RBS Retail Banking Services // Piazzale dell Industria, Rome - Tél

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RBS Retail Banking Services // Piazzale dell Industria, 46-00144 Rome - Tél. 06 874171 - info@rbs24.eu"

Transcription

1 RBS Retail Banking Services // Piazzale dell Industria, Rome - Tél

2 Révision du 19 décembre 2014

3 Année de création : 1994 Profil de la société Administrateur unique : Alessandro De Angelis, ancien directeur général de Diners Club Italie, directeur central de la Deutsche Bank et de la Banca Nazionale del Lavoro, directeur général de Myfin. Marché de référence : Banques, Sociétés financières et Assurances Sièges : Rome (2 200 mètres carrés) Milan (1 300 mètres carrés) Sassari (500 mètres carrés) Postes : 450 postes multimédias Personnel : 170 employés 250 collaborateurs RBS - Retail Banking Services 3

4 Mission Être le partenaire de grandes Sociétés Nationales et Multinationales, avec une grande spécialisation dans l externalisation de services dans le secteur GRC (Gestion de la Relation Client) Fournir une infrastructure flexible et un savoir-faire consolidé dans la gestion intégrée des canaux de contact relationnels sur une plateforme multicanal (téléphone, Internet, , fax) Technologie Fournir des données et des analyses à ses partenaires, pour améliorer la connaissance et la rentabilité de leur portefeuille de clients. Intégrer la technologie et les ressources avec les systèmes de Qualité et Conformité, pour créer des solutions personnalisées et assurer la conformité des opérations. Systèmes de Qualité et Conformité Ressources et Organisation RBS - Retail Banking Services 4

5 Gamme de l offre Caractéristiques La plateforme de gestion et la structure d organisation permettent une grande flexibilité dans la conception et le développement de nouveaux services. Trois domaines de services sont prévus : Gestion de clientèle (Service à la clientèle, Service d assistance, Recouvrement téléphonique, etc.) Business Development (télémarketing, ventes, gestion des rendez-vous, etc.) Back-office de premier et second niveau (mise à jour des données, gestion de documents, etc.) Les services sont conçus et gérés sous une forme personnalisée exclusive ou multiclient et, en ce qui concerne les outils matériels et logiciels, en mode interne, mixte ou externe PLATEFORME DE GESTION DES SERVICES Gestion de clientèle Services entrants Business Development Services sortants Flux documentaire Services de Back-office RBS - Retail Banking Services 5

6 Marché cible Banques Sociétés financières Assurances RBS - Retail Banking Services 6

7 Services pour les Banques et les Sociétés financières ENTRANTS SERVICE À LA CLIENTÈLE: Cartes de crédit, Crédit à la consommation, Comptes courants, Prêts, Emprunts, Réclamations, Demandes de formulaires, Informations sur documents (pour les banques), Copies de documents SERVICE D ASSISTANCE: TRANSFERT D ARGENT: GESTION DE CENTRAUX TÉLÉPHONIQUES: Banque en ligne, Assistance des agences, Procédures et assistance opérationnelle Informations à la clientèle, Transactions monétaires (pour les banques) Réception et transfert d appels avec et sans accompagnement, gestion des appels en cas de ligne occupée, gestion des groupes destinataires, envoi automatique d s à des destinataires absents. Gestion complète ou en débordement. RBS - Retail Banking Services 7

8 Services pour les Banques et les Sociétés financières SORTANTS TÉLÉMARKETING: Gestion des rendez-vous en agence, Appels de bienvenue, Études de marché, Activation de cartes de crédit, Crédits personnels, Enquêtes de satisfaction de la clientèle. TÉLÉVENTE: RECOUVREMENT DE CRÉANCES: RÉCUPÉRATION DE DOCUMENTS / INFOS: Cartes de crédit, Comptes de dépôt, etc. (ventes croisées et ventes incitatives) Recouvrement amiable par téléphone, consolidation d échéances impayées avec une cession sur salaire Récupération de documentation ou d informations manquantes pour l ouverture de comptes de dépôt, cession sur salaire. RBS - Retail Banking Services 8

9 Services pour les Assurances ENTRANTS SERVICE À LA CLIENTÈLE: SERVICE D ASSISTANCE: GESTION DE CENTRAUX TÉLÉPHONIQUES: Polices d assurance, déclarations de sinistres, réclamations, demandes de formulaires, copies de documents et certificats divers. Programmes applicatifs, Assistance aux agences Réception et transfert d appels avec et sans accompagnement, gestion des appels en cas de ligne occupée, gestion des groupes destinataires, envoi automatique d s à des destinataires absents. Gestion complète ou en débordement. RBS - Retail Banking Services 9

10 Services pour les Assurances SORTANTS TÉLÉMARKETING: TÉLÉVENTE: RÉCUPÉRATION DE DOCUMENTS / INFOS: Appels de bienvenue, Études de marché, Prise de rendez-vous pour les agences Polices d assurances CPI, GAP et BI, Assurancevie et accidents Récupération de documentation ou d informations manquantes pour la conclusion d ouvertures de sinistres, contrats, etc. RBS - Retail Banking Services 10

11 Services pour les Banques, les Sociétés financières et les Assurances BACK-OFFICE Procédures opérationnelles de premier niveau (activités qui ne nécessitent pas une délégation, des décisions ou une prise de responsabilités). Procédures opérationnelles de second niveau (activités qui nécessitent un niveau plus élevé d autonomie et des compétence supérieures au premier niveau). La gestion a lieu grâce à la synergie entre les bureaux du client et les ressources avec des compétences élevées dans le centre de contact. L interaction est soutenue par des portails Web spécifiques qui facilitent et rationalisent l échange des informations nécessaires à la bonne gestion du dossier. Production et personnalisation de documents Envoi de documentation ( , fax, courrier) Contrôles de complétude et formalités de la documentation Gestion des retours de courrier RBS - Retail Banking Services 11

12 Niveaux de service ENTRANTS % Appels traités en moins de 20 secondes % Appels abandonnés % Tickets de support ouverts (appelants multiples, escalade, etc.) SORTANTS Taux de contact Taux de remontées % Résiliation (Annulations des ventes) BACK-OFFICE Timing pour l exécution des diverses activités % d erreur sur le total des dossiers gérés RBS - Retail Banking Services 12

13 Processus pour le lancement d un service - Acquisition des spécifications du service et des exigences du client - Identification des procédures, des outils et support - Rédaction des spécifications fonctionnelles du projet - Sélection et recrutement des opérateurs - Formation des opérateurs - Rédaction d un manuel opérationnel - Élaboration du logiciel de téléphone - Création des activités GRC (Gestion de la relation client) - Création de rapports - Développement du portail de gestion des Tickets - Activation des lignes téléphoniques En étroite collaboration avec le Client - Vérification et validation du projet - Lancement du service - Formation en cours d emploi RBS - Retail Banking Services 13

14 Capital technologique Composantes : Les ressources technologiques utilisées sont dimensionnées et configurées de manière à assurer la continuité des services même en présence d événements accidentels et de catastrophes naturelles. MATÉRIELS - Serveurs et Routeurs en configuration à Tolérance de pannes - Systèmes distribués dans les trois sièges LOGICIELS - Système Téléphonique Infomaster - Système de GRC Contact Pro - Portail Web pour Trouble Ticketing - Système de Reporting MS Reporting Services RÉSEAU TRX DE DONNÉES FASTWEB - Interconnexion entre Les trois sièges opérationnels - Haute vitesse - Circuits de backup RBS - Retail Banking Services 14

15 Capital technologique Système téléphonique : Infomaster Plateforme IVR/ACD/CTI : basée sur le protocole VOIP en mesure de gérer des multiples canaux en entrée et sortie (téléphonie, , chat, co-navigation, fax, sms, etc.) gestion des opérateurs synthétiques IVR Messenger système intégré pour l enregistrement des appels intégration parfaite avec le système CRM Contact Pro système distribué géographiquement sur trois sièges en configuration Tolérance de pannes, pour assurer la continuité de service Système multicanal Click to talk, Skype, Call Me Back et Easy Chat RBS - Retail Banking Services 15

16 Système GRC : Contact Pro Capital technologique application accessible via un navigateur Web, conduite de l appel par des workflows et des scripts possibilité de segmenter les listes d appels lors de l attribution aux opérateurs téléphoniques Bases de données nominatives et de contact par campagne Possibilité de gérer un nombre illimité de campagnes entrantes et sortantes Gestion de l agenda des rendez-vous Intégration complète avec la plateforme ACD/CTI RBS - Retail Banking Services 16

17 Capital technologique Reporting : Microsoft Reporting Services Une puissante plateforme de reporting et business intelligence est intégrée avec les bases de données alimentées par le système GRC. Analyses quantitatives et qualitatives des données de production. Données accessibles par un portail Web dédié en mode temps réel. Tableaux de bord directionnels récapitulatifs. RBS - Retail Banking Services 17

18 GRC Les activités de GRC, à travers l historisation des contacts avec les clients, ont pour but de fournir une vision à large spectre. Les modèles d analyse implémentables sont : Approche géoréférentielle RFM (Recency, Frequency et Monetary) Identification d anomalies de processus spécifiques. Paramètres flexibles et personnalisés d enquêtes quantitatives et qualitatives. Outils de Business Intelligence (Microstrategy) Historisation personnalisable des contacts Analyses avancées et ciblées RBS - Retail Banking Services 18

19 Capital technologique OUTILS WEB PERSONNALISÉS RBS conçoit et réalise des portails Web personnalisés, développés en fonction des exigences de ses clients, afin de faciliter la communication avec le centre de contact. Les principales caractéristiques sont : Modularité et évolutivité du produit. Protection de la confidentialité des données personnelles par la définition des informations d identification selon des modes d accès structurés. Rationalisation de la communication par la division selon différents niveaux de motifs. Contrôle des temps de traitement des demandes par un système de surveillance des ANS établis en mode temps réel. RBS - Retail Banking Services 19

20 Les partenaires technologiques Serveurs et Routeurs Réseau de Données et Phonie Système téléphonique GRC Système de Reporting RBS - Retail Banking Services 20

21 Conformité Qualité Contrôle Gestion des processus Conformité avec les règles fixées par la législation en vigueur (Banque d Italie et ISVAP) qui régissent les activités des Centres de contact Gestion des services guidée par une logique d amélioration et innovation continues qui se reflète dans des certifications objectives, maintenues dans le temps Ensemble des outils et des procédures voués à la surveillance continue de l accessibilité (efficience) et de la qualité (efficacité) des services RBS - Retail Banking Services 21

22 Système de Conformité OBJECTIF 1.Garantir la conformité des procédures avec les normes de référence 2.Assurer un suivi constant des standards de service LÉGISLATION DE RÉFÉRENCE DU SYSTÈME DÉCRET LÉG. 231/01 Discipline de la responsabilité administrative des personnes morales, des sociétés et des associations même sans responsabilité juridique DÉCRET LÉG. 196/03 Code en matière de protection des données personnelles PCI DSS v.2.0 Organisme de Certification : Auto-certification (assistée par Security Brokers) Année de certification : 2010 Objectif : Sécurité des données relatives aux titulaires de cartes de crédit Transposition en droit italien de la directive 2007/64/CE Directive sur les Services de Paiement (PSD)

23 Système de Conformité DÉCRET LÉG. 231/01 Objectif : Prévenir et maîtriser les risques de délits liés à l activité d entreprise Résultat : Mise en place d un système structuré par un modèle organisationnel. Méthodologie : Détermination des domaines à risque de délits connexes, définition de protocoles et système disciplinaire. Le Décret législatif 231/2001 promulgué en application de la délégation visée à l art.11 de la Loi n 300 du 29 septembre 2000, introduit la responsabilité administrative des entités (sociétés de capitaux, associations, groupements, etc.) sur les dispositions des Conventions internationales ratifiées par l Italie. L application du Modèle organisationnel dérivant de la Loi 231 vise à l élimination des comportements éventuels d un caractère illégal, à travers la généralisation de la connaissance au sein de la société des dispositions législatives et l application de sanctions disciplinaires spécifiques et / ou contractuelles, en cas d infraction. Chez RBS, le processus de mise en œuvre du Modèle prévu par la Loi 231 prévoit la promulgation du Code de Déontologie d entreprise, l identification des secteurs de l entreprise caractérisés par un risque potentiel d infraction, la définition des activités de prévention et de contrôle interne, à travers l institution de l Organisme de Surveillance (ODS). L objectif est d assurer la prévention et le contrôle des procédures appliquées dans la gestion d entreprise.

24 Système de Conformité DÉCRET LÉG. 196/03 Objectif : Assurer la protection des données personnelles Résultat : Contrôle constant du respect de la conformité par rapport à la législation Méthodologie : Contrôle confié à un conseiller juridique externe spécialisé dans le domaine de la vie privée. Le décret législatif 196/2003, qui remplace la loi précédente 675/1996 sur la vie privée impose des obligations spécifiques dans le traitement des données personnelles et des données sensibles, en confiant au Responsable Légal la responsabilité de l adaptation des mesures de sécurité. Dans le cadre de référence du décret 196/2003, les dispositions émises par le garant de la vie privée sont nombreuses et continues, et nécessitent un contrôle constant des procédures existantes. RBS a chargé une société externe spécialisée de définir les actions nécessaires pour se conformer aux dispositions réglementaires et effectuer des vérifications périodiques, par une surveillance de tous les processus internes qui ont une incidence dans le traitement des données personnelles. L objectif est d assurer au maximum le respect des normes et, par conséquent, la protection juridique à l égard du client, de l entreprise et des opérateurs.

25 Système de Conformité PCI DSS V.2.0 Objectif : Sécurité des données relatives aux titulaires de cartes de crédit Résultat : Conformité et adaptation continue du système Méthodologie : Définir des processus et des modalités de surveillance du périmètre physique et informatique. Le Décret législatif n 11 du 27 janvier 2010 portant application de la directive 2007/64/CE (Directive sur les services de Paiement) dispose sur les obligations de sécurité et sur les responsabilités relatives au traitement des données utilisées pour les paiements par carte de crédit. RBS a adopté depuis 2010 les standards de sécurité Payment Card Industry (PCI) et Data Security Standard (DSS), définis par le PCI Council dans le but de garantir des standards appropriés pour la gestion des informations relatives aux instruments de paiement et des cartes de crédit en particulier. Le respect des standards adoptés est vérifié périodiquement par des procédures d audit interne supervisées par Security Brokers, dans le but d assurer l adaptation constante des mesures de sécurité.

26 Système de Certifications de Qualité OBJECTIF 1.Rendre les processus et les données objectifs et transparents 2.Garantir la qualité interne des processus 3.Assurer la conformité avec les standards de contrôle requis CERTIFICATIONS UNI EN ISO 9001:2008 Organisme de certification : TUV Italie Année de certification : 2004 Objectif : Évaluer la capacité de l organisation à satisfaire la clientèle et les autres parties prenantes. UNI EN 15838:2010 Organisme de certification : ICIM Année de certification : 2011 Objectif : Fournir les meilleures pratiques focalisées sur le client pour répondre à ses attentes ISO / IEC 27001:2006 Organisme de certification : TUV Italie Année de certification : 2013 Objectif : Contrôle de la sécurité des informations traitées BS OHSAS 18001:2007 ISO 22301:2012 Organisme de certification identifié : TUV Italie Année de certification prévue : 2015 Objectif : Garantir la sécurité du milieu de travail et des ressources qui y travaillent Organisme de certification identifié : TUV Italie Année de certification prévue : 2015 Objectif : Assurer la continuité des processus d entreprise et des services fournis en cas de catastrophe

27 Système de Certifications de Qualité UNI EN ISO 9001:2008 Objectif : Évaluer la capacité de l organisation à satisfaire la clientèle et les autres parties prenantes Résultat : Formaliser et documenter correctement les processus d entreprise Méthodologie : Application des critères d efficacité et d efficience visant à l amélioration continue La norme UNI EN ISO 9001:2008 réunit les principes de référence pour la gestion de la qualité d entreprise dans le secteur des services et s applique aux phases de conception, approbation, mise en œuvre, gestion et contrôle des services fournis par la société. Tous les processus d entreprise doivent être formalisés, documentés et approuvés à la fois en interne et de la part des clients, si nécessaire avant d être mis en production. RBS a adopté le Système de Gestion de la Qualité depuis 2004, en appliquant la norme de référence UNI EN ISO 9001:2000 et, ensuite, en insérant les variantes introduites dans la norme, jusqu à la version actuelle L objectif du système de qualité est d assurer le contrôle maximum des spécifications de service, le respect des procédures prévues et des spécifications requises par le client.

28 Système de Certifications de Qualité UNI EN 15838:2010 Objectif : Fournir les meilleures pratiques focalisées sur le client pour satisfaire à ses attentes Résultat : Générer une évaluation mensuelle de multiples paramètres qui influencent la qualité des activités de GRC Méthodologie : Surveillance constante des indicateurs critiques La norme de certification UNI EN 15838:2010 définit les spécifications de qualité concernant les Centres d Appels (CCC), à travers le contrôle des indicateurs opérationnels critiques, dans le but de surveiller constamment les niveaux de service et permettre une intervention en temps opportun de correction et d amélioration. En particulier, la norme définit les standards de qualité relatifs aux opérateurs (turnover volontaire, absentéisme, niveau de satisfaction), aux temps et à la qualité de la réponse (taux de réponse, temps d attente, précision, etc.) et à la disponibilité effective d accès au service. RBS a certifié l application de la norme en Le résultat principal est le contrôle constant de la qualité effective et la possibilité d une intervention immédiate en cas de non-conformité avec les standards quantitatifs et qualitatifs prévus.

29 Système de Certifications de Qualité ISO / IEC 27001:2006 Objectif : Contrôle de la sécurité des informations traitées Résultat : Assurer un accès adéquat et contrôlé aux informations Méthodologie : Surveillance des paramètres de disponibilité, intégrité et confidentialité des informations présentes dans le périmètre informatique La norme ISO / IEC 27001:2006 concerne le contrôle, la protection et l intégrité des informations traitées au sein de la société, à travers la définition des secteurs d activité, des processus et des contrôles pertinents. Dans le périmètre, infrastructurel, fonctionnel et informatique, dans lequel sont collectées et traitées les informations, les processus sont analysés, les facteurs de risque potentiels sont identifiés et les procédures de contrôle et de prévention sont activées. RBS a achevé le processus de certification qui avait pour but d assurer le contrôle substantiel de l élaboration et de l intégrité des informations traitées, dans la première moitié de 2013.

30 Système de Certifications de Qualité BS OHSAS 18001:2007 Objectif : Assurer la sécurité du milieu de travail et des ressources qui y travaillent Résultat : Modèle organisationnel conforme aux normes Méthodologie : Analyse des risques liés à l activité exercée La norme de certification BS OHSAS 18001:2007 (occupational health and safety assessment series) a été publiée en 1999 par la BSI (British Standard Institution) et régit le système de gestion de la protection de la santé et de la sécurité au travail. La méthodologie prévoit l analyse des risques de processus et des facteurs individuels et l identification des domaines d intervention visant à limiter les risques. Le standard est actuellement en cours d adoption et de certification par TUV Italie. L achèvement de la procédure de certification est prévu pour l année 2015.

31 Système de Certifications de Qualité ISO 22301:2012 Objectif : Assurer la continuité des processus d entreprise et des services fournis en cas de catastrophe Résultat : Plans de continuité des activités et de reprise après sinistre efficaces Méthodologie : Suivi de l'indice de résilience à travers l analyse et le traitement des risques identifiés, la présence de procédures documentées et la conscience des pilotes des risques désignés La norme ISO 22301:2012 répond aux exigences définies par la Banque d'italie dans les Nouvelles dispositions de surveillance prudentielle pour les banques - Circulaire 263, 15ème mise à jour du 2 juillet 2013, avec une référence spécifique au chapitre 9 - La continuité opérationnelle. À travers la réalisation de l Analyse des incidences sur les activités, il est possible d identifier les secteurs vitaux de l'organisation, en définissant pour chacun d eux les niveaux minimums tolérables de service (MBCO) par rapport aux délais de récupération (RTO) et à la durée maximale tolérable de perturbation (MAO). RBS a entamé le processus de certification pour le Système de gestion pour la continuité des activités avec l organisme de certification TUV Italie.

32 Gestion des risques Polices d assurance souscrites par RBS avec Ace Insurance pour les risques inhérents aux activités gérées pour le compte de ses clients RCTO Responsabilité civile (y compris les Clients) pour dommages matériels, dommages corporels et décès. Tant pour les événements accidentels que malveillants causés par des collaborateurs et employés. RC PROFESSIONNELLE RC DES ADMINISTRATEURS INFIDÉLITÉ DES EMPLOYÉS Responsabilité civile (y compris les Clients) pour dommages patrimoniaux, causés par des erreurs et / ou omissions (réelles ou présumées) commises dans l exercice de l activité professionnelle. Tant pour les événements accidentels que malveillants causés par des collaborateurs et employés. Responsabilité civile (y compris les Clients) pour dommages à des tiers et à RBS causés par des administrateurs, dirigeants, vérificateurs ou employés de la Société, par tout acte illicite (erreur, omission, fausse déclaration, etc.). Sont inclus les frais de justice engagés par l Assuré pour se défendre contre une réclamation d indemnité. Dommages patrimoniaux causés à RBS par des employés avec un acte illicite (fraude, détournement de fonds, vol, fraude informatique, contrefaçon, falsification, etc.). RBS - Retail Banking Services 32

33 Procédures de contrôle Type de contrôle Instruments Objectifs ANS (Accords de niveau de service) Qualité du service Productivité des opérateurs Traitement des Tickets de support (Trouble Tickets) Analyse des écarts Reporting quantitatif (ACD Automatic Call Distribution) Reporting qualitatif (Microstrategy) Double écoute Écoute des enregistrements Reporting quantitatif (ACD Automatic Call Distribution, Microstrategy) Reporting qualitatif (Microstrategy) Reporting quali/quantitatif depuis le Portail de gestion des Tickets de support Reporting qualitatif (Microstrategy) Élaborations de données ad hoc RBS - Retail Banking Services Efficacité du service Respect des contraintes contractuelles Actions correctives en cas d écarts Contrôle de la qualité de la conversation Évaluation périodique des opérateurs Actions correctives en cas de problèmes Identification des domaines d amélioration Support à la formation Vérification des réclamations Vérification de l adéquation du support Réalisation des objectifs économiques Respect des temps convenus pour le traitement des Tickets de support tant de la part de RBS que du Client. Signalement et prise en charge rapide des Tickets de support expirés Identification des problèmes spécifiques qui génèrent des erreurs ou qui se répercutent sur l opérativité et définitions d actions correctives ou d amélioration des processus. 33

34 Capital humain L organisation des Ressources humaines de RBS est structurée selon des compétences et des habilités spécifiques afin de soutenir le déroulement des activités en fonction des meilleures pratiques identifiées et partagées avec le client. Les processus de sélection et formation sont des aspects primaires pour RBS car : Ils déterminent le succès quantitatif et qualitatif des activités confiées par le client. Ils constituent un élément d excellence en rapport avec le marché de référence. Ils génèrent le bien-être des ressources qui travaillent dans le centre de contact et, par conséquent, la satisfaction de la clientèle et des utilisateurs finaux. RBS - Retail Banking Services 34

35 Figures professionnelles Resp. de secteur C est le responsable des phases de conception, de développement, de prestation des services, et du contrôle de gestion. Il assure la réalisation des objectifs de chaque commande par le développement professionnel de la structure qui lui est confiée. Resp. des activités Chef d équipe Opérateur téléphonique Il collabore avec le Responsable de secteur à la rédaction des offres, il analyse les données et les exigences pour la réalisation des projets ; il planifie les temps, les phases et les ressources nécessaires pour mettre en œuvre les projets. Il assure la réalisation des objectifs. Il gère les activités opérationnelles de GRC. Il coordonne et planifie les processus opérationnels des campagnes de télémarketing. Il assiste les opérateurs durant le déroulement des activités. Il offre un soutien informatique et évalue les activités des opérateurs en exerçant également des fonctions de coaching. Il effectue et reçoit les appels en recueillant et gérant les exigences de la clientèle à travers les systèmes informatiques, il propose et promeut les produits du client, il effectue le recouvrement du crédit. RBS - Retail Banking Services 35

36 Capital humain Sélection Formation Training Code de déontologie Employés / Collaborateurs contrats appliqués Profil des ressources et modalités de sélection Sources et compétences requises Environnement de travail Figures professionnelles Formation comportementale Formation à l utilisation des outils Formation sur les produits et services Analyses de potentiel Plan de développement des ressources Formation en salle avec des outils multimédias Simulation avec tutorat Nursery Formation en cours d emploi Formation périodique pour enrichir les compétences et le lancement de nouveaux services RBS - Retail Banking Services 36

37 Parcours de formation typique Conformité Techniques de marketing téléphonique Formation au produit Formation en cours d emploi Décret lég. 81/08 Sécurité sur le lieu de travail La psychologie de la communication Outils informatiques Activité téléphonique directe avec accompagnement du Chef d équipe Décret lég.196/03 Code de la Vie Privée Structure du contrat proposé Expressivité et langage émotionnel L écoute active Briefing sur le produit et simulations Débriefings destinés à fournir un feedback sur les progrès enregistrés et les criticités à surmonter Règles du centre de contact La gestion des objections et la clôture Écoute des enregistrements d opérateurs séniors et accompagnement en double écoute avec le Chef d équipe Espace privé : briefing sur l utilisation et l insertion des données personnelles

38 Capital humain Les évaluations selon les critères suivants revêtent une importance fondamentale dans les processus de sélection et formation : Caractéristiques personnelles : crédibilité de la manière d être, capacités relationnelles, niveaux d adaptabilité et disponibilité Expressivité : disponibilité et empathie, maîtrise de la langue, capacité d exprimer des valeurs. Gestion de l appel : fidélité au plan de communication, surmonter les objections, gestion générale de l appel. RBS - Retail Banking Services 38

39 Plans d urgence RBS a mis en place différentes mesures visant à assurer la continuité des services. Dans le cas de catastrophes naturelles qui empêchent l exécution du service au siège habituel, celui peut être activé, en garantissant les NSA établis, dans un autre siège grâce à : la flexibilité de l Infrastructure TI la redondance des serveurs et des lignes de communication entre les sièges des ressources distribuées sur le territoire avec des compétences spécifiques RBS - Retail Banking Services 39

40 Banques Nos principaux clients Compagnies d assurances Sociétés financières Autres Banques de Crédit Coopératif Bcc Vita Agos Ducato BNP Leasing Solutions (groupe BNP Paribas) Banca di Sassari (Division Consumer groupe BPER 13 Banques) Cardif (groupe BNP Paribas) Compass Pierre Fabre Italia Spa Deutsche Bank AIG Mercedes Benz Financial Services Italia Cassa di Risparmio di Volterra Ace Europe FCE Bank (Ford Credit Europe) Genworth Iccrea Banca Impresa (ancienne Banca Agrileasing) Metlife Volkswagen Bank RBS - Retail Banking Services 40

SOLUTION POUR CENTRE D'APPEL

SOLUTION POUR CENTRE D'APPEL SOLUTION ON DEMAND 14 rue Henri Pescarolo 93370 Montfermeil FRANCE 00 33 9 70 19 63 40 contact@saascall.com SOLUTION POUR CENTRE D'APPEL SOLUTIONS SAASCALL Moteur de Distribution SaaScall SaaScall Contact

Plus en détail

CRM Assurance. Fonctionnalités clés. Vue globale de l assuré. Gestion des échanges en Multicanal

CRM Assurance. Fonctionnalités clés. Vue globale de l assuré. Gestion des échanges en Multicanal CRM Assurance Fonctionnalités clés Vue globale de l assuré Le CRM pour les compagnies d'assurances est une solution spécialement conçue pour mettre en place et soutenir les fondements d une orientation

Plus en détail

GÉREZ VOTRE RELATION CLIENT SANS QUITTER MICRO SOFT OUTLOOK

GÉREZ VOTRE RELATION CLIENT SANS QUITTER MICRO SOFT OUTLOOK Face à l évolution rapide des marchés, les entreprises doivent continuellement reconsidérer leurs axes de développement et leurs stratégies commerciales. Les sollicitations permanentes des concurrents

Plus en détail

M7480 Contact Center. Des centres d appels aux centres de contacts multimédias

M7480 Contact Center. Des centres d appels aux centres de contacts multimédias M7480 Contact Center Des centres d appels aux centres de contacts multimédias M7480 Contact Center Une solution modulaire intégrée L éventail des modules applicatifs permet une adaptation permanente aux

Plus en détail

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs Appendice 2 (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs NOTE Dans les propositions de Texte identique, XXX désigne un qualificatif de norme

Plus en détail

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant :

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant : Chap 3 : La connaissance du client I. Les fondements de la connaissance du client A. D une société de consommation à une société de consommateurs Depuis les années 1980, les mutations sociales ont eu d

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

PASS_Compagnia. Dommages et Vie LE CHOIX DE L INNOVATION. Étude de cas HDI Assicurazioni

PASS_Compagnia. Dommages et Vie LE CHOIX DE L INNOVATION. Étude de cas HDI Assicurazioni PASS_Compagnia Dommages et Vie LE CHOIX DE L INNOVATION Étude de cas HDI Assicurazioni Index 1. PASS_COMPAGNIA DOMMAGES ET VIE... 3 1.1 Sommaire... 3 1.2 Le scénario... 4 1.3 La solution de RGI... 5 1.3.1

Plus en détail

Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise.

Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise. Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise. LES DISPOSITIFS DE GESTION DES RISQUES ET DE CONTRÔLE INTERNE L objet de ce rapport est de rendre compte aux

Plus en détail

L AUDIT INTERNE DES COMPAGNIES D ASSURANCES. TRANSVERS CONSULTING L'audit des compagnies d'assurances 2005 1

L AUDIT INTERNE DES COMPAGNIES D ASSURANCES. TRANSVERS CONSULTING L'audit des compagnies d'assurances 2005 1 L AUDIT INTERNE DES COMPAGNIES D ASSURANCES 2005 1 Séminaire - Atelier L audit interne dans l assurance 1 ère communication : Généralités sur l audit interne 2 ème communication : L audit interne des compagnies

Plus en détail

Marier Internet et Centre d appels. Opportunité du Centre de Relation Client

Marier Internet et Centre d appels. Opportunité du Centre de Relation Client Marier Internet et Centre d appels Opportunité du Centre de Relation Client présentation du 7 mars 2001 page 1 Plan Fabrice MOREAU! Rappel des contextes! Internet et Centre d appels! Solutions technologiques!

Plus en détail

S84-1 LA GRC ET LE SI (Système d Information) 841 - Qualification des données clientèle. 842 - La segmentation de la clientèle

S84-1 LA GRC ET LE SI (Système d Information) 841 - Qualification des données clientèle. 842 - La segmentation de la clientèle S84-1 LA GRC ET LE SI (Système d Information) 841 - Qualification des données clientèle 842 - La segmentation de la clientèle 843 - Les actions personnalisées utilisation des procédures de consultation

Plus en détail

Guide d accompagnement. Document réalisé par Softcomputing et Microsoft France.

Guide d accompagnement. Document réalisé par Softcomputing et Microsoft France. RESSOURCE PME Cahier des charges d un outil de gestion de la relation client (GRC) ou Customer Relationship Management (CRM) Guide d accompagnement. Ce document donne aux PME des clés pour mener à bien

Plus en détail

Les normes minimales de sécurité

Les normes minimales de sécurité Les normes minimales de sécurité Patrick BOCHART Conseiller en sécurité de l information Quai de Willebroeck, 38 B-1000 Bruxelles E-mail: security@ksz-bcss.fgov.be Site web BCSS: www.bcss.fgov.be 11/7/2014

Plus en détail

PROFIL DES COMPÉTENCES AGENT EN ASSURANCE DE DOMMAGES COURTIER EN ASSURANCE DE DOMMAGES EXPERTS EN SINISTRE GESTIONNAIRE

PROFIL DES COMPÉTENCES AGENT EN ASSURANCE DE DOMMAGES COURTIER EN ASSURANCE DE DOMMAGES EXPERTS EN SINISTRE GESTIONNAIRE PROFIL DES COMPÉTENCES AGENT EN ASSURANCE DE DOMMAGES COURTIER EN ASSURANCE DE DOMMAGES EXPERTS EN SINISTRE GESTIONNAIRE Juillet 2010 ADMINISTRATION... 4 MANAGEMENT... 4 Initiation à l organisation...

Plus en détail

Solution. collaborative. de vos relations clients.

Solution. collaborative. de vos relations clients. Solution collaborative de vos relations clients. Le Collaborative Relationship Management : une autre vision du CRM L un des enjeux majeurs dans les relations qu une entreprise entretient avec ses clients

Plus en détail

Solutions EMC Documentum pour les assurances

Solutions EMC Documentum pour les assurances Caractéristiques d EMC Documentum La famille de produits EMC Documentum aide les compagnies d assurance à gérer tous les types de contenu de plusieurs départements au sein d un seul référentiel. Grâce

Plus en détail

MICROSOFT DYNAMICS CRM 3.0

MICROSOFT DYNAMICS CRM 3.0 MICROSOFT DYNAMICS CRM 3.0 Face à l évolution rapide des marchés, les entreprises doivent continuellement reconsidérer leurs axes de développement et leurs stratégies commerciales. Les sollicitations permanentes

Plus en détail

Charte d audit du groupe Dexia

Charte d audit du groupe Dexia Janvier 2013 Charte d audit du groupe Dexia La présente charte énonce les principes fondamentaux qui gouvernent la fonction d Audit interne dans le groupe Dexia en décrivant ses missions, sa place dans

Plus en détail

Politique de sécurité de l information

Politique de sécurité de l information 5, Place Ville Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 Téléc. 514 843.8375 www.cpaquebec.ca Politique de sécurité de l information Émise par la Direction, Gestion des

Plus en détail

Retour d expérience sur l implémentation et la certification ISO27001 de «EPPM»

Retour d expérience sur l implémentation et la certification ISO27001 de «EPPM» Retour d expérience sur l implémentation et la certification ISO27001 de «EPPM» -Imed Yazidi- LSTI certified ISO 27001 Lead Implementer 14/02/2013 ENGINEERING PROCUREMENT & PROJECT MANAGEMENT s.a Présentation

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 1

Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 1 Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion Introduction 2 Contrôle de gestion : fonction aujourd hui bien institutionnalisée dans les entreprises Objectif : permettre une gestion rigoureuse et une

Plus en détail

Réussir la Démarche de Management

Réussir la Démarche de Management Formation à la norme ISO 9001, V 2008 Formateur Dr Mohammed Yousfi Formateur Auditeur Consultant QSE Réussir la Démarche de Management Réussir le Projet ISO 9001, Version 2008 1 Programme Introduction

Plus en détail

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise.

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Solutions PME VIPDev Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Cette offre est basée sur la mise à disposition de l ensemble de nos compétences techniques et créatives au service

Plus en détail

UE 4 Comptabilité et audit 2 Identification du candidat (prénom, nom) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

UE 4 Comptabilité et audit 2 Identification du candidat (prénom, nom) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion DSCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é

Plus en détail

Une gestion conforme Solvabilité 2 pour permettre aux porteurs de risque de respecter les exigences relatives à la sous-traitance

Une gestion conforme Solvabilité 2 pour permettre aux porteurs de risque de respecter les exigences relatives à la sous-traitance Une gestion conforme Solvabilité 2 pour permettre aux porteurs de risque de respecter les exigences relatives à la sous-traitance PROGRAMME DE MISE EN CONFORMITE SOLVABILITE 2 Disposer d un délégataire

Plus en détail

Maîtrise des risques sur le système d information des banques : Enjeux réglementaires et prudentiels

Maîtrise des risques sur le système d information des banques : Enjeux réglementaires et prudentiels Secrétariat général de la Commission bancaire Maîtrise des risques sur le système d information des banques : Enjeux Forum des Compétences 7 décembre 2005 Pierre-Yves Thoraval Secrétaire général adjoint

Plus en détail

Société Centrale de Réassurance. Avis de recrutement

Société Centrale de Réassurance. Avis de recrutement Société Centrale de Réassurance Avis de recrutement Date : 27 Février 2015 La société Centrale de Réassurance, filiale du Groupe Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG) lance un appel à candidature pour pourvoir

Plus en détail

Guide des formations Inter-Entreprise. Qualité et Optimisation des services clients et des centres d appels

Guide des formations Inter-Entreprise. Qualité et Optimisation des services clients et des centres d appels Guide des formations Inter-Entreprise Qualité et Optimisation des services clients et des centres d appels Guide des formations TelEduc Sommaire Présentation TelEduc 3 Guide des formations «gestion de

Plus en détail

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 GESTION DE PROJET www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 Introduction à la Gestion de Projet... 3 Management de Projet... 4 Gestion de Projet informatique...

Plus en détail

GESTION DES CARTES «ACHAT»

GESTION DES CARTES «ACHAT» Page 1/12 Destinataires : Agence Comptable Logistique Contrôle de Gestion Domaine concerné : Thème concerné : Sous thème concerné : Mot-clé : ACHAT, COMPTABILITE, GESTION, BUDGET Organisation de la gestion

Plus en détail

L externalisation réglementée

L externalisation réglementée L externalisation réglementée SOMMAIRE 3 LA PLACE FINANCIÈRE LUXEMBOURGEOISE 4 L EXTERNALISATION DANS LE SECTEUR FINANCIER 5 LE STATUT DE PSF DE SUPPORT 7 L OFFRE DE SERVICES 9 POURQUOI TRAVAILLER AVEC

Plus en détail

Tellia. Centre de Relation Client. à votre Relation Client. Donnez de nouvelles dimensions DÉCOUVRIR COMPRENDRE FIDÉLISER

Tellia. Centre de Relation Client. à votre Relation Client. Donnez de nouvelles dimensions DÉCOUVRIR COMPRENDRE FIDÉLISER Tellia Centre de Relation Client DÉCOUVRIR COMPRENDRE FIDÉLISER Donnez de nouvelles dimensions à votre Relation Client Tellia Née de l expertise d Apria, Tellia est une offre de service qui défend une

Plus en détail

ITIL V3. Objectifs et principes-clés de la conception des services

ITIL V3. Objectifs et principes-clés de la conception des services ITIL V3 Objectifs et principes-clés de la conception des services Création : janvier 2008 Mise à jour : juillet 2011 A propos A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL V3 a

Plus en détail

Le Workflow comme moteur des projets de conformité

Le Workflow comme moteur des projets de conformité White Paper Le Workflow comme moteur des projets de conformité Présentation Les entreprises sont aujourd'hui soumises aux nouvelles régulations, lois et standards de gouvernance les obligeant à mettre

Plus en détail

Sécurité des Systèmes d Information Une politique simple pour parler à la Direction Générale De la théorie à la pratique

Sécurité des Systèmes d Information Une politique simple pour parler à la Direction Générale De la théorie à la pratique Sécurité des Systèmes d Information Une politique simple pour parler à la Direction Générale De la théorie à la pratique Sommaire Fondements d une politique de sécurité Les 9 axes parallèles d une politique

Plus en détail

ADMINISTRATION CENTRALE, GOUVERNANCE INTERNE, GESTION DES RISQUES

ADMINISTRATION CENTRALE, GOUVERNANCE INTERNE, GESTION DES RISQUES ADMINISTRATION CENTRALE, GOUVERNANCE INTERNE, GESTION DES RISQUES Circulaire CSSF 12/552 21 février 2013 Introduction (1) Développements récents au niveau international Problèmes de gouvernance interne

Plus en détail

ANNEXE A LA CIRCULAIRE SUR LE CONTROLE INTERNE ET L AUDIT INTERNE TABLE DES MATIERES

ANNEXE A LA CIRCULAIRE SUR LE CONTROLE INTERNE ET L AUDIT INTERNE TABLE DES MATIERES PPB-2006-8-1-CPA ANNEXE A LA CIRCULAIRE SUR LE CONTROLE INTERNE ET L AUDIT INTERNE TABLE DES MATIERES Introduction 0. Base légale 1. Le contrôle interne 1.1. Définition et éléments constitutifs 1.2. Mesures

Plus en détail

Solution. collaborative. de vos relations clients.

Solution. collaborative. de vos relations clients. Solution collaborative de vos relations clients. Le Collaborative Relationship Management : une autre vision du CRM L un des enjeux majeurs dans les relations qu une entreprise entretient avec ses clients

Plus en détail

La Business Intelligence & le monde des assurances

La Business Intelligence & le monde des assurances Conseil National des Assurances Séminaire - Atelier L information au service de tous Le 09 Novembre 2005 La Business Intelligence & le monde des assurances Karim NAFIE Regional Presales Manager EEMEA Operations

Plus en détail

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES CONDITIONS DE PRÉPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL AINSI QUE SUR LES PROCÉDURES DE CONTRÔLE INTERNE MISES EN PLACE PAR LA SOCIÉTÉ

Plus en détail

Talents. Ressources Humaines

Talents. Ressources Humaines Talents Ressources Humaines 1 Yourcegid Ressources Humaines Talents : Entretiens et suivi de la performance Développement du personnel Référentiels des emplois et des compétences 4 MILLIONS DE BULLETINS/MOIS

Plus en détail

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Description Problématique Infrastructure Ressources Logiciel Maintenance Conclusion Avantages d une migration vers une solution EDI externalisée

Plus en détail

ETUDE : Impact de la mise en œuvre des directives de MIFID (I et II) sur les progiciels en gestion de portefeuille

ETUDE : Impact de la mise en œuvre des directives de MIFID (I et II) sur les progiciels en gestion de portefeuille ETUDE : Impact de la mise en œuvre des directives de MIFID (I et II) sur les progiciels en gestion de portefeuille Delphine BENOIST Patrick ROUILLON Bia Consulting 2015 Sommaire Introduction sur les directives

Plus en détail

La GRC en temps de crise, difficile équilibre entre sentiment de sécurité et réduction des coûts

<Insert Picture Here> La GRC en temps de crise, difficile équilibre entre sentiment de sécurité et réduction des coûts La GRC en temps de crise, difficile équilibre entre sentiment de sécurité et réduction des coûts Christophe Bonenfant Cyril Gollain La GRC en période de croissance Gouvernance Gestion

Plus en détail

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE INANCER CONSEILLER FACILITER SIMPLIFIER ASSURER ARANTIR INFORMER PRÊTER PROTÉGER ADAPTER PARGNER FIDÉLISER DÉVELOPPER ACCOMPAGNER INANCER CONSEILLER FACILITER SIMPLIFIER ASSURER

Plus en détail

Gestion de la sécurité de l information par la haute direction

Gestion de la sécurité de l information par la haute direction Étude technique Gestion de la sécurité de l information par la haute direction _la force de l engagement MC Groupe CGI inc. 2004, 2010. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut

Plus en détail

L outsourcing de la fonction comptable

L outsourcing de la fonction comptable OCA, Société d Expertise-Comptable 63 avenue de Villiers 75017 PARIS Tel: 01.40.54.98.80 / Fax : 01.47.63.92.75 oca@oca-audit.com www.oca-audit.com L outsourcing de la fonction comptable Sommaire 1. L

Plus en détail

n 7 F é v r i e r 2 0 1 3 Note d information sur le Credit Bureau

n 7 F é v r i e r 2 0 1 3 Note d information sur le Credit Bureau n 7 F é v r i e r 2 0 1 3 Note d information sur le Credit Bureau n 7 F é v r i e r 2 0 1 3 Note d information sur le Credit Bureau Sommaire Le Credit Bureau I-Contexte et Objectifs 5 II-Cadre Légal et

Plus en détail

Ensemble mobilisons nos énergies

Ensemble mobilisons nos énergies Ensemble mobilisons nos énergies «Lancé en Juin 2005, SIRIUS est désormais un projet au cœur de notre entreprise, au service des ambitions et des objectifs qui s inscrivent dans le cadre de notre stratégie

Plus en détail

La gestion des Technologies de l information. Tirez le maximum de vos systèmes d informations

La gestion des Technologies de l information. Tirez le maximum de vos systèmes d informations La gestion des Technologies de l information Tirez le maximum de vos systèmes d informations Objectifs de la formation Se familiariser avec: La gouvernance des TI Les cadres de référence en gestion des

Plus en détail

Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité. Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président. Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015

Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité. Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président. Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015 Manuel Qualité Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015 CIS Valley Manuel Qualité- MAQ_V08 page 1/16 Engagement

Plus en détail

PARTENAIRE DES COLLECTIVITÉS ET DES ÉTABLISSEMENTS HOSPITALIERS

PARTENAIRE DES COLLECTIVITÉS ET DES ÉTABLISSEMENTS HOSPITALIERS PARTENAIRE DES COLLECTIVITÉS ET DES ÉTABLISSEMENTS HOSPITALIERS pour la protection sociale et la performance publique Assurances et services des collectivités locales Groupe Sofaxis Groupe Sofaxis Partenaire

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

CHARTE DU CORRESPONDANT MODELE TYPE

CHARTE DU CORRESPONDANT MODELE TYPE CHARTE DU CORRESPONDANT MODELE TYPE CHAPITRE 1: CONDITIONS DANS LESQUELLES LE BUREAU LUXEMBOURGEOIS ACCORDE, REFUSE OU RETIRE SON AGREMENT A UN CORRESPONDANT 1.1 Comment remplir la fonction de correspondant

Plus en détail

Services informatiques aux organisations

Services informatiques aux organisations I. APPELLATION DU DIPLÔME II. CHAMP D'ACTIVITÉ Services informatiques aux organisations Spécialité «Solutions logicielles et applications métiers» Spécialité «Solutions d infrastructure, systèmes et réseaux»

Plus en détail

POLITIQUE GENERALE DE PRESTATIONS DE SERVICES D INVESTISSEMENTS

POLITIQUE GENERALE DE PRESTATIONS DE SERVICES D INVESTISSEMENTS Janvier 2014 POLITIQUE GENERALE DE PRESTATIONS DE SERVICES D INVESTISSEMENTS Monte Paschi Banque est la filiale française, détenue à 100%, de Banca Monte dei Paschi di Siena (BMPS). Elle est agréée auprès

Plus en détail

Gestion de la Relation Citoyen Solution Oracle Services Publics

<Insert Picture Here> Gestion de la Relation Citoyen Solution Oracle Services Publics Gestion de la Relation Citoyen Solution Oracle Services Publics Estelle Viniane Consultante Avant-Vente CRM-OPA Secteur Public Oracle AGENDA Notre proposition

Plus en détail

Le Concept Dynamics Nav. B.I.Conseil

Le Concept Dynamics Nav. B.I.Conseil Développement Croissance Développement Productivité Investissement Environnement Ouverture B.I.Conseil Nous sommes Microsoft Business Solutions Partner, ce qui nous permet de travailler en étroite collaboration

Plus en détail

isrs 7 Améliorer la performance Sécurité, Environnement et Opérationnelle

isrs 7 Améliorer la performance Sécurité, Environnement et Opérationnelle isrs 7 Améliorer la performance Sécurité, Environnement et Opérationnelle 2 isrs 7 : pour la santé de votre entreprise Pour répondre à l accroissement des multiples exigences de vos Parties Intéressées,

Plus en détail

Gestion des risques liés aux systèmes d'information, dispositif global de gestion des risques, audit. Quelles synergies?

Gestion des risques liés aux systèmes d'information, dispositif global de gestion des risques, audit. Quelles synergies? Gestion des risques liés aux systèmes d'information, dispositif global de gestion des risques, audit. Quelles synergies? gil.delille@forum-des-competences.org Agenda Les enjeux liés aux systèmes d information

Plus en détail

CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE. axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL

CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE. axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL SOMMAIRE Édito... page 3 Axiwell Financial Services... Exemples de missions réalisées... Nos offres spécifiques... Risques / Conformité / Réglementaire...

Plus en détail

«Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Club

«Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Club Réunion des membres du 7 juin 2011 «Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Comment faciliter la gestion journalière d un commerce ou d une TPE par l utilisation d outils TIC? L adoption d outils TIC mais

Plus en détail

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 16 I. COMPÉTENCES C1. PROSPECTER C11. Élaborer un projet de prospection C12. Organiser une opération de prospection C13. Réaliser une opération de prospection C14. Analyser

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * *

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * * Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 Le Crédit Agricole relève les défis Il s appuie sur le leadership de ses banques de proximité et des métiers qui leur sont associés Il renforce sa solidité

Plus en détail

3 minutes. cybersécurité. avec Orange Consulting. pour tout savoir sur la. mobile, network & cloud. maîtrisez vos risques dans le cybermonde

3 minutes. cybersécurité. avec Orange Consulting. pour tout savoir sur la. mobile, network & cloud. maîtrisez vos risques dans le cybermonde 3 minutes pour tout savoir sur la cybersécurité mobile, network & cloud maîtrisez vos risques dans le cybermonde avec Orange Consulting 1 estimez la menace évaluez vos vulnérabilités maîtrisez vos risques

Plus en détail

Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels

Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels Nos métiers par activité Nos métiers de l informatique comprennent d une part un volet études et d autre part la gestion des infrastructures ; les fonctions

Plus en détail

REFERENTIEL DE CERTIFICATION

REFERENTIEL DE CERTIFICATION REFERENTIEL DE CERTIFICATION DU TITRE PROFESSIONNEL Assistant(e) Commercial(e) Niveau III Site : http://www.emploi.gouv.fr REFERENTIEL DE CERTIFICATION D'UNE SPECIALITE DU TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE

Plus en détail

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains!

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains! Sage CRM Précision et efficacité à portée de mains! La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME Alliant l innovation pragmatique, la souplesse d utilisation et l efficacité Le CRM Simplicité

Plus en détail

1. Administration et exécution des opérations financières du programme

1. Administration et exécution des opérations financières du programme UNITED NATIONS ENTITY FOR GENDER EQUALITY AND THE EMPOWERMENT OF WOMEN DESCRIPTION DE POSTE I. Information sur le poste Titre du poste: Assistant(e) aux Opérations Type de Contrat : Contrat de Service

Plus en détail

Contact Center / Call Center. Qu est ce qu un Centre de Contacts?

Contact Center / Call Center. Qu est ce qu un Centre de Contacts? Qu est ce qu un Centre de Aujourd hui, les entreprises et les administrations proposent à leurs clients, prospects, usagers et partenaires de multiples façons d entrer en contact avec elles (le Guichet,

Plus en détail

Retour d expérience : la gouvernance du réseau Aligner l infrastructure sur les besoins métiers. I p. 1 I

Retour d expérience : la gouvernance du réseau Aligner l infrastructure sur les besoins métiers. I p. 1 I Retour d expérience : la gouvernance du réseau Aligner l infrastructure sur les besoins métiers I p. 1 I STREAMCORE Siège à Puteaux (FR). Bureaux en Allemagne, Afrique, Moyen Orient et Etats-Unis. Fondé

Plus en détail

AFRC Centres de Relation Client - Optimisation & Virtualisation

AFRC Centres de Relation Client - Optimisation & Virtualisation AFRC Centres de Relation Client - Optimisation & Virtualisation Laurent CORNU Partner, Customer Relationship Management Leader IBM Business Consulting Services Plus que tout autre canal, le centre de relation

Plus en détail

Titre professionnel - Conseiller relation client à distance

Titre professionnel - Conseiller relation client à distance Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 15/10/2015. Fiche formation Titre professionnel - Conseiller relation client à distance - N : 15945 - Mise à jour : 24/07/2015 Titre

Plus en détail

La Solution Logicielle Multicanal pour votre Centre de Contacts

La Solution Logicielle Multicanal pour votre Centre de Contacts La Solution Logicielle Multicanal pour votre Centre de Contacts 90% des entreprises fonctionnent en silo Outils de gestion des appels Solutions d enregistrement des conversations Outils de gestion des

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE SUR LA GESTION DES PLACEMENTS

LIGNE DIRECTRICE SUR LA GESTION DES PLACEMENTS LIGNE DIRECTRICE SUR LA GESTION DES PLACEMENTS Novembre 2009 Table des matières Préambule...3 Introduction...4 Champ d application...5 Entrée en vigueur et processus de mise à jour...6 1. Gestion saine

Plus en détail

Association ESSONNE CADRES

Association ESSONNE CADRES Association ESSONNE CADRES 10 avenue du Noyer Lambert - 91300 MASSY : 01 60 12 01 45 Email : competences91@essonnecadres.org Site web : www.essonnecadres.org Besoin d un Professionnel pour une situation

Plus en détail

PROTECTION JURIDIQUE DES ENTREPRISES

PROTECTION JURIDIQUE DES ENTREPRISES FORMULAIRE DE DECLARATION DE RISQUE PROTECTION JURIDIQUE DES ENTREPRISES COURTIER Nom du Cabinet : Nom et prénom du représentant : E-mail : Téléphone : Adresse : N : Type de voie : Nom de la voie : Code

Plus en détail

CULTIVATEUR DE DONNÉES 4.0 FAITES FRUCTIFIER VOS DONNÉES, RÉCOLTEZ DU ROI. DU BIG DATA AU SMART DATA

CULTIVATEUR DE DONNÉES 4.0 FAITES FRUCTIFIER VOS DONNÉES, RÉCOLTEZ DU ROI. DU BIG DATA AU SMART DATA CULTIVATEUR DE DONNÉES 4.0 FAITES FRUCTIFIER VOS DONNÉES, RÉCOLTEZ DU ROI. DU BIG DATA AU SMART DATA CULTIVER SON CAPITAL CLIENTS, RECRUTER, FIDÉLISER ET RÉCOLTER DU ROI! La société Base Plus cultive depuis

Plus en détail

Barème indicatif des honoraires

Barème indicatif des honoraires Barème indicatif des honoraires Tarifs applicables à compter du 01/01/2010 MARC TELLO-SOLER Avocat 160 Gde Rue St. Michel 31400 Toulouse www.mts-avocat.net tello-soler@mts-avocat.net Sommaire Notice du

Plus en détail

Panorama général des normes et outils d audit. François VERGEZ AFAI

Panorama général des normes et outils d audit. François VERGEZ AFAI Panorama général des normes et outils d audit. François VERGEZ AFAI 3 Système d information, une tentative de définition (1/2) Un système d information peut être défini comme l ensemble des moyens matériels,

Plus en détail

4 500 entreprises. 3 ème. 280 000 salariés gérés. collaborateurs. clientes. de bulletins produits par mois. partenaires. en france.

4 500 entreprises. 3 ème. 280 000 salariés gérés. collaborateurs. clientes. de bulletins produits par mois. partenaires. en france. Yourcegid RH Y2 1 Yourcegid Ressources Humaines Spécialiste des logiciels de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, Cegid répond aux exigences de l entreprise d aujourd hui, quel que soit le secteur

Plus en détail

Vu la loi n 76-03 du 23 novembre 2005, portant statut de Bank Al-Maghrib ;

Vu la loi n 76-03 du 23 novembre 2005, portant statut de Bank Al-Maghrib ; Délibération n 479-AU-2013 du 01/11/2013 portant modèle de demande d autorisation relative au traitement de données à caractère personnel mis en œuvre par des établissements de crédit et organismes assimilés

Plus en détail

mieux développer votre activité

mieux développer votre activité cloud computing mieux développer votre activité Les infrastructures IT et les applications d entreprise de plus en plus nombreuses sont une source croissante de contraintes. Data centers, réseau, serveurs,

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE PREAMBULE La société ARKILIUM, «le prestataire», est une société prestataire de services qui a développé un savoir-faire et une compétence approfondie dans la conception et

Plus en détail

L information et la technologie de l informationl

L information et la technologie de l informationl L information et la technologie de l informationl CRM & informatique décisionnelled CRM CRM & informatique décisionnelle. d 1 2 3 Les Les fondements managériaux managériaux du du CRM. CRM. Les Les fondements

Plus en détail

CLUB AM N 14. MIFID ET GESTION PRIVEE : 2ème partie

CLUB AM N 14. MIFID ET GESTION PRIVEE : 2ème partie CLUB AM N 14 MIFID ET GESTION PRIVEE : 2ème partie Impacts MIF sur les systèmes d informations : Éléments de réponse grâce à un progiciel de gestion de portefeuilles Ordre du jour MIFID, un enjeu pour

Plus en détail

«Allo, vous n avez pas de stratégie téléphone?» Alain Pierre La Chaîne de l Espoir Pascal Fréneaux ADM VALUE

«Allo, vous n avez pas de stratégie téléphone?» Alain Pierre La Chaîne de l Espoir Pascal Fréneaux ADM VALUE L outil téléphone dans votre stratégie de marketing direct «Allo, vous n avez pas de stratégie téléphone?» Alain Pierre La Chaîne de l Espoir Pascal Fréneaux ADM VALUE Présentation de La Chaîne de l Espoir

Plus en détail

I. Gouvernance 1/8. B- Comité Direction Générale

I. Gouvernance 1/8. B- Comité Direction Générale Rémunération au titre de l exercice 2012 des collaborateurs dont les activités professionnelles ont une incidence significative sur le profil de risque du Groupe Les principes de rémunération du Groupe

Plus en détail

Assurance et Protection sociale Les enjeux du Digital Commerce

Assurance et Protection sociale Les enjeux du Digital Commerce Assurance et Protection sociale Les enjeux du Digital Commerce Sortir des murs, démultiplier les contacts 2013 T A L E N T E D T O G E T H E R Unissons nos Talents 1 Introduction Entre discours incantatoires

Plus en détail

Plateforme STAR CPM. Gestion intégrée des process multilingues d entreprise Les voies de la performance avec STAR James

Plateforme STAR CPM. Gestion intégrée des process multilingues d entreprise Les voies de la performance avec STAR James Plateforme STAR CPM Gestion intégrée des process multilingues d entreprise Les voies de la performance avec STAR James Groupe STAR Your single-source provider for corporate product communication Le bon

Plus en détail

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr.

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. Document mis à disposition par : www.marketing-etudiant.fr Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. En conséquence croisez vos sources

Plus en détail

Mise en place d un Système de Management Environnemental sur la base de la Norme ISO 14001. SARRAMAGNAN Viviane

Mise en place d un Système de Management Environnemental sur la base de la Norme ISO 14001. SARRAMAGNAN Viviane Mise en place d un Système de Management Environnemental sur la base de la Norme ISO 14001 SARRAMAGNAN Viviane Master II Économie et Gestion de l Environnement Année universitaire 2008/2009 Sommaire Présentation

Plus en détail

groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010

groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010 groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010 1 sommaire 1 faits marquants 2 résultats opérationnels 3 résultats financiers 4 perspectives 5 annexes 2 1 faits marquants 3 1 faits marquants S1 2010

Plus en détail

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale Banque de détail Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale L évolution de l environnement et les enjeux dans la Banque de détail CENTRES D'APPELS Intensification du

Plus en détail

France Telecom Orange

France Telecom Orange France Telecom Orange fiches métiers assistant commercial et marketing conseiller commercial chef de produit technicien intervention supports réseaux assistant/gestionnaire RH domaine client conseiller

Plus en détail

Smart Notification Management

Smart Notification Management Smart Notification Management Janvier 2013 Gérer les alertes, ne pas uniquement les livrer Chaque organisation IT vise à bien servir ses utilisateurs en assurant que les services et solutions disponibles

Plus en détail

Modernisation et gestion de portefeuilles d applications bancaires

Modernisation et gestion de portefeuilles d applications bancaires Modernisation et gestion de portefeuilles d applications bancaires Principaux défis et facteurs de réussite Dans le cadre de leurs plans stratégiques à long terme, les banques cherchent à tirer profit

Plus en détail

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993 relative à la protection des informations nominatives, modifiée ;

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993 relative à la protection des informations nominatives, modifiée ; DELIBERATION N 2015-04 DU 28 JANVIER 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux...

Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux... Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux... Directions Financières dirigeants d entreprise fonds d investissement Avocats, mandataires & liquidateurs judiciaires Notre mission Répondre

Plus en détail