n tio ta n e m u c o d la e d t e n tio a rm fo l in e d ls e n n ssio fe ro p s e d n tio ia c RAPPORT D ACTIVITÉ sso L A 2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "n tio ta n e m u c o d la e d t e n tio a rm fo l in e d ls e n n ssio fe ro p s e d n tio ia c RAPPORT D ACTIVITÉ sso L A 2011"

Transcription

1 L Association des professionnels de l information et de la documentation RAPPORT D ACTIVITÉ 2011

2

3 SOMMAIRE Introduction La vie de l association Les adhérents Les régions Les secteurs Les commissions et les groupes de travail Commission Action internationale Commission Droit de l information Commission Prospective Métiers et outils Commission Stratégie éditoriale Groupe de travail Réseau social La délégation permanente Communication et partenariats Travaux et manifestations en partenariat Représentation de l ADBS Les produits et services Manifestations ADBS Emploi La formation Les publications Présence en ligne Perspectives Comptes annuels Bilan synthétique Comptes de résultat comparés Annexes Le Conseil d administration Bureau de l ADBS Les commissions nationales de l ADBS (2011) Commission Action internationale Commission Droit de l information Commission Emploi-Formation Commission Prospective métiers et outils Commission Stratégie éditoriale Rapport d activité ADBS

4 2 Rapport d activité ADBS

5 INTRODUCTION Ce rapport d activité est le troisième que j ai l honneur de présenter depuis mon élection à la présidence de l ADBS en L année 2011 a été consacrée à l approfondissement de la réflexion stratégique entamée en Cette réflexion a été alimentée par: - une étude sur le positionnement stratégique de l association, - une enquête emplois salaires, - un audit sur l activité commerciale de la formation. A l issue de ces travaux, le conseil d administration a été en mesure de proposer des solutions pérennes pour relever les trois principaux défis auxquels l association est confrontée: - la nécessité de diversifier les ressources financières: le repli des recettes de l activité Formation ces trois dernières années pourrait mettre en péril la pérennité de l association si celle-ci continuait à reposer trop largement sur les ressources de l activité formation; - la réponse au questionnement identitaire de nos métiers: la dilution des fonctions information documentation dans les organisations pourrait déstabiliser le positionnement des professionnels de l information; - la remise en question des fondements associatifs: comment revisiter notre fonctionnement associatif en valorisant toutes les parties prenantes, à travers un modèle économique viable. LA VIE DE L ASSOCIATION Élisabeth Gayon Présidente de l ADBS Le bureau de l ADBS s est réuni 12 fois en Il a été accueilli le 14 janvier 2011 à Toulouse par la délégation régionale Midi-Pyrénées. Anne-Marie Libmann a repris la charge de secrétaire générale en septembre suite à la démission, motivée par de nouvelles orientations professionnelles, de Marie Baudry de Vaux de tous ses mandats (CA, Bureau et commission). Deux autres administrateurs ont également démissionné début 2012: Elisabeth Guilbaud, qui s oriente vers une carrière artistique, et Silvère Mercier, en désaccord avec les décisions prises relativement au projet de réseau social inter associatif. Le conseil d administration s est réuni 5 fois, dont une fois le 16 septembre sous la forme d un séminaire stratégique d une journée et demie appelé CA Vert, consacré cette année à la mise en œuvre du repositionnement de l ADBS en Observatoire emploi métiers compétences. Le forum des animateurs, réuni tous les deux ans, s est tenu à l ADBS une demi-journée le 7 juillet et a été suivi d un apéritif dînatoire convivial. Ce forum permet d informer les animateurs et de les associer aux travaux sur la stratégie de l association. La 6 e journée des adhérents, manifestation gratuite réservée aux adhérents et au cours de laquelle s est déroulée l assemblée générale de l ADBS, a eu lieu le 8 juillet 2011 au FIAP sur le thème «Quel avenir pour l info-doc? Réflexions croisées européennes, France, Grande- Bretagne, Belgique, Espagne». Elle a rassemblé 206 adhérents. Après une matinée consacrée à un retour sur l enquête métiers salaires ADBS 2010, constats et pistes, présenté par Marie Baudry de Vaux et Marie- Pascale Krumnow, membres du conseil d administration et de la commission emploi-formation de l ADBS, étaient réunis l après-midi, autour d une table ronde animée par Anne-Marie Libmann, secrétaire générale, Flora Lagneau, déléguée régionale, Philippe Laurent (ABD-BVD), Géraldine Stonehame (SLA Europe) et Amadeu Pons (Faculté de Bibliothéconomie et documentation, Université de Barcelone). LES ADHÉRENTS L ADBS compte 4209 adhérents en 2011 contre 4388 adhérents en 2010, soit 179 adhérents de moins (baisse de 4 %). Les bénéficiaires des adhésions nominatives réglées par l entreprise sont nettement plus nombreux que les adhérents individuels (répartition: 57 % / 43 %) alors qu en 2010, la répartition était égale. Les adhérents individuels sont au nombre de 1808 en 2011 contre 1920 en 2010, en baisse pour tous les tarifs réduits: - les demandeurs d emploi: on enregistre une baisse de 19 % (-89) en 2011 par rapport à 2010, alors qu ils avaient progressé en 2009 puis les jeunes actifs, qui avaient progressé en 2010, sont maintenant en baisse: 61 en 2011 contre 72 en les étudiants: en 5 ans, les adhésions chez les étudiants ont chuté de 20 %. Leur nombre s élève à 305 en Carte de France des adhérents Rapport d activité ADBS

6 Les bénéficiaires d «adhésions nominatives réglées par l entreprise» sont au nombre de 2401 en 2011 contre 2468 en 2010, soit 67 adhésions en moins. Le nombre moyen de bénéficiaires par adhésion est de 2.15, en légère hausse par rapport à 2010 et en nette augmentation par rapport à 2009 (1,7). Les nouveaux adhérents, qui représentent 20 % des adhérents, sont moins nombreux: 824 en 2011 (contre 982 en 2010) dont 570 individuels. Les recettes générées par les cotisations s élèvent pour l année 2011 à HT. Les objectifs fixés par le CA, à savoir augmenter le nombre d adhérents individuels de 2 % et parvenir à 2500 bénéficiaires d adhésions réglées par l entreprise, ne sont pas atteints. LES RÉGIONS Delphine Kieffer, présidente du conseil des régions Synthèse basée sur le rapport de 14 régions. Fonctionnement du conseil des régions Les représentants des régions ont été élus en juin 2009, pour 3 ans, mais Pascale Bouton (Rhône-Alpes/Lyon), nouvellement élue administratrice de l ADBS, a démissionné de la présidence du Conseil des régions le 14 octobre 2011 ainsi que Samuel Libot (Rhône Alpes Grenoble) de la vice-présidence. Ils ont été remplacés par Delphine Kieffer (Alsace), présidente et Bruno Richardot (Nord Picardie), viceprésident. Le conseil des régions se réunit 3 ou 4 fois par an: échanges de pratiques, bilans des activités en régions, échanges avec la délégation permanente. Alors que le sentiment peut parfois exister d une sous-représentation de l instance régionale en CA et au bureau de l association (disponibilité des représentants des régions qui y ont leur place), les temps du Conseil des régions ont été vécus comme des occasions de rencontres et d échanges fructueux. Par exemple, la clarification sur les nouveaux objectifs de l association a été très appréciée. Fonctionnement des bureaux régionaux Deux régions sont toujours en sommeil (Bourgogne et Franche-Comté). Les bureaux des délégations régionales se heurtent à des difficultés récurrentes pour: - mobiliser les adhérents: dans certaines régions, il n est pas rare de devoir annuler des manifestations faute de participants; - constituer des équipes d animation: nombre insuffisant de membres dans le bureau, baisse de l activité suite à une diminution d équipe, changement d animateurs en cours de mandat, renouvellement du bureau; - trouver du temps, des moyens et des disponibilités: pour planifier et organiser des activités régulières, pour se réunir géographiquement (grandes distances entre les membres) et même à distance; - gérer la délégation: archives de la délégation non transmises par la précédente déléguée, suivi de la comptabilité (formation non suivie par les bénévoles); - dynamiser les régions en sommeil. Les manifestations en régions Conférences, ateliers pratiques, journées d études, carrefours des métiers: plus de 80 manifestations ont été proposées dans les différentes régions au cours de l année Quatre régions ont participé à des salons professionnels dédiés à la veille ou aux métiers pour faire connaître l ADBS et développer leur réseau. Les manifestations ont porté sur les thématiques suivantes: Métiers: Comment communiquer sur nos métiers?; Dans les coulisses d un cabinet de recrutement; Evolutions des métiers de l info-doc; La fonction pédagogique des documentalistes; Les métiers dans les collectivités territoriales; Métiers de la documentation présentés aux lycéens; Réseaux et métiers de la documentation; Témoignage: documentaliste-iconographe; Témoignage: évolution du métier de webmaster Environnement numérique: Connexion-déconnexion; Curation, communication, communauté; Evolutions du web; Identité numérique; Impact d internet et des technologies numériques comme enjeu de société; Les nouveaux usages numériques: les services questionsréponses virtuels; Mémoire et traçabilité numérique; Surabondance informationnelle, filtrage social et échanges interactifs, curation de contenus, moteurs de recherche web «classiques» et nouvelle génération de moteurs; Zéro papier pour travailler. Veille, recherche documentaire: Accessibilité du web; Booster ses recherches sur Internet; Comment mettre l information de veille au service de la décision?; Du web 2 au web 3: de nouveaux outils de recherche et de diffusion de l information; La veille: normes et pratiques outillées; Parlez-vous RSS?; Quantifier et qualifier les résultats de recherche: outils et méthodes. Logiciels: Google, JLB-Net, Kentika, Koha, PMB, Twitter, Zotero. Outils: Mind Mapping; Outils du quotidien: trucs et astuces; Technologies numériques pour séminaires et formations à distance; Tablettes numériques. Emploi: Booster sa recherche d emploi; Echanges autour du CV Divers: Droit et Internet; Information scientifique et technique; Les archives sonores; Produits documentaires. Présence en ligne La majeure partie des régions utilise les pages régionales du site Web de l ADBS pour présenter leur délégation et les manifestations organisées. La région Aquitaine propose en plus un portail info-doc sur Netvibes. 5 délégations régionales ont investi les réseaux sociaux: Alsace (LinkedIn), Rhône-Alpes-Lyon (Viadeo), Nord-Picardie (Facebook, Twitter), Lorraine (Twitter), Normandie (Twitter). Certains groupes restent réservés aux adhérents, quand d autres sont publics mais peu fréquentés par les adhérents. Les partenariats régionaux De nombreuses régions ont monté des partenariats, le plus souvent avec des écoles (IUT, université, école de commerce, Supagro, Enssib, etc.), mais également avec des CCI, des associations ou des clubs (ABF, association de bibliothécaires-documentalistes, club d intelligence économique, réseau informel de documentalistes, documentalistes du CNRS), des bibliothèques ou encore avec des organismes divers comme Agropolis International ou l Agence d urbanisme Lille- Métropole. Formalisés ou non, ces partenariats se traduisent concrètement par: - l organisation de manifestations communes, - la mise à disposition de locaux, d équipements, d ouvrages, - dans les écoles et universités, la participation des membres de l ADBS à des projets tutorés, leur intervention auprès des étudiants (présentation de l association, cours, carrefours métiers, etc.), - le partage des offres d emploi, - des échanges d idées ou d informations. Les groupes emploi L activité de veille des offres d emploi varie considérablement d une région à l autre: certaines délégations n effectuent aucune veille ou diffusent à peine 10 offres sur l année quand d autres en communiquent plus de 300. La veille est effectuée principalement sur les sites d offres d emploi et/ou par les adhérents qui envoient des annonces. Les modes de diffusion sont variés: les offres sont envoyées soit sur la liste de diffusion du groupe emploi, soit sur celle de la délégation régionale, ou sont publiées sur le site régional de l ADBS (en accès réservé 4 Rapport d activité ADBS

7 aux adhérents). La région Lorraine a, quant à elle, choisi de rassembler les flux RSS des sites d offres d emploi sur un portail Netvibes. Quelques régions effectuent régulièrement une analyse des offres d emploi. Pour aider les adhérents à trouver un emploi, la région Bretagne a mis en place un système de parrainage entre les adhérents en poste et les adhérents en recherche d emploi. La région Auvergne a envoyé une plaquette sur le métier de documentaliste aux entreprises susceptibles de recruter des professionnels de l info-doc. Les formations 6 régions ont organisé un stage, Rhône-Alpes-Lyon en a monté deux. Seul un stage est «hors catalogue». En tout, 64 stagiaires ont bénéficié, en région, de la pédagogie des formateurs de l association. Au total, cela représente 156 jours/stagiaires en régions. Intitulé Nbre st. Catalogue Nbre j. Région(s) Découverte et pratique professionnelle du web social/web 2.0 Quels portails pour vos ressources documentaires 6 OUI 2 Les relations avec la délégation permanente PACA Marseille 10 OUI 3 Rh.-Alpes Outils de veille: surveiller l information sur internet 10 OUI 2 Bretagne Web Site Watcher 3 OUI 2 Normandie Réussir ses livrables d info et de veille 10 OUI 2 Rh.-Alpes Diffuser des informations en respectant le droit Fonction documentaire: 1 re approche Mettre en place un système de veille avec des outils gratuits 7 OUI 2 Lang- Rous. 9 OUI 5 Nord-Pic. 9 NON 1 Alsace Même si la «restructuration» de la délégation permanente a pu poser quelques problèmes de communication et risque d en poser encore (étant donné la diminution des effectifs de la délégation permanente), on peut affirmer que, globalement, les relations sont bonnes entre la DÉLÉGATION PERMANENTE et les délégations régionales: on parle de disponibilité et de capacité d écoute mais aussi de réactivité s agissant de la délégation permanente en général et très particulièrement de la personne chargée de faciliter la manipulation du site de l association. De leur côté, les délégations régionales avouent une disponibilité toujours difficile à engager: elles sont animées par des adhérents bénévoles qui ont par ailleurs un emploi temps-plein. Des décalages de rythme de travail dans l avancée des projets (actions de formation notamment) ont été parfois ressentis par rapport à la délégation permanente, pouvant produire en région, chez les documentalistes adhérents bénévolement très actifs pour le fonctionnement de l association, le sentiment d être au service des salariés de l association. D où quelques attentes de la part des régions: - régler rapidement les questions de trésorerie et d organisation bancaire, - être étroitement associés à la démarche de l Observatoire emploi métiers compétences qui se mettra en place en 2012 et dont l un des objectifs sera une meilleure connaissance de l emploi tant au niveau national que régional, - aider au recrutement de nouveaux bénévoles, - former les bénévoles à la comptabilité et à K-Portal, - aide au montage de projets (notamment actions de formation et projets d échanges transfrontaliers), - plus globalement, inventer des modalités de collaboration et d échange relativement systématiques. Les relations avec les adhérents Les relations avec les adhérents sont assez variées d une région à l autre, notamment en fonction des effectifs des bureaux régionaux et de l ancienneté de l activité en région. Ainsi, en Bretagne, région en augmentation d adhérents, certains sont associés à la réalisation de projets alors que la plupart des autres régions voient dans leurs adhérents des consommateurs souvent fidèles, mais des consommateurs. Certaines délégations régionales se demandent si un système de «correspondants» ne serait pas suffisant, vu la perte de vitalité de leur région, là où d autres s échinent à imaginer des moyens pour échanger avec les adhérents (enquête, prospection, sponsoring, newsletter, etc.). Les points communs sont classiques: satisfaction des - trop peu nombreux et toujours les mêmes - adhérents qui participent aux activités en même temps que faible retour (notamment les groupes emploi); difficulté à toucher les adhérents qui ne travaillent pas sur les métropoles régionales, surtout dans les régions où la circulation est difficile. Projets Les assemblées annuelles font l objet de nombreux soins pour attirer les adhérents. Ainsi, on pense par exemple à faire précéder l assemblée d un cours de cuisine chez un grand chef, cours se terminant par une dégustation Des ateliers sont programmés sur le mode «trucs ou astuces» ou sur le mode «échanges de pratiques», le tout sur des thèmes majoritairement liés à l Internet: Firefox et usages de ses plug-in; Twitter; Google et ses outils associés; Boostez votre recherche sur Internet; Écrire pour le web; Yahoo! Pipes; La mise en place du portail de la BCU; L image animée; Les outils collaboratifs gratuits; Capturer l info en ligne; Archivage et stockage des documents électroniques. Des formations en projet: Le mind mapping pour le projet de veille; Rechercher efficacement l information sur Internet; Les outils de la veille; Livre numérique; Diffusion de l information; Freemind. Des rencontres, conférences, séminaires ou journées d étude: Qui sont et que font les professionnels de l info-doc dans le secteur hospitalier?; Les tablettes numériques: quels enjeux pour les centres de documentation?; Réseaux sociaux et partage d informations par une communauté; Gestion des livres numériques; L identité numérique; Internet change-t-il l organisation du monde?; La ressource et la fonction documentaire en musée; La communication électronique dans la société de l information - colloque international; Santé moteurs de recherche d entreprise; Les solutions de mise en ligne d une bibliothèque numérique (étude TOSCA). Des participations à de grandes manifestations régionales ou locales: Journée des associations; Carrefour des métiers; salons (techniques essentiellement). Des visites professionnelles ainsi que des contacts plus ou moins conventionnels avec les structures de l enseignement supérieur et de la recherche sont également dans les cartons des DR. En interne, au sein des bureaux régionaux, on notera un souci de e- organisation croissant: sites ou blogs privatifs ne sont pas rares LES SECTEURS Étienne Le Campion, président du Conseil des secteurs Le conseil des secteurs Le conseil des secteurs est animé par Étienne Le Campion, Isabelle Roy et Serge Boulier, respectivement président et vice-présidents du conseil des secteurs. Au 31 décembre 2011, les secteurs sont au nombre de 15. Rapport d activité ADBS

8 Au-delà de la forme, un des points forts de ces activités est de créer et maintenir des liens informels entre professionnels travaillant dans les mêmes secteurs d activité et partageant des thématiques communes. Les secteurs «traditionnels» suivants ont proposé à leurs adhérents des activités: Aménagement transport construction, Audiovisuel, Coopération et développement, Culture, Documentation juridique, Economie, Education, Environnement, Recherche et Santé. Deux secteurs n ont malheureusement rien pu proposer à leurs adhérents pendant cette année: Formation professionnelle continue et Presse-médias. Les nouveaux secteurs, issus des groupes métiers, ont adopté des comportements innovants. Le secteur KM fonctionne via un groupe LinkedIn et organise des réunions hors temps de travail dans des cafés. La transformation des groupes métiers Faisant suite à une volonté d Elisabeth Gayon, présidente de l ADBS, l événement majeur concernant les secteurs a été la transformation des groupes métiers en secteurs, afin de mieux intégrer leurs animateurs à la vie des secteurs. Pour mémoire, les groupes métiers avaient été créés en 2003 suite aux assises du Havre. Ils étaient au nombre de trois: Veille, Knowledge Management et Records Management. En 2011, la transformation a été effective pour Veille et KM. Le groupe métier Records Management a préféré attendre 2012 pour se transformer en secteur. Evénements Autres événements importants: - le Forum animateurs de juin 2011 où, avec nos collègues des régions, les secteurs ont pu prendre connaissance, s approprier et échanger sur le changement de positionnement de l association qui vise à devenir un Observatoire des métiers de l infodoc. - Elections du conseil des secteurs: Etienne le Campion et Isabelle Roy, réélus respectivement président et vice-présidente, Serge Boulier élu vice-président. Projet de réseau social Tout au long de l année 2011, le projet de réseau social a été en toile de fond de la vie des secteurs: comment l utiliser pour en faire bénéficier les adhérents des secteurs? Peut-on utiliser les réseaux sociaux existants (des secteurs se sont déjà lancés sur Linkedin)? Va-t-il remplacer ou compléter les outils de communication existants (sites web, listes de diffusion)? Création d un groupe Emploi A noter aussi, la création d un groupe Emploi Ile-de-France. Dans les régions, les groupes Emploi font partie des délégations régionales. En l absence de délégation Ile-de-France, ce groupe Emploi va travailler avec les secteurs, respectant une logique implicite depuis des années: même si les secteurs ont une vocation nationale, leurs activités sont presque exclusivement fréquentées par des adhérents d Ile-de-France. Activités des secteurs Chaque secteur, selon ses propres ressources humaines, propose des activités de fréquence variable (de deux dans l année à quasiment une par mois pour certains secteurs). Ces activités peuvent être regroupées dans les catégories suivantes: - visites, - ateliers retours d expérience, - présentations (autour d un thème ou d outils), voire journées d étude. Le secteur Veille, qui a ajouté la recherche sur Internet à son intitulé, est devenu en quelques semaines le plus important de l ADBS en nombre d adhérents (plus de 800). Il a aussi été pionnier en organisant sa première manifestation en région en lien avec la délégation ADBS locale. En s associant quasi-systématiquement avec un autre secteur pour organiser ses manifestations, il a aussi participé à une tendance de «fertilisation croisée» de plus en plus souvent observée depuis quelques années. Et en 2012 Toutes ces activités devraient se poursuivre en 2012 avec, en plus: - la transformation effective du groupe Records Management en secteur (cette transformation garantissant la poursuite de des activités de normalisation au niveau international), - la transformation du secteur Formation professionnelle continue (FPC) en secteur FORmation Travail Emploi Orientation, - l intégration du groupe Emploi Ile-de-France avec les activités des secteurs et des régions, - et toujours plus de collaborations inter-secteurs. LES COMMISSIONS ET LES GROUPES DE TRAVAIL Sur les 5 commissions instaurées lors de la réforme des instances en , seules 3 se sont réunies: la commission Droit de l information (la plus active), la commission Prospective métiers outils et la commission Stratégie éditoriale. Les deux autres commissions ne se sont pas réunies mais des actions relatives à leur périmètre ont été très activement conduites par certains de leurs membres et par des administrateurs en mode projet: la commission internationale a mené une action très intense; quant à la commission Emploi-formation, sa présidente Marie-Pascale Krumnow s est pleinement investie dans le projet de création d un Observatoire Emploi/Compétences. Une réflexion sur le positionnement des commissions dans le fonctionnement de l association sera menée en COMMISSION ACTION INTERNATIONALE Mireille Lamouroux et Michèle Battisti La commission ne s est pas réunie, mais l ADBS a été représentée à l étranger en 2011 par différents membres de l ADBS, pour défendre différentes positions, faire état de notre savoir-faire ou de notre réflexion sur le métier. Participation de l ADBS aux instances et aux travaux d autres associations et fédérations Mireille Lamouroux a représenté l ADBS au comité français international Bibliothèques et documentation (Cfibd) et participé en tant que membre de son bureau à l élaboration du dossier de candidature pour l accueil du congrès de l IFLA à Lyon en Le résultat sera officiellement proclamé à Helsinki le 16 août 2012, à la fin du congrès annuel. Mireille Lamouroux a par ailleurs été élue parmi les candidats de la zone géographique «Europe» au conseil d administration de l Association internationale francophone des bibliothécaires et docu- 6 Rapport d activité ADBS

9 mentalistes (AIFBD), et nommée vice-présidente en charge notamment de la thématique du troisième congrès qui aura lieu dans un pays francophone européen en Sa collaboration avec cette association s est essentiellement traduite par son activité au second colloque de l AIFBD tenu à La Martinique du 9 au 12 août 2011, avec l organisation d une table ronde à l université Victor Schoelcher et l animation de deux sessions. Mireille Lamouroux a poursuivi sa contribution aux travaux de la section «Information literacy» de l IFLA au congrès 2011 à Porto-Rico, en traduisant notamment en français les recommandations de l IFLA sur la maîtrise de l information et des médias. Trois articles thématiques rendant compte en partie des principaux axes développés à ce dernier congrès ont été publiés dans la revue Documentaliste-Sciences de l information de décembre Participation de l ADBS à diverses manifestations Une rencontre s est tenue le 28 janvier à Bruxelles entre le bureau de l ADBS et le bureau de l ABD-BVD (l Association belge de documentation), suivie de la présentation de l enquête métiers salaires ADBS 2010, de travaux en ateliers sur les problématiques métiers et d une visite de la bibliothèque du Parlement européen, proposés aux adhérents de l ADBS et de l ABD-BVD pour favoriser les échanges. L ADBS, invitée par l ABD à la 11 e édition de son Inforum le 19 mai 2011 y était représentée par Mireille Lamouroux et Christelle Wozniak. L ABD a été à son tour invitée à participer à la table ronde de la journée adhérents le 8 juillet 2011 intitulée «Quel avenir pour l info-doc?» en la personne de Philippe Laurent. Accueil de professionnels haïtiens L École Normale Supérieure (ENS) et Bibliothèques Sans Frontières (BSF) ont reçu de mars à juin 2011 cinq bibliothécaires de l Université d Etat d Haïti (UEH) pour une mission de sélection d ouvrages dans le fonds de l ENS. Dans le cadre de ce séjour, trois personnes ont pu suivre gracieusement 2 sessions de formations à l ADBS. COMMISSION DROIT DE L INFORMATION Stéphane Cottin, président Lobbying La commission poursuit son action au sein de l Interassociation Archives-Bibliothèques-Documentation (IABD) qui représente aujourd hui 16 associations. Depuis le 4 octobre 2010, l IABD a le statut juridique d association. L ADBS y est représentée au sein du Bureau ainsi que dans le groupe d experts Numérique et droit. Les actions menées par l IABD sont inventoriées chaque semestre sous la forme d une «chronologie» mise en ligne sur le site de l ADBS. En 2011, l IABD s est penchée plus particulièrement sur la numérisation du patrimoine (œuvres épuisées, œuvres orphelines, accord liant Google à Hachette), le livre numérique, l ACTA, HADOPI, la Loppsi, la réutilisation des données publiques. L IABD a également manifesté son soutien au projet de traité international sur les exceptions au droit d auteur présenté par l IFLA à l Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI). L ADBS a représenté l IABD au Conseil supérieur de la propriété littéraire et artistique (CSPLA) lors des travaux portant en 2011 sur la proposition de directive européenne relative aux œuvres orphelines. La commission a participé aux réflexions menées par le groupe Droit de l information d Eblida, association représentant les intérêts de nos professions au niveau européen, et aux deux réunions plénières organisées chaque année, cette année en avril et en octobre. Manifestations En mai 2011, le congrès I-Expo, a permis de présenter l activité du service questions/réponses de l ADBS. En juin 2011, c est la question des œuvres orphelines et épuisées qui a été exposée lors d une conférence organisée par le Bulletin des bibliothèques de France (BBF) et le 7 décembre, ce furent les aspects juridiques de la veille, lors des journées académiques, à Rouen. La Commission a également fait des suggestions sur le contenu 2012 des formations juridiques ADBS. L activité éditoriale L année 2011 a permis de finaliser le projet de livre numérique devant actualiser Le droit de copie en questions, ouvrage publié par l ADBS en Le livre sera publié en mars Par ailleurs, ont été réglées les questions techniques permettant de mettre en ligne la rubrique FAQ d Actualités du droit de l information sous la forme d un wiki. Actualités du droit de l information (ADI) ayant adopté une périodicité trimestrielle, 4 numéros ont été publiés en La commission Droit de l information contribue également à alimenter la rubrique juridique des quatre numéros de la revue Documentaliste-Sciences de l information en proposant des auteurs et, plus traditionnellement, par des comptes rendus de journées d étude et plusieurs analyses d ouvrages. Les tweets, diffusés depuis 2009 pour compléter l information diffusée sur le site, donnent lieu à une revue hebdomadaire proposée depuis février 2010 dans la lettre juridique pour faire le point sur l actualité. Les services En 2011, la commission a répondu par téléphone ou par courrier électronique à près de 80 questions, soit un chiffre quasi identique à celui de l année dernière. Plusieurs de ces questions ont servi à alimenter la rubrique FAQ d Actualités du droit de l information. Le point sur les 1300 questions auxquelles il a été répondu en 13 ans d activité a fait l objet d une intervention lors du congrès I-Expo, en mai Par ailleurs, les réponses à certaines questions ont été regroupées dans une série intitulée «Produits numériques au défi du droit». Objectifs 2012 Lobbying: la commission poursuivra son action au sein de l Interassociation Archives-Bibliothèques-Documentation (IABD) en surveillant au niveau européen, en étroite relation avec Eblida, les suites données à la question des œuvres orphelines et de la numérisation du patrimoine. Un manifeste sur la politique d accès à la culture, à la connaissance et à l information sera envoyé aux candidats aux présidentielles puis, dès leur nomination, aux ministres directement concernés. Manifestations: la commission répondra, comme elle l a toujours fait, à toutes les sollicitations (interventions, désignations de contributeurs) qui lui seront faites. Par exemple: l association des étudiants Histoire et métiers des archives de l université d Angers, le Congrès de la Fadben, I-Expo, etc. Publications et services: En 2011, la commission continuera à alimenter les différents supports de l ADBS en assurant l activité éditoriale d Actualités du droit de l information (ADI) et de la rubrique juridique de la revue Documentaliste-Sciences de l information. Une réflexion sera menée parallèlement pour offrir les rubriques de la lettre Actualités du droit de l information sous une nouvelle forme: un questionnaire sur la manière dont on s informe aujourd hui sur le droit de l information sera lancé au cours des premiers mois de l année L actualisation de l ouvrage sur le droit de copie paraîtra au cours du 1 er trimestre 2012 dans une seule version électronique, et les questions du public feront l objet d un wiki proposé en ligne. La commission poursuivra aussi ses réflexions visant à améliorer, par l offre de nouveaux produits et services, la diffusion de l information juridique afin de répondre le plus étroitement possible aux attentes des adhérents. COMMISSION PROSPECTIVE MÉTIERS ET OUTILS Claudine Masse, présidente La commission s est réunie 3 fois en Activités 2011 Journées d étude - L approche par les processus: un nouvel enjeu pour les documentalistes au sein de leur organisation, 16 juin, FIAP (47 participants) - L accès à l information dans tous ses états, 8 décembre, EBD (57 participants) Rapport d activité ADBS

10 COMMISSION STRATÉGIE ÉDITORIALE Stéphane Chaudiron, président Sous la présidence de Stéphane Chaudiron, cette commission est chargée de mettre en œuvre et de coordonner l ensemble de la politique éditoriale de l association, de quelque support qu elle relève (site web, documents numériques, revue Documentaliste-Sciences de l information, ouvrages, lettres d information) et d en assurer le suivi. Pour répondre à cet enjeu, elle est composée de deux comités, le comité de pilotage éditorial et le comité scientifique. Le comité de pilotage éditorial s est réuni trois fois en GROUPE DE TRAVAIL RÉSEAU SOCIAL Ce groupe de travail, initialement rattaché au comité de pilotage éditorial, a été rattaché directement au CA courant 2010, le réseau social étant un outil au service de la stratégie de l association. Il s est réuni 4 fois en 2011; un cahier des charges a été rédigé et diffusé en avril-mai auprès de 4 partenaires. Un rapport d étape a par ailleurs été rédigé, à la demande du CA, en novembre L exercice stratégique n étant pas terminé au moment du dépouillement des propositions et la situation financière de l association s étant dégradée, le bureau a proposé au CA de suspendre le projet. Le groupe de travail n a pas souhaité continuer à travailler selon un nouveau timing et de nouvelles orientations. L abandon du projet a provoqué une grave crise au sein de l association, mettant en jeu la question de la gouvernance, de la motivation et du sens de l action collective. Les enseignements en seront tirés en 2012 lors d un travail des instances autour de la gouvernance associative. LA DÉLÉGATION PERMANENTE 2011 a été pour la délégation permanente une année de fonctionnement difficile au regard des impératifs de réduction des coûts et de la mise en oeuvre d un plan d économies voté lors du conseil d administration de décembre Les efforts ont massivement porté sur la réduction de la masse salariale: - départ de Sonia Boucheron (chargée de mission emploi-compétences) en janvier; missions reprises par l équipe Formation, - départ de Jean-Michel Rauzier (responsable des éditions) en juillet, remplacé dans ses fonctions par Olivier Roumieux; la charge de travail a été répartie sur l ensemble de l équipe. - pas de remplacement sur le poste accueil. Par ailleurs, le bail du 2 e étage de la rue Claude Tillier a été résilié, les bureaux du 3 e étage réaménagés et une 3e salle de formation créée. Un certain nombre d économies ont été mises en œuvre: passage d un catalogue formation continue à un guide de 12 pages (diminution des frais d impression et de routage); renégociation du prix des repas offerts aux stagiaires; réduction des coûts d impression pour les ouvrages. Le plan d économie portera ses fruits principalement en La délégation permanente a par ailleurs été fortement sollicitée dans les travaux stratégiques. COMMUNICATION ET PARTENARIATS TRAVAUX ET MANIFESTATIONS EN PARTENARIAT Search 2011, 4 mars, Pôle Léonard de Vinci Véronique Mesguich a animé une conférence «Ubiquité, temps réel et personnalisation: mobile et social search». Documation 2011, mars 2011, CNIT La Défense Dans le cadre d un partenariat mené depuis plusieurs années avec Reed Exposition, l ADBS a tenu un stand pendant les deux jours du salon Documation et a organisé deux événements: - la Tribune des documentalistes animée le 24 mars par Caroline Wiegandt; - l atelier exposant «Gestion des informations et des documents: quelles sont les incidences des nouvelles normes certifiantes ISO et sur les systèmes de Records Management?», avec une présentation par Pierre Fuzeau, Michel Cottin et Marion Taillefer du «Livre blanc RM» rédigé par la CG46/CN11 (Afnor) et auquel l ADBS et l AAF ont contribué. i-expo 2011, mai 2011, Porte de Versailles A l occasion du salon i-expo et dans le cadre de son partenariat avec le GFII, l ADBS a tenu d une part un stand et d autre part organisé un atelier sur le thème «Professionnels de l information: nouveaux territoires dans l entreprise», animé par Stéphane Cottin, administrateur de l ADBS et membre du comité scientifique i-expo. Veille Ouest, 27 septembre 2011, Rennes La délégation régionale Bretagne, avec le soutien de l ADBS nationale, a été partenaire de la manifestation Veille Ouest organisée par l agence Bretagne Développement Innovation. La table ronde de clôture était sous la responsabilité de l ADBS Bretagne et de l URFIST de Bretagne- Pays de la Loire, et animée par Alpha Diallo (ADBS/Cabinet HelpManagement), avec une intervention de Véronique Mesguich sur le thème: «La veille: quels profils, quelles compétences pour une fonction partagée dans les organisations?». MIS, octobre 2011, Bourse de commerce de Paris Dans le cadre d un partenariat avec Veille Magazine, organisateur du salon MIS (ex ICC), l ADBS a coordonné une enquête avec les partenaires associatifs du salon sur la recherche d information. Le lancement de l enquête a été fait en conférence plénière lors du MIS 2011, avec une restitution des résultats lors du MIS Hommage à Jean Meyriat, 11 octobre 2011, CERI Sciences Po, Paris Le CERI (Centre d études et de recherches internationales) a organisé une journée d étude en hommage à Jean Meyriat, en partenariat avec la Bibliothèque de Sciences Po et en collaboration avec l ADBS: Recherche et documentation en sciences humaines et sociales: nouvelles pratiques et nouveaux enjeux. Just map it, La Cantine, 25 novembre 2011 Social Computing a organisé Just Map It! Days, une journée consacrée à la cartographie d information, dont l ADBS était l un des partenaires. Autres partenariats Les partenariats avec l INTD, le Pôle Léonard de Vinci et l EBD ont été poursuivis. Par ailleurs, l ADBS est adhérente des associations suivantes: AIFBD, EBLIDA, Juriconnexion, Comité français de l IFLA, Fédération de la formation professionnelle (FFP). 8 Rapport d activité ADBS

11 REPRÉSENTATION DE L ADBS GT4 Afnor En 2011, les travaux se sont poursuivis avec l objectif de compléter le document publié en intégrant sous une forme synthétique et mise à jour différents contenus normatifs existants dont la norme «Prestations de veille» XP X L ADBS a pris principalement en charge la partie consacrée aux fonctions supports des actions d intelligence stratégique. IABD Depuis le 4 octobre 2010, l IABD a le statut juridique d association. L ADBS est adhérente. Elle est représentée au sein du Bureau par Michèle Battisti, vice-présidente, ainsi que dans le groupe d experts «Numérique et droit». LES PRODUITS ET SERVICES CG 46/CN11 Afnor Commission de Normalisation «Management de l information et des documents - records management: Afnor/CG46 / CN11». La présence de l ADBS à la CN11 de l Afnor a deux objectifs: participer aux travaux nationaux et internationaux sur le records management (RM) et se positionner en tant qu association professionnelle au sein du groupe. Depuis janvier 2010, Marion Taillefer représente l ADBS au sein de la CN11. Elle a participé en tant qu expert aux réunions internationales biannuelles de l ISO/TC/SC 11 «Records management» de Sydney (du 2 au 6 mai) et de Londres (31 oct. au 3 nov.). La révision de la norme ISO a été actée pour Un groupe de travail conjoint Afnor-AAF-ADBS a travaillé sur un livre blanc d introduction au Records Management, présenté en mars 2011 au salon Documation dans le cadre d un atelier ADBS. Prix du jeune chercheur francophone en sciences de l information L ADBS (Mireille Lamouroux), comme en 2010, a été en 2011 membre du jury du prix du jeune chercheur francophone en sciences de l information et de la communication organisé par la Société française des sciences de l information et de la communication (SFSIC). 4 es assises nationales de la formation en intelligence économique, 7 avril, Bercy Loïc Lebigre est intervenu au nom de l ADBS lors d une table ronde consacrée à la sensibilisation des dirigeants et décideurs d entreprises à l intelligence économique. Colloque «Innovation et veille - partenaires d avenir», 12 mai 2011, HEC Elisabeth Gayon est intervenue au colloque «Innovation et veille - partenaires d avenir» organisé par Ile de Science le 12 mai à HEC sur le thème «Les métiers de la veille au service de l innovation». COEPIA L ADBS, en la personne de sa présidente, est membre du COEPIA (Conseil d orientation de l édition publique et de l information administrative). L ADBS a participé aux travaux de deux des trois formations spécialisées: - la formation spécialisée «Qualité de l information administrative des usagers» qui a proposé un dispositif d organisation et de coordination en matière d information administrative multicanal; - la formation spécialisée «Mise à disposition et valorisation des données publiques» qui a élaboré les lignes directrices relatives à l instauration de redevances de réutilisation des informations publiques à titre d exception au principe de gratuité. Une nouvelle formation spécialisée a été créée au sein du COEPIA (décret n du 19 décembre 2011) chargée de rendre un avis sur la liste des informations publiques dont la réutilisation est soumise au paiement d une redevance. Enfin, la formation spécialisée «Politiques de l édition publique» a préparé un projet de circulaire relatif à l efficience des activités de publication de l Etat. Les livrables et chantiers en cours des différentes formations sont accessibles dans le rapport d activité 2011 remis au Premier Ministre, disponible sur le site: MANIFESTATIONS ADBS Journées d étude - L approche par les processus: un nouvel enjeu pour les documentalistes au sein de leur organisation, 16 juin, FIAP (47 participants) - L accès à l information dans tous ses états, 8 décembre, EBD (57 participants) - Les archives ouvertes en 2011 (secteur Recherche), 20 mai, INRA Paris (69 participants) - Quel avenir pour l info-doc? Réflexions croisées européennes, France, Grande-Bretagne, Belgique, Espagne, 8 juillet 2011, journée des adhérents (206 participants) 5 à 7 - Une nouvelle norme pour le thésaurus: modèles et perspectives à l ère du Web sémantique, Hélène Rabault (Lexis Nexis) et Hélène Zysman, (Smile), 12 février (68 participants) - RDA: le nouveau paradigme du catalogage, Françoise Leresche (BNF), Philippe Le Pape (ABES) et étudiants de l EBD, 29 mars (68 participants) - Les services de référence virtuels, Jean-Philippe Accart, 5 octobre (12 participants) - Quels droits pour un enseignement en ligne?, 12 mai Solutions de gestion de l information en Saas et cloud: enjeux et opportunités, 13 décembre (66 participants) EMPLOI Le service Emploi est rattaché depuis janvier 2010 au service Formation de la délégation permanente sous l autorité de Loïc Lebigre. Aucun nouveau produit n a été développé en raison de la réflexion de fond en cours sur l employabilité des adhérents et le projet de mise en place d un observatoire emploi / compétences. Orientation et conseil «métier / emploi / compétences» Bien que peu formalisée, cette activité de questions/réponses téléphoniques suivies ou non d entretiens personnalisés demeure significative. Elle est, selon les cas, plus ou moins connectée à l activité de formation continue. Les demandes proviennent principalement de personnes à titre individuel avec peu de demandes (profil de poste, bilan de compétences, GPEC, etc.) provenant d entreprises ou d acteurs de l emploi. Les thèmes sur lesquels le service est le plus fréquemment sollicité: choix d un organisme de formation initiale, administration ou reconversion dans les métiers de l infodoc (évaluation de la démarche), bilan de parcours professionnel (attente de préconisation sur les compétences à acquérir), orientation VAE, analyse de CV. Une centaine de questions (mail + téléphone) spécifiquement liées à l emploi ont été traitées en 2011 et une vingtaine d entretiens en présentiel ont été réalisés. Dans ce contexte, la création du groupe emploi Ile de France a pour objectif (au moins partiellement) la prise en charge par des pairs des problématiques individuelles d emploi. Rapport d activité ADBS

12 Diffusion de l enquête Métiers / Salaires ADBS 2010 La publication de l enquête Métiers/Salaires a servi de base à un certain nombre d actions de communication: - en interne: échange régions / secteurs (février 2011); rencontre formateurs ADBS (mars 2011); délégation Rhône-Alpes/Grenoble (avril 2011); - à l extérieur: Rencontre ADV-BDP (Parlement européen/bruxelles, février 2011); Assises de la formation à l Intelligence Economique (mai 2011); Journée Fulbi (janvier 2012). Répartition des thèmes formation en 2011 Diffusion des offres d emploi L ADBS a diffusé sur son site Internet 73 offres d emploi payantes en 2011 (92 en 2010), 98 offres de CDD (95 en 2010) et 198 offres de stage (260 en 2010) sur la liste de diffusion, gratuitement. Ne sont pas comptabilisés les CDD et CDI proposés en régions par l intermédiaire des délégations régionales (listes de diffusions locales). La CVthèque La CVthèque permet aux demandeurs d emploi de diffuser sur notre site leur CV pour consultation par les recruteurs. 345 CV y sont répertoriés. Perspectives 2012 L axe structurant de l activité emploi, à compter du second semestre 2012, sera la mise en place d un observatoire qui doit permettre: - d une part, de cartographier au mieux la fonction information dans le paysage économique et social actuel avec un souci de clarification interne/externe: besoins des organisations, activités informationnelles, positionnement des acteurs, perspectives de transformation, etc. - d autre part, de valoriser les compétences spécifiques des professionnels de l information à travers la mise en place d outils RH appropriés et une meilleure gestion des connaissances internes (partage d expériences, analyse de cas, diffusion des travaux normatifs auxquels l ADBS participe, etc.). LA FORMATION En dépit d une offre conséquente et largement actualisée, l année 2011 n a pas été celle du redressement attendu de l activité commerciale en formation. Dans un climat économique morose, marqué par de fortes restrictions budgétaires, l activité s est maintenue sur les stages inter mais a connu une baisse importante en ce qui concerne les sessions intra-entreprise pour atteindre un chiffre d affaires global de euros (soit une baisse de 5 % par rapport à 2010). Dans ce contexte difficile, il est bon de souligner que les formations réalisées en région ont réuni plus de participants qu en Côté partenaires, notre relation avec le Cnam-INTD s est renforcée à travers une large palette de réalisations communes. En revanche, les formations mises en place avec le Groupe romand de documentation (Lausanne) ont cessé, le GRD préférant privilégier des actions locales à moindre coût. Un partenariat de promotion croisée de nos offres de formation a été initié avec la structure formation de la SSII open source Smile. Evolutions de l activité La répartition de la demande de formation selon les thèmes marque une fois de plus la prédominance des domaines de formations liés à la recherche et la veille informationnelle. L accroissement de la demande sur le volet management est surtout dû à l introduction de plusieurs stages autour de la gestion de projet. Le nombre de clients distincts reste élevé (+ de 700). En revanche, ceux avec lesquels le chiffre d affaires dépasse euros est en régression à l instar de la diminution des effectifs info-documentaires. En dépit d une grande diversité, on note également dans la composition de notre portefeuille client la sous-représentation des entreprises industrielles et des sociétés commerciales. A l inverse, la demande émanant des collectivités territoriales est en constante augmentation et ce, malgré l existence de structures de formation dédiées. Succès inégal pour les nouveaux contenus En 2011, 23 thématiques nouvelles ont été introduites pour tenir compte des évolutions récentes impactant l univers infodoc: web de données, terminaux mobiles, livre numérique, open access, réseaux sociaux, etc. L innovation principale a concerné l introduction dans notre offre d une série d ateliers outils visant à la fois la professionnalisation des usages sur des solutions «grand public» (Google Reader, Twitter, Diigo, etc.) ou la contextualisation documentaire sur des applications plus professionnelles (Sharepoint, Acrobat, etc.). Ces nouvelles formations ont parfois très bien fonctionné comme les deux sessions créées en fin d année autour de l analyse dans les process de veille. Cette dimension «analyse» semble marquer une évolution majeure dans la valeur ajoutée attendue des pratiques infodoc. En revanche, les stages outils pourtant réclamés par les stagiaires ADBS ont eu plus de mal à trouver leur public. En 2012, nous avons donc décidé de ne conserver que les stages liés à des logiciels très largement répandus dans les organisations. Vie du service L année 2011 a été riche en réflexion mais le contexte de crise questionne nos objectifs et leurs conditions d exercice. Plusieurs événements ont ainsi au cours de l année bousculé l organisation et l activité du service: refonte profonde dans la structuration de l offre, réaffectation des activités «emploi», réorganisation des locaux à mi-année, repositionnement en cours autour d un observatoire emploi-compétences, départs de plusieurs salariés, etc. Plusieurs de ces actions ont été guidées par la nécessité de réaliser des économies de fonctionnement tout en permettant une continuation de l activité dans de bonnes conditions. On notera en particulier le réaménagement des deux de salles de formation du troisième étage et la création d une nouvelle salle informatique à cet étage. Ces aménagements, qui avaient pour but de pallier la fin de la location du deuxième étage (au 25 rue Claude Tillier), ont été complétés par la délocalisation de plusieurs formations chez certains de nos partenaires (Heuroia, Pôle Léonard de Vinci, Cnam-INTD, etc.). Refonte du catalogue et transformation en guide L édition 2012, préparée au premier semestre 2011, a vu une réorganisation profonde des axes de formation autour de 3 pôles structurant la fonction information (management, système d information et intelligence stratégique) et de 7 zooms métiers. Le catalogue papier a été réduit à un 12 pages de présentation articulées au site web et à des pages pour internet mobile. Le souci était à la fois de réduire les coûts de fabrication liés à l édition papier et d acter la prédominance de la consultation web. Enfin un audit commercial en fin d année a pointé nos forces et faiblesses: - qualité des formations et des intervenants, 10 Rapport d activité ADBS

13 - importance de la dimension associative comme facteur discriminant, - insuffisance des moyens commerciaux et marketing mis en œuvre à l ADBS pour soutenir l activité dans un contexte très concurrentiel. Début 2012, une nouvelle équipe s est progressivement mise en place avec l arrivée de deux chargées de formation aux profils com-marketing plus affirmés. LES PUBLICATIONS Revue Documentaliste Sciences de l information En 2011, les sujets des dossiers de la revue Documentaliste-Sciences de l information ont été les suivants: Veille et innovation, Métiers et compétences, Accès à l information et Web sémantique, web de données. Le nombre d abonnements en 2011 (1953) est en baisse de 2,3 % par rapport à 2010 (soit 56 abonnements en moins). Les abonnements individuels sont en légère hausse (383 en 2011 pour 366 en 2010) mais ne représentent que 20 % des abonnements. La formule «offre découverte» (réservée aux nouveaux adhérents ou proposée sur les salons comme Documation, I-Expo) remporte un beau succès: 228 abonnements en 2011, soit 55 de plus qu en La vente au numéro a fortement progressé en 2011 (280 exemplaires vendus contre 171 en 2010). En terme de développement de la diffusion, Cairn reste un canal pertinent, puisque le chiffre d affaires procuré par la vente de licences a encore progressé de 30 %, passant de en 2010 à en La vente à l article (pay per view), en revanche, ne représente qu un volume très faible (247 en 2011). Une réflexion sur la vente d ouvrages collectifs sur Cairn a été lancée pour Editions Du côté des éditions, deux ouvrages seulement ont été publiés en 2011 (un Essentiel, De la gestion de signets au social bookmarking: Delicious, Diigo, Zotero et quelques autres, et un ouvrage de la collection STI, Archivage électronique et records management: état de l art et présentation de sept solutions). La version papier de Net recherche 2010 étant épuisée, une version électronique (au format pdf) de l ouvrage a été mise en ligne. En 2011, le nombre total d exemplaires vendus a beaucoup baissé (3286 contre 4627 en 2010). Cette chute s explique par le peu de parutions en Les ventes d ouvrages numériques restent assez faibles (68 exemplaires en 2011 contre 62 en 2010). Sur les réseaux sociaux, l association a continué la diffusion d informations. Twitter et LinkedIn sont les services les plus utilisés. Un compte Google+, le nouveau réseau social de Google, a été créé. Au 31 décembre 2011, les effectifs de ces différents services étaient: Facebook: 867 membres (673 en 2010); LinkedIn: 1454 (683 en 2010); Twitter: 1805 (980 en 2010); Viadeo: 414 (186 en 2010); Google+ : 87. La captation filmée des 5 à 7 et leur retransmission sur le site, débutée en février 2010, s est poursuivie en 2011 et en début Six sessions de «5 à 7» ont ainsi été rediffusées sur le site dans l année (Une nouvelle norme pour le thésaurus, RDA: le nouveau paradigme du catalogage, Quels droits pour un enseignement en ligne?, Les services de référence virtuels, Solutions de gestion de l information en Saas et cloud et Vous avez dit curation?). Chaque mise en ligne a été largement consultée et notamment relayée sur les réseaux sociaux (en particulier Twitter). Les groupes régionaux ont également publié des vidéos sur le site: Les quatre aveugles et l éléphant web, ou les chroniques d un web non documentaire (Azur-Corse-Monaco); Oublier l oubli: mémoire et traçabilité numérique (PACA Marseille); Nos «amis» sont-ils vraiment des amis? (PACA Marseille). L ensemble des vidéos est stocké sur un espace Dailymotion «Official Content» qui permet également de faire le lien avec d autres productions vidéos régionales de l association. PERSPECTIVES L ADBS a entamé une évolution stratégique majeure, dont les premières réalisations seront livrées en 2012: - création d un Observatoire emploi/compétences, projet structurant pour l association, pour repositionner la fonction information sur le marché et pour mieux communiquer avec le monde de l entreprise et des organisations. Un poste de responsable de l Observatoire a été créé à cet effet à la délégation permanente à partir de septembre mise à jour du référentiel de compétences, lancée fin 2011, qui constitue la première brique de l Observatoire. - rénovation du service Formation avec renforcement de son activité d ingénierie pédagogique et de son axe commercial. Par ailleurs, parallèlement à une réflexion de fond sur la gouvernance associative, le projet associatif sera revisité et traduit dans une charte rénovée afin d offrir pour les 50 ans de l association en 2013 une vision novatrice de nos activités. Élisabeth Gayon Présidente de l ADBS En février et mars 2012, deux ouvrages ont été publiés: Quels droits pour copier aujourd hui? Copier et diffuser une oeuvre dans l environnement numérique et Bibliothèques numériques: logiciels et plateformes. Le premier est paru uniquement au format électronique, sous deux formats: pdf et epub. Ce livre est commercialisé sans aucune protection (DRM, Digital Rights Management). Le comité de pilotage de la stratégie éditoriale, présidé par Stéphane Chaudiron, s est réuni trois fois en PRÉSENCE EN LIGNE Sur toute l année 2011, le site web a connu visites (contre en 2010) pour plus de pages vues (source: Google Analytics). Les pages relatives à l emploi (annonces) sont toujours les plus consultées, suivies par le Vocabulaire de la documentation, la formation et la revue Documentaliste-SI. La publicité, introduite sur le site en novembre 2010, a rapporté un peu plus de 800 à l ADBS. Ces revenus sont générés par les clics sur les publicités affichées sur les pages du site. Rapport d activité ADBS

14 ADBS - COMPTES ANNUELS AU 31 DÉCEMBRE 2011 BILAN SYNTHÉTIQUE ACTIF 31/12/ /12/2010 Immobilisations incorporelles Immobilisations corporelles Immobilisations financières ACTIF IMMOBILISÉ NET Stocks et en-cours Avances et acomptes versés sur commandes Clients et comptes rattachés Autres créances Disponibilités, valeurs mobilières de placements Charges constatées d avance ACTIF CIRCULANT NET TOTAL DE L ACTIF PASSIF 31/12/ /12/2010 Réserves et report à nouveau Résultat CAPITAUX PROPRES PROVISIONS POUR RISQUES ET CHARGES 0 0 Emprunts et dettes assimilées Fournisseurs et comptes rattachés Dettes fiscales et sociales Autres dettes Produits constatés d avance TOTAL DETTES TOTAL DU PASSIF Rapport d activité ADBS

15 ADBS - COMPTES ANNUELS AU 31 DÉCEMBRE 2011 COMPTES DE RÉSULTAT COMPARÉS Exercice Exercice Variation En en % Ventes de marchandises ,3 % Production vendue ,7 % CHIFFRE D AFFAIRES NET ,3 % Production stockée Production immobilisée CHIFFRE D ACTIVITÉ ,3 % Subventions d exploitation % Reprises sur dépréciations, provisions et transferts de charges ,9 % Autres produits ns PRODUITS D EXPLOITATION % Achats de marchandises ,4 % Variation des stocks de marchandises % Autres achats et charges externes ,4 % Impôts et taxes % Charges de personnel ,4 % Dotations aux amortissements, dépréciations et provisions ,4 % Autres charges ,7 % CHARGES D EXPLOITATION ,8 % RÉSULTAT D EXPLOITATION ,2 % Produits financiers Charges financières - 14 RÉSULTAT FINANCIER ,9 % Produits exceptionnels Charges exceptionnelles RÉSULTAT EXCEPTIONNEL ,8 % Participation des salariés - - Impôts sur les bénéfices (report en arrière du déficit) RÉSULTAT DE L EXERCICE ,7 % Rapport d activité ADBS

16 ANNEXES LE CONSEIL D ADMINISTRATION Les membres du Conseil d administration (juin 2011-mai 2012) Mme Marie BAUDRY DE VAUX (démission le 2 octobre 2011) M. Serge BOULIER Mme Pascale BOUTON Mme Isabelle BRASSEUR Mme Françoise BRETONNEAU Mme Lisette CALDERAN M. François CAVALIER Mme Nathalie DOUVILLE Mme Béatrice FOENIX-RIOU Mme Elisabeth GAYON Mme Elisabeth GUILBAUD (démission le 27 février 2012) Mlle Isabelle GUYOT Mme Delphine KIEFFER Mme Marie-Pascale KRUMNOW Mme Mireille LAMOUROUX M. Etienne LE CAMPION M. Olivier LE DEUFF Mme Anne-Marie LIBMANN M. Samuel LIBOT (démission le 19 juillet 2011) M. Silvère MERCIER (démission le 17 février 2012) Mme Véronique MESGUICH M. Bruno RICHARDOT Mme Isabelle ROY M. Bruno SALLERAS Mme Marie-Madeleine SALMON Mme Nathalie TUEL Mme Corinne VERRY-JOLIVET Mme Caroline WIEGANDT Mme Christelle WOZNIAK BUREAU DE L ADBS Les membres du bureau (au 31 décembre 2011) Présidente: Mme Elisabeth GAYON Trésorière: Mme Nathalie TUEL Secrétaire générale: Mme Anne-Marie LIBMANN Mme Béatrice FOENIX-RIOU (démission le 28 février 2012) Mme Marie-Pascale KRUMNOW Mme Mireille LAMOUROUX Présidente du Conseil des régions: Mme Delphine KIEFFER Président du Conseil des secteurs: M. Etienne LE CAMPION En italique: assistent au CA et au bureau au titre des régions et des secteurs 14 Rapport d activité ADBS

17 LES COMMISSIONS NATIONALES DE L ADBS (2011) COMMISSION ACTION INTERNATIONALE Les membres de la commission Action internationale Mme Mireille LAMOUROUX, Présidente de la commission Action internationale Mme Michèle BATTISTI M. Jérôme BERTONECHE Mme Corinne DELORD Mme Béatrice FOURNIER-MICKIEWICZ Mme Élisabeth GAYON Mme Agnès GREBOT M. Bernard HUMBAIRE M. Jean MICHEL Mme Marie-Madeleine SALMON M. Éric SUTTER COMMISSION PROSPECTIVE MÉTIERS ET OUTILS Les membres de la commission Prospective métiers et outils Mme Claudine MASSE, Présidente de la commission Prospective métiers et outils M. Luc BELLIER Mme Françoise BRETONNEAU Mme Sylvie CABRAL Mme Lisette CALDERAN M. Thomas CHOPPY Mme Odile GIRAUD Mme Nathalie MORAND KHALIFA M. François NAWROCKI Mme Claire SCOPSI Mme Corinne VERRY-JOLIVET COMMISSION DROIT DE L INFORMATION Les membres de la commission Droit de l information M. Stéphane COTTIN, Président de la commission Droit de l information Mme Michèle BATTISTI Mme Marie-Paule HEBTING Mme Laurence LONGET Mme Lionel MAUREL Mme Emilie MASSON Mme Anne-Laure STERIN COMMISSION EMPLOI-FORMATION Les membres de la commission Emploi Formation Mme Marie-Pascale KRUMNOW, Présidente de la commission Emploi Formation Mme Marie BAUDRY DE VAUX (démission le 2 octobre 2011) Mme Pascaline BLANDIN Mme Arlette BOULOGNE Mme Annette CATTENAT Mme Agnès CARON Mme Françoise COMET M. Dominique COTTE Mme Isabelle GAUTHERON Mme Élisabeth GUILBAUD Mme Flora LAGNEAU M. Loïc LEBIGRE Mme Diane LE HENAFF Mme Anne-Marie LIBMANN M. Samuel LIBOT Mme Claudine MASSE M. Bruno MENON Mme Pauline MOIREZ M. Jean-Pierre MORIZE Mme Martine PREVOT Mme Catherine PROKHOROFF Mme Sophie RANJARD M. Bruno RICHARDOT Mme Marie-Madeleine SALMON Mme Claire SCOPSI M. Éric SUTTER COMMISSION STRATÉGIE ÉDITORIALE Les membres de la commission Stratégie éditoriale > Comité de pilotage M. Stéphane CHAUDIRON, Président de la commission Stratégie éditoriale Mme Ghislaine CHARTRON M. Dominique COTTE M. Stéphane COTTIN Mme Nathalie DOUVILLE Mme Danielle DUFOUR-COPPOLANI Mme Élisabeth GAYON Mme Flora LAGNEAU Mme Michèle LENART M. Silvère MERCIER M. Jean-Michel RAUZIER M. Olivier ROUMIEUX > Groupe de travail Réseaux sociaux et animation de communautés Mme Pascale COSTANTINI M. Dominique COTTE Mme Eve-Marie DAVY Mme Nathalie DOUVILLE Mme Danielle DUFOUR-COPPOLANI Mme Élisabeth GUILBAUD Mme Flora LAGNEAU M. Silvère MERCIER M. Jean-Michel RAUZIER M. Olivier ROUMIEUX M. Bruno Louis SEGUIN Rapport d activité ADBS

18 ANNEXES LES GROUPES RÉGIONAUX au 15 juin 2012 LES GROUPES SECTORIELS au 15 juin 2012 Présidente du Conseil des régions : Delphine KIEFFER Vice-président: Bruno RICHARDOT Président du Conseil des secteurs: Etienne LE CAMPION Vice-présidente: Isabelle ROY Vice-président: Serge BOULIER Alsace Déléguée régionale: Delphine KIEFFER Aquitaine Déléguée régionale: Caroline ABELA Auvergne Déléguée régionale: Pascale GRAVE Azur-Corse-Monaco Déléguée régionale: Elisabeth ROSSI Bretagne Déléguée régionale: Stéphanie BABUIN Centre Déléguée régionale: Marie-Laure PARÉ Champagne-Ardenne Déléguée régionale: Marie-Hélène ROMEDENNE Languedoc-Roussillon Déléguée régionale: Isabelle CAZEJUST Lorraine Déléguée régionale: Marjorie ANDRIEUX Midi-Pyrénées Déléguée régionale: Annabelle PELNIER Nord-Picardie Délégué régional: Bruno RICHARDOT Normandie Délégué régional: Eric GUEGUEN Pays de la Loire/Poitou Déléguée régionale: Charlotte GUEPIN PACA Marseille Déléguée régionale: Nathalie CORNEC Rhône-Alpes/Grenoble Délégué régional: Samuel LIBOT Rhône-Alpes/Lyon Déléguée régionale: Hélène PIMENT Aménagement-Transport-Construction Serge BOULIER, Catherine COQUEN-CREUSOT et Françoise GRAVIER Audiovisuel Monique GALLAND et Isabelle ROY Coopération et développement Pascal AVENTURIER, Anna CALLEJÓN MATEU, Véronique SALAÜN et Asunción VALDERRAMA Culture Carine CLOIX, Céline MÉNAGER, Ana PARODI et Vanessa PORTUT Documentation juridique Natacha COUVERT-TARNOWKA, Isabelle MARBEAU, Odile THOUVENOT, Karen VIDAL et Céline ZANZUCCHI Economie Roselyne BLOCH, Gwenola DE GOUVELLO, Caroline LOPEZ et Annie-Christine MAZAUD Education-Enseignement-Pédagogie Mireille LAMOUROUX et Bernadette PLUMELLE Environnement Eléonore BARTHÉLÉMY, Bernadette PETIOT et Sérida ZAÏD FORTEO: Formation, Travail, Emploi, Orientation (ex FPC) Etienne LE CAMPION et Amélie PONSAUD Knowledge management Charlotte ELIPOT Presse-Edition En sommeil Recherche Odile CONTAT, Michèle DASSA, Catherine GONTHARET, Kumar GUHA, Diane LE HENAFF et Doriane LEMELTIER Santé-Médecine-Pharmacie-Biologie Frédérique CALDERON, Valérie ROGER-VILLEPINTE et Hélène VAILLANT Veille et recherche sur Internet Béatrice FOENIX-RIOU ET Nathalie DOUVILLE Groupe Emploi Ile-de-France Virginie BOIDOT Béatrice INGLISIAN ADBS, l Association des professionnels de l information et de la documentation 25 rue Claude Tillier, Paris - Tél Fax Mél fr - adbs. fr

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

En 2010, DOCUMATION a confirmé sa position de leader sur le marché, réunissant cette année 150 exposants et 6589 professionnels sur les deux jours.

En 2010, DOCUMATION a confirmé sa position de leader sur le marché, réunissant cette année 150 exposants et 6589 professionnels sur les deux jours. En 2010, DOCUMATION a confirmé sa position de leader sur le marché, réunissant cette année 150 exposants et 6589 professionnels sur les deux jours. Côté exposition : Le salon a vu sa fréquentation augmenter

Plus en détail

SOMMAIRE «LES NOUVEAUX HORIZONS DE L INFODOC

SOMMAIRE «LES NOUVEAUX HORIZONS DE L INFODOC ETUDE SERDALAB SOMMAIRE «LES NOUVEAUX HORIZONS DE L INFODOC ETUDE PROSPECTIVE SUR L EVOLUTION DES DIFFERENTES FONCTIONS DE L INFORMATION - DOCUMENTATION : DOCUMENTALISTE, ARCHIVISTE, BIBLIOTHECAIRE, VEILLEUR»

Plus en détail

La formation interministérielle

La formation interministérielle 1 La formation interministérielle La formation interministérielle mise en œuvre par la DGAFP s organise autour des trois axes suivants : La formation interministérielle déconcentrée dont les acteurs principaux

Plus en détail

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf.

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf. AGEFOS PME Ile-de-France Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf 17 décembre 2009 Contact : Christelle Soury AGEFOS PME IDF Délégation Sud

Plus en détail

Jeunes Job, un forum qui œuvre en faveur de la diversité et l emploi des jeunes, sans aucune forme de discrimination

Jeunes Job, un forum qui œuvre en faveur de la diversité et l emploi des jeunes, sans aucune forme de discrimination Forum virtuel emploi & diversité pour les jeunes de 18 à 30 ans Bac et plus 2 éditions nationales en 2014 du 10 au 23 mai du 15 au 28 novembre CDI CDD Alternance Contrat de génération Stage Formation Intérim

Plus en détail

Prestations de communication réservées aux membres de. Le Clust R Numérique

Prestations de communication réservées aux membres de. Le Clust R Numérique Prestations de communication réservées aux membres de Communication gratuite sur les médias Publication d'un communiqué : - Par la plateforme collaborative, une annonce «Actus membres» sera publiée sur

Plus en détail

2012-2015. Formation I Déclic création d entreprise. Pour les demandeurs d emploi porteur d un projet de création d entreprise. Objectifs pédagogiques

2012-2015. Formation I Déclic création d entreprise. Pour les demandeurs d emploi porteur d un projet de création d entreprise. Objectifs pédagogiques 2012-2015 Formation I Déclic création d entreprise Pour les demandeurs d emploi porteur d un projet de création d entreprise Objectifs pédagogiques Acquérir le socle de connaissances et d outils nécessaires

Plus en détail

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Le développement du numérique dans la sphère de l édition, les mutations induites par la dématérialisation des supports ont profondément influencé

Plus en détail

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes :

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes : Le questionnaire ci dessous a pour objectif de faire le point sur le RESSOL, sur notre dernière action à savoir le mois de l Economie Sociale et Solidaire et sur nos pistes d évolution. Ce questionnaire

Plus en détail

ADHESION 2015 AU RÉSEAU CEFI-ECOLES

ADHESION 2015 AU RÉSEAU CEFI-ECOLES CEFI, Centre d Etudes sur les Formations et l Emploi des Ingénieurs 7 rue Lamennais 75008 PARIS Tél : 01 42 89 15 73 Fax : 01 42 56 04 05 ADHESION 2015 AU RÉSEAU CEFI-ECOLES En adhérant au réseau CEFI-

Plus en détail

Prestation de formation sur l ENT école

Prestation de formation sur l ENT école Objet de la demande Accompagner et former les utilisateurs de l environnement numérique de travail ouvert pour les écoles de l académie de Montpellier (ENT école). Cette formation ne concerne que les publics

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt

Appel à manifestation d intérêt Investissements d Avenir Développement de l Économie Numérique Appel à manifestation d intérêt Diffusion de la simulation numérique 2014 IMPORTANT ADRESSE DE PUBLICATION DE L APPEL A MANIFESTATION D INTERET

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION POUR LES DIRECTIONS JURIDIQUES

CATALOGUE DE FORMATION POUR LES DIRECTIONS JURIDIQUES 2009 CATALOGUE DE FORMATION POUR LES DIRECTIONS JURIDIQUES SE DISTINGUER PAR LES COMPETENCES Signe Distinctif accompagne les directions juridiques pour développer de nouvelles compétences professionnelles

Plus en détail

PRINTEMPS AGILE 2016 DOSSIER DE PARTENARIAT

PRINTEMPS AGILE 2016 DOSSIER DE PARTENARIAT Club Agile Caen PRINTEMPS AGILE 2016 DOSSIER DE PARTENARIAT Club Agile Caen EN BREF ÊTRE AGILE C est maitriser les outils qui permettent de : - Lever les freins qui ralentissent les projets - Réagir rapidement

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

www.var-ecobiz.fr Var Ecobiz, Le réseau des réseaux du Var

www.var-ecobiz.fr Var Ecobiz, Le réseau des réseaux du Var www.var-ecobiz.fr Var Ecobiz, Le réseau des réseaux du Var SOMMAIRE Introduction page 3 Le travail en réseau : un atout pour les entreprises et pour les territoires page 4 Un atout pour les entreprises

Plus en détail

Les nouveaux métiers de l information-documentation. Quelques repères. Sylvie LAFON 12/12/2013

Les nouveaux métiers de l information-documentation. Quelques repères. Sylvie LAFON 12/12/2013 Soirée ADBS Midi-Pyrénées Les nouveaux métiers de l information-documentation Quelques repères Sylvie LAFON 12/12/2013 Une nouvelle cartographie des métiers 7 composantes pour la fonction «Information»

Plus en détail

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES achat animation fidèlisation shopping CENTRES COMMERCIAUX & DE MARQUES VILLAGES trafic Partenaire des Centres Commerciaux La promesse d un centre de vie Aujourd hui, les centres commerciaux évoluent dans

Plus en détail

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE TABLE DES MATIERES TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES... 3 Article 1 : Création... 3 Article 2 : Missions...

Plus en détail

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr Et si votre carrière s inventait avec mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr mc 2 i Groupe Des missions de conseil en systèmes d information, à forte valeur ajoutée Depuis sa création

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins MINISTERE D AFFAIR SOCIAL ET DE LA SANTE Bureau de l efficience des établissements de

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

MASTERS DE LA DOCUMENTATION NUMÉRIQUE

MASTERS DE LA DOCUMENTATION NUMÉRIQUE MASTERS DE LA DOCUMENTATION NUMÉRIQUE Production, gestion et exploitation de l information numérique MASTER 1 Publication et archives numériques, information scientifique et technique MASTER 2 SIB et information

Plus en détail

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting Mathis BAKARY 11/01/2013 Sommaire I. Présentation... 3 1. Activités... 3 2. Objectifs... 4 3. Localisation en Europe... 4 4. Localisation en France... 5 II. Stratégie...

Plus en détail

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Décembre 2013 Mission Bassin Minier décembre 2013 Page 2 Préambule Depuis 1982, le

Plus en détail

Ministère des affaires sociales et de la santé

Ministère des affaires sociales et de la santé Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières Personne chargée du dossier : Michèle LENOIR-SALFATI tél.

Plus en détail

Auto-évaluation Unicom 2012 Rapport de synthèse

Auto-évaluation Unicom 2012 Rapport de synthèse Auto-évaluation Unicom 2012 Rapport de synthèse Mai 2014 Introduction Contexte L auto-évaluation d Unicom entre en résonance avec deux autres projets: Le concept de communication qui fixe la stratégie

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE. Designer en Résidence. Pôle de Compétitivité ViaMéca

APPEL A CANDIDATURE. Designer en Résidence. Pôle de Compétitivité ViaMéca APPEL A CANDIDATURE Designer en Résidence Pôle de Compétitivité ViaMéca CONTEXTE : Intégration «durable» du Design dans la stratégie du pôle de compétitivité ViaMéca année 2014 Le dossier de candidature

Plus en détail

«Comment mieux vendre l entreprise aux salariés aujourd hui? Pratiques de marketing RH».

«Comment mieux vendre l entreprise aux salariés aujourd hui? Pratiques de marketing RH». Compte Rendu Café RH Dauphine du 7 avril 2014 «Comment mieux vendre l entreprise aux salariés aujourd hui? Pratiques de marketing RH». Ce compte rendu vise à faire une synthèse des différents points abordés

Plus en détail

Une expérimentation de cartographie littéraire numérique du territoire français LE SERVICE

Une expérimentation de cartographie littéraire numérique du territoire français LE SERVICE Une expérimentation de cartographie littéraire numérique du territoire français LE SERVICE GéoCulture La France vue par les écrivains est un service numérique, interactif et gratuit reposant sur le principe

Plus en détail

Parcours développement stratégique commercial

Parcours développement stratégique commercial P01 Parcours professionnalisant de formation Parcours développement stratégique commercial Partenaires : Avec le soutien de : P02 Parcours professionnalisant de formation INTERVENANTS Sophie DESCHAMPS

Plus en détail

ENTREPRISES, REJOIGNEZ L INTELLIGENCE PROFESSIONNELLE. Ecole reconnue par l Etat

ENTREPRISES, REJOIGNEZ L INTELLIGENCE PROFESSIONNELLE. Ecole reconnue par l Etat Ecole Supérieure de Commerce et de Marketing ENTREPRISES, REJOIGNEZ L INTELLIGENCE PROFESSIONNELLE Ecole reconnue par l Etat Choisissez l ISTEC L ISTEC en chiffres 930 étudiants 50 ans d expérience 3 000

Plus en détail

Les 21 et 22 novembre 2014

Les 21 et 22 novembre 2014 Présentation du 1 er Salon virtuel des mobilités Contexte du projet Le Collectif Ville Campagne et Evid@nce (Marque Innov 3d) ont choisi d unir leurs compétences et ressources pour réaliser et animer le

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION Direction de la Valorisation Information Scientifique et Technique forma@doc Pôle Formation CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION «Animation de groupe, gestion de projet et communication» pour les animateurs

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Biophotonique de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des

Plus en détail

APPEL A PROPOSITIONS 2012. Immobilier

APPEL A PROPOSITIONS 2012. Immobilier APPEL A PROPOSITIONS 2012 Immobilier Actions Collectives Branches Un plan dynamique pour devenir acteur de son évolution professionnelle avec AGEFOS PME THEME : Copropriété M03IMMO Nom de l organisme :

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion et édition de fonds photographiques et audiovisuels de l Université Lille 3 Sciences humaines et sociales

Plus en détail

1. Processus management et stratégie. Retour

1. Processus management et stratégie. Retour Retour Les principales fonctions du Siège social sont définies suivant un ensemble de processus dont la responsabilité est assurée par le Directeur Général de l Association. La mise en œuvre des activités

Plus en détail

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Consultant-Formateur Elu local Une question bien embarrassante! Parce qu elle renvoie à la capacité d une organisation

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION POUR LES CABINETS D AVOCATS

CATALOGUE DE FORMATION POUR LES CABINETS D AVOCATS 2009 CATALOGUE DE FORMATION POUR LES CABINETS D AVOCATS SE DISTINGUER PAR LES COMPETENCES Signe Distinctif accompagne les cabinets d avocats pour développer de nouvelles compétences professionnelles indispensables

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

IUT de Belfort-Montbéliard Challenge Construction Durable 2014

IUT de Belfort-Montbéliard Challenge Construction Durable 2014 IUT de Belfort-Montbéliard Challenge Construction Durable 2014 Département Génie Civil Point presse 06/02/2014 La 5e édition du challenge national Construction Durable accueillie à Belfort Les 24 départements

Plus en détail

DEMARCHE QUALITE. Référentiel A. France Stations Nautiques

DEMARCHE QUALITE. Référentiel A. France Stations Nautiques DEMARCHE QUALITE Référentiel A Grille d auto-évaluation de France Stations Nautiques F AFNOR Juillet 2004 Paragraphe Non appliqué En cours Maîtrisé Progrès Commentaire 3. ENGAGEMENTS F doit organiser une

Plus en détail

Appel à exposition de produits éco-conçus

Appel à exposition de produits éco-conçus Appel à exposition de produits éco-conçus Colloque Eco-conception 2016 Les 2 et 3 mai 2016 à St-Etienne Co organisateurs : : Le présent document constitue le cahier des charges de l appel à projets «Exposition

Plus en détail

MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES

MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES 1) Introduction Dans le cadre de son PDI (Plan de Développement International), le Cluster EDIT a mis en place une action nommée

Plus en détail

Sommaire. 1-Introduction.3

Sommaire. 1-Introduction.3 1 Sommaire 1-Introduction.3 2-Les 1ères Journées des Etudes Marketing et sondages d opinion.... 3 2.1- Présentation............3 2.2-Objectifs............3 3-Programme préliminaire......... 3 4-Public

Plus en détail

Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES

Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES Vague 4 Mai 2011 Synthèse Occurrence est certifiée ISO 9001:2000 depuis 2004 Sommaire Page

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2015 Date limite de réponse : 05 MARS 2015

CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2015 Date limite de réponse : 05 MARS 2015 CAHIER DES CHARGES ORGANISME DE FORMATION Direction territoriale NORD CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2015 Date limite de réponse : 05 MARS 2015 > LE CONTEXTE La majeure partie des entreprises relevant d OPCALIM,

Plus en détail

La fonction communication en collectivité locale

La fonction communication en collectivité locale Enquête Métiers Cap Com - Occurrence 2011 en partenariat avec le 2 ème partie La fonction communication en collectivité locale Organisation, missions, moyens et outils Introduction. Les quelques 4000 communes

Plus en détail

La Validation des Acquis de l Expérience

La Validation des Acquis de l Expérience La Validation des Acquis de l Expérience Attention : Ces deux dispositifs s adressent uniquement aux salarié(e)s et aux bénévoles du réseau des MJC de Midi Pyrénées. L Institut de Formation à l Animation

Plus en détail

CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON-SORBONNE

CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON-SORBONNE 1 CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON-SORBONNE MASTER 2 «A.C.M.P.» «AUDIT CONTRÔLE ET MANAGEMENT PUBLIC» DIRECTEUR : Dr Farouk HEMICI E MAIL : farouk.hemici@univ-paris1.fr Madame Ilona GOBJILA Gestionnaire

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

ATELIER CV 1 H. www.mie-roubaix.fr. 150 rue de Fontenoy 59100 ROUBAIX. Objectif. Période / durée. Public. Atelier collectif. Modalités d inscription

ATELIER CV 1 H. www.mie-roubaix.fr. 150 rue de Fontenoy 59100 ROUBAIX. Objectif. Période / durée. Public. Atelier collectif. Modalités d inscription ATELIER CV Cet atelier vous aide à travailler ou retravailler votre CV : - repérage des compétences - mise en forme du CV - possibilité d insérer une photo - enregistrement de votre CV sur différents supports

Plus en détail

M A N U E L Q U A L I T É

M A N U E L Q U A L I T É M A N U E L Q U A L I T É 1. CONTEXTE 1.1. Présentation de la Fondation Agropolis Fondation est une Fondation de coopération scientifique créée en février 2007. La Fondation dispose de dotations apportées

Plus en détail

DOSSIER DE PARTENARIAT

DOSSIER DE PARTENARIAT DOSSIER DE PARTENARIAT 6ème Édition 20 & 21 octobre 2011 Bordeaux Palais de la Bourse Relations avec les partenaires Nathalie Coiquaud / Frédérique Roux Tel : 05 57 19 19 57 - mail : infos@empreintes.com

Plus en détail

Université Lyon 2 CHAIRE «ENTREPRENEURIAT EN ECONOMIE SOCIALE»

Université Lyon 2 CHAIRE «ENTREPRENEURIAT EN ECONOMIE SOCIALE» Université Lyon 2 CHAIRE «ENTREPRENEURIAT EN ECONOMIE SOCIALE» MASTER 2 PROFESSIONNEL Mention Economie & Société Spécialité : Entrepreneuriat Social et culturel Parcours Economie Sociale et Solidaire,

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

LAGIER Cyrielle. Stage de Master 2. En partenariat avec. Economie et Gestion de l Environnement. Soutenance orale

LAGIER Cyrielle. Stage de Master 2. En partenariat avec. Economie et Gestion de l Environnement. Soutenance orale LAGIER Cyrielle En partenariat avec Stage de Master 2 Economie et Gestion de l Environnement Soutenance orale Université Bordeaux IV Année universitaire 2011/2012 Sommaire 2 Introduction 1. Rappel du contexte

Plus en détail

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Manuel Qualité de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Finalité et gestion du manuel qualité Déclaration de politique qualité Organisation et responsabilités

Plus en détail

Formations et diplômes. Master Informatique. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM (déposant) Ecole nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne

Formations et diplômes. Master Informatique. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM (déposant) Ecole nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Informatique Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM (déposant) Ecole nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne Campagne d évaluation 2014-2015

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

PROSPECTER ET OPTIMISER SES VENTES GRÂCE AUX RÉSEAUX SOCIAUX Développement d une stratégie de présence et d influence numérique

PROSPECTER ET OPTIMISER SES VENTES GRÂCE AUX RÉSEAUX SOCIAUX Développement d une stratégie de présence et d influence numérique SÉMINAIRES MÉTIERS // PROSPECTER ET OPTIMISER SES VENTES GRÂCE AUX RÉSEAUX SOCIAUX Développement d une stratégie de présence et d influence numérique 10 DÉCEMBRE 2015 8 JUIN 2016 PARIS 2 E CONTEXTE La

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

Intitulé recruteur : Université Paris Sorbonne Paris 4

Intitulé recruteur : Université Paris Sorbonne Paris 4 Intitulé recruteur : Université Paris Sorbonne Paris 4 Organisme de rattachement : Ministère de l'éducation nationale/ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche Date de disponibilité Catégorie

Plus en détail

Association BiblioPat : Présentation des activités. Journées d étude 2015

Association BiblioPat : Présentation des activités. Journées d étude 2015 Association BiblioPat : Présentation des activités Journées d étude 2015 Activités de l association Liste de discussion Journées d étude annuelles Site web : www.bibliopat.fr Développement de la présence

Plus en détail

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap»

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap» : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles 1 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE FORMATION «Accompagnement du recrutement

Plus en détail

Bibliothèque 2015. Perspectives stratégiques

Bibliothèque 2015. Perspectives stratégiques 7 octobre 2010 Bibliothèque 2015 Perspectives stratégiques Ce document a pour but de servir à tracer les perspectives d évolution de la bibliothèque pour les cinq années à venir à partir des objectifs

Plus en détail

Catalogue de formations. Un programme de

Catalogue de formations. Un programme de Catalogue de formations 2015 Un programme de Présentation des formations d Emmaüs Connect Une expertise capitalisée depuis 5 ans par un travail de terrain Emmaüs Connect est une association du Mouvement

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LA GESTION DES ACTIFS IMMATÉRIELS PUBLICS : SYNTHÈSE

ENQUÊTE SUR LA GESTION DES ACTIFS IMMATÉRIELS PUBLICS : SYNTHÈSE ENQUÊTE SUR LA GESTION DES ACTIFS IMMATÉRIELS PUBLICS : SYNTHÈSE LE CONTEXTE L Agence du patrimoine immatériel de l État (APIE) promeut depuis sa création en 2007 une meilleure prise en compte du patrimoine

Plus en détail

Licence professionnelle Commerce, spécialité chargé d affaires en informatique, commercialisation de solutions informatiques

Licence professionnelle Commerce, spécialité chargé d affaires en informatique, commercialisation de solutions informatiques Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commerce, spécialité chargé d affaires en informatique, commercialisation de solutions informatiques Université de Bordeaux Campagne

Plus en détail

ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40

ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40 DOSSIER DE PRESSE Le Service Formation Continue de l Université de Strasbourg, ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40 LE

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE

OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE Janvier 2012 Créateur de performance économique 1 Sommaire CONTEXTE page 3 OPPORTUNITES page 4 METHODOLOGIE page 6 COMPETENCES page 7 TEMOIGNAGES page 8 A PROPOS

Plus en détail

Historique. l'organisation internationale de la Francophonie.

Historique. l'organisation internationale de la Francophonie. Historique La réalisation du site Franc-parler.org a été commandée suite au rapport remis en décembre 1998 par le député Patrick Bloche au Premier ministre Lionel Jospin - Le désir de France : La présence

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues du monde et formation appliquée en relations internationales de l Institut National des Langues et Civilisations Orientales

Plus en détail

Résultats de l enquête de satisfaction de la revue de presse

Résultats de l enquête de satisfaction de la revue de presse Résultats de l enquête de satisfaction de la revue de presse Réalisée quotidiennement par la CCI de Quimper Cornouaille, la revue de presse a pour objectif de présenter l essentiel de l actualité économique

Plus en détail

La Convergence des outils de veille et des sources

La Convergence des outils de veille et des sources La Convergence des outils de veille et des sources Atelier A1- i Expo 2006 31 mai 2006 «Référentiels et évaluation des outils de veille» Raymond Descout Vice-président Ventes et Marketing Europe, CEDROM-SNi

Plus en détail

Licence professionnelle Commerce, spécialité E-commerce/e-marketing : gestionnaire de projet

Licence professionnelle Commerce, spécialité E-commerce/e-marketing : gestionnaire de projet Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commerce, spécialité E-commerce/e-marketing : gestionnaire de projet Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DE L INRA...

PRESENTATION GENERALE DE L INRA... Marché à procédure adaptée (MAPA) pour l assistance à maîtrise d ouvrage afin d accompagner l Inra dans la phase de lancement de l instrumentation de ses processus sur le périmètre fonctionnel de la gestion

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions Entretien Professionnel Nord Pas de Calais 2015 1

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions Entretien Professionnel Nord Pas de Calais 2015 1 APPEL A PROPOSITIONS ACTION COLLECTIVE ENTRETIEN PROFESSIONNEL Loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle NORD PAS DE CALAIS Le présent cahier des charges s adresse aux organismes de formation

Plus en détail

Licence professionnelle Conducteur de travaux en maison individuelle

Licence professionnelle Conducteur de travaux en maison individuelle Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Conducteur de travaux en maison individuelle Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

Exemple de définition d indicateurs dans la démarche ISO 9001

Exemple de définition d indicateurs dans la démarche ISO 9001 0 Exemple de définition d indicateurs dans la démarche ISO 9001 Carine LUX Manager du Pôle Développement des Marchés CDT des Landes 1 0 Le Comité Départemental du Tourisme des Landes Une équipe de 23 personnes

Plus en détail

PLAN AUTISME 2013-2017. Synthèse

PLAN AUTISME 2013-2017. Synthèse PLAN AUTISME 2013-2017 Synthèse Plan d actions régional Océan Indien En adoptant le 3ème Plan Autisme en mai 2013, la ministre des affaires sociales et de la santé répondait à une attente forte des personnes

Plus en détail

DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE. Octobre 2015

DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE. Octobre 2015 CPNE EDITION DU LIVRE CAHIER DES CHARGES POUR LA MISE A JOUR DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE Octobre 2015 OBJET DE L APPEL D OFFRE Le présent appel d offre est lancé par l Afdas pour

Plus en détail

Licence Sciences pour l ingénieur

Licence Sciences pour l ingénieur Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Sciences pour l ingénieur Université de Toulouse III Paul Sabatier - UPS Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Fafiec au 1 er mars 2011

Fafiec au 1 er mars 2011 Financements Fafiec au 1 er mars 2011 Les partenaires sociaux, négocient chaque année les modalités de financement de la professionnelle. Pour 2011, ils ont souhaité que la qualité des services et de l

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL D'ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

CONSEIL NATIONAL D'ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONSEIL NATIONAL D'ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «Les usages et pratiques de la formation dans les entreprises de 10 à 49 salariés et leurs effets sur le développement professionnel des salariés»

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION

DOSSIER DE PRESENTATION DOSSIER DE PRESENTATION Ce dossier est destiné à vous présenter à la fois l activité du cabinet de courtage A2C GROUPE, les services mis à la disposition de ses partenaires. Ce dossier se présente sous

Plus en détail

Licence professionnelle Commercialisation des produits culturels : Cinéma et audiovisuel

Licence professionnelle Commercialisation des produits culturels : Cinéma et audiovisuel Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commercialisation des produits culturels : Cinéma et audiovisuel Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015

Plus en détail

Formation : Métier RH Responsable des Ressources Humaines en PME

Formation : Métier RH Responsable des Ressources Humaines en PME INTER - ENTREPRISES Formation : Métier RH Responsable des Ressources Humaines en PME Votre interlocuteur : Lionel DELERIS Responsable Service Formation Entreprise Tél direct : 05 65 75 56 99 mail : l.deleris@aveyron.cci.fr

Plus en détail

Opération Management & Compétitivité

Opération Management & Compétitivité Opération Management & Présentation par AQM - BN 1 Sommaire Présentation de l AQM L action collective management et compétitivité. Processus et déroulement. Les intervenants. Les étapes de formation et

Plus en détail

2015 v4. Organisation du travail & Systèmes de formation des adultes

2015 v4. Organisation du travail & Systèmes de formation des adultes 2015 v4 Organisation du travail & Systèmes de formation des adultes Identité Olivier Richaud est consultant en organisation du travail et systèmes de formation des adultes. Il construit son expérience

Plus en détail

AgriTic : une formation au Web 2.0 pour les agriculteurs de La Réunion

AgriTic : une formation au Web 2.0 pour les agriculteurs de La Réunion La fiche descriptive d un processus d innovation AgriTic : une formation au Web 2.0 pour les agriculteurs de La Réunion Le projet L origine et description de votre projet Les mots clés de votre action

Plus en détail

Atelier n 1 3ème session

Atelier n 1 3ème session Atelier n 1 3ème session Thématique : Mobilité Interne Synthèse Relevé de discussion 30 janv 2012 Ressources Humaines Groupe Co construction GPEC 2012 Retour sur le dispositif Espace Mobilité 2004 2005

Plus en détail