Contrat d objectifs Services de l Automobile. Tableau de bord Economie - Emploi - Formation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Contrat d objectifs Services de l Automobile. Tableau de bord Economie - Emploi - Formation"

Transcription

1 Contrat d objectifs Services de l Automobile Tableau de bord Economie Emploi Formation JUIN 211

2 Objectif Ce tableau de bord a pour objectif de proposer une information de base sur les entreprises, sur leur activité économique, sur l emploi et sur la formation vue au travers du prisme du secteur d activité défini par le contrat d objectifs pour le développement de la formation professionnelle dans les Services de l automobile en Auvergne, signé le 4 mars 21. Encore incomplet, il sera régulièrement mis à jour et enrichi en fonction de la mise à disposition de nouvelles données par le CarifOref Auvergne et l observatoire de l ANFA. Mode de lecture Le tableau de bord regroupe des indicateurs organisés selon les cinq thématiques suivantes : 1 la structure du tissu économique, 2 la structure de l emploi, 3 le marché du travail, 4 la formation. Pour chacun de ces indicateurs, la lecture des tableaux et graphiques donne différents types d informations sur le secteur d activité concerné : des données quantitatives (évolutions temporelles, effectifs, ) des informations qualitatives (part du total tous secteurs confondus, évolution comparée à l évolution tous secteurs confondus, ) des données territoriales (spécificités départementales pour certains indicateurs). Sources des données Les données présentées sont issues de sources multiples : Déclarations Annuelles des Données Sociales 1 (INSEE DADS), INSEE SIRENE 3, INSEE BODACC 4 pour les données économiques Déclarations Annuelles des Données Sociales 1 (INSEE DADS), Pôle Emploi UNISTATIS pour les données emploi DARES DIRECCTE DEFM 6, OEE 7 et DEE 8 pour les données marché du travail ANFA, Rectorat, SAIO Etablissements publics, AFPA, Pôle Emploi, ASP, Conseil Régional pour les données formation. Dénombrement des salariés Des écarts peuvent apparaître selon les tableaux quant au nombre de salariés du secteur. Ils s expliquent par des différences du mode de comptabilisation (salariés en personnes physiques ou en équivalents temps plein) ou du type d effectif retenu (effectifs des établissements au 31 décembre, moyen sur l année ). Ces écarts n ont pas d effet significatif sur l appréciation du poids du secteur en structure DEFM : demande d emploi en fin de mois (au 31/12 dans le document) 7 OEE : offre d emploi enregistrée (cumul annuel dans le document) 8 DEE :demande d emploi enregistrée (cumul annuel dans le document)

3 SOMMAIRE Champs détaillés du secteur d activité...4 Chapitre 1 La structure du tissu économique...7 Chapitre 2 La structure de l emploi...1 Chapitre 3 Le marché du travail...23 Chapitre La formation...3 Conclusion générale...3 3

4 CHAMP DÉTAILLÉ DU SECTEUR D ACTIVITÉ PRÉAMBULE La Branche des Services de l Automobile regroupe divers champs d activité très différents. L objet de ce tableau de bord est donc de brosser un état des lieux et de retracer un historique de la Branche Professionnelle en termes de structures, d emploi et de formation, afin de mieux préparer l avenir et d orienter l opérationnalité du Contrat d Objectifs Territorial. Au regard des modifications de nomenclature intervenues (passage des classifications NAF en NACE), les historiques sont parfois difficilement reconstituables et donc peu fiables sur certains critères. En conséquence, le parti pris suivant vous est proposé dans ce document : les tableaux chiffrés présentés correspondent à la nouvelle nomenclature et portent donc sur un nombre d années de référence peu élevé, l évolution sera donc présentée, pour sa part, en commentaire. Dans la Branche des Services de l Automobile, les entreprises du Commerce et de la Réparation Automobile (CRA) représentent le cœur de métiers. Les tableaux seront donc systématiquement présentés avec un soustotal permettant de faire une analyse ciblée sur ce point, sans toutefois négliger les autres composantes. Les activités de la Branche ont la particularité d être dans leur grande majorité relatives au service, et sont en conséquence, non délocalisables, et disséminées sur tout le territoire, y compris en zone rurale. CHAMPS DÉTAILLÉS CODE NAF 28 LIBELLÉ NAF Notes : Le tableau cicontre donne le champ d activité des services de l Automobile tel que défini dans le contrat d objectifs et selon la nouvelle Nomenclature d Activités Française (NAF, révision 2, 28). La plupart des données actuellement disponibles le sont selon des nomenclatures plus anciennes que la nouvelle Nomenclature d Activités Française (NAF, révision 2, 28). Codes NAF Entiers : 411Z Commerce de voitures et véhicules automobiles légers 419Z Commerce d'autres véhicules automobiles 42A Entretien et réparation de véhicules automobiles légers 42B Entretien et réparation d'autres véhicules automobiles 432Z Commerce de détail d'équipements automobiles 44Z Commerce et réparation de motocycles 473Z Commerce de détail de carburants en stationservice 7711A Location de courte durée de voitures et de véhicules automobiles légers 7711B Location de longue durée de voitures et de véhicules automobiles légers 712A Contrôle technique automobile 83Z Enseignement de la conduite Codes NAF partiels : 292Z Fabrication de carrosseries et remorques 4677Z Commerce de gros (commerce interentreprises) de déchets et débris 4764Z Commerce de détail d'équipements sportifs en magasin spécialisé 221Z Services annexes des transports terrestres 7739Z Location et locationbail de machines, équipements et biens divers 8129B Autres activités de nettoyage 89A Formation continue d adultes 929Z Réparation de biens personnels et domestiques n.c.a. En gras sont identifiées les activités qui contituent le secteur du Commerce et de la Réparation Automobile (CRA), cœur de la branche des services de l automobile. Plus de détails sur la NAF 28 : naf28.htm 4 CARIFOREF_Tableau de bord Economie Emploi Formation_Contrat d objectifs Services de l automobile

5 CHAMP DÉTAILLÉ DU SECTEUR D ACTIVITÉ CODE NAF 23 LIBELLÉ NAF Codes NAF Entiers : 1Z Commerce de véhicules automobiles 2Z Entretien et réparation de véhicules automobiles 3B Commerce de détail d'équipements automobiles 4Z Commerce et réparation de motocycles Z Commerce de détail de carburants 711A Location de courte durée de véhicules automobiles 711B Location de longue durée de véhicules automobiles 743A Contrôle technique automobile 84A Ecole de conduite Codes NAF partiels : 342A Fabrication de carrosseries automobiles 371Z Récupération de matières métalliques recyclables 24W Commerce de détail d'articles de sport et de loisir 27H Réparation d'articles personnels et domestiques n.c.a. 632A Gestion d'infrastructures de transports terrestres 712A Location d'autres matériels de transport terrestre 84C Formation des adultes et formation continue En gras sont identifiées les activités qui contituent le secteur du Commerce et de la Réparation Automobile (CRA), cœur de la branche des services de l automobile. Plus de détails sur la NAF 23 : af23.htm Note : Le tableau cicontre propose une approximation du champ du contrat d objectifs en Nomenclature d Activités Française (NAF, révision 1, 23). CODE ROME LIBELLÉ ROME... ROME coeur de cible : métiers emblématiques du secteur d activité (version V2) Employé de station service Instructeur en conduite de véhicules à moteur Mécanicien en motocycles, matériels d'entretien et de loisirs Mécanicien de véhicules particuliers et industriels Réparateur en carrosserie Représentant en véhicules ROME coeur de cible : métiers emblématiques du secteur d activité (version V3) K211 I167 I164 I166 D144 Formation en conduite de véhicules Réparation de cycles, motocycles et motoculteurs de loisirs Mécanique automobile Réparation de carrosserie Relation commerciale en vente de véhicules Note : le Rome D1 personnel de caisse n a pas été retenu dans le champ car trop large, caissière / caissier de station service ou pompiste n étant que des appellations métiers rattachés à ce code Rome.. Notes : Les métiers caractéristiques s exerçant dans la branche des services de l automobile sont regroupés sous le vocable ROME SA dans la suite du document. D autres métiers, moins spécifiques (secrétariat,...) sont également représentés dans le secteur d activité (cf. les 2 principaux métiers déposés dans l offre d emploi). La nomenclature utilisée est celle de 1993 (ROME, version 2). Elle sera remplacée à terme par la nomenclature ROME version 3, opérationnelle depuis la fin de l année 29. CARIFOREF_Tableau de bord Economie Emploi Formation_Contrat d objectifs Services de l automobile

6 CHAMP DÉTAILLÉ DU SECTEUR D ACTIVITÉ Notes : Le tableau cicontre liste les spécialités de formations les plus caractéristiques du secteur d activité des services de l automobile. La nomenclature utilisée est la NSF2 (Nomenclature des spécialités de formations en 2 postes). Le tableau cicontre liste les diplômes délivrés en Auvergne et qui sont les plus caractéristiques du secteur d activité des services de l automobile. NB : La réforme du Bac Pro provoque, pour la Branche, la disparition des BEP au profit du CAP et du Bac Pro en 3 ans. La réforme de la filière STI et, notamment, la disparition de l option systèmes motorisés a impliqué que ce diplôme n est plus pertinent pour les métiers de l automobile (la dernière rentrée s est effectuée en 21). CODE NSF2 LIBELLÉ NSF Forge, chaudronnerie, carrosserie 24 Traitements de surface 222 Mécanique spécialisée 24 Mécanique électricité 3114 Transport services DIPLÔMES PRÉPARÉS EN AUVERGNE... Niveau de formation MAINTENANCE DES VEHICULES AUTOMOBILES OPTION A : VOITURES PARTICULIERES (CAP) MAINTENANCE DES VEHICULES AUTOMOBILES OPTION B : VEHICULES INDUSTRIELS (CAP) MAINTENANCE DES VEHICULES AUTOMOBILES OPTION D : CYCLES ET MOTOCYCLES (CAP) PEINTURE EN CARROSSERIE (CAP) REPARATION DES CARROSSERIES (CAP) VENDEURMAGASINIER EN PIECES DE RECHANGE ET EQUIPEMENTS AUTOMOBILES (CAP) SELLERIE GENERALE (CAP) MAINTENANCE DES SYSTEMES EMBARQUES DE l'automobile MENTIONS MOTOCYCLES, VOITURES PARTIC ULIERES, VEHICULES INDUSTRIELS (MC NIVEAU V) Niveau de formation 4 MAINTENANCE DE VEHICULES AUTOMOBILES OPTION : VOITURES PARTICULIERES (BAC PRO) MAINTENANCE DE VEHICULES AUTOMOBILES OPTION : VEHICULES INDUSTRIELS (BAC PRO) MAINTENANCE DE VEHICULES AUTOMOBILES OPTION : MOTOCYCLES (BAC PRO) REPARATION DES CARROSSERIES (BAC PRO) STI GENIE MECANIQUE OPTION SYSTEMES MOTORISES (BAC TECHNO)* Niveau de formation 3 APRES VENTE AUTOMOBILE OPTION VEHICULES PARTICULIERS (BTS) APRES VENTE AUTOMOBILE OPTION VEHICULES INDUSTRIELS (BTS) CQP TECHNICIEN ELECTRICIEN ELECTRONICIEN AUTOMOBILE CQP VENDEUR AUTOMOBILE CONFIRME CQP TECHNICIEN APRESVENTE AUTOMOBILE * option obsolète à partir de 21 (Cf. NB cicontre) 6 CARIFOREF_Tableau de bord Economie Emploi Formation_Contrat d objectifs Services de l automobile

7 Chapitre 1 La structure du tissu économique et démographie d entreprises Le nombre d entreprises...8 Le nombre d établissements...9 Les établissements affiliés à l Unédic par territoire...1 Les établissements par taille d effectifs salariés...11 Les créations d établissements...12 Le taux de création d établissements...12 Les créations d entreprises...13 Le taux de création d entreprises...13 Les défaillances d entreprises...14 Le taux de défaillance d entreprises...14

8 CHAPITRE 1_LA STRUCTURE DU TISSU ÉCONOMIQUE LE NOMBRE D ENTREPRISES Sources : INSEE SIRENE. Le nombre d entreprises traitement ANFA. Auvergne France Note de lecture : L'entreprise est la plus petite combinaison d'unités légales de droit français qui constitue une unité organisationnelle de production de biens et de services jouissant d'une certaine autonomie de décision, notamment pour l'affectation de ses ressources courantes. Stock d'entreprises au 1/9 411Z Commerce de voitures et véhicules automobiles légers 419Z Commerce d'autres véhicules automobiles 42A Entretien et réparation de véhicules automobiles légers 42B Entretien et réparation d'autres véhicules automobiles 432Z Commerce de détail d'équipements automobiles 44Z Commerce et réparation de motocycles 473Z Commerce de détail de carburants en stationservice Total CRA 7711A Location de courte durée de voitures et de véhicules automobiles légers 7711B Location de longue durée de voitures et de véhicules automobiles légers 712A Contrôle technique automobile 83Z Enseignement de la conduite Nb Ents dont sal Nb Ents dont sal Total Branche Le poids de l économie en Auvergne, toutes activités confondues,est de 2,3% des entreprises nationales. Les entreprises appartenant à la Branche des Services de l Automobile représentent 2,6% du total national (2,7% pour le CRA). Pour l Auvergne, le Commerce et la réparation comptabilise près de 2 entreprises. Il est à noter que le poids des entreprises spécialisées dans la réparation est sensiblement plus important que la moyenne nationale (48% en Auvergne / 46% France entière). Les entreprises du commerce sont au contraire sous représentées de deux points (32% en Auvergne / 34% au national)*. L implantation des Centres Auto (commerce de détail d équipements automobiles) est relativement moins importante que sur l ensemble du territoire français. *(sources : enquête qualitative Observatoire ANFA) 8 CARIFOREF_Tableau de bord Economie Emploi Formation_Contrat d objectifs Services de l automobile

9 CHAPITRE 1_LA STRUCTURE DU TISSU ÉCONOMIQUE LE NOMBRE D ÉTABLISSEMENTS Le nombre d établissements Nombre d établissements 411Z Commerce de voitures et véhicules automobiles légers 419Z Commerce d'autres véhicules automobiles 42A Entretien et réparation de véhicules automobiles légers 42B Entretien et réparation d'autres véhicules automobiles 432Z Commerce de détail d'équipements automobiles 44Z Commerce et réparation de motocycles 473Z Commerce de détail de carburants en stationservice Total CRA 7711A Location de courte durée de voitures et véhicules auto. légers 7711B Location de longue durée de voitures et véhicules auto. légers 712A Contrôle technique automobile 83Z Enseignement de la conduite Total Branche Total Branche France Total Ets Total Ets employeurs sans salarié Sources : INSEE SIRENE. traitement ANFA Pôle Emploi UNISTATIS. traitement CARIFOREF Auvergne. Note de lecture : L'établissement est une unité de production géographiquement individualisée, mais juridiquement dépendante de l'entreprise. Le nombre d établissements employeurs affiliés à l Unédic au 31 décembre Nombre d établissements Evolution du nombre d établissements En Auvergne, le nombre d établissements de la Branche des Services de l Automobile s élève à environ 1 7 unités, soit une proportion sensiblement plus élevée qu au niveau national. En termes d évolution, ce nombre a cependant baissé d environ 2% en 1 ans. Plusieurs phénomènes peuvent expliquer cette diminution. le regroupement des entreprises au sein de plaques financières ou holding, qui a été plus tardif mais aussi plus brutal en Auvergne, la fragilisation, voire la disparition des micro entreprises de moins de salariés, dont un certain nombre en zone rurale. CARIFOREF_Tableau de bord Economie Emploi Formation_Contrat d objectifs Services de l automobile 9

10 CHAPITRE 1_LA STRUCTURE DU TISSU ÉCONOMIQUE LES ÉTABLISSEMENTS EMPLOYEURS AFFILIÉS À L UNÉDIC PAR TERRITOIRE Sources : Pôle Emploi, UNISTATIS, traitement CARIFOREF Auvergne Nombre d établissements affiliés à l UNEDIC par département Localisation des établissements employeurs affiliés à l UNEDIC En 29, le poids de chaque département en nombre d établissements employeurs est respectivement de 2% pour l Allier, 13,% pour le Cantal, 16,6% pour la HauteLoire et 4% pour le PuydeDôme. Historiquement, le PuydeDôme est détenteur du plus grand nombre, c est aussi le département qui a subi le pourcentage de baisse le plus élevé sur 228. Sur cette même période, les trois autres départements ont été beaucoup plus touchés par la disparition d entreprises artisanales en zones rurales, notamment le Cantal. Sur la dernière année, la branche enregistre une croissance du nombre d établissements. 1 CARIFOREF_Tableau de bord Economie Emploi Formation_Contrat d objectifs Services de l automobile

11 CHAPITRE 1_LA STRUCTURE DU TISSU ÉCONOMIQUE LES ÉTABLISSEMENTS PAR TAILLE D EFFECTIFS SALARIÉS 28 Nombre d établissements par taille d'effectifs salariés 1 à 4 sal. à 9 sal. 411Z Commerce de voitures et véhicules automobiles légers 419Z Commerce d'autres véhicules automobiles 42A Entretien et réparation de véhicules automobiles légers 42B Entretien et réparation d'autres véhicules automobiles 432Z Commerce de détail d'équipements automobiles 44Z Commerce et réparation de motocycles 473Z Commerce de détail de carburants en stationservice Total CRA 7711A Location de courte durée de voitures et véhicules auto. légers 7711B Location de longue durée de voitures et véhicules auto. légers 712A Contrôle technique automobile 83Z Enseignement de la conduite Total Branche Total Branche France à 19 sal sal. et Total Ets employeurs Ets sans salarié Sources : INSEE SIRENE, Pôle Emploi UNISTATIS. traitement ANFA. Notes de lecture : L'établissement est une unité de production géographiquement individualisée, mais juridiquement dépendante de l'entreprise. Sont considérés comme Très Petits Etablissements (TPE), les établissements comptant à 19 salariés. Répartition des établissements employeurs par taille d effectifs salariés Evolution de la part des TPE 8% 7% 6% % Branche France CRA France Branche Auvergne Bientôt disponible 4% CRA Auvergne 3% 2% % % 1 à 4 sal. à 9 sal à 19 sal sal. et + Un tiers des entreprises de la Branche en Auvergne n a aucun salarié. 68 % des établissements employeurs de la Branche des Services de l Automobile en Auvergne ont moins de salariés. Une proportion sensiblement supérieure à la situation nationale (62%) En Auvergne et dans le CRA, les entreprises sont de très petite taille : 4,3 salariés en moyenne (, au national Sources INSEE Sirene 26 et UNEDIC 26). CARIFOREF_Tableau de bord Economie Emploi Formation_Contrat d objectifs Services de l automobile 11

12 CHAPITRE 1_LA STRUCTURE DU TISSU ÉCONOMIQUE LES CRÉATIONS D ÉTABLISSEMENTS Source : INSEE SIRENE, traitement ANFA. Notes de lecture : Avertissement Le régime de l auto entrepreneur s applique à partir de 29 ce qui induit une rupture de continuité statistique avec les années précédentes. Pour des raisons de secret statistique, en effet, il n est pas possible d identifier et d isoler ce type de création d entreprise. Définitions L'établissement est une unité de production géographiquement individualisée, mais juridiquement dépendante de l'entreprise. Le taux de création d établissements est le rapport entre le nombre de créations comptabilisées dans l année et le stock d établissements présents au 1er janvier. Nombre de créations d établissements en 28 Total CRA dont : 411Z Commerce de voitures et véhicules automobiles légers 42A Entretien et réparation de véhicules automobiles légers 473Z Commerce de détail de carburants en stationservice Total branche Evolution du nombre de créations d établissements Création d'établissements Total CRA dont : 411Z Commerce de voitures et véhicules automobiles légers 42A Entretien et réparation de véhicules automobiles légers 473Z Commerce de détail de carburants en stationservice Total branche Total Tous secteurs Auvergne Ets % ,% 2,4% 2,% 44,4% 11,1% 8% 2% 28% 14% 1% Auvergne % France 2% 2% 2% 4% 2% Evol. 8 Evol. 78,8% 4,% 13,6% 271,4% 17,%,% France Ets % 73 82% % % 6 7% % Evol. 8 Evol ,8% 4,2% 16,% 3,1% 6,% France 3,4% 4,6% 11,% 8,% 6,6% 1,4% La création d établissement est une notion délicate à appréhender : elle est à la fois la résultante de mouvements de rachats d entreprises, des créations d entreprises et des créations de nouveaux établissements. La multiplicité des cas de figure rend délicate l interprétation des données : un nombre d établissements peut potentiellement croître dans un contexte économique défavorable et peut décroître dans un contexte économique porteur. En 28, le commerce automobile représente un quart des créations d établissements en Auvergne alors qu il en représente près d un tiers sur la France entière. De ce fait, l entretien et la réparation représente le secteur du CRA qui crée le plus d établissements en Auvergne en 28. Toutefois, l évolution de la création d établissements à long terme des entreprises du commerce automobile en Auvergne a été plus élevée entre 2 et 28 (+2,4%) que dans l entretien réparation (2%). L évolution à long terme (228) du taux de création d établissements dans la Branche en Auvergne est négative et plus forte en Auvergne (11%) que sur l ensemble du territoire (6%). Une des spécificités de l Auvergne semble également être un nombre atypique de créations d établissements du commerce de carburant pour l année 28 (+ 271 %), alors que l évolution à long terme (228) montre une forte régression (44%). Une réorganisation des réseaux peut être la cause de ce phénomène et, dans ce cas, il sera ponctuel. LE TAUX DE CRÉATION D ÉTABLISSEMENTS Taux de création d établissements Taux de création d établissements en 29 Bientôt disponible 12 CARIFOREF_Tableau de bord Economie Emploi Formation_Contrat d objectifs Services de l automobile

13 CHAPITRE 1_LA STRUCTURE DU TISSU ÉCONOMIQUE LES CRÉATIONS D ENTREPRISES Nombre de créations d entreprises en 29 Total CRA dont 411Z Commerce de voitures et véhicules automobiles légers 42A Entretien et réparation de véhicules automobiles légers Total branche Auvergne Ents dt Auto ents % Auto ents 6% 7% 7% 2% Ents France dt Auto ents % Auto ents 48% 41% 4% 46% Source : INSEE SIRENE, traitement ANFA. Note de lecture : Avertissement Le régime de l auto entrepreneur s applique à partir de 29. Evolution du nombre de créations d entreprises (hors autoentrepreneurs) Auvergne France Création d'éntreprises (hors autoentrepreneurs) Evol. 9 Evol. 89 Evol. 9 Evol. 89 Total CRA dont : 411Z Commerce de voitures et véhicules automobiles légers 42A Entretien et réparation de véhicules automobiles légers Total branche 1% 9% 27% % 9% 21% 2% 7% 36% 46% 33% 36% 3% 1% 1% 1% Le nombre de création d entreprises en autoentreprenariat dans la Branche est particulièrement important en Auvergne : il témoigne d un terrain particulièrement favorable aux petites structures (de proximité) et d un besoin d une offre «bon marché». A long terme, la création d entreprise dans le Commerce de véhicules automobiles est dans une situation beaucoup plus délicate en Auvergne (9%) que sur le reste du territoire (+46%). Concernant les autoentrepreneurs, il sera bon de surveiller l évolution de cette catégorie d entreprises afin de vérifier les hypothèses suivantes : La loi de 29 atelle provoqué un effet d aubaine? Les zones rurales sontelles le terrain privilégié de ces entreprises? De nouveaux besoins apparaissentils provoquant un réel intérêt pour ce type de structures? LE TAUX DE CRÉATION D ENTREPRISES Taux de création d établissements (hors autoentrepreneurs) Auvergne 4,4% 4,9% 3,% 4,6%,1% 4,%,%,9%,4%,% France 11,% 1,1% 1,% 11,% 12,1% 12,2% 12,7% 1,7% 1,% 14,8% CARIFOREF_Tableau de bord Economie Emploi Formation_Contrat d objectifs Services de l automobile 13

14 CHAPITRE 1_LA STRUCTURE DU TISSU ÉCONOMIQUE LES DÉFAILLANCES D ENTREPRISES Source : INSEE BODACC, traitement ANFA. Nombre de défaillances d entreprises 28 Auvergne Ents % % France France Ents % Notes de lecture : Définitions Une entreprise est en situation de défaillance ou de dépôt de bilan à partir du moment où une procédure de redressement judiciaire est ouverte à son encontre. Cette procédure intervient lorsqu'une entreprise est en état de cessation de paiement, c'estàdire qu'elle n'est plus en mesure de faire face à son passif exigible avec son actif disponible. Total CRA Total Branche Evolution du nombre de défaillances d entreprises Création d'établissements Total CRA Total Branche 29 48% 31 1% Auvergne 2% 2% Evol. 8 Evol. 78 2,6% 2,8% % 1,7% % % France Evol. 8 Evol. 78,% 9,6%,4% +7,% L'entreprise est une unité économique, juridiquement autonome, organisée pour produire des biens ou des services pour le marché. LE TAUX DE DÉFAILLANCE D ENTREPRISES Taux de défaillance d'entreprises Auvergne France Le taux de défaillance d entreprises est le rapport entre le nombre de défaillances comptabilisées dans l année et le stock d entreprises présentes au 1er janvier ,6% 1,6% 1,7% 1,6% 3,8% 1,4% 3,4% 3,3% 3,2% 3,4% 3,6% 3,% 26 2,1% 3,1% 27 2,2% 3,2% 28 2,6% 3,4% Les défaillances d entreprises sont aussi marquées dans le commerce que dans l entretien et la réparation. Comme sur l ensemble du territoire, l entretien et la réparation crée et perd beaucoup d entreprises. C est un secteur qui traditionnellement a une démographie «tourmentée». La situation du Commerce automobile est en revanche plus préoccupante puisque le nombre de défaillance a cru entre 2 et 28 alors que, pour la France entière, cellesci ont stagné. 14 CARIFOREF_Tableau de bord Economie Emploi Formation_Contrat d objectifs Services de l automobile

15 Chapitre 2 La structure de l emploi Les salariés des établissements affiliés à l Unédic...16 Les salariés des établissements affiliés à l Unédic par territoire...17 Les salariés par taille d établissement...18 Les salariés par catégories socioprofessionnelles...19 Les actifs occupés par principaux métiers...2 Les actifs occupés par niveau de formation...21 L emploi non qualifié...21 La structure par âge...22

16 CHAPITRE 2_LA STRUCTURE DE L EMPLOI LES SALARIÉS DES ETABLISSEMENTS Source : Pôle Emploi, UNISTATIS, traitement CARIFOREF Auvergne. Notes de lecture : Ne sont comptabilisés que les salariés des établissements affiliés à l UNEDIC. Effectifs salariés (en personnes physiques et en équivalents temps plein) au 31 décembre Evolution des effectifs salariés) Part des femmes dans les effectifs salariés Globalement, comme pour les autres secteurs, après une croissance entre 2 et 27, l emploi salarié baisse en Auvergne. Il se stabilise cependant entre 28 et 29. La part des femmes travaillant dans la Branche est d environ 23% en Auvergne comme en France, cette part ne cesse d augmenter depuis CARIFOREF_Tableau de bord Economie Emploi Formation_Contrat d objectifs Services de l automobile

17 CHAPITRE 2_LA STRUCTURE DE L EMPLOI LES SALARIÉS DES ETABLISSEMENTS PAR TERRITOIRE Effectifs salariés par département Sources : Cartes : sources ACXIOM Francièmes Tous droits réservés. Données : Pôle Emploi, UNISTATIS, traitement CARIFOREF Auvergne. Localisation des salariés des établissements affiliés à l UNEDIC par département Effectifs salariés Indice de spécificité départementale Notes de lecture : Champ Ne sont comptabilisés que les salariés et établissements affiliés à l UNEDIC. Indice de spécificité Un indice de spécificité supérieur à 1,1 (resp. inférieur à,9) indique une surreprésentation (resp. une sousreprésentation) par rapport à la moyenne régionale tous secteurs d activité confondus. Une valeur comprise entre,9 et 1,1 ne permet pas de conclure à une spécificité alors qu une valeur nulle souligne l absence de la modalité. En Auvergne, les salariés de la Branche représentent environ 3% du total régional. C est le PuydeDôme qui en concentre le plus. Cependant, le Cantal affiche un taux de spécificité important, sa ruralité est bien caractérisée par une multiplicité de micro entreprises. CARIFOREF_Tableau de bord Economie Emploi Formation_Contrat d objectifs Services de l automobile 17

18 CHAPITRE 2_LA STRUCTURE DE L EMPLOI LES SALARIÉS PAR TAILLE D ÉTABLISSEMENT Source : Pôle Emploi, UNISTATIS, traitement ANFA. Note de lecture : Ne sont comptabilisés que les salariés des établissements affiliés à l UNE DIC. Effectifs salariés par taille d établissement 28 1 à 4 sal. 411Z Commerce de voitures et véhicules automobiles légers 419Z Commerce d'autres véhicules automobiles 42A Entretien et réparation de véhicules automobiles légers 42B Entretien et réparation d'autres véhicules automobiles 432Z Commerce de détail d'équipements automobiles 44Z Commerce et réparation de motocycles 473Z Commerce de détail de carburants en stationservice Total CRA 7711A Location de courte durée de voitures et véhicules auto. légers 7711B Location de longue durée de voitures et véhicules auto. légers 712A Contrôle technique automobile 83Z Enseignement de la conduite Total Branche Total Branche France Répartition des effectifs salariés par taille d établissement à 9 sal. 1 à 19 sal. 2 sal. et Total Total France à 4 salariés à 9 salariés 1 à 19 salariés 2 salariés et plus % % 1%1%2%2%3%3%4% Auvergne France Evolution du poids des TPE au sein des effectifs salariés Bientôt disponible En Auvergne, 2% des salariés de la Branche travaillent dans des établissements de moins de 1 salariés dont 28% dans des établissements de moins de salariés (année 28). En comparaison, au niveau national et pour la même période, 4,% des salariés de la Branche travaillent dans des établissements de moins de 1 salariés dont 22% dans des établissements de moins de salariés. Par ailleurs, les salariés travaillant dans des établissements de 2 salariés et plus sont proportionnellement moins nombreux en Auvergne (31,%) qu au niveau national (36,6%). 18 CARIFOREF_Tableau de bord Economie Emploi Formation_Contrat d objectifs Services de l automobile

19 CHAPITRE 2_LA STRUCTURE DE L EMPLOI LES SALARIÉS PAR CATÉGORIES SOCIOPROFESSIONNELLES Effectifs salariés par catégories socioprofessionnelles 27 Total CRA % CRA Chefs d'entreprises et cadres Professions intermédiaires Employés Ouvriers non qualifiés Ouvriers qualifiés Apprentis et stagiaires Toutes CS confondues % 1% 22% % 44% 9% 1% * Ces chiffres contiennent du secret statistique Auvergne Total Branche* % Branche 4% 17% 22% % 42% 8% 1% Total CRA France % Total % CRA Branche* Branche 7% % 18% % 21% % % % 41% % 7% % 1% % Source : INSEE DADS, traitement ANFA. Notes de lecture : Champ Le nombre de salariés comptabilisés correspond au nombre de postes non annexes rémunérés dans l'année. Nombre de salariés en annéestravail Répartition des effectifs salariés par catégorie socioprofessionnelle Chefs d'ent. et Cadres Professions intermédiaires Employés Ouvriers non qualifiés Ouvriers qualifiés Apprentis et stagiares % 1% 2% 3% 4% % Auvergne France Indice de vieillissement par catégorie socioprofessionnelle Bientôt disponible La taille des entreprises d Auvergne étant plus modeste qu au niveau national, les professions intermédiaires (gestion administrative, comptable et commerciale...) sont logiquement moins représentées. A noter la part importante des apprentis, plus élevée qu au niveau national. Indice de spécificité Un indice de spécificité supérieur à 1,1 (resp. inférieur à,9) indique une surreprésentation (resp. une sousreprésentation) par rapport à la moyenne régionale tous secteurs d activité confondus. Une valeur comprise entre,9 et 1,1 ne permet pas de conclure à une spécificité alors qu une valeur nulle souligne l absence de la modalité. Indice de vieillissement L indice de viellissement est calculé comme la part des ans et plus sur la part des moins de 3 ans. Une valeur supérieure à 1 (resp. inférieure à 1) indique une part de ans et plus supérieure (resp. inférieure) à la part des moins de 3 ans. Par ailleurs, 49% des salariés sont des ouvriers (46% au niveau national). Le poids des ouvriers non qualifiés tend à s amenuiser au fil des années. CARIFOREF_Tableau de bord Economie Emploi Formation_Contrat d objectifs Services de l automobile 19

20 CHAPITRE 2_LA STRUCTURE DE L EMPLOI LES ACTIFS OCCUPÉS PAR PRINCIPAUX MÉTIERS Source : INSEE RP, EAR 27, traitement CARIFOREF Auvergne. Notes : Les actifs occupés regroupent les salariés et non salariés et excluent les stagiaires rémunérés en entreprise et les apprentis. Le secteur du CRA employait, en 27, 1 41 mécaniciens qualifiés en maintenance, entretien, réparation : automobile, dont 1% de femmes, 46% de moins de 3 ans et 23% de 4 ans et plus. Ce métier représentait 1,4% des emplois du secteur et, réciproquement, le secteur employait 63% des mécaniciens qualifiés en maintenance, entretien, réparation : automobile tous secteurs confondus. Les métiers identifiés en gras sont particulièrement emblématiques du secteur du CRA. La structure des emplois Ces données sont à interpréter avec précaution. En effet, il s agit de déclaratif. A noter que certains salariés peuvent être qualifiés et être employés sur des postes de travail considérés comme non qualifiés, il s agit alors de déclassement et pas de non qualification. Certains éléments peuvent cependant être retenus car corroborés par les autres études : les emplois de mécaniciens sont majoritairement tenus par des jeunes, le vieillissement de la catégorie «artisans» s accentue. En Auvergne, plus de la moitié des actifs du Commerce et de la Réparation Automobile a un niveau de formation CAP ou BEP et seuls 3% des actifs du CRA ont un niveau BAC ou plus. Tous secteurs confondus, 32% des salariés ont des CAP ou BEP et 47% ont un baccalauréat ou plus. La part des emplois dits «non qualifiés» représente 19,4%, soit 4,6 points de moins que la valeur tous secteurs. 2 CARIFOREF_Tableau de bord Economie Emploi Formation_Contrat d objectifs Services de l automobile

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Synthèse Contrat d Objectifs Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Rédaction Christiane LAGRIFFOUL () Nadine COUZY (DR ANFA

Plus en détail

Ce dossier est édité par l Observatoire de l Association Nationale pour la Formation Automobile

Ce dossier est édité par l Observatoire de l Association Nationale pour la Formation Automobile Ce dossier est édité par l Observatoire de l Association Nationale pour la Formation Automobile Service études et prospectives 2 rue Capella Rond point Vega 44483 Carquefou Cedex 02.28.01.08.01 observatoire@anfa-auto.fr

Plus en détail

EFFECTIFS EN FORMATION 2005/2006

EFFECTIFS EN FORMATION 2005/2006 EFFECTIFS EN FORMATION 2005/2006 Ce dossier est édité par l Observatoire de L Association Nationale pour la Formation Automobile Service études et prospectives 108, rue du Moulin des Landes 44985 Sainte-Luce-sur-Loire

Plus en détail

Travail des métaux Mécanique générale

Travail des métaux Mécanique générale Profil du domaine professionnel Travail des métaux Mécanique générale 65 Profil du domaine professionnel Travail des métaux - Mécanique générale Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel

Plus en détail

L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France

L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France Avril 2012 Sommaire 1. Les effectifs salariés et entreprises employeurs 2 2. Les profils des salariés 10 3. Les caractéristiques de l emploi

Plus en détail

GESTION, ADMINISTRATION

GESTION, ADMINISTRATION GESTION, ADMINISTRATION A vec 73 5 emplois et 9,8 % des actifs, les métiers de la gestion et de l administration des entreprises constituent le troisième domaine professionnel dans la région, un rang identique

Plus en détail

Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes

Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes Quadrat-Études 45 rue de Lyon, Paris 12 ème Contact : Laurent POUQUET Tél : 17551427-6 82 69 25 94 laurent.pouquet@quadrat-etudes.fr Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des

Plus en détail

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Toulouse. Décembre 2006

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Toulouse. Décembre 2006 Eléments de diagnostic territorial en Zone d emploi Décembre 2006 Contrat de plan Etat-Région 2000-2006 Eléments de diagnostic territorial : zone d emploi de La zone d emploi de TOULOUSE La zone d emploi

Plus en détail

RECRUTER en alternance

RECRUTER en alternance RECRUTER ET FORMER A u tomobile Vé h icu le indust riel Mot ocycle Cycle RECRUTER en alternance Bretagne, Pays-de-la-Loire Recruter en alternance : c est former vos collaborateurs de demain Vous souhaitez

Plus en détail

Les évolutions dans les services de l automobile. ) Éléments de cadrage et prospective

Les évolutions dans les services de l automobile. ) Éléments de cadrage et prospective Les évolutions dans les services de l automobile ) Éléments de cadrage et prospective des métiers dans les services de l automobile Socio-économiques Relais d'information et d'orientation Politiques de

Plus en détail

RECRUTER en alternance

RECRUTER en alternance RECRUTER ET FORMER A u tomobile Vé h icu le indust riel Mot ocycle Cycle RECRUTER en alternance Aquitaine, Poitou-Charentes Recruter en alternance : c est former vos collaborateurs de demain Vous souhaitez

Plus en détail

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 Activités juridiques, comptables,

Plus en détail

Commerce et réparation automobile

Commerce et réparation automobile Campagnes 2008-2009 et 2009-2010 Les ruptures d apprentissage du Commerce et réparation automobile 1 050 établissements employeurs 1 500 d apprentissage 1 420 apprentis Principales activités du secteur

Plus en détail

L insertion des contrats de professionnalisation de la branche des services de l automobile en 2014

L insertion des contrats de professionnalisation de la branche des services de l automobile en 2014 L insertion des contrats de professionnalisation de la branche des services de l automobile en 2014 Résumé ) L ensemble des indicateurs (taux d emploi, taux de CDI, taux de maintien dans l entreprise formatrice

Plus en détail

Diagnostic portant sur la situation de l emploi des jeunes et des seniors

Diagnostic portant sur la situation de l emploi des jeunes et des seniors Diagnostic portant sur la situation de l emploi des jeunes et des seniors Branche professionnelle des entreprises du froid et connexes Commission Mixte Paritaire 19 septembre 2013 Service Observatoires

Plus en détail

Bac BEP CAP. Certification. Tertiaire. Sanitaire et social alidation. Parti. Parcours. Réussite VAE. Titre professionnel. Diplôme. Durée parco BEP CAP

Bac BEP CAP. Certification. Tertiaire. Sanitaire et social alidation. Parti. Parcours. Réussite VAE. Titre professionnel. Diplôme. Durée parco BEP CAP ac Parcours Sanitaire et social alidation des personnes ayant passé un jury au cours de l année 2009 en Bretagne MARS 2012 Certification Bac Réussite Sanitaire et social Validation Parcours Certification

Plus en détail

Annexes RNCSA (2.5) SÉRIE 1

Annexes RNCSA (2.5) SÉRIE 1 Annexes RNCSA (2.5) REPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS DES SERVICES DE L AUTOMOBILE 2014 Accord du 18 juin 2013 étendu par arrêté du 4 octobre 2013 (J.O. du 11 octobre) En page 8 : liste des CQP créés

Plus en détail

Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes

Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes Un tissu d entreprises en mutation Edition 2012 Septembre 2012 1 SOMMAIRE I. Caractéristiques des Très Petites Entreprises du BTP en

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012)

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Février 2014 DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES MOUVEMENTS D EMPLOI D DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Délégation au DéveloppementD Économique, à l Emploi, à la Formation

Plus en détail

Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle. dans le spectacle vivant. Deuxième partie. La formation professionnelle continue

Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle. dans le spectacle vivant. Deuxième partie. La formation professionnelle continue Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle dans le spectacle vivant Deuxième partie La formation professionnelle continue - Données statistiques 2010 Troisième édition L'Observatoire

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale et solidaire

Les salariés de l économie sociale et solidaire L'Économie sociale et solidaire Les salariés de l économie sociale et solidaire L'EMPLOI SALARIÉ L ESS, un employeur déterminant de l économie régionale 20 Relative précarité de l emploi dans l ESS 22

Plus en détail

Annexes RNCSA (2.5) SÉRIE 1

Annexes RNCSA (2.5) SÉRIE 1 Annexes RNCSA (2.5) REPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS DES SERVICES DE L AUTOMOBILE 2015 Accord du 3 juillet 2014, étendu par arrêté du 5 janvier 2015 (J.O. du 10 janvier) SÉRIE 1 référence 3, dans

Plus en détail

Les salariés du transport et de la logistique

Les salariés du transport et de la logistique Les salariés du transport et de la logistique Les salariés du secteur Transport-Logistique sont essentiellement des hommes (82%), exerçant un métier d ouvrier (68%), qualifié pour la plupart. Globalement,

Plus en détail

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage éclairages ÉTUDES ET ANALYSES N 5 AVRIL 213 QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? L Unédic a réalisé une étude pour approfondir la compréhension de la population des allocataires

Plus en détail

www.metiersdelauto.com Les métiers de l auto, du camion, de la moto et du vélo

www.metiersdelauto.com Les métiers de l auto, du camion, de la moto et du vélo www.metiersdelauto.com Les métiers de l auto, du camion, de la moto et du vélo Les services de l automobile du camion, de la moto et du vélo regroupent l ensemble des métiers de la commercialisation au

Plus en détail

CIFAM FORMATEUR DE TALENTS

CIFAM FORMATEUR DE TALENTS CIFAM FORMATEUR DE TALENTS Les Métiers de l Automobile par l Apprentissage Mécanicien Véhicules Particuliers - Poids Lourds - Motos Carrossier Réparateur - Peintre en Carrosserie + Comptable / Gestionnaire

Plus en détail

DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DANS LE SPECTACLE VIVANT ET L AUDIOVISUEL EN RHÔNE-ALPES. Décembre

DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DANS LE SPECTACLE VIVANT ET L AUDIOVISUEL EN RHÔNE-ALPES. Décembre DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DANS LE SPECTACLE VIVANT ET L AUDIOVISUEL EN RHÔNE-ALPES Décembre 2013 Diagnostic de l emploi et de la formation dans le spectacle vivant et l audiovisuel en Rhône-Alpes

Plus en détail

L'EMPLOI SALARIE au 31 décembre 2013 Nombre établissements

L'EMPLOI SALARIE au 31 décembre 2013 Nombre établissements STATISTIQUES ET INDICATEURS POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE - MARS 2015 MAYENNE PORTRAIT SECTORIEL SITUATION AU 31/12/2014 DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE

Plus en détail

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR 17 rue Menpenti 13387 MARSEILLE CEDEX 1 Tél. : 4 91 17 57 57 Fax : 4 91 17 59 59 http://www.insee.fr TERRITOIRE CA POLE AZUR PROVENCE 5 communes, 2 chefs lieux de cantons, unité

Plus en détail

En 2030, 430 720 personnes résideraient dans le pays, soit 11,7% des bretons

En 2030, 430 720 personnes résideraient dans le pays, soit 11,7% des bretons de Brest En 2008, 12,3% des bretons résident dans le pays +0,4% de la population par an entre 1999 et 2008 contre +0,9% pour la région Evolution de la population de 1968 à 2008 (base 100 en 1968) Population

Plus en détail

Panorama de branche. Industries et commerce de la récupération

Panorama de branche. Industries et commerce de la récupération Panorama de branche Industries et commerce de la récupération Industries et commerce de la récupération Avant-propos méthodologique La partie «données économiques» prend en compte l ensemble du secteur

Plus en détail

Contrat d Objectifs Territorial «Hôtellerie restauration et activités de loisirs»

Contrat d Objectifs Territorial «Hôtellerie restauration et activités de loisirs» N 3 N - Septembre 46 - Novembre2009 201 2 Contrat d Objectifs Territorial «Hôtellerie restauration et activités de loisirs» Tableau de bord Emploi Formation Le Contrat d Objectifs Territorial «Métiers

Plus en détail

La mobilité professionnelle revêt

La mobilité professionnelle revêt Mobilité professionnelle 17 Du changement de poste au changement d entreprise, en passant par la promotion : la mobilité des Franciliens Les salariés franciliens, notamment les cadres, ont une propension

Plus en détail

Le secteur de la logistique

Le secteur de la logistique Mai 2014 Le secteur de la logistique Service Etudes CCI Indre Le secteur de la logistique Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE SECTEUR DE LA LOGISTIQUE EN FRANCE

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

Portrait de métiers. Les métiers de la mécanique. Por t r a i t de mé t i e r s a o û t 2008

Portrait de métiers. Les métiers de la mécanique. Por t r a i t de mé t i e r s a o û t 2008 Por t r a i t de mé t i e r s a o û t 2008 Observatoire Régional de l Emploi et de la Formation d ile-de-france Portrait de métiers Les métiers de la mécanique C E quipe de réalisation..rédaction : Franck

Plus en détail

ACCORD DU 3 JUILLET 2014

ACCORD DU 3 JUILLET 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3034 Convention collective nationale IDCC : 1090. SERVICES DE L AUTOMOBILE (Commerce

Plus en détail

Portrait économique du secteur des activités immobilières

Portrait économique du secteur des activités immobilières Portrait économique du secteur des activités immobilières Branche professionnelle de l immobilier Service Observatoires AGEFOS PME 187, quai de Valmy 75010 PARIS agefos-pme.com Portrait économique de la

Plus en détail

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire Contexte régional Créé en 2010 par l Atelier Centre de ressources régional de l économie sociale et solidaire et la Chambre régionale

Plus en détail

METALLURGIE. Analyses sectorielles

METALLURGIE. Analyses sectorielles Analyses sectorielles Coiffure et soins esthétiques Bâtiment et travaux public Economie verte Sanitaire et social Production agricole Hôtellerie-restauration Industrie Métallerie et mécanique Comptabilité

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Commerce de détail de l Habillement et des articles textiles Comité Paritaire de Pilotage de l Observatoire Portrait statistique des entreprises et

Plus en détail

ARGOS. GFE 07 Electricité Electrotechnique Electronique. Pistes de réflexion. Analyse régionale pour les grandes orientations du schéma des formations

ARGOS. GFE 07 Electricité Electrotechnique Electronique. Pistes de réflexion. Analyse régionale pour les grandes orientations du schéma des formations Pistes de réflexion ARGOS Analyse régionale pour les grandes orientations du schéma des formations janvier 2006 GFE 07 Electricité Electrotechnique Electronique Réalisation CarifOref Midi-Pyrénées Pistes

Plus en détail

I) Evolution de la demande d emploi mensuelle

I) Evolution de la demande d emploi mensuelle Document rédigé le 27/04/2015 LES ESSENTIELS DE L EMPLOI - Chiffres de mars 2015 Plan : I) Evolution de la demande d emploi mensuelle (pages 1 et 2) - Catégorie A - Catégorie ABC - Entrées et sorties/offres

Plus en détail

18A GFE. Tendances régionales. Nettoyage Assainissement. de l emploi, du marché du travail. et de la formation en Midi-Pyrénées.

18A GFE. Tendances régionales. Nettoyage Assainissement. de l emploi, du marché du travail. et de la formation en Midi-Pyrénées. Tendances régionales de l emploi, du marché du travail et de la formation en Midi-Pyrénées GFE 18A Dans les domaines Nettoyage Assainissement Contrat de plan Etat-Région 2000-2006 Novembre 2006 Dossier

Plus en détail

L emploi des seniors

L emploi des seniors L emploi des seniors dans la branche des laboratoires de biologie médicale Observatoire des métiers des Professions Libérales 52 56 rue Kléber 92309 LEVALLOIS PERRET Cedex Tél. 01 46 39 38 64 Fax 01 46

Plus en détail

DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE» Evolution Annuelle GRAPHIQUE

DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE» Evolution Annuelle GRAPHIQUE STATISTIQUES ET INDICATEURS POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE - MARS 2015 LOIRE-ATLANTIQUE PORTRAIT SECTORIEL SITUATION AU 31/12/2014 DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE

Plus en détail

Le diagnostic territorial emploi formation: propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie

Le diagnostic territorial emploi formation: propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie : propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie Les ateliers régionaux de l orientation tout au long de la vie Amiens, le 23 novembre 2010 Sommaire Le diagnostic territorial, de quoi parle-t-on?

Plus en détail

COMMISSION PARITAIRE NATIONALE

COMMISSION PARITAIRE NATIONALE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE C o n v e n t i o n C o l l e c t i v e N a t i o n a l e d e s S e r v i c e s d e l ' A u t o m o b i l e ACCORD PARITAIRE NATIONAL RELATIF AU RNQSA ET AU RNCSA POUR L

Plus en détail

Portrait statistique

Portrait statistique ÉTUDE SECTEUR Cadre de vie-technique ENTREPRISES D ARCHITECTURE Portrait statistique 02 ÉTUDE - mai 2013 Entreprises d'architecture : portrait statistique Sommaire 03 Étude initiée par la cpnefp des entreprises

Plus en détail

ZOOM SUBANOR 2008-3 Situation des bacheliers professionnels 30 mois après le baccalauréat selon le domaine

ZOOM SUBANOR 2008-3 Situation des bacheliers professionnels 30 mois après le baccalauréat selon le domaine ZOOM SUBANOR 2008-3 Situation des bacheliers professionnels 30 mois après le baccalauréat selon le domaine académie Rouen MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE

Plus en détail

ETUDE THEMATIQUE. Parution janvier 2015 CHIFFRES CLEFS SOMMAIRE L ARTISANAT DE L ALIMENTATION EN HAUTE-NORMANDIE.

ETUDE THEMATIQUE. Parution janvier 2015 CHIFFRES CLEFS SOMMAIRE L ARTISANAT DE L ALIMENTATION EN HAUTE-NORMANDIE. ETUDE THEMATIQUE L ARTISANAT DE L ALIMENTATION EN HAUTE-NORMANDIE Parution janvier 2015 CHIFFRES CLEFS 3 311 entreprises 3 471 établissements 2 198 établissements employeurs 5 971 salariés 1 551 apprentis

Plus en détail

Les métiers de la banque et des assurances

Les métiers de la banque et des assurances 18 juin 2015 Les métiers de la banque et des assurances Auteure : Itto BEN HADDOU-MOUSSET 1. Un secteur en mutation depuis les années 1980 L Ile-de-France est la région qui abrite les effectifs bancaires

Plus en détail

Diagnostic territorial MD3E

Diagnostic territorial MD3E Diagnostic territorial MD3E Données de cadrage & Focus sur les 15-29 ans face aux perspectives d emploi Territoire MD3E (Zone d emploi d Evreux) Observatoire MD3E Contact : Stéphanie Queval s.queval@md3e.fr

Plus en détail

OTT Observatoire du Travail Temporaire. L intérim dans le secteur du BTP

OTT Observatoire du Travail Temporaire. L intérim dans le secteur du BTP L intérim dans le secteur du BTP Septembre 2005 Sommaire Introduction page 3 I Données de cadrage du secteur du BTP page 4 A) Evolution du nombre de intérimaires et du taux de recours à l intérim pages

Plus en détail

Portrait de branche - Cabinets d expertises en automobile - Edition 2007

Portrait de branche - Cabinets d expertises en automobile - Edition 2007 Portrait de branche - Cabinets d expertises en automobile - Edition 2007 Introduction/définition Les données présentées ici concernent les entreprises libérales du secteur des cabinets d expertises en

Plus en détail

TABLEAU DE BORD EMPLOI FORMATION

TABLEAU DE BORD EMPLOI FORMATION G R E F TABLEAU DE BORD EMPLOI FORMATION PAYS DE RENNES Contrat de Projets ÉDITION 2013 PRÉFET DE LA RÉGION BRETAGNE Etat-Région G R E F A D émographie le plus peuplé de. A l inverse de la région, une

Plus en détail

Tarbes. Zone d emploi de. Contribution au diagnostic du PRDF par zone d emploi AVRIL 2006

Tarbes. Zone d emploi de. Contribution au diagnostic du PRDF par zone d emploi AVRIL 2006 PLAN RÉGIONAL DE DÉVELOPPEMENT DES FORMATIONS MIDI-PYRÉNÉES (PRDF) 7-11 Zone d emploi de Tarbes AVRIL 6 Contribution au diagnostic du PRDF par zone d emploi Fonds social européen Dernières tendances en

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses FÉVRIER 2014 N 016 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques L EMPLOI DANS LES TRÈS PETITES ENTREPRISES EN DÉCEMBRE 2012 Les entreprises

Plus en détail

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais CPRDFP Document d orientation État 1/5 ARTISANAT 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais 1.1 Panorama des métiers de l artisanat Les coiffeurs, les

Plus en détail

Mise de jeu 2 La certification des formations

Mise de jeu 2 La certification des formations Mise de jeu 2 La certification des formations Une formation certifiante délivre un diplôme reconnu par le RNCP Le plus souvent, les formations certifiantes ou qualifiantes sont celles qui mènent à «un

Plus en détail

II Les évolutions des formations et les diplômes

II Les évolutions des formations et les diplômes II Les évolutions des formations et les diplômes II - 1 - Les évolutions Les diplômes de ce GFE relèvent pour partie des : 3 ème CPC Métallurgie ; sous-commissions concernées : automobile, matériels agricoles

Plus en détail

Diplômes et insertion professionnelle

Diplômes et insertion professionnelle Diplômes et insertion professionnelle Béatrice Le Rhun, Pascale Pollet* Les conditions d accès à l emploi des jeunes qui entrent sur le marché du travail varient beaucoup selon le niveau de diplôme. Les

Plus en détail

Diagnostic régional emploi-formation

Diagnostic régional emploi-formation GREF Bretagne Diagnostic régional emploi-formation Contribution à l'élaboration du Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles Mai 2011 Contrat de projets Etat-Région Sommaire

Plus en détail

Cadre achat de prestation du PLIE année 2015. Cahier des charges

Cadre achat de prestation du PLIE année 2015. Cahier des charges Cadre achat de prestation du PLIE année 2015 Action préparatoire à une entrée en parcours qualifiant Cahier des charges INTRODUCTION... 2 CONTEXTE GENERAL... 2 OBJECTIFS ET RESULTATS ATTENDUS... 2 DEROULEMENT

Plus en détail

I. R. E. F BANQUE ET ASSURANCES

I. R. E. F BANQUE ET ASSURANCES Observatoire Régional de la Formation et de l'emploi (ORFE) I. R. E. F BANQUE ET ASSURANCES Date de mise en ligne : Janvier 29 INDICATEURS DE LA RELATION EMPLOI FORMATION Conception, méthodologie : Marie-Béatrice

Plus en détail

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs?

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs? Fiche pratique A qui s adresse l'emploi d'avenir? Quels employeurs? Quel type de contrat de travail? Quelle durée de contrat dans le cas du CDD? Quels engagements? Quel suivi? Quel financement du contrat?

Plus en détail

Les métiers de la maintenance industrielle

Les métiers de la maintenance industrielle L A L E T T R E D E L o r e f Bulletin d information de l Observatoire Régional Emploi-Formation Décembre 2007 n 20 Les métiers de la maintenance industrielle La Région Réunion définit, au travers du Plan

Plus en détail

CONTRAT D OBJECTIFS DES SERVICES DE L AUTOMOBILE

CONTRAT D OBJECTIFS DES SERVICES DE L AUTOMOBILE CONTRAT D OBJECTIFS DES SERVICES DE L AUTOMOBILE Badias / Dumoulin / Région Alsace 2013-2018 la Région Alsace, partenaire d imaginalsace 3 Entre : D une part, L État, représenté par le Préfet de la région

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Emploi et Formation Secteur Publicité

Emploi et Formation Secteur Publicité Rapport statistique Emploi et Formation Secteur Publicité 2009-2010 AFDAS / R&D - Septembre 2012 Sommaire 1. DONNEES SUR L EMPLOI 3 1.1. POINT METHODOLOGIQUE ET PRECAUTIONS D USAGE 4 1.2. LES ENTREPRISES

Plus en détail

MANAGEMENT DE LA PRODUCTION DANS LES INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES 1

MANAGEMENT DE LA PRODUCTION DANS LES INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES 1 Le devenir des diplômés de Licence professionnelle 200 en Management de la production dans les industries agroalimentaires LE DEVENIR DES DIPLOMÉS DE LICENCE PROFESSIONNELLE 200 DE L ub, Situation le er

Plus en détail

NOTICE POUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE

NOTICE POUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE NOTICE POUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Cerfa FA14 Avant de conclure un contrat d apprentissage, renseignez-vous sur les règles applicables au contrat ainsi que les dispositions particulières prévues dans

Plus en détail

L INSERTION PROFESSIONNELLE

L INSERTION PROFESSIONNELLE L INSERTION PROFESSIONNELLE DES PERSONNES ISSUES D UN CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION FINANCE PAR L ANFA. H O R S C QP INTERROGATION 2013 Ce dossier est édité par l Association Nationale pour la Formation

Plus en détail

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié Pages économiques et sociales des Antilles-Guyane N 15 - juillet 2012 Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié En 2009, en Guyane, 3

Plus en détail

Repères & Analyses Études

Repères & Analyses Études Décembre 2013 - Hors série service études, veille et prospective Repères & Analyses Études Direction régionale Nord - Pas de Calais Sommaire Dynamisme économique Analyse Chiffres clés Démographie des établissements

Plus en détail

L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013

L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013 Février 2015 - N 15.004 L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013 En résumé : En 2013, l emploi intermittent du spectacle concerne 254 000 salariés, 111 000 employeurs relevant du

Plus en détail

PARIS 18-19-20. Présentation du territoire

PARIS 18-19-20. Présentation du territoire Population totale du territoire 587 259 Présentation du territoire Poids dans le département 26,1% Nombre de communes 3 Source : Insee, RP2011 / exploitation principale Evolution de l'emploi salarié par

Plus en détail

Les diplômes. Session 2008

Les diplômes. Session 2008 note d informationdécembre 09.28 À la session 2008, 444 0 diplômes de l enseignement professionnel des niveaux IV et V ont été délivrés en France par le ministère de l Éducation nationale. Ce nombre atteint

Plus en détail

BREF Thématique L EMPLOI DES SENIORS EN ILE-DE-FRANCE

BREF Thématique L EMPLOI DES SENIORS EN ILE-DE-FRANCE BREF Thématique N 25 mai 2011 Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi d Ile de France L EMPLOI DES SENIORS EN ILE-DE-FRANCE LES PRINCIPAUX

Plus en détail

Fiche Synthèse - Métier 2004

Fiche Synthèse - Métier 2004 Fiche Synthèse - Métier 2004 Ouvriers qualifiés travaillant par formage de métal ( FAP n 23) Points-clés : Les tensions et les demandes d emploi des personnes handicapées Le marché du travail L emploi

Plus en détail

Cahier de l OPEQ n 136 Avril 2007. OPEQ Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Champagne-Ardenne 10 rue de Chastillon BP 537

Cahier de l OPEQ n 136 Avril 2007. OPEQ Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Champagne-Ardenne 10 rue de Chastillon BP 537 LA PROFESSION D AMBULANCIER EN CHAMPAGNE-ARDENNE Cahier de l OPEQ n 136 Avril 2007 OPEQ Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Champagne-Ardenne 10 rue de Chastillon BP 537 51011 Châlons en Champagne

Plus en détail

Tableau de bord Vae en Franche-Comté Points relais conseil et Certificateurs

Tableau de bord Vae en Franche-Comté Points relais conseil et Certificateurs Tableau de bord Vae en Franche-Comté Points relais conseil et Certificateurs 2013 emploi formation insertion Franche-Comté Ce tableau de bord de la Vae fournit les données de l année 2012. La première

Plus en détail

Les publics de l art contemporain

Les publics de l art contemporain Direction générale de la création artistique Les publics de l art contemporain Première approche Exploitation de la base d enquête du DEPS «Les pratiques culturelles des Français à l ère du numérique -

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été établit en juin 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction des lois

Plus en détail

Les Métiers de l Automobile

Les Métiers de l Automobile Les Métiers de l Automobile Mondial des Métiers 2008 Présentation des métiers Les métiers de l automobile ont beaucoup évolué ces dernières années. En 2005, le secteur de la distribution et des services

Plus en détail

Édition avril 2014. Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS. Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France!

Édition avril 2014. Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS. Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France! Édition avril 2014 Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS 2014 Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France! éditorial L artisanat du bâtiment demeure cette année encore

Plus en détail

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 observatoire régional #41 Synthèse régionale août 2014 à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 2 899 diplômés de M2 professionnel

Plus en détail

NOGENT-SUR-MARNE. Présentation du territoire

NOGENT-SUR-MARNE. Présentation du territoire Population totale du territoire 430 808 NOGENT-SUR-MARNE Présentation du territoire Poids dans le département 32,3% Source : Insee, RP2011 / exploitation principale Nombre de communes 16 Evolution de l'emploi

Plus en détail

Professions de la photographie

Professions de la photographie DONNÉES 200 & REPÈRES TENDANCES Professions de la photographie 0267 SOMMAIRE DONNÉES ÉCONOMIQUES...................................... 4 Dénombrement des entreprises................................ 4 Dénombrement

Plus en détail

ENQUETE DE BRANCHE Prothésistes dentaires

ENQUETE DE BRANCHE Prothésistes dentaires ENQUETE DE BRANCHE Prothésistes dentaires Données 2012 Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47 20 30 33 http://www.iplusc.com Octobre 2013 1/52 UNIVERS ETUDIE ET RAPPELS METHODOLOGIQUES

Plus en détail

COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE 4 MAI 2004 LA SITUATION DE L EMPLOI ET DE LA CONJONCTURE ECONOMIQUE EN REGION D ILE-DE-FRANCE

Plus en détail

En résumé. Le financement de l apprentissage de 2004 à 2012, pour mieux comprendre la réforme de 2014

En résumé. Le financement de l apprentissage de 2004 à 2012, pour mieux comprendre la réforme de 2014 CNEFOP En résumé Janvier 2015 n 1 Le financement de l apprentissage de 2004 à 2012, pour mieux comprendre la réforme de 2014 La progression de l accès à l apprentissage dans le supérieur permet au nombre

Plus en détail

Panorama. de l économie sociale et solidaire

Panorama. de l économie sociale et solidaire Panorama de l économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Réalisée par l Observatoire National de l Economie Sociale et Solidaire, cette nouvelle édition du «Panorama de l économie sociale en France

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTION DE L AIDE INDIVIDUELLE A LA FORMATION DES LIGERIENS

REGLEMENT D INTERVENTION DE L AIDE INDIVIDUELLE A LA FORMATION DES LIGERIENS REGLEMENT D INTERVENTION DE L AIDE INDIVIDUELLE A LA FORMATION DES LIGERIENS Objectif La Région propose aux ligériens chaque année 30 000 places de stage dans le cadre de son Offre de Formation Territorialisée,

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS ÉDITION 2013. Économie

LES CHIFFRES CLÉS ÉDITION 2013. Économie LES CHIFFRES CLÉS ÉDITION 2013 Économie 2 LES CHIFFRES CLÉS - Édition 2013 Sommaire Les principaux repères DE La Branche Propreté et services associés... 05 La Branche Propreté et services associés en

Plus en détail

LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS SENIORS EN PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR > QUELLES SPÉCIFICITÉS FACE À L EMPLOI ET AU CHÔMAGE?

LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS SENIORS EN PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR > QUELLES SPÉCIFICITÉS FACE À L EMPLOI ET AU CHÔMAGE? N U M É R O 2 0 études LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS SENIORS EN PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR > QUELLES SPÉCIFICITÉS FACE À L EMPLOI ET AU CHÔMAGE? O C T O B R E 2 0 1 2 L'OBSERVATOIRE RÉGIONAL DE L EMPLOI

Plus en détail

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel,

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel, 5 LES APPRENTIS 5 5.1 Les effectifs des centres de formation d apprentis : évolution 152 5.2 Les apprentis par région et académie 154 5.3 L'apprentissage dans le second cycle professionnel 156 5.4 Les

Plus en détail

DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H

DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H Coordonnées des centres de formation : Centre de Formation Chambre de Métiers et de l Artisanat impasse Morère

Plus en détail

SERVICES AUX PERSONNES

SERVICES AUX PERSONNES Pays du Grand Beauvaisis Fiche sectorielle Edition 2013 SERVICES AUX PERSONNES Définition du secteur Les services à la personne regroupent l ensemble des services contribuant au mieux-être des citoyens

Plus en détail

SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL

SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL Etat du tissu associatif et bilan de l emploi du secteur non lucratif en 2013 En bref Le Centre de ressources DLA (CRDLA) du champ social, médico-social et santé poursuit son

Plus en détail