- Service Conseil - Répit Transit - Répit Toxico - Répit Suspension

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "- Service Conseil - Répit Transit - Répit Toxico - Répit Suspension"

Transcription

1 - Service Conseil - Répit Transit - Répit Toxico - Répit Suspension

2 - Toujours préalable aux services transit et toxico - Lorsque qu il y a une difficulté particulière avec un jeune - Lorsque la problématique perdure malgré la mobilisation du milieu - Lorsque le milieu a besoin d un regard extérieur

3 Le jeune doit: Fréquenter une classe du secondaire (sec 1 à 3 ou adaptation scolaire sauf classe de TC2) Avoir un plan d intervention actif qui a été révisé au moins une fois et continuer à démontrer des problèmes sérieux de comportement malgré l aide spécialisée offerte dans son milieu

4 Demande écrite de la direction du jeune à la direction du service Répit Le directeur du service Répit transmet les demandes recevables au psychoéducateur du service

5 Rencontre avec l équipe école Observation du jeune dans son milieu scolaire Consultation des différents intervenants impliqués dans le dossier Rencontre avec le jeune et poursuite du suivi pendant toute la durée de la démarche conseil Au besoin rencontre avec les parents Établissement d un plan d action concerté Suivi de l évolution de l élève dans son milieu Accompagnement du jeune et de ses parents, si nécessaire, vers le service Répit approprié

6 - Les moyens mis en place lors du Répit Conseil ne sont pas suffisant - On a besoin de mieux comprendre la problématique du jeune (académique, comportement et adaptatif) - le jeune exprime qu il n est pas capable de changer son comportement en restant dans son milieu.

7 - Le milieu et/ou le jeune ont besoin de laisser retomber la poussière et de s outiller. - Le jeune est trop souffrant Le jeune fréquentera le service pour une durée de 4 à 8 semaines

8 Le jeune doit: Avoir été présenté au service Conseil avant le 15 avril de chaque année. Fréquenter une classe du secondaire (sec 1 à 3 ou adaptation scolaire sauf classe TC) Désirer retourner dans son milieu d origine après son passage au volet Répit

9 Le jeune doit: Avoir un plan d intervention actif qui a été révisé au moins une fois et continuer à démontrer des problèmes sérieux de comportement et, ou d adaptation malgré l aide spécialisée offerte dans son milieu Avoir un milieu d origine qui est prêt à conserver son lien avec l élève et à l accueillir après son passage au Répit

10 Le jeune doit: Avoir des parents qui ont accepté et signé pour l admission au service Répit Avoir des parents qui acceptent le suivi familial en service social Avoir des parents qui acceptent de voyager son enfant matin et soir ou qui acceptent de débourser 50$ pour le transport scolaire selon les places disponibles

11 - Le problème de toxicomanie empêche le jeune de fonctionner dans son milieu. - Le jeune est conscient qu il est en difficulté (n avoue pas toujours que c est un problème de toxicomanie) - Le jeune est souffrant (dépression, anxiété, démotivation scolaire, etc)

12 - Le milieu ne peut encadrer d avantage le jeune. - Le jeune a besoin de sortir de son milieu pour modifier ses habitudes de consommation. Le jeune fréquentera le service pour une durée de 4 à 8 semaines

13 Le jeune doit: Avoir été présenté au service Conseil avant le 15 avril de chaque année. Fréquenter une classe du secondaire (sec 1 à 3 ou adaptation scolaire sauf classe TC) Désirer retourner dans son milieu d origine après son passage au volet Répit Avoir un milieu d origine qui est prêt à conserver son lien avec l élève et à l accueillir après son passage au Répit

14 L équipe école doit avoir impliqué le EPT de l école ainsi que l équipe du Virage Le jeune doit s engager dans une démarche avec Virage Le parent doit aussi s engager dans une démarche avec Virage et/ou un intervenant social Les parents doivent assumer le transport pendant une durée de deux semaines au moins pour ensuite avoir droit au transport scolaire en place disponible

15 - Le jeune a transgressé les règles du milieu ( violence, consommation ou possession de drogue) - Le jeune a déjà eu une suspension à la maison et les parents ne sont pas capable ou ne peuvent pas encadrer leur enfant pendant ce temps. - Le jeune est en Répit conseil et besoin d un arrêt Le jeune fréquentera le service pour une durée de 3 à 5 jours

16 Jeune de secondaire 1 à 5 ou adaptation scolaire sauf classe d intégration TC Les parents doivent accepter de voyager leur jeune matin et soir

17

18 - En tout temps, le point de référence de l élève demeure son école d origine. - Celle-ci doit fournir le travail académique tout au long du séjour au service Répit (l enseignant du service Répit rencontre les enseignants du jeune au début de son séjour).

19 Besoin et capacité de l élève Les parents et leurs attentes Recherche d équilibre Les intervenants et les services adaptés

20 Élève Professionnels Intervenants Enseignants P I A Répit suspension Service Conseil Répit Toxico Répit Transit Virage TS Parents

21 9 :00 à 9 :15 Accueil des élèves 9 :15 à 10h00 Période académique 10h00 à 10h15 Comment ça va? 10h15 à 10h25 10h25 à 11h40 11h40 à 12h40 12h40 à 13h50 13h50 à 14h15 14h15 à 15h00 15h00 à 15h10 15h10 à 16h00 Pause Période académique Dîner à la cafétéria Période académique Pause Activité rééducative Pause Période académique, distribution des devoirs et évaluation

22 Responsable du service Réception des demandes de service des autres directions et planification du processus d admission. Participation (au besoin) aux rencontres du service Répit

23 Assure le service conseil Accompagne le jeune et sa famille dans sa transition vers le service Répit Communique avec les différents intervenants Responsable de la réintégration de l élève dans son milieu d origine Accompagne le jeune lors des retours de suspension Participe au plan d action et au bilan final

24 Assure le suivi du jeune suite à sa réintégration dans son milieu Soutient les interventions et les intervenants du service Organise et participe aux rencontres d équipe Répit Établit des liens avec la commission scolaire et l autre service Répit Coordonne le bilan annuel du service et voit à ce qu il y ait compilation des statistiques pour la commission scolaire

25 Mise en place d une structure accueillante et cohérente. Organiser et animer des ateliers visant le développement des habiletés adaptés aux besoins des élèves. Accompagner les élèves tout au cours de la journée, y compris durant leurs pauses et lors du dîner. Faire les suivis individuels des élèves Participer au plan d action et au bilan final lors de la réintégration du jeune.

26 Participe aux réunions d équipe Répit Rédige une bilan quotidien aux parents Rédige un bilan hebdomadaire envoyé à l école d origine du jeune Rédige un rapport de séjour du jeune au service Assiste parfois au retour de suspension de l élève dans son milieu

27 Accompagne l élève dans ses apprentissages. Rencontre tous les enseignants du jeune au début du séjour pour favoriser la bonne communication entre eux Rédige un rapport quotidien aux parents du jeune Rédige un rapport hebdomadaire du fonctionnement académique de l élève et voit à ce que les travaux lui soient acheminés régulièrement Rencontre régulière avec l équipe du service Répit

28 Responsables de l élève sur le plan scolaire. Font parvenir hebdomadairement les travaux à réaliser. Le tuteur participe aux différents plans d intervention et au bilan final.

29 Rencontre régulièrement les parents et les jeunes. Participe à l élaboration du plan d intervention. Participe à la rencontre de réintégration du jeune dans son milieu Communique avec la psychoéducatrice du Répit.

30 Réfère l élève au service Répit Déterminer une personne significative afin de poursuivre le suivi du jeune lors de la réintégration Participe aux plans d intervention et au bilan final

31 Collaborent de manière étroite avec l équipe du service Répit. Participent aux rencontres avec le travailleur social

32 Le jeune et ses parents sont accueillis par la psychoéducatrice. Les intervenants sont présentés. Le fonctionnement est expliqué. La psychoéducatrice rencontre plus longuement les parents et l éducatrice introduit le jeune en classe. Le jeune s installe entre les paravents pour la première journée et complète un questionnaire personnel que l éducatrice lui remet. Le jeune fait le travail académique et les activités prévues à l horaire par la suite.

33 Le jeune participe à des rencontres individuelles avec l éducatrice ou la psychoéducatrice à raison d une à trois fois semaine. Le jeune participe à des activités rééducatives en groupe. Il s implique dans les rencontres avec son intervenant social ou virage et ses parents. A la fin de son séjour, il prépare son bilan de séjour qu il présentera à son équipe école.

34

35 Période Rencontre Activité Travail Commentaires Arrivée Accueil Cours 1 x Français Pause Bien Cours 2 x Mathématiques Dîner Bien Cours 3 x Histoire Pause Bien Cours 4 x Ma personnalité (Suite) Pause Bien Cours 5 x Lecture Devoir de Fait Non-fait Devoir d hier la journée Évaluation de l élève 8/10 Évaluation des intervenants 12/10 Commentaires des intervenants Belle journée!! Marylou est calme, souriante et travaille bien. Comme toujours, elle est polie et participe bien à l activité. Commentaires du parent

36 Nom de l élève : Christine Choquette Semaine du : 14 au 18 février Bilan rééducation Cette semaine, Christine commence ses journées en nous exprimant qu elle est fatiguée. Nous devons souvent intervenir afin de la ramener à la tâche. Elle est tout de même motivée à compléter le travail demandé. Généralement, elle est de bonne humeur, souriante et respectueuse des règles et des pairs. En individuel, Christine reconnaît de plus en plus ce qui lui reste à travailler. Elle utilise les moyens discutés et reconnaît que certains facilitent les relations avec son entourage et la gestion de son anxiété. En activité (qu est-ce que l anxiété?, gérer son anxiété, l échelle de niveau de stress, jeux de rôles et fais-moi un dessin), Christine est l élève qui participe le mieux. Elle écoute, questionne, s exprime et encourage les pairs à parler. Elle semble toujours intéressée. Bilan académique Mathématique Répit Elle fait la page 240. École Français Répit Elle n a plus de travail. École Anglais Répit Elle n a plus de travail. École Sciences Répit Elle n a jamais eu de travail. École Univers Répit Elle n a plus de travail. École Merci de votre collaboration Annie Turgeon, éducatrice et Mathieu Bélanger, enseignant

37 L élève présentera son cheminement au service Répit ainsi que les moyens qu il entrevoit pour favoriser sa réintégration dans son école d origine. Le suivi conseil de la psychoéducatrice reprend. Du Répit École d origine: Le jeune Psychoéducatrice Éducatrice Direction TS Enseignants Éducateur EPT

38 Le jeune: Est isolé par des paravents Est en période de réflexion Participe à un minimum d une rencontre individuelle avec l éducatrice ou la psychoéducatrice Pas de contacts avec les élèves de l école hôte

39 Le jeune: Est intégré au groupe Répit seulement lors du dîner Fait le travail académique prévu par son école Retour de suspension à son école d origine accompagné de ses parents, de l éducatrice ou de la psychoéducatrice Le plaisir c est dans ton école!!!

40 Comprendre et analyser d avantage la problématique. Diminuer la fréquence et l intensité des comportements inadéquats. Développer les habiletés nécessaires pour favoriser une meilleure adaptation scolaire et la réussite de l élève (mise à niveau de notion académique au besoin) Au besoin, acheminer le jeune et sa famille vers des services spécialisés (santé mentale, toxico, suivi psychologique, classe TC etc.)

41 Outiller les parents en fonction des besoins particuliers de leur enfant Au besoin, acheminer les parents vers des services spécialisés

42 Permettre aux intervenants de reprendre leur souffle et de s outiller. Au besoin, mise en place d un Plan de service individualisé. Entretenir le lien entre les enseignants et l élève.

43

FORMATION DE FORMATEURS

FORMATION DE FORMATEURS FORMATION DE FORMATEURS Spécificité «Adultes en situation d illettrisme» Module 1 du brevet fédéral de formateur/formatrice d adultes en vue de l obtention du Certificat FSEA Formation 01-01 Descriptif

Plus en détail

ÉCOLE SAINT-ANDRÉ SERVICE DE GARDE LES P TITS COPAINS PROGRAMME ÉDUCATIF

ÉCOLE SAINT-ANDRÉ SERVICE DE GARDE LES P TITS COPAINS PROGRAMME ÉDUCATIF ÉCOLE SAINT-ANDRÉ SERVICE DE GARDE LES P TITS COPAINS PROGRAMME ÉDUCATIF et PROGRAMME D ACTIVITÉS ÉCOLE SAINT-ANDRÉ Au service de garde Les P tits Copains, l élève constitue l élément central et fondamental.

Plus en détail

POLITIQUE DE SOUTIEN À L INTÉGRATION DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE DE SOUTIEN À L INTÉGRATION DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS Politique de soutien à l intégration des enfants ayant des besoins particuliers Adoptée par le conseil d administration le 4 avril 2011 POLITIQUE DE SOUTIEN À L INTÉGRATION DES ENFANTS AYANT DES BESOINS

Plus en détail

Pratiques optimales de gestion des absences et de retour au travail reliées à des troubles musculosquelettiques ou des problèmes de santé mentale

Pratiques optimales de gestion des absences et de retour au travail reliées à des troubles musculosquelettiques ou des problèmes de santé mentale Pratiques optimales de gestion des absences et de retour au reliées à des troubles musculosquelettiques ou des problèmes de santé mentale Marie-José Durand Ph.D. Université de Sherbrooke Février 2016 Contexte:

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE

POLITIQUE SUR LES SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE En vigueur : Le 1 er juillet 2004 COMMISSION SCOLAIRE DE KAMOURASKA RIVIÈRE-DU-LOUP Approbation : Conseil des commissaires 2004-06-29 RÉFÉRENCES POLITIQUE SUR LES SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE 1.

Plus en détail

École secondaire Mitchell-Montcalm

École secondaire Mitchell-Montcalm École secondaire Mitchell-Montcalm Comité d élaboration Martine Bélanger Josianne Bergeron Geneviève Carbonneau Serge Dion Nathalie Dumais Jasmin Gaudet Sylvie Lacroix Véronique Lalonde Patrick Landry

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L IMPLANTATION ET AU FONCTIONNEMENT DES SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE

POLITIQUE RELATIVE À L IMPLANTATION ET AU FONCTIONNEMENT DES SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE POLITIQUE POLITIQUE RELATIVE À L IMPLANTATION ET AU FONCTIONNEMENT DES SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE # 41-04 Adoption le 14 mai 2002 Amendement le Mise en vigueur le 15 mai 2002 Résolution # Autorisation

Plus en détail

Activité AO 1 (dimensions de l identité)

Activité AO 1 (dimensions de l identité) Activité AO 1 (dimensions de l identité) Nom de l activité AO : Drugs and alcohol consumption The damages Réalisation de l activité (mois/année) : avril 2012 Discipline : Anglais Niveau : 3 e secondaire

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L INITIATION DES ÉLÈVES À LA DÉMOCRATIE SCOLAIRE

POLITIQUE RELATIVE À L INITIATION DES ÉLÈVES À LA DÉMOCRATIE SCOLAIRE DOCUMENT OFFICIEL ADOPTÉE À LA SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL DES COMMISSAIRES DU 22 JUIN 2010 RÉSOLUTION N O 139-CC-2009-2010 Service du secrétariat général, des affaires corporatives et des communications

Plus en détail

Annexe 1. Les douze (12) compétences professionnelles de l enseignant 1

Annexe 1. Les douze (12) compétences professionnelles de l enseignant 1 Annexe 1 Les douze (12) compétences professionnelles de l enseignant 1 1 D après COMITÉ D ORIENTATION DE LA FORMATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT (COFPE). Pour une nouvelle culture de la formation continue

Plus en détail

Cadre de référence lavallois du Plan de transition école vie active (TÉVA)

Cadre de référence lavallois du Plan de transition école vie active (TÉVA) Cadre de référence lavallois du Plan de transition école vie active (TÉVA) Transition de l école à la vie active des jeunes de 15 à 21 ans en situation de handicap ou vivant avec une limitation fonctionnelle

Plus en détail

titre du document éditeur accès internet Date de parution conception/réalisation Dispositifs relais photographie impression

titre du document éditeur accès internet Date de parution conception/réalisation Dispositifs relais photographie impression Dispositifs relais pour les élèves en risque de rupture scolaire Les élèves en voie de marginalisation, qui risquent de sortir sans qualification du système scolaire, peuvent être temporairement dirigés

Plus en détail

http://www.mels.gouv.qc.ca/dftps/interieur/pdf/form

http://www.mels.gouv.qc.ca/dftps/interieur/pdf/form INITIATION AU RÉFÉRENTIEL DES DOUZE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES EN ENSEIGNEMENT LE RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES DE LA PROFESSION ENSEIGNANTE La Direction de la formation et de la titularisation

Plus en détail

LE PROFIL DES COMPÉTENCES GÉNÉRALES DES CONSEILLERS D ORIENTATION

LE PROFIL DES COMPÉTENCES GÉNÉRALES DES CONSEILLERS D ORIENTATION LE PROFIL DES COMPÉTENCES GÉNÉRALES DES CONSEILLERS D ORIENTATION Le profil des compétences générales des conseillers d orientation Le profil des compétences générales des conseillers d orientation constitue

Plus en détail

Projet Pédagogique Petites vacances

Projet Pédagogique Petites vacances Projet Pédagogique Petites vacances Présentation de la structure Organisateur : CCVLA (Communauté de Communes Vallée-Loire-Authion) et Mairie de Corné. Nature de la structure : accueil collectif de mineurs.

Plus en détail

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE SECTION AIDE FAMILIAL 1

Plus en détail

http://www5.fsa.ulaval.ca/sgc/departementsecole/ecolecomptabilite/absencesexamensecolecomptabilite

http://www5.fsa.ulaval.ca/sgc/departementsecole/ecolecomptabilite/absencesexamensecolecomptabilite Faculté des sciences de l administration École de comptabilité PLAN DE COURS Hiver 2009 MTL groupe 18 - section WA Le 5 décembre 2008 PLANIFICATION ET CONTRÔLE BUDGÉTAIRE CTB-65730 Professeur : Yvon Monette

Plus en détail

SERVICE D ORIENTATION. Le conseiller d orientation à l école

SERVICE D ORIENTATION. Le conseiller d orientation à l école SERVICE D ORIENTATION Le conseiller d orientation à l école Qui est le conseiller d orientation? Le conseiller d orientation, dans nos écoles, est un professionnel dont le rôle est d évaluer le fonctionnement

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA TOXICOMANIE

POLITIQUE RELATIVE À LA TOXICOMANIE 5.6 POLITIQUE RELATIVE À LA TOXICOMANIE 1.0 DISPOSITIONS GÉNÉRALES La présente politique s adresse aux élèves jeunes et aux élèves adultes qui fréquentent les établissements de la commission scolaire et

Plus en détail

Information générale Marche à suivre

Information générale Marche à suivre Le dossier pour l intégration d un enfant handicapé dans un service de garde contient de l information générale, des explications sur la marche à suivre et les formulaires à remplir pour faciliter cette

Plus en détail

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION EPREUVE

Plus en détail

L ECOLE MATERNELLE ET LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES

L ECOLE MATERNELLE ET LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES L ECOLE MATERNELLE ET LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES Les modalités de mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires à l école maternelle ont fait l objet d interrogations de la part de la communauté

Plus en détail

Etre capable, en fin de formation, de réaliser des tâches communicatives basées sur les activités langagières.

Etre capable, en fin de formation, de réaliser des tâches communicatives basées sur les activités langagières. : S-22 : Enseignants et coordonnateurs de français aux cycles 2 et 3 Titre : Et si on passait au français en action? Etre capable, en fin de formation, de réaliser des tâches communicatives basées sur

Plus en détail

STRATÉGIE DU PROJET CONSTELLATION : EN ACTION POUR LES FAMILLES ISOLÉES. (disponible sur le site internet) www.projetconstellation.

STRATÉGIE DU PROJET CONSTELLATION : EN ACTION POUR LES FAMILLES ISOLÉES. (disponible sur le site internet) www.projetconstellation. STRATÉGIE DU PROJET CONSTELLATION : EN ACTION POUR LES FAMILLES ISOLÉES (disponible sur le site internet) www.projetconstellation.com La Maison Bleue Organisme à but non lucratif Parc-Extension, Côte-des-Neiges

Plus en détail

L enseignant associé des informations et des références intéressantes

L enseignant associé des informations et des références intéressantes L enseignant associé des informations et des références intéressantes Service des ressources humaines 2013 Le Service des ressources humaines (DSRH), responsable du dossier de l encadrement des stagiaires

Plus en détail

PLANIFICATION ET CONTRÔLE BUDGÉTAIRE CTB-65730

PLANIFICATION ET CONTRÔLE BUDGÉTAIRE CTB-65730 FACULTÉ DES SCIENCES DE L ADMINISTRATION PLAN DE COURS Hiver 2006 Le 16 janvier 2006 PLANIFICATION ET CONTRÔLE BUDGÉTAIRE CTB-65730 Professeur : Jean-Pierre Urbain (819) 275-2118, poste 3284 jean-pierre.urbain@ssss.gouv.qc.ca

Plus en détail

Préalablement à la demande d ouverture d un service de garde en milieu scolaire, le conseil d établissement doit :

Préalablement à la demande d ouverture d un service de garde en milieu scolaire, le conseil d établissement doit : POLITIQUE : SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE CODE: CS-9 Origine : Service aux communautés Division des services de garde Autorité : Résolution 98-06-10-7 Référence(s) : Loi sur l instruction publique

Plus en détail

Périodes de Formation en Milieu Professionnel

Périodes de Formation en Milieu Professionnel PRÉAMBULE Les périodes de formation en milieu professionnel doivent participer activement à l acquisition des compétences du référentiel. Elles font l objet d une évaluation certificative. Les 22 semaines

Plus en détail

Travail de nature personnelle (5 heures / cycle de 5 jours) Exemples : Tâche globale (23 heures + 4 heures = 27 heures) Tâche éducative

Travail de nature personnelle (5 heures / cycle de 5 jours) Exemples : Tâche globale (23 heures + 4 heures = 27 heures) Tâche éducative LA TÂCHE DE L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT ET SON AMÉNAGEMENT SECTEUR PRÉSCOLAIRE : pour une enseignante ou un enseignant régulier à 100 % (5 heures / cycle de 5 jours) : - préparation de cours (23 heures

Plus en détail

Charte mondiale pour l action sur les troubles des conduites alimentaires

Charte mondiale pour l action sur les troubles des conduites alimentaires Charte mondiale pour l action sur les troubles des conduites alimentaires Droits et attentes des personnes souffrant de troubles des conduites alimentaires ainsi que leurs familles PRÉAMBULE En reconnaissant

Plus en détail

III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE

III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.1: L'ENSEIGNEMENT SOUS-SECTION 3.1.1: LES ÉTUDES DE PREMIER CYCLE PROCÉDURE RELATIVE AU PLAN DE COURS PAGE : 1 Adoptée : CET-3407 (08 06 93) Modifiée

Plus en détail

GRILLE DE VISITE D UN ENSEIGNANT SUPPLEANT

GRILLE DE VISITE D UN ENSEIGNANT SUPPLEANT 3- GRILLE DE VISITE D UN ENSEIGNANT SUPPLEANT Par un formateur/maf Grille de visite en référence aux compétences professionnelles des métiers du professorat et de l éducation. Arrêté du 18 Juillet 2013.

Plus en détail

POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION. Modification :

POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION. Modification : POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION Adoption : Résolution 20 du Conseil des commissaires du 26 octobre 2011 Modification : CHAPITRE 1. PRÉAMBULE/FONDEMENTS En vertu de l article 257 de la Loi sur l instruction

Plus en détail

Bulletin officiel n 32 du 5 septembre 2013

Bulletin officiel n 32 du 5 septembre 2013 Unité d Enseignement N 6.1 : Stage Découverte 1 : Stage en milieu scolaire Semestre : 2 Nombre d heures : 120 ou 30 demi-journées Compétences : N 8-10 TD : 0 TPE : 20 Nombre ECTS : 3 UE 1.2.1 Psychologie

Plus en détail

Référentiel fonction / activités Educateur Technique Spécialisé

Référentiel fonction / activités Educateur Technique Spécialisé Référentiel fonction / activités Accompagnement éducatif de la personne ou du groupe Contribue à la mission institutionnelle par la mise en œuvre d activités techniques et professionnelles. Développe une

Plus en détail

Réforme des rythmes scolaires. Réunion d information et d échange du 13 décembre 2013

Réforme des rythmes scolaires. Réunion d information et d échange du 13 décembre 2013 Réforme des rythmes scolaires Réunion d information et d échange du 13 décembre 2013 Réforme des rythmes scolaires Les textes Pourquoi une réforme des rythmes scolaires? Les objectifs de la réforme Les

Plus en détail

Document à conserver

Document à conserver Information aux parents BULLETIN SCOLAIRE Année 2015-2016 Aux parents des élèves de l, Voici les informations concernant la nature et la période des principales évaluations des de votre enfant présente

Plus en détail

Bienvenue à ton école, l école Clément-Cormier!

Bienvenue à ton école, l école Clément-Cormier! Bienvenue Bienvenue à ton école, l école Clément-Cormier! Menu de la soirée -Transition 8 e à la 9 e année - Entrée progressive 9 e année seulement - Vision ÉCC - Rôles des différents intervenants - La

Plus en détail

Louise Ménard Professeure UQAM. Charlotte Semblat Étudiante au doctorat UQAM

Louise Ménard Professeure UQAM. Charlotte Semblat Étudiante au doctorat UQAM Motivation et persévérance scolaires des élèves de formation professionnelle qui poursuivent leurs études en formation technique dans un programme harmonisé Louise Ménard Professeure UQAM Charlotte Semblat

Plus en détail

DEFINITION DE LA FONCTION INFIRMIER(E) CHEF ADJOINT(E)

DEFINITION DE LA FONCTION INFIRMIER(E) CHEF ADJOINT(E) Mai 2002 DEFINITION DE LA FONCTION INFIRMIER(E) CHEF ADJOINT(E) Réalisation : Direction Département infirmier 1 A. DESCRIPTION DU CONTENU DE LA FONCTION 1. Utilité de la fonction - Mission générale L infirmier(e)

Plus en détail

TRAJECTOIRES. Etablissement SECTION. Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique LIVRET D ACCUEIL. Internat Semi-Internat

TRAJECTOIRES. Etablissement SECTION. Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique LIVRET D ACCUEIL. Internat Semi-Internat LIVRET D ACCUEIL Etablissement TRAJECTOIRES SECTION INTERNAT / SEMI - INTERNAT Horaires d ouverture du bureau administratif du lundi au vendredi 8h00-12h00 / 14h00-18h00 Tél : 03 21 09 02 11 Fax : 03 21

Plus en détail

5.1.2 Démarcheurs d emploi et Démarcheurs maintien

5.1.2 Démarcheurs d emploi et Démarcheurs maintien 5.1.2 Démarcheurs d emploi et Démarcheurs maintien Services d aide à l emploi offerts par les organismes en développement de l employabilité Aspects normatifs et opérationnels 5.1.2 DÉMARCHEURS D EMPLOI

Plus en détail

ORGANISER UN CONSEIL D ECOLE SPECIAL RYTHMES SCOLAIRES

ORGANISER UN CONSEIL D ECOLE SPECIAL RYTHMES SCOLAIRES ORGANISER UN CONSEIL D ECOLE SPECIAL RYTHMES SCOLAIRES Les délégués du SE UNSA 95 vous propose un outil, une trame pour vous aider à tenir votre conseil d école spécial rythmes scolaires. Page 1- La fiche

Plus en détail

Demande de dérogation

Demande de dérogation Demande de dérogation (nouvelle inscription) Volet 1 : Admission précoce à l éducation préscolaire (4 ans) Volet 2 : Admission précoce en première année (5 ans) Volet 3 : Admission tardive à l éducation

Plus en détail

Règlement communal pour l utilisation des bus scolaires

Règlement communal pour l utilisation des bus scolaires Règlement communal pour l utilisation des bus scolaires de la Commune de Pont-en-Ogoz Utilisation des bus scolaires durant les périodes d école Le conseil communal, sur la proposition de la commission

Plus en détail

STAGES DE RECHERCHE OBJECTIFS DES STAGES DE RECHERCHE

STAGES DE RECHERCHE OBJECTIFS DES STAGES DE RECHERCHE STAGES DE RECHERCHE OBJECTIFS DES STAGES DE RECHERCHE L'objectif général d'un stage de recherche est de permettre au stagiaire de s'initier à une approche méthodologique et conceptuelle différente de celle

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE ANNUEL

PLAN DE RÉUSSITE ANNUEL PLAN DE RÉUSSITE ANNUEL Année scolaire 2006-2007 École: 840012 École Saint-François-d'Assise Réseau Est Nom de la direction: Ouahiba Hamouche Clientèle : Préscolaire et Primaire Mesure(s) : Opération solidarité

Plus en détail

PLANIFICATION ET CONTRÔLE BUDGÉTAIRE CTB-65730

PLANIFICATION ET CONTRÔLE BUDGÉTAIRE CTB-65730 FACULTÉ DES SCIENCES DE L ADMINISTRATION PLAN DE COURS Automne 2005 Le 1 er août 2005 PLANIFICATION ET CONTRÔLE BUDGÉTAIRE CTB-65730 Professeur : Jean-Pierre Urbain (450) 659-7661, poste 254 jean-pierre_urbain@ssss.gouv.qc.ca

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Langue seconde autochtone (spécialiste)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Langue seconde autochtone (spécialiste) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Langue seconde autochtone (spécialiste) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Mars 2005 This document is available

Plus en détail

POL-01 Politique d évaluation du personnel d encadrement. Adoptée par le Conseil d administration le 19 juin 2000.

POL-01 Politique d évaluation du personnel d encadrement. Adoptée par le Conseil d administration le 19 juin 2000. POL-01 Politique d évaluation du personnel d encadrement Adoptée par le Conseil d administration le 19 juin 2000. POLITIQUE D EVALUATION DU PERSONNEL D ENCADREMENT 1 1. PRINCIPES DIRECTEURS - PRÉAMBULE

Plus en détail

Politique institutionnelle d'évaluation des programmes du. Collège Montmorency

Politique institutionnelle d'évaluation des programmes du. Collège Montmorency Politique institutionnelle d'évaluation des programmes du Collège Montmorency Juin 2014 Introduction Le Collège Montmorency est un établissement d enseignement collégial public. Une nouvelle version de

Plus en détail

Politique relative à la qualité de l expression française

Politique relative à la qualité de l expression française Politique relative à la qualité de l expression française Direction des services administratifs et secrétariat général Adoptée par le Conseil d administration le 11 juin 2004 Résolution CA-273-1688 TABLE

Plus en détail

STAGE D INTEGRATION PROFESSIONNELLE : BACHELIER EN SECRETARIAT DE DIRECTION

STAGE D INTEGRATION PROFESSIONNELLE : BACHELIER EN SECRETARIAT DE DIRECTION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION STAGE

Plus en détail

NOTE DE SERVICE N 1. Aix les Bains, le 3 septembre 2015. L inspecteur de l éducation nationale chargé de la circonscription d Aix les Bains

NOTE DE SERVICE N 1. Aix les Bains, le 3 septembre 2015. L inspecteur de l éducation nationale chargé de la circonscription d Aix les Bains Inspection de l Education Nationale Aix-Les-Bains Téléphone 04 79 88 24 17 Télécopie 04 79 88 41 93 Mail. Ce.ia73-ien-aix@ac-grenoble.fr Adresse postale Inspection de l Education Nationale Circonscription

Plus en détail

NOUVELLES MODALITÉS D'ÉVALUATION DE L'ÉPREUVE D ÉCONOMIE-GESTION ET DE L'ÉPREUVE D ÉCONOMIE-DROIT. 16 octobre 2015 - IEN Économie et gestion

NOUVELLES MODALITÉS D'ÉVALUATION DE L'ÉPREUVE D ÉCONOMIE-GESTION ET DE L'ÉPREUVE D ÉCONOMIE-DROIT. 16 octobre 2015 - IEN Économie et gestion NOUVELLES MODALITÉS D'ÉVALUATION DE L'ÉPREUVE D ÉCONOMIE-GESTION ET DE L'ÉPREUVE D ÉCONOMIE-DROIT A partir de la session de juin 2016, les modalités d'évaluation de ces épreuves sont modifiées BO n 30

Plus en détail

Rôle et missions du maître option D. Dominique MAIRE, IEN ASH-H Octobre 2009

Rôle et missions du maître option D. Dominique MAIRE, IEN ASH-H Octobre 2009 Rôle et missions du maître option D Dominique MAIRE, IEN ASH-H Octobre 2009 Rôle et missions du maître option D PLAN 1. Un enseignant ordinaire 2. Un enseignant spécialisé 3. Organisation de la prise en

Plus en détail

Rectorat de l académie de Toulouse Mission Générale d Insertion

Rectorat de l académie de Toulouse Mission Générale d Insertion Rectorat de l académie de Toulouse Mission Générale d Insertion Les enjeux pour la réussite des enfants à besoins particuliers Colloque ASCOMED 27 mars 2008 SOMMAIRE 1-Repères liés à l activité 2-Prise

Plus en détail

EDUCATEUR TECHNIQUE SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 : DOMAINES DE COMPETENCES

EDUCATEUR TECHNIQUE SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 : DOMAINES DE COMPETENCES Domaine de compétences 1 Accompagnement social et éducatif spécialisé Instaurer une relation Favoriser la construction de l'identité et le développement des capacités sociales et professionnelles Assurer

Plus en détail

Résultats d apprentissage généraux

Résultats d apprentissage généraux Titre : Dictionnaire géant de personnages imaginaires Matières : Français, sciences et arts visuels Niveaux scolaires : 2 e et 5 e années Temps prévu : 10 périodes de 45 minutes **Seulement les RAG et

Plus en détail

La Course à Pied MISE EN SITUATION

La Course à Pied MISE EN SITUATION La Course à Pied Situation d apprentissage et d évaluation en éducation physique et à la santé 3 ième cycle du primaire (5 ième et 6 ième année) Intention pédagogique Compétences À la fin de la SAÉ, l

Plus en détail

Document officiel ÉCOLE DES MILLE-FLEURS PROJET ÉDUCATIF

Document officiel ÉCOLE DES MILLE-FLEURS PROJET ÉDUCATIF Document officiel ÉCOLE DES MILLE-FLEURS PROJET ÉDUCATIF 2011-2017 2017 1 Le présent document constitue l ensemble du projet éducatif de l école des Mille-Fleurs de la Commission scolaire Marie-Victorin.

Plus en détail

L intégration de l enfant handicapé en camp régulier

L intégration de l enfant handicapé en camp régulier L intégration de l enfant handicapé en camp régulier OU COMMENT ARRIVER À DESTINATION SANS SE PERDRE OU SE FRACASSER PAR VINCENT ROBICHAUD ZONE LOISIR MONTÉRÉGIE VINCENT_ROBICHAUD@YAHOO.CA Objectifs de

Plus en détail

Banque de commentaires au bulletin PRÉSCOLAIRE

Banque de commentaires au bulletin PRÉSCOLAIRE Exécution de diverses actions de motricité globale Banque de commentaires au bulletin PRÉSCOLAIRE 01 Coordonner les parties de son corps. 02 Exécuter des actions motrices (ramper, courir, sauter, etc.).

Plus en détail

ULIS en réseau. lycée professionnel Bartholdi. lycée des métiers Louise Michel

ULIS en réseau. lycée professionnel Bartholdi. lycée des métiers Louise Michel Rappel des principaux textes : ULIS en réseau lycée professionnel Bartholdi et lycée des métiers Louise Michel La loi n 2005-102 du 11.02.2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation

Plus en détail

KEEZAM PRÉPARER, RÉDIGER ET PRÉSENTER UN PROJET PÉDAGOGIQUE POUR UN VOYAGE DE CLASSE. Fiche Enseignants

KEEZAM PRÉPARER, RÉDIGER ET PRÉSENTER UN PROJET PÉDAGOGIQUE POUR UN VOYAGE DE CLASSE. Fiche Enseignants KEEZAM Simplifie l organisation des séjours enfants et ados. www.keezam.fr Fiche Enseignants Nombre de pages : 5 PRÉPARER, RÉDIGER ET PRÉSENTER UN PROJET PÉDAGOGIQUE POUR UN VOYAGE DE CLASSE Cette fiche

Plus en détail

Démarche de Soins Infirmiers

Démarche de Soins Infirmiers Démarche de Soins Infirmiers La reconnaissance de l infirmière dans son rôle propre. Sommaire Rappel historique Qui est concerné par la Démarche de Soins Infirmiers? Comment se met-elle en place? Comment

Plus en détail

ÉDUCATION PRÉCOCE. Remerschen, le 6 avril 2012

ÉDUCATION PRÉCOCE. Remerschen, le 6 avril 2012 Remerschen, le 6 avril 2012 ÉDUCATION PRÉCOCE Mesdames, Messieurs, Par la présente, nous avons l honneur de vous informer que dans la commune de Schengen l éducation précoce fonctionnera dans les trois

Plus en détail

CHARTE du bénévolat (modifiée et adoptée en juin octobre 2015)

CHARTE du bénévolat (modifiée et adoptée en juin octobre 2015) Accompagner Ici et Maintenant Association des bénévoles Jeanne Garnier CHARTE du bénévolat (modifiée et adoptée en juin octobre 2015) Tout bénévole accueilli et intégré à «Accompagner Ici et Maintenant

Plus en détail

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale,

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, Règlement de filière du Bachelor of Science HES-SO en Economie d entreprise Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu la convention intercantonale sur la Haute école spécialisée

Plus en détail

Politique culturelle

Politique culturelle Logo de la commission scolaire Politique culturelle Modèle d accompagnement Unité administrative responsable : Inscrire le nom de l unité administrative qui sera responsable de la mise en œuvre et de l

Plus en détail

OFFRE DE FORMATIONS SECONDAIRE 2014-2015

OFFRE DE FORMATIONS SECONDAIRE 2014-2015 OFFRE DE FORMATIONS SECONDAIRE 2014-2015 SERVICES ÉDUCATIFS DOCUMENT DE CONSULTATION Document de consultation Document de consultation Enseignant au secondaire en adaptation scolaire DEMMI-démarche d évaluation

Plus en détail

UAPE ARC-EN-CIEL Projet pédagogique

UAPE ARC-EN-CIEL Projet pédagogique UAPE ARC-EN-CIEL Projet pédagogique L UAPE Arc-en-ciel est un lieu d accueil pour les écoliers inscrits entre la 1 enfantine et la 6 primaire à l école des Collines, dont l objectif principal est l épanouissement

Plus en détail

Travail, drogue et alcool : faut s parler. VIA PRÉVENTION Colloque Valorisons la prévention 19 février 2015

Travail, drogue et alcool : faut s parler. VIA PRÉVENTION Colloque Valorisons la prévention 19 février 2015 Travail, drogue et alcool : faut s parler. VIA PRÉVENTION Colloque Valorisons la prévention 19 février 2015 État de situation Selon plusieurs recherches et études Entre 5% et 15% de la population active

Plus en détail

Dates des cours d été 2015

Dates des cours d été 2015 Chers parents, La Commission scolaire du Chemin-du-Roy offrira à nouveau cette année des cours d été à l intention des élèves éprouvant des difficultés académiques. Le dépliant contenant les informations

Plus en détail

Prendre le TEMPS. aux particularités de chacun. aux. Faire. Faire TOUTES. TOUTES les étapes S ADAPTER

Prendre le TEMPS. aux particularités de chacun. aux. Faire. Faire TOUTES. TOUTES les étapes S ADAPTER Prendre le TEMPS S ADAPTER aux aux particularités de chacun Faire Faire TOUTES TOUTES les étapes 1 Démarche de résolution de conflits Explications des étapes de l affiche C est quoi un conflit? Il y a

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION

DOCUMENT D INFORMATION DOCUMENT D INFORMATION ÉPREUVES D APPOINT Enseignement secondaire, 2 e cycle MATHÉMATIQUE 4 e année du secondaire Sciences naturelles 065-420 Technico-sciences 064-420 Culture, société et technique 063-420

Plus en détail

LES 12 COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES DE LA FORMATION DES ENSEIGNANTS

LES 12 COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES DE LA FORMATION DES ENSEIGNANTS LES 12 COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES DE LA FORMATION DES ENSEIGNANTS L APPRENTISSAGE Développement et apprentissage de l élève C1 : Le futur enseignant comprend la façon dont l élève se développe et la

Plus en détail

Trousse d accueil pour les parents. Tutrices ou tuteurs d un enfant ayant des besoins particuliers

Trousse d accueil pour les parents. Tutrices ou tuteurs d un enfant ayant des besoins particuliers Tutrices ou tuteurs d un enfant ayant des besoins particuliers 1 Table des matières Présentation de l'école : Lettre de bienvenue aux parents... 4 Historique de l école... 5 Projet éducatif... 5 Numéros

Plus en détail

Certificate of Advanced Studies (CAS) - 2016

Certificate of Advanced Studies (CAS) - 2016 PSYCHIATRIE de la personne Âgée psychogériatrie Certificate of Advanced Studies (CAS) - 2016 Agir en tant qu expert en psychiatrie de la personne âgée dans un contexte interdisciplinaire. CAS EN PSYCHIATRIE

Plus en détail

Ordonnance de l OFFT concernant les conditions minimales relatives à la culture générale dans la formation professionnelle initiale

Ordonnance de l OFFT concernant les conditions minimales relatives à la culture générale dans la formation professionnelle initiale Ordonnance de l OFFT concernant les conditions minimales relatives à la culture générale dans la formation du 27 avril 2006 L Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (OFFT),

Plus en détail

Réussite scolaire et jeunes décrocheurs au secondaire

Réussite scolaire et jeunes décrocheurs au secondaire Réussite scolaire et jeunes décrocheurs au secondaire (Extraits-février 2016) Laurier Fortin, Ph.D Professeur titulaire Département de Psychoéducation Université de Sherbrooke Titulaire de la Chaire de

Plus en détail

Styliste. Document pour les professeurs/es

Styliste. Document pour les professeurs/es Styliste Document pour les professeurs/es Objectif général Faire découvrir un métier en utilisant le site de l Onisep et des mises en situation validées par un professionnel. Compétences du parcours Avenir

Plus en détail

CCPQ Bd Pachéco - 19 - boîte 0 1010 Bruxelles Tél. : 02 210 50 65 Fax : 02 210 55.33

CCPQ Bd Pachéco - 19 - boîte 0 1010 Bruxelles Tél. : 02 210 50 65 Fax : 02 210 55.33 CCPQ Bd Pachéco - 19 - boîte 0 1010 Bruxelles Tél. : 02 210 50 65 Fax : 02 210 55.33 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be CONSTRUCTION GROS-ŒUVRE TECHNICIEN / TECHNICIENNE EN ENCADREMENT DE CHANTIER

Plus en détail

Hôpital de Jour Jacques Prévert

Hôpital de Jour Jacques Prévert Pôle de Psychiatrie Infanto-Juvénile-CAMSP /Secteur 95-I-03 25, rue Bernard Février BP 30071 95503 Gonesse Cedex Téléphone : 01.34.53.21.07 Hôpital de Jour Jacques Prévert LIVRET D ACCUEIL 1 Bienvenue

Plus en détail

Distribution de médicaments dans les milieux scolaires

Distribution de médicaments dans les milieux scolaires Distribution de médicaments dans les milieux scolaires Janvier 2015 Contexte Le personnel du milieu scolaire est appelé à poser plusieurs actions dans l accompagnement de ses élèves au quotidien. Qu en

Plus en détail

MERCI DE VOTRE PARTICIPATION!

MERCI DE VOTRE PARTICIPATION! QUESTIONNAIRE AUX ASSOCIATIONS : QUELS RYTHMES SCOLAIRES POUR NOS ENFANTS? Le questionnaire est à retourner avant le 04 octobre 2013 : - Au Pôle Sports Enfance Jeunesse de l Hôtel de Ville - Par mail o

Plus en détail

Assises de l éducation prioritaire

Assises de l éducation prioritaire Assises de l éducation prioritaire Demijournée de concertation (partie 1 : constats du diagnostic) Recueil des commentaires et compléments des équipes des réseaux Pour faciliter une synthèse académique,

Plus en détail

Règlement sur la formation continue obligatoire des avocats

Règlement sur la formation continue obligatoire des avocats Règlement sur la formation continue obligatoire des avocats Code des professions (L.R.Q., c. C-26, a. 94, par. o; 2008, c. 11, a. 62) SECTION I MOTIFS ET OBJET 1. Le présent règlement est justifié par

Plus en détail

LISTE DES FORCES. Catégorie : apprentissage / cognitif

LISTE DES FORCES. Catégorie : apprentissage / cognitif LISTE DES FORCES Catégorie : apprentissage / cognitif 1. A de la facilité à comprendre 2. Accomplit ses tâches correctement 3. Aime la lecture 4. Apprend de façon globale 5. Apprend de façon séquentielle

Plus en détail

CYCLE PREPARATOIRE AUX CONCOURS D ENTREE EN I.F.S.I. Site : IFSI SAINT GAUDENS

CYCLE PREPARATOIRE AUX CONCOURS D ENTREE EN I.F.S.I. Site : IFSI SAINT GAUDENS CYCLE PREPARATOIRE AUX CONCOURS D ENTREE EN I.F.S.I. Site : IFSI SAINT GAUDENS OBJECTIFS DE LA FORMATION Acquérir des connaissances : - Dans le domaine sanitaire et social - Sur le monde environnant et

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL

RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL Source : Arrêté du 18 mai 2009 relatif au diplôme d Etat d éducateur technique spécialisé (Journal Officiel n 120 du 26 mai 2009) ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 Définition de la profession et du

Plus en détail

SESSION D EXAMENS MAI/JUIN 2016. École secondaire de Mirabel. 21 avril 2016

SESSION D EXAMENS MAI/JUIN 2016. École secondaire de Mirabel. 21 avril 2016 SESSION D EXENS MAI/JUIN 2016 École secondaire de Mirabel 21 avril 2016 LÉGENDE DES COULEURS ÉPREUVES UNIQUES MEESR 4 e secondaire 5 e secondaire Maths CST / TS / SN C2 Français C2 Histoire C2 Anglais

Plus en détail

412.101.241 Ordonnance du SEFRI concernant les conditions minimales relatives à la culture générale dans la formation professionnelle initiale

412.101.241 Ordonnance du SEFRI concernant les conditions minimales relatives à la culture générale dans la formation professionnelle initiale Ordonnance du SEFRI concernant les conditions minimales relatives à la culture générale dans la formation professionnelle initiale du 27 avril 2006 (Etat le 1 er janvier 2013) Le Secrétariat d Etat à la

Plus en détail

INFORMATION PARENTS D ELEVES: Projet d Organisation du Temps Scolaire (POTS) Septembre 2014

INFORMATION PARENTS D ELEVES: Projet d Organisation du Temps Scolaire (POTS) Septembre 2014 INFORMATION PARENTS D ELEVES: Projet d Organisation du Temps Scolaire (POTS) Septembre 2014 Issu de la réforme des rythmes scolaires Les principes de la réforme: Améliorer les conditions d apprentissage

Plus en détail

Fiche de poste. Catégorie et/ou corps de référence : Catégorie A

Fiche de poste. Catégorie et/ou corps de référence : Catégorie A Correspondance MEEDDM : Intitulé du poste : Responsable Pôle Contrôle des Engagements Famille : Correspondance RIME : Responsable de l activité de contrôle Catégorie et/ou corps de référence : Catégorie

Plus en détail

L enseignant référentr

L enseignant référentr L enseignant référentr rent Son rôle Ses missions 2009 ASH 04 1 Rôle de l enseignant référent L enseignant référent est un enseignant spécialisé titulaire du CAPA-SH ou du CAPSAIS Il exerce les fonctions

Plus en détail

SERVICE DE GARDE INFORMATIONS GÉNÉRALES ET RÈGLEMENTS

SERVICE DE GARDE INFORMATIONS GÉNÉRALES ET RÈGLEMENTS Service de garde de la Grande-Hermine 1355, 2 e Avenue, Québec (Québec) G1L 0A6 Téléphone : (418) 686-4040 #3774 Télécopieur : (418) 266-1187 SERVICE DE GARDE INFORMATIONS GÉNÉRALES ET RÈGLEMENTS Adopté

Plus en détail

Questions/réponses pour la mise en place du CCF pour le CAP en français, histoire-géographie

Questions/réponses pour la mise en place du CCF pour le CAP en français, histoire-géographie Questions/réponses pour la mise en place du CCF pour le CAP en français, histoire-géographie Qu est-ce que le CCF? L évaluation en CCF est obligatoire pour tous les établissements publics, privés sous

Plus en détail

Mieux se connaître, se valoriser, s orienter

Mieux se connaître, se valoriser, s orienter Mieux se connaître, se valoriser, s orienter Durant sa scolarité au collège l élève prend conscience de ses aptitudes et développe des compétences nouvelles ; il apprend à s évaluer et trouve des occasions

Plus en détail

Blocs de compétence du CQP Animateur d Athlétisme

Blocs de compétence du CQP Animateur d Athlétisme BC 1 Constitution des blocs de compétence des CQP Blocs de compétence du CQP Animateur d Athlétisme Accueil des publics enfants, parents et adultes avant et après la séance afin d'expliciter, d'informer

Plus en détail