COMPTE RENDU TP PS93. TP n 1 : Focométrie des lentilles minces

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMPTE RENDU TP PS93. TP n 1 : Focométrie des lentilles minces"

Transcription

1 COMPTE RENDU TP PS93 TP n 1 : Focométrie des lentilles minces Objectif : Déterminer la distance focale d une lentille mince (convergente ou divergente par différentes méthodes et les comparer. Elodie Benezech & Aurélie André 13/04/2010

2 COMPTE RENDU TP PS93 TP n 1 : Focométrie des lentilles minces EXERCICE PREPARATOIRES : Méthode de Bessel : On a : Par ailleurs : ( Or: D où : Pour, ( Méthode de Silbermann : On a : 1

3 Or : Les sources d incertitudes sur f sont les mesures de D(min, e et n MANIPULATIONS : Pour les manipulations nous disposons : d un banc optique (gradué au millimètre, une source lumineuse, un objet en forme de T, d un écran quadrillé et de lentilles convergentes et divergentes I/ Identification rapide des lentilles : Pour identifier les lentilles on observe des objets de près et à l infini. On observe une image plus grande pour les lentilles f =150mm et f =300mm, et une image renversée pour un objet situé à l infini. Par contre l image de la lentille f =-100mm est droite, cette lentille est donc divergente. II/ Mesure de la distance focale d une lentille mince convergente : a Relation de conjugaison de Descartes Objectif : L objectif est de déterminer grâce à la relation de conjugaison de Descartes la distance focale d une lentille convergente en mesurant les distances images en fonction des distances objets. Nous disposons pour cette expérience du matériel suivant : un banc optique, une source lumineuse, un objet possédant une fente en T, une lentille convergente (+300 mm, un écran blanc, et une lentille auxiliaire (-100 mm La relation de Descartes s énonce de la manière suivante : Ainsi en mesurant les distances images d un objet passant par la lentille convergente en connaissant sa distance objet on peut en déduire la distance focale de la lentille. 2

4 Avec une lentille convergente on peut avoir une image réelle ou virtuelle si la distance objet est supérieure ou inférieure à la distance focale de la lentille. Pour obtenir une image réelle nous plaçons sur le banc optique, l objet à une distance finie (20cm et nous faisons varier la distance de la lentille pour une distance supérieure à la distance focale théorique de la lentille. A chaque fois nous cherchons l image la plus nette possible et mesurons sa position. Pour l image virtuelle nous avons besoin d une lentille complémentaire divergente pour pouvoir observer une image réelle. En effet, la lentille divergente permet de placer l objet de la lentille convergente à une distance supérieure à sa distance focale. Il faut donc que la lentille divergente soit placée avant la lentille convergente. Tout d abord nous positionnons l objet et la lentille convergente dans les conditions d obtention d une image virtuelle, c.à.d. avec une distance objet inférieure à la distance focale, puis nous réglons la lentille divergente de manière à observer une image réelle. Puis nous effectuons nos mesures. Nous avons deux mesures pour l image virtuelle car nous n avions pas vu les recommandations sur le positionnement de l objet par rapport à la lentille convergente, mais nos résultats étant cohérents, nous avons gardé les deux mesures. Nous avons synthétisé nos résultats dans le tableau suivant IMAGE REELLE IMAGE VIRTUELLE Pos. A (cm Pos. O (cm P (cm /p -2-1,1-1 -0,9-0,8-0,6-9,1-9,1 4 1, ,8 0,5 0,4 82,6 82,6 Pos. A (cm ,5 167,5 191, P (cm ,5 17,5 16, /p 4,5 5,56 5,56 5,7 5,7 6-2,7-2,5 0,19 0,17 0,3 0,20 0,15 0,14 0,05 0,07 3

5 1/(p' (m^-1 13/04/2010 P min (cm 20,5 17,7 17,1 16,9 16,8 16,4-36,3-39,1 P max (cm 22,3 17,7 18, ,6 17,1-37,5-41,1 Exploitation des résultats : D après la formule de Descartes on peut écrire : Or 1/f est constant pour toutes les distances objets, en traçant donc la fonction, la distance focale est l ordonnée à l origine de la courbe. Voici l allure de la courbe : /p'=f(1/p /p (m^-1-4 y = 1,0092x + 6,5809 R² = 0,9996 On peut écrire l équation de cette courbe : 1/p' = 1,0092(1/p + 6,5809 On a donc = 6,509 soit = 0,1519 m soit 15,19 cm Incertitudes : Les incertitudes sur f s expriment grâce à la formule de Descartes de la manière suivante : Pour évaluer les incertitudes sur les distances objets et images mesurées on compte une demi graduation pour chaque valeur prise sur le banc optique, soit 0,5 mm. La distance objet dépend de la position de l objet et de celle de la lentille, son incertitude est donc. Pour la distance image on mesure en outre les distances maximum où l image est nette. On a donc D où 0.7 cm. On l obtient en majorant la moyenne des résultats individuels. Ainsi 4

6 D où Vérification des formules de grandissement pour une des mesures : Il faut que les valeurs suivantes concorde. On trouve ; Les résultats obtenus ici concordent assez bien, la légère différence soit sans doute due à la difficulté d obtenir une image parfaitement nette. b Méthode d Autocollimation Objectif : L objectif est de déterminer grâce à la condition d autocollimation la distance focale d une lentille convergente en mesurant la distance image pour avoir une image de la même taille que l objet. Nous disposons pour cette expérience d une source lumineuse, d une fente T, d une lentille convergente +150 mm et d un miroir. Nous plaçons notre objet à une distance finie (20cm et nous déplaçons la lentille jusqu à observer une image réelle nette et de même taille que l objet. L objet est dans le plan focal objet, les rayons vont donc sur le miroir qui est placé derrière la lentille. Le miroir reflète alors une image qui est à l infini, donc l image finale se trouve au le foyer objet. On observe l image sur l objet grâce au miroir. Donc la distance focale de la lentille est la distance entre l objet et la lentille. Nous faisons cinq mesures, pour étudier la répétabilité de la mesure. Nous mesurons la position de la lentille à chaque fois. Nous obtenons : 1ere mesure 2eme mesure 3eme mesure 4eme mesure 5eme mesure f (cm 15,5 15,4 14,8 14,6 15,2 On a donc 15,1 cm. On peut étudier la répétabilité de nos mesures en mesurant ( Cette valeur étant inférieur à 5%, nos mesures sont répétables, donc fiable. On mesure f max et f min, f est compris entre 14,7 et 16 cm. D où Ainsi Evaluation de l erreur : L erreur relative est donc Expérimentalement, on observe que la distance lentille-miroir n intervient pas car quelque soit cette distance, la taille de l image est inchangée. c Méthode de Bessel : Objectif : L objectif est de déterminer grâce à la méthode de Bessel, la distance focale d une lentille convergente en mesurant les deux positions de la lentille pour lesquels l image est nette. 5

7 (d/d² 13/04/2010 Nous disposons pour cette expérience du matériel suivant : un banc optique, une source lumineuse, un objet possédant une fente en T, une lentille convergente (+300 mm et un écran. La méthode de Bessel stipule qu il existe deux positions pour lesquels l image est nette dès lors que la distance D entre l objet et l image est supérieur à 4f. On prend f déterminé précédemment par la méthode d autocollimation. Il faut. Pour différentes valeurs de D on mesure la distance d entre les deux positions nette de la lentille. d, D et f vérifient la relation :. Nos résultats sont synthétisés dans le tableau suivant : D O1 43,1 41,2 38,9 38 Min 41,3 38,5 37,3 42,2 Max 41,6 40,1 38,6 44,2 O2 67,5 79,4 101,4 132,4 Min , ,8 Max 80,1 101,6 132,7 68,4 d 24,4 38,2 62,5 94,4 1/D 1,43 1,25 1 0,77 (d/d² 0,12 0,23 0,4 0,53 Exploitation des résultats : En posant 1/D = x et (d/d² = y on obtient alors d après la relation précédente : En traçant on peut déterminer car il s agit du coefficient directeur de la courbe. Voici la représentation graphique de (d/d² en fonction de 1/D : 0,6 (d/d²= f(1/d 0,5 0,4 0,3 0,2 0, ,2 0,4 0,6 0,8 1 1,2 1,4 1,6 1/D (m^-1 (d/d²= f(1/d y = -0,628x + 1,0187 R² = 0,9987 6

8 On peut déterminer l équation de la courbe, on a soit 0,157 m soit 15,7 cm D où Incertitudes : D après les questions préparatoires :, d où D après la formule précédente on a : On a (deux demi graduations En prenant, pour D=130cm car c est là que les incertitudes sont les plus élevées. D où D où pour D=130 cm 0,5 cm 1,9 cm. On a donc d Méthode de Silbermann Objectif : L objectif est de déterminer grâce à la méthode de Silbermann la distance focale d une lentille convergente en mesurant la distance image pour avoir une image de la même taille que l objet. Nous disposons pour cette expérience d une source lumineuse, d une fente T, d une lentille convergente +150 mm et d un écran. Nous plaçons notre objet à une distance finie (20cm et nous rapprochons la lentille et l écran jusqu à observer une image réelle nette et ne plus pouvoir rapprocher une position de l écran pour laquelle l image est nette. On ajuste nos mesures car nous savons que notre grandissement doit être égal à 1. On considère que notre lentille est mince, donc on a. On mesure la position de l écran 81 cm. On a donc, d où. Les incertitudes sur dépendent de de. Donc on l évalue à 2 demi-graduations, soit 0,1cm. Mais on a fait l hypothèse que la lentille est mince, on a négligé le facteur. e Conclusion Méthode Descartes Autocollimation Bessel Silbermann Pour comparer les méthodes de détermination de la distance focale d une lentille mince convergente nous devons prendre en compte plusieurs critères : l exactitude des résultats, la facilité de la manipulation et sa rapidité. La méthode la plus précise est celle de Descartes car l on s appuie sur un grand nombre de valeurs, l erreur provient de l hypothèse que l on fait au départ : considérer la lentille comme mince. C est le cas aussi de la méthode de Silbermann. La méthode d autocollimation permet plutôt de vérifier notre résultat car la détermination par cette méthode est beaucoup moins fiable (0,7 cm d incertitude mais elle a l avantage d être 7

9 beaucoup plus rapide. La méthode de Bessel est celle qui nous donne le résultat le moins exact (la valeur théorique de la distance focale de la lentille étant 15,0 cm. Cette erreur est principalement due au fait que le jugement de l observateur influe plus dans cette méthode que dans les autres. 8

Correction du TP MIROIRS SPHERIQUES. I. Préliminaires : Comment reconnaître rapidement la nature d un miroir

Correction du TP MIROIRS SPHERIQUES. I. Préliminaires : Comment reconnaître rapidement la nature d un miroir Introduction Correction du TP MIROIRS SPHERIQUES On étudie, dans ce TP, les caractéristiques (position et dimension) de l image d un objet par un miroir sphérique concave. Cette étude est faite pour une

Plus en détail

LABORATOIRE D'OPTIQUE GEOMETRIQUE. Images formées par une lentille convergente - Focométrie.

LABORATOIRE D'OPTIQUE GEOMETRIQUE. Images formées par une lentille convergente - Focométrie. - 1 - But. LABORATOIRE D'OPTIQUE GEOMETRIQUE. Images formées par une lentille convergente - Focométrie. - Établir la relation de conjugaison de Descartes et en déduire la distance focale de la lentille.

Plus en détail

Manipulation 1 : Détermination de la distance focale d une lentille convergente - Méthode d autocollimation :

Manipulation 1 : Détermination de la distance focale d une lentille convergente - Méthode d autocollimation : TP : FOCOMÉTRIE Le but de ce TP permet d étudier les principes fondamentaux de l optique géométrique : mesure de distance focale par différentes méthodes, loi de conjugaison, grandissement, autocollimation

Plus en détail

TP 3 Vérification de la relation de conjugaison Mesures de distances focales

TP 3 Vérification de la relation de conjugaison Mesures de distances focales E.T.S.L Classe Prépa BTS TP 3 Vérification de la relation de conjugaison Mesures de distances focales Objectifs : - Condition d obtention d une bonne image. - Comparer différentes méthodes de mesures de

Plus en détail

Laboratoire L OPTIQUE

Laboratoire L OPTIQUE NOM: GROUPE: Laboratoire L OPTIQUE PARTIE 1: LA LUMIÈRE A DES COULEURS! : Observer les différentes couleurs qui composent la lumière blanche. (OU THÉORIE): 1. Qu est-ce qu une onde électromagnétique? 2.

Plus en détail

Chap.4 Miroirs sphériques

Chap.4 Miroirs sphériques Chap.4 Miroirs sphériques 1. Miroirs sphériques concaves ou convexes 2. Stigmatisme et aplanétisme 2.1. Stigmatisme rigoureux - Points particuliers 2.2. Stigmatisme et aplanétisme approchés dans les conditions

Plus en détail

LENTILLES : IMAGE, DISTANCE FOCALE ET RELATION DE CONJUGAISON

LENTILLES : IMAGE, DISTANCE FOCALE ET RELATION DE CONJUGAISON TP OPTIQUE R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI LENTILLES : IMAGE, DISTANCE FOCALE ET RELATION DE CONJUGAISON OBJECTIFS Obtenir l image d un objet sur un écran à partir d une lentille convergente. Mesurer des

Plus en détail

TP 6 Focométrie Travail préparatoire

TP 6 Focométrie Travail préparatoire Signaux physiques Partie 2 : Optique géométrique 1TPC Mme Jan TP 6 Focométrie Travail préparatoire Qu appelle-t-on focométrie?. I. Identification et mesure rapide de la distance focale des lentilles 1)

Plus en détail

Optique TP de physique

Optique TP de physique TP de physique Français p 1 Version : 2107 Ensemble banc d optique modèle 200 Banc optique 2000 mm 1 Composition Le coffret banc d optique est un ensemble complet permettant de réaliser facilement de nombreuses

Plus en détail

Organisation des appareils et des systèmes: Le domaine de l optique

Organisation des appareils et des systèmes: Le domaine de l optique Organisation des appareils et des systèmes: Bases physiques des méthodes d exploration UE 3A Le domaine de l optique Dr JC DELAUNAY PACES- année 2015/2016 OPTIQUE GEOMETRIQUE Stigmatisme Miroirs Dioptres

Plus en détail

CHAPITRE 1 LOIS FONDAMENTALES DE L OPTIQUE GÉOMÉTRIQUE

CHAPITRE 1 LOIS FONDAMENTALES DE L OPTIQUE GÉOMÉTRIQUE Table des matières 139 CHAPITRE 1 LOIS FONDAMENTALES DE L OPTIQUE GÉOMÉTRIQUE 1. GÉNÉRALITÉS SUR LA LUMIÈRE ET APPROXIMATION DE L OPTIQUE GÉOMÉTRIQUE 5 1.1. Nature ondulatoire de la lumière 5 1.1.1. Propagation

Plus en détail

H.S. 41 Comment peut-on améliorer sa vision?

H.S. 41 Comment peut-on améliorer sa vision? H.S. 41 Comment peut-on améliorer sa vision? I) Les lentilles : Une lentille est un dispositif permettant de modifier le trajet. Elle est généralement constituée d'une surface juxtaposée à une ou à une

Plus en détail

est alors de = Exercice : lentilles = donc Exercice 3 : Lentille

est alors de = Exercice : lentilles = donc Exercice 3 : Lentille Exercice : Photographie On prend en photo un immeuble de 20 m de haut en se plaçant à une distance de 500 m grâce à un appareil assimilable a une lentille de distance focale f' = 5 cm. 1) Calculer la taille

Plus en détail

Spé Physique Produire des images, observer Séance 2

Spé Physique Produire des images, observer Séance 2 Le microscope ctivité 1 : Description d un microscope Le microscope comprend deux systèmes optiques : l objectif qui est un système convergent constitué de plusieurs lentilles associées. Nous l assimilerons

Plus en détail

Le microscope optique

Le microscope optique P a g e 1 TS Spécialité Physique Exercice résolu Enoncé Le texte ci-dessous, extrait d un ouvrage de vulgarisation scientifique, donne une description sommaire du microscope. «La partie optique du microscope

Plus en détail

Transfert thermique dans une barre calorifugée

Transfert thermique dans une barre calorifugée ransfert thermique dans une barre calorifugée But - Mesure de la conductivité thermique du cuivre par une méthode "d'onde thermique". - Point fort de cette méthode : grâce une mesure de la variation temporelle

Plus en détail

TP4 - LE MICROSCOPE Version complétée

TP4 - LE MICROSCOPE Version complétée TP4 - LE MICROSCOPE Version complétée Objectifs: Etudier le fonctionnement d un microscope I DESCRIPTION DU MICROCOPE : Question préalable : A quoi sert un microscope? Observation des détails, très proches,

Plus en détail

TP électrostatique : lignes de champ, équipotentielles

TP électrostatique : lignes de champ, équipotentielles TP électrostatique : lignes de champ, équipotentielles Ce TP est évalué à l'aide du compte-rendu pré-imprimé et des courbes produites. Objectif : Tracer des lignes équipotentielles et des lignes de champ

Plus en détail

Noms des étudiants : 1-Préparation. 1-1 Construction d une image (L)

Noms des étudiants : 1-Préparation. 1-1 Construction d une image (L) TP Lentilles minces convergentes et miroir sphérique concave 203 Les méthodes ayant pour but de déterminer la distance focale d une lentille ou d un miroir sont appelées : méthodes de focométrie. -Préparation

Plus en détail

COMPTE RENDU TP PS93. TP n 3 Diffraction de Fraunhofer

COMPTE RENDU TP PS93. TP n 3 Diffraction de Fraunhofer COMPTE RENDU TP PS93 TP n 3 Diffraction de Fraunhofer Objectif : Observer la figure de diffraction d objets à ouverture rectangulaire ou circulaire à l aide d une source laser, d objets diffractant et

Plus en détail

Systèmes centrés dans les conditions de Gauss Miroirs sphériques - Lentilles minces

Systèmes centrés dans les conditions de Gauss Miroirs sphériques - Lentilles minces I. GENERALITE 1. ystème centré ystèmes centrés dans les conditions de Gauss Miroirs sphériques - Lentilles minces Un système optique centré possède un axe de symétrie, l axe optique du système. Cette symétrie

Plus en détail

Réfraction de la lumière

Réfraction de la lumière Réfraction de la lumière Réfraction: C est le phénomène de la déviation d un rayon lumineux qui traverse un milieu transparent hétérogène ou une surface quelconque séparant deux milieux transparents et

Plus en détail

DM5 Miroirs sphériques et lentilles minces

DM5 Miroirs sphériques et lentilles minces DM5 Miroirs sphériques et lentilles minces I Télescope à deu miroirs sphériques Soient deu miroirs concaves (M ) (de sommet S, de centre C ) et (M ) (de sommet S, de centre C ) de même ae optique. On cherche

Plus en détail

Corrigé DM12 : extrait CCP MP 2008.

Corrigé DM12 : extrait CCP MP 2008. Corrigé DM : extrait CCP MP 008. PCSI 6 janvier 009 Focométrie.. Lentille convergente (L )... Méthode d'autocollimation.. Pour mesurer la distance focale objet f = f de la lentille (L ) avec la méthode

Plus en détail

Optique Coffret. Coffret complet banc d optique. Réf : 202 203. Français p 1. Version : 0109

Optique Coffret. Coffret complet banc d optique. Réf : 202 203. Français p 1. Version : 0109 Coffret Français p 1 Version : 0109 1 Description Le coffret banc d optique est un ensemble complet permettant de réaliser facilement de nombreuses expériences élémentaires d optique. Il est composé, d

Plus en détail

Correction du baccalauréat ST2S Antilles-Guyane 18 juin 2015

Correction du baccalauréat ST2S Antilles-Guyane 18 juin 2015 Durée : 2 heures Correction du baccalauréat ST2S Antilles-Guyane 18 juin 2015 EXERCICE 1 Le tableau suivant indique le nombre de tués sur les routes françaises par année : 5 points Année 2005 2006 2007

Plus en détail

Suites : Résumé de cours et méthodes

Suites : Résumé de cours et méthodes Suites : Résumé de cours et méthodes Généralités ne suite numérique est une liste de nombres, rangés et numérotés : à l entier 0 correspond le nombre noté 0 à l entier correspond le nombre noté à l entier

Plus en détail

EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 15 % de la note finale

EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 15 % de la note finale EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 15 % de la note finale Automne 2014 Nom : Chaque question à choix multiples vaut 3 points 1. Les deux lentilles suivantes sont faites du même matériau. Les faces des

Plus en détail

1. FOCOMETRIE 1.1. Lentille convergente : (L1) de centre O1 et de distance focale f1' Méthode d autocollimation

1. FOCOMETRIE 1.1. Lentille convergente : (L1) de centre O1 et de distance focale f1' Méthode d autocollimation Ce problème d optique comprend deux parties indépendantes : focométrie et lunette astronomique achromatique. La première partie concerne la mesure, par différentes méthodes, des distances focales de lentilles

Plus en détail

lim f ( x ) = L si tout intervalle ouvert contenant L contient toutes les valeurs f ( x ) dès que x est

lim f ( x ) = L si tout intervalle ouvert contenant L contient toutes les valeurs f ( x ) dès que x est Chapitre II : Limite de fonctions Etrait du programme : I. Limite d une fonction en l infini. Limite finie en Définition : f ( ) = L si tout intervalle ouvert contenant L contient toutes les valeurs f

Plus en détail

Chapitre 2 : Etude de fonctions

Chapitre 2 : Etude de fonctions Chapitre : Etude de fonctions I. Fonctions carrées, racine carrée et inverse Propriété : La fonction carrée est définie sur. Elle est décroissante sur ; 0 et croissante sur 0; Démonstration : Sur ; 0 :

Plus en détail

TD 6 Lentilles minces dans l approximation de Gauss

TD 6 Lentilles minces dans l approximation de Gauss Signaux physiques Partie 2 : Optique géométrique 1TPC TD 6 Lentilles minces dans l approximation de Gauss Question de cours Exercice 1 Le cours d abord : Compléter le texte suivant (capacité :.. ) Une

Plus en détail

Exercices supplémentaires : Etude de fonctions

Exercices supplémentaires : Etude de fonctions Exercices supplémentaires : Etude de fonctions Partie A : Dérivabilité Etudier la dérivabilité de la fonction : 1 en 1. On considère la fonction définie sur 1; par 1 1 Etudier la dérivabilité de en 1.

Plus en détail

Lycée Clemenceau. PCSI 1 - Physique. PCSI 1 (O.Granier) Lycée. Clemenceau. Les miroirs sphériques (approximation de Gauss) Olivier GRANIER

Lycée Clemenceau. PCSI 1 - Physique. PCSI 1 (O.Granier) Lycée. Clemenceau. Les miroirs sphériques (approximation de Gauss) Olivier GRANIER Lycée Clemenceau PCI 1 (O.Granier) Les miroirs sphériques (approximation de Gauss) Télescopes, lunettes astronomiques, jumelles, appareils photos, photocopieurs, microscopes, Comment réaliser des images

Plus en détail

Travaux Pratiques de Physique Expérience n 5

Travaux Pratiques de Physique Expérience n 5 Expérience n 5 MESURE DE LA PERMITTIVITE DU VIDE 0 Domaine: Electromagnétisme, électricité Lien avec le cours de Physique Générale: Cette expérience est liée aux chapitres suivants du cours de Physique

Plus en détail

Seconde 1 Chapitre 8 : fonctions affines et équations de droites. Page n 1 2007 2008

Seconde 1 Chapitre 8 : fonctions affines et équations de droites. Page n 1 2007 2008 Seconde 1 Chapitre 8 : fonctions affines et équations de droites. Page n 1 La ligne droite fait partie de notre environnement naturel, mais comme tout objet mathématique, elle nécessite une définition.

Plus en détail

Suites Limite de suite réelle Exercices corrigés

Suites Limite de suite réelle Exercices corrigés Suites Limite de suite réelle Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : (cliquez sur l exercice pour un accès direct) Exercice 1 : conjecture de la limite d une suite définie par une formule explicite

Plus en détail

Exercice 1 Tracé de rayons. Cas 1 : Optique de relais. Cas 2 : La loupe

Exercice 1 Tracé de rayons. Cas 1 : Optique de relais. Cas 2 : La loupe OPTIS II Section de Physique ours: Pr. Romuald Houdré Exercices: Nicolas Descharmes Série - corrigé Rappels d optique géométrique 20 février 202 Exercice Tracé de rayons as : Optique de relais = A'B' AB

Plus en détail

ÉQUATIONS DIFFÉRENTIELLES DU SECOND ORDRE (EXOS)

ÉQUATIONS DIFFÉRENTIELLES DU SECOND ORDRE (EXOS) Fiche professeur second ordre () ÉQUATIONS DIFFÉRENTIELLES DU SECOND ORDRE (EXOS) TI-Nspire CAS 1. Objectifs Résoudre à la main et à l aide de la calculatrice les équations différentielles linéaires du

Plus en détail

Exercice n 1 : (9,5 points) LES ONDES SISMIQUES... Les parties A et B sont indépendantes.

Exercice n 1 : (9,5 points) LES ONDES SISMIQUES... Les parties A et B sont indépendantes. Afrique 2003 http://labolycee.org Partie A: Étude d'un séisme. LES ONDES SISMIQUES... Les parties A et B sont indépendantes. Exercice n 1 : (9,5 points) Lors d'un séisme, la Terre est mise en mouvement

Plus en détail

Diffusion thermique dans un fil électrique...1 I.Première partie...1 II.Deuxième partie...2 III.Troisième partie...3

Diffusion thermique dans un fil électrique...1 I.Première partie...1 II.Deuxième partie...2 III.Troisième partie...3 DNS Sujet Diffusion thermique dans un fil électrique...1 I.Première partie...1 II.Deuxième partie...2 III.Troisième partie...3 Diffusion thermique dans un fil électrique Toute l étude est réalisée en régime

Plus en détail

ETUDE DES ONDES SISMIQUES ET DE LEUR TRAJET

ETUDE DES ONDES SISMIQUES ET DE LEUR TRAJET TP 2 ETUDE DES ONDES SISMIQUES ET DE LEUR TRAJET Bien que fondée sur de nombreux arguments, la théorie de Wegener va être l objet de nombreuses controverses, notamment de la part des géophysiciens et ne

Plus en détail

Coordonnées Équation de droites

Coordonnées Équation de droites Coordonnées Équation de droites Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 2015/2016 Table des matières 1 Coordonnées dans le plan 2 1.1 Repères coordonnées d un point.................................... 2 1.2

Plus en détail

LEÇON N 52 : 52.1 Suites monotones

LEÇON N 52 : 52.1 Suites monotones LEÇON N 52 : Suites monotones, suites adjacentes. Approximation d un nombre réel, développement décimal. L exposé pourra être illustré par un ou des exemples faisant appel à l utilisation d une calculatrice.

Plus en détail

Relations d ordre, relations d équivalence

Relations d ordre, relations d équivalence Université de Provence Mathématiques générales 2 Relations d ordre, relations d équivalence 1 Relations d ordre Exercice 1. Dans la droite réelle, déterminer les minorants, les bornes inférieures et les

Plus en détail

LENTILLES SPHERIQUES MINCES

LENTILLES SPHERIQUES MINCES OPTIQUE GEOMETRIQUE R.Duperray Lycée F.BUISSON PTSI LENTILLES SPHERIQUES MINCES «Que serait la lumière sans les êtres qui la perçoivent?» de Philippe Montillier I Généralités Nous allons étudier le système

Plus en détail

Module HS4/SL4 : COMMENT VOIR CE QUI EST FAIBLEMENT VISIBLE A L OEIL NU? Grain de sable : 0,08 mm

Module HS4/SL4 : COMMENT VOIR CE QUI EST FAIBLEMENT VISIBLE A L OEIL NU? Grain de sable : 0,08 mm Module HS4/SL4 : COMMENT VOIR CE QUI EST FAIBLEMENT VISIBLE A L OEIL NU? Nom : Prénom : Le monde qui nous entoure est parfois trop petit à l œil nu, c est pourquoi l utilisation d une loupe est souvent

Plus en détail

Fonctions de 2 et 3 variables

Fonctions de 2 et 3 variables Fonctions de 2 et 3 variables Administration Économique et Sociale Mathématiques XA100M 1 Définitions Une fonction à 2 variables est un objet qui à tout couple de nombres réels (x, y) associe au plus un

Plus en détail

VII. Lieux géométriques.

VII. Lieux géométriques. VII. Lieux géométriques.. Généralités. Définition. Un lieu géométrique est un ensemble de points qui vérifient une propriété géométrique déterminée.. Méthodes. Pour déterminer un lieu géométriques, différentes

Plus en détail

Construire le rayon allant de A à B en subissant une première réflexion sur M 1 puis une seconde réflexion sur M 2.

Construire le rayon allant de A à B en subissant une première réflexion sur M 1 puis une seconde réflexion sur M 2. PC - Lycée Dumont D Urville Révisions d optique géométrique I. Utilisation d un miroir plan 1. savoir faire parfaitement et à utiliser dans les questions suivantes : Construire, de deux façons différentes,

Plus en détail

TSI2. TP : lunette astronomique

TSI2. TP : lunette astronomique TP : lunette astronomique I- Mesures précises des distances focales des lentilles de la lunette A) Méthode de Bessel Soit la distance entre l objet et l écran d observation. On montre que si > 4 alors

Plus en détail

SYSTÈMES D INJECTION DANS FIBRE OPTIQUE

SYSTÈMES D INJECTION DANS FIBRE OPTIQUE Nom des étudiants : Date : N Questions SYSTÈMES D INJECTION DANS FIBRE OPTIQUE U51 : Analyse fonctionnelle des systèmes Pts. sur place Cor. Pts. sur C-R 1.3 Étude de la documentation M.S. /2 1.4 Étude

Plus en détail

Optique. 3. Systèmes optiques. http://iusti.polytech.univ-mrs.fr/~bergougnoux/ Laurence BERGOUGNOUX. Optique (3) 1 / 51

Optique. 3. Systèmes optiques. http://iusti.polytech.univ-mrs.fr/~bergougnoux/ Laurence BERGOUGNOUX. Optique (3) 1 / 51 Optique 3. Systèmes optiques Laurence BERGOUGNOUX http://iusti.polytech.univ-mrs.fr/~bergougnoux/ Optique (3) 1 / 51 Cours n 3 1 Introduction 2 Principes 3 Systèmes optiques Introduction Stigmatisme Le

Plus en détail

Chapitre 2. Présentation des résultats

Chapitre 2. Présentation des résultats Chapitre 2 Présentation des résultats I. Présentation d un tableau de mesure Une numérotation (servant de référence dans le texte) Un titre (décrit le contenu) Le tableau unités exposants incertitudes

Plus en détail

Étude de la vitesse de convergence d une chaîne de Markov ergodique vers sa mesure stationnaire

Étude de la vitesse de convergence d une chaîne de Markov ergodique vers sa mesure stationnaire Étude de la vitesse de convergence d une chaîne de Markov ergodique vers sa mesure stationnaire Charles Bouillaguet Stéphane Glondu Mercredi 1 janvier 00 1 Résultats théoriques et première simulation 1.

Plus en détail

Rapport TP 2 : Titrage acide - base

Rapport TP 2 : Titrage acide - base Rapport TP 2 : Titrage acide - base Raphaël Braunschweig, Stefan Binder Groupe A, Binôme 3 Date de manipulation : 29 mars 2007 Rendu du rapport : 5 avril 2007 Table des matières 1 Objectifs du travail

Plus en détail

Coordonnées du milieu d un segment dans un repère Exercices corrigés

Coordonnées du milieu d un segment dans un repère Exercices corrigés Coordonnées du milieu d un segment dans un repère Exercices corrigés Objectifs abordés dans cette fiche : (cliquez sur l exercice pour un accès direct) Exercice 1 : lire graphiquement les coordonnées du

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2012 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET O.2

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET O.2 TP O.2 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET O.2 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l'examinateur : Page 2/5 - une fiche

Plus en détail

Fonctions exponentielles de base q et logarithme décimal

Fonctions exponentielles de base q et logarithme décimal Fonctions eponentielles de base q et logarithme décimal I) Fonctions eponentielles de base q : 1) Définition : q étant un nombre strictement positif différent de 1 Toute fonction qui à tout nombre réel

Plus en détail

Chapitre : MATRICES. Exercice 1. Soit le système : 2x 3y 5z = 7 x + 3y + 4z = 1 3x 4z = 5. Résoudre ce système en utilisant la calculatrice.

Chapitre : MATRICES. Exercice 1. Soit le système : 2x 3y 5z = 7 x + 3y + 4z = 1 3x 4z = 5. Résoudre ce système en utilisant la calculatrice. Exercice 1 Soit le système : Résoudre ce système en utilisant la calculatrice. 2x 3y 5z = 7 x + 3y + 4z = 1 3x 4z = 5 D. Le FUR 1/ 50 Exercice 2 Résoudre le système suivant à l aide de la calculatrice

Plus en détail

TD Physique - Optique Géométrique. TD Physique - Optique Géométrique. Première partie : Réfraction et réexion. I - Applications du cours

TD Physique - Optique Géométrique. TD Physique - Optique Géométrique. Première partie : Réfraction et réexion. I - Applications du cours TD Physique - Optique Géométrique Première partie : Réfraction et réexion I - Applications du cours 1. Construire le rayon transmis par une lame en verre à faces parallèles d'indice de réfraction n et

Plus en détail

INTRODUCTION AUX ENGRENAGES A AXES NON PARALLELES (Partie 4)

INTRODUCTION AUX ENGRENAGES A AXES NON PARALLELES (Partie 4) INTRODUCTION AUX ENGRENAGES A AXES NON PARALLELES (Partie 4) Pierre Duysinx LTAS Ingénierie de Véhicules Terrestres Département Aérospatiale & Mécanique Université de Liège Année Académique 2015-2016 1

Plus en détail

Organisation et gestion de données, fonctions :

Organisation et gestion de données, fonctions : Organisation et gestion de données, fonctions : «Un des objectifs est de faire émerger progressivement sur des exemples la notion de «fonction en tant que processus faisant correspondre un nombre à un

Plus en détail

A = F. F dans le plan focal objet de celle ci.

A = F. F dans le plan focal objet de celle ci. Noms des étudiants composant le binôme : TP-Cours : Lentilles ces convergentes- Focométrie Les méthodes ayant pour but de déterer la distance focale d une lentille sont appelées méthodes de focométrie.

Plus en détail

I Lois de Descartes 2 1. Modèle de l optique géométrique Propriétés de l indice lumineux Lois de Snell-Descartes...

I Lois de Descartes 2 1. Modèle de l optique géométrique Propriétés de l indice lumineux Lois de Snell-Descartes... Chap O1 Optique géométrique - Rappels PC/EVH/2009-2010 Table des matières I Lois de Descartes 2 1. Modèle de l optique géométrique.............................. 2 2. Propriétés de l indice lumineux...............................

Plus en détail

Equations et inéquations du premier degré

Equations et inéquations du premier degré Equations et inéquations du premier degré I) Equation du premier degré à une inconnue 1) définitions Définition 1 : Une équation à une inconnue est une égalité comprenant un seul nombre inconnu désigné

Plus en détail

Généralités sur les fonctions

Généralités sur les fonctions Généralités sur les fonctions Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 2008/2009 Table des matières 1 Rappels et compléments 3 1.1 Fonctions affines............................................. 3 1.2 Fonctions

Plus en détail

06 Lentilles. Physique passerelle. hiver Lentilles. Les lentilles sont utilisées dans de nombreux appareils de la vie courante :

06 Lentilles. Physique passerelle. hiver Lentilles. Les lentilles sont utilisées dans de nombreux appareils de la vie courante : 06 Lentilles Physique passerelle hiver 2016 1. Lentilles Les lentilles sont utilisées dans de nombreux appareils de la vie courante : Il existe principalement deux types de lentilles : lentilles convergentes

Plus en détail

TP1 : image formée par une lentille mince convergente

TP1 : image formée par une lentille mince convergente TP1 : image formée par une lentille mince convergente 1. Qu est-ce qu une lentille mince convergente? Une lentille est un milieu transparent limité par deux dioptres (surface de séparation entre deux milieux

Plus en détail

Circuit RLC série Etude de la résonance d intensité

Circuit RLC série Etude de la résonance d intensité Circuit RLC série Etude de la résonance d intensité Lors d une séance de Travaux Pratiques, on dispose du matériel suivant : un GBF, un voltmètre numérique et un oscilloscope bicourbe un condensateur de

Plus en détail

Sciences Physiques. TP Signal : Analyse spectrale d un signal électrique. Utilisation du logiciel Latispro

Sciences Physiques. TP Signal : Analyse spectrale d un signal électrique. Utilisation du logiciel Latispro C.Macé MPSI1 2017-2018 Programme de MPSI 1 2017-2018 Sciences Physiques Mercredi 06/09 : Présentation de l année. Exercices préliminaires sur l analyse dimensionnelle. Cours Signal S1 : Oscillateur harmonique

Plus en détail

Nom : Groupe : Date : LA RÉFLEXION SUR LES MIROIRS SPHÉRIQUES (MIROIR CONCAVE ET MIROIR CONVEXE)

Nom : Groupe : Date : LA RÉFLEXION SUR LES MIROIRS SPHÉRIQUES (MIROIR CONCAVE ET MIROIR CONVEXE) Nom : Groupe : Date : LA RÉFLEXION SUR LES MIROIRS SPHÉRIQUES (MIROIR CONCAVE ET MIROIR CONVEXE) Les miroirs courbes sont générés par la rotation de figures géométriques (sphériques (cercle)), (cylindriques

Plus en détail

CUEEP Département Mathématiques T811 : Méthode de Mayer p1/6

CUEEP Département Mathématiques T811 : Méthode de Mayer p1/6 Situation Méthode de Maer Le lancer de poids Di adolescents droitiers s eercent à lancer le poids, du bras droit puis du bras gauche. Les résultats (distances en mètres) obtenus sont les suivants : Adolescent

Plus en détail

matrices 1 définition et opérations sur les matrices 2 1.1 activités... 2 1.1.1 activité 1... 2 1.2 à retenir... 3

matrices 1 définition et opérations sur les matrices 2 1.1 activités... 2 1.1.1 activité 1... 2 1.2 à retenir... 3 matrices Table des matières 1 définition et opérations sur les matrices 2 1.1 activités.................................................. 2 1.1.1 activité 1.............................................

Plus en détail

Modélisation d une lunette astronomique

Modélisation d une lunette astronomique Modélisation d une lunette astronomique I. But de la manipulation : Étudier une lunette astronomique modélisée par un couple de lentilles minces convergentes, constituant un ensemble afocal qui est à définir.

Plus en détail

DROITES. ( )( y B ( ) = 0. D vérifie une équation de la forme x = c avec c = x A. I. Equation de droites. 1. Caractérisation analytique d une droite

DROITES. ( )( y B ( ) = 0. D vérifie une équation de la forme x = c avec c = x A. I. Equation de droites. 1. Caractérisation analytique d une droite 1 sur 10 ROITES I. Equation de droites 1. Caractérisation analytique d une droite Propriété : Soit (O, i, ) un repère du plan. Soit une droite du plan. y - Si est parallèle à l axe des ordonnées : alors

Plus en détail

TP instruments d optique

TP instruments d optique TP instruments d optique Brahim Lamine To cite this version: Brahim Lamine. TP instruments d optique. Licence / L1. 2009. HAL Id: sfo-00652563 http://hal-sfo.ccsd.cnrs.fr/sfo-00652563 Submitted

Plus en détail

TD de Physique n o 7 : Optique géométrique

TD de Physique n o 7 : Optique géométrique E.N.S. de Cachan Département E.E.A. M2 FE 3 e année Physique appliquée 2011-2012 TD de Physique n o 7 : Optique géométrique Exercice n o 1 : Dispersion angulaire d un prisme I- Déviation par un prisme

Plus en détail

Séries entières. Exercice 2. Déterminer le rayon de convergence des séries entières suivantes : ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Séries entières. Exercice 2. Déterminer le rayon de convergence des séries entières suivantes : ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) Séries entières Exercice 1. Soit Une série entière. On suppose qu elle diverge pour et qu elle converge pour. Quel est son rayon de convergence? Allez à : Correction exercice 1 Exercice 2. Déterminer le

Plus en détail

Term STL SPCL Lycée Ste Anne Verdun. Dans cette première partie, vous travaillerez avec les coffrets d optiques placés sur vos paillasses.

Term STL SPCL Lycée Ste Anne Verdun. Dans cette première partie, vous travaillerez avec les coffrets d optiques placés sur vos paillasses. B. CHIMENT NDES - PTIQUE TP 15 bserver : voir plus grand Concentrer et diriger les ondes DES LENTILLES ET DES MIRIRS bjectifs : - Associer la concentration d'énergie d'un faisceau à sa géométrie. - Tracer

Plus en détail

Etude des extrema d une fonction

Etude des extrema d une fonction CHAPITRE 3 Etude des extrema d une fonction 1. Extrema : Rappels sur les fonctions d une variable Dans cette section on veut généraliser à plusieurs variable la discussion suivante concernant les fonctions

Plus en détail

Roulement à billes par Muller Marianne, Bert Laetitia et Bichon Adélaïde Lycée d'altitude de Briançon

Roulement à billes par Muller Marianne, Bert Laetitia et Bichon Adélaïde Lycée d'altitude de Briançon Roulement à billes par Muller Marianne, Bert Laetitia et Bichon Adélaïde Lycée d'altitude de Briançon Sujet : Pour monter un roulement à billes on dispose de deux cercles (de rayons r et r'). On les décentre

Plus en détail

Aberrations - trajet réel de la lumière

Aberrations - trajet réel de la lumière Aberrations - trajet réel de la lumière Aude CAUSSARIEU Dans cette annexe l on va présenter les constructions géométriques permettant d expliquer les aberrations que vous avez pu observer au cours de ce

Plus en détail

Correction du brevet blanc du 27 mars 2013

Correction du brevet blanc du 27 mars 2013 Correction du brevet blanc du 27 mars 2013 Exercice 1 ( sur 3pts) 1) C 2) B 3) C En effet x² - 100 x² - 10² c est une différence de 2 carrés donc on peut appliquer la 3 ème identité et on obtient x² -

Plus en détail

Révision de 1 e année Optique TSI2015_2016

Révision de 1 e année Optique TSI2015_2016 Révision de 1 e année ptique TSI2015_2016 I- Diffraction Soit la dimension de l obstacle rencontré par un pinceau de lumière. Expérimentalement, on observe les cas suivants : - : un pinceau de lumière

Plus en détail

EXPERES - WP2 - Fiche de conceptualisation des Travaux Pratiques

EXPERES - WP2 - Fiche de conceptualisation des Travaux Pratiques EXPERES - WP2 - Fiche de conceptualisation des Travaux Pratiques La réalisation de Travaux Pratiques virtuels pour l accompagnement des apprentissages et le renforcement de l enseignement scientifique

Plus en détail

TP PH 5 : Spectres lumineux

TP PH 5 : Spectres lumineux L étude des spectres lumineux permet d évaluer la température des astres ainsi que de connaître leur composition chimique. I Spectre d émission TP PH 5 : Spectres lumineux Poste N 1 Matériel : source lumineuse,

Plus en détail

TP de Physique n 5 : Focométrie

TP de Physique n 5 : Focométrie TP de Physique n 5 : Focométrie Objectifs : - Comme son nom l indique, la «focométrie» est la mesure de distances focale. Le but de ce TP est donc d apprendre à mesurer précisément (par plusieurs méthodes)

Plus en détail

I Exercices I-1 1... I-1 2... I-1 3... I-1 4... I-1 5... I-2 6... I-3 7... I-5 8... I-7

I Exercices I-1 1... I-1 2... I-1 3... I-1 4... I-1 5... I-2 6... I-3 7... I-5 8... I-7 Chapitre 4 Statistiques TABLE DES MATIÈRES page -1 Chapitre 4 Statistiques Table des matières I Exercices I-1 1................................................ I-1................................................

Plus en détail

Intervalles de. I) Les ensembles de nombres. 1) Définitions. L ensemble des nombres entiers naturels est noté. o = { 0 ; 1 ; 2 ; 3 ; 4 ; }

Intervalles de. I) Les ensembles de nombres. 1) Définitions. L ensemble des nombres entiers naturels est noté. o = { 0 ; 1 ; 2 ; 3 ; 4 ; } Intervalles de On rappelle que l ensemble des nombres réels est noté, qu il contient tous les nombres connus et étudiés en classe de seconde, qu il est infini et totalement ordonné, ce qui signifie qu

Plus en détail

LENTILLES SPHERIQUES MINCES

LENTILLES SPHERIQUES MINCES OPTIQUE GEOMETRIQUE R. DUPERRAY Lycée F. BUISSON PTSI LENTILLES SPHERIQUES MINCES «Que serait la lumière sans les êtres qui la perçoivent?» de Philippe Montillier I Généralités Nous allons étudier le système

Plus en détail

Nom, prénom : Groupe TP : Note : /20. Canal hydraulique

Nom, prénom : Groupe TP : Note : /20. Canal hydraulique Université du limousin Département de Génie Civil 19300 Egletons Module L13 Hydraulique Semestre 6-2009 F.L. Nom, prénom : Groupe TP : Note : /20 Canal hydraulique Durée : 3 heures 00 Contexte : Vous venez

Plus en détail

Expérience 7 Les micro-ondes. Partie A- L interféromètre de Michelson

Expérience 7 Les micro-ondes. Partie A- L interféromètre de Michelson I. Introduction et objectifs Expérience 7 Les micro-ondes De nos jours le recourt aux micro-ondes est chose courante dans des domaines aussi variés que le téléphone cellulaire, le "micro-ondes" ou les

Plus en détail

BTS OPTICIEN LUNETIER

BTS OPTICIEN LUNETIER BTS OPTICIEN LUNETIER Optique Géométrique et Physique SESSION 0 Note : ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu à titre informatif sous la responsabilité de son auteur par Acuité. Proposition

Plus en détail

Exercices de révision sur les matrices

Exercices de révision sur les matrices Exercices de révision sur les matrices Exercice On considère les matrices à coefficients réels et définies par : 4 où I désigne la matrice unité d'ordre.. Calculer,, en fonction de. Pour le calcul de,

Plus en détail

CORRECTION PH-METRIE ETUDE DE VINAIGRES. 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 V (ml)

CORRECTION PH-METRIE ETUDE DE VINAIGRES. 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 V (ml) CORRECTION PH-METRIE ETUDE DE VINAIGRES A/ Dosage de HCl par NaOH 0,20 mol.l - Equation-bilan : H O + + OH - 2 H 2 O Courbe de dosage : 2 0 0 2 20 2 22 2 2 V e =, ml C alcul de la concentration de HCl

Plus en détail

C est donné par : ( ) 2) Calculer le nombre n de sacs fabriqués pour un coût de production de 288 000. ( n) P( n) C( n)

C est donné par : ( ) 2) Calculer le nombre n de sacs fabriqués pour un coût de production de 288 000. ( n) P( n) C( n) EXERCICES SUR LES FONCTIONS DÉRIVÉES Exercice 1 Pour une fabrication comprise entre 1000 et 3000 sacs par an, le bureau d'étude établit les éléments suivants (n désigne le nombre de sacs produits, les

Plus en détail

Exercices sur la fonction carrée et la fonction inverse

Exercices sur la fonction carrée et la fonction inverse Exercices 4 février 203 Exercices sur la fonction carrée et la fonction inverse Exercice Fonction carrée ) f est la fonction carrée. Calculer les images par f des nombres suivants : a) 4 b) 00 c) 0 d)

Plus en détail

Corrigé Question de cours Optique ondulatoire

Corrigé Question de cours Optique ondulatoire SUJET 2014_1A Corrigé Question de cours Optique ondulatoire 1) Onde = oscillation (vibration) qui se propage dans l espace/phénomène de propagation de perturbation sans transport de matière. Onde électromagnétique

Plus en détail