Master 1 Informatique. Travail d'études et de Recherches (TER)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Master 1 Informatique. Travail d'études et de Recherches (TER)"

Transcription

1 Master 1 Informatique Travail d'études et de Recherches (TER) Sujets

2 Équipe Réseaux Multimédia et Sécurité (RMS) Contrôle de flux dans le réseau Internet Encadrant : M. Mohamad ASSAAD Site Web : N du Sujet: RMS1_ETN Internet est un réseau décentralisé où le trafic est transmis d un nœud (e.g serveur) à l autre par un algorithme de routage jusqu à la destination. Le contrôle de flux est indispensable dans ce type de réseaux afin de limiter la perte des paquets et les congestions au niveau des nœuds intermédiaires. Plusieurs techniques de contrôle de flux sont utilisées dans Internet aujourd hui. Certains contrôleurs sont similaires aux techniques utilisées dans les systèmes automatiques de contrôle et d asservissement. Ce projet a pour objectif de simuler un exemple simple d un réseau formé de 3 à 4 nœuds. Il faut ensuite étudier et implémenter sous Matlab un contrôleur de flux internet et mesurer la densité de trafic et le niveau de congestion dans le réseau. Domaines concernés: Réseau internet, contrôle linéaire Moyens mis en œuvre: Logiciel à utiliser : Matlab

3 Équipe Réseaux Multimédia et Sécurité (RMS) Contrôle de flux vidéo dans un réseau sans fil Encadrant : M. Mohamad ASSAAD Site Web : N du Sujet: RMS2_ETN Les systèmes futurs de communications mobiles sont appelés à fournir la capacité d accès suffisante à un nombre croissant d utilisateurs combiné à une densification du trafic mixte «Internet mobile, services temps réel». Dans ce contexte, de nouveaux systèmes ont été développés, implémentés ou en cours de normalisation (e.g. WiMAX, 4G, etc.). Plusieurs techniques ont été introduites dans ces systèmes pour permettre de transmettre des services «à haut débit». Au niveau de l interface radio, il s agit plus particulièrement de définir un système capable de supporter des transmissions sur différentes largeurs de bande, de 1.25 MHz jusqu à 20 MHz pour rentabiliser l occupation spectrale et augmenter les débits utilisateurs. Il s agit aussi d introduire de nouveaux schémas de transmission et des technologies avancées utilisant plusieurs antennes d émission et de réception pour augmenter l efficacité spectrale. Plusieurs stratégies d allocation de ressources peuvent être envisagées pour la gestion des flux vidéo dans les réseaux futurs. L objectif est de maximiser le débit moyen de l ensemble des utilisateurs tout en assurant une équité entre les utilisateurs afin de répondre aux besoins de chaque utilisateur en termes de débit et délai (QoS). L objectif de ce projet est de développer/simuler une approche avancée de gestion des flux vidéo dans un réseau cellulaire de nouvelle génération. Domaines concernés: Réseau sans fil, flux vidéo, contrôle linéaire Moyens mis en œuvre: Logiciel à utiliser : Matlab

4 Équipe Réseaux Multimédia et Sécurité (RMS) Maîtrise du logiciel d Optimisation "CPLEX Optimization Studio" Encadrant : Mme. Jocelyne ELIAS Site Web : N du Sujet: RMS3 Objectif : le but de ce projet est de maîtriser l utilisation du logiciel d optimisation CPLEX Optimization Studio. En premier temps, l étudiant doit installer le logiciel et le faire fonctionner. Après, il va apprendre à l utiliser en prenant des exemples simples. Enfin, il va réaliser un exemple sur les réseaux, obtenir et commenter les résultats obtenus. Description : le travail consiste donc à réaliser les tâches suivantes : 1. Installation du software d optimisation (CPLEX Optimization Studio). 2. Maîtrise de l utilisation du software. 3. Réalisation d un exemple sur les réseaux, obtention des résultats et analyse des résultats obtenus. Références CPLEX Optimization Studio, 01.ibm.com/software/websphere/products/optimization/academic-initiative/ IBM ILOG CPLEX Optimization Studio Preview Edition Trial, 01.ibm.com/software/websphere/products/optimization/cplex-studio-preview-edition/ J. ELIAS, A. Mehaoua, Energy-aware Topology Design for Wireless Body Area Networks, In Proceedings of IEEE International Conference on Communications, ICC 2012, Ottawa, Canada, June Ehyaie, M. Hashemi, and P. Khadivi. Using relay network to increase life time in wireless body area sensor networks. In Proc. Of the 10th IEEE International Symposium on a World of Wireless, Mobile and Multimedia Networks & Workshops (WoWMoM), pages 1 6, Kos, Greece, June, E. Reusens, W. Joseph, B. Latré, B. Braem, G. Vermeeren, E. Tanghe, L. Martens, I. Moerman, and C. Blondia. Characterization of on-body communication channel and energy efficient topology design for wireless body area networks. IEEE Transactions on Information Technology in Biomedicine, 13(6): , September 29, 2009.

5 Équipe Réseaux Multimédia et Sécurité (RMS) Etude bibliographique et comparative entre des modules sans fil TelosB, MicaZ et Shimmer Encadrant : Mme. Jocelyne ELIAS Site Web : N du Sujet: RMS4 Objectif : Ce projet a pour but de faire une étude bibliographique et comparative entre des modules sans fil, de technologies différentes (TelosB, MicaZ, Shimmer, ), dédiés pour les réseaux de capteurs sans fil à basse puissance. Ces modules peuvent être utilisés pour des tâches particulières ; par exemple, pour relever la position, suivre le mouvement d une personne, mesurer certains signaux vitaux TelosB MicaZ Shimmer Description : le travail consiste donc à réaliser les tâches suivantes : 1. Identification des modules sans fil TelosB, MicaZ, Shimmer, entre autres. 2. Réalisation d une étude bibliographique. 3. Réalisation d une étude comparative entre les diverses technologies. Références Shimmer, MEMSIC, Crossbow, MicaZ (Crossbow) datasheet, TelosB (Crossbow) datasheet, Ullah, S. and Higgins, H. and Braem, B. and Latre, B. and Blondia, C. and Moerman, I. and Saleem, S. and Rahman, Z. and Kwak, K.S., A comprehensive survey of wireless body area networks, Journal of medical systems, vol. 36, no. 3, pages , 2012.

6 Équipe Réseaux Multimédia et Sécurité (RMS) Gestion énergétique de puits mobiles dans les réseaux de capteurs sans fil Encadrant : M. Hassine MOUNGLA Site Web : N du Sujet: RMS5 Capables d'observer l'environnement au sein duquel ils sont disséminés (température, humidité, luminosité, etc.), les capteurs sans fil peuvent également communiquer entre eux afin d'échanger les données récoltées [1]. Ces dernières doivent être acheminées jusqu'à des stations chargées de les stocker, de les publier, etc. Ces stations peuvent être mobiles. Autrement dit, nous pouvons imaginer un réseau de capteurs fixes déployé; la collecte des informations pourrait se faire lors du passage automatisé d'une station. Plusieurs choix peuvent être faits. La station peut passer par chaque capteur pour récupérer les informations, il s'agit alors simplement pour le capteur de transmettre ses données lorsqu'il détecte un puits à portée radio. On pourrait aussi se contenter de passer à une distance de quelques sauts. Dans ce cas, les capteurs les plus éloignés doivent transmettre leurs données qui suivront une route jusqu'au puits mobile. Déterminer cette route est l'un des objectifs de ce sujet. Il serait également intéressant d'étudier les mécanismes pouvant être mis en place pour prévenir de l'arrivée d'un puits mobile. Lorsqu'un capteur est à portée d'un puits mobile, il pourrait l'annoncer à ses voisins de façon à ce que ceux-ci se préparent à envoyer leurs données. Il faudra alors proposer un protocole d'annonce qui, en fonction des caractéristiques du puits mobile (position, vitesse, direction,...), préviendra les capteurs concernés de l'arrivée du collecteur mobile. L'évaluation de ces deux protocoles (routage des capteurs vers le puits et annonce du puits mobile) sera à travers une approche théorique, puis par simulation. Travail demandé consiste : à comprendre le problème étudié, en lisant quelques articles ciblés, à proposer une méthode théorique à mettre en place l'algorithme À évaluer la consommation énergétique du réseau, en utilisant le protocole de communication IEEE sur le simulateur NS (sera fourni) Références [1] I.F. Akyildiz, W. Su, Y. Sankarasubramaniam, and E. Cayirci. Wireless sensor networks : a survey. Computer Networks - Elsevier, [2] Projet ANR SensLab

7 Équipe Réseaux Multimédia et Sécurité (RMS) Étude et proposition d une stratégie de mise en veille basée sur le protocole IEEE sur une plateforme simulation de réseau de capteurs NS2 Encadrant : M. Hassine MOUNGLA Site Web : N du Sujet: RMS6 Les progrès déjà réalisés et ceux qui sont en cours dans le domaine biomédical et celui des communications permettent d'envisager le monitoring d'une personne au cours de ses activités. Il est nécessaire pour cela de placer sur le corps divers capteurs, permettant d'effectuer des mesures en temps réel, puis de les transmettre à distance ou de les stocker pour analyse ultérieure. Toutefois la mise en œuvre concrète d'un tel monitoring pose de nombreux problèmes liés au positionnement des capteurs, à l'énergie dont ils ont besoin, et à l'échange des données entre les capteurs et avec le système de stockage ou de transmission. Ces problèmes requièrent des solutions différentes, encore très embryonnaires, selon l'application visée (monitoring à but médical, sportif, professionnel, ). Dans ce contexte, le travail porte sur l'économie d'énergie des capteurs. Notre système évalue des requêtes continues sur des flux de données issues de capteurs dans un but de surveillance médicale. Afin de prolonger la durée de fonctionnement du système, il est crucial de prolonger la durée de vie des capteurs utilisés. Pour économiser leur énergie, nous nous intéressons à des stratégies de mise en veille des capteurs telles que la qualité du monitoring ne soit pas affectée. Les étudiants travailleront sur l'exécution d'un type de requêtes combiné à certaines stratégies de mise en veille des capteurs dans le but de mesurer et améliorer le gain énergétique. Travail demandé consiste : Références à comprendre le problème étudié, en lisant quelques articles ciblés, à effectuer l évaluation énergétique et la comparaison de certaines stratégies (2ou 3 au plus) de mise en veille des capteurs. Proposition d une stratégie de mise en veille

8 Équipe Réseaux Multimédia et Sécurité (RMS) Maîtrise du logiciel de virtualisation du réseau open-source Netkit Encadrant : M. Stefano PARIS Site Web : N du Sujet: RMS7 Le but de ce projet est de maîtriser l utilisation du logiciel de virtualisation du réseau opensource Netkit. Dans un premier temps, l étudiant doit installer le logiciel et le configurer afin de le faire fonctionner. Après, il va apprendre à l utiliser en prenant des exemples simples. Enfin, il va réaliser un exemple de virtualisation des réseaux, obtenir et commenter les résultats obtenus. Le travail demandé consiste donc à réaliser les tâches suivantes : 1. Installation du software d émulation du réseau open-source Netkit 2. Maîtrise de l utilisation du software. 3. Réalisation d un exemple de virtualisation des réseaux et analyse des résultats obtenus. Références Netkit: a lightweight network emulator, Netkit: official labs, M. Pizzonia and M. Rimondini. Netkit: Easy Emulation of Complex Networks on Inexpensive Hardware. International Conference on Testbeds and Research Infrastructures for the Development of Networks & Communities, X. Jiang, X. Wang, and D. Xu. Stealthy Malware Detection and Monitoring Through VMM-based out-of-the-box Semantic View Reconstruction. ACM Transactions on Information and System Security (TISSEC), 13(2): 1-12, 2010.

9 Équipe Réseaux Multimédia et Sécurité (RMS) Étude bibliographique et développement des techniques de "wifi offloading" Encadrant : M. Stefano PARIS Site Web : N du Sujet: RMS8 Le but de ce projet est de faire une étude bibliographique et comparative entre les techniques de "wifi offloading" qui permettent d'exploiter les connexions Internet à haut débit mis à disposition par le point d'accès WiFi. Dans un premier temps, l étudiant doit analyser la littérature de recherche et les standards afin de comprendre les techniques de "wifi offloading". Enfin, il va développer un logiciel de "wifi offloading" sur un dispositif android. Le travail consiste donc à réaliser les tâches suivantes : 1. Identification des standards pour le "wifi offloading" 2. Réalisation d une étude bibliographique 3. Réalisation d un logiciel de "wifi offloading" pour dispositif Android. Références K. Lee, I. Rhee, J. Lee, S. Chong, and Y. Yi. Mobile data offloading: how much can WiFi deliver? International Conference on emerging Networking EXperiments and Technologies (CoNEXT), 2010.

10 B. Han, P. Hui and A. Srinivasan. Mobile data offloading in metropolitan area networks. ACM SIGMOBILE Mobile Computing and Communications Review, 14(4):28-30, 2011 S. Dimatteo, P. Hui, B. Han, and V.O.K Li. Cellular traffic offloading through WiFi networks. International Conference on Mobile Adhoc and Sensor Systems (MASS), , Yongmin Choi, Hyun Wook Ji, Jae-yoon Park, Hyun-chul Kim, and Silvester, J.A. A 3W network strategy for mobile data traffic offloading. IEE Communications Magazine, 49(10): , Cisco report. Architecture for Mobile Data Offload over Wi-Fi Access Networks. Available on-line at:

11 Équipe Réseaux Multimédia et Sécurité (RMS) Réseaux de capteur sans fil médicaux : configuration et test de connectivité Encadrant : M. Osman SALEM Site Web : N du Sujet: RMS9 Dans un premier temps, vous serez chargé de configurer et d installer un réseau des capteurs sans fil médicaux capable de mesurer les paramètres physiologiques suivant : SpO2, Pression sanguine, électrocardiogramme et Température. Dans cette partie, vous aurez à développer en utilisant TinyOS et NesC. Ensuite vous serez amené à proposer un mécanisme de détection d anomalies pour améliorer la fiabilité de ce système de surveillance d un patient avec la mobilité. Lorsque le patient avec un capteur attaché à son corps commence à bouger, certaines valeurs transmises par le capteur sont erronées (interférence, épuisement de l énergie, détachement du capteur, etc.). Compétences requises : - NesC et TinyOS Références [1] H. Alemdar and C. Ersoy, Wireless sensor networks for healthcare: A survey, Comput. Netw., vol. 54, no. 15, pp , [2] K. Grgic, D. Zagar, and V. Kri zanovic, Medical applications of wireless sensor networks current status and future directions, MedicinskiGlasnik, vol. 9, no. 1, pp , 2012.

12 [3] TinyOS: Équipe Réseaux Multimédia et Sécurité (RMS) Détection d anomalies dans les réseaux de capteurs médicaux via les chaînes de Markov cachées (HMM) Encadrant : M. Osman SALEM Site Web : N du Sujet: RMS10 Dans ce projet, vous allez réaliser un état d art sur l utilisation de la chaîne de Markov cachée pour la détection d anomalies dans la surveillance médicale. Ensuite, vous aurez un fichier de trace contenant 12 paramètres physiologiques (taux de respiration, pression sanguine, pourcentage d oxygène, etc.), avec des valeurs anormaux qui sautent aux yeux. Vous allez écrire un script sous MatLab basé sur la technique de HMM pour classer les valeurs en normales et anormales. Ensuite, un état d art sur la technique de simulation de Monte Carlo (Markov Chain Monte Carlo MCMC) est nécessaire, afin de réaliser la classification des valeurs dans le fichier de trace en deux classes : normale et anormale. Compétences requises : - Matlab et R - Modèle de mélange Références [1] [2] A Data Clustering Algorithm Based On Single Hidden Markov Model,

13 Équipe Réseaux Multimédia et Sécurité (RMS) Réalisation d un système de Réapprovisionnement de magasin Encadrant : M. Alexandre BRENNER Site Web : N du Sujet: RMS11_ETN Attention : Un groupe de 4 personnes est nécessaire pour réaliser ce projet Votre projet consiste à réaliser une application de gestion des réapprovisionnements d un magasin selon le principe «DRP» (Distribution Ressources Planning). La «supply chain» simplifiée de ce magasin, partiellement gérée par votre application est la suivante : approvisionnement en produits auprès de divers fournisseurs, stockage de ces produits (livrés) dans un dépôt accolé au magasin, vente des produits aux particuliers fréquentant le magasin. Votre application doit permettre au responsable du stock du magasin de calculer régulièrement pour l ensemble des produits de son catalogue le besoin de réapprovisionnement c est à dire le nombre de pièces qu il est nécessaire de commander auprès des fournisseurs afin de renflouer le stock. Ce calcul est basé sur un certain nombre de variables et paramètres (prévisions de ventes, niveau de stock existant, ). Le système permettra de calculer les prévisions de vente et d optimiser le stock de sécurité. Son objectif est d augmenter la qualité de service (limitation des pénuries) tout en réduisant les coûts de gestion (surstocks). *** Vous passerez par toutes les phases du cycle de vie d un projet et mettrez en œuvre les principaux concepts présentés dans le cours «Management de Projets» en favorisant au maximum les pratiques itératives et incrémentales. En particulier : En matière de gestion de projet vous réaliserez une estimation des charges, un planning, analyserez les risques du projet et mesurerez régulièrement son avancement. Vous décrirez également la méthode employée dans un SDP (software development plan). Vous devez mener une réflexion fonctionnelle afin d établir avec plus de précision les besoins de vos utilisateurs. Ceci impliquera nécessairement de votre part d acquérir de la connaissance métier : concept de DRP, formules de calcul du besoin de réapprovisionnement («fréquence et quantité fixe/variable»). Les livrables associés seront un vision document et une spécification fonctionnelle.

14 Vous définirez vos choix techniques (langages, architecture, ) en fonction des critères que vous jugerez utiles. L un de ces critères sera nécessairement votre niveau de maîtrise des technologies utilisées. Le système sera représenté à l aide du langage UML. Les modèles seront réalisés avec un AGL (Atelier de Génie Logiciel). Vous réaliserez notamment les diagrammes de classes et de séquences permettant d illustrer les principaux scénarios. Le code sera si possible obtenu à partir des modélisations, via le générateur automatique de l AGL. Sinon il sera issu d une transposition des modèles. Il faudra faire en sorte que le code et la conception soient cohérents. Le système sera testé à plusieurs niveaux (tests unitaires, recette, ). Chacune de ces activités donnera lieu à un livrable qui sera mis à jour fréquemment. Vous devez prévoir un environnement «d intégration» sur lequel seront installées les versions de votre application qui donneront lieu à des démonstrations. La dernière version déployée de l application fera l objet de la démonstration finale. Elle devra impérativement pouvoir être exécutable et exploitable par un utilisateur en conditions de production.

15 Équipe Réseaux Multimédia et Sécurité (RMS) Etude de l'utilisation des réseaux de capteurs sans fil médicaux pour la Télésurveillance/Détection/Assistance de Maladies Chroniques (Cas Alzheimer et Parkinson) Encadrant : M. Farid Naït-Abdesselam Site Web : N du Sujet: RMS12 Les progrès réalisés ces dernières décennies dans les domaines de la microélectronique et des technologies de communication sans fil, ont permis de produire avec un coût raisonnable des micro capteurs, qui sont de véritables systèmes embarqués. Le déploiement de plusieurs d entre eux, en vue de collecter et transmettre des données physiologiques (température, pression artérielle, humidité, rythme cardiaque,...) vers un ou plusieurs points de collecte, d une manière autonome, forme un réseau de capteurs sans fil - Wireless Body Sensor Networks (WBSN). L utilisation de ces capteurs dans le domaine médicale, apporte des nouveaux conforts aux patients (spécialement pour la surveillance à distance de personnes âgées et à mobilité réduite). Les réseaux des capteurs sont utilisés aujourd hui dans la médecine pour surveiller certains signes vitaux. L utilisation des réseaux sans fil pourra améliorer la qualité du soin (comme l absence d une installation électrique disponible, encombrement de fils reliant les capteurs à l unité de traitement, facilité de mise en place, liberté du mouvement pour le patient, etc.). Dans ce projet, il est demandé de faire : 1. Une étude de 20 à 30 pages sur les réseaux de capteurs médicaux (WBAN) et leur utilisation pour les maladies chroniques avec un focus sur les maladies d Alzheimer et Parkinson : Télésurveillance Détection de maladies chroniques Assistance aux personnes atteintes de malades chroniques Amélioration de la vie des patients à domicile 2. Il est également demandé de développer une page Web des références utilisés et de la documentation pertinente.

16 Équipe Réseaux Multimédia et Sécurité (RMS) Etude des problématiques de Sécurité dans l utilisation du protocole Zigbee pour les réseaux de capteurs sans fil médicaux ou Wireless Body Area Networks (WBAN) Encadrant : M. Farid Naït-Abdesselam Site Web : N du Sujet: RMS13 Après l'arrivée sur le marché depuis quelques années des réseaux locaux sans fil WiFi et Bluetooth, une nouvelle technologie semble, elle aussi, promise à un bel avenir commercial, aussi bien pour des applications grand public telles que celles liées à la domotique, que pour des domaines plus liés aux communications sans fil en milieu industriel : il s'agit du réseau ZigBee. Ce réseau personnel sans fil ou Wireless Personal Area Network (WPAN) se démarque de ses deux principaux concurrents précédemment cités par sa simplicité d'implémentation et par ses modes de faible consommation énergétique. La technologie ZigBee, associée à la norme IEEE , propose une pile protocolaire légère, déclinable sous plusieurs versions en fonction des besoins et de la topologie souhaitée, pour des objectifs de transferts de données à faibles débits et de faibles taux d'utilisation du médium. Ce protocole peut donc être un très bon choix pour la communication des réseaux de capteurs sans fil qui sont utilisés dans de nombreuses applications comme les applications médicales à travers les réseaux de capteurs sans fil médicaux WBAN. Toutefois, l utilisation de cette technologie pour les applications médicales soulève de nouveaux défis en termes de sécurité des données échangées et de protection contre les anomalies (attaques intérieures et extérieures, intrusions, pannes,...). Le mode de communication sans fil utilisé entre ces capteurs et l unité de traitement via le protocole Zigbee accentue ces vulnérabilités. Dans ce projet, il est demandé de faire : 1. Une étude de 20 à 30 pages des failles de sécurité que peut présenter ce protocole lorsqu il est utilisé dans les réseaux de capteurs dans fil médicaux : du protocole Zigbee et de la norme Mécanismes de sécurité implémentés au niveau du protocole Zigbee Les attaques possibles au niveau de chaque couche protocolaire et qui peuvent être problématiques dans une utilisation dans le domaine médicale (WBAN) Quelles solutions peut-on envisager? 2. Il est également demandé de développer une page Web des références utilisés et de la documentation pertinente.

17 Équipe Systèmes Intelligents de Perception (SIP) Histopathologie Numérique Segmentation de noyaux Encadrant : M. Nicolas LOMÉNIE Site Web : N du Sujet: SIP1 Ci-dessous vous trouverez un exemple d'image de tissu histopathologique et un exemple de segmentation des noyaux en sur-impression. Ce résultat est important pour assister la gradation de certaines formes de cancer. Le but du projet est d'implémenter la méthode décrite dans [1] puis éventuellement de l'étendre avec la méthode décrite dans [2] sous la forme d'un plugin Fiji codée en Java. Le travail se fera en étroite collaboration avec l'encadrant et les objectifs du projet seront fixés raisonnablement ensemble en début et en milieu de projet. Illustration 1: Un exemple de segmentation de noyaux Références [1] Chan-Vese Segmentation Pascal Getreuer, Yale University Published in Image Processing On Line on (http://www.ipol.im/pub/art/2012/gcv/) [2] Wenbing Tao, Xue-Cheng Tai, Multiple piecewise constant with geodesic active contours (MPCGAC) framework for interactive image segmentation using graph cut optimization, Image and Vision Computing, vol. 29, no 8, July 2011, pp (ftp://ftp.math.ucla.edu/pub/camreport/cam09-13.pdf)

18 Équipe Systèmes Intelligents de Perception (SIP) Combinaison et sélection de caractéristiques morphologiques et texturale Encadrant : Mme. Florence Cloppet et M. Laurent Wendling Site Web : N du Sujet: SIP2 Un challenge en imagerie biomédicale concerne la combinaison de caractérisations morphologiques et texturales pour l'aide au diagnostic d'images biologiques. Ces deux facteurs interviennent en effet simultanément dans le raisonnement des experts biologistes, mais il est délicat de modéliser l importance et la fiabilité de chacune d entre elles. Notre équipe a défini différentes méthodes pour extraire des caractéristiques sur des images cellulaires ainsi que des approches permettant de combiner différents critères à partir d un apprentissage. L objectif de ce stage sera dans un premier temps de mutualiser ces différentes méthodes pour quantifier l importance et l interaction pouvant exister entre les différentes caractérisations puis d évaluer l intérêt de regrouper hiérarchiquement ces dernières en fonction de leur similitude. La programmation se fera en C/C++ ou Java.

19 Équipe Systèmes Intelligents de Perception (SIP) Segmentation hiérarchique d images à partir critère flou Encadrant : M. Laurent Wendling Site Web : N du Sujet: SIP3 La segmentation d images consiste à décomposer une image en un ensemble de régions, que l on espère représentatives. Elle est souvent la première étape d un système de reconnaissance des formes. La qualité de ce traitement est importante car il conditionne la précision des traitements ultérieurs. De ce fait, la plupart des modèles se fondent sur des seuils fixés à la main. Ces derniers sont difficilement transposables lorsque les conditions d acquisition changent et sont fortement dépendants du contenu des images. Il est donc important d avoir des modèles robustes, et automatiques, permettant de trouver les régions contenues dans les images. L objectif de ce sujet est d étudier et d étendre, une approche de binarisation automatique d images (décomposition en deux régions : le fond et la forme) à une segmentation complète (en plusieurs sous régions) à partir d un critère flou. Cette approche sera ensuite testée sur des images de natures différentes (niveaux de gris et couleur). La programmation se fera en C/C++ ou Java.

20 Équipe Systèmes Intelligents de Perception (SIP) Caractérisation des saccades oculaires Encadrant : Mme. Nicole VINCENT Site Web : N du Sujet: SIP4 L étude fait l objet d un travail dans le cadre d une collaboration entre l équipe IRIS d ophtalmologues de l Hôpital Européen Georges Pompidou et l équipe SIP du LIPADE. L interprétation d une scène par le système visuel humain se fait au travers d un balayage de la scène par les yeux. En fonction de maladies neurologiques par exemple, ce balayage est plus ou moins régulier dans le temps, plus ou moins régulier dans l espace, plus ou moins focalisé sur des points d intérêt. Il existe des appareils, des oculomètres, qui permettent de mesurer les déplacements du regard. Ils notent à intervalle de temps réguliers la position du regard. L objectif du travail est d extraire des caractéristiques permettant de mettre en évidence des comportements différents chez les sujets qui observent une scène dynamique. Les figures montrent les types de différences que l on peut rencontrer. Position instantanée de l œil au cours d une tâche de saccades oculaires en (a) pour un patient suspecté Alzheimer et en (b) un patient suspecté dément avec corps de Lewy Le travail comporte plusieurs étapes : - A partir d un fichier contenant la liste des points de fixation du regard au cours du temps, construire une image en reliant ces points par des segments de droite. Dans cette étape l aspect temporel de la vision est perdu. Par contre en ne considérant qu une partie limitée du signal on peut réintroduire partiellement l aspect temporel.

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications.

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications. Table des matières LES PRINCIPES DE BASE... 1 Présentation distribuée-revamping...2 Présentation distante...3 Traitements distribués...3 données distantes-rd...4 données distribuées-rda distribué...4 L'ARCHITECTURE

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise ANALYTIQUE: L ÈRE WATSON

Transformation IT de l entreprise ANALYTIQUE: L ÈRE WATSON Transformation IT de l entreprise ANALYTIQUE: L ÈRE WATSON L analytique joue un rôle désormais primordial dans la réussite d une entreprise. Les pouvoirs qu elle délivre sont incontestables, cependant

Plus en détail

Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents. Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com

Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents. Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com Plan La première partie : L intelligence artificielle (IA) Définition de l intelligence artificielle (IA) Domaines

Plus en détail

CLOUD CP3S SOLUTION D INFRASTRUCTURE SOUMIS À LA LÉGISLATION FRANÇAISE. La virtualisation au service de l entreprise. Évolutivité. Puissance.

CLOUD CP3S SOLUTION D INFRASTRUCTURE SOUMIS À LA LÉGISLATION FRANÇAISE. La virtualisation au service de l entreprise. Évolutivité. Puissance. CLOUD CP3S La virtualisation au service de l entreprise Virtualisation / Cloud Évolutivité Sécurité Redondance Puissance SOLUTION D INFRASTRUCTURE SOUMIS À LA LÉGISLATION FRANÇAISE SOLUTION D INFRASTRUCTURE

Plus en détail

L INFORMATION GEOGRAPHIQUE

L INFORMATION GEOGRAPHIQUE Champs sur Marne ENSG/CERSIG Le 19-nove.-02 L INFORMATION GEOGRAPHIQUE Archivage Le Système d information géographique rassemble de l information afin de permettre son utilisation dans des applications

Plus en détail

Profil du candidat et connaissances techniques à connaître/maîtriser

Profil du candidat et connaissances techniques à connaître/maîtriser Utilisation d algorithmes de deep learning pour la reconnaissance d iris. jonathan.milgram@morpho.com Dans ce cadre, l'unité de recherche et technologie a pour but de maintenir le leadership Au sein de

Plus en détail

Laboratoire 4 Développement d un système intelligent

Laboratoire 4 Développement d un système intelligent DÉPARTEMENT DE GÉNIE LOGICIEL ET DES TI LOG770 - SYSTÈMES INTELLIGENTS ÉTÉ 2012 Laboratoire 4 Développement d un système intelligent 1 Introduction Ce quatrième et dernier laboratoire porte sur le développement

Plus en détail

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration Préambule La société doit faire face à de nouveaux défis pour satisfaire les

Plus en détail

SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES

SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES Bilan des compétences INTRODUCTION... 3 LES OBJECTIFS DU BILAN DES COMPETENCES... 3 LE DEROULEMENT DE VOTRE BILAN DES COMPETENCES... 3 LE BILAN DES COMPETENCES DU PROGRAMME...

Plus en détail

Calendrier prévisionnel 07 Septembre 2015 Tarif HT 350 000FCFA

Calendrier prévisionnel 07 Septembre 2015 Tarif HT 350 000FCFA FORMATIONS 2015 2016 GOUVERNANCE SI Nos formations Types de formation Nos sessions de formations s adresse à tous les professionnels. Deux types de formations vous sont proposés: - séminaires de formations

Plus en détail

Les capteurs biomédicaux

Les capteurs biomédicaux Les capteurs La gestion des échanges entre les capteurs et les applications médicales Référence : Frédérique Laforest 1 Au programme : distante 3. Un exemple : 802.15.4/ZigBee 2 1.1 Contexte 1.2 Objectifs

Plus en détail

DESCRIPTIF DES PROJETS 3EME ANNEE QUI SERONT PRESENTES LORS DE LA JOURNEE DE PROJET DE FIN D ETUDES LE 31/01/2013

DESCRIPTIF DES PROJETS 3EME ANNEE QUI SERONT PRESENTES LORS DE LA JOURNEE DE PROJET DE FIN D ETUDES LE 31/01/2013 DESCRIPTIF DES PROJETS 3EME ANNEE QUI SERONT PRESENTES LORS DE LA JOURNEE DE PROJET DE FIN D ETUDES LE 31/01/2013 PROJET N 1 : SECURISATION DE MACHINES VIRTUELLES La virtualisation d OS ou de serveurs

Plus en détail

Génie logiciel avec UML. Notions sur le langage UML adapté pour les cours du programme Techniques de l informatique

Génie logiciel avec UML. Notions sur le langage UML adapté pour les cours du programme Techniques de l informatique Génie logiciel avec UML Notions sur le langage UML adapté pour les cours du programme Techniques de l informatique Claude Boutet Session hiver 2008 Modélisation de systèmes Table des matières TABLE DES

Plus en détail

CHOISIR UN TEST A EXECUTER

CHOISIR UN TEST A EXECUTER CHOISIR UN TEST A EXECUTER Suivez le rythme rapide des cycles de publication. Découvrez l automatisation et ses interactions humaines. EXÉCUTER UN TEST 03082015 Borland permet à tous les intervenants,

Plus en détail

Méthode de Test. Pour WIKIROUTE. Rapport concernant les méthodes de tests à mettre en place pour assurer la fiabilité de notre projet annuel.

Méthode de Test. Pour WIKIROUTE. Rapport concernant les méthodes de tests à mettre en place pour assurer la fiabilité de notre projet annuel. Méthode de Test Pour WIKIROUTE Rapport concernant les méthodes de tests à mettre en place pour assurer la fiabilité de notre projet annuel. [Tapez le nom de l'auteur] 10/06/2009 Sommaire I. Introduction...

Plus en détail

Air Transat. Contexte. Buts. Défis. Solution. Industry Travelling, Transport

Air Transat. Contexte. Buts. Défis. Solution. Industry Travelling, Transport Air Transat www.airtransat.ca Industry Travelling, Transport Partner r42 communication Cooper Building 3981 boul. Saint-Laurent, suite 215 Montreal H2W1Y5 Quebec, Canada Ralph Spandl ralph@r42.ca Contexte

Plus en détail

Initiation à la fouille de données et à l apprentissage automatiq

Initiation à la fouille de données et à l apprentissage automatiq Initiation à la fouille de données et à l apprentissage automatique 1 Laboratoire d Informatique Fondamentale de Marseille Université de Provence christophe.magnan@lif.univ-mrs.fr www.lif.univ-mrs.fr/

Plus en détail

Objectifs. Maîtriser. Pratiquer

Objectifs. Maîtriser. Pratiquer 1 Bases de Données Objectifs Maîtriser les concepts d un SGBD relationnel Les modèles de représentations de données Les modèles de représentations de données La conception d une base de données Pratiquer

Plus en détail

Démonstrateur HOMES à la Préfecture de l Isère

Démonstrateur HOMES à la Préfecture de l Isère Démonstrateur HOMES à la Préfecture de l Isère 1 Un partenariat de 3 ans entre la Préfecture de l Isère et Schneider-Electric Instrumenter le site Innovation Créer une situation de référence Business Partenaires

Plus en détail

CONSEIL STRATÉGIQUE. Services professionnels. En bref

CONSEIL STRATÉGIQUE. Services professionnels. En bref Services professionnels CONSEIL STRATÉGIQUE En bref La bonne information, au bon moment, au bon endroit par l arrimage des technologies appropriées et des meilleures pratiques. Des solutions modernes adaptées

Plus en détail

Annexe 4 Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles

Annexe 4 Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles Annexe 4 Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles Filière : scientifique Voie : Technologie et biologie (TB) Discipline : Informatique Première et seconde années Programme d informatique

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise COMMENT PROTÉGER VOS DONNÉES ET APPLICATIONS À L ÈRE DE LA MOBILITÉ?

Transformation IT de l entreprise COMMENT PROTÉGER VOS DONNÉES ET APPLICATIONS À L ÈRE DE LA MOBILITÉ? Transformation IT de l entreprise COMMENT PROTÉGER VOS DONNÉES ET APPLICATIONS À L ÈRE DE LA MOBILITÉ? L a montée en puissance des fuites de données en tout genre et l explosion des volumes de données

Plus en détail

Projet tutoré. Groupe: Yashine,Resnays, Martial,Amadou, Alain Tuteur: Moez Essaidi Objet: Module de Reporting Ad hoc

Projet tutoré. Groupe: Yashine,Resnays, Martial,Amadou, Alain Tuteur: Moez Essaidi Objet: Module de Reporting Ad hoc Projet tutoré Groupe: Yashine,Resnays, Martial,Amadou, Alain Tuteur: Moez Essaidi Objet: Module de Reporting Ad hoc Sommaire 2 Le projet Le Cadre Description Cahier des charges Architecture L'équipe La

Plus en détail

Applications orientées données (NSY135)

Applications orientées données (NSY135) Applications orientées données (NSY135) 2 Applications Web Dynamiques Auteurs: Raphaël Fournier-S niehotta et Philippe Rigaux (philippe.rigaux@cnam.fr,fournier@cnam.fr) Département d informatique Conservatoire

Plus en détail

PG208, Projet n 3 : Serveur HTTP évolué

PG208, Projet n 3 : Serveur HTTP évolué PG208, Projet n 3 : Serveur HTTP évolué Bertrand LE GAL, Serge BOUTER et Clément VUCHENER Filière électronique 2 eme année - Année universitaire 2011-2012 1 Introduction 1.1 Objectif du projet L objectif

Plus en détail

Licence professionnelle

Licence professionnelle Licence professionnelle Programme des enseignements La formation est dispensée en alternance. Elle se compose d une activité salariée en entreprise, et d une formation académique de 560h, incluant des

Plus en détail

Digital Workplace et Gestion des connaissances Concepts et mise en oeuvre

Digital Workplace et Gestion des connaissances Concepts et mise en oeuvre Avant-propos 1. Objectif du livre 17 2. Illustrations des exemples de ce livre 18 2.1 Office 365 comme plateforme technologique pour une digital workplace 18 2.2 SharePoint et Yammer à l honneur 18 3.

Plus en détail

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc L intégration de la gestion des identités et des accès avec l authentification unique Objectif : Renforcer la politique de sécurité et améliorer la productivité

Plus en détail

I. COMPREHENSION DU CONTEXTE

I. COMPREHENSION DU CONTEXTE I. COMPREHENSION DU CONTEXTE L informatisation du système de gestion des activités hôtelières constitue un facteur majeur de réussite pout tout projet d implantation et de gestion des établissements hôteliers.

Plus en détail

une SOluTION basée SuR un modèle POuR PRévOIR le TRaFIc en TemPS Réel

une SOluTION basée SuR un modèle POuR PRévOIR le TRaFIc en TemPS Réel Comment anticiper le temps réel? Une solution basée sur un modèle pour prévoir le trafic en temps réel PTV Optima est la clé pour une gestion du trafic réussie. Cette solution basée sur un modèle propose

Plus en détail

Architecture N-Tier. Ces données peuvent être saisies interactivement via l interface ou lues depuis un disque. Application

Architecture N-Tier. Ces données peuvent être saisies interactivement via l interface ou lues depuis un disque. Application Architecture Multi-Tier Traditionnellement une application informatique est un programme exécutable sur une machine qui représente la logique de traitement des données manipulées par l application. Ces

Plus en détail

PROGRAMME DETAILLE. Parcours en première année en apprentissage. Travail personnel. 4 24 12 24 CC + ET réseaux

PROGRAMME DETAILLE. Parcours en première année en apprentissage. Travail personnel. 4 24 12 24 CC + ET réseaux PROGRAMME DETAILLE du Master IRS Parcours en première année en apprentissage Unités d Enseignement (UE) 1 er semestre ECTS Charge de travail de l'étudiant Travail personnel Modalités de contrôle des connaissances

Plus en détail

Motivation : pourquoi exploration de données? Nous nous noyons dans les données, mais manquons cruellement de connaissances

Motivation : pourquoi exploration de données? Nous nous noyons dans les données, mais manquons cruellement de connaissances 1 Introduction Définition et motivations Tâches de data mining (fouille de données, exploration de données) Techniques et algorithmes Exemples et applications 1 Motivation : pourquoi exploration de données?

Plus en détail

Synergyr gestion intelligente de l énergie dans les complexes de logements

Synergyr gestion intelligente de l énergie dans les complexes de logements Synergyr gestion intelligente de l énergie dans les complexes de logements Régulation d ambiance individuelle combinée avec un enregistrement efficace et précis de la consommation www.siemens.be/synergyr

Plus en détail

Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Experience N 52. Mars 2012 Pas à pas vers de bonnes exigences

Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Experience N 52. Mars 2012 Pas à pas vers de bonnes exigences Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies Experience N 52 Mars 2012 OutsourcINg Pas à pas vers de bonnes exigences Outsourcing 10 11 Pas à pas vers de bonnes

Plus en détail

Pilot4IT Monitoring : Mesurez la qualité et la performance perçue de vos applications.

Pilot4IT Monitoring : Mesurez la qualité et la performance perçue de vos applications. Pilot4IT Monitoring : Mesurez la qualité et la performance perçue de vos applications. La supervision est la «surveillance du bon fonctionnement d un système ou d une activité». Elle permet de surveiller,

Plus en détail

de survie du chef de projet

de survie du chef de projet KIT de survie du chef de projet 01 1 2 3 4 5 6 04 03 07 07 03 03 LE SERVEUR LE CLIENT TECHNOLOGIE WEB CLIENT LE SERVEUR WEB TECHNIQUES & CADRE DE TRAVAIL APPLICATIONS 101 LE SERVEUR Un serveur informatique

Plus en détail

Efficacité énergétique pour les particuliers : une solution pour le monitoring énergétique

Efficacité énergétique pour les particuliers : une solution pour le monitoring énergétique Efficacité énergétique pour les particuliers : une solution pour le monitoring énergétique Orange Labs Jérôme Descos, Recherche & Développement 13 mars 2012, présentation au Colloque Energ&TIC² travaux

Plus en détail

Contrôlez et Maîtrisez votre environnement de messagerie Lotus Notes Domino

Contrôlez et Maîtrisez votre environnement de messagerie Lotus Notes Domino Contrôlez et Maîtrisez votre environnement de messagerie Lotus Notes Domino avec MailFlow Analyzer TM un produit de l Infrastructure Management Suite TM Copyright COOPERTEAM SOFTWARE 2013 La gestion de

Plus en détail

Gérez la performance de vos outils de production sans contrainte

Gérez la performance de vos outils de production sans contrainte innovons l industrie des carrières Gérez la performance de vos outils de production sans contrainte UN OUTIL ET DES SERVICES POUR L ACTIVITÉ DES CARRIÈRES NOTRE MÉTIER : Aider les entreprises à augmenter

Plus en détail

Semarchy Convergence for Data Integration La Plate-Forme d Intégration pour le MDM Évolutionnaire

Semarchy Convergence for Data Integration La Plate-Forme d Intégration pour le MDM Évolutionnaire FICHE PRODUIT Semarchy Convergence for Data Integration La Plate-Forme d Intégration pour le MDM Évolutionnaire BENEFICES Des projets réussis dans les délais et les budgets La bonne donnée disponible au

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise LE PAAS EST-IL VRAIMENT L APANAGE DU CLOUD PUBLIC?

Transformation IT de l entreprise LE PAAS EST-IL VRAIMENT L APANAGE DU CLOUD PUBLIC? Transformation IT de l entreprise LE PAAS EST-IL VRAIMENT L APANAGE DU CLOUD PUBLIC? D on Boulia, Vice Président chargé de la stratégie IBM WebSphere et privé, explique comment le concept ne doit pas être

Plus en détail

Windchill ProjectLink 10.2. Guide des programmes de formation

Windchill ProjectLink 10.2. Guide des programmes de formation Windchill ProjectLink 10.2 Guide des programmes de formation Guide des programmes de formation avec instructeur Introduction à Windchill ProjectLink 10.2 Administration du système de Windchill 10.2 Introduction

Plus en détail

Pi : Analyse des risques

Pi : Analyse des risques marketings Pi : Analyse des risques Mauvais accueil de la famille de l'acheteur visé 2 2 Le mode décoration touche tout le monde Peur de l'écran 1 Plusieurs études montrent le bon accueil général / 2 Cadres

Plus en détail

Concept des VLAN Introduction au VLAN virtuel

Concept des VLAN Introduction au VLAN virtuel Les VLAN Sommaire 1.Concept des VLAN 1.1.Introduction au VLAN virtuel 1.2.Domaines de broadcast avec VLAN et routeurs 1.3.Fonctionnement d un VLAN 1.4.Avantages des LAN virtuels (VLAN) 1.5.Types de VLAN

Plus en détail

Inventorier, surveiller, localiser vos biens nomades en temps réel. Meylan - France Avril 2012

Inventorier, surveiller, localiser vos biens nomades en temps réel. Meylan - France Avril 2012 Inventorier, surveiller, localiser vos biens nomades en temps réel Meylan - France Avril 2012 LA SOCIETE FIREFLIES RTLS SAS (*) est une société grenobloise qui conçoit, réalise et installe des solutions

Plus en détail

PLANIFICATION ET OPERATIONS INTEGREES DU TRANSPORT MULTIMODAL

PLANIFICATION ET OPERATIONS INTEGREES DU TRANSPORT MULTIMODAL PLANIFICATION ET OPERATIONS INTEGREES DU TRANSPORT MULTIMODAL KEYWORDS : SYSTEMX, Transport, Multimodal, Simulation, Optimisation, Supervision CONTEXTE de l IRT SYSTEMX L IRT SystemX est un institut de

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise L INTERNET DES OBJETS : MENACES VS. OPPORTUNITÉS

Transformation IT de l entreprise L INTERNET DES OBJETS : MENACES VS. OPPORTUNITÉS Transformation IT de l entreprise L INTERNET DES OBJETS : MENACES VS. OPPORTUNITÉS D ans le contexte actuel, l IT doit répondre à des contraintes plus fortes : réduire les délais pour répondre aux clients,

Plus en détail

Développement itératif, évolutif et agile

Développement itératif, évolutif et agile Document Développement itératif, évolutif et agile Auteur Nicoleta SERGI Version 1.0 Date de sortie 23/11/2007 1. Processus Unifié Développement itératif, évolutif et agile Contrairement au cycle de vie

Plus en détail

GPC Computer Science

GPC Computer Science CYCLE ISMIN P2015 GPC Computer Science P LALEVÉE lalevee@emse.fr @p_lalevee A3.01 0442616715 C YUGMA yugma@emse.fr A3.01 0442616715 01/09/2014 Présentation GPC CS - Ph. Lalevée - C Yugma 1 Scolarité Site

Plus en détail

Administration et sécurité des réseaux M&K ELHDHILI

Administration et sécurité des réseaux M&K ELHDHILI Administration et sécurité des réseaux 1 Plan du cours Chapitre 1: Introduction à l administration des réseaux Domaines d activités Organisation logique (criètères, types de décisions ) Architectures et

Plus en détail

Ref. TRDF / 071 : Conception d un séquenceur de test mettant en œuvre des principes de test statistique

Ref. TRDF / 071 : Conception d un séquenceur de test mettant en œuvre des principes de test statistique Ref. TRDF / 071 : Conception d un séquenceur de test mettant en œuvre des principes de test statistique Test industriel des produits développés sur le site, essentiellement des décodeurs de TV numérique.

Plus en détail

Comment maximiser le ROI de la chaîne logistique Web

Comment maximiser le ROI de la chaîne logistique Web Comment maximiser le ROI de la chaîne logistique Web Pourquoi une gestion Lean et unifiée du cloud, des performances Web et des analytiques favorise la croissance des entreprises. 1 La chaîne logistique

Plus en détail

SYSTEMES D INFORMATION & CONCEPTION de BdD

SYSTEMES D INFORMATION & CONCEPTION de BdD SYSTEMES D INFORMATION & CONCEPTION de BdD PLAN CONCEPT DE SYSTEME D INFORMATION MODELISATION D UN SYSTEME D INFORMATION MODELISATION CONCEPTUELLE : les METHODES METHODE SYSTEMIQUE METHODE OBJET L3 Informatique

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 4: l approche processus et le management du système d informations

Plus en détail

Profil d études détaillé. Section : Informatique et systèmes Finalité : Technologie de l informatique

Profil d études détaillé. Section : Informatique et systèmes Finalité : Technologie de l informatique Section : Informatique et systèmes Finalité : Technologie de l informatique Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera

Plus en détail

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication.

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication. CONNECTER LES SYSTEMES ENTRE EUX L informatique, au cœur des tâches courantes, a permis de nombreuses avancées technologiques. Aujourd hui, la problématique est de parvenir à connecter les systèmes d information

Plus en détail

Types de REA produites dans le cadre de la séquence pédagogique

Types de REA produites dans le cadre de la séquence pédagogique Scénario pédagogique APPRENDRE À ENSEIGNER AUTREMENT Description générale du scénario Titre Les bases de données relationnelles Résumé Dans le cadre d'un cours à distance, la visioconférence est une REA

Plus en détail

C1 S informer. C1.1 Rechercher, Exploiter des documents

C1 S informer. C1.1 Rechercher, Exploiter des documents C1 S informer C1.1 Rechercher, Exploiter des documents Une commande Un besoin exprimé Expliciter le besoin*. Le service rendu, les utilisateurs, les conditions d'utilisation sont listés. Les performances

Plus en détail

Acteos Points de Vente Acteos PPS

Acteos Points de Vente Acteos PPS Acteos Points de Vente Acteos PPS Christian Zelle Directeur R&D, Acteos 06.05.2010 1 Agenda Motivation ACTEOS PPS La solution ACTEOS PPS ACTEOS PPS dans le contexte du «Flowcasting» 2 Motivation Les problématiques

Plus en détail

AUFFRAY Guillaume PALIX Nicolas SERRE Samuel. Intégrité des serveurs

AUFFRAY Guillaume PALIX Nicolas SERRE Samuel. Intégrité des serveurs AUFFRAY Guillaume PALIX Nicolas SERRE Samuel Intégrité des serveurs Plan de la présentation Intégrité physique Construction de la salle Intégrité des sauvegardes Protection des PC portables Protection

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle ACTIVITÉS ET TÂCHES PROFESSIONNELLES Les activités professionnelles décrites ci-après, déclinées à partir des fonctions

Plus en détail

Dream Report. Dream Report vs Reporting Services

Dream Report. Dream Report vs Reporting Services Dream Report Dream Report vs Reporting Services Date : Mars 2015 A propos de Dream Report Dream Report est le 1 er logiciel d édition de rapport prêt à l emploi offrant aux utilisateurs la possibilité

Plus en détail

ENRICHIR LES DONNEES DE DETAILS ACCEDEES A TRAVERS UN RAPPORT OLAP

ENRICHIR LES DONNEES DE DETAILS ACCEDEES A TRAVERS UN RAPPORT OLAP ENRICHIR LES DONNEES DE DETAILS ACCEDEES A TRAVERS UN RAPPORT OLAP SAS Web Report Studio offre depuis de nombreuses versions la possibilité de visualiser les observations spécifiques à partir des données

Plus en détail

Description du logiciel Smart-MED-Parks Article technique

Description du logiciel Smart-MED-Parks Article technique Introduction Description du logiciel Smart-MED-Parks Article technique Depuis le lancement du projet en février 2013, différentes actions ont été effectuées dans le but d'accroître la sensibilisation et

Plus en détail

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Débutez un voyage vers la modernisation et l évolutivité : Elevez le niveau de votre performance commerciale Pour moderniser votre centre de contact : Passez

Plus en détail

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS Une collaboration entre homme et machine LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS 2 A PROPOS Les hommes

Plus en détail

Guillaume SOLDERA (B guillaume.soldera@serli.fr) SERLI Informatique Bull OW2 Consortium. Comparatif Choco/Drools dans le cadre du projet JASMINe

Guillaume SOLDERA (B guillaume.soldera@serli.fr) SERLI Informatique Bull OW2 Consortium. Comparatif Choco/Drools dans le cadre du projet JASMINe Guillaume SOLDERA (B guillaume.soldera@serli.fr) SERLI Informatique Bull OW2 Consortium dans le cadre du projet JASMINe Avril 2008 Table des matières 1 Introduction 3 1.1 Rappel sur JASMINe.......................................

Plus en détail

avec nos solutions spécialisées pour la microfinance et ses institutions coopératives Big Data

avec nos solutions spécialisées pour la microfinance et ses institutions coopératives Big Data avec nos solutions spécialisées pour la microfinance et ses institutions coopératives Big Data Historique de Big data Jusqu à l avènement d Internet et surtout du Web 2.0 il n y avait pas tant de données

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 09 : CC : Cloud Computing Sommaire Introduction... 2 Définition... 2 Les différentes

Plus en détail

Dans ce chapitre nous allons étudier une méthode pratique d anti-phishing, ce qui consiste à un système de classification automatique.

Dans ce chapitre nous allons étudier une méthode pratique d anti-phishing, ce qui consiste à un système de classification automatique. I INTRODUCTION Les pages de phishing sont l un des problèmes majeurs de sécurité sur internet. La majorité des attaques utilisent des méthodes sophistiquées comme les fausses pages pour tromper les utilisateurs

Plus en détail

Aquis. Gestion de réseaux hydrauliques

Aquis. Gestion de réseaux hydrauliques Aquis Gestion de réseaux hydrauliques 80% de votre capital est investi dans le réseau de distribution Aquis vous donne un contrôle total 2 Un avenir plein de défis Sans informations en temps réel relatives

Plus en détail

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1 Liste des cas d entreprise............................................................ Liste des figures..................................................................... Liste des tableaux...................................................................

Plus en détail

Ingénieur de recherche en statistique

Ingénieur de recherche en statistique Ingénieur de recherche en statistique E1D24 Statistique - IR Dans le cadre d une étude ou d un projet de recherche, l ingénieur de recherche en statistique conçoit le plan d analyse statistique et prend

Plus en détail

Formation e-commerce Développeur Sécurité

Formation e-commerce Développeur Sécurité Page 1 sur 6 28 bd Poissonnière 75009 Paris T. +33 (0) 1 45 63 19 89 contact@ecommerce-academy.fr http://www.ecommerce-academy.fr/ Formation e-commerce Développeur Sécurité Développeur indépendant ou en

Plus en détail

Cours CCNA 1. Exercices

Cours CCNA 1. Exercices Cours CCNA 1 TD1 Exercices Exercice 1 : Décrivez les facteurs internes qui ont un impact sur les communications réseau. Les facteurs internes ayant un impact sur les communications sont liés à la nature

Plus en détail

Référence Etnic Architecture des applications

Référence Etnic Architecture des applications Référence Etnic Architecture des applications Table des matières 1. Introduction... 2 2. Architecture... 2 2.1 Démarche générale... 2 2.2 Modèle d architecture... 3 2.3 Découpe d une architecture applicative...

Plus en détail

Stages en documentation pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle

Stages en documentation pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle Stages en documentation pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle De nombreux documentalistes se sont déjà interrogés sur la manière d organiser un stage en documentation

Plus en détail

Mise en oeuvre d'office 365 Gestion de projet et conduite du changement

Mise en oeuvre d'office 365 Gestion de projet et conduite du changement La transformation digitale 1. Introduction 13 2. La transformation digitale 13 2.1 Les premières analyses 13 2.2 Les analyses actuelles 18 2.3 Les perspectives 28 3. Présentation d Office 365 29 3.1 Présentation

Plus en détail

Indexation conceptuelle application au domaine biomédical. Mesures de similarité dans les ontologies. [Séminaire MIAD Montpellier SupAgro]

Indexation conceptuelle application au domaine biomédical. Mesures de similarité dans les ontologies. [Séminaire MIAD Montpellier SupAgro] [] Indexation conceptuelle application au domaine biomédical Mesures de similarité dans les ontologies Sylvie Ranwez Sébastien Harispe LGI2P de l école des mines d Alès équipe KID (Knowledge and Image

Plus en détail

Accédez au test ici http://myspeed.visualware.com/index.php

Accédez au test ici http://myspeed.visualware.com/index.php Test de vitesse VoIP Pourquoi faire le test? Un test de vitesse VoIP est un moyen efficace d évaluer la capacité de votre connexion Internet à prendre en charge un système de téléphonie VoIP. D autres

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

Catalogue des PFE. Comment postuler

Catalogue des PFE. Comment postuler Catalogue des PFE 2012 2013 IP-TECH propose plusieurs sujets pour des stages de PFE. Ce fascicule est destiné aux étudiants et aux professeurs de l enseignement supérieur. Il commence par un aperçu rapide

Plus en détail

Pour vos appels d offre OPTIMISATION DES STOCKS. Mars 2009. 2 e ÉDITION AZAP. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

Pour vos appels d offre OPTIMISATION DES STOCKS. Mars 2009. 2 e ÉDITION AZAP. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Mars 2009 Pour vos appels d offre OPTIMISATION DES STOCKS 2 e ÉDITION AZAP SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort QUESTIONNAIRE EDITEURS DE LOGICIELS D OPTIMISATION DES STOCKS

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION L.M.D.

OFFRE DE FORMATION L.M.D. REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE OFFRE DE FORMATION L.M.D. MASTER PROFESSIONNEL ET ACADEMIQUE Systèmes d Information

Plus en détail

CED-ST 2013-2014 Liste des Sujets de Recherche Formation Doctorale : STIC Responsable de la Formation : Pr. L. OMARI (lahcen.omari@usmba.ac.

CED-ST 2013-2014 Liste des Sujets de Recherche Formation Doctorale : STIC Responsable de la Formation : Pr. L. OMARI (lahcen.omari@usmba.ac. CED-ST 2013-2014 Liste des Sujets de Recherche Formation Doctorale : STIC Responsable de la Formation : Pr. L. OMARI (lahcen.omari@usmba.ac.ma) N.B. : Les étudiants qui ont déposé leurs demandes d'inscription

Plus en détail

Projet informatique UML-Cpp avec QT4

Projet informatique UML-Cpp avec QT4 Haute école spécialisée bernoise Haute école technique et informatique, HTI Section Electricité et système de communication Laboratoire de l informatique technique Projet informatique UML-Cpp avec QT4

Plus en détail

DOSSIER SOLUTION CA ERwin Modeling. Comment gérer la complexité des données et améliorer l agilité métier?

DOSSIER SOLUTION CA ERwin Modeling. Comment gérer la complexité des données et améliorer l agilité métier? DOSSIER SOLUTION CA ERwin Modeling Comment gérer la complexité des données et améliorer l agilité métier? CA ERwin Modeling fournit une vue centralisée des définitions de données clés afin de mieux comprendre

Plus en détail

IBM SPSS Direct Marketing

IBM SPSS Direct Marketing IBM SPSS Direct Marketing Analysez le comportement de vos clients et améliorez vos campagnes marketing Points clés Avec SPSS Direct Marketing, vous pouvez : Mieux comprendre vos clients Améliorer vos campagnes

Plus en détail

Organisation du parcours M2 IR Les unités d enseignements (UE) affichées dans la partie tronc commun sont toutes obligatoires, ainsi que le stage et

Organisation du parcours M2 IR Les unités d enseignements (UE) affichées dans la partie tronc commun sont toutes obligatoires, ainsi que le stage et Organisation du parcours M2 IR Les unités d enseignements (UE) affichées dans la partie tronc commun sont toutes obligatoires, ainsi que le stage et l'anglais. L'étudiant a le choix entre deux filières

Plus en détail

Simple Utilisateur Mai 2008 Mai 2009 02

Simple Utilisateur Mai 2008 Mai 2009 02 Les réseaux sans fil (WiFi) Date de Date de Version Public Cible Publication Révision Simple Utilisateur Mai 2008 Mai 2009 02 Introduction Un réseau sans fil est un réseau dans lequel au moins deux terminaux

Plus en détail

Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire

Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire FICHE PRODUIT Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire BENEFICES POUR LES DSI Réussir les projets de gouvernance dans les délais et les budgets Démarrer de manière tactique tout en

Plus en détail

RAPPORT DE CONCEPTION UML :

RAPPORT DE CONCEPTION UML : Carlo Abi Chahine Sylvain Archenault Yves Houpert Martine Wang RAPPORT DE CONCEPTION UML : Bamboo Ch@t Projet GM4 Juin 2006 Table des matières 1 Introduction 2 2 Présentation du logiciel 3 2.1 Précisions

Plus en détail

TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT. SyPACV2. Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération

TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT. SyPACV2. Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT Ingénierie SyPACV2 Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération 2012 SOMMAIRE 1. Le service Ingénierie 2. Qu est-ce que

Plus en détail

Préparation à l agrégation 2012/2013. Mots clés : Graphes. Vecteur propre ; matrices stochastiques ; matrices à coefficients positifs.

Préparation à l agrégation 2012/2013. Mots clés : Graphes. Vecteur propre ; matrices stochastiques ; matrices à coefficients positifs. Mots clés : Graphes. Vecteur propre ; matrices stochastiques ; matrices à coefficients positifs. Le jury n exige pas une compréhension exhaustive du texte. Vous êtes laissé(e) libre d organiser votre discussion

Plus en détail

Aide à la décision pour l'optimisation de la maintenance des stations de compression de gaz naturel

Aide à la décision pour l'optimisation de la maintenance des stations de compression de gaz naturel Aide à la décision pour l'optimisation de la maintenance des stations de compression de gaz naturel J. Blondel, L. Marle - CRIGEN A. Abdesselam GRTgaz F. Brissaud - DNV France Presentation Plan Objectifs

Plus en détail

Présentation du déploiement des serveurs

Présentation du déploiement des serveurs Présentation du déploiement des serveurs OpenText Exceed ondemand Solutions de gestion de l accès aux applications pour l entreprise OpenText Connectivity Solutions Group Février 2011 Sommaire Aucun environnement

Plus en détail

Le Cercle Vertueux du Cloud Public

Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cloud public rencontre un intérêt croissant auprès de tous les directeurs IT voulant planifier les stratégies informatiques de leur

Plus en détail

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus Les facteurs clés de succès Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise

Plus en détail