Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio BIOCONSEIL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio BIOCONSEIL"

Transcription

1 Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio BIOCONSEIL

2 Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio Dans quels circuits de commercialisation vont évoluer vos produits? Revue de détail par circuit GMS, Circuit spécialisés, RHD, Vente internet Les choix à opérer pour développer vos produits bio Comment positionner votre entreprise et vos produits? Les codes marketing des produits bio L évolution des motivations d achat en alimentation naturelle Vos atouts pour une évolution vers la bio

3 Les circuits de commercialisation Répartition des ventes 3 Milliards 1,9 % Du CA alim Doublement du marché depuis 2005

4 Les circuits de commercialisation

5 Les GMS 1,3/1,5Mrd, +25% Assortiments Références en magasin. Augmentation très forte depuis 2 ans Soit des produits de base, peu transformés (lait, œufs, fruits et légumes, café, viande..) Soit des produits très marketés (épicerie) Les + présents: Lait, œufs (10-15% pdm) Féculents, Babyfood, F&L, potages (3-4% pdm) Epicerie, F&L, Pain (<2% pdm) Modes de commercialisation Eclaté : recrute de nouveaux client Regroupé en pôle bio : fidélise une clientèle/ - de passage Double emplacement: idéal mais pb de place => Déterminant / réponse aux attentes des clients bio

6 GMS le dynamisme des entreprises bio

7 GMS le dynamisme des entreprises bio Les généralistes et spécialistes bio Epicerie bio Distriborg/ Bio-Nutrition de Bjorg 30% pdm 130 réf, 30 inno en 2010 Léa Nature / Jardin Bio 18% pdm 350 réf, 50 inno en 2009, 80 en 2010 Nutrition et Santé / Céréal Bio 7% pdm, locomotives : biscuits et plats cuisinés doypack Ultra Frais: Vrai/ Triballat (chèvre, brebis), les 2 vaches/danone (nouveau pack), Lactel (arrive sur l ultra frais) Enfants, bébés : Vitagermine (babybio, kalibio, vitabio), Hero, Hipp

8 GMS l arrivée des marques nationales Les marques leader nationales Stratégie com: 1 logo AB, «verdissement» des emballages Permet d augmenter la visibilité de la marque en linéaire La bio est «un bon contributeur de croissance», un dynamiseur pour la marque

9 GMS L offensive des MDD

10 GMS l offensive des MDD Les MDD : Enseignes : les précurseurs ont commencé en , engouement depuis 2007 Carrefour Agir Bio(500), Monoprix bio (300), Auchan Mieux vivre bio (250), Casino Bio (170), U bio (150), ITM Biologique, Leclerc Bio Village, Cora Nature bio. Gammes: épicerie, frais, ultra frais, Fruits et Légumes. Après un resserrement des gammes , développement de références dans toutes les enseignes Développement à prévoir en Viandes et charcuteries, F&L, surgelés. Objectif à court terme : 50% du CA bio en MDD Développement des MDD, en Hard discount aussi : ex : 60 ref Leader Price Bio

11 Les GMS «effervescence à tous les étages» Conclusions GMS Des produits bio plus accessibles: Prix, accès Une diversification des gammes et de la clientèle Une forte concurrence à venir et un «écrémage» Une diminution de la valeur ajoutée pour les PME Une meilleure structuration de la filière bio Un recrutement de nouveaux consommateurs pour les autres circuits de distribution

12 Les Circuits spécialisés 1,2Mrd, +15% Les principaux réseaux: 800 magasins, 800M Biocoop (350), La vie claire (200), Biomonde (150), Satoriz (30), Naturalia (50), etc Surface moyenne 270m2 Les magasins hors réseaux : 1200 magasins Tous types, ttes surfaces, difficultés pour les <150m2 Les nouveaux arrivants issus de la GMS: 1000m2, Ex: Natureo, Bio génération

13 Les Circuits spécialisés «inquiétudes malgré la croissance» Assortiments Larges gammes Références en magasin (alimentaire, nettoyage, cosmétique) Epicerie sèche très forte et variée Dynamique de fidélisation par les produits frais (F&L, rayon frais LS nouveaux) Développement des produits vrac. Les tendances Agrandissement des surfaces de vente (300m2 mini nouvelles ouvertures) Croissance de +15% en moy depuis 5 ans. Croissance + faible des magasins hors réseau Depuis Octobre 2009, diminution de la valeur du panier moyen et de la fréquentation dans 50% des Pdv. Concurrence (GMS, autres mag bio, distri specialisée) La crise: recherche du meilleur prix L offre n est plus déficitaire (F&L)

14 Les Circuits spécialisés Distributeurs Grossistes Les principaux acteurs 85% des 500M du secteur Distributeur CA Secteur PRONATURA 90 Fruits et L BONNTERRE 61 Tous produits EURONAT 53 Epicerie, cosm et less VITAFRAIS 38 Frais et UltraF MARKAL 30 Epicerie PUR ALIMENT 30 Epicerie RELAIS VERT 30 Tous produits BIODISTRIFRAIS 20 Fruits et L + ts prod BIODIS 16 Tous produits RAIPONCE 15 Epicerie rapunzel BIOCASH DISTRIBUTION 15 Tous produits MOULIN MECKER 13 Epicerie NATURDIS 13 F&L + ts produits DESTINATION 12 Cafés, gastronomie bio Fabricant + distributeur Grossiste distributeur Les tendances Croissance externe Diversification des gammes Co développement de produits

15 Les Circuits spécialisés Les «MDD» Bio Bonneterre (Distriborg) 750 réf, petits volumes Prix +++ La Vie Claire >500 réf Prix + => Des produits «épicerie fine» toutes gammes

16 Les Circuits spécialisés Les «MDD» Bio Ensemble Pour + de sens 300 produits développés en démarche partenariale entre 23 groupements de producteurs 16 transformateurs Le réseau Biocoop Démarche de Commerce équitable Nord Nord : Garantie de produits bio de qualité, issus de productions françaises et solidaires (contractualisation sur les prix).

17 Les autres circuits La Restauration Hors Domicile (RHD) Fortes attentes (Grenelle) 50M en 2008, 100M en 2009 Forte tension prix Adaptation en cours des produits, filières (rencontre de 2 mondes diamétralement «opposés») et acteurs Tous les spécialistes de la RHD développent des gammes mais avec des produits d import (Pomona, Transgourmet, etc) Développement de plate formes régionales et locales de distribution La vente via Internet Sites de vente en ligne produits bio Paniers Bio, avec produits locaux, recherchent produits transformés locaux.

18 Conclusion : Les stratégies commerciales Développer sa propre marque sur un segment pas ou peu développé en bio Fabriquer pour des marques «généralistes bio» en GMS ou en circuits spécialisés Fabriquer pour des MDD de GMS/HD Faire du «co développement» de produits Avec un distributeur bio Ex: Lucien Georgelin/Destination Avec des groupes de producteurs Pour RHD Locale Ensemble pour plus de sens

19 Le marketing des produits bio

20 Le marketing des produits bio Les motivations d achat des consommateurs de produits bio en 2000 Sécurité alimentaire Santé : Se protéger Goût des aliments Déclencheur : dioxine, vache folle, etc Déclencheur : pollution pesticides, OGM Déclencheur: standardisation des goûts Elles continuent d exister et se diffuser vers un public plus large

21 Le marketing des produits bio Les motivations d achat des consommateurs de produits bio en 2010 Sécurité environnementale Santé naturelle Goût de l autre Je veux aussi protéger la planète (eau, biodiversité, CO2) Bien être grâce à des aliments vivants, de saison, chargés d identité Respect de l humain, solidarité, Amap, achats groupés Acheteurs de magasins spécialisés, amap, mais aussi GMS si pôle bio spécifique et produits choisis => Diversification des consommateurs, des circuits de production, des outils d identification

22 Le marketing des produits bio Les outils pour répondre aux attentes : les certifications et logos produits Sécurité alimentaire Sécurité environnementale Goût de l autre Santé naturelle Variétés «anciennes» (kamut, épeautre, etc), superfruits (açaï, camu camu, ), naturellement riches en

23 Le marketing des produits bio Les outils pour répondre aux attentes : La communication sur les engagements de votre entreprise Via le site internet, la communication papier Participation aux salons régionaux et nationaux (SIAD, Vivrexpo, Marjolaine, etc ) Visibilité dans les revues spécialisées pro et consommateurs (bio linéaires, biofil, consom action, echos bio, ) Internet 2.0 : forums, réseaux sociaux

24 Les atouts des PME régionales pour une évolution vers la bio Un lien fort au territoire Par le produit Par l histoire de l entreprise, son impact sur la bassin d emploi La spécificité de vos produits Des listes d ingrédients courtes Un lien particulier à l amont La spécificité de vos process Process simples Besoin d optimisation de lignes de production Un engagement dans des démarches de DD Traitement des déchets Energies renouvelables La bio n est pas qu une «bonne contributrice à la croissance de votre entreprise», elle est une opportunité pour l intégration et la valorisation d innovations environnementales et sociales sincères

25 MERCI POUR VOTRE ATTENTION! Contact : BIOCONSEIL Angela Mallaroni

L étude de référence sur :

L étude de référence sur : L étude de référence sur : Le marché des produits biologiques à l horizon 2012 Anticiper les mutations de l environnement concurrentiel pour tirer parti d un marché à fort potentiel Véritable îlot de croissance

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE 2010 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE

DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE 2010 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE AI 2010 0 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE DANS LA LIGNÉE DE SA POLITIQUE DE DISCOUNT RESPONSABLE QUI VISE À RENDRE ACCESSIBLES À TOUS LES CONSOMMATEURS

Plus en détail

Atelier Achat Responsable. 9 décembre 2014. Initiative Bio Bretagne

Atelier Achat Responsable. 9 décembre 2014. Initiative Bio Bretagne Atelier Achat Responsable 9 décembre 2014 Initiative Bio Bretagne Qu est ce qu Initiative Bio Bretagne? Initiative Bio Bretagne est une plate-forme, un réseau d'entreprises et d'acteurs bretons souhaitant

Plus en détail

La politique de distribution

La politique de distribution La politique de distribution Chapitre 6 Les grandes évolutions de la distribution en France Grande distribution Internationalisation Ré enchantement Internet Les objectifs en distribution Positionnement

Plus en détail

Le rôle du BtoB dans l aménagement du territoire

Le rôle du BtoB dans l aménagement du territoire Le rôle du BtoB dans l aménagement du territoire Philippe BARBIER, Président Groupe Pomona 3 ème édition des Etats Généraux du Commerce 7 mars 2011 Le Groupe Pomona Métier: distribution livrée de produits

Plus en détail

COMMERCE ÉQUITABLE ET POLITIQUES D ACHAT DES ENTREPRISES. Quels leviers pour l intégration du commerce équitable dans les achats des entreprises?

COMMERCE ÉQUITABLE ET POLITIQUES D ACHAT DES ENTREPRISES. Quels leviers pour l intégration du commerce équitable dans les achats des entreprises? COMMERCE ÉQUITABLE ET POLITIQUES D ACHAT DES ENTREPRISES Quels leviers pour l intégration du commerce équitable dans les achats des entreprises? CONTEXTE ET DÉROULEMENT DE L ÉTUDE Objectif : identifier

Plus en détail

SOMMAIRE 1 LA CONSOMMATION... 5 1.1 L EVOLUTION DE LA CONSOMMATION... 5 1.2 LES TENDANCES DE CONSOMMATION... 8 2 LA PRODUCTION...

SOMMAIRE 1 LA CONSOMMATION... 5 1.1 L EVOLUTION DE LA CONSOMMATION... 5 1.2 LES TENDANCES DE CONSOMMATION... 8 2 LA PRODUCTION... SOMMAIRE 1 LA CONSOMMATION... 5 1.1 L EVOLUTION DE LA CONSOMMATION... 5 1.2 LES TENDANCES DE CONSOMMATION... 8 2 LA PRODUCTION... 13 2.1 L EVOLUTION DE LA PRODUCTION... 13 2.2 LES PRODUCTEURS BIOLOGIQUES...

Plus en détail

Canaux de distribution des produits alimentaires

Canaux de distribution des produits alimentaires Canaux de distribution des produits alimentaires Canaux de distribution des produits alimentaires Avril 2007 Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Critères de choix d un magasin alimentaire 4. Evolution

Plus en détail

GOUVERNANCE ALIMENTAIRE

GOUVERNANCE ALIMENTAIRE GOUVERNANCE ALIMENTAIRE Crédit Photo Anne-Laure Blaise, Saveurs et saisons, Collège Paul Verlaine, Denize Rémy, Bouillon de culture, Saprophytes, Horizons Nord-Pas de Calais, La voix du Nord, Vegetable.fr,

Plus en détail

CRÉER DE LA VALEUR AVEC LES MARQUES DE PME. ASSISES DE LA MARQUE 23 Juin 2015. Anne HAINE Loïc DANEL. Nielsen France

CRÉER DE LA VALEUR AVEC LES MARQUES DE PME. ASSISES DE LA MARQUE 23 Juin 2015. Anne HAINE Loïc DANEL. Nielsen France CRÉER DE LA VALEUR AVEC LES MARQUES DE PME Anne HAINE Loïc DANEL Nielsen France Directrice Commerciale Insight Leader ASSISES DE LA MARQUE 23 Juin 2015 en volume, les marchés tiennent bon PGC+FLS - % évolution

Plus en détail

Réduisons nos déchets :

Réduisons nos déchets : Réduisons nos : 1 kg de produit par habitant et par jour! Les quantités de produits en France augmentent de 1% chaque année. 2005 Les des ménages représentent 22 % de la totalité des produits. 1960 160

Plus en détail

DOSSIER : LE MARCHE Les produits surgelés

DOSSIER : LE MARCHE Les produits surgelés DOSSIER : LE MARCHE Les produits surgelés Sommaire -Définition, qu est ce qu un produit surgelé? -principe du surgelé -Politique produits et stratégie croissante -Les chiffres, parts de marché en tableau

Plus en détail

Attentes de Casino en matière d emballage

Attentes de Casino en matière d emballage Attentes de Casino en matière d emballage Réduire les coûts par l emballage - 26 Novembre 2009 PINOTEAUX Thibault Responsable Optimisation Emballage tpinoteaux@groupe-casino.fr Sommaire Le Groupe Casino

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA BIO EN RESTAURATION COLLECTIVE ---

OBSERVATOIRE DE LA BIO EN RESTAURATION COLLECTIVE --- Avec la participation de OBSERVATOIRE DE LA BIO EN RESTAURATION COLLECTIVE --- ANALYSE DES VOLUMES DEDIES A LA RESTAURATION COLLECTIVE VENDUS VIA LES ORGANISATIONS ECONOMIQUES DE PRODUCTEURS BIOLOGIQUES

Plus en détail

ATELIER : «L O2 market» Exposition produite par Cap Sciences

ATELIER : «L O2 market» Exposition produite par Cap Sciences ATELIER : «L O2 market» Exposition produite par Cap Sciences AIDE A LA VISITE GROUPE SCOLAIRE 1 - Introduction L atelier intéractif «O2 market» remet en scène l acte d achat et lui apporte de nouvelles

Plus en détail

Consommation alimentaire de produits biologiques : Où en est-on?

Consommation alimentaire de produits biologiques : Où en est-on? Consommation alimentaire de produits biologiques : Juillet 2015 Où en est-on? En 2015, 88 % des Français ont consommé un produit bio (contre 75 % en 2013). 62 % déclarent en consommer au moins une fois

Plus en détail

Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre»

Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre» Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre» Dominique Veuillet Service Consommation et Prévention Web-conférence «Achats et restaurations responsables dans

Plus en détail

Enquête auprès des consommateurs de fruits & légumes

Enquête auprès des consommateurs de fruits & légumes Enquête auprès des consommateurs de fruits & légumes Merci à vous de prendre quelques instants (5 à 10 mn) pour répondre à ce questionnaire! (1 questionnaire par foyer ) Vos habitudes de consommation et

Plus en détail

Questions abordées : L offre en produits régionaux et ses caractéristiques

Questions abordées : L offre en produits régionaux et ses caractéristiques Compte-rendu de l atelier du 24 janvier 2013 sur les attentes des consommateurs, les marchés, les relations avec la grande distribution, les signes de qualité et de marque et la restauration hors domicile

Plus en détail

AOC / IGP Saisonnalité

AOC / IGP Saisonnalité Morceau / pièce Etat des ressources Condition d élevage Identité du producteur Détaillants Lieu de pêche / élevage Recettes AOC / IGP Saisonnalité Espèces véritable Qui sommes nous Une structure française

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 22 DECEMBRE 2011 DELIBERATION N CR-11/08.824 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie régionale AGIR pour les filières AGIR pour

Plus en détail

L association Val Bio Centre : Pour une agriculture durable dans une économie solidaire!

L association Val Bio Centre : Pour une agriculture durable dans une économie solidaire! L association Val Bio Centre : Pour une agriculture durable dans une économie solidaire! Les Paniers Bio du Val de Loire, une filière bio et solidaire du producteur au consommateur Mars 2013 1 Présentation

Plus en détail

Charte d engagement. Filières alimentaires de proximité du Pays de Brest

Charte d engagement. Filières alimentaires de proximité du Pays de Brest Charte d engagement Filières alimentaires de proximité du Pays de Brest 2 un marché à fort potentiel DICIMEME.BZH, C EST QUOI QUELS PROFESSIONNELS SUR DICIMEME.BZH POURQUOI S ENGAGER SUR DICIMEME.BZH POURQUOI

Plus en détail

Sia Conseil. Les Drive : situation et perspectives. Avril 2012. Votre contact

Sia Conseil. Les Drive : situation et perspectives. Avril 2012. Votre contact Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-conseil.com Paris Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï Sia Conseil Avril 2012 Votre contact

Plus en détail

PRESENTATION BIO TRANSFO PAIN DE BELLEDONNE

PRESENTATION BIO TRANSFO PAIN DE BELLEDONNE PRESENTATION BIO TRANSFO PAIN DE BELLEDONNE A L ENTREPRISE PAIN DE BELLEDONNE 1 / IDENTITE, HISTORIQUE ET CROISSANCE 2 / LES CIRCUITS DE DISTRIBUTION DE PAIN DE BELLEDONNE 3/ LE PAIN: ORGANISATION ET PROCESS

Plus en détail

La Bio en France : repères

La Bio en France : repères La Bio en France : repères Plus d un million d hectares engagés en bio fin 25 467 producteurs engagés en bio en et plus de 26 211 au 30 juin 2014 12 577 transformateurs, distributeurs et importateurs Evolution

Plus en détail

EXCELSIOR BEAUTY Comment aborder le marché européen en 2012?

EXCELSIOR BEAUTY Comment aborder le marché européen en 2012? EXCELSIOR BEAUTY Comment aborder le marché européen en 2012? 1 Sommaire A LE MARCHE EUROPEEN EN 2012 B -- STRUCTURE DU MARCHÉ FRANÇAIS C LES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION 1 Description des circuits de distribution

Plus en détail

MONOPRIX AU QUOTIDIEN POUR UNE CONSOMMATION RESPONSABLE. Vivement aujourd hui. DOSSIER DE PRESSE AVRIL 2014

MONOPRIX AU QUOTIDIEN POUR UNE CONSOMMATION RESPONSABLE. Vivement aujourd hui. DOSSIER DE PRESSE AVRIL 2014 MONOPRIX POUR UNE CONSOMMATION RESPONSABLE AU QUOTIDIEN DOSSIER DE PRESSE AVRIL 2014 Vivement aujourd hui. 1 2 3 8 ÉDITO DE KARINE VIEL L OFFRE RESPONSABLE EN QUELQUES DATES L OFFRE RESPONSABLE CHEZ MONOPRIX

Plus en détail

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

EMPIRE COMPANY LIMITED

EMPIRE COMPANY LIMITED 12 EMPIRE COMPANY LIMITED UNE PLATEFORME DE CROISSANCE PLUS SOLIDE Meilleure bouffe pour tous Le monde de l alimentation a grandement évolué depuis que J.W. Sobey a lancé son commerce de viande réfrigérée

Plus en détail

Optimisez votre participation sur Natexpo et devenez Partenaire Officiel du Club VIP

Optimisez votre participation sur Natexpo et devenez Partenaire Officiel du Club VIP Optimisez votre participation sur Natexpo et devenez Partenaire Officiel du Club VIP Spas Organisation 160 bis rue de Paris CS 90001 92645 Boulogne Billancourt Cedex 01 45 56 09 09 La plus-value du Club

Plus en détail

Les dossiers GRANDE CONSO. DRIVE Les chiffres clés pour comprendre un phénomène [JANVIER 2012]

Les dossiers GRANDE CONSO. DRIVE Les chiffres clés pour comprendre un phénomène [JANVIER 2012] [JANVIER 2012] 2011, le décollage du drive (Sources : lesitemarketing, Kantar WorldPanel) Le parc Déjà plus de 850 drives (incluant points retrait) à fin décembre 2011 1 400 drives prévus en novembre 2012

Plus en détail

Communiqué de presse. Inauguration du nouveau magasin Promocash À CAEN-COLOMBELLES Mercredi 16 novembre à partir de 18h

Communiqué de presse. Inauguration du nouveau magasin Promocash À CAEN-COLOMBELLES Mercredi 16 novembre à partir de 18h Communiqué de presse Inauguration du nouveau magasin Promocash À CAEN-COLOMBELLES Mercredi 16 novembre à partir de 18h Promocash inaugure son nouveau magasin à Caen-Colombelles. Ce site remplace celui

Plus en détail

PLAN D ACTION EN TERME DE DEVELOPPEMENT DURABLE. un défi écologique pour un développement économique

PLAN D ACTION EN TERME DE DEVELOPPEMENT DURABLE. un défi écologique pour un développement économique PLAN D ACTION EN TERME DE DEVELOPPEMENT DURABLE un défi écologique pour un développement économique LE DEVELOPPEMENT DURABLE BIOFINESSE ET SON MARCHE L activité de l entreprise est la distribution de produits

Plus en détail

Enquête sur les perspectives d avenir des points de vente spécialisés dans la distribution de produits Bio en Bretagne

Enquête sur les perspectives d avenir des points de vente spécialisés dans la distribution de produits Bio en Bretagne Inter Bio Bretagne vous informe Enquête sur les perspectives d avenir des points de vente spécialisés dans la distribution de produits Bio en Bretagne - Synthèse des résultats - Début, Inter Bio Bretagne

Plus en détail

Les critères du référentiel restaurant durable

Les critères du référentiel restaurant durable Les critères du référentiel restaurant durable 1. Les critères du référentiel restaurant durable - restaurant Le référentiel comprend deux types de critères : des critères essentiels auxquels le restaurant

Plus en détail

Marque Carrefour Discount

Marque Carrefour Discount Version 1.0 Marque Discount «La qualité à prix discount» Source : http://www.carrefourdiscount.fr/ Ce cas n a qu une vocation pédagogique Utilisation interdite sans autorisation écrite de l auteur Cas

Plus en détail

Betty SANTONNAT Directrice du Développement

Betty SANTONNAT Directrice du Développement Betty SANTONNAT Directrice du Développement Chiffres clés du marché des cosmétiques naturels et Bio Résultats de l'étude de notoriété é du label BIO menée par IPSOS COSMEBIO: Qui sommes nous? Association

Plus en détail

Sommaire. I. Introduction... 9 1. L Allemagne en bref... 11. 2 Le marché allemand des produits surgelés... 17. 2.1 Généralités...

Sommaire. I. Introduction... 9 1. L Allemagne en bref... 11. 2 Le marché allemand des produits surgelés... 17. 2.1 Généralités... Sommaire I. Introduction... 9 1. L Allemagne en bref... 11 2 Le marché allemand des produits surgelés... 17 2.1 Généralités... 17 2.2 La production... 17 2.3 La consommation... 18 2.4 La distribution...

Plus en détail

Panorama de la grande distribution alimentaire en France

Panorama de la grande distribution alimentaire en France N 25 Février 2014 Service du soutien au réseau Sous-direction de la communication, programmation et veille économique Bureau de la veille économique et des prix Panorama de la grande distribution alimentaire

Plus en détail

SOMMAIRE 1. GENERALITES...

SOMMAIRE 1. GENERALITES... Page 5 SOMMAIRE 1. GENERALITES... 7 1.1. DONNEES GENERALES SUR LE DANEMARK... 7 1.2. LE COMMERCE EXTERIEUR AGROALIMENTAIRE DANOIS... 8 1.3. LES ECHANGES COMMERCIAUX AGROALIMENTAIRES ENTRE LA FRANCE ET

Plus en détail

Bio Suisse cherche le Magasin Bio de l année 2008 Participez! Nous nous réjouissons de votre candidature!

Bio Suisse cherche le Magasin Bio de l année 2008 Participez! Nous nous réjouissons de votre candidature! MagasinBio2008 Bio Suisse cherche le Magasin Bio de l année 2008 Participez! Nous nous réjouissons de votre candidature! Le Magasin Bio de l année 2008 1 Documents de candidature Le Magasin Bio de l année

Plus en détail

Examen Final-Semestre2 Année universitaire 2011/2012

Examen Final-Semestre2 Année universitaire 2011/2012 INSTITUT SUPÉRIEUR DU GÉNIE APPLIQUÉ - 27, rue OQBA, Agdal, RABAT - Tél : 05 37 77 14 68 / 69 / 70 Examen Final-Semestre2 Année universitaire 2011/2012 CLASSE 3 ème Année SIMC DATE 05/06/2012 MATIERE Le

Plus en détail

ETUDE SHOPPERS SYNTHESE DE L ETUDE

ETUDE SHOPPERS SYNTHESE DE L ETUDE ETUDE SHOPPERS SYNTHESE DE L ETUDE PREAMBULE Cette étude réalisée dans le cadre du groupe Distribution de l UPPIA a pour objectif de comprendre le shopper de conserves : son panier, sa vision du rayon,

Plus en détail

Les promotions dans le Drive

Les promotions dans le Drive Les promotions dans le Drive Retail Explorer, l institut spécialiste de la communication commerciale Pige communication publicitaire 360 Data Drive Brandbank Etudes shoppers et benchmark Nous travaillons

Plus en détail

Communiqué de presse. Ouverture du nouveau magasin Promocash À SAINT LÔ Jeudi 12 juin

Communiqué de presse. Ouverture du nouveau magasin Promocash À SAINT LÔ Jeudi 12 juin Communiqué de presse Ouverture du nouveau magasin Promocash À SAINT LÔ Jeudi 12 juin Promocash ouvre son nouveau magasin à SAINT LÔ jeudi 12 juin Ce site a pour objectif d offrir à sa clientèle de professionnels

Plus en détail

La Livraison à Domicile de Produits Frais pour le compte des producteurs. Globaliser la vente directe : Un parcours semé d embuches

La Livraison à Domicile de Produits Frais pour le compte des producteurs. Globaliser la vente directe : Un parcours semé d embuches Natoora Le marché Le back-office Natoobox Natoomobile Le site Mardi 26 octobre 2010 Comité Consommateur de l Aprifel La Livraison à Domicile de Produits Frais pour le compte des producteurs. Globaliser

Plus en détail

Dossier de presse LE GROUPE STALAVEN À LA CONQUÊTE DE PLUSIEURS LEADERSHIPS

Dossier de presse LE GROUPE STALAVEN À LA CONQUÊTE DE PLUSIEURS LEADERSHIPS Dossier de presse LE GROUPE STALAVEN À LA CONQUÊTE DE PLUSIEURS LEADERSHIPS Sommaire PRÉSENTATION DE STALAVEN p. 1. Sa production, ses marchés. Chiffre d affaires 2009. Les effectifs. Des investissements

Plus en détail

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Préparé par Filière biologique du Québec Lévis (Québec) Juin 2011 1. Profil des répondants Un échantillon de 718 personnes

Plus en détail

Label B : CONSEILLER(E) de VENTE en PRODUITS BIO et NATURELS

Label B : CONSEILLER(E) de VENTE en PRODUITS BIO et NATURELS FORMATION QUALIFIANTE POUR ABOUTIR AU METIER DE Label B : CONSEILLER(E) de VENTE en PRODUITS BIO et NATURELS (Classique) Institut Supérieur d Esthétique du Luxe et de la Beauté 68 rue de la Chaussée d'antin

Plus en détail

choucroute Dossier de presse d lsace La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée DU 17 AU 25 janvier 2015

choucroute Dossier de presse d lsace La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée DU 17 AU 25 janvier 2015 La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée Dossier de presse Création graphique : Musiconair Pendant 9 jours, les Chefs d Alsace et les Maîtres Restaurateurs d Alsace vous font découvrir

Plus en détail

Soutenir une agriculture locale de qualité. Mettre en œuvre des points de vente pour les producteurs locaux et développer les circuits courts

Soutenir une agriculture locale de qualité. Mettre en œuvre des points de vente pour les producteurs locaux et développer les circuits courts Soutenir une agriculture locale de qualité Mettre en œuvre des points de vente pour les producteurs locaux et développer les circuits courts Plan 1- Présentation du Pays «Une autre Provence» 2- La problématique

Plus en détail

Le contexte économique de ce

Le contexte économique de ce N 2 - J u i n 2 0 1 2 S a v o i r p o u r c o m p r e n d r e La VIGIE retail Le contexte économique de ce printemps est comme le temps, morose. La crise durable de l'euro, les élections, un climat défavorable

Plus en détail

CHAPITRE IV. 4.1 Stratégies d internationalisation des enseignes françaises

CHAPITRE IV. 4.1 Stratégies d internationalisation des enseignes françaises 72 CHAPITRE IV 1. La grande distribution française 4.1 Stratégies d internationalisation des enseignes françaises La distribution française est une des plus importantes au niveau mondial, en raison de

Plus en détail

Les circuits courts de consommation : pourquoi? Comment?

Les circuits courts de consommation : pourquoi? Comment? Les circuits courts de consommation : pourquoi? Comment? Yuna Chiffoleau Beaulieu,, 25 mars 2010 Introduction Les circuits courts : quelles possibilités s aujourd hui? Quelles limites? - Circuits courts

Plus en détail

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY «Cette action contribue au PNNS». «IL FAIT BIO À CHÂTEAU THIERRY A Chateau Thierry, la Municipalité souhaite développer les produits BIO et issus de filières de proximité dans les menus de la restauration

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL «RESTAURATION HORS DOMICILE» (RHD)

PROGRAMME REGIONAL «RESTAURATION HORS DOMICILE» (RHD) PROGRAMME REGIONAL «RESTAURATION HORS DOMICILE» (RHD) Après 2 années, un premier bilan LE LANCEMENT : RENCONTRE PARTICIPATIVE DU 27 MAI 2004 avec les représentants de l industrie de la viande en Poitou-Charentes.

Plus en détail

SOMMAIRE. Avertissement... 3. Sommaire... 5 STRUCTURE ET STRATEGIES DE LA GRANDE DISTRIBUTION GENERALISTE EN SLOVENIE... 7

SOMMAIRE. Avertissement... 3. Sommaire... 5 STRUCTURE ET STRATEGIES DE LA GRANDE DISTRIBUTION GENERALISTE EN SLOVENIE... 7 5 SOMMAIRE Avertissement... 3 Sommaire... 5 STRUCTURE ET STRATEGIES DE LA GRANDE DISTRIBUTION GENERALISTE EN SLOVENIE... 7 I. La distribution généraliste slovène... 9 Présentation générale... 11 Définitions

Plus en détail

Campagne d été Sud de France dans la grande distribution

Campagne d été Sud de France dans la grande distribution Campagne d été Sud de France dans la grande distribution S o m m a i r e - Campagne d été Sud de France : En cette période estivale, la grande distribution fait la part belle aux produits Sud de France

Plus en détail

LE MEMO BIO. Informations sur l agriculture biologique, ses réalités et perspectives dans la restauration hors domicile

LE MEMO BIO. Informations sur l agriculture biologique, ses réalités et perspectives dans la restauration hors domicile LE MEMO BIO Informations sur l agriculture biologique, ses réalités et perspectives dans la restauration hors domicile Avant propos 2 Ce Mémo a été spécialement conçu pour les professionnels et enseignants

Plus en détail

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER ÉDUCATION Côtes d Armor Collèges publics DIRECTION ÉDUCATION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER Charte de la restauration collective Préambule Dans le cadre de l article 82 de la loi du 13 août 2004, le Département

Plus en détail

Coupon. Comprendre l univers du coupon et ce qui se cache derrière 10 cm 2 de réduction

Coupon. Comprendre l univers du coupon et ce qui se cache derrière 10 cm 2 de réduction Coupon Comprendre l univers du coupon et ce qui se cache derrière 10 cm 2 de réduction 110, avenue Galilée - BP 70392 / 13799 Aix en Provence Cedex 3 Tél. : 04 42 24 85 00 @highcodata www.highco-data.fr

Plus en détail

Les Points de vente collectifs de PACA Etat des lieux et dynamiques

Les Points de vente collectifs de PACA Etat des lieux et dynamiques Les Points de vente collectifs de PACA Etat des lieux et dynamiques 1. Contexte et enjeux de l enquête L état des lieux des collectifs d agriculteurs en PACA (Trame / FRGEDA PACA - 2010) Intérêt grandissant

Plus en détail

Communiqué de presse INTERBEV AU SIRHA 2015

Communiqué de presse INTERBEV AU SIRHA 2015 DU 24 AU 28 JANVIER 2015 Communiqué de presse INTERBEV AU SIRHA 2015 STAND «LA FILIERE VIANDE ET VOUS» HALL 2.2, ALLEE J, STAND 116 STAND «LES VIANDES BIO» HALL 2.2, ALLEE L, STAND 100 INTERBEV AU PLUS

Plus en détail

ATELIER 3 Les nouvelles formes de consommation et de pratiques d achats et leur impact sur l aménagement du territoire 22 MAI 2012

ATELIER 3 Les nouvelles formes de consommation et de pratiques d achats et leur impact sur l aménagement du territoire 22 MAI 2012 ATELIER 3 Les nouvelles formes de consommation et de pratiques d achats et leur impact sur l aménagement du territoire 22 MAI 2012 Intervenants : Charlène MARLIAC, conseil commerce TIC - CCI de Lyon Yann

Plus en détail

Baromètre de consommation et de perception des produits biologiques en France Rapport

Baromètre de consommation et de perception des produits biologiques en France Rapport Baromètre de consommation et de perception des produits biologiques en France Rapport n 0800929 Edition 2008 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44

Plus en détail

Présentation de la problématique globale et Marketing des produits de créneaux

Présentation de la problématique globale et Marketing des produits de créneaux Présentation de la problématique globale et Marketing des produits de créneaux par Stéphane Maisonnas, Ph.D., professeur Chercheur principal de la Chaire Philippe-Pariseault en commercialisation des marchés

Plus en détail

Poids des rayons les uns par rapport aux autres. Numéro 1 / 14 novembre 2012

Poids des rayons les uns par rapport aux autres. Numéro 1 / 14 novembre 2012 Numéro 1 / 14 novembre 2012 Rayons alimentaires de la grande distribution : première approche des coûts et des marges Contributeurs : Julie Blanchot, Philippe Boyer Les travaux de l observatoire de la

Plus en détail

COMMERCE 100% EQUITABLE & LOCAL

COMMERCE 100% EQUITABLE & LOCAL COMMERCE 100% EQUITABLE & LOCAL Vente directe sans intermédiaire: entre un agriculteur & des consomm acteurs Une autre manière de consommer Deux critères de comparaison Fraîcheur : Jour J Compteur: 0 KM

Plus en détail

Sommaire 1 LE MARCHE AMERICAIN DES PRODUITS ALIMENTAIRES...9

Sommaire 1 LE MARCHE AMERICAIN DES PRODUITS ALIMENTAIRES...9 7 Sommaire 1 LE MARCHE AMERICAIN DES PRODUITS ALIMENTAIRES...9 1.1 LES ÉTATS-UNIS DANS LA CRISE... 9 1.2 L IMPACT SUR LE COMPORTEMENT DES CONSOMMATEURS... 9 1.2.1 Le contrôle du budget au centre des priorités...

Plus en détail

PROGRAMME DE PROMOTION COMMUNICATION EN FAVEUR DES FRUITS, LEGUMES ET POMMES DE TERRE ISSUS DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE 2004-2007, INTERFEL et CNIPT

PROGRAMME DE PROMOTION COMMUNICATION EN FAVEUR DES FRUITS, LEGUMES ET POMMES DE TERRE ISSUS DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE 2004-2007, INTERFEL et CNIPT PROGRAMME DE PROMOTION COMMUNICATION EN FAVEUR DES FRUITS, LEGUMES ET POMMES DE TERRE ISSUS DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE 2004-2007, INTERFEL et CNIPT BILAN DES ACTIONS Année 3 Juillet 2006 Juillet 2007

Plus en détail

DEPARTEMENT CONSOMMATION DURABLE & ECO-COMPORTEMENT jva@ibgebim.be

DEPARTEMENT CONSOMMATION DURABLE & ECO-COMPORTEMENT jva@ibgebim.be Présentation du programme d action régional en matière d alimentation durable (appels à projets, partenariats en cours, ) Joëlle VAN BAMBEKE DEPARTEMENT CONSOMMATION DURABLE & ECO-COMPORTEMENT jva@ibgebim.be

Plus en détail

L Innovation au cœur de la stratégie

L Innovation au cœur de la stratégie L Innovation au cœur de la stratégie Lovea LOVEA EN 2009 en 1 : Laboratoires Biocos Présentation et chiffres clés 2 : Stratégie d innovation 2006/2010 3 : Insuffler une culture d innovation en PME. Laboratoires

Plus en détail

Structuration en restauration collective. Eating City

Structuration en restauration collective. Eating City Structuration en restauration collective Eating City William Mairesse (Organisation Professionnelle de l Agriculture Biologique en Alsace) 7 Novembre 2012 L OPABA Définition : Syndicat des producteurs

Plus en détail

Programme d actions 2014 Département Agroalimentaire

Programme d actions 2014 Département Agroalimentaire Programme d actions 2014 Département Agroalimentaire Stratégie 2014 la filière bio, les produits transformés et la filière viticole uniquement dans le cadre des actions publi-promotionnelles Sud de France

Plus en détail

Faits saillants du sondage auprès de la population québécoise sur la consommation de produits biologiques

Faits saillants du sondage auprès de la population québécoise sur la consommation de produits biologiques Faits saillants du sondage auprès de la population québécoise sur la consommation de produits biologiques Préparé par Filière biologique du Québec Lévis (Québec) Mai 2013 1. Profil des répondants Un échantillon

Plus en détail

Promocash drive ouvre à PONTIVY Mardi 6 mars 2012

Promocash drive ouvre à PONTIVY Mardi 6 mars 2012 Communiqué de presse Février 2012 Promocash drive ouvre à PONTIVY Mardi 6 mars 2012 Promocash inaugure lundi 5 mars un nouveau drive à PONTIVY dans le Morbihan. Ce service répond à l attente des professionnels

Plus en détail

Comment développer les catégories de produits carnés? Les leviers

Comment développer les catégories de produits carnés? Les leviers Comment développer les catégories de produits carnés? Les leviers Rappel des principaux leviers - Offre produits - Organisation de l offre (merchandising) - Promotions catégorielles Le shopper : La cible

Plus en détail

Marché de restauration collective. Vandoeuvre les Nancy

Marché de restauration collective. Vandoeuvre les Nancy Marché de restauration collective Vandoeuvre les Nancy Mise en place du nouveau marché Public concerné par le marché Cantines Scolaires Foyer des Personnes Agées Portage à domicile Choix politique des

Plus en détail

belges depuis 1932 Membre de Membre de Photographies et illustrations non contractuelles

belges depuis 1932 Membre de Membre de Photographies et illustrations non contractuelles Les véritables gaufres belges depuis 1932 Membre de Membre de Milcamps, 80 ans de gaufres 1932 Joseph Milcamps fonde la gaufrerie Milcamps à Bruxelles. Elle produit des gaufres de Liège et des gaufres

Plus en détail

Développer la commercialisation de l Huile d Olive de France

Développer la commercialisation de l Huile d Olive de France Mai 2009- N 9 Développer la commercialisation de l Huile d Olive de France Dans le cadre du programme d opérateurs Oléa 2020, financé par l Union Européenne, l ONIGC et l AFIDOL, l Association Française

Plus en détail

DEVENEZ FRANCHISÉ LA VIE CLAIRE

DEVENEZ FRANCHISÉ LA VIE CLAIRE DEVENEZ FRANCHISÉ LA VIE CLAIRE DOSSIER D INFORMATION ÉSEAU DE MAGASINS BIO * RRÉSEAU DE MAGASINS BIO * Venez exprimer votre talent dans l univers de la bio * 1 er réseau de magasins bio franchisés en

Plus en détail

Philippe SIRAULT. Etude de cas Danone. Camille Guilgaut Maryne Lahaye Julie Toussaint Youssef Slaoui

Philippe SIRAULT. Etude de cas Danone. Camille Guilgaut Maryne Lahaye Julie Toussaint Youssef Slaoui Philippe SIRAULT Etude de cas Danone Camille Guilgaut Maryne Lahaye Julie Toussaint Youssef Slaoui Sommaire Introduction Diagnostic Externe Diagnostic Interne Stratégie de Danone Conclusion Présentation

Plus en détail

Analyse des faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec

Analyse des faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Analyse des faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Préparé par Filière biologique du Québec À l intention du Comité tripartite sur la valorisation Lévis (Québec)

Plus en détail

Pour le développement de filières durables. ECOCERT EQUITABLE La garantie équitable pour les produits biologiques

Pour le développement de filières durables. ECOCERT EQUITABLE La garantie équitable pour les produits biologiques Pour le développement de filières durables ECOCERT EQUITABLE La garantie équitable pour les produits biologiques Laurent LEFEBVRE Responsable Département Jun-11 ECOCERT Valeurs fondatrices Histoire: 1970-80

Plus en détail

S U R L E P L U S G R A N D M A R C H É D E P R O D U I T S F R A I S D U M O N D E

S U R L E P L U S G R A N D M A R C H É D E P R O D U I T S F R A I S D U M O N D E www.rungisinternational.com Réalisation : MH-Editions - 01 44 74 85 85 - www.mh-editions.fr VOTRE COMMUNICATION S U R L E P L U S G R A N D M A R C H É D E P R O D U I T S F R A I S D U M O N D E VOUS

Plus en détail

Section nutritionnelle Oqali. 1 er Conseil d'orientation Technique de l'observatoire de l'alimentation

Section nutritionnelle Oqali. 1 er Conseil d'orientation Technique de l'observatoire de l'alimentation Section nutritionnelle Oqali 1 er Conseil d'orientation Technique de l'observatoire de l'alimentation 1 1. Présentation générale de la section nutritionnelle 2. Travaux de l'oqali 3. Programme de travail

Plus en détail

BUREAU VERITAS et la certification BIO en aquaculture

BUREAU VERITAS et la certification BIO en aquaculture BUREAU VERITAS et la certification BIO en aquaculture Laurent Galloux Seafood manager Seafood Summit Paris 1 Fevrier 2010 Bureau Veritas en bref Amériques 130 sites, dont 26 laboratoires France 175 sites,

Plus en détail

LES MÉTIERS. DU COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION grandes ET MOyENNES SURFACES

LES MÉTIERS. DU COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION grandes ET MOyENNES SURFACES Conception et réalisation Castor & Pollux LES MÉTIERS DU COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION grandes ET MOyENNES SURFACES FÉDÉRATION DES ENTREPRISES DU COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION 12, Rue Euler 75008 Paris

Plus en détail

Quelques aspects. de la Restauration sociale. en Île-de-France

Quelques aspects. de la Restauration sociale. en Île-de-France Préfet de la région d Île-de-France DRIAAF Quelques aspects de la Restauration sociale en Île-de-France 1 Contexte régional en matière d accessibilité alimentaire et de nutrition 2 Éléments du contexte

Plus en détail

A RENVOYER POUR LE 29 AVRIL 2016 AU PLUS TARD Au CERVIA Paris Ile-de-France A l attention du Département Marketing et Promotion 43 boulevard

A RENVOYER POUR LE 29 AVRIL 2016 AU PLUS TARD Au CERVIA Paris Ile-de-France A l attention du Département Marketing et Promotion 43 boulevard A RENVOYER POUR LE 29 AVRIL 2016 AU PLUS TARD Au CERVIA Paris Ile-de-France A l attention du Département Marketing et Promotion 43 boulevard Haussmann 75009 PARIS info@cervia.fr tel : 01 55 34 37 00 fax

Plus en détail

Plateformes dans la restauration collective : organiser l offre de produits régionaux

Plateformes dans la restauration collective : organiser l offre de produits régionaux Plateformes dans la restauration collective : organiser l offre de produits régionaux Contenu Le «régional» dans les cantines 1 et les restaurants universitaires Plateformes marketing : 2 la certification

Plus en détail

Dossier d information

Dossier d information Dossier d information 1 Sommaire L histoire de La Vie Claire............................................................................ 4 La Vie Claire aujourd hui.............................................................................

Plus en détail

Le marché des produits régionaux Locavores, régions & terroirs, «made in France» : les nouveaux Eldorados de la filière alimentaire?

Le marché des produits régionaux Locavores, régions & terroirs, «made in France» : les nouveaux Eldorados de la filière alimentaire? Le marché des produits régionaux Locavores, régions & terroirs, «made in France» : les nouveaux Eldorados de la filière alimentaire? Hier simple axe de différenciation pour certains acteurs, le marché

Plus en détail

Mix Distribution : où vendre ses produits?

Mix Distribution : où vendre ses produits? 28/07/2010 Confidentiel - Tous droits de reproduction réservés 1 mondirecteurmarketing N attendez pas d être grand pour croître! Mix Distribution : où vendre ses produits? 28/07/2010 Confidentiel - Tous

Plus en détail

SERVICE PANIERS FRAICHEUR EN RHONE-ALPES DEMARCHE ET RETOUR D EXPÉRIENCE

SERVICE PANIERS FRAICHEUR EN RHONE-ALPES DEMARCHE ET RETOUR D EXPÉRIENCE SERVICE PANIERS FRAICHEUR EN RHONE-ALPES DEMARCHE ET RETOUR D EXPÉRIENCE ATELIER CEREMA 21 MAI 2015 LYON DÉPARTEMENT MARKETING ET SERVICE / TER RA DIFFUSION LIMITÉE JEUDI 21 MAI 2015 SOMMAIRE 01. DÉFINITION

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact Ed : Laurence REIX Responsable communication externe Laurence_reix@carrefour.com

DOSSIER DE PRESSE. Contact Ed : Laurence REIX Responsable communication externe Laurence_reix@carrefour.com Julie Toury Infobébés 28 rue François 1 er 75008 Paris40 DOSSIER DE PRESSE Contact Ed : Laurence REIX Responsable communication externe Laurence_reix@carrefour.com Siège social : SAS Ed Société par Actions

Plus en détail

UNE HISTOIRE D HOMMES ET DE PRODUITS

UNE HISTOIRE D HOMMES ET DE PRODUITS UNE HISTOIRE D HOMMES ET DE PRODUITS DOSSIER DE PRESSE FÉVRIER/MARS 2014 Salon de l agriculture de Paris Cette année, Auchan partage un stand commun avec ses partenaires éleveurs. Ce stand témoigne d une

Plus en détail

LE COMMERCE EQUITABLE - Rapport d étude -

LE COMMERCE EQUITABLE - Rapport d étude - LE COMMERCE EQUITABLE - d étude - Mélanie Bouilhac, Peter Dogliani Master 2 Marketing et Vente PRESENTATION DE L ETUDE Contexte de l étude Pénétration du marché français en matière de Commerce Équitable*

Plus en détail