Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download ""

Transcription

1

2

3

4

5

6

7 STATUTS ET ORDONNANCES POUR LA COMMUNAUTE- DES MAISTRES TAILLANDIERS BLANCHŒUVRES ET ÉMOULEURS DE LA VILLE FAUXBOURG " Banlieue de Roiien A R O U E N Chez Jean Oursel HAmé ^Imptirnsm Libraire rue Ecuyere à rimprimerie du Levant

8

9 STATUTS ET ORDONNANCÉS Pour fervir de Réglemens à la Commu^ nauté des Maîtres Taillandiers Blan-» cbœuvres Emouleurs Banlieue de Rclien. en la Ville ëc Donne a Ver J'aille s an mois de Sepcmhre 1734» E S premiers Statuts de cet-^ ce Communauté étoient dès laa-*) née mil quatre cens ibixantequatre ; ôc lorfqu'ilsont été réitérez ou confirmez à TAvénement de nos Rois à la Couronne 11 auroit été négligé de mettre à l'ufage de chacun tems les prérogad\'es " apartenaiices d'icelle Communauté ; cela a donné lieu à plufieurscommunautés de tenter d'entreprendre fur les Privilèges des Maîtres Taillandiers - Blanchœuvres

10 ' ^ 4 ôc auroit caufé des Procès ruïneux en frais ^ ^ 6c rebuté les Jureza agir": veillera laconférvation des intérêts de la Communauté : pour obvier à de tels inconvéniens tous Général de Police au Bailliage Ville Banlieue " Vicomte de Roiien réxécurioh des Articles cy-aprèsôc qu'ils feront pour cet effet regiftrées où il apartiendra. f^i^-ui^ ç les Maîtres Taillandiers-Blanchœuvres fuplietrès-humblement Monfieur le Lieutenant d'ordonner zotju'doj- ARTICLE PREMIER^. Pour régir ôc gouverner chacune: année tous les Maîtres" feront convoquez par les Jurez en exercice pour fe trouver le vingt-cinq de Janvier Fête de Saint Paul fur les dix heures du matin Melîe du Sainr-Efprit d'amende Eloy en i'egliiè de Saint Eloy âplicableà la Confrairie Ô^ affifterà la à peine de cinq fols laquelle fera célébrée le par Sieur de Jurez fcrtans la Confrairie aux de Saint la Communauté Chapelain dépens des fuivant l'ancien ufage Ẹniuite de la MelIe tous les Maîtres fe retire-

11 ront au lieu ordinaire des AfTemblées s procéderont à leur rang " degréde Réception paifiblement à TEledion qui fera arrêtée à la pluralité des voix : Sçavoir ujpi Ancien deviendra un Moderne de un Jeune * l'ancien Prévôt ainfî fuccelïîvement " le Moderne après de manière que tous les ans il fera élu ôc nommé un Jeune à la place de celui qui fortira ^ " enfuite de laquelle Eledion lefdits Jurez feront conduis Général de Police ou autres tenans le Siège par vertu de la Commiffion au Serment devant mondit Sieur le Lieutenant laquelle fera délivrée fui vaut rancieii ufage pour vifiter chez tous les Maîtres ôc Veuves de Maîtres nçceif^irestouçhans les vices " autres qu'ilapartiendra les Ouvrages qu'ilsfabriqueront requé^ rir " faire toutes faifies" aprochemens deffedtuojqtez 6c contraventions aux Réglemens cyaprèș " en pourfuivre la cpnfifca^ion " généralementfaire tout ce qui eit au pouvoir ". du devoir des Jurez par devant mondit Siei;irle Lieutenant _:Qénéraldq: Police.

12 ? 6 A'ïCf-lCLE II. '. Nul ne poura exercer ledit Métier tenir Boutique en ladite Ville Se Banlieue avant qu'il aïe été reçu Maître ôc prêté le Serment devant Monfieur le Lieutenant Général de Police parce qu'au préalable il fe prefentera aux Jurez en exercice lesquels examineront s'il a les qualitezrequifes par 5 à cet effet fera payé à chacun des Jurez le Recipiandaire ou Xne de trois livres» ni Afpirantla fom- ARTICLE II L Les Fils de Maîtres ne feront admis ôç reçus à la Maîtrife qu'au préalableils n'ayent reprefenré aux Prévôt " Jurez la Lettre de Maîtrife de leur Père Chet-d*œuvre leque leur fera donné fait demi par les Prévôt " Jurez ; " s'ilefl: par eux jugé capable fera conduit au Serment : payera aux Prévôt ôc Jurez à chacun comme deffus demi - " trente fols à la Confrairie. hance

13 7 ARTICLE IV. Les Afpirans à h Maîtrife quiferont de bonnes mœurs ne pouront travailler plus de quinzejourschez un des Mitres lefquels Police un apès feront tenus de fe faire Jurerdevant Monfieur le Lieutenant Général de de travaillerpendant trois ans des Maîtres de la Communauté lui fournira feu lit ôc hôtel dont chez qu ii il ne poura defemparer avant ledit tems ^ fi le le Mémorial fera coupé" mis cas arrive comme nul au CoiFre de la Communauté ; ôc fîl'un ou l'autre pour de bonnes raifons dont ils feront ténus de s'expliquer aux Prévôt de Jurez s'ils trouvent les moyens juftes 5 l'aprentif nç être poura repourvu fous un autre Maître qu'enprefence" de la requifition des Jurez demi droit ARTICLE V. aufquelsferapayé Si un Aprentitqui aura fervi le tems de trois ans fous un Maître qui aura fon Aprobation veut parvenir à la Maîtrife ^

14 8 il fe prefentera aux Jurez Prévôt " Syndics eu lefquels une Haàhe ou Coignée à Charpentier Charon Doloires grandscizeaux à Cartier ou Grapins de Navires émoulues cy- au choix des delfus il fèra donné deux Befagùesou defquelles Pièces Prévôt ôc Jurez aufquelles r Afpirant fera tenu dudic Métier pour demander les Pieces de Chef-d'œuvre lui donne- i ront Ancres deux Pièces de travailler de fa maii;i en prefence des Prévôt " Jurez en telle Forge qui fera par eux fi FAfpirant ell jugécapable indiquée ; aprèsquoi fera conduit au Serment devant Moi*ifieur le Lieutenant Général de Police ; payera à chacun des Prévôt " Jurezla fomme de trois livres foixante fols à la Confrairie. ôc ARTICLE VL Chacun Maître fera tenij d'avoir une Marque ou Empreinte l'autre pour marquer chaque différente l'une de Pièce d'ouvrage qu'ilfabriquera pour cet effetilfera tenu de fe retirer vers les Jurez aufquels 1prefentera fa Marque ôc les Jurez feront

15 9 tenus de la porter par les maifons ou bouti-* ques de tous les Maîtres fuivant i^fage afin de voir la Marque du nouveau l'ancien Maître pour que chacun y conferve fes in-r térêts * ôc fi elle n'efl: pas conteftée ladite Marque fera pofée". empreinte fur un dudit ou table de plomb étant au Coffre Métier prefence des Jurez Prévôt " Syndic de la Communauté afin que Marque ne puiffe être contrefaite -^ peine d'amende tableau ladite à arbitraire telle qu'ilplaira a Jufticeordonner 6è par chacune Pièce fans être marquée il payera fuivans les anciens Statuts. ARTICLE VIL Le décès du Maître qui aura fait Jurerun cinq folsd'amende Aprentif fous lui arrivant avant l'accomplif fement des trois ans d'aprentiffagela Veuve qui continuera le commerce de fa Boutique ôc de faire travailler poura garder trois i'aprentif juiqu à la periedion des ans fans qu'ellepuillè faire d'autres Apprentifs.

16 ÎO ARTICLE VIIL Les Aprentifs" Compagnons travaillans du Métier porteront tout honneur ôc refpedaux Maîtres " Veuves : les Maîtres. " Veuves ne pouront prendre ni faire travailler chez eux aucuns Compagnons fortans-de là Boutique d'un Maître ou Veuve qu'aupréalable ilait été fçavoir de eft content lui s'il à peine de dix livres d*amende. y ARTICLE Nul ne poura IX. vendre ni livrer diredement ni indirectement aucun Ouvrage concernant le métier de Tailiandier-Blanchœuvre ; mais bien permisaufdits Maîtres feuls de vendre toutes Marchandifes dépendan-^ tes de leurdit métier à peine de confifca^ tion ôc d'amende ^ fauf néanmoins ôc fans préjudice du droit des Merciers ARTICLE X. Les Maîtres ou Veuves ne pouront tiuvaillerou faire travailler en jour deffendu comme Dimanches 5c Fêtes ordonnées y

17 1 1 même les deux joursdes deux Fèces de Saint Eloy Patron de la Confrairie du métier. Commenceront depuispâques jufqu'àla Saint Michel à quatre heures du matin jufqu*àneuf heures dufoir Michel jufqua Pâques à cinq matin jufqua neuf heures du foir d'amende. ôc depuisla Saint heures du à peine ARTICLE Xi. Si aucun Maître du métier a commencé à fabriquerune Pièce d'ouvrage nul autre Maître ne poqra y travailler ni l'achever fans l'exprès l'aura commencé par Juftice à peine confenteitiént du Maître qui ou qu'iln'yfoit authôrifé d'amende arbitraire. ARTICLE XII. Pouront les Maîtres travaillerà tous Ouvrages dépendans ôc concernans qu'il eft cy-aprèsexpliquéen ainfi ledit métier l'article XIII. tant en œuvre blanche que noire Fer Acier " Taule ou Fer batu lefquelsouvrages ils œuvreront ôc fabriqueront comme bon leur femblera pour-

18 VU 12 qu'ils foient bons loyaux" Marchands non exprimez dans d'autres Statues relie peinequ'ilplaira à Jufficeordonner ious fauf à fans préjudice du droit des Dinandiers ou Chaudronniers. ARTICLE XI IL Pour prévenir toute difficulté avec autre Communauté les Maîtres Taillandiers- Blanchœuvres tenans Boutiqueș pouront œuvrer ôc fabriquer faire œuvrer ou fabrique Cizeaux tant en œuvre blanche 5 que noire de grandvolume (" fanspréjudicier aux droits des Mes. Couteliers ) Tarrieres Emouchoirs Eflettes ou TillesȚarots Gouges carrées ôc rondes 5 Cizeaux Rabots Bouvets à Planches Bédanes Feùillerets Plannes Marteaux Feri^oirs Varlopes Guillaumes Outils de Moulures Valets Sergentș Crochets d'établies Haches " Doloires Fers de Colombe Barroirs Broquereiiilsgrandes " petites Scies de toutes fortes Ôc façons à l'exception de Scies à l'ufage des Chirurgiens y ( ôc fauf aux Maîtres Couteliers la liberté

19 13 de faire les petites Scies pour couper les les allées CroiiFants Serpeș Bêches ou Louchets Ratiffoires Echenilleux Picoirs Hanfards à PalilFades Peie Paroires de fer Picquecș Houes Houyaux Pics Fourches Binettes Couperetsôc Couceauxd'étal^groires Haches^ Marteaux à Ardoifes JLatteux Truelles Faucilles Pèles Enclumes branches d arbres ) grandscouteaux à labourer Râteaux Contre- Marteaux à Lattes " Elfeaux Tiers - Points Fauchets Riflards Pèles Ôc Faux ferrures de Couteaux à pied trancheux Couper PâteCouteaux à Gazon " Amidon à Mo-^' rue " Raye ^ vers Lunectes Etirres à Indigo Couteaux Couteaux à filrè-- à preftoiii TillesTillettesVeilles à heures ": fuift' Couteaux àfuif " à mèches Poignardà fuif.griffons ôc Outils fervans au métier de tireur d'or ôc d'argentcomme aulïi bs Marteaux ôc Etaimiers ôc Ferblantiers Tas " Enclumes pour les. Orfèvres Bigornes à Eguikiers Bigornes Tas Enclumes 6c Marteaux fervans au métier de Chaudronniers Couperetș Tarots Haches à

20 Ci- marquer zailles fes les bois Ecocs 14 Burins " Forets Tenailles Marteaux ôc Boutoirs Gracoirs 6c Marteaux bois en pierre ou fer à meules à vices Tricoi-' BrunifFoirs Cizeaux à froid ôc à chaud à vices en creux ôc à vider Herminettes en Pointes de tour ôc Gouges de toutes facjônscrochets à tourner Lunettes de tour. Grains- d'orge Tirre-Fonds à établir Ferrures de jabloires ôc Crêtes Clovets " Etanchoirs Traitoires Battans de Cloches Ferrures de Canons ôc ouvrages d'artillerie ( fauf le droit des Marchands quiont auflî la faculté de faire les Canons " ouvrages d'artillerie) Haches de guerre Epieux ^ Javelineș Fers oc de Bateaux de Lances Ancreaux Grapins^ Hocquereaux Vigs de Gouvernail Muzeaux de Bateaux Bords 5 Boulons Verte -Velles ^ Fiches Ancres de Navires Plats- Grapons Harpeaux Harpons Ferrures d'écoutilles Decads de mouton Gaffres Perches Chaînes de Hauban Palants Equerres Fauf Feséquerș Compas Marteaux à pier^ re à laizese à pointeș Pioches Marteaux

21 bretez Teftus Marteaux à Paveurs de de toutes façons Ferrures de Demoifelles 6c Frettes de Pilon ôc Marteaux Emery Fers de moulins à grains à Ciment ôc bled aflîérée NillesPiochesTourillonsNoids Fourchettes à moulins à vent Fizée^ Marteaux à battre les meules Cercles à meules à rouets Ôc arbres de moulins à Than à quatre carres avec Couteaux leurs boëtes Ferrures ôc Boulons pour les moulins à Huile Ferrures de mats ôc de QuillesThinets Mainets Pèles " Rabots de fourneaux Crampons de Chaudières ; Ferrures de Cuves Ferrures ôc montures de Tourailles Bralfeurs Chantiers ou Chenets fervans aux Grilles Ferrures de moulins à Indigo Champagnes plattes ôc rondes avec leurs clavettesetuves ôc Coffres à Amidon Couteaux à écharner Etirres Couteaux Tranchets grater le parchemin Couteaux à pied Forces àc Preffes à draps grandesôc petites Ferrures de machines à Tenailles à Taneurs 6c Mégiffiers frifer étoffesferrures de preffes à Chandelier " Epicier Couteaux à doller buis. à

22 O's " Etocs Balaines grandes Scies pierre bois " marbres ï6 Platinée à grater Pâlie - Partouts Valets ^ en généralement quelconques) Charpentiers Plâtriers Maçons Etaimiers Plombiers'Charoris fer vans métiers cy-aprèsmentionnez : Sçavoir Orfèvres Menuifiers Sculteurs CuifiniersBouchers Ebéniftes lengerș Patiffierș Dinands Epiciers Sucriers Tabletiers Cornetiers Tainturiers ^ Mégîffiers Amidonniers aux 6c tous autres Outils Tonneliers Chaircuitiers Bou-* Fondeurs Droguiftes Pignerres EralTeurs Tanneurs Couroyeurs Paveurs Clôutiers tailliers Bâtiers Boureliejrs Cordonniers Savetiers 5 ChapeliersBonnetiers Patenotriersen verre " os Formiers Rémouleurs Chandeliers CofFretiers Tireurs d'acier Fu^ Scelliers Drapierș Tondeurs Talonniers Ferblantiers Eguilletiers EpingliersFerreurs d'eguiliettes Cardiers Tailleurs Jardiniers Mouliers Miroitiers Couturiers Eouronniers Lunetiers ^ déchireursde Bateaux Vergetiers Gantiers Charpentiers de tous autres métiers

23

24 Quenots à feu tenir Points à Four Réchaux 5 Palettes i8 Mains ou Croiffans pour Pincettes ôc Tenaille Trépieds grands " petitș Chevrettes ou Tiers- Chambrières Rabots de fer Poêle à frire Fêles " Bouchoirs Braifieres Chapelleș Crocs à pendrela viande Lichefrites " toutes autres uflancillesde Cuifines " d'armées Ferrures de Platines ôc de Réchaux de Baffins Chaudières le droit des Dinands queues Ecumoires \ Crampons de Ances " Couvertoires ; fauf ôc Cl:iaudronniers. ARTICLE XV. Tous lefquelsarticles cy - deffus les Maîtres dudit métier feront tenus garder maintenir obferver" entretenir de point en point félon leur forme " teneur " à iceux fe conformer fous les peinesportées en iceux échoit. De même il fera ou fous plusgrandepeine s'il y feus le bon plaifir de Monfieur le Lieutenant Général de Police fait exprelfe inhibitions ôc deffenfes à toutes perfonnes autres que ceux du* dit métierde travailler aux Ouvragescy-

25 19 devant exprimez " de rien entreprendre fur les apartenances de la Profeflioîide Maître Tailiandier-Blanchœuvre dans Tétendue de la Ville ôc Banlieue de Rouen fur peine de confifcation des Ouvrages ^ dommages ôc intérêts " dépens^ qu'ilapartiendra. telleamende ôc de LefdirsStatuts ont été enregiflrez^h Kegiflres la Cour j pour être exécutezḟélonle^rforme" te-- yieur ç^ jouirpar le/dtrs Taillandier.'-Blanchceu^ ^^res Emouleurs de l effet c^ contenu en iceux $ fmvant kj refinsionsportéesen lârrit de la Cour rendu la G^and'Chamhre affernblée le qmnz.^ Avril mil feptcens trente- 7kuF "?^''?" ' AUZANET LefditsStatuts ont été regiflrez^ es Regiftres diè 'Greffe de Polfe ^pour être exécutez^ félon leur for^ me ^ teneur Blanchœuvres - Emouleurs ^ jouirpar lefdttstaillandier s«de l'effet contenu tceux fmvant ^ aux tertnes de la Sentence dho" ^ mologation du S^ege de Police de ce jour dix fept Juillet mil feptcens trente-neuf. LERNÂULt» en B*

26 ^Giârîj. iîâ?i' ^^S^dlSf. ik^â^v v^ "* *$5«^ «CC^* "^pg^ û ^ Confirmation des Statuts peur TailUndiers BUnchœu^orts ~ - les Emouleurs de la l^dle cr BiXnlmé ds Ro/^fw» e^aitres O U I S par la Grâce de Dieu Roi France " de Navarre : A tous prefens " à venir : S a l u t de nos Amez les Maîtres Taillandiers Blanchœuvres-Emouleurs de ~ la Ville " Banlieue de Rouen faitexpofer que dès Tannée mil quatre cens nous onc foixante-quacre il leur a été accordé des Statuts qui ont été révérez ": confirmez par les Rois nos Prédéceffeurs lors de leur avènement à la Couronne ; mais comme on aurpit négligé de mettre à Fufage de chacun tems les prérogatives" apartenances de leur Communauté lieu à d^autres Corps cela a donné ôc Particuliers d'entreprendr fur les Privilèges des Expofans leur a cauié des Procès ruineux " a empêché les Jurez d'agirôc de veiller à la conièrvacion désintérêts de ladite Communauté : c eft pour obvier à ces inconvéniens

27 21 établir le bon ordre dans leur Profeffîon " prévenirles abus qui pouroiencs'yintroduir lefquels ayant de que les Expolànsfe font déterminez à faire rédiger de nouveaux Statuts été prefentez au Sieur Lieutenant Général de Police de nôtredite Ville Roiien ont été par lui aprouvez à la charge par lesexpofansde fe retirer par devers Nous pour en obtenir nos Lettres de Confirmation qu'ilsnous ont trèshumblement fait fuplier de leur accorder : A CES Causes voulant favorablement traiter les Expofans de l'avis de nôtre Confeil ^quia vu lefdits Statuts contenus en XV. Articles cy attachées fous le contre-fcelde nôtre Chancellerie nous les a- vons agréé^aprouvé confirmé ": autorifé de nôtre grâce fpéciaie pleinepuiitance ëc autorité Royale agréonș aprovons confirmons Se autorifons par ces Prefenres fignées de nôtre main plaîtqu'ils voulons ": nous foient exécutez félon leur forme- " teneur par ceux qui compofentladite- Communauté leurs Succeliéurs de tous autres fans qu'ily foit contrevenu ea ^

28 . quelque forte " manière que ce foit 22 fous les peinesy portéeș pourvu toutes fois qu'aucontenu defdits Statuts iln'y ait rien de contraire aux Us " Coutumes des lieux 5 ni préjudiciables à nos droits ceux d'autrui. Si Donnons en Mandement ni à à nos Amez " Féaux Confeillers les Gens tenans nôtre Cour de Parlement de ïlouen 5 au Baillydudit lieu ou fon Lieutenant - Général de Police" tous autres nos Officiers qu'ilapartiendra que ces ftefentes nos Lettres de Confirmation ils ayent à faire regiftrer" du contenu eil icelles jouir" ufer les Expofans " ceux qui leur fuccéderont en ladite Communauté plai- paifîbiement " perpétuellement nement çeffant"faifant ceffer tous troubles " empêchemenscontraires; Car tel est no- THE Plaisir " afin que fe foit chofe ferme fiableà toujourșnous avons fait mettre nôtre Scel à cefd. Prefentes. Do n n e' a Verfailles au mois de Septembrel'an de grâce i y 3 4. " de nôtre Règne le vingtiéme^ Signé far le Roi L O U I S. Çtjur le repli ^ C h a u v e l a i n.

29 23 Lefdites été regiftrées es Re^firesde la Cour Lettres de Confirmation y de Statuts ont pour être exê^ eut êesfilonleur firme" teneur c^ jouirpar les Jmpêtransde T effet c^ contenu en tce fuivane lies^ C^ conformément a l'arrêt de la Cour rendu la Grand' Chambre ajfemblée ^ lequinzs Avril mil fept cens trente- neuf LefditesLettres de été rejîiftrées es AUZANET. Confirmation des Statuts Regiftres du Greffe de t'olice- pour être exécutéesfilonleur f^rme^ teneur (^joutr ^ dicelles fui' par les Impétransde tejftcontenu vant ç^ conformément k la Sentence d'homologation du Siège de Police de ce jourd'hm dix fipt - juilletmilfeptcens trente neuf LERNAULT ont AR.KEST DE LA COV R T) V Parler/ientde Rouerie LOUIS par la grâce de Dieu de France " de Navarre ^ A tous ceux qui ces Prefentes Lettres verront : Salut fçavoirfaifonsquece^jourd'hui la Caufe Roi vojuite en nôtre Cour de Paiùement de- Rovxen de entre les Maîtres " Jurez de k

30 24 Communauté des Maîtres CouteHers nufaduriers Graveurs Doreurs Ma-^ fur le fer " acier trempéôc non trempé de }a Ville f'auxbourgs " Banlieue de Rouen en Requête du 1 6. de Novem-^ ^ demandeur bre tendante à l'enregiflrement de leurs Statuts ôc Confirmations d'iceux par eux de nous obtenues au mois d'aouft ï deffendeurs en Gpofition à l'enregif trement " deffendeurs en apel d'icelles incident d'une 5^ part : la Communauté des Maîtres ": Gardes du métier d'emouleurs c Rémouleurs de la Ville de Rouen pofarisàl'enregiflrement defdits Statuts op-^ reçus Parties intervenantes ôç incidemment Apellans en tant que befoin rendue çn Bailliagek Rouen le 2. de May d^utre. La Communauté de Sentence des Maîtres " Gardes Taillandiers-Blançhœuvres - Rouen ^rement Emoulêurs de ladite Ville de pareillementopofans à lenregif- defdits Statuts " re"^ûs Parties intervenantes dautre part. Vu par nôtre Cour l'arreft rendu entre lefdices Parties k 4f dç Mars $ par lequel nôtre Cour

31

32 de Coutelier 26 données à Verfailles au mois d'août portant confirmation defdits Statuts pour leidits maîtres Coûte- liers ; lefdites Lettres fignées par Nous " plus bas Chauvelin ôc ibellées en lacs de foye ôc d'un Sceau de cire verte ; Copie collationnée de Lettres de Bulles accordées le 27. de May au fujec des Maîcrifes dans les métiers par lefquelles il paroît que Jean Baillard dit Defchamps auroit été nommé Maître du métier d'emouleur en la Ville deroiien; autre Copie collationnée de Lettres de Bulles du 2 2 Avril par lefquelles Charles le Marié a été nommé Maître dudit métier d'emouleur ; Copie collationnée de Lettres de Bulles du 11. Avril pour la Maîtrife de Loiiis Davoult audit métier d'emouleur ; quatre autres collationnées de Lettres de Bulles Juillet " 29 Odobre pour la nomination des nommez Garin Dangicourt Havillon Gueroult audit métier d'emouleur ôc Copies des II. de Juillet Décembre ^ Lettre

33 27 de Mà^n'ife de Jean Fa; bot pcfitr ledit métier d^emculeur donné à Paris le '2Ô May Copie couationnié de Lettres de Bulles du 18 Février pour la Maîtrife de Michel Martin audit nfiétier d*emouleur ; Statuts defdits Maîtres Emouleurs du 7 Janvier1407. Sentence rendue au Siège de Bailliage de Roiien le 10. Odobre entre les Maîtres " Gardes du métier de Coutelier de ladite Ville tant eux pour que pour les autres Maîtres dudit métier ôc les Maîtres de Gardes du métier d'emouleur en ladite Ville ; autre Sentence rendue audit Siège de Bailliage de Roiien le 25). de Juillet 1S93. entre les Maîtres du métier d'emouleur de ladite Ville de Roiien " les Maîtres du métier de Maréchal " Blanchœuvres de ladite Ville de Roiien ; autre Sentence rendue audit Siège de Bailliage de Roiien le 10 Juillet1600 entre lefdits Gardes du métier d'emouleur 6c Nicolas de la Rue Maître dudit métier; autre Sentence rendue audit Siègede Bailliage de Roiien le 29. de Janvier

34 28 entre Jacques Mainel ToufFains du Damours métier d'emouleur 5 André Herpin 6c Maîtres ôc Gardes " JacquesCaftel dit Gouin jointavec lui les Gardes de ladite année du métier de Coutelier ' autre de Rouen le 1 6. Janvier entre les Maîtres " Gardes Emouleurs Thofnas Gence de Sentence rendue audit Siègede Bailliage les Maîtres ôc Gardes du métier Blanchœuvres du métier de Drapier- lesmaîtres ôc Gardes Tondeur " les Maîtres 6c Gardes du métier de Drapier du Sceau ; autre Sentence rendue audit Siègede Bailliage de Rouen le 3. dudit métier d'emouleur 6c de Juin entre lefdits Maîtres 6c Gardes Guillaume Virard Maître Coutelier 6c Garde audit Siège de Bailliage de Rotien le 4. Décembre entre les Maîtres Couteliers 6c fignifiées Réquête ledit fieur Damours de ladite année ; Copie de Sentence rendue Remouleur audit Roiien ; Inventaire des Pièces en nôtre Cour le 25. Juin defdits Maîtres Remouleurs contre lefdits Maîtres 6c Gardes

35 29 Couteliers ; Copie d'arrêt de nôtre Cour du 8. Janvier entre lefditsmaîtres ôc Gardes Emouleurs " lefdits Maîtres " Gardes Couteliers qui confirme une Sentence rendue au Siège de Bailliage^ du 4. Décembre i684» dont lefditsmaîtres Cour " Emouleurs étoient Apelans; Réquête prefentée en nôtre Cour le 16 Novembre par lefdits maîtres Couteliers tendante à ce qu'ilplût à nôtre Vu lefdits Statuts ôc Lettres de Confirmation ordonner que lefdits Statuts Se Lettres de Confirmation feront enregiftrez es Regiftres de nôtre Cour ^ pour être exécutée félon leur forme " teneur foufcrite d'ordonnance. Soient la Prefente " lefdits Statuts communiqués à Vauquier Procureur des Emouleurs ôc Remouleurs de Roiien opofant à Fenregiftrement defdits Statuts pour fur leur opofition la Grand'Chambre affembléefignifiée le 17. dudic mois à Maître Vauquier Procureur fommation d'audience avec en venir ceduue de prefentation raife au Gref de nôtre Cour par lef-

36 30 dits maîtres Couceiiers ledit jour.^ ex-^ traie de produclion faite à leur Requête ledit jour foirniiationde rendre kdke prodiidlion le 3.. Décembre audit an * Requête prefentée en nôtre Cour le premier dudit mois par Taillandiers Blanchœuvres - lefdits Maîtres " Gardes - Emouleurs tendante à ce qu'ilplut à notre Cour les recevoir i^ardes intervenantes en ladite inftance d'opolition leur accordet Ade de ropofîtionqu'ils font à i'enregiflre ment defdits Satuts ce faifant ordonner qull^ien auipnt communication pour par eux y aporter telle conteftation qu'il apartiendraeu cas qu'ils'y trouve quelques Arricles qui préjudicient leur métier fommation Couteliers jfignifiée le trois dudit mois faite Requête foufcrite d'ordonnance viennent les Partie?^. defdits miaîtres le quatre dudit mois aufdits maîtres Taillandiers-Blanchœuvres - Statuts Emouleurs de prendrecommunication de leurs ceduue de prefentation défaits maîtres Taillandiers-Blanchœuvres-Emouleurs du dix dudit mois fommation d'au-

37 ^31 dience defdits maîtres Coureliers du dixfept dudic mois Requêteprefenré en nôtre Cour le virgr-trois dudic mois par la Communauté defdits Maîtres " Gardes Em^ouleurs " Remouleurs tendante a ce à ce qu'ilplût à nôtre Cour les recevoir opofans à Tenregiftrem.ent des Statuts defdits maîtres Couteliers droit fur leur opofiticn ctdcnner ^ faifant que les VI. VIL VIII. :"c XXL Articles des Statuts feront rejetezen ce qui concerne lefditsmaîtres " Gardes Emouleurs " Rémouleurs ce faifantles maintenir dans le droit 6c polfeiiion eu ils font de tout tems Meules " de fe fervir de toutes fortes de à émoudre Pierres " PolilFoirs de dérouiller toutes fortes d'outils " Tranchans avec autrement Limmes Pierres Poiiifoirs ôc Emery ou 6c de fe fervir d'etoc les émoudre 6c de les adoucir Bigornes pour l'ufage de leur métier d'emouleur 6c Remouleur ; comme aufïi de travailler à leurà Meules Pierres " Poliflbirs comme ils aviferont bien pour leur ufegefeulement ôc condamner

38 32 lefdks maîtres Couteliers aux ^ dépenș foiin crite d'ordonnance viennent les Parties fignifiée ledit jour ; moyens d opofîtion fournis par lefditsmaîtres ôc Gardes Taillandiers -Blanchœuvres-Emouleursiign le vingt-quatre dudit mois par lequel ils ont conclu à ce qu'ilplut à nôtre Cour les recevoir Parties intervenantes ôc opofante à l'enre^iilrementdefdits Statuts Lettres opofîtion Patentes ôc ordonner 6c faifant droit fur leur que les Ouvrages contenus aux quarante Articles par eux cottes leur accorder Ade contenus en feront retranchés ; au iurplus pour qu'ilsn'empêchent l'homologat les autres Ouvrages y ": condamner lefditscouteliers aux dépens de ladite opofition^ lefdits maîtres Coute- reponfe fourni par iers aux moyens d'opofition fournis écrit de dlfferens particuliers fe difans Emouléurs Remouleurs fignifiée le premier de par Mars 173 s. par lequel ils ont conclut à ce ce qu'ilplut à nôtre Cour débouter les prétendus Emouléurs de leur opofîtion aux Statuts nouveaux defdits Couteliers ôc en ce

39

40 34 tre nom que celui de Couteau fur les peî-^ des Statuts des Couteliers Copie d'acte avec fait fignifié par Maîtres Couteliers le douze dudit mois ji S 6c amendes portées par différens Articles dépens. lefd. que le Procès a été diftribué au fieur Abbé de Germont. Ecrit de répliques fourni par lefd. Maîtres " Gardes Taillandiers-Elanchœuvres-Emouleurs fignifié le 26. d'a^ Vril audit an par lequel ils ont perfifté en d'opofition 6c que les Ouvrages leurs moyens eux cottez Couteliers d'en contenus aux quarante Articles par feront diftraitsdes Statuts des qu'illeur fera fait deffenfes fabriquer aucuns 6c que lefd. Taillandiers feront feuls maintenus en la poffeffionde les faire 6c que lefditscouteliers feront condamnez aux dépens.ecrit de fo* lution fourni par lefd. Maîtres Couteliers fignifié le i o. de Juin audit an de à l'ecrit répliquesdefd. Taillandiers-Blanchœuvres-Emoaleurs par lequel ils ont perfifté aux Conclulîons par prifes eux dans leur Ecrit deréponfe du premier Mars. Requête prefentée en nôtre Cour far lefd.mai-

41 35 très Jurez5c Gardes de ladite Commûfiailtê d'emouleurs 5c Rémouleurs le 1 8* Aôàt tendante à ce qu'ilplut à nôttë? an Cour leur accorder les Cônclufidris qu'ils à être ont pris par icelle lefquelles font reçus opofansaux Articles VI. VIL VIII. ôc XXI. des nouveaux Statuts defdits Maî* très Couteliers ^ ce faifaiit ordôrlner que lefditsvi. VII. VIII. ôc XXI. Articles feront rayez 5c biffez en tant qu'ils portent que les Maîtres Couteliers auront feuls la faculté de faire 5c Rafoirs faire fabriquer Pierres à Cuirs à Rafoirs 5c Meules à Couteliers autres qu'aux à FEmery 5 d'avoir Etoc Limes Gratoirs ou Bruniffoifs ; 5c aux Emouleurs d'avoir Poliifoirs foit à l'emôf y ou ûoù Etoc rii ni s'immifflfef Bigornes- Emsry ^ à amancher ni démancher Lames vieillesôu neuves foit Couteaux garniș Rafoirs ^ 5c que défenfes feront faitesà tous Maîtres Couteliers de dérouille de quelques fdrtés qu'elles fôient: ^ 5c généfâlemônt toutes Lames 5c leur accorder Afte qu'ilsettipechent n l'hortïôlôgattidr pôttf les autres Article^y Contenus ^5c coridâjftt* ^C 2 ^

42 3^ Requête foufcrite a Ordonnance foit fîgnifiée à Partie fîgnifiée Ip 20. dudit mois. Ecrit de conteftation fourni lefdits Maîtres Couteliers par ner les Maîtres Couteliers aux dépenș ladite à la Requêtedefd. Emouleurs 6c Rémouleurs fignifiéle dix Odobre audit an par lequel ils ont conclu à ce que lefdits Emouleurs " Rémouleurs foient déclarez non recevables dans leur opoiition " mal fondez ou qu'ilsen feront déboutez fuivant que lefdits Maîtres Couteliers y ont conclu par leurs précédens Ecrits. Ade de proteftation de nullité fait Emouleurs Maîtres Maîtres le 12. Août audit an de lignifier par lefdits Maîtres " Gardes du métier de Elanchœuvres Taillandiers- - l'ecrit de folution à eux fignifié par lefdits Couteliers le i o. de Juin précédent ôc déclarent perfifter aux Concluions qu'ils ont prifes par leurs Ecrits. Requête prefentéeen nôtre Cour par lefdits Couteliers le 8. de Juilletaudit an pour faire recevoir au Jugement du Procès l'original de leurs anciens Statuts de Tannée 1402 dont Copie collationnée a

43 été jointeau Statuts ^7 ^ Procès ôc attachée aux nouveaux Original que ladite Copie coilationnée efl:fautive en l'article IX. en ce qu'il y eft employé Fourchettes tandis au même Article il y a Forcettes pour faire connoître par ledit qu'àl'original pour en jugeant y avoir tel égard que de raiibn foufcrite d'ordonnance foit la Requête " Pièces communiquées à Parties pour y fournir de contredits dans le tems de l'ordonnance fîgnifîée de Procureur à Procureur le 1 6. dudit mois avec fommation de prendre communication de ladite Requête de Pièces par les mains du Sieur Confeiller Raporteur. Sentence rendue au Siège de Bailliage de Roiien du 2. de May dont lefdits Maîtres " Gardes du: métier d'emouleurs ": Rémouleurs font incidemment en tant que befoin Apellans rendue entre lefdits Maîtres " Gardes en ladite année du métier de Coutelier en lad. Ville de Rouen demandeurs en faij[ie" aproehement qu'ils auroient fait faire le 29. de Mars précédenten une Boutiqueoccupée par André Herpin Emculeur icifeproche

1836 1841 1846 Aubergiste 2 Aubergiste 1 Apprenti menuisier 1 Bordier 30 Bordier 36 Apprentie Couturiere 1 Boucher 1 Boucher 1 Aubergiste 3 Boulanger

1836 1841 1846 Aubergiste 2 Aubergiste 1 Apprenti menuisier 1 Bordier 30 Bordier 36 Apprentie Couturiere 1 Boucher 1 Boucher 1 Aubergiste 3 Boulanger 1836 1841 1846 Aubergiste 2 Aubergiste 1 Apprenti menuisier 1 Bordier 30 Bordier 36 Apprentie Couturiere 1 Boucher 1 Boucher 1 Aubergiste 3 Boulanger 5 Boulanger 2 Bordier 47 Bourlier 2 Bourlier 2 Boucher

Plus en détail

Les métiers de la ville 1. Joffrey 5 3 HISTOIRE-GÉOGRAPHIE, ANNÉE 2009-2010 LES MÉTIERS DE LA VILLE AU MOYEN-ÂGE

Les métiers de la ville 1. Joffrey 5 3 HISTOIRE-GÉOGRAPHIE, ANNÉE 2009-2010 LES MÉTIERS DE LA VILLE AU MOYEN-ÂGE Les métiers de la ville 1 Joffrey 5 3 HISTOIRE-GÉOGRAPHIE, ANNÉE 2009-2010 LES MÉTIERS DE LA VILLE AU MOYEN-ÂGE Les métiers de la ville 2 SOMMAIRE INTRODUCTION P.3 - PREMIÈRE PARTIE : LES MÉTIERS P.4 DEUXIÈME

Plus en détail

49. Edit de création du Conseil Supérieur de l Ile de France. Fontainebleau, le 12 novembre 1734. Bourbon, le 15 juillet 1735.

49. Edit de création du Conseil Supérieur de l Ile de France. Fontainebleau, le 12 novembre 1734. Bourbon, le 15 juillet 1735. 49. Edit de création du Conseil Supérieur de l Ile de France. Fontainebleau, le 12 novembre 1734. Bourbon, le 15 juillet 1735. f 132 r - 134 r. Edit de création du Conseil Supérieur de l Ile de France.

Plus en détail

Référence du texte : AD 06 7B897 Sénéchaussée. Procédure criminelle, meurtre sur grand chemin : procès-verbal d'accord et exposition des faits.

Référence du texte : AD 06 7B897 Sénéchaussée. Procédure criminelle, meurtre sur grand chemin : procès-verbal d'accord et exposition des faits. Référence du texte : AD 06 7B897 Sénéchaussée. Procédure criminelle, meurtre sur grand chemin : procès-verbal d'accord et exposition des faits. 1737 5 10 15 20 25 exposition des faits. 1737 p 1 / 6 30

Plus en détail

Loi organique relative à la Haute Cour

Loi organique relative à la Haute Cour Loi organique relative à la Haute Cour Dahir portant loi organique n 1-77-278 du 24 chaoual 1397 (8 octobre 1977) relative à la Haute Cour (1) Louange à Dieu Seul! (Grand Sceau de Sa Majesté Hassan II)

Plus en détail

Règlement des prêts (Adopté par le Conseil d administration par la Résolution 1562, le 14 novembre 2013)

Règlement des prêts (Adopté par le Conseil d administration par la Résolution 1562, le 14 novembre 2013) Règlement des prêts (Adopté par le Conseil d administration par la Résolution 1562, le 14 novembre 2013) Edition mise à jour en novembre 2014 CHAPITRE 1 er Objet du Règlement des prêts ARTICLE 1.1 Objet

Plus en détail

Art. I. Les articles 275 à 294 du code civil sont abrogés et remplacés par les dispositions suivantes: -

Art. I. Les articles 275 à 294 du code civil sont abrogés et remplacés par les dispositions suivantes: - Loi du 6 février 1975 relative au divorce par consentement mutuel et aux seconds mariages et portant modification de certaines dispositions en matière de divorce pour cause déterminée et de séparation

Plus en détail

Section VI L'expertise

Section VI L'expertise 1 Texte officieusement coordonné de la loi du 15.05.2007 modifiant le Code judiciaire en ce qui concerne l'expertise et rétablissant l'article 509 quater du Code pénal - M.B. 22.08.2007 Texte en noir :

Plus en détail

ACCORD EUROPÉEN RELATIF AU TRANSPORT INTERNATIONAL DES MARCHANDISES DANGEREUSES PAR ROUTE (ADR)

ACCORD EUROPÉEN RELATIF AU TRANSPORT INTERNATIONAL DES MARCHANDISES DANGEREUSES PAR ROUTE (ADR) ACCORD EUROPÉEN RELATIF AU TRANSPORT INTERNATIONAL DES MARCHANDISES DANGEREUSES PAR ROUTE (ADR) LES PARTIES CONTRACTANTES, DÉSIREUSES d'accroître la sécurité des transports internationaux par route, SONT

Plus en détail

Je découverte la Collection d Outils de la Maison de l Outil et de la Pensée Ouvrière

Je découverte la Collection d Outils de la Maison de l Outil et de la Pensée Ouvrière Quelques dates : 1966 : La ville de Troyes se rend propriétaire de l Hôtel de Mauroy. 1970 : Décision de le confier à l Association des Compagnons du Devoir qui en assure sa rénovation. 1970-1974 : Celle-ci

Plus en détail

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DENICE

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DENICE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DENICE R.G. : 14/01429 Minute no : 14/01711/ Chambre des référés Du : 11 Décembre 2014 Affaire : association loi 1901 "Mouvement pour la liberté de la protection sociale MLPS

Plus en détail

N 25/ 07. du 10.5.2007. Numéro 2394 du registre.

N 25/ 07. du 10.5.2007. Numéro 2394 du registre. N 25/ 07. du 10.5.2007. Numéro 2394 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, dix mai deux mille sept. Composition: Marc SCHLUNGS, président de la Cour,

Plus en détail

Les cahiers des corporations de la ville du Havre Mars 1789

Les cahiers des corporations de la ville du Havre Mars 1789 ARCHIVES MUNICIPALES DU HAVRE Groupe 3 SERVICE EDUCATIF NOMS : 2012-2013 Les cahiers des corporations de la ville du Havre Mars 1789 Avant la Révolution Française, les habitants des villes étaient réunis

Plus en détail

Docteur François KOMOIN, Président du Tribunal ; Messieurs KACOU Bredoumou Florent, Jean Louis MENUDIER, FOLOU IGNACE et Jacob AMEMATEKPO, Assesseurs,

Docteur François KOMOIN, Président du Tribunal ; Messieurs KACOU Bredoumou Florent, Jean Louis MENUDIER, FOLOU IGNACE et Jacob AMEMATEKPO, Assesseurs, KF/AE REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE ------------------- COUR D APPEL D ABIDJAN --------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN --------------- RG N 1018/13 ------------- JUGEMENT CONTRADICTOIRE du 12 /12/2013

Plus en détail

Docteur François KOMOIN, Président du Tribunal ;

Docteur François KOMOIN, Président du Tribunal ; KF/AE REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE ------------------- COUR D APPEL D ABIDJAN --------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN --------------- RG N 1392/2013 ------------ JUGEMENT CONTRADICTOIRE du 07/11/2013

Plus en détail

AUDIENCE PUBLIQUE DU 30 OCTOBRE 2014

AUDIENCE PUBLIQUE DU 30 OCTOBRE 2014 KF/KV REPUBLIQUE DECÔTE D IVOIRE --------------------- COUR D APPEL D ABIDJAN -------------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN -------------------- RG N 1508/2014 JUGEMENT CONTRADICTOIRE du 30/10/2014

Plus en détail

N 12 / 08. du 6.3.2008. Numéro 2485 du registre.

N 12 / 08. du 6.3.2008. Numéro 2485 du registre. N 12 / 08. du 6.3.2008. Numéro 2485 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, six mars deux mille huit. Composition: Marc SCHLUNGS, président de la Cour,

Plus en détail

REMUNERATION AIDE JURIDICTIONNELLE

REMUNERATION AIDE JURIDICTIONNELLE REMUNERATION AIDE JURIDICTIONNELLE Le montant de la rétribution «Aide Juridictionnelle» est déterminé par le nombre d unités de valeur «UV» affectées à la procédure et prévues par l article 90 du décret

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 130 11 août 2010. S o m m a i r e MISE SUR LE MARCHÉ DES DÉTERGENTS

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 130 11 août 2010. S o m m a i r e MISE SUR LE MARCHÉ DES DÉTERGENTS MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 2157 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 130 11 août 2010 S o m m a i r e MISE SUR LE MARCHÉ DES DÉTERGENTS

Plus en détail

Ordonnance du Tribunal du Travail. Rép. fisc. no 544/2009.

Ordonnance du Tribunal du Travail. Rép. fisc. no 544/2009. Ordonnance du Tribunal du Travail. Rép. fisc. no 544/2009. Rendue le mardi, 10 février 2009 par Nous, Marie MACKEL, juge de paix, siégeant comme Présidente du tribunal du travail de et à LUXEMBOURG, assistée

Plus en détail

Entre: la société à responsabilité limitée A s.à r.l., établie et ayant son siège social à L-, représentée par son gérant actuellement en fonctions,

Entre: la société à responsabilité limitée A s.à r.l., établie et ayant son siège social à L-, représentée par son gérant actuellement en fonctions, Exempt appel en matière de droit du travail Audience publique du huit octobre deux mille neuf. Numéro 33834 du rôle. Composition: Monique BETZ, président de chambre; Astrid MAAS, conseiller; Roger LINDEN,

Plus en détail

Extrait du Code Judiciaire Belge relatif à l expertise

Extrait du Code Judiciaire Belge relatif à l expertise Extrait du Code Judiciaire Belge relatif à l expertise SECTION VI. - L'expertise. Code judiciaire Art. 875 Lorsqu'une mesure d'instruction ordonnée par le juge n'a pas été exécutée dans les délais fixés,

Plus en détail

LA DÉCISION D'URGENCE PROPOS INTRODUCTIFS

LA DÉCISION D'URGENCE PROPOS INTRODUCTIFS LA DÉCISION D'URGENCE PROPOS INTRODUCTIFS L exécution d un chantier ou d une prestation de service sur une période relativement longue conduit quasi-inévitablement à des divergences de points de vue entre

Plus en détail

L'an deux mil quatorze Et le vingt un octobre

L'an deux mil quatorze Et le vingt un octobre KF/TOE REPUBLIQUE DE CÔTE D'IVOIRE COUR D'APPEL D'ABIDJAN TRIBUNAL DE COMMERCE D'ABIDJAN ORDONNANCE DE REFERE Du 21/10/2014 RG N 2848/14 Affaire : LE CREDIT IMMOBILIER DE FRANCE RHONE ALPES AUVERGNE, (C.LF.R.Â.Â.)

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 21 MAI 2010 C.09.0340.F/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N C.09.0340.F C. A., demandeur en cassation, représenté par Maître Pierre Van Ommeslaghe, avocat à la Cour de cassation, dont le cabinet est

Plus en détail

28 MAI 1956 - O.R.U. nº 41/78. Etablissements dangereux, insalubres ou incommodes. (B.O.R.U., 1956, p. 442).

28 MAI 1956 - O.R.U. nº 41/78. Etablissements dangereux, insalubres ou incommodes. (B.O.R.U., 1956, p. 442). 28 MAI 1956 - O.R.U. nº 41/78. Etablissements dangereux, insalubres ou incommodes. (B.O.R.U., 1956, p. 442). Article: 1 Les établissements repris dans la liste annexée à la présente ordonnance et rangés

Plus en détail

Arrêt n 46019 CAISSE DE CREDIT MUNICIPAL DE LYON

Arrêt n 46019 CAISSE DE CREDIT MUNICIPAL DE LYON COUR DES COMPTES ----------- CHAMBRES REUNIES ----------- Arrêt n 46019 CAISSE DE CREDIT MUNICIPAL DE LYON Arrêt en appel d'un jugement de la chambre régionale des comptes de Rhône-Alpes, après cassation

Plus en détail

S I E T SYNDICAT DES INDUSTRIELS DES EQUIPEMENTS DU TRAITEMENT DE L EAU S T A T U T S C H A P I T R E P R E M I E R

S I E T SYNDICAT DES INDUSTRIELS DES EQUIPEMENTS DU TRAITEMENT DE L EAU S T A T U T S C H A P I T R E P R E M I E R S I E T SYNDICAT DES INDUSTRIELS DES EQUIPEMENTS DU TRAITEMENT DE L EAU S T A T U T S C H A P I T R E P R E M I E R ARTICLE PREMIER CONSTITUTION Conformément au chapitre premier du titre premier du Livre

Plus en détail

30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) - coordination officieuse au 1 er juillet 2011

30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) - coordination officieuse au 1 er juillet 2011 30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) (coordination officieuse au 1 er juillet 2011 ; modifié par l arrêté royal du 20 juillet 2000 introduction de l

Plus en détail

Association Suisse de Médecine Equine (ASME) Statuts

Association Suisse de Médecine Equine (ASME) Statuts Association Suisse de Médecine Equine (ASME) Statuts 2 Article 1 Nom et siège 1.1. L Association Suisse de Médecine Equine (ASME) est une association selon les articles 60 et suivants du Code Civil Suisse

Plus en détail

POLITIQUE. 2013-12-05 (Rés. : CA-20131205-5) AUTRES CONDITIONS DE TRAVAIL DU PERSONNEL DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE

POLITIQUE. 2013-12-05 (Rés. : CA-20131205-5) AUTRES CONDITIONS DE TRAVAIL DU PERSONNEL DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE POLITIQUE NUMÉRO DE LA RÉSOLUTION : APPROUVÉ PAR : CA-20130912-8 CONSEIL D ADMINISTRATION DATE DE LA RÉSOLUTION/APPROBATION : 13 septembre 2013 ENTRÉE EN VIGUEUR : DERNIÈRE MISE À JOUR : DATE D ABROGATION

Plus en détail

17 décembre 2013 - AT/MP-opposabilité-irrégularité de procédure

17 décembre 2013 - AT/MP-opposabilité-irrégularité de procédure COUR NATIONALE DE L INCAPACITÉ ET DE LA TARIFICATION DE L ASSURANCE DES ACCIDENTS DU TRAVAIL RÉPUBLIQUE FRANÇAISE 17 décembre 2013 - AT/MP-opposabilité-irrégularité de procédure L inopposabilité a pour

Plus en détail

et rangés en deux classes ne pourront être érigés, transformés, déplacés ni exploités qu'en vertu d'un permis dit d'exploitation.

et rangés en deux classes ne pourront être érigés, transformés, déplacés ni exploités qu'en vertu d'un permis dit d'exploitation. ORDONNANCE 41-48 DU 12 FEVRIER 1953 SUR LES ETABLISSEMENTS DANGEREUX, INSALUBRES OU INCOMMODES. Article 1 er Les établissements repris dans la liste annexée à la présente ordonnance et rangés en deux classes

Plus en détail

(L. JUGEMENT contradictoire et en premier ressort .,. COPIE EXECUTOIRE

(L. JUGEMENT contradictoire et en premier ressort .,. COPIE EXECUTOIRE >.,. 'CONSEIL DE PRUD'HOM~IES DE PARIS 'SERVICE DU DÉPARTAGE 27, rue Louis Blanc 75484 PARIS CEDEX 10 ---=-=:1 Tél : 01.40.38. S2.3~ COPIE EXECUTOIRE REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS JUGEMENT

Plus en détail

LOI N 2004-045 du 14 janvier 2005. (JO n 2966 du 25.04.05, p.3450) CHAPITRE PREMIER DE LA PREVENTION DES INFRACTIONS

LOI N 2004-045 du 14 janvier 2005. (JO n 2966 du 25.04.05, p.3450) CHAPITRE PREMIER DE LA PREVENTION DES INFRACTIONS LOI N 2004-045 du 14 janvier 2005 relative à la prévention et la répression des infractions en matière de chèques (JO n 2966 du 25.04.05, p.3450) CHAPITRE PREMIER DE LA PREVENTION DES INFRACTIONS Article

Plus en détail

Sommaire. Édit, ordonnance et règlement des Archiducs Albert et Isabelle du 14 septembre 1617 sur le fait des Bois (Extrait)... 5

Sommaire. Édit, ordonnance et règlement des Archiducs Albert et Isabelle du 14 septembre 1617 sur le fait des Bois (Extrait)... 5 FORÊTS 5. Incendies 1 5. INCENDIES Sommaire Code pénal (Extraits: Art. 510 à 520)... 3 Édit, ordonnance et règlement des Archiducs Albert et Isabelle du 14 septembre 1617 sur le fait des Bois (Extrait)...

Plus en détail

TITRE IER DISPOSITIONS GENERALES

TITRE IER DISPOSITIONS GENERALES ASSEMBLEE DE LA POLYNESIE FRANCAISE ----- NOR : SAA0402629DL DELIBERATION N 2005-13 APF DU 13 JANVIER 2005 portant modification de la délibération n 2001-200 APF du 4 décembre 2001 portant code de procédure

Plus en détail

Petite histoire de la Nouvelle France Activités de compréhension de texte / 2 e et 3 e cycles du primaire

Petite histoire de la Nouvelle France Activités de compréhension de texte / 2 e et 3 e cycles du primaire Un serrurier en Nouvelle-France Ambroise Casale dit Lalime Les activités sont en lien avec le livre Un serrurier en Nouvelle-France Ambroise Casale, dit Lalime. Ce livre est en vente à la boutique du musée.

Plus en détail

Cour de cassation. Chambre sociale

Cour de cassation. Chambre sociale Cour de cassation Chambre sociale Audience publique du 31 mars 2015 Pourvoi n 13-25436 Publié au bulletin Cassation partielle Cour de cassation Chambre sociale Audience publique du 31 mars 2015 N de pourvoi:

Plus en détail

FÉDÉRATION SUISSE DES JARDINS FAMILIAUX S T A T U T S. Fédération suisse des jardins familiaux / Schweizer Familiengärtner-Verband

FÉDÉRATION SUISSE DES JARDINS FAMILIAUX S T A T U T S. Fédération suisse des jardins familiaux / Schweizer Familiengärtner-Verband FÉDÉRATION SUISSE DES JARDINS FAMILIAUX S T A T U T S Fédération suisse des jardins familiaux / Schweizer Familiengärtner-Verband Les présents statuts ont été adoptés par l assemblée ordinaire des délégués

Plus en détail

DÉCRÈTE: Bases fondamentales de l'organisation. ART. I. er

DÉCRÈTE: Bases fondamentales de l'organisation. ART. I. er Organisation des archives Bulletin des lois 12, N 58 Loi du 7 messidor an II (25 juin 1794) concernant l'organisation des archives établies auprès de la représentation nationale. - cité par: L du 28 mars

Plus en détail

REGLEMENT DE PROCEDURE DE LA COUR COMMUNE DE JUSTICE ET D'ARBITRAGE

REGLEMENT DE PROCEDURE DE LA COUR COMMUNE DE JUSTICE ET D'ARBITRAGE REGLEMENT DE PROCEDURE DE LA COUR COMMUNE DE JUSTICE ET D'ARBITRAGE Avril 1996 Table des matières Préambule.................... 1 Titre I - De l'organisation de la Cour............ 1 Chapitre 1 er - Des

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION

CONTRAT DE DOMICILIATION CONTRAT DE DOMICILIATION La Société "LOCADRESS", S.A.R.L. au capital de 8.000 uros, dont le siège est fixé à SAINT-MARTIN (Antilles Françaises) Immeuble "Le Colibri", 5 rue du Général de Gaulle, Marigot,

Plus en détail

PROTOCOLE RELATIF A LA COUR DE JUSTICE DE LA CEDEAO

PROTOCOLE RELATIF A LA COUR DE JUSTICE DE LA CEDEAO PROTOCOLE RELATIF A LA COUR DE JUSTICE DE LA CEDEAO LES HAUTES PARTIES CONTRACTANTES; vu l'article 5 du Traité de la Communauté Economique des Etats de l'afrique de l'ouest portant création de la Conférence

Plus en détail

COUR DE CASSATION R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E. Audience publique du 29 octobre 2014 Cassation Mme BATUT, président. Arrêt n o 1260 F-P+B

COUR DE CASSATION R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E. Audience publique du 29 octobre 2014 Cassation Mme BATUT, président. Arrêt n o 1260 F-P+B CIV. 1 CB COUR DE CASSATION Audience publique du 29 octobre 2014 Cassation Mme BATUT, président Pourvoi n o U 13-23.506 Arrêt n o F-P+B R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LA

Plus en détail

11 La Société ADM TRADING COTE D'IVOIRE,

11 La Société ADM TRADING COTE D'IVOIRE, OAUOS REPUBLIQUE DE CÔTE D'IVOIRE LE TRIBUNAL DE COMMERCE D'ABIDJAN TRIBUNAL D'ABIDJAN DE COMMERCE 4 ème CHAMBRE AUDIENCE PUBLIQUE DU 11 MARS 2014 JUGEMENT CONTRADICTOIRE ADD DU 11/03/2014 Affaire: DEMBA

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28 Ordonnance n 03-08 du 19 Joumada El Oula 1424 correspondant au 19 juillet 2003 relative à la protection des schémas de configuration des circuits intégrés TABLE DES MATIERES Articles Titre I : Dispositions

Plus en détail

*2009008327* CL* - Page 1

*2009008327* CL* - Page 1 *2009008327* CL* - Page 1 Demandeurs : 2 Défendeurs : 2 TRIBUNAL DE COMMERCE DE PARIS RG 2009008327 04.03.2009 G FAITS 8EME CHAMBRE JUGEMENT PRONONCE LE 26 JUILLET 2011 par sa mise à disposition au Greffe.

Plus en détail

JUGEMENT CORRECTIONNEL CONTRADITOERE

JUGEMENT CORRECTIONNEL CONTRADITOERE Cour d'appel de Nancy Tribunal de Grande Instance de Nancy Jugement du : 11/04/2013 CHAMBRE JUGE UNIQUE ROUTE-NA Nô minute : N parquet : Plaidé le 21/03/2013 Délibéré le 11/04/2013 JUGEMENT CORRECTIONNEL

Plus en détail

CONVENTION ENTRE ACTIONNAIRES

CONVENTION ENTRE ACTIONNAIRES CONVENTION ENTRE ACTIONNAIRES La convention entre actionnaires est un contrat écrit, conclu entre tous les actionnaires d une entreprise incorporée et régissant les droits, pouvoirs et obligations de ceux-ci

Plus en détail

Présentation de l ordonnance

Présentation de l ordonnance ORDONNANCE DE 1673 Édit du roi servant de règlement pour le commerce des négociants et marchands tant en gros qu'en détail Présentée par M. Edouard Richard Présentation de l ordonnance...1 Texte de l ordonnance...3

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION AVIS N 2006-11 DU 30 JUIN 2006

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION AVIS N 2006-11 DU 30 JUIN 2006 CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION AVIS N 2006-11 DU 30 JUIN 2006 Afférent au projet d arrêté relatif au compte de dépôt obligatoire des huissiers de justice prévu aux articles 30-1

Plus en détail

N 1203709 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 1203709 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE RENNES YS/LD N 1203709 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Mme M. Simon Magistrat désigné Audience du 21 mai 2013 Lecture du 18 juin 2013 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif

Plus en détail

STATUTS. Statuts de l'asit Association suisse d'inspection technique. I. Nom, but, siège et durée de l'association.

STATUTS. Statuts de l'asit Association suisse d'inspection technique. I. Nom, but, siège et durée de l'association. STATUTS du 25 juin 2003 Fondée le 9 juillet 1869 Siège social: Wallisellen Statuts de l'asit Association suisse d'inspection technique I. Nom, but, siège et durée de l'association Art. 1 Siège social,

Plus en détail

Acte de décès François Moreau, 19 décembre 1838 à Placé

Acte de décès François Moreau, 19 décembre 1838 à Placé Acte de décès François Moreau, 19 décembre 1838 à Placé L an mil huit cent trente huit, le dix neuf décembre, par devant nous, Jean-Baptiste François Erault, maire officier de l état civil de la commune

Plus en détail

PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT. relatif au statut de la Banque de France et à l'activité et au contrôle des établissements de crédit.

PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT. relatif au statut de la Banque de France et à l'activité et au contrôle des établissements de crédit. PROJET DE LOI adopté le 2 juillet 1993 N 113 SENAT DEUXIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 1992-1993 PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT relatif au statut de la Banque de France et à l'activité et au contrôle

Plus en détail

LOI GENERALE SUR L'INSTRUCTION PUBLIQUE

LOI GENERALE SUR L'INSTRUCTION PUBLIQUE LOI GENERALE SUR L'INSTRUCTION PUBLIQUE 1 ER MAI 1802 (FLOREAL AN X) TITRE I DIVISION DE L'INSTRUCTION Art.1. L'instruction sera donnée : 1 Dans les Écoles primaires établies par les commu nes ; 2 Dans

Plus en détail

N Q.)~ ARRET COUJ~ D'APPEL D'AMIENS ARR~=T DU 06 AVRIL 2006 PARTIES EN CAUSE: : &L: INTIMEE DEBATS PPELANTE RG :,05/00092 SA A: PARIS.

N Q.)~ ARRET COUJ~ D'APPEL D'AMIENS ARR~=T DU 06 AVRIL 2006 PARTIES EN CAUSE: : &L: INTIMEE DEBATS PPELANTE RG :,05/00092 SA A: PARIS. ~ PPELANTE ARRET N Q.)~ SA A, COUJ~ D'APPEL D'AMIENS FI./BG. CI 8 RG :,05/00092 ARR~=T DU 06 AVRIL 2006 PARTIES EN CAUSE: : SA A: 75 PARIS &L: INTIMEE Madame 25, A\- 69 8 DEBATS A l'audierlce publique

Plus en détail

ci Monsieur BElLA ARMAND

ci Monsieur BElLA ARMAND REPUBLIQUE DE D'IVOIRE COUR D'APPEl D'ABIDJAN TRIBUNAL DE COMMERCE D'ABIDJAN RG 233/2014 JUGEMENT CONTRADICTOIRE DU 21 MARS 2014 AFFAIRE: Monsieur KOUADIO KOUAKOU LUCIEN Maître BINATE BOUAKE AUDIENCE PUBLIQUEORDINAIRE

Plus en détail

Accord européen relatif au transport international des marchandises dangereuses par voies de navigation intérieures (ADN)

Accord européen relatif au transport international des marchandises dangereuses par voies de navigation intérieures (ADN) Accord européen relatif au transport international des marchandises dangereuses par voies de navigation intérieures (ADN) - 1 - ACCORD EUROPÉEN RELATIF AU TRANSPORT INTERNATIONAL DES MARCHANDISES DANGEREUSES

Plus en détail

Délibération n 87-118 AT du 12 novembre 1987 portant statut des commissaires-priseurs en Polynésie française (JOPF du 26 novembre 1987, n 48, p.

Délibération n 87-118 AT du 12 novembre 1987 portant statut des commissaires-priseurs en Polynésie française (JOPF du 26 novembre 1987, n 48, p. 1 Délibération n 87-118 AT du 12 novembre 1987 portant statut des commissaires-priseurs en Polynésie française (JOPF du 26 novembre 1987, n 48, p. 1784) modifiée par : - Délibération n 2002-126 APF du

Plus en détail

I CONSTITUTION - OBJET - SIEGE SOCIAL - DUREE

I CONSTITUTION - OBJET - SIEGE SOCIAL - DUREE Titre I CONSTITUTION - OBJET - SIEGE SOCIAL - DUREE Article 1 - Constitution et Dénomination. Entre les soussignés, membres fondateurs et les personnes qui adhèrent aux présents statuts, une Association

Plus en détail

Planche de pin lamellée-collée. Fait en U.E. pour: www.boulanger.qc.ca

Planche de pin lamellée-collée. Fait en U.E. pour: www.boulanger.qc.ca Planche de pin lamellée-collée Fait en U.E. pour: www.boulanger.qc.ca Brico Pano Planche de pin lamellée-collée Planche rigide, facile à travailler Surface naturelle légèrement poncée Finition au choix

Plus en détail

SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7

SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1. STATUT JURIDIQUE ET RESPONSABILITÉ DU SYNDIC 3 SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7 SECTION 2. Responsabilité

Plus en détail

RÈGLEMENT-CADRE CONCERNANT LA TENUE DES ASSEMBLÉES DÉLIBÉRANTES L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES

RÈGLEMENT-CADRE CONCERNANT LA TENUE DES ASSEMBLÉES DÉLIBÉRANTES L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES ANNEXE 2009-CA538-28-R5604 RÈGLEMENT-CADRE CONCERNANT LA TENUE DES ASSEMBLÉES DÉLIBÉRANTES À L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES Juin 2009 TABLE DES MATIÈRES ARTICLE 1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1.1 Définitions

Plus en détail

COMMUNE DE MONTAMISE CONSTRUCTION D UN DAB POUR LE CREDIT AGRICOLE A MONTAMISE

COMMUNE DE MONTAMISE CONSTRUCTION D UN DAB POUR LE CREDIT AGRICOLE A MONTAMISE COMMUNE DE MONTAMISE CONSTRUCTION D UN DAB POUR LE CREDIT AGRICOLE A MONTAMISE SOUMISSION - MARCHE POUR TRAVAUX PUBLICS ENTRE D'UNE PART : La COMMUNE DE MONTAMISE 11, Place de la Mairie 86360 MONTAMISE,

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION FAÎTIÈRE

STATUTS DE L ASSOCIATION FAÎTIÈRE STATUTS DE L ASSOCIATION FAÎTIÈRE Valables à partir du 1 er janvier 2008 Légende des abréviations ASMP ASD AGC ARD CC CCA CR FFMP WS NOS NWS RFJM ZS Association Suisse de la musique populaire (Association

Plus en détail

(Enregistré sous le n 20960 à la préfecture de Paris en date du 3 juillet 2012)

(Enregistré sous le n 20960 à la préfecture de Paris en date du 3 juillet 2012) Union Nationale pour l Avenir de la podologie Syndicat National des Pédicures-podologues (Enregistré sous le n 20960 à la préfecture de Paris en date du 3 juillet 2012) REGLEMENT INTERIEUR Le Conseil d'administration

Plus en détail

Statuts de la Société géologique de France

Statuts de la Société géologique de France Statuts de la Société géologique de France Article I - Dénomination - Objet - Durée I- BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION L association dite Société géologique de France (SGF), (ci-après dénommée «la

Plus en détail

FIN DE CHANTIER DEFINITION DE LA RECEPTION

FIN DE CHANTIER DEFINITION DE LA RECEPTION FIN DE CHANTIER Article 1792-6 du Code civil DEFINITION DE LA RECEPTION «La réception est l'acte par lequel le maître de l'ouvrage déclare accepter l'ouvrage avec ou sans réserves. Elle intervient à la

Plus en détail

CHAMBRE DE COMMERCE INTERNATIONALE MAROC REGLEMENT D ARBITRAGE DE LA COUR MAROCAINE D ARBITRAGE

CHAMBRE DE COMMERCE INTERNATIONALE MAROC REGLEMENT D ARBITRAGE DE LA COUR MAROCAINE D ARBITRAGE ARTICLE 1 Création REGLEMENT D ARBITRAGE DE LA COUR MAROCAINE D ARBITRAGE 1/ - Il est institué au sein de la Chambre de Commerce Internationale du Maroc (ci-après "CCI-Maroc") un organisme privé d'arbitrage

Plus en détail

2. Indique le type de chacune de ces contraintes. a) L objet doit avoir des couleurs neutres. Contrainte humaine.

2. Indique le type de chacune de ces contraintes. a) L objet doit avoir des couleurs neutres. Contrainte humaine. ACTIVITÉS 1. Avant d entreprendre un projet technologique, il est important de prendre connaissance de son cahier des charges. Quelle est l utilité d un cahier des charges? Un cahier des charges définit

Plus en détail

ARBITRAGE EN VERTU DE LA LOI SUR LE RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DU GOUVERNEMENT ET DES ORGANISMES PUBLICS (L.R.Q., CHAPITRE R-10) JEAN-PAUL BÉRUBÉ

ARBITRAGE EN VERTU DE LA LOI SUR LE RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DU GOUVERNEMENT ET DES ORGANISMES PUBLICS (L.R.Q., CHAPITRE R-10) JEAN-PAUL BÉRUBÉ ARBITRAGE EN VERTU DE LA LOI SUR LE RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DU GOUVERNEMENT ET DES ORGANISMES PUBLICS (L.R.Q., CHAPITRE R-10) ENTRE : ET : JEAN-PAUL BÉRUBÉ COMMISSION ADMINISTRATIVE DES RÉGIMES

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC Loi sur la Régie de l assurance maladie du Québec (RLRQ, chapitre R-5, a. 14 et a. 15) SECTION I DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1. Siège : Le siège

Plus en détail

Loi n 2006-19 du 30 juin 2006 relative aux archives et aux documents administratifs 1 EXPOSE DES MOTIFS

Loi n 2006-19 du 30 juin 2006 relative aux archives et aux documents administratifs 1 EXPOSE DES MOTIFS Loi n 2006-19 du 30 juin 2006 relative aux archives et aux documents administratifs 1 EXPOSE DES MOTIFS La loi n 81-02 du 2 février 1981 relative aux archives constituait une avancée significative au moment

Plus en détail

LOI N 61-10 DU 7 MARS 1961 déterminant la nationalité sénégalaise, modifiée

LOI N 61-10 DU 7 MARS 1961 déterminant la nationalité sénégalaise, modifiée LOI N 61-10 DU 7 MARS 1961 déterminant la nationalité sénégalaise, modifiée (JO n 4984 p. 13) L assemblée nationale à délibéré et adopté, Le président de la république promulgue la loi dont la teneur suit

Plus en détail

Statuts du Football-Club Central Fribourg

Statuts du Football-Club Central Fribourg Fondé en 1910 FOOTBALL-CLUB CENTRAL 1705 FRIBOURG CASE POSTALE 14 www.fc-central.ch Stade de la Motta tél. : 026/ 322 60 23 Local : Café du Paon Membre de l ASF Club N 5035 CCP du club : 17-1940-8 Statuts

Plus en détail

DESCRIPTION DU CONCOURS QUÉBÉCOIS 2014 15 PLOMBERIE

DESCRIPTION DU CONCOURS QUÉBÉCOIS 2014 15 PLOMBERIE DESCRIPTION DU CONCOURS QUÉBÉCOIS 2014 15 PLOMBERIE 1. DESCRIPTION DU CONCOURS 1.1. But de l épreuve Évaluer les connaissances et les habiletés de la participante ou du participant dans l installation

Plus en détail

Comores. Décret sur les dessins et modèles. Titre 1 - Formalités du dépôt

Comores. Décret sur les dessins et modèles. Titre 1 - Formalités du dépôt Comores Décret sur les dessins et modèles Décret du 26 juin 1911 [NB - Décret du 26 juin 1911 portant règlement d administration publique pour l exécution de la loi du 14 juillet 1909 sur les dessins et

Plus en détail

AUDIENCE PUBLI~UE ORDINAIRE DU 11 DECEMBRE 2013. Madame FlAN A. ROSINE MOTCHIAN Président; Messieurs BAGROU B. Isidore" Assesseurs,

AUDIENCE PUBLI~UE ORDINAIRE DU 11 DECEMBRE 2013. Madame FlAN A. ROSINE MOTCHIAN Président; Messieurs BAGROU B. Isidore Assesseurs, \ 1 REPUBLIQUE DE CÔTE D'IVOIRE COUR D'APPEL D'ABIDJAN TRIBUNAL DE COMMERCE D'ABIDJAN RG W1674/2013 JUGEMENT CONTRADICTOIRE DU 11/12/2013 La société FOQUX (Maître Cyprien KOFFI) Contre La société CORPORATE

Plus en détail

TITRE I : DENOMINATION SIEGE SOCIAL DUREE. Article 1. L'association est dénommée «SOCIETE RENCESVALS». Tous les actes, factures, annonces,

TITRE I : DENOMINATION SIEGE SOCIAL DUREE. Article 1. L'association est dénommée «SOCIETE RENCESVALS». Tous les actes, factures, annonces, TITRE I : DENOMINATION SIEGE SOCIAL DUREE. Article 1. L'association est dénommée «SOCIETE RENCESVALS». Tous les actes, factures, annonces, publications et autres documents émanant de I'association internationale

Plus en détail

Statuant publiquement, par défaut, en premier et dernier ressort; Se déclare incompétent au profit de la juridiction arbitrale ;

Statuant publiquement, par défaut, en premier et dernier ressort; Se déclare incompétent au profit de la juridiction arbitrale ; REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE ---- COUR D APPEL D ABIDJAN TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN RG N 485 /13 JUGEMENT CONTRADICTOIRE du 29 mai 2013 ------------- Affaire : Société IMMOBILIARE, (Me Moïse DIBY) Contre

Plus en détail

comparante par Maître MILLIARD, avocat au barreau de NOUMÉA,

comparante par Maître MILLIARD, avocat au barreau de NOUMÉA, TRIBUNAL DU TRAVAIL DE NOUMÉA N 06/00232 Président : M. THIBAULT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier : Brigitte LAPORTE Jugement du 20 Avril 2007 PARTIES EN CAUSE : DEMANDERESSE : -

Plus en détail

DÉCISION LA DEMANDE D EXAMEN DE MÉSENTENTE EN MATIÈRE D'ACCÈS

DÉCISION LA DEMANDE D EXAMEN DE MÉSENTENTE EN MATIÈRE D'ACCÈS Commission d accès à l information du Québec Dossier : 03 21 99 Date : 3 février 2005 Commissaire : M e Christiane Constant X Demandeur c. Croix Bleue, Assurance collective Entreprise DÉCISION L OBJET

Plus en détail

AUDIENCE PUBLIQUE ORDINAIRE DU 27 MARS 2015

AUDIENCE PUBLIQUE ORDINAIRE DU 27 MARS 2015 REPUBLIQUE b DE COTE D IVOIRE ----------------- COUR D APPEL D ABIDJAN ----------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN ------------------- RG 110/2015 ------------- JUGEMENT CONTRADICTOIRE DU 27 MARS

Plus en détail

C.39. 1 Date d'entrée en vigueur : 8 novembre 1946.

C.39. 1 Date d'entrée en vigueur : 8 novembre 1946. C.39 CONVENTION N 39 Convention concernant l'assurance-décès obligatoire des salariés des entreprises industrielles et commerciales, des professions libérales, ainsi que des travailleurs à domicile et

Plus en détail

Protocole d'amendement à la Convention concernant l'assistance administrative mutuelle en matière fiscale

Protocole d'amendement à la Convention concernant l'assistance administrative mutuelle en matière fiscale Série des traités du Conseil de l'europe - n 208 Protocole d'amendement à la Convention concernant l'assistance administrative mutuelle en matière fiscale Paris, 27.V.2010 STCE 208 Assistance mutuelle

Plus en détail

Pierre TREMBLAY et Ozanne ACHON

Pierre TREMBLAY et Ozanne ACHON Pierre TREMBLAY et Ozanne ACHON Pierre et Ozanne sont à l origine de tous les Tremblay d Amérique du Nord. Il est percheron, elle est aunisienne : ils sont le symbole de ces deux petites provinces françaises

Plus en détail

DE AGCV suissetec Association Genevoise des entreprises de Chauffage et de Ventilation

DE AGCV suissetec Association Genevoise des entreprises de Chauffage et de Ventilation DE AGCV suissetec Association Genevoise des entreprises de Chauffage et de Ventilation 2013 STATUTS DE AGCV suissetec ASSOCIATION GENEVOISE DES ENTREPRISES DE CHAUFFAGE ET DE VENTILATION CHAPITRE I : RAISON

Plus en détail

Convention portant loi uniforme sur la formation des contrats de vente internationale des objets mobiliers corporels

Convention portant loi uniforme sur la formation des contrats de vente internationale des objets mobiliers corporels Convention portant loi uniforme sur la formation des contrats de vente internationale des objets mobiliers corporels (La Haye, 1er juillet 1964) Les Etats signataires de la présente Convention, Désirant

Plus en détail

Le cadre général de la loi du 21 Germinal An XI

Le cadre général de la loi du 21 Germinal An XI Le cadre général de la loi du 21 Germinal An XI par Eric Fouassier 1 Mars 2003 La pharmacie sous l Ancien Régime et la Révolution Avant la Révolution, la réglementation de la profession pharmaceutique

Plus en détail

Document de travail Ne pas reproduire Pour toute interprétation ou copie officielle contacter le greffe

Document de travail Ne pas reproduire Pour toute interprétation ou copie officielle contacter le greffe Document de travail Ne pas reproduire Pour toute interprétation ou copie officielle contacter le greffe PROVINCE DE QUÉBEC M.R.C. DE L ÉRABLE VILLE DE PLESSISVILLE RÈGLEMENT 1420 SUR LES SYSTÈMES D ALARMES

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 04/03/2009 Cour d appel de Paris ct0151 Audience publique du 7 décembre 2007 N de RG: 07/06272 Publié par le service de documentation de la Cour de cassation REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE

Plus en détail

COUR DU TRAVAIL DE BRUXELLES DU 28 MAI 2013

COUR DU TRAVAIL DE BRUXELLES DU 28 MAI 2013 COUR DU TRAVAIL DE BRUXELLES DU 28 MAI 2013 Contrats de travail-employé Arrêt contradictoire Définitif En cause de: La S.A. BANQUE dont le siège social est établi à 1000 BRUXELLES, ( ), partie appelante

Plus en détail

Résumé des assurances

Résumé des assurances 2006 Résumé des assurances Tous droits réservés La Ligue navale du Canada 09/01/2006 Une publication officielle de : La Ligue navale du Canada 66, rue Lisgar Ottawa (Ontario) K2P 0C1 1-800-375-NAVY fax

Plus en détail

Arrondissement judiciaire de LIEGE VADE-MECUM DE L EXPERTISE JUDICIAIRE. Préambule : portée du vade-mecum

Arrondissement judiciaire de LIEGE VADE-MECUM DE L EXPERTISE JUDICIAIRE. Préambule : portée du vade-mecum VADE-MECUM DE L EXPERTISE JUDICIAIRE (Document réalisé par une commission composée de magistrats, d avocats et d experts spécialisés en matière de construction). Préambule : portée du vade-mecum Le but

Plus en détail

Camping-car Park est un concept novateur de gestion d aires d étapes de camping-cars en France et à l Etranger, ouvertes 24 H/24, toute l année.

Camping-car Park est un concept novateur de gestion d aires d étapes de camping-cars en France et à l Etranger, ouvertes 24 H/24, toute l année. CONDITIONS GENERALES DE VENTES CAMPING-CAR PARK Camping-car Park est un concept novateur de gestion d aires d étapes de camping-cars en France et à l Etranger, ouvertes 24 H/24, toute l année. PRÉAMBULE

Plus en détail

ARTICLE 90 DU DECRET 91-1266 DU 19 DECEMBRE 1991 MODIFIE

ARTICLE 90 DU DECRET 91-1266 DU 19 DECEMBRE 1991 MODIFIE ARTICLE 90 DU DECRET 91-1266 DU 19 DECEMBRE 1991 MODIFIE Réf. Art.90 du 20/01/2001 au 31/12/2001 01/01/2002 S DES MISSIONS DE BASE D2012-349 D2001-52 D2001-512 D2003-853 D2004-1406 D2007-1151 D2008-1486

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 1 : ADMISSION DES MEMBRES ARTICLE 2 : DEMISSION-RADIATION

REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 1 : ADMISSION DES MEMBRES ARTICLE 2 : DEMISSION-RADIATION COCuMONT Mémoire et Patrimoine REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 1 : ADMISSION DES MEMBRES 1.1. Membres actifs : Les membres actifs sont admis lors du paiement de la cotisation annuelle. Ils bénéficient de tous

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail