Stratégie et politique d innovation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Stratégie et politique d innovation"

Transcription

1 9 Stratégie et politique d innovation Comment définit-on l innovation? Quelles sont les étapes du processus d innovation? Pourquoi une entreprise doit-elle conduire une politique d innovation? Quels sont les enjeux d une politique d innovation? Quelles sont les composantes d une politique d innovation? Comment une entreprise peut-elle déployer une politique d innovation? LE CAS DÉCATHLON Des innovations pour une position de leader Décathlon est un groupe international qui maîtrise l ensemble de sa chaîne de développement du produit, de la recherche et développement à la vente, en passant par la conception, le design, la production et la logistique. Bien que Décathlon soit en position de leader, la versatilité du consommateur, la baisse du pouvoir d achat et l agressivité des marques mondiales portée par les grands événements sportifs poussent le groupe à innover en permanence. ❶ Lisez les annexes et complétez la grille de préparation du cas Décathlon page suivante. ❷ Procédez à l étude du cas Décathlon en effectuant les travaux suivants : 1 - Analysez le processus d innovation de Décathlon. a) Montrez que les produits Quechua primés par le label IF constituent des innovations. Ressource 1 b) Déterminez les composantes innovantes du sac de couchage Sleepinbed. Ressource 2 c) Analysez le processus de création des nouveaux produits chez Décathlon. Ressources 3 et 4 d) Montrez que ce processus n est pas linéaire et séquentiel. Ressources 3 et 4 e) Recherchez et présentez des produits pour lesquels Décathlon a déposé des brevets. Ressources 5 et 6 f) Précisez l intérêt pour Décathlon de détenir ces brevets. Ressources 5 et Caractérisez la politique d innovation de Décathlon. a) Précisez les enjeux de l innovation chez Décathlon. Ressources 7 et 8 b) Expliquez pourquoi le design est une activité stratégique chez Décathlon. Ressource 9 c) Présentez la politique d innovation du groupe Décathlon. Ressource Étudiez l organisation de la R&D chez Décathlon. a) Identifiez le type de management de l innovation adopté par Décathlon. Ressources 11 et 12 b) Caractérisez l organisation de la R&D chez Décathlon. Ressource 13 c) Précisez l intérêt pour Décathlon de collaborer avec l université et éventuellement avec Oséo. Ressources 13 à

2 GRILLE DE PRÉPARATION DU CAS DÉCATHLON Annexe 1 Caractéristiques de Décathlon :... Nature de l International Forum de Hanovre :... Critères de choix des produits :... Caractéristiques des produits Décathlon a) FORCLAZ 900 :... b) Sleepinbed :... c) BIONNASSAY 500 :... Annexe 2 Étapes du processus de création «Imaginew» :... Annexe 3 L innovation chez Décathlon a) État d esprit :... b) Démarche :... c) Ressources :... d) Clé du succès :... Annexe 4 Annexe 5 Annexe 6 Rôle du design chez Décathlon :... Formation des équipes :... Objectifs de Décathlon :... Objectifs et organisation des équipes :... Objectifs du design global :... Organisation du «business model» :... Sources d informations complémentaires :... Nature et rôle des CIFRE :... Avantages pour Décathlon : II - MOBILISER LES RESSOURCES (Optimiser les ressources technologiques et la connaissance)

3 Annexe 1 Quechua primé à l International Forum de Hanovre 2008 L International Forum récompense depuis plus de 50 ans, les produits industriels mondiaux les mieux conçus. Le label IF est reconnu dans le monde entier et sert de référence sur le commerce mondial. [...] Le jury est composé des plus grands designers internationaux. Il garantit un statut spécial et une réputation de grande qualité au gagnant. Pour retenir l attention des membres du jury, l esthétique du produit n est pas le seul critère. L intelligence fonctionnelle du produit, l adéquation entre le produit et sa cible client, la pertinence des choix de conception, son inscription dans une politique globale industrielle et commerciale, la maîtrise de son impact environnemental sont autant de facteurs prédominants. Quechua [marque du groupe Décathlon, créateur de produits sportifs, créateur de marques et commerçant] a remporté trois prix design : Le sous-vêtement cannelé FORCLAZ 900 permet de réduire l effet de refroidissement. Les canaux hydrophiles captent l humidité corporelle [et] l éloignent de la peau. [ ] Le Sleepinbed est un sac de couchage avec un matelas autogonflant intégré. Aisance de mouvement avec ses formes larges et ses fixations élastiques. La veste d alpinisme BIONNASSAY 500 est une veste imperméable et respirante, tissu extensible et coupe ergonomique sous les bras. Annexe 2 Imaginew pour inventer les produits du futur Annexe 3 Enjeux de l innovation chez Décathlon Irwin Wouts, responsable Innovation, montre comment Décathlon, tout en étant leader sur son marché, garde un esprit de challenger : «Être leader, c est provoquer le changement, provoquer l évolution de l offre, capter de nouveaux marchés. Rester leader, c est se donner les moyens de générer en permanence de nouvelles idées et de les exploiter.» [ ] «Un projet innovant n est jamais le fruit du travail d une seule personne mais une démarche collective qui nécessite la mise en commun de connaissances et d expertises. L innovation nécessite donc une coordination fine entre les équipes commerciales, de recherche, d études et de communication». L entreprise dispose de toutes les ressources utiles : des compétences marketing et prospective pour comprendre les évolutions des besoins du marché ; une équipe de recherche, centrée sur la biomécanique du corps humain, pour penser de nouvelles solutions pour une meilleure efficacité et un meilleur confort ; des experts en design qui participent au processus et valorisent les innovations techniques. La méthode de création conçue par Décathlon, baptisée «Imaginew», est très structurée et se déroule sur plusieurs mois. Lors d une première étape, des spécialistes de la R&D ou du design communiquent aux participants des informations très pointues sur l activité étudiée : tendances [ ], nouvelles techniques ou dernières données scientifiques. Puis, c est la phase de «brainstorming» durant laquelle tous les participants lancent des idées, discutées puis classées. Lors d une troisième étape, [ ] les participants imaginent des «scénarios de vie» mettant en œuvre des personnages fictifs dans leur quotidien et leur pratique sportive. À partir de là, les designers ont toute liberté pour imaginer des produits et des services. Viennent enfin des phases de formalisation et d évaluation. Les Échos, n 19146, 28 avril Stratégie et politique d innovation 133

4 Annexe 4 Chez Décathlon, design, recherche et marketing jouent collectif L entreprise a fait du design une activité stratégique. [ ] Cette tâche incombe notamment à Philippe Picaud à la tête de la direction design de Décathlon depuis 2001 : «Le design ne constitue pas simplement de la valeur ajoutée, assure-t-il. C est stratégique, puisque cela définit l image, la notoriété de la marque. Cela doit donc être géré au plus haut niveau.» Des designers sont regroupés avec d autres spécialistes (marketing, bureau d études) au sein d une entité centrale, Décathlon Création. Une vingtaine d entre eux travaillent pour l ensemble du groupe sur des besoins transversaux comme les tendances émergentes ou la communication visuelle. L objectif de l organisation est désormais de donner le maximum d autonomie aux marques tout en gardant l unité. Pour ce faire, à l instar de 60 % des ingénieurs et des spécialistes du marketing, une cinquantaine de designers travaillent directement au sein des marques appelées à prendre de plus en plus d autonomie. [ ] «Pour qu un produit ait du succès, il faut qu il ait des qualités objectives et corresponde à un imaginaire. Les spécialistes du bureau d études travaillent dans le premier domaine. Ceux du marketing dans le second. Le designer a un impact sur les deux», explique Stéphane Roche, patron de Décathlon Création. Dans les bureaux ouverts, les rapports entre les designers, les chercheurs du centre de R&D, les chefs de produits ou le marketing sont facilités. «Dans certains cas, un designer nous soumet une idée et nous la validons sur un plan technique et scientifique [ ]» explique Philippe Freychat, directeur de la recherche et développement de Décathlon. Frank Niedercorn, Annexe 5 Décathlon : 80 designers! Admirable Design : Vous êtes à la tête d une véritable agence de design! Comment êtes-vous organisé? Philippe Picaud, directeur du design Décathlon : Nous avons aujourd hui une équipe de 80 designers. [ ] Pour soutenir la réalité de groupe à l international, le design global doit : rationaliser, c est-à-dire agir sur le process et les méthodes [pour] contribuer à une réduction des coûts de l entreprise et optimiser la chaîne globale de conception, de production, jusque dans les magasins ; gérer la cohérence entre le discours et l identité de l entreprise. [ ] Nos marques doivent être en harmonie avec les valeurs de l entreprise [ ] ; augmenter la pertinence de l offre globale. [ ] Le design doit traduire les axes stratégiques au sein de chaque marque pour qu elle soit plus forte sur son positionnement. [ ] Annexe 6 Un thésard dans mon entreprise AD : Votre organisation se traduit par un «business model» particulier? P. P. : Être le plus proche de l utilisateur, avec une compréhension de la pratique, fait qu on utilise peu les études marketing. Nous maîtrisons notre distribution, ce qui nous permet d éviter les dépenses publicitaires. Nos efforts portent donc sur l innovation et la qualité de nos produits. Enfin nous développons. Nous pouvons donc jouer sur les coûts de fabrication [et] proposer des produits avec les prix les plus attractifs. [ ] AD : Écouter le client, connaître son besoin sans marketing! Comment ça marche? P. P. : Décathlon a développé des sources d informations complémentaires en plus des magasins : le partenariat technique : l association d une marque avec un grand sportif de la discipline. C est l occasion de soumettre la gamme à un usage intensif et d améliorer les produits au fur et à mesure des pratiques les plus exigeantes ; les missions-tests : on envoie des équipes avec nos ingénieurs, nos chefs de produits et aussi les pratiquants, débutants ou non. On obtient «à chaud» des informations précieuses qui nous permettent de tendre vers une qualité maximum. Créées en 1980, les Conventions industrielles de formation par la recherche (Cifre) associent une entreprise, un jeune diplômé et un laboratoire autour d un projet de recherche qui conduira à une soutenance de thèse de doctorat. [ ] Philippe Freychat a débuté en tant que Cifre chez Décathlon. [ ] Quant au distributeur, il a gagné non seulement un brevet, mais aussi un chercheur de haut niveau, aujourd hui directeur de son centre de R&D. Un exemple parmi d autres de relation gagnant-gagnant entre une entreprise et un doctorant. [ ] La convention associant également un laboratoire, l entreprise peut développer ses relations. Un critère particulièrement important pour Décathlon qui travaille en réseau avec plus de quarante laboratoires dans le monde II - MOBILISER LES RESSOURCES (Optimiser les ressources technologiques et la connaissance)

5 LES RESSOURCES I. Le processus d innovation Ressource 1 L innovation est plus qu une invention La meilleure technologie du monde ne rapportera pas d argent si le produit auquel elle donne naissance ne se vend pas. L innovation est l introduction d une nouveauté originale (nouveau produit, nouvelle technologie...) et se distingue de l invention qui «enrichit» les connaissances sans avoir forcément d application pratique. Ainsi, beaucoup d inventions n arrivent pas sur le marché. L innovation n est pas l occasion de réaliser des exploits techniques gratuits, mais elle doit absolument aboutir à une industrialisation et à une commercialisation qui générera un chiffre d affaires et un profit. Joseph Schumpeter (1912) distingue cinq types d innovation : la fabrication d un bien nouveau ; l introduction d une méthode de production nouvelle ; l ouverture d un débouché nouveau ; la conquête d une nouvelle source de matières premières ; la réalisation d une nouvelle organisation. L innovation n est donc pas nécessairement liée à une découverte scientifique nouvelle. Alain Caillat, Hachette Technique, J Ressource Rappelez la définition de l entrepreneur selon Joseph Schumpeter. Proposez une définition de l innovation. a) Distinguez l innovation de l invention. b) Dégagez la spécificité de l innovation. c) Répondez à la question. Recherchez et présentez des innovations de types différents. Les quatre fonctions de l innovation Facilitateur : [le] produit apporte une facilité accrue dans la réalisation d une tâche ou d une opération. Simplificateur : [le] produit nouveau permet de réduire la suite des opérations constituant un service donné. Améliorateur : [le] produit contribue à perfectionner le service rendu par un produit déjà existant. [ ] Accélérateur : [le] produit ne simplifie pas les opérations nécessaires à l accomplissement d une tâche donnée, mais modifie le déroulement et le contenu de J Ressource Phase de l idée 6 ces opérations élémentaires pour rendre le même service mais beaucoup plus rapidement. [ ] Il est aisé de comprendre qu un produit ne peut être caractérisé uniquement par l un ou l autre séparément de ces facteurs. Si l on peut en discerner la tendance dominante, il n en reste pas moins que toute innovation comporte à des degrés variables la marque de ces quatre caractéristiques. Lionel Collins, Paul Legriel et Jean-Jacques Lejal, Politiques de l entreprise, Édition Dalloz. Dégagez les quatre fonctions d une innovation. Recherchez et présentez des exemples d innovation possédant une ou plusieurs de ces fonctions. Les grandes étapes du cycle d innovation Phase de recherche et développement Phase de lancement Phase de l exploitation commerciale Jean-Bernard Ducrou, Hachette Technique, Expliquez pourquoi, dans la pratique, l innovation ne suit pas un processus linéaire et séquentiel. 9. Stratégie et politique d innovation 135

6 Ressource 4 Le cheminement de l innovation : de l idée au produit Formulation Faisabilité Développement Pré-lancement Gestion Objectifs Présenter un nouveau concept de bien ou service, attractif pour les clients et réalisable. Analyser la faisabilité et la rentabilité du projet. Valider l offre techniquement et commercialement. Organiser l industrialisation et la mise sur le marché. Évaluer les résultats du lancement et gérer le cycle de vie du produit. Décrire les principes et/ou les technologies originales à la base du nouveau concept. Segmenter le marché à partir d une approche des clients et choisir les cibles prioritaires. Vérifier que l accueil des prototypes par les clients des segments choisis est positif. Fixer la stratégie de mise sur le marché et les objectifs de vente. Développer les ventes. Ressources Estimer les coûts, les besoins de financement, les ressources mobilisables. Choisir les options techniques à tester en regard des segments de marché visés. Évaluer les budgets et la rentabilité. Préciser l offre et préparer l action commerciale. Valider les cahiers des charges techniques. Mettre en place l action commerciale. Qualifier les produits et l outil de production au stade préséries. Observer le niveau de satisfaction du client et les réactions de la concurrence. Optimiser les produits et l outil de production. Mettre en œuvre la stratégie de propriété intellectuelle. Mettre en place les financements nécessaires au lancement industriel et commercial. Analyser les résultats et les écarts par rapport aux prévisions. Management et organisation Ébaucher le profil de l équipe et des partenaires. Estimer les délais du projet. Identifier les facteurs-clés de réussite ou d échec. Intégrer le projet dans la stratégie de l entreprise. Mettre en place l équipe projet. Élaborer le planning du développement. Animer l équipe projet. Actualiser le planning de lancement. Mobiliser les partenaires. Mobiliser l entreprise sur le projet. Recruter et former le personnel. Améliorer les produits, procédés et services associés pour allonger les cycles de vie des produits. Manager son projet innovant, une démarche pour les PME, Oséo, 2007, Présentez les étapes du processus d innovation et montrez qu elles s articulent logiquement. a) Repérez les phases du processus. b) Dégagez les étapes successives à l intérieur de chaque phase. c) Répondez à la question en reconstituant une suite logique d étapes. Repérez l étape qui vous semble déterminante dans ce processus. Justifiez votre réponse. Précisez quelles sont les étapes qui relèvent du management stratégique. a) Rappelez la définition du management stratégique. b) Listez les actions qui relèvent de ce type de management. c) Répondez à la question. 136 II - MOBILISER LES RESSOURCES (Optimiser les ressources technologiques et la connaissance)

7 Ressource 5 Le portrait stratégique du brevet LES RESSOURCES Le brevet permet d exclure les concurrents de l exploitation commerciale de l invention brevetée dans le territoire désigné. Sont interdits : la vente, la fabrication, l utilisation, la détention, l offre à la vente et le transport dans le territoire. Le brevet peut être utilisé comme barrière à l entrée pour les concurrents existants et les nouveaux entrants potentiels. [ ] Le brevet n est pas le droit d exploiter. Il faut encore vérifier qu on ne viole pas des brevets liés en vigueur. Une analyse de la liberté d exploitation (freedom to operate) est nécessaire. [ ] Le brevet est un contrat passé entre l inventeur et l État. L État accorde un monopole d exploitation sur son territoire au détenteur du brevet en échange de la divulgation de l invention. Le monopole a une limite territoriale [et une limite] dans le temps. [ ] Le brevet est un outil économique. Il n a de sens que s il contribue à créer et maintenir un avantage concurrentiel durable. La question de la rentabilité économique du brevet devrait toujours être posée. Le dépôt, les traductions, le maintien et la défense d un brevet engendrent des frais importants. Les avantages conférés par le brevet doivent au minimum couvrir ces frais. [ ] Le brevet peut être utile dans cinq stratégies industrielles : créer un monopole temporaire, établir des barrières à l entrée, aider la négociation, préserver ses options et créer la diversion. Les deux premières sont assez évidentes. La «négociation» est utilisée [ ] comme moyen de pression lors de négociations commerciales ou en cas de litige. Le brevet peut aussi permettre de se réserver des options sur le développement futur. Enfin, la diversion [ ] consiste à masquer les orientations réelles lors de dépôts multiples couvrant des solutions différentes dont seule une minorité est prioritaire pour l entreprise Dégagez les fonctions principales d un brevet. Expliquez à quelles conditions un brevet est rentable pour une entreprise. Montrez quel est le rôle du brevet dans la stratégie d entreprise. Ressource 6 Brevets et stratégie de l entreprise Protéger ses créations La propriété intellectuelle sert à protéger les créations intellectuelles. Elle récompense l effort des innovateurs en leur donnant des droits, leur permettant de diffuser leurs créations dans la société en les faisant fructifier, grâce à un monopole d exploitation pour une période déterminée. Se protéger grâce à la propriété intellectuelle, c est se donner les moyens d agir contre les contrefacteurs et les pratiques déloyales. Créer de la valeur Posséder un portefeuille de brevets, de marques, de dessins et modèles, contribue à enrichir le capital immatériel de votre entreprise et peut constituer une source de revenus tangibles (cessions de brevets, licences d exploitation ). Valoriser vos créations Facteur de reconnaissance, la propriété intellectuelle est un moyen sûr de valoriser vos créations auprès des partenaires et d asseoir votre notoriété auprès de vos clients. [ ] J Stimuler votre créativité et vos innovations La propriété intellectuelle vous permet d évaluer le caractère novateur d une innovation et vous incite à la recherche de solutions toujours plus créatives. Accroître votre crédibilité Déposer des titres de propriété industrielle, revendiquer des droits d auteur, c est vous assurer une plus grande crédibilité face à vos partenaires, notamment financiers, et concrétiser le développement de vos idées ou de vos produits. Se développer sur d autres marchés Protéger votre création à l international, c est ouvrir de nouveaux marchés pour exploiter vos produits, et s allier de nouveaux partenaires à l étranger. Recherchez et présentez le rôle de l Inpi. Repérez les avantages stratégiques liés au dépôt de brevets. a) Dégagez les avantages liés aux ressources de l entreprise. b) Dégagez les avantages liés à l image de l entreprise. c) Répondez à la question. 9. Stratégie et politique d innovation 137

8 II. Les enjeux de l innovation Ressource 7 Innovation et développement de l entreprise La façon la plus efficace, pour les entreprises des pays industriellement développés de s adapter à une économie mondiale de plus en plus intégrée, est de miser sur l innovation en valorisant leur capacité technologique : innovation de produits pour stimuler la demande en lançant sur le marché des produits nouveaux et innovation de procédés qui améliore les processus de production existants. [...] De multiples changements sont à l œuvre dans nos sociétés, qui obligent les entreprises à [s adapter]. On peut regrouper ces changements en trois catégories : la saturation des marchés dans les pays industriellement développés, l émergence de nouvelles contraintes (écologiques, consuméristes), la raréfaction des ressources naturelles (pétrole, eau), les changements sociaux (transformation de la famille, vieillissement de la population) conduisent à la réduction du cycle de vie des produits et à l obligation d en accroître la diversité ; la libre circulation internationale des biens et la déréglementation de certains secteurs instaurent une concurrence directe entre pays développés et pays en voie de développement (Chine et Inde par rapport aux États-Unis, à l Europe ou au Japon) ; l évolution de plus en plus rapide des techniques, chaque entreprise essayant d en tirer parti pour distancer ses concurrents, implique une croissance des coûts de R&D (pharmacie, semiconducteurs) et peut aller jusqu à rendre complètement obsolètes les technologies exploitées par les entreprises présentes sur le marché au profit de nouveaux entrants. Sandrine Fernez-Walch et François Romon, Management de l innovation, Éditions Vuibert, Dégagez les facteurs environnementaux qui obligent les entreprises à innover. Ressource 8 Politiques d innovation et degré de maturité du marché Les nouveaux marchés sont généralement créés par une offre très décalée par rapport aux standards existants, qui ne séduit initialement que quelques «fans» visionnaires. Lancer ce type d innovation est un pari très risqué : rien ne garantit que l innovation trouvera le succès ni à quelle échéance. Très souvent, ces innovations sont le fait de start-up démarrant grâce à une idée révolutionnaire. Leur petite taille leur permet de se contenter de faibles volumes pendant le temps nécessaire. Pour les entreprises établies, il ne peut s agir de l essentiel de la stratégie d innovation : les retours sur ce type d investissements sont trop aléatoires et trop différés dans le temps pour assurer la survie de l organisation à court et moyen terme. [ ] 16 Une fois que la croissance s amorce, les innovations à rechercher sont celles qui permettront à un nombre toujours plus grand de clients de prendre conscience des avantages que la nouvelle offre peut leur apporter. On peut pour cela orienter l innovation vers la recherche des adaptations de l offre initiale qui permettront de la rendre attractive pour le plus grand nombre. Une alternative consiste à inventer de nouvelles applications à l offre initiale. [ ] Vient ensuite le stade de saturation du marché. L innovation doit alors permettre de retrouver un moyen de dégager des marges. Pour cela, elle peut s efforcer de donner à l offre des caractéristiques qui justifieront un prix plus élevé. [ ] Elle peut aussi améliorer la façon de délivrer l offre afin d en réduire le coût. [ ] Après une période plus ou moins longue, la catégorie de produits recule progressivement. L enjeu de l innovation est alors de préparer la transition vers une nouvelle catégorie d offre. On peut parfois trouver des opportunités dans des domaines adjacents. [ ] Mais il faut souvent consacrer ses efforts d innovation vers des catégories à plus fort potentiel de croissance. Montrez que les politiques d innovation dépendent du cycle de vie du marché. a) Dégagez les phases du cycle de vie d un marché. b) Repérez les différentes politiques d innovation suivant leur nature. c) Établissez un lien logique entre les phases du cycle de vie du marché et les politiques d innovation. d) Répondez à la question. 138 II - MOBILISER LES RESSOURCES (Optimiser les ressources technologiques et la connaissance)

9 Ressource 9 Cycle de vie du produit et innovation LES RESSOURCES Rentabilité «Point mort» Cycle de vie du produit Période de rentabilité négative Lancement Croissance Maturité Déclin 17 Dégagez le lien entre le processus d innovation et le cycle de vie d un produit. Ressource 10 L innovation comme facteur de différenciation compétitive Les innovations qui passent l épreuve du marché donnent des avantages concurrentiels considérables aux entreprises qui les ont introduites : innover signifie disposer de quelque chose que les concurrents n ont pas. Si elle concerne les produits, l innovation se traduit dans la capacité de se différencier par rapport aux concurrents et donc d appliquer des prix plus élevés. Si elle concerne les processus de production, elle signifie pouvoir obtenir des performances supérieures et donc la capacité de baisser les coûts au-dessous de ceux des concurrents. Cet avantage dure tant que les concurrents n arrivent pas à imiter ou tant que l innovation n est pas remplacée par une autre et agit donc aussi bien sur les coûts que sur la capacité d appliquer un prix premium. [...] Mais, tôt ou tard les concurrents réussissent à imiter toute innovation. Pour maintenir des avantages concurrentiels basés sur ce facteur, il faut donc un engagement constant. Bon nombre d entreprises, au contraire, sont réticentes à investir en recherche et développement (R&D) à cause du taux élevé d insuccès des innovations [...]. Les principales raisons des échecs dépendent de certains obstacles difficiles à éliminer : l incertitude qui domine le futur de la demande (innover signifie prévoir) ; la difficulté de traduire les nouvelles technologies en produits répondant aux exigences effectives de l acheteur (qui soient donc aisément commercialisables) ; les erreurs de prévision de la demande ou l arrivée de récessions ; la lenteur dans l introduction des innovations sur le marché, ce qui fait perdre l avantage d innover en donnant aux concurrents la possibilité d imiter. Pour éviter les échecs et pour faire de l innovation un avantage concurrentiel réel, l entreprise devrait : investir dans l acquisition de capacités professionnelles tant dans la recherche de base que dans la recherche appliquée ; intégrer étroitement R&D et marketing ; intégrer étroitement R&D et production ; raccourcir les délais d introduction des nouveaux produits et services sur le marché Giorgo Pellicelli, Stratégie d entreprise, De Boeck Université, Dégagez le lien logique entre politique d innovation et avantage concurrentiel. a) Rappelez la définition de l avantage concurrentiel. b) Montrez que l innovation est une source d avantage concurrentiel. c) Répondez à la question. Montrez en quoi une politique d innovation présente des risques pour l entreprise. Expliquez comment l entreprise peut réduire ces risques. 9. Stratégie et politique d innovation 139

10 III. Le management de l innovation Ressource 11 La complexité du management de l innovation L innovation est une activité qui peut apporter une forte valeur ajoutée pour l entreprise. Mais, c est aussi une activité risquée qu il s agit de penser, d organiser et de gérer. [...] Contrairement à l activité d exploitation [ ] l innovation n existe que si on la pense : les projets d innovation procèdent de la seule responsabilité de l entreprise, qui n en prend l initiative que si elle les estime nécessaires à son devenir. [...] [Les projets d innovation] ont aussi un coût : il faut donc en assurer la rentabilité. Ils doivent permettre à l entreprise de devancer ses concurrents : il faut les mener à bien dans les délais les plus courts. Ils doivent répondre aux besoins des clients et utilisateurs pour lesquels ils ont été lancés : il faut que leur résultat fini soit conforme au cahier des charges initial. [...] Il faut ensuite assurer la mise en cohérence des activités d innovation dans le temps. [...] Le choix du moment pour lancer un nouveau produit est une décision particulièrement importante. Il dépend de nombreux facteurs tels que le cycle de vie des produits, le temps de mise sur le marché, la stratégie de l entreprise et son positionnement pour chaque couple produit-marché (leader, suiveur, etc.), la disponibilité des ressources. Sandrine Fernez-Walch et François Romon, Management de l innovation : de la stratégie aux projets, Éditions Vuibert, Montrez en quoi l innovation est une activité spécifique de l entreprise. a) Recensez au moins deux activités d exploitation de l entreprise. b) Dégagez les différences entre les activités recensées et l innovation. c) Répondez à la question. Ressource 12 Les niveaux du management de l innovation Phases du processus d innovation Niveaux de management de l innovation Chaque projet innovant Ressources technologiques Portefeuille de projets innovants Émergence des idées novatrices Définir les axes d innovation de l entreprise Chercher des opportunités d affaires nouvelles Mobiliser les technologies génériques pour les axes d innovation Faisabilité des projets potentiels (avant-projet) Vérifier la pertinence économique des projets potentiels Évaluer la faisabilité technique des projets potentiels Décider des projets à lancer Définition des projets innovants S organiser pour réaliser le projet Mobiliser les technologies-clés pour les projets Mobiliser les ressources nécessaires aux projets Réalisation des projets innovants Piloter la réalisation du projet Mettre en œuvre les technologies requises, capitaliser les technologies acquises Superviser la réalisation des projets Sandrine Fernez-Walch et François Romon, Management de l innovation : de la stratégie aux projets, Éditions Vuibert, En vous aidant également de la ressource 3, dégagez les différents niveaux du management de l innovation. Montrez en quoi ces niveaux forment un processus dynamique. a) Repérez les niveaux du processus de management de l innovation. b) Montrez comment ces niveaux s articulent logiquement entre eux. c) Répondez à la question. 140 II - MOBILISER LES RESSOURCES (Optimiser les ressources technologiques et la connaissance)

11 Ressource 13 La recherche-développement (R&D) dans l entreprise LES RESSOURCES La recherche-développement concerne toutes les entreprises quelle que soit leur taille. La recherche peut être le fait de l entreprise ellemême ou de sa collaboration avec d autres entreprises ou avec des centres de recherche publics ou privés. L organisation de la R&D varie avec la taille de l entreprise. Les grands groupes financent en général une structure centrale complétée par des centres de recherche au niveau des unités de production ou des filiales pour des programmes de recherche plus opérationnels. Les petites et moyennes entreprises, quand elles font de la recherche, adoptent des structures plus souples. La R&D est, selon l expression de nombreux chefs d entreprise, «dévoreuse de budgets». Les coûts qu elle entraîne et l impossibilité de tout faire par soi-même incitent les entreprises à rationaliser leurs programmes de recherche en utilisant au mieux les informations et découvertes qu elles puisent dans leur environnement grâce à la veille technologique. Promouvoir la veille technologique dans l entreprise, c est ainsi créer un véritable service de renseignements prêt à «espionner» les autres entreprises du secteur et à analyser toute l actualité scientifique, commerciale... mais aussi un véritable service de «contre-espionnage» pour protéger ses découvertes. Les entreprises (spécifiquement les PME-PMI) recherchent des aides à l innovation. Les concours qu elles peuvent obtenir sont publics ou privés. Ainsi, l établissement public Oséo (ex. Anvar-Agence nationale de valorisation de la recherche) soutient les projets d innovation à composantes technologiques présentant des perspectives concrètes de commercialisation en France et/ou à l international. Oséo-Anvar intervient là où les financements sont les plus difficiles à mobiliser, là où les risques sont potentiellement les plus élevés. Elle permet aux innovateurs de faire progresser leurs projets et, dans certains cas, d intéresser des investisseurs recherchant des entreprises à fort potentiel de croissance. Alain Caillat, Hachette Technique, Dégagez les différentes formes de la recherche-développement dans les entreprises. Ressource 14 La Bourse de technologies d Oséo Se démarquer par l innovation En innovant, vous vous démarquez et apportez toujours plus de valeur à votre offre pour conquérir de nouveaux marchés et préparer l avenir. Que l innovation porte sur un nouveau produit, procédé ou service, Oséo vous accompagne, partage le risque et vous aide à réunir les financements nécessaires à la réalisation de vos projets innovants (R&D) pour gagner ou maintenir votre avantage concurrentiel. Et ce, quels que soient votre secteur d activité et la taille de votre entreprise. Nous vous apportons des services [ ] et des financements adaptés [ ], en partenariat avec les régions, les pôles de compétitivité et les programmes européens. [ ] 25 Établissement public, Oséo exerce 3 métiers : l aide à l innovation ; la garantie des concours bancaires et des investisseurs en fonds propres ; le financement en partenariat. Présentation La Bourse de technologies est la plus grande base d offres de technologies brevetées issues de la recherche publique française. Ce service est destiné aux porteurs de projets, PME innovantes et grands groupes à la recherche de technologies disponibles et transférables dans tous les domaines. Nos partenaires Nos partenaires sont des établissements publics de recherche, des universités et des grandes écoles. En rejoignant le service géré par Oséo, ils se sont engagés à respecter une charte de qualité. Précisez quel est le rôle d Oséo dans la démarche d innovation. 9. Stratégie et politique d innovation 141

12 Ressource 15 Quelques offres de la Bourse de technologies d Oséo Système de suivi automatique des mouvements de navires Cette technologie est un système de suivi automatique de reconnaissance de navires à l entrée des ports de plaisance, monocapteur, basé sur une caméra vidéo. L identification se fait par segmentation du bateau dans l image, par extraction d attribut, et par caractéristique et comparaison supervisée à une base de référence. [ ] Intérêt économique : le marché de la plaisance est en plein essor, 160 millions d euros de chiffre d affaires, il y a de plus en plus de bateaux, il est très important de bien savoir les gérer, et les sécuriser. De plus, les ports de plaisance sont des outils performants de développement local. Le nautisme correspond à une demande forte de loisir, 4,5 millions de Français font du bateau, d où un intérêt social et touristique. Dispositif permettant le contrôle des paramètres physiologiques d un patient Description technique : l invention consiste en un dispositif mesurant différents paramètres physiologiques, en particulier la pression artérielle et la résistance cutanée avec différents capteurs intégrés dans un package enroulé autour du poignet du patient. [ ] L idée originale est de proposer un bracelet de forme spécifique mis en contact avec les 2 tendons du poignet et suffisamment proches de l artère du poignet. Applications industrielles : monitoring du patient, sessions d entraînement sportif. Principaux avantages : très faible coût de construction du dispositif, très faible consommation d énergie permettant une grande autonomie, bracelet ergonomique de petite taille qui ne perturbe pas le porteur. Marqueurs luminescents pour l authentification et la sécurisation La sécurisation de la production est un problème pour de nombreuses entreprises et de nombreux systèmes de marquage existent actuellement. Malheureusement, les systèmes actuellement disponibles sont souvent peu flexibles et aisés à reproduire. Applications industrielles : lutte contre la contrefaçon, sécurise la production et aide à la traçabilité. Propriété intellectuelle : Brevets Fr n et PCT/EP2007/059946, Brevets Fr n et PCT/EP2008/ Dégagez le rôle des universités dans la démarche d innovation. 142 II - MOBILISER LES RESSOURCES (Optimiser les ressources technologiques et la connaissance)

13 L ESSENTIEL 9. Stratégie et politique d innovation I. Le processus d innovation La spécificité de l innovation Nouveauté qui enrichit Invention = les connaissances Innovation Nouveauté destinée à l industrialisation et à la commercialisation Nouveauté destinée à générer un profit pour l entreprise Les formes de l innovation selon Joseph Schumpeter Fabrication d un bien nouveau ou d une qualité nouvelle d un bien Introduction d une méthode de production nouvelle ou de nouveaux procédés commerciaux Ouverture d'un débouché ou d un marché nouveau Innovation Les quatre fonctions de l innovation Facilitatrice Simplificatrice Amélioratrice Accélératrice Les étapes du processus d innovation Émergence de l idée (produit, service ou procédé) Conquête d'une source nouvelle de matières premières ou de produits semi-ouvrés Définition de l innovation (besoins de l utilisateur) Les fonctions principales du brevet Exclure les concurrents et empêcher les nouveaux entrants Argumenter lors de négociations commerciales ou lors de litiges Réalisation d un prototype (matériaux et tests) Réalisation d'une nouvelle organisation Apporte une facilité accrue dans la réalisation d une tâche ou d une opération. Permet de réduire la suite des opérations constituant un service donné. Contribue à perfectionner le service rendu par un produit déjà existant. Modifie le déroulement et le contenu d opérations pour rendre le service plus rapidement. Accorder un monopole d exploitation légal sur un territoire Se réserver des options sur le développement futur d un produit Industrialisation (techniques et modalités de production) Commercialisation (public ciblé et moyens utilisés) Contribuer à créer et à maintenir un avantage concurrentiel durable Dissimuler les orientations réelles de la politique d innovation 9. Stratégie et politique d innovation 143

14 II. Les enjeux de l innovation Changements environnementaux et innovation Saturation des marchés dans les pays développés Évolution rapide des techniques et des technologies Innovation Émergence de nouvelles contraintes légales et commerciales Raréfaction des ressources naturelles Libre circulation des biens et déréglementation de la concurrence Changements sociaux et culturels Marché et politiques d innovation Volume du marché Séduire le plus grand nombre en aménageant l offre initiale Maturité Préparer l avenir en inventant les nouveaux relais de croissance Déclin Croissance Restaurer les marges en justifiant un prix plus élevé ou en réduisant les coûts 144 III. Émergence Innovation et avantage concurrentiel Le management de l innovation Management stratégique Management opérationnel Innovation Créer un nouveau marché grâce à une innovation de rupture Se différencier par rapport à la concurrence Obtenir des performances supérieures aux concurrents Diminuer les coûts de manière durable Temps Développer la R&D Intégrer R&D et marketing Intégrer R&D et production Réduire les délais Émergence Faisabilité Définition Réalisation des idées novatrices des projets des projets innovants des projets innovants Définir la politique d innovation et rechercher des opportunités nouvelles. Mobiliser des technologies génériques pour favoriser l innovation. Vérifier la pertinence des projets selon la stratégie de l entreprise. Décider des projets à lancer. Évaluer la faisabilité technique des projets. Choisir les moyens nécessaires à la réalisation des projets. Mobiliser les technologies et les ressources nécessaires aux projets. Piloter et superviser la réalisation des projets. Coordonner les technologies et les ressources pour réaliser les projets. II - MOBILISER LES RESSOURCES (Optimiser les ressources technologiques et la connaissance)

15 VÉRIFIEZ VOS CONNAISSANCES Vrai ou Faux? Appréciez la validité des affirmations suivantes. Lorsque ces affirmations vous paraissent fausses, indiquez la réponse correcte. 1. L innovation est un synonyme d invention. 2. Pour J. Schumpeter, un nouveau procédé de fabrication est une innovation. 3. L une des fonctions de l innovation est de décomposer en tâches les opérations d un service donné. 4. L industrialisation de l innovation conduit à la réalisation d un prototype. 5. Le brevet accorde à l entreprise un monopole d exploitation illimitée sur un territoire donné. 6. L innovation est stimulée par la raréfaction des ressources énergétiques. 7. L innovation peut être orientée vers la recherche d applications nouvelles pour un produit. 8. En phase de croissance du marché, l innovation doit permettre de préparer l avenir. 9. L innovation est un facteur de différenciation compétitive et d avantage concurrentiel. 10. La recherche d opportunités d affaires nouvelles relève du management de l innovation. Maîtriser le Vocabulaire 1. Définissez l innovation et distinguez les types d innovation selon J. Schumpeter. 2. Présentez les fonctions principales de l innovation. 3. Énoncez les facteurs environnementaux qui stimulent l innovation. 4. Montrez le lien entre les politiques d innovation et l évolution du marché de l entreprise. 5. Présentez les caractéristiques principales des niveaux de management de l innovation. Test de Connaissances Trouvez la bonne réponse. 1. Parmi les types d innovation suivants, trouvez et justifiez l intrus : a) méthode de production nouvelle ; b) changement de qualité d un produit ; c) nouvelle source de matières premières ; d) nouveaux procédés de fabrication. 9. Stratégie et politique d innovation 145

16 2. Parmi les fonctions suivantes, laquelle n est pas remplie par l innovation? a) Simplification d opérations ; b) amélioration d un service ; c) accélération d un processus ; d) réalisation d un produit. 3. Classez dans un ordre logique les étapes suivantes d un processus d innovation : a) lancement de la production ; b) test auprès des utilisateurs ; c) définition du projet innovant ; d) commercialisation de l innovation ; e) émergence de l idée nouvelle ; f) réalisation du prototype éventuel ; g) définition des moyens et procédés de fabrication. 4. Parmi les caractéristiques suivantes, laquelle ne relève pas du brevet? a) Donner le droit d exploiter un produit sur un territoire donné ; b) limiter dans le temps l exploitation d un service ; c) contribuer à maintenir un avantage concurrentiel ; d) assurer la rentabilité économique de l entreprise. 5. Parmi les facteurs d innovation suivants, repérez et justifiez l intrus : a) émergence de nouvelles contraintes écologiques ; b) libre circulation des chercheurs et des inventeurs ; c) réduction du cycle de vie des produits ; d) saturation des marchés des pays développés. 6. Associez la phase de maturité du marché à l un des objectifs suivants de l innovation : a) restaurer les marges ; b) créer un nouveau marché ; c) préparer l avenir ; d) séduire le plus grand nombre. 7. Pour transformer l innovation en avantage concurrentiel, les entreprises doivent intégrer : a) R&D et technique ; b) R&D et informatique ; c) R&D et mercatique ; d) R&D et productique. 8. Parmi les niveaux suivants du management de l innovation, lequel se rapporte au management stratégique? a) Mobiliser les ressources ; b) évaluer la faisabilité du projet ; c) piloter la réalisation du projet ; d) définir la politique d innovation. 146 II - MOBILISER LES RESSOURCES (Optimiser les ressources technologiques et la connaissance)

Page 1 Créativité et Innovation en projet technique

Page 1 Créativité et Innovation en projet technique Page 1 Créativité et Innovation en projet technique Page 2 Invention et créativité «J invente d abord l idée, sans savoir si c est possible et réalisable parce que si sous commencez seulement à réfléchir

Plus en détail

L importance des brevets pour les PME

L importance des brevets pour les PME L importance des brevets pour les PME Philippe Cadre Responsable de la coopération Afrique, et Océan Indien Sommaire es PME a stratégie brevet Pourquoi une politique de protection? Les grands principes

Plus en détail

Protéger ses REPÈRES. créations. pour bien protéger ses créations

Protéger ses REPÈRES. créations. pour bien protéger ses créations Protéger ses créations REPÈRES Tout ce qu il faut savoir pour bien protéger ses créations Vous êtes à l origine d innovations, de créations esthétiques, d une nouvelle image ou d un nom pour votre entreprise?

Plus en détail

développement innovation

développement innovation phases d un projet de recherche développement innovation Programme, projet et opération Programme : un ensemble de projets concourant à un même objectif. Projet : un ensemble finalisé d activités et d

Plus en détail

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME création oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6522-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME création oser pour gagner! Que la création porte sur une activité traditionnelle avec un

Plus en détail

Innovation et valorisation industrielle : quelles informations pour quels enjeux? 21 septembre 2012

Innovation et valorisation industrielle : quelles informations pour quels enjeux? 21 septembre 2012 Innovation et valorisation industrielle : quelles informations pour quels enjeux? 21 septembre 2012 Plan 1. Pourquoi l intelligence économique? 2. Intelligence économique pour innover et valoriser 3. Comment

Plus en détail

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché»

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» Mastère spécialisé «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» I- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS : Intitulé

Plus en détail

Boostez votre croissance grâce à la Propriété Intellectuelle!

Boostez votre croissance grâce à la Propriété Intellectuelle! Boostez votre croissance grâce à la Propriété Intellectuelle! Partageons des bonnes pratiques 1 l L innovation, la créativité, le savoir-faire sont les moteurs et la richesse de toute entité économique

Plus en détail

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr OSEO et le soutien de l innovation Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Notre mission Soutenir l innovation et la croissance des entreprises Par nos trois métiers

Plus en détail

Consolider le doctorat

Consolider le doctorat Consolider le doctorat Éléments de travail pour l élaboration de positions sur le système doctoral Texte adopté par le Conseil d Administration de l ANDèS en mai 2007 Les recommandations qui suivent s

Plus en détail

Piloter un projet innovant : comment s y prendre? Animé par : Delphine LEGRAS, BPI France Stéphane BUNOUF, MELYAD Michel TILLON, RENNES ATALANTE

Piloter un projet innovant : comment s y prendre? Animé par : Delphine LEGRAS, BPI France Stéphane BUNOUF, MELYAD Michel TILLON, RENNES ATALANTE Piloter un projet innovant : comment s y prendre? Animé par : Delphine LEGRAS, BPI France Stéphane BUNOUF, MELYAD Michel TILLON, RENNES ATALANTE Les missions de Rennes Atalante Accompagner les créateurs

Plus en détail

ENTREPRENEURS : misez sur la propriété industrielle!

ENTREPRENEURS : misez sur la propriété industrielle! ENTREPRENEURS : misez sur la propriété industrielle! ENTREPRENEURS : MISER SUR LA PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE! Novatrices, les start-up, PME et ETI omettent parfois d établir une stratégie de propriété industrielle.

Plus en détail

Notre nouveau programme d Entreprise

Notre nouveau programme d Entreprise > Notre nouveau programme d Entreprise Londres, 13 janvier 2005 Présentation à la communauté financière 1 Notre nouveau programme d entreprise Présentation à la communauté financière 2 > notre Vision Présentation

Plus en détail

APERÇU DES ACCORDS CONTRACTUELS DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE

APERÇU DES ACCORDS CONTRACTUELS DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE APERÇU DES ACCORDS CONTRACTUELS DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE I. Introduction 1. En substance, le transfert de technologie est le processus par lequel une technologie, des compétences, un savoir-faire ou

Plus en détail

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009 Une bonne stratégie à l export ne s improvise pas CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Axe 1 Objectif Thématique 1 : Renforcer la recherche, le développement technologique et l innovation Investissement prioritaire B : Promotion

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Introduction: Avant d entreprendre la création d une entreprise, mais également à l occasion du développement d une nouvelle activité, il est absolument conseillé d élaborer un business

Plus en détail

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 Première partie : Analyse du contexte : 1. Justifiez, en mobilisant les références théoriques pertinentes, pourquoi la démarche suivie par Octave

Plus en détail

SERVICE PROPRIETE INTELLECTUELLE

SERVICE PROPRIETE INTELLECTUELLE SERVICE PROPRIETE INTELLECTUELLE ÉTUDIER - CRÉER PROTÉGER - MONÉTISER é PNO Consultants sas 7 rue Rouget de L Isle 75001 Paris 01.44.77.91.00 france@pnoconsultants.com Introduction Qui est PNO? Créé en

Plus en détail

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 PGE 2 Fall Semester 2015 Purchasing Track Course Catalogue Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 Méthodes Outils associés au Processus Opérationnel des Achats p. 3 Gestion d un Projet Achat

Plus en détail

Le transfert de technologie

Le transfert de technologie Le transfert de technologie Walter DALLE VEDOVE Walter DALLE VEDOVE 1 Notre but est de vous familiariser avec le transfert de technologie et la négociation de contrats de transfert technologique Croissance

Plus en détail

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm Notez que vous trouverez les fiches citées à chaque étape sur le site (Normalement, les liens ont été conservés et fonctionnent) Reste

Plus en détail

Faut-il brûler les Business-plan? Animé par : Elise BOUREILLE, Strego Rachid NEDJAR, Rennes Atalante

Faut-il brûler les Business-plan? Animé par : Elise BOUREILLE, Strego Rachid NEDJAR, Rennes Atalante Faut-il brûler les Business-plan? Animé par : Elise BOUREILLE, Strego Rachid NEDJAR, Rennes Atalante Sommaire 1. Qu est-ce qu un business-plan? 2. La start-up hier et aujourd hui 3. Utilité d un business-plan

Plus en détail

THÈME 4 : A QUELLES RÈGLES SONT SOUMISES LES ACTIVITÉS DE L ENTREPRISE SUR LE MARCHÉ?

THÈME 4 : A QUELLES RÈGLES SONT SOUMISES LES ACTIVITÉS DE L ENTREPRISE SUR LE MARCHÉ? THÈME 4 : A QUELLES RÈGLES SONT SOUMISES LES ACTIVITÉS DE L ENTREPRISE SUR LE MARCHÉ? CHAPITRE 4 : Les droits de propriété industrielle, instruments juridiques de la concurrence. Après avoir défini la

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BOITIER PHARMA

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BOITIER PHARMA BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BOITIER PHARMA La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés

Plus en détail

MONTER SON BUSINESS PLAN

MONTER SON BUSINESS PLAN MONTER SON BUSINESS PLAN Le plan de développement («business plan» en anglais) est la description quantitative et qualitative du projet de votre entreprise à moyen terme. C est donc un document fondamental

Plus en détail

Chapitre V La mise en œuvre des stratégies

Chapitre V La mise en œuvre des stratégies Chapitre V La mise en œuvre des stratégies 1 Les forces dynamiques dans l évolution de l entreprise Base Base de de l l avantage concurrentiel dans dans l industrie Action stratégique Environnement de

Plus en détail

SUR INVITATION EXCLUSIVE...

SUR INVITATION EXCLUSIVE... SUR INVITATION EXCLUSIVE... REJOIGNEZ LE PROGRAMME PARTENAIRES DU PLUS GRAND GROUPE EUROPÉEN DE TECHNOLOGIE B2B PANASONIC EUROPEAN B2B PARTNER PROGRAMME UN PROFESSIONNEL AU SERVICE DES PROFESSIONNELS Savez-vous

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

L'étape de planification de votre projet technologique

L'étape de planification de votre projet technologique L'étape de planification de votre projet technologique Résumé : Pour gérer l ensemble des contraintes de votre projet - humaines, matérielles, temporelles et surtout financières et accroître ses chances

Plus en détail

Ce guide a pour objectif de faciliter le dépôt de candidature et la mise en place du dossier.

Ce guide a pour objectif de faciliter le dépôt de candidature et la mise en place du dossier. Bourse Charles Foix GUIDE DU CANDIDAT avec le soutien de Préambule Ce guide a pour objectif de faciliter le dépôt de candidature et la mise en place du dossier. Il guide la réflexion des candidats vers

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 1 REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIALE TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

LES STAGES ET LES MISSIONS DES ETUDIANTS EN BTS COMMUNICATION

LES STAGES ET LES MISSIONS DES ETUDIANTS EN BTS COMMUNICATION LES STAGES ET LES MISSIONS DES ETUDIANTS EN BTS COMMUNICATION Les étudiants sont engagés dans les missions, soit : - avec des responsabilités directes et complètes d exécution - avec un rôle d observateur

Plus en détail

La démarche marketing

La démarche marketing La démarche marketing «Ça, c est encore du marketing!» Marc-Alexandre Legrain Source : La boîte à culture Sommaire I. Découvrir le Marketing Etape 1 : A quoi sert le Marketing? Etape 2 : La démarche Marketing

Plus en détail

MARKETING INTERNATIONALES DES PRODUITS AGRICOLES

MARKETING INTERNATIONALES DES PRODUITS AGRICOLES MARKETING INTERNATIONALES DES PRODUITS AGRICOLES Sommaire Introduction au marketing international Types de marketing international La stratégie d internationalisation La politique internationale du produit

Plus en détail

Le plan d action marketing et commercial : De la réflexion marketing à l action commerciale

Le plan d action marketing et commercial : De la réflexion marketing à l action commerciale Le plan d action marketing et : De la réflexion marketing à l action e Un document qui oblige à réfléchir et à prendre du recul sur l activité, en mêlant l analyse marketing à l action e 1 L analyse marketing

Plus en détail

Innovation chez les PME : nécessité, diversité et facteurs de succès

Innovation chez les PME : nécessité, diversité et facteurs de succès Innovation chez les PME : nécessité, diversité et facteurs de succès Par : Josée St-Pierre 1, Ph.D., professeure titulaire Directrice du Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises Présidente

Plus en détail

Innovation. Qu est-ce que l innovation? On considère deux types d innovation

Innovation. Qu est-ce que l innovation? On considère deux types d innovation Innovation Qu est-ce que l innovation? Une innovation est quelque chose : - de nouveau, de différent ou de meilleur (produit, service, ), - qu une entreprise apporte à ses clients ou à ses employés, -

Plus en détail

CHARTE DE PARTENARIAT entre PARTENAIRE et la GSVC francophone pilotée par l Institut de l Innovation et de l Entrepreneuriat Social de l ESSEC

CHARTE DE PARTENARIAT entre PARTENAIRE et la GSVC francophone pilotée par l Institut de l Innovation et de l Entrepreneuriat Social de l ESSEC CHARTE DE PARTENARIAT entre PARTENAIRE et la GSVC francophone pilotée par l Institut de l Innovation et de l Entrepreneuriat Social de l ESSEC Année 2011-2012 PREAMBULE : PRESENTATION DE LA GSVC 1. La

Plus en détail

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC La gestion de projet ne présente pas de difficultés particulières mais une méthodologie qui va demander énormément de précisions tout au long de

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan Le Groupe Renault en 1998 Métier: conception, fabrication et vente d automobiles But: la croissance rentable Objectif: 10% des PdM mondiales en 2010 dont 50% hors Europe

Plus en détail

Plan Défi Biotech Santé

Plan Défi Biotech Santé Plan Défi Biotech Santé Positionnement Concurrentiel et Commercial Présentation de l opération 24 novembre 2011 24 novembre 2011 1/20 2011 Intervenants Denis le Bouteiller, responsable de la mission Expérience

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 1 : Présentation de votre projet 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet

Plus en détail

Du marketing dans ma PME!

Du marketing dans ma PME! Du marketing dans ma PME! Manque d expérience marketing des managers de sociétés technologiques, difficulté de recruter des profils marketing formés ou expérimentés : pourquoi la mission marketing est-elle

Plus en détail

LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE

LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE Une présentation au Comité permanent des finances de Recherches en sciences et en génie Canada (CRSNG) Octobre

Plus en détail

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial INSTITUT NATIONAL DES ÉTUDES TERRITORIALES Conçu pour des cadres expérimentés, le cycle supérieur de management (CSM) vise

Plus en détail

CHALLENGES NUMERIQUES

CHALLENGES NUMERIQUES Programme d Investissements d Avenir CHALLENGES NUMERIQUES Appel à manifestation d intérêt Cahier des charges ADRESSE DE PUBLICATION DE L APPEL A MANIFESTATION D INTERET https://extranet.bpifrance.fr/projets-innovants-collaboratifs/

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan 1. Le diagnostic stratégique: un pré-requis à la prise de décision Définition du diagnostic stratégique = Analyse conjointe de l entreprise (ses forces / ses faiblesses)

Plus en détail

L accélération du développement économique et social du Maroc a engendré une progression significative de la demande en énergie.

L accélération du développement économique et social du Maroc a engendré une progression significative de la demande en énergie. Cluster Solaire Immeuble ZENITH 1, Rez-de Chaussée et 4 ème étage, Lotissement CIVIM, Lots N 19-20, Le Zénith 1, Sidi Maârouf, Casablanca Standard: 0522585350 Fax: 0522787986 contact@clustersolaire.ma

Plus en détail

QCM d autoévaluation

QCM d autoévaluation QCM d autoévaluation Concernant les techniques d analyse stratégique Philippe Massol Vous devez pouvoir répondre à toutes les questions de ce QCM pour pouvoir considérer que vous êtes à l aise avec les

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, 5 mars 2015

Communiqué de presse Paris, 5 mars 2015 Ne pas diffuser, publier ou distribuer, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon Communiqué de presse Paris, 5 mars 2015 Solairedirect enregistre son document de

Plus en détail

Catalogue du réseau UBIFRANCE et les Missions Economiques

Catalogue du réseau UBIFRANCE et les Missions Economiques Catalogue du réseau UBIFRANCE et les Missions Economiques UBIFRANCE et les Missions Economiques constituent ensemble le réseau public d appui au développement international des entreprises françaises,

Plus en détail

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise Etude de marché Selon l Agence Pour la Création d Entreprise (APCE), 70% des cas de défaillance ont pour origine la mauvaise qualité des études de marché, que celles-ci soient mal réalisées ou de manière

Plus en détail

Salon de la création d entreprises

Salon de la création d entreprises Salon de la création d entreprises Tunis 17 octobre 2008 «Comment mettre l innovation au cœur de l entreprise» soutient l innovation et la croissance des PME oseo.fr 2 OSEO Soutient l innovation et la

Plus en détail

Définition des objectifs Caractéristiques de l offre définitive Marché cible positionnement. Evaluation du potential de vente

Définition des objectifs Caractéristiques de l offre définitive Marché cible positionnement. Evaluation du potential de vente Chapitre 3 Lancement et développement de la jeune entreprise Une fois, l étude de marché réalisée, le créateur doit maintenant l explorer, c'est-à-dire en tirer les éléments qui serviront à la rédaction

Plus en détail

B- LES ÉTAPES DE L INNOVATION

B- LES ÉTAPES DE L INNOVATION B- LES ÉTAPES DE L INNOVATION 4 D A B C 3 2 1 l idée de l idée au projet du projet à la réalisation de la réalisation au marché La conduite du projet d innovation 1 - L idée Les idées innovantes ont d

Plus en détail

Programme de management et sciences de gestion CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT)

Programme de management et sciences de gestion CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) Programme de management et sciences de gestion CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) 1) 0rientations générales L enseignement de «management et sciences de gestion» intègre des approches

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/13/INF/8 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 1 ER MAI 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Treizième session Genève, 19 23 mai 2014 RÉSUMÉ DE L ÉTUDE SUR LE RÔLE DES BREVETS

Plus en détail

Propriété industrielle Se former avec l INPI

Propriété industrielle Se former avec l INPI 2013 Se former avec l INPI Formations Externes 2013 Les certificats Découvrir la propriété intellectuelle Protéger l aspect marketing des créations Protéger l innovation technique Rechercher et exploiter

Plus en détail

Et si vous rencontriez un activateur de projets innovants?

Et si vous rencontriez un activateur de projets innovants? Créateurs d entreprises Chercheurs Jeunes entreprises Et si vous rencontriez un activateur de projets innovants? Original en France, le Comité Innovergne mobilise les ressources financières et d accompagnement

Plus en détail

L Institut National de la Propriété Industrielle

L Institut National de la Propriété Industrielle L Institut National de la Propriété Industrielle Rôle de la propriété industrielle Récompenser l effort des innovateurs en leur donnant des droits pour diffuser leurs créations et les faire fructifier

Plus en détail

S inscrire dans une dynamique de création de valeur et renforcer les chances du succès commercial des projets collaboratifs

S inscrire dans une dynamique de création de valeur et renforcer les chances du succès commercial des projets collaboratifs Module 17 Marketing S inscrire dans une dynamique de création de valeur et renforcer les chances du succès commercial des projets collaboratifs Objectifs pédagogiques Ce module dédié à l approche marketing

Plus en détail

ECOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE

ECOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE ECOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE MASTERE et 3 CYCLE SPECIALISE EN ENTREPRENEURIAT SYLLABUS Année 2013/2014 Responsables : Olivier IGON Secrétaire : Zohra BA ( : (33) 05.61.29.48.80 Bâtiment Le Bosco Bureau

Plus en détail

Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire. Animé par : Oliver THONNEL

Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire. Animé par : Oliver THONNEL Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire Animé par : Oliver THONNEL SE POSITIONNER SUR SON MARCHÉ Le CLIENT - la CIBLE Comprendre Des BESOINS Des ATTENTES Répondent-ils au

Plus en détail

Le PARI de l International Du projet à la mise en place d une démarche optimisée

Le PARI de l International Du projet à la mise en place d une démarche optimisée Le PARI de l International Du projet à la mise en place d une démarche optimisée Atelier ATLANPOLE 9 avril 2013 Florence CROSSAY Conseiller International - Responsable de Pôle Conseil CCI International

Plus en détail

L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING

L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING A la croisée de toutes les activités du groupe, les équipes Marketing sont au cœur de nos processus. Leur mission? Sensibiliser les consommateurs à des produits conçus pour

Plus en détail

EKIA est créateur de solutions, spécialisé dans la gestion des risques émergents liés aux nouveaux modes de vie et de consommation.

EKIA est créateur de solutions, spécialisé dans la gestion des risques émergents liés aux nouveaux modes de vie et de consommation. EKIA est créateur de solutions, spécialisé dans la gestion des risques émergents liés aux nouveaux modes de vie et de consommation. EKIA est créateur de solutions, spécialisé dans la gestion des risques

Plus en détail

Les épreuves professionnelles du BTS Communication

Les épreuves professionnelles du BTS Communication Les épreuves professionnelles du BTS Communication EPREUVE E4 COEFFICIENT 4 Contrôle continu (CCF) + Oral EPREUVE E6 COEFFICIENT 4 Contrôle continu (CCF) + Oral EPREUVE E5 COEFFICIENT 4 Ecrit EPREUVES

Plus en détail

Tableau de Bord. Clas 1.1 Conduite d'un projet de communication

Tableau de Bord. Clas 1.1 Conduite d'un projet de communication Bande de Com! Tableau de Bord Julien Pansier PROJET Clas 1.1 Conduite d'un projet de communication 1.1.1 Prise en charge du dossier de l annonceur C11.1. S approprier la demande de l annonceur - Comprendre

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

PARTIE COMMUNE DU BEES DU DEUXIEME DEGRE

PARTIE COMMUNE DU BEES DU DEUXIEME DEGRE GUIDE DE LECTURE VAE PARTIE COMMUNE DU BEES DU DEUXIEME DEGRE 1 OUTIL D AIDE A LA DESCRIPTION DES ACTIVITES EN VUE DE LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE (VAE) DE LA PARTIE COMMUNE DU BREVET D ETAT

Plus en détail

Présentation de la Note d analyse «Renforcer l amorçage» par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

Présentation de la Note d analyse «Renforcer l amorçage» par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Paris, le 27 février 2012 Présentation de la Note d analyse «Renforcer l amorçage» Lundi 27 février 2012 par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Seul le prononcé fait foi

Plus en détail

17 octobre 2014 Caroline ROGLIANO

17 octobre 2014 Caroline ROGLIANO Les rencontres de l ARCES Ile de France 17 octobre 2014 Caroline ROGLIANO L APIE L APIE est née en 2007 du rapport Levy Jouyet, qui faisait le constat que l Etat, tout comme les entreprises privées, était

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

TRADE. Yourcegid Trade Y2

TRADE. Yourcegid Trade Y2 TRADE Yourcegid Trade Y2 1800 Clients négociants plus de + de 10 langues + de 40 pays plus de 200 DE collaborateurs et experts Un réseau performant : 200 PRès de Distributeurs certifiés Parce que votre

Plus en détail

La stratégie du Groupe BPCE

La stratégie du Groupe BPCE La stratégie du Groupe BPCE 2 edito Groupe BPCE est né en juillet 2009 de la volonté des groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne de construire ensemble le deuxième groupe bancaire en France, un groupe

Plus en détail

Solutions de communications intelligentes pour les sociétés financières

Solutions de communications intelligentes pour les sociétés financières Solutions de communications intelligentes pour les sociétés financières Les solutions de communication intelligentes d Avaya permettent aux sociétés opérant sur les marchés financiers de doter une nouvelle

Plus en détail

REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU

REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU PRÉSENTATION DU GROUPE Présent depuis plus de 17 ans en région Rhône Alpes où il a acquis une position de leader sur son marché, le Groupe CFI a élaboré, développé et modélisé avec

Plus en détail

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale Banque de détail Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale L évolution de l environnement et les enjeux dans la Banque de détail CENTRES D'APPELS Intensification du

Plus en détail

CESA CERTIFICAT D ENSEIGNEMENTS SUPÉRIEUR DES AFFAIRES FAMILY BUSINESS

CESA CERTIFICAT D ENSEIGNEMENTS SUPÉRIEUR DES AFFAIRES FAMILY BUSINESS CESA CERTIFICAT D ENSEIGNEMENTS SUPÉRIEUR DES AFFAIRES FAMILY BUSINESS CESA Certificat d enseignement supérieur des affaires Pourquoi choisir un CESA HEC? Destinés aux responsables fonctionnels ou opérationnels

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ CV315 SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ 1. Identifier les objectifs commerciaux Les 4 objectifs clés du commercial L esprit de conquête, clé de la performance La psychologie du vendeur face à l acheteur 2.

Plus en détail

COURS ENTREPRENEURIAT: APPROCHES ET OUTILS BUSINESS MODEL. Page 1/26

COURS ENTREPRENEURIAT: APPROCHES ET OUTILS BUSINESS MODEL. Page 1/26 COURS ENTREPRENEURIAT: APPROCHES ET OUTILS BUSINESS MODEL Page 1/26 Rappel des objectifs de la séance 1. Apprentissage des notions clés Business model composantes clés et typologie Innovation et création

Plus en détail

Place de Wallonie, 1 à 5100 Jambes Secrétariat : 081/33.44.84 Accompagnement.recherche@spw.wallonie.be. Guide pratique pour les études de faisabilité

Place de Wallonie, 1 à 5100 Jambes Secrétariat : 081/33.44.84 Accompagnement.recherche@spw.wallonie.be. Guide pratique pour les études de faisabilité Direction générale opérationnelle Économie, Emploi et Recherche Département du Développement technologique Direction de l Accompagnement de la Recherche Place de Wallonie, 1 à 5100 Jambes Secrétariat :

Plus en détail

les ateliers dirigeants programme 2014 Entrez dans l excellence!

les ateliers dirigeants programme 2014 Entrez dans l excellence! les ateliers dirigeants programme 2014 Entrez dans l excellence! L équipe d experts métier de la CCI Territoriale de la Moselle est à votre service tout au long de l année. Pour toute information sur les

Plus en détail

Chapitre 2. 2.1 Principes de base

Chapitre 2. 2.1 Principes de base Chapitre 2 LA STRATÉGIE DU GROUPE ALTRAD 2.1 Principes de base Au cours du séminaire Altrad 2013, Henri Giscard d Estaing, pdg du Club Méditerranée, décrivait la stratégie comme une vision claire, une

Plus en détail

TPE et PME, construire leur projet d entreprise, luxe ou nécessité?

TPE et PME, construire leur projet d entreprise, luxe ou nécessité? TPE et PME, construire leur projet d entreprise, luxe ou nécessité? Existe-t-il une relation entre la fragilité économique des TPE et PME françaises et le peu de temps qu elles consacrent à la construction

Plus en détail

CONSTRUIRE VOTRE BUSINESS PLAN SOCIAL AU FORMAT GSVC PARTIE 1 : LA STRUCTURE DU BUSINESS PLAN POUR LA GSVC SELON BERKELEY

CONSTRUIRE VOTRE BUSINESS PLAN SOCIAL AU FORMAT GSVC PARTIE 1 : LA STRUCTURE DU BUSINESS PLAN POUR LA GSVC SELON BERKELEY CONSTRUIRE VOTRE BUSINESS PLAN SOCIAL AU FORMAT GSVC Selon les critères de la GSVC établis par la Haas School of Business de Berkeley, à la différence d un business plan classique, un business plan social

Plus en détail

Management de transition Une réponse au besoin de sécuriser l organisation financière de l entreprise

Management de transition Une réponse au besoin de sécuriser l organisation financière de l entreprise Article paru dans la revue de l Association des Directeurs de Comptabilité et de Gestion, décembre 2007. Management de transition Une réponse au besoin de sécuriser l organisation financière de l entreprise

Plus en détail

Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité. Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président. Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015

Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité. Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président. Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015 Manuel Qualité Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015 CIS Valley Manuel Qualité- MAQ_V08 page 1/16 Engagement

Plus en détail

Enjeux et modalités de l innovation

Enjeux et modalités de l innovation Enjeux et modalités de l innovation I. Le processus d innovation L innovation génère de la croissance: Augmentation compétitivité avantage concurrentiel. mobiliser les ressources techniques (recherche

Plus en détail

Marques et noms de domaine

Marques et noms de domaine Marques et noms de domaine Une nécessaire harmonisation des pratiques Introduction 1 2 3 4 Bonnes pratiques en termes de gestion des marques Bonnes pratiques en termes de gestion des noms de domaine Une

Plus en détail

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing anufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING manufacturing i-club Un club utilisateur de plus de 100 adhérents qui participent activement à la vie de nos produits plus de 2000 Clients industriels

Plus en détail

Thème Sens et portée de l étude Notions Thème EM 3 - Les principes de fonctionnement d une organisation 3.3 Les stratégies de l organisation

Thème Sens et portée de l étude Notions Thème EM 3 - Les principes de fonctionnement d une organisation 3.3 Les stratégies de l organisation Thème Sens et portée de l étude Notions Thème EM 3 - Les principes de fonctionnement d une organisation 3.3 Les stratégies de l organisation Les stratégies sont globales ou de domaine. Les stratégies globales

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013 La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés aux différents stades d élaboration et de contrôle des sujets. Pour autant, ce document

Plus en détail

Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau

Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» 1- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS :

Plus en détail

(epc) Conformité avec les Global Trade

(epc) Conformité avec les Global Trade Des solutions de gestion des informations produit Pour vous aider à atteindre vos objectifs métier IBM WebSphere Product Center Points forts Offre une solution globale de gestion des informations produit

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING 1. La notion de marché 2. La définition du Marketing et du Marketing - Mix 3. Les fonctions de l entreprise 4. La stratégie push ( fonction de production ) 5. La stratégie

Plus en détail