Des sanctuaires de biodiversité

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Des sanctuaires de biodiversité"

Transcription

1

2

3 /3 TERRES AUSTRALES ET ANTARCTIQUES FRANÇAISES TROIS QUESTIONS À Patrick Georget CÉCILE POZZO DI BORGO, préfet administrateur supérieur des Taaf Les Terres australes et antarctiques françaises (Taaf), créées en 1955, sont un Territoire d outre-mer autonome sur le plan administratif et financier. Elles comprennent : l archipel de Crozet, l archipel des Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la Terre Adélie, ainsi que (depuis dix ans) les îles Eparses. Ces dernières rassemblent les îles tropicales de l archipel des Glorieuses, Juan de Nova, Europa et Bassas da India dans le Canal du Mozambique, ainsi que Tromelin au Nord de La Réunion. Ces territoires isolés, difficiles d accès, et qui ne comptent aucun habitant permanent (des personnels techniques, scientifiques et militaires y séjournent un an au maximum) présentent une biodiversité riche et rare, avec un fort taux d endémisme. Cet environnement encore préservé, mais vulnérable, est placé en grande partie sous la protection d une Réserve naturelle nationale (Australes), d un Parc marin (Glorieuses) et du Traité de l Antarctique (Terre Adélie). L ensemble de ces terres procure à la France une zone économique exclusive (ZEE) de plus de km² riches en ressources marines, qui contribuent à lui donner la deuxième emprise maritime au monde après les Etats-Unis. Le siège des Taaf est installé depuis 2000 à Saint-Pierre. INFOS PRATIQUES Le siège des Terres australes et antarctiques françaises est basé à Saint-Pierre. Des expositions permanentes et thématiques y sont proposées au public toute l année. Rue Gabriel Dejean, Saint-Pierre, Ile de la Réunion. Horaires d ouverture : du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 14 à 17h Infos au Site internet : Des sanctuaires de biodiversité reconnus au niveau mondial Les Terres australes et antarctiques françaises abritent une faune et une flore uniques au monde. La protection de cette biodiversité est l un des enjeux majeurs pour les décennies à venir. Quelles sont les missions principales des Terres australes et antarctiques françaises? Plusieurs caractéristiques expliquent que les Terres australes et antarctiques françaises (Taaf) forment une collectivité exceptionnelle comprenant des missions tout aussi exceptionnelles. La dispersion de ces territoires et leur accès difficile font de la desserte logistique un véritable défi. Les Taaf assurent, avec leurs partenaires, le bon déroulement du ravitaillement de ces territoires par les voies maritime et aérienne, confortant ainsi une présence française permanente. Parallèlement, l éloignement et l absence de population autochtone ont contribué à la préservation d un patrimoine naturel exceptionnel qui fait des Taaf des sanctuaires de biodiversité reconnus au niveau mondial. Peu de territoires de notre planète abritent encore des populations animales de même importance telles que le manchot empereur, le grand albatros, le manchot royal, l éléphant de mer, l otarie d Amsterdam, le pétrel géant, le skua, le gorfou, la sterne, etc. Protéger ce patrimoine et le mettre au service de la recherche scientifique est une autre mission essentielle des Taaf. Les Taaf génèrent 2,39 millions de km 2 de zones économiques exclusives (ZEE), soit environ 22% du domaine maritime de la France, et disposent d importantes ressources halieutiques. Leurs eaux étant riches de poissons et crustacés haut de gamme tels que la langouste, la légine ou le thon, les Taaf se consacrent à une pêche écologique et durable en s imposant une gestion draconienne, fondée sur des quotas définis sur la base d un avis scientifique. En quoi constituent-elles un bon indicateur pour l état du monde? Depuis quelques années, les considérations environnementales se retrouvent au cœur des préoccupations internationales. Le changement climatique, les limites des ressources naturelles et l impact humain sur notre environnement deviennent des préoccupations très concrètes, aujourd hui au cœur de l actualité dans le cadre de la préparation de la COP 21. La question de savoir comment concilier notre style de vie actuel avec la préservation de notre environnement est clairement posée. Pour leur part, les Taaf ont de longue date pris conscience de cette thématique et reconnu l importance de la préservation et de l utilisation raisonnée de notre environnement. En attestent, outre l importante activité de recherche scientifique déployée dans les cinq districts, la création d espaces protégés, tels que la Réserve Nationale des Terres australes (la plus étendue de France) ou le Parc naturel marin des Glorieuses, et le développement d un éco-tourisme. Un autre exemple est la gestion des ressources halieutiques qui tient compte des évolutions de l environnement et que l on peut, sans forfanterie, qualifier d exemplaire. Ainsi, les Taaf démontrent de manière très concrète qu une gestion durable de l environnement n est pas exclusive d une mise en valeur d un territoire. Elles sont aussi un symbole de ce respect de notre environnement et envoient un signal fort susceptible, du moins nous l espérons, d inciter d autres régions du monde à un comportement plus conscient de notre environnement. Les Taaf ont soixante ans. Quels sont les enjeux majeurs pour les années à venir? Le maintien d une présence humaine permanente sur ces terres françaises du bout du monde suppose des moyens et une logistique hors du commun. Pour assurer leur mission prioritaire de desserte des districts, les Taaf doivent s adapter à un contexte marqué par les contraintes budgétaires. C est ainsi qu elles sont engagées, avec leur partenaire historique, l Ipev (institut polaire) et la Marine nationale, dans un partenariat innovant en termes de mutualisation des moyens et des missions, consistant à faire construire un bâtiment qui sera le successeur à la fois de leur navire de logistique polaire et d un patrouilleur de la Marine assurant les missions de souveraineté. De même, pour la desserte des îles Eparses, pour laquelle les Forces Armées de la Zone Sud Océan Indien mettent à disposition des avions militaires, elles doivent effectuer les mêmes opérations avec un autre type d appareil offrant une moindre capacité d emport. Leur objectif est donc de garder la même efficacité avec moins de moyens. D une manière générale, la réduction des subventions de l Etat doit amener la collectivité à rechercher l augmentation de ses ressources propres, que ce soit par la voie du mécénat, de la fiscalité ou du développement d activités telles que le tourisme. Par ailleurs, la raréfaction des ressources, tant budgétaires que naturelles, pourrait inciter certains pays à une véritable course aux dernières ressources restant sur notre planète, et ce sans prendre en compte les considérations environnementales. Par exemple, nous sommes attachés au système du Traité sur l Antarctique qui consacre ce continent depuis 1961 à la paix et à la science afin de préserver un environnement unique. Or, depuis quelques années, plusieurs Etats manifestent avec plus d acuité leurs intérêts nationaux. L échéance du système actuel en Antarctique en 2041 pourrait in fine conduire à une exploitation des ressources minérales, au détriment de l environnement. Le même phénomène peut être observé pour l exploitation potentielle des ressources gazières et pétrolières dans le Canal de Mozambique, où les Taaf cherchent à inciter leurs voisins à poursuivre une approche respectueuse de cet environnement unique. Un des enjeux principaux des Taaf consistera, donc, dans la poursuite de leur mission de préservation de notre environnement et de sa mise en valeur durable.

4 Port-Martin, la première base polaire de Terre adélie. Yves Valette /4 TERRES AUSTRALES ET ANTARCTIQUES FRANÇAISES Raphaël Ortscheidt Base Alfred Faure à Crozet. Raphaël Ortscheidt Les Australes si proches et si lointaines Crozet, Kerguelen, Amsterdam et Saint-Paul : ces îles isolées des mers subantarctiques ont une histoire glorieuse et tragique. Elles sont aujourd hui des havres de biodiversité et de recherche scientifique. Le Marion Dufresne aux Kerguelen. Nelly Gravier C est au temps des explorateurs intrépides missionnés par les grandes puissances, ces navigateurs européens en quête d aventure et de terra incognita, qu ont été successivement découvertes les îles inhabitées qui constituent aujourd hui les districts austraux. AU NOM DU ROI Dès 1522, Juan Sebastian Elcano, membre de l expédition Magellan, signale l île d Amsterdam (Saint-Paul, toute proche, est mentionnée en 1559). En 1633, le navigateur hollandais Van Diemen donne à l île le nom de son bateau : «Nieuv Amsterdam». A la fin du XVIIème siècle, deux Bretons Marc Joseph Marion Dufresne et son second Julien Marie Crozet explorent les mers du Sud. En 1772, Crozet débarque sur l île de La Possession pour y établir la souveraineté du roi de France, Louis XV. qui installent des camps autonomes, parfois pendant plusieurs années. La chasse à la baleine devient la principale activité. A Kerguelen, les frères Bossière, derniers baleiniers français, obtiennent en 1893 une concession de 50 ans, puis une autre à Saint-Paul, où ils mettent en service de véritables navires-usines. Mais déjà les scientifiques mènent des expéditions dans les Australes. En 1874, certains sont venus observer le passage de Venus devant le soleil. Rallier du Baty mène des campagnes de cartographie. En 1903, Jean-Baptiste Charcot monte une expédition pour la Terre Adélie, où Dumont d Urville a hissé le drapeau français en 1840 et laissé à la postérité le prénom de sa femme. DES DRAMES Les étendues désertiques des îles australes entourées de mers rudes ont provoqué leur lot de naufrages et de drames humains. A Crozet, par exemple, en 1821, les naufragés du Princess of Whales ont survécu deux ans sur l île de La Possession, grâce à la graisse d éléphant de mer et aux peaux d otaries. Quant aux «oubliés de Saint-Paul» une exposition prochaine rappellera comment, en 1929, seuls trois des sept gardiens de la société «Langouste française» ont été sauvés du scorbut, après avoir été abandonnés à leur sort dix mois, sans vivres frais Avec 2,2 millions d hectares ( sur terre et en mer), la réserve naturelle des terres australes françaises créée le 3 octobre 2006 est la plus grande réserve de France. La recherche scientifique On dit des Terres australes et antarctiques françaises qu elles sont des sanctuaires de biodiversité. C est si vrai qu elles sont un incomparable sujet de recherche dans le domaine des sciences de la vie. Par exemple, les équipes françaises, en termes de suivi à long terme des populations animales et végétales, disposent des plus longues séries de données disponibles dans le subantarctique. Mais on y trouve aussi des observatoires de la Terre et de l Univers (sismologie, magnétisme, ionosphère, chimie atmosphérique ) mis en œuvre par l Ipev. Il y a aussi des installations du Centre National d Etudes Spatiales à Kerguelen (suivi satellitaire) et du Commissariat à l énergie atomique et aux énergies alternatives, à Crozet, Kerguelen et prochainement en Terre Adélie. La France occupe le cinquième rang mondial des auteurs d articles relatifs à l Antarctique et se situe même au premier rang en ce qui concerne le subantarctique. LES MENSONGES DE KERGUELEN La même année, Yves Joseph Kerguelen de Trémarec approche un archipel pas moins désolé (les «îles de la Désolation»), dont il fera au roi, sans y avoir jamais posé le pied, puisqu il a préféré y envoyer son second, une description idyllique. Il a découvert, prétend-il, un pays de cocagne, et même des habitants. Peut-être faisait-il allusion aux manchots! A l époque, on ne s aventure pas sur les mers pour la beauté du geste, mais pour conquérir des terres et des richesses, et il faut justifier le financement de l expédition, ainsi que la suivante. Rattrapé par ses mensonges sur la situation avantageuse de la «France australe» (comme beaucoup, il cherchait l Australie), Kerguelen est emprisonné. CHASSEURS DE BALEINES L explorateur britannique James Cook lui rendra justice en nommant l archipel de son nom. Cook, qui révèle aussi le véritable potentiel de ces îles aux chasseurs de phoques et baleines. Ainsi naissent les prémices de l occupation humaine, synonyme d exploitation. Les ressources animalières attirent les Américains comme les Anglais, Emmanuel Lepage DES LABORATOIRES À CIEL OUVERT Aujourd hui, si l âpreté conjuguée du climat et de l environ - nement n a pas changé, les hommes y vivent dans de bien meilleures conditions. Surtout, ils ont fait de ces îles sans habitants permanents des sanctuaires de biodiversité et l objet de recherches scientifiques uniques au monde. L air si pur d Amsterdam constitue une référence mondiale pour la mesure de la pollution atmosphérique. Et la réserve naturelle nationale des Taaf, la plus grande de France, abrite une faune et une flore exceptionnelles, protégées de l impact des activités humaines.

5 TERRES AUSTRALES ET ANTARCTIQUES FRANÇAISES 5/ Des richesses fragiles Des terres émergées découvertes tardivement et très difficiles d accès, des mers agitées, un isolement prononcé, une pression anthropique très faible : autant de facteurs qui favorisent la biodiversité extrêmement riche des districts austraux, où vivent des espèces rares et endémiques. ESPÈCES UNIQUES AU MONDE Une biodiversité protégée par la création, en 2006, de la Réserve naturelle des Terres australes françaises, la plus grande de France. L insularité de ces milieux a en effet engendré un fort endémisme. La réserve naturelle compte par exemple 24 espèces de plantes endémiques de la région subantarctique et des oiseaux comme l albatros d Amsterdam, le cormoran de Kerguelen, le canard d Eaton, le prion de MacGillivray... Sur Crozet, 55 % des espèces d invertébrés sont endémiques. Elles n en sont pas moins vulnérables. L impact des activités humaines n est pas nul, a mis en garde cette année le comité français de l Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), en partenariat avec le Muséum d histoire naturelle et l administration des Terres australes et antarctiques françaises. Sa liste rouge des espèces menacées recense plusieurs espèces d oiseaux, mammifères et reptiles. Et détaille (des maladies émergentes au réchauffement climatique) différents types de dangers. MENACES Du fait de leur insularité, ces espèces n ont pas développé de mécanismes de défense contre la colonisation et sont donc très sensibles aux introductions d espèces. Par exemple, les rats, chats, lapins et autres chèvres introduits par l homme prolifèrent en l absence de prédateurs naturels et menacent la faune et la flore de ces territoires. Des maladies telles le choléra aviaire et le rouget du porc laissent aussi redouter la contamination à des espèces rares comme l albatros d Amsterdam, tandis que la pêche à la palangre peut constituer un danger pour les oiseaux marins piégés par les hameçons (dans les zones économiques exclusives françaises, des procédures spécifiques sont désormais mises en oeuvre, qui ont permis de réduire la mortalité aviaire de manière drastique). En Terre Adélie, le changement climatique provoque une forte mortalité des poussins de manchots empereurs. Cette année par exemple, l épaisseur de la glace de mer n a pas permis aux adultes d aller chercher de la nourriture, ce qui a entraîné la plus forte mortalité de poussins enregistrée depuis les années BIOSÉCURITÉ C est l ensemble des mesures permettant de limiter les introductions et la dispersion d espèces. En effet, avant le départ vers les îles de la réserve, chaque personne accumule involontairement des graines ou des invertébrés dans les semelles de ses chaussures, au fond de ses poches, dans son sac à dos, etc. Toute introduction peut déséquilibrer gravement la biodiversité fragile des Taaf. On connaît l impact des lapins, des rats et des chats, mais les insectes et les graines peuvent être nuisibles également. Le matériel débarqué du Marion Dufresne, tout comme le fret (caisses, conteneurs ) et les fruits et les légumes sont systématiquement décontaminés. Idem lorsque l on quitte les bases pour se rendre vers des lieux moins fréquentés des îles, à l occasion de campagnes scientifiques et d opérations techniques. Enfin, on ne transporte pas le fret d une île à une autre. CROZET Les îles Crozet sont composées de cinq îles volcaniques, pour une superficie totale de 340 km². La plus élevée culmine à m. Le climat est typique de la zone subantarctique, particulièrement venteux et pluvieux, avec une température moyenne de l air de 5 C et l eau de 4 C. La base Alfred Faure est située sur l île de La Possession et accueille 25 à 45 personnes. L archipel rassemble la plus forte concentration d oiseaux marins au monde : plus de 25 millions d oiseaux. Parmi les végétaux emblématiques de l île, on peut citer le chou de Kerguelen et l azorelle. DISTRICTS Le district de Saint-Paul et Amsterdam est composé de deux îles distantes d environ 85 kilomètres. Ce sont les îles les plus récentes des Terres australes françaises, toutes deux d origine volcanique et représentant chacune le sommet émergé d un volcan. Elles bénéficient d un climat océanique marqué par l absence de neige et de gelée en hiver, et la présence d un vent constant de secteur ouest. Amsterdam : 58 km², avec un cratère central. La base Martin-de-Viviès abrite 20 à 25 personnes en hiver. Patrimoine naturel : le phylica, seul arbre des Australes, et l albatros d Amsterdam, espèce emblématique menacée. Autres oiseaux marins : l albatros à bec jaune, l albatros fuligineux à dos sombre, le gorfou sauteur subtropical, le pétrel géant KERGUELEN C est un archipel d une superficie totale de km², constitué d une île principale, la Grande Terre, entourée de plus de 300 îles satellites, pour la plupart très proches (souvent quelques centaines de mètres). Le mont Ross culmine à m. Le climat est océanique, froid et extrêmement venteux. Le vent d ouest souffle quasi continuellement à une moyenne de 35km/h, l archipel se trouvant dans les «cinquantièmes hurlants». Les vents de 150 km/h sont courants et atteignent parfois 200 km/h. La température moyenne annuelle y est de 4,5 C. La base de Port-aux-Français héberge plus de 100 personnes en période estivale, qui travaillent dans des ateliers, laboratoires et au ravitaillement des bateaux de la marine nationale ou de pêche. On rencontre sur le littoral d impressionnantes colonies de reproduction d éléphants de mer, de manchots royaux, de diverses espèces d albatros ou de gorfous. Les eaux environnantes sont riches en légine. La végétation terrestre est assez maigre, mais on y trouve une espèce caractéristique : le chou de Kerguelen. La végétation marine est en revanche très exubérante. SAINT-PAUL ET AMSTERDAM (passage occasionnel sans nidification), le skua subantarctique, la sterne subantarctique. L isolement et l éloignement de toute activité humaine font d Amsterdam une des deux bases mondiales pour la mesure de la pollution de fond de l atmosphère. Saint-Paul : 8 km². Il n y a aucune présence humaine permanente sur l île, qui n est visitée que lors de brèves expéditions scientifiques. Entre 1850 et 1930, des tentatives d implantation de pêcheries et de conserveries ont eu lieu, essentiellement pour l exploitation des langoustes, très abondantes sur ces côtes. Mais elles se sont soldées par des échecs du fait de l isolement, du manque de ressources et d abris. La dernière tentative se finissant même en tragédie connue en France, sous le nom des «Oubliés de Saint-Paul». En dehors des missions scientifiques, l accès sur l île est désormais interdit pour raisons environnementales. TERRE ADELIE : LE ROYAUME DES GLACES Le district de Terre Adélie est situé sur le continent Antarctique et forme un secteur angulaire de km² de calotte glaciaire. Son climat est caractérisé par de très basses températures et des vents violents souvent chargés de particules de glace, les «blizzards».a partir du mois de mars, la mer se recouvre d une pellicule de glace qui s épaissit pour atteindre un à deux mètres durant l hiver. Cette glace de mer qui forme la banquise couvre une étendue immense et bloque la navigation. Le retour de l été entraîne la débâcle de cette glace qui se fragmente en plaques partant à la dérive. La base Dumont d Urville est l une des deux bases françaises permanentes de l Antarctique et accueille 30 à 100 personnes (la deuxième est la station Concordia construite et gérée avec l Italie). Elle sert essentiel lement aux activités scientifiques coordonnées par l Ipev (Institut Paul Emile Victor). Le «Traité sur l Antarctique», qui gèle les revendications territoriales, a permis de dédier cette région à la paix et la libre recherche. De façon similaire au régime de protection de la Lune et autres corps célestes, il assure la démilitarisation et la dénucléarisation de l ensemble de la zone située au sud du 60e parallèle Sud, dans l intérêt de l humanité toute entière. Michel Baudry 7605 Située à 7 605km de La Réunion, la Terre Adélie est le district le plus éloigné de notre île. Viennent ensuite l archipel des Kerguelen (3 379km), l archipel de Crozet (2 812km), les îles Saint-Paul et Amsterdam (2 802km)

6 /6 TERRES AUSTRALES ET ANTARCTIQUES FRANÇAISES LES ILES EPARSES Des points de repère pour la planète Matthieu Le Corre est un des pionniers qui étudient ces «hot spots» de biodiversité, des milieux stratégiques pour la recherche. P Matthieu Le Corre Europa, l île la plus intacte des Eparses. lacez un scientifique aussi passionné que Matthieu Le Corre au coeur des Eparses, ces «hot spots» de biodiversité, et vous trouverez difficilement un homme plus heureux. «Pour un biologiste qui s intéresse à la biodiversité tropicale, aller dans ces zones très peu perturbées, voir ces écosystèmes presque intacts, c est exceptionnel! Je me suis tout de suite passionné pour ces ensembles insulaires tropicaux», avoue ce spécialiste des oiseaux marins. C est très jeune qu il a découvert les Eparses, lorsqu il était ornithologue au Muséum d Histoire Naturelle et que deux missions de prospection l ont conduit à Europa et Juan de Nova, en 1992 : «Rien n était connu, il y avait tout à défricher, ça représentait un gros potentiel en termes d étude de la biodiversité». Et effectivement, deux décennies plus tard, beaucoup a été appris de ces milieux dont certains sont quasiment préservés de tout impact humain. «Il n y a presque pas d habitat, pas d industrie, pas de chasse, ni de pêche, bref, pas ou peu d anthropisation. Dans un contexte global de réchauffement climatique, ce sont des points de repère qui permettent donc de dissocier les effets globaux des très faibles effets locaux. Ce sont des zones témoins des écosystèmes face aux changements climatiques», explique Matthieu Le Corre. Les Eparses, des hot spots de biodiversité. Peu d impact des activités humaines, ça n exclue pas les invasions biologiques. Prenons l exemple du rat, une véritable menace pour les écosystèmes, consécutive de la présence humaine. A Tromelin, on recensait 8 espèces d oiseaux marins en Puis 4 seulement un siècle plus tard, en Puis 3 en 1968, et tout juste 2 en En 2005, conseillé par les scientifiques, dont le rôle est de mesurer, quantifier, analyser pour pouvoir proposer des mesures adaptées aux menaces, le gestionnaire des Eparses que sont les Taaf a entrepris de dératiser Tromelin. Résultat : «Une augmentation spectaculaire du nombre d oiseaux marins. Et deux espèces qui se sont installées, la sterne blanche, et le fou brun (que l on n avait jamais vu à Tromelin auparavant). Sans parler de la végétation qui repousse, parce que les rats, on le sait peu, sont des herbivores, et que les fientes des oiseaux sont d excellents fertilisants. Ça montre que, dans une certaine mesure, la restauration est possible». CE SONT DES ZONES TÉMOINS Son île préférée, très peu impactée hormis la plantation de 80 hectares de sisal, c est Europa, «la plus intacte, mais aussi la plus hostile. Il y a peu d eau douce, beaucoup de moustiques, c est austère au niveau plages, ce sont des récifs coralliens fossiles, bref, ce n est pas confortable, et lorsque j y envoie des étudiants, on passe un bon moment à discuter avant, pour être sûr que ça va bien se passer. Parce qu ils vont y rester 45 jours et beaucoup marcher, entre 10 et 15 kilomètres par jour». Europa n est pas épargnée par la problématique des rats. «On y pose des caméras vidéo, dans les nids, et on voit bien que les rats s attaquent aux poussins. La population de pailles-en-queue a diminué de 40% en 16 ans du fait des rats noirs et on n a pas encore de solutions. Dans un cas comme ça, il faudrait une opération comme celle qui a été menée à Saint-Paul, avec des anti-coagulants et un hélicoptère. Mais se débarrasser des rats n est pas suffisant : il faut aussi empêcher qu ils reviennent, donc prendre des mesures de biosécurité lourdes» Et gare aux «fausses bonnes idées» : introduire des chats pour lutter contre les rats, comme à Juan de Nova, c est prendre le risque que ces nouveaux prédateurs choisissent la facilité, en s attaquant d abord aux nids et aux oiseaux. «En janvier 2003, on y comptait 1,9 million de couples de sternes fuligineuses. En janvier 2014, c était couples Soit une baisse de 76% en 11 ans! Même s il peut y avoir d autres causes, il y a clairement un impact des chats. Certains estiment que, puisque ces animaux vivent dans une réserve, il faut les protéger, et même les nourrir. Mais ce sont des animaux importés par l homme, ils n ont rien à faire là! Ou alors, on se retrouvera dans quelques décennies avec de très belles plages, sur lesquelles vivront des rats, et il n y aura plus d oiseaux» Pour un biologiste, voir ces écosystèmes presque intacts, c est exceptionnel!

7 TERRES AUSTRALES ET ANTARCTIQUES FRANÇAISES 7/ JUAN DE NOVA LES GLORIEUSES L île Juan de Nova est située dans le Canal du Mozambique, à environ 150 km des côtes ouest de Madagascar. Sa superficie est de 5 km². C est une île en croissant qui mesure 6 km d une pointe à l autre, pour une largeur de mètres. Elle est protégée par un vaste lagon et une barrière corallienne. Juan de Nova est certainement l une des îles Éparses la plus marquée par l occupation humaine (exploitation du guano et du coprah). Fortement modifiée par l intervention de l homme (introduction de filaos, de cocotiers), la flore est relativement pauvre. Par contre la faune, notamment aviaire, est assez riche. L île abrite ainsi la plus grande colonie de sternes fuligineuses de l océan Indien, une des plus importantes au monde. Elle représente km² de zone économique exclusive. Une station météorologique automatisée est en service. Un gendarme et quatorze militaires du 2 ème RPIMA (Régiment parachutiste d infanterie de marine, basé à Pierrefonds) assurent la souveraineté française sur l île. L archipel des Glorieuses (7 km²) est composé de deux îles coralliennes : la Grande Glorieuse (3 km de diamètre) où se trouvent les installations humaines, et l Ile du Lys (de 600 mètres de diamètre) entièrement déserte. Deux petits îlots, les Roches vertes et l Ile aux Crabes, complètent l archipel. Le tout est entouré d un lagon s asséchant aux basses marées. Les Glorieuses sont situées à 220 km au nord-ouest de Diego Suarez (Madagascar). La flore se compose essentiellement de cocotiers et de filaos. A terre, la faune est représentée principalement par une colonie de sternes assez importante. Le parc naturel marin des Glorieuses accueille un récif de 17 km de long et d une superficie de 165 km². Il sert de zone refuge à de nombreuses espèces menacées : tortues marines, mammifères marins, requins et raies, oiseaux marins. La zone économique exclusive s étend sur km². Un gendarme et quatorze militaires de la Légion étrangère de Mayotte (DLEM) assurent la souveraineté française sur l île. Michel Baudry BASSAS DA INDIA Situé dans la partie sud du Canal du Mozambique, à 450 km du Mozambique, Bassas da India est un atoll en formation d une superficie de moins de 1 km². Il forme un cercle presque parfait, totalement dénudé. La couronne isole de la grande mer un lagon intérieur peu profond. Cet anneau corallien est immergé à marée haute, mais représente pour la France une zone économique exclusive de km². DES ÎLES CONVOITÉES Le Canal du Mozambique serait-il «une prochaine mer du Nord en puissance», comme semblent l indiquer plusieurs rapports scientifiques? De possibles gisements de pétrole et de gaz ravivent des revendications territoriales déjà anciennes, notamment de la part de Madagascar. Sans compter les droits de pêche dans les zones économiques exclusives liées à la souveraineté française sur les îles Eparses. Pour l instant, les discussions entre Etats (Maurice par exemple) ont essentiellement abouti à une collaboration archéologique sur l île de Tromelin, où subsistent les traces du naufrage de l Utile. EUROPA Europa est la plus vaste des îles Eparses (30 km²). Ile désertique, elle est située dans le Canal du Mozambique, à mi-chemin entre l Afrique et Madagascar. Un lagon couvre le cinquième de l île dans la partie nord-ouest (environ 900 ha dont quelques 700 ha de mangrove). La flore se compose d une forêt sèche d euphorbes au nord et d une plaine herbacée au sud. C est la seule île des Éparses à disposer d une végétation indigène quasi intacte. Avec 13 espèces d oiseaux différentes dont 2 sous-espèces endémiques, la faune est assez variée. On rencontre une colonie importante d oiseaux de mer (frégates, fous, sternes), et des chèvres sauvages. C est aussi le lieu de migration des flamants roses. En certaines périodes de l année, des tortues de mer viennent y pondre et des myriades de moustiques se font sentir, rendant toute circulation impossible après le coucher du soleil. Elle génère une zone économique exclusive de km². Tout comme Juan de Nova et les Glorieuses, Europa accueille une station météorologique automatisée et un détachement militaire chargé d assurer la souveraineté de la France, composé d un groupe de 14 hommes du 2 ème RPIMA et d un gendarme relevés tous les 45 jours. TROMELIN Tromelin (1 km²) est une petite île corallienne plate, entourée de fonds de mètres. Elle se situe à environ 600 km au nord-est de Tamatave (Madagascar) et 535 km au nord de La Réunion. Ses dimensions sont de m de long par 700 m de large. Très isolée géographiquement des autres Eparses, l île est recouverte de sable et présente de nombreux blocs coralliens d origine probablement volcanique. La flore, pauvre, se compose principalement d herbes grasses et d arbustes peu denses. La faune est constituée d une colonie d oiseaux de mer et de tortues. Elle génère une zone économique exclusive de km². L île, dotée d une station météo automatisée, est actuellement occupée par trois personnels techniques des Taaf. Les Eparses, un chapelet d îles paradisiaques. Fazsoi A Juan de Nova, les vestiges d un naufrage. 150 A Juan de Nova, un bébé tortue. Fazsoi A Tromelin, d innombrables colonies d oiseaux. Kevin Bulard Depuis que les Taaf gèrent les îles éparses (2005), plus de 150 missions scientifiques y ont été réalisées.

8 /8 TERRES AUSTRALES ET ANTARCTIQUES FRANÇAISES Les parachutistes de Pierrefonds et le gendarme à Juan de Nova. Fazsoi 45 JOURS EN AUTARCIE Des paras au paradis C est bien différent de sa mission au sein de la 1ère compagnie de combat du 2ème RPIMA : à deux reprises, le caporal chef G. a vécu sur Juan de Nova «une expérience humaine exceptionnelle» : «On sait que même avec tout l or du monde, personne n aurait le droit de s installer sur cette île magnifique. Alors passer plusieurs semaines aussi proche de cette nature préservée, sans voitures, sans touristes, sans téléphone, c est un privilège. On en garde un souvenir unique». Le souvenir, par exemple, des éclosions d œufs de tortues, des colonies de sternes, des épaves de bateaux, des pistes délimitées par des noix de coco, mais surtout celui d une mission bien particulière. Dans le Canal du Mozambique, isolés de tout ou presque, quatorze parachutistes, en compagnie d un gendarme, assurent la souveraineté de la France à Juan de Nova (c est la même chose à Europa, tandis que Glorieuse accueille le détachement de la Légion étrangère de Mayotte). Chacun, pendant ce séjour, assure des fonctions précises, souvent en dehors de ses compétences habituelles : «Pendant une semaine, avant de partir, nous suivons une «prépa îles». L un de nous deviendra cuisinier-boulanger. Il y a notamment des notions d hygiène à bien respecter, on ne peut pas se permettre de tomber malades, aussi loin de tout hôpital. D ailleurs, de manière plus générale, la sécurité est cruciale, car pour donner l alerte, mobiliser un avion et évacuer un blessé, il faut au minimum 12 heures à condition que l avion soit disponible. Il y a aussi un responsable recyclage des déchets, qui détermine ce qui doit être brûlé et ce qui sera ramené par le bateau ; un responsable des petits engins, les rotofils, souffleurs, etc ; un responsable des hydrocarbures, qui gère la consommation et la manière de stocker. Bref, chacun à sa fonction. Moi, j étais responsable du tracteur». APPRENDRE À VIVRE EN MODE DÉGRADÉ JOUR ET NUIT PENDANT PLUSIEURS SEMAINES Responsable du tracteur, une mission de haute importance. C est le seul véhicule de l île. Une pièce maîtresse, qui permet de charger et décharger le fret. Un atelier de 200 outils permet de l entretenir. Car le tracteur est particulièrement sollicité : «Comme la piste goudronnée où se pose l avion peut être dégradée par le soleil et les atterrissages, on la recouvre régulièrement d une couche de sable de plusieurs centimètres. Elle fait 1,3 kilomètre de long. Alors, sans tracteur, c est avec des brouettes et des pelles qu on doit le faire» Le caporal chef G. a connu deux périodes, en juillet et mars : l hiver austral, puis les semaines de chaleur, de pluies et de moustiques. Au moins la saison cyclonique permet-elle de remplir des cuves, à l aide des gouttières. Si l eau potable est amenée deux ou trois fois par an, par bateau, celle qui sert à se laver et à faire tourner la machine provient d un captage d eau saumâtre, soumis aux horaires de la marée. «Une mission de ce type, c est un bon entraînement pour apprendre à vivre en mode dégradé jour et nuit pendant plusieurs semaines. Mais il faut que le détachement soit assez mature. Si quelqu un est laxiste dans sa fonction, ça va vite se ressentir. Si je fais n importe quoi avec le tracteur, il y aura un impact immédiat pour le groupe». APPOLLO Des bulles sur un confetti Juan de Nova. Un confetti dans l océan Indien, un décor paradisiaque, une histoire profondément humaine, des drames aussi : tout ce qu il faut pour inspirer un scénariste, fut-il exigeant comme Appollo. Déjà, son tome 2 de «Commando colonial» (dessiné par Brüno, ed. Dargaud) faisait la part belle aux plages, à la végétation, aux épaves échouées sur les rivages de l île. La bande dessinée figure d ailleurs en bonne place dans la bibliothèque de la station de Juan de Nova Mais le scénariste de la «Grippe coloniale» (avec, au dessin, Serge Huo-Chao-Si), «Fantômes blancs» (Li-An), «Biotope» (Brüno), «Les voleurs de Carthage» (Hervé Tanquerelle) ou encore «Bourbon 1730» (Lewis Trondheim) a passé une nuit dans l île à rêver d un autre projet. «C était il y a cinq ans. Avec le dessinateur Hippolyte, on devait se rendre à Juan de Nova pour un projet sur les premiers météorologues. Hippolyte n a pas pu faire le voyage, donc je suis parti seul. Mais le projet est toujours en cours. Après quelques heures de Transall, on s est posé sur cette île très belle, où partout il y a des vestiges de la présence humaine : la maison Patureau, un vieux wagonnet et des rails, qui datent de l époque où l on exploitait le guano, des restes de jetée, un petit cimetière, une croix isolée Et puis des épaves : un crevettier sur la plage, un charbonnier dans le lagon». UNE RELATION TRÈS INTIME ENTRE CES VIEUX CRÉOLES ET LES EPARSES Autant de traces de la présence humaine qui préfigurent le sujet cher à Appollo : les pionniers de la météo, qui sur l ensemble des îles Eparses ont passé des décennies, isolés, à trois la plupart du temps (en comptant un technicien), à scruter le ciel, lâcher des ballons, prévenir de l imminence d un cyclone les services de la préfecture de La Réunion, dont ils dépendaient alors. «Il y a une relation très intime entre ces vieux Créoles et les Eparses. Même si Kerguelen et les autres îles australes semblent plus connues, il y a vraiment un lien entre les Eparses et La Réunion». Une histoire qui reste à raconter A quand la BD? Le tracteur, seul véhicule de l île. Fazsoi Appollo sur les traces des pionniers de la météo. Emmanuel Grondin A TROMELIN Les naufragés de l Utile Le 31 juillet 1761, l Utile, une flûte de la Compagnie française des Indes Orientales, fait naufrage sur l île alors que le navire transporte des esclaves de Madagascar à l île Maurice. L équipage laisse les 60 esclaves sur l îlot, regagne Madagascar dans une embarcation de fortune, promettant de venir les rechercher. Promesse jamais tenue. En raison des vents violents, l île était soigneusement évitée à l époque. L accès est très difficile par la mer. Ce n est que quinze ans plus tard, le 29 novembre 1776, que le chevalier de Tromelin récupère huit survivants : sept femmes et un enfant de huit mois. L île a été nommée Tromelin en hommage à ce chevalier. Plusieurs campagnes de fouilles ont été menées par le Groupe de recherche en archéologie navale (Gran) avec le concours de l Inrap (archéologie préventive) et de l Unesco. Les travaux dirigés par Max Guérout ont permis de montrer que les Malgaches ne s étaient pas contentés de survivre, mais avaient bien recréé une société, surmonté des tabous et développé une ingéniosité remarquable. Les vestiges de leur campement témoignent de leur ingéniosité à exploiter leurs ressources, comme ces gamelles en métal réparées d'innombrables fois avec les moyens du bord. Les zones de fouilles ont été comblées pour les préserver, ne laissant aucune trace visible à l oeil du néophyte. A lire : Sylvain Savoia, «Les esclaves oubliés de Tromelin», Editions Dupuis EXPO Avec la Direction des affaires culturelles océan Indien, le Conseil régional de La Réunion, l'institut national de recherches archéologiques préventives et le Groupe de recherche en archéologie navale, les Taaf organiseront prochainement une exposition grand public sur Tromelin. Cette manifestation présentera des documents et objets historiques, des œuvres et des ouvrages, issus de collections de musées ou particulières, des spécimens naturels, minéraux et animaux, du mobilier archéologique, des présentations multimédias et audiovisuelles. L'exposition a été conçue et réalisée par le musée du Château des ducs de Bretagne de Nantes pour être itinérante, et pour exister en deux versions jumelles : une pour la métropole, une autre pour l'océan Indien. Sur l'île de La Réunion, elle sera présentée pour la première fois en partenariat avec la Réunion des Musées Régionaux dans la nouvelle salle d'exposition temporaire du musée Stella Matutina, début 2016, pour une durée de six mois.

9

10 Imran, un Réunionnais aux fourneaux. /10 TERRES AUSTRALES ET ANTARCTIQUES FRANÇAISES Nadia Charles 70% DES CONTRATS CIVILS AFFECTÉS À DES RÉUNIONNAIS Des dizaines de métiers et de postes à pourvoir chaque année 70% 70% environ des emplois ouverts dans les Taaf sont pourvus par du personnel réunionnais. Parmi les emplois à pourvoir auprès des Taaf, environ 70 concernent les personnels ouvriers, techniques, de restauration et de service sur les bases, ainsi que les agents de la réserve naturelle, auxquels s ajoutent 25 contrôleurs de pêche et 10 observateurs de pêche. Chaque année, les Taaf recrutent. Pour de nombreux Réunnionnais, c est un passeport pour l aventure. «De petites arches de Noé des métiers». Ainsi Cécile Pozzo di Borgo, préfet des Taaf, décrit-elle les concentrations de professions aussi diverses que variées dans les différents districts qu elle administre (1). Car pour faire vivre les bases, pour permettre aux chercheurs d approfondir la connaissance scientifique, il faut une armada de travailleurs. Et le préfet de citer «les boulangers, cuisiniers, personnels de salle, médecins, peintres, plombiers, électriciens, menuisiers, mécaniciens, métalliers, frigoristes, informaticiens, conducteurs d engins ou pilotes de bateau, plongeurs, bardeurs, plaquistes, manœuvres, postiers, occasionnellement archivistes ou archéologues» indispensables à ces petites communautés isolées. «BIENVEILLANCE RÉGIONALE» POUR LES RÉUNIONNAIS Parmi tous ces contractuels, on ne le sait pas assez, on compte une majorité de Réunionnais. «La préférence régionale est interdite, pas la bienveillance régionale», sourit Sébastien Mourot, directeur de cabinet du préfet et à ce titre DRH des Taaf. Une bienveillance légitime car, les Taaf ayant déménagé leur siège de Paris à Saint-Pierre, pour être au plus près des districts, elle permet de dynamiser le marché de l emploi réunionnais, mais relève aussi d une saine gestion : il est toujours préférable de sélectionner le candidat pour lequel il ne sera pas nécessaire de payer le billet d avion depuis la métropole. Pour le recrutement de civils, Sébastien Mourot évalue à 70% la proportion des contrats signés par des résidents de La Réunion. Le profil de certains postes, toutefois, exige un recrutement plus large. Pour ceux touchant à la protection de la biodiversité des districts austraux, par exemple, il faut un bagage universitaire spécifique. Or, à l université de La Réunion, la formation est d abord axée sur les milieux naturels tropicaux. Les chefs de district, des «managers de l extrême», dixit Cécile Pozzo di Borgo, présentent pour leur part des profils atypiques, qui associent les notions d encadrement, d autorité, de protocole, de pilotage de projet Ce sont souvent d anciens militaires. Des pompiers. Mais aussi des chefs d établissement de l éducation nationale. Yves Plaquevent (voir ci-contre), principal du collège du Guillaume, comme son prédécesseur, proviseur d un lycée du Port, peuvent en témoigner. LES MILITAIRES «FONT BEAUCOUP AVEC PEU» Parmi le personnel contractuel des bases, les militaires figurent en tête des recrutements. Rodés au travail en conditions dégradées, ils ont l expérience et les qualités requises pour «faire beaucoup avec peu». Ils sont affectés aux missions de production d énergie, de sécurité, d infrastructures, de télécommunications Attention : on ne fait pas carrière dans les Taaf. Il s agit de missions de deux à douze mois (y compris le long trajet vers les bases), dans le cadre de contrats à durée déterminée, qui peuvent être renouvelés. Le recrutement suppose le passage préalable de tests d aptitude médicaux et psychologiques. Mais pour ceux qui choisissent de s investir dans ces missions, pas de doute : l aventure est au rendez-vous, dans des paysages à couper le souffle, qu il s agisse des Eparses, des Australes ou de la Terre Adélie, au contact direct d une nature sauvage, au sein de petites communautés soudées dont on ne revient jamais sans être profondément enrichi sur le plan professionnel et personnel. (1) Voir «Lettre des Taaf», numéro 8, septembre 2015 Pendant les jours de repos, dépaysement garanti. Pour faire vivre les bases, il faut une armada de travailleurs.

11 TERRES AUSTRALES ET ANTARCTIQUES FRANÇAISES 11/ Moïse J. (Marine nationale) «Pépé», 25 années entre les Eparses et les Australes. PATRICK PAYET, ALIAS «PÉPÉ» (CHEF DE MISSION MAÇONNERIE) Un quart de siècle dans les districts Patrick Payet «Mais avec mes initiales, dans les Taaf tout le monde m appelle Pépé!» travaille depuis 25 ans pour les Terres australes et antarctiques françaises. Au cours de sa carrière, il a connu autant les districts austraux que les îles Eparses. C est à Kerguelen qu il a débuté sa première mission, en Il rentrait de son service militaire, effectué à Dijon et en Allemagne «Au niveau climat, je n ai pas été trop dépaysé!» et avait repéré sur une affiche, à l ANPE de Saint-Joseph, que les Taaf recrutaient. Une visite médicale plus tard, il est devenu manœuvre. «IL FAUT ÊTRE FORT MENTALEMENT» Aujourd hui, un quart de siècle plus tard, c est comme chef de mission maçonnerie qu il vient de partir à Tromelin. Une île tropicale, pour le coup, à peine plus qu un banc de sable minuscule : «Il n y a pas de militaires, et plus d agent de Météo France. On y vit à trois seulement. L isolement peut peser mais si on s entend bien avec ses camarades, ça se passe bien. On entretient la piste d atterrissage, on fait le comptage des tortues. Je n ai pas eu la chance d y vivre un cyclone. J aurais bien voulu! Il paraît que la mer arrive juste sous le bâtiment! A un jeune qui postulerait, je dirais qu il faut être fort mentalement. Parce que parfois, il vaut mieux passer six mois à Kerguelen que deux mois à Tromelin». Pourquoi? Parce que Kerguelen, «c est immense, il y a plein de choses à voir, il y a même le chaland, un bateau qui amène les scientifiques sur les autres îles. C est intéressant de partir avec eux trois ou quatre jours, de les voir travailler, de découvrir d autres métiers, d autres paysages. J ai aussi eu la chance d aller réparer une cabane à Saint-Paul, qui est une île protégée et où plus personne ne peut se rendre sans autorisation spéciale». «LA TERRE ADÉLIE, J AIMERAIS BIEN!» Son île préférée, c est Amsterdam : «Au niveau climat, c est un peu comme la Plaine-des- Cafres». Crozet, par contre, n est «pas son truc» : «C est elle, l île de la désolation!». Sur son temps libre, dans les Australes, Patrick Payet est parti pêcher de belles truites dans les rivières, et des truites saumonées de l océan. Il a joué à la belote, aux dominos. «Mais aujourd hui, tout le monde a son ordinateur. Les gens regardent des films, envoient des mails. Chacun a sa chambre, sa salle de bains. C est le progrès, on ne peut pas aller contre Mais je regrette un peu la convivialité d autrefois, même s il y avait moins de confort. On peut maintenant téléphoner de sa chambre. Avant, on se croisait en allant au BCR le bureau central radio pour appeler nos familles. Et il fallait d abord appeler la caserne Lambert, pour qu ensuite ils basculent la communication chez nous! Et puis il n y avait pas de mails : on avait droit à 70 mots par télégramme». Les districts ont gagné en confort, les restrictions sont minimes : «Pour regarder la télé, à Tromelin ce qui nous permet de suivre les actualités et ne pas être coupés du monde il y a des plages horaires à respecter. Les groupes électrogènes ne fonctionnent que par intermittence, pour alimenter les congélateurs» Et la Terre Adélie? Il ne connaît pas encore. «J aimerais bien. Les places sont rares, mais je partirais avec plaisir, pour voir à quoi ça ressemble». GUIDE DE L HIVERNANT : Pas besoin de partir une année dans les îles australes pour rêver un peu, en lisant le guide de l hivernant, sur le site internet des Taaf ( Tout y est : les joies et contraintes de la vie au sein de petites communautés isolées, la quasi impossibilité d être rapatrié, les conseils et mises en garde (de la consommation d alcool au respect des mesures de sécurité, en passant par l éloignement conjugal peut-être plus difficile pour la famille restée loin et le «décalage» lors du retour à la vie «normale»), l importance du nettoyage des sacs et chaussures avant de partir (biosécurité), le poids des bagages (110 kilos) portant des bandes de couleur selon la destination (vertes pour Crozet, rouges pour Kerguelen, bleues pour Saint-Paul et Amsterdam), les habits conseillés, la manière de recevoir du courrier et d envoyer des mails, les impôts spécifiques prélevés par les Taaf, la protection sociale, l organisation des loisirs (les règles à respecter lors des sorties, le sport, la pêche, la musique ), la santé (avant et pendant l hivernage), sans oublier les bonnes pratiques environnementales, par exemple les distances à respecter impérativement vis-à-vis des manchots, otaries et autres éléphants de mer Celui qui l a le plus marqué, dit-il, c est son premier hivernage, lorsqu il était «chef centrale» à Amsterdam, et plus précisément ce moment empreint de nostalgie, lors du départ sur le Marion Dufresne, «quand on voit la base s éloigner dans le sillage du bateau et qu on ne sait pas si l on reviendra. J avais déjà envie de faire un autre hivernage!» Justement, Moïse J. vient de terminer son troisième hivernage, tout juste rentré de Kerguelen (après Crozet en ). Originaire du Finistère, ce militaire de la Marine nationale depuis 22 ans, au grade de premier maître, a très tôt entendu parler des Taaf, par deux oncles et un beaufrère qui servaient sur la Curieuse, et l envie le tenaillait de découvrir ces îles. Il s est donc porté candidat lorsque la direction du personnel militaire de la Marine a répercuté l offre de poste des Taaf (chaque année, les Taaf proposent des postes à pourvoir aux militaires de l armée de Terre, de l armée de l Air et de la Marine). Pendant un an, et même quasiment treize mois en comptant la rotation sur le Marion Dufresne, Moïse J. a donc été détaché et placé sous l autorité de son chef de district. En tant que chef centrale (qui dirige six marins à Kerguelen), il avait en charge la production et la distribution d énergie, gérant la centrale électrique et les groupes électrogènes annexes, ainsi que le gasoil. «J avais déjà envie de faire un autre hivernage» YVES PLAQUEVENT (Chef de district) «Un regard sur les autres» Enfant déjà, Yves Plaquevent rêvait des Taaf, en admirant les timbres. Lorsque le principal du collège Albert Lougnon a été muté à La Réunion, en 2008, sa première visite a été le siège des Taaf, à Saint-Pierre. Lui qui s est beaucoup impliqué dans le jumelage de son établissement avec les Taaf a fini par postuler comme chef de district à Kerguelen. «Quand on a un rêve de gamin, il faut toujours y croire, car il peut se réaliser», explique-t-il. En tant que chef de district, il représente l autorité du préfet, assure la mission de souveraineté, possède le statut et l écharpe d un maire «sans avoir été élu», est à ce titre assermenté officier de police judiciaire et donc habilité à faire respecter l ordre et la loi, mais, ajoute-t-il, «95% de mon travail, c est de la gestion humaine. Il faut un soutien humain très important, un regard sur les autres, beaucoup de vigilance, pour gérer les bonnes relations entre les gens, parce que nous sommes 46 sur la base, dans un espace restreint, avec des missions et des statuts variés, des habitudes et personnalités différentes aussi, entre les militaires, les scientifiques, les contractuels des Taaf, les volontaires du service civique, le personnel de la réserve naturelle, parfois les marins de passage Il faut également rappeler les règles de sécurité, car même si l on a une cellule médicale, un accident peut prendre des proportions importantes en raison de l éloignement» L éloignement, justement, lui pèse-t-il. Notamment sur le plan familial? «Ce n est pas un problème si le projet est bien préparé. Ma compagne me soutient depuis le début, elle partage ma décision de faire cet hivernage. Et puis ce n est plus comme il y a vingt ans : avec les moyens technologiques, le téléphone, les mails, on n est plus coupé du monde». Le chef de district tire profit de son expérience de chef d établissement de l Education nationale, lorsqu il travaillait avec une communauté éducative mixte, mêlant des adultes et des enfants, «sauf que là, au lieu de rentrer chaque soir dans sa vie personnelle, pendant une année on est entre nous, on travaille ensemble, on mange ensemble. D ailleurs, un chef de district doit être disponible en permanence. S il y a une urgence, on est là à toute heure». A-t-il tout de même le temps de découvrir l environnement exceptionnel de Kerguelen? «Oui, bien sûr. C est d ailleurs lié à la fonction. J ai pris le parti de découvrir cet environnement pour mieux appréhender les difficultés des hivernants lorsqu ils partent pour des marches de six ou sept heures dans des conditions difficiles. Ça permet de mieux connaître une sortie avant de la valider». Et c est une responsabilité importante : la base voit ses effectifs doubler en campagne d été, lorsqu en novembre les scientifiques multiplient les sorties pour étudier les manchots, les éléphants de mer, l habitat des insectes, etc. «Sur des mois comme juin-juillet, il y a une quinzaine de sorties mensuelles. L été, on passe à 30 ou 35, ce qui veut dire que tous les jours il y a des gens dehors, la sécurité est donc primordiale». Parmi ses souvenirs marquants, il retient son arrivée : «J avais déjà fait une rotation, huit mois avant. Mais là, quand l hélicoptère m a posé dans la baie de Port-aux-Français, que j ai pris conscience que je n allais pas remonter sur le Marion Dufresne, ça a été un moment de grande émotion!» Du collège du Guillaume aux Kerguelen.

12 /12 TERRES AUSTRALES ET ANTARCTIQUES FRANÇAISES Sophie Cascade Contrôleuse de pêche SOPHIE CASCADE, CONTRÔLEUSE DE PÊCHE «Plus qu un emploi, c est une aventure unique» Sophie Cascade a été observatrice, puis contrôleuse de pêche pour les Taaf. Rare femme à bord des bateaux des pêcheurs, dans le Canal du Mozambique et les mers australes, elle a contrôlé le respect des règles, pour préserver les stocks de poissons. En mission d évaluation de la ressource dans les Australes. Comment êtes-vous devenue contrôleuse de pêche? Je suis devenue contrôleuse de pêche un peu par hasard et par un concours de circonstances. J ai un Master en environnement. Dès l obtention de mon diplôme, j ai travaillé dans des entreprises où j ai participé à la mise en place des systèmes de management qualité, sécurité, environ nement. J avoue que ce n était pas l idée que je me faisais de travailler dans le domaine de l environnement. En 2004, je suis devenue membre d une association de voile. Un jour, alors que le Marion Dufresne était à quai, se préparant pour une rotation, une visite a été organisée pour notre association. C est à ce moment que j ai véritablement découvert les Taaf, et cela m a fait rêver! Mais un rêve inaccessible à ce moment-là. En 2009, d un commun accord avec mon employeur, j ai mis un terme à mon contrat et suis partie en voyage cinq mois. En revenant du Népal, j ai entrepris les démarches pour partir un an au Canada. En même temps, je recherchais un emploi, sans grande conviction. En décembre 2009, j ai vu cette annonce sur le site de Pôle Emploi : «Cherche observateur de pêche, pour travailler sur navire pêchant dans le Canal du Mozambique, ayant une expérience embarquée». L annonce ne précisait pas que c était pour les Taaf. Je postule. Ma mince expérience de voile me permet de dire que j ai une expérience embarquée! Je suis convoquée à un entretien aux Taaf et la grande aventure commence! J ai débuté en tant qu observatrice de pêche sur des thoniers espagnols pêchant dans le Canal du Mozambique. J ai ensuite enchaîné sur une mission scientifique d évaluation de la ressource autour des Iles Kerguelen. A partir de là, les missions se sont enchaînées, et la possibilité de devenir contrôleuse de pêche s est présentée. En quoi consistaient vos missions? Etaient-elles différentes entre les mers du Sud et les mers tropicales? Dans les mers tropicales, l observateur de pêche a une mission d observation : effort de pêche du navire, composition de sa capture Dans les mers du Sud, on a une mission de contrôle. On vérifie que les navires autorisés à pêcher dans les zones économiques exclusives françaises respectent les règles : zones de pêche, profondeurs de pêche, taille des poissons capturés, protection des oiseaux marins, protection des espèces accessoires «UNE MEILLEURE GESTION DE LA RESSOURCE» Une autre mission du contrôleur de pêche est d ordre scientifique : on passe une grande partie de notre temps à mesurer des poissons et effectuer des prélèvements sur ces derniers. Nous devons également les marquer. Les informations récoltées permettent d avoir une meilleure connaissance et gestion de la ressource. Comment se passe la cohabitation avec les équipages, en tant que contrôleur? La cohabitation avec les équipages se passe généralement bien. Même s il peut y avoir des situations délicates (du fait de notre rôle de contrôleur : on peut constater des infractions qui peuvent entraîner des pénalités), le contrôle des pêches est en place depuis assez longtemps pour que cela soit bien établi dans les pratiques et relativement bien accepté. Bien évidemment le durcissement de certaines règles fait parfois grincer des dents. Mais je pense que tout le monde a conscience que le contrôle des pêches est en place dans un souci de gestion et de pérennisation de la ressource. Il en va de l intérêt de tous. Et en tant que femme? Il peut y avoir une certaine appréhension et réticence du fait que je suis une femme. La croyance qu une femme n a pas sa place sur un navire n a pas encore complètement disparu, et certains pensent encore que l on n a pas notre Une fois que l on a montré que l on peut faire le travail comme un homme, ça se passe bien

13 13/ TERRES AUSTRALES ET ANTARCTIQUES FRANÇAISES place dans ce métier. Mais une fois que l on a montré que l on n a pas besoin d être assistée, et que l on peut faire le travail comme un homme, ça se passe bien. Vous vivez désormais au Canada. Sur le plan personnel et professionnel, que retirez-vous de ce passage aux Taaf? Travailler en tant que contrôleuse de pêche est plus qu un mploi, c est une aventure unique et marquante. Ce n est pas toujours facile, car le travail peut être éprouvant, autant physiquement que moralement, mais c est également une chance, l opportunité de vivre une expérience unique, de voir des choses magnifiques. Bref, c est une belle aventure. Depuis un peu plus d un an, je suis installée a Vancouver, dans l Ouest canadien. J y ai trouvé un emploi en tant qu observatrice de pêche. L entreprise pour laquelle je travaille remplit des missions de surveillance pour le compte du gouvernement, pour la pêche au saumon, le hareng et la crevette. J ai pour projet de reprendre mes études à Vancouver et de continuer à me former dans la gestion des ressources halieutiques. Prélèvement scientifique sur une légine. Sophie Cascade à Kerguelen. Langouste, légine, thon Des pêches fructueuses mais sous contrôle Nadia Charles Hormis autour de la Terre Adélie, les districts des Taaf accueillent tous une pêche contrôlée. On distingue trois types de pêche. La plus ancienne est la pêche à la langouste, à Amsterdam et Saint-Paul. La plus importante en valeur, pratiquée à Crozet et Kerguelen, est la pêche à la légine (l un des poissons les plus chers du monde). La troisième, la pêche au thon, est pratiquée dans le Canal du Mozambique (et au-delà, jusqu aux Seychelles). Les enjeux économiques sont importants : la seule pêche australe génère un chiffre d affaires de 75 millions d euros et représente pas moins de 400 emplois directs et indirects. Elle constitue pour La Réunion le deuxième secteur exportateur (après la canne). Les enjeux environnementaux le sont tout autant. Ces pêcheries font l objet d un suivi et d un contrôle strict, notamment pour la langouste et la légine, afin de préserver la ressource halieutique et lutter contre les tentatives de pêche illégale. Le préfet administrateur supérieur des Taaf délivre des autorisations de capture en s appuyant sur les recommandations des scientifiques du Museum national d histoire naturelle de Paris. Dans les mers australes, des contrôleurs de pêche font appliquer la réglementation et récoltent des données scientifiques. Des campagnes d évaluation de la biomasse y sont régulièrement menées, avec des conclusions plutôt encourageantes ces dernières années. On constate une stabilisation de la population de légines, qui avait été fortement impactée par la pêche illicite au cours des années 90. Autre preuve que l on peut inverser l impact des activités humaines sur la biodiversité : le baisse drastique de la mortalité aviaire générée par la pêche à la palangre. Si ce type de pêche est recommandé, car extrêmement sélectif (il permet de cibler la légine), contrairement au chalut, les appâts fixés aux longues lignes (plusieurs kilomètres) attirent aussi des milliers d oiseaux qui se prennent dans les hameçons et meurent noyés. La collaboration entre les armateurs, les scientifiques et les Taaf a réduit le nombre d oiseaux tués de en 2001 à 120 aujourd hui, souligne Cédric Marteau, qui dirige la Réserve naturelle créée en Langoustes, légines et thons font l objet d un suivi scientifique pour préserver la ressource. Nadia Charles Il a fallu, pour parvenir à ce résultat, des mesures ciblées et que chacun joue le jeu. Puisque ces oiseaux sont actifs le jour et se reposent la nuit, les lignes sont mises à l eau au crépuscule. Elles ont aussi été plombées pour les rendre inaccessibles aux oiseaux. Et afin que la vitesse ne les fasse pas remonter, les bateaux naviguent plus lentement. Comme les oiseaux peuvent plonger sous la surface de l océan, les armateurs ont ajouté à leurs navires un portique qui laisse flotter dans l air des banderoles, sur une centaine de mètres, et crée une zone de sécurité où les oiseaux ne plongeront pas. Enfin, lorsque l on pêche dans un nuage d oiseaux Crozet, c est la plus forte concentration d oiseaux au monde!, il est impossible d empêcher toute capture : la pêche a donc été interdite pendant les périodes de reproduction. Des dispositifs spécifiques protègent les oiseaux marins. Nadia Charles Nadia Charles Résultat : autant la lutte contre la pêche illicite que les mesures adoptées par les armateurs autorisés ont limité l impact des activités humaines et montré que la nature pouvait se régénérer lorsqu on lui donne un coup de pouce Les Zones Economiques Exclusives (ZEE) des Taaf représentent de km² (85% des ZEE françaises de l océan Indien). C est le deuxième espace marin de la France, après la Polynésie Française. La France possède ainsi la deuxième emprise maritime mondiale, après les Etats-Unis. Nadia Charles

14 /14 TERRES AUSTRALES ET ANTARCTIQUES FRANÇAISES Un seul médecin par base «Il faut être médecin, dentiste, chirurgien, psychologue» Paul Laforêt, médecin chef des Taaf. David Chane Des îles isolées, un environnement hostile, des métiers à risque : dans ces bases lointaines où les évacuations sont difficiles, voire impossibles, le médecin est un homme-orchestre extrêmement polyvalent. Aidé par la télémédecine. Quelles sont les particularités de la médecine des Taaf? Dr Paul Laforêt, médecin chef des Taaf : La particularité principale de la gestion de la santé dans les Taaf est l isolement marqué de ces territoires : géographique (nous sommes loin) ; logistique (se rendre sur place est très long et complexe) ; de communication (elles sont exclusivement satellitaires et donc chères et lentes) ; humain, également (il n y a pas d habitant sur place et très peu de passage extérieur). Nous pratiquons donc de la médecine en situation isolée, ce qui signifie : un médecin seul sur place ; pas d aide humaine ni de renfort en matériel venant de l extérieur en urgence ; pas de possibilité d évacuation en urgence, voire pas d évacuation du tout selon les bases et la saison. Le travail de médecin chef des Taaf regroupe donc plusieurs activités directement en rapport avec ces contraintes. D une part, la «médecine des aptitudes», pour éviter de laisser partir des candidats avec des soucis de santé (parfois non connus) qui risqueraient de se dégrader une fois sur place. Chaque candidat passe une batterie de tests qui nous permet de déterminer son aptitude. Nous sommes ici dans de la médecine préventive. «MÉDECINE DE GUERRE» D autre part, la logistique médicale. Le médecin est seul et ne peut perdre du temps à préparer son matériel en cas d urgence. Cela implique d avoir un hôpital toujours fonctionnel et une pharmacie adaptée et pleine. La gestion des équipes médicales, également : les médecins des bases doivent être particulièrement autonomes et polyvalents car ils doivent pouvoir gérer seuls toutes les situations urgentes. Ils doivent donc être médecin, dentiste, chirurgien, anesthésiste, radiologue, biologiste, infirmier, psychologue A quels types de pathologies les médecins des bases sont-ils confrontés? Les gens travaillent dans des conditions difficiles (froid, vent très fort, pluie, neige) avec pour certains des métiers à risque (manipulations d animaux, travaux publics ). Les plaies de mains sont les plus fréquentes, mais cela peut être bien plus grave, ce qui impose d avoir un bloc opératoire toujours prêt sur chacune des bases. Les conditions de travail des pêcheurs sont particulièrement éprouvantes et les risques de traumatismes nombreux. Pour les bases antarctiques, des problèmes spécifiques liés au froid peuvent se rencontrer (gelures). Ces territoires restent des terres extrêmes et malgré toutes les précautions on recense plus de trente décès en soixante ans d existence, ce qui est important si l on considère le faible nombre de personnes s y rendant chaque année et que toutes ces personnes sont censées être en bonne santé. Troubles du sommeil, alcoolisme, dépression... Existe-t-il aussi des problèmes de santé liés à l'isolement, à l'éloignement, au confinement? Au delà de l isolement, il y a la vie en collectivité restreinte. Cela signifie passer un an isolé du reste du monde, dans une base comprenant quelques bâtiments, avec une vingtaine de personnes d âges et de situations différents, que l on ne connaît pas avant de partir. Il y a donc la nécessité pour tous de faire des vrais efforts d adaptation, de tolérance et de communication pour arriver à gérer les tensions qui ne manquent pas d apparaître dès que le moral est un peu en baisse. Dans ce contexte, il est possible de rencontrer des patients avec des troubles du sommeil, de l alimentation, des consommations d alcool parfois inadaptées. Il est intéressant de noter qu au départ la plupart des candidats sont motivés par la découverte de ces terres extrêmes, de la faune et de la flore et, à la fin de la mission, ce que tous retiennent, c est finalement l aventure humaine de la vie isolée en petit nombre. Peut-on tout traiter sur place? Non. Nous ne pouvons pas prétendre remplacer un CHU avec un petit hôpital forcément limité en matériel, en dotation de médicaments et avec un seul médecin. Les médecins sont en priorité recrutés pour leur polyvalence. Ils sont tous formés au sein des hôpitaux militaires avec des médecins habitués aux situations isolées résultant de la médecine de guerre. Ils sont préparés dès le départ à l idée de devoir gérer toute situation urgente en autonomie. Mais nous sommes limités dans nos outils de diagnostic et n avons pas de scanner ou de possibilité d analyses biologiques poussées, par exemple. Nous ne pouvons pas suivre un patient qui aurait une maladie chronique (d où le bilan d aptitude qui permet d éviter ce genre de situation). Il résulte de cette situation une augmentation du risque médical dans les Taaf. L ensemble des candidats en sont clairement informés et doivent bien le considérer avant leur départ. Quels sont le rôle et l'importance de la télémédecine? Cette pratique existe depuis le début des Taaf, mais a connu un vrai essor avec l arrivée d internet sur les bases via les communications satellitaires. Pendant de nombreuses années le défi de la télémédecine a été d envoyer des données médicales à plusieurs milliers de kilomètres. Aujourd hui, à l ère du numérique où il semble évident d envoyer en quelques secondes une photo par mail à l autre bout du monde, le défi est ailleurs. Il faut trouver des experts médicaux compétents, disponibles et surtout acceptant de donner des avis médicaux avec des outils de diagnostic limités et des capacités de soins réduits. Ils doivent par ailleurs connaître les Taaf et les possibilités restreintes sur place. On demande aux experts d être compétents en 2015, mais de faire de la médecine avec des outils parfois équivalents aux années Cela demande une vraie souplesse de leur part. Depuis 2012, un partenariat entre les Taaf et le CHU de La Réunion permet aux spécialistes du CHU d assister leurs collègues sur les bases. Les patients évacués sont pris en charge par la même équipe depuis les premiers avis à distance jusqu à l hospitalisation à leur arrivée. Que se passe-t-il si le médecin de la base tombe malade? Les médecins étant seuls en poste sur les bases (sauf à Kerguelen où il y a également un interne en médecine), ils doivent être particulièrement prudents et en cas de souci ils devront être pris en charge par l équipe d aides médicaux qu ils auront formée au sein de la mission. Cette notion s est illustrée de façon impressionnante dans les années soixante où un médecin sur une base russe en Antarctique a dû s opérer lui même d une appendicite. C est exceptionnel, mais en dix ans nous avons dû évacuer deux médecins sur les bases françaises. Hôpital de Crozet. Taaf Un médecin sur une base russe en Antarctique a dû s opérer lui-même d une appendicite Taaf

15 TERRES AUSTRALES ET ANTARCTIQUES FRANÇAISES Stéphanie Légeron et Bruno Marie

16

17 TERRES AUSTRALES ET ANTARCTIQUES FRANÇAISES

18

19 /14 TERRES AUSTRALES ET ANTARCTIQUES FRANÇAISES Parlez-vous le Taafien? Michel Baudry Vous pensiez savoir ce qu est un «bonbon»? Raté! C est un jeune éléphant de mer. On n essaie même pas avec «bibou», «pimpon», «pup», ni même «zézète» Avant de monter à bord du Marion Dufresne, pour rejoindre l une de ces îles éloignées où rien n est pareil à ce que vous avez connu, mieux vaut vous familiariser avec le Taafien, cette langue qu on ne parle nulle part ailleurs PATEUX : boulanger/pâtissier. PETITE MARIE : personnel de salle. BANNETTE : couchette suspendue dans une cabine de bateau. BCR : bureau central radio BIB : médecin. BIBOU : médecin adjoint. BLO : bête à longues oreilles, pour ne pas dire «lapin» sur le bateau (tradition marine). Raphaël Ortscheidt Un «bonbon» PIMPON : le chef sécu et pompier de la base. PUP : jeune otarie. REZNAT : réserve naturelle. ROTATION : désigne le trajet du Marion Dufresne lorsqu il part en expédition depuis La Réunion vers les Terres australes et retour ; synonyme d OP. BONBON : jeune éléphant de mer, proie des orques. GP : gérant postal. CABANE/ ARBEC : abris de type refuge de montagne implanté dans des zones reculées des îles. CDD : chef de district, représentant du préfet sur un district, il dirige la base scientifique. HLO : hélicoptère. JOURNAL DE BORD : récit journalier des passagers touristes décrivant la rotation. MANIPE : sortie scientifique sur le terrain. MARDUF : Marion Dufresne. MIDWINTER : fête du milieu de l'hivernage (pour les bases subantarctiques et antarctiques) Raphaël Ortscheidt La «bannette» Raphaël Ortscheidt La «passerelle» CRO-KER-AMS-TA : Crozet, Kerguelen, Amsterdam, Terre Adélie. DISKER, DISCRO, DISTA, DISAM : le disker, c est le chef de district de Kerguelen ; même déclinaison pour ses homologues des autres districts. OP : OPération, synonyme de rotation, elles sont au nombre de 4 par an dans les Australes. OPEA : littéralement chargé des OPérations des Expéditions Australes et Eparses, il est le responsable de la bonne exécution du programme de la mission durant la rotation du Marion Dufresne. PACHA : commandant du Marion Dufresne. PASSERELLE : salle de pilotage du navire. Raphaël Ortscheidt VIE-COM : bâtiment regroupant la salle de restauration et le bar sur les bases. VSC : statut professionnel regroupant généralement des jeunes scientifiques. Anciennement VAT puis VCAT. ZÉZÈTE : radio VHF portable. DZ : zone de décollage de l hélicoptère (Drop Zone). ECHELLE DE PILOTE : échelle de corde suspendue à la coque du navire permettant de monter sur celui-ci. FORUM : salon-bar du navire. GÉNER : VAT qui gère toute la logistique Ipev (planning des sorties, arrivées et départs des conteneurs ). Le «HLO» L «échelle de pilote»

20 TERRES AUSTRALES ET ANTARCTIQUES FRANÇAISES 13/ MICHEL BRISSET Le Marion Dufresne sur le bout des doigts Jean-Claude Feing Il pourrait presque le dessiner les yeux fermés, tant Michel Brisset connaît chaque détail de la silhouette du Marion Dufresne Avant de s installer à La Réunion, Michel Brisset a toujours vécu près des quais. Né à Saint-Malo, il a passé son enfance au Havre (là où le Marion Dufresne a été construit), bercé par les sirènes des paquebots qu il apercevait de la fenêtre de sa chambre, «tout illuminés, le soir». A Brest, il s est passionné pour la flotte de la Marine Nationale, puis pour les voiliers de légende qu il a découverts lors de la Monaco Classic Week. N étant pas navigateur, il pourrait n être qu un observateur assidu, une sorte d amoureux transi, mais Michel Brisset allie à sa passion un talent particulier. Il maîtrise l art du détail. Formé aux Beaux-Arts, boulimique du dessin de précision, il reproduit avec minutie tout ce qui a trait à la navigation de plaisance, aux cargos, paquebots et navires de la Marine (sans parler des paysages, animaux, véhicules terrestres à deux ou quatre roues, machines et engins, avions, hélicoptères et portraits, à la demande ) Le Marion Dufresne ne pouvait donc échapper à son regard acéré. Avec une précision photographique, il l a dessiné sous tous les angles. Des passagers, des membres d équipage, des militaires, des commandants lui demandent à chaque escale un dessin personnalisé. C est même la première chose que l on voit en entrant dans le navire : un dessin de Michel Brisset, sur fond de carte de La Réunion. La jouvence du Marion Dufresne et les nouveaux équipements que le bateau a reçus pour ses vingt ans offrent un prétexte dont Michel Brisset n avait pas vraiment besoin pour en dessiner à nouveau la silhouette incomparable. C est pour lui autant une tradition qu un plaisir. On peut visiter l atelier de l artiste, à L Entre-Deux. Ça vaut le déplacement, pour l homme, pour ses dessins, pour les maquettes, nombreuses, qui illustrent sa passion, et pour les milliers de copeaux de crayons qui emplissent une boite sur l établi. Plus d infos sur son site internet : michel-brisset.fr

Crozet - Kerguelen - Amsterdam St Paul - Terre Adélie - Iles éparses.

Crozet - Kerguelen - Amsterdam St Paul - Terre Adélie - Iles éparses. 1- Que signifie le sigle TAAF? Terres Australes et Antarctiques Françaises. 2- Quels sont les noms des 5 districts des TAAF? Crozet - Kerguelen - Amsterdam St Paul - Terre Adélie - Iles éparses. 3- Que

Plus en détail

À Crozet, Kerguelen, Amsterdam et en terre Adélie, il y a une base qui ressemble à un

À Crozet, Kerguelen, Amsterdam et en terre Adélie, il y a une base qui ressemble à un Les Terres australes et antarctiques françaises sont une collectivité d outre-mer. Les Taaf sont chargées d administrer des îles situées dans l océan Indien et dans l océan Austral ainsi qu une portion

Plus en détail

exposition TAAF Escale au bout du monde corrigé "Pour aller plus loin " niveau 1

exposition TAAF Escale au bout du monde corrigé Pour aller plus loin  niveau 1 exposition TAAF Escale au bout du monde corrigé "Pour aller plus loin " niveau 1 1. Retrouve le nom des îles composant chaque district : îles Éparses Les Glorieuses Bassas da India Juan de Nova Tromelin

Plus en détail

exposition TAAF " Escale au bout du monde "

exposition TAAF  Escale au bout du monde exposition TAAF " Escale au bout du monde " corrigé CP 1. Retrouve le nom des animaux en t'aidant du panneau "Biodiversité exceptionnelle" et colorie : en bleu les mots «tortue», en vert les mots «pétrel»,

Plus en détail

Dossier de presse. Calendrier. Partenariat entre les Terres australes et antarctiques françaises et le Lycée Professionnel de Saint-Pierre

Dossier de presse. Calendrier. Partenariat entre les Terres australes et antarctiques françaises et le Lycée Professionnel de Saint-Pierre Dossier de presse Calendrier 2012 Partenariat entre les Terres australes et antarctiques françaises et le Lycée Professionnel de Saint-Pierre COMMUNIQUÉ DE PRESSE Saint-Pierre, le 24 janvier 2012 Remise

Plus en détail

TAAF SONT PRÉSENTS. Croquis - Damien Grougi

TAAF SONT PRÉSENTS. Croquis - Damien Grougi LES HOMMES SONT PRÉSENTS Installation de balises émettrices sur un éléphant de mer des îles subantarctiques. Les balises permettront de suivre le parcours de l animal dans les mers australes. Croquis -

Plus en détail

Dossier de presse. Installation du conseil de gestion du Parc naturel marin des Glorieuses et élection du président. Crédits photos : V.

Dossier de presse. Installation du conseil de gestion du Parc naturel marin des Glorieuses et élection du président. Crédits photos : V. Le 22 février 2013 à Saint-Pierre, Dossier de presse Installation du conseil de gestion du Parc naturel marin des Glorieuses et élection du président Crédits photos : V.Lamarre / SHOM Contact Presse :

Plus en détail

Monsieur le Préfet des Terres australes et antarctiques françaises, Mesdames et messieurs les (chers compatriotes) saint-pierrois,

Monsieur le Préfet des Terres australes et antarctiques françaises, Mesdames et messieurs les (chers compatriotes) saint-pierrois, MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES MINISTÈRE CHARGÉ DE L OUTRE-MER Monsieur le Maire de Saint-Pierre, Mesdames et messieurs les élus, Monsieur le Préfet des Terres

Plus en détail

FICHE DOCUMENTAIRE IFM n 4/16. Objet : Les terres australes et antarctiques françaises (TAAF)

FICHE DOCUMENTAIRE IFM n 4/16. Objet : Les terres australes et antarctiques françaises (TAAF) Comité Toulon Provence Corse Toulon, avril 2016 FICHE DOCUMENTAIRE IFM n 4/16 Objet : Les terres australes et antarctiques françaises (TAAF) Préambule -o- Les Terres Australes et Antarctiques Françaises

Plus en détail

Avec la loi 2007-224 du 21 février 2007, les îles Eparses font désormais partie intégrante des Taaf et constituent le 5ème district.

Avec la loi 2007-224 du 21 février 2007, les îles Eparses font désormais partie intégrante des Taaf et constituent le 5ème district. Les îles Éparses Les îles Éparses 44 km 2 forment désormais le 5ème district des Taaf. L appellation d îles Éparses recouvre un ensemble de cinq îles, Bassas da India, Europa, Juan de Nova, Glorieuses

Plus en détail

Un voyage à St Pierre et Miquelon

Un voyage à St Pierre et Miquelon 06/08/2004 - Par Christophe Marciniak Un voyage à St Pierre et Miquelon L'archipel de Saint-Pierre et Miquelon est situé dans l'atlantique Nord, dans le golfe du Saint-Laurent. Nous vous proposons une

Plus en détail

Une mission humanitaire à Madagascar

Une mission humanitaire à Madagascar Une mission humanitaire à Madagascar Interview d un jeune étudiant parti en mission à Madagascar A l occasion de la course contre la faim, nous avons correspondu avec un jeune homme de 23 ans qui a accepté

Plus en détail

Les Ptits Géographes. Viens vite aider Phileas Fogg à découvrir les territoires français

Les Ptits Géographes. Viens vite aider Phileas Fogg à découvrir les territoires français Les Ptits Géographes Viens vite aider Phileas Fogg à découvrir les territoires français Tu es mon p p tit géographe Géographie Tu vas découvrir les Objectif : Connaître les territoires français dans le

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE UN PARTENARIAT POUR PRESERVER LA BIODIVERSITE DES ILES EPARSES

DOSSIER DE PRESSE UN PARTENARIAT POUR PRESERVER LA BIODIVERSITE DES ILES EPARSES DOSSIER DE PRESSE UN PARTENARIAT POUR PRESERVER LA BIODIVERSITE DES ILES EPARSES Plage de l île Juan de Nova Taaf CONTACTS PRESSE TAAF Contact presse Océan Indien : Amandine George, amandine.george@taaf.fr,

Plus en détail

Deux départements d Outre-mer, La Réunion, Mayotte,

Deux départements d Outre-mer, La Réunion, Mayotte, 12 13 La Réunion : française depuis 1638, département français d Outremer depuis 1946, région ultra-périphérique pour l Europe Introduction La Réunion compte 833 000 habitants, population multiéthnique,

Plus en détail

La Philatélie des TAAF

La Philatélie des TAAF La Philatélie des TAAF Depuis 1955, les TAAF émettent leurs timbres spécifiques. A ce jour plus de 800 timbres et 7 carnets de voyages ont été émis, illustrant les îles australes, l Antarctique et, depuis

Plus en détail

La Philatélie des TAAF

La Philatélie des TAAF La Philatélie des TAAF Depuis 1955, les Taaf émettent leur timbres spécifiques. A ce jour plus de 800 timbres et 7 carnets de voyages ont été émis illustrant les îles australes, l Antarctique et, depuis

Plus en détail

EXPOSITION TROMELIN L apparition et le développement de la vie sur un îlot isolé

EXPOSITION TROMELIN L apparition et le développement de la vie sur un îlot isolé N 4 P. 1/5 COLLÈGE FICHE ÉLÈVE L apparition et le développement de la vie sur un îlot isolé POSIT EX NS L DA ION Question problème : C omment expliquer la survie des animaux et des végétaux sur un îlot

Plus en détail

III 2. Les premières campagnes

III 2. Les premières campagnes III 2. Les premières campagnes Cachet illustrant la 1 ère utilisation du timbre à date au 15-2-1949. Suite à l échec du débarquement (1 ère campagne) le courrier oblitéré par André - Frank Liotard du 15-2-1949

Plus en détail

Présentation. Exposition «Oiseaux de légende des mers australes»

Présentation. Exposition «Oiseaux de légende des mers australes» Présentation Exposition «Oiseaux de légende des mers australes» Exposition présentée sur le front de mer de Saint-Pierre en juin 2010 Préambule L assemblée générale de l ONU a désigné l année 2010 Année

Plus en détail

Oubliés sur l île Saint-Paul

Oubliés sur l île Saint-Paul Oubliés sur l île Saint-Paul Je m appelle Louise Brunou. Je suis de Concarneau, en Bretagne. Quand j avais 32 ans, mon mari et moi avons décroché le travail qui devait changer notre vie : nous avons été

Plus en détail

Projet Ts!m!avo " Les naufragés de l'île Tromelin "

Projet Ts!m!avo  Les naufragés de l'île Tromelin Projet Ts!m!avo Circonscription de Saint-Louis Académie de La Réunion Tsimiavo et les esclaves oubliés de l île Tromelin : Partie de Bayonne le 17 novembre 1760, l Utile, flûte de la Compagnie française

Plus en détail

27. Île Danco, canal Errera

27. Île Danco, canal Errera 27. Île Danco, canal Errera Mis à jour: 2013 64 44 S, 62 36 O Principales caractéristiques Colonie de manchots papous Panorama glaciaire Description Topographie : L île Danco est une île longue de 1,6

Plus en détail

1. Ces territoires lointains

1. Ces territoires lointains La France du bout du monde Les Terres australes et antarctiques françaises (Taaf) constituent la partie la plus australe de la France. Souvent méconnues, elles forment depuis la loi du 6 août 1955 un Territoire

Plus en détail

BRETAGNE Pays d Iroise, les îles de Molène et Ouessant 7 jours / 6 nuits / 5 jours de randonnée

BRETAGNE Pays d Iroise, les îles de Molène et Ouessant 7 jours / 6 nuits / 5 jours de randonnée BRETAGNE Pays d Iroise, les îles de Molène et Ouessant 7 jours / 6 nuits / 5 jours de randonnée Le Pays d Iroise forme une vaste presqu île à la pointe de la Bretagne, délimitée par la rade de Brest au

Plus en détail

Dossier de presse. Adoption du plan de gestion du Parc naturel marin des Glorieuses par le conseil de gestion du 26 janvier 2015

Dossier de presse. Adoption du plan de gestion du Parc naturel marin des Glorieuses par le conseil de gestion du 26 janvier 2015 A Saint-Pierre, le 26/01/2015 Dossier de presse Adoption du plan de gestion du Parc naturel marin des Glorieuses par le conseil de gestion du 26 janvier 2015 Serge Gélabert Contacts Presse : A la Réunion

Plus en détail

La Philatélie des TAAF

La Philatélie des TAAF La Philatélie des TAAF Depuis 1955, les Taaf émettent leur timbres spécifiques. A ce jour plus de 800 timbres et 7 carnets de voyages ont été émis illustrant les îles australes, l Antarctique et, depuis

Plus en détail

Poissons du lac Tanganyika

Poissons du lac Tanganyika Voyages Bio Sous-Marine Avec le concours de Poissons du lac Tanganyika du 11 au 27 avril 2015 avec Patrick Louisy Neolamprologus brichardi, Neolamprologus tretocephalus, Neolamprologus leleupi P. Louisy

Plus en détail

LES DROM-COM. Départements et Régions d'outre-mer Collectivités d'outre-mer

LES DROM-COM. Départements et Régions d'outre-mer Collectivités d'outre-mer LES DROM-COM Départements et Régions d'outre-mer Collectivités d'outre-mer Guadeloupe Superficie (km²) Principales villes 1 800 km² Pointe-à-Pitre, Les Abymes, Sainte-Anne, Basse-Terre. Climat Histoire

Plus en détail

Réserve Naturelle BAIE DE SAINT-BRIEUC. Les Réserves

Réserve Naturelle BAIE DE SAINT-BRIEUC. Les Réserves Réserve Naturelle BAIE DE SAINT-BRIEUC Les Réserves Naturelles Marines et Littorales 1 ère partie Que ce soit en milieu terrestre ou marin, les réserves naturelles ont pour mission principale la préservation

Plus en détail

Les îles Éparses. A bord du navire océanographique Marion Dufresne. du 16 avril au 15 mai 2009

Les îles Éparses. A bord du navire océanographique Marion Dufresne. du 16 avril au 15 mai 2009 Les îles Éparses A bord du navire océanographique Marion Dufresne du 16 avril au 15 mai 2009 Mer et Voyages 9 rue notre Dame des Victoire 75002 Paris T : 01 49 26 93 33 F : 01 42 96 29 39 info@mer-et-voyages.com

Plus en détail

îles...était une fois les TAAF

îles...était une fois les TAAF îles...était une fois les TAAF Nelly ROY Circonscription de St Louis Terres Australes et Antarctiques Françaises Académie de la Réunion 1. LA MAITRISE DE LA LANGUE FRANCAISE deux genres littéraires : -

Plus en détail

LOGISTIQUE EN MILIEUX EXTRÊMES STATION PRINCESS ELISABETH - ANTARCTIQUE COMMENCER

LOGISTIQUE EN MILIEUX EXTRÊMES STATION PRINCESS ELISABETH - ANTARCTIQUE COMMENCER 2013-2015 LOGISTIQUE EN MILIEUX EXTRÊMES STATION PRINCESS ELISABETH - ANTARCTIQUE COMMENCER QUESTION 01 / 10 VOUS VOILÀ PARTI POUR LA NOUVELLE SAISON DE RECHERCHE. POUR REJOINDRE LA STATION PRINCESS ELISABETH

Plus en détail

16/06/2009. Bouba Diving Centre - Descriptif des plongées

16/06/2009. Bouba Diving Centre - Descriptif des plongées 16/06/2009 Bouba Diving Centre - Descriptif des plongées Benoît de Baize distingue trois types de plongée : - celles de la passe, dérivantes, à sensation avec carangues ignobilis et barracudas, - les architecturales

Plus en détail

Dossier de presse. «Mer d Iroise, îles secrètes»

Dossier de presse. «Mer d Iroise, îles secrètes» Au Conquet, 31 juillet 2013 Dossier de presse «Mer d Iroise, îles secrètes» Le Parc naturel marin d Iroise invite à la découverte des fonds marins de Molène et Ouessant dans le cadre d une nouvelle exposition

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour François Malique, DUETI ingénierie environnemental, IUT d Annecy Rapport de fin de séjour Programme d échange Erasmus d un an à Mikkeli, Finlande Cette dernière année effectuée en Finlande, à Mikkeli,

Plus en détail

mon école réparateur de téléphones portables le cybercafé l atelier de mécanique baby-foot ma maison l épicerie la voie ferrée

mon école réparateur de téléphones portables le cybercafé l atelier de mécanique baby-foot ma maison l épicerie la voie ferrée Je m appelle Oury et j habite dans la banlieue de Dakar, à Guinaw Rails, ce qui signifie «derrière les rails». Les routes ne sont pas asphaltées : en saison sèche la poussière brûle les yeux. Pendant la

Plus en détail

Destination Polynésie française : impression des touristes internationaux

Destination Polynésie française : impression des touristes internationaux Destination Polynésie française : impression des touristes internationaux n 24, la Polynésie française a reçu la visite de 211 893 touristes* internationaux qui préparent leur voyage avec minutie qu ils

Plus en détail

En 2008, les 3 450 000 habitants

En 2008, les 3 450 000 habitants Des habitants des plutôt mobiles... pour des motifs essentiellement personnels Jacques MAURIT (DREAL), Sébastien SEGUIN (Insee) Les habitants des se déplacent davantage à longue distance que la moyenne

Plus en détail

Découvrir l'exposition temporaire "TROMELIN, L'ILE DES ESCLAVES OUBLIES" pour le public scolaire

Découvrir l'exposition temporaire TROMELIN, L'ILE DES ESCLAVES OUBLIES pour le public scolaire Découvrir l'exposition temporaire "TROMELIN, L'ILE DES ESCLAVES OUBLIES" pour le public scolaire FEVRIER 2016 - SEPTEMBRE 2016 MUSEE STELLA MATUTINA CesAnim Mediation Archéologie Pédagogie "Parti de Bayonne

Plus en détail

Le changement climatique dans l Arctique

Le changement climatique dans l Arctique Le changement climatique dans l Arctique Résumé de l'evaluation de l'impact du changement climatique dans l Arctique (ACIA) LE CHANGEMENT CLIMATIQUE DANS L ARCTIQUE n aura pas seulement un impact sur les

Plus en détail

Politique de l arbre DE LA VILLE DE SAINT-LAMBERT

Politique de l arbre DE LA VILLE DE SAINT-LAMBERT Politique de l arbre DE LA VILLE DE SAINT-LAMBERT TABLE DES MATIÈRES Message du maire 1 Les arbres de Saint-Lambert Page d histoire l urbanisation et la foresterie urbaine 2 L arbre urbain, une richesse

Plus en détail

Ministère de la culture, de l environnement, de l artisanat et de l énergie, en charge de la promotion des langues et de la communication

Ministère de la culture, de l environnement, de l artisanat et de l énergie, en charge de la promotion des langues et de la communication Ministère de la culture, de l environnement, de l artisanat et de l énergie, en charge de la promotion des langues et de la communication La gestion des ressources naturelles de la Polynésie française

Plus en détail

A B C. Liste orthographique 1 re et 2 e année

A B C. Liste orthographique 1 re et 2 e année à à côté de aile aimer air aller alors ami amie amuser an animal animaux appeler après arbre arrêter arriver attendre au (aux) aujourd hui aussi auto automne autour autre avant avec avoir A B C banane

Plus en détail

L ombre des géants. Madagascar. L emblématique allée de baobabs de Morondava, sur la côte occidentale.

L ombre des géants. Madagascar. L emblématique allée de baobabs de Morondava, sur la côte occidentale. L ombre des géants Au nord de Morondava, sur la côte occidentale de Madagascar, «l allée des baobabs» attire tous les regards. Cette piste de sable, qui part plein nord en direction de Belo-sur- Tsibihina,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE EXPOSITION TEMPORAIRE

DOSSIER DE PRESSE EXPOSITION TEMPORAIRE DOSSIER DE PRESSE EXPOSITION TEMPORAIRE De Madagascar à Djibouti en passant par les Comores, la Légion étrangère a exploré l océan Indien depuis la fin du XIX e siècle. Présente sur les rivages côtiers

Plus en détail

Surf Training, représenté par Philippe BEUDIN ou www.surftraining.com. 102 rue Pierre de Chevigné, 64 200 Biarritz 05 59 23 15 31

Surf Training, représenté par Philippe BEUDIN ou www.surftraining.com. 102 rue Pierre de Chevigné, 64 200 Biarritz 05 59 23 15 31 2012-2013 Biarritz Surftraining Sortie Scolaire Surf Training, représenté par Philippe BEUDIN info@surftraining.com ou www.surftraining.com 102 rue Pierre de Chevigné, 64 200 Biarritz 05 59 23 15 31 BIARRITZ

Plus en détail

Pas de vacances pour le tri!

Pas de vacances pour le tri! magazine gratuit Avril 014 n 9 Pages et L île de Mayotte dit OUI au TRI Dossier spécial Pages 4 et 5 Mes vacances écocitoyennes Pages 6 et À toi de jouer Page 8 Les Ecopains à la rencontre du navigateur

Plus en détail

MADAGASCAR (Centre et Côte Est)

MADAGASCAR (Centre et Côte Est) MADAGASCAR (Centre et Côte Est) Hautes Terres et Canal des Pangalanes 22 jours De 4 à 7 voyageurs VOUS AIMEREZ : Les nombreux moments de rencontres et d échanges avec les membres d associations paysannes

Plus en détail

Devinette : Au fil de l eau Au moindre danger, je me gonfle d eau pour devenir rond comme un ballon puis je redresse mes épines. Qui suis je?

Devinette : Au fil de l eau Au moindre danger, je me gonfle d eau pour devenir rond comme un ballon puis je redresse mes épines. Qui suis je? Je suis le plus gros animal de la planète Terre, mon bébé mesure déjà 7 mètres à la naissance. Je peux engloutir 4 tonnes de nourriture par jour. Au moindre danger, je me gonfle d eau pour devenir rond

Plus en détail

TROUSSE ÉDUCATIVE. L Heure du conte écologique - Tome 2. MRC de Sept-Rivières Août 2008. Contenu

TROUSSE ÉDUCATIVE. L Heure du conte écologique - Tome 2. MRC de Sept-Rivières Août 2008. Contenu TROUSSE ÉDUCATIVE L Heure du conte écologique - Tome 2 MRC de Sept-Rivières Août 2008 Contenu 1. Fiche de l activité 2. Conte écologique : Les aventures écologiques de Cocotte, la petite marmotte 3. Atelier-coloriage

Plus en détail

CNRS INEE, Paris, 12 décembre Les Iles Eparses, observatoire de la biodiversité dans l'océan Indien tropical

CNRS INEE, Paris, 12 décembre Les Iles Eparses, observatoire de la biodiversité dans l'océan Indien tropical Les Iles Eparses, observatoire de la biodiversité dans l'océan Indien tropical Les changements globaux dans l océan Indien tropical - Réchauffement climatique - Pêche industrielle - Mondialisation des

Plus en détail

Règlement du jeu concours photo «Lille ville nature» 2012 7 ème édition

Règlement du jeu concours photo «Lille ville nature» 2012 7 ème édition Règlement du jeu concours photo «Lille ville nature» 2012 7 ème édition Thème : Viilllle et vollatiilles 1/ Contexte La ville de Lille a engagé depuis plusieurs années une réflexion sur la place de la

Plus en détail

Dossier de presse. Présentation des nouveaux chefs de district. Saint-Pierre, le 31 août 2015

Dossier de presse. Présentation des nouveaux chefs de district. Saint-Pierre, le 31 août 2015 Saint-Pierre, le 31 août 2015 Dossier de presse Présentation des nouveaux chefs de district Contact presse Terres australes et antarctiques françaises Nelly GRAVIER, chargée de communication Tél. 02 62

Plus en détail

La gestion du stationnement dans les communes Politique de stationnement: outils et mise en oeuvre Patrick Carles - Mars 2003

La gestion du stationnement dans les communes Politique de stationnement: outils et mise en oeuvre Patrick Carles - Mars 2003 La gestion du stationnement dans les communes Politique de stationnement: outils et mise en oeuvre Patrick Carles - Mars 2003 Avant de traiter de la mise en œuvre d une politique de stationnement, il s

Plus en détail

SAINTE-MARIE UN HAVRE DE PAIX EN OCÉAN INDIEN

SAINTE-MARIE UN HAVRE DE PAIX EN OCÉAN INDIEN SAINTE-MARIE UN HAVRE DE PAIX EN OCÉAN INDIEN L Ile Sainte Marie L île Sainte Marie, située au large de la côte orientale de Madagascar, à 35 Km de Soanierana-Ivongo, est l une des plus belles destinations

Plus en détail

VERS UN PAYS AUX MULTIPLES RICHESSES

VERS UN PAYS AUX MULTIPLES RICHESSES VERS UN PAYS AUX MULTIPLES RICHESSES Les raisons pour partir au Pérou sont nombreuses. Certaines paraissent évidentes et sont connues de tous. Comme visiter le Machu Picchu, cet ancien site inca, ou voguer

Plus en détail

Marais communal du Poiré-sur-Velluire Un site unique à préserver

Marais communal du Poiré-sur-Velluire Un site unique à préserver Marais communal Un site unique à préserver 241 hectares de nature et de biodiversité Le Marais communal est le témoin d une nature préservée. Le site est constitué d une mosaïque de milieux et d habitats

Plus en détail

Exposition «CRO, KER, AMS...mémoires australes, une aventure humaine» au siège des TAAF à St Pierre

Exposition «CRO, KER, AMS...mémoires australes, une aventure humaine» au siège des TAAF à St Pierre Exposition «CRO, KER, AMS...mémoires australes, une aventure humaine» au siège des TAAF à St Pierre MÉMOIRES AUSTRALES Pascal Bolot, préfet, administrateur supérieur des TAAF Glorieuses Tromelin O C É

Plus en détail

Alternative Assistance Informatique : une société de dépannage informatique à domicile

Alternative Assistance Informatique : une société de dépannage informatique à domicile Alternative Assistance Informatique : une société de dépannage informatique à domicile CRÉATION ET DÉVELOPPEMENT D UNE COOPÉRATIVE DE SERVICES À LA PERSONNE SPÉCIALISÉE DANS L INFORMATIQUE. Initiative

Plus en détail

Dossier de presse. Présentation des nouveaux chefs de district

Dossier de presse. Présentation des nouveaux chefs de district Saint-Pierre, le 12 août 2016 Dossier de presse Présentation des nouveaux chefs de district De gauche à droite : Serge FUSTER, chef de district de la Terre Adélie, Paul-Alexandre NEVEU, chef de district

Plus en détail

Mon carnet. Ce carnet appartient à: 2/3P-4P. Musée d'histoire naturelle Chemin du Musée Fribourg Tél.: +41 (0)

Mon carnet. Ce carnet appartient à: 2/3P-4P. Musée d'histoire naturelle Chemin du Musée Fribourg Tél.: +41 (0) Musée d'histoire naturelle Chemin du Musée 6 1700 Fribourg Tél.: +41 (0) 26 305 89 00 Ouverture: Lundi-Dimanche 14:00-18:00 Fermeture officielle : 1er janvier, 25 décembre. colle ta photo ici Mon carnet

Plus en détail

Aménager les territoires ultramarins

Aménager les territoires ultramarins Aménager les territoires ultramarins La France est une ancienne puissance coloniale : les territoires ultra-marins sont l héritage de cet ancien empire. I Les territoires ultramarins, des territoires spécifiques

Plus en détail

Les animaux racontent le changement climatique

Les animaux racontent le changement climatique Les animaux racontent le changement climatique Thèmes Découverte et cultures du monde, environnement, météo Concept Dans cette collection de vidéos très courtes, des animaux témoignent des impacts du changement

Plus en détail

Surveillance des coûts et des avantages de l ecotourisme en république démocratique du Congo. Thème D

Surveillance des coûts et des avantages de l ecotourisme en république démocratique du Congo. Thème D 1 Surveillance des coûts et des avantages de l ecotourisme en république démocratique du Congo Thème D Kambale Mulumba 10,echevin/c Barumbu Kinshasa/rép. Dem Congo courriel:stevenzoli@yahoo.com fax :00448708310121

Plus en détail

Voici un extrait d un documentaire que tu devras recopier sur ton cahier. Tu devras respecter la hauteur des lettres.

Voici un extrait d un documentaire que tu devras recopier sur ton cahier. Tu devras respecter la hauteur des lettres. 1- Bateaux Les porte-avions Un porte-avion est un très grand bateau plat. Le pont sert de piste de décollage et d atterrissage pour les avions. Les avions sont garés sur le pont et dans les hangars du

Plus en détail

LE PGEM DE MOOREA. Annick Suberbie-Cousy Lycée Aorai

LE PGEM DE MOOREA. Annick Suberbie-Cousy Lycée Aorai LE PGEM DE MOOREA Annick Suberbie-Cousy Lycée Aorai Une situation qui s inscrit dans le 2ème sujet d étude de géographie du programme de terminale 2. Acteurs et enjeux de l aménagement des territoires

Plus en détail

Pétrel géant. Pétrel géant

Pétrel géant. Pétrel géant Léopard de mer Léopard de mer Baleine à bosse Baleine à bosse Pétrel géant Pétrel géant Phoque de Weddell Phoque de Weddell Manchot empereur Manchot empereur Manchot Adélie Manchot Adélie Orque Orque Pétrel

Plus en détail

LE RÉSEAU DES SAF D EUMETSAT

LE RÉSEAU DES SAF D EUMETSAT EUMETSAT CoopÉration LE RÉSEAU DES SAF D EUMETSAT UN RÉSEAU DE COMPÉTENCES EUROPÉENNES SURVEILLER LE TEMPS ET LE CLIMAT DEPUIS L ESPACE UN RÉSEAU DE COMPÉTENCES EUROPÉENNES LES CENTRES D APPLICATIONS SATELLITAIRES

Plus en détail

L ANOREXIE. Est-ce que l anorexie est une maladie propre aux sociétés occidentales?

L ANOREXIE. Est-ce que l anorexie est une maladie propre aux sociétés occidentales? L ANOREXIE Est-ce que l anorexie est une maladie propre aux sociétés occidentales? Introduction Aux XIXème Siècle, les femmes qui avaient des rondeurs féminines montraient un signe de richesse ; on le

Plus en détail

Les Européens dans le peuplement de la terre

Les Européens dans le peuplement de la terre Diploweb.com, revue geopolitique, articles, cartes, relations internationales > Union européenne > États membres > Les Européens dans le peuplement de la terre Diploweb.com recommande : G-F Dumont et P.

Plus en détail

Première mission réussie pour l équipe du Parc des Glorieuses

Première mission réussie pour l équipe du Parc des Glorieuses Communiqué de presse Dzaoudzi, 15 octobre 2015 Première mission réussie pour l équipe du Parc des Glorieuses Alexandra Gigou/Agence des aires marines protégées Créé en 2012 dans la continuité du Parc naturel

Plus en détail

10 jours sans écrans les enfants et les parents d une école de Strasbourg ont relevé le défi

10 jours sans écrans les enfants et les parents d une école de Strasbourg ont relevé le défi 10 jours sans écrans les enfants et les parents d une école de Strasbourg ont relevé le défi Du 20 au 29 mai 2008, les 259 élèves de l école du Ziegelwasser, dans le quartier du Neuhof à Strasbourg, ont

Plus en détail

Tromelin, l'île des esclaves oubliés

Tromelin, l'île des esclaves oubliés Tromelin, l'île des esclaves oubliés Textes produits par les élèves de la classe de CM1 (février - mars 2016), suite à la visite du 28 janvier 2016 de l exposition, «Tromelin, l'île des esclaves oubliés»

Plus en détail

Bienvenue en Polynésie Française

Bienvenue en Polynésie Française Bienvenue en Polynésie Française Table des matières 1.Introduction...5 2.Géographie physique...5 2.1.Le climat...6 2.2.La faune et la flore...7 3.Géographie politique...9 3.1.Démographie...9 3.2.L'histoire...9

Plus en détail

THEME II POURQUOI ET COMMENT AMENAGER LE TERRITOIRE? PARTIE 2 LES TERRITOIRES ULTRA-MARINS FRANCAIS: UNE PROBLEMATIQUE SPECIFIQUE

THEME II POURQUOI ET COMMENT AMENAGER LE TERRITOIRE? PARTIE 2 LES TERRITOIRES ULTRA-MARINS FRANCAIS: UNE PROBLEMATIQUE SPECIFIQUE THEME II POURQUOI ET COMMENT AMENAGER LE TERRITOIRE? PARTIE 2 LES TERRITOIRES ULTRA-MARINS FRANCAIS: UNE PROBLEMATIQUE SPECIFIQUE Problématique : - Comment ces territoires prennent-ils en compte les effets

Plus en détail

Stratégie d intervention du Conservatoire du littoral pour le maintien de la biodiversité littorale en Outre mer

Stratégie d intervention du Conservatoire du littoral pour le maintien de la biodiversité littorale en Outre mer Stratégie d intervention du Conservatoire du littoral pour le maintien de la biodiversité littorale en Outre mer Coordination Magali Cerles Juin 2007 Avec le concours du Ministère de l outre mer et de

Plus en détail

OFFICE INTERNATIONAL

OFFICE INTERNATIONAL OFFICE INTERNATIONAL du Coin de Terre et des Jardins Familiaux association sans but lucratif Regroupement des fédérations européennes des jardins familiaux Statut participatif auprès du Conseil de l Europe

Plus en détail

BURKINA FASO : DES TOITS EN TERRE Date de mise en ligne : octobre 2015

BURKINA FASO : DES TOITS EN TERRE Date de mise en ligne : octobre 2015 BURKINA FASO : DES TOITS EN TERRE Date de mise en ligne : octobre 2015 L idée géniale de Thomas Granier qui rêve d améliorer l habitat africain grâce à la voûte nubienne. Réfléchir à notre habitat et organiser

Plus en détail

AU CŒUR DES OCÉANS (BLUE PLANET) Du lundi 20 au vendredi 24 octobre 2008 puis du lundi 27 au mercredi 29 octobre à 20.15

AU CŒUR DES OCÉANS (BLUE PLANET) Du lundi 20 au vendredi 24 octobre 2008 puis du lundi 27 au mercredi 29 octobre à 20.15 5 ans de tournage dans 40 pays, 700 heures de rushes, des scènes jusqu alors jamais filmées. Le plus gros budget de la BBC pour une série documentaire d Histoire naturelle. Après le succès de Planète Terre

Plus en détail

Conception d une Charte graphique pour le Pays d Auge et d un mobilier de signalétique

Conception d une Charte graphique pour le Pays d Auge et d un mobilier de signalétique Cahier des charges Conception d une Charte graphique pour le Pays d Auge et d un mobilier de signalétique 1. OBJET DE LA MISE EN CONCURRENCE OBJET DU MARCHÉ Le présent marché concerne l assistance à maîtrise

Plus en détail

Pour une meilleure qualité de vie. La Bernache résidente. Une nouvelle venue en milieu urbain

Pour une meilleure qualité de vie. La Bernache résidente. Une nouvelle venue en milieu urbain La Bernache résidente Une nouvelle venue en milieu urbain 3 La Bernache résidente Une nouvelle venue en milieu urbain Vous pouvez consulter cette publication sur le site Internet d Environnement Canada

Plus en détail

LA HONGRIE. 1. Présentation. 1.1. Généralités. 1.2. Situation géographique. 1.3. Budapest

LA HONGRIE. 1. Présentation. 1.1. Généralités. 1.2. Situation géographique. 1.3. Budapest LA HONGRIE 1. Présentation 1.1. Généralités Pays d Europe centrale faisant partie de l Union européenne mais n ayant pas pu adopter l Euro pour des raisons économiques. La superficie du territoire est

Plus en détail

EXPOSÉ DES PRINCIPES ADOPTÉS ET DES DISPOSITIONS PERTINENTES DU TRAITÉ SUR L'ANTARCTIQUE

EXPOSÉ DES PRINCIPES ADOPTÉS ET DES DISPOSITIONS PERTINENTES DU TRAITÉ SUR L'ANTARCTIQUE EXPOSÉ DES PRINCIPES ADOPTÉS ET DES DISPOSITIONS PERTINENTES DU TRAITÉ SUR L'ANTARCTIQUE Introduction La déclaration qui suit est destinée à servir de guide à toutes les personnes qui se rendent dans l

Plus en détail

Allocution de Marie-Luce Penchard, secrétaire d Etat à l outre-mer. Colloque «Iles Eparses, Terres d avenir» Sénat. 5 octobre 2009

Allocution de Marie-Luce Penchard, secrétaire d Etat à l outre-mer. Colloque «Iles Eparses, Terres d avenir» Sénat. 5 octobre 2009 Allocution de Marie-Luce Penchard, secrétaire d Etat à l outre-mer Colloque «Iles Eparses, Terres d avenir» Sénat 5 octobre 2009 Mesdames et Messieurs les parlementaires, Mesdames, Messieurs, Chers amis,

Plus en détail

#sos virunga le plus ancien parc africain est en péril! SOS Virunga page 1

#sos virunga le plus ancien parc africain est en péril! SOS Virunga page 1 #sos virunga le plus ancien parc africain est en péril! SOS Virunga page 1 WWF Le WWF est l une des toutes premières organisations indépendantes de protection de l environnement dans le monde. Avec un

Plus en détail

Dossier de presse. Présentation des nouveaux chefs de district. Saint-Pierre, le 21 août 2014

Dossier de presse. Présentation des nouveaux chefs de district. Saint-Pierre, le 21 août 2014 Saint-Pierre, le 21 août 2014 Dossier de presse Présentation des nouveaux chefs de district Contact presse Terres australes et antarctiques françaises Nelly GRAVIER, chargée de communication Tél. 02 62

Plus en détail

«Enquête 2010 correspondants RIL» Synthèse des résultats à destination des correspondants RIL et des élus locaux

«Enquête 2010 correspondants RIL» Synthèse des résultats à destination des correspondants RIL et des élus locaux Cnis Groupe de travail de la Cnerp sur la collaboration Insee Collectivités locales dans la constitution des RIL «Enquête 2010 correspondants RIL» Synthèse des résultats à destination des correspondants

Plus en détail

1 er comptage transfrontalier des oiseaux d eau hivernants de la zone Ramsar «Rhin supérieur - Oberrhein» Janvier Résultats.

1 er comptage transfrontalier des oiseaux d eau hivernants de la zone Ramsar «Rhin supérieur - Oberrhein» Janvier Résultats. 1 er comptage transfrontalier des oiseaux d eau hivernants de la zone Ramsar «Rhin supérieur - Oberrhein» Janvier 2014 - Résultats Fuligule milouin Les oiseaux hivernants A l automne, les conditions climatiques

Plus en détail

La BIODIVERSITE à travers les expéditions polaires dont «Under the pôle II»

La BIODIVERSITE à travers les expéditions polaires dont «Under the pôle II» La BIODIVERSITE à travers les expéditions polaires dont «Under the pôle II» Les aventuriers de notre temps! Jean-Louis Etienne est un explorateur qui a travaillé sur la biodiversité aux pôles. Ces aventures

Plus en détail

Nom néerlandais zwartvoetpinguïn. Nom français manchot du Cap. Nom anglais African penguin. Nom scientifique Spheniscus demersus.

Nom néerlandais zwartvoetpinguïn. Nom français manchot du Cap. Nom anglais African penguin. Nom scientifique Spheniscus demersus. Nom néerlandais zwartvoetpinguïn classe Oiseaux Nom français manchot du Cap Nom anglais African penguin Ordre sphénisciformes Famille sphéniscidés taille 68-70 cm Nom scientifique Spheniscus demersus Quatre

Plus en détail

L ÉCONOMIE SOCIALE en Jamésie

L ÉCONOMIE SOCIALE en Jamésie L ÉCONOMIE SOCIALE en Jamésie LA JAMÉSIE La région administrative Nord-du-Québec, créée en 1987, couvre plus de la moitié du territoire québécois, soit près de 840 000 km². La Jamésie, partie sud de la

Plus en détail

Inventaire et protection du patrimoine en pierre sèche

Inventaire et protection du patrimoine en pierre sèche Inventaire et protection du patrimoine en pierre sèche Chypre : Terrasses Recherche et protection du patrimoine en pierre sèche L observation de nombreuses zones rurales de l Europe souligne l importance

Plus en détail

Distribution continue de MIILDA

Distribution continue de MIILDA Distribution continue de MIILDA Projet pilote de distribution de moustiquaires en milieu scolaire en Tanzanie continentale PALUD I S M E Distribution continue de MIILDA - En bref n 9 - Tanzanie T A N Z

Plus en détail

Version 1 CYCLE 4. Journal. de bord

Version 1 CYCLE 4. Journal. de bord Version 1 CYCLE 4 Journal de bord Bienvenue à l Espace des Mondes Polaires Plan de l'expo Aujourd hui, tu pars en expédition polaire avec ton équipe. Pôle Nord? Pôle Sud? Vous hésitez encore. Des indices

Plus en détail

UQAM-ESG Gestion de projet et expéditions polaires : que pouvons-nous apprendre? Mercredi 11 juin 2009

UQAM-ESG Gestion de projet et expéditions polaires : que pouvons-nous apprendre? Mercredi 11 juin 2009 UQAM-ESG Gestion de projet et expéditions polaires : que pouvons-nous apprendre? Mercredi 11 juin 2009 Philippe Terrier Cap Prud'homme - Dôme C Hivernant enantarctique Membre d expédition de l Institut

Plus en détail

020_025 Jan:MM327 7/02/08 15:39 Page 20. Colin Samuels, fatigué mais heureux, après ses deux descentes du Beerenberg Montagnes Magazine

020_025 Jan:MM327 7/02/08 15:39 Page 20. Colin Samuels, fatigué mais heureux, après ses deux descentes du Beerenberg Montagnes Magazine 020_025 Jan:MM327 7/02/08 15:39 Page 20 Colin Samuels, fatigué mais heureux, après ses deux descentes du Beerenberg. 20 - Montagnes Magazine 020_025 Jan:MM327 7/02/08 15:39 Page 21 Descente de la face

Plus en détail

Histoire (sujets d étude)

Histoire (sujets d étude) Baccalauréat professionnel - Sous épreuve B5 Sujet Durée : 2 h Coefficient : 2,5 Épreuve : HISTOIRE GÉOGRAPHIE ÉDUCATION CIVIQUE Le candidat traite obligatoirement les trois parties : histoire, éducation

Plus en détail

Le temps s'est nettement amélioré et nous avons même des rayons de soleil sur les rives rocheuses de la baie d'halifax.

Le temps s'est nettement amélioré et nous avons même des rayons de soleil sur les rives rocheuses de la baie d'halifax. 23.07.15 Départ de Marie-Bé vers la France. Départ de Pierre vers St Pierre et Miquelon. Nous laissons Marie Bé sur le ponton à 8 heures. Difficile. Le temps s'est nettement amélioré et nous avons même

Plus en détail

Du déchet au produit. Il n y a qu une loi!

Du déchet au produit. Il n y a qu une loi! Du déchet au produit. Il n y a qu une loi! Au nom de la loi je recycle et vends des produits! C est officiel : depuis dix mois maintenant, les matériaux recyclés ont acquis leurs lettres de noblesse. Moyennant

Plus en détail