Le Japon. 5 avril Le contexte économique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Japon. 5 avril 2007. Le contexte économique"

Transcription

1 5 avril 2007 Le Japon Le contexte économique Le Japon connaît actuellement sa plus longue phase d'expansion économique depuis la Seconde Guerre mondiale. Cette reprise, amorcée en 2002, découle du dynamisme retrouvé des agents économiques (ménages, entreprises, banques, etc.). Elle marque ainsi la fin d'une longue période de stagnation économique («la décennie perdue») qui a suivi l'éclatement de la bulle spéculative boursière et immobilière survenue en Asie au début des années En dépit de cet élan favorable, les finances publiques demeurent une constante préoccupation de l'état japonais. L'endettement public brut représentait plus de 180 % du PIB en L'économie japonaise était la deuxième au monde en Elle représentait 12,2 % du PIB des pays industrialisés et 6,4 % du PIB mondial. Ses exportations correspondaient à 7,7 % des exportations mondiales de biens et services et sa population, à 2 % du total mondial, selon les données du Fonds monétaire international. L'importance des secteurs de l'économie japonaise, en pourcentage du PIB, était la suivante : l'agriculture (1,4 %), l'industrie (30,9 %), les services (67,7 %). La croissance économique du Japon a été nettement plus forte en 2005 et 2006 qu'au cours des années antérieures, soit 2,7 % et 2,8 % respectivement, selon l'ocde. Les perspectives d'expansion restent bonnes. L'OCDE prévoit une croissance de la production japonaise de 2,0 % pour 2007 et également pour Cependant, selon cet organisme, plusieurs grands défis doivent être relevés pour maintenir la croissance : un nouveau cadre de politique monétaire, un assainissement des finances publiques, une réduction de la pauvreté relative, une amélioration du système d'innovation, une réduction des obstacles à l'investissement étranger et à l'importation (agricole surtout) ainsi que l'assouplissement des mesures de contrôle visant les travailleurs étrangers.

2 Japon Principaux indicateurs économiques, 2005 Population (en millions) 128 PIB aux prix courants (en milliards de dollars américains) PIB par habitant aux prix courants (en dollars américains) PIB par habitant aux prix courants et PPA 1 (en dollars américains) Taux d'inflation (%) -0,6 Taux de chômage (%) 4,4 Taux de change du dollar canadien par rapport au yen japonais 2 102,07 Taux de change du dollar américain par rapport au yen japonais 3 110,22 Taux d'intérêt (%) à court terme 0,0 à long terme 1,4 Sources : FMI, Banque du Canada 1 : PPA: Parité de pouvoir d'achat 2 : nombre d'unités de la devise étrangère par dollar canadien. 3 : nombre d'unités de la devise étrangère par dollar américain. Le commerce extérieur du Japon Le commerce de biens et services du Japon correspondait à 27,2 % de son PIB en 2005 et s'élevait à milliard de dollars américains. Les biens représentaient 84 % du total et les services, 16 %. Traditionnellement, le Japon affiche un surplus dans ses échanges. En 2005, ses exportations et ses importations représentaient respectivement 52 % et 48 % de son commerce. Il occupait le quatrième rang mondial des exportateurs de biens avec une part de 5,7 % et se classait au cinquième rang des importateurs avec une part de 4,8 %. En ce qui concerne les services, il se situait au cinquième rang mondial des exportateurs avec une part de 4,5 % et au quatrième rang pour les importations avec une part de 5,6 %. Les produits manufacturés représentaient 92 % des exportations et 53,5 % des importations de biens, selon les données de l'organisation mondiale du commerce (OMC). Note sur l économie et le commerce Le Japon 2

3 Les principaux clients du Japon en 2005 (pour le commerce de biens) étaient les États-Unis avec 22,9 % du total, l'union européenne des 25 (14,7 %), la Chine (13,5 %), la Corée (7,8 %) et Taipei (7,3 %). Ses principaux fournisseurs étaient la Chine avec 21,1 % du total, les États-Unis (12,7 %), l'union européenne des 25 (11,4 %), l'arabie saoudite (5,6 %) et les Émirats arabes unis (4,9 %). Par ailleurs, en ce qui concerne la structure géographique des échanges commerciaux de biens, la zone asiatique demeure le partenaire le plus important du Japon, avec la Chine en tête tant pour les exportations que pour les importations (51 % des exportations et 49,8 % des importations). La zone de l'amérique du Nord, dominée par les États-Unis, vient en seconde place en ce qui concerne les exportations, avec 25,5 %, et en troisième place pour ce qui est des importations, avec 17 %. L'Europe se situe au troisième rang en ce qui a trait aux exportations (15,7 %) et au quatrième rang pour ce qui est des importations (12,7 %). Le Moyen-Orient se classe au quatrième rang relativement aux exportations (2,8 %) et au deuxième rang pour les importations (17 %). Commerce extérieur du Japon (en milliards de dollars américians) Exportations de biens et services 432,5 445,3 507,9 612,7 652,5 Importations de biens et services 406,4 394,1 439,1 523,7 589,3 Source : FMI, Statistiques financières internationales, novembre Le commerce de biens entre le Québec et le Japon : Sur la période , les échanges commerciaux de biens entre le Québec et le Japon ont été caractérisés par une tendance haussière, surtout entre 2003 et D'ailleurs, en 2005, ceux-ci atteignent leur point culminant avec un total d'un peu plus de 4 milliards de dollars, soit une hausse de 6,4 % par rapport à En 2006, les échanges connaissent un léger fléchissement (-1,5 % par rapport à l'année précédente) attribuable à la diminution de nos exportations. Le Japon s'est classé au deuxième rang des partenaires commerciaux du Québec en Asie et au sixième rang de ses partenaires internationaux. Note sur l économie et le commerce Le Japon 3

4 5 000 Évolution des échanges de biens entre le Québec et le Japon En millions de dollars Exportations Importations Commerce total Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec. Les exportations Les exportations du Québec vers le Japon ont connu une augmentation régulière et continue jusqu'en 2005 et se sont chiffrées à 1,2 milliard de dollars cette même année, soit une hausse de 7,4 % par rapport à En 2006, elles ont enregistré une baisse de 20,5 % par rapport à Ce recul s'expliquerait en grande partie par la baisse de nos exportations de viande de porc, d'avions et autres véhicules aériens et d'appareils de téléphonie. Les exportations de biens du Québec représentaient 9,9 % des exportations canadiennes vers ce pays en 2006, soit une proportion moins élevée qu'au cours des trois années antérieures. En dépit de ce fléchissement, nos exportations vers le Japon demeurent assez importantes. Pour mesurer cette importance relative, qu il suffise de mentionner qu en 2006, les exportations du Québec vers ce pays dépassaient de 50 millions de dollars les ventes de biens du Québec à la Chine, de presque 200 millions celles au Mexique, de 236 millions les ventes à l'italie et de 372 millions celles à l'espagne, et représentaient 3,9 fois celles à l'inde. Note sur l économie et le commerce Le Japon 4

5 En 2006, le Japon s'est classé au sixième rang de nos clients internationaux. Parmi nos clients asiatiques, il s'est situé au premier rang, devançant la Chine où l'on exporte pour une valeur de 887 millions de dollars. Les groupes de produits dominants des exportations du Québec vers le Japon en 2006 étaient les suivants : la viande de porc (32,2 % du total), les avions et autres véhicules aériens (10,9 %), les fèves de soja (4 %), les simulateurs de vol (3 %), l'aluminium (3 %). Les 10 principaux produits représentaient 62,3 % de nos exportations vers ce pays, cette année-là. En ce qui a trait au contenu technologique, les exportations de biens manufacturés du Québec vers le Japon étaient composées en 2006 des produits de faible technologie à 49,3 %, des produits de haute technologie à 35,7 %, des produits de moyenne faible technologie à 8,9 % et enfin, des produits de moyenne haute technologie à 6,1 %. Trois faits intéressants sont à noter. Premièrement, on constate une progression des ventes dans chaque catégorie de 2002 à 2005 la seule exception étant la catégorie des produits de moyenne faible technologie où il y a eu une baisse entre 2004 et Deuxièmement, en 2006, il y a eu baisse dans chacune des catégories à l'exception de la catégorie des produits de moyenne faible. Troisièmement, entre 2002 et 2006, la part des produits de faible technologie dans les exportations a régulièrement baissé sauf en Les importations Entre 2002 et 2006, les importations de biens dédouanées au Québec en provenance du Japon ont été caractérisées par des fluctuations. Ainsi, après une hausse en 2002, celles-ci connaissent deux baisses consécutives, en 2003 et en La tendance s'inverse en 2005 et la croissance des importations se poursuit en 2006 pour atteindre 3 milliards de dollars, soit la valeur la plus élevée de la période. En 2006, les importations de biens dédouanées au Québec en provenance du Japon représentaient 20 % des importations canadiennes en provenance de ce pays. Le Japon s'est classé au septième rang de nos fournisseurs internationaux. Parmi nos fournisseurs asiatiques, il s'est situé au deuxième rang, derrière la Chine d'où le Québec a importé pour 6,9 milliards de dollars canadiens, toujours, au cours de l'année Les groupes de produits dominants des importations en 2006 étaient les voitures de tourisme (51,2 % du total), les circuits imprimés (3,5 %), les appareils de prise de vues fixes vidéo et autres caméscopes (3,5 %), les médicaments (2,9 %). Sur la période examinée, ces derniers ont enregistré la plus forte variation annuelle moyenne positive (+176,3 %), suivis des circuits imprimés (+50 %). À l'inverse, les importations de véhicules automobiles ont connu une variation annuelle moyenne négative (-1,8 %). Les 10 principaux produits représentaient 74,8 % des importations totales en provenance du Japon en Note sur l économie et le commerce Le Japon 5

6 En matière de contenu technologique, les produits de moyenne haute technologie, en l'occurrence, les véhicules automobiles, tiennent le haut du pavé en 2006, avec 68,5 % des importations de biens dédouanées au Québec en provenance du Japon. Ils sont suivis des produits de haute technologie, avec 23,9 %, puis, des produits de moyenne faible technologie, avec 5,8 % et enfin, des produits de faible technologie, avec 1,9 %. Signalons aussi que les produits importés de faible technologie connaissent une baisse tendancielle depuis Emmanuel Yao, conseiller économique Direction de l'analyse des relations économiques extérieures Note sur l économie et le commerce Le Japon 6

7 Japon Indicateurs économiques (en pourcentage de variation) p 2008 p PIB aux prix du marché (en volume) 2,3 2,7 2,8 2,0 2,0 Exportations de biens et services (en volume) 13,9 7,0 10,4 7,2 6,9 Importations de biens et services (en volume) 8,5 6,2 5,3 3,1 4,4 Taux d'inflation 0,0-0,6 0,3 0,3 0,8 Taux de chômage 4,7 4,4 4,2 3,9 3,6 Solde financier des administrations publiques (% du PIB) -6,3-5,3-4,6-4,0-3,7 p : prévision. Source : OCDE, Perspectives économiques de l'ocde no 80, version préliminaire, novembre Note sur l économie et le commerce Le Japon 7

8 Exportations de biens du Québec par groupe de produits à destination du Japon (en millions de dollars et en pourcentage) 2002 à 2006 Description des produits V.A.M. Classification SH4 M$ % M$ % M$ % M$ % M$ % 06/02 (%) Viande de porc 184,7 25,6 235,4 26,7 339,9 31,0 411,4 34,9 301,6 32,2 13,0 Avions et autres véhicules aériens 75,8 10,5 71,6 8,1 130,1 11,9 188,1 16,0 102,5 10,9 7,8 Fèves de soja 10,8 1,5 21,4 2,4 48,8 4,4 44,5 3,8 37,8 4,0 36,7 Simulateurs de vol et leurs parties 31,3 4,3 1,6 0,2 2,7 0,2 1,9 0,2 28,2 3,0 (2,6) Aluminium sous forme brute 1,2 0,2 4,2 0,5 43,3 3,9 1,1 0,1 27,9 3,0 121,5 Instruments ou appareils pour analyse physique ou chimique 1,1 0,2 2,6 0,3 1,8 0,2 2,4 0,2 19,0 2,0 104,6 Sucre et sirop d'érable 17,1 2,4 9,7 1,1 12,1 1,1 17,4 1,5 18,2 1,9 1,6 Appareils à rayons X ou utilisant les radiations alpha, bêta ou gamma 0,1 0,0 2,5 0,3 10,2 0,9 12,8 1,1 17,8 1,9 308,2 Appareils pour la téléphonie 55,0 7,6 54,9 6,2 84,7 7,7 39,8 3,4 15,7 1,7 (26,8) Parties d'avions et d'hélicoptères 5,4 0,7 7,1 0,8 10,6 1,0 19,6 1,7 14,8 1,6 28,8 Autres produits 309,9 43,0 423,3 48,0 372,1 33,9 368,7 31,3 313,3 33,4 0,3 Sous-total 692,3 96,0 834,4 94, ,5 96, ,8 93,9 896,8 95,7 6,7 Réexportations 28,6 4,0 47,0 5,3 41,4 3,8 71,4 6,1 40,2 4,3 8,9 Total 720,9 100,0 881,4 100, ,9 100, ,2 100,0 937,0 100,0 6,8 Québec/Canada 8,6 % 10,8 % 12,8 % 12,9 % 9,9 % N. B. : Les montants pour chaque produit excluent les réexportations attribuées au Québec; celles-ci sont, pour l'essentiel, des produits entrés au Canada et qui en ressortent dans le même état qu'au moment de leur importation. V.A.M. : Les variations sont évaluées selon la formule des taux composés. Source : Statistique Canada. Direction de l'analyse des relations économiques extérieures, mars Note sur l économie et le commerce Le Japon 8

9 Importations de biens du Québec par groupe de produits en provenance du Japon (en millions de dollars et en pourcentage) 2002 à 2006 Description des produits V.A.M. Classification SH4 M$ % M$ % M$ % M$ % M$ % 06/02 (%) Voitures de tourisme pour le transport de personnes 1 693,6 56, ,2 52, ,0 44, ,9 47, ,6 51,2 (1,8) Circuits imprimés 21,1 0,7 43,4 1,6 89,3 3,3 93,0 3,2 106,7 3,5 50,0 Appareils de prise de vues fixes vidéo et autres caméscopes 119,2 4,0 110,2 4,0 122,1 4,5 118,0 4,1 106,2 3,5 (2,9) Médicaments présentés sous forme de doses 1,6 0,1 22,6 0,8 52,4 1,9 71,9 2,5 90,4 2,9 176,3 Pneumatiques neufs 36,1 1,2 31,5 1,1 68,7 2,5 86,0 3,0 81,4 2,7 22,6 Parties pour grues, chariots de manutention, chargeuses et autres machines de manutention 38,9 1,3 57,2 2,1 48,1 1,8 50,9 1,8 71,3 2,3 16,3 Parties et accessoires de machines de traitement de l'information 73,5 2,5 70,5 2,6 71,6 2,6 77,6 2,7 68,7 2,2 (1,7) Ordinateurs et leurs unités 98,4 3,3 74,7 2,7 71,0 2,6 74,8 2,6 68,6 2,2 (8,6) Pelles mécaniques et excavateurs 49,5 1,7 57,8 2,1 71,9 2,6 94,4 3,3 68,4 2,2 8,4 Parties et accessoires de véhicules automobiles 42,7 1,4 39,0 1,4 45,3 1,7 53,3 1,8 60,0 2,0 8,9 Autres produits 805,2 27,0 804,8 29,4 863,0 31,8 802,7 27,8 774,7 25,2 (1,0) Total 2 979,8 100, ,8 100, ,4 100, ,5 100, ,9 100,0 0,7 Québec/Canada 19,3 % 19,8 % 20,1 % 19,5 % 20,0 % V.A.M. : Les variations sont évaluées selon la formule des taux composés. Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec. Direction de l'analyse des relations économiques extérieures, mars Note sur l économie et le commerce Le Japon 9

10 Niveau de technologie Exportations de biens manufacturés du Québec à destination du Japon selon le niveau de technologie (en millions de dollars et en pourcentage) 2002 à M$ % M$ % M$ % M$ % M$ % Haute technologie 228,4 37,8 269,8 38,7 352,0 37,1 384,7 37,9 295,7 35,7 Moyenne haute technologie 35,5 5,9 41,4 5,9 51,1 5,4 58,6 5,8 50,6 6,1 Moyenne faible technologie 32,2 5,3 39,4 5,6 84,6 8,9 41,1 4,1 73,9 8,9 Faible technologie 308,5 51,0 346,9 49,7 460,7 48,6 530,4 52,3 408,1 49,3 Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec. Direction de l'analyse des relations économiques extérieures, mars Importations de biens manufacturés dédouanés au Québec en provenance du Japon selon le niveau de technologie (en millions de dollars et en pourcentage) 2002 à 2006 Niveau de technologie M$ % M$ % M$ % M$ % M$ % Haute technologie 638,0 21,6 639,0 23,4 781,5 28,9 756,6 26,3 730,8 23,9 Moyenne haute technologie 2 137,2 72, ,8 70, ,1 63, ,6 65, ,3 68,5 Moyenne faible technologie 111,7 3,8 109,5 4,0 145,0 5,4 171,5 6,0 178,1 5,8 Faible technologie 71,2 2,4 61,1 2,2 60,6 2,2 58,7 2,0 57,2 1,9 Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec. Direction de l'analyse des relations économiques extérieures, mars Note sur l économie et le commerce Le Japon 10

SINGAPOUR. Singapour Principaux indicateurs, 2011

SINGAPOUR. Singapour Principaux indicateurs, 2011 SINGAPOUR 10 septembre 2012 L économie 1 de Singapour Singapour Principaux indicateurs, 2011 Population (en millions) 5,3 PIB en G$ US courants 259,8 PIB par habitant en $ US courants 49 271 Taux de croissance

Plus en détail

28 DÉCEMBRE 2013 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LE JAPON

28 DÉCEMBRE 2013 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LE JAPON 28 DÉCEMBRE 2013 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET NOTE SUR L ÉCONOMIE JAPONAISE Japon Principaux indicateurs, 2012 Population (en millions) 127,6 PIB (en G$ US courants) 5 960,3 PIB par habitant (en $ US courants)

Plus en détail

L'Australie. 31 mai Le contexte économique

L'Australie. 31 mai Le contexte économique 31 mai 2007 L'Australie Le contexte économique L'Australie a connu en 2006, sa seizième année de croissance ininterrompue. Cette performance résulte des réformes entreprises à la fin des années 1980, notamment

Plus en détail

Taïwan Principaux indicateurs, 2011

Taïwan Principaux indicateurs, 2011 L économie taïwanaise TAÏWAN 6 août 2012 Taïwan Principaux indicateurs, 2011 Population (millions) 23,2 PIB aux prix courants (milliards de dollars américains) 466,8 PIB aux prix courants (milliards de

Plus en détail

Corée du Sud Principaux indicateurs, Population (millions) 49,0 PIB aux prix courants (milliards de dollars américains), PPA

Corée du Sud Principaux indicateurs, Population (millions) 49,0 PIB aux prix courants (milliards de dollars américains), PPA L économie de la Corée du Sud Corée du Sud 27 juillet 2012 Population (millions) 49,0 PIB aux prix courants (milliards de dollars américains) PIB aux prix courants (milliards de dollars américains), PPA

Plus en détail

NOTE ABRÉGÉE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE QUÉBEC-MEXIQUE

NOTE ABRÉGÉE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE QUÉBEC-MEXIQUE 2 MAI 2016 Ministère de l Économie, de la Science et de l Innovation NOTE ABRÉGÉE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LE MEXIQUE L ÉCONOMIE MEXICAINE Mexique Principaux indicateurs, 2015 Population (en millions)

Plus en détail

8 JANVIER 2014 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA NORVÈGE

8 JANVIER 2014 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA NORVÈGE 8 JANVIER 2014 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET NOTE SUR L ÉCONOMIE NORVÉGIENNE Norvège Principaux indicateurs, 2012 Population (en millions) 5,0 PIB (en G$ US courants) 499,6 PIB par habitant (en $ US courants)

Plus en détail

Canada-Arabie saoudite

Canada-Arabie saoudite Canada-Arabie saoudite Publication n o 2011-147-F Le 15 novembre 2011 Alexandre Gauthier* Division des affaires internationales, du commerce et des finances Service d information et de recherche parlementaires

Plus en détail

NOTE ABRÉGÉE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LES PAYS-BAS

NOTE ABRÉGÉE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LES PAYS-BAS 4 SEPTEMBRE 2015 NOTE ABRÉGÉE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE L ÉCONOMIE DES PAYS-BAS Pays-Bas Principaux indicateurs, 2014 Population (en millions) 16,9 PIB (en G$ US courants) 866,4 PIB par habitant (en

Plus en détail

7 JUIN 2016 NOTE ABRÉGÉE SUR LE COMMERCE QUÉBEC-JAPON

7 JUIN 2016 NOTE ABRÉGÉE SUR LE COMMERCE QUÉBEC-JAPON 7 JUIN 2016 NOTE ABRÉGÉE SUR LE JAPON L ÉCONOMIE JAPONAISE Japon Principaux indicateurs, 2015 Population (en millions) 126,9 PIB (en G$ US courants) 4 123,3 PIB par habitant (en $ US courants) 32 485,5

Plus en détail

28 AOÛT 2017 NOTE ABRÉGÉE SUR LE COMMERCE QUÉBEC-JAPON

28 AOÛT 2017 NOTE ABRÉGÉE SUR LE COMMERCE QUÉBEC-JAPON 28 AOÛT 2017 NOTE ABRÉGÉE SUR LE JAPON L ÉCONOMIE JAPONAISE Japon Principaux indicateurs, 2016 Population (en millions) 126,9 PIB (en G$ US courants) 4 938,6 PIB par habitant (en $ US courants) 38 917,3

Plus en détail

21 JUIN 2016 NOTE ABRÉGÉE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE QUÉBEC-AFRIQUE DU SUD

21 JUIN 2016 NOTE ABRÉGÉE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE QUÉBEC-AFRIQUE DU SUD 21 JUIN 2016 NOTE ABRÉGÉE SUR L ÉCONOMIE ET L ÉCONOMIE DE L AFRIQUE DU SUD L AFRIQUE DU SUD Afrique du Sud Principaux indicateurs, 2015 Population (en millions) 55,0 PIB (en G$ US courants) 313,0 PIB par

Plus en détail

NOTE SUR LE COMMERCE QUÉBEC-BURKINA FASO

NOTE SUR LE COMMERCE QUÉBEC-BURKINA FASO 29 juillet 2013 NOTE SUR LE BURKINA L ÉCONOMIE DU BURKINA Burkina Faso Principaux indicateurs, 2012 Population (en millions) 17,4 E PIB (en G$ US courants) 10,5 E PIB par habitant (en $ US courants) 602,8

Plus en détail

NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE

NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE 9 mai 2014 Ministère de l Économie, de l Innovation et des Exportations L ÉCONOMIE ET L ÉCONOMIE BRITANNIQUE Population (en millions) 64,1 E PIB (en G$ US courants) 2 535,8 PIB par habitant (en $ US courants)

Plus en détail

LE QUÉBEC ET L'UNION EUROPÉENNE

LE QUÉBEC ET L'UNION EUROPÉENNE Juillet 2013 PORTRAIT DES ÉCHANGES ENTRE LE QUÉBEC ET L'UNION PORTRAIT DES ÉCHANGES ENTRE LE QUÉBEC ET L'UNION Le 1 er juillet 2013, la Croatie est devenue le 28 e État membre de l UE. Les statistiques

Plus en détail

Indicateurs économiques et financiers : positionnement de l économie marocaine par rapport à dix pays

Indicateurs économiques et financiers : positionnement de l économie marocaine par rapport à dix pays Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Indicateurs économiques et financiers : positionnement de l économie marocaine par rapport à dix pays Février 1997 Document de travail

Plus en détail

Évolution des exportations et importations de biens entre l UE et le Japon, 2004-2014 (en milliards d euros)

Évolution des exportations et importations de biens entre l UE et le Japon, 2004-2014 (en milliards d euros) 93/2015-28 mai 2015 Sommet Union européenne Japon Le commerce de biens de l UE avec le Japon proche de l équilibre en 2014 Excédent de 10 milliards d euros des échanges de services Après avoir enregistré

Plus en détail

Canada-République Démocratique du Congo

Canada-République Démocratique du Congo Canada-République Démocratique du Congo Publication n o 2011-102-F Le 22 juin 2011 Alexandre Gauthier* Division des affaires internationales, du commerce et des finances Service d information et de recherche

Plus en détail

NOTE SUR LE COMMERCE QUÉBEC-SÉNÉGAL

NOTE SUR LE COMMERCE QUÉBEC-SÉNÉGAL 29 juillet 2013 NOTE SUR LE SÉNÉGAL L ÉCONOMIE SÉNÉGALAISE Population (en millions) 13,1 E PIB (en G$ US courants) 13,9 E PIB par habitant (en $ US courants) 1 057,3 E Taux de croissance du PIB réel (%)

Plus en détail

2 JUIN 2016 NOTE ABRÉGÉE SUR LE COMMERCE QUÉBEC ÉTATS-UNIS

2 JUIN 2016 NOTE ABRÉGÉE SUR LE COMMERCE QUÉBEC ÉTATS-UNIS 2 JUIN 2016 NOTE ABRÉGÉE SUR L ÉCONOMIE AMÉRICAINE LES ÉTATS-UNIS États-Unis Principaux indicateurs, 2015 Population (en millions) 321,6 PIB (en G$ US courants) 17 947,0 PIB par habitant (en $ US courants)

Plus en détail

NOTE ABRÉGÉE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE HONG KONG

NOTE ABRÉGÉE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE HONG KONG 11 SEPTEMBRE 2015 NOTE ABRÉGÉE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE L ÉCONOMIE HONGKONGAISE 1 Hong Kong Principaux indicateurs, 2014 Population (en millions) 7,3 PIB (en G$ US courants) 289,6 PIB par habitant

Plus en détail

Mexique Principaux indicateurs économiques, 2006

Mexique Principaux indicateurs économiques, 2006 LE MEXIQUE 18 avril 2008 L'économie mexicaine Mexique Principaux indicateurs économiques, 2006 Population (en millions) 104,2 PIB (en milliards de dollars américains courants) 840,0 PIB par habitant (en

Plus en détail

INDONÉSIE. Indonésie Principaux indicateurs, 2011

INDONÉSIE. Indonésie Principaux indicateurs, 2011 INDONÉSIE 10 août 2012 L économie indonésienne 1 Indonésie Principaux indicateurs, 2011 Population (en millions) 241,0 PIB en G$ US courants 845,7 PIB par habitant en $ US courants 3 509 Taux de croissance

Plus en détail

18 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA CORÉE DU SUD

18 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA CORÉE DU SUD 18 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE SUD-CORÉENNE Corée du Sud Principaux indicateurs, 2014 Population (en millions) 50,4 PIB (en G$ US courants) 1 410,4 PIB par habitant (en $ US courants)

Plus en détail

4 MARS 2016 NOTE ABRÉGÉE SUR LE COMMERCE QUÉBEC-CHINE

4 MARS 2016 NOTE ABRÉGÉE SUR LE COMMERCE QUÉBEC-CHINE 4 MARS 2016 NOTE ABRÉGÉE SUR LA CHINE L ÉCONOMIE CHINOISE Chine Principaux indicateurs, 2015 Population (en millions) 1 375,0 PIB (en G$ US courants) 11 384,8 PIB par habitant (en $ US courants) 8 280,1

Plus en détail

Danemark Principaux indicateurs, 2010

Danemark Principaux indicateurs, 2010 L économie du Danemark Le Danemark 22 juillet 2011 Danemark Principaux indicateurs, 2010 Population (millions) 5,5 PIB aux prix courants (milliards de dollars américains) 310,8 PIB aux prix courants (milliards

Plus en détail

11 SEPTEMBRE 2013 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA RUSSIE

11 SEPTEMBRE 2013 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA RUSSIE 11 SEPTEMBRE 2013 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET NOTE SUR L ÉCONOMIE RUSSE Russie Principaux indicateurs, 2012 Population (en millions) 141,9 PIB (en G$ US courants) 2 022,0 PIB par habitant (en $ US courants)

Plus en détail

NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE L ALLEMAGNE

NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE L ALLEMAGNE 29 AVRIL 2016 Ministère de l Économie, de la Science et de l Innovation NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE ALLEMANDE Allemagne Principaux indicateurs, 2015 Population (en millions) 81,7 PIB (en G$ US courants)

Plus en détail

NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE

NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE 18 JUILLET 2016 NOTE SUR L ÉCONOMIE LA RÉPUBLIQUE TCHÈQUE L ÉCONOMIE TCHÈQUE République tchèque Principaux indicateurs, 2015 Population (en millions) 10,5 PIB (en G$ US courants) 181,9 PIB par habitant

Plus en détail

Résultats des Portefeuilles Chorus II au 30 juin 2016

Résultats des Portefeuilles Chorus II au 30 juin 2016 Résultats des Portefeuilles Chorus II au 30 juin 2016 Bon été! En cette relâche estivale, voici une présentation des éléments marquants du dernier trimestre, ainsi que les perspectives pour les mois à

Plus en détail

Les chocs extérieurs : un enjeu pour la croissance économique au Québec. Les signaux ne sont pas assez négatifs pour craindre un retour en récession

Les chocs extérieurs : un enjeu pour la croissance économique au Québec. Les signaux ne sont pas assez négatifs pour craindre un retour en récession PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES 1 Économie mondiale Le contexte d incertitude pèse lourd Québec, 19 janvier 1 Les chocs extérieurs : un enjeu pour la croissance économique au Québec Les signaux ne sont pas assez

Plus en détail

NOTE SUR LE COMMERCE

NOTE SUR LE COMMERCE 25 septembre 2014 Ministère de l Économie, de l Innovation et des Exportations NOTE SUR QUÉBEC-ALGÉRIE L ÉCONOMIE ALGÉRIENNE Algérie Principaux indicateurs, 2013 Population (en millions) 37,9 PIB (en G$

Plus en détail

16 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE L ESPAGNE

16 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE L ESPAGNE 16 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE ESPAGNOLE Espagne Principaux indicateurs, 2014 Population (en millions) 46,5 PIB (en G$ US courants) 1 406,5 PIB par habitant (en $ US courants) 30 271,5

Plus en détail

Note sur l économie et le commerce au Portugal

Note sur l économie et le commerce au Portugal Note sur l économie et le commerce au Portugal Évolution des échanges Sur la période 2003-2007, les échanges commerciaux de biens (c'est-à-dire les exportations plus les importations) entre le Québec et

Plus en détail

NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE

NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE 15 août 2014 Ministère de l Économie, de l Innovation et des Exportations NOTE SUR L ÉCONOMIE ET L ÉCONOMIE CHILIENNE Population (en millions) PIB (en G$ US courants) 277,0 PIB par habitant (en $ US courants)

Plus en détail

Pas de très bonnes nouvelles pour l avenir

Pas de très bonnes nouvelles pour l avenir Maurice N. Marchon L économie québécoise vulnérable L économie du Québec s est redressée sur plusieurs plans au cours des dix dernières années, notamment en ce qui concernent la participation au marché

Plus en détail

Les Émirats arabes unis 1

Les Émirats arabes unis 1 Les Émirats arabes unis 1 L économie des Émirats arabes unis 16 juin 2011 Émirats arabes unis Principaux indicateurs, 2009 Population (en millions) 4,6 PIB en milliards de dollars américains courants 270,3

Plus en détail

RÉALISER DES CALCULS STATISTIQUES

RÉALISER DES CALCULS STATISTIQUES RÉALISER DES CALCULS STATISTIQUES Calculer un pourcentage. - Comprendre la signification d'un pourcentage. Pour mesurer l'importance d'une partie dans un ensemble, on calcule un pourcentage. Un pourcentage

Plus en détail

17 MARS 2017 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE QUÉBEC-PÉROU

17 MARS 2017 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE QUÉBEC-PÉROU 17 MARS 2017 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LE PÉROU L ÉCONOMIE PÉRUVIENNE Pérou Principaux indicateurs, 2016 Population (en millions) 31,5 PIB (en G$ US courants) 180,3 PIB par habitant (en $ US courants)

Plus en détail

NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE

NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE 4 juillet 2014 Ministère de l Économie, de l Innovation et des Exportations L ÉCONOMIE ET L ÉCONOMIE BRÉSILIENNE Brésil Principaux indicateurs, 2013 Population (en millions) 198,3 PIB (en G$ US courants)

Plus en détail

NOTE SUR LE COMMERCE QUÉBEC-CALIFORNIE

NOTE SUR LE COMMERCE QUÉBEC-CALIFORNIE 16 DÉCEMBRE 2015 NOTE SUR LE COMMERCE L ÉTAT DE LA CALIFORNIE Californie Principaux indicateurs, 2014 Population (en milliers) 38 803 PIB (en G$ US courants) 2 305,9 PIB par habitant (en $ US courants)

Plus en détail

La puissance d innovation du Japon : Pourquoi la communauté de la R-D canadienne doit se

La puissance d innovation du Japon : Pourquoi la communauté de la R-D canadienne doit se The Canadian Trade Commissioner Service Everywhere you do business Le Service des délégués commerciaux du Canada Partout où vous faites des affaires La puissance d innovation du Japon : Pourquoi la communauté

Plus en détail

NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE

NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE 16 NOVEMBRE 2015 Ministère de l Économie, de la Science et de l Innovation NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE ISLANDAISE Islande Principaux indicateurs, 2014 Population (en millions) 0,3 PIB (en G$ US courants)

Plus en détail

Chiffres clés du V.I.E en 2005

Chiffres clés du V.I.E en 2005 Chiffres clés du V.I.E en 2005 Une année de forte croissance Le nombre de Volontaires Internationaux en Entreprise (V.I.E) en mission à l étranger, a augmenté de 30% en 2005 (contre 18% en 2004) La croissance

Plus en détail

Dette publique élevée : quels effets?

Dette publique élevée : quels effets? 1 er octobre - N élevée : quels effets? Le plan de sauvetage des banques présenté aux Etats-Unis conduit à s'interroger sur les effets d'une dette publique élevée. En théorie, on s'attend, si la dette

Plus en détail

AU QUATRIÈME TRIMESTRE, L ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ ÉTAIT EN BAISSE AU QUÉBEC, SELON LES SERVICES ÉCONOMIQUES RBC

AU QUATRIÈME TRIMESTRE, L ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ ÉTAIT EN BAISSE AU QUÉBEC, SELON LES SERVICES ÉCONOMIQUES RBC AU QUATRIÈME TRIMESTRE, L ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ ÉTAIT EN BAISSE AU QUÉBEC, SELON LES SERVICES ÉCONOMIQUES RBC TORONTO, le 24 février 2011 Au Québec, la hausse du prix des propriétés au quatrième

Plus en détail

4 MAI 2015 NOTE ABRÉGÉE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE L ITALIE

4 MAI 2015 NOTE ABRÉGÉE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE L ITALIE 4 MAI 2015 NOTE ABRÉGÉE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE L ÉCONOMIE ITALIENNE Population (en millions) 60,0 PIB (en G$ US courants) 2 148,0 PIB par habitant (en $ US courants) 35 823,2 Taux de croissance

Plus en détail

3 SEPTEMBRE 2013 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA TURQUIE

3 SEPTEMBRE 2013 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA TURQUIE 3 SEPTEMBRE 2013 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET NOTE SUR L ÉCONOMIE TURQUE Turquie Principaux indicateurs, 2012 Population (en millions) 74,9 PIB (en G$ US courants) 794,5 E PIB par habitant (en $ US courants)

Plus en détail

Elevage au Maroc. 1.Importance du secteur

Elevage au Maroc. 1.Importance du secteur Elevage au Maroc 1.Importance du secteur Le secteur de l'élevage constitue l'une des composantes importantes de l'économie agricole du Maroc. Selon les données de 1997, le secteur participe à 30% de la

Plus en détail

Dissertation s appuyant sur un dossier documentaire

Dissertation s appuyant sur un dossier documentaire Dissertation s appuyant sur un dossier documentaire Il est demandé au candidat : - de répondre à la question posée par le sujet ; - de construire une argumentation à partir d une problématique qu il devra

Plus en détail

Complément au communiqué de presse du 25 janvier 2012

Complément au communiqué de presse du 25 janvier 2012 Préfecture de la Région Lorraine Complément au communiqué de presse du 25 janvier 2012 Sur la situation du marché du travail en décembre 2011 en LORRAINE EMPLOI SALARIE : repli de l emploi en Lorraine

Plus en détail

LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN MARS 1996

LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN MARS 1996 LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN MARS 1996 Selon les données communiquées par les établissements participant à l enquête-titres de la Banque de France, l encours des capitaux placés

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Pourquoi le Brexit est vraiment une mauvaise idée pour le Royaume-Uni RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Pourquoi le Brexit est vraiment une mauvaise idée pour le Royaume-Uni RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 1 er juillet 1 N 73 Pourquoi le Brexit est vraiment une mauvaise idée pour le Royaume-Uni Nous voyons six raisons pour lesquelles le Brexit est vraiment une mauvaise idée

Plus en détail

NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE

NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE 29 septembre 2014 Ministère de l Économie, de l Innovation et des Exportations NOTE SUR L ÉCONOMIE ET L ÉCONOMIE SUÉDOISE Population (en millions) PIB (en G$ US courants) PIB par habitant (en $ US courants)

Plus en détail

La mondialisation et les programmes statistiques Journées portes ouvertes ASDEQ

La mondialisation et les programmes statistiques Journées portes ouvertes ASDEQ La mondialisation et les programmes statistiques Journées portes ouvertes ASDEQ Patrick O Hagan 15 décembre 2008 Concepts de la mondialisation Considérations économiques de la mondialisation Au cours des

Plus en détail

NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE

NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE 29 août 2014 Ministère de l Économie, de l Innovation et des Exportations NOTE SUR L ÉCONOMIE ET L ÉCONOMIE INDIENNE Inde Principaux indicateurs, 2013 Population (en millions) 1 243,3 PIB (en G$ US courants)

Plus en détail

Commerce extérieur. 12.1 - Exportations et importations 12.2 - Clients et fournisseurs. Dynamisme des échanges. L'Alsace très tournée vers l'europe

Commerce extérieur. 12.1 - Exportations et importations 12.2 - Clients et fournisseurs. Dynamisme des échanges. L'Alsace très tournée vers l'europe 12 Commerce extérieur 12.1 - Exportations et importations 12.2 - Clients et fournisseurs Dynamisme des échanges Les échanges extérieurs occupent une place de premier plan dans l'économie de la région.

Plus en détail

LES CHIFFRES DU COMMERCE EXTERIEUR

LES CHIFFRES DU COMMERCE EXTERIEUR LES CHIFFRES DU COMMERCE EXTERIEUR Mois de juillet 2016 (source des données : Douanes, Banque de France ; données cvs-cjo sauf indication contraire) 7 septembre 2016 Bureau du Commerce extérieur Bureau

Plus en détail

II. Commerce des marchandises

II. Commerce des marchandises II. Commerce des marchandises En 211, le commerce des marchandises a augmenté de 5 pour cent en volume. C est le commerce des produits manufacturés qui a le plus augmenté, avec une progression de,5 pour

Plus en détail

14 JUILLET 2016 NOTE ABRÉGÉE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE QUÉBEC-ROUMANIE

14 JUILLET 2016 NOTE ABRÉGÉE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE QUÉBEC-ROUMANIE 14 JUILLET 2016 NOTE ABRÉGÉE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE L ÉCONOMIE DE LA ROUMANIE LA ROUMANIE Roumanie Principaux indicateurs, 2015 Population (en millions) 19,9 PIB (en G$ US courants) 177,3 PIB par

Plus en détail

Analyses Économiques 9 Sept. 2003

Analyses Économiques 9 Sept. 2003 DP N Analyses Économiques 9 Sept. 3 D ou viennent les écarts de richesse par habitant entre les Etats-Unis, la zone Euro, la et le? 1 Depuis vingt ans, le processus de convergence des niveaux de vie européen

Plus en détail

NOTE ABRÉGÉE SUR LE COMMERCE QUÉBEC-HONGRIE

NOTE ABRÉGÉE SUR LE COMMERCE QUÉBEC-HONGRIE 1 ER AVRIL 2016 Ministère de l Économie, de la Science et de l Innovation NOTE ABRÉGÉE SUR LA HONGRIE L ÉCONOMIE HONGROISE Hongrie Principaux indicateurs, 2015 Population (en millions) 9,9 PIB (en G$ US

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Nouvelle-Écosse Juin 2015 Ce Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats de l enquête sur la population active pour la province de la Nouvelle-Écosse,

Plus en détail

La revue financière Publication du ministère des Finances

La revue financière Publication du ministère des Finances Page 1 of 11 Ministère des Finances Canada La revue financière Publication du ministère des Finances Faits saillants Juillet 2014 : déficit budgétaire de 1,2 milliard de dollars Le mois de juillet 2014

Plus en détail

MAROC. 20 juillet 2012 L économie marocaine. Maroc Principaux indicateurs, 2011

MAROC. 20 juillet 2012 L économie marocaine. Maroc Principaux indicateurs, 2011 MAROC 20 juillet 2012 L économie marocaine Maroc Principaux indicateurs, 2011 Population (en millions) 32,2 p PIB en G$ US courants 99,2 PIB par habitant en $ US courants 3 083 p Taux de croissance du

Plus en détail

Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2013

Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2013 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 7 mars 2014 Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2013 En 2013, la Banque nationale a enregistré

Plus en détail

Le Ministre Conseiller pour les affaires économiques et financières Washington, le 27 octobre 2015 NOTE

Le Ministre Conseiller pour les affaires économiques et financières Washington, le 27 octobre 2015 NOTE AMBASSADE DE FRANCE AUX ÉTATS-UNIS SERVICE ÉCONOMIQUE WASHINGTON - HOUSTON - NEW-YORK - SAN FRANCISCO Le Ministre Conseiller pour les affaires économiques et financières Washington, le 27 octobre 2015

Plus en détail

LES ECHANGES EXTERIEURS DE L ALGERIE AU COURS DE L ANNEE 2010

LES ECHANGES EXTERIEURS DE L ALGERIE AU COURS DE L ANNEE 2010 LES ECHANGES EXTERIEURS DE L ALGERIE AU COURS DE L ANNEE 2010 Principaux repères de l évolution du commerce extérieur (2009/2010) : Selon le Centre National de l Informatique et des Statistiques des Douanes

Plus en détail

Le marché québécois du rachat et du capital de développement en 2015. Réseau Capital. Février 2016

Le marché québécois du rachat et du capital de développement en 2015. Réseau Capital. Février 2016 Le marché québécois du rachat et du capital de développement en 2015 RAPPORT PRÉPARÉ POUR Réseau Capital Février 2016 2016 par Thomson Reuters (Canada); tous droits réservés Toutes les données utilisées

Plus en détail

ANNEXE II COMPARAISON DE L ÉVOLUTION DU SALAIRE MINIMUM AU QUÉBEC, EN ONTARIO ET AUX ÉTATS-UNIS

ANNEXE II COMPARAISON DE L ÉVOLUTION DU SALAIRE MINIMUM AU QUÉBEC, EN ONTARIO ET AUX ÉTATS-UNIS ANNEXE II COMPARAISON DE L ÉVOLUTION DU SALAIRE MINIMUM AU QUÉBEC, EN ONTARIO ET AUX ÉTATS-UNIS (Ministère des Finances) 71 COMPARAISON DE L ÉVOLUTION DU SALAIRE MINIMUM AU QUÉBEC, EN ONTARIO ET AUX ÉTATS-UNIS

Plus en détail

16 FÉVRIER 2017 NOTE ABRÉGÉE SUR LE COMMERCE QUÉBEC-ITALIE

16 FÉVRIER 2017 NOTE ABRÉGÉE SUR LE COMMERCE QUÉBEC-ITALIE 16 FÉVRIER 2017 NOTE ABRÉGÉE SUR L ITALIE L ÉCONOMIE ITALIENNE Italie Principaux indicateurs, 2015 Population (en millions) 60,8 PIB (en G$ US courants) 1 815,8 PIB par habitant (en $ US courants) 29 866,6

Plus en détail

HAÏTI. Haïti. Principaux indicateurs, 2010

HAÏTI. Haïti. Principaux indicateurs, 2010 16 février 2012 HAÏTI Haïti Principaux indicateurs, 2010 Population (millions) 10,0 PIB aux prix courants (milliards de dollars américains) 6,1 PIB aux prix courants (milliards de dollars américains),

Plus en détail

Compilation de Richter sur les prévisions des banques relativement aux taux de change et aux taux d intérêt. Août 2015

Compilation de Richter sur les prévisions des banques relativement aux taux de change et aux taux d intérêt. Août 2015 Août Compilation de Richter sur les banques relativement aux taux de change et aux taux d intérêt Richter S.E.N.C.R.L. 2345, Yonge St., bureau 300 Toronto (On) M4P 2E5 181, Bay St., bureau 3320 Bay Wellington

Plus en détail

JUSQU À QUEL POINT les parents profitent-ils des

JUSQU À QUEL POINT les parents profitent-ils des Les nouvelles prestations de maternité et parentales Dominique Pérusse JUSQU À QUEL POINT les parents profitent-ils des récents changements apportés aux prestations de maternité, parentales et d adoption

Plus en détail

23 NOVEMBRE 2016 NOTE ABRÉGÉE SUR LE COMMERCE QUÉBEC-ARABIE SAOUDITE

23 NOVEMBRE 2016 NOTE ABRÉGÉE SUR LE COMMERCE QUÉBEC-ARABIE SAOUDITE 23 NOVEMBRE 2016 NOTE ABRÉGÉE SUR QUÉBEC-ARABIE SAOUDITE L ÉCONOMIE SAOUDIENNE L ARABIE SAOUDITE Population (en millions) 31,4 PIB (en G$ US courants) 653,2 PIB par habitant (en $ US courants) 20 812,6

Plus en détail

Observatoire national interministériel de sécurité routière

Observatoire national interministériel de sécurité routière Observatoire national interministériel de sécurité routière Observatoire des vitesses deuxième quadrimestre 2008 1 N 19 21 octobre 2008 SYNTHESE Comparés à la situation un an auparavant, les résultats

Plus en détail

LE JAPON. 1. Un territoire contraignant au service de la puissance économique et japonaise

LE JAPON. 1. Un territoire contraignant au service de la puissance économique et japonaise LE JAPON 1 Problématique : Quels sont les aspects et les limites de la 3 ème puissance mondiale? 1. Un territoire contraignant au service de la puissance économique et japonaise A/ Diversité de l archipel

Plus en détail

Une brève présentation de l'économie grecque

Une brève présentation de l'économie grecque GRÈCE - PRINCIPAUX INDICATEURS ECONOMIQUES 2009 2010 2011 2012 2013 PIB (prix courants, mds ) 231,1 222,2 208,5 193,3 182,1 PIB per habitat ( ) 21377 20544 19277 17872 16836 Taux de croissance -3,1-4,9-7,1-7

Plus en détail

La détention par les non-résidents de la capitalisation boursière et de la dette publique françaises

La détention par les non-résidents de la capitalisation boursière et de la dette publique françaises La détention par les non-résidents de la capitalisation boursière et de la dette publique françaises La part des non-résidents dans la capitalisation et dans la dette publique constitue l un des indicateurs

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Si la Grèce sort de l euro, est-ce le début de la fin de la zone euro, ou au contraire la zone euro est-elle renforcée?

FLASH ÉCONOMIE. Si la Grèce sort de l euro, est-ce le début de la fin de la zone euro, ou au contraire la zone euro est-elle renforcée? ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 22 juin 2015 N 512 Si la Grèce sort de l euro, est-ce le début de la fin de la zone euro, ou au contraire la zone euro est-elle renforcée? A Tsipras a déclaré que si la Grèce

Plus en détail

` BULLETIN D ANALYSE APPROFONDIE DES MARCHES EN HAITI - Note No 5, mai 2011 -

` BULLETIN D ANALYSE APPROFONDIE DES MARCHES EN HAITI - Note No 5, mai 2011 - ` BULLETIN D ANALYSE APPROFONDIE DES MARCHES EN HAITI - Note No 5, mai 2011 - Points clés Les prix du blé et du maïs continuent d augmenter sur le marché international au cours du mois d avril mais celui

Plus en détail

Les relations économiques entre le Québec et les États-Unis

Les relations économiques entre le Québec et les États-Unis 4 juillet 2007 Les relations économiques entre le Québec et les États-Unis Les relations économiques entre le Québec et les États-Unis sont d'une très grande importance pour l'économie québécoise. L'accent

Plus en détail

Conjoncture vitivinicole mondiale 2015

Conjoncture vitivinicole mondiale 2015 Paris, le 18 Avril 2016 CONFERENCE DE PRESSE Conjoncture vitivinicole mondiale 2015 Directeur Général Jean-Marie Aurand Eléments pour 2015 sur : Le potentiel de production La production de vins La consommation

Plus en détail

ARABIE SAOUDITE I/PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : Arabie Saoudite. Capitale : Riyadh. Roi et Premier Ministre : Abdellah Bin Abdelaziz Al Saud

ARABIE SAOUDITE I/PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : Arabie Saoudite. Capitale : Riyadh. Roi et Premier Ministre : Abdellah Bin Abdelaziz Al Saud ARABIE SAOUDITE I/PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : Arabie Saoudite Capitale : Riyadh Roi et Premier Ministre : Abdellah Bin Abdelaziz Al Saud Superficie : 2 149 690 km² Population : 29 200 000 Croissance

Plus en détail

Conjoncture vitivinicole mondiale 2014

Conjoncture vitivinicole mondiale 2014 Paris, le 27 Avril 2015 CONFERENCE DE PRESSE Conjoncture vitivinicole mondiale 2014 Directeur Général Jean-Marie Aurand Eléments pour 2014 relatifs: Le potentiel de production La production de vin La consommation

Plus en détail

Doit-on s'inquiéter du ralentissement chinois?

Doit-on s'inquiéter du ralentissement chinois? Doit-on s'inquiéter du ralentissement chinois? Éric Heyer, La Tribune, 12 novembre 2015. Le ralentissement de la Chine va surtout impacter le Japon et l'allemagne. La croissance chinoise ralentit. Ce ralentissement

Plus en détail

La valeur nette nationale progresse grâce à la vigueur soutenue de la position d'actif net étranger du Canada

La valeur nette nationale progresse grâce à la vigueur soutenue de la position d'actif net étranger du Canada Comptes du bilan national et des flux financiers, quatrième Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 11 mars 2016 La valeur nette nationale progresse grâce à la vigueur soutenue

Plus en détail

Coup d oeil sur LES VÉHICULES EN CIRCULATION Agglomération de Montréal

Coup d oeil sur LES VÉHICULES EN CIRCULATION Agglomération de Montréal Agglomération de Montréal Février 2015 Une publication de Montréal en statistiques Direction de l urbanisme Service de la mise en valeur du territoire 930 000 Nombre total de véhicules en circulation,

Plus en détail

La productivité de secteur tertiaire est le défi actuel que doit relever l'europe

La productivité de secteur tertiaire est le défi actuel que doit relever l'europe http://capirossi.org/2008/12/la-productivite-de-secteur-tertiaire-est-le-defi-actuel-que-doit-relever-le u La productivité de secteur tertiaire est le défi actuel que doit relever l'europe L'expression

Plus en détail

Les règles d origine. Département du Commerce et du Tourisme Organisation des Etats Américains (OEA) Port-au-Prince, juin 2008

Les règles d origine. Département du Commerce et du Tourisme Organisation des Etats Américains (OEA) Port-au-Prince, juin 2008 Les règles d origine Département du Commerce et du Tourisme Organisation des Etats Américains (OEA) Port-au-Prince, juin 2008 Les règles d origine: Pourquoi? Il y a deux possibilités en ce qui a trait

Plus en détail

L agriculture en Chine et au Brésil : principales constatations de l OCDE

L agriculture en Chine et au Brésil : principales constatations de l OCDE L agriculture en Chine et au Brésil : principales constatations de l OCDE Octobre 25 Programme international du Canada pour l agriculture et l alimentation (PICAA) 1 Aperçu de l exposé Présenter les principales

Plus en détail

24 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR LE COMMERCE QUÉBEC-ÉTAT DE NEW YORK

24 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR LE COMMERCE QUÉBEC-ÉTAT DE NEW YORK 24 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR LE COMMERCE L ÉTAT DE NEW YORK New York Principaux indicateurs, 2014 Population (en milliers) 19 746 PIB (en G$ US courants) 1 404,5 PIB par habitant (en $ US courants) 71 128

Plus en détail

Banque de la République d Haïti. Note Mensuelle sur. Novembre 2015. www.brh.ht

Banque de la République d Haïti. Note Mensuelle sur. Novembre 2015. www.brh.ht Banque de la République d Haïti Note Mensuelle sur Novembre 2015 www.brh.ht Table des matières I.- Introduction...2 II.- Évolution de l inflation courante en novembre 2015...2 IV.- Évolution des principales

Plus en détail

CARTOGRAPHIE DES MOYENS DE PAIEMENT SCRIPTURAUX. Bilan de la collecte 2015 (données 2014)

CARTOGRAPHIE DES MOYENS DE PAIEMENT SCRIPTURAUX. Bilan de la collecte 2015 (données 2014) 24 CARTOGRAPHIE DES MOYENS DE PAIEMENT SCRIPTURAUX Bilan de la collecte 25 (données 24) Banque de France 39, rue Croix-des-Petits-Champs 75 PARIS Directeur de la publication : Denis Beau, directeur général

Plus en détail

Les déterminants du taux de change

Les déterminants du taux de change Les déterminants du taux de change Chapitre 1. L équilibre sur le marché des changes, la balance des paiements et le contrôle des changes Chapitre 2. Les déterminants du taux de change au comptant Chapitre

Plus en détail

I. L économie mondiale et le commerce en 2014 et au début de 2015

I. L économie mondiale et le commerce en 2014 et au début de 2015 I. L économie mondiale et le commerce en 214 et au début de 21 La croissance du commerce mondial est restée modeste dans les premiers mois de 21 après trois ans de faible expansion. L augmentation annuelle

Plus en détail

NOTE SUR LE COMMERCE QUÉBEC-TEXAS

NOTE SUR LE COMMERCE QUÉBEC-TEXAS 4 MARS 2016 Ministère de l Économie, de la Science et de l Innovation NOTE SUR QUÉBEC-TEXAS L ÉTAT DU TEXAS Texas Principaux indicateurs, 2014 Population (en milliers) 26 957 PIB (en G$ US courants) 1

Plus en détail

Prises de commandes et chiffre d affaires du premier trimestre 2016

Prises de commandes et chiffre d affaires du premier trimestre 2016 Paris La Défense, le 4 mai 2016 Prises de commandes et chiffre d affaires du premier trimestre 2016 Prises de commandes en ligne avec les attentes : 2,3 Md, en baisse de 18% 1 Chiffre d affaires : 2,7

Plus en détail

CORRIGE DES TD 3 et 4-3

CORRIGE DES TD 3 et 4-3 CORRIGE DES TD 3 et 4-3 Relever 5 préparations représentant le graphique obtenu (question 3) et les réponses aux questions 4. Ou toutes les préparations, selon la méthode de chacun (Thierry). Rappeler

Plus en détail

III- Utilité de la comptabilité nationale.

III- Utilité de la comptabilité nationale. III- Utilité de la comptabilité nationale. 1 Le classement des agents économiques a - Présentation de la comptabilité nationale La comptabilité nationale, placée sous la responsabilité de l'insee (Institut

Plus en détail