CRÉDIT FONCIER FACTBOOK

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CRÉDIT FONCIER FACTBOOK"

Transcription

1 CRÉDIT FONCIER FACTBOOK 2013 FR

2 CRÉDIT FONCIER FACTBOOK 2013 ÉDITO Dans un marché immobilier marqué par un contexte économique peu favorable et par l attentisme des ménages et des investisseurs, le Crédit Foncier a réalisé en 2013 d excellentes performances commerciales sur l ensemble de ses marchés, qu il s agisse des particuliers, des professionnels de l immobilier ou de l équipement public. Ces performances ont validé les choix effectués lors du lancement du plan stratégique du Crédit Foncier (2012 / 2016). Ces choix ont été confirmés en novembre 2013 par le plan «Grandir Autrement» de sa maisonmère, le Groupe BPCE, avec une mise en œuvre encore accélérée. Fin 2013, le Crédit Foncier était en avance sur ses objectifs : - avec une progression de 17 % par rapport à 2012 sur les nouveaux financements immobiliers aux particuliers et une part de marché de 46 % sur le Prêt à l Accession Sociale (PAS), le Crédit Foncier a confirmé sa place de leader incontesté du secteur de l accession sociale à la propriété en France ; - avec 9,8 milliards d euros d actifs à l international cédés fin 2013, le Crédit Foncier aura réalisé, en un peu plus de deux ans, un programme de cessions d actifs supérieur à celui arrêté fin 2011 et qui devait s étaler sur 4 ans. La banque enregistre en 2013 un résultat négatif non récurrent lié à ce programme de cessions ; - avec les nouveaux modes de refinancement syndication et titrisation complémentaires aux obligations foncières, le Crédit Foncier confirme qu il est engagé dans l évolution programmée de son modèle d affaires qui lui permettra de continuer à accompagner ses clients tout en répondant aux nouvelles exigences règlementaires ; - avec une réduction des frais de gestion atteignant, au bout de deux ans, la moitié des 90 millions d euros d économies programmés sur cinq ans, le Crédit Foncier démontre sa capacité de transformation ; - enfin, grâce au plan «Grandir Autrement», le Crédit Foncier trouve toute sa place dans la stratégie de développement du Groupe BPCE. D une part, en mettant son expertise au service du Groupe et en permettant à sa filiale à 100 %, la Compagnie de Financement Foncier, d assurer une partie de son activité de refinancement au profit des autres établissements de BPCE ; d autre part, en poursuivant dans les politiques de synergie de revenus et de coûts déjà engagées avec les banques de détail du Groupe. Bruno Deletré Directeur Général du Crédit Foncier SOMMAIRE Édito 02 Groupe BPCE 03 Le Crédit Foncier en bref 04 Le Crédit Foncier, un acteur engagé 05 Un fort ancrage territorial 06 Le Crédit Foncier apporte des éclairages sur les marchés 07 grâce à des études dédiées Marché immobilier résidentiel en France 08 Financement des particuliers Financement des investisseurs et professionnels de l immobilier 14 Financement des équipements publics 16 Services immobiliers 18 Opérations financières 20 Résultats 2013 du Crédit Foncier 21 Bilan consolidé 22 Contacts 23 Glossaire -2-

3 GROUPE BPCE «Le Crédit Foncier, au sein du Groupe BPCE, dispose d un savoir-faire unique qui fait de lui le spécialiste incontournable dans les financements et services immobiliers en France». François Pérol Président du directoire de BPCE Le Groupe BPCE est le deuxième groupe bancaire en France (1) avec 36 millions de clients, 8,8 millions de sociétaires et collaborateurs. Le Groupe BPCE développe une offre complète de services bancaires, financiers et immobiliers pour toutes les clientèles. Avec ses deux marques historiques Banque Populaire et Caisse d Epargne et ses filiales spécialisées expertes dans leur domaine d activité, il exerce tous les métiers de la banque commerciale et de l assurance, d une part, et apporte des solutions financières dans la banque de financement et d investissement, d autre part. LES CHIFFRES Source : BPCE 2 e GROUPE BANCAIRE EN FRANCE 36 MILLIONS DE CLIENTS 8,8 MILLIONS DE SOCIÉTAIRES COLLABORATEURS AGENCES BANCAIRES ORGANIGRAMME DU GROUPE BPCE AU 31/12/13 19 BANQUES POPULAIRES GROUPE BPCE 100 % 100 % 8,8 MILLIONS DE SOCIÉTAIRES (1) BANQUE COMMERCIALE ET ASSURANCE : FILIALES (100 %) et Outre-mer (100 %) (46,38 %) (2) Banque commerciale et Assurance Banque de Grande Clientèle, Épargne et Services Financiers Spécialisés 50 % 50 % BPCE ORGANE CENTRAL NATIXIS FLOTTANT 71,96 % (3) 28,04 % PARTICIPATIONS FINANCIÈRES (4) Coface (100 %) 17 CAISSES D EPARGNE (1) Via les sociétés locales d épargne (SLE). (2) Avec la participation des Caisses d Epargne dans BPCE Assurances, le groupe détient 60 % de la société. (3) Pourcentage des droits de vote détenus par BPCE. (4) Via CE Holding Promotion. (1) 2 e en nombre d agences (source : base de données, site Internet des banques 2013), 2 e en termes de part de marché épargne clientèle et crédit clientèle (source : Banque de France T3-2013), 2 e en termes de taux de pénétration professionnels et entrepreneurs individuels (source : enquête Pépites CSA ). * voir glossaire p.23-3-

4 CRÉDIT FONCIER FACTBOOK 2013 LE CRÉDIT FONCIER, UN RÔLE CENTRAL SUR LES MARCHÉS IMMOBILIERS Le Crédit Foncier est aujourd hui la première société spécialisée dans les financements et services immobiliers en France. Filiale à 100 % du Groupe BPCE, 2 ème groupe bancaire en France, le Crédit Foncier s adresse à l ensemble des acteurs qui, à un titre ou à un autre, ont besoin d une expertise et d une compétence uniques pour trouver une réponse à la mesure de leurs besoins immobiliers : les particuliers bien entendu, mais aussi les professionnels, les investisseurs et les collectivités locales. A tous, le Crédit Foncier apporte ses capacités d innovation et de créativité, ainsi que son expérience d un marché sur lequel il agit depuis plus de 160 ans. LES CHIFFRES 1er * PRÊTEUR DES MÉNAGES AUX REVENUS MODESTES 253 POINTS DE VENTE PARTENAIRES PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER** COLLABORATEURS AU CRÉDIT FONCIER (EFFECTIF MOYEN SUR L ANNÉE) LE CRÉDIT FONCIER EN BREF LES 5 MÉTIERS DU CRÉDIT FONCIER Financement des particuliers Financement des investisseurs et des professionnels de l immobilier Financement des équipements publics Services immobiliers Opérations financières UNE STRATÉGIE ANCRÉE DANS LE GROUPE BPCE La stratégie du Crédit Foncier, définie initialement en novembre 2011, repose sur 5 axes : 1. le développement des activités cœur en France (financements et services immobiliers) au service des clients du Crédit Foncier et des clients des réseaux de banque de détail du Groupe ; 2. l arrêt des activités internationales et la réduction de la taille du bilan : ils permettent de diminuer l empreinte sur le marché, de disposer ainsi d une capacité de refinancement optimale et d anticiper le respect de l effet du ratio de levier (Bâle III) ; 3. le développement des modes de refinancement complémentaires aux obligations foncières, notamment au travers de la syndication et la titrisation ; 4. la réduction des frais de gestion qui permet d améliorer la capacité de résistance du Crédit Foncier ; 5. le développement des synergies avec le Groupe BPCE : le Crédit Foncier apporte au Groupe sa place de leader en France de l accession sociale à la propriété ainsi qu un accès performant à une ressource de marché à moyen/long terme auprès d une base d investisseurs très diversifiée. Cette stratégie a été renforcée en novembre 2013, dans le cadre du plan stratégique «Grandir ensemble» du Groupe BPCE : la Compagnie de Financement Foncier assure désormais une partie de son activité de refinancement également au profit des autres entités du Groupe BPCE. * 46 % de part de marché en prêt à l accession sociale Source : SGFGAS ** Promoteurs, Constructeurs de maisons individuelles, Agents immobiliers, Gestionnaires de patrimoine Source : Crédit Foncier -4- * voir glossaire p.23

5 LE CRÉDIT FONCIER, UN ACTEUR ENGAGÉ UNE INNOVATION PERMANENTE Enrichissement des offres, développement de la communication, diffusion des études, autant d éléments qui permettent au Crédit Foncier d être un acteur innovant sur les marchés : lancement d un nouveau concept d agence pour moderniser les 253 points de vente du Crédit Foncier ; nouvelle campagne de communication commerciale du Crédit Foncier pour réaffirmer sa vocation à aider les Français à accéder à la propriété ; développement de l offre à la clientèle haut de gamme et non-résidents ; enrichissement de l offre pour le financement des grandes copropriétés ; programmes obligataires proposés aux investisseurs par la Compagnie de Financement Foncier (émissions publiques et placements privés) ; compte à terme ; diffusion de contenus (études, nouveau site web ) pour renforcer sa place d éclaireur des marchés. UNE SATISFACTION DES CLIENTS AU CŒUR DE LA STRATÉGIE DU CRÉDIT FONCIER 96 % des clients ont une image positive du Crédit Foncier ; 98 % des clients et partenaires font confiance au Crédit Foncier ; 88 % des clients et partenaires recommanderaient le Crédit Foncier. Source : Baromètre annuel «clients et partenaires» du Crédit Foncier et UNE POLITIQUE DE RESSOURCES HUMAINES ORIENTÉE VERS DES ACTIONS CONCRÈTES Une politique de formation active : 6 % de la masse salariale consacrée à la formation en 2013 ; jours de formation qui ont bénéficié à près de 90 % des collaborateurs. Une qualité de vie au travail : télétravail, politique handicap, mixité, prévention des risques psycho-sociaux. UNE STRATÉGIE DE MÉCÉNAT CENTRÉE SUR LE CŒUR DE MÉTIER ET LA PROXIMITÉ TERRITORIALE Les actions de mécénat s articulent autour de 4 piliers : confirmer l engagement sociétal de l Entreprise par la construction de partenariats associatifs dans le domaine de l habitat solidaire et durable ; fédérer les collaborateurs autour d actions d intérêt général via le mécénat de compétences auprès des associations partenaires existantes, ou en permettant aux salariés de soutenir les associations dans lesquelles ils s investissent personnellement ; s impliquer dans son tissu local ; encourager l éducation financière des nouveaux ménages propriétaires à revenus modestes. L ÉCOLE NATIONALE DU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER, PREMIÈRE ÉCOLE-ENTREPRISE DÉDIÉE AUX PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER (ENFI) Créée en 2009, l École Nationale du Financement de l Immobilier, filiale à 100 % du Crédit Foncier, est un centre de formation agréé dont la mission est d accompagner tout professionnel en quête de nouveaux savoirs et savoir-faire liés à l immobilier et à son financement. Capitalisant sur l expertise historique de sa maison-mère en matière de financement de l immobilier, l ENFI est un partenaire reconnu auprès des professionnels de l immobilier et de grandes enseignes de la Banque et de l Assurance. Aujourd hui, les domaines d expertise de l ENFI couvrent un spectre large comme le financement de l immobilier, l expertise et la valorisation immobilière, le droit et la réglementation liés à l immobilier, les opérations financières. Près de 1000 clients stagiaires depuis sa création en intervenants consultants formateurs -5-

6 CRÉDIT FONCIER FACTBOOK 2013 LE CRÉDIT FONCIER UN FORT ANCRAGE TERRITORIAL partenaires professionnels de l immobilier Réseau physique de 253 agences en France et une plate-forme internet : Dunkerque Boulogne-sur-Mer Lille Foncier Direct Béthune Ronchin DIRECTION RÉGIONALE Agences Mandataires Exclusifs ILE-DE-FRANCE Ile-de-France Est Ile-de-France Nord Paris Ouest NORD EST Bourgogne - Franche-Comté Flandres-Picardie Lorraine - Champagne - Alsace NORD OUEST Bretagne - Pays-de-Loire Centre Normandie SUD EST Alpes - Provence Nord Provence Sud - Côte d Azur - Corse Arras Valenciennes Abbeville Amiens Colleret Cherbourg Charleville-Mézières Le Havre Saint-Quentin Rouen Beauvais Thionville Gisors Compiègne Saint-Lô Creil Caen Elbeuf Metz Reims Saint-Martindes-Champs Châlons-en- NANCY Haguenau Strasbourg Lisieux Saint-Malo Evreux Verdun Brest Alençon PARIS Champagne Dreux Saint-Brieuc Dinan Bar-le-Duc Gérardmer Schirmeck Quimper Laval Troyes Rennes Chartres Montereau- Epinal Quimperlé Le Mans Fault-Yonne Colmar Montargis Chaumont Vannes Lorient Vendôme Vesoul Lutterbach La Roche- Bernard Orléans Auxerre NANTES Angers Belfort Mulhouse Dole Blois Saint-Nazaire Tours Bourges Dijon Besançon Pornic Rezé Cholet Nevers Beaune Valdahon La Roche-sur-Yon Chalon-sur-Saône Moulins Lons-le-Saunier Château d Olonne Montluçon Mâcon Ferney-Voltaire Bourg-en- Poitiers VichyVillefranche- sur-saône Bresse Annemasse Niort Guéret Cluses La Rochelle Roanne Saintes Limoges Clermont- Villeurbanne Rochefort Ferrand LYON Annecy Bourgoin Royan Angoulême Givors Bron -Jallieu Albertville Cognac Saint-Médarden-Jalles Saint-Etienne Vienne Chambéry Libourne Brive-la-Gaillarde Bordeaux Annonay Grenoble Périgueux Aurillac Voiron Pessac Bègles Gujan-Mestras Valence Gap Briançon Villeneuve Marmande sur-lot Saint-Chély Cahors -d'apcher Montélimar Agen Montauban Rodez Carpentras Menton Alès Mont-de- Avignon Marsan Albi Nîmes Manosque Draguignan Monaco Grenade Nice Blagnac Lunel Salon-de- Pertuis Provence TOULOUSE Balaruc-les-Bains Aix-en-Provence Le Cannet Cannes Bayonne Cabriès Carcassonne Béziers Montpellier Brignoles St-Raphaël Martigues La Farlède Saint-Jeande-Luz Pau Marseille Pamiers Narbonne Hyères La Ciotat Toulon Tarbes Bompas Perpignan Rhône - Auvergne SUD OUEST Ajaccio Aquitaine Nord - Limousin Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées - Aquitaine Sud Mantes-la-Jolie Beaumont Pontoise Eaubonne Cergy Gonesse Le Perreux-sur-Marne Saint-Maur-des-Fossés Créteil Massy Crosne Palaiseau Savigny-sur- Ris- Gif-sur- Orangis Evry Yvette Etampes Melun Saint-Leula-Forêt Argenteuil Saint-Germain-en-Laye Sartrouville Poissy Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines Les Clayes-sous-Bois Aulnay-sous-Bois Rosny-sous-Bois Saint-Denis Les Pavillons-sous-Bois Paris 18 ème Courbevoie Paris 19 ème Nanterre Paris 20 Paris 8 ème ème Paris 2 ème Paris 1 er Paris 10 ème Issy-les-Moulineaux Paris 11 ème Paris 15 ème Paris 13 ème Bourg-la-Reine Villejuif Antony Roissy-en-Brie Mitry-Mory Chelles Meaux Rambouillet Nemours -6-

7 1 ÉTUDE TRIMESTRIELLE DE CRÉDIT FONCIER IMMOBILIER 2 e TRIMESTRE 2013 UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 1,845 million de mètres carrés de bureaux ont été placés en Îlede-France en Le constat de fort ralentissement est sans de meilleur rapport qualité/prix (flexibilité des espaces de travail, ment et de rationalisation de l outil immobilier, avec des exigences appel, avec une inflexion des volumes commercialisés de 19 % bonne desserte par les transports en commun, performance énergétique ). C est ce mouvement de fond, initié il y a dix ans (avec par rapport à la moyenne décennale (proche de 2,3 millions de mètres carrés) et 21 % sur un an. par exemple l implantation de Generali, en 2003, sur le pôle de la Le quatrième trimestre, meilleur que les trois premiers avec Plaine-Saint-Denis), qui semble se tarir, alors qu il a contribué à m 2 tertiaires placés (soit 17 % par rapport au quatrième porter le marché dans un contexte économique difficile. trimestre 2012), permet d atténuer la baisse qui s est établie Autre facteur non négligeable, en 2013, les bailleurs, tout autant à 38 % au troisième trimestre sur un an glissant. que les grands locataires, recherchent une plus grande sécurité. Ils utilisent largement le levier de la renégociation du bail, les uns L année 2013 restera marquée par l essoufflement des grandes pour pérenniser l occupation de leur immeuble, les autres pour transactions, dont le volume se rétracte de moitié. Ce segment négocier facilement une réduction de leur loyer. avait jusqu ici porté entre 30 % et 40 % de l activité locative, pour un nombre limité de signatures (moins de soixante-dix à l année). Autre pan du marché locatif tertiaire fragilisé, cette fois essentiellement à cause du contexte économique et de l environnement Propriétaires de leur immobilier (vieillissant) et de leur siège historique prestigieux il y a encore quinze ou vingt ans, les entreprises du CAC 40 sont aujourd hui, pour la plupart, locataires. Une 500 m 2 à m 2. Les PME se sont montrées bien moins mobiles anxiogène, celui des petites surfaces de bureaux de moins de majorité ont par ailleurs transféré leurs activités en proche périphérie parisienne, dans un souci de modernisation, de regroupesienne dans le QCA. en 2013, mais continuent d alimenter le moteur de l activité pari- CONTEXTE ÉCONOMIQUE ET FINANCIER Évolution FRANCE sur un an INDICATEURS ÉCONOMIQUES PIB 1,4 % 1,7 % 0,0 % 0,2 % Taux de chômage 9,3 % 9,8 % 10,6 % 10,8 % (2) Inflation 1,7 % 2,3 % 1,5 % 0,8 % (3) INDICATEURS FINANCIERS Taux directeur BCE 1,00 % 1,24 % 0,75 % 0,25 % (4) (5) Taux Euribor 3 mois France 0,80 % 1,40 % 0,57 % 0,22 % (5) Taux OAT 10 ans France 3,10 % 3,33 % 2,54 % 2,20 % (1) Source : Banque de France Indicateurs conjoncturels France au 10 janvier (2) Donnée Eurostat, CVS à novembre 2013 (source Insee estimations T : 10,5 % en France métropolitaine). (3) IPCH Insee novembre 2013 en glissement annuel. (4) Taux directeur applicable depuis le 13 novembre (5) Moyennes annuelles calculées à partir des taux moyens mensuels (source Banque de France). Le 7 avril 2014 Seulement un Français sur deux a acquis sa résidence principale au terme d un an de recherche. 28 % sont toujours en recherche et 19 % ont abandonné leur projet. Ces chiffres sont extraits de l étude que le Crédit Foncier a dévoilée à la presse le 31 mars. Cette étude a été menée auprès de Français visant à mieux appréhender le parcours d acquisition de la résidence principale et à identifier les choix et arbitrages auxquels consent un acquéreur. Consultez l étude : Parcours d acquisition de la résidence principale : du rêve à la réalité. Retrouvez tous nos chiffres clés ** A propos du Crédit Foncier Le Crédit Foncier : un rôle central sur les marchés immobiliers. Le Crédit Foncier est aujourd hui la première société spécialisée dans les financements et services immobiliers en France. Filiale à 100% du Groupe BPCE, 2 ème groupe bancaire en France, le Crédit Foncier s adresse à l ensemble des acteurs qui, à un titre ou à un autre, ont besoin d une expertise et d une compétence uniques pour trouver une réponse à la mesure de leurs besoins immobiliers : les particuliers bien entendu, mais aussi les professionnels, les investisseurs et les collectivités locales. A tous, le Crédit Foncier apporte ses capacités d innovation et de créativité, ainsi que son expérience d un marché sur lequel il agit depuis plus de 160 ans. Le Crédit Foncier se déploie autour de cinq grands métiers : le financement immobilier des particuliers ; le financement des investisseurs et des professionnels de l immobilier ; le financement des équipements publics ; les services immobiliers ; les opérations financières avec le refinancement. Nicolas Pécourt Directeur Communication externe et RSE Tél. : Contacts Presse Kayoum Seraly Responsable Communication Presse et Externe Tel. : LE CRÉDIT FONCIER APPORTE DES ÉCLAIRAGES SUR LES MARCHÉS GRÂCE À DES DONNÉES ET ÉTUDES DÉDIÉES Dans sa volonté d approfondir l analyse des tendances pour mieux appréhender les marchés immobiliers, le Crédit Foncier a développé des outils et mis en place des études. La publication de notes de conjoncture trimestrielle sur les marchés immobiliers. Une revue sur les grandes questions de l immobilier. Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier 4 e trimestre 2013 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché locatif Île-de-France 2013 : LE LEVIER DES RENÉGOCIATIONS ASSÈCHE LE NIVEAU DE LA DEMANDE NOUVELLE 2013 (chiffres provisoires) (1) Le baromètre Capacim, créé avec l Université Paris-Dauphine, mesure chaque trimestre dans 33 villes françaises le pourcentage de ménages en capacité d acheter un bien immobilier adapté à leurs besoins. La publication d études détaillées sur des thématiques en lien avec ses marchés : le marché immobilier en Europe, les particuliers et l investissement locatif 2007 / 2012 Crise économique et pouvoir d achat immobilier des ménages : quels enseignements? Une étude issue du partenariat Chaire Ville et Immobilier entre l Université Paris-Dauphine et le Crédit Foncier Septembre 2013 Une étude du Crédit Foncier Décembre /2012 Crise économique et pouvoir d achat immobilier des ménages : quels enseignements? Les marchés européens du crédit immobilier aux particuliers en 2012 Parcours d acquisition de la résidence principale : du rêve à la réalité Le chiffre clé de la semaine, qui porte tant sur les données immobilières des marchés tertiaires ou résidentiels, que sur les profils ou comportements des utilisateurs. L Observatoire de l immobilier, un espace dédié à l information immobilière sur creditfoncier.com DECOUVREZ LE CHIFFRE CLE DE LA SEMAINE DU CREDIT FONCIER 53 % Il s agit de la proportion de Français ayant acquis leur résidence principale, au bout d un an de recherche. Le saviez-vous? -7-

8 CRÉDIT FONCIER FACTBOOK 2013 MARCHÉ IMMOBILIER RÉSIDENTIEL EN FRANCE UN MARCHÉ IMMOBILIER DU CRÉDIT EN FRANCE PARTICULIÈREMENT ATTRACTIF LES CHIFFRES 58 % * TAUX DE PROPRIÉTAIRES EN FRANCE 15,7 % * TAUX D ÉPARGNE DES MENAGES FRANÇAIS 882 ** milliards d euros ENCOURS DE CRÉDIT IMMOBILIER EN FRANCE ** ENCOURS DE CRÉDIT IMMOBILIER PAR MÉNAGE PROPRIÉTAIRE EN FRANCE UN BESOIN IMPORTANT DE LOGEMENTS EN FRANCE Un taux de natalité parmi les plus élevés d Europe ; Une population senior issue du baby-boom d après-guerre ; Augmentant le besoin en matière résidentielle (adaptation de l habitat ou résidences médicalisées) ; Une mutation des formes familiales (décohabitations, divorces, monoparentalités, familles multi-recomposée) qui entraine des besoins en logement estimés à logements neufs par an ; L immobilier est perçu comme une «valeur refuge» par les Français. UN SOUTIEN DES POUVOIRS PUBLICS AU DÉVELOPPEMENT ET RENOUVELLEMENT DU PARC IMMOBILIER Soutien des pouvoirs publics à l accession sociale à la propriété (par exemple : dispositif d aide à l accession et au locatif, fiscalement incitatif), comme de l investissement locatif neuf ; Normes règlementaires incitant à l amélioration du parc existant : règlementation thermique, normes d accessibilité s inscrivant dans une logique verte. DES FACTEURS MACROÉCONOMIQUES FAVORABLES À L INVESTISSEMENT IMMOBILIER Des taux d intérêt historiquement bas ; Un endettement privé modéré ; Un taux d épargne des ménages élevé. * Source : Insee ** Sources : BCE, Eurostat, Crédit Foncier, Astérès, décembre * voir glossaire p.23

9 RÉPARTITION DES LOGEMENTS 33,5 millions de logements Logements collectifs Logements individuels 44 % 56 % Propriétaires 58 % Primoaccédants* Parc privé 18 % 22 % Autres Logements sociaux 40 % Locataires 39 % 17 % Autres 3% Source : INSEE PA PART ART RT DES S CRÉ C CRÉDITS IMMOBILIERS : EUROPE ETT FRA FFRANCE CEE 86% 85% 69% % 63% Moyenne européenne Moyenne française Part des crédits immobiliers rapportés au revenu brut des ménages Part des encours de crédits immobiliers dans l endettement total Sources : BCE, Eurostat, Crédit Foncier, Astérès ÉVOLUTION DES INDICES DES PRIX IMMOBILIERS (BASE 100 EN 2006) ROYAUME-UNI 116 AALLEMAGNE FFRANCE D DANEMARK 86 PPAYS BAS EESPAGNE Sources : Eurostat, Crédit Foncier, Astérès DETTE DES MÉNAGES FRANÇAIS EN % DU PIB ( ) 556 % Sources : Banque de France ; INSEE, comptes nationaux-base

10 CRÉDIT FONCIER FACTBOOK 2013 FINANCEMENT DES PARTICULIERS Depuis plus de 160 ans, l expertise unique d un spécialiste LE CRÉDIT FONCIER, DES FINANCEMENTS ADAPTÉS À CHACUN LES CHIFFRES 49,9 Md ENCOURS DE PRÊTS AUX PARTICULIERS 7,6 Md PRODUCTION DE PRÊTS AUX PARTICULIERS 253 DE PART DE MARCHÉ EN PRÊT À L ACCESSION SOCIALE* Source : Crédit Foncier AGENCES EN FRANCE 46 % DES SOLUTIONS DE CRÉDIT ADAPTÉES A TOUS LES PROJETS IMMOBILIERS Financement de la résidence principale, secondaire ou d un bien locatif, dans le neuf ou dans l ancien ; Financement des seniors ; Financement des non-résidents ; Financement de travaux. Pour financer ces projets, le Crédit Foncier développe une large gamme de crédits amortissables ou in fine*, ainsi que de prêts réglementés. LEADER DU FINANCEMENT DES MÉNAGES AUX REVENUS MODESTES Le Crédit Foncier est le premier prêteur des ménages aux revenus les plus modestes, en commercialisant près d un Prêt à l Accession Sociale* sur deux. Il est également le leader de la distribution des prêts à taux zéro +* avec près de 25 % de part de marché. Le Crédit Foncier est également un spécialiste du financement de l investissement locatif. UNE DISTRIBUTION MULTI-CANAL 253 agences en France ; partenaires professionnels de l immobilier prescripteurs (agents immobiliers, promoteurs, constructeurs, gestionnaires de patrimoine, ) ; Une plate-forme Internet. OCTROI DES CRÉDITS EN FRANCE En droit français, les prêts sont accordés en fonction de la solvabilité des emprunteurs, sur justificatif et après l examen : de l apport personnel avec un plan de financement établi avec le client ; de l endettement maitrisé qui n excède pas, en règle générale, 33 % des revenus nets de l emprunteur ; d une des deux garanties suivantes : - l hypothèque*, qui peut être assortie de la garantie du Fond de garantie sociale (FGAS) pour les prêts à l accession sociale ; - la caution*; de la valeur du bâti et de son emplacement * voir glossaire p.23

11 SECTEUR DU NEUF Construction de logements (mises en chantier en milliers) 466 MARCHÉ IMMOBILIER RÉSIDENTIEL Évolution du nombre de transactions immobilières par type de biens (en milliers) , , , , , , Maisons individuelles Promotion Marché de l ancien Total logements Accession Locatif social Locatif privé Source : Crédit Foncier Sources : II/Crédit Foncier SECTEUR DU CRÉDIT Évolution du marché du crédit immobilier dans le neuf et l ancien (en Md ) TAUX DES CRÉDITS IMMOBILIERS (AU 31/03/2014) (en %) ,03 2, Neuf Ancien Travaux Taux d intérêt moyen OAT 10 ans Taux d intervention BCE 0,25 Source : Observatoire de la production des crédits immobiliers - Mai 2014 Source : Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels PRODUCTION DE CRÉDIT HABITAT AU CRÉDIT FONCIER EN ,5 +17% 7,6 PROFIL TYPE DE L EMPRUNTEUR AU CRÉDIT FONCIER EN 2013 Age moyen : 38 ans et 4 mois Catégorie socioprofessionelle : ouvrier/employé (53 %) Situation familiale : en couple (70 %) Montant médian de l opération immobilière : 163 K Durée du prêt : 25 ans et 5 mois Montant médian emprunté : 145 K Apport personnel : 9 K Source : Crédit Foncier

12 CRÉDIT FONCIER FACTBOOK 2013 FINANCEMENT DES INVESTISSEURS ET DES PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER LE CRÉDIT FONCIER, UNE INGÉNIERIE AU SERVICE DES OPÉRATEURS PRIVÉS LES CHIFFRES 8,2 Md ENCOURS DE PRÊTS AUX INVESTISSEURS ET PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER 1,9 Md PRODUCTION DE PRÊTS AUX INVESTISSEURS ET PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER 10 % PART DE MARCHÉ DANS LE FINANCEMENT DE L INVESTISSEMENT EN IMMOBILIER D ENTREPRISE 90 % PROMOTEURS NATIONAUX CLIENTS DU CRÉDIT FONCIER Le Crédit Foncier accompagne deux grandes catégories d opérateurs privés : investisseurs privés et professionnels de l immobilier. UN ACTEUR CLÉ DU FINANCEMENT DES INVESTISSEURS PRIVÉS Financement des investisseurs privés : sociétés foncières cotées ou non cotées, fonds d investissement, OPCI*, SCPI* ; Financement réalisé par le biais de crédits à moyen ou long terme de tous types d actifs en immobilier d entreprise et d actifs résidentiels : résidences médicalisées pour personnes âgées, résidences de tourisme et de loisir ; Montages en crédit-bail avec Locindus, filiale à 74,5 % du Crédit Foncier. UN DES LEADERS DU FINANCEMENT DES PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER Financement des professionnels de l immobilier nationaux et régionaux : promoteurs immobiliers, marchands de biens, aménageurs ou lotisseurs ; Financement à court terme, cautions et garanties nécessaires aux montages des opérations. Cette activité est assurée par la Socfim (Société centrale pour le Financement de l immobilier) filiale à 100 % du Crédit Foncier. Le Crédit Foncier se positionne comme un des leaders du financement de la promotion immobilière en France, grâce au savoir-faire de Socfim et à l expertise territoriale des banques régionales du Groupe BPCE (Caisses d Epargne et Banques Populaires). Le Crédit Foncier dispose également d une expertise reconnue dans la fonction d arrangeur de ces financements dont il organise la syndication auprès d intervenants internes ou externes au Groupe BPCE. Source : Crédit Foncier -12- * voir glossaire p.23

13 ÉVOLUTION DU MARCHÉ DE L INVESTISSEMENT EN IMMOBILIER D ENTREPRISE (1) 29 (en Md ) ,5 15 (1) Immobilier d entreprise banalisé : bureaux, commerces, entrepôts, locaux d activité Source : Crédit Foncier MARCHÉ DE L INVESTISSEMENT RÉPARTITION PAR TYPOLOGIE DE CLIENTÈLE 22 % * SCPI / OPCI 16 % SIIC / Autres foncières 25 % Assurances / mutuelles 28 % Fonds (y compris souverain) 9 % Autres investisseurs Source : Crédit Foncier INVESTISSEMENT IMMOBILIER D ENTREPRISE : PRÉDOMINANCE DE L ÎLE-DE-FRANCE Répartition géographique des investissements en immobilier d entreprise 74 % 26 % Part d allocation des engagements par type d usage 66 % 24 % 10 % RENTABILITÉ ATTRACTIVE DE L INVESTISSEMENT L évolution de spread toujours favorable à l immobilier Évolution de spread (taux en %) OAT à 10 ans et taux de rendement immobilier Paris Q.C.A. (en %) 6,00 5,50 5,00 4,50 4,00 3,50 3,00 2,50 2,00 1,47 1,69 1,85 1,09 0,51 0,76 4,25-0,51 1,68 1,39 1,71 2,05 2,20 1, Ile de France Régions Bureaux Commerces Entrepôts Écart en PB Taux OAT TEC à 10 ans, moyenne calculée à partir des taux mensuels (données : source AFT, BDF) Taux de rendement Paris Q.C.A. (source : Crédit Foncier) Source : Crédit Foncier Source : Crédit Foncier L EXPERTISE DU CRÉDIT FONCIER EN IMAGE SILKY WAY Arrangement et structuration du financement avec la Caisse d Épargne Rhône-Alpes de la construction à Villeurbanne des bureaux et laboratoires pour la plateforme mondiale pour l électronique et l informatique embarquées d Alstom Transport. Sud Architectes Studio d architecture Ory et Associés GENERATOR HOSTELS Financement en crédit-bail immobilier de la construction de la plus grande auberge de jeunesse de France (1000 lits) située place du Colonel Fabien à Paris. Le concept de Generator propose des prestations haut de gamme à prix modérés. AQUAMUNDO Financement par 2 Caisses d Épargne, 1 Banque Populaire et Socfim de la construction de 870 cottages et m² d équipements communs par le groupe Pierre & Vacances en Moselle. Center Parcs Scaphoide 3D RÉSIDENCE SENIORS Financement par 4 Caisses d Épargne et Socfim d une résidence séniors de 133 logements et 995 m² utiles de locaux d exploitation à Oberhausbergen réalisée par le groupe Aegide. -13-

14 CRÉDIT FONCIER FACTBOOK 2013 FINANCEMENT DES ÉQUIPEMENTS PUBLICS Le Crédit Foncier prête aux collectivités territoriales comme aux organismes en charge de l immobilier social. LE CRÉDIT FONCIER, DES FINANCEMENTS AU SERVICE DU DÉVELOPPEMENT DES TERRITOIRES LES CHIFFRES 2,2 Md PRODUCTION DE PRÊTS AUX ÉQUIPEMENTS PUBLICS 25,7 Md ENCOURS DE PRÊTS AUX ÉQUIPEMENTS PUBLICS FRANCE FINANCEMENT DE PROJETS PUBLICS AUX CÔTÉS DES CAISSES D ÉPARGNE Aux côtés des Caisses d Épargne, le Crédit Foncier accompagne les collectivités territoriales, les partenaires privés et les entreprises dans la réalisation de leurs projets d infrastructure ; Financement de projets, montages classiques et concours sur mesure ; Le Crédit Foncier intervient notamment dans les secteurs suivants : infrastructures de transport (tramway, bus, rocades, voiries ) ; réseaux (éclairage public, énergie, chaleur ) ; santé (hôpitaux ) ; éducation (écoles, collèges, lycées, universités ). FINANCEMENT DES ACTEURS DE L IMMOBILIER SOCIAL Des solutions adaptées aux besoins des acteurs de l immobilier social : bailleurs sociaux, collectivités locales, associations ; Le Crédit Foncier propose sa plate-forme de servicing, pour soutenir l intervention des Caisses d Épargne, autre acteur historique incontournable de ce secteur en France. Source : Crédit Foncier -14- * voir glossaire p.23

15 EVOLUTION DE L ENCOURS DE LA DETTE DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES EN FRANCE* (en Md ) 113,0 119,5 127,3 137,4 148,3 157,3 163,3 168,9 176, (*) Dette au 31/12 de chaque année au sens du règlement n 3605 de la Commission Européenne. Source : Comptes nationaux - Notification au 31 mars 2014, Insee 182, STRUCTURE DE LA PRODUCTION SUR LE SECTEUR TERRITORIAL PAR TYPE DE COLLECTIVITÉ AU CRÉDIT FONCIER 8 % Départements 1 % Régions 36 % Centres hospitaliers 20 % Communes 35 % Groupements de communes Source : Crédit Foncier IMMOBILIER SOCIAL : STRUCTURE DE LA PRODUCTION PAR TYPE D ACTIFS AU CRÉDIT FONCIER 18 % Maisons de retraite 5 % Travaux de rénovation 5 % Foyers d hébergement 5 % Résidences étudiantes 5 % Aménagements fonciers 55 % Logements familiaux Source : Crédit Foncier IMMOBILIER SOCIAL : STRUCTURE DE LA PRODUCTION PAR TYPE DE CLIENTS AU CRÉDIT FONCIER 17 % Sociétés publiques locales 11 % Associations 1 % Autres 1 % Collectivités locales / Centres hospitaliers 68 % Bailleurs sociaux Source : Crédit Foncier Doug and Wolf pour l atelier d architecture Michel Renon L EXPERTISE DU CRÉDIT FONCIER EN IMAGE CAMPUS NUMÉRIQUE DE L UNIVERSITÉ EUROPÉENNE DE BRETAGNE Financement avec la Caisse d Épargne Bretagne Pays de Loire de la société Breizh Connect qui assure la construction, l exploitation et la maintenance du 1 er campus numérique de France qui reliera étudiants et centres de recherche de toute la Bretagne. IRCA INSTITUT RÉGIONAL DE LUTTE CONTRE LE CANCER D ALSACE A la demande de la Caisse d Épargne d Alsace, apport de 67 % des financements bancaires nécessaires à la construction du Centre Régional du Cancer issu de l alliance du centre Paul Strauss et des hôpitaux universitaires de Strasbourg. Groupe 6 Rudy Ricciotti et Alexandre Lacaze RÉSIDENCE ÉTUDIANTS À PAU Financement à 100 % de la construction de 204 logements étudiants situés dans la résidence Coudères. Cette résidence s intègre dans un projet de rénovation urbaine favorisant la mixité : logements étudiants, familiaux, relais assistantes maternelles et locaux associatifs. -15-

16 CRÉDIT FONCIER FACTBOOK 2013 SERVICES IMMOBILIERS Crédit Foncier Immobilier est le 4 e conseil immobilier français* CRÉDIT FONCIER IMMOBILIER, DU CONSEIL À LA COMMERCIALISATION CRÉDIT FONCIER IMMOBILIER LES CHIFFRES 1 er ** EXPERT IMMOBILIER EN FRANCE 41 M HONORAIRES DE CHIFFRE D AFFAIRES MISSIONS D EXPERTISE ET AVIS DE VALEUR 610 VENTES ACTÉES L activité de services immobiliers est exercée par Crédit Foncier Immobilier, filiale à 100 % du Crédit Foncier. Crédit Foncier Immobilier accompagne les investisseurs institutionnels, les entreprises, les promoteurs, les organismes bancaires et financiers ainsi que les collectivités territoriales. CONSEIL, EXPERTISE ET ÉTUDES Conseil aux propriétaires institutionnels dans leur réflexion patrimoniale ; Expertise pour tout type de produits immobiliers ; Réalisation d avis de valeur pour des biens résidentiels ; Réalisation d études sur les marchés immobiliers, résidentiels et tertiaires. COMMERCIALISATION ET GESTION DE BIENS SOUS LA MARQUE AD VALOREM Conseil à la vente ou l acquisition d immeubles en bloc avec Ad Valorem Investissement ; Accompagnement des entreprises dans la recherche d une nouvelle implantation immobilière avec Ad Valorem Bureaux ; Commercialisation d immeubles neufs ou anciens, pour le compte de grands propriétaires institutionnels ou de promoteurs avec Ad Valorem Résidentiel ; Gestion locative et mise en location avec Ad Valorem Gestion. Dans le cadre des synergies avec le Groupe BPCE, le Crédit Foncier met ces différentes expertises à disposition des autres entités du Groupe BPCE et de leurs clients. * Selon le chiffre d affaires total 2013 issu des données recueillies sur «societe.com» ** Selon le chiffre d affaires 2013 pour l activité Expertise issu des données recueillies sur «societe.com» Source : Crédit Foncier Immobilier -16- * voir glossaire p.23

17 ACTIFS EXPERTISÉS EN 2013 Immobilier résidentiel 25 % Immobilier commercial 16 % RÉPARTITION DES HONORAIRES PAR ACTIVITÉ EN 2013 Investissement 10 % Conseil & audit 4 % Études 4 % Immobilier industriel & spécialisé 11 % Immobilier d entreprise 48 % Expertise 39 % Avis de valeur 19 % Bureaux 1 % Gestion / location 3 % Résidentiel 20 % Source : Crédit Foncier Immobilier Source : Crédit Foncier Immobilier L EXPERTISE DE CRÉDIT FONCIER IMMOBILIER EN IMAGE Stéphane Durieu JW MARRIOTT (PALAIS STÉPHANIE), CANNES (06) Crédit Foncier Immobilier a mené l expertise d un ensemble immobilier commercial de m² situé sur la Croisette. PONANT PARC ET PONANT PLUS, PARIS 15 E (75) Cession d un immeuble de bureaux de m², réalisée par Crédit Foncier Immobilier, occupé par France Télévision, PMU et BPCE. 8 E SUR PARC, À MARSEILLE 8 E (13) Vente par lot d un immeuble résidentiel de 80 appartements, menée par Crédit Foncier Immobilier, allant du 2 au 5 pièces, construit en Florent Joliot Jesta Stéphane Durieu CLOS SAINT PIERRE, À NEUILLY-SUR-SEINE (92) Crédit Foncier Immobilier a réalisé la vente par lot d un immeuble résidentiel de 66 appartements, du studio au 6 pièces. RÉSIDENCE PALOMINA, À CAPINGHEM (59) Commercialisation d un programme neuf de 23 logements en Vefa menée par Crédit Foncier Immobilier. Agence MAES -17-

18 CRÉDIT FONCIER FACTBOOK 2013 LA COMPAGNIE DE FINANCEMENT FONCIER, FILIALE À 100 % DU CRÉDIT FONCIER, ASSURE LE REFINANCEMENT DE L ACTIVITÉ DE CRÉDIT HYPOTHÉCAIRE AUX PARTICULIERS ET DE CRÉDIT AU SECTEUR PUBLIC OCTROYÉS PAR LE CRÉDIT FONCIER. LES CHIFFRES 118,1 % RATIO DE SURDIMENSIONNEMENT 4,4 Md FONDS PROPRES 32,6 M RÉSULTAT NET 75 Md D ENCOURS D OBLIGATIONS FONCIÈRES* AAA/Aaa/AA+ NOTATION DES ÉMISSIONS D OBLIGATIONS FONCIÈRES AU 31/05/2014 (S&P/MOODY S/FITCH) OPÉRATIONS FINANCIÈRES Le métier d opérations financières permet d assurer le refinancement de crédits que le Crédit Foncier et les réseaux bancaires du Groupe BPCE octroient. Le refinancement est principalement assuré par la Compagnie de Financement Foncier, société de crédit foncier et filiale à 100 % du Crédit Foncier dont l objectif est de refinancer par l émission d obligations foncières (covered bonds) l activité de crédit hypothécaire aux particuliers et de crédit au secteur public. Sa capacité d innovation en matière de produits et d ingénierie financière lui a permis de rapidement devenir une référence sur les marchés internationaux. Par rapport aux autres émetteurs de covered bonds européens, la Compagnie de Financement Foncier se distingue par un accès plus important aux investisseurs asiatiques et américains, ainsi qu aux banques centrales - dont plus de 80 détiennent des obligations foncières de la Compagnie de Financement Foncier - et aux assureurs. Dans le cadre du nouveau plan stratégique du Groupe BPCE «Grandir Autrement», la Compagnie de Financement Foncier va faire profiter l ensemble du Groupe de ses capacités de refinancement et de mobilisation de ressources longues à un coût avantageux par rapport aux autres modes de refinancement. En complément de ses modes de refinancement traditionnels, le Crédit Foncier développe des opérations de titrisation de crédits immobiliers hypothécaires. Le Crédit Foncier se positionne comme un acteur novateur dans le montage de Fonds Commun de Titrisation dédiés à ce type d opérations. Le Crédit Foncier détient une expertise particulière et ancienne dans ce domaine puisqu il a lancé en 1991 la première opération de titrisation publique de crédits hypothécaires en France. Source : Crédit Foncier -18- * voir glossaire p.23

19 MARCHÉ MONDIAL DES COVERED BONDS EN 2012 (en Md ) Encours Émissions Source : European Covered Bond Council (ECBC) 0 Scandinavie Allemagne Espagne France Royaume-Unis Italie Suisse Benelux Irlande USA / Canada Autriche Portugal 0 Australie / NZ Autres MODÈLE ÉCONOMIQUE DE LA COMPAGNIE DE FINANCEMENT FONCIER Prêts hypothécaires et assimilés Sélection Achat Actifs financés Obligations foncières + Dettes privilégiées Investisseurs Expositions publiques Valeurs de remplacement Dettes chirographaires*, dettes subordonnées et capital* Produits dérivés (swaps*) Source : Crédit Foncier VENTILATION DE SES ACTIFS (AU 31/12/13) PAR TYPES D ACTIFS PAR ZONE GÉOGRAPHIQUE 5 % Autres actifs 8 % Valeurs de remplacement 43 % Prêts hypothécaires 4 % Italie 2 % Amérique du Nord 1 % Espagne 2 % Japon 1 % Suisse 44 % Expositions secteur public 87 % France 1 % Allemagne 2 % Autres Source : Crédit Foncier Source : Crédit Foncier RÉPARTITION DE SES ÉMISSIONS D OBLIGATIONS FONCIÈRES (ANNÉE 2013) PAR TYPE D INVESTISSEURS 63 % Assurances 2 % Fonds de pension 9 % Banques centrales 12 % Banques PAR ZONE GÉOGRAPHIQUE 41 % France 2 % Royaume-Uni 2 % Asie 3 % Italie 7 % Scandinavie Source : Crédit Foncier % Gestionnaires d actifs 36 % Allemagne 9 % Autres Source : Crédit Foncier * voir glossaire p

20 CRÉDIT FONCIER FACTBOOK 2013 RÉSULTATS 2013 DU CRÉDIT FONCIER (en M ) VARIATION Produit net bancaire (PNB) Frais de gestion Résultat brut d'exploitation (RBE) Coût du risque Résultat des sociétés mises en équivalence Résultat sur autres actifs immobilisés (1) Coefficient d exploitation = frais de gestion/pnb Résultat avant impôt (RAI) Impôt sur les bénéfices Intérêts minoritaires Résultat net part du Groupe (RN) Coefficient d exploitation (1) 95,6 % 80,6 % +15,0 pts (1) Coefficient d exploitation = frais de gestion / PNB. Le produit net bancaire atteint 572 M en baisse de 21 % par rapport à Cette baisse est principalement liée à l impact net des opérations de réduction de la taille du bilan initiées fin 2011 dans le cadre du plan stratégique (cessions de titres et rachat d obligations foncières) pour M. D autre part, il est à noter que la réévaluation du spread de crédit sur les émissions structurées comptabilisées en juste valeur par résultat représente une charge de 59 M en 2013 (pour une charge de 55 M en 2012). Les commissions sont, quant à elles, en hausse principalement sous l effet d un niveau plus élevé des indemnités de remboursement anticipé. Les frais généraux et amortissements s établissent à 547 M en baisse de 6 % par rapport à 2012 traduisant la poursuite de la maîtrise des frais de gestion. Cette évolution est d une part portée par la baisse des frais de personnels (notamment suite à l accord de gestion prévisionnelle des départs à la retraite mis en place en 2012) et d autre part liée à la maîtrise des coûts sur les honoraires et les charges immobilières. Il est également à noter que le chantier de la mutualisation informatique avec la plateforme des Caisses d Épargne est entré dans sa phase opérationnelle. Le coût du risque est en dotation nette de 250 M, en hausse significative par rapport à 2012 du fait notamment d une dotation de - 51 M aux provisions collectives sur le portefeuille d actifs internationaux et de dotations significatives sur quelques dossiers spécifiques. Le résultat sur autres actifs immobilisés s établit à 15 M en 2013 et prend en compte la plus-value de cession sur l immeuble parisien de «Foncier Home». Le résultat net part du groupe s établit par conséquent à M pour Les ratios prudentiels sont respectés, avec un ratio tier one de 9,7 % en méthode standard * voir glossaire p.23

LES Chiffres. 2 e 8,7 117 000 20 % A/A2/A. édito

LES Chiffres. 2 e 8,7 117 000 20 % A/A2/A. édito 20 12 FACTBOOK FR groupe BPCE édito «Plus solide financièrement, nous pouvons nous engager dans le financement des projets des Français et de l économie.» François Pérol Président du directoire de BPCE

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS MM les Directeurs et Agents Comptables Date : des Caisses Primaires d'assurance Maladie 07/09/87 des

Plus en détail

Le Médiateur des ministères économiques et financiers est au service des usagers (particuliers et entreprises)

Le Médiateur des ministères économiques et financiers est au service des usagers (particuliers et entreprises) 17octobre 2012 Le Médiateur des ministères économiques et financiers est au service des usagers (particuliers et entreprises) Il est compétent pour vous aider à résoudre vos litiges persistants avec les

Plus en détail

Premier banquier de l immobilier

Premier banquier de l immobilier Premier banquier de l immobilier 2 e groupe bancaire en France 2e banque des particuliers 2e banque principale 2e pour les crédits immobiliers 2e pour l'épargne 1ère banque des PME 2e banque des professionnels

Plus en détail

16è RENCONTRE D ACTUALITÉ INVESTISSEMENT IMMOBILIER 2016

16è RENCONTRE D ACTUALITÉ INVESTISSEMENT IMMOBILIER 2016 16è RENCONTRE D ACTUALITÉ INVESTISSEMENT IMMOBILIER 2016 5 novembre 2015 DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DOCUMENT RÉSERVÉ EXCLUSIVEMENT AUX PROFESSIONNELS Crédit foncier qui sommes-nous? Un spécialiste du financement

Plus en détail

MMES et MM les Directeurs des Unions Régionales des Caisses d'assurance Maladie

MMES et MM les Directeurs des Unions Régionales des Caisses d'assurance Maladie l'assurance Maladie des salariés sécurité sociale caisse nationale &LUFXODLUH&1$076 Date : 15/12/2000 Origine : DDRE Réf. : DAR n 14/2000 n / n / n / MMES et MM les Directeurs des Caisses Primaires d'assurance

Plus en détail

CIC Activité commerciale toujours en croissance

CIC Activité commerciale toujours en croissance Paris, le 26 juillet 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE CIC Activité commerciale toujours en croissance Résultats au 30 juin 2012(1) Résultats financiers - Produit net bancaire 2 228 M - Résultat brut d exploitation

Plus en détail

de l expertise technique et économique...... à l assistance à maîtrise d ouvrage SOLUTIONS POUR LES AÉROPORTS SOLUTIONS POUR LES AÉROPORTS 28, rue Desaix 75015 Paris tél : 01 45 67 23 55 fax : 01 47 34

Plus en détail

Un système de garantie et de solidarité bénéficie à l ensemble des établissements de crédit affiliés à BPCE.

Un système de garantie et de solidarité bénéficie à l ensemble des établissements de crédit affiliés à BPCE. Mai 2011 En bref PROFIL Le Groupe BPCE est le deuxième groupe bancaire en France, avec 36 millions de clients, 8 millions de sociétaires et 125 000 collaborateurs. Constitué des réseaux des Banques Populaires

Plus en détail

La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions.

La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions. La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions. Paris, le 4 Février 2013 La Caisse d Epargne dispose depuis plus de vingt

Plus en détail

Facturation de la délivrance du Kit Anti-Grippe A (H1 N1)

Facturation de la délivrance du Kit Anti-Grippe A (H1 N1) Pharmaciens CDC 1.31 / 1.40 Fiche n 05_FR74 septembre 2009 Contexte Dans le cadre de la pandémie de la grippe A, les pharmaciens sont rémunérés spécifiquement pour effectuer la délivrance des kits gratuits

Plus en détail

1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA

1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA 4 points à retenir 1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA 2 Réduction du risque de rupture systémique 3 La zone Euro sera en croissance lente, la France aussi. Peu de tensions

Plus en détail

RÉGIONALISATION DES AÉROPORTS des évolutions juridiques à une véritable stratégie publique SOLUTIONS POUR LES COLLECTIVITÉS SOLUTIONS POUR LES COLLECTIVITÉS 28, rue Desaix 75015 Paris tél : 01 45 67 23

Plus en détail

Sommaire. RTE en 2014 page 2. Profil page 3. Le réseau page 4. Les flux d électricité page 6. La production page 8. Consommation & échanges page 10

Sommaire. RTE en 2014 page 2. Profil page 3. Le réseau page 4. Les flux d électricité page 6. La production page 8. Consommation & échanges page 10 MÉMO 215 Sommaire RTE en 214 page 2 Profil page 3 Le réseau page 4 Les flux d électricité page 6 La production page 8 Consommation & échanges page 1 Le marché de l électricité page 12 Carte des principales

Plus en détail

CRÉDIT FONCIER FACTBOOK 2014

CRÉDIT FONCIER FACTBOOK 2014 CRÉDIT FONCIER FACTBOOK 2014 FR CRÉDIT FONCIER FACTBOOK 2014 ÉDITO Une année 2014 essentielle pour le Crédit Foncier 2014 restera une année paradoxale pour le marché immobilier : la solvabilité accrue

Plus en détail

URL analysées. Informations générales

URL analysées. Informations générales 1 sur 13 VRDCI 10, rue Augereau 75007 Paris - FRANCE Tel : 01 45 35 00 80 Email : vrdci@vrdci.com - Référencement naturel avec paiement aux résultats - Ingénierie et design de sites web, intranet et applicatifs

Plus en détail

Conseil d Orientation et de Surveillance (COS) Directoire. Didier Patault. Pascal Chabot. Victor Hamon. Martine Poignonnec.

Conseil d Orientation et de Surveillance (COS) Directoire. Didier Patault. Pascal Chabot. Victor Hamon. Martine Poignonnec. CAISSE D EPARGNE : banque régionale qui finance l économie locale LA BANQUE. NOUVELLE DÉFINITION. LE MESSAGE DES PRÉSIDENTS En 2011, la Caisse d Epargne Bretagne Pays de Loire, malgré un contexte de tension

Plus en détail

Communiqué de presse. Paris, le 1 er août 2013. Le pouvoir d achat immobilier a continué de progresser au 1 er trimestre 2013

Communiqué de presse. Paris, le 1 er août 2013. Le pouvoir d achat immobilier a continué de progresser au 1 er trimestre 2013 Communiqué de presse Paris, le 1 er août 2013 Le pouvoir d achat immobilier a continué de progresser au 1 er trimestre 2013 Le baromètre trimestriel Capacim (CAPacité d AChat IMmobilier) permet de mesurer

Plus en détail

Réunion du 28 mars 2015

Réunion du 28 mars 2015 Réunion du 8 mars 015 Situation initiale PARK AND SUITES 100% GROUPE MENGUY INVESTISSEMENT (GMI) 100% 100% 100% DOM VILLE SERVICES Enseigne APPART CITY GROUPE FRANCE EPARGNE (GFE) APPART SERVICE GESTION

Plus en détail

CREDIT FONCIER IMMOBILIER CONSEIL - EXPERTISE - COMMERCIALISATION

CREDIT FONCIER IMMOBILIER CONSEIL - EXPERTISE - COMMERCIALISATION CREDIT FONCIER IMMOBILIER CONSEIL - EXPERTISE - COMMERCIALISATION 250 collaborateurs Plus de 800 ventes actées en 2011 15 implantations régionales 72 % d'actifs expertisés en tertiaire, 28% en résidentiel

Plus en détail

RÉSULTATS SEMESTRIELS

RÉSULTATS SEMESTRIELS RÉSULTATS SEMESTRIELS 7 octobre 2 Sommaire 1 2 3 4 5 6 7 Chiffres clés Activité commerciale financiers Coût du risque Fonds propres Conclusion Annexe 3 Faits marquants Acquisition en décembre 2003 de Banque

Plus en détail

PRIME D INTERESSEMENT 2007 CPAM

PRIME D INTERESSEMENT 2007 CPAM Branche maladie PRIME D INTERESSEMENT 2007 CPAM Bourg en Bresse 65,19% 86,38% 75,79% 170,75 226,25 397,00 Laon 85,39% 86,38% 85,89% 223,66 226,25 449,91 St Quentin 91,73% 86,38% 89,06% 240,27 226,25 466,52

Plus en détail

CM10-CIC Le groupe mutualiste poursuit son développement et confirme sa solidité financière

CM10-CIC Le groupe mutualiste poursuit son développement et confirme sa solidité financière CM10-CIC Le groupe mutualiste poursuit son développement et confirme sa solidité financière Le développement commercial s est poursuivi en 2011 avec, comme objectif concrétisé, le financement de l économie

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

SOMMAIRE. Un acteur de référence en produits d épargne immobilière 3. Une équipe de professionnels de l immobilier 4.

SOMMAIRE. Un acteur de référence en produits d épargne immobilière 3. Une équipe de professionnels de l immobilier 4. SCPI OPCI CILOGER SOMMAIRE Un acteur de référence en produits d épargne immobilière 3 Une équipe de professionnels de l immobilier 4 Philosophie 5 Stratégie d investissement 6 Une gamme complète de produits

Plus en détail

ACHETER VENDRE LOUER GERER INVESTIR ASSURER DOSSIER DE PRÉSENTATION FRANCHISE AKERYS IMMOBILIER

ACHETER VENDRE LOUER GERER INVESTIR ASSURER DOSSIER DE PRÉSENTATION FRANCHISE AKERYS IMMOBILIER ACHETER VENDRE LOUER GERER INVESTIR ASSURER DOSSIER DE PRÉSENTATION FRANCHISE AKERYS IMMOBILIER AKERYS AKERYS, un Groupe Immobilier de tout premier plan. Initialement dédiée à l investissement locatif,

Plus en détail

Annexe A7 CHARGES DE LA PRESTATION DE BASE PAR SEGMENT TARIFAIRE. Gares ou Segments de Gares DRG 2016. Prestation de base (en k )

Annexe A7 CHARGES DE LA PRESTATION DE BASE PAR SEGMENT TARIFAIRE. Gares ou Segments de Gares DRG 2016. Prestation de base (en k ) DRG 2016 Annexe A7 CHARGES DE LA PRESTATION DE BASE PAR SEGMENT TARIFAIRE Prestation de base (en k ) Gares ou Segments de Gares montant total dont rémunération de l'actif (WACC) dont rétrocession du résultat

Plus en détail

DEVENIR PARTENAIRE. Courtage

DEVENIR PARTENAIRE. Courtage DEVENIR PARTENAIRE Courtage L EXPERTISE Depuis 2006, AG2R LA MONDIALE a signé la charte de déontologie du courtage avec la Chambre Syndicale des Courtiers d Assurances (C.S.C.A.) Selon l évolution de la

Plus en détail

L épargne de tous au service de l intérêt général

L épargne de tous au service de l intérêt général L épargne de tous au service de l intérêt général 1 Pour la réussite de tous les projets Sommaire Un modèle unique et vertueux 4 Prêts au logement social et à la politique de la ville 7 Prêts au secteur

Plus en détail

La Banque de Savoie, une année florissante

La Banque de Savoie, une année florissante Communiqué de presse le 15 mai 2014, à Chambéry, La Banque de Savoie, une année florissante A l occasion de son Assemblée Générale qui s est tenue au Siège Social, le 22 avril 2014, la Banque de Savoie

Plus en détail

Résultats annuels 2005

Résultats annuels 2005 Résultats annuels 2005 SOMMAIRE Chiffres clés Activité 2005 - Crédit-Bail Immobilier/Location Longue Durée - Location simple Résultats 2005 Structure financière LOCINDUS en bourse Perspectives pour 2006

Plus en détail

Cyril PARLANT Directeur Associé Avocat en Droit Social

Cyril PARLANT Directeur Associé Avocat en Droit Social Neuilly, le 2 février 2009 Objet : Aménagement régime Retraite - Prévoyance Madame, Monsieur, Votre entreprise va - si ce n'est pas déjà le cas - être confrontée à des aménagements de ses régimes de retraite

Plus en détail

La Banque de France à horizon 2020 : projet de modernisation du réseau

La Banque de France à horizon 2020 : projet de modernisation du réseau 17 juin 2013 La Banque de France à horizon 2020 : projet de modernisation du réseau La Banque de France s est fortement mobilisée au service de l économie et de la Nation dans le contexte de la crise financière.

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 SYNTHÈSE DES CHIFFRES CLÉS Sources : FNAIM, CGEDD, SOeS, ECLN UN MARCHÉ PEU DYNAMIQUE ÉQUIVALENT À CELUI DE 2013 Quasi-stabilité

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012 Communiqué de presse RESULTATS ANNUELS 2011 Solides résultats 2011 et accroissement du patrimoine Paris, le 15 février 2012 Résultats 2011 o Progression de +14% du cash-flow courant par action à 2,14 o

Plus en détail

Observatoire National des Charges de Copropriété UNIS /novembre 2011/ Les charges de copropriété dans le parc privé en 2010

Observatoire National des Charges de Copropriété UNIS /novembre 2011/ Les charges de copropriété dans le parc privé en 2010 Les charges de copropriété dans le parc privé en 2010 L Observatoire, un échantillon d immeubles permettant de distinguer deux niveaux d analyse : Le parc des immeubles en copropriété : un échantillon

Plus en détail

Table des conventions du PS : Version: 1.40 exploitation 1.14.

Table des conventions du PS : Version: 1.40 exploitation 1.14. Table des conventions du PS : Version: 1.40 exploitation 1.14. Organisme signataire Type TP Organisme AMC Libellé 01011 CPAM BOURG EN BRESSE RO T Néant 01021 CPAM LAON RO T Néant 01022 CPAM ST QT RO T

Plus en détail

LOCAUX COMMERCIAUX - LOCATION - CESSION - VENTE - FONDS DE COMMERCE

LOCAUX COMMERCIAUX - LOCATION - CESSION - VENTE - FONDS DE COMMERCE P a r t e n a i r e d e v o t r e d é v e l o p p e m e n t «immo-locaux est une société de conseil spécialisée dans l'immobilier commercial : locaux commerciaux, location, cession, vente, fonds de commerce

Plus en détail

Le CIC en 2013 Performance de l activité commerciale, croissance des résultats et solidité financière

Le CIC en 2013 Performance de l activité commerciale, croissance des résultats et solidité financière COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 février 2014 Le CIC en 2013 Performance de l activité commerciale, croissance des résultats et solidité financière Résultats au 31 décembre 2013 Produit net bancaire 4

Plus en détail

Résultats annuels 2012 25 janvier 2013

Résultats annuels 2012 25 janvier 2013 Résultats annuels 2012 25 janvier 2013 Sommaire Introduction Résultats financiers annuels 2012 Marché et perspectives Le présent document contient des informations prospectives. Celles-ci sont susceptibles

Plus en détail

EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013

EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013 GENERALE DE SANTE SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 42.320.396,25 EUROS SIEGE SOCIAL : 96, AVENUE D IENA 75116 PARIS RCS PARIS 383 699 048 EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013 Mesdames, Messieurs les Actionnaires,

Plus en détail

Sommaire. Introduction. Résultats financiers 2013. Marché et perspectives

Sommaire. Introduction. Résultats financiers 2013. Marché et perspectives Résultats annuels 2013 28 janvier 2014 Page Sommaire Introduction Résultats financiers 2013 Marché et perspectives Le présent document contient des informations prospectives. Celles-ci sont susceptibles

Plus en détail

Nous sommes à vos côtés pour valoriser et gérer vos actifs privés et professionnels

Nous sommes à vos côtés pour valoriser et gérer vos actifs privés et professionnels Vous êtes dirigeant d entreprise Nous sommes à vos côtés pour valoriser et gérer vos actifs privés et professionnels oncilier le développement de votre patrimoine Vous détenez tout ou partie du capital

Plus en détail

Primopierre Société Civile de Placement Immobilier

Primopierre Société Civile de Placement Immobilier Primopierre Société Civile de Placement Immobilier IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI Facteurs de risques L investissement en parts de SCPI est un placement dont la rentabilité

Plus en détail

IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI

IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI PRIMOPIERRE Société Civile de Placement Immobilier IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI Facteurs de risques L investissement en parts de SCPI est un placement dont la rentabilité

Plus en détail

AKERYS vous ouvre ses portes, BIENVENUE

AKERYS vous ouvre ses portes, BIENVENUE AKERYS vous ouvre ses portes, BIENVENUE Qui sommes nous? La franchise AKERYS : AKERYS Immobilier SOMMAIRE Le Marché de l immobilier en France Devenez «courtier en immobilier» Toute une vie à construire

Plus en détail

La Banque Postale, une banque «pas comme les autres»

La Banque Postale, une banque «pas comme les autres» La Banque Postale, une banque «pas comme les autres» Direction Marketing crédit 2011 Plan de l intervention Le financement de l accession, perspectives 2012 Présentation de la Banque Postale L offre crédit

Plus en détail

Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière?

Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière? Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière? Observatoire de la Microfinance Juillet 2012 Introduction Observatoire de la microfinance de la Banque de France

Plus en détail

Observatoire du crédit immobilier

Observatoire du crédit immobilier Observatoire du crédit immobilier 12 e édition conférence de presse - 10 novembre 2010 Christian Camus Directeur général de Meilleurtaux.com 12 e Observatoire du crédit immobilier Meilleurtaux Des taux

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014 LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie DONNÉES au 30 juin 2014 La garantie d un groupe solide AEP - Assurance épargne Pension AEP - Assurance épargne Pension, marque commerciale de BNP Paribas Cardif,

Plus en détail

L ACTIVITÉ ÉPARGNE PATRIMONIALE

L ACTIVITÉ ÉPARGNE PATRIMONIALE chiffres clés decp 2013 ÉPARGNE patrimoniale L ACTIVITÉ ÉPARGNE PATRIMONIALE Une plate-forme d expertise Une offre complète de produits patrimoniale et services La Direction Épargne et Clientèle Patrimoniale

Plus en détail

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013 CEBATRAMA La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local Bruges, le 3 juillet 2013 HÉRITIÈRE DES SERVICES FINANCIERS DE LA POSTE 100% Filiale à 100% du groupe La Poste La Banque Postale

Plus en détail

le groupe en bref Chiffres clés 2012

le groupe en bref Chiffres clés 2012 le groupe en bref Chiffres clés 2012 profil Le groupe Crédit Agricole est le leader de la banque universelle de proximité en France et l un des tout premiers acteurs bancaires en Europe. Premier financeur

Plus en détail

ACCIMMO PIERRE. Société civile de placement immobilier à capital variable COMMUNICATION À CARACTÈRE PROMOTIONNEL

ACCIMMO PIERRE. Société civile de placement immobilier à capital variable COMMUNICATION À CARACTÈRE PROMOTIONNEL ACCIMMO PIERRE Société civile de placement immobilier à capital variable COMMUNICATION À CARACTÈRE PROMOTIONNEL DIVERSIFIEZ VOTRE PATRIMOINE EN INVESTISSANT INDIRECTEMENT DANS L IMMOBILIER D ENTREPRISE

Plus en détail

URL analysées. www.accor.com www.alliance-hospitality.com www.elior.fr www.hiexpress.com www.holidayinn.com www.hyatt.com

URL analysées. www.accor.com www.alliance-hospitality.com www.elior.fr www.hiexpress.com www.holidayinn.com www.hyatt.com 1 sur 5 VRDCI 10, rue Augereau 75007 Paris - FRANCE Tel : 01 45 35 00 80 Email : vrdci@vrdci.com - Référencement naturel avec paiement aux résultats - Ingénierie et design de sites web, intranet et applicatifs

Plus en détail

France. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

France. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE

Plus en détail

Au cœur du développement de la banque commerciale et des réseaux bancaires

Au cœur du développement de la banque commerciale et des réseaux bancaires Services Financiers Spécialisés Au cœur du développement de la banque commerciale et des réseaux bancaires banque de financement & d investissement / épargne / services financiers spécialisés Natixis une

Plus en détail

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne Paris, le 3 avril 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013 Résultats du groupe Caisse des Dépôts Résultat net part du Groupe... 2,137 Md Résultat récurrent... 1,35 Md Résultat

Plus en détail

Mardi 30 juin 2015. Conférence de presse

Mardi 30 juin 2015. Conférence de presse Mardi 30 juin 2015 Conférence de presse STRATÉGIE Les principales orientations Développement - Relation Client - Conformité Résultats distribution des prêts immobiliers 2014 Crédits 31 000 DOSSIERS 5.8

Plus en détail

Dossier de présentation

Dossier de présentation La différence, l exigence et l expérience au service de la gestion de résidences. Dossier de présentation C2A VOTRE GESTIONNAIRE OPERATEUR Spécialisé dans la gestion de Résidences de tourisme, d affaires

Plus en détail

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40%

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40% COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 18 FEVRIER 2013 Résultats 2012. L UFF enregistre un résultat net consolidé de 15,2 M et une collecte nette de 49 M Une activité stable, grâce à une bonne adaptation de l

Plus en détail

RAPPEL DU PROFIL DE LA SOCIETE

RAPPEL DU PROFIL DE LA SOCIETE Paris, le 13 novembre 2014 SOMMAIRE Faits marquants au 30 septembre 2014 2 Analyse des activités 3 Finance et trésorerie 4 Analyse du compte de résultat du 3ème trimestre 2014 et 9 mois 2014 4 Adéquation

Plus en détail

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises 27 mars 2008 Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises Résultat net part du groupe : 2 730 M Produit net bancaire : 10 568 M Coefficient

Plus en détail

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages c re di tfo nc i e r.c o m U N E É T U D E I S S U E D U PA R T E N A R I AT C H A I R E V I L L E E T I M M O B I L I E R E N T R E L U N I V E R S I T É PA R I S - D A U P H I N E E T L E C R É D I T

Plus en détail

Réunion d actionnaires Strasbourg, 9 octobre 2014

Réunion d actionnaires Strasbourg, 9 octobre 2014 Réunion d actionnaires Strasbourg, 9 octobre 2014 Sommaire 1. Les métiers 2. La stratégie 3. Les résultats du premier semestre 2014 4. La politique de distribution, l action 5. Le dispositif de communication

Plus en détail

Programme ESSEC Gestion de patrimoine

Programme ESSEC Gestion de patrimoine Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Généralités sur l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Généralités sur l immobilier Statistiques de l immobilier L immobilier

Plus en détail

LE TOP 50 DES VILLES OÙ INVESTIR

LE TOP 50 DES VILLES OÙ INVESTIR LE TOP 50 DES VILLES OÙ INVESTIR 18 novembre 2015 Méthodologie Préambule L objectif de cette étude est d analyser les 50 premières communes les plus peuplées de France métropolitaine et de les classer

Plus en détail

Cofely Ineo, partenaire d une maintenance performante. cofelyineo-gdfsuez.com

Cofely Ineo, partenaire d une maintenance performante. cofelyineo-gdfsuez.com Cofely Ineo, partenaire d une maintenance performante cofelyineo-gdfsuez.com Maîtrise des coûts, continuité de service, performance énergétique, respect de l environnement, suivi des évolutions règlementaires

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES BUDGET Arrêté du 27 juillet 2012 relatif au classement de postes comptables et d emplois de chef de service comptable

Plus en détail

ÉPARGNE PAtRimoNiAlE ChIffRES CLÉS

ÉPARGNE PAtRimoNiAlE ChIffRES CLÉS ÉPARGNE patrimoniale chiffres clés 2012 LE GROUPE AG2R LA MONDIALE* Un groupe d assurance de protection sociale, paritaire et mutualiste Un assureur complet de la personne : Prévoyance, Santé, Épargne,

Plus en détail

Le PNB de la banque de détail ressort à 1 481 millions d euros au 30 juin 2009 contre 1 496 millions au 30 juin 2008.

Le PNB de la banque de détail ressort à 1 481 millions d euros au 30 juin 2009 contre 1 496 millions au 30 juin 2008. Evolution des métiers La priorité donnée au développement a permis, sur un an, au niveau de la banque de détail : - la conquête de 142 472 nouveaux clients : particuliers, professionnels et entreprises

Plus en détail

Résultats du 3 e trimestre et des 9 premiers mois de 2013

Résultats du 3 e trimestre et des 9 premiers mois de 2013 Paris, le 6 novembre 2013 Résultats du 3 e trimestre et des 9 premiers mois de 2013 Solidité des résultats au T3-13 et sur 9M-13. Résultat net part du groupe 1, hors réévaluation de la dette propre, en

Plus en détail

PRINCIPAUX INDICATEURS

PRINCIPAUX INDICATEURS 30 juin 2006 RESULTAT DE L DE L EXERCICE 2005 2005-200 2006 (Période du 1 er avril 2005 au 31 mars 2006) PRINCIPAUX INDICATEURS Chiffres Chiffres Chiffres En millions d euros consolidés consolidés consolidés

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS D2F 2015

CATALOGUE FORMATIONS D2F 2015 CATALOGUE FORMATIONS D2F 2015 ADHÉRENT CHARTE QUALITÉ Centre de formation enregistré sous le n 53 35 04 28 83 35, adhérent à la charte Qualité des centres de formation de la FIEEC. Les formations Delta

Plus en détail

Investir dans l immobilier

Investir dans l immobilier Investir dans l immobilier avec la loi Duflot Pour vous constituer un patrimoine immobilier en toute sérénité Investissement locatif Constituez-vous un patrimoine immobilier Préparer l avenir w Acheter

Plus en détail

Les charges de copropriété dans le parc privé

Les charges de copropriété dans le parc privé Les charges de copropriété dans le parc privé Les charges de l année 2009 L Observatoire, un échantillon d immeubles permettant de distinguer deux niveaux d analyse : L analyse du parc des immeubles en

Plus en détail

Valorisation des patrimoines. Conseil et accompagnement stratégique

Valorisation des patrimoines. Conseil et accompagnement stratégique Valorisation des patrimoines Conseil et accompagnement stratégique Dans un contexte d évolutions continues des règlementations et de recherche d optimisation, loin des grands programmes de constructions

Plus en détail

Conférence de presse 16 janvier 2013

Conférence de presse 16 janvier 2013 Conférence de presse 16 janvier 2013 Sommaire 1- Les attentes des Français en matière de logement par rapport à leur commune 2- Immoprêt : bilan 2013 et projets 2014 3- Marché : constats 2013 4 - Perspectives

Plus en détail

Résultats semestriels 2014

Résultats semestriels 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE 30 JUILLET 2014 Résultats semestriels 2014 PARIS, le 30 JUILLET 2014 - Le Directoire de Foncière de Paris s est réuni le 30 juillet 2014 et a arrêté les comptes semestriels de la société

Plus en détail

Les réseaux locaux PASSADE Service Commun Formation Continue Université Stendhal

Les réseaux locaux PASSADE Service Commun Formation Continue Université Stendhal Les réseaux locaux PASSADE Service Commun Formation Continue Université Stendhal Dunkerque Calais Boulogne Tourcoing Lille Roubaix Béthune Lens Douai Valenciennes Amiens St-Quentin Charleville- Cherbourg

Plus en détail

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Paris, le 13 novembre 2013 Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Pour toute information complémentaire, consultez la présentation complète disponible sur le site internet du Groupe BPCE : www.bpce.fr

Plus en détail

Dettes et Fonds Propres, banques et marchés ; des financements complémentaires

Dettes et Fonds Propres, banques et marchés ; des financements complémentaires Dettes et Fonds Propres, banques et marchés ; des financements complémentaires SEPL Lyon, 6 octobre 2014 Banque de France Pierre du Peloux directeur régional 1 Peut on répondre à ces quelques questions?

Plus en détail

Investir dans la pierre

Investir dans la pierre GE Money Bank Financements immobiliers Investir dans la pierre GE imagination at work* *GE l imagination en action Investir dans la pierre Vous avez fait le choix d un investissement immobilier locatif,

Plus en détail

Le Fonds en Euros de Cardif Assurance Vie

Le Fonds en Euros de Cardif Assurance Vie BANQUE ET ASSURANCES Le Fonds en Euros de Cardif Assurance Vie données au 30/06/2011 La garantie d un groupe solide BNP Paribas Cardif BNP Paribas Cardif conçoit et commercialise une large gamme de produits

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

CONSEIL EXPERTISE COMMERCIALISATION

CONSEIL EXPERTISE COMMERCIALISATION CONSEIL EXPERTISE COMMERCIALISATION «Multiplier les points de vue pour voir la situation sous le meilleur angle». Au contact de ses clients Crédit Foncier Immobilier s est forgé la conviction que ses

Plus en détail

Le baptême et les catholiques de France

Le baptême et les catholiques de France Le baptême et les catholiques de France La France métropolitaine de 2014 compte 41 Millions de baptisés : Situation au 1er janvier 2014 en métropole Population 64 millions Dont catholiques 41 millions

Plus en détail

La Banque Postale, nouvel acteur du financement local. Avril 2012

La Banque Postale, nouvel acteur du financement local. Avril 2012 La Banque Postale, nouvel acteur du financement local Avril 2012 Sommaire 1. La Banque Postale, une banque pas comme les autres 2. au service des territoires 3. Le financement, une nouvelle étape au service

Plus en détail

L UFF & l INVESTISSEMENT LOCATIF Février 2012

L UFF & l INVESTISSEMENT LOCATIF Février 2012 L UFF & l INVESTISSEMENT LOCATIF Février 2012 Contacts : UFF DIRECTION COMMUNICATION HÉLÈNE SADA-SULIM Tél : 01 40 69 64 77 email : helene_sada-sulim@unionfinancieredefrance.fr Relations Presse Golin Harris

Plus en détail

Écouter et accompagner

Écouter et accompagner Gérer durablement Écouter et accompagner > Prestataire de services Le Groupe Dauchez s adresse aux propriétaires immobiliers souhaitant confier la gestion de leur investissement à des professionnels indépendants

Plus en détail

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN 7 OCTOBRE 2013 RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN CHAPITRE 1 UN MODÈLE DE BANQUE UNIVERSELLE ORIENTÉ CLIENT RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY UN ACTEUR BANCAIRE DE PREMIER PLAN 32 millions

Plus en détail

Bienvenue à Loire-Centre. Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre

Bienvenue à Loire-Centre. Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre Bienvenue à Loire-Centre Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre Présentation Le Groupe BPCE 2 Un groupe puissant et solide Les groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne se sont unis pour créer

Plus en détail

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille.

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille. Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE L immobilier de commerce français en portefeuille. AVERTISSEMENT Facteurs de risques Avant d investir dans une société civile de placement immobilier (ci-après,

Plus en détail

La Banque de France à horizon 2020 : Projet de modernisation du réseau

La Banque de France à horizon 2020 : Projet de modernisation du réseau Paris, le 12 septembre 2012 La Banque de France à horizon 2020 : Projet de modernisation du réseau La Banque de France s est fortement mobilisée au service de l économie et de la Nation dans le contexte

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2015

DOSSIER DE PRESSE 2015 DOSSIER DE PRESSE 2015 Résidence Le Lavoir Lormont (33) Un acteur majeur du logement social pour le Sud-Ouest SOMMAIRE Mésolia, entreprise sociale pour l habitat...2 Un acteur majeur du logement social...2

Plus en détail

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Communiqué de presse Paris, 15 février 2010 CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Activité commerciale 2009 très soutenue dans toutes les classes d actifs Maintien du chiffre d affaires à hauteur

Plus en détail

FAITS MARQUANTS DU 1 er TRIMESTRE 2008

FAITS MARQUANTS DU 1 er TRIMESTRE 2008 SOMMAIRE Faits marquants du 1 er trimestre 2008 2 Analyse de la production Locindus au 31 mars 2008 3 Analyse des activités 4 Analyse des comptes de résultats 5 Finance et trésorerie 7 Comptes consolidés

Plus en détail

CSF AGENCE D'ARRAS CSF - MAIRIE DE MONTREUIL SUR MER CSF - MAIRIE D'ARQUES CSF AGENCE DE BEAUVAIS CSF - MAIRIE DE COMPIEGNE CSF VERNEUIL EN HALATTE

CSF AGENCE D'ARRAS CSF - MAIRIE DE MONTREUIL SUR MER CSF - MAIRIE D'ARQUES CSF AGENCE DE BEAUVAIS CSF - MAIRIE DE COMPIEGNE CSF VERNEUIL EN HALATTE Agence de rattachement BOBIGNY BOBIGNY BOBIGNY CERGY CERGY CERGY CERGY CRETEIL CRETEIL CRETEIL EVRY EVRY EVRY EVRY Agence et point rencontre CSF AGENCE D' CSF LENS CSF CALAIS CSF - MAIRIE DE MONTREUIL

Plus en détail