ÉTUDE DE CAS L heure des choix a sonné pour les Résidences Enharmonie de l Office municipal d habitation de Montréal (OMHM)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ÉTUDE DE CAS L heure des choix a sonné pour les Résidences Enharmonie de l Office municipal d habitation de Montréal (OMHM)"

Transcription

1 ÉTUDE DE CAS L heure des choix a sonné pour les Résidences Enharmonie de l Office municipal d habitation de Montréal (OMHM) Léonard Dumas, D.B.A. Professeur de marketing, UQTR (Québec) Robert Laporte, M.B.A. Institut de tourisme et d hôtellerie du Québec, Montréal (Québec) Partie 2 de 2 CENTRE D EXPERTISE ET DE RECHERCHE EN HÔTELLERIE ET RESTAURATION 3535, rue Saint-Denis Montréal (Québec) H2X 3P1 Téléphone : ou , p Courriel :

2 RÉSUMÉ L OMHM est un organisme sans but lucratif créé en 2002 afin de gérer le plus important parc immobilier au Québec. Ce parc comprend une part d habitations subventionnées destinées à des personnes à faible revenu ou à revenu modéré. Au nombre de dix, les Résidences Enharmonie totalisent logements destinés aux personnes âgées. La gestion des services alimentaires de ces établissements est confiée à une firme externe depuis La situation vient de changer suite à la décision stratégique de l OMHM d internaliser la gestion de la production alimentaire en rapatriant la gestion de ses services au sein de l organisation. À moins de trois mois de la reprise en mains de ses services alimentaires, la direction des Résidences Enharmonie doit planifier l implantation de la nouvelle stratégie et la production de 1000 repas par jour. Plusieurs embûches se dressent tout au long du processus, les dirigeants devront agir rapidement pour trouver des solutions viables. La partie 2 de cette étude de cas fait état de la conduite du changement stratégique proposé par le conseil d administration de l OMHM. 2 CER - ITHQ MONTRÉAL, QUÉBEC

3 PARTIE 2 La conduite du changement stratégique Résidences Enharmonie Office municipal d habitation de Montréal Rappel sommaire du cas L Office municipal d habitation de Montréal (OMHM), créé en 2002, est un organisme sans but lucratif dirigé par un conseil d administration. Le mandat de l OMHM est de gérer et d administrer des logements et des programmes d habitation sur l île de Montréal et de mettre en œuvre des activités à caractère social et communautaire favorisant le mieux-être de ses locataires. Les résidences pour personnes âgées du réseau Enharmonie répondent à deux besoins essentiels au bien-être d un individu : le confort et la sécurité. Le réseau compte dix résidences, totalisant logements, construits entre 2005 et Elles sont réparties sur l île de Montréal et le loyer mensuel d un appartement 3½ varie entre 875 $ et $ selon l emplacement de la résidence et les particularités du logement. Dès le début des activités en 2005, l exploitation des services alimentaires des résidences a été confiée, sur une base contractuelle, à une firme spécialisée en gestion de services alimentaires. Bien que les premières années d exploitation aient été satisfaisantes et que les résidents aient généralement apprécié la qualité des services reçus, au cours des derniers mois, l équipe de gestion n a pu que constater un bris de confiance perceptible de la clientèle envers les services de cafétéria des résidences. Certains résidents ont alors décidé de quitter les résidences Enharmonie au profit d entreprises concurrentes et d autres ont menacé de le faire. Face à ce nouveau défi, la direction du réseau Enharmonie a décidé d agir sans délai. Quelques mois plus tard, le conseil d administration de l OMHM s est prononcé en faveur du rapatriement de la gestion des services alimentaires (internalisation de la gestion des services). Les résidences deviendraient ainsi maître d œuvre de l exploitation de leur cuisine. Cette décision stratégique a nécessité l appui d un spécialiste en gestion de services alimentaires afin d encadrer la transition et la conduite du changement. C est ce qui a amené l OMHM à négocier et à conclure un partenariat novateur avec l Institut de Tourisme et d Hôtellerie du Québec (ITHQ) de Montréal. À moins de trois mois du rapatriement définitif de la gestion du service alimentaire, trois axes d action ont été déterminés : les ressources humaines, la gestion de l approvisionnement ainsi que les aspects légaux et règlementaires de l exploitation du service alimentaire de chacune des résidences. Après avoir mesuré l importance des diverses préoccupations managériales de la direction des Résidences Enharmonie découlant de la décision stratégique prise par le conseil d administration de l OMHM, le spécialiste de l ITHQ entrevoit également d autres aspects de la situation dont il lui faudra tenir compte lors de l élaboration des recommandations aux dirigeants des Résidences Enharmonie. L heure des choix a sonné pour les Résidences Enharmonie de l Office municipal d habitation de Montréal (OMHM) Partie 2 de 2 Le mandat et le partenariat Dans le but d offrir aux aînés des repas santé plus savoureux, variés et abordables tout en bénéficiant d une expertise reconnue en gestion de services alimentaires la direction des Résidences Enharmonie a fait appel à l ITHQ. Selon les termes de l offre de services entérinée par les deux parties, le projet de partenariat annoncé en septembre 2010 comprenait plusieurs volets, dont la création de nouvelles recettes à l intention des résidents et le support à la gestion du service alimentaire. Ce dernier volet fait référence à la dimension implantation de la nouvelle stratégie de reprise en mains de la gestion des services alimentaires par les Résidences Enharmonie et il a fait l objet de l intervention d un professeur de l ITHQ spécialisé dans le domaine de la restauration. 3

4 Suite aux rencontres de travail entre les représentants des résidences Enharmonie et le professeur spécialiste de l ITHQ, ainsi qu à l analyse préliminaire de la situation de l exploitation des services alimentaires au regard des enjeux du plan stratégique 2010 et 2014 de l OMHM, ces derniers ont décidé de privilégier les trois domaines d intervention suivants : les ressources humaines, la gestion de l approvisionnement ainsi que les aspects légaux et règlementaires de l exploitation du service alimentaire de chacune des résidences. Un aperçu des préoccupations managériales observées pour chacun de ces domaines fera l objet d une prochaine section, mais avant voici le communiqué de presse paru dans les médias de la métropole montréalaise. Partenariat novateur entre le réseau des résidences ENHARMONIE et l ITHQ CHEFS ET NUTRITIONNISTES METTENT LEUR EXPERTISE EN COMMUN POUR CONCEVOIR DES MENUS DESTINÉS AUX AÎNÉS MONTRÉAL, le 14 sept. /CNW Telbec/ - L Office municipal d habitation de Montréal (OMHM) et l Institut de tourisme et d hôtellerie du Québec (ITHQ) ont annoncé, aujourd hui, la conclusion d un partenariat novateur visant à offrir aux aînés des repas santé plus savoureux, variés et abordables. Au cours des prochains mois, les finissants du programme Gestion appliquée en restauration de l ITHQ, encadrés par trois professeurs dont deux chefs et une nutritionniste, concevront des menus répondant encore mieux aux besoins des aînés habitant les logements des dix résidences ENHARMONIE de l île de Montréal, gérées par l OMHM. Ces menus seront évalués par les résidants eux-mêmes avant d être finalisés et publiés sur le site Web de ces résidences (www.residencesenharmonie.qc.ca) de sorte que tous les aînés du Québec pourront en bénéficier. «Nous voulons accorder une plus grande attention à l alimentation de nos locataires car des carences en protéines, en vitamines et en minéraux entraînent une diminution de la masse musculaire, augmentent les risques de chute et réduisent l autonomie des aînés», a souligné Mme Debbie Di Chiaro, directrice du réseau des résidences enharmonie et directrice du logement abordable à l OMHM. Présente à la conférence de presse, Mme Danielle Boivin, nutritionniste, deuxième vice-présidente de l Ordre professionnel des diététistes du Québec, a accueilli favorablement cette démarche. «L Ordre des diététistes est particulièrement heureux de s associer à cette initiative qui souligne l important lien entre la nutrition des aînés et leur maintien en santé. Dans la mesure où nos aînés subissent des changements physiologiques alors qu ils avancent en âge et que cela contribue à les fragiliser, nous devons nous assurer qu ils ont accès à une nutrition qui répond à leurs besoins», a déclaré Mme Boivin. L ITHQ possède une solide expérience en ce domaine. Il a notamment révisé les menus de divers types d établissements qui desservent des clientèles spécifiques et doivent répondre à des besoins particuliers en matière de goût et de nutrition. Pour M. Bernard Aurouze, directeur du Centre d expertise et de recherche en hôtellerie et restauration, «l importance de la gestion et celle liée à la standardisation d une centaine de recettes sont au cœur du défi, mais pas autant que le résultat du produit final en termes de présentation et de saveur des aliments». 4 CER - ITHQ MONTRÉAL, QUÉBEC

5 La création de nouvelles recettes représente le deuxième volet de l entente entre les résidences ENHARMONIE et l ITHQ. Le premier volet, qui portait sur différents éléments de la gestion des cuisines des résidences, a débuté en mai dernier alors que le réseau ENHARMONIE a commencé à embaucher ses propres chefs cuisiniers afin de remplacer le service de traiteur existant. Cinq des dix résidences ont maintenant leur chef bien à elles. «Notre but était alors d avoir un meilleur contrôle sur le coût et la qualité des repas qui sont d ailleurs servis aux tables comme dans un restaurant. C est à ce moment-là que nous avons cherché des experts pour nous guider dans cette nouvelle aventure», a noté Mme Di Chiaro. La collaboration avec l Institut optimisera les opérations alimentaires des résidences ENHARMONIE. «Cette nouvelle approche nous aidera à éviter une hausse de $ laquelle aurait été inévitable si nous avions gardé le service de traiteur. Autrement dit, nous avons évité d augmenter le coût des loyers d environ 120 $ par logement par année tout en assurant la bonne alimentation de nos résidants, et nous en sommes très fiers», a-t-elle ajouté. Pour sa part, M. Alain Tassé, conseiller associé responsable de l habitation à la Ville de Montréal, s est réjoui de l annonce de ce partenariat. «La Ville de Montréal salue l initiative des résidences ENHARMONIE de se préoccuper du bien-être des personnes âgées à revenus modestes et de leur fournir, en plus d un logement abordable de très grande qualité, de meilleurs repas nutritifs», a-t-il déclaré. À propos des résidences enharmonie Le réseau des résidences enharmonie est actif dans le domaine du logement abordable depuis cinq ans. Il compte aujourd hui dix résidences neuves réparties sur l île de Montréal, totalisant logements. Toutes les résidences sont certifiées par l Agence de la santé et des services sociaux de Montréal. La mission du réseau consiste à offrir aux personnes âgées à revenus modestes des appartements abordables et de qualité supérieure, des services variés et un milieu de vie sécuritaire et enrichissant. Les résidences ENHARMONIE sont gérées par l Office municipal d habitation de Montréal, organisation sans but lucratif vouée à améliorer les conditions de vie de personnes et de familles à faible revenu ou à revenu modéré. À propos de l Institut de tourisme et d hôtellerie du Québec Fondée en 1968, l ITHQ est un établissement de formation offrant à la fois des programmes d enseignement régulier et de formation continue, et réalisant les activités de recherche, d application et de développement qui y sont reliées. Sa mission est d assurer à l industrie québécoise du tourisme, de l hôtellerie et de la restauration des ressources humaines d excellence et d avant-garde. Renseignements: Oliver Fillion-Boutin Louise Hébert Directrice des communications Office municipal d habitation de Montréal (514) ou L heure des choix a sonné pour les Résidences Enharmonie de l Office municipal d habitation de Montréal (OMHM) Partie 2 de 2 Paul Caccia Communications et relations publiques et internationales Institut de tourisme et d hôtellerie du Québec (514) or 5

6 Préoccupations managériales Des choix cruciaux s imposent pour les Résidences Enharmonie Suite à la décision prise par le conseil d administration, la mise en œuvre du projet ne s est pas fait attendre. Madame Di Chiaro nomma un agent de changement d expérience de l OMHM afin d accompagner le spécialiste en gestion des services alimentaires. Mme Richard, directrice de la résidence Maywood, était donc la représentante des résidences Enharmonie. Vigoureuse, vive d esprit, Mme Richard a une expérience de plus de 20 ans dans la gestion de l hébergement. À moins de trois mois du rapatriement définitif de la gestion des services alimentaires, c est la résidence de la Côte-Saint-Paul qui fut ciblée pour être le lieu de la première implantation de la nouvelle décision stratégique. La directrice de la résidence Côte-Saint-Paul et Mme Richard attendait avec intérêt le démarrage du projet. Tous les collaborateurs étaient confiants relativement à la planification effectuée. De nombreux détails ont été discutés notamment pour le choix d un chef de production, le choix des fournisseurs ou la gestion du menu. Dès le départ, le spécialiste en gestion des services alimentaires et l équipe des Résidences Enharmonie réalisent qu un tel changement stratégique s accompagne de préoccupations managériales dont la haute direction devra inévitablement tenir compte. Mme Di Chiaro, bien qu enthousiaste visà-vis du projet, était alors parfaitement consciente qu il faillait privilégier un ensemble de facteurs afin d assurer efficacement le pilotage de ce changement. Dans le but d éviter un éparpillement des ressources et de mieux encadrer les efforts de tous les participants au projet, tel que mentionné précédemment, trois axes d action ont été déterminés : les ressources humaines, la gestion de l approvisionnement ainsi que les aspects légaux et règlementaires de l exploitation du service alimentaire de chacune des Résidences. Sommairement, voici les décisions que la direction des Résidences Enharmonie doit prendre : Ressources humaines Dans un contexte de pénurie de main-d œuvre qualifiée, comment l organisation peut-elle parvenir à : Déterminer le profil de compétences du chef gestionnaire de chacune des résidences. Ce poste est généralement assimilé au titre de gestionnaire intermédiaire au sein de l OMHM. Le chef gérant relève du directeur de la résidence et doit être à la fois un excellent cuisinier et un bon communicateur; Établir une rémunération concurrentielle pour le chef gestionnaire; Établir une structure administrative efficace avec le service alimentaire et l administration des résidences; Mettre en place le processus de dotation avec le service des ressources humaines de l OMHM et parvenir à sélectionner de bons candidats à court terme; Créer une alliance avec un organisme communautaire de réinsertion au travail pour le personnel de service conformément à l énoncé de mission de l OMHM. Le chef gérant coordonne l équipe de bénévoles en service; Impliquer le département des communications de l OMHM pour la promotion et l inauguration du J de l ouverture. 6 CER - ITHQ MONTRÉAL, QUÉBEC

7 Recherche en alimentation Développement d applications culinaires Évaluation de tendances technologiques Élaboration de nouveaux produits Mesure de performance d équipements DES PROFESSIONNELS PASSIONNÉS À VOTRE SERVICE Pour savoir comment nous pouvons vous aider à optimiser le développement de votre organisation, n hésitez pas à communiquer avec l équipe du CER. 3535, rue Saint-Denis Montréal (Québec) H2X 3P1 Téléphone : ou , p Courriel :

ÉTUDE DE CAS L heure des choix a sonné pour les Résidences Enharmonie de l Office municipal d habitation de Montréal (OMHM)

ÉTUDE DE CAS L heure des choix a sonné pour les Résidences Enharmonie de l Office municipal d habitation de Montréal (OMHM) ÉTUDE DE CAS L heure des choix a sonné pour les Résidences Enharmonie de l Office municipal d habitation de Montréal (OMHM) Léonard Dumas, D.B.A. Professeur de marketing, UQTR (Québec) Robert Laporte,

Plus en détail

CENTRE D EXPERTISE ET DE RECHERCHE EN HÔTELLERIE ET RESTAURATION. Institut de tourisme et d hôtellerie du Québec DÉMYSTIFIER LE VIRAGE SANTÉ

CENTRE D EXPERTISE ET DE RECHERCHE EN HÔTELLERIE ET RESTAURATION. Institut de tourisme et d hôtellerie du Québec DÉMYSTIFIER LE VIRAGE SANTÉ CENTRE D EXPERTISE ET DE RECHERCHE EN HÔTELLERIE ET RESTAURATION Institut de tourisme et d hôtellerie du Québec DÉMYSTIFIER LE VIRAGE SANTÉ Le projet La santé au menu Piloté par le Centre d expertise et

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

CENTRE D EXPERTISE ET DE RECHERCHE EN HÔTELLERIE ET RESTAURATION. Institut de tourisme et d hôtellerie du Québec LE MENU POUR ENFANTS

CENTRE D EXPERTISE ET DE RECHERCHE EN HÔTELLERIE ET RESTAURATION. Institut de tourisme et d hôtellerie du Québec LE MENU POUR ENFANTS CENTRE D EXPERTISE ET DE RECHERCHE EN HÔTELLERIE ET RESTAURATION Institut de tourisme et d hôtellerie du Québec LE MENU POUR ENFANTS Les enfants représentent une clientèle à part entière pour les restaurateurs.

Plus en détail

Chapitre 1 : Vérification des heures supplémentaires

Chapitre 1 : Vérification des heures supplémentaires Chapitre 1 : Vérification des heures supplémentaires Besoin d une gestion plus serrée des heures supplémentaires Ottawa, le 2 mai 2006 La Ville d Ottawa devrait mettre en place une série de mesures dans

Plus en détail

Stratégie visant des écoles saines

Stratégie visant des écoles saines Chapitre 4 Section 4.03 Ministère de l Éducation Stratégie visant des écoles saines Suivi des audits de l optimisation des ressources, section 3.03, Rapport annuel 2013 APERÇU DE L ÉTAT DES RECOMMANDATIONS

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN À L ENTREPRENEURIAT CENTRE D EXPERTISE ET DE RECHERCHE EN HÔTELLERIE ET RESTAURATION

PROGRAMME DE SOUTIEN À L ENTREPRENEURIAT CENTRE D EXPERTISE ET DE RECHERCHE EN HÔTELLERIE ET RESTAURATION CENTRE D EXPERTISE ET DE RECHERCHE EN HÔTELLERIE ET RESTAURATION Institut de tourisme et d hôtellerie du Québec PROGRAMME DE SOUTIEN À L ENTREPRENEURIAT VOUS SOUHAITEZ VOUS LANCER EN AFFAIRES MAIS NE SAVEZ

Plus en détail

DIX MODULES DE FORMATION OFFERTS POUR TOUT SAVOIR SUR L ALIMENTATION DES ENFANTS DE 2 À 5 ANS

DIX MODULES DE FORMATION OFFERTS POUR TOUT SAVOIR SUR L ALIMENTATION DES ENFANTS DE 2 À 5 ANS DIX MODULES DE FORMATION OFFERTS POUR TOUT SAVOIR SUR L ALIMENTATION DES ENFANTS DE 2 À 5 ANS Guide des formations conçues par Extenso, le Centre de référence en nutrition de l Université de Montréal,

Plus en détail

GUIDE DE RÉDACTION DU PLAN D AFFAIRES POUR LES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE

GUIDE DE RÉDACTION DU PLAN D AFFAIRES POUR LES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE GUIDE DE RÉDACTION DU PLAN D AFFAIRES POUR LES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE Octobre 2007 Table des matières Préambule 4 Sommaire exécutif 5 1. La présentation de l organisme 6 1.1 L historique de l

Plus en détail

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE HÉLÈNE JOLIN 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE Expérience acquise dans l intervention et le développement

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN FINANCIER POUR LA CRÉATION ET LA CONSOLIDATION D ACTIVITÉS DE LOISIR AUX AÎNÉS DE SAINT-ALEXANDRE-DE-KAMOURASKA.

PROGRAMME DE SOUTIEN FINANCIER POUR LA CRÉATION ET LA CONSOLIDATION D ACTIVITÉS DE LOISIR AUX AÎNÉS DE SAINT-ALEXANDRE-DE-KAMOURASKA. PROGRAMME DE SOUTIEN FINANCIER POUR LA CRÉATION ET LA CONSOLIDATION D ACTIVITÉS DE LOISIR AUX AÎNÉS DE SAINT-ALEXANDRE-DE-KAMOURASKA Édition 2013 Guide d information sur le programme La Table d harmonisation

Plus en détail

GUIDE D IMPLANTATION D UN PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL (PAMT)

GUIDE D IMPLANTATION D UN PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL (PAMT) GUIDE D IMPLANTATION D UN PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL (PAMT) MARS 2011 Conseil québécois des ressources humaines en tourisme 1 AVANT-PROPOS Ce guide d implantation s adresse spécifiquement

Plus en détail

Nos régimes d épargne-retraite collectifs 5057-00F-AOÛT13. Des solutions simples pour vous faciliter la vie!

Nos régimes d épargne-retraite collectifs 5057-00F-AOÛT13. Des solutions simples pour vous faciliter la vie! Nos régimes d épargne-retraite collectifs 5057-00F-AOÛT13 Des solutions simples pour vous faciliter la vie! Comment attirer et fidéliser un personnel qualifié dans un marché compétitif. Aux yeux des employés,

Plus en détail

Offres et pratiques alimentaires

Offres et pratiques alimentaires Clientèle Les responsables des cuisines des services de garde Les éducateurs des services de garde Les parents d enfants d âge préscolaire Partenaires financiers Offres et pratiques alimentaires revues

Plus en détail

Le projet Sûres d Elles

Le projet Sûres d Elles Le projet Sûres d Elles Expérience et apprentissages Contrat de ville - 2006 1 L ÉVALUATION PARTICIPER À UNE ÉVALUATION, c est se donner un temps / espace pour regarder le passé et le présent pour mieux

Plus en détail

Les organismes communautaires : partenaires essentiels d une véritable assurance autonomie

Les organismes communautaires : partenaires essentiels d une véritable assurance autonomie Commission de la santé et des services sociaux L autonomie pour tous Consultations particulières sur la création d une assurance autonomie Les organismes communautaires : partenaires essentiels d une véritable

Plus en détail

LOCAUX ET RÉGIONAUX 2014-2015

LOCAUX ET RÉGIONAUX 2014-2015 APPEL DE PROJETS LOCAUX ET RÉGIONAUX 2014-2015 GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE DE FINANCEMENT DATE LIMITE DE DÉPÔT : 19 SEPTEMBRE 2014, 17 h APPEL DE PROJETS dans le cadre de l entente spécifique ADAPTATION

Plus en détail

Politique de sécurité de l information. Adoptée par le Conseil d administration

Politique de sécurité de l information. Adoptée par le Conseil d administration Politique de sécurité de l information Adoptée par le Conseil d administration Le 10 novembre 2011 Table des matières PRÉAMBULE 1. GÉNÉRALITÉS... 3 2. RÔLES ET RESPONSABILITÉS... 4 3. DÉFINITIONS... 8

Plus en détail

Projet de consultation supervisé en organisation. Guide de l étudiant pour le groupe francophone (A01)

Projet de consultation supervisé en organisation. Guide de l étudiant pour le groupe francophone (A01) Projet de consultation supervisé en organisation Guide de l étudiant pour le groupe francophone (A01) Session été 2011 Pour toute information, n'hésitez pas à contacter Élaine Lamontagne, coordonnatrice

Plus en détail

Plan d action du gouvernement du Canada pour réformer l administration des programmes de subventions et de contributions

Plan d action du gouvernement du Canada pour réformer l administration des programmes de subventions et de contributions Plan d action du gouvernement du Canada pour réformer l administration des programmes de subventions et de contributions Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le président du Conseil

Plus en détail

Proposition d un MODÈLE D ORGANISATION DE SERVICES

Proposition d un MODÈLE D ORGANISATION DE SERVICES Proposition d un MODÈLE D ORGANISATION DE SERVICES JUIN 2007 Nous tenons à remercier Madame Suzanne Nicolas, consultante en santé primaire et gestion, pour la consultation qu elle a effectué et le rapport

Plus en détail

Commentaires sur le règlement sur les conditions d obtention d un certificat de conformité de résidence pour personnes âgées

Commentaires sur le règlement sur les conditions d obtention d un certificat de conformité de résidence pour personnes âgées Commentaires sur le règlement sur les conditions d obtention d un certificat de conformité de résidence pour personnes âgées Le Réseau québécois des OSBL d habitation compte plus d une centaine de membres

Plus en détail

Actio Ressources Humaines Expertise, Simplicité, Solutions pour la tranquillité d esprit!

Actio Ressources Humaines Expertise, Simplicité, Solutions pour la tranquillité d esprit! Actio Ressources Humaines Expertise, Simplicité, Solutions pour la tranquillité d esprit! Actio Ressources Humaines vous offre des solutions pratiques, adaptées à votre organisation et une gamme complète

Plus en détail

AVIS. Présenté par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

AVIS. Présenté par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain AVIS DEMANDE LIÉE À L ACQUISITION PROJETÉE PAR LA CORPORATION D ACQUISITION GROUPE MAPLE DU GROUPE TMX INC., D ALPHA TRADING SYSTEMS LIMITED PARTNERSHIP, D ALPHA TRADING SYSTEMS INC. ET DE LA CAISSE CANADIENNE

Plus en détail

LA CONCILIATION TRAVAIL-FAMILLE

LA CONCILIATION TRAVAIL-FAMILLE LA CONCILIATION TRAVAIL-FAMILLE LA CONCILIATION TRAVAIL-FAMILLE Cette fi che est un outil d introduction au concept de la conciliation travail-famille. Elle est destinée aux gestionnaires de PME afi n

Plus en détail

Politique de reconnaissance et de soutien aux organismes de Shawinigan. Domaines loisir, sport et activité physique

Politique de reconnaissance et de soutien aux organismes de Shawinigan. Domaines loisir, sport et activité physique Politique de reconnaissance et de soutien aux organismes de Shawinigan Domaines loisir, sport et activité physique Programme adopté par le conseil municipal le 8 avril 2014 Dernière révision le 28 juillet

Plus en détail

Politique de formation continue

Politique de formation continue Politique de formation continue Adoptée le 31 mars 2006 Table des matières Introduction 3 Contexte 3 Engagements d Arrimage (principes directeurs) 4 Objectifs 5 Clientèle visée et champs de formation 6

Plus en détail

Direction de la propreté et du déneigement. Programme de la propreté 2011-2015

Direction de la propreté et du déneigement. Programme de la propreté 2011-2015 Direction de la propreté et du déneigement Programme de la propreté 2011-2015 Table des matières Introduction... 1 Les moyens d intervention... 2 Le comportement des citoyens... 2 L organisation du travail...

Plus en détail

Historique et mise en contexte du dossier

Historique et mise en contexte du dossier COMMUNIQUÉ Internet Haute Vitesse : Positionnement de la MRC d Argenteuil quant au processus d implantation et de déploiement d un service Internet Haute Vitesse, en vue de desservir le plus grand nombre

Plus en détail

L industrie minière en 2013 : transformer un risque élevé en un très grand potentiel pour le Québec

L industrie minière en 2013 : transformer un risque élevé en un très grand potentiel pour le Québec L industrie minière en 2013 : transformer un risque élevé en un très grand potentiel pour le Québec Emilio B. Imbriglio Associé, président et chef de la direction de Raymond Chabot Grant Thornton Emilio

Plus en détail

Objet : Réponse à la lettre et pétition reçues le 5 avril 2013 des professionnels du SAD membres de l APTS

Objet : Réponse à la lettre et pétition reçues le 5 avril 2013 des professionnels du SAD membres de l APTS Le 2 mai 2013 Aux professionnels du SAD membres de l APTS, Objet : Réponse à la lettre et pétition reçues le 5 avril 2013 des professionnels du SAD membres de l APTS Madame, Monsieur, Nous accusons réception

Plus en détail

FAITES PARTIE DE L ÉLITE

FAITES PARTIE DE L ÉLITE FAITES PARTIE DE L ÉLITE Devenez manager dans les plus grands hôtels du monde Hautes Études en gestion hôtelière internationale/ ADVANCED STUDIES IN INTERNATIONAL HOTEL MANAGEMENT (programme de management

Plus en détail

Services intégrés de gestion et d investissements immobiliers

Services intégrés de gestion et d investissements immobiliers 1440 rue Ste-Catherine Ouest, Bureau 220 Montréal (Québec) H3G 1R8 Tél.: (514) 874-0808 Téléc. : (514) 874-1919 info@sidev.com Services intégrés de gestion et d investissements immobiliers Gestion SIDEV,

Plus en détail

EMPLOI. CDC Longueuil COURSIER EMPLOI 04/05/2010 page 1 sur 7 ÉCHÉANCIER. Date limite pour faire parvenir vos informations à insérer dans le Coursier

EMPLOI. CDC Longueuil COURSIER EMPLOI 04/05/2010 page 1 sur 7 ÉCHÉANCIER. Date limite pour faire parvenir vos informations à insérer dans le Coursier EMPLOI ÉCHÉANCIER Date limite pour faire parvenir vos informations à insérer dans le Coursier Avant midi (12h00) le jeudi de chaque semaine Date limite pour faire parvenir vos informations à insérer dans

Plus en détail

Préparation d un Plan de mesures d urgence

Préparation d un Plan de mesures d urgence Préparation d un Plan de mesures d urgence Guide Pour les organismes humanitaires et communautaires Élaboré par: Regroupement des organismes humanitaires et communautaires pour les mesures d urgence à

Plus en détail

Un partenariat pour une meilleure représentation et un meilleur traitement de la diversité ethnoculturelle dans les médias et la publicité

Un partenariat pour une meilleure représentation et un meilleur traitement de la diversité ethnoculturelle dans les médias et la publicité Un partenariat pour une meilleure représentation et un meilleur traitement de la diversité ethnoculturelle dans les médias et la publicité dans le cadre du 12 e Congrès national de Metropolis Immigration

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN FINANCIER POUR LA CRÉATION ET LA CONSOLIDATION D ACTIVITÉS DE LOISIR AUX AÎNÉS DE LES MÉCHINS Édition 2012-2013

PROGRAMME DE SOUTIEN FINANCIER POUR LA CRÉATION ET LA CONSOLIDATION D ACTIVITÉS DE LOISIR AUX AÎNÉS DE LES MÉCHINS Édition 2012-2013 PROGRAMME DE SOUTIEN FINANCIER POUR LA CRÉATION ET LA CONSOLIDATION D ACTIVITÉS DE LOISIR AUX AÎNÉS DE LES MÉCHINS Édition 2012-2013 Formulaire de demande Nom de l organisme : Nom du répondant : Fonction

Plus en détail

L a C M M T Q e T s e s M e M b r e s

L a C M M T Q e T s e s M e M b r e s La CMMTQ et ses membres Au cœur du bâtiment AU CŒUR DU BÂTIMENT Notre slogan «AU CŒUR DU BÂTIMENT» reflète et affirme le rôle central de la CMMTQ et de ses membres dans le bon fonctionnement et l efficacité

Plus en détail

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré La Société du Paysage de Grand- Pré Demande de propositions (DP) 13-1415 Services de recrutement d un ou d une cadre de direction Page 1 de 8 Page 2 de 8 Demande de propositions pour des services de recrutement

Plus en détail

Pour l exclusion des offices d habitation des décrets sur le personnel d entretien des édifices publics

Pour l exclusion des offices d habitation des décrets sur le personnel d entretien des édifices publics Pour l exclusion des offices d habitation des décrets sur le personnel d entretien des édifices publics Mémoire présenté au ministère du Travail dans le cadre de la consultation de la Loi sur les décrets

Plus en détail

Services offerts aux franchisés

Services offerts aux franchisés Services offerts aux franchisés Devenir franchisé au sein du réseau St-Hubert Un des maillons essentiels de la chaîne St-Hubert est sans contredit son réseau de franchisés. Chacun d eux contribue à la

Plus en détail

LA MAISON DES PETITES LUCIOLES PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2015-2018 DOCUMENT-SYNTHÈSE

LA MAISON DES PETITES LUCIOLES PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2015-2018 DOCUMENT-SYNTHÈSE LA MAISON DES PETITES LUCIOLES PLANIFICATION STRATÉGIQUE - DOCUMENT-SYNTHÈSE 8 MAI 1 TABLE DES MATIÈRES MISE EN CONTEXTE... 3 DÉMARCHE ET ÉTAPES..... 3 RÉSULTATS DE LA PLANIFICATION STRATÉGIQUE..4 MISSION...4

Plus en détail

Recruter Chercher Intégrer Évaluer les coûts Retenir Soutien additionnel

Recruter Chercher Intégrer Évaluer les coûts Retenir Soutien additionnel Recruter Chercher Intégrer Évaluer les coûts Retenir Soutien additionnel OBJECTIFS Les Clés du recrutement d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal ont pour objectif de renforcer la capacité des PME à élaborer,

Plus en détail

EXPOSÉ DE POSITION SUR LE TOURISME

EXPOSÉ DE POSITION SUR LE TOURISME EXPOSÉ DE POSITION SUR LE TOURISME Octobre 2009 RÉSUMÉ Le tourisme n est pas une nouveauté au Nunavik. Les pourvoiries de chasse et de pêche ont été les premières entreprises à offrir des produits aux

Plus en détail

Communiqué de presse Pour diffusion immédiate

Communiqué de presse Pour diffusion immédiate Communiqué de presse Pour diffusion immédiate Soleno Recyclage et Éco Entreprises Québec (ÉEQ) s impliquent lors du Festival Western de St-Tite en mettant à la disposition des festivaliers des stations

Plus en détail

Automne 2005 : Consultation sur les orientations pour la sécurité alimentaire dans le cadre d un budget récurrent.

Automne 2005 : Consultation sur les orientations pour la sécurité alimentaire dans le cadre d un budget récurrent. Initiative de soutien au développement de la sécurité alimentaire dans la région de Montréal. Cadre de référence 2007-2012 Document de consultation Agence de la santé et des services sociaux de Montréal-

Plus en détail

À retenir... 1. Ce qu en disent les acteurs communautaires

À retenir... 1. Ce qu en disent les acteurs communautaires 1 Volet 4 : Ainé-e-s Table des matières À retenir... 1 Ce qu en disent les acteurs communautaires... 1 1. Un portrait des aîné e s du quartier... 2 1.1 Répartition des personnes âgées de 65 ans et plus...

Plus en détail

Section 3 Quelques éléments à prendre en considération à court terme à l égard des ressources humaines

Section 3 Quelques éléments à prendre en considération à court terme à l égard des ressources humaines COLLECTION Implantation des centres de santé et de services sociaux Guide d implantation des centres de santé et de services sociaux Volume 1 Section 3 Quelques éléments à prendre en considération à court

Plus en détail

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA Le présent document a pour but de servir de guide pour ce qui est des rôles et des responsabilités du coordonnateur communautaire

Plus en détail

Fiche 1 Le résumé du projet

Fiche 1 Le résumé du projet Fiche 1 Le résumé du projet Le résumé présente les grandes lignes du plan en un seul coup d oeil. Aussi, il doit être concis et s énoncer dans peu de pages. Deux pages c est bien, mais une page, c est

Plus en détail

PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES Période du 1 er avril 2013 au 31 mars 2015 PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE

Plus en détail

Schéma du plan d affaires

Schéma du plan d affaires Plan d affaires Schéma du plan d affaires SOMMAIRE EXÉCUTIF DESCRIPTION DU PROJET OBJECTIFS FORME JURIDIQUE ÉQUIPE DIRIGEANTE MARKETING PRODUCTION SOUTIEN ADMINISTRATIF ANALYSE MARCHÉ ANALYSE MARKETING

Plus en détail

INVESTIR À propos de Banque Nationale Courtage direct. Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct

INVESTIR À propos de Banque Nationale Courtage direct. Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct 01 Au service des investisseurs canadiens depuis plus de 25 ans Filiale d une des plus grandes institutions financières au pays, offre aux investisseurs

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D'HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) Région : Mauricie et Centre-du-Québec Établissement : Centre de santé et de services

Plus en détail

CENTRE D EXPERTISE ET DE RECHERCHE EN HÔTELLERIE ET RESTAURATION. Institut de tourisme et d hôtellerie du Québec TOUT SUR LES LÉGUMES SURGELÉS

CENTRE D EXPERTISE ET DE RECHERCHE EN HÔTELLERIE ET RESTAURATION. Institut de tourisme et d hôtellerie du Québec TOUT SUR LES LÉGUMES SURGELÉS CENTRE D EXPERTISE ET DE RECHERCHE EN HÔTELLERIE ET RESTAURATION Institut de tourisme et d hôtellerie du Québec TOUT SUR LES LÉGUMES SURGELÉS Aujourd hui, l utilisation des produits surgelés en cuisine

Plus en détail

Étude sur les efforts requis pour gérer les offices d habitation de moins de 100 logements Société d habitation du Québec

Étude sur les efforts requis pour gérer les offices d habitation de moins de 100 logements Société d habitation du Québec CONDENSÉ DÉCISIONNEL Étude sur les efforts requis pour gérer les offices d habitation de moins de 100 logements Société d habitation du Québec Le 11 avril 2014 d habitation de moins de 100 logements Condensé

Plus en détail

Philosophie de gestion des ressources humaines

Philosophie de gestion des ressources humaines Philosophie de gestion des ressources humaines En collaboration avec la Direction des services à la clientèle et la Direction des ressources humaines Consultation faite auprès du Comité PDRH et du Comité

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. POSTE À POURVOIR : RESPONSABLE CUISINES CENTRALES DE COLLEGES (h/f)

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. POSTE À POURVOIR : RESPONSABLE CUISINES CENTRALES DE COLLEGES (h/f) MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CG/SC/DEJ/N 14-01 Célia GHERSI 01 43 93 89 65 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE À POURVOIR : RESPONSABLE CUISINES CENTRALES DE COLLEGES

Plus en détail

Une grande équipe. Le conseil d administration. Un travail précieux et sérieux. Le personnel. Les 3 axes d intervention. Rapport annuel 2008-2009

Une grande équipe. Le conseil d administration. Un travail précieux et sérieux. Le personnel. Les 3 axes d intervention. Rapport annuel 2008-2009 Rapport annuel 2008-2009 2009 Une grande équipe Le personnel : www.servicesjuridiques.org Présenté le 2 juin 2009 Le Conseil d administration - 10 citoyen(ne)s - 2 groupes communautaires - 1 représentante

Plus en détail

Vérification de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec

Vérification de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec 69 Vérification de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec Table des matières Vérification de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec

Plus en détail

POUR AMÉLIORER L OFFRE DES SERVICES PUBLICS À NOS AÎNÉ-ES EN PERTE D AUTONOMIE

POUR AMÉLIORER L OFFRE DES SERVICES PUBLICS À NOS AÎNÉ-ES EN PERTE D AUTONOMIE Conseil fédéral 24 au 27 novembre 2009 Fairmont, Le Manoir Richelieu La Malbaie Plan d'action national FSSS Pour le maintien et le développement de services publics qui répondent aux besoins des personnes

Plus en détail

Plan de fidélisation des familles 2014-2017. Soutenir les familles tout au long de leur parcours résidentiel

Plan de fidélisation des familles 2014-2017. Soutenir les familles tout au long de leur parcours résidentiel Plan de fidélisation des familles 2014-2017 Soutenir les familles tout au long de leur parcours résidentiel Montréalaises, Montréalais, Notre ville est riche de près de 300 000 familles sur son territoire,

Plus en détail

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Juillet 2005 Pour aller de l avant : L apprentissage et la garde des jeunes enfants Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Introduction En novembre 1999, le gouvernement du Manitoba a confirmé son

Plus en détail

Projet Détail Formation

Projet Détail Formation Projet Détail Formation Programmation 2015-2016 des ateliers, formations et services-conseils pour les entreprises de détail, de services, de restauration, d alimentation et de tourisme. Partenaires du

Plus en détail

Les services municipaux de loisir :

Les services municipaux de loisir : Les services municipaux de loisir : l innovation sociale au service du développement dynamique de nos communautés MÉMOIRE DÉPOSÉ DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION DU LIVRE BLANC SUR L AVENIR DES MUNICIPALITÉS

Plus en détail

LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC

LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC GUIDE À L USAGE DE L EMPLOYEUR LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC un partenaire incontournable dans l intégration réussie de votre main-d œuvre immigrante Visitez-nous au desjardins.com/caissedequebec Être

Plus en détail

Projet Quartier Bonaventure. Mémoire présenté à. l Office de consultation publique de Montréal OCPM. sur le corridor Dalhousie.

Projet Quartier Bonaventure. Mémoire présenté à. l Office de consultation publique de Montréal OCPM. sur le corridor Dalhousie. Projet Quartier Bonaventure Mémoire présenté à l Office de consultation publique de Montréal OCPM sur le corridor Dalhousie par l association Transport 2000 Québec le 7 janvier 2010 Transport 2000 Québec

Plus en détail

À titre d organisation vouée au développement économique de la métropole montréalaise, Tourisme Montréal vise à :

À titre d organisation vouée au développement économique de la métropole montréalaise, Tourisme Montréal vise à : Feuille de route pour la démarche environnementale et charte du bureau vert Novembre 2011 Introduction Les défis de la gestion environnementale représentent des enjeux de taille pour toutes les organisations

Plus en détail

Profil de compétence et d expérience des administrateurs Des Violons du Roy et de La Chapelle de Québec

Profil de compétence et d expérience des administrateurs Des Violons du Roy et de La Chapelle de Québec Profil de compétence et d expérience des administrateurs Des Violons du Roy et de La Chapelle de Québec Société : Les Violons du Roy et La Chapelle de Québec Date du profil : janvier 2011 Mandat de la

Plus en détail

BROCHURE CORPORATIVE

BROCHURE CORPORATIVE BROCHURE CORPORATIVE Chiarello & Gratton est une firme de gestion conseil qui établit, structure et améliore la profitabilité des organisations Nous aidons nos clients à réaliser le plein potentiel de

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D'HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) Région : Lanaudière Établissement : Centre de santé et de services sociaux du Sud

Plus en détail

Utiliser une analyse de compétences pour développer une offre de formation Un guide à l intention des éducateurs et des formateurs

Utiliser une analyse de compétences pour développer une offre de formation Un guide à l intention des éducateurs et des formateurs Utiliser une analyse de compétences pour développer une offre de formation Un guide à l intention des éducateurs et des formateurs Utiliser une analyse de compétences pour développer une offre de formation

Plus en détail

Bureau du vérificateur général. Vérification du processus de planification des activités du Bureau des objets perdus d OC Transpo.

Bureau du vérificateur général. Vérification du processus de planification des activités du Bureau des objets perdus d OC Transpo. Bureau du vérificateur général Vérification du processus de planification des activités du Bureau des objets perdus d OC Transpo Résumé Déposé devant le Comité de la vérification - le 12 mars 2015 Cette

Plus en détail

Plan d action pour un nouveau système de gouvernance locale au Nouveau-Brunswick. Rapport d étape

Plan d action pour un nouveau système de gouvernance locale au Nouveau-Brunswick. Rapport d étape Plan d action pour un nouveau système de gouvernance locale au Nouveau-Brunswick Rapport d étape Introduction Depuis les derniers grands changements qui datent de près d un demi-siècle, le gouvernement

Plus en détail

accès logis québec ORGANISMES POUVANT SE PRÉVALOIR DU PROGRAMME

accès logis québec ORGANISMES POUVANT SE PRÉVALOIR DU PROGRAMME ANNEXE III accès logis québec Programme qui favorise le développement de logements destinés à des ménages à revenus faibles ou modestes ainsi qu aux clientèles ayant des besoins particuliers en habitation.

Plus en détail

RAPPORT EXÉCUTIF DE LA FIRME DE CONSULTANTS GARTNER

RAPPORT EXÉCUTIF DE LA FIRME DE CONSULTANTS GARTNER A Demande R-3491-2002 RAPPORT EXÉCUTIF DE LA FIRME DE CONSULTANTS GARTNER HYDRO-QUÉBEC ÉVALUATION DU PROJET SIC ET RECOMMANDATIONS, 7 AOÛT 2002 Original : 2002-09-20 HQD-2, Document 1 (En liasse) Rapport

Plus en détail

AVOIR À CŒUR LA DIGNITÉ DES PERSONNES AÎNÉES

AVOIR À CŒUR LA DIGNITÉ DES PERSONNES AÎNÉES POUR L AMOUR SOUTIEN À DOMICILE ET HÉBERGEMENT AVOIR À CŒUR LA DIGNITÉ DES PERSONNES AÎNÉES D UN QUÉBEC SOLIDAIRE Élargir l accessibilité au soutien à domicile ainsi qu à l hébergement public Améliorer

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DESTINATAIRES : DATE : Le 4 septembre 2015 OBJET :

NOTE DE SERVICE DESTINATAIRES : DATE : Le 4 septembre 2015 OBJET : NOTE DE SERVICE DESTINATAIRES : Personnes responsables locales à la «classification et carrière» des sections de Revenu Québec (RQ) Personnes responsables locales à la «classification et carrière» des

Plus en détail

Devenez manager dans les plus grands hôtels du monde!

Devenez manager dans les plus grands hôtels du monde! Devenez manager dans les plus grands hôtels du monde! Hautes Études en gestion hôtelière internationale/ Advanced Studies in International Hotel Management Programme de management bilingue Aperçu du programme

Plus en détail

Code de conduite des fournisseurs de Bombardier

Code de conduite des fournisseurs de Bombardier Code de conduite des fournisseurs de Bombardier 1 À PROPOS DE BOMBARDIER Bombardier croit qu un solide engagement et une approche stratégique à l égard de la responsabilité d entreprise sont essentiels

Plus en détail

GUIDE ADMINISTRATIF DE L ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES EN FORMATION PROFESSIONNELLE

GUIDE ADMINISTRATIF DE L ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES EN FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE ADMINISTRATIF DE L ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES EN FORMATION PROFESSIONNELLE Direction de la formation professionnelle 15 avril 2015 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 1 1 CADRE OPÉRATIONNEL... 3 1.1

Plus en détail

GUIDE D APPEL D OFFRES. juillet 2013 à juin 2014 VOLET : ACTIVITÉS. janvier 2013

GUIDE D APPEL D OFFRES. juillet 2013 à juin 2014 VOLET : ACTIVITÉS. janvier 2013 GUIDE D APPEL D OFFRES VOLET : ACTIVITÉS juillet 2013 à juin 2014 janvier 2013 Québec en Forme est heureux d accompagner et de soutenir Rosemont Jeunesse en santé! AVANT TOUTE CHOSE ET POUR VOUS AIDER

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur les services de santé et les services sociaux concernant la certification de certaines ressources offrant de l hébergement

Loi modifiant la Loi sur les services de santé et les services sociaux concernant la certification de certaines ressources offrant de l hébergement Projet de loi n o 56 Loi modifiant la Loi sur les services de santé et les services sociaux concernant la certification de certaines ressources offrant de l hébergement Mémoire présenté en commission parlementaire

Plus en détail

Tout simplement en Saskatchewan : Plan RH pour la Saskatchewan Coalition of Mobile Crisis Units

Tout simplement en Saskatchewan : Plan RH pour la Saskatchewan Coalition of Mobile Crisis Units Tout simplement en Saskatchewan : Plan RH pour la Saskatchewan Coalition of Mobile Crisis Units Les trois unités de crise répondent à environ 50 000 appels par année et, dans 20 % à 25 % des cas, elles

Plus en détail

DES CHASSEURS DE TÊTES EXPERTS EN DÉVELOPPEMENT ORGANISATIONNEL

DES CHASSEURS DE TÊTES EXPERTS EN DÉVELOPPEMENT ORGANISATIONNEL DES CHASSEURS DE TÊTES EXPERTS EN DÉVELOPPEMENT ORGANISATIONNEL Secteur Financier Hautes Technologies Manufacturier Int. Identification Performance et Développement Rémunération Sondages Recherche Publications

Plus en détail

AUX CONTRIBUABLES DE LA MUNICIPALITÉ DU VILLAGE DE SAINTE-MADELEINE RAPPORT DU MAIRE SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA MUNICIPALITÉ

AUX CONTRIBUABLES DE LA MUNICIPALITÉ DU VILLAGE DE SAINTE-MADELEINE RAPPORT DU MAIRE SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA MUNICIPALITÉ AUX CONTRIBUABLES DE LA MUNICIPALITÉ DU VILLAGE DE SAINTE-MADELEINE RAPPORT DU MAIRE SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA MUNICIPALITÉ Au terme de ma troisième année de mandat (avril 2010) à la mairie de

Plus en détail

SERVICES DE PAIE ET DE RESSOURCES HUMAINES desjardins

SERVICES DE PAIE ET DE RESSOURCES HUMAINES desjardins SERVICES DE PAIE ET DE RESSOURCES HUMAINES desjardins Vos ressources humaines : le cœur de votre entreprise Les enjeux liés à la gestion de vos ressources humaines et votre succès en affaires sont inséparables

Plus en détail

P R O J E T S D E D É V E L O P P E M E N T I N T É G R É CHALET

P R O J E T S D E D É V E L O P P E M E N T I N T É G R É CHALET P R O J E T S D E D É V E L O P P E M E N T I N T É G R É CHALET CONTEMPORAINE TRADITIONNELLE DÉVELOPPEMENT IMMOBILIER 49E PARALÈLE s est donné aujourd hui comme mission de mettre sur pied un projet domiciliaire

Plus en détail

Réussites et défis dans la formation aux compétences essentielles au Manitoba Compétences pour l avenir 10 juillet 2014 Île-du-Prince-Édouard

Réussites et défis dans la formation aux compétences essentielles au Manitoba Compétences pour l avenir 10 juillet 2014 Île-du-Prince-Édouard Réussites et défis dans la formation aux compétences essentielles au Manitoba Compétences pour l avenir 10 juillet 2014 Île-du-Prince-Édouard Sandi Howell Division du développement de la main-d œuvre et

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

PLAN STRATÉGIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE PLAN STRATÉGIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Jean Laliberté, maire Le 2 août 2011 PLAN STRATÉGIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE UN PLAN D ACTIONS POUR RELEVER LES DÉFIS DU 21 e SIÈCLE Se doter d un Plan stratégique

Plus en détail

Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec

Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec Présentation à la ministre des Finances du Québec, Mme Monique Jérôme-Forget lors des consultations prébudgétaires le 14 février

Plus en détail

Bilan 2012-2013 et plan d action 2013-2014 à l égard des personnes handicapées. Plan d action à l égard des personnes handicapées 2013-2014 1

Bilan 2012-2013 et plan d action 2013-2014 à l égard des personnes handicapées. Plan d action à l égard des personnes handicapées 2013-2014 1 Bilan 2012-2013 et plan d action 2013-2014 à l égard des personnes handicapées de Loto-Québec Plan d action à l égard des personnes handicapées 2013-2014 1 Table des matières 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9.

Plus en détail

Canadian Arts Data / Données sur les Arts au Canada. Demande de propositions : Services de gestion

Canadian Arts Data / Données sur les Arts au Canada. Demande de propositions : Services de gestion ` Canadian Arts Data / Données sur les Arts au Canada Demande de propositions : Services de gestion Date limite : 20 septembre 2012 à 16 h (HAE) Veuillez faire parvenir votre proposition à l adresse suivante

Plus en détail

Université d Ottawa. Cadre de référence Budget 2014-2015

Université d Ottawa. Cadre de référence Budget 2014-2015 Université d Ottawa Cadre de référence Budget 2014-2015 L Université d Ottawa souhaite communiquer à la communauté universitaire les priorités, les enjeux et les défis auxquels elle fera face pour la préparation

Plus en détail

Bulletin de nouvelles du CSSS du Sud-Ouest Verdun

Bulletin de nouvelles du CSSS du Sud-Ouest Verdun MOT DE LA DIRECTION L Hôpital de Verdun se modernise! Je suis très heureuse d annoncer que l Hôpital de Verdun sera le théâtre de quatre projets de rénovation totalisant 11 millions de dollars. Ces projets

Plus en détail

Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada

Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada EN COLLABORATION AVEC : Sondage 2013 des canaux de revente de Direction

Plus en détail

POUR UNE PLEINE PARTICIPATION DES COMMUNAUTÉS NOIRES À LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE

POUR UNE PLEINE PARTICIPATION DES COMMUNAUTÉS NOIRES À LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE VIvRe ensemble BULLETIN DE LIAISON EN PASTORALE INTERCULTURELLE CENTRE JUSTICE ET FOI VOLUME 13, N 46 Hiver 2006 POUR UNE PLEINE PARTICIPATION DES COMMUNAUTÉS NOIRES À LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE par Jean-Claude

Plus en détail

Montréal amie des aînés : Du plan d action à la réalisation. Le point de vue de 3 acteurs impliqués dans la démarche. Introduction

Montréal amie des aînés : Du plan d action à la réalisation. Le point de vue de 3 acteurs impliqués dans la démarche. Introduction Montréal amie des aînés : Du plan d action à la réalisation. Le point de vue de 3 acteurs impliqués dans la démarche Mme Émilie Thuillier, Ville de Montréal MmeHuguette Roy, Ville de Montréal Mme Marie

Plus en détail

Objectif de la présentation

Objectif de la présentation Comment planifier son transfert 30 ans 25 ans 15 ans - 10 ans 5 ans à l avance? Pierre Desrosiers, agronome Coordonnateur Réseau Agriconseils Montérégie-Ouest Objectif de la présentation Vous fournir une

Plus en détail

Politique de formation continue

Politique de formation continue Politique de formation continue Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches Avec sa Politique de formation continue, le Conseil de la culture officialise et rend publiques les

Plus en détail