MATINEE INNOVATION 07 SEPTEMBRE 2010 «COMMERCE ET MARKETING DU VIN» COMPTE RENDU

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MATINEE INNOVATION 07 SEPTEMBRE 2010 «COMMERCE ET MARKETING DU VIN» COMPTE RENDU"

Transcription

1 MATINEE INNOVATION 07 SEPTEMBRE 2010 «COMMERCE ET MARKETING DU VIN» COMPTE RENDU La seconde Matinée Innovation s est déroulé le 07 septembre dernier à l INSTITUT DES SCIENCES DE LA VIGNE ET DU VIN (ISVV). Son thème était «Commerce et Marketing du Vin». Elle a réuni plus de 50 professionnels de la filière et chercheurs dans ce domaine. Elle était organisée conjointement par : L ISVV L équipe de recherche «Marché des Vins et Spiritueux» de Bordeaux Ecole de Management Bordeaux Aquitaine Inno vin L objectif de ces matinées, au travers d ateliers thématiques interactifs est de faire émerger des programmes de Recherche et Développement. Les quatre ateliers étaient les suivants : Evolution des marchés (France et Export) Comportement du Consommateur Packaging Internet et Nouvelles Technologies Le présent compte rendu reprend le plus fidèlement possible les thématiques abordées et pistes d améliorations envisagées au sein de chaque atelier. Pour chacun d eux, nous nous sommes efforcés de mettre en avant sous forme d encadré en fin de compte rendu les actions concrètes qui pourraient être menées pour répondre aux besoins détectés. Nous n avons pas la prétention d être exhaustifs ou représentatifs. C est pourquoi, si à la lecture de ce compte rendu et compte tenu de votre expérience, des actions ou pistes de recherche vous semblent avoir été oubliées, n hésitez pas à prendre contact avec nous. Gilles BRIANCEAU Jean Philippe ROBY Tatiana BOUZDINE CHAMEEVA Bordeaux Aquitaine Inno vin ISVV BEM Matinée Innovation «Commerce et Marketing du Vin» - 07 septembre / 12

2 ATELIER «EVOLUTION DES MARCHES Participants : BORDEAUX ECOLE DE MANAGEMENT BORDEAUX PROVENANCE CASTEL CHÂTEAU BRETHOUS CHATEAU DUBRAUD ENITA EOC INTERNATIONAL FCVA UNION GIRONDINE VINUM ENITA Hervé REMAUD Stéphane ROUVEYROL Franck CROUZET Cécile VERDIER Alain VIDAL Bernard BONNEFOUS Philippe HARICHAUX Dominique SAINTOUT Marie Noëlle CHARLES Murielle TROUILH Jean Philippe ROBY Thèmes abordés : Au sein de cet atelier, les débats se sont essentiellement focalisés sur les difficultés d accès aux marchés export. Quatre problématiques différentes ont été abordées : Le besoin d analyse. Quelque soit la taille de l entreprise, il est difficile d aborder les différents marchés. Il y a beaucoup d incertitudes et les entreprises agissent souvent en fonction d opportunités. Elles auraient besoin d une synthèse des marchés mais adaptée aux spécificités de chacun. Les informations doivent être adaptées aux besoins des entreprises afin que, dans un deuxième temps, celles-ci adaptent leur stratégie et leurs actions. Il est nécessaire, aujourd hui plus que jamais, d être présent physiquement sur les marchés. Cette présence implique nécessairement de cibler ses marchés en fonctions de ses produits et des consommateurs. Il est donc nécessaire, afin d aider les entreprises dans leur démarche, de réaliser un travail de facilitation et de mettre en place des processus permettant l accès à des études et des analyses adaptées. La nécessité d identifier les succès et les échecs. Les difficultés et le coût d accès aux marchés export peuvent rendre nécessaire les regroupements. Que ce soit sur la question des «locomotives», des regroupements par marque et des alliances stratégiques Matinée Innovation «Commerce et Marketing du Vin» - 07 septembre / 12

3 ou commerciales, aucune analyse n est disponible sur les raisons des succès ou des échecs de ce type d initiative. La question des groupements de viticulteurs ou de négociants (par exemple sous forme de GIE) a été particulièrement discutée. Là aussi, il est difficile d analyser précisément les échecs et succès de ces regroupements. L adéquation produit / marché. Il est nécessaire de s assurer que les produits sont en adéquation avec le marché que l on vise. Là aussi, cette nécessité crée un fort besoin d analyses statistiques du marché. Cependant, les analyses faites et disponibles ne sont pas toujours en adéquation avec les besoins des opérateurs. Il faut donc les traiter, les adapter avant de les diffuser. L accès aux linéaires. L accès aux linéaires est un problème majeur qui a été particulièrement souligné sous formes de questions auxquelles des réponses doivent être apportées : comment le linéaire peut il s ouvrir à ma marque? dans quel réseau? vers quel type de clientèle? Pistes de recherche / Propositions d actions : Un projet transversal pourrait permettre de répondre aux principales questions des entreprises. Ce projet aurait pour but de générer des règles de décision pour les entreprises qui s interrogent sur les opportunités de conquête de nouveaux marchés. 1) Mes produits sont ils adaptés aux marchés ciblés? Nature des produits, positionnement, quantités disponibles? 2) Mon entreprise est elle capable de conquérir ces marchés? Disponibilité pour la représentation à l étranger (facteur humain, langage, outil de communication). La situation financière de mon entreprise permet elle un investissement nouveau dans ce secteur commercial? Des travaux scientifiques sont menés sur ces thématiques par : - des chercheurs de la BEM au plan de l étude des marchés. - des chercheurs de l ENITA au plan de la structure financière des entreprises Un rapprochement de ces équipes permettrait de créer un outil d aide à la décision pour les entreprises. Une cellule de transfert peut même être imaginée à moyen terme pour offrir aux entreprises un outil novateur et une prestation de service de qualité. Matinée Innovation «Commerce et Marketing du Vin» - 07 septembre / 12

4 ATELIER «PACKAGING» Participants : BORDEAUX ECOLE DE MANAGEMENT BORDEAUX INVEST CENTRE CULTUREL ET TOURISTIQUE DU VIN INNO'VIN IP SPHERE MAISON SICHEL François DURIEU Stéphanie BURRA Véronique LEMOINE Gilles BRIANCEAU Marion PIGNOT Julien LEFOUR Thèmes abordés : Est-ce que Bordeaux innove en matière de packaging? Spontanément, les observateurs ont tendance à répondre «non», en comparant à des zones comme les pays dits du Nouveau Monde, ou aux vignobles du Sud de la France. En réalité la question doit se poser comme «Qui innove à Bordeaux» De nombreuses innovations packaging on été en effet lancées voire adoptées à Bordeaux : plusieurs exemples ont été cités : les wits (vins en tubes), les verres operculés. Mais ces expériences étaient souvent limitées à des initiatives localisées ou personnelles. Ainsi, l innovation n apparait pas comme un phénomène culturel homogène à Bordeaux, contrairement à des zones du Nouveau Monde dans lesquelles l approche est répandue à l échelle de toute une région et systématisée, ou par rapport à des univers comme celui des spiritueux (cognacs par exemple, où les packagings différencient très fortement les produits premium des autres produits d une gamme). Pourquoi innover en matière de packaging? L innovation n est pas un but en soi, elle doit toujours être un des aspects d une stratégie globale cohérente. L analyse de François DURIEU est que pour nombre d opérateurs l innovation est suscitée - soit par des difficultés économiques qui poussent à une recherche de différenciation (exemple d une étiquette en spirale présentée à gauche) - soit par des demandes précises de certains marchés (exemple à droite d étiquette avec le lancement de «XVIII Bordeaux» pour répondre aux attentes spécifiques du marché norvégien Matinée Innovation «Commerce et Marketing du Vin» - 07 septembre / 12

5 Quelle est la réceptivité du consommateur? La réceptivité du consommateur aux innovations peut sembler a priori un point clé. Il a été observé que des packagings très innovants peuvent «inquiéter» un certain nombre de consommateurs. Par exemple : packagings particuliers pour cibler un public de jeunes mal acceptés car ce segment souhaite en général des codes classiques rassurants. Exemple aussi des canettes perçues par le consommateur comme un signe de vin bas de gamme. Cependant il faut souligner l importance du canal de distribution choisi. Certains consommateurs sont très traditionnels, d autres ouverts aux innovations ; il faut une adéquation entre les packagings, les typologies de consommateurs visés et les canaux de distribution. La grande distribution n est pas réellement le circuit de prédilection pour les innovations ; dans un supermarché, c est le facing, le nombre de bouteilles visibles qui importe, et les «blocs marques». En magasin de détail, le caviste va pouvoir rassurer le consommateur, accompagner le packaging. Et dans certains circuits de restauration, une innovation telle que le vin operculé connait un très bon accueil. De façon générale, on a la sensation que Bordeaux innove plus en matière de packaging sur les marchés exports avec des innovations raisonnées parfois en fonction de chaque marché. Certains marchés sont identifiés comme plus réceptifs aux innovations (Nouvelle Zélande et capsules à vis). Ceci peut d ailleurs poser des problèmes de cohérence de marque comme des problèmes logistiques : le choix du mode de bouchage par exemple au moment de l embouteillage. Quel accompagnement de l innovation packaging? Les moyens d accompagnement d un nouveau packaging ne sont pas à négliger. Une discussion a eu lieu sur le fait qu un packaging doit se suffire à lui même pour informer et attirer le consommateur, ou doit être accompagné de moyens de renforcement (rôle du caviste ; campagnes de promotion ; occasions de lancement spéciaux ; magasins particuliers, «flagships» ou navires amiraux des marques à l image de l espace évènementiel Culture Bière de Heineken sur les Champs Elysées ). Il est souligné que le coût de l innovation en matière de packaging ne se limite pas au packaging en soi mais aux moyens de promotion et communication qui lui sont liés. Pistes de recherche / Propositions d actions : Des actions de sensibilisation sur les méthodes d innovation packaging pourraient être menées afin d éviter de nombreux échecs liés à une mauvaise adaptation de l innovation à sa cible. Pour adapter l innovation packaging au marché ciblé, il convient de la tester. L outil internet (cf. méthode des choix discrets) peut permettre de tester un certain nombre de paramètres. Il pourrait être utile de réfléchir à la mise à disposition de ce type de méthodes pour les professionnels. La création de «navires amiraux» des vins de Bordeaux pourrait être une occasion, au-delà de la promotion de la marque, de mettre en avant et d accompagner un certain nombre d innovation packaging. Matinée Innovation «Commerce et Marketing du Vin» - 07 septembre / 12

6 ATELIER «COMPORTEMENT DU CONSOMMATEUR» Participants : ALCYION CONSULTING AOC CONSEILS BORDEAUX ECOLE DE MANAGEMENT BORDEAUX ECOLE DE MANAGEMENT CHAMBRE AGRICULTURE CHAMP DE PUB CIVB ENITA ESAT Château de Villambis FRCAA MAISON SICHEL PRODIFFU UBIFRANCE Université Bordeaux IV YVON MAU Etienne GOETTELMANN Amandine DRAMAS Tatiana BOUZDINE CHAMEEVA Pierre MORA Régis LACOSTE Olivier GIROUX Christiane DESSALLES Frédéric COURET Philippe DE ROECK Laurent LEVEQUE Jean Marc KOCH Alan SICHEL Laëtitia BERTANI Sophie LARREGLE Jean François TRINQUECOSTE Frédérique LENOIR Thèmes abordés : Quelques focus spécifiques Outre un désir fort de déboucher sur des actions concrètes et des résultats chiffrés, L atelier a débuté sur des questions plus ciblées concernant les études existantes sur les comportements des consommateurs. En dehors des analyses classiques par territoire ou marque, des interrogations sont ressorties sur l existence d études bien précises sur des domaines plus particuliers : - Impact de l image du bio sur l acte d achat (produit labellisé ou démarche suggérée par un packaging orienté nature). Au Japon, un tel label n apporte rien, le consommateur japonais veut connaitre le producteur et lui fera alors confiance à lui, quelque soit ses labels, le rapport humain est la première clef. En Italie, devant la multitude des labels existants et le peu de sérieux des contrôles, ces labels ne signifient rien. En Australie, sur l ensemble des consommateurs interrogés, moins de 20% déclarent qu un label bio ou une démarche développement durable orienteront leur achat, mais la valeur ajoutée qu ils sont prêts à payer dans ce cas est de l ordre de 50cts. - Analyse du comportement par tranches générationnelles et/ou par sexe. Il existe de nombreuses études sur ce sujet que Tatiana Bouzdine Chameeva (BEM) pourra communiquer aux participants qui le souhaitent. Matinée Innovation «Commerce et Marketing du Vin» - 07 septembre / 12

7 - validité du référent feuille de vigne auprès des consommateurs. On constate une omniprésence de ce visuel dans la communication viticole, mais les néophytes voire les confirmés associent-ils réellement le visuel de la feuille de vigne au produit vin? Pas d étude à ce jour Il apparaît clairement sur ces quelques exemples que la généralité est sous représentative et le détail intraitable. On ne peut se fonder sur des études globales car les référents culturels et sociologiques des différents consommateurs sont très nombreux. La segmentation peut-être faite avec des données sociologiques mais aussi par occasion de consommation, les différentes études menées ont prouvé que suivant la destination de l achat (cadeau, consommation perso, fête,...) le produit pourra être différent pour une même population. Segmentation et image de marque Alan SICHEL (Maison Sichel) a présenté le plan Bordeaux Demain. Ce plan propose justement une segmentation afin de situer les vins de Bordeaux dans un contexte de consommation généralisée. Les quatre segments retenus sont le basique, le fun, l exploration et l art. La volonté d inscrire les vins de Bordeaux dans la continuité de leur image et de les rendre (à nouveau pour certains) compatibles avec les mots clefs qui ont fait de Bordeaux un référent national et international. Ces mots qui restent à définir précisément s articulent autour des concepts de qualité, tradition, exception... Il se dessine une réelle nécessité de (re)faire de Bordeaux une marque, et si la force d une marque a été prouvée à maintes reprises dans la consommation en général, Bordeaux en particulier est aux antipodes de ce qu est une marque : - La marque est définie par un produit unique, lié sur l ensemble de sa gamme, disponible continuellement et ce sans limitation de temps ou de lieu. - Or Bordeaux est limité dans sa quantité, des variations innombrables dans ses goûts, des fluctuations dans la qualité, ce sont ces exceptions qui en font quelque chose d exceptionnel mais ce mot est aussi synonyme de problèmes de marketing de marque. La décision de Bordeaux Demain de refuser le secteur basique prive la production de 80% de parts de marché mais permet ainsi de positionner clairement la marque Bordeaux dans les trois secteurs restants (fun, exploration & art) et donc à la fois de travailler l image de la marque et d orienter produit et communication. Répondre aux attentes et éduquer le consommateur A ce sujet, les problèmes de communication autour de la diversité des produits, de la multitude de l offre ont été évoqués. Un rayon de vin en GD est tellement fourni que le consommateur se perd très facilement et cherche des référents. Que ce soit dans des expériences comme au Canada où des symboles évoquant le goût ont été placées sur l ensemble des bouteilles dans des magasins afin de guider l achat, par des renseignements plus ou moins poussés sur les contre-étiquettes sur la Matinée Innovation «Commerce et Marketing du Vin» - 07 septembre / 12

8 dégustation ou l accompagnement, des informations internet grâce aux applications Smartphones (codes 2D et reconnaissance visuelle de l étiquette) ou multimédia par des bornes dans les rayons vins, de nombreuses expériences ont été évoquées et il apparaît intéressant d analyser des études sur le comportement de l acheteur suivant les information auxquelles il aura eu accès. Par ailleurs, si 85% des achats de vin se font en GD et hard discount, 80% de ces achats sont faits par des néophytes. Toujours au niveau des chiffres, 70% de ces achats sont fait par des femmes qui ne sont alors pas majoritairement consommatrices mais bien prescriptrices. Il apparaît alors que des études par sexe sont primordiales mais au vu du fort pourcentage de néophytes, éduquer le consommateur est aussi une préoccupation première. Les avis divergent sur le type d'éducation et de promotion des vins de Bordeaux, car on peut avoir des évolutions de consommation où le consommateur a abordé le vin par des mono cépages faciles à boire et de sa propre initiative évolue vers la subtilité de l assemblage. Des tentatives de création produit «spécial jeunes» se sont soldées par des échecs. Exemple de «Happy Bordeaux» cité par Pierre MORA (BEM), où les cafetiers proposaient deux verres pour le prix d un, mécanique promotionnelle qui ne collait absolument pas aux attentes des jeunes et bien-sûr à l image de Bordeaux. Une proposition d échoppes de dégustation vin et produits du terroir par des producteurs paraissait beaucoup plus intéressante avec possibilité de vente à la bouteille ou au carton, et ramenait le côté humain, l identification du viticulteur. Cela s inscrit d ailleurs dans la démarche oenotouristique des assiettes de pays et cafés de pays lancée au niveau national. Que faire avec les jeunes? La divergence de mécanique promotionnelle est aussi flagrante pour l accès au public jeune. Outre les problématiques liées à la loi et la consommation d alcool, les tranches d âge jeunes (18-25 ans) délaissent totalement le vin alors que leur consommation d alcool croît. Plusieurs propositions : - Produits créés et packagés pour une consommation de type fun (ce qui n est pas forcément l attente du jeune qui peut tout autant vouloir s orienter sur l exploration ou l art ) - Organiser des rencontres dans des lieux de vie (concerts, fêtes...) avec dégustation accessible, essaimage par petits groupes (adéquation au modèle mathématique cité par Tatiana, définissant qu un seuil de 23% de personnes convaincues dans un groupe permet de provoquer la décision) - S appuyer sur la concurrence des autres vins pour analyser les mécanismes de leur progression dans ces tranches - Faire entrer le vin dans les lieux de consommation de type junk-food/fast-food (MacDonalds, Quick...) dont la clientèle est très large au niveau de l'âge, qui proposent déjà de l alcool (bière) et maintiennent une majorité de sodas au menu ce qui ne facilite pas l accès au goût du vin. - Abandonner la tranche d âge jeune pour concentrer le travail de communication sur les tranches d'âges plus faciles à comprendre vers lesquelles les jeunes évoluent ensuite naturellement cependant il a été objecté qu un retard dans l éducation au vin de cette tranche de population la retardera d autant plus pour un passage vers le stade initié. Matinée Innovation «Commerce et Marketing du Vin» - 07 septembre / 12

9 Pistes de recherche / Propositions d actions : Lancer différentes projets et étudier des cas concrets afin de pouvoir définir des axes forts et cohérents pour un développement de la marque Bordeaux dans les segments supérieurs (fun, exploration, art) et ce vers des tranches bien définies de population (segmentation géographique, lieu d achat, occasion de consommation, sexe et âge) afin d établir des plans de communication et de développement efficaces. Cette proposition rejoint celle formulée au sein de l atelier n 1 «Evolution des marchés» (page 3). La création d échoppes de dégustation vins et produits du terroir rejoint, d une certaine manière, celle de créer des «navires amiraux» des vins de Bordeaux formulée au sein de l atelier n 2 «Packaging» (page5). La question soulevée autour de la diversité de l offre et de la difficulté d apporter l information à un consommateur néophyte renvoie à des études voire des projets qui pourraient être menés sur le «profiling» des consommateurs. Grâce aux technologies web 2.0 et aux NTIC, récolter l avis des consommateurs (ou tout au moins un historique de ses achats) peut permettre de mieux cibler ses attentes et de lui proposer, in fine, des vins qui lui correspondent. Matinée Innovation «Commerce et Marketing du Vin» - 07 septembre / 12

10 ATELIER «INTERNET ET NOUVELLES TECHNOLOGIES» Participants : ARTEGU BORDEAUX ECOLE DE MANAGEMENT CASTEL CAVE DE BUZET CITEVENTS CIVB LE WOK EN TRAVAUX LE WOK EN TRAVAUX PROOFTAG RAUDIN - UNIVERSITE BX3 RAUDIN - UNIVERSITE BX3 SYNDICAT BLAYE Université Bordeaux IV VERTICAL WINE WEBSTYLE WINE TRACKER Guillaume CHAMAILLARD Grégory BRESSOLLES Géraldine GOUET David BIDEGARAY Nicolas PENIN Christophe CHATEAU Marie Sophie BOBET Lénaïc TEVELLE Fabrice LELIEVRE Karine BRETON Franck MERILLOU Céline GOUNEL Catherine VIOT Antoine SIREYJOL Xavier GIACOMOTTO Guillaume BIDON Thèmes abordés : Comment créer l information sur Internet? Outre le site Internet, deux moyens de créer de l information sur le vin ont été évoqués : - les bases de données (BDD) spécialisées de type Smart Bordeaux ; - les communautés virtuelles constituées autour du vin et au sein desquelles les internautes vont publier du contenu à partir de leurs expériences avec les produits. A l heure actuelle, les communautés les plus actives sur le vin sont plutôt des communautés de spécialistes. Le facteur culturel est important : les anglo-saxons sont plus enclins à donner leur avis que les consommateurs de culture latine. La possibilité de synchroniser les différentes BDD apparaît comme une nécessité : par exemple, une BDD spécialisée dans les vins de Bordeaux doit donner accès à ses informations à une BDD plus généraliste. Cela afin d éviter que les producteurs et les maisons de négoce aient à démultiplier les démarches pour figurer dans les différentes BDD existantes. Il existe des solutions techniques qui permettent d aller chercher l information sur le site du vigneron. Il faut travailler sur cette possibilité de synchronisation de l ensemble des dispositifs du web (BDD, blog, Twitter, Facebook ), à partir du site web. Matinée Innovation «Commerce et Marketing du Vin» - 07 septembre / 12

11 Quelle fiabilité de l information? La question concerne les réponses à apporter aux informations erronées (voire négatives) lorsqu elles sont détectées. comment réagir à une information erronée ou négative? Lorsque l information émane du consommateur, l avis négatif ou l erreur peut être compensé par les avis des «fans» du produit. La présence d experts auxquels les internautes peuvent poser des questions est également une piste (cf. les «community manager»). Cette solution est viable au sein des réseaux sociaux si l intervention de ces experts n est pas trop abusive car sinon on revient à un mode de communication descendant initié par le producteur. Dans le cas des BDD, les gestionnaires de ces bases doivent veiller à la fiabilité des données. Les NTIC (Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication) favorisent elles l accès à l information? La fonction marketing première des TIC dans le domaine du vin est de rassurer le consommateur qui n est pas très à l aise avec l offre pléthorique de vin (d où l enjeu de la fiabilité de l information disponible sur Internet). La cible ne doit pas être limitée à la génération Y (18-25 ans). Il y a une forte affinité entre les consommateurs ciblés (fort pouvoir d achat, intérêt pour le vin sans pour autant être des connaisseurs) et les possesseurs de Smartphones. Or cette cible s étend au voire ans. La lecture de l information via un Smartphone n est qu un outil (un tuyau) pour arriver au contenu (BDD ou communautés). Les Smartphones vont devenir l accès privilégié à Internet d ici quelques années. Il pourra même acheter le vin. Actuellement, seul 5 % des achats de vin se font par le canal Internet mais Internet intervient de plus en plus souvent dans le processus d achat qui devient multi canal. L accès à l information, via l Internet-mobile est donc crucial car il peut influencer un achat en magasin. A partir d un Smartphone, plusieurs technologies permettent d accéder à l information : - le code 1D : en scannant le code barre de la bouteille présente en linéaire, le consommateur accède aux informations sur le vin (en place chez Franprix) ; - le code 2D (QR code) se développe sur de nombreux supports, en le flashant avec son mobile, le consommateur accède là aussi à l information. Cela ne fonctionne pas toujours parce qu il y a plusieurs normes, ce qui peut créer une déception. La réponse doit également être rapide. - la reconnaissance d image : l internaute prend en photo l étiquette et accède à une BDD comportant des étiquettes de vin (problème technique lié au fait que dans la BDD, l étiquette est à plat et déformée sur la bouteille mais ce problème est en cours de résolution) ; - reconnaissance vocale : prononcer le nom du vin pour accéder à l information. Ces dispositifs apparaissent comme un prolongement du packaging «c est du packaging détaché» : le consommateur qui le souhaite peut accéder à des informations supplémentaires. Matinée Innovation «Commerce et Marketing du Vin» - 07 septembre / 12

12 Quel prix le producteur est-il prêt à payer pour être visible sur Internet? Les maisons de négoce, les grands crus sont très réceptifs et réactifs aux demandes d informations émanant des gestionnaires de BDD. En revanche, les petits producteurs sont plus difficiles à convaincre. Ils ne perçoivent pas toujours l intérêt de donner un accès à l information via le mobile. Ils disposent bien souvent d un site Internet «basique» qui se limite à une vitrine. Ces sites dont le coût peut être assez faible (300 à 500 euros) font preuve d un manque d originalité. Ils sont peu différenciés les uns des autres. Le contenu fait défaut. En outre, les producteurs n ont pas le temps de s occuper de cet aspect. La communication n est pas leur métier. Ce constat est à rapprocher de la nécessité, évoquée plus haut, de faciliter la synchronisation automatique des contenus sur le blog, la page Facebook, sur Twitter ou autre, à partir du site, s il existe, d une part, et, d autre part, de la nécessité de travailler dans le sens de la convergence et de la mise en commun des BDD. Les producteurs sont réticents à mettre à disposition de l information quand c est gratuit. A fortiori, les freins seront d autant plus élevés lorsque l investissement est coûteux. Le coût de création d un site de qualité peut s élever à euros auxquels il faut ajouter un budget de fonctionnement annuel à peu près équivalent. Il est très difficile de convaincre les producteurs qui ont déjà investi dans un site à euros de la nécessité de passer à quelque chose de plus performant. La culture du «gratuit» associée à Internet est probablement responsable de cette position. La réticence des producteurs s explique par les difficultés actuelles à fournir des indicateurs de Retour sur Investissements. Les outils «web analytic» permettent de tracer l origine des personnes qui demandent des informations et de connaître l outil (mobile ou autre) à partir duquel elles effectuent leur recherche. La géo localisation permet en outre de connaître le lieu à partir duquel l information a été recherchée. Pistes de recherche / Propositions d actions : Réfléchir (groupe de travail) à la création de site internet innovant dans leur fonctionnement et utilisant à plein les évolutions du web (videos, internet mobile) Sensibiliser les opérateurs aux techniques dites de «packaging détaché» et leur intérêt en termes de marketing et de traçabilité également Mettre en place (ou à disposition des opérateurs si elles existent) des études sur : l achat de vin via internet et la détermination d outils de mesure du ROI. Matinée Innovation «Commerce et Marketing du Vin» - 07 septembre / 12

Rendre accessible à tous la réalité augmentée

Rendre accessible à tous la réalité augmentée Rendre accessible à tous la réalité augmentée D où vient l idée de Mini Mobile Story? La réalité augmentée est souvent perçue comme un système très complexe, animé et capable de mettre en scène informations

Plus en détail

panel des sites e-commerce romands de vente de vin

panel des sites e-commerce romands de vente de vin panel des sites e-commerce romands de vente de vin Les suisses sont de très grands amateurs de vin. Selon une étude récente ils sont même parmi les plus grands consommateurs de vin au monde. Nous avons

Plus en détail

sites internet & stratégies numériques

sites internet & stratégies numériques sites internet & stratégies numériques Réseaux Sociaux contenus et proximité 1,5 milliard de personnes sur Facebook dans le monde, plus de 250 millions sur Twitter, près de 70 sur Pinterest. Et de nouveaux

Plus en détail

Atelier : Numérique et Œnotourisme en Aquitaine. Document de cadrage pour la réunion du 7 mars 2012

Atelier : Numérique et Œnotourisme en Aquitaine. Document de cadrage pour la réunion du 7 mars 2012 Atelier : Numérique et Œnotourisme en Aquitaine Document de cadrage pour la réunion du 7 mars 2012 Ce document de travail rassemble quelques chiffres-clés et éléments de cadrage pour les participants aux

Plus en détail

Assistant Manager Tourisme Hôtellerie Restauration

Assistant Manager Tourisme Hôtellerie Restauration Tourisme 108 Assistant Manager Tourisme Hôtellerie Restauration Diplôme d état homologué de niveau III, Bac+2 Objectifs Acquérir les compétences permettant au candidat de seconder efficacement le responsable

Plus en détail

Mise en lumière de votre excellence

Mise en lumière de votre excellence isycard Sommelier Cartes & Menus numériques : tablettes, smartphones, bornes tactiles 39 90 H.T. / mois Mise en lumière de votre excellence hôtels restaurants bars boutiques spas vins isycard Sommelier

Plus en détail

APPEL A PROJETS «ITINERAIRES DE DECOUVERTE DANS LE VIGNOBLE ALSACIEN»

APPEL A PROJETS «ITINERAIRES DE DECOUVERTE DANS LE VIGNOBLE ALSACIEN» APPEL A PROJETS «ITINERAIRES DE DECOUVERTE DANS LE VIGNOBLE ALSACIEN» La création d itinéraires thématiques qui permettent, sous une forme renouvelée, la découverte du vignoble alsacien et apportent une

Plus en détail

Comportements et attentes des internautes vis-à-vis des sites Internet touristiques. Marketing - Tourisme

Comportements et attentes des internautes vis-à-vis des sites Internet touristiques. Marketing - Tourisme Comportements et attentes des internautes vis-à-vis des sites Internet touristiques Une enquête commandée par : L Ardesi Midi-Pyrénées La Caisse des Dépôts et Consignations La Direction du Tourisme Le

Plus en détail

CANDIDATURE PROGRAMME LOCAL DE FORMATION INTERFILIERES 2011-2013

CANDIDATURE PROGRAMME LOCAL DE FORMATION INTERFILIERES 2011-2013 CANDIDATURE PROGRAMME LOCAL DE FORMATION INTERFILIERES 2011-2013 1) Présentation du territoire du PLFI Les territoires Entre-deux-Mers et Graves et Sauternes se situent au cœur du vignoble Bordelais et

Plus en détail

Compte rendu Atelier de développement «Webmarketing» du 3 novembre 2008

Compte rendu Atelier de développement «Webmarketing» du 3 novembre 2008 Date : 16/12/2008 Auteur : Laetitia Connan-G Styr CONQUERIR ET FIDELISER SES CLIENTELES : LES ENJEUX D UNE STRATEGIE WEBMARKETING Cellule «Développement touristique territorial» Compte rendu Atelier de

Plus en détail

VotrePartenaire de la vigne au verre. Loire. ud-ouest. Beaujolais. Cotes du Rhône. Bourgogne Champagne. Languedoc-Roussillo

VotrePartenaire de la vigne au verre. Loire. ud-ouest. Beaujolais. Cotes du Rhône. Bourgogne Champagne. Languedoc-Roussillo VotrePartenaire de la vigne au verre ud-ouest e Cotes du Rhône Beaujolais Loire Bourgogne Champagne Languedoc-Roussillo L ACCOMPAGNEMENT DANS L ACTION LE CONCEPT La raison d être d AOC Conseils est de

Plus en détail

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise Etude de marché Selon l Agence Pour la Création d Entreprise (APCE), 70% des cas de défaillance ont pour origine la mauvaise qualité des études de marché, que celles-ci soient mal réalisées ou de manière

Plus en détail

Livre Blanc Virtua 2012

Livre Blanc Virtua 2012 Livre Blanc Virtua 2012 LES SECRETS D UNE CAMPAGNE DIGITALE DE NOËL RÉUSSIE Suivez-nous sur Twitter Virtua 021 544 28 00 info@virtua.ch Stratégies et créations digitales 2 Table des matières Préparez votre

Plus en détail

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* Note détaillée Baromètre européen du rapport aux paiements Des pratiques uniformisées en Europe? Sondage Harris Interactive pour Crédit Agricole Cards & Payments Enquête réalisée en ligne du 19 au 29 septembre

Plus en détail

Marché Chine. France Agrimer & Atout France Promotion de l Oenotourisme Année 2013

Marché Chine. France Agrimer & Atout France Promotion de l Oenotourisme Année 2013 Marché Chine France Agrimer & Atout France Promotion de l Oenotourisme Année 2013 OBJECTIFS : Après s'être focalisé sur la promotion de la filière oenotourisme au niveau des professionnels, la campagne

Plus en détail

A quoi sert un plan de communication

A quoi sert un plan de communication Séminaire-atelier Bujumbura 8-9 Octobre 2014 La Communication Parlementaire A quoi sert un plan de communication 1. La communication c est quoi? Même si ces concepts sont connus il n est pas inutile de

Plus en détail

LICENCE PRO RESPONSABLE COMMERCIAL VINS ET RESEAUX DE DISTRIBUTION

LICENCE PRO RESPONSABLE COMMERCIAL VINS ET RESEAUX DE DISTRIBUTION LICENCE PRO RESPONSABLE COMMERCIAL VINS ET RESEAUX DE DISTRIBUTION RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence professionnelle Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Présentation La licence

Plus en détail

Etudes sur la performance, la notoriété, l image et la gouvernance des entreprises éponymes.

Etudes sur la performance, la notoriété, l image et la gouvernance des entreprises éponymes. Université Montesquieu Bordeaux IV Institut de Recherche en Gestion des Organisations Directeur : Gérard HIRIGOYEN Professeur des Universités, Université Montesquieu Bordeaux IV Président du Pôle Universitaire

Plus en détail

L enquête Nationale Drive 2.0,

L enquête Nationale Drive 2.0, Dossier de presse L enquête Nationale Drive 2.0, des résultats surprenants Sommaire I- A propos de Parabellum II- Contexte : Le Drive en France III- Enquête Nationale Drive 2.0 - Méthodologie de l enquête

Plus en détail

Évolution des réseaux sociaux dans la banque (US et France) et place dans la distribution multicanale

Évolution des réseaux sociaux dans la banque (US et France) et place dans la distribution multicanale conseil organisation management Réussir ensemble Évolution des réseaux sociaux dans la banque (US et France) et place dans la distribution multicanale Salon e-commerce, Paris, 14 septembre 2011 csa consulting

Plus en détail

Atelier numérique E-tourisme

Atelier numérique E-tourisme Atelier numérique E-tourisme 21 mars 2011- Pavillon de Marquèze Parc naturel régional Landes de Gascogne -L Etourisme? «tourisme électronique» - activités du secteur du tourisme sur internet - permet de

Plus en détail

Du Web to Store au Digital in Store

Du Web to Store au Digital in Store Livre blanc Du Web to Store au Digital in Store Quand votre audience online se transforme en acheteurs offline www.kontestapp.com Introduction Le commerce digital et le commerce traditionnel évoluent de

Plus en détail

http://myriam-webmarketing.blogspot.com myriam@fcwebmarketing.fr 06.63.93.14.86

http://myriam-webmarketing.blogspot.com myriam@fcwebmarketing.fr 06.63.93.14.86 1 Formations & Conseils Web Marketing Myriam GHARBI Formations & Conseils Web Marketing Vous êtes Auto-entrepreneur, Créateur d'entreprise, Salarié au sein d'une TPE, PME ou dans une Collectivité? Vous

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

ANALYSE RÉSEAUX SOCIAUX. Septembre 2009

ANALYSE RÉSEAUX SOCIAUX. Septembre 2009 ANALYSE RÉSEAUX SOCIAUX Septembre 2009 Sommaire 1. L utilité des réseaux 2. La structuration du réseau GET 3. Emergences de «nouveaux» items de marque 4. Modélisation du réseau GET 2 L utilité des réseaux

Plus en détail

Sommaire. 1ère Partie: L analyse. 2ème Partie: Le concept. 1. Etude du rosé et de la concurrence. 2. Etude du Bordeaux rosé 3.

Sommaire. 1ère Partie: L analyse. 2ème Partie: Le concept. 1. Etude du rosé et de la concurrence. 2. Etude du Bordeaux rosé 3. Sommaire 1ère Partie: L analyse 1. Etude du rosé et de la concurrence. 2. Etude du Bordeaux rosé 3. Etude de la cible 2ème Partie: Le concept 1. Notre proposition 2. L identité 3. Le déroulement de la

Plus en détail

Avis d expert. Réussir son Site E-Commerce

Avis d expert. Réussir son Site E-Commerce Avis d expert Réussir son Site E-Commerce Réussir son Site E-Commerce Un projet de site E-Commerce revêt une complexité croissante, que ce soit pour créer un nouveau site ou faire évoluer un site existant.

Plus en détail

En partenariat avec. et sa solution e-mailing

En partenariat avec. et sa solution e-mailing En partenariat avec et sa solution e-mailing A quoi sert une campagne e-mailing? A quoi sert un e-mailing? Faites la distinction entre la communication de masse et la communication ciblée Notoriété Communication

Plus en détail

MARKETING MOBILE. Présentation

MARKETING MOBILE. Présentation MARKETING MOBILE Présentation NOUVEAU RLC a mis en place une cellule de création et de développement de sites mobiles, accessibles par code-barre 2D, Web to mobile ou Numéro SMS + : Moovitag MARKETING

Plus en détail

10 ème Forum IES 2010 Enjeux et Perspectives de l Intelligence Economique Au carrefour des Pratiques REIMS 6-8 octobre 2010

10 ème Forum IES 2010 Enjeux et Perspectives de l Intelligence Economique Au carrefour des Pratiques REIMS 6-8 octobre 2010 10 ème Forum IES 2010 Enjeux et Perspectives de l Intelligence Economique Au carrefour des Pratiques REIMS 6-8 octobre 2010 Mission Chanvre pour le Cluster Beaujolais Numéro de la communication : IES-2010-28

Plus en détail

Introduction DROIT ET MARKETING ON LINE : QUELS ENJEUX? QUELLES RELATIONS?

Introduction DROIT ET MARKETING ON LINE : QUELS ENJEUX? QUELLES RELATIONS? DROIT ET MARKETING ON LINE : QUELS ENJEUX? QUELLES RELATIONS? Internet : réseau des réseaux où tout semble possible; espace où l on peut tour à tour rechercher, apprendre, travailler, échanger; vecteur

Plus en détail

Nos savoir-faire & solutions business

Nos savoir-faire & solutions business Passionnés de gastronomie et de voyages, ses fondateurs se sont inspirés de leur expertise dans l univers agro-alimentaire pour créer DESTINATION en 1999, une entreprise à taille humaine et éco-responsable,

Plus en détail

Chapitre 1 Comprendre l évolution du marketing

Chapitre 1 Comprendre l évolution du marketing Chapitre 1 Comprendre l évolution du marketing Ce que vous allez apprendre Définir le marketing et comprendre son rôle Comprendre les différentes évolutions du marketing Comprendre les nouveaux enjeux

Plus en détail

Vendre son champagne sur internet

Vendre son champagne sur internet dossier P.13-17 Vendre son champagne sur internet De nombreuses études le montrent : le commerce en ligne se porte bien et devrait continuer à croître sur les deux prochaines années. Ainsi, la Fédération

Plus en détail

Documents mis à disposition par : http://www.marketing-etudiant.fr. Attention

Documents mis à disposition par : http://www.marketing-etudiant.fr. Attention Documents mis à disposition par : http://www.marketing-etudiant.fr Attention Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. En conséquence croisez vos

Plus en détail

Comment développer l attractivité d un commerce multiservices?

Comment développer l attractivité d un commerce multiservices? Comment développer l attractivité d un commerce multiservices? L attractivité pour un commerce multiservices : Comment la déterminer? Quel sens lui donner? Quel sens donnez-vous au mot ATTRACTIVITE, dans

Plus en détail

DIAGNOSTIC NUMERIQUE 2013 DOUE LA FONTAINE ET SA REGION

DIAGNOSTIC NUMERIQUE 2013 DOUE LA FONTAINE ET SA REGION DIAGNOSTIC NUMERIQUE 2013 DOUE LA FONTAINE ET SA REGION 1 Sommaire Le contexte.. p.3 Pourquoi un diagnostic p.3 Rétroplanning.. p.3 Caractéristiques des répondants p.4 L adresse e-mail. P.5 La Google adresse.

Plus en détail

Agence web marketing Pourquoi une agence de web marketing? Définition du web marketing.

Agence web marketing Pourquoi une agence de web marketing? Définition du web marketing. Agence web marketing Pourquoi une agence de web marketing? Définition du web marketing. Internet est la plus grande vitrine imaginable pour présenter et vendre des produits et des services. En permanence

Plus en détail

WHITE PAPER DISTRIBUTION-NÉGOCE

WHITE PAPER DISTRIBUTION-NÉGOCE WHITE PAPER DISTRIBUTION-NÉGOCE Spécial Distribution - Négoce Comment optimiser vos processus achats et factures fournisseurs grâce à la dématérialisation de documents? 96%* des factures émises en Europe

Plus en détail

Rappel situation marché

Rappel situation marché Proposition 2011 Rappel situation marché Un marché légèrement en hausse en volume en 2009 La France continue à perdre des points comme les VQPRD Les consommateurs sont plutôt fidèles aux prix et aiment

Plus en détail

Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment?

Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment? Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment? Nemours 09 juillet 2015 Noémie Reynard Chargée de mission Tourisme et Développement Durable CCI Seine-et-Marne Direction Commerce-Tourisme Etre visible sur

Plus en détail

Capter la. Pour faire face au comportement

Capter la. Pour faire face au comportement Capter la en mobilité pour l Pour faire face au comportement naturel des internautes qui recherchent de l information sur internet et font l achat en magasin, les distributeurs mettent en place des outils

Plus en détail

ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles?

ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles? ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles? Livre Blanc Cabestan Des sources de données disparates Il existe autant d'approches pour reconnaître un

Plus en détail

8ème édition du Baromètre du CtoC PriceMinister-Rakuten & La Poste, réalisé par OpinionWay

8ème édition du Baromètre du CtoC PriceMinister-Rakuten & La Poste, réalisé par OpinionWay Paris, le 14 novembre 2013 8ème édition du Baromètre du CtoC PriceMinister-Rakuten & La Poste, réalisé par OpinionWay En 2013, face à la crise, le CtoC, précurseur de "l économie collaborative" ou «sharing

Plus en détail

LA REUSSITE DE VOTRE PROJET MEDIA DEPEND BEAUCOUP DU CHOIX DE VOTRE PRESTATAIRE INFORMATIQUE

LA REUSSITE DE VOTRE PROJET MEDIA DEPEND BEAUCOUP DU CHOIX DE VOTRE PRESTATAIRE INFORMATIQUE LA REUSSITE DE VOTRE PROJET MEDIA DEPEND BEAUCOUP DU CHOIX DE VOTRE PRESTATAIRE INFORMATIQUE 2Se 20 Avenue des Cathares 11700 AZILLE 09 72 17 05 22 06 01 97 13 58 infos@2se-paca.com http://2se-paca.com

Plus en détail

CODE d AUTODISCIPLINE ET DE DEONTOLOGIE EN MATIERE DE COMMUNICATION ET DE COMMERCIALISATION DES BOISSONS ALCOOLISEES

CODE d AUTODISCIPLINE ET DE DEONTOLOGIE EN MATIERE DE COMMUNICATION ET DE COMMERCIALISATION DES BOISSONS ALCOOLISEES CODE d AUTODISCIPLINE ET DE DEONTOLOGIE EN MATIERE DE COMMUNICATION ET DE COMMERCIALISATION DES BOISSONS ALCOOLISEES Dans le souci du respect et de la recherche d une commune et loyale application des

Plus en détail

Les cartes entreprises en 2014 et demain

Les cartes entreprises en 2014 et demain 2014 Les cartes entreprises en 2014 et demain Analyse prospective du marché des cartes entreprises L APECA accompagne depuis 10 ans le développement de la carte achat en France et se consacre, plus largement,

Plus en détail

Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne

Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle

Plus en détail

La distribution et le marketing numériques

La distribution et le marketing numériques La distribution et le marketing numériques E-commerce : un développement solide L e-commerce transforme la manière avec laquelle les clients ont accès et achètent leurs produits. Avec, en point d orgue,

Plus en détail

Le développement de la franchise dans le Groupe Casino

Le développement de la franchise dans le Groupe Casino Le développement de la franchise dans le Groupe Casino Dossier de presse 1 Communiqué de presse Le groupe Casino mise sur la franchise pour accélérer le développement de ses enseignes de proximité Mars

Plus en détail

Edition 2011. Améliorer sa productivité Former ses équipes Echanger avec d autres professionnels Exporter ses Vins & Spiritueux

Edition 2011. Améliorer sa productivité Former ses équipes Echanger avec d autres professionnels Exporter ses Vins & Spiritueux Edition 2011 Améliorer sa productivité Former ses équipes Echanger avec d autres professionnels Exporter ses Vins & Spiritueux Ce guide présente les services proposés par le groupe CCI de Bordeaux aux

Plus en détail

«ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE 2011 de l opération nationale de sensibilisation :

«ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE 2011 de l opération nationale de sensibilisation : avec le soutien de «ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE nationale de sensibilisation : Génération Numérique Fiche technique Le cinquième baromètre et a été réalisé par Calysto dans le cadre de sensibilisation

Plus en détail

Mini Mobile Story Dossier de presse - Juillet 2013

Mini Mobile Story Dossier de presse - Juillet 2013 Dossier de presse - Juillet 2013 «Racontez de petites histoires sur vos smartphones» Introduction «Avez-vous déjà flashé un Qr Code avec votre smartphone?» «Vous êtes tombés sur un site fait pour un écran

Plus en détail

«MON PROJET DE CREATION D ENTREPRISE / MON BUSINESS MODEL»

«MON PROJET DE CREATION D ENTREPRISE / MON BUSINESS MODEL» «MON PROJET DE CREATION D ENTREPRISE / MON BUSINESS MODEL» Le business model est la description générale de votre projet qui explique comment l entreprise va gagner de l argent. Nous vous proposons un

Plus en détail

Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France. Résultats

Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France. Résultats Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France Résultats Le jeu vidéo est, à travers le monde, la première industrie culturelle devant les secteurs du cinéma et de la musique.

Plus en détail

Communitiz L outil de Social CRM pour les Community Managers!

Communitiz L outil de Social CRM pour les Community Managers! Communitiz L outil de Social CRM pour les Community Managers! Février 2012 Sommaire Communitiz, pour le Community Manager o Qu est-ce que c est? o Un outil de Social CRM o Communitiz et Trouvissimo o Notre

Plus en détail

Big data* et marketing

Big data* et marketing Catherine Viot IAE de Bordeaux Maître de conférences HDR Responsable pédagogique du Master 2 Marketing Equipe de Recherche en Marketing - IRGO catherine.viot@u-bordeaux4.fr Big data* et marketing 2006

Plus en détail

Présentation CRT PACA Golf de Digne les bains

Présentation CRT PACA Golf de Digne les bains Présentation CRT PACA Golf de Digne les bains 1 Réalisation d une étude de positionnement marketing en 2010 5 enjeux pour une destination touristique «Pays Dignois» Un enjeu de positionnement touristique

Plus en détail

Solutions de développement export

Solutions de développement export Solutions de développement export UN DIRECTEUR EXPORT, UN PARTENAIRE EN CHINE Contexte: Face à un contexte conjoncturel morose dans le marché vini-viticole français, une pression constante des négociants

Plus en détail

Le programme d'accompagnement E-tourisme des CCI de Provence Alpes Côte d'azur Parcours : «Approfondissement»

Le programme d'accompagnement E-tourisme des CCI de Provence Alpes Côte d'azur Parcours : «Approfondissement» Le programme d'accompagnement E-tourisme des CCI de Provence Alpes Côte d'azur Parcours : «Approfondissement» JOURNEE 1 : LA DEMARCHE MARKETING JOURNEE 2 : FOCUS «SITE WEB», «FACEBOOK», «E-REPUTATION»

Plus en détail

Formation Institut Kinoa

Formation Institut Kinoa Formation Institut Kinoa «Le marketing BtoB à l ère du digital» Inbound Marketing Générer des leads sur les canaux digitaux Institut kinoa Page 1 sur 6 Institut Kinoa - 32 Rue Arago - 92800 PUTEAUX Tél.

Plus en détail

Le ranking de Augure Influencers La méthodologie AIR en détails

Le ranking de Augure Influencers La méthodologie AIR en détails Le ranking de Augure Influencers La méthodologie AIR en détails V1.0 Octobre 2014 Oualid Abderrazek Product Marketing Sommaire 1. Contexte...3 2. L algorithme...3 a. Exposition...4 b. Echo...4 c. Niveau

Plus en détail

Limites. Problèmes trouvés et propositions de solutions

Limites. Problèmes trouvés et propositions de solutions Conclusion Limites Pour faciliter la compréhension de la conclusion et pour qu elle soit plus utile aux entreprises, la rédaction de chaque point abordé sera analysée sur deux axes importants. D un côté,

Plus en détail

MOBILE MARKETING POURQUOI DEVEZ VOUS OFFRIR LE MOBILE A VOTRE SITE

MOBILE MARKETING POURQUOI DEVEZ VOUS OFFRIR LE MOBILE A VOTRE SITE MOBILE MARKETING POURQUOI DEVEZ VOUS OFFRIR LE MOBILE A VOTRE SITE Le simple fait de pouvoir consulter votre site Web sur un mobile ne signifie pas qu il est adapté aux mobiles. Les sites pour mobile doivent

Plus en détail

Projet Fish & Catering Sector (Mise à jour du 13/10/08)

Projet Fish & Catering Sector (Mise à jour du 13/10/08) Projet Fish & Catering Sector (Mise à jour du 13/10/08) Une initiative conjointe de : En association avec : A. Introduction de la notion «d alimentation durable» en restauration collective. La notion «d

Plus en détail

La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains

La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains Alexandre Bertin NOTE STRATEGIQUE Note stratégique réalisée par

Plus en détail

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Sommaire Présentation...3 Matériel numérique...4 Mise à disposition de matériel numérique...4 Mise à disposition d une

Plus en détail

POURQUOI FAIRE APPEL A UN PRESTATAIRE?

POURQUOI FAIRE APPEL A UN PRESTATAIRE? COMMENT CHOISIR UN PRESTATAIRE WEB? Lorsqu une entreprise décide de créer son site web, elle fait généralement appel à un ou plusieurs prestataires spécialisés. Néanmoins face à la diversité de l offre,

Plus en détail

SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION

SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION LIVRE BLANC SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION Découvrez comment le Social CRM peut travailler pour vous LIVRE BLANC SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION 2 À PROPOS Au cours des dernières années, vous

Plus en détail

Comment être présent facilement et efficacement sur Internet?

Comment être présent facilement et efficacement sur Internet? FORMATION E TOURISME Comment être présent facilement et efficacement sur Internet? Soyez acteur sur internet. Définissez les points clés de votre présence sur internet sur la base de vos objectifs marketing,

Plus en détail

Plan d actions thématique «oenotourisme»2013

Plan d actions thématique «oenotourisme»2013 Plan d actions thématique «oenotourisme»2013 I / Promotion sur les supports de communication Promotion de l offre «oenotourisme»dans le magazine «anjouémotions»(145 000 ex.) et via la carte touristique

Plus en détail

Lancer et réussir sa campagne de collecte

Lancer et réussir sa campagne de collecte Lancer et réussir sa campagne de collecte Contactez-nous! contact@helloasso.com 06 58 39 99 60 Lancer et réussir votre campagne de collecte Étape 1 : Rédiger votre page de collecte - Présenter votre projet

Plus en détail

Grégory Bressolles L E-MARKETING

Grégory Bressolles L E-MARKETING Grégory Bressolles L E-MARKETING Conseiller éditorial : Christian Pinson Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-057045-4 SOMMAIRE Avant-propos 5 CHAPITRE 1 Qu est-ce que l e-marketing? I COMMENT INTERNET A-T-IL

Plus en détail

Tous les termes de cette définition doivent être parfaitement définis pour la qualité des résultats de cette étude permanente.

Tous les termes de cette définition doivent être parfaitement définis pour la qualité des résultats de cette étude permanente. LES PANELS DE DISTRIBUTEURS. Le fonctionnement et l utilisation des données. Définition Un panel est une étude permanente de recueil d informations (achat, vente, lecture, TV, radio etc.) auprès d un échantillon

Plus en détail

AOC / IGP Saisonnalité

AOC / IGP Saisonnalité Morceau / pièce Etat des ressources Condition d élevage Identité du producteur Détaillants Lieu de pêche / élevage Recettes AOC / IGP Saisonnalité Espèces véritable Qui sommes nous Une structure française

Plus en détail

C Vous, le 1 er site communautaire destiné à tous les consommateurs

C Vous, le 1 er site communautaire destiné à tous les consommateurs C Vous, le 1 er site communautaire destiné à tous les consommateurs Dossier de presse Février 2012 une initiative du groupe Casino Le Plan J adore, c est quoi? L essentiel pour tout comprendre en 3 points!...

Plus en détail

Développer sa stratégie sur les médias sociaux

Développer sa stratégie sur les médias sociaux Your network is more powerful than you think Développer sa stratégie sur les médias sociaux Nicholas Vieuxloup Mai 2010 VOUS LES Panorama CONNAISSEZ des médias sociaux TOUS? Les Médias Sociaux en chiffres

Plus en détail

«L impression à données potentiel de croissance?»

«L impression à données potentiel de croissance?» «L impression à données variables, un marché à fort potentiel de croissance?» «Francois Gouverneur Directeur Marketing Xerox France» Page 1 2 2 Des Français attachés au media papierp Si l équipement et

Plus en détail

Comment augmenter votre taux de transformation : A/B Testing Live & User Experience

Comment augmenter votre taux de transformation : A/B Testing Live & User Experience Comment augmenter votre taux de transformation : A/B Testing Live & User Experience Interviendront sur les sujets : Les intervenants Comment optimiser le taux de transformation de son tunnel de conversion?

Plus en détail

Bientôt plus d'1 Français sur 10 client d'une banque en ligne.

Bientôt plus d'1 Français sur 10 client d'une banque en ligne. www.audirep.fr Bientôt plus d'1 Français sur 10 client d'une banque en ligne. Restitution des résultats d une étude menée par internet sur un échantillon de 1 001 personnes représentatives de la population

Plus en détail

Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur?

Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur? Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur? Un Livre Blanc Experian Marketing Services d après une enquête menée par le

Plus en détail

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix!

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix! Communiqué de presse 21 novembre 2011 Une étude CEDRE/Ifop 1 propose le regard croisé des consommateurs et des chefs d entreprises français sur le «Made in France» 72% des Français prêts à payer plus cher

Plus en détail

e-commerce : Guide à l intention des Petites et Moyennes Entreprises

e-commerce : Guide à l intention des Petites et Moyennes Entreprises Livre Blanc e-commerce : Guide à l intention des Petites et Moyennes Entreprises Optimisation des opportunités en ligne pour les PME Opportunités en ligne La conjoncture n a jamais été aussi favorable

Plus en détail

M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes

M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes SOMMAIRE LES CONSTATS... 3 LA METHODOLOGIE... 3 CE QU IL FAUT RETENIR... 4 Google? Oui, mais pas que...4 Connectés, même en vacances!...4

Plus en détail

ATELIER 3 Les nouvelles formes de consommation et de pratiques d achats et leur impact sur l aménagement du territoire 22 MAI 2012

ATELIER 3 Les nouvelles formes de consommation et de pratiques d achats et leur impact sur l aménagement du territoire 22 MAI 2012 ATELIER 3 Les nouvelles formes de consommation et de pratiques d achats et leur impact sur l aménagement du territoire 22 MAI 2012 Intervenants : Charlène MARLIAC, conseil commerce TIC - CCI de Lyon Yann

Plus en détail

VINS ET SPIRITUEUX. PRIMUS Wine

VINS ET SPIRITUEUX. PRIMUS Wine VINS ET SPIRITUEUX PRIMUS Wine AVIS D'EXPERT L avenir de la filière viticole : des atouts pour sortir de la crise Benoît Calvet, Négociant en vins dans la région de Bordeaux et membre de la commission

Plus en détail

Atelier E-TOURISME 2013. Optimiser la visibilité de son site sur les moteurs de recherche. ecotourismepro.jimdo.com

Atelier E-TOURISME 2013. Optimiser la visibilité de son site sur les moteurs de recherche. ecotourismepro.jimdo.com Atelier E-TOURISME 2013 Optimiser la visibilité de son site sur les moteurs de recherche ecotourismepro.jimdo.com Optimiser la visibilité de son site sur les moteurs de recherche Audrey Piquemal Chargée

Plus en détail

N 1189 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 1189 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 1189 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 26 juin 2013. PROPOSITION DE LOI tendant à ne pas intégrer la prestation

Plus en détail

VIENNE LONDRES MUNICH BERLIN ZURICH PARIS HONG KONG PEKIN MOSCOU ISTANBUL

VIENNE LONDRES MUNICH BERLIN ZURICH PARIS HONG KONG PEKIN MOSCOU ISTANBUL Enterprise Email Marketing Solutions & Services IMPLI PERT CATION INE N DÉLIV RABIL CE ITÉ W N E S Guide Pratique de l Emailing 2012 Conseils pratiques sur la meilleure façon de mettre en place des emails

Plus en détail

Benchmark Email marketing

Benchmark Email marketing Benchmark Email marketing Une étude Experian Marketing Services - Premier Semestre 2012 Septembre 2012 Table des matières Méthodologie usages et bonnes pratiques de l'objet d'un email Focus sur les objets

Plus en détail

Diagnostic numérique de territoire Pays Mer Estérel. Roquebrune-sur-Argens Puget sur Argens. Claire Botella 2013 Chargée de mission e-tourisme

Diagnostic numérique de territoire Pays Mer Estérel. Roquebrune-sur-Argens Puget sur Argens. Claire Botella 2013 Chargée de mission e-tourisme Diagnostic numérique de territoire Pays Mer Estérel Roquebrune-sur-Argens Puget sur Argens Claire Botella 2013 Chargée de mission e-tourisme SOMMAIRE I) Le contexte 3 a) Le territoire 3 b) L Office de

Plus en détail

Intitulé du projet : PARTAJ (Plan d Accompagnement Régional et Territorial pour l Avenir des Jeunes)

Intitulé du projet : PARTAJ (Plan d Accompagnement Régional et Territorial pour l Avenir des Jeunes) Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE PAR

Plus en détail

LES INDICATEURS CLÉ DE PERFORMANCE : DÉFINIR ET AGIR

LES INDICATEURS CLÉ DE PERFORMANCE : DÉFINIR ET AGIR Online Intelligence Solutions LES INDICATEURS CLÉ DE PERFORMANCE : DÉFINIR ET AGIR Comment intégrer les KPI à sa stratégie d entreprise? Par Jacques Warren WHITE PAPER WHITE PAPER A PROPOS DE JACQUES WARREN

Plus en détail

Ateliers Cloud Computing / ADIJ [Atelier n 2] Solutions aux risques juridiques et catalogue des meilleures pratiques contractuelles

Ateliers Cloud Computing / ADIJ [Atelier n 2] Solutions aux risques juridiques et catalogue des meilleures pratiques contractuelles Ateliers Cloud Computing / ADIJ [Atelier n 2] Solutions aux risques juridiques et catalogue des meilleures pratiques contractuelles Co-animés par Helle Frank Jul-Hansen, Béatrice Delmas- Linel et David

Plus en détail

Forums et Ateliers numériques

Forums et Ateliers numériques 2015 Programme Animation Numérique de Territoire Forums et Ateliers numériques Châtaigneraie Cantal F O R U M S A T E L I E R S ACCOMPAGNEMENT N U M E R I Q U E ANIMATION NUMERIQUE DE TERRITOIRE EN CHÂTAIGNERAIE

Plus en détail

VIGNOBLES ET CHÂTEAUX

VIGNOBLES ET CHÂTEAUX STRATÉGIE DE COMMUNICATION CRÉATION DE SITES WEB CONSULTANT EN E-COMMERCE VIGNOBLES ET CHÂTEAUX Le vin est une des grandes réussites de l'homme pour transformer un fruit périssable en quelque chose de

Plus en détail

10 règles pour réussir un jeu-concours sur Facebook

10 règles pour réussir un jeu-concours sur Facebook LIVRE BLANC 10 règles pour réussir un jeu-concours sur Facebook 07/ 2014 www.kontestapp.com Introduction Facebook est incontestablement devenu le réseau social mondial le plus populaire. Avec 1,23 milliard

Plus en détail

www.myfourchette.com

www.myfourchette.com Centralisez vos réservations - Fidélisez vos clients - Boostez votre chiffre d affaires www.myfourchette.com Pour toutes questions, nos équipes se tiennent à votre disposition 01 83 77 71 77 ou support@lafourchette.com

Plus en détail

Définir sa stratégie de communication

Définir sa stratégie de communication EN MAÎTRISANT INTERNET, APPORTEZ UN NOUVEL ÉLAN À VOTRE ACTIVITÉ Définir sa stratégie de communication Une vision à long terme, un projet d action Publigo PUBLIGO Agence de communication Agence spécialisée

Plus en détail