Présentation des 24 candidats de la liste Union Monégasque. Notre vision et nos idées pour l avenir de Monaco

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation des 24 candidats de la liste Union Monégasque. Notre vision et nos idées pour l avenir de Monaco"

Transcription

1 LE JOURNAL D'INFORMATION DE L'UNION MONÉGASQUE DÉCEMBRE 2012 Le Conseil National a été le théâtre, le lundi 10 décembre, d un événement sans précédent. Monsieur Jean-Charles Gardetto ayant rappelé en séance publique que Monsieur Christophe Spiliotis s était prononcé en faveur du recrutement de croupiers chinois à la SBM, lors de la pause des débats, ce dernier a assené des injures homophobes à Monsieur Gardetto avant de l agresser physiquement devant de nombreux témoins. Cet incident aurait dû être suivi des excuses immédiates de la liste Horizon Monaco, qui ne saurait cautionner ces débordements, et de l exclusion de Monsieur Spiliotis de cette liste. A l heure où ces lignes sont écrites, et malgré nos demandes réitérées, rien n a été fait en ce sens, à part de vagues excuses devant la presse. Horizon Monaco ajoute ainsi la désinvolture et le mépris à la violence, atteignant des sommets de cynisme. La justice est saisie, mais la blessure est là. Jamais je n aurais cru assister à une telle scène dans l enceinte du Conseil National. L acte de Monsieur Spiliotis et la caution que lui apportent ses colistiers en ne se désolidarisant pas de son geste salissent notre Institution. Ils sont la suite logique de la campagne de haine et de désinformation, mais aussi de diffamation publique de certains élus (dont Monsieur Gardetto) menée par Horizon Monaco depuis le début de leur campagne. Je suis attristé pour notre collègue Gardetto et pour tous mes collègues. Je suis triste aussi pour ceux qui, au sein de la liste Horizon Monaco, ne peuvent cautionner de tels agissements mais sont tenus au silence par des meneurs de liste sans vergogne. Je suis triste surtout pour notre Conseil National et pour notre Principauté. Jean-François Robillon CAMPAGNE 2013 > Lire en page 6 Présentation des 24 candidats de la liste Union Monégasque PROGRAMME > Lire en page 4 Notre vision et nos idées pour l avenir de Monaco ACTUALITES > Lire en page 3 L AGRESSION : Indignation et amertume devant l agression perpétrée par un élu R&E contre un élu UDM ACTUALITES EUROPE: la verité trahie, les Monégasques trompés > Lire en page 10 CAMPAGNE 2013 > Lire en page 2 Le cri d alarme de la SBM JOURNAL D INFORMATIONS DECEMBRE

2 CAMPAGNE 2013 Les Rendez-Vous Rouge & Blanc : échanger directement avec vos candidats Parce que la vie à Monaco et l avenir de notre Pays intéressent tous les compatriotes, les candidats de l Union Monégasque ont décidé de poursuivre la démarche entamée il y a plus d un an pour vous donner la parole, sur des sujets de société, parfois sensibles, et échanger directement avec les élus et tous vos candidats. Votre avis compte! Pour l Union Monégasque, vous respecter signifie vous donner la parole et entendre vos préoccupations tout au long de l année, tout au long du mandat, pas seulement quelques mois avant une échéance électorale! C est pourquoi nous prenons l engagement de continuer à vous rencontrer régulièrement pour vous présenter notre travail quotidien au Conseil National, au service de Monaco et des Monégasques, mais aussi poursuivre notre dialogue avec vous! Voici un aperçu des idées débattues avec vous lors des derniers rendez-vous Rouge & Blanc. Merci à tous de votre soutien! Pouvoir d achat Soutenir les commerces de la principauté Rétablir l équilibre des loyers et des charges Rions un peu avec «Lignes de campagne» La liste «Horizon Monaco» a envoyé le 15 octobre à tous les Monégas - ques une brochure de vingt-quatre pages qui n a pas manqué de faire rire et sourire. Elle a dû coûter très cher, car c est un joli papier glacé avec beaucoup de photos en couleurs mais cet argent aurait sans doute pu être employé à des propos moins futiles. Un petit tour d «horizon»? Nous avons énormément ri en lisant l éditorial de Monsieur Nouvion et la double page de Messieurs Cucchi et Allavena. Horizon Monaco a lancé sa liste le 28 septembre, mais nos adversaires s échinent encore et encore à justifier leur union pendant quatre pages! Décidément, cela ne passe pas! La conclusion de cette double page vaut le détour : «Voilà la logique de notre union, d une simplicité désarmante quand on y réfléchit sans préjugés : l intérêt du pays avant les intérêts personnels». Les psychanalystes appellent cela le «déni», et cela fait bientôt deux mois que cela dure! A force de dire qu ils sont bien ensemble, ils vont peut-être réussir Financer la dépendance Préparer l avenir de nos enfants : les clés de l orientation Sport et santé : bien vivre à tous les âges Développer la recherche médicale Se doter d un hôpital de pointe Favoriser la pratique du sport Améliorer la prise en compte du handicap La Famille monégasque aujourd hui Développer l offre de garde à se convaincre mais ce sont les Monégasques qui doutent! Un autre grand moment : alors que la campagne a à peine commencé, Horizon Monaco nous offre sa grande Rétrospective de la campagne sur 8 PAGES! Serait-elle donc déjà finie? Ah, mais on oubliait : comme ils ont cessé d écouter les Monégasques, il est bon de rappeler qu ils sont en campagne Nous avons beaucoup aimé la tribune surréaliste de Monsieur Burini qui se vante de s être abstenu de voter la loi sur les droits de mutation qui a déjà rapporté plus en un an aux finances publiques qu il n était prévu sur trois ans!!! Et, non moins surréaliste, une tribune de Monsieur Rit pour changer la loi électorale! En général, c est quand on a peur de perdre qu on prétend changer les règles du jeu! C est curieux. En outre, cette réforme passerait par une réforme de la constitution. Voilà du parlementa - risme tout craché! Adapter la loi aux évolutions de la société Continuer à développer l égalité entre hommes et femmes Faciliter la vie des familles divorcées Nos aînés : renforcer le lien intergénérationnel Impliquer les retraités dans la vie de la principauté Continuer à développer le lien intergénérationnel Accompagner la perte d autonomie Améliorer la prise en compte du handicap Les attaques contre Union Monégasque relèvent de la cour de récréation et feraient rire aux larmes si elles n étaient pas inquiétantes venant de gens qui prétendent exercer des responsabilités. Mais surtout, ils n ont pas DU TOUT aimé que nous nous moquions du nom de leur liste «Horizon Monaco» Ils le trouvent beau et original : nous persistons à penser que cet horizon est une ligne de fuite. La preuve : en 24 pages, aucune proposition, aucune idée, aucun projet Monsieur Nouvion apparaît en photo toutes les trois pages, les conflits de la veille sont servis froids, la campagne annoncée dynamique est déjà essoufflée et en panne Les Monégasques ont-ils besoin de recevoir ce genre de brochure dans leur boîte à lettres? Ah oui, Horizon Monaco est bien nommée : ils prouvent une fois de plus qu ils regardent l horizon dans le rétroviseur et Monaco est pour eux un point bien lointain, tout là-bas, làbas. Le cri d alarme de la SBM Plusieurs employés de jeux de la SBM ont décidé de se regrouper en une liste, la liste Renaissance. Cette initiative courageuse montre leur inquiétude face à l avenir. L Union Monégasque a entendu ce cri. Nous sommes allés au-devant d eux et nous partageons leur angoisse. La SBM est un fleuron de la Principauté. Les employés de jeux en sont l âme et la force vive. Personne n a le droit de les oublier. Leur statut doit être mieux reconnu et mieux protégé. Nous ferons des propositions dans ce sens. Leur combat est le nôtre. La «3ème liste» est révélatrice de ce malaise. Pour l Union Monégasque, elle témoigne de l urgence pour le Gouvernement de tirer les conséquences d une situation conflictuelle et délétère qui n a que trop duré et de définir, enfin, en tant qu actionnaire majoritaire, une politique des ressources humaines au sein de la S.B.M., qui devra être mise en œuvre par la Direction de la Société, sans plus attendre! C est un problème à prendre à bras le corps, sans fausses promesses de la part des candidats aux élections. Depuis 30 ans, les employés de jeux de la SBM sont victimes de pressions de la part des différents responsables politiques. Sortons de cette spirale et respectons les employés de la S.B.M.! Personne n est dupe des tentatives de récupérations politiciennes de M. Nouvion et M. Spiliotis ainsi que de leur soutien! Directeur de la Publication : Jean-François Robillon UM - BP MONACO CEDEX Téléphone : JOURNAL D INFORMATIONS DECEMBRE 2012

3 ACTUALITES L AGRESSION Indignation et amertume devant l agression perpétrée par un élu R&E contre un élu UDM Le lundi 10 décembre, Monsieur Spiliotis, élu R&E, a agressé verbalement Monsieur Guillaume Rose avant de s en prendre violemment à Monsieur Gardetto, qu il a injurié par des propos homophobes puis agressé physiquement devant de nombreux témoins choqués membres du Gouvernement, élus et journalistes. Monsieur Spiliotis a ensuite quitté le Conseil National. Tout cela parce qu il était vexé que nos élus aient rappelé ses prises de position en faveur du recrutement de croupiers chinois à la SBM, dont il avait déjà été question lors des débats en Séance Publique, le 9 décembre 2011, comme en témoigne le Journal Officiel. A la reprise de séance, le Président du Conseil National a exigé des excuses de la liste Horizon Monaco pour ce geste intolérable. Il n a obtenu que de vagues regrets. Le lendemain, Monsieur Spiliotis a dit devant trois journalistes regretter son geste, mais aucune excuse n a été adressée à Monsieur Gardetto, ni au Conseil National, malgré nos demandes réitérées. L Union Monégasque refuse la banalisation de cet acte grave par Horizon Monaco. Aujourd hui, tous les Monégasques sont unanimes: plus que jamais, Horizon Monaco tente de faire main basse sur le Conseil National avec des méthodes indignes et inqualifiables. «Il est temps que la politique monégasque retrouve la dignité et la sérénité que la campagne électorale menée par l opposition lui a fait perdre depuis plusieurs semaines. Il est temps que les candidats de l opposition engagés dans cette campagne réalisent qu ils prétendent à des fonctions qui excluent par principe la haine et la brutalité.» (Jean-François Robillon) «Je suis profondément choquée par ce qui s est passé. Cet incident désastreux montre bien qu Horizon Monaco est indigne de représenter les Monégasques au sein d un Conseil National qui se doit d être mesuré et digne de la confiance de nos compatriotes.» (Michèle Dittlot) «Qui sème le vent récolte la tempête : la campagne menée par Horizon Monaco conduit à ces actes lamentables et indignes.» (Gérard Bertrand) «Le mensonge et la calomnie n ont pas eu de limites depuis le début de la campagne d Horizon Monaco. Ils ont berné les Monégasques depuis le début. J ai été traîné dans la boue. Et maintenant ils offrent le spectacle odieux de la violence physique contre les représentants des Monégasques pour masquer leur manque de connaissances des dossiers et du travail hors des caméras. Jusqu où iront-ils?» (Bernard Marquet) «Quand je vois des candidats comme Jean-Charles Allavena ou un directeur d école justifier sur Facebook l agression contre Jean- Charles Gardetto et contre moi, j ai peur pour notre Principauté. Que vaut la parole de ceux qui n ont rien vu et de ceux que la violence ne choque pas?». (Guillaume Rose) «Je regrette profondément que les membres de la liste Horizon Monaco n aient pas spontanément exprimé leurs regrets à l égard de Monsieur Gardetto et du Conseil National. N ont-ils donc aucune conscience de la gravité de tels actes?» (Fabrice Notari) «Lorsqu on mène une campagne basée sur la haine et la diffamation, il ne faut pas s étonner de voir ses propres candidats se croire tout permis. Horizon Monaco sème le désordre et la confusion. Notre devoir est de les arrêter.» (Claude Cellario) «Quand on voit Monsieur Spiliotis nier l agression physique alors qu il y a eu au moins trente témoins, on a de la peine pour lui. Il ferait mieux de se retirer et de soigner ses nerfs.» (Roland Marquet) Toute la liste Union Monégasque et ses sympathisants adressent à Jean-Charles Gardetto et à Guillaume Rose leur soutien le plus ferme et les félicitent pour la dignité de leur réaction. H&M : un problème de couleurs? Quelle surprise pour un groupe politique qui s engage dans une campagne électorale pour représenter les Monégasques au sein du Conseil National, de ne pas connaître un minimum les emblèmes de notre Principauté. Combien de Moné - gasques regrettent qu Horizon Monégasque ne sache pas que le drapeau de Monaco est «rouge et blanc» et non pas «blanc et rouge». Nos enfants le savent très bien et remarquent à juste titre que le drapeau blanc et rouge correspond à la Pologne Dommage. Erreur isolée? Aujour d hui rectifiée? Malheureusement non : ce problème est présent sur tous les supports de communication d Horizon Monaco, du visuel même de la liste au site web et aux invitations. Oui c est dommage pour Monaco. C est dommage pour une liste qui se présente à Monaco d emprunter les couleurs de la Pologne D autant que cette liste annonce haut et fort qu elle se compose «des seuls et des plus grands défenseurs de notre Pays», de nos Institutions et des Monégasques Peut-être serait-il préférable qu ils débutent par l étude des points élémentaires de notre culture et de notre histoire, non? JOURNAL D INFORMATIONS DECEMBRE

4 ACTUALITES Jean-François Robillon Je constate dans cette campagne que beaucoup de gens essaient de faire peur aux Monégasques, en leur faisant croire qu ils sont les derniers des Mohicans et qu il faut impérativement se replier sur soi et édifier des murailles contre le monde extérieur! Un membre de l opposition a même été jusqu à dire «restons entre nous avec nos sous»! L Union Monégasque, que je conduis aux prochaines élections nationales, a une autre vision de Monaco. Nous sommes dans une vision ouverte, optimiste et entreprenante. Notre projet pour Monaco, nous le pensons autour d une image, celle de la maison Monaco. Une maison qui repose sur 3 pierres angulaires : la fierté, l unité et l ambition. La fierté monégasque Monaco bénéficie en effet de fondations fortes et résistantes, remarquablement construite par nos Anciens sous la conduite de nos Princes, dans un esprit d ouverture sur le monde. Que ce soit dans les domaines du logement, des Notre vision et nos idées pour l avenir de Monaco transports, de la Fonction Publique, des équipements publics, de la protection de l environnement, du renforcement de la sécurité, ou des institutions, les fondations de notre maison commune sont solides et exemplaires. Cela suscite chez nous, non la tentation du repli, mais une légitime fierté. Notre majorité au Conseil National a déjà œuvré dans tous ces domaines de manière significative. Nous souhaitons poursuivre ces efforts pour renforcer ce socle, le sécuriser, et faire que tous les Monégasques puissent vivre sur ces bases dans la sérénité. L unité monégasque Nous souhaitons également qu à Monaco, chacun ait sa place, que chacun joue son rôle et participe à la vie commune. En cela nous voulons préserver et renforcer l unité de notre Pays. Aucune majorité avant nous n avait fait autant pour la Famille, la place des Femmes, les Aînés, les jeunes, les Enfants du Pays et les personnes handicapées. Nous sommes une société riche de sa diversité, qui inclut au lieu d exclure. Nous voulons poursuivre, afin que chacun puisse vivre dignement à Monaco, et que tous puissent vivre ensemble, en bonne harmonie. L ambition monégasque Enfin, nous ne pouvons imaginer que la maison Monaco soit un bunker coupé du monde. Nous ne voulons pas vivre cachés. Nous avons en cela une ambition pour la Principauté. Le constat est simple : ce n est pas en se disputant une part de gâteau qu on prépare l avenir. Préparer l avenir, c est faire en sorte que le gâteau soit plus grand, qu il y en ait pour tout le monde. Les Monégasques doivent être au cœur de l activité et ne pas être les oubliés de la croissance! Ecole, enseignement, culture, commerce, artisanat, entreprises, la SBM : c est là le cœur de notre ambition monégasque. Cela passe par un développement résolu de Monaco comme Pôle d excellence dans les biotechnologies, les nouvelles technologies, le tourisme, l artisanat, le luxe mais aussi la finance, grâce au nouveau Code de l Economie qui va donner un nouveau souffle à nos institutions financières Ce potentiel incroyable nous l avons. Alors pourquoi ne pas développer un «Monaco Valley» autour de nos différents pôles d excellence? Pour préparer l avenir, il faut un plan d investissement, pour renforcer la reprise économique. Equilibrer les comptes de l Etat c est bien, utile et nécessaire, mais il ne faut pas sacrifier les investissements! L Etat doit rester un acteur majeur de l économie via des investissements publics à court, moyen et long termes. Toujours rien à l Horizon Si, du côté de la Campagne, l Horizon Monaco tente de combler sa propre vacuité par des discours diffamatoires et injurieux, force est de constater que, lorsqu il est nécessaire de travailler pour la Principauté, les mêmes subterfuges ne peuvent pas fonctionner. La situation se dégrade même de jours en jours pour les élus d Horizon Monaco. Sur des textes fondamentaux, comme le fonctionnement du Conseil National, leur logique a été celle de l obstruction en Commission, multipliant les polémiques et les attaques personnelles, ce qui, pour certains, est le mode d expression naturelle. Résultat : le travail se bloque là où le consensus devrait exister. De l obstruction, ils sont ensuite passés à l abstention qui, encore faut-il le dire, est considéré comme l absence de vote, l absence de prise de position. La majorité a même eu droit à des discours ubuesques de Laurent Nouvion, l un des leaders d Horizon Monaco, énonçant qu il plaçait le Gouvernement sous surveillance par son abstention. Un peu comme si votre médecin vous informait qu il allait vous traiter en ne faisant rien. Remettre à l honneur la priorité nationale C est le fil rouge de notre réflexion, c est l élément clé de tout notre programme. Nous voulons que soit enfin créée la Commission sur le Respect de la Priorité Nationale. Elle est indispensable car dans tous les domaines, la priorité nationale est ce qui rendra notre action plus puissante et plus utile. La «maison Monaco» ne peut hélas pas accueillir tout le monde, il est normal que nous accordions une faveur à nos enfants. Nous souhaitons que l Etat soit un acteur économique majeur en Principauté, par l intermédiaire des investissements publics à court, moyen et long termes. Mais l Union Monégasque estime qu il est impératif que ces travaux soient confiés à des entreprises monégasques, en veillant à ce que ce respect de la priorité nationale en la matière soit aussi appliqué aux sous-traitants! Je vous donnerai un exemple récent : l Etat a passé un Marché de performance énergétique afin de réduire le coût énergétique de plusieurs bâtiments publics. La démarche est intéressante sauf que dans le contrat, le bénéficiaire du marché à l obligation sous-traiter à des entreprises de Monaco, seulement 15 à 35 % des prestations sous-traitées! Ce n est pas normal et ce n est pas suffisant! L Etat doit montrer l exemple et être intransigeant pour favoriser les entreprises, notamment les PME, surtout en ces temps difficiles!!! Après l abstention, l absence! Ils ne siègent même plus dans les commissions chargées d étudier les textes de loi, alors même que certains sujets touchent directement à votre qualité de vie comme la lutte contre les nuisances sonores. Obstruction, abstention, absence : telle est la devise d Horizon Monaco! Nous vous laissons imaginer ce qu il adviendrait du fonctionnement des Institutions si de telles personnes venaient à être un jour majoritaires 4 JOURNAL D INFORMATIONS DECEMBRE 2012

5 VIE DU MOUVEMENT «Chroniques» Michèle Dittlot Michèle Dittlot A celles et ceux qui m ont posé la question, je réponds que je ne pouvais que rallier la liste menée par Jean-François Robillon, la liste UNION MONEGASQUE, parce que les femmes et les hommes qu elle rassemble partagent mes valeurs et les défendent avec la même conviction : honnêteté, droiture et intérêt supérieur de la Principauté. NOTRE SOCLE COMMUN : Il est important de s attacher à des valeurs communes qui constituent Nous proposons une liste de Monégasques impliqués dans la vie active, présents dans le quotidien de la Principauté, une liste de femmes et d hommes qui savent ce que veut dire travailler, faire des efforts, élever une famille, s occuper de ses parents et servir l intérêt général. La liste Union Monégasques est fière du travail accompli par la majorité du Conseil National pendant ce mandat. Rappel des 5 mesures phares du mandat 1. Loi sur la transmission de la nationalité monégasque par mariage Donner l égalité entre l homme et la femme dans la transmission de la nationalité par mariage, sur le principe du droit d option pour la nationalité monégasque au bout de 10 ans d union. 2. Loi portant création du Contrat Habitation Capitalisation Ne plus verser de loyers à perte et possibilité de transmettre gratuitement son appartement domanial à ses enfants monégasques Les loyers versés deviennent de l épargne en cas de cessation du contrat et sont reversés sous la forme le socle de la liste UNION MONEGASQUE Préserver le régime de Monarchie Héréditaire Constitutionnelle Affirmer notre souveraineté tout en restant ouvert au monde Défendre nos spécificités Assurer la qualité de vie qui a fait la réputation de notre cité Mon métier de professeur a développé en moi le sens du service public qui consiste à bien servir le public plutôt qu à se servir du public. Certains anciens alliés n ont pas hésité, eux, à galvauder leurs engagements pour se faire héberger sur la liste d en face. MARIAGE BLANC : C est à cela que se résume l autre liste. Un mariage blanc entre la carpe, le lapin, le héron et quelques libellules. C est un assemblage de mésalliances, d unions improbables qui conduiraient Monaco vers des horizons incertains. d un capital Apport initial réduit de 15 à 10 % de la valeur de l appartement 3. Loi réformant le système des retraites des Monégasques Un régime sauvé par une stabilisation du nombre de points. La garantie du versement des aides sociales exceptionnelles (allocation conjoint et allocation décès) par le Fonds d Action Sociale Un pouvoir d achat des plus modestes préservé par l instauration d une retraite minimale. Une évolution du régime observée par une clause de rendez-vous dans sept ans et un examen annuel des comptes de la CAR Ecoutez Laurent Nouvion pour qui «le béton est le pétrole de Monaco», c est la garantie d un horizon bouché! Monaco vue imprenable, circulez, il n y a plus rien à voir!!! UN FAUTEUIL POUR TROIS: Je peux vous assurer que le matin, en se rasant, ils sont au moins trois à se dire : «le Président, ce sera moi!» «Un fauteuil pour deux», c est une jolie comédie de cinéma, mais un fauteuil pour trois, ce serait une tragicomédie pour Monaco. Avec eux, ce ne serait pas «Retour vers le futur», mais avancer vers le passé. FIDELES AU SOUVERAIN : L UNION MONEGASQUE met ses pas dans ceux du Souverain et du message fondateur qu il a adressé au monde : celui d une société modèle, respectueuse de l environnement, c est-à-dire fermement ancrée dans le 21 ème siècle. Nous sommes 24 à porter et à défendre ce credo. Au service de l intérêt général et des Monégasques 4. Loi réformant les droits de mutation Un texte moderne qui permet de lutter contre le détournement du paiement des droits de mutation par des montages juridiques complexes Une prime à la transparence et à l on shore avec un taux de 4,5 %, contre 7,5 % dans le cas contraire Un texte qui a déjà dépassé les attentes avec une progression de ces droits de 31 % six mois après la réforme et de + 72 % un an après la réforme (source Gouvernement Princier) 5. Loi relative au financement des campagnes électorales Plafonnement des dépenses de campagne électorale ( euros par liste pour les élections nationales) Accès plus équitable à la vie démocratique, avec la définition d une période de campagne électorale plus réaliste (campagnes officielle et préalable), des dépenses de campagne plafonnées et un ajustement des remboursements assurés par l Etat. Dernière minute Depuis dix ans nos actes parlent pour nous, élus de la liste Union Monégasque. Nous avons démontré que le social était au cœur de nos préoccupations, et soutenu que pour mener une politique sociale ambitieuse il fallait retrouver un équilibre budgétaire et des finances saines, rechercher de nouvelles recettes et faire des investissements productifs. Dans Monaco-Matin du 28 novembre, Laurent Nouvion présentait les grandes lignes de son programme. L avez-vous lu? C est un pâle copié-collé de nos idées et l occasion pour lui, une nouvelle fois, de formuler ses critiques injustifiées envers l action des élus de notre liste. Evidemment, il est difficile pour le leader de cette liste hétéroclite de bâtir un programme ambitieux, crédible, accepté par tous ses candidats, quand ceux-ci se sont ralliés en faisant le grand écart. Il est tellement plus facile pour souder des gens que rien ne rassemble de leur trouver un ennemi commun. Depuis le début de la campagne électorale, et même avant, la liste HM suit cette voie et se contente de jeter l anathème sur les candidats de la liste «Union Monégasque». Nos compatriotes jugeront cette méthode le 10 février prochain. Rappel des 3 axes prioritaires du programme de l Union Monégasque : 1. La priorité nationale. Elle doit être une réalité pour les Monégasques, tant dans la fonction publique, dans les entreprises parapubliques, au premier rang desquelles la SBM, que dans le secteur privé. Nous devons favoriser la formation, l orientation vers des filières d avenir et renforcer les mesures d insertion profes sionnelle pour les jeunes compatriotes. La priorité nationale doit également s appliquer pour les entreprises, dans le cadre de l attribution des marchés publics ou dans l allocation des surfaces commerciales ou industrielles domaniales. Les règles d attribution existantes doivent être respectées. 2. La prospérité de Monaco. Le développement économique de la Principauté est déterminant pour préserver notre modèle : augmenter les recettes de l Etat, favoriser l installation de nouvelles entreprises, encourager le développement des activités professionnelles sur le territoire, faciliter l implantation de sociétés innovantes à forte valeur ajoutée. 3. La protection de notre modèle social et de notre qualité de vie. Nous avons déjà travaillé pour améliorer le quotidien des compatriotes en déposant quatre propositions de loi afin de lutter contre les nuisances sonores, protéger les droits des consommateurs et permettre la garde alternée des enfants en cas de séparation du couple. Notre volonté est également de poursuivre la construction d appartements domaniaux à un rythme suffisant pour éviter que les Monégasques ne subissent de nouvelles pénuries. D autre part, nous estimons que l attribution des aides sociales (ANL, bourses d étude, etc) doit répondre à un vrai besoin, dans une logique d équité. JOURNAL D INFORMATIONS DECEMBRE

6 PRÉSENTATION DES CANDIDATS Jocelyne BERAUDO Professeur certifié de Gestion Administrative à la retraite Offrir des débouchés aux jeunes diplômés Maurice de l ARBRE Gestionnaire de biens Médecin Biologiste honoraire Créer un pôle technologique Valérie BERNARD Chef du Service de Médecine Physique et de Rééducation au Centre Hospitalier Princesse Grace Une politique de santé ambitieuse Michèle DITTLOT Professeur certifié de Biologie-Géologie à la retraite Le service public, c est une culture Gérard BERTRAND Kinésithérapeute libéral Des logements de qualité pour les Nationaux Alberte ESCANDE Hôtelière et Restauratrice Présidente de l Association des Industries Hôtelières L urgence d une politique d urbanisation commerciale Claude CELLARIO Professeur certifié de Sciences Physiques à la retraite Commencer une nouvelle ère Jean-Charles GARDETTO Avocat-Défenseur Ancien Bâtonnier de l Ordre des Avocats Continuer le travail dans l intérêt général Claude COTTALORDA Contrôleur Général des Dépenses honoraire Maintenir les spécificités monégasques Arnaud GIUSTI Chef du Service des Sports et des Etablissements Sportifs de la Mairie Président de l ASM Basket Préserver le bien-vivre monégasque Danielle DAUMERIE Commerçante, Gérante d Un Café Théâtre Co-fondatrice de la Compagnie Florestan Jean-Louis GRINDA Directeur de l Opéra de Monte-Carlo Apporter ma pierre à l édifice Optimiste de nature et de culture 6 JOURNAL D INFORMATIONS DECEMBRE 2012

7 PRÉSENTATION DES CANDIDATS Pierre LORENZI Responsable administratif Poursuivre dans la sérénité ce qui a été commencé Philippe ORECCHIA Responsable technique des bâtiments des Affaires Culturelles A l écoute des Monégasques Nicole MANZONE SAQUET Chef honoraire du Service de l État Civil Le concubinage, une loi inévitable Gilles PAGÈS Directeur de recherche à l Institut National de la Santé et la Recherche Médicale (INSERM) Vice-Président de la Société française d angiogenèse Pour faire avancer Monaco Bernard MARQUET Docteur en Chirurgie Dentaire Bernard PASQUIER Administrateur de Sociétés Ancien Directeur à la Banque Mondiale Défendre Monaco et ses spécificités L ouverture, un état d esprit Roland MARQUET Médecin généraliste Raphaël RIGOLI Docteur en Chirurgie Dentaire Etre encore plus utile La santé doit être revalorisée Fabrice NOTARI Architecte Répercuter l excédent budgétaire Jean-François ROBILLON Cardiologue libéral Fier des spécificités monégasques, ambitieux pour l avenir de Monaco et des Monégasques Pascale OLIVIÉ DASTAKIAN Professeur certifié de langue anglaise, à la retraite Revoir les rythmes scolaires Guillaume ROSE Directeur du Tourisme et des Congrès Notre richesse, c est l humain JOURNAL D INFORMATIONS DECEMBRE

8 VIE DU MOUVEMENT Nos candidats signent une Charte Ethique Les membres de la liste Union Monégasque ont décidé à l unanimité de signer une Charte Ethique. Cette charte engage les candidats pendant la campagne, et continuera d engager ceux à qui, nombreux nous l espérons, les compatriotes accorderont leur confiance le 10 février prochain. Les candidats de la liste Union Monégasque s engagent : «A contribuer à la qualité de la campagne électorale par des prises de position empreintes de dignité et, à ce titre, à répondre aux éventuelles attaques dont je ferais l objet par les moyens légaux disponibles ou par des prises de position mesurées, et non par la polémique publique ni par l attaque personnelle» Depuis de trop longs mois, l opposition manie l invective et l agression personnelle en lieu et place de toute argumentation. L agression verbale et physique de M. Spiliotis à l encontre de M. Gardetto, le 10 décembre, au sein du Conseil National, est inqualifiable et profondément indigne d un candidat aux élections nationales. Cet acte grave n est que la conséquence d un climat néfaste installé par les responsables de la liste Horizon Monégasque depuis le début de la campagne : Jean-Michel Cucchi et Laurent Nouvion, les deux «présidentiables» de la liste Horizon Monaco, mais aussi Anne Poyard n ont rien qui les rapproche, sinon l ambition personnelle. Leur seule manière de se souder, c est l agression outrancière. Rappelons les récents propos de Monsieur Cucchi cités dans le Monaco- Hebdo du 1 er novembre : «L Union Monégasque, c est plutôt les choux farcis. Ca ne sent pas très bon quand on les prépare et quand on en abuse, c est l entourage qui paye le lendemain.». Ces délires pétomanes et scatologiques relevant du caniveau s ajoutent à la diffamation publique de membres honorables de notre communauté au seul prétexte qu ils appartiennent à l Union Monégasque. Cette manière de faire de la politique nous révulse et doit prendre fin. «A mettre mes compétences personnelles au service de l intérêt général afin que le débat public soit informé, constructif et utile à tous les Monégasques, aussi bien pendant la campagne électorale que pendant mon éventuel mandat» En effet, nos candidats ont été choisis non seulement pour leur sens de l intérêt général, mais parce qu ils ont démontré dans leur vie professionnelle une compétence particulière, un talent, des connaissances qu ils peuvent mettre au service du Conseil National dans l intérêt de tous. Pendant cinq ans de mandat, l opposition n a déposé que deux propositions de loi dont l une a été retirée, démontrant par là-même une compétence limitée sur les dossiers qui intéressent les Monégasques et une compréhension lacunaire des vrais enjeux de la Principauté. En outre, Monsieur Nouvion et ses amis n ont déposé aucun amendement aux dizaines de textes de lois étudiés et votés par le Conseil National durant toute la mandature. «A me conformer strictement aux règles de transparence en matière de dépenses de campagne afin de respecter les nouvelles dispositions législatives en la matière». La transparence sur le financement des campagnes électorales est la condition essentielle de la confiance que les Monégasques peuvent accorder à leurs représentants. C est d ailleurs Jean-François Robillon qui avait demandé au Ministre d Etat lors de sa nomination par le Souverain de déposer un projet de loi à cet effet. C est sur la base du rapport du Professeur Cotteret qui avait été mandaté d un commun accord entre Michel Roger et Jean- François Robillon qu un texte a finalement pu être voté pour la présente campagne. Madame Poyard et Laurent Nouvion avaient tenté d éliminer du texte toutes les sanctions prévues en cas de dépassement du plafond des dépenses autorisées. Il ne faut donc pas s étonner que le journal Nice-Matin ait posé à Monsieur Laurent Nouvion la question suivante : «R&E bénéficie-t-il du soutien d un généreux donateur nommé Patrice Pastor?» (Monaco Matin, 19 septembre 2012). «A informer, une fois élu, le Président et tous les élus du Conseil national des éventuels mandats d administrateur qu il me serait proposé d exercer au sein d établissements publics ou dont l Etat est actionnaire majoritaire, et à m abstenir de voter lors des débats impli - quant ces établis - sements, conformément aux dispositions du règlement intérieur et de la loi d organisation et de fonctionnement du Conseil National.» Durant la dernière mandature, aucun élu de l Union des Monégasques ni de l UNAM n a accepté de recevoir un mandat social ou un avantage dans un établissement public. Rappelons qu en 2003 Stéphane Valeri, alors Président du Conseil National, avait, lors de la séance inaugurale, prononcé un discours resté célèbre dans lequel il engageait tous les élus de l UPM à refuser tout mandat social au sein d une société d Etat. C est la raison pour laquelle le même Stéphane Valeri, alors Président du Conseil National, avait décidé avec la Présidente de l UP de l époque, Anne Poyard, d exclure Pierre Svara du groupe majoritaire après qu il eut accepté de devenir administrateur de la SBM pour une rémunération annuelle de (source : Rapport Annuel de la SBM). Concernant ce dernier, l histoire avait de toute façon mal commencé. En effet, Pierre Svara s était porté candidat durant l été 2007 pour un magnifique local propriété d Etat au Quai Antoine Ier (Journal de Monaco du 6 juillet 2007), vide de toute occupation et qui aurait normalement dû lui être attribué sous la forme d une autorisation précaire et révocable. Cette candidature d un Monégasque, présentée en partenariat avec une célèbre enseigne de shipping, avait été retenue à quelques semaines de l élection de février Après son élection, Monsieur Svara a bénéficié d une chance exceptionnelle, en 8 JOURNAL D INFORMATIONS DECEMBRE 2012

9 VIE DU MOUVEMENT pour mettre un terme à des pratiques indignes de la Principauté obtenant du Gouvernement de l époque un bail soumis à la loi n 490 dont il fut le seul signataire : autrement dit en obtenant la propriété commerciale. L année suivante, le bail fut transféré à une société constituée en partenariat avec une société étrangère Non content d avoir bénéficié de tant de grâces, Monsieur Svara estima qu il n était pas digne de lui de payer à l Etat monégasque le loyer d un commerce vue mer ni d en assurer la rénovation ni même de l exploiter avant l été De la part d un Conseiller National qui avait tant milité pour la création de la Commission d attribution des locaux domaniaux, et donc particulièrement informé de la situation de tant de compatriotes qui désespèrent d obtenir un jour un local commercial, on aurait pu s attendre à d autres pratiques. Décidément chanceux, Monsieur Svara trouva finalement, à l été 2011, un repreneur pour ce commerce qu il n aura jamais exploité, en contrepartie d une coquette indemnisation, à hauteur de 1,8 million d euros. Précisons que son honnêteté le poussa à rembourser à l Etat - qui l en avait, il est vrai, instamment prié les trois ans d arriérés de loyers. «A ne pas se mettre en situation de conflit d intérêt au sens de la loi n 1394 en matière de corruption et de techniques spéciales d enquête, visant notamment à ce qu un mandat électif ne puisse servir à obtenir des avantages ou des contreparties en échange d une influence réelle ou supposée sur les pouvoirs publics» Cet engagement éthique tient compte des dernières avancées législatives en matière de conflits d intérêt au sein de la Principauté et c est avec la plus grande vigilance que la liste Union Monégasque veillera à son respect. Tout le monde ne peut hélas en dire autant. Ainsi, pour Monsieur Spiliotis, qui a l habitude de jouer les parangons de vertu, signer un tel engagement aurait pu s avérer problématique. Pour preuve, rappelons les démêlés de Christophe Spiliotis avec Etienne Franzi, alors Président de l ASM. Lors des séances publiques et privées du Conseil National, Monsieur Spiliotis n avait de cesse d attaquer Monsieur Etienne Franzi, avec la violence et la démesure que chacun lui connaît. Monsieur Franzi avait beau se défendre et donner toutes les explications possibles, il n arrivait jamais à se faire entendre. Poussé à bout par les nouvelles attaques de Christophe Spiliotis à propos d une opération interne à l ASM, Etienne Franzi ne put s empêcher de dévoiler le potaux-roses en déclarant : «Si [cette opération] continue à agiter certains, c est sans doute qu elle a bousculé de petits arrangements entre amis antérieurs. Au demeurant si M. Christophe Spiliotis-Saquet a «oublié» mes explications, c est peut-être qu elles allaient à l encontre des intérêts particuliers qu il défendait» (Monaco-Hebdo du 20 octobre 2011). «A défendre en toute circonstance à Monaco et devant toutes les instances, qu elles soient européennes ou internationales, les spécificités monégasques et la monarchie constitutionnelle et héréditaire». Au moment où nos adversaires nous accusent d «européisme», nous revendiquons avec fierté l héritage du Prince Rainier III qui a voulu que Monaco entre au Conseil de l Europe. Grâce à cette initiative visionnaire, le Prince Rainier III a permis à Monaco de s ouvrir au monde et de bénéficier de réelles avancées pour ses nationaux, en matière d emploi notamment. Mentir aux Monégasques sur ce sujet est irresponsable. Pour autant, nous sommes très vigilants dans notre dialogue avec le Conseil de l Europe et nous savons que l Europe doit s arrêter où commencent nos spécificités et la souveraineté du Prince. Pendant ce temps-là, faut-il se fier à la démagogie de Laurent Nouvion? Dans son programme de 2008, il recommandait de «prendre l exemple des pays européens en avance sur notre temps, qui ont suivi les définitions simples et modernes du Conseil de l Europe» (Programme R&E, 2008)! et le voilà aujourd hui qui «fustige» le Conseil de l Europe et prétend en faire sortir Monaco! Comment confier des responsabilités à un homme qui change d avis à chaque élection et retourne sa veste aussi aisément? «L honnêteté et l éthique ne font plus recette» Pourquoi certains élus qui avaient voté pour Jean- François Robillon lors du dernier renouvellement du Président du Conseil National en avril 2012 ont fini, après l été, par se jeter dans les bras si accueillants de Laurent Nouvion? C est que cette Charte Ethique leur avait été présentée comme une condition sine qua non à leur participation à la liste conduite par Jean-François Robillon. Il est probable que leur attachement à la collu - sion d intérêts et aux machinations politiques, petites et grandes, aura prévalu sur cet enga - gement éthique. Nous sommes donc fiers de démontrer à tous les Monégasques que les candidats de la liste Union Monégasque peuvent affirmer haut et fort que rien ne les détournera du service de l intérêt général et des Moné - gasques. Nous sommes conscients, en prenant cet enga - gement, de nous exposer à toutes les attaques et à toutes les tentatives de déstabilisation, d où qu elles viennent. Nous en prenons le risque, par attachement à la Principauté et à l idée que nous nous faisons du mandat que nous solli - citons des Moné gasques. JOURNAL D INFORMATIONS DECEMBRE

10 ACTUALITES EUROPE: la vérité trahie, les Monégasques trompés Pendant plusieurs semaines, Horizon Monaco a saisi toutes les occasions de salir les élus de l Union Monégasque au prétexte de leur action au Conseil de l Europe. Ils ont accusé nos élus d avoir sciemment permis que le Conseil de l Europe actionne la Commission de Venise, supposée contrôler la conformité de la Constitution de Monaco aux règles démocratiques européennes. Horizon Monaco a affirmé, en outre, que la vérité sur le déclenchement de cette Commission a été caché au Prince Souverain et au Gouvernement pendant 23 jours, avec pour responsables tout désignés les élus de la majorité. Horizon Monaco s est ainsi rendu coupable d une série sans précédent de mensonges et de manipulations : - IL EST FAUX DE DIRE que la Commission de Venise a été actionnée avec l assentiment de nos élus. C est une procédure normale qui a été déclenchée par le Conseil de l Europe. La Commission de Venise a un rôle purement consultatif. Nos élus ont obtenu sur ce sujet tous les éclaircissements. Pendant ce temps, les élus d Horizon Monaco ont omis de venir siéger au Conseil de l Europe, laissant nos élus défendre seuls les spécificités monégasques, - IL EST FAUX DE DIRE QUE la vérité a été cachée au Gouvernement. Suite à sa décision du 2 octobre, le Conseil de l Europe a en effet informé directement les Ambassades des Pays membres, le 5 octobre, en envoyant ce que le Conseil de l Europe appelle son «carnet de bord». Les représentants du Gouvernement Princier ont donc été saisis immédiatement. Cette démarche d information est effectuée pour toutes les décisions prises par l Assemblée Parlementaire du Conseil de l Europe. (lien : MON/2012/MON007F.pdf) - IL EST VRAI DE DIRE QUE Monsieur Nouvion et ses amis ont ignoré cette décision par paresse et négligence, parce qu ils ne se tiennent pas au courant des décisions qui concernent Monaco et ne s intéressent pas aux affaires internationales. En insultant le Conseil de l Europe, Monsieur Nouvion et ses amis ont obligé Madame Anne Brasseur, au nom des responsables de l Assemblée parlementaire du Conseil de l Europe, à faire une mise au point dans Monaco-Matin, ce qui est une grande première, causée par les mensonges de l opposition. Par cette attitude, les responsables d Horizon Monaco ont forcé le Conseil de l Europe à s ingérer dans la campagne électorale monégasque, ce que personne ne souhaitait. La campagne de haine, de désinformation, de calomnie de nos élus en des termes odieux («haute trahison») relève de la MANIPULATION et de méthodes de GUERRE CIVILE. C est une volonté sournoise de déstabiliser la Principauté et de détruire l harmonie de notre communauté. Horizon Monaco est une liste profondément hostile à Monaco et à ses intérêts. Lorsque M. Nouvion découvre (enfin) le problème du logement des Monégasques Gérard Bertrand Dans une récente interview à Monaco Matin, M. Laurent Nouvion devait dévoiler les grandes lignes de son programme et annoncer son «ambition pour Monaco». De nombreux Monégasques se disent tromper sur la marchandise, comme lors du meeting d Horizon Monaco du 22 novembre : où sont les propositions? Quelle est la vision de M. Nouvion pour Monaco? Et puis grande interrogation pour le lecteur de Monaco Matin : M. Nouvion ne cesse à présent de parler de «justice sociale» et de «logement» en poussant la provocation jusqu à affirmer que «la justice sociale est au cœur de notre projet. Le logement symbolise cet axe majeur pour nous.» Est-ce de l humour? Estce une mauvaise blague? Depuis quand M. Nouvion se soucie-t-il du logement des Monégasques? «En cette période de campagne électorale, il me semble qu une mise au point est nécessaire sur la politique du logement à Monaco. Pour la majorité du Conseil National et pour la liste Union Monégasque, le logement est une priorité absolue et l a toujours été depuis Pour preuve, près de logements domaniaux ont été construits grâce à l action de la majorité qui a su convaincre le Gouvernement du bienfondé de sa démarche. Car c est bien la majorité qui a initié de telles avancées, pour que les Monégasques puissent obtenir un logement dans leur Pays. Il faut dire que l air de la campagne semble avoir causé quelques amnésies à ceux qui, aujourd hui, osent construire leur programme autour de la question du logement alors qu ils ont toujours dénoncé les actions de la majorité. Que Laurent Nouvion se rappelle qu en 2010, il niait la situation de pénurie que nous dénoncions et proposait même que les Domaines soient ouverts aux non Monégasques, ce qu il continue de défendre au travers d immeubles mixtes, ce que nous refusons catégoriquement. Visiblement, les idées de Laurent Nouvion semblent avoir trouvé preneur même auprès de M Cucchi qui annonçait encore récemment qu on ne pouvait plus parler de priorité pour le logement des Monégasques. Ce même Laurent Nouvion qui souhaite mettre un terme au secteur protégé en libérant tous les loyers alors que ce secteur abrite un très grand nombre de familles monégasques et d Enfants du Pays. Les conséquences humaines, sociales et économiques seraient désastreuses pour la Principauté. Rassurez-vous chers compatriotes, nous n avons pas l intention de laisser de telles idées prendre racine en Principauté. Nous voulons conserver le secteur protégé tant que le Gouvernement ne fera pas de propositions concrètes sur le futur secteur intermédiaire. En effet, la villa IDA n est qu un projet pilote qui ne correspond pas aux exigences de la majorité. Néanmoins, c est un signe fort adressé aux Enfants du Pays car, pour la première fois depuis de nombreuses années, voire depuis la création du secteur protégé, le nombre de logements destiné aux Enfants du Pays va cesser de diminuer. La majorité aborde l avenir avec confiance et c est parce qu elle a à cœur l intérêt des Monégasques qu elle a exigé du Gouvernement qu il s engage dès à présent à construire de nouveaux logements domaniaux pour l après Pour Horizon Monaco, la politique se résume à de la désinformation, à du saupoudrage d idées qu ils ne partagent pas et qu ils n ont jusqu à présent jamais défendues. Nous ne voulons pas de cette politique spectacle. Nous voulons faire avancer Monaco pour les Monégasques et donner une chance pour chacun et un avenir pour tous.» 10 JOURNAL D INFORMATIONS DECEMBRE 2012

11 ACTUALITES «Petites phrases» «Il est facile, surtout dans le contexte international, actuel de jouer à «fais-moi» peur. Rassemblement & Enjeux excelle dans ce rôle, prône la thésaurisation à outrance et boit du petit lait à chaque nouvelle coupe budgétaire.» (Anne Poyard-Vatrican, Séance Publique du 15 décembre 2011) «Monaco, c est une machine à détruire, un village où tout le monde connaît tout le monde et où les intérêts croisés suscitent la malveillance et la méchanceté.» (Laurent Nouvion, L Express, 10 Juillet 2010) «L action Monaco est attaquée! s alarme Laurent Nouvion, un des chefs de file de l opposition parlementaire. Notre salut, ce serait de devenir une sorte de Genève-sur-Mer.» (L Express, 10 juillet 2010) «En outre, en flagrante contradiction avec ses déclarations de fidélité aux institutions, M. Nouvion s est permis de critiquer les conséquences d une éventuelle décision concernant la composition du gouvernement. Or, la Constitution monégasque réserve cette prérogative de nomination au Prince Souverain et à Lui seul», «Par ces dérapages, poursuivent-ils, le chef de R & E se discrédite aux yeux de tous et fait la démonstration de son incapacité à exercer de hautes responsabilités pour le pays.» estiment Anne Poyard-Vatrican et Eric Guazzonne 18 novembre 2009 «Je fais de la politique, je peux donc dire ce que je veux» (Philippe Clérissi, Séance Publique du 14 décembre 2012) «La pensée du mois qui laisse perplexe» «Pour incarner le changement, Rassemblement & Enjeux doit forcément se faire remarquer. La campagne s annonce agressive? Promis, les attaques ne viendront pas du côté de R&E.» Monaco Hebdo 1 er au 7 décembre 2011 Notre prochain rendez-vous Jeudi 10 janvier, à 19h30 Présentation du programme de la liste Union Monégasque Où? AUDITORIUM RAINIER III Cocktail dînatoire Navettes gratuites aller et retour (départs Fontvieille, Jardin Exotique, Monaco-Ville) Rens/ JOURNAL D INFORMATIONS DECEMBRE

12 VIE DU MOUVEMENT CHARTE DU CANDIDAT Conscient(e) des engagements éthiques que requiert mon inscription sur la liste Union Monégasque, je m engage : - A contribuer à la qualité de la campagne électorale par des prises de position empreintes de dignité et, à ce titre, à répondre aux éventuelles attaques dont je pourrais faire l objet par les moyens légaux disponibles ou par des prises de position mesurées, et non par la polémique publique ni par l attaque personnelle ; - A mettre mes compétences personnelles au service de l intérêt général afin que le débat public soit informé, constructif et utile à tous les Monégasques, aussi bien pendant la campagne électorale que pendant mon éventuel mandat ; - A me conformer strictement aux règles de transparence en matière de dépenses de campagne afin de respecter les nouvelles dispositions législatives en la matière ; - A informer, une fois élu, le Président et tous les élus du Conseil national des éventuels mandats d administrateur qu il me serait proposé d exercer au sein d établissements publics, de sociétés concessionnaires ou de sociétés dont l Etat est actionnaire de référence, et à m abstenir de voter lors des débats impliquant ces établissements, conformément aux dispositions du règlement intérieur et de la loi d organisation et de fonctionnement du Conseil National ; - A ne pas se mettre en situation de conflit d intérêts au sens de la loi n 1394 en matière de corruption et de techniques spéciales d enquête, visant notamment à ce qu un mandat électif ne puisse servir à obtenir des avantages ou des contreparties en échange d une influence réelle ou supposée sur les pouvoirs publics ; - A défendre en toute circonstance à Monaco et devant toutes les instances, qu elles soient européennes ou internationales, les spécificités monégasques et la monarchie constitutionnelle et héréditaire. VOS REMARQUES, VOS IDEES : RESTEZ CONNECTES A L UM! par téléphone : par par courrier : BP MONACO CEDEX merci pour votre engagement et votre soutien Les informations collectées font l objet d un traitement informatique dont la finalité est de vous permettre de participer à la vie associative de l Union des Monégasques. Seuls le Président de l Association et son secrétariat peuvent y avoir accès. Conformément aux dispositions de l article 13 de la loi du 23 décembre 1993, modifiée, relative à la protection des informations nominatives, vous disposez d un droit d accès, de rectification et de suppression des informations nominatives vous concernant. Ce droit peut-être exercé par la voie postale ou par courrier électronique, les coordonnées sont indiquées sur le présent bulletin. Le secrétariat de l Union des Monégasques s engage à accéder à votre demande et à vous répondre au maximum sous quinze jours ouvrables. 12 JOURNAL D INFORMATIONS DECEMBRE 2012

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes 1 Intervention de Marisol Touraine Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Conseil d administration du régime social des indépendants Jeudi 25 juin 2015 Monsieur le Ministre,

Plus en détail

BETON MOBILE ST-ALPHONSE INC.

BETON MOBILE ST-ALPHONSE INC. BETON MOBILE ST-ALPHONSE INC. DEONTOLOGIE Code de déontologie des administrateurs, des dirigeants et des gestionnaires La Société s est dotée d un premier code d éthique formel et écrit s adressant à ses

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire 1 Intervention de Marisol TOURAINE Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Maison de Santé Pluridisciplinaire Magny-en-Vexin Vendredi 20 février 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

Le programme de prêts pour les études à temps partiel. Avis de la FAEUQEP au Comité consultatif sur l'aide financière aux études

Le programme de prêts pour les études à temps partiel. Avis de la FAEUQEP au Comité consultatif sur l'aide financière aux études Le programme de prêts pour les études à temps partiel Avis de la FAEUQEP au Comité consultatif sur l'aide financière aux études Décembre 2001 1 Introduction Une revendication vieille de plus de dix ans

Plus en détail

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS DÉCLARATION AUX MÉDIAS POUR LA PUBLICATION DU Rapport annuel 2013-2014 par François Boileau Commissaire aux services en français de l Ontario Jeudi 10 juillet 2014 11 h 00 Salle des médias Édifice de l

Plus en détail

Code éthique LIFRAS. Pour l'environnement, lisez à l'écran! Politique générale

Code éthique LIFRAS. Pour l'environnement, lisez à l'écran! Politique générale Code éthique LIFRAS Pour l'environnement, lisez à l'écran! 2011 Politique générale La L.I.F.R.A.S. s engage à conduire la réalisation de son objectif social conformément aux normes les plus élevées en

Plus en détail

Dans un monde en mouvement perpétuel, rapide, incessant, il faut saisir. Nous devons être fiers de pouvoir exécuter la décision prise :

Dans un monde en mouvement perpétuel, rapide, incessant, il faut saisir. Nous devons être fiers de pouvoir exécuter la décision prise : 1 Mesdames et Messieurs les Conseillers départementaux, Dans la tempête, il faut garder le cap, corriger le chemin. Dans un monde en mouvement perpétuel, rapide, incessant, il faut saisir l instant celui

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE DE L UNCA «CINQUANTE ANNEES DE MANIEMENTS DE FONDS» PAR M. LE BATONNIER CLAUDE LUSSAN, PRESIDENT FONDATEUR DE L UNCA

ASSEMBLEE GENERALE DE L UNCA «CINQUANTE ANNEES DE MANIEMENTS DE FONDS» PAR M. LE BATONNIER CLAUDE LUSSAN, PRESIDENT FONDATEUR DE L UNCA ASSEMBLEE GENERALE DE L UNCA «CINQUANTE ANNEES DE MANIEMENTS DE FONDS» PAR M. LE BATONNIER CLAUDE LUSSAN, PRESIDENT FONDATEUR DE L UNCA Après ces projets dont notre Président nous permet d espérer la réalisation

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail

DOSSIER de présentation

DOSSIER de présentation Projet d Habitat Participatif intergénérationnel et écologique DOSSIER de présentation 2015 Sommaire Mots d Ecoravissants Présentation d Ecoravie Donnez du sens à votre argent Chiffres et dates Contact

Plus en détail

Madame le Maire, Monsieur le Maire, Chers Collègues,

Madame le Maire, Monsieur le Maire, Chers Collègues, Beauvais, le 24 octobre 2012 Dossier suivi par le cabinet de la Présidente Tél. - 03.44.15.68.27 - s.landry@beauvaisis.fr La Présidente, Madame le Maire, Monsieur le Maire, Chers Collègues, Vous le savez

Plus en détail

Responsabilité pénale de l association

Responsabilité pénale de l association Responsabilité pénale de l association Infractions limitativement définies : Le code pénal prévoit la responsabilité pénale des personnes morales à raison des infractions réalisées pour leur compte et

Plus en détail

Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris Tél : 01 40 01 06 51 contact@liguedesconducteurs.org

Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris Tél : 01 40 01 06 51 contact@liguedesconducteurs.org Avril 2014 Contact : Christiane Bayard Secrétaire générale 06 11 29 47 69 Contact : Christiane Bayard Secrétaire générale 06 11 29 47 69 Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris

Plus en détail

Code d éthique des employés de Loto-Québec et de ses filiales. Nos valeurs. Notre fierté.

Code d éthique des employés de Loto-Québec et de ses filiales. Nos valeurs. Notre fierté. Code d éthique des employés de Loto-Québec et de ses filiales Nos valeurs. Notre fierté. 2 Table des matières Pages 1. But du code 4 2. Champ d application 4 3. Durée d application du code 4 4. Interprétation

Plus en détail

LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE?

LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE? LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE? Hugo Broudeur 2010/2011 2ieme année Télécom SudParis SOMMAIRE Introduction... 3 A) Des réseaux sociaux pour tout le monde... 4 1)

Plus en détail

Procédures de requête et de plainte

Procédures de requête et de plainte 7 Procédures de requête et de plainte Cet outil explique diverses démarches de requêtes ou de plaintes que des personnes peuvent avoir à effectuer dans certaines situations. Il vise à démystifier ces démarches

Plus en détail

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Ecole d Application STURM Janvier-Février 2012 CM2 Salle 2 Mme DOUILLY DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Sujet proposé par les élèves et choisi par la majorité. 1 ère séance : définitions et explications Réflexion

Plus en détail

Comment un. accident. peut-il engager la. responsabilité pénale. des élus locaux et des fonctionnaires territoriaux?

Comment un. accident. peut-il engager la. responsabilité pénale. des élus locaux et des fonctionnaires territoriaux? Les cahiers de l Observatoire Comment un accident peut-il engager la responsabilité pénale des élus locaux et des fonctionnaires territoriaux? table des matières Avant-propos de Bernard Bellec... P. 5

Plus en détail

Banque aurait dû travailler seule et prendre des mesures beaucoup plus drastiques pour contrer cette poussée inflationniste.

Banque aurait dû travailler seule et prendre des mesures beaucoup plus drastiques pour contrer cette poussée inflationniste. Propos tenus par M. Rundheersing Bheenick, Gouverneur de la Banque de Maurice, lors de la conférence de presse, au lendemain de la réunion du Comité de Politique Monétaire du 28 mars 2011 Le but de cette

Plus en détail

Atelier méthodologique. décideurs pour créer des environnements favorables aux saines habitudes de vie» dans le

Atelier méthodologique. décideurs pour créer des environnements favorables aux saines habitudes de vie» dans le Cette présentation a été effectuée le 24 novembre 2010, au cours de la journée «Influencer les décideurs pour créer des environnements favorables aux saines habitudes de vie» dans le cadre des (JASP 2010).

Plus en détail

Top 20 de la bourse suisse : Sept entreprises politiquement actives

Top 20 de la bourse suisse : Sept entreprises politiquement actives Top 20 de la bourse suisse : Sept entreprises politiquement actives Au moins sept des 20 sociétés du Swiss Market Index sont politiquement actives. C est le résultat d une consultation lancée par ACTARES

Plus en détail

DISCOURS D OUVERTURE DU SEMINAIRE SUR LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS (GAR) DANS LE PROCESSUS BUDGETAIRE. Possotomé, les 19 et 20 août 2013

DISCOURS D OUVERTURE DU SEMINAIRE SUR LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS (GAR) DANS LE PROCESSUS BUDGETAIRE. Possotomé, les 19 et 20 août 2013 République du Bénin ---------- Assemblée Nationale ---------- Sixième Législature ---------- DISCOURS D OUVERTURE DU SEMINAIRE SUR LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS (GAR) DANS LE PROCESSUS BUDGETAIRE Possotomé,

Plus en détail

PROCES VERBAL CONSEIL MUNICIPAL DU 3 FEVRIER 2006. Le Maire constate le quorum et propose une secrétaire de séance : Mme MARCHAND

PROCES VERBAL CONSEIL MUNICIPAL DU 3 FEVRIER 2006. Le Maire constate le quorum et propose une secrétaire de séance : Mme MARCHAND PROCES VERBAL CONSEIL MUNICIPAL DU 3 FEVRIER 2006 L an deux mille six, le trois février à vingt heures et trente minutes, le Conseil Municipal légalement convoqué, s est réuni à la Mairie en séance publique

Plus en détail

EXAMEN MODULE. «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013. 09h30 11h30. Durée 2 heures

EXAMEN MODULE. «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013. 09h30 11h30. Durée 2 heures Licence Professionnelle d Assurances 2012-2013 EXAMEN MODULE «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013 09h30 11h30 Durée 2 heures (document non autorisé) calculatrice

Plus en détail

Proposition de Charte éthique de l élu-e pour un renouveau démocratique et la renaissance des pratiques politiques

Proposition de Charte éthique de l élu-e pour un renouveau démocratique et la renaissance des pratiques politiques Proposition de Charte éthique de l élu-e pour un renouveau démocratique et la renaissance des pratiques politiques Version du 23 février 2015, soumise à consultation publique jusqu au 15 avril 2015. N

Plus en détail

Méthodologie de l exposé

Méthodologie de l exposé CHAPITRE 1 Méthodologie de l exposé >1. Préparation de l exposé L exposé est un moment fort de l épreuve d admission au concours d entrée en institut de formation d aides-soignants ou d auxiliaires de

Plus en détail

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui.

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Mesdames et Messieurs, 1 Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Le but de ce moment d échange est de mieux faire connaissance. Il est aussi

Plus en détail

AGENDA 21 de Morne-à-l eau

AGENDA 21 de Morne-à-l eau AGENDA 21 de Morne-à-l eau Compte-rendu du COPIL 2 Vendredi 12 juillet 2013 Introduction M. Edmond Marcel : Bonjour mesdames et messieurs, ce comité de pilotage est un comité de préparation du Forum 21

Plus en détail

La pratique du droit confrontée à la mauvaise qualité de la loi

La pratique du droit confrontée à la mauvaise qualité de la loi 227 La pratique du droit confrontée à la mauvaise qualité de la loi Jean- Christophe Ménard Avocat au Barreau de Paris, docteur en droit public Maître de conférences à l Institut d études politiques de

Plus en détail

Un contrat de respect mutuel au collège

Un contrat de respect mutuel au collège Apprentissage du respect - Fiche outil 01 Un contrat de respect mutuel au collège Objectifs : Décrire une action coopérative amenant élèves et adultes à s interroger sur leurs propres comportements en

Plus en détail

Annexe IV : rapport du Président du Conseil d Administration

Annexe IV : rapport du Président du Conseil d Administration Annexe IV : rapport du Président du Conseil d Administration joint au rapport de gestion rendant compte des conditions de préparation et d organisation des travaux du Conseil ainsi que des procédures de

Plus en détail

Discours. Monsieur le Ministre, cher Michel, Mesdames et Messieurs, chers amis,

Discours. Monsieur le Ministre, cher Michel, Mesdames et Messieurs, chers amis, Discours Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé à l occasion du lancement du comité de suivi des bonnes pratiques dans les moyens de paiement en ligne pour

Plus en détail

Non aux violentes hausses d impôts à Grenoble et à la Métro. Priorité au social et à la solidarité

Non aux violentes hausses d impôts à Grenoble et à la Métro. Priorité au social et à la solidarité www.ades-grenoble.org www.lesverts38.org www.alternatifs.org/38 Conférence de presse du mercredi 10 décembre 2008 Non aux violentes hausses d impôts à Grenoble et à la Métro. Priorité au social et à la

Plus en détail

responsable? Qui est Sinistres «Nous tenons compte des circonstances de chaque cas»

responsable? Qui est Sinistres «Nous tenons compte des circonstances de chaque cas» Sinistres Qui est responsable? «Nous tenons compte des circonstances de chaque cas» Comment l expert en sinistres détermine la responsabilité L incidence de la responsabilité Possibilités d appel Mars

Plus en détail

CHARTE ETHIQUE DE WENDEL

CHARTE ETHIQUE DE WENDEL CHARTE ETHIQUE DE WENDEL Mars 2015 1 Message du Directoire Wendel est l une des toutes premières sociétés d investissement en Europe. Grâce au soutien d un actionnariat familial stable, Wendel a su se

Plus en détail

Méthode universitaire du commentaire de texte

Méthode universitaire du commentaire de texte Méthode universitaire du commentaire de texte Baptiste Mélès Novembre 2014 L objectif du commentaire de texte est de décrire la structure argumentative et de mettre au jour les concepts qui permettent

Plus en détail

Une association à un seul membre? Est-on vraiment sérieux?

Une association à un seul membre? Est-on vraiment sérieux? Une association à un seul membre? Est-on vraiment sérieux? Synthèse L identité d un régime juridique découle des caractéristiques du sujet qu il couvre et non du seul fait que l entité ait la personnalité

Plus en détail

Contrôle parlementaire d Europol. Communication et proposition de résolution de Mme Alima Boumediene-Thiery

Contrôle parlementaire d Europol. Communication et proposition de résolution de Mme Alima Boumediene-Thiery - 1 - Réunion du mardi 24 mai 2011 Justice et affaires intérieures Contrôle parlementaire d Europol Communication et proposition de résolution de Mme Alima Boumediene-Thiery M. Denis Badré, vice-président

Plus en détail

des valeurs 2006 PRINCIPES VALEURS FONDEMENTS

des valeurs 2006 PRINCIPES VALEURS FONDEMENTS L arbre des valeurs 2006 le fondement philosophique de l éthique /// les valeurs clés de notre éthique /// les principes issus des valeurs clés PRINCIPES VALEURS FONDEMENTS L ARBRE des valeurs Au cœur

Plus en détail

Assemblée publique annuelle 2011 3 novembre 2011 Trois-Rivières, QC. allocutions de

Assemblée publique annuelle 2011 3 novembre 2011 Trois-Rivières, QC. allocutions de 1 Assemblée publique annuelle 2011 3 novembre 2011 Trois-Rivières, QC allocutions de Bryan P. Davies Président du conseil d administration Société d assurance-dépôts du Canada et Michèle Bourque Présidente

Plus en détail

Allocution d ouverture M. Philippe Boillat, Directeur général, Direction générale Droits de l'homme et Etat de droit, Conseil de l'europe

Allocution d ouverture M. Philippe Boillat, Directeur général, Direction générale Droits de l'homme et Etat de droit, Conseil de l'europe SEUL LE PRONONCE FAIT FOI! 17.06.2014 Allocution d ouverture M. Philippe Boillat, Directeur général, Direction générale Droits de l'homme et Etat de droit, Conseil de l'europe 19 e Conférence du Conseil

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

PROGRAMME VI-SA-VI VIvre SAns VIolence. Justice alternative Lac-Saint-Jean

PROGRAMME VI-SA-VI VIvre SAns VIolence. Justice alternative Lac-Saint-Jean PROGRAMME VI-SA-VI VIvre SAns VIolence Justice alternative Lac-Saint-Jean Printemps 2013 OBJECTIFS Démystifier la problématique violence. Promouvoir les solutions pacifiques en matière de résolution de

Plus en détail

INTERVIEW D ALAIN AREZKI

INTERVIEW D ALAIN AREZKI INTERVIEW D ALAIN AREZKI - Chargé de mission (liaison avec le mouvement associatif) au cabinet de JJ ANGLADE, maire de Vitrolles lorsque François Frenay est directeur de cabinet de??? à - Administrateur

Plus en détail

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012 Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012 Un sondage Anacej / Ifop L Anacej a lancé en novembre 2011 la campagne 2012, je vote pour inciter les jeunes à vérifier leur inscription

Plus en détail

Épreuve de Compréhension orale

Épreuve de Compréhension orale 60 questions (4 sections) 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions (questions 51 à 110). SECTION A SECTION B 8 questions Associer des illustrations à des

Plus en détail

D autres questions? Votre partenaire en cas de litige lié à votre logement TCS Protection juridique immeuble Plier la carte, humecter et coller ici.

D autres questions? Votre partenaire en cas de litige lié à votre logement TCS Protection juridique immeuble Plier la carte, humecter et coller ici. Demande d assurance D autres questions? Oui, je veux vivre dans mon logement en toute sérénité et souscris l assurance TCS Protection juridique immeuble au prix de CHF 60. par an. Nous sommes à votre disposition

Plus en détail

Seul le prononcé fait foi. Monsieur le Président de la Mutualité française, cher Etienne CANIARD,

Seul le prononcé fait foi. Monsieur le Président de la Mutualité française, cher Etienne CANIARD, 1 Intervention de Marisol Touraine Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Congrès de la Mutualité Française Nantes Jeudi 11 juin 2015 Monsieur le Président de la Mutualité

Plus en détail

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet Mon nom est Valérie Gueudet, je suis formatrice indépendante dans de grandes entreprises. Je suis spécialisée dans l'accueil verbal et dans l'accueil

Plus en détail

Comment atteindre ses objectifs de façon certaine

Comment atteindre ses objectifs de façon certaine Ressources & Actualisation Le partenaire de votre bien-être et de votre accomplissement Comment atteindre ses objectifs de façon certaine À l attention du lecteur, Ce présent document est protégé par la

Plus en détail

REVENDICATIONS PARTICULIÈRES : NÉGOCIER L ACQUITTEMENT DE LA DETTE NATIONALE DU CANADA

REVENDICATIONS PARTICULIÈRES : NÉGOCIER L ACQUITTEMENT DE LA DETTE NATIONALE DU CANADA REVENDICATIONS PARTICULIÈRES : NÉGOCIER L ACQUITTEMENT DE LA DETTE NATIONALE DU CANADA Chef Maureen Chapman Comité des Chefs sur les revendications Mémoire prébudgétaire au Comité permanent des finances

Plus en détail

UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE

UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE Bienvenue chez P&V En vous confiant à P&V, vous choisissez un assureur qui recherche avant tout l intérêt de ses assurés. Depuis son origine, en 1907, P&V s appuie sur des valeurs

Plus en détail

LA MISSION DE L APER EST DE REPRÉSENTER ET DE DÉFENDRE LES DROITS DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DU QUÉBEC

LA MISSION DE L APER EST DE REPRÉSENTER ET DE DÉFENDRE LES DROITS DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DU QUÉBEC LA MISSION DE L APER EST DE REPRÉSENTER ET DE DÉFENDRE LES DROITS DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DU QUÉBEC SOUTIEN, DÉVELOPPEMENT, REPRÉSENTATION L APER EST LA

Plus en détail

Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance. Adoptées le 11 décembre 2014

Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance. Adoptées le 11 décembre 2014 Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance Adoptées le 11 décembre 2014 Le conseil d administration (le «conseil») de Restaurant Brands International

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

Politique Utilisation des actifs informationnels

Politique Utilisation des actifs informationnels Politique Utilisation des actifs informationnels Direction des technologies de l information Adopté le 15 octobre 2007 Révisé le 2 juillet 2013 TABLE DES MATIÈRES 1. OBJECTIFS... 3 2. DÉFINITIONS... 3

Plus en détail

JOURNAL D UN TEMOIN DEPUIS LA BELGIQUE (Roberto J. PAYRO, pour La Nación)

JOURNAL D UN TEMOIN DEPUIS LA BELGIQUE (Roberto J. PAYRO, pour La Nación) JOURNAL D UN TEMOIN DEPUIS LA BELGIQUE (Roberto J. PAYRO, pour La Nación) Bruxelles, lundi 3 août (1914) Bruxelles vient de s éveiller avec une effroyable impression. On n a appris qu aujourd hui, ce matin,

Plus en détail

SECTION 1 RENSEIGNEMENTS PERSONNELS (OBLIGATOIRE)

SECTION 1 RENSEIGNEMENTS PERSONNELS (OBLIGATOIRE) Formulaire Consultation sur la réforme du financement politique municipal L utilisation de ce formulaire vous permettra de donner votre avis sur la réforme du financement politique municipal. Le document

Plus en détail

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc Bienvenue à l âge de la majorité! l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes fondamentaux de la République à travers «Le Livret du Citoyen» Nom... Prénom... Date de naissance...

Plus en détail

Guide d intervention sur. l intimidation. destiné aux intervenants - 1 -

Guide d intervention sur. l intimidation. destiné aux intervenants - 1 - Guide d intervention sur l intimidation destiné aux intervenants - 1 - Rédaction Linda Laliberté : Mélanie Blais : Michèle Gariépy : Joanie Charrette : Espace Bois-Francs InterVal Pacte Bois-Francs organisme

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école

Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école Le conseil d école des enfants est un moment privilégié durant lequel les enfants deviennent acteurs au sein de leur école, en faisant des propositions

Plus en détail

Prévention LES ENJEUX DE LA PREVENTION. Infos INTRODUCTION : SOMMAIRE :

Prévention LES ENJEUX DE LA PREVENTION. Infos INTRODUCTION : SOMMAIRE : Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Dordogne - Infos Prévention n 15 Octobre 2010 Infos Prévention LES ENJEUX DE LA PREVENTION SOMMAIRE : LES ENJEUX DE LA PREVENTION Introduction

Plus en détail

Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement

Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement Depuis la création de Syngenta en 2000, nous avons accordé la plus haute importance à la santé, à la sécurité et à l environnement (SSE) ainsi qu

Plus en détail

RÈGLEMENTINTÉRIEUR MAI 2015. Éditions de l Union

RÈGLEMENTINTÉRIEUR MAI 2015. Éditions de l Union RÈGLEMENTINTÉRIEUR Éditions de l Union TITRE I ADHÉRENTS Article 1 er DEMANDE D ADHÉSION 1. Toute personne physique souscrivant à l objet et aux valeurs du Mouvement peut adresser une demande d adhésion,

Plus en détail

Je m adresse à vous comme socialiste, comme parlementaire et comme Président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis.

Je m adresse à vous comme socialiste, comme parlementaire et comme Président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis. Audition Commission sur la réforme territoriale Intervention de M. Claude Bartolone Jeudi 15 janvier 2009 Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les membres de la Commission, Mesdames et Messieurs,

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive Strasbourg, 7 août 2009 EPAS(2009)19rév DOCUMENT DE TRAVAIL Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive «Qui joue loyalement est toujours gagnant.»

Plus en détail

La Constitution et l exercice des pouvoirs

La Constitution et l exercice des pouvoirs Thème La Constitution et l exercice des pouvoirs Instituée par le général de Gaulle en 958, et toujours en vigueur aujourd hui grâce à la souplesse des institutions qui ont su s adapter au fil du temps,

Plus en détail

L ECOLE DE L ARNAQUE

L ECOLE DE L ARNAQUE L ECOLE DE L ARNAQUE Vous avez tous eu des projets de rénovation ou des projets d améliorations de votre habitation! Voici toutes les techniques de vente, les secrets des commerciaux, les pièges à éviter

Plus en détail

Donneur ou pas... Pourquoi et comment je le dis à mes proches.

Donneur ou pas... Pourquoi et comment je le dis à mes proches. L Agence de la biomédecine DON D ORGANES le guide L Agence de la biomédecine, qui a repris les missions de l Etablissement français des Greffes, est un établissement public national de l Etat créé par

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Quand je pense à ces nouveaux Chefs d établissement qui me disaient récemment avoir

Plus en détail

Baisse des dotations, inflation normative : l APVF enquête sur les conséquences

Baisse des dotations, inflation normative : l APVF enquête sur les conséquences N e w s l e t t e r Numéro 204 Le 25 septembre 2014 Baisse des dotations, inflation normative : l APVF enquête sur les conséquences H e b d o Logement social : les solutions pour relancer la construction

Plus en détail

Exposé au Comité spécial sur les coopératives de la Chambre des communes 7 août 2012

Exposé au Comité spécial sur les coopératives de la Chambre des communes 7 août 2012 Exposé au Comité spécial sur les coopératives de la Chambre des communes 7 août 2012 Introduction Le Groupe Co-operators limitée est détenu et dirigé par 45 membres-propriétaires de tout le Canada, issus

Plus en détail

ANNEXE 1 ARRÊTÉ N 2014-168 LE BUREAU,

ANNEXE 1 ARRÊTÉ N 2014-168 LE BUREAU, ANNEXE 1 SÉNAT ARRÊTÉ N 2014-168 LE BUREAU, - Vu l article 4 quater de l ordonnance n 58-1100 du 17 novembre 1958 relative au fonctionnement des assemblées parlementaires, - Vu la lettre du Président du

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

Introduction NOTE D ETONNEMENT CONSEIL DES TEMOINS FABRIQUE CITOYENNE JANVIER 2015

Introduction NOTE D ETONNEMENT CONSEIL DES TEMOINS FABRIQUE CITOYENNE JANVIER 2015 NOTE D ETONNEMENT CONSEIL DES TEMOINS FABRIQUE CITOYENNE JANVIER 2015 Introduction La fabrique citoyenne initiée par la Ville de Rennes va conduire à la rédaction d une charte de la démocratie locale.

Plus en détail

Financement électoral pour les candidats et les tiers. Contrôleur du financement politique

Financement électoral pour les candidats et les tiers. Contrôleur du financement politique Financement électoral pour les candidats et les tiers Contrôleur du financement politique 2014 Objectifs de la formation 1. Documents importants 2. Portée de la Loi sur le financement de l activité politique

Plus en détail

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique." Programme. Michel Petiot.

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique. Programme. Michel Petiot. Canton Meudon - Chaville élections départementales Denis Cécile Maréchal Ardans-Vilain Alice Carton Michel Petiot Programme "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique."

Plus en détail

LA CPU ET L UNIVERSITE FRANCAISE

LA CPU ET L UNIVERSITE FRANCAISE LA CPU ET L UNIVERSITE FRANCAISE En 2012, toutes les universités françaises seront autonomes ; elles le seront dans un contexte mondial où leur rôle est à la fois fortement réaffirmé et sujet à de profondes

Plus en détail

Mon argent pour la vie

Mon argent pour la vie Mon argent pour la vie Bâtir son épargne. Protéger ses avoirs. Prendre sa retraite en toute confiance. QUESTIONNAIRE SUR LE STYLE DE VIE À LA RETRAITE NAME DATE CURRENT AGE AGE YOU HOPE TO RETIRE La vie

Plus en détail

Animer une association

Animer une association FICHE PRATIQUE N 7 www.animafac.net gestion de projet Animer une association Une association vit mieux si elle est composée de plusieurs membres partageant un projet collectif. Si la loi 1901 est une loi

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES RÉPUBLIQUE DU BÉNIN COUR CONSTITUTIONNELLE REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Le présent Règlement Intérieur est pris en application des dispositions de la Loi n 90-032

Plus en détail

Avenir de la Fonction publique «parcours professionnels, carrières, rémunérations»

Avenir de la Fonction publique «parcours professionnels, carrières, rémunérations» Avenir de la Fonction publique «parcours professionnels, carrières, rémunérations» Point d étape de la négociation PPCR 10 Mars 2015 Discours d ouverture de Marylise LEBRANCHU Mesdames et Messieurs, Nous

Plus en détail

La solidarité en action

La solidarité en action nos adresses Depuis 1942 nous sommes à votre service. Rendez-vous dans l un de nos Pôles Santé Agence de Berck sur Mer 15, rue de l Impératrice 62600 Berck sur Mer Tél. : 03 21 84 12 74 Ouvert du mardi

Plus en détail

Votre épargne s épanouit dans une mutuelle qui n oublie pas d être une mutuelle, elle

Votre épargne s épanouit dans une mutuelle qui n oublie pas d être une mutuelle, elle Votre épargne s épanouit dans une mutu qui n oublie pas d être une mutu, Votre épargne a tout à gagner des valeurs qui nous animent, Éditorial Fondée à l origine par et pour les anciens combattants, la

Plus en détail

ASSOCIATION ACADIENNE ET FRANCOPHONE DES AÎNÉES ET AÎNÉS DU NOUVEAU-BRUNSWICK

ASSOCIATION ACADIENNE ET FRANCOPHONE DES AÎNÉES ET AÎNÉS DU NOUVEAU-BRUNSWICK ASSOCIATION ACADIENNE ET FRANCOPHONE DES AÎNÉES ET AÎNÉS DU NOUVEAU-BRUNSWICK MÉMOIRE PRÉSENTÉ AU COMITÉ PERMANENT DE MODIFICATION DES LOIS EN VUE DE L ADOPTION DU PROJET DE LOI 77, LOI SUR L ÉQUITÉ SALARIALE

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel Accueil Relation Clients et Usagers

Baccalauréat Professionnel Accueil Relation Clients et Usagers Baccalauréat Professionnel Accueil Relation Clients et Usagers Les métiers de l accueil Les métiers de l accueil ont évolué : redécouvrez-les! L accueil est la première image d une entreprise, sa première

Plus en détail

Principles Impératif Juillet 2009. Les principes de gestion et de «leadership» chez Nestlé

Principles Impératif Juillet 2009. Les principes de gestion et de «leadership» chez Nestlé Principles Impératif Juillet 2009 Les principes de gestion et de «leadership» chez Nestlé Principles Impératif Juillet 2009 Fonction émettrice Département des Ressources humaines Auteur/département émetteur

Plus en détail

QUI SUIS-JE? Par MONIQUE PRUDET, ASSISTANTE SOCIALE INDEPENDANTE

QUI SUIS-JE? Par MONIQUE PRUDET, ASSISTANTE SOCIALE INDEPENDANTE 1 QUI SUIS-JE? Par MONIQUE PRUDET, ASSISTANTE SOCIALE INDEPENDANTE 4 BIS RUE DE PARIS 94470 BOISSY ST LEGER 01 45 95 42 47 moniqueprudet@aol.com 2 MA GENESE : Je suis devenue assistante sociale non par

Plus en détail

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières Discours d ouverture Andrew J. Kriegler Président et chef de la direction Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières 25

Plus en détail

Conseils sur la conduite à tenir en cas de suicide d un salarié sur le lieu de travail

Conseils sur la conduite à tenir en cas de suicide d un salarié sur le lieu de travail Conseils sur la conduite à tenir en cas de suicide d un salarié sur le lieu de travail Document réalisé avec l aide de Philippe BIELEC, Ingénieur Conseil à la Direction des risques professionnels de la

Plus en détail

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Mesdames, Messieurs, Chers collègues, Je suis particulièrement heureux de vous compter aussi nombreux

Plus en détail

Assurance Bonus Malus (juillet 2005) Assurance BONUS MALUS vers une reforme annoncée mais bien vite oubliée

Assurance Bonus Malus (juillet 2005) Assurance BONUS MALUS vers une reforme annoncée mais bien vite oubliée Assurance Bonus Malus (juillet 2005) Assurance BONUS MALUS vers une reforme annoncée mais bien vite oubliée Dans notre numéro d avril nous avions eu l occasion de vous rappeler, l obligation absolue qui

Plus en détail

La diffamation. Quand l honneur, la dignité et la réputation sont en jeu!

La diffamation. Quand l honneur, la dignité et la réputation sont en jeu! La diffamation Quand l honneur, la dignité et la réputation sont en jeu! Vincent Gingras Avocat Congrès Fédération québécoise des municipalités 25, 26 et 27 septembre 2014 Québec Trois-Rivières Montréal

Plus en détail