIONNELLE Direction/Division Stratégies relatives à la main-d œuvre pour la santé/main-d

Plus en détail

Projet de loi n o 149 (2001, chapitre 14) Loi sur les réserves naturelles en milieu privé

Projet de loi n o 149 (2001, chapitre 14) Loi sur les réserves naturelles en milieu privé DEUXIÈME SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 149 (2001, chapitre 14) Loi sur les réserves naturelles en milieu privé Présenté le 31 octobre 2000 Principe adopté le 6 décembre 2000 Adopté

Plus en détail

Police afférente au régime de pension collectif

Police afférente au régime de pension collectif Police afférente au régime de pension collectif Numéro de police : PRPP 0005 En vigueur le 3 mars 2014 La London Life, Compagnie d Assurance-Vie (l émetteur) verse les prestations prévues conformément

Plus en détail

CONSEIL SCOLAIRE DE DISTRICT CATHOLIQUE CENTRE-SUD

CONSEIL SCOLAIRE DE DISTRICT CATHOLIQUE CENTRE-SUD CONSEIL SCOLAIRE DE DISTRICT CATHOLIQUE CENTRE-SUD DIRECTIVE ADMINISTRATIVE DOMAINE : PROGRAMMES ET SERVICES À L ÉLÈVE Politique : Excursions éducatives (abrogée) PSE.11.0 En vigueur le : 9 septembre 1998

Plus en détail

Le régime général d assurance médicaments

Le régime général d assurance médicaments Le régime général d assurance médicaments Régie de l assurance maladie du Québec Rapport d activité 2000-2001 du régime général d assurance médicaments Rappel de la Loi sur l assurance-médicaments et de

Plus en détail

Frais et droits à payer

Frais et droits à payer Frais et droits à payer 2016-2017 GRILLE DE TARIFICATION...2 Enseignement régulier... 2 Formation continue... 2 DROITS D INSCRIPTION EXIGIBLES POUR CERTAINS COURS...3 DROITS DE SCOLARITÉ (TEMPS PARTIEL

Plus en détail

Module «tutorat» Séquence 1, unité 1.3 : Les principaux aspects réglementaires de la formation professionnelle des jeunes

Module «tutorat» Séquence 1, unité 1.3 : Les principaux aspects réglementaires de la formation professionnelle des jeunes Module «tutorat» Séquence 1, unité 1.3 : Les principaux aspects réglementaires de la formation professionnelle des jeunes 1 Les publics et leur statut Dans les entreprises de l automobile, le tutorat peut

Plus en détail

Permis d exercice. de l Ordre des infirmières et infirmiers du Québec

Permis d exercice. de l Ordre des infirmières et infirmiers du Québec Permis d exercice Document explicatif des étapes pour obtenir un de l Ordre des infirmières et infirmiers du Québec à l intention de l infirmière de la France admissible à l Arrangement de reconnaissance

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES

CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES Entre les Soussignés : LTP CARCADO-SAISSEVAL 121 Boulevard Raspail 75006 PARIS 01 45 48 43 46 Représenté par le Chef d Etablissement Monsieur

Plus en détail

Politique d accessibilité au service à la clientèle du gouvernement du Manitoba

Politique d accessibilité au service à la clientèle du gouvernement du Manitoba Politique d accessibilité au service à la clientèle du gouvernement du Manitoba Énoncé de la politique La Politique d accessibilité au service à la clientèle du gouvernement du Manitoba prescrit la qualité

Plus en détail

Programme des travailleurs étrangers

Programme des travailleurs étrangers Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET) Modifications au Règlement sur l immigration et la protection des réfugiés et au processus d avis relatif au marché du travail Loi sur l immigration

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE PLACEMENTS DES RÉGIMES DE RETRAITE STRUCTURE DE GOUVERNANCE DES RÉGIMES DE RETRAITE

CHARTE DU COMITÉ DE PLACEMENTS DES RÉGIMES DE RETRAITE STRUCTURE DE GOUVERNANCE DES RÉGIMES DE RETRAITE CHARTE DU COMITÉ DE PLACEMENTS DES RÉGIMES DE RETRAITE Section 1 STRUCTURE DE GOUVERNANCE DES RÉGIMES DE RETRAITE Supremex (la «Société») parraine actuellement les régimes de retraite à prestations déterminées

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE RÉEXAMEN D UNE CAUSE

FORMULAIRE DE DEMANDE DE RÉEXAMEN D UNE CAUSE INNOCENCE CANADA Usage interne seulement Écrivez lisiblement svp Date de réception de la Demande (aaaa/mm/jj) INSTRUCTIONS Veuillez remplir ce Formulaire de demande de la manière la plus complète possible.

Plus en détail

ANNEXE V-B CAHIER DES CHARGES POUR LE CERTIFICAT RELATIF À LA METHODOLOGIE

ANNEXE V-B CAHIER DES CHARGES POUR LE CERTIFICAT RELATIF À LA METHODOLOGIE CONVENTION DE SUBVENTION DU CER ANNEXE V-B CAHIER DES CHARGES POUR LE CERTIFICAT RELATIF À LA METHODOLOGIE TABLE DES MATIERES CAHIER DES CHARGES POUR UN RAPPORT INDÉPENDANT SUR LES CONSTATATIONS FACTUELLES

Plus en détail

Le champ d exercice de l infirmière diplômée

Le champ d exercice de l infirmière diplômée . DIRECTIVE PROFESSIONNELLE Le champ d exercice de l infirmière diplômée Directive professionnelle : Le champ d exercice de l infirmière diplômée Nous réglementons les infirmières immatriculées et les

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 16 CONDITIONS D ADMISSION, D INSCRIPTION ET D EXCLUSION

RÈGLEMENT NUMÉRO 16 CONDITIONS D ADMISSION, D INSCRIPTION ET D EXCLUSION RÈGLEMENT NUMÉRO 16 CONDITIONS D ADMISSION, D INSCRIPTION ET D EXCLUSION Adopté par le Conseil d'administration le 9 mars 1994. Modifié par le Conseil le 15 mai 2000. Modifié par le Conseil le 13 mars

Plus en détail

NE PAS SOUMETTRE AVEC LA DEMANDE

NE PAS SOUMETTRE AVEC LA DEMANDE Le présent accord est conclu à Whitehorse, au Yukon ENTRE ET ET ACCORD TRIPARTITE CONCERNANT LE PROGRAMME TERRITORIAL DE CANDIDATURE À L IMMIGRATION le ministère de l Éducation du gouvernement du Yukon,

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS SUR LE PROGRAMME MONTANTS MAXIMUMS DU FINANCEMENT OFFERT

RENSEIGNEMENTS SUR LE PROGRAMME MONTANTS MAXIMUMS DU FINANCEMENT OFFERT Fonds pour les projets d expansion des entreprises (FPEE) RENSEIGNEMENTS SUR LE PROGRAMME MONTANTS MAXIMUMS DU FINANCEMENT OFFERT Le Fonds pour les projets d expansion des entreprises (FPEE) compte deux

Plus en détail

Certificat d'assurance Assurance crédit pour prêts hypothécaires CIBC

Certificat d'assurance Assurance crédit pour prêts hypothécaires CIBC Certificat d'assurance Assurance crédit pour prêts hypothécaires CIBC 13001F-2016/03 Page 1 de 13 Note : Ce document est important. Veuillez le conserver dans un endroit sécuritaire. Table des matières

Plus en détail

MANDAT ET DESCRIPTION DES FONCTIONS

MANDAT ET DESCRIPTION DES FONCTIONS MANDAT ET DESCRIPTION DES FONCTIONS Titre du poste : Nature du poste : DIRECTEUR GÉNÉRAL Poste cadre à temps complet 1 Sommaire des responsabilités : Le directeur général est responsable de la planification

Plus en détail

GRIEFS. Si vous pensez qu il faut le faire, alors faites-le!

GRIEFS. Si vous pensez qu il faut le faire, alors faites-le! GRIEFS Le grief constitue l un des outils les plus efficaces à la disposition des travailleurs et travailleuses pour protéger leurs droits. Un grief est en fait une plainte écrite contre une mesure prise

Plus en détail

N 3119 DOMAINE : RESSOURCES HUMAINES En vigueur le : Le 27 mars 2012 Révisée le : BIEN-ÊTRE ET ASSIDUITÉ AU TRAVAIL

N 3119 DOMAINE : RESSOURCES HUMAINES En vigueur le : Le 27 mars 2012 Révisée le : BIEN-ÊTRE ET ASSIDUITÉ AU TRAVAIL Politique N 3119 DOMAINE : RESSOURCES HUMAINES En vigueur le : Le 27 mars 2012 Révisée le : BIEN-ÊTRE ET ASSIDUITÉ AU TRAVAIL 1. PRÉAMBULE Attendu que le Conseil s attend à ce que chaque membre du personnel

Plus en détail

Approuvée le 24 avril 1999 Révisée le 9 avril 2005 Révisée le 31 janvier 2013 Révisée le 24 juin 2016 Prochaine révision en Page 1 de 5

Approuvée le 24 avril 1999 Révisée le 9 avril 2005 Révisée le 31 janvier 2013 Révisée le 24 juin 2016 Prochaine révision en Page 1 de 5 Approuvée le 24 avril 1999 Révisée le 9 avril 2005 Révisée le 31 janvier 2013 Révisée le 24 juin 2016 Prochaine révision en 2018-2019 Page 1 de 5 Tout au long de l emploi d un membre du personnel, le Conseil

Plus en détail

POLITIQUE & PROCÉDURE. APPROUVÉE PAR : Résolution no 2013-01-045 Date : 2013-01-21

POLITIQUE & PROCÉDURE. APPROUVÉE PAR : Résolution no 2013-01-045 Date : 2013-01-21 POLITIQUE & PROCÉDURE P-16-2013 TITRE : POLITIQUE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL N o : P-16-2013 APPROUVÉE PAR : Résolution no 2013-01-045 Date : 2013-01-21 DATE EN VIGUEUR : 2013-01-21 politique nouvelle

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DU PERSONNEL CADRE

POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DU PERSONNEL CADRE 3.5 POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DU PERSONNEL CADRE 1.0 DISPOSITIONS GÉNÉRALES Cette politique détermine certaines règles de gestion applicables au personnel cadre et portant sur les aspects suivants

Plus en détail

Rapport annuel de 2007-2008 concernant la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel de 2007-2008 concernant la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel de 2007-2008 concernant la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le président du

Plus en détail

FONDS EN FIDUCIE D ÉNERGIE ATOMIQUE DU CANADA LIMITÉE (Loi sur les déchets de combustible nucléaire) ÉTATS FINANCIERS 31 DÉCEMBRE 2009

FONDS EN FIDUCIE D ÉNERGIE ATOMIQUE DU CANADA LIMITÉE (Loi sur les déchets de combustible nucléaire) ÉTATS FINANCIERS 31 DÉCEMBRE 2009 ÉTATS FINANCIERS 31 DÉCEMBRE 2009 États financiers 31 décembre 2009 TABLE DES MATIÈRES Page Rapport des vérificateurs 1 Bilan 2 État des résultats et du capital 3 État des flux de trésorerie 4 5 13 RAPPORT

Plus en détail

Règlement relatif à des compléments au Règlement sur le régime des études collégiales (RREC)

Règlement relatif à des compléments au Règlement sur le régime des études collégiales (RREC) Règlement n o 4 Règlement relatif à des compléments au Règlement sur le régime des études collégiales (RREC) 94.12.06.09 amendé 99.04.28.09 amendé 02.02.27.08 amendé 07.06.20.10 09.06.17.09 Article 1 Conditions

Plus en détail

(Ordonnance sur l accréditation et la désignation, OAccD) Objet; but de l accréditation et de la désignation

(Ordonnance sur l accréditation et la désignation, OAccD) Objet; but de l accréditation et de la désignation Ordonnance sur le système suisse d accréditation et la désignation de laboratoires d essais et d organismes d évaluation de la conformité, d enregistrement et d homologation (Ordonnance sur l accréditation

Plus en détail

ANNEXE 1. Les formulaires

ANNEXE 1. Les formulaires ANNEXE 1 Les formulaires ANNEXE 1-A Les délais Grief # : Date du dépôt du grief : Qui a déposé le grief : Date de la réponse : Verbale : Écrite : (joindre au dossier) DÉLAIS À RESPECTER 2 e étape : Avis

Plus en détail

ACCORD DE BASE. Les objectifs du présent accord sont les suivants :

ACCORD DE BASE. Les objectifs du présent accord sont les suivants : ACCORD DE BASE Le présent accord a été établi à l appui du lancement du programme de reconnaissance des Forces canadiennes, le 1 er juin 2011. Les Forces canadiennes jouissent de relations durables et

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE STATUT DES STAGIAIRES POSTDOCTORAUX DE L UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL

POLITIQUE SUR LE STATUT DES STAGIAIRES POSTDOCTORAUX DE L UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL Faculté des études supérieures et postdoctorales POLITIQUE SUR LE STATUT DES STAGIAIRES POSTDOCTORAUX DE L UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL 2015-A0002-0621e-912.1 MAI 2015 CHAMP D APPLICATION...3 PRÉAMBULE...3 1.

Plus en détail

FONDS EN FIDUCIE D ÉNERGIE ATOMIQUE DU CANADA LIMITÉE (Loi sur les déchets de combustible nucléaire) ÉTATS FINANCIERS 31 DÉCEMBRE 2011

FONDS EN FIDUCIE D ÉNERGIE ATOMIQUE DU CANADA LIMITÉE (Loi sur les déchets de combustible nucléaire) ÉTATS FINANCIERS 31 DÉCEMBRE 2011 ÉTATS FINANCIERS 31 DÉCEMBRE 2011 États financiers 31 décembre 2011 TABLE DES MATIÈRES Page Rapport de l auditeur indépendant 1-2 Bilan 3 État des résultats et du capital 4 État des flux de trésorerie

Plus en détail

Règlement sur les marques de commerce

Règlement sur les marques de commerce Règlement sur les marques de commerce C.R.C., ch. 1559 Aucune modification depuis 1994/01/26 LOI SUR LES MARQUES DE COMMERCE Règlement sur les marques de commerce (C.R.C., ch. 1559) RÈGLEMENT EN VERTU

Plus en détail

Index GRI (Global Reporting Initiative)

Index GRI (Global Reporting Initiative) Index GRI (Global Reporting Initiative) RBC a adopté une stratégie à plusieurs volets pour son rapport sur le développement durable et publie son bilan social, environnemental et déontologique à différents

Plus en détail

ANALYSE D IMPACT RÉGLEMENTAIRE. Projet de loi n o 77 : Loi sur l immigration au Québec. Ministère de l Immigration, de la Diversité et de l Inclusion

ANALYSE D IMPACT RÉGLEMENTAIRE. Projet de loi n o 77 : Loi sur l immigration au Québec. Ministère de l Immigration, de la Diversité et de l Inclusion ANALYSE D IMPACT RÉGLEMENTAIRE Projet de loi n o 77 : Loi sur l immigration au Québec Ministère de l Immigration, de la Diversité et de l Inclusion Le 5 octobre 2015 SOMMAIRE EXÉCUTIF Il est proposé au

Plus en détail

Aperçu. du Rapport annuel de gestion

Aperçu. du Rapport annuel de gestion Aperçu du Rapport annuel de gestion 2014 Régie des rentes du Québec Aperçu du Rapport annuel de gestion 2014 Le profil de la Régie des rentes du Québec La mission La Régie contribue à la sécurité financière

Plus en détail

WATER POLO CANADA POLITIQUE DE 2015 SUR LE PROGRAMME D AIDE AUX ATHLÈTES (PAA)

WATER POLO CANADA POLITIQUE DE 2015 SUR LE PROGRAMME D AIDE AUX ATHLÈTES (PAA) Water Polo Canada www.waterpolo.ca 1084, rue Kenaston, bureau 1A Tél. : 613-748-5682 Ottawa (Ontario) K1B 3P5 Fax : 613-748-5777 WATER POLO CANADA POLITIQUE DE 2015 SUR LE PROGRAMME D AIDE AUX ATHLÈTES

Plus en détail

Fonds Canada-Yukon pour l emploi

Fonds Canada-Yukon pour l emploi FCYE Fonds Canada-Yukon pour l emploi Un programme de soutien à la formation visant à encourager les employeurs à offrir des occasions de formation à leurs employés actuels ou potentiels de même qu aux

Plus en détail

DÉLÉGATION DE POUVOIRS CONCERNANT LES RESSOURCES HUMAINES

DÉLÉGATION DE POUVOIRS CONCERNANT LES RESSOURCES HUMAINES BUT Manuel ressources humaines Directive 102 : DÉLÉGATION DE POUVOIRS CONCERNANT LES RESSOURCES HUMAINES 1. La présente section définit les règles relatives à la délégation de pouvoirs concernant les fonctions

Plus en détail

M e Elisabeth Jacquart (Yanofsky Mancuso et Associés) Procureure de Service financier Rimac inc., Feico Jan Leemhuis, André Nolin et Dominique Ribière

M e Elisabeth Jacquart (Yanofsky Mancuso et Associés) Procureure de Service financier Rimac inc., Feico Jan Leemhuis, André Nolin et Dominique Ribière BUREAU DE DÉCISION ET DE RÉVISION CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MONTRÉAL DOSSIER N : 2012-026 DÉCISION N : 2012-026-1 DATE : Le 14 mai 2012 EN PRÉSENCE DE : M e CLAUDE ST PIERRE AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS

Plus en détail

Règlement Intérieur du Conseil d Administration

Règlement Intérieur du Conseil d Administration Règlement Intérieur du Conseil d Administration Préambule Le Conseil d Administration de U10, lors de sa séance du 28 mars 2013, a modifié son Règlement Intérieur adopté en Conseil d Administration du

Plus en détail

Audit du processus d appel du CRSNG

Audit du processus d appel du CRSNG Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada Le 17 décembre 2013 1 TABLE DES MATIÈRES CRSNG 1 SOMMAIRE...3 2 CONTEXTE...7 3 OBJECTIF ET PORTÉE DE L AUDIT...8 4 MÉTHODE DE L AUDIT...8

Plus en détail