par Andréas Schweizer, de l Association pour le Patrimoine Industriel (API) Conférence du 5 juin 2001, à l Ecole d Ingénieurs de Genève

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "par Andréas Schweizer, de l Association pour le Patrimoine Industriel (API) Conférence du 5 juin 2001, à l Ecole d Ingénieurs de Genève"

Transcription

1 Le patrimoine industriel à Genève par Andréas Schweizer, de l Association pour le Patrimoine Industriel (API) Conférence du 5 juin 2001, à l Ecole d Ingénieurs de Genève

2 Le patrimoine industriel à Genève Quelles perspectives au 21ème siècle?

3 L API

4 Association pour le Patrimoine Industriel (API) L'Association pour le Patrimoine Industriel est une association fondée en 1979 ; son siège est à Genève. Elle a pour but de sauvegarder et mettre en valeur le patrimoine industriel régional. Association reconnue d'utilité publique et au bénéfice de la LCP21.

5 L API est active sur deux sites: à la rue du Vuache, où elle restaure une chaîne typographique au plomb aux anciennes Eauxde l Arve de Vessy, ou elle réactive une forge et une turbine Kaplan

6 Elle a produit un livre: «IL ETAIT UNE FOIS L INDUSTRIE» en vente Fr. 50.-

7 Elle a participé activement aux manifestations: «150 ans de l Etat fédéral 150 ans de patrimoine industriel» Elle abrite à la rue du Vuache «le projet permanent de patrimoine industriel du Canton de Genève», sous la forme d un atelier d imprimerie

8 L API est soutenue par

9 L API collabore avec Le Département de l Aménagement, de l Equipement et du Logement (DAEL) Le Département de l Intérieur, de l Agriculture et de l Environement (DIAE) L Office cantonale d Energie (OCEN) Le Département de l Instruction Publique (DIP) L Academie Suisse des Sciences Techniques (ASST, commission histoire des techniques) L institut de Recherche de l Economie de la Construction) IREC/EPFL L Hospice Général, le service du Revenu Minimum Cantonal d Aide Sociale (RMCAS) Le Musée d Histoire des Sciences L Association des usagers du site des Eaux de l Arve de Vessy Le festival de la Bâtie Artamis L Association Lettres et Images (ALI) Visarte-SPSAS Communauté Genevoise d Action Syndicale Syndicat Comedia Association patronale Viscom Fédération des Métiers du Bâtiment (FMB) L Ecole d ingénieurs de Genève et tant d autres

10 L API dispose d un site internet et d une synergie avec la webfactory de l Association Lettres et Images (ALI) sponsor

11 L API est membre de E-FAITH I.A. Recordings Industrial Archaeology

12 Ses sites sont ouverts : aux enfants (programme l Art et l Enfant du DIP)

13 Ses sites sont ouverts : aux Contre-prestataires, bénéficiaires du RMCAS dans le cadre du programme de Contre-prestation de l API (rapport d évaluation au format PDF). L API a obtenu une reconnaissance du Prix Michel Beattig pour ce programme.

14 Ses sites sont ouverts aux artistes, qui viennent travailler dans ses ateliers d imprimerie et de création Participation au montage du Village alternatif du Salon du livre 2001, présentation de travaux d artistes réalisés dans les ateliers de la rue du Vuache.

15 Ses sites sont ouverts : au public, qui suit les cours du soir, les expositions, ou les manifestations La fête des artistes et l Assemblée Générale de la VISARTE

16 Définition de l Industrie Ensemble des activités économiques qui produisent des biens matériels par la transformation et la mise en valeur de matières premières. Toutes activités organisées à une grande échelle (ex: l industrie du spectacle)

17 Les cycles industriels se raccourcissent

18 Repères chronologiques de l industrie genevoise 563 Première mention de moulins à Genève Une papeterie est attestée à Faverges (Haute-Savoie) (23 mai) Concession d une charte de franchise à Genève par l évèque Adhémar Fabri Débuts de l imprimerie à Genève (21 mai) Adoption de la Réforme par le Conseil général de Genève (19 sept.) Introduction de la censure et du dépôt légal à Genève (27 juin) Edit de Châteaubriant marquant le début des persécutions de masse des réformés avec pour effet le premier refuge: des imprimeurs, des drapiers, des soyeux, des horlogers, venus de France et d Italie introduisent leur industrie à Genève Ordonnance sur le faict de l imprimerie.

19 Repères chronologiques de l industrie genevoise (suite 1) 1566 (8 avril) Ordonnance sur les orfèvres et les changeurs Ordonnance et Reiglement sur l Estat des orologiers (22 oct.) Edit de Fontainebleau révoquant l Edit de Nantes. Les hugenots persécutés se précipitent en masse vers Genève; c est le deuxième refuge et le début de l industrie des indiennes (1691) Première édition de l Esprit des Lois de Montesquieu, imprimée chez Barillot à Genève Fondation de Vacheron & Constantin, manufacture genevoise d horlogerie (15 avril) Annexion de Genève à la République française Création d une faïencerie à Carouge, suivie, en 1805, de la fondation de la manufacture de porcelaine de J.-P. Mulhauser.

20 Repères chronologiques de l industrie genevoise (suite 2) 1813 (31 déc.) Restauration de la République de Genève 1826 Jacques Foulquier crée l entreprise de chocolat qui deviendra Favarger S.A Fondation de Patek Philippe, manufacture genevoise d horlogerie Mise en exploitation de la première usine à gaz (24 mai) Constitution genevoise, encore en vigueur aujourd hui (12 sept.) Première constitution fédérale. Les douanes intérieures et la souveraineté monétaire des cantons sont abolies Première convention collective du travail à Genève, dans l imprimerie Débuts de Charles Kugler, ancêtre de la fabrique de robinetterie Kugler S.A.

21 Repères chronologiques de l industrie genevoise (suite 3) 1858 (16 mars)inauguration de la ligne de chemin de fer Lyon-Genève Fondation de la société F. Staib& Cie ancêtre des Ateliers des Charmilles Fondation de la Société genevoise pour la construction d instruments de physique, future SIP (29 mai) Constitution fédérale actuelle Début de l éclairage à l Electricité 1888 Mise en service de l usine de pompage de la Coulouvrenière Fondation de la Compagnie de l industrie électrique, ancêtre des Ateliers de Sécheron Premier laboratoire de Philippe Chuit, origine de Firmenich S.A.

22 Repères chronologiques de l industrie genevoise (suite 4) 1895 (4 juin) Création des Services Industriels de Genève (27 avril) Mise en service de la centrale électrique de Chèvres Henri et Armand Dufaux créent un atelier pour la fabrication d un moteur destiné à propulser une bicyclette. Usine Motosacoche. Ils construisent en 1905 le pemier helicoptère au monde Fondation de l Union des industriels en métallurgie du canton de Genève Lancement de la première voiture Pic-Pic (9 mars) Loi instituant les premières zones industrielles (15 mai) Convention de paix du travail dans l horlogerie, suivie en juillet d une convention semblable dans l industrie des machines.

23 Repères chronologiques de l industrie genevoise 1943 (17 jan.) Mise en service de la centrale électrique de Verbois (29 juin) Loi sur la Fondation industrielle des terrains Praille- Acacias (FIPA) (18 sept.)loi Cantonale sur l énergie Adoption de l initiative cantonale «L énergie notre affaire» 2000 Plan directeur cantonal de l énergie Colloque sur l inventaire du patrimoine industriel genevois Source: Encyclopédie de Genève, Volume 7

24 Définition de l archéologie industrielle : «Il n est pas d archéologie industrielle sans témoignage historique matériel d une activité industrielle. La recherche et l observation permettent d identifier ce qui n a pas été détruit, d en déterminer l historicité, d en apprécier l intérêt, de provoquer sa sauvegarde» (Maurice Daumas, l archéologie industrielle en France, Paris, 1980)

25 Définition du patrimoine industriel: «Concrétement, le concept de patrimoine industriel associe la collecte des sources écrites, familières à l histoire, et la pratique assidue du terrain, manne de l archéologie. Thématiquement, il s applique à tous type d activités industrielles, au sens large, c est-à-dire à l infrastructure matérielle laissée par une activité humaine passée.» (S.Benoit et P.Peyre)

26 Le fait technique: «( ) par l observation du bâti, par le contact avec le terrain, l historien s accoutume à scruter l image matérielle d un complexe technologique, d une branche de production. Il en reconstitue, autant que faire se peut, le mécanisme de diffusion spacio-temporel, rétablit la logique des implantations et le schéma des exploitations: depuis le chemin de leur épanouissement jusqu à l engrenage de leur déperissement et de leur ruine. Par là c est le fait technique qui recueille les premières attentions et c est souvent par son entremise que l enquête s élargit aux faits économiques et sociaux qui lui sont, en dernière analyse, forcément liés.» (Jean-Yves Andrieux, Le patrimoine industriel, PUF, 1992)

27 Les sources: «fondée sur une multiplicité de documents: écrits de toutes sortes, documents figurés, produits des fouilles archéologiques, documents oraux, etc. Une statistique, une courbe de prix, une photographie, un film, ou pour un passé plus lointain, du pollen fossile, un outil, un exvoto, sont pour l histoire nouvelle des documents de premier ordre.» (J.Le Goff, la nouvelle histoire, Paris, 1978, p.213)

28 Une étude de patrimoine industriel est une synthèse composée de

29 Le patrimoine industriel: Sociologie, ethnographie, économie Histoire des sciences Histoire des techniques Histoire industrielle Architecture industrielle Industrie et urbanisme Archéologie industrielle Les entreprises et leurs organisations, les syndicats, la vie ouvrière, les gestes. (ex: les archives du monde du travail) La découverte par la science (ex: la pile de Volta) La découverte par la technique (ex: les hauts fourneaux) L histoire de l entreprise, archives d entreprises (ex: le jubilé du centième) Forme et fonction des bâtiments industriels (ex: typologie des bâtiments etfiches) L influence de l industrie sur la ville ou le paysage Les fouilles classiques et les nouvelles techniques (ex: les sondages pour déterminer la pollution d un site industriel)

30 Les exemples Les routes du patrimoine industriel Savoir-faire: la Monotype Musée virtuel Bâtiment: la Tate Les Archives Dufaux Inventaire ISIS

31 Le patrimoine industriel aujourd hui 1. Un enjeu culturel (le patrimoine) 2. Un enjeu d éducation (l histoire des techniques) 3. Un enjeu du développement durable (les sites pollués)

32 Un enjeu culturel (le patrimoine) Les friches industrielles et la création artistique La conservation d une tradition industrielle qui a fait l histoire économique de Genève Les monuments Le tourisme Les savoir-faire

33 Un enjeu d éducation (l histoire des techniques) L histoire des techniques comme élément de formation du jeune ingénieur: les cycles de développements industriels l histoire des techniques et des procédés l histoire des scientifiques, des ingénieurs et des inventeurs

34 Un enjeu du développement durable (les sites pollués) Etablir une carte des activités industrielles depuis 1870 Documenter les sites industriels pollués Documenter les processus industriels du passé Récolter des témoignages des activités industrielles et de leurs implications sociales et écologiques

35 Proposition d'un grand projet urbain présentant toutes les facettes de responsabilités vis-à-vis de la collectivité urbaine des scientifiques PROCESSUS EXECUTION ACTEURS GOUVERNANCE MISSIONS VALIDATION VALIDATION DES CHOIX (DECISION POPULAIRE DEMOCRATIQUE) VOTATION PAR ELECTRICES/TEURS PEUPLE NEGOCIATIONS NEGOCIATIONS PARTENAIRES SOCIAUX REPRESENTANTS CHOIX médiation / arbitrage CONSEILS LEGISLATIFS ET EXECUTIFS POLITIQUES ASSOCIATIONS à buts idéaux ELUS PARTICIPATION structures & société garantes des domaines concernés & PASSIONNES SUREXPERTISE SYSTEMIQUE CLIENTS CREDIBILITE COHERENCE COMPATIBILITE TRADITION QUALITE EXPERTS avec mesures d'accompagnement par domaines éventuellement réitération (tout ou part.) du processus UNIVERSITAIRES ANALYSE - SYNTHESE ETHIQUE DURABILITE SYNTHESE ADEQUATION SYMBOLISME GARANTIES sur bases précéd. composante universitaire (100 %!) critère 1 critère 2 critère 3 critère 4 critère 5 critère 6 préparent la Raisons: indépendance, impartialité VERIFICATION DES ETUDES PARTICULIERES, SYNTHESE PAR "SUR-EXPERT" décision des compétences, transdisciplinarité pondération des facteurs au moyen des cirtères (listes non exhaustives) milieux politiques DEFINIITON MARCHE ECONOMIE URBANISME ECOLOGIE PATRIMOINE ARCHITECTURE CONSULTANTS ENJEUX équilibre financier équilibre économique équil. de l'amé terri équil dév durable respect tradition qualité du projet définition RIQUES ETC. risques COUT FISCALITE AFFECTATION IMPACT HISTOIRE ESTHETIQUE FAISABILITE + & PHYSIOLOGIE & SOCIETE & ETHIQUE TECHNIQUE culture INFLUENCE DE LA LOI JURISTES nature composante basse moyenne forte moyenne basse existante? fondements légaux FAISABILITE composante légale? JURIDIQUE métier des consultants écon. constr. fiscalistes urbanistes ingénieurs historiens d'art architectes courtiers, promot. urbanistes juristes biologistes archéol. industr. urbanistes banques secr. régionaux ingénieurs médecins théolog. sociol. spéc. santé PROMOTEUR PROBLEMATIQUE COMPLEXE, site et projet HYPOTHESE Proposition d'un grand projet urbain présentant toutes les facettes de responsabilités vis à vis de la collectivité urbaine Schéma EPFL (DA IREC - A. Wasserfallen, 2001/I)

36 Le parcellaire des sites pollués: Une opportunité pour l histoire industrielle genevoise: recencer toutes les industries genevoise de 1870 à ce jour, pour en déterminer les risques et les parcelles touchées.

37 L histoire industrielle au service du développement durable Inventaire du passé industriel genevois de 1848 à ce jour Risques De pollution Inventaire du patrimoine industriel Archives industrielles Patrimoine industriel à conserver

38 Patrimoine industriel à conserver SAVOIR-FAIRE ARCHIVES Patrimoine industriel à conserver? MOBILIER BATIMENTS

39 Un réseau d experts

40 Le patrimoine industriel et l Europe recommande aux gouvernements des Etats membres : de prendre, ou d appliquer, des mesures permettant l identification, l inventaire et l analyse scientifique du patrimoine technique, industriel et des ouvrages d art d appliquer à ce patrimoine de nature spécifique les mesures juridiques de protection et de conservation appropriées de promouvoir la connaissance et la mise en valeur du patrimoine technique, industriel et des ouvrages d art au moyen d actions de sensibilisation du grand public et d un encouragement particulier du tourisme d étudier la possibilité d unir leurs efforts pour préserver et entretenir certains ensembles industriels exceptionnels appartenant au patrimoine historique commun du continent européen.

41 Un cadre : la LPMNS à Genève (Loi pour la protection des Monuments de la Nature et des Sites) Le patrimoine industriel est à la croisée des chemins des Monuments, des antiquités, des objets mobiliers, des fouilles et trouvailles, des paysages, de la nature et des sites. Autant de valeurs défendues par la LPMNS à Genève et qui devraient s appliquer pour le patrimoine industriel régional.

42 Le BFM: un bâtiment classé Inaugurée le 17 mars 1886, l'usine de la Coulouvrenière fut édifiée par l'ingénieur Théodore Turrettini et permettait à la fois d'utiliser la force motrice du Rhône et de contrôler le niveau du lac. Ce bâtiment, en forme de "L", abritait dix-huit turbines,dont deux sont aujourd'hui conservées "in situ". Plantée comme un défi au milieu des tourments du fleuve, puis abandonnée dès la construction, en aval des actuelles vannes de retenue du barrage duseujet, cette usine, répertoriée dans l'inventaire des immeubles et objets classés, nous offre aujourd'hui un unique témoignage de l'architecture industrielle de notre cité à la fin du du XIXe siècle. Depuis 1995, le bâtiment est propriété de l'etat de Genève.

43 des zones industrielles à développer une mémoire du labeur à conserver

44 Des outils pour le patrimoine industriel

45 Inventaire et archives Inventaire du patrimoine industriel Etablir un inventaire du patrimoine industriel. Etablir l historique des entreprises industrielles. Définir des priorités au regard du passé industriel. Conserver des témoignages. Valorisation et conservation des archives Développer de nouveaux concepts d accès aux archives et au patrimoine: utiliser les nouvelles technologies. Favoriser la conservation des archives d entreprises. (les archives du monde du travail)

46 Un projet pour le patrimoine industriel genevois

47 Relier les témoignages du patrimoine industriel genevois les parcours du patrimoine industriel un portail Internet deux écomusées une maison des archives industrielles une base de donnée des entreprises depuis 1870 des archives numérisées une mémoire du labeur

48 Les sujets du patrimoine industriel genevois L imprimerie genevoise Vacheron & Constantin Favarger Patek Philippe Kugler Charmilles SIP BFM Sécheron Firmenich Chèvres Motosacoche Pic-Pic Tavaro Hispano-Suisa Les Eaux de l Arve Le projet permanent de patrimoine industriel du Canton de Genève: un écomusée Un musée, un bâtiment, une fabrication Un musée, un bâtiment, une fabrication Un musée, un bâtiment, une fabrication Des archives sur Internet, un bâtiment Des archives sur Internet, une production Des archives sur Internet, des bâtiment, une production Un bâtiment, des archives sur Internet Des bâtiments, des archives (45 mètres linéaires), un site Internet Un musée, des archives sur Internet, une production Des archives, un site Internet Des archives (3 mètres) Des archives, des voitures, des pompes, un site Internet Un bâtiment consacré au monde ouvrier, un site Internet Un bâtiment consacré aux archives d entreprises, un site Internet Un bâtiment, des machines, la maison de l Energie: un écomusée

49 A lire 128 pages Le patrimoine ISBN : industriel 11,5 x 17,6 cm ANDRIEUX Jean- Code : Mars 1992 Yves Collection «Que Prix : 42 FF / 13 Frs sais-je?» Discipline : Urbanisme - Environnement

50 Des colloques sur le patrimoine industriel

51 Liens archéologie industrielle Pour devenir membre de l API:

52 Merci pour votre attention et vos questions! L API

PRESENTATION DE L ASSOCIATION LETTRES ET IMAGES (ALI)

PRESENTATION DE L ASSOCIATION LETTRES ET IMAGES (ALI) PRESENTATION DE L ASSOCIATION LETTRES ET IMAGES (ALI) Association d intérêt public à but non lucratif, fondée en 1998 à l occasion des manifestations «150 ans de l Etat fédéral -150 ans de patrimoine industriel»

Plus en détail

Bastia Lucciana / 9 12 octobre 2008 Samedi 11 Octobre 2008

Bastia Lucciana / 9 12 octobre 2008 Samedi 11 Octobre 2008 La conservation, la restauration et l étude du patrimoine en milieu isolé sous les aspects opérationnels dans le cadre d un projet de réalisation (constructions, rénovations, aménagements, équipements

Plus en détail

www.espacehippomene.ch

www.espacehippomene.ch www.espacehippomene.ch MYTHOLOGIE GRECQUE LA LéGENDE D HIPPOMèNE Loin dans la mythologie grecque, l histoire raconte la légende de la jeune chasseresse Atalante qui fut contrainte par son père à se marier.

Plus en détail

Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne Département d'architecture Rapport théorique et pratique de diplôme Document définitif

Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne Département d'architecture Rapport théorique et pratique de diplôme Document définitif Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne Département d'architecture Rapport théorique et pratique de diplôme Document définitif L E P A T R I M O I N E I N D U S T R I E L G E N E V O I S Ré af fec tation

Plus en détail

Fleur PELLERIN Ministre de la Culture et de la Communication. Patrick KANNER Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports

Fleur PELLERIN Ministre de la Culture et de la Communication. Patrick KANNER Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports Fleur PELLERIN Ministre de la Culture et de la Communication et Patrick KANNER Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports Grand programme de service civique dédié à la culture «Citoyens de la culture»

Plus en détail

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL Pays : Nom de la personne de contact au sein de la mairie Nom de la Ville Fonction : Superficie de la Téléphone commune : Nb d habitants Email 1. Personnel de votre commune 1.1) Nb de conseillers municipaux?

Plus en détail

Enseignement supérieur Recherche

Enseignement supérieur Recherche Enseignement supérieur Recherche Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 61 CADRE DE DIRECTION EN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE RECHERCHE Code : RCH01 Cadre de direction

Plus en détail

Site Internet des Archives départementales de Dordogne

Site Internet des Archives départementales de Dordogne Site Internet des Archives départementales de Dordogne : page 2 Portail du patrimoine oral : page 3 Site Internet de Mimos : page 4 Site Internet de L'Odyssée - Scène conventionnée de Périgueux : page

Plus en détail

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE La 1ère architecture industrielle distinguée par l UNESCO Inscrite au Patrimoine Mondial par l UNESCO depuis 1982,

Plus en détail

Table des matières. Communiqué de presse 1. Quotidiens. Tages Anzeiger (30 juin 2006) 2. Tribune de Genève (30 juin 2006) 3

Table des matières. Communiqué de presse 1. Quotidiens. Tages Anzeiger (30 juin 2006) 2. Tribune de Genève (30 juin 2006) 3 REVUE DE PRESSE «Community Technology Learning Center» Table des matières Communiqué de presse 1 Quotidiens Tages Anzeiger (30 juin 2006) 2 Tribune de Genève (30 juin 2006) 3 Le Matin Bleu (30 juin 2006)

Plus en détail

Les multinationales et l arc lémanique, plus forts ensemble

Les multinationales et l arc lémanique, plus forts ensemble Les multinationales et l arc lémanique, plus forts ensemble Assemblée générale de l Union des Intérêts de la Place Financière (UIPF) La fiscalité des entreprises Frédérique Reeb-Landry, Présidente Groupement

Plus en détail

Adopter un processus de gestion du territoire équitable, clair et cohérent pour tous les intervenants

Adopter un processus de gestion du territoire équitable, clair et cohérent pour tous les intervenants 1. Protéger l ensemble des patrimoines du mont Royal que constituent les paysages, la trame urbaine, les aménagements paysagers, les quartiers et leur patrimoine, les ouvrages de génie, les ensembles institutionnels,

Plus en détail

170 à 122 avenue Jean-Jaurès rue Pré-Gaudry rue Lortet Gerland Lyon 7e Dossier IA69000041 réalisé en 2000

170 à 122 avenue Jean-Jaurès rue Pré-Gaudry rue Lortet Gerland Lyon 7e Dossier IA69000041 réalisé en 2000 Câblerie dite Compagnie Générale des Câbles de Lyon puis Les câbles de Lyon, manufacture de fils et câbles électriques de la CGE puis Alcatel-Câbles actuellement Nexans 170 à 122 avenue Jean-Jaurès rue

Plus en détail

Élèves conservateurs territoriaux

Élèves conservateurs territoriaux www.inet.cnfpt.fr L Institut national des études territoriales (INET) est une structure déconcentrée du Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT). L INET a la charge de l organisation,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. lozere.fr. 6 novembre 2012 à 17h Lancement du nouveau site internet des Archives départementales de la Lozère

DOSSIER DE PRESSE. lozere.fr. 6 novembre 2012 à 17h Lancement du nouveau site internet des Archives départementales de la Lozère DOSSIER DE PRESSE 6 novembre 2012 à 17h Lancement du nouveau site internet des Archives départementales de la Lozère Contact presse : Elodie LEHNEBACH Attachée de presse 04.66.49.66.07/06.84.95.87.33 elehnebach@cg48.fr

Plus en détail

Projet. Institutionnel 2014-2019. Union Départementale des Associations Familiales. «Maison pour les Familles»

Projet. Institutionnel 2014-2019. Union Départementale des Associations Familiales. «Maison pour les Familles» Projet Institutionnel 2014-2019 Union Départementale des Associations Familiales «Maison pour les Familles» Adopté par l Assemblée Générale de l UDAF53 du 22 mai 2014 EDITO - SOMMAIRE L Union des Associations

Plus en détail

Ancienne usine de construction métallique de la Société des Ponts et Travaux en Fer, devenue usine métallurgique Usinor, puis Arcelor-Mittal

Ancienne usine de construction métallique de la Société des Ponts et Travaux en Fer, devenue usine métallurgique Usinor, puis Arcelor-Mittal Ancienne usine de construction métallique de la Société des Ponts et Travaux en Fer, devenue usine métallurgique Usinor, puis Arcelor-Mittal rue de Finsterwalde Montataire Dossier IA60001666 réalisé en

Plus en détail

Cent jours pour la culture

Cent jours pour la culture NOTE n 134 - Fondation Jean-Jaurès - 22 mai 2012 - page 1 Les GRECs* * Groupes d études et de recherches sur la 1 Pourquoi cent jours? Parce que de ces cent jours dépendent les mille qui suivront. 2 A

Plus en détail

A P P E L À P R O J E T S. «Patrimoine de Lot-et-Garonne cherche mécènes»

A P P E L À P R O J E T S. «Patrimoine de Lot-et-Garonne cherche mécènes» A P P E L À P R O J E T S «Patrimoine de Lot-et-Garonne cherche mécènes» OBJET DE L APPEL A PROJETS Les partenaires œuvrant à la sauvegarde du patrimoine dans le département de Lot-et-Garonne ont décidé

Plus en détail

Atelier "INVENTAIRES" - PARIS 10-12 décembre 2008 DOCUMENT DE REFERENCE

Atelier INVENTAIRES - PARIS 10-12 décembre 2008 DOCUMENT DE REFERENCE Euromed Heritage IV Un programme financé par l Union Européenne EUROMED HERITAGE Cadre institutionnel et légal Atelier "INVENTAIRES" - PARIS 10-12 décembre 2008 DOCUMENT DE REFERENCE Coordination : Frank

Plus en détail

- DOSSIER RESSOURCE -

- DOSSIER RESSOURCE - COREPS - Groupe de travail n 1 CRÉATION / PRODUCTION / DIFFUSION Réunion n 1-16 décembre 2011 - DRAC de Basse-Normandie - DOSSIER RESSOURCE - Documents en lien avec la réflexion sur la thématique Charte

Plus en détail

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Dossier de presse Le 5 avril 2012 CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Le Conseil général des Hauts-de-Seine et la Ville de Saint-Cloud présentent le projet de valorisation du site Dossier de presse Contacts presse

Plus en détail

Architecture, Développement Durable et processus Haute Qualité Environnementale

Architecture, Développement Durable et processus Haute Qualité Environnementale 9ème édition Architecture, Développement Durable et processus Haute Qualité Environnementale Edition 2012 / 2013 Formation Labellisée pour l année 2013 par la Commission Paritaire Nationale de l Emploi

Plus en détail

SYSTEME D'INFORMATIONS PATRIMOINE VERT (SIPV)

SYSTEME D'INFORMATIONS PATRIMOINE VERT (SIPV) SYSTEME D'INFORMATIONS PATRIMOINE VERT (SIPV) Système d Informations à Référence Spatiale (SIRS) de la biodiversité végétale Module: INVENTAIRE CANTONAL DES ARBRES HORS FORÊTS (ICA) - Guide des procédures

Plus en détail

Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation?

Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation? Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation? Taux de sensibilisation à la question de l accompagnement social : 85 % des 22 Parcs questionnés estiment que le développement social est

Plus en détail

Agora 2012. Prix d architecture

Agora 2012. Prix d architecture Agora 2012 Prix d architecture Règlement du concours Présentation...3 Objet du concours...3 Cahier des Charges...3 Conditions de participation...3 Candidature...3 Modalités d inscription et de participation...4

Plus en détail

Nature en ville, Une nouvelle vieille idée? La dimension paysagère/écologique des plans d'urbanisme

Nature en ville, Une nouvelle vieille idée? La dimension paysagère/écologique des plans d'urbanisme Nature en ville, Une nouvelle vieille idée? ou La dimension paysagère/écologique des plans d'urbanisme Baština - proketač razvoja Laurence Feveile 28 juin 2013 architecture, urbanisme, paysage, 3 disciplines,

Plus en détail

CENTRE DES ARCHIVES DU MONDE DU TRAVAIL. FONDS ROBERT SERRURIER, Militant du Mouvement de libération ouvrière, puis Culture et Liberté

CENTRE DES ARCHIVES DU MONDE DU TRAVAIL. FONDS ROBERT SERRURIER, Militant du Mouvement de libération ouvrière, puis Culture et Liberté CENTRE DES ARCHIVES DU MONDE DU TRAVAIL FONDS ROBERT SERRURIER, Militant du Mouvement de libération ouvrière, puis Culture et Liberté 2000 054 Introduction Activités militant, éducation populaire, politique,

Plus en détail

Engagements & actions Service immobilier de l Hospice général

Engagements & actions Service immobilier de l Hospice général Engagements & actions Service immobilier de l Hospice général engagements A travers ses engagements, le Service immobilier de l Hospice général déclare assumer sa responsabilité citoyenne de propriétaire

Plus en détail

L ARC SYNDICAT MIXTE ET LE GRAND GENÈVE. Présentation CC du Genevois 26 mai 2014 Bernard GAUD, Vice-président de l ARC

L ARC SYNDICAT MIXTE ET LE GRAND GENÈVE. Présentation CC du Genevois 26 mai 2014 Bernard GAUD, Vice-président de l ARC L ARC SYNDICAT MIXTE ET LE GRAND GENÈVE Présentation CC du Genevois 26 mai 2014 Bernard GAUD, Vice-président de l ARC TERRITOIRE, ENJEUX & OBJECTIFS L ARC DANS LE GRAND GENÈVE 2 pays 2 cantons, 2 départements

Plus en détail

Programmation scientifique du parcours de visite

Programmation scientifique du parcours de visite Programmation scientifique du parcours de visite Chaine opératoire La programmation des collections consiste à préciser et hiérarchiser le traitement à appliquer aux collections, en distinguant programmation

Plus en détail

Données statistiques

Données statistiques République et Canton de Genève Département de l'economie, de l'emploi et des affaires Extérieures Mai 2003 Données statistiques Le commerce extérieur du canton de Genève en Analyse structurelle Edition

Plus en détail

Bilan financier synthétique 2014

Bilan financier synthétique 2014 Bilan financier synthétique 2014 Comment lire le bilan La DRAC gère 4 programmes déclinés en actions et sous-actions Programme 131 Création Programme 175 Patrimoines Programme 224 Transmission des savoirs

Plus en détail

Engagement du canton de Neuchâtel en faveur des transports efficients

Engagement du canton de Neuchâtel en faveur des transports efficients Engagement du canton de Neuchâtel en faveur des transports efficients par Jean-Luc Juvet Ingénieur dipl. EPFL/SIA Chef du service cantonal de l énergie 1 Loi cantonale sur l énergie 2001 En plus des mesures

Plus en détail

Le circuit de l eau domestique

Le circuit de l eau domestique 7 Le circuit de l eau domestique L approvisionnement en eau, autrefois et aujourd hui On pourra utiliser les ressources documentaires du CDI ou celles d internet 1. Réalisation de dossiers documentaires

Plus en détail

GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05.

GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05. GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05.2015) LE PROJET DÉTAILLÉ Présentation générale Graver la Paix

Plus en détail

rapport d activités 2005

rapport d activités 2005 l a m a n u f a c t u r e d e s p a y s a g e s p e n s e r l e p a t r i m o i n e e t l e s t e r r i t o i r e s d e d e m a i n as s oc ia ti on ré gi e p ar la l oi 1 9 01 enr e gi str é e so us l

Plus en détail

Rénovation de l alimentation électrique des pompes du Jet d eau de Genève Michel Giannoni, ing. EPFL, Dr ès sc., journaliste RP

Rénovation de l alimentation électrique des pompes du Jet d eau de Genève Michel Giannoni, ing. EPFL, Dr ès sc., journaliste RP Rénovation de l alimentation électrique des pompes du Jet d eau de Genève Michel Giannoni, ing. EPFL, Dr ès sc., journaliste RP Les Services Industriels de Genève sont à la fois propriétaires et exploitants

Plus en détail

Établir une généalogie immobilière en se rendant aux AD17 à La Rochelle

Établir une généalogie immobilière en se rendant aux AD17 à La Rochelle Établir une généalogie immobilière en se rendant aux AD17 à La Rochelle La généalogie immobilière requiert la consultation de quatre grands types de documents d archives pour la période postérieure à la

Plus en détail

19 e édition du Salon Museum Expressions 22 et 23 janvier 2014 Paris Porte de Versailles

19 e édition du Salon Museum Expressions 22 et 23 janvier 2014 Paris Porte de Versailles 19 e édition du Salon Museum Expressions 22 et 23 janvier 2014 Paris Porte de Versailles Un salon Reconnu depuis plus de 18ans comme l unique salon professionnel dédié aux produits dérivés culturels, Face

Plus en détail

UNE PREMIERE EN SUISSE. POURQUOI?

UNE PREMIERE EN SUISSE. POURQUOI? Séminaire International pour la préparation d une «Semaine des Sciences» en Communauté française de Belgique 10 et 11 Mai 2000 Bruxelles UNE PREMIERE EN SUISSE. POURQUOI? Chef de projet pour Genève du

Plus en détail

vu le projet de loi présenté par le Conseil d'etat

vu le projet de loi présenté par le Conseil d'etat 446. LOI sur les activités culturelles (LAC) du 9 septembre 978 (état: 0.0.006) LE GRAND CONSEIL DU CANTON DE VAUD vu le projet de loi présenté par le Conseil d'etat décrète Chapitre I But, généralités

Plus en détail

SITES & GRANDS EVENEMENTS

SITES & GRANDS EVENEMENTS SITES & GRANDS EVENEMENTS MOTEURS DU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES, DES TERRITOIRES ET DE LA SOCIETE... pour un développement structurel du territoire, au service de la stratégie des décideurs politiques

Plus en détail

relatif à l'adoption du règlement de la Commission d experts pour la mise en valeur du patrimoine urbain horloger La Chauxde-Fonds

relatif à l'adoption du règlement de la Commission d experts pour la mise en valeur du patrimoine urbain horloger La Chauxde-Fonds Rapport des Conseils communaux relatif à l'adoption du règlement de la Commission d experts pour la mise en valeur du patrimoine urbain horloger La Chauxde-Fonds - Le Locle (août 2010) aux Conseils généraux

Plus en détail

INFORMATION ENTREPRISES

INFORMATION ENTREPRISES INFORMATION ENTREPRISES Pourquoi engager un partenariat avec nous? VISUAL MERCHANDISER DESIGNER se traduit par «Directeur artistique commercial» Son savoir-faire professionnel se constitue de 50% du domaine

Plus en détail

urban-hist Le patrimoine toulousain à la carte

urban-hist Le patrimoine toulousain à la carte Contacts : Laure Moreau / 05 61 61 63 31 laure.moreau@mairie-toulouse.fr Catherine Bernard / 05 61 61 63 34 catherine.bernard@mairie-toulouse.fr urban-hist Le patrimoine toulousain à la carte www.urban-hist.toulouse.fr

Plus en détail

Ancienne usine de construction métallique de la Société des Ponts et Travaux en Fer, devenue usine métallurgique Usinor, puis Arcelor-Mittal

Ancienne usine de construction métallique de la Société des Ponts et Travaux en Fer, devenue usine métallurgique Usinor, puis Arcelor-Mittal Ancienne usine de construction métallique de la Société des Ponts et Travaux en Fer, devenue usine métallurgique Usinor, puis Arcelor-Mittal rue de Finsterwalde Montataire Dossier IA60001666 réalisé en

Plus en détail

MASTER DIAGNOSTIC RÉHABILITATION. Architectures. Quotidien DRAQ. Spécialité Bâtiment et Travaux Publics. Patrimoine industriel & habitat

MASTER DIAGNOSTIC RÉHABILITATION. Architectures. Quotidien DRAQ. Spécialité Bâtiment et Travaux Publics. Patrimoine industriel & habitat MASTER DRAQ Spécialité Bâtiment et Travaux Publics Patrimoine industriel & habitat DIAGNOSTIC ET RÉHABILITATION DES Architectures DU Quotidien 2011-2012 Technique du relevé Diagnostic Pathologie des constructions

Plus en détail

Séquence 10 : «Un port, des industries et des hommes : Marseille au XIX ème siècle»

Séquence 10 : «Un port, des industries et des hommes : Marseille au XIX ème siècle» Plan-relief de Marseille, dit Plan Lavastre, 1848 1850, musée d'histoire de Marseille photo W. Govaert Séquence 10 : «Un port, des industries et des hommes : Marseille au XIX ème siècle» Les lendemains

Plus en détail

«Architecture, développement durable & processus Haute Qualité Environnementale»

«Architecture, développement durable & processus Haute Qualité Environnementale» «Architecture, développement durable & processus Haute Qualité Environnementale» Ce label est décerné par la Branche architecture. Les conditions de prise en charge de cette action de formation labellisée

Plus en détail

LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE

LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence (LMD) Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Présentation

Plus en détail

Jbeil- Byblos Jbeil - Byblos Première ville dans l histoire de l humanité habitée constamment depuis plus de 7000 ans. A Byblos que fut inventé l alphabet occidental consonantique Classée patrimoine mondial

Plus en détail

MAQUETTE GENERALE MASTER DIDL.

MAQUETTE GENERALE MASTER DIDL. MAQUETTE GENERALE MASTER DIDL. PROGRAMME DE FORMATION AU MASTER EN «DECENTRALISATION ET INGENIERIE DU DEVELOPPEMENT LOCAL» DE BAMAKO 2009-2010 Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Plus en détail

Signature du Contrat de rivière

Signature du Contrat de rivière Signature du Contrat de rivière Soutien financier : Soutien technique : Cérémonie de signature du Contrat de rivière 18 juin 2010 Qu est-ce-qu un Contrat de rivière? Un programme de reconquête de la qualité

Plus en détail

PROJET DE POLITIQUE DU PATRIMOINE

PROJET DE POLITIQUE DU PATRIMOINE PROJET DE POLITIQUE DU PATRIMOINE Plan de la présentation Élaboration du projet de politique Objet de la Politique Fondements de la Politique Définition de patrimoine Axes d intervention 1 Élaboration

Plus en détail

PLAN D ACTION DE LA POLITIQUE CULTURELLE 2015-2016-2017

PLAN D ACTION DE LA POLITIQUE CULTURELLE 2015-2016-2017 PLAN D ACTION DE LA POLITIQUE CULTURELLE 2015-2016-2017 LES ARTS ET LES LETTRES - Actions proposées 2015 2016 2017 1.1 DÉVELOPPER DES LIEUX ET DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS 1.1.1 Mettre en œuvre le plan directeur

Plus en détail

Qu est-ce que l Inventaire?

Qu est-ce que l Inventaire? Qu est-ce que l Inventaire? L I.P.I.C. (ou Inventaire du Patrimoine Immobilier Culturel) est la dénomination désignant l Inventaire du patrimoine architectural de Wallonie. Depuis 2011, il fait suite à

Plus en détail

Responsabilité sociale des entreprises: actions pour l environnement

Responsabilité sociale des entreprises: actions pour l environnement Responsabilité sociale des entreprises: actions pour l environnement Bettina Ferdman Guerrier Directrice & Fondatrice Forum ARPEA - La Maison de la Rivière, 1 er octobre 2014 www.philias.org Philias c

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 17 septembre 2012 fixant le cahier des charges du dispositif de formation des personnels de direction

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

La valorisation du patrimoine hospitalier

La valorisation du patrimoine hospitalier Clarisse Dhommé Nan Sun Corinne Tellier La valorisation du patrimoine hospitalier Décembre 2006 ESTHUA, Angers Sommaire Introduction 1- Le paysage hospitalier français: repères historiques et typologiques

Plus en détail

FAVORISER L EXPRESSION DE LA CULTURE EN MILIEU RURAL. Conférence dans le cadre de l Université rurale québécoise 2003

FAVORISER L EXPRESSION DE LA CULTURE EN MILIEU RURAL. Conférence dans le cadre de l Université rurale québécoise 2003 FAVORISER L EXPRESSION DE LA CULTURE EN MILIEU RURAL Conférence dans le cadre de l Université rurale québécoise 2003 Patrick Bouillé, 18 août 2003 1 Description du territoire de la MRC de Portneuf : -

Plus en détail

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU GRAND RODEZ AMENAGEMENT DE LA ZAC COMBAREL

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU GRAND RODEZ AMENAGEMENT DE LA ZAC COMBAREL COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU GRAND RODEZ AMENAGEMENT DE LA ZAC COMBAREL COMMUNE DE RODEZ CESSION LOT B1- PROGRAMME IMMOBILIER RESIDENTIEL CONSULTATION DE PROMOTEURS ET D ARCHITECTES PHASE 1- CANDIDATURES

Plus en détail

Il peut mettre en œuvre lui-même des mesures préventives. Art. 3 b) Etablissement de directives et recommandations

Il peut mettre en œuvre lui-même des mesures préventives. Art. 3 b) Etablissement de directives et recommandations 460. Règlement du 0 décembre 0 sur le sport (RSport) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du 6 juin 00 sur le sport (LSport) ; Sur la proposition de la Direction de l instruction publique,

Plus en détail

Mettre la culture au cœur des politiques de développement durable

Mettre la culture au cœur des politiques de développement durable Déclaration de Hangzhou Mettre la culture au cœur des politiques de développement durable Adoptée à Hangzhou, République populaire de Chine, le 17 mai 2013 Nous, les participants réunis à Hangzhou à l

Plus en détail

Filière d études sanctionnée par un diplôme pour les enseignant-e-s de culture générale exerçant dans les écoles professionnelles (DCG)

Filière d études sanctionnée par un diplôme pour les enseignant-e-s de culture générale exerçant dans les écoles professionnelles (DCG) Filière d études sanctionnée par un diplôme pour les enseignant-e-s de culture générale exerçant dans les écoles professionnelles (DCG) Description des modules Modules Module 1 Identifier le contexte de

Plus en détail

PRISES DE VUE MUSEALES

PRISES DE VUE MUSEALES Les Ateliers de l Image REFERENTIEL DE FORMATION REFERENTIEL DE FORMATION PRISES DE VUE MUSEALES Objectif de la formation Perfectionner les techniques de prise de vues nécessaires à la réalisation de photographies

Plus en détail

APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE

APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE 1 APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE Nous, signataires, acteurs culturels en Bretagne, individuels et associations, demandons aux élus et institutionnels de soutenir

Plus en détail

Message concernant l encouragement de la culture pour la période 2012 à 2015 (message culture) : ouverture de l audition

Message concernant l encouragement de la culture pour la période 2012 à 2015 (message culture) : ouverture de l audition Monsieur Didier Burkhalter Conseiller fédéral Chef du Département fédéral de l intérieur (DFI) Schwanengasse 2 3003 Berne Claudia Schwalfenberg Culture du bâti claudia.schwalfenberg@sia.ch t 044 283 15

Plus en détail

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture histoire des arts au lycée option de détermination option facultative sitographie _1 SITOGRAPHIE 1. DES SITES EN LIEN AVEC LE PROGRAMME DE TERMINALE [OPTION DE DÉTERMINATION] 1. ARTS, VILLES, POLITIQUES

Plus en détail

Architecture, Développement Durable et processus Haute Qualité Environnementale

Architecture, Développement Durable et processus Haute Qualité Environnementale Architecture, Développement Durable et processus Haute Qualité Environnementale Edition 2011 / 2012 Attribution du Label Formation 2012, Branche Architecture de la Commission Paritaire Nationale de l Emploi

Plus en détail

Consultation adaptée Cahier des charges

Consultation adaptée Cahier des charges Consultation adaptée Cahier des charges Création de deux mini-sites internet : (conception/graphisme/hébergement et maintenance) «Se signaler dans les Alpilles» «Gérer l eau dans les Alpilles» Maître d

Plus en détail

Association des archivistes français. Référentiel métiers. [Archiviste manager]

Association des archivistes français. Référentiel métiers. [Archiviste manager] Page1 2009 Association des archivistes français Référentiel métiers [Archiviste manager] Vous trouverez dans ce document la liste des activités, savoirs, savoir-faire et savoir-etre correspondant au métier

Plus en détail

Espace Européen Gutenberg. Projet de création d un «Conservatoire des métiers d arts graphiques» Centre européen de création graphique à Strasbourg

Espace Européen Gutenberg. Projet de création d un «Conservatoire des métiers d arts graphiques» Centre européen de création graphique à Strasbourg Espace Européen Gutenberg Projet de création d un «Conservatoire des métiers d arts graphiques» Centre européen de création graphique à Strasbourg L objectif est de créer à Strasbourg, la ville de Gutenberg,

Plus en détail

Pays du Val d Adour. Projet Culturel de Territoire. Axes de développement

Pays du Val d Adour. Projet Culturel de Territoire. Axes de développement Pays du Val d Adour Projet Culturel de Territoire Axes de développement SOMMAIRE Projet Culturel du Val d Adour : rappel des objectifs et de la méthode p. 3 Les axes proposés au regard de l état des lieux

Plus en détail

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015 Dossier de presse PLANÈTE COURTIER, Juin 2015 Contact presse Agence C3M - Tél. : 01 47 34 01 15 Michelle AMIARD - 06 60 97 24 00 - michelle@agence-c3m.com Laurence DELVAL - laurence@agence-c3m.com Sommaire

Plus en détail

Note de présentation de la charte du Parc naturel régional de Brière soumis à enquête publique

Note de présentation de la charte du Parc naturel régional de Brière soumis à enquête publique Note de présentation de la charte du Parc naturel régional de Brière soumis à enquête publique 1. Responsable du projet Le syndicat mixte du Parc naturel régional de Brière Centre administratif Ile de

Plus en détail

Plan de développement durable-la Contrée en montagnes dans Bellechasse

Plan de développement durable-la Contrée en montagnes dans Bellechasse ENJEU: EAU ET ÉCOSYSTÈME AQUATIQUE ORIENTATION 1 : PRESERVER LA QUALITE DU RESEAU HYDROGRAPHIQUE : SOURCE DES RIVIERES DU SUD ET ETCHEMIN Diminuer les problèmes d inondation et d érosion occasionnés par

Plus en détail

Pré programmes des réunions d information UNME 2013

Pré programmes des réunions d information UNME 2013 Pré programmes des réunions d information UNME 2013 1 Etre élu en Mutualité : le rôle de l administrateur d une mutuelle d entreprise dans le mouvement mutualiste Présenter aux participants une vision

Plus en détail

«Ennoblissement et façonnage de velours d'amiens»

«Ennoblissement et façonnage de velours d'amiens» «Ennoblissement et façonnage de velours d'amiens» Emplacement photo Présentation sommaire Identification : Ennoblissement et façonnnage de velours d'amiens. Velours et gaufrage d'art des manufactures royales

Plus en détail

CRÉATION D UNE LIGNE FERROVIAIRE ET RESPECT DE LA BIODIVERSITÉ : L EXEMPLE DE LA LIGNE À GRANDE VITESSE RHIN-RHÔNE

CRÉATION D UNE LIGNE FERROVIAIRE ET RESPECT DE LA BIODIVERSITÉ : L EXEMPLE DE LA LIGNE À GRANDE VITESSE RHIN-RHÔNE BIODIVERSITÉ ET MILIEU FERROVIAIRE CRÉATION D UNE LIGNE FERROVIAIRE ET RESPECT DE LA BIODIVERSITÉ : L EXEMPLE DE LA LIGNE À GRANDE VITESSE RHIN-RHÔNE En amont d une séance en classe, la fiche d information

Plus en détail

STRATEGIE GLOBALE POUR LA BIODIVERSITE EN PROVENCE-ALPES-COTE D AZUR. CRB 3 juin 2014

STRATEGIE GLOBALE POUR LA BIODIVERSITE EN PROVENCE-ALPES-COTE D AZUR. CRB 3 juin 2014 STRATEGIE GLOBALE POUR LA BIODIVERSITE EN PROVENCE-ALPES-COTE D AZUR CRB 3 juin 2014 Une démarche de co-construction depuis 2010 : 1 - Diagnostic partagé (état de la biodiversité, relations homme-nature,

Plus en détail

Cinéma Cirque Musique Patrimoine Théâtre Architecture Scénographie Arts plastiques

Cinéma Cirque Musique Patrimoine Théâtre Architecture Scénographie Arts plastiques 2014 2016 Cinéma Cirque Musique Patrimoine Théâtre Architecture Scénographie Arts plastiques Arts visuels Musée Lecture Danse Paysage une volonté partagée sur le territoire de la gironde La Direction des

Plus en détail

Le 3 e cycle professionnel Conduite de projets culturels

Le 3 e cycle professionnel Conduite de projets culturels Le e cycle professionnel Conduite de projets culturels Une formation professionnalisante en 1 an après un master 1 ou dans le cadre d une reconversion professionnelle. Un titre certifié par l Etat au niveau

Plus en détail

Programme d animation L Energie au Bout des Doigts

Programme d animation L Energie au Bout des Doigts Programme d animation L Energie au Bout des Doigts Maîtrise de l énergie Développement des énergies renouvelables Développement durable Association agréée au titre des activités de jeunesse et d éducation

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme 2 ème Révision approuvée le 15 décembre 2005 1 ère Modification et Révision simplifiées approuvées le 21 décembre 2006 2 ème Modification approuvée le 20 mars 2009 3 ème MODIFICATION

Plus en détail

z ei hw c ld S tbi Luf

z ei hw c ld S tbi Luf Luftbild Schweiz Présentation générale 2013 2 3 Entre Suisse et France (Rhône-Alpes) La Région Rhône-Alpes et la Suisse : deux territoires de poids comparables Suisse : Superficie : 41'284 km² Population

Plus en détail

ARCHIVES DE LA VILLE D ANGERS PHOTO-CLUB DE L ANJOU. Don Henri MARTEAU. Répertoire numérique détaillé de la sous-série 10 J

ARCHIVES DE LA VILLE D ANGERS PHOTO-CLUB DE L ANJOU. Don Henri MARTEAU. Répertoire numérique détaillé de la sous-série 10 J ARCHIVES DE LA VILLE D ANGERS PHOTO-CLUB DE L ANJOU Don Henri MARTEAU Répertoire numérique détaillé de la sous-série 10 J Par Pascal PÉNOT Stagiaire Sous la direction de M. Sylvain BERTOLDI Archiviste-Paléographe

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L ASSOCIATION SUISSE ROMANDE DES MÉTIERS DE LA BIJOUTERIE

PRÉSENTATION DE L ASSOCIATION SUISSE ROMANDE DES MÉTIERS DE LA BIJOUTERIE PRÉSENTATION DE L ASSOCIATION SUISSE ROMANDE DES MÉTIERS DE LA BIJOUTERIE PRÉSENTATION RÔLE & MISSIONS DE L ASMEBI Les métiers et acteurs de la Bijouterie en Suisse Romande n avaient jamais été représentés

Plus en détail

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 Le déroulement de la soirée 1. Qu est-ce qu un PLUi? 2. Etat des lieux du territoire 3. Temps d échanges

Plus en détail

Interreg V France Suisse. Un programme de coopération transfrontalière

Interreg V France Suisse. Un programme de coopération transfrontalière Interreg V France Suisse Un programme de coopération transfrontalière 1 Interreg France Suisse, un des programmes européens de coopération transfrontalière impliquant la Suisse 2 Territoire INTERREG France-Suisse

Plus en détail

QU EST-CE QU UN PARC NATUREL RÉGIONAL

QU EST-CE QU UN PARC NATUREL RÉGIONAL QU EST-CE QU UN PARC NATUREL RÉGIONAL Les Parcs naturels régionaux, institués il y a maintenant 40 ans, ont pour objectif de protéger le patrimoine naturel et culturel remarquable d'espaces ruraux de qualité

Plus en détail

Questionnaire sur le patrimoine des congrégations religieuses

Questionnaire sur le patrimoine des congrégations religieuses Questionnaire sur le patrimoine des congrégations religieuses Le présent questionnaire a été élaboré afin de faire le point sur la gestion et la mise en valeur du patrimoine dans les congrégations. Il

Plus en détail

Qu est-ce qu un Programme particulier d urbanisme (PPU)? Un PPU, ça agit sur quoi?

Qu est-ce qu un Programme particulier d urbanisme (PPU)? Un PPU, ça agit sur quoi? Qu est-ce qu un Programme particulier d urbanisme (PPU)? C est un plan détaillé produit lorsqu un secteur fait face ou prévoit faire face à des changements importants. Le PPU fixe des objectifs pour l

Plus en détail

Convention pour la sauvegarde du patrimoine architectural de l Europe

Convention pour la sauvegarde du patrimoine architectural de l Europe Texte original Convention pour la sauvegarde du patrimoine architectural de l Europe 0.440.4 Conclue à Grenade le 3 octobre 1985 Approuvée par l Assemblée fédérale le 6 décembre 1995 1 Instrument de ratification

Plus en détail

Préface à l édition 2014... XVII Liste des abréviations... XVIII

Préface à l édition 2014... XVII Liste des abréviations... XVIII IX Préface à l édition 2014... XVII Liste des abréviations... XVIII 1. Confédération suisse Introduction... 1 Assemblée fédérale... 2 Conseil national... 6 Conseil des Etats... 32 Conseil fédéral... 39

Plus en détail

DÉFINIR UN CONCEPT D ÉVÉNEMENTIEL

DÉFINIR UN CONCEPT D ÉVÉNEMENTIEL DÉFINIR UN CONCEPT D ÉVÉNEMENTIEL Objectifs, environnement, choix Préciser vos objectifs vous permet de présenter votre projet bien défini et ainsi, de le faire partager de façon homogène à tous ceux qui

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Le Collège de France ouvre les trésors de ses archives aux Internautes. Sauver et valoriser un patrimoine

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Le Collège de France ouvre les trésors de ses archives aux Internautes. Sauver et valoriser un patrimoine COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le Collège de France ouvre les trésors de ses archives aux Internautes Plus de 30 000 pages de documents numérisés, 2 000 plaques de verres photographiques d Etienne-Jules Marey, pionnier

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

Le Diagnostic de vulnérabilité aux inondations des habitations

Le Diagnostic de vulnérabilité aux inondations des habitations Le Diagnostic de vulnérabilité aux inondations des habitations «INONDATIONS : REAMENAGER SON LOGEMENT FACE AU RISQUE» Forum organisé par le SMBV Pointe de Caux Epouville les 23 et 24 septembre 2011 EPTB

Plus en détail