ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA SEINE-MARITIME 52 J. Fonds Barrois-Saint. Répertoire numérique détaillé

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA SEINE-MARITIME 52 J. Fonds Barrois-Saint. Répertoire numérique détaillé"

Transcription

1 ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA SEINE-MARITIME 52 J Fonds Barrois-Saint Répertoire numérique détaillé Etabli par Alain Roquelet, Brigitte Guillemot, Marie-José Arsenieff, Marie-Christiane de La Conté Rouen,

2 Introduction Lieu de conservation FR AD76 Cotes extrêmes 52 J Présentation du producteur Fonds de Maître Barrois-Saint dans l exercice de son activité de syndic de faillite. Présentation du contenu Dossiers et comptabilité d un syndic de faillite d Elbeuf. Dates extrêmes Modalités d entrée Don aux Archives départementales de la Seine-Maritime en Classement Le fonds a été classé en 1982 et repris en Modalités d accès Le fonds est communicable à 100 ans Métrage entré 51,5 mètres linéaires

3 Ce fonds de 51 m.l., comprend les dossiers et la comptabilité d'un syndic de faillite d'elbeuf, Maître Barrois-Saint et couvre la période Il a été donné aux Archives départementales de la Seine-Maritime en Ce fonds contient surtout des dossiers de faillite, ainsi que quelques archives de l'activité de M e Barrois-Saint : - un carnet dans lequel M e Barrois-Saint a noté toutes les faillites ou autres affaires (arbitrages par exemple) dont il s'est occupé, de près ou de loin, de mai 1937 à janvier "affaires" y sont ainsi sommairement répertoriées ; - la comptabilité de M e Barrois-Saint en tant que syndic de faillite : des opérations effectuées pour le compte des faillis (rentrées d'argent, répartitions entre les créanciers surtout, ces derniers renseignements étant d'un grand intérêt lorsque, comme cela arrive, les dossiers de procédures sont incomplets sur ce point) ; - enfin, des documents concernant la gestion de M e Barrois-Saint alors qu'il était ordonnateur de l'orphelinat de garçons de la ville d'elbeuf. Contenu d'un dossier de faillite Un dossier de faillite complet comporte deux parties distinctes, mais complémentaires l'une de l'autre : les pièces de procédure de la faillite proprement dite, et ce que l'on peut appeler les archives de l'entreprise en faillite. Cette distinction se retrouve dans le classement. Les pièces de procédure de la faillite Les documents relatifs à la procédure de faillite varient suivant qu'il s'agit d'un règlement ou d'une liquidation judiciaire. Cependant, certaines pièces de procédure sont communes à l'un et l'autre : - les premières formalités comportent généralement le jugement du tribunal de commerce déclarant l'entreprise en règlement ou en liquidation judiciaires et le bilan. Il convient néanmoins de remarquer que ces pièces manquent dans une bonne moitié des dossiers déposés par M e Barrois-Saint : le chercheur devra donc s'adresser au Tribunal de commerce d'elbeuf pour les consulter ; - les vérifications de créances : tous les dossiers comportent ces pièces ; - les productions : pièces produites par les créanciers pour prouver que l'entreprise en faillite est bien débitrice à leur égard des sommes qu'ils affirment leur être dues, ou inversement, l'entreprise en faillite étant souvent créancière ; - les répartitions entre créanciers ; - les requêtes et ordonnances : requêtes des créanciers ou du failli, et ordonnances de justice ; - les pièces de dépenses relatives à la faillite ; - la correspondance du syndic relative à la procédure.

4 Dans le cas d'un règlement judiciaire, s'ajoutent deux catégories de documents relatifs aux étapes suivantes : - les réunions de créanciers ; - le concordat : accord entre le failli et ses créanciers, portant généralement délais de paiement et remises plus ou moins importantes sur les créances. Dans le cas d'une liquidation judiciaire, le dossier comporte d'autres éléments : - la clôture de la faillite, la plupart du temps faute d'actif ; - l'inventaire des biens du failli ; - la réalisation de cet actif - la reddition de comptes de la part du syndic. Les archives de l'entreprise en faillite C'est là la partie la plus intéressante d'un dossier pour l'historien, sans négliger pour autant la procédure qui apporte souvent des éléments complétant ceux donnés par ces archives. Ces documents émanés de l'entreprise, avant et pendant la faillite, se retrouvent entre les mains du syndic, puisqu'ils servent à ce dernier pour la gestion de l'entreprise ou sa liquidation, et, de plus, jouent le rôle de pièces justificatives de la procédure, notamment dans le cas de créances suspectes, exagérées, voire fausses. Ces archives sont très diverses, variant du simple carnet de commandes ou de ventes du petit commerçant, du boulanger ou de l'épicier, à la comptabilité plus complexe d'une usine textile ou d'une maison d'édition de disques... Cependant, dès qu'une entreprise dépasse le stade d'un simple petit commerce ou d'un artisanat, on peut trouver les documents suivants : - la comptabilité de l'entreprise, plus ou moins complète et plus ou moins compliquée, suivant l'importance de l'entreprise ; - les dossiers relatifs au personnel : livres de paie, bulletins de paie, ASSEDIC, Sécurité sociale, retraites, taxe sur les salaires, et autres ; - enfin, les documents relatifs à l'activité de l'entreprise, à sa production, ses débouchés commerciaux, etc. Il faut cependant noter que de tels documents sont relativement rares dans les dossiers de ce fonds, les entreprises importantes y étant en nombre relativement restreint ; - la correspondance, passive en très grande partie ; - les factures : doubles de celles envoyées aux clients, et factures des fournisseurs ; - les pièces diverses autres que l'on est susceptible de rencontrer dans tel ou tel cas particulier : ainsi, dans le cas de la maison d'édition de disques, les dossiers d'auteurs, les droits à payer à la S.D.R.M., etc. Les documents ont été systématiquement analysés dans l'inventaire, suivant un plan de classement homogène : documents relatifs à la création de l'entreprise, statuts, études préalables, etc. ; comptabilité ; fournisseurs ; clients ; production de l'entreprise ; correspondance ; personnel ; divers. Cette énumération et ce classement ne sont bien évidemment valables que

5 pour les entreprises de moyenne ou grande importance et dont les archives sont intactes ou presque. Mais le cas est rare : dans la très grande majorité des cas, il faut se contenter d'un ou deux livres de comptabilité et de quelques pièces éparses relatives au personnel. Classement des dossiers de faillite Les dossiers ont été classés dans l'ordre chrono-alphabétique : en premier lieu, par ordre de date d'ouverture de la faillite, et, pour chaque année, par ordre alphabétique des raisons sociales. Une exception à cette règle a été faite pour les dossiers ne comportant pas les pièces de procédure (pièces qui permettent d'établir avec certitude la date d'ouverture de la faillite) : ces dossiers ont été classés par ordre alphabétique des raisons sociales, sans se préoccuper des dates des documents constituant chaque dossier. Les documents sont communicables à cent ans. L'inventaire commencé par Alain Roquelet en 1982 a été repris et achevé en 1997 par Brigitte Guillemot, Marie-José Arsenieff et Marie-Christiane de La Conté.

6 FAILLITES ET LIQUIDATIONS 52 J 1-2 Liquidation judiciaire de Montagne et Lemoine, entreprise de charpente à Saint-Aubin-les-Elbeuf Bilans et productions, Paiement des créances : réalisation de l'actif 52 J 3 Faillite du Comptoir des draperies d'elbeuf, fabriquant de vêtements "drap" à Elbeuf : productions, ; faillite Armand Delamare, boulanger à Orival, J 4 Faillite de la Mutuelle rouennaise de capitalisation, compagnie d'assurance à Elbeuf : productions, ; liquidation judiciaire de la Société elbeuvienne de tissage & Lecorneur réunis, manufacture de draperies extra-fines à Elbeuf : productions, J 5 Liquidation André Dubois et Cie, fabricants de draps à Saint-Aubin-lès- Elbeuf J 6 Liquidation judiciaire André Lequesne, négociant en draps à Elbeuf J 7 Liquidation judiciaire Albert Martinet, marchand de beurre à Saint- Pierre-lès-Elbeuf, ; faillite Pierre Baille, boucher à Orival, ; liquidation judiciaire veuve Boulogne, négociant en draperie à Elbeuf, J 8 Liquidation judiciaire Charles Cantrel, garagiste à Elbeuf : pièces de procédure, , journaux, 1929 (juin)-1931 (juillet), 1931 (juilletdécembre) J 9 André Dubois & Cie, fabricant de draperies à Saint-Aubin-lès-Elbeuf : procédure contre la "Cie commerciale de Salonique" déclarée en liquidation judiciaire, 1932 ; liquidation judiciaire Louis Lemaître, entrepreneur de travaux publics à Elbeuf,

7 52 J 10 Faillite Lenormand, industriel à Elbeuf J 11 Faillite Gaston Morisse, boulanger à Elbeuf (1), ; Ets Lévy- Haas S.A., draperies à Elbeuf : procédure en recouvrement de créances sur la SALEM (confection de vêtements) à Paris, déclarée en faillite, ; liquidation judiciaire Pascal Moisson, mercerie & tissus à Elbeuf : productions, J 12 Faillite Lambert, boulanger à Saint-Aubin-lès-Elbeuf J 13 Faillite A. James, charcutier à Orival : "Ardoises" des clients, 1933 (maidécembre) ; recettes et dépenses journalières, J 14 Liquidation judiciaire Gabriel Edmond, tailleur à Elbeuf, ; faillite des Filatures et tissages d'elbeuf (Anc. Ets Olivier & Picard S.A.), manufacture de draps à Elbeuf : productions, 1934 ; liquidation judiciaire J.-M. Le Galès, marchand tailleur à Saint-Aubin-lès-Elbeuf, J 15 Faillite Maurice Lenormand, manufacture de talons et semelles caoutchouc à Elbeuf : pièces de procédure et productions J 16 Faillite Eugène Marabeau, débitant à Caudebec-lès-Elbeuf (2) J 17 Liquidation judiciaire Constant Haas, négociant en draperies à Elbeuf J 18 Liquidation judiciaire Robert Deneuve, quincaillier à Caudebec-lès- Elbeuf (1) Faillite réouverte en (2) Faillite réouverte en 1950.

8 52 J 19 Faillite Edouard Langlois, agent d'assurances, négociant en café à Elbeuf (3), ; faillite Henri Trioën, entrepositaire à Elbeuf, ; liquidation judiciaire Jules Alépée, épicier à Elbeuf, J 20 Liquidation judiciaire Raymond Beaudoin, garagiste à Elbeuf : pièces de procédure, ; livre-journal, 1932 (décembre)-1935 (février) J Faillite Clouet père & fils, menuiserie & charpente à Elbeuf Inventaire ; répartitions ; réalisation de l'actif ; reddition de comptes ; dépenses et correspondance relatives à la faillite, Productions 23 - Productions ; recouvrements ; appointements du personnel 24 - Comptabilité ; recouvrements ; requêtes et ordonnances ; assurances ; assurances sociales 25 - Recouvrements réglés 26 - Fournisseurs : comptes individuels, J 27 Liquidation judiciaire Gouache, nouveautés à Elbeuf J 28 Faillite Francis Gottstein, mécanicien à La Londe, ; liquidation judiciaire Jacques Talbot, boulanger à Orival, ; faillite Léon Lambert, primeurs à Elbeuf, J Faillite Jacques Lecoeur & Cie, électricité à Elbeuf Dépôt de bilan ; syndicat ; affirmations de créances ; concordat ; correspondance, Inventaire ; revendications 31 - Créances à recouvrer ; procès ; correspondance 32 - Productions 33 - Recouvrements réglés 52 J Liquidation judiciaire André Locqueneux, négociant en huile à Tourville-la-Rivière Bilan ; recouvrements réglés ; inventaire, (3) Faillite réouverte en 1939.

9 35 - Recouvrements ; réalisation de l'actif ; requêtes et ordonnances ; productions ; répartitions ; reddition de comptes 52 J 36 Faillite Marcatel & Lainé, entrepositaires à Elbeuf, ; faillite Félix Messerli, épicier à Elbeuf, J Faillite Minima S.A., magasins de vente d'articles multiples à Elbeuf et au Neubourg Dépôt de bilan ; rapport d'expert ; historique succinct de la société ; statuts de celle-ci ; requêtes et ordonnances 38 - Inventaires du magasin principal et des succursales de Caudebec-lès- Elbeuf, Déville-lès-Rouen, Grand-Quevilly, Louviers, et Le Neubourg, Recouvrements ; affirmations de créances, 1939 ; réunion de concordat, 1941 ; rapport et expertise ; revendications ; réalisation des marchandises, du matériel et du bail ; états de situation, ; clôture pour insuffisance d'actif, 1948 ; correspondance et pièces de dépenses 40 - Personnel ; comptes avec la Trésorerie générale ; impôts ; assurances ; banques ; affaires diverses 41 - Productions de la société Minima 42 - Productions des créanciers, A-K 43 - Id., L-S 52 J 44 Liquidation judiciaire Raymond Aubry, cycles et motos à Caudebec-lès- Elbeuf, ; faillite Edgard Boulet, épicier à Elbeuf, ; faillite Georges Haumet, effilocheur à Elbeuf, J 45 Faillite Marcel Lambert, boulanger à Saint-Aubin-lès-Elbeuf : pièces de procédure, 1939 (mars-décembre) ; carnets de réservation et de vente de pains (4), s.d et s.d. 52 J 46 Faillite veuve Lebret, café-épicerie et débit à Elbeuf, ; faillite André Roussel, épicerie et primeurs à Elbeuf, ; faillite Société de la briqueterie à Saint-Pierre-lès-Elbeuf, 1941 (janvier-février) ; liquidation judiciaire Marcel Sylvestre ("Hôtel d'elbeuf"), hôtelier à Elbeuf, 1942 (octobre-décembre) (4) Manque.

10 52 J 47 Liquidation judiciaire "Tissage et tricotage normands" à Saint-Pierre-lès- Elbeuf J 48 Succession Maurice Bardin, ouvrier peintre à Orival : pièces de procédure, 1944 ; agendas : travaux effectués, (janvier) J 49 Liquidation judiciaire René Deneuve, fabricant de machines à boucher & ferronnerie à Saint-Aubin-lès-Elbeuf, ; Bénéjis : comptes des débiteurs réglés, J Faillite Auger frères, cessions commerciales de Normandie ("C.C.N.") à Elbeuf Pièces de procédure, Constitution de l'affaire, 1945 (septembre) ; compte bancaire, ; impôts ; assurances ; répertoire des fonds de commerce à vendre, classés par nature de commerce, ; répertoire des actes relatifs aux cessions effectuées par les C.C.N., 1945 (octobre) Publicité ; réponses aux annonces, ; correspondance avec les représentants, Courrier d'acheteurs éventuels ; affaires sans suite ; contentieux, ? 54 - Journal de caisse, 1945 (septembre)-1946 (mars) 55 - Actes notariés et correspondance relatifs à des ventes, baux et locations effectuées par les C.C.N., Id. 52 J 57 Faillite Roland Gand, marchand ambulant (alimentation) à Elbeuf (Le Buquet), ; faillite André Guyard, coiffeur à Elbeuf, ; liquidation judiciaire Hautin-Dumont (5), J 58 Faillite Henri Roger, marchand de faïences et verreries à Elbeuf, ; faillite Paul Eveillard, primeurs à Elbeuf, 1949 (septembrenovembre) J Liquidation judiciaire Jules Harent, épicerie en gros à Elbeuf 59 - Pièces de procédure, et s.d. (5) La faillite date de 1928, mais Me Barrois-Saint n'en est nommé syndic qu'en 1946 : le dossier est au reste classé à cette date.

11 60 - Productions 61 - Carnets de vente de marchandises, s.d. 52 J Faillite Gaston Noury ("Comptoir elbeuvien du cycle"), vente de cycles à Elbeuf Pièces de procédure, Productions, Livre d'inventaires, ; bulletins de paie ; tarif de vente ; divers, Factures de clients, Factures de fournisseurs, Correspondance, J 68 A.L.U.C.E.R.A.M.E., S.A.R.L., pompes funèbres (Société d'exploitation et de fabrication d'ornements funéraires), à Elbeuf : recouvrements de créances J 69 Faillite Suzanne Vigor ("Aux tissus réunis"), vente de tissus à Caudebeclès-Elbeuf : pièces de procédure, et cahier des ventes, s.d et s.d. 52 J 70 Liquidation des Etablissements céramiques de Normandie à Caudebeclès-Elbeuf J 71 Faillite Gustave Maubec, produits à base de corps gras, Elbeuf : productions J 72 Quidet & Quidet S.A., manufacture de draps pour l'armée et la marine à Elbeuf : procédures contre divers env. 52 J André Bénard, fondeur à Saint-Aubin-lès-Elbeuf Pièces de procédure, Chiffre d'affaires, ; journal, 1946 (janvier)-1949 (décembre) ; journal de caisse, ventes et achats, 1949 ; journal des achats et des ventes, 1949 ; compte de banque, 1948 ; banques, salaires, cotisations patronales, Echéanciers, ; sécurité sociale et allocations familiales, ; factures fournisseurs, 1947 ; factures clients, 1950

12 52 J 76 Faillite Jacques Debray, tapissier à Elbeuf : pièces de procédure, ; cahier de travail, 1950 (juin)-1951 (juin) ; tarif des tissus et des autres fournitures, s.d. ; bulletins de salaires, 1950 (octobre)-1954 ; correspondance ; papiers divers et s.d. 52 J Liquidation judiciaire Imperator SARL, fabrique de chaussures de tennis et sandalettes à Elbeuf Pièces de procédure, Productions ; journal de caisse, 1948 (juin)-1955 (octobre) 52 J 79 S.E.V.A. (Société Elbeuvienne des Vins et Alcools), à Elbeuf : recouvrements de créances sur divers J Réglement judiciaire Houzard A.H. & Cie, papiers en gros et imprimerie à Elbeuf Administration provisoire, 1952 (août-décembre) ; inventaire ; réunion des créanciers ; répartitions. Assurances, impôts, banques. Requêtes et ordonnances, pièces de dépenses 81 - Réunion de vérification des créances, 1953 (février) ; productions 82 - Recouvrements. Expropriation, Réalisation de l'actif, vente des immeubles, revente de l'immeuble d'elbeuf 83 - Journal, ; journal centralisateur, 1951 (janvier)-1953 (décembre) ; balances, ; inventaires, 1948 (janvier)-1949 (décembre) 84 - Taxe sur le chiffre d'affaires, contributions directes, impôt sur les salaires, Documents comptables, ; comptes provisoires, 1952 ; livre des achats, 1942 (janvier)-1953 (2ème trimestre) ; balances et inventaires, 1927 (juin, décembre), 1928 (juin) (6) 86 - Journal des ventes, Elbeuf, 1951 (janvier)-1953 (mai) ; id., Rouen, 1951 (janvier)-1953 (mai) ; id., Le Havre, 1951 (janvier)-1953 (décembre) 87 - Comptes de la maison du Havre : caisse, 1953 ; factures clients, 1953 ; comptes divers, ; comptes de la maison de Rouen : caisse, 1953 (janvier-avril) ; comptes divers, ; factures de ventes, Journal des opérations diverses, 1948 (octobre)-1953 (décembre) 89 - Journal de caisse, 1951 (décembre)-1954 (mars) 90 - Id., 1954 (mai)-1957 (avril) (6) Au début du registre.

13 91 - Journal de banque, C.N.E.P. et Crédit du Nord, 1950 (décembre) (décembre) 92 - Id., B.N.C.I., 1951 (janvier)-1953 (décembre) 93 - Id., Chèques postaux, 1950 (octobre)-1953 (juin) 94 - Comptes des "Surplus américains", ; livre de paie, 1946 (octobre)-1951 (février) ; id., 1946 (novembre)-1948 (octobre) 95 - Fiches de salaires hebdomadaires, 1951 (janvier)-1952 (mai) ; appointements mensuels, (janvier) 96 - Assurances sociales, ; sécurité sociale, ; C.C.V.R.P., ; commissions des V.R.P., "L'Informateur" : constitution de la société, 1947 ; autorisation de la préfecture, 1947 ; déclaration et enregistrement, 1947, 1951 ; chiffre d'affaires, ; assemblées générales des actionnaires, ; conseil de surveillance, ; inventaires, ; abonnés, 1948 (décembre)-1951 (août) ; "L'Informateur" : livre d'inventaires, (décembre) 98 - Id. : caisse de Brionne, 1950 (janvier)-1952 (décembre) 99 - Id. : caisse de Pont-Audemer, 1948 (décembre)-1952 (juin) Id., banques : Société Générale de Brionne, 1948 (1er trimestre) (3ème trimestre) ; Crédit Lyonnais de Pont-Audemer, 1949 (1er tri-mestre)-1951 (1er trimestre) Id., C.C.P., 1950 (janvier)-1952 (décembre) Id., Pont-Audemer : correspondance, ; caisse, ; salaires, ; assurance des cadres, ; correspondance avec la Caisse d'allocations familiales et la Sécurité sociale, ; pièces diverses, Livre de paie, 1948 (janvier)-1951 (février) Id., dépositaires à Pont-Audemer, Id., J Faillite Société des anciens établissements Lecerf SARL, manufactu-re de draps et nouveautés à Saint-Aubin-lès-Elbeuf Premières formalités ; bilan au 31 décembre 1952 ; concordat ; recouvrements ; comptes des fournisseurs pendant la faillite ; états de situation, ; réalisation de l'actif ; banques ; requêtes et ordonnances ; pièces de dépenses Correspndance et comptes bancaires, Répartition des créances, recouvrement, Productions, Livre-journal, Id., Id., Bilan, ; relevé des bilans, Balances, Id., Id., , bilan, 1947 ; comptes et profits, Copies d'effets, Livre-journal,

14 118 - Journal des opérations diverses, Livre de caisse, Livre de compte des achats "filés", Livre de compte des "rendus sur ventes", Comptes clients et fournisseurs, Id., Journal des ventes, 1952 (juin) Comptes bancaires, Journal centralisateur, Réévaluations, déclarations, relevés, titres divers, ; réévaluations des immobilisations et des amortissements, Statuts de la société, 1923, 1947 ; bilans annuels et situations mensuelles, comptes et documents comptables divers, Documents comptables préparatoires aux bilans, ; inventaires, ; impositions, Réquisition pendant la guerre ; reconstruction et dommages de guerre, Correspondance avec l'a.f.f.t. (Association française des fabri-cants de tissus), ; correspondance et factures du Comité central de la laine, 1950 ; bureau de Paris : comptabilité et clients, ; transferts d'actions, ; cessions d'actions, 1924 (mars)-1946 (avril) Appointements, 1922 (mai)-1950 (novembre) Rémunération des cadres ; récapitulation des appointements et salaires, ; relevé des appointements, ; relevé des salaires, ; récapitulation des employés, 1951 (janvier) Déclarations des salaires, Fiches individuelles de salaires, Id., , Employés et employés-cadres, ; récapitulation des appointements, ; conseil de surveillance, Fiches individuelles de salaires, Id., A-C, Id., D-E, Id., F-L, Id., M-P, Id.,Q-Y, Ouvriers : fiches de renseignements ; assistantes sociales : appointements, J Faillite des anciens établissements Macé, chauffage central à Elbeuf Pièces de procédure, Productions, Journal général, 1948 (janvier)-1951 (juin) Journal des achats, 1944 (avril)-1951 (juin) ; fournisseurs, 1948 (janvier)-1951 (juillet) ; journal des opérations diverses, 1949 (décembre)-1951 (décembre)

15 149 - C.C.P., 1947 (octobre)-1951 (novembre) ; factures des fournisseurs, 1951 ; chiffre d'affaires, Personnel : Sécurité sociale et congés payés, ; assuran-ce ; correspondance avec le comptable, J 151 Liquidation Van Duffel (Antoine), rue Houzeau à Elbeuf J 152 Faillite Gérard Bourcier (gérant des Ets Legay), tôlier à Saint-Pierre-lès- Elbeuf : productions J 153 Faillite Serge Bouvier, serrurier à Caudebec-lès-Elbeuf (7) J 154 Faillite Rémy Carbonnier, marchand de nouveautés à Elbeuf J 155 Faillite Simone Fournier ("Chaussures Cendrill"), vente de chaussures à Elbeuf : productions J Faillite des anciens Ets Mansel, mécanique générale à Elbeuf Assurances, premières formalités, recouvrements..., ; journal général, ; livre-journal, 1950 (septembre)-1952 (mai) ; factures clients, ; comptes clients, 1950 (août) (mai) Répertoire des clients, s.d. ; banque et C.C.P., 1950 (janvier)-1952 (mars) ; factures clients et fournisseurs ; banques ; traites, 1950 (septembre)-1952 (mai) ; journal de caisse et dépenses, 1947, ; livre de paie, J Liquidation judiciaire Albert Maillard, marchand de charbon à Elbeuf Inventaire, vérification de créances, réunion de concordat, réunion des créanciers, répartitions, Recouvrements. Réalisation de l'actif, Comptes et correspondance relatifs à la faillite, (7) Faillite réouverte en 1958.

16 161 - Productions, Comptabilité générale, 1952 (janvier)-1953 (mai) ; ventes, 1952 (mai)-1953 (mai) ; inventaires, 1945 (décembre)-1952 (avril) ; journal de recettes et dépenses du dépôt de Louviers, 1943 (janvier)-1953 (juillet) ; société S.E.B.O. : comptes d'a. Maillard, 1945 (décembre)-1953 (janvier) 52 J 163 Faillite Paul Pigot, marchand de chaussures à La Londe J Faillite Pierre Trégoat, transporteur à Orival Dommages de guerre, inventaire, personnel, comptes bancaires, correspondance, recouvrements, assurances, Productions, Journal centralisateur, 1950 ; journaux de caisse de l'épicerie, 1947 (juin)-1949 (juillet) ; 1949 (juillet)-1951 (décembre) ; Journaux de caisse et des banques pour le charbon, 1949 (avril) (décembre) ; expertise comptable, 1949 ; recettes, 1947 (juin)-1948 (décembre) Cahiers de "distribution", des commandes, livraisons, recettes et crédits, 1949 ; cahiers de "distribution", entrées, sorties ; expertise comptable, 1950 ; cahiers de "distribution", commandes, recettes et dépenses, 1951 ; cahiers de "rentrée", "distribution", commandes, recettes et dépenses, 1952 ; cahiers de recettes, 1952 (août-sep-tembre) ; cahiers des transports de betteraves, Bons de commandes, ; facture des fournisseurs, 1951 ; factures dues et payées, 1949 ; factures payées, Relevés de factures, ; factures payées, ; factures à régler, 1953 ; crédits, Correspondance, Papiers divers : assurances, pièces comptables diverses, J Liquidation judiciaire Adrien Bénet ("Cars Adrien"), transporteur à Saint-Pierre-lès-Elbeuf Inventaire ; répartitions ; matériel ; personnel ; chauffeurs ; sécurité sociale ; banques ; contributions indirectes ; divers, Vérification des créances ; productions Recouvrement de créances 52 J 176 Liquidation amiable Dargenton, fabricant de tissus de laine à Elbeuf

17 52 J 177 Faillite Charles Lasserie, menuisier à Caudebec-lès-Elbeuf J Liquidation judiciaire Jean Cambot, entrepreneur de maçonnerie à Caudebec-lès-Elbeuf Premières opérations ; rapports ; bilan ; productions ; réalisation de l'actif ; personnel, ; chantiers en cours ; revendications ; recouvrements ; vérification des créances ; clôture Chiffre d'affaires, ; journaux de caisse, 1946 (juin)-1950 (mars), 1952 (janvier)-1954 (septembre) ; journaux des achats et dépenses, ; livre des salaires, 1953 (août)-1955 (août) Sécurité sociale, allocations familiales, caisse des congés payés, ; impôt et caisse des congés payés, ; impôts, ; notes de frais généraux journaliers, 1952 ; correspondance de l'huissier, J 181 Réglement judiciaire Raymond Lecavelier, machines agricoles à Caudebec-lès-Elbeuf J 182 Faillites Adolphe Leloup, négociant en draperies à Elbeuf : concordat ; répartitions, ; Paul Vinatier, transporteur à La Londe, Réglement judiciaire Ferdinand Jacques, ancien négociant en draperies à Elbeuf, J 183 Faillite Vénat et Blangy, tournées cinématographiques à Elbeuf J 184 Faillite Arrot-Pellier, café-restaurant "Chez Yvette" à Elbeuf J Réglement judiciaire Maurice Delalandre, commerce de chaussures à Elbeuf Inventaire ; vérification des créances ; concordat ; continuation d'exploitation ; répartitions ; réalisation de l'actif Productions 52 J 187 Faillite Roger Jeanne, commerçant ambulant (alimentation) à Elbeuf

18 J 188 Réglement judiciaire M.E.O.I. (Manufacture Elbeuvienne d'ouates Industrielles) à Saint-Pierre-lès-Elbeuf : pièces de procédure, ; livre des salaires, 1952 (mars)-1958 (janvier) J 189 Réglement judiciaire Guilly Watrelot, café-débit de liquides à Elbeuf J Réglement judiciaire Lucien Gibert, charpentier-menuisier à Cléon et s.d Pièces de procédure, Travaux ; achats ; chiffre d'affaires, ; travaux, 1959 (jan-vier-mai) ; journal général, 1959 (juin)-1960 (juin) ; bilans ; clients et fournisseurs ; divers, ; renseignements sur le person-nel, s.d. 52 J 192 Réglement judiciaire Georges Gouin, boulanger à Elbeuf J 193 Réglement judiciaire Jacques Hémery, café-épicerie à Caudebec-lès- Elbeuf J 194 Réglement judiciaire Yvonne Jourdaine, bonneterie à Elbeuf J 195 Faillite Polyxène Delval, café-épicerie à Saint-Aubin-lès-Elbeuf, ; faillite Raymond Eveillard, primeurs à Elbeuf, J 196 Faillite Marcel Guignot, cinéma à Caudebec-lès-Elbeuf J Réglement judiciaire S.E.D. (Société Elbeuvienne de Droguerie) à Elbeuf Premières formalités ; inventaire ; vérification des créances ; répartitions ; réalisation de l'actif ; clôture ; pièces diverses, Productions

256 J. M.R.I.F.E.N. 76 (Mutuelle Retraite des Instituteurs et des Fonctionnaires de l Education Nationale de Seine-Maritime)

256 J. M.R.I.F.E.N. 76 (Mutuelle Retraite des Instituteurs et des Fonctionnaires de l Education Nationale de Seine-Maritime) ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA SEINE-MARITIME 256 J M.R.I.F.E.N. 76 (Mutuelle Retraite des Instituteurs et des Fonctionnaires de l Education Nationale de Seine-Maritime) Répertoire numérique détaillé Etabli

Plus en détail

CONSERVATION DES DOCUMENTS :

CONSERVATION DES DOCUMENTS : CONSERVATION DES DOCUMENTS : Cette brochure réalisée par Dominique MATHELIE GUINLET, COJC Bordeaux. Edition Septembre 2014 Le réseau JURIS DEFI c est : Des professionnels du droit à votre écoute : Avocats

Plus en détail

1 sur 5 07/02/2012 00:04

1 sur 5 07/02/2012 00:04 Net-iris Droit et information juridique au service des actifs Inscription Connexion Panier Contact ACTUALITE CHIFFRES MODELES FORUM BLOGS FORMATION Veille juridique : Edition du jour Jurisprudence Dossiers

Plus en détail

Série S Syndicats intercommunaux et fonds d'archives privées contemporains 8S Association Développement Economique Formation (DEF42)

Série S Syndicats intercommunaux et fonds d'archives privées contemporains 8S Association Développement Economique Formation (DEF42) Page 1 of 6 Série S Syndicats intercommunaux et fonds d'archives privées contemporains 8S Association Développement Economique Formation (DEF42) Sommaire Statuts, correspondance, assurances () - 8 S 2

Plus en détail

CENTRE DES ARCHIVES DU MONDE DU TRAVAIL 1999 007 DEFFRENNES-DUPLOUY

CENTRE DES ARCHIVES DU MONDE DU TRAVAIL 1999 007 DEFFRENNES-DUPLOUY CENTRE DES ARCHIVES DU MONDE DU TRAVAIL 1999 007 DEFFRENNES-DUPLOUY INTRODUCTION ACTIVITE : textile Présentation de l'entrée Ce fonds est entré en 1999 au Centre des archives du monde du travail. Il s'agit

Plus en détail

Archives de la société LUCAS ET JUDAS 1919-1981 55 J 1-59

Archives de la société LUCAS ET JUDAS 1919-1981 55 J 1-59 Archives de la société LUCAS ET JUDAS 1919-1981 55 J 1-59 Répertoire numérique détaillé réalisé par Pascal RORRES, Stagiaire de l Ecole du Patrimoine, sous la direction d Agnès MAGNIEN, directrice des

Plus en détail

-12 Résultat net de l'exercice (excédent ou déficit Poste Résultat des l'exercice (excédent) 12000 Poste Résultat de l'exercice (déficit) 12900

-12 Résultat net de l'exercice (excédent ou déficit Poste Résultat des l'exercice (excédent) 12000 Poste Résultat de l'exercice (déficit) 12900 -10 Fonds associatifs et réserves Poste Fonds associatifs sans droit de reprise 102000 Poste Valeur du patrimoine intégré 102100 Poste Fonds statutaires (à déclarer en fonction des statuts) 102200 Poste

Plus en détail

1 - Les bonnes règles du classement des documents papier

1 - Les bonnes règles du classement des documents papier Dans cette FICHE PRATIQUE, retrouvez : 1. Les bonnes règles du classement des documents papier 2. Les bonnes règles du classement informatique 3. Les durées légales d archivage 1 - Les bonnes règles du

Plus en détail

Plan comptable marocain www.lacompta.org

Plan comptable marocain www.lacompta.org Plan comptable marocain www.lacompta.org Comptabilité pour étudiants et professionnels Raccourcies : cliquez sur un compte pour afficher ses sous comptes CLASSE 1 : COMPTES DE FINANCEMENT PERMANENT 11

Plus en détail

CONSERVATION DES PAPIERS Combien de temps faut-il les conserver?

CONSERVATION DES PAPIERS Combien de temps faut-il les conserver? CONSERVATION DES PAPIERS Combien de temps faut-il les conserver? Un droit qui n'est pas prouvé n'est pas protégé. Ce précepte simple en apparence révèle toute sa complexité dans les actes courants de la

Plus en détail

Quand peut-on se débarrasser d'un document?

Quand peut-on se débarrasser d'un document? Quand peut-on se débarrasser d'un document? En principe, quand toute contestation à son sujet est devenue impossible, c'est-à-dire quand le délai de prescription est dépassé. Mais ces délais sont très

Plus en détail

ARCHIVES NATIONALES DU MONDE DU TRAVAIL. Société des aciers comprimés AGP Société des fours à coke de Douai 96 AQ

ARCHIVES NATIONALES DU MONDE DU TRAVAIL. Société des aciers comprimés AGP Société des fours à coke de Douai 96 AQ ARCHIVES NATIONALES DU MONDE DU TRAVAIL Société des aciers comprimés AGP Société des fours à coke de Douai 96 AQ INTRODUCTION Activités métallurgie Présentation de l entrée Ce fonds est entré en décembre

Plus en détail

Comment tenir une comptabilité associative simple?

Comment tenir une comptabilité associative simple? Comment tenir une comptabilité associative simple? SAVA - 2010 1 Sommaire PARTIE I : Organisation de la comptabilité Classement des documents comptables Les factures Les notes de frais PARTIE II : Fonctionnement

Plus en détail

C V 1 Extrait du Plan Comptable Général

C V 1 Extrait du Plan Comptable Général C.V Extrait du Plan Comptable Général C V 1 Extrait du Plan Comptable Général Sont reproduits les seuls comptes détaillés dans ce cours ou ceux qui nous semblent compréhensibles. Les comptes spécifiques

Plus en détail

ENTRE LES SOUSSIGNÉS :

ENTRE LES SOUSSIGNÉS : ENTRE LES SOUSSIGNÉS : D une part 1 Le Syndicat de la copropriété de l immeuble sis Représenté par désigné par le vote de la résolution de l Assemblée du 2 et d autre part La Société André DEGUELDRE, Philippe

Plus en détail

Durée de conservation. Durée du contrat + 2 ans. Durée du contrat + 10 ans. Durée de conservation

Durée de conservation. Durée du contrat + 2 ans. Durée du contrat + 10 ans. Durée de conservation ASSURANCES Quittances et primes Contrat d'assurance habitation et automobile Dossier "dommages corporels" Assurance sur la vie et assurance décès Durée du contrat + 10 ans Durée du contrat + 10 ans Quittances,

Plus en détail

Mise à jour le 08.07.2013 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Mise à jour le 08.07.2013 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre) Papiers à conserver Mise à jour le 08.07.2013 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre) Principe Le délai de des papiers varie selon leur nature. Il s'agit de durées minimales

Plus en détail

Loi n 9-88 relative aux obligations comptables des commerçants

Loi n 9-88 relative aux obligations comptables des commerçants Loi n 9-88 relative aux obligations comptables des commerçants Dahir n 1-92-138 (30 joumada II 1413) portant promulgation de la loi n 9-88 relative aux obligations comptables des commerçants (B.O. 30 décembre

Plus en détail

Papiers et factures Combien de temps faut-il les conserver?

Papiers et factures Combien de temps faut-il les conserver? Assurances Quittances et primes 2 ans Quittances, avis d'échéance, preuve du règlement, courrier de résiliation, accusé de réception Contrats d'assurance habitation et automobile Durée du contrat + 2 ans

Plus en détail

GESTION DU PERSONNEL et ressources humaines

GESTION DU PERSONNEL et ressources humaines www.cterrier.com 1/7 29/09/2008 GESTION DU PERSONNEL et ressources humaines Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des formateurs

Plus en détail

Initiation à la Comptabilité

Initiation à la Comptabilité Bertrand LEMAIRE http://www.bertrandlemaire.com Initiation à la Comptabilité Document sous licence Creative Commons L auteur autorise l impression et l utilisation gratuites de ce document dans un cadre

Plus en détail

DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION ET DE LA RÉPRESSION DES FRAUDES TABLEAU D ARCHIVAGE GESTION DU PERSONNEL

DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION ET DE LA RÉPRESSION DES FRAUDES TABLEAU D ARCHIVAGE GESTION DU PERSONNEL DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION ET DE LA RÉPRESSION DES FRAUDES TABLEAU D ARCHIVAGE GESTION DU PERSONNEL Dossiers des agents titulaires 90 ans à compter de la date de naissance

Plus en détail

Plan comptable des associations et fondations

Plan comptable des associations et fondations Plan comptable des associations et fondations Classe 1 - Comptes de capitaux Classe 2 Comptes d immobilisations Classe 3 Comptes de stocks Classe 4 Comptes de tiers Classe 5 Comptes financiers Classe 6

Plus en détail

CONTRAT DE MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE - :- :- :- :- (Loi 70-09 du 2-1-1970, art. 6 et 7 Décret 72-678. du 20-7-1972, art.

CONTRAT DE MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE - :- :- :- :- (Loi 70-09 du 2-1-1970, art. 6 et 7 Décret 72-678. du 20-7-1972, art. CONTRAT DE MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE - :- :- :- :- (Loi 70-09 du 2-1-1970, art. 6 et 7 Décret 72-678 du 20-7-1972, art. 64, 66 et 67) Numéro du registre : Numéro de l immeuble : OBJET du MANDAT : Des

Plus en détail

Les archives du Syndicat de copropriété

Les archives du Syndicat de copropriété ARCNA FORMATION adhérents 2014 - YV N 10 Les archives du Syndicat de copropriété Les règles juridiques en copropriété Article 33: (Décret N 86-768 du 9 juin 1986) Le syndic détient les archives du syndicat

Plus en détail

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT UFR SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES COURS DE GESTION ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 INTERVENANT : Isabelle Kei Boguinard THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT SENS ET PORTEE DE L ETUDE

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux adps 18 bis rue de bruxelles 75009 paris Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 Téléphone : Etats Financiers Bilan Actif adps Edition du 17/03/15 RUBRIQUES BRUT Amortissements Net (N) Net (N-1) 31/12/2014

Plus en détail

Tableau de tri des archives des associations

Tableau de tri des archives des associations Tableau de tri des archives des associations *Durée d utilité l association : la durée de conservation de documents dans les locaux de l association avant sort final. La durée d utilité commence à la clôture

Plus en détail

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé Loi1901.com présente : Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé (Prenant en compte les nouvelles dispositions du règlement N 99-01 du 16 février 1999 relatif aux modalités d établissement des comptes

Plus en détail

Exercice 1 2.10. Le Bon Vieux Temps inc 2. Problèmes et solutions

Exercice 1 2.10. Le Bon Vieux Temps inc 2. Problèmes et solutions Date : Août 2004 Exercice 1 2.10 Le Bon Vieux Temps inc 2 Fondée par M. Honoré Tremblay le 1 er octobre 20-2, la société Le Bon Vieux Temps inc. est une entreprise qui se spécialise dans la vente de meubles

Plus en détail

SYSTEME COMPTABLE OHADA 361. Il en est de même pour les "travaux en cours" (bâtiment notamment). 2. Progressivité (modularité) des corrections

SYSTEME COMPTABLE OHADA 361. Il en est de même pour les travaux en cours (bâtiment notamment). 2. Progressivité (modularité) des corrections SYSTEME COMPTABLE OHADA 361 Il en est de même pour les "travaux en cours" (bâtiment notamment). c) Durant l'exercice, l'entreprise n'a ni acquis ni revendu d'équipements pour des montants significatifs,

Plus en détail

Demande d'ouverture de sauvegarde

Demande d'ouverture de sauvegarde Demande d'ouverture de sauvegarde Identification de la personne déposant la demande Nom de naissance : Nom d usage : Prénoms : Né(e) le à Nationalité : Situation matrimoniale (en cas de mariage, préciser

Plus en détail

Chapitre IV : La Tenue Des Livres Le journal Le grand Livre

Chapitre IV : La Tenue Des Livres Le journal Le grand Livre Chapitre IV : La Tenue Des Livres Le journal Le grand Livre A - Notion sur la tenue des livres : 1) Notions Générales : La tenue des livres consiste à inscrire sur des registres comptables les différentes

Plus en détail

MANUEL DE PROCEDURES (EXTRAIT)

MANUEL DE PROCEDURES (EXTRAIT) OUTIL PRATIQUE/ FI3.O2 210 MANUEL DE PROCEDURES (EXTRAIT) de contrôle interne Les procédures de contrôle ont pour rôle d'indiquer la démarche à suivre et les programmes d'opérations à respecter. C'est

Plus en détail

1. Quelles sont les nécessités et obligations comptables. 2. Pourquoi établir un bilan, un compte de résultat, un budget?

1. Quelles sont les nécessités et obligations comptables. 2. Pourquoi établir un bilan, un compte de résultat, un budget? Sommaire 1. Quelles sont les nécessités et obligations comptables 2. Pourquoi établir un bilan, un compte de résultat, un budget? 3. Quels outils? 4. Quelle fiscalité? 5. Quels documents conserver? Introduction

Plus en détail

A VOTRE SITUATION PERSONNELLE ET PROFESSIONNELLE (1/5)

A VOTRE SITUATION PERSONNELLE ET PROFESSIONNELLE (1/5) A VOTRE SITUATION PERSONNELLE ET PROFESSIONNELLE (1/5) METTRE DANS CETTE POCHETTE LES PHOTOCOPIES DES DOCUMENTS SUIVANTS (et cocher à droite si vous avez bien fourni le document) DOCUMENTS À FOURNIR (photocopies)

Plus en détail

B Qui sont les propriétaires et les gestionnaires des entreprises?

B Qui sont les propriétaires et les gestionnaires des entreprises? B Qui sont les propriétaires et les gestionnaires des entreprises? a) L entrepreneur individuel trepreneur individuel Nombre de propriétaires = 1 seul Responsabilité sur ses biens propres = illimitée Activités

Plus en détail

Session Juin 2013 Gestion financière. Donnée de l examen

Session Juin 2013 Gestion financière. Donnée de l examen Porrentruy Gestion financière - SED3 EXAMEN Session Juin 2013 Gestion financière Donnée de l examen Nom : Prénom : Durée : 160 minutes (2 heures 40 minutes) Matériel autorisé : Calculatrice non programmable

Plus en détail

LAVIGNE & ZAVANI. Administration de biens Syndics de Copropriété. - page 1 -

LAVIGNE & ZAVANI. Administration de biens Syndics de Copropriété. - page 1 - LAVIGNE & ZAVANI Administration de biens Syndics de Copropriété - page 1 - CONTRAT DE GESTION IMMOBILIERE (Mandant : personne physique) Loi n 70-09 du 2 Janvier 1970, décret n 72-678 du 20 Juillet 1972)

Plus en détail

Questionnaire en matière de faillite commerçant

Questionnaire en matière de faillite commerçant Questionnaire en matière de faillite commerçant A remettre au curateur lors de la descente Vous avez déposé votre bilan et fait aveu de faillite. Merci de bien vouloir remplir ce questionnaire dans la

Plus en détail

Plan comptable 1 et 2 Comptes de Bilan. 3 à 7 Comptes d Exploitation

Plan comptable 1 et 2 Comptes de Bilan. 3 à 7 Comptes d Exploitation Cours 4 (STS, J.-M. Schwab) Plan comptable 1 et 2 Comptes de Bilan 1 Actifs 10 Actifs mobilisés 11 Actifs immobilisés 15 Comptes de régulation de l actif (Actifs transitoires) 2 Passifs 20 Capital étranger

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 5 : L ORGANISATION COMPTABLE

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 5 : L ORGANISATION COMPTABLE COMPTABILITE GENERALE ETAPE 5 : L ORGANISATION COMPTABLE 1. QUE DIT LA LOI SUR L ORGANISATION COMPTABLE? La loi fait obligation d enregistrer les pièces comptables et définit l organisation comptable.

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur Le point sur Le régime Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte» ou à titre

Plus en détail

REDRESSEMENT ET LIQUIDATION JUDICIAIRES I. DEFINITION DE LA CESSATION DES PAIEMENTS

REDRESSEMENT ET LIQUIDATION JUDICIAIRES I. DEFINITION DE LA CESSATION DES PAIEMENTS REDRESSEMENT ET LIQUIDATION JUDICIAIRES 23/07/2012 Tout dirigeant d entreprise en état de cessation de paiement doit en principe dans les 45 jours déposer son bilan auprès de la Chambre Commerciale du

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE SUCCESSION

GUIDE PRATIQUE SUCCESSION GUIDE PRATIQUE SUCCESSION Vous venez d'hériter. Il s'agit d'une situation difficile et douloureuse pour laquelle diverses démarches doivent être faites. Les questions que vous vous posez sont nombreuses

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur. Auto-entrepreneur SPÉCIAL DOM. À jour au 1 er janvier 2015

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur. Auto-entrepreneur SPÉCIAL DOM. À jour au 1 er janvier 2015 Le point sur ( ) SPÉCIAL DOM Le régime Auto-entrepreneur À jour au 1 er janvier 2015 L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur

Plus en détail

Pourquoi conserver ses documents administratifs?

Pourquoi conserver ses documents administratifs? Pourquoi conserver ses documents administratifs? Les documents administratifs (factures, quittance de loyer, avis d imposition ) sont un support qui permet de vous réclamer l exécution d une obligation,

Plus en détail

Anticiper et prévenir :

Anticiper et prévenir : Anticiper et prévenir : pour maîtriser les risques! 28 mars 2014 Animé par Alain ROUSSELET - RSI CENTRE Eric MICHAU - GAN Prévoyance Christian PANIEL - EXCOM Entreprises REUNION D INFORMATION ARTISANS

Plus en détail

PLAN COMPTABLE MAROCAIN

PLAN COMPTABLE MAROCAIN sommaire PLAN COMPTABLE MAROCAIN Mohammed ABOUTAHIR Professeur de l'enset de Mohammedia Classe 1 : Comptes de financement permanent Classe 2 : Comptes d'actif immobilisé Classe 3 : Comptes d'actif circulant

Plus en détail

TRIBUNAUX DE COMMERCE An XII - 1958

TRIBUNAUX DE COMMERCE An XII - 1958 ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA CREUSE 6U TRIBUNAUX DE COMMERCE An XII - 1958 Répertoire numérique Etabli par Priscilla BIEL, adjoint du patrimoine Et publié sous la direction de Nicolas DOHRMANN, conservateur

Plus en détail

Office notarial d Ascq 2 E 144 / 1-303

Office notarial d Ascq 2 E 144 / 1-303 Office notarial d Ascq 2 E 144 / 1-303 (ancien J 1749) 1806-1909 Répertoire numérique Versement effectué à une date inconnue de Maître FONTAINE, notaire à Villeneuve d Ascq. 37,60 mètres linéaires. Répertoire

Plus en détail

Nom de naissance : Nom d usage : Prénoms : Né(e) le à Nationalité : Domicile : Fonction du dirigeant : Assisté(e) ou représenté(e) 1 par :

Nom de naissance : Nom d usage : Prénoms : Né(e) le à Nationalité : Domicile : Fonction du dirigeant : Assisté(e) ou représenté(e) 1 par : Demande d'ouverture de sauvegarde accélérée ou de sauvegarde financière accélérée (L. 628-1, R. 628-2, D. 628-3, R. 621-1 et le cas échéant L. 628-9 et R. 628-13 du code de commerce) Identification du

Plus en détail

Cocoa 2010. Cas Cocoa 2010 réf 2034 IEF Christophe Stehly Page 1

Cocoa 2010. Cas Cocoa 2010 réf 2034 IEF Christophe Stehly Page 1 Cocoa 2010 La boutique Cocoa est un petit magasin implanté dans un centre commercial pour vendre des chocolats exotiques. Les produits se répartissent en quatre catégories : Praslins (pralinés parfumés

Plus en détail

L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le régime. Le point sur. Auto-entrepreneur

L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le régime. Le point sur. Auto-entrepreneur Le point sur Le régime Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte» ou à titre

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------- Le Conseil des Ministres PLAN COMPTABLE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES T - UEMOA - I - PRESENTATION DU PLAN COMPTABLE I.1 - Les classes

Plus en détail

L État et la TVA SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE

L État et la TVA SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE L État et la TVA 25 C H A P I T R E8 SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE La TVA représente plus de 40 % des recettes de l État. Son importance justifie l étude de son fonctionnement pour lequel les entreprises jouent

Plus en détail

L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le régime. Le point sur. Auto-entrepreneur

L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le régime. Le point sur. Auto-entrepreneur Le point sur Le régime Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte», par un

Plus en détail

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE 1. Pourquoi une comptabilité? 2. Les principes comptables 3. Le plan comptable associatif 4. La tenue de la comptabilité CDOS90-Formations/Juin 2009 1 1 1. POURQUOI UNE COMPTABILITE?

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur SPÉCIAL DOM

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur SPÉCIAL DOM Le point sur SPÉCIAL DOM Le régime Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte»

Plus en détail

Le cabinet est situé à Uccle à proximité de l Observatoire, au numéro 35 Avenue Houzeau.

Le cabinet est situé à Uccle à proximité de l Observatoire, au numéro 35 Avenue Houzeau. Syndic d immeuble Présentation : En tant que professionnel du chiffre et agrée comptable fiscaliste, notre société prend en charge la gestion administrative, financière et technique, de votre bien en privilégiant

Plus en détail

Partie 2.2 : Le champ d application des bénéfices industriels et commerciaux

Partie 2.2 : Le champ d application des bénéfices industriels et commerciaux Partie 2.2 : Le champ d application des bénéfices industriels et commerciaux La détermination du résultat imposable de l entreprise individuelle industrielle et commerciale suppose, avant toute étude des

Plus en détail

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité Mandat n ENTRE LES SOUSSIGNES : 1 ) La Société D'UNE PART, Ci-après dénommée «le Mandant» ET : 2 ) La Société CEGEREM, société par actions simplifiée au capital de 100

Plus en détail

... Adresse à laquelle les offres ou demandes de participation doivent être envoyées : point(s) de contact susmentionné(s).

... Adresse à laquelle les offres ou demandes de participation doivent être envoyées : point(s) de contact susmentionné(s). ... Référence du BOAMP : 11-209995 - Annonce publiée le 28 septembre 2011 - BOAMP n 188B, Annonce n 233 Services AVIS DE MARCHE SECTION I : POUVOIR ADJUDICATEUR I.1) Nom, adresses et point(s) de contact

Plus en détail

Créer une ASBL : Comment s y prendre?

Créer une ASBL : Comment s y prendre? Créer une ASBL : Comment s y prendre? Bruxelles, 11 décembre 2013 Programme du jour: 1) Introduction 2) La personnalité juridique, différences société-asbl 2) Constitution d une ASBL 3) Mesures de publicité

Plus en détail

Boîte à Thème : «E.I.R.L» E. TREVIS 03/02/2011

Boîte à Thème : «E.I.R.L» E. TREVIS 03/02/2011 Boîte à Thème : «E.I.R.L» E. TREVIS 03/02/2011 INTRODUCTION En 2009, 74 % des créateurs d entreprises ont choisi d exercer leur activité dans le cadre d une entreprise individuelle, soit une hausse de

Plus en détail

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE 1 LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10. Capitaux propres 106. Réserves 107. Capital 108. Compte de l'exploitant

Plus en détail

Comptes de tiers (Classe 4)

Comptes de tiers (Classe 4) Comptes de tiers (Classe 4) Les comptes de tiers, notamment le compte 40 «Fournisseurs et comptes rattachés» et le compte 41 «Clients et comptes rattachés», peuvent être subdivisés pour identifier : les

Plus en détail

Le centre de gestion a le plaisir de vous adresser les statistiques professionnelles élaborées à partir des dossiers de gestion 2013.

Le centre de gestion a le plaisir de vous adresser les statistiques professionnelles élaborées à partir des dossiers de gestion 2013. Statistiques 2013 3, rue de Lyon B.P. 531 71010 MACON CEDEX Tél. 03.85.21.90.60 Télécopie 03.85.21.90.69 E-mail : contact@cgai-macon.fr Agrément de la Direction Régionale des Impôts n 1.02.710 du 6 mars

Plus en détail

Parc des Bois de Grasse - 1 rue Louison Bobet - 06130 GRASSE

Parc des Bois de Grasse - 1 rue Louison Bobet - 06130 GRASSE OPERATIONS DE FIN D EXERCICE COMPTABLE Sommaire L INVENTAIRE... 2 LA DETERMINATION DES CHARGES ET DES PROVISIONS... 3 LES IMMOBILISATIONS... 3 LES AMORTISSEMENTS... 4 LES PROVISIONS POUR DEPRECIATION...

Plus en détail

Les missions de l expert-comptable

Les missions de l expert-comptable Les modalités d exercice de la profession 85 Les missions de l expert-comptable Missions comptables Missions d assurance sur les comptes complets historiques Audit d états financiers contractuel Examen

Plus en détail

CONTRAT DE MANDAT DE SYNDIC

CONTRAT DE MANDAT DE SYNDIC CONTRAT DE MANDAT DE SYNDIC ENTRE LES SOUSSIGNES : Le syndicat des copropriétaires de l immeuble sis : Spécialement représenté par Générale du Appelé ci-après «le syndicat» ET mandaté à cet effet par l

Plus en détail

DOSSIER DE GESTION. Sommaire

DOSSIER DE GESTION. Sommaire 102 Allée de Barcelone 31000 TOULOUSE Forme juridique : ENTREPRISE INDIVIDUELLE Régime fiscal : R. Simplifié Date exercice : 01/07/2012 au 30/06/2013-12 DOSSIER DE GESTION Sommaire Présentation de l'exploitation

Plus en détail

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78)

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) 1 ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) Le Président du gouvernement de la Polynésie française, Sur le rapport

Plus en détail

DÉCLARATION FINANCIÈRE DE (nom du demandeur ou requérant)

DÉCLARATION FINANCIÈRE DE (nom du demandeur ou requérant) DÉCLARATION FINANCIÈRE DE (nom du demandeur ou requérant) Je suis le demandeur / requérant, dans la présente demande en vue d obtenir ou de faire modifier une ordonnance alimentaire. Voici ma situation

Plus en détail

Documents comptables : bilan, compte de résultat et annexe

Documents comptables : bilan, compte de résultat et annexe Documents comptables : bilan, compte de résultat et annexe La fin de l'année, pour les trésoriers, rime avec synthèse comptable. Trois documents doivent être produits. Les deux premiers (bilan et compte

Plus en détail

BUSINESS PLAN BANQUE ET CAISSE D'EPARGNE DE L'ETAT LUXEMBOURG

BUSINESS PLAN BANQUE ET CAISSE D'EPARGNE DE L'ETAT LUXEMBOURG BUSINESS PLAN BANQUE ET CAISSE D'EPARGNE DE L'ETAT LUXEMBOURG SOMMAIRE 1. L'ENTREPRISE 2. DESCRIPTION DU PROJET 3. DIAGNOSTIC DE L'ENTREPRISE 4. PLAN DE FINANCEMENT 5. PLAN D'EXPLOITATION PREVISIONNEL

Plus en détail

1. Fonds propres, provisions et impôts différés, dettes à plus d un an

1. Fonds propres, provisions et impôts différés, dettes à plus d un an Plan Comptable Minimum Normalisé (PCMN) des services résidentiels, d accueil de jour et de placement familial pour personnes handicapées Mise à jour au 01.01.2002 1. Fonds propres, provisions et impôts

Plus en détail

La continuité des entreprises dans la pratique

La continuité des entreprises dans la pratique La continuité des entreprises dans la pratique 1 Plan de la présentation Titre 1 : dispositions générales I. Échec du concordat judiciaire II. La prévention III. L'accord amiable (sans procédure) IV. La

Plus en détail

Plans comptables. PLAN COMPTABLE Chapitres 1 à 4 (entreprises à but lucratif)

Plans comptables. PLAN COMPTABLE Chapitres 1 à 4 (entreprises à but lucratif) Plans comptables PLAN COMPTABLE Chapitres 1 à 4 (entreprises à but lucratif) ACTIF Actif à court terme Banque opérations 1010 Dépôts à terme 1040 Titres négociables 1050 Placements temporaires obligations

Plus en détail

PREPARATION DES COMPTES ANNUELS. Contrôler et justifier le solde des comptes suivants :

PREPARATION DES COMPTES ANNUELS. Contrôler et justifier le solde des comptes suivants : 1 http://www.boutique.afnor.org/livre/la-comptabilite-en-pratique-des-ecritures-comptables-a-l-interpretation-des-comptes-annuels/article/674901/fa092236 PREPARATION DES COMPTES ANNUELS Contrôler et justifier

Plus en détail

DURÉE DE CONSERVATION DES DOCUMENTS EN DROIT LUXEMBOURGEOIS DESTINE AUX ENTREPRISES COMMERCIALES

DURÉE DE CONSERVATION DES DOCUMENTS EN DROIT LUXEMBOURGEOIS DESTINE AUX ENTREPRISES COMMERCIALES In colaboration with DES DOCUMENTS EN DROIT LUXEMBOURGEOIS DESTINE AUX ENTREPRISES COMMERCIALES Vous trouverez ci-dessous un guide consacré aux durées de conservation des documents en vertu du droit luxembourgeois

Plus en détail

CONTRAT DE GESTION IMMOBILIERE. (Loi n 70-09 du 02 Janvier 1970, décret n 72-678 du 20 juillet 1972) N du registre des mandats :

CONTRAT DE GESTION IMMOBILIERE. (Loi n 70-09 du 02 Janvier 1970, décret n 72-678 du 20 juillet 1972) N du registre des mandats : 1 CONTRAT DE GESTION IMMOBILIERE (Loi n 70-09 du 02 Janvier 1970, décret n 72-678 du 20 juillet 1972) N du registre des mandats : ENTRE LES SOUSSIGNES ET Usufruitiers des droits immobiliers ci-après énoncés,

Plus en détail

D)- un pouvoir spécial si le déclarant n'est pas le responsable légale de l'entreprise (Cf. modèle en annexe 7)

D)- un pouvoir spécial si le déclarant n'est pas le responsable légale de l'entreprise (Cf. modèle en annexe 7) DEMANDE D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE REDRESSEMENT JUDICIAIRE ou DE LIQUIDATION JUDICIAIRE (anciennement dénommée «dépôt de bilan» ou «déclaration de cessation des paiements») Votre dossier doit être

Plus en détail

Liste des tâches de l exécuteur testamentaire (ou liquidateur)

Liste des tâches de l exécuteur testamentaire (ou liquidateur) SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE Liste des tâches de l exécuteur testamentaire (ou liquidateur) Note : Certains renseignements contenus dans la présente liste peuvent ne pas s

Plus en détail

PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013

PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013 PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013 I L ENTREPRISE ET LA FAMILLE La famille est une entreprise La famille dépend de l entreprise La famille et l entreprise se gèrent de la même manière mais indépendamment

Plus en détail

Gestion de la résidence

Gestion de la résidence 45 Gestion de la résidence La gestion locative sera confiée à la société : Novaxia - 11, rue du chevalier de Saint-Georges - 75 008 Paris Le gestionnaire est un professionnel qui a les moyens de gérer

Plus en détail

Vu la Loi n 13/007 du 22 janvier 2013 portant habilitation du Gouvernement ;

Vu la Loi n 13/007 du 22 janvier 2013 portant habilitation du Gouvernement ; ORDONNANCE-LOI N 13/008 DU 23 FEVRIER 2013 MODIFIANT ET COMPLETANT CERTAINES DISPOSITIONS DE L ORDONNANCE-LOI N 69/009 DU 10 FEVRIER 1969 RELATIVE AUX IMPOTS CEDULAIRES SUR LES REVENUS Le Président de

Plus en détail

Docteur Marc HECKLER 48 Avenue du Maréchal Foch 54200 TOUL. TEL: 03 83 43 17 61 Email: m.heckler@wanadoo.fr

Docteur Marc HECKLER 48 Avenue du Maréchal Foch 54200 TOUL. TEL: 03 83 43 17 61 Email: m.heckler@wanadoo.fr LA GESTION COMPTABLE DU CABINET MEDICAL Docteur Marc HECKLER 48 Avenue du Maréchal Foch 54200 TOUL TEL: 03 83 43 17 61 Email: m.heckler@wanadoo.fr 18/05/2008 Docteur Marc HECKLER 1 18/05/2008 Docteur Marc

Plus en détail

MAISON DE QUARTIER DES CHAMPS ELYSEES

MAISON DE QUARTIER DES CHAMPS ELYSEES DES CHAMPS ELYSEES Place Troisdorf 91000 EVRY Comptes Annuels au : 31 décembre 2014 SIRET : 32631653600019 Action Expertise - SECE - Société d'expertise Comptable et de Conseils aux Entreprises 110, boulevard

Plus en détail

CHAPITRE 9 : SYSTEME MINIMAL DE TRESORERIE

CHAPITRE 9 : SYSTEME MINIMAL DE TRESORERIE 423 CHAPITRE 9 : SECTION 1 : PRINCIPE DU SYSTEME MINIMAL DE TRESORERIE Les très petites entreprises (T.P.E.), dont le chiffre d'affaires ne dépasse pas les seuils fixés par le présent Acte uniforme, distincts

Plus en détail

Statistiques Exercice 2011

Statistiques Exercice 2011 Statistiques Exercice 2011 Bénéfices Industriels et Commerciaux MISE EN GARDE AUX UTILISATEURS Les informations consignées dans ce fascicule sont communiquées à titre indicatif et ne peuvent être considérées,

Plus en détail

LES AJUSTEMENTS OU REGULARISATIONS DES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS

LES AJUSTEMENTS OU REGULARISATIONS DES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS LES AJUSTEMENTS OU REGULARISATIONS DES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS Objectif(s) : o Traitement comptable des régularisations des charges et des produits. Pré-requis : o Principes généraux de la comptabilité,

Plus en détail

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Délais de conservation des documents de l association»

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Délais de conservation des documents de l association» DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT «Délais de conservation des documents de l association» Points clés Les documents, émis ou reçus par une association dans l'exercice de son activité, doivent être conservés

Plus en détail

REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR

REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR 1 Remarques introductives Statut mis en œuvre par la loi de Modernisation de l Economie du 4 août 2008 Statut en vigueur à compter du 1er janvier 2009 Site internet : http://www.auto-entrepreneur.cci.fr/

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC N : COPROPRIÉTÉ

CONTRAT DE SYNDIC N : COPROPRIÉTÉ SARL IMMO EXPRESS COPROPRIÉTÉ 128, Rue du Chevaleret - 75013 PARIS TEL: 01.45.70.73.72 FAX : 01.45.70.96.99 RCP ASSURANCE DU SUD RCS PARIS B 445 207 657 NAF 703 A Gestion garantie par CNP CAUTION 1 100

Plus en détail

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Auto-entrepreneur. À jour au 1 er janvier 2014

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Auto-entrepreneur. À jour au 1 er janvier 2014 Le point sur ( ) Le régime Auto-entrepreneur À jour au 1 er janvier 2014 L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se

Plus en détail

Statistiques Exercice 2012

Statistiques Exercice 2012 Statistiques Exercice 2012 Bénéfices Industriels et Commerciaux MISE EN GARDE AUX UTILISATEURS Les informations communiquées dans ce fascicule sont communiquées titre indicatif et ne peuvent être considérées,

Plus en détail