Je me levai, la tête lourde et enserrée dans un étau, avec un mal de dos qui m empêcha de marcher normalement pendant une bonne demi-heure tant la

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Je me levai, la tête lourde et enserrée dans un étau, avec un mal de dos qui m empêcha de marcher normalement pendant une bonne demi-heure tant la"

Transcription

1 1 Je me levai, la tête lourde et enserrée dans un étau, avec un mal de dos qui m empêcha de marcher normalement pendant une bonne demi-heure tant la douleur me pinçait intensément les disques intervertébraux. Ma récente infiltration de cortisone n avait, à l évidence, servi à rien. Une demi-heure durant laquelle je dus me recoucher, pratiquer des élongations et attendre que le mécanisme vertébral se remette en place, après avoir avalé du paracétamol et du tramadol pour tenter de stopper les souffrances. Une fois rétabli, je me fis un café Nespresso allongé, dans lequel je trempai un, puis deux biscuits chocolatés, avant de filer sous la douche, où je restai un long moment à profiter de la chaleur du jet. Puis, je m enveloppai dans mon peignoir bleu élimé, me séchai les cheveux, me barbouillai le visage de mousse et entrepris de me raser avec la fameuse quadruple lame dernière génération qui rend la peau si douce. Enfin, je rejoignis ma chambre, ouvris l armoire pour choisir deux pantalons noirs, quatre chemises blanches, quatre paires de chaussettes noires, quatre slips noirs, deux ceintures grises, que j enfournai dans mon sac de voyage où se trouvait déjà une trousse de toilette remplie de produits cosmétiques. Déjà dix heures, alors que j aurais déjà dû me trouver sur les lieux du salon du livre de Roquebrune-Cap-Martin.

2 2 Les rues de Marseille étaient désertes, tout au moins dans mon quartier de Mazargues ; étonnant, car c était jour de marché. Je fourrai mon sac dans le coffre et m engouffrai dans mon cabriolet que je fis lentement sortir du parking de la copropriété. Ce n est qu une fois sur l autoroute que je pus lâcher les chevaux du moteur. Deux heures de trajet en perspective sur le réseau le plus cher de France, la radio poussée à fond afin de rester éveillé. Enfin, à midi pile, j aperçus la sortie RCM-La Turbie. Une route en lacets, bordée de palmiers, de citronniers et d orangers, ouverte sur un panorama inouï: la mer à perte de vue. Je ne pus que me délecter du paysage en bord de mer dont le mouvement des vagues, jusqu au moment où je garai ma voiture, face au Restaurant des Flots bleus qui faisait face à la Méditerranée; un établissement indiqué dans le dossier «Patrick Gems, auteur invité», que j avais reçu quelques jours plus tôt. Je fus accueilli par l organisatrice du salon, une femme d une soixantaine d années, de petite taille, au corps sec, à la voix métallique et au regard sévère qui m indiqua ma place sans prêter attention aux excuses que je formulais pour justifier mon

3 retard. J y retrouvai des auteurs que je connaissais de vue pour les avoir rencontrés sur d autres salons. Le repas fut excellent salade niçoise, canard aux morilles, tarte au citron meringuée et les conversations littéraires plutôt riches et animées dans un fort brouhaha qui m enchantait. À 13h30, les auteurs se levèrent de table et pas moins de cinquante écrivains rejoignirent, à pied, le centre névralgique de la manifestation littéraire, à deux cents mètres du restaurant: un grand chapiteau en toile de jute écrue, tendue par des cordages sous lequel des tablées parsemées de livres attendaient leurs auteurs. Chacun rejoignit son stand et je fis de même, apercevant sur ma table quatre piles d une vingtaine de livres, quatre romans de mon cru, qui languissaient de se voir dédicacés aux chalands que tout auteur présent espérait nombreux. En regardant autour de moi, je me fis la réflexion que le salon du livre de Roquebrune-Cap-Martin, organisé le premier week-end de décembre, attirait les auteurs parisiens, notamment pour le climat encore chaud, propice au bronzage et à la baignade malgré l hiver, mais aussi parce qu ils étaient accueillis dans des hôtels haut de gamme situés en front de mer, alors que l auteur inconnu que j étais avait droit à un deux étoiles dans les sombres ruelles de la ville. Des auteurs de renom qui n avaient d ailleurs pas partagé le même restaurant que nous, les petites plumes, mais fréquentaient un établissement plus chic au centre de Menton. Ces auteurs-là appréciaient toujours un petit séjour sur la Côte d Azur, à mi-

4 chemin entre San Remo et Monaco, tous frais payés, et où il régnait un temps magnifique, subtropical, tout au long de l année. En tant qu auteur inconnu, je partageais donc l espace de la manifestation avec des stars de la littérature, autrement dit de gros vendeurs que l on voyait souvent apparaître à la télévision ou dans les journaux. Une ambiance qui à la fois me ravissait et me déprimait: mes quatre livres, publiés chez des petits éditeurs au cours de ces cinq dernières années et totalisant à eux quatre à peine deux mille exemplaires vendus, ne m avaient pas permis de percer. Il me manquait encore le livre qui me ferait connaître, et le grand éditeur qui me ferait reconnaître. Ou le contraire. Cependant obtenir une invitation à ce salon littéraire était une chance. Je les faisais pratiquement tous depuis cinq ans, une assiduité qui avait par ailleurs contribué à couler mon mariage qui s était soldé par un divorce et à stopper mon avancement professionnel au Conseil régional; cette institution voyait d un très mauvais œil son fonctionnaire non seulement écrire, mais aller jusqu à s absenter les vendredis et lundis lorsque les salons étaient trop éloignés. Quand bien même il m arrivait de prendre ces journées d absence sur mon temps de travail. Ces pensées s échappèrent très vite de mon esprit. Dès quatorze heures, les lecteurs arrivèrent en masse, passant devant moi sans même me voir, pour courir s agglutiner autour des auteurs en vogue: journalistes, acteurs, présentateurs, chroniqueurs, délaissant ainsi les stands des petits et des

5 inconnus. Seuls les auteurs de livres locaux semblaient susciter l intérêt d une clientèle fidèle et assidue, telle cette femme qui se trouvait à ma droite. Blonde aux cheveux longs frisés, les yeux bleus couleur océan, belle et distinguée, elle lia conversation avec moi entre deux lecteurs admiratifs. Auteur de poésie, elle était venue présenter son troisième recueil. Tous les trois avaient été distingués par des prix prestigieux, le dernier ayant même reçu celui de l Académie française. Rien que ça. Il faut dire que son éditeur était fort réputé en matière de poésie. Elle s appelait Adeline, Adeline Grimaldi, et sans que j aie eu besoin de le lui demander, elle m offrit son dernier recueil de poésies, au bandeau rouge et or, dédicacé. Elle se leva alors pour la première fois et je remarquai seulement sa petite taille. Elle partit dans une interminable logorrhée au cours de laquelle j appris, entre autres choses, qu elle était venue en voisine puisqu elle habitait Menton, la "ville aux fleurs". Et l après-midi passa ainsi, entre dédicaces éparses et conversation discontinue. Je rencontrai mille difficultés pour en placer une, tant ma collègue se révéla bavarde. 3

6 Le soir venu, je proposai de la ramener chez elle, afin qu elle puisse se changer avant le dîner de gala qui devait avoir lieu au Vista Palace, un restaurant niché sur les hauteurs de Roquebrune-Cap-Martin, doté d une vue plongeante sur Monaco. Elle habitait un de ces anciens palaces de Menton où les familles royales européennes se retrouvaient avant la Première Guerre mondiale, un bâtiment magnifique transformé en appartements. Elle n hésita pas à me faire monter dans son deux-pièces-cuisine, meublé avec goût et raffinement. Je devinai qu Adeline avait dû chiner pour amasser autant d objets hétéroclites qui formaient pourtant un ensemble harmonieux, au sein duquel se promenaient, en liberté, un affreux petit chien noir, ainsi qu un chat angora et un lapin gris. Ah sans eux, je dépérirais! Ils me donnent l affection qu aucun homme ne m apporte! affirma-t-elle en riant avec une pointe de provocation. Puis, elle nous servit un planteur et nous trinquâmes à notre rencontre. Reposant son verre sur la table basse, elle se dirigea vers la salle de bains en m adressant un: «Il faut que je me prépare, l heure tourne!» J entendis ensuite couler l eau de la douche, et, pour occuper le temps, je jetai un coup d œil à l immense bibliothèque murale du séjour, composée essentiellement de livres de collection qui valaient une petite fortune. Mon regard fut attiré comme un aimant par une quinzaine de livres, du même auteur, que je feuilletai les uns après les autres. Des romans d aventures et des récits de

7 voyages, signés Jimmy Oldman, édités à Genève. Cet auteur ne me disait rien. La jaquette le présentait comme un homme âgé de 65 ans, né à New York d un père américain et d une mère suisse d origine russe. Jimmy Oldman avait été diplomate avant de se retirer à Monaco. Édités en langue française, en Suisse romande, certains de ses romans avaient été traduits en russe, en anglais canadien, en espagnol et en italien. Mais ce nom de Jimmy Oldman ne me disait toujours rien Adeline sortit de la salle de bains, vêtue d une robe noire, cambrée dans ses escarpins noir et or. Elle était ravissante, extrêmement désirable dans sa cinquantaine éclatante. Un âge qu elle m avait avoué au cours de l après-midi lors du long monologue d Adeline. J avais immédiatement exigé une preuve car, à la vérité, je ne croyais pas du tout à l âge qu elle disait avoir: cinquante-trois ans et trois mois. J avais également appris qu elle était la mère de deux filles, respectivement âgées de trente-trois ans et vingt ans. Sur le chemin du restaurant, je lui confessai avoir passé en revue les livres de la bibliothèque. Je ne peux pas m empêcher d ouvrir un livre, dès lors que j en vois un! Je suis désolé, Adeline Ne vous excusez pas, je vous en prie! J ai sans doute été un peu longue Je n ai pas perdu mon temps pour autant, car j ai pu faire la connaissance d un auteur étonnant que je ne connaissais pas Jimmy Oldman Ah oui un ami un grand ami que je connais depuis

8 quelques années, maintenant un personnage de roman à lui tout seul. Il ressemble à un corsaire des Caraïbes, ou à un cowboy, selon la manière dont il s habille J ai pu constater qu il était édité à l étranger. Exact. Vous savez, Jim est un auteur d exception qui, pour une raison que je ne m explique pas, demeure inconnu. Il a été édité en Suisse par un éditeur discret ainsi que par de nombreux éditeurs étrangers plutôt confidentiels. Ce qui ne l empêche pas de figurer dans l Encyclopédie des auteurs américains depuis deux ans et d avoir même vu deux de ses titres publiés en poche et chez France Loisirs; sans compter la biographie qui lui a été consacrée par une étudiante canadienne. Et aucun éditeur de renom n a voulu le prendre sous son aile? Pas à ma connaissance. Jim est toujours resté fidèle à son éditeur suisse en qui, je crois, il a toute confiance. Il a été question de coédition avec des éditeurs français de premier plan, mais aucun projet n a vu le jour. C est dommage! Oui, tout comme les adaptations cinématographiques dont il a signé les contrats et qui ne se sont jamais réalisées. Jim n a pas eu la chance qu il fallait, ni suffisamment de hargne ou de patience pour courtiser les éditeurs parisiens du cercle germanopratin, ceux qui font et défont les écrivains Je vois que vous en connaissez un rayon, dans ce domaine. Je me défends Ce n est pas parce que j écris de la poésie

9 que je suis une douce idiote! Allons, ne vous fâchez pas, je n ai jamais pensé une chose pareille Inutile de mentir. Tous les auteurs réagissent négativement face à la poésie. N en parlons plus. Pour en revenir à Jim, je vous propose de vous le présenter, s il vous intéresse. Le Grimaldi Forum de Monaco expose les photographies de son périple dans le Grand Nord. Le vernissage aura lieu demain soir, et si vous êtes d accord et libre, je serai ravie de vous avoir pour compagnon Ce sera avec grand plaisir. Une nouvelle soirée en votre compagnie, ça ne se refuse pas. Mais à une seule condition: laissez-moi vous inviter à dîner après les amuse-gueules du vernissage. Eh bien Il se trouve que Jim a déjà tout prévu. Je suis invitée au dîner qui suivra la manifestation. Mais le fait de me voir accompagnée, moi qui suis si souvent seule, le ravira et coupera court à la jalousie de sa femme! Dans ce cas, je n ai plus rien à dire! 4

10 Le faste était à l honneur: vaisselle en porcelaine, couverts en argent, fleurs fraîches et nourriture d une grande finesse dans une salle de restaurant panoramique dont la vue embrassait la baie de Monaco: malgré les nombreux et hauts buildings, la Principauté ressemblait à une maison de poupée, foisonnante de personnages, dans si peu d espace. Une quinzaine de tables de huit personnes meublaient l espace. Outre les auteurs, l assistance comptait également les élus de la ville, du département et de la région. Nous eûmes droit au discours du maire, de l adjointe à la Culture, qui m avait accueilli le matin même, ainsi que du parrain de la manifestation, un académicien qui orienta son exposé sur la déperdition de la langue française au travers des Textos des téléphones portables et des courriels sur Internet. À la fin du repas, j invitai de nouveau Adeline à profiter de ma voiture. Elle m invita à boire un verre et me confia que Jimmy Oldman lui avait confié son dernier manuscrit pour qu elle le corrige. Un roman intitulé Auteurs en miroir qu elle me désigna du doigt en me précisant qu elle ne l avait pas encore lu. Celuici trônait en facial dans la bibliothèque, comme un trophée. La conversation s éternisa sur les œuvres de son ami et je pus enfin lui demander de me prêter tous ses livres. Ce qu elle fit en me les remettant un à un tout en débitant un commentaire sur chacun d entre eux. Puis, profitant qu elle aille à la cuisine chercher du punch coco, je ne pus m empêcher de dérober le manuscrit d Auteurs en miroir, non sans ressentir de la honte et éprouver l angoisse de me faire prendre sur le vif lorsque je le

11 mis dans ma sacoche. Je rejoignis ensuite ma chambre d hôtel en bord de plage, où ma nuit fut animée par des histoires fabuleusement écrites et rondement menées qui me promenèrent à travers le monde, au cœur de contrées et de communautés humaines dont je n aurais jamais imaginé l existence. Je me demandais bien pourquoi Jimmy Oldman n avait pas été repéré par une grande maison d édition française. Ce type avait du talent et du panache. Il avait tout simplement accouché d une œuvre littéraire de haute volée que l on aurait pu classer entre Hemingway et Jack London. Mais le meilleur m attendait: Auteurs en miroir, le manuscrit du dernier roman que Jimmy Oldman avait confié à Adeline pour corrections ultimes. Je fus estomaqué. Je n avais jamais rien lu d aussi abouti. J en étais fou de jalousie tellement j aurais voulu en être l auteur. Un roman dont l intrigue m indiquait curieusement le chemin qu il me restait à emprunter pour voir un jour mon rêve se réaliser, celui d un écrivain connu du public, reconnu par ses pairs, loué par la presse et récompensé par les plus grands prix littéraires, pour un livre dont il n était pas l auteur. Devais-je voler ce manuscrit et me l approprier? Mais comment passer inaperçu? Non, je devais renoncer, d une part en raison des risques encourus, et d autre part parce que ce procédé n était pas moral.

12 5 Si le premier après-midi au salon m avait vu dédicacer deux livres, la seconde journée fut pour moi un flop total, avec seulement trois livres vendus. Ce ne fut pas le cas d Adeline, qui vendit près d une centaine de livres en deux jours. Enfant du pays, ce poète avait su se faire connaître et reconnaître puisqu elle eut la visite de certains grands noms invités, tel ce présentateur de journal télévisé connu de tous ou encore cet académicien au verbe haut qui étaient venus la féliciter. Vers dix-huit heures, Adeline suggéra de lever le camp; nous devions nous trouver à Monaco autour de dix-neuf heures pour le vernissage de son ami Jimmy Oldman. Je m exécutai. Adeline avait choisi, cette fois-ci, une robe blanche, et des escarpins blancs à talons hauts qui la faisaient paraître plus grande. Sur le chemin, alors que nous roulions à une vitesse modérée en direction de Monaco, Adeline ne cessa de parler, notamment de Jimmy Oldman: Vous allez être séduit par la noblesse de Greta et de Jim Oldman. Et quand je dis noblesse, je ne suis pas loin de la vérité. Greta et Jim sont tous deux d origine russe. Jim a hérité d un titre de comte et Greta, tenez-vous bien, de celui de duchesse. Je n ai plus en mémoire le patronyme complet mais ça me reviendra. Quoi qu il en soit, ils sont aussi nobles de cœur qu ils le sont de par leurs titres.

13 De la noblesse authentique, voyez-vous cela! C est ce qui explique qu ils soient si bien intégrés à la Principauté de Monaco et très proches de la famille princière. Jim a été un grand ami du prince Rainier III, et l est tout autant d Albert II, qui sera certainement présent ce soir.

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs.

Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs. 1 Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs. C était un livre et non pas le manuscrit auquel je m étais attendue

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

Je m appelle Jérôme, j habite une petite ville de province. Je mentirais si je disais que j ai atteint m a vingt et unième année sans rien connaître

Je m appelle Jérôme, j habite une petite ville de province. Je mentirais si je disais que j ai atteint m a vingt et unième année sans rien connaître 1 Je m appelle Jérôme, j habite une petite ville de province. Je mentirais si je disais que j ai atteint m a vingt et unième année sans rien connaître au sexe, mais je n avais des aventures qu avec des

Plus en détail

Le prince Olivier ne veut pas se laver

Le prince Olivier ne veut pas se laver Le prince Olivier ne veut pas se laver Il était une fois un roi, une reine et leurs deux enfants. Les habitants du pays étaient très fiers du roi Hubert, de la reine Isabelle et de la princesse Marinette,

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

CE1. Et il se mit le doigt dans le nez.

CE1. Et il se mit le doigt dans le nez. TEXTE 1 Jules et Julie étaient voisins. Chaque matin, ils traversaient la forêt pour aller à l école. ça rassurait leurs parents de les savoir ensemble. Mais jamais Julie n adressait la parole à Jules

Plus en détail

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth Charlène Reynaud Licence IUP Université jean Monnet Rapport de fin de séjour Stage Bournemouth A. Vie pratique Mon séjour s est déroulé à Bournemouth, ville de 163900 située à 2h00 de Londres. Bournemouth

Plus en détail

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ERASMUS

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ERASMUS RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ERASMUS a/ Vie pratique Au cours de mon année Erasmus à Almeria, j ai habité dans deux logements. Tout d abord au début de l année, j ai cherché mon premier logement grâce au service

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

1 an et demi plus tard

1 an et demi plus tard 1 an et demi plus tard Alors, les filles? Vous en pensez quoi? Je me tenais bien droite sur la petite estrade au milieu de la salle d essayage, simulant un bouquet entre mes mains et souriant de toutes

Plus en détail

Ma catastrophe adorée

Ma catastrophe adorée Mathieu Lindon Ma catastrophe adorée P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e «L amour, vous savez, grâce auquel échouent les conspirations des méchants, par qui les héros vivent leurs plus belles

Plus en détail

Rapport de stage Echange IFMSA

Rapport de stage Echange IFMSA Rapport de stage Echange IFMSA La Pologne La Pologne est un pays chargé d histoire, c est principalement pour cette raison que j ai postulé pour y partir. Je voulais connaître l histoire de l Europe de

Plus en détail

Indications pédagogiques E1 / 31

Indications pédagogiques E1 / 31 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E1 / 31 E. APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 3 Objectif intermédiaire 3 : DISTINGUER DANS UN MESSAGE UN PLAN D ARGUMENTATION Objectif

Plus en détail

Les phrases de condition

Les phrases de condition Les phrases de condition Rappel! La langue française propose plusieurs modèles de phrases de condition. Toutefois, les 3 modèles qui suivent s utilisent couramment. 1. Lorsque nous sommes incertains, nous

Plus en détail

Portraits. Trouvez l objet

Portraits. Trouvez l objet unité Portraits 5 Trouvez l objet grammaire 1 Répondez comme dans l exemple. Qu est-ce que c est? Exemple : Ce sont des vases. 1 3 4 1 3 3 vocabulaire Barrez l intrus. 1 un vase des fleurs une chaise une

Plus en détail

On a volé La plage de Sainte-Adresse!

On a volé La plage de Sainte-Adresse! On a volé La plage de Sainte-Adresse! par Ana 5e Aza 4e Ahmed 5e Dagman 5e Emilienne 6e Taïmoor 3e Jeudi 5 Mai 2011 08:32 Chapitre 1 Salut! Je m' appelle Séléna, j' ai 16 ans. Les vacances viennent de

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco UNIVERSITE PIERRE MENDES FRANCE Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco Du 2 mai au 8 juillet. 2 P a g e a) Vie pratique : Logement : A San Francisco, je logeais dans une résidence

Plus en détail

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer.

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Mais je me suis repris : En fait, je préférais les recevoir dans

Plus en détail

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL Voici les conditions idéales pour faire le test : 50 minutes maximum choisir une réponse seulement si vous êtes sûrs. Ne devinez pas par de dictionnaire, ni

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Rapport de fin de séjour Stage à l Université de Sherbrooke Frédérique Vermare Table des matières Table des matières...2 1 Vie pratique...3 1.1 Logement :...3 1.2 Argent :...3 1.3 Santé :...3 1.4 Stage

Plus en détail

Les membres de ma famille croient que je leur ai

Les membres de ma famille croient que je leur ai Introduction Les membres de ma famille croient que je leur ai fait honte et les ai déshonorés à bien des égards depuis que je suis passée du statut de petite fille à celui de femme, mais ils ne connaissent

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Rapport de fin de séjour a) Vie pratique - Logement : Mon logement s est situé à Tananarive, la capitale de Madagascar. J ai été accueilli par une famille très sympathique, qui habite à 40 minutes de l

Plus en détail

BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE

BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE Pascal Nowacki BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé

Plus en détail

Identifier ses compétences Questionnaire en contexte professionnel

Identifier ses compétences Questionnaire en contexte professionnel Identifier ses compétences Questionnaire en contexte professionnel Nom : Prénom : Date : Mode d emploi Des situations en contexte professionnel ont été élaborées sous forme de questions à choix multiples.

Plus en détail

Lili et le nouveau cirque

Lili et le nouveau cirque PROGRAMNR 51458/ra5 Lili et le nouveau cirque Programlängd : 14 30 Producent : Anna Trenning-Himmelsbach Sändningsdatum : 2006-02-14 - T'as déjà été au cirque? - Oui - Et c'était quoi le cirque? - Ben

Plus en détail

ASAD. parce qu on est bien à la maison

ASAD. parce qu on est bien à la maison ASAD parce qu on est bien à la maison 01 L ASAD qui sommes-nous? Parce qu on est bien à la maison, l ASAD met tout en œuvre pour que chacune et chacun, selon sa propre histoire, puisse y rester le plus

Plus en détail

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l opposé vers celle, coulissante, de la penderie, dans

Plus en détail

Entreprendre ici est une chance

Entreprendre ici est une chance Entreprendre ici est une chance Je me sens bien dans cette ambiance cosmopolite Environnement exceptionnel Pierre est chargé de clientèle pour l Europe «Anglais, allemand, italien, chinois, russe Quand

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

Etranges disparitions

Etranges disparitions Etranges disparitions Nina était une lycéenne de quinze ans qui vivait dans un appartement à Paris avec sa mère et son chien Médor. Sa mère était avocate et elle rentrait très tard le soir. Nina était

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Inspiré de la nouvelle de Richard Matheson, «Escamotage».

Inspiré de la nouvelle de Richard Matheson, «Escamotage». Inspiré de la nouvelle de Richard Matheson, «Escamotage». EPISODE 1- Le Piège. Internet : sûrement le plus fabuleux réseau qui relie les hommes. Des continents entiers peuvent être reliés entre eux. Mais

Plus en détail

Le conte du Petit Chaperon rouge

Le conte du Petit Chaperon rouge Le conte du Petit Chaperon rouge d après les frères Grimm Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait et sa grand-mère encore plus. Elle ne savait que faire pour lui faire plaisir. Un jour,

Plus en détail

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI Durant 3 semaines j étais { Hiratsuka, près de Yokohama où j allais tous les jours au lycée. Ma famille d accueil se composait du père, de la mère, de ma

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel de Martonne à Laval. Plusieurs clubs Lecture de la

Plus en détail

Lumière Noire 23/10 24/10

Lumière Noire 23/10 24/10 Lumière Noire 23/10 Je m appelle Loreley, j ai 22 ans. C est ici que commence mon journal. Je fais partie de ces gens qu on classe dans les populations «minoritaires». Je ne suis pas lesbienne, je ne suis

Plus en détail

Le Portable. Xavier Boissaye

Le Portable. Xavier Boissaye Le Portable Xavier Boissaye L acteur entre en scène s appuyant sur une béquille, la jambe plâtrée. «Quand je pense qu il y en a.» (bruit de portable) L acteur prend son appareil dans sa poche et se tourne

Plus en détail

Cauchemar. Première vision

Cauchemar. Première vision Première vision Cauchemar Je prenais mon déjeuner lorsque j entendis ma mère s exclamer : «Dépêche-toi, on va être en retard, chéri! -J arrive, je finis de préparer la valise! cria mon père.» Moi, je me

Plus en détail

Sur la presqu île de la Garoupe, Les étudiants de la classe de Gisèle ont goûté aux plaisirs minuscules d une sortie lumineuse.

Sur la presqu île de la Garoupe, Les étudiants de la classe de Gisèle ont goûté aux plaisirs minuscules d une sortie lumineuse. L'école buissonnière Hors les murs Sur la presqu île de la Garoupe, Les étudiants de la classe de Gisèle ont goûté aux plaisirs minuscules d une sortie lumineuse. Nous avons passé la semaine à découvrir

Plus en détail

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Session : 2005 Code : Page : 1/4 CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Epreuve de Français SESSION 2005 SUJET Ce sujet comporte 4 pages : de la page 1/4 à la page 4/4. Assurez-vous que cet exemplaire est complet. Si

Plus en détail

LEARNING BY EAR EPISODE

LEARNING BY EAR EPISODE LEARNING BY EAR Filles 10ème épisode Beauté Texte : Zainab Aziz Rédaction : Andrea Schmidt/Christine Harjes/Guy Degen Adaptation : Aude Gensbittel Personnages : Présentateur pour Intro/Outro Bibiy : personnage

Plus en détail

On est arrivées l après-midi. J ai tout de suite compris qu on s était trompées d hôtel. Mais ma tante a fait semblant de rien. L hôtel le plus beau,

On est arrivées l après-midi. J ai tout de suite compris qu on s était trompées d hôtel. Mais ma tante a fait semblant de rien. L hôtel le plus beau, 1 On est arrivées l après-midi. J ai tout de suite compris qu on s était trompées d hôtel. Mais ma tante a fait semblant de rien. L hôtel le plus beau, c est celui d à côté. Ancien, d une belle couleur

Plus en détail

Rapport de fin de séjour à Bruxelles

Rapport de fin de séjour à Bruxelles Rapport de fin de séjour à Bruxelles Introduction Durant l année de mon master 2 Histoire-Histoire de l art à l Université Pierre Mendes France de Grenoble je devais réaliser un stage de 2 mois minimum.

Plus en détail

68 : CIRCUIT AUTOUR DE LA MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE

68 : CIRCUIT AUTOUR DE LA MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE 68 : CIRCUIT AUTOUR DE LA MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE Pêcheurs arabes dans leur petit voilier 378 La France allait être libérée ; je venais de me marier, à la date prévue depuis longtemps, et qui se trouva

Plus en détail

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES Obtenez plus en osant demander C est plus simple qu il n y parait Avertissement : Toute reproduction, intégrale ou partielle, ou toute diffusion, par quelque procédé que ce

Plus en détail

Je M appelle Roger Dumoulin. Par Valérie Doyon

Je M appelle Roger Dumoulin. Par Valérie Doyon Je M appelle Roger Dumoulin Par Valérie Doyon J étais un bon petit garçon. Mes parents m ont élevé dans le East Side de New York. J étais très doué au violon. Ma mère travaillait la nuit à l hôpital alors

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère La Couleur du lait Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère A vue d œil Titre original : The Color of Milk Nell Leyshon, 2012. Première publication en Grande-Bretagne

Plus en détail

Cela lui donna des envies de meurtre. «Ploucomobile!» pensa-t-il. Il sourit en se disant qu il pourrait déposer une marque avec çà.

Cela lui donna des envies de meurtre. «Ploucomobile!» pensa-t-il. Il sourit en se disant qu il pourrait déposer une marque avec çà. I C était son habitude de compter trop large ses trajets. Il finissait toujours par être en avance à ses rendez-vous. Telle était la marque d Henri Trappénil. Celui-ci n avait pas failli à la coutume.

Plus en détail

A. PRODUCTION ÉCRITE 30 POINTS

A. PRODUCTION ÉCRITE 30 POINTS ΤΠΟΤΡΓΔΙΟ ΠΑΙΓΔΙΑ ΚΑΙ ΠΟΛΙΣΙΜΟΤ ΓΙΔΤΘΤΝΗ ΜΔΗ ΔΚΠΑΙΓΔΤΗ ΚΡΑΣΙΚΑ ΙΝΣΙΣΟΤΣΑ ΔΠΙΜΟΡΦΩΗ ΣΕΛΙΚΕ ΕΝΙΑΙΕ ΓΡΑΠΣΕ ΕΞΕΣΑΕΙ ΥΟΛΙΚΗ ΥΡΟΝΙΑ 2014-2015 Μάθημα : Γαλλικά Δπίπεδο : E1 Γιάρκεια : 2 ώρες Τπογραφή Ημερομηνία

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL Répondez aux questions suivantes : 1. Où habitez-vous? 2. Quand êtes-vous arrivé à Paris? 3. Quelle est votre profession? Complétez les phrases : 1. Je ne (être) pas français. 2. Je (parler) un peu le

Plus en détail

Harry Mathews. 20 lignes par jour. traduit par Marie Chaix. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Harry Mathews. 20 lignes par jour. traduit par Marie Chaix. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Harry Mathews 20 lignes par jour traduit par Marie Chaix P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e PRÉFACE Comme beaucoup d écrivains je trouve souvent que me mettre au travail le matin est une entreprise

Plus en détail

Stage à Québec. I. Vie pratique. 1) Logement

Stage à Québec. I. Vie pratique. 1) Logement Stage à Québec I. Vie pratique 1) Logement Durant mon stage de dix semaines dans la ville de Québec, j ai pu être logé à la résidence universitaire de l université de Laval. Je possédais une petite chambre

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Synopsis «Cent Jours»

Synopsis «Cent Jours» Synopsis «Cent Jours» Résumé Cette œuvre est un fidèle reflet de la réalité, puisqu il peut s assimiler à un journal intime, un polaroïd de ma réflexion de femme de 33 ans, mariée et enceinte de son troisième

Plus en détail

«Une visite à la Tour Eiffel» Pauline Turenne. Cahiers franco-canadiens de l'ouest, vol. 23, n 1-2, 2011, p. 137-140.

«Une visite à la Tour Eiffel» Pauline Turenne. Cahiers franco-canadiens de l'ouest, vol. 23, n 1-2, 2011, p. 137-140. «Une visite à la Tour Eiffel» Pauline Turenne Cahiers franco-canadiens de l'ouest, vol. 23, n 1-2, 2011, p. 137-140. Pour citer ce document, utiliser l'information suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/1017265ar

Plus en détail

quoi que quoique LES EXERCICES DE FRANÇAIS DU CCDMD www.ccdmd.qc.ca

quoi que quoique LES EXERCICES DE FRANÇAIS DU CCDMD www.ccdmd.qc.ca GRAMMATICAUX DE MÊME CATÉGORIE QUOI HOMOPHONES QUE QUOIQUE 1 Homophones grammaticaux de même catégorie quoi que quoique quoi que : conjonction de subordination. Marqueur introduisant une subordonnée adjointe

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Rapport de fin de séjour Université Pierre Mendès France - Università degli studi Bicocca Vie pratique Logement Type de logement Pour ce séjour j ai fait le choix de trouver un appartement en collocation

Plus en détail

Guide d habiletés sociales

Guide d habiletés sociales Je veux être bien dans ma peau! Guide d habiletés sociales Carnet réalisé par Hélène Laliberté Enseignante C.S. Lac Abitibi Janvier 2007 1ère édition Nom : Hygiène Apparence Santé J ai une bonne hygiène...

Plus en détail

Le rapport de fin de séjour : Vienne (Autriche)

Le rapport de fin de séjour : Vienne (Autriche) Vie pratique Le rapport de fin de séjour : Vienne (Autriche) Logement L université dans laquelle j ai effectué mon séjour d étude nous proposait au préalable un site sur les logements en résidence étudiante.

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Bourse Explo RA sup

Rapport de fin de séjour Bourse Explo RA sup UNIVERSITE CLAUDE BERNARD Rapport de fin de séjour Bourse Explo RA sup Stage de 3 mois à la fac d ingénierie de l université de Porto Gabriel MESTRE 2013 Je suis actuellement étudiant en 2eme année d un

Plus en détail

Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? -

Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? - Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? - Editions Val d'arve juin 2012 - CHAPITRE 1 - À Nairobi, en ce beau matin, Sébastien se lève, regarde par la fenêtre et dit: - Il fait beau! Il voit le soleil qui sort

Plus en détail

les 6 sens souvenirs Portraits de doyens Hélicoop 13, rue de la Parrière - Quieux 88210 Le Saulcy helicoop@helicoop.fr

les 6 sens souvenirs Portraits de doyens Hélicoop 13, rue de la Parrière - Quieux 88210 Le Saulcy helicoop@helicoop.fr les 6 sens www.lesportraits.org www.helicoop.fr en partenariat avec Scène2: www.scene2.org helicoop@helicoop.fr Les de ces doyens de l ancienne principauté de Salm, les meilleurs, nous racontent des histoires

Plus en détail

Marseille et la nuit européenne des musées Exploitation pédagogique et corrigés

Marseille et la nuit européenne des musées Exploitation pédagogique et corrigés Culture et festivités Marseille et la nuit européenne des musées Exploitation pédagogique et corrigés Introduction Nous proposons de faire découvrir Marseille à l occasion de la nuit des musées (16 mai

Plus en détail

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie Laurence Beynié 7 kg d amour pour ton anorexie 2 2 Samedi 26 mai 2012 : Tout a commencé ce samedi 26 mai. Jamais je n oublierai ce jour-là, où j ai dû, une fois de plus, t amener à l hôpital pour un contrôle

Plus en détail

Le carnaval des oiseaux

Le carnaval des oiseaux Le carnaval des oiseaux Marie-Jane Pinettes et Jacques Laban Juillet 2001 1 Le carnaval des oiseaux A Camille, Margot et Théo 2 LE CARNAVAL DES OISEAUX Il y a longtemps, mais très, très longtemps, tous

Plus en détail

Les enfants rentrent dans la grande salle, ils sont heureux et impatients de pouvoir louer Dieu tous ensemble en apprenants de nouveaux chants!

Les enfants rentrent dans la grande salle, ils sont heureux et impatients de pouvoir louer Dieu tous ensemble en apprenants de nouveaux chants! Journal Camp 2 Jui Opoeteren 2011 En marche! Arivées! Cette année, nous accuillons donc vos enfants dans un nouvel endroit, comme vous avez pu le remarquer! Opoeteren Dans le limbourg! Alors que certains

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Διαγωνισμός Υποτροφιών για την Α Γυμνασίου 2015-16 στα Γαλλικά

Διαγωνισμός Υποτροφιών για την Α Γυμνασίου 2015-16 στα Γαλλικά ΕΛΛΗΝΟΓΑΛΛΙΚΗ ΣΧΟΛΗ «ΆΓΙΟΣ ΙΩΣΗΦ» Διαγωνισμός Υποτροφιών για την Α Γυμνασίου 2015-16 στα Γαλλικά 25 Απριλίου 2015 Gram. / 10 C. E.. / 05 P. E. / 05 Total :. / 20 159 ΧΡΟΝΙΑ ΠΟΡΕΙΑ ΣΤΗ ΓΝΩΣΗ ΣΕΒΑΣΜΟΣ ΣΤΙΣ

Plus en détail

Rapport de stage ANEMF

Rapport de stage ANEMF Rapport de stage ANEMF Introduction A l issue de ma 6ème année de médecine, j ai décidé de voir comment se passait la médecine ailleurs. Restait à choisir quelle destination, bien sur il était plus facile

Plus en détail

Notre visite à la Plateforme Industrielle du Courrier, à Lempdes

Notre visite à la Plateforme Industrielle du Courrier, à Lempdes Notre visite à la Plateforme Industrielle du Courrier, à Lempdes *********** Extraits de nos récits. *********** Mercredi 19 mars, nous sommes allés visiter le Centre de Tri de la Poste. Nous étions à

Plus en détail

Validation des Acquis de l Expérience. «Si vous en avez envie, osez vous lancer!»

Validation des Acquis de l Expérience. «Si vous en avez envie, osez vous lancer!» Validation des Acquis de l Expérience «Si vous en avez envie, osez vous lancer!» Six entretiens ont été menés par téléphone auprès d assistantes maternelles ayant suivi une VAE pour obtenir le titre professionnel

Plus en détail

Epreuve cantonale orale de français Mai 2007. (document élève) JEU DE RÔLE

Epreuve cantonale orale de français Mai 2007. (document élève) JEU DE RÔLE 1. On t a volé ton vélo. Tu vas au commissariat de police pour déclarer le vol: Tu dois donner à l agent - toutes les informations nécessaires sur le vol : - quoi (description de l objet volé) - quand

Plus en détail

Par alliance : Armando Perez

Par alliance : Armando Perez Par alliance : Armando Perez Thèmes France, francophonie et langue française Concept D origine cubaine, Armando Perez nous emmène dans les lieux qu il fréquente à Miami pour nous parler de lui-même, de

Plus en détail

Le rapport de fin de séjour

Le rapport de fin de séjour Le rapport de fin de séjour A- Vie pratique 1- Logement : pendant notre séjour en Inde nous avons été logés dans différents hôtels. Nous nous sommes beaucoup aidés de guides de voyage (guide du routard

Plus en détail

Les classes de mon école. Les trois classes. Ma poésie... Dans la classe. De Monsieur Leblond, Dans la classe. On élève des tritons.

Les classes de mon école. Les trois classes. Ma poésie... Dans la classe. De Monsieur Leblond, Dans la classe. On élève des tritons. Les trois classes Les classes de mon école Production d écrits Ma poésie... De Monsieur Leblond, On élève des tritons. De On élève De Madame Levert, On élève des hamsters. De On élève De Mademoiselle Legris,

Plus en détail

ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO. Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM,

ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO. Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM, Hotel SARAKAWA, Vendredi 22 novembre 2013 ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM, Représentante

Plus en détail

6-A trois jours de la date fatidique c est-à-dire à trois jours de l interview, ils

6-A trois jours de la date fatidique c est-à-dire à trois jours de l interview, ils 6-A trois jours de la date fatidique c est-à-dire à trois jours de l interview, ils (Rodrigue et sa supposée épouse) se rendirent dans le pays retenu pour l interview. Grande, ensoleillée et aux hivers

Plus en détail

Rapport échange Colibri Franco-japonais 2015-2016. Thème du bac choisi : Espaces et échanges

Rapport échange Colibri Franco-japonais 2015-2016. Thème du bac choisi : Espaces et échanges Rapport échange Colibri Franco-japonais 2015-2016 Thème du bac choisi : Espaces et échanges L année dernière, durant mon année de seconde, mon professeur de ais, présenta à la classe le projet Colibri

Plus en détail

Correction des accords des verbes

Correction des accords des verbes DES ACCORDS VERBES 1 Accord du verbe Correction des accords des verbes En cliquant sur le bouton «Rubrique grammaticale» dans notre site, vous pourrez, au besoin, consulter les notions théoriques suivantes

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités. BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités. BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS SESSION 2015 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS - ÉPREUVE DU MERCREDI 17 JUIN 2015 - (L usage du dictionnaire et de la calculatrice

Plus en détail

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR RAPPORT DE FIN DE SEJOUR STAGE A L ECOLE POLYTECHNIQUE FEDERALE DE ZÜRICH 1 ER AVRIL, 2011 31 E AOUT, 2011 A- VIE PRATIQUE 1) LOGEMENT Il est tellement difficile de trouver un logement en Suisse surtout

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

- bonjour, je m appelle amélie et toi? - moi, c est mario. - tu es en 3è année? - non je suis en 2è année.

- bonjour, je m appelle amélie et toi? - moi, c est mario. - tu es en 3è année? - non je suis en 2è année. bonjour, je suis amélie. bonjour, je suis mario. voici mon école. c est mon école. - bonjour, je m appelle amélie et toi? - moi, c est mario. - tu es en 3è année? - non je suis en 2è année. j ai 9 ans

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

L horloge fleurie de Gen cliché, mais incontourna

L horloge fleurie de Gen cliché, mais incontourna L horloge fleurie de Gen cliché, mais incontourna ève : ble! A Genève, l horloge fleurie et le jet d eau sont des passages obligés pour les vacanciers. Les photographies réalisées s envoleront vers des

Plus en détail

Thème: Mini-projet Un extrait de l Importance d être Constant

Thème: Mini-projet Un extrait de l Importance d être Constant 1 F.A.O. Dr. H. Azérad 06/05/06 George Walkden, Alastair Shaw, & Natasha Mann Thème: Mini-projet Un extrait de l Importance d être Constant Lady Bracknell. [Elle s assit.] Veuillez vous asseoir, M. Worthing.

Plus en détail

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée.

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée. PRÉSCOLAIRE Enfants qui chantent Une tête remplie d idées Qui me permet de rêver Qui me permet d inventer Imagine. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà

Plus en détail

Les Possessifs Exercices. Rappelez-vous! *L adjectif possessif s accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte.

Les Possessifs Exercices. Rappelez-vous! *L adjectif possessif s accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte. Les Possessifs Exercices Rappelez-vous! *L adjectif possessif s accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte. *Le pronom possessif s accorde avec le nom et varie selon le possesseur.

Plus en détail

Reportage photo. 26 I N 164 mars-avril 2015 I déclic

Reportage photo. 26 I N 164 mars-avril 2015 I déclic 26 I N 164 mars-avril 2015 I déclic Je veux vivre chez moi! Laura, 19 ans, est atteinte d une infirmité motrice cérébrale. Après des années en établissement, elle aimerait vivre seule (avec un peu d aide)

Plus en détail

Auxiliaire avoir au présent + participe passé

Auxiliaire avoir au présent + participe passé LE PASSÉ COMPOSÉ 1 1. FORMATION DU PASSÉ COMPOSÉ Formation : Auxiliaire avoir au présent + participe passé PARLER MANGER REGARDER J ai parlé Tu as parlé Il/elle/on a parlé Nous avons parlé Vous avez parlé

Plus en détail

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ECHANGE ACADEMIQUE UNIVERSIDAD LA SALLE, MEXICO DF, MEXICO JUILLET 2013 - DECEMBRE 2013

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ECHANGE ACADEMIQUE UNIVERSIDAD LA SALLE, MEXICO DF, MEXICO JUILLET 2013 - DECEMBRE 2013 JAYOT Bertrane Décembre 2013 Grenoble Ecole de Management RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ECHANGE ACADEMIQUE UNIVERSIDAD LA SALLE, MEXICO DF, MEXICO JUILLET 2013 - DECEMBRE 2013 VIE PRATIQUE: Logement En ce qui

Plus en détail